AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des excuses vraiment? [PV Tom]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 551
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette: Un parapluie rose
Camp: Bien
Avatar: Jared Leto

Message#Sujet: Des excuses vraiment? [PV Tom]   Dim 8 Mai - 22:47

    C'était les vacances et la plupart des élèves étaient partit rejoindre leur maison, Hagrid se sentait un peu seul dans ces moments là, car il n'avait plus de famille son père était mort quelques mois plus tôt, et sa mère, bon on peut pas dire qu'elle soit un exemple en matière de maternité. Mais heureusement avec Poudlard, il avait trouvé une nouvelle maison, et une nouvelle famille. Il avait bien faillit tout perdre, à cause de l'héritier de Serpentard, il ne savait pas qui s'était, et ne cherchait pas vraiment à savoir. A cause de Tom Jedusor, qui avait peut-être voulut agir pour le bien de tous, il avait faillit perdre sa maison, et en plus ce serait retrouvé à Azkaban. Mais grâce à Dumbledore, il avait pu retrouver cet endroit, ce lieu si magique qui lui avait permit de se faire des amis. Même si maintenant, il ne pouvait plus vraiment exercer la magie, il pouvait toujours aller dans la forêt, dans le parc, prés du lac... Et c'était toujours grâce à Dumbledore, un grand homme.

    Hagrid marchait le long du lac, écrasant la fin couche de neige sous son pas lourd, pour voir si il pouvait apercevoir le monstre du lac de plus prés. C'était peut-être un peu enfantin, mais Hagrid n'avait pas tout juste quinze ans, c'était un enfant, qui venait juste de sortir de l'adolescence, bien que maintenant, il avait grandit un peu trop vite. Il devait faire face à des problèmes que la moitié des gens ne pouvaient pas comprendre, et l'autre moitié ne voulait même pas essayer de comprendre. Il prit de gros galets plats et se mit à faire des ricochets sur la surface de l'eau. Hagrid sourit face au calme du lac, et regarda le coucher de soleil qui doucement décliner pour faire place à la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11296
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Des excuses vraiment? [PV Tom]   Mar 10 Mai - 15:02

    La bibliothèque était déjà, d’ordinaire, le lieu par excellence où il était possible de trouver un peu de calme et de tranquillité (le manque d’érudition de la plupart des élèves aidant), pendant les vacances, il l’était plus encore. Tom pouvait à son aise occuper les lieux, et ces derniers temps, un peu de calme, afin de favoriser la réflexion, était préférable. Il y avait passé la journée, espérant trouver des réponses aux questions multiples qu’il se posait. Le résultat n’était malheureusement pas concluant. Alors que la bibliothécaire l’invitait à quitter les lieux, Tom n’eut d’autres choix que de laisser ses réflexions à plus tard. Tandis qu’il déposait les quelques livres qu’il avait choisi d’emprunter dans son sac, son regard s’attarda sur la fenêtre et la vue qu’elle offrait. C’est alors qu’il découvrit au bord du lac une figure familière, qu’il ne pouvait en aucun cas ne pas reconnaître, puisqu’elle était facilement identifiable. Il s’agissait de Hagrid. Finalement. Voilà plusieurs mois que Tom cherchait en vain à parler au demi-géant, et que celui-ci parvenait toujours à se dérober à sa venue. Cette fois, il ne lui échapperait pas. Un très léger sourire s’afficha sur les lèvres de l’Héritier. Enfin quelque chose se passait à son avantage, ce genre d’occasions se faisaient malheureusement trop rares, ces derniers temps.

    Tom prit tout juste le temps d’adresser un « au revoir » poli à la bibliothécaire (car il fallait, bien sûr, ne négliger la politesse avec aucun des membres du personnel de Poudlard s’il voulait bien se faire voir de chacun d’entre eux - sans compter que cela pouvait lui permettre d’avoir accès tout à fait légalement à la réserve de la bibliothèque quand il en avait le besoin). Il descendit d’un pas rapide les escaliers qui menaient au hall d’entrée, il ne fallait pas manquer cette occasion. Il était donc hors de question de remettre tout cela à plus tard sous prétexte qu’il avait été trop lent. Arrivé dehors, Tom eut le soulagement de constater que le demi-géant se trouvait toujours au bord du lac, occupé à faire quelques ricochets à sa surface. Bon, certaines choses continuaient d’abonder dans son sens, tant mieux. Tom alla discrètement à la rencontre d’Hagrid, il ne voulait pas que celui-ci le voit arriver de loin, de peur qu’il choisisse de fuir la confrontation. Finalement, il était apparemment parvenu à ses fins. Il se glissa derrière le demi-géant sans que celui-ci, dans un premier temps, s’en aperçoive, apparemment captivé par l’activité qu’il était en train d’exécuter… Allons bon! Après tout, c’était un demi-géant, il n’était après tout pas capable de focaliser son attention sur plus d’une chose à la fois.


    « Bonsoir, Rubeus. » fit-il d’un ton calme, qu’il rendait un peu hésitant (bien qu’il n’hésitait pas une seule seconde) afin de mieux servir ses intérêts.

    Ses intentions? Eh bien, elles étaient des plus simples, Tom voulait simplement détruire tout début de soupçon qui pourrait potentiellement peser sur lui, et comme l’accusé à tort était très certainement l’individu le plus capable de lui causer soucis (lui et l’individu qui était parvenu à se procurer son journal), car le seul à pouvoir avoir la conviction totale qu’il n’était pas ce qu’on disait qu’il était, il fallait garder un œil sur lui, ne pas le négliger, même s’il semblait être un obstacle pour le moins mineur. Tom savait très bien comment il lui faudrait procéder, il avait seulement dû attendre le moment de le faire, et jusqu’ici, ce moment n’était jamais arrivé. Enfin, il pouvait se rattraper. S’il ressortait vainqueur de cette conversation, au moins pourrait-il se donner l’impression de ne pas perdre sur tous les plans, et d’avoir encore le contrôle sur quelque chose. Le vrai contrôle sur les choses commençait sérieusement à lui manquer, un victoire, même petite, afin de flatter son égo et ses ambitions était la bienvenue. Patiemment, il attendit la réponse du demi-géant. Il ne pouvait pas directement le mettrez devant le fait accompli. Le but de la manœuvre étant de faire preuve d’un soupçon de subtilité, même si Tom considérait qu’un hybride comme Hagrid ne méritait certainement pas tous les efforts qu’il fournissait. Il n’était plus question désormais de faire le moindre faux pas, ce pourrait lui être fatal, et sa situation était déjà peu enviable.


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 551
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette: Un parapluie rose
Camp: Bien
Avatar: Jared Leto

Message#Sujet: Re: Des excuses vraiment? [PV Tom]   Mer 11 Mai - 17:50

    « Bonsoir, Rubeus. » fit une voix dans le dos d'Hagrid, le jeune demi-géant la reconnut entre tous, c'est celle qui avait dit qu'on lui confisquerait sa baguette, c'est celle qui l'avait accusé d'avoir causé la mort d'une jeune fille. C'est celle qui avait essayé de tuer Aragog. C'est celle de Tom Elvis Jedusor. Hagrid se redressa et se tourna vers le jeune en reniflant de colère et d'indignation. Il tenait un gros galets dans sa main, et porta sur le jeune homme en face de lui, un regard noir, se demandant ce qu'il lui voulait. Peut-être lui faire quitter son poste de garde-chasse, il en était bien capable.

    "Mouais... bonsoir" fit-il d'un ton bourru, car Hagrid était peut-être grand, un peu brusque, il en restait bien éduquer. Le jeune demi-géant regarda le caillou qu'il avait dans la main et le posa sur une grosse racine à ses cotés. Il ne manquerait plus que Tom dise à Dippet qu'Hagrid l'avait menacé avec un caillou.
    "Tu veux quelque chose, peut-être?" fit Hagrid du voix forte, d'un ton lassant tout de même, du genre j'ai autre chose à faire que m'intéressait à ta petite personne, ce qui était effectivement le cas, lancé des galets sur la surface du lac était nettement plus intéressant que parler avec celui qui l'avait fait renvoyé...

    Hagrid était un peu amer de ne voir tout le monde entrait dans la salle de cours, alors que lui il devait rester devant la porte. Mais il y avait un avantage, il pouvait manger à la table des professeurs, bien qu'il y allait rarement, ou une fois que tout le monde était partit. Et puis il y avait de nombreux autres avantages à ne plus être élève. Ce qui le rassurer aussi, était que son père, n'avait pas eu l'occasion de le voir être renvoyé de Poudlard. Il regarda le château de Poudlard, il était encore ici, grâce à Dumbledore, mais il ne pouvait plus aller en cours, à cause du jeune homme qui se tenait devant lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11296
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Des excuses vraiment? [PV Tom]   Jeu 12 Mai - 23:16

    Hagrid lui répondit du ton le plus bougon du monde, de toute évidence, il n’avait absolument pas la moindre envie de faire un brin de conversation avec lui. C’était fortement compréhensible, d’ailleurs, le demi-géant avait toutes les raisons du monde de ne pas vouloir rester en compagnie de Tom. Avant que l’incident de la chambre des secrets n’ait lieu, ils n’étaient déjà pas forcément dans les plus excellents termes qui soient.. Enfin, ils n’étaient pas en terme du tout, en fait. Ils ne s’adressaient absolument pas la parole, et les choses n’en étaient que plus simples. Depuis l’an dernier, leur relation avait évolué. Du jour au lendemain, Tom avait fait d’Hagrid un criminel notoire. Bien sûr, il y avait mis les formes. Il n’avait jamais désigné directement Hagrid comme un psychopathe qui aurait pris plaisir à faire mourir ses victimes. Il l’avait plutôt montré tel qu’il était : un demi-géant un peu trop bourru, un peu trop sensible, qui avait seulement commis l’erreur de trop aimer les bestioles un peu douteuses, et potentiellement dangereuses. Il faut dire que pour Tom, le penchant incompréhensible du demi-géant pour les arachnides géantes avait été une aubaine, il aurait été bien plus difficile de sortir intact et blanc comme neige de cette épreuve s’il ne l’avait pas eu sous la main. Rubeus avait été le bouc émissaire idéal, il était si faible, si influençable.. Et surtout, il avait commis l’erreur à laquelle il ne pouvait rien d’être né hybride, personne n’accordait un soupçon de crédit aux gens comme lui, on préférait largement se fier à ce séduisant jeune homme bien propre sur lui qu’était Tom Jedusor.

    Quoi qu’il en soit, même si Hagrid avait toutes les raisons de détester Tom - comment avoir un soupçon de sympathie pour celui qui l’avait envoyé en prison et empêché d’utiliser la magie pour le restant de ses jours? Ce n’était pas pour l’Héritier une raison de ne pas aboutir à cette conversation qu’il souhaitait avoir. Il n’escomptait certes pas qu’au terme de cet entretien, ils deviennent les meilleurs amis du monde, non, il voulait seulement mettre les choses à plat, et il avait à cœur de faire comprendre à Hagrid qu’il n’était pas son ennemi. Bon, techniquement, il était bel et bien son ennemi, mais mieux valait faire comme s’il cherchait un terrain d’entente. Il était là pour ça, après tout.


    « Effectivement. » Le ton de sa voix était calme, posé, Hagrid ne l’impressionnait guère, et il tenait à montrer que le ton quelque peu rébarbatif qu’avait employé son interlocuteur ne l’intimidait pas. « Je tenais à te présenter mes excuses. »

    Le ton de sa voix ne le trahissait pas, pourtant, Tom était loin d’être sincère, s’il n’écoutait pas sa raison, il n’aurait pas cherché un seul instant à s’excuser auprès du demi-géant.

    « J’ai conscience de ne pas avoir été très juste avec toi. Je sais très bien que tu n’as jamais voulu faire de mal à qui que ce soit. Si les choses avaient pu se passer différemment, j’aurais fait mon possible pour le permettre. J’aurais sûrement dû te parler au lieu de te dénoncer comme je l’ai fait. J’ai été égoïste, et même si ça ne changera sans doute rien à présent, je tenais à ce que tu saches que j’étais désolé. »

    Bien sûr, il était impossible d’être plus hypocrite, mais Tom semblait manifester une telle sincérité qu’il aurait pu tromper n’importe qui. Cela faisait partie de son art. Il maîtrisait le mensonge et l’illusion à la perfection. Evidemment, Hagrid se défendrait sans doute, et à juste titre, puisqu’il n’était pas l’auteur du crime dont il était accusé. Le but de cette discussion n’était bien évidemment pas qu’Hagrid rejoigne l’opinion de l’Héritier, Tom voulait seulement qu’Hagrid croit à ce qu’il disait, qu’il le pense sincère dans ses opinions. Ce qu’il voulait, c’est que même le principal intéressé, qui aurait toutes les raisons d’accuser celui qui l’avait accusé, ne songe pas à le faire. Il voulait qu’Hagrid voit en lui quelqu’un d’innocent. Quelqu’un qui avait gâché sa vie, peut-être, mais qui n’avait pas l’impression d’avoir quoi que ce soit à se reprocher. Si cet objectif était atteint, alors tout irait pour le mieux.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 551
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette: Un parapluie rose
Camp: Bien
Avatar: Jared Leto

Message#Sujet: Re: Des excuses vraiment? [PV Tom]   Dim 15 Mai - 22:18

    « Effectivement. » commença le jeune homme de sa voix calme et posée, il avait utiliser la main que lors de leur petite "altercation", bien que Hagrid n'avait pas pu faire grand chose, à part voir Aragog s'enfuir, en ayant peur de ne plus la revoir. Enfin ça avait été le cadet de ses soucis quand tout lui était tombé dessus, son arrestation, son renvoi, sa baguette brisée, son séjour à Azkaban. Heureusement, Dumbledore avait pu le sortir de cet enfer. Il était revenu à Poudlard, et voilà que maintenant, le brave petit Tom Jedusor venait lui parler pour quoi exactement...
    « Je tenais à te présenter mes excuses. » termina le jeune homme.... pour des excuses. Elle était bien bonne celle-là. Hagrid fronça les sourcils et regardait le petit Serpentard essaya de savoir si il était sincère ou non. Il avait toujours pensé que Tom agissait pour le bien de l'école, mais lui en avait quand même beaucoup voulu d'avoir agit de cette manière...

    « J’ai conscience de ne pas avoir été très juste avec toi. Je sais très bien que tu n’as jamais voulu faire de mal à qui que ce soit. Si les choses avaient pu se passer différemment, j’aurais fait mon possible pour le permettre. J’aurais sûrement dû te parler au lieu de te dénoncer comme je l’ai fait. J’ai été égoïste, et même si ça ne changera sans doute rien à présent, je tenais à ce que tu saches que j’étais désolé. » exposa Tom. Hagrid trouvait que c'était de biens belles paroles pour pas dire grands choses, il n'était peut-être pas trés intelligent, mais pourquoi faire autant de préchi-prêcha pour simplement dire qu'il était désolé...
    "Mouais" fit Hagrid sans grand conviction et d'une voix dure, de toute façon ce qui est fait est fait, ce n'est pas des excuses qui changeraient quoique ce soit. Il ne pourrait plus être élève à Poudlard. Et c'était le garçon qui était devant lui qui lui avait ôté cette chance.
    Finalement, en se tournant, il vit le caillou qu'il avait laissé quelques minutes plutôt, il le prit dans sa main, et le jeta dans le lac, elle fit un gros plouf, au lieu de beaux ricochets plutôt dans la soirée. Il soupira, aprés tout, il n'avait pas ouvert la chambre, et c'était finalement ça, le plus injuste qu'il était renvoyé pour quelque chose qu'il n'avait pas commis... Mais qui avait bien pu l'ouvrir? Qui avait tué Mimie?

[HJ : Je sais pas si tu veux qu'il te fasse peur, en te disant qu'il se demande qui a ouvert la chambre, ou bien qu'il accepte à moitié tes excuses en se posant tout de même la question à lui même!?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11296
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Des excuses vraiment? [PV Tom]   Mar 17 Mai - 11:26

[HJ : ce n'est pas à moi de choisir ce que fait ton personnage, fais comme tu as envie Razz ]


    « Mouais »… Voilà une réponse qui n’allait pas les mener très loin, mais bon, après tout, il est bien connu que les demi-géants ne disposent que d’un vocabulaire très limité, demander à Hagrid de faire de grandes phrases, de se justifier ou de faire preuve d’un semblant de répartie était certainement absurde. Oui, Tom, pour toute réponse, n’avait eu le droit qu’à un « mouais », et de toute évidence, il allait devoir s’en contenter. Qu’importe, l’Héritier ne s’attendait bien évidemment pas à ce que le tout récemment renvoyé lui réponde en faisant preuve d’une quelconque jovialité après toute la rancœur qu’il devait avoir à son égard - et c’était bien dommage, d’ailleurs, de toute évidence, Hagrid n’était pas un hypocrite, s’il lui arrivait de maîtriser le mensonge, il devait le faire bien mal et/ou maladroitement. Ce n’était même pas une intuition de la part de Tom, c’était une certitude, les gens comme Hagrid n’étaient pas faits pour évoluer en société, ils en étaient bien incapables. Les qualifier de « gens » était déjà leur faire trop d’honneur, ils n’en méritaient aucun, ils étaient des aberrations de la nature, ils n’étaient pas supposés exister. Allez, soyons honnêtes, une géante et un humain n’étaient tout simplement pas supposés s’accoupler… et il en était de même, pour Tom, concernant les sorciers et les moldus. Oh, bien sûr, il s’agit là d’un discours que beaucoup trouveront injuste, mais n’oublions pas que sur ce genre de choses, l’avis de Tom était arrêté, et ne faisait pas que friser le racisme. Bien sûr, certains viendront arguer que Tom n’était pas en position de faire ce genre de réflexions, car suivant ces suppositions, Tom était lui aussi une aberration, et ne valait pas mieux que Hagrid. Seulement voilà, Tom établissait une très nette distinction entre eux deux. Lui, il cherchait à s’en sortir, il avait su faire preuve d’intelligence et d’influence, et un jour, il gouvernerait le monde, Hagrid, lui, ne serait jamais personne. Rien d’autre que ce demi-géant un peu benêt et naïf destiné à rester un garde-chasse pour le restant de ses jours.

    Oui, somme toute, Tom ne pouvait pas attendre grand-chose de plus que la réaction qu’eut Hagrid. En tous cas, cela prouvait bien une chose, pour obtenir le pardon de Hagrid, il allait devoir faire preuve d’une bonne dose de patience, si seulement il finissait par l’obtenir…Enfin, peu importe. Ce qui comptait avant tout, c’était que jamais il ne s’interroge au sujet de son implication dans tous ces crimes; Il connaissait un peu trop bien l’entourage de Hagrid, et certains pourraient très bien lui souffler des idées qui iraient un peu trop à son encontre. Il pensait surtout à Dora et Steve, les deux grands fouineurs qui avaient contre lui une dent naturelle (Steve surtout). Quelles que soient les idées qu’ils puissent lui mettre en tête, il fallait qu’un doute subsiste toujours, jamais de certitude. Et lui, respectant l’attitude tout à fait impeccable qu’il avait choisi d’adopter, s’en sortirait toujours blanc comme neige. Toujours. Quoi qu’ils puissent dire ou faire.

    Cependant, réfractaire à tout dialogue, Hagrid ne rendait pas la tâche facile à Tom, bien au contraire, parler à un mur aurait eu le même effet. Mais enfin, Tom savait bien que ces mots, s’ils ne provoquaient chez son interlocuteur qu’une réaction très limitée (mais au fond, lui-même était plutôt limité), demeureraient dans l’esprit -aussi étroit soit-il - du demi-géant.


    « Je comprend tout à fait que tu n’acceptes pas mes excuses. » fit-il d’un ton qu’il rendit une fois de plus des plus sincères.

    Il calla ses mains dans les poches de sa robe de sorciers. La balle était dans le camp d’Hagrid, ou la conversation s’achevait ici, ou le demi-géant faisait-il preuve du soupçon d’intelligent qu’il possédait peut-être et reprendrait-il la parole. L’Héritier esquissa un léger mouvement, qui en somme signifiait que si le demi-géant ne prononçait plus le moindre mot (si le terme « mouais » pouvait être qualifié de mot, ce dont Tom était loin d’être certain), il allait prendre congé de lui. Ce serait certes dommage, mais Tom aurait au moins fait ce qu’il avait à faire. Il ne craignait pas grand-chose de Hagrid, mais « méfiance » était le maître mot, force avait été pour le jeune homme de le constater aux vues des événements qui étaient venus perturber ses plans si parfaits récemment.


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 551
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette: Un parapluie rose
Camp: Bien
Avatar: Jared Leto

Message#Sujet: Re: Des excuses vraiment? [PV Tom]   Mar 24 Mai - 16:36

    « Je comprend tout à fait que tu n’acceptes pas mes excuses. » fit Tom. Hagrid se tourna vers lui et le regarda de ses yeux noirs. Mouais, le demi-géant n'était pas rancunier, mais avoir gâché tout son avenir de cette façon, il était pas sûr de pouvoir pardonner. Mais ce qui était le plus gênant, était que Tom venait d'avouer qu'il aurait pu y avoir une autre façon de régler le problème. Rubeus avait plus ou moins essayer de comprendre les raisons de l'action du jeune préfet, qu'il avait voulu sauver des élèves, et l'école. Mais qu'il aurait pu agir autrement le met un peu en colère, surtout qu'il n'a pas ouvert cette foutue chambre des secrets.

    "Pourquoi tu n'as pas agit autrement dans ce cas?" demanda Hagrid de sa grosse voix, c'était une question tout à fait légitime, non? Et puis cette histoire commençait le rendre de plus en plus morose. Il avait eu l'autorisation de rester à Poudlard, et c'était important. Il avait un avenir ici, qui aurait pris soin de lui, qui l'aurait recueilli, lui un demi-géant, même si avait dit à tout le monde qu'il était tomber dans la marmite étant petit (xd), qui en plus était accusé d'avoir ouvert cette satané chambre et d'avoir causé la mort d'une jeune fille.

    Hagrid regarda son ancien camarade de classe, de haut, de tout façon vu sa taille, il ne pouvait que regarder les gens de haut, même si il restait trés humble et modeste. Il avait une chance inespérée de pouvoir entrer à Poudlard, et d'y rester malgré tout ce qui était arrivé, à cause, en partie du garçon en face de lui. Parce que c'est vrai, si lui Rubeus Hagrid, n'avait pas recueilli Aragog dans le château, personne n'aurait pu lui faire porter le chapeau, quoique....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11296
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Des excuses vraiment? [PV Tom]   Dim 29 Mai - 9:45

    Qu‘il était bête, ce demi-géant! En même temps, c‘était tout à fait normal, c‘était un demi-géant. Les motivations de Tom ne devaient pas changer, ce n‘est pas parce qu‘on pense que quelqu‘un a commis un homicide involontaire que l‘on ne doit pas le faire accuser… parce que la position de Tom restait la même, il ferait toujours mine de croire qu’Hagrid était responsable, même s’il ne s’en rendait pas compte. Quelle aubaine, pour lui, que le garde-chasse se soit entiché de cette créature qu’il appelait Aragog. Il y avait des preuves. Hagrid ne devait pas passer pour un psychopathe calculateur, juste pour un benêt inconséquent qui ne se rendait pas compte des dangers qu’il faisait encourir à autrui. Et voilà le prétexte que Tom donnait à son geste. Même si au fond, il y en avait bien un autre. Si il n’avait pas été question que Poudlard ferme, Tom aurait encore continué. Il avait dû agir pour cause de situation d’urgence. Tom n’aimait sûrement pas grand-chose à part le pouvoir, Poudlard était peut-être la seule autre chose qui comptait pour lui, symboliquement, ce lieu représentait énormément à ses yeux : la découverte de ses pouvoirs, la preuve qu’il était quelqu’un d’exceptionnel, le moyen d’échapper à l’orphelinat… Il ne pouvait pas abandonner Poudlard. Et il ne pouvait certainement pas laisser Poudlard fermer ses portes par sa faute. Il avait repéré les mouvements suspects de Hagrid depuis longtemps, bien avant la mort de Myrtle, il aurait pu le faire accuser à n’importe quel moment, mais tant que la situation ne l’exigeait pas, il n’en avait pas eu l’intention. Hagrid était tout simplement la malheureuse victime des circonstances. Tom demeura d’un calme olympien tandis que le demi-géant accusait son attitude.

    « Des élèves étaient en danger. J’ai fait ce qui me semblait juste. »


    Il ne se départirait pas de cette opinion, il n’irait jamais jusqu’à dire à Hagrid qu’il le pensait innocent (ce qu’il pensait effectivement, pourtant, par la force des chose), il restait campé sur ses positions. Être détesté de Hagrid, ça ne le dérangeait pas, il ne craignait pas la colère ou la rancœur d’un tel empoté. Tout ce qu’il souhaitait, c’est faire comprendre à Hagrid qu’il avait la conviction qu’il avait fait ce qu’il devait faire, qu’il compatissait à ses malheurs mais pensait qu’il avait véritablement été la victime de son goût douteux en matière d’animaux dangereux. C’était son innocence à lui, qu’il cherchait à démontrer, pas la sienne. Cependant, exciter un peu trop la colère du jeune homme (enfin « homme », tout est relatif) n’était pas bon non plus.

    « Je ne pensais pas qu’on t’exposerait à un tel châtiment. »

    … Au contraire, et il avait espéré qu’il y serait exposé beaucoup plus longtemps. L’avoir encore dans les pattes alors qu’il espérait le voir moisir à Azkaban n’avait pas fait partie de ses projets. Mais ça, évidemment, c’était sans compter sur Dumbledore et son sens aigu de la justice… L’obstacle, en l’occurrence, était bien plus le vieux barbu, qui voyait apparemment clair dans son jeu sans rien pouvoir prouver que le grand benêt qu’il avait sous les yeux, l’ennui, c’est que l’un était sous la botte de l’ autre, ce qui pour l’Héritier, pourrait s’avérer dangereux. Enfin, qu’importe, Dumbledore n’avait que des soupçons, et Hagrid… Hagrid ne saurait jamais rien, Tom y veillait, à chaque commencement de soupçon qu’il aurait, Tom se chargerait bien de les lui faire oublier. Bien sûr, il ne parviendrait sûrement pas à être apprécié de Hagrid, car celui-ci savait très bien qu’il n’avait rien fait, il voulait juste être détesté de la bonne manière, que le demi-géant oriente sa haine de façon à ce qu’elle soit démunie de tout doute potentiel, il fallait également qu’il puisse devancer Hagrid au cas où ce dernier trouverait le moindre moyen d’être disculpé. Heureusement, il avait sa nature et son caractère un peu bourru qui n’iraient jamais jouer en sa faveur. Une aubaine. C’était vraiment l’homme de paille idéal, s’il décidait un jour d’être trop encombrant, Tom pourrait toujours y mettre le feu. Un délit de plus, et cette fois, Hagrid n’échapperait plus aux détraqueurs, et ce malgré son jeune âge.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 551
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette: Un parapluie rose
Camp: Bien
Avatar: Jared Leto

Message#Sujet: Re: Des excuses vraiment? [PV Tom]   Lun 30 Mai - 17:39

    « Des élèves étaient en danger. J’ai fait ce qui me semblait juste. » répondit le jeune Jedusor à la remarque d'Hagrid. Pour une fois les deux jeunes garçons étaient d'accord, sur ça. Mais jamais le demi-géant ne l'avouerait, il était tellement triste et déçu de ne pas pouvoir continuer les cours. Il soupira bruyamment et détournant les yeux, du jeune homme et regardant le lac qui était beaucoup plus beau et intéressant que tout ce que pouvait lui raconter Tom. Parce que Hagrid n'accepterait jamais ses excuses, et puis de toute façon, il n'était même pas sûre qu'elle soit sincère...

    « Je ne pensais pas qu’on t’exposerait à un tel châtiment. » commenta Tom.
    *Menteur* ne put s’empêcher de penser Hagrid, ils étaient suffisamment intelligent tous les deux pour savoir que "ouvrir la chambre des secrets et libérer le monstre qui avait tué une élève, était assez grave pour avoir une condamnation à Azkaban. La seule façon qu'il avait eu de s'en sortir, avait été dans la voie du Professeur Dumbledore. Qui avait dit qu'Hagrid avait fait une erreur et qu'il n'avait pas pris conscience de ses actes. Mais à part, Dumbledore lui avait dit qu'il ne croyait pas qu'il est ouvert le Chambre. Ce qui était tout à fait exacte.

    Il tourna sa tête vers le jeune homme et se demandait quoi dire maintenant. Les excuses avaient bons dos, elles étaient peut-être pas sincères, tout comme elle pouvait l'être. Mais Hagrid ne faisait pas confiance aux Serpentards, en particulier à ce Serpentard en question.
    "Tu t'es excusé, c'est trés bien, tu auras bonne conscience, et tu dormiras mieux ce soir! Mais le fait que cela ne change pas grand chose à la situation!" dit Hagrid en avançant d'un pas lourd devant lui. Jedusor avait gâché son aprés-midi, il n'avait plus qu'à rentrer chez lui, parce que Hagrid était chez lui, maintenant, plus que n'importe qui d'autre, et c'était un aspect plus que positive de pouvoir dire que Poudlard était sa maison, jamais le garçon qui est devant lui ne pourrait en dire autant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11296
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Des excuses vraiment? [PV Tom]   Lun 6 Juin - 16:42

    Quel manque de réceptivité. Heureusement que Tom était loin d’être quelqu’un de susceptible… contrairement à d’autres (suivez mon regard). Enfin, qu’il en pense ce qu’il voulait, du moment qu’il en pensait le moins possible sur sa culpabilité, il s’en moquait bien. Il n’y avait rien à tirer d’une tête de mule pareille. La première fois que Tom avait vu Hagrid, il s’était interrogé sur son potentiel. Avoir un demi-géant à ses côtés aurait pu être une bonne chose, impressionnant comme il était, il en intimidait plus d’un. Mais de caractère, Hagrid était tout simplement irrécupérable, et l’idée avait bien rapidement abandonné l’esprit du préfet. C’était bien simple, Rubeus Hagrid était cet exemple même d’hybride qui synthétisait à lui seul les défauts de cette sous-catégorie. Il était bête, vraiment trop simplet, il ne se rendait pas compte de ce que sa nature pour le moins particulière aurait pu lui permettre, des portes qu’elle aurait pu lui ouvrir, incapable de réfléchir trop longtemps à des sujets trop élevés. La notion de réflexion elle-même devait lui être étrangère. Comment espérer une place de marque en société quand on est incapable d’en comprendre les rouages, d’en saisir l’essence?

    Hagrid lui faisait penser à ces pingouins marsupiaux dans les îles Galápagos (ne pas chercher). Pour vivre en communauté, ils avaient adopté un sens de la géopolitique pour le moins affirmé. Non pas qu’ils aient fondé une mini société qui ait quoi que ce soit à voir avec celles fondées par les humains - et encore moins les sorciers. Mais ils avaient su composer une organisation sociale qui imposait à chacun des droits et des devoirs, et s’étaient ainsi constitués des fondamentaux moraux importants. Tout ça pour dire… Pour ne rien dire, en fait, mais poursuivons malgré tout le raisonnement, que Hagrid ne valait pas mieux qu’un pingouin, dominé par sa nature restreinte, il était bien incapable de faire preuve de grandes initiative ou de se constituer une pensée et des valeurs morales qui lui soient propres. Hagrid était plutôt comme… comme ces dodos noirs d’amazonie, espèce aujourd’hui éteinte. Des animaux idiots, ma foi (en même temps, on parle de dodos), qui suivaient leur nature sans réfléchir à ce en quoi c’est elle-même qui les conduirait à leur perte. L’intégration en société était une nécessité, on pouvait ne pas apprécier cette société, vouloir la dominer, se sentir à part, tout ce qui comptait était le paraître, un être à part, isolé, finissait comme un dodo d’Amazonie, et mourait. Mais un dodo pouvait bien évoluer parmi les pingouins s’il le voulait. Bref, trêve de dissertation sur des volatiles divers, autant le dire tout de suite, on s’en fout, et les données formulées dans ce rp n’ayant pas été prouvée scientifiquement, la totalité de ce que vous venez de lire est un mensonge éhonté. Tout ce qu’il vous faut retenir, c’est que Tom trouvait Hagrid absolument ridicule, idiot, et inutile, et que ses propos lui importaient bien peu.

    « Effectivement, j’ai juste voulu soulager ma conscience. Je suis désolée de ne rien pouvoir faire de plus pour toi. »

    Traduisons les choses ainsi : crève, mon petit dodo, et n’oublie pas d’avoir une mort à ton image, vaine et stupide (meurs écrasé par une pastèque). Tom en avait fini avec Hagrid, le demi-géant était fermé à tout dialogue potentiel, il n’avait pas l’intention d’insister. Il s’apprêtait donc à tourner les talons, et, qui, sait, à continuer de divaguer au sujet d’oiseaux imaginaires, mais il n’en eut pas l’occasion (et c’était peut-être mieux ainsi… concernant les pingouins et les dodos, surtout), car le garde-chasse reprit la parole.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 551
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette: Un parapluie rose
Camp: Bien
Avatar: Jared Leto

Message#Sujet: Re: Des excuses vraiment? [PV Tom]   Mar 7 Juin - 11:06

    Hagrid regardait le jeune homme, aucun des deux ne souriaient, mais on peut pas dire leur situation était joyeuse, ni même drôle. Hagrid avait bien envie d'être ailleurs, mais se retrouver face à lui, à Ton Jedusor, face à celui qui avait causé la perte de sa chance de devenir un sorcier.
    « Effectivement, j’ai juste voulu soulager ma conscience. Je suis désolée de ne rien pouvoir faire de plus pour toi. » fit le jeune homme en question. Pour un fois, il semblait plus sincère que tout le long de la conversation. Enfin c'est ce qu'Hagrid voulait bien croire, car il est fort peu probable que Tom est une conscience qui le torture pour une chose ou une autre, et encore moins pour un demi-géant.

    Tom commençait à partir, et Hagrid en fut soulagé, lui aussi avait envie de rentrer dans sa cabane, bien au chaud, à moins qu'il bêche un peu le jardin de Poudlard, histoire de calmer ses nerfs un peu à vif avec cette conversation. Mais le demi-géant avait encore quelque chose à dire à Tom. Est-ce peut-être pour lui mettre un point sur sa conscience, histoire de se venger un peu, à moins que ça soit dans le but que Tom "enquête" pour trouver le vraie coupable de l'ouverture de la chambre. Le préfet de Serpentard était intelligent, et il pouvait trouver le responsable de la mort de Mimi.
    "Il y a une chose quand même, je n'ai pas ouvert cette chambre"...
    Il quitta le jeune homme sur ses mots et retourna vers sa cabane, soulagé, cette conversation qu'il l'inquiétait avait eu lieu, et même si Tom n'était pas le meilleur des hommes, il avait présenté ses excuses, c'était déjà un bon point...


[HJ : Trés sympa, ce RP!!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Des excuses vraiment? [PV Tom]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Des excuses vraiment? [PV Tom]
» Jeux vraiment trop drole!!!
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]
» L'Uruguay présente ses excuses au peuple haïtien
» Excuses ou conflit ? Un temps pour chaque choses. [Asté...]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
L'extérieur de l'école
 :: Le lac.
-