AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Promos Nike : Jusqu’à -50% de réduction !
Voir le deal

Partagez | 
 

 Agacement perpétuel. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'amoureuse manipulée
[Last] Lou Hamilton
▌ Messages : 169
Humeur :
Agacement perpétuel. [Libre] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Agacement perpétuel. [Libre] Right_bar_bleue

En couple avec : Tom Jedusor, mais il ne m'aime pas vraiment.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Chêne et plume d'Hyppogriffe, 31.22 cm
Camp: Mal
Avatar:

Agacement perpétuel. [Libre] Empty
Message#Sujet: Agacement perpétuel. [Libre]   Agacement perpétuel. [Libre] Icon_minitimeDim 11 Avr - 23:34

Ce jour-là, Lou Hamilton c'était levée du mauvais pied. La nuit avait été si agitée qu'elle avait à peine dormit quelques heures. D'abord, il y avait eu ce cauchemar étrange... Elle courait, baguette à la main, poursuivit par une ombre noire qui criait des choses incompréhensible, des sortillèges très complexes peut-être. De toute façon, l'ombre finissant toujours par la rattraper et l'attirer dans un gouffre sans fond, son rire résonnant en écho contre les murs invisibles. Bref, ce rêve était assez troublant, même si Lou avait des problèmes plus graves qu'une ombre imaginaire cherchant à la tuer. Ses notes étaient en chute libre, et si son père venait à l'apprendre, elle n'osait même pas imaginée ce qu'il aurait bien pu faire.

C'était donc les yeux encore à moitié fermé qu'elle s'était rendue à son cours de métamorphose ce matin, faisant son possible pour ne pas trébucher sur rien. La dernière chose qu'elle souhaitait, c'était de faire honte à Tom. Son petit ami était assez autoritaire sur elle, et Lou l'aimait tellement qu'elle était prête à tout pour accomplir ses moindres désirs... même si ceux-ci pouvait se révéler un peu trop exigeant par moment. Lorsqu'elle entra dans la salle de classe, sa tête semblait vouloir exploser. Ces temps-ci, elle se concentrait trop sur Tom et pas assez sur le reste, si bien qu'elle se couchait tard et se levait tôt pour être certaine qu'il ne manquait de rien. Elle avait entendue quelques jours plus tôt des Serdaigles dirent qu'elle n'était qu'une esclave de ce cher Jedusor. La jeune ne voulait même pas y penser, il devait sûrement l'aimer, non? Pourtant, il ne lui accordait pas bien plus d'attention qu'à tous les autres... Lou avait secouée la tête; il n'était pas temps de se poser ce genre de questions, elle avait à faire. Traversant le couloir en quatrième vitesse, elle rentra deux ou trois fois dans des gamins de première année. À chaque fois, elle se contentait de murmurer un juron et de continuer sa route.

L'heure de cours passait trop lentement. Ses yeux restaient fixés sur le sable sécoulant du vieux sablier sur le bureau du prof. Les secondes paraissaient interminables et Lou le ponctuait de nombreux baillements désintéressés. À maintes reprises, sa voisine de bureau dû la secouer pour la réveillée. Si la Serpentard n'avait pas été aussi fatiguée, elle lui aurait bien dit sa façon de penser. Les yeux lourds, elle se leva tout de même d'un bond lorsque le sable fut enfin écoulé.

Elle franchit le pas de la porte aussi vite que lorsqu'elle était arrivée et disparu dans le couloir bondé. Ses idées étaient un peu plus clair que ce matin mais elle avait encore du mal à penser correctement. Au moins, elle avait pu avoir une conversation normale avec Ines avant de trouver comme excuse qu'elle devait absolument étudier à cause d'un examen proche. Lou avait besoin d'air frais, mais le parc contenait trop de tête à son goût. Elle avait tout simplement envie d'être seule, ou bien de dormir... oui, dormir très longtemps. Un vague sourire s'étira sur ses lèvres à la brève vision d'un oreiller moelleux, mais bon, elle ne voulait pas passer pour une grande paresseuse qui dormait pendant la journée.

Tiraillée par deux envies, elle finit par s'asseoir dans les escaliers du rez-de-chaussé. Au moins là, il y avait un peu d'air qui circulait. Lou poussa un soupir et enfouit sa tête dans ses mains. Les paroles des gamines de Serdaigles revenaient dans sa tête... une simple esclave de plus... Non! Elle rouvrit les yeux brusquement et lança un regard noir à un deuxième année qui la fixait, stupéfait. Il était en faite rare qu'une Serpentard sois dans une telle position de désespoir, de fatigue ou appeler cela comme vous voulez. Le jeune garçon baissa prestement les yeux et disparu aussi vite de sa vue. Les sales gamins qui ne se mêlaient pas de leur affaires l'énervait au plus haut point! Mais elle n'allait tout de même pas commettre un meurtre en plein devant tout le monde, sa équivalait à du suicide. De toute façon, Tom la tuerait sûrement... pas encore devant les autres.

Agacée, Lou se releva en époussetant sa robe noire bordée de vert et d'argent. Elle caressa l'insigne des Serpentard avec son index et fit un croche pied nonchalent à un élève pressé qui montait les escaliers quatre-à-quatre. Un sourire moqueur se dessina lentement sur ses lèvres, elle aimait bien embêtement les autres, c'était dans sa nature, voilà tout.

Regarde où tu vas, imbécile!

_________________



* L o u H a m i l t o n

I thought I saw a sign,

Somewhere between the lines,
But maybe it's me,
Maybe I only see what I want.
Good to you - Marianas Trench

Agacement perpétuel. [Libre] Signalouparmiy

Double compte de Yoko Cohen


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Luna Lovegood
▌ Messages : 4410
Humeur :
Agacement perpétuel. [Libre] Left_bar_bleue98 / 10098 / 100Agacement perpétuel. [Libre] Right_bar_bleue

En couple avec : ...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Agacement perpétuel. [Libre] Empty
Message#Sujet: Re: Agacement perpétuel. [Libre]   Agacement perpétuel. [Libre] Icon_minitimeJeu 15 Avr - 18:44

    .Luna, elle, avait bien dormi pour l'une des premières fois depuis qu'elle était ici, elle n'avait même pas eu à compter les nargoles pour s'endormir, un miracle! C'était bien simple, elle allait mieux, maintenant, mieux qu'au début. Ses soucis la quittaient peu à peu. Son père lui manquait, toujours, mais elle était convaincue qu'elle le reverrait, à un moment ou à un autre, elle devait prendre son mal en patience. Lena avait arrêté de lui balancer des trucs à la figure, et au contraire, elle se montrait désormais gentille et bienveillante avec elle. Luna avait ainsi fait plusieurs rencontres qui rendaient quelque peu son voyage temporel un peu plus agréable. Il y avait eu Oly, puis Dan, puis Taylor... autant de personnages singuliers et pourtant sympathiques qui lui avaient permis de passer outre sa récente déprime, et de supporter davantage l'absence un peu trop forte de ginny, et puis des autres.... Elle vivait la même chose qu'eux, et elle ne les voyait quasiment jamais, si ça c'était pas un comble, franchement, certes, personne n'avait jamais été très présent pour elle, mais là c'était différent, Luna était convaincue qu'ils avaient tous besoin les uns des autres, ne serait-ce que pour ne pas comettre de bourdes, ce que Luna était quasiment convaincue d'avoir fait au cours de sa conversation avec Daniel.

    Une nuit qui n'avait été troublée par aucun soucis, donc, elle avait même dormi plus que nécessaire. Du coup, elle était d'une humeur joyeuse et débordait d'enthousiasme, ce qui ne lui était pas arrivé depuis longtemps. Et ce n'était pas bon signe pour tous ses camarades, car quand la jeune fille allait bien, son aura de folie furieuse était encore plus débordante, et pouvait se répandre à très grande échelle. Elle s'était levée de bonne humeur, n'avait pas oublié d'ôter ses chaussons roses. Elle avait remis ses jolies boucles d'oreille en forme de radis, qu'elle avait eu la flemme de porter ces derniers temps. Et elle avait chantonné. Beaucoup. Elle avait chantonné en se rendant dans la grande salle, elle avait chantonné en prenant son petit déjeuner (bizarrement, elle s'était retrouvé très seule au cours de ce petit déjeuner). Elle avait chanté, aussi, en se rendant au cours de botanique, et ce même s'il avait beaucoup plu. Et elle avait chanté pendant le cours de botanique. Du coup, la prof avait fini par la virer de cours. Luna s'en fichait. Au contraire, elle était très heureuse, elle resta dans le parc, sous la pluie, dansa, chanta au bord du lac... Une envie soudaine. Elle avait envie de rester là longtemps, elle avait décidé de sécher les autres cours de la journée, et ce même si elle aimait aller en cours, et n'aimait pas particulièrement sécher. Le ciel était gris et pluvieux, le genre de temps où personne ne met les pieds dehors, mais où elle oui, et rester là, dehors, ça lui faisait du bien... Enfin mentalement, parce que physiquement, c'était pas le top, elle avait choppé un mal de gorge épouvantable quand elle était restée plantée sur la plus haute tour de Poudlard, et avec cette pluie, ça n'irait sûrement pas en s'améliorant.

    Puis il y eut un moment où elle commença à se sentir mal. ça faisait trop longtemps qu'elle était sous la pluie, son mal de gorge était si épouvantable que c'était à peine si elle arrivait encore à avaler sa salive, ça lui picotait les oreilles, elle avait un mal de crâne horrible, et terriblement froid. Et pourtant, elle avait encore un moral d'acier. Pas question de s'attarder à l'infirmerie, à la place, elle avait juste l'intention de mettre un bon pull et de finir la journée aux cuisines (eh oui, encore), en savourant un bon chocolat chaud, se foutant royalement du fait qu'elle aurait à souffrir pour l'avaler. Elle courut donc en direction de la salle commune des serdaigles, dévalant quatre à quatre les marches qui l'y conduisaient, si bien qu'elle ne vit pas le pieds de Lou, qui la fit s'étaler par terre dans les escaliers.


    "Ouille!" fut sa première réaction, jusqu'à ce qu'elle réalise qu'elle avait dû percuter quelqu'un, puisque la personne en question venait de lui faire comprendre un peu grossièrement (selon les critères de Luna).

    Luna, qui était d'humeur conciliante, se confondit en excuses.


    "Oh... oh je suis vraiment, vraiment désolée."

    Ses yeux croisèrent ceux de la concernée, un jeune fille qu'elle connaissait seulement de nom pour l'avoir croisé plusieurs fois, Lou Hamilton, cette fille l'intriguait, surtout parce qu'elle sortait avec Voldemort... enfin Jedusor... Pourquoi, c'était la grande question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'amoureuse manipulée
[Last] Lou Hamilton
▌ Messages : 169
Humeur :
Agacement perpétuel. [Libre] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Agacement perpétuel. [Libre] Right_bar_bleue

En couple avec : Tom Jedusor, mais il ne m'aime pas vraiment.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Chêne et plume d'Hyppogriffe, 31.22 cm
Camp: Mal
Avatar:

Agacement perpétuel. [Libre] Empty
Message#Sujet: Re: Agacement perpétuel. [Libre]   Agacement perpétuel. [Libre] Icon_minitimeDim 18 Avr - 23:35


L'élève qu'elle avait fit trébucher lui disait quelque chose. C'était une petite blonde avec de grands yeux innocents. Son expression était plutôt lunatique selon les autres, bête selon Lou. Elle portait une robe bordée de bleu et de bronze, c'était donc une Serdaigle. Pfff... une autre de ces grosses têtes qui se croyaient bien plus intelligents que tout le monde, mais qui étaient en faite des imbéciles sans cervelles puisque tous savaient que la véritable supériorité à Poudlard était chez les Serpentard. Lorsque Lou la vit de face, elle se rappela. Cette fille était dans quelques-uns de ses cours. C'était l'une de ces étrangers qui étaient arrivés cette année. Aulne Quibber. Elle parlait sans cesse de choses qui n'existaient pas et elle en énervait plus d'un. Lou leva un sourcil, curieuse de ce que cette bizzaroïde allait bien sortir cette fois-ci.

Pourquoi son pied ne s'était-il pas accroché à quelqu'un d'autre? Un élève normal qui se serait relevé rapidement et aurait déguerpit. Mais non! Lou subissait les foudres du ciel ces derniers temps. Chaque jour se faisait pire que le précédent. Comme si elle avait besoin de sa. De plus, elle était tellement fatiguée qu'elle ne se sentait vraiment pas apte à subir un discours sur les nargoles ou autre débilerie. Avait-elle une tête pour ce genre de chose? La Miss avait bien mieux à faire, comme essayer d'étudier sans s'endormir sur ses manuels. Lou passa une main dans ses cheveux foncés. Elle était tellement à l'opposée d'Ines. À côté de cette dernière, Lou était comme une roche près d'un diamant, aucune comparaison physique possible. Mais elles se ressemblaient beaucoup à leur façon d'agir et de penser; deux machines à potins qui aimaient se plaindre et jouer les pestes.

En parlant d'Ines, si elle voyait Lou en compagnie d'Aulne, elle s'imaginerait des choses qui nuirait beaucoup à la réputation de la Serpentard. Elle jeta un coup d'oeil aux alentours. Pas de gens important en vu, ils devaient tous être dans la grande salle à cet heure, où bien sûrement au parc, à profiter du beau temps. Tandis que la blondinette se confondait en excuses, Lou roula des yeux et lui jeta un regard sombre. Elle qui avait envie d'être seule, c'était bien sa chance. N'avait-elle pas assez de problème comme cela? Elle passa encore sa main dans ses cheveux. Si elle contuait ainsi, elle allait finir par se les arrachers par poignées. Et qui avait envie de trainer avec une fille chauve? Personne, même pas elle-même.

Lou porta subitement la main à son front. Une douleur cuisante s'élançait de sa nuque à son front. C'était insupportable, et la jeune fille faisait des efforts surhumains pour ne pas hurler. Elle voyait son cauchemar défiler devant ses yeux. La noirceur l'engloutissait, s'en était à en devenir fou. Mais contrairement à se qu'elle croyait, Lou ne sombra pas dans l'inconscience. La douleur et l'obscurité se dissipèrent aussi vite qu'ils étaient apparus. La seule séquelle c'était la sensation froide que la Serpentard avait ressentit lorsque l'ombre imaginaire l'avait effleuré. Rêvait-elle éveillée à présent?

''Hé m*rde!''

Elle n'avait pu refouler ce juron. Elle avait au moins droit à sa non? C'était le mot où le geste, et elle doutait que Aulne aurait appréciée un coup de poing en plein visage, même si elle n'était guère la cause de ce malaise. Elle avait seulement besoin d'un coupable, de quelqu'un sur qui se défouler afin d'évacuer toutes ces émotions étranges qui provoquaient une tornade dans son estomac et bien entendu, dans sa tête. Lou était tout simplement épuisée, elle ressentait la fatigue dans chaque parcelle de son corps, et ses cernes en disait long. Peut-être ferait-elle mieux de retourner à la salle commune et de retourner se coucher. Même si elle avait besoin de tous ses cours, une absence de plus ne risquait pas de lui nuire beaucoup...

_________________



* L o u H a m i l t o n

I thought I saw a sign,

Somewhere between the lines,
But maybe it's me,
Maybe I only see what I want.
Good to you - Marianas Trench

Agacement perpétuel. [Libre] Signalouparmiy

Double compte de Yoko Cohen


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Luna Lovegood
▌ Messages : 4410
Humeur :
Agacement perpétuel. [Libre] Left_bar_bleue98 / 10098 / 100Agacement perpétuel. [Libre] Right_bar_bleue

En couple avec : ...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Agacement perpétuel. [Libre] Empty
Message#Sujet: Re: Agacement perpétuel. [Libre]   Agacement perpétuel. [Libre] Icon_minitimeSam 24 Avr - 9:58

    Quel accueil! Froid et inamical au possible. Bah, Luna ne pouvait pas s'attendre à grand chose d'autre de la part de la jeune fille, qu'elle connaissait à peine, qui était à serpentard, et donc devait logiquement ne pas l'apprécier, et qu'elle avait dérangé alors qu'apparemment, elle avait grandement besoin de solitude. Mais pour la solitude, c'était loupé, Luna était là, maintenant, et si au départ, elle avait eu simplement l'intention de passer tranquillement son chemin, il n'en était plus rien maintenant, parce qu'elle avait pris le temps d'examiner attentivement le visage de la jeune fille, depuis ses grands yeux globuleux..

    Lou avait l'air fatiguée, pas le genre de fatigue qu'on se récupère après une mauvaise nuit de sommeil, non, il y avait quelque chose de plus douloureux, de plus éprouvant derrière cette fatigue, ces yeux cernés... Elle devait aller mal. Aux yeux de Luna, c'étaient les cernes de quelqu'un qui va mal. Elle le savait bien. Elle aussi elle avait eu un tas de cernes, à un moment donné... Lou n'avait sans doute pas envie de l'aide de Luna, mais chaque fois que la blondinette posait son regard sur la serpentard, qu'elle ne connaissait pourtant pas, et à qui elle n'avait jamais parlé, elle ressentait un élan de pitié. Sans doute parce que la première fois qu'elle avait remarqué l'existence de la jeune fille, c'était une fois où elle l'avait vu au bras du fameux Tom Jedusor...

    De tous les voyageurs temporels (à part Neville, peut-être), Luna était très certainement la personne la moins au courant et impliquée au sujet de Tom Jedusor. Elle avait entendu l'histoire de la chambre des secrets en même temps que tout le monde, quand elle était déjà terminée. Contrairement à Ginny et Harry, qui l'avaient déjà vu de leurs yeux vus, Luna l'avait découvert cette année, et cette rencontre lui laissait une impression étrange, assez curieuse. Curieuse, oui, parce que si on lui avait demandé de trouver le futur Voldemort parmi cette foule d'élève, son choix ne se serait certainement pas arrêté sur lui, ce jeune si parfait, à l'attitude parfaite, aux notes parfaites, à la réputation parfaite... à la petite amie parfaite. Luna n'aurait jamais imaginé que le jeune voldemort pouvait avoir une petite amie, étant donné l'évident dédain qu'il montrait au sujet de l'amour et de toutes ces choses...

    ...Quand Luna avait vu Lou pour la première fois, donc, au bras du futur (?) mage noir, elle avait ressenti un profond élan d'affection envers elle, de compassion, parce que de toute évidence, le jeune homme devait se servir d'elle, et elle, la pauvre, aurait à en souffrir, à un moment ou à un autre. Luna aurait bien aimé pouvoir l'aider, mais c'était le genre d'interventions qu'elle n'avait pas le droit de faire, il fallait qu'elle se retienne, sous peine d'en dire trop.


    "Tu es Lou Hamilton, hein?"

    Nom qu'elle avait retenu après avoir entendu une jolie blonde (apparemment la petite amie de Daniel -eh oui, elle observait beaucoup) l'interpeller, une fois, dans un couloir.

    "J'ai retenu ce nom parce que c'est comme...." Ouuuuuuups!! Elle allait dire "le mien", parce qu'en effet, c'était comme ça qu'elle avait retenu le nom de Lou, mais elle s'était retenue juste à temps. Quelle plaie, ce changement de nom! Elle l'aimait bien, évidemment, son nouveau nom, mais elle avait peur d'oublier sa propre identité, à force d'avoir à la dissimuler. Et elle y tenait quand même, à son vrai nom. C'était le nom que son père avait décidé de lui donner, si même cette chose de lui, elle pouvait pas la garder, c'était mal parti...

    "Les loups. -en français- c'est un bel animal, le loup..."

    Elle se rattrapait comme elle le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Agacement perpétuel. [Libre] Empty
Message#Sujet: Re: Agacement perpétuel. [Libre]   Agacement perpétuel. [Libre] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Agacement perpétuel. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'Histoire est un perpetuel recommencement (Richard)
» Encouragons nos amis... [libre]
» La voie est libre (Lysandre)
» Il y a des habitudes qui ne changent pas /libre/
» Mutins, lutins [Libre]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: Rez-de-chaussée et étages :: Les escaliers.
-