AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
One Piece : pas de tome Collector 25 ans prévu ...
Voir le deal

Partagez | 
 

 Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
HYDRE
Phèdre Snowden
▌ Messages : 997
Humeur :
Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre) - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre)   Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre) - Page 2 Icon_minitimeSam 4 Nov - 17:38


Etre raisonnable c'est être désabusé.
N'

en déplaise aux plus puritains qui s'offusqueraient déjà d'apprendre que Phèdre n'était plus vierge depuis bien longtemps, il est vrai que la jeune femme n'avait plus grand-chose à apprendre dans ce domaine. Elle était parfaitement à l'aise dans ce domaine, et elle bénéficiait d'une expérience notamment alimentée par les nombreuses fois où elle et Seth s'étaient abandonnés à leurs pulsions respectives quand ils étaient ensemble (sur ce point, même si leur couple s'était bien vite révélé bancal et leurs tempéraments incompatibles sur le terme, ils s'étaient clairement très bien entendu du début à la fin). Mais il y en avait un autre, de domaine, où elle se révélait novice. Elle ne pensait plus avoir grand-chose du sexe dans ce qu'il avait de plus pragmatique, mais elle avait encore énormément à apprendre de l'amour, parce qu'elle l'éprouvait pour la toute première fois. Et c'est seulement maintenant qu'elle comprenait combien les sentiments pouvaient influencer un moment tel que celui-là. Il ne s'agissait plus juste d'un acte bestial et jouissif destiné seulement à se donner du plaisir sans autre enjeu, c'était un moment de partage, de sensualité... chaque caresse, chaque baiser, était une nouvelle déclaration d'amour, c'était beaucoup plus fort, parce que tout prenait de l'importance. Et oui, peut-être que Aaron était moins expérimenté que ses anciens amants, peut-être qu'il lui fallut un peu de temps pour se sentir complètement à l'aise et détendue, mais dans tous les cas, elle n'aurait voulu partager cela avec personne d'autre. L'amour se traduisait en geste dans le moindre ses regards, et à chaque fois que ses lèvres se posaient sur les siennes, ses mains sur sa peau. Ce qu'elle vivait n'avait plus rien d'égoïste. Elle ne faisait plus qu'un avec lui, elle disparaissait, s'oubliait en lui, et ça, c'était une sensation à nulle autre égale.

Une sensation encore encouragée et décuplée par ce qu'il savait lui procurer de plaisir purement physique. Les mouvements de son bassin s'étaient accélérés, et pour chacun d'entre eux, Phèdre se sentait submergée de vague de plus en plus irrépressible d'un plaisir incroyable qu'elle ne cherchait pas à taire. Gémissements et soupirs se succédaient quand ses lèvres n'étaient pas trop accaparés par les fiévreux baisers de son petit ami. Ce moment était unique, d'une puissance incroyable. Il la rendait folle, complètement folle, et quand elle atteignit l'apothéose de son plaisir, elle ne sut retenir un gémissement plus appuyé que tous les autres. Elle conclut ce moment intense par un baiser prolongé avant de laisser sa tête reposer sur le torse de son amant, prenant plaisir à entendre son coeur cogner vivement contre sa poitrine tandis qu'elle reprenait doucement son souffle. Ce moment avait été tout simplement parfait.


code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 519
Humeur :
Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre) - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre)   Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre) - Page 2 Icon_minitimeLun 25 Déc - 20:33

Phèdre & Aaron
Etre raisonnable c'est être désabusé.
Si on lui avait dit qu’il se retrouverait ans une telle position avec Phèdre, alors qu’il venait la voir dans le simple but de se dévoiler un peu, mais sans espérer de trop, il ne l’aurait pas cru. Et pourtant, ils en étaient là et Aaron profitait pleinement de ce moment qu’il partageait avec sa petite amie (puisque même s’ils devaient se cacher tous les deux afin que personne ne soit au courant de leur relation, ils étaient quand même officiellement ensemble), d’un moment qu’il n’aurait pas cru partager avec elle mais qu’il savourait pleinement. En même temps, le jeune homme ne pouvait pas faire autrement que de savourer, alors qu’il vivait l’instant le plus intense de sa vie. C’était peut-être un peu bestiale de penser une chose pareille, mais c’était pourtant le cas. Il vivait en cet instant présent, un instant vraiment incroyable, vraiment intense. Il n’avait jamais vécu ça encore, et il n’avait pas spécialement envie de vivre ça autrement qu’avec Phèdre bien évidemment. Parce qu’elle était la femme qu’il aimait, qu’il aimait si fort. Cela faisait un moment maintenant qu’il l’aimait, mais il n’avait pas pu se résoudre à se rapprocher d’elle, il avait cru pouvoir attendre… il n’avait même pas, en fait, avant envisager que c’était possible. Bref, il était fou amoureux et quelque chose lui disait que c’était en grande partie pour cela que ce moment était si intense, qu’il parvenait à atteindre de telles sensation en compagnie de la jeune femme.

Et forcément, à force de mouvement, à force de sensations montant de plus en plus dans les extrêmes, Aaron atteint en même temps que la sorcière un paroxysme de plaisir qu’il n’avait encore jamais connu. Qu’il ne pensait pas connaître un jour, qu’il ne pensait même pas envisager voire exister tant il était tout simplement bouleversé, dans le bon sens du therme parce qu’il venait de vivre un moment intense comme jamais il n’aurait cru vivre un jour. En tout cas, quand il avait senti le plaisir venir et qu’il avait explosé, le jeune homme ne s’était en aucun cas retenu, il n’avait pas cherché à faire le moins de bruit possible, bien au contraire. Il avait profité pleinement et il n’avait pas cherché une seule seconde à bouder son plaisir, le laissant pleinement s’exprimer en même temps que Phèdre qui s’exprimait également.

Et au final, les deux amants se retrouvèrent donc, après un nouveau baiser plus qu’appuyé, l’un contre l’autre, la tête de Phèdre posé sur le torse de Aaron. Le jeune homme ne voyait pas ce qu’il pouvait dire, et au fond il ne savait même pas encore s’il pouvait réellement parler, alors que son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine et qu’il peinait à retrouver une respiration normale. Le jeune homme ne dit rien donc, se contentant de tenter de retrouver son souffle, ses doigts continuant de caresser doucement la peau douce de sa petite amie. Il n’aurait vraiment pas cru vivre un tel instant et il n’avait aucune envie que ça s’arrête.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Phèdre Snowden
▌ Messages : 997
Humeur :
Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre) - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre)   Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre) - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Déc - 0:00


Etre raisonnable c'est être désabusé.
P

endant plusieurs longues minutes, les deux amants ne prononcèrent pas le moindre mot, et pourtant, à Phèdre, l'espace semblait empli de ce qui ne se disait pas, et le tout formait le plus mélodieux des ensemble. Il y avait les sons qu'ils ne pouvaient éviter, comme le bruit de leurs souffles encore courts tandis que tous les deux cherchaient à retrouver une respiration normale, ou encore les battements du coeur de Aaron qui faisaient écho aux siens, et qui tambourinaient à tout rompre contre son oreille, encore posée sur la poitrine du jeune homme. Des sons agréables, qui lui rappelaient la proximité de l'homme qu'elle aimait avec elle, qui prolongeaient à leur manière l'instant, de la même manière que les quelques caresses que lui adressait encore Aaron. Et il y avait aussi tout ce qui était indiscible, et qui faisait que Phèdre ne savait s'empêcher de sourire d'une oreille à l'autre. Le sentiment d'avoir vécu l'un des plus beaux et intenses moments de sa vie, l'impression d'être seule au monde avec la seule personne comptait vraiment, le sentiment d'être entier, d'être aimé. Le tout lui donnait tout sauf envie de voir ce moment se terminer, c'est certain. Elle aimerait pouvoir se dissoudre dans les bras du jeune homme, s'y fondre tout entière et y rester tout au long de sa vie... Ce moment frôlait une telle perfection que tout ce qui pouvait le détruire ne demandait qu'à être proscrit. La moindre parole, par exemple. Malheureusement, cette dynamique ne pouvait fonctionner qu'un temps. La réalité devait bien évidemment les rattraper, à un moment ou à un autre.

Et la réalité était à double tranchant. Quelque part, Phèdre était heureuse que la réalité les rattrape, car même quand la routine et leurs responsabilités auraient repris le dessus, elle était convaincue du fait que cet instant et tout ce qu'il avait représenté ne disparaîtrait pas et resterait tout aussi important. Mais qui dit retour à la réalité dit aussi retour à la raison, et puisqu'il leur fallait être raisonnables, il fallait qu'ils admettent que leur histoire ne l'était pas. Ce qui ne voulait clairement pas dire qu'elle allait changer d'avis et tout arrêter (certainement pas, ce n'était même pas envisageable, pas un seul instant), juste qu'il allait falloir se montrer un minimum pragmatique, que ça leur plaise ou non... Et franchement, en cet instant, on ne pouvait pas dire que ça plaise particulièrement à Phèdre, c'était même l'inverse. Alors, même si elle n'aimait pas du tout avoir à faire ça, la jeune femme décida finalement de rompre le silence.

-Je crois qu'il vaut mieux que tu y ailles,
dit elle doucement au jeune homme avant de déposer un baiser sur ses lèvre dans l'espoir de bien lui montrer qu'elle était loin de vouloir le voir s'en aller pour autant, bien au contraire.

Mais s'il quittait son appartement au petit matin, cela pourrait soulever d'éventuelles questions. Et il fallait qu'ils évitent cela à tout prix.


code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre)   Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre) - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Etre raisonnable c'est être désabusé. (Phèdre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ne pas être à sa place dans ce monde (Phèdre)
» Être libre ne veut pas dire être innocent [pv Aristide :33]
» [FB] Être un Potter, ou ne pas être un Potter (pv Purdey)
» Tu veux être mon ami ??
» être absent ou ne pas être absent...
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement de Phèdre Snowden
-