AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -22%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
34.99 €

Partagez | 
 

 Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 1045
Humeur :
Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Empty
Message#Sujet: Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)   Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Icon_minitimeLun 9 Avr - 23:43

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo.
Seth savait qu’il n’avait pas beaucoup de temps devant lui avant que Gwendall ne le dénonce au bureau des Aurors. Quelques jours tout au plus, qui lui donnait le temps de se retourner. Pour quoi faire ? Pour fuir, tout simplement. Le jeune homme ne pouvait pas juste se contenter de partir de chez lui et d’aller se cacher il ne savait où. Quand Gwendall allait le dénoncer, Seth n’allait pas pouvoir revenir en arrière. Par chance, son ami lui laissait un peu de délai, ce qui lui permettait quand même de mettre en place son départ. En réalité, le jeune homme pourrait très bien se contenter d’utiliser Pomona pour s’en sortir et éviter la justice, mais Seth se disait que dans tous les cas, il ne pouvait pas vraiment compter que sur ça, au cas où. Et puis, il ne pouvait pas faire ça à Gwendall. Ils n’étaient pas bête, ils savaient bien que si Voldemort avait décidé de demander à l’Auror de balancer son collègue, ce n’était pas pour rien. Le jeune mage noir cherchait aussi à s’assurer qu’il avait bel et bien le contrôle sur le mangemort. Seth ne pouvait pas mettre son ami dans une fâcheuse position alors… il allait le laisser le dénoncer, afin que Voldemort soit content et il allait s’en sortir autrement. En espérant que le jeune homme ne comprenne pas que son ami l’avait prévenu.

Seth avait donc décidé d’arranger quelques affaires au ministère de la magie, notamment au bureau des Aurors. Il fallait qu’il mette en place sa fuite, qu’il s’arrange pour qu’on ne le trouve pas, pour qu’on ne l’arrête pas. Du moins pas de suite. Et par chance, Seth osait croire qu’il avait le mental pour ce genre de situation, sinon il ne serait pas apte à travailler au bureau des Aurors. Même si pour l’heure, la pression n’était pas trop grande. Parce qu’il n’y avait aucune raison que qui que ce soit se doute de quelque chose, tant que Gwendall n’avait pas mis en place ce qu’il devait faire. Il pouvait donc encore se promener au ministère de la magie sans craindre de se faire arrêter. Même si ce n’était peut-être pas une bonne idée aujourd’hui. Quand bien même Seth savait que prochainement, il ne sera plus du tout considéré comme un Auror du ministère de la magie, dès l’instant que le directeur allait connaître ses allégeances (qui n’étaient même pas réellement ses allégeances, mais allez expliquer ça à McDowell), il devait prendre sur lui et jouer le parfait petit Auror du bureau. Il travaillait donc sur un dossier qui l’avait conduit au niveau quatre du ministère de la magie. Et qui disait de changer de niveau, disait prendre l’ascenseur. Ce qu’il fit donc et quand il entra dans l’ascenseur, il n’était pas seul, il y avait quelqu’un d’autre. En temps normal, Seth n’y ferait pas attention, mais ce visage… il osait croire qu’il le reconnaissait. Alors qu’il ne connaissait pas cet homme mais par la force des choses, il s’était renseigné, depuis sa rencontre avec l’oncle de Pomona.

« Bonjour. »
Se contenta-t-il de dire, comme s’il saluait quelqu’un qu’il croisait tout simplement. Il aurait pu s’arrêter là. Mais il ne le fit pas, sans savoir vraiment pourquoi. « Vous êtes Bradley Fitz ? »
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bradley Fitz
▌ Messages : 353
Humeur :
Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Right_bar_bleue

En couple avec : Esther Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Boix d'ébène, plume de phénix, 27 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jack Davenport

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Empty
Message#Sujet: Re: Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)   Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Icon_minitimeMar 10 Avr - 18:18


Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo.
J

ournée éprouvante et chargée pour Bradley, mais ce dernier ne s'en plaignait pas. De manière générale, il ne se plaignait jamais, d'ailleurs, ou sur le ton de la plaisanterie. Bradley avait toujours le don de faire passer les reproches pour des traits d'humour et pour dissimuler son exaspération derrière une charmante ironie, suffisamment identifiables tout de même pour qu'on ne cherche pas à le contrarier plus avant. Alors non, il ne se plaignait pas, au contraire, cette surcharge de travail lui convenait particulièrement bien, parce que quand il était totalement accaparé par son boulot, il n'avait pas le temps de penser à autre chose. A autre chose, donc à Pomona. Qu'il le veuille ou non, c'était effectivement ce qui se produisait dès que son esprit se décharger de son poids habituel. Le spectre de sa fille le hantait, constamment. Ce n'était pas pour rien s'il ne lésinait pas sur les heures supplémentaires, constamment, ainsi, ses pensées étaient accaparées par autre chose, ainsi, il n'avait pas à rentrer chez lui, à accuser le désespoir de son épouse, face auquel il se sentait aussi malheureux qu'impuissant. Il l'aimait profondément, et il savait qu'il devrait être là pour elle plutôt que de fuir, mais il n'en était pas capable, parce que le jeu auquel il devait jouer en sa présence était des plus difficiles... Car s'il lui était simple et habituel de tromper son monde, il n'avait jamais été aussi peu sincère avec Esther que ces derniers temps. Et ça n'avait que peu de chances de changer, puisque sa ligne de conduite ne varierait pas. Il en avait décidé ainsi, et il ne comptait pas y changer quoi que ce soit.

Pour son travail, donc, il devait délaisser le niveau 4 et prendre l'ascenseur afin de rejoindre l'atrium et de se rendre à Gringotts, où il devait constamment se rendre dans le cadre de ses fonctions (bureau de liaison des gobelins oblige). Et il fut bientôt rejoint par un jeune homme, qui lui était plus lié (quoi qu'indirectement) qu'il n'aurait pu le soupçonner au premier regard. Il lui rendit ses salutations, un sourire de convenance aux lèvres, et pensait qu'ils en resteraient là, comme c'était généralement le cas quand on croisait un inconnu dans un ascenseur. Sauf que, apparemment, il n'était pas un si grand inconnu que ça pour cet homme, puisqu'il lui demanda s'il était Bradley Fitz.

-Eh bien, oui
, répondit l'homme, un peu décontenancé. Il considéra attentivement son interlocuteur du regard. Etait-il supposé le connaître ? Peut-être, puisqu'ils travaillaient tous deux au ministère, mais Bradley n'avait pas souvenir de l'avoir ne serait-ce que croisé. Excusez-moi, répondit-il de son habituel ton amène, ma mémoire me joue peut-être des tours... Nous nous connaissons ?






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 1045
Humeur :
Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Empty
Message#Sujet: Re: Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)   Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Icon_minitimeSam 9 Juin - 13:20

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo.
Seth, en réalité, n’avait absolument pas besoin d’entendre l’homme dans l’ascenseur confirmer qu’il était bel et bien Bradley Fitz, parce qu’il savait exactement qui il était. Bon, l’Auror pouvait toujours se tromper, cela dit, mais il partait plutôt du principe qu’il ne se trompait pas. Il reconnaissait ce visage, quand bien même c’était la première fois qu’il rencontrait cet homme. En même temps, comment oublier le visage du père de Pomona ? Avec ce que la jeune femme lui avait dit à son sujet, lui expliquant qu’il n’y avait que son oncle qui la soutenait réellement maintenant dans ses choix de vie (et heureusement qu’elle n’avait pas continué à suivre ses parents, ça l’arrangeait quand même qu’elle ne soit pas mariée à un homme que ses parents auraient choisi pour elle), il était évident qu’il s’était déjà fait son propre jugement sur l’homme qui se trouvait là. Etait-il fondé ? Sans doute pas, mais ce n’était pas pour autant qu’il avait l’intention de changer d’avis, du moins pour le moment.

L’homme confirma tout de même qu’il était bel et bien Bradley Fitz, Seth ne répondit rien tout de suite. Il le laissa reprendre la parole, d’un ton qui semblait agréable, mais le jeune homme savait bien qu’il ne fallait pas se fier aux apparences. Il en était la preuve après tout. Pour le moment, personne ne soupçonnait au bureau des Aurors qu’il était un criminel endurci, même si ça n’allait pas tarder du tout.

« Non. » Répondit-il alors, simplement, à la question de l’homme, quand il lui demanda s’ils se connaissaient.

Non, en effet, ils ne se connaissaient pas. Du moins, l’homme ne le connaissait pas lui, quand bien même Seth partait du principe que de son côté, il connaissait quand même son interlocuteur. Quand bien même, c’était la première fois qu’ils se rencontraient. L’Auror laissa un temps de silence, avant de reprendre la parole, sans regarder l’homme, se contentant d’attendre que l’ascenseur démarre.

« Mais je connaissais très bien votre fille. » Dit-il finalement en tournant son regard vers Bradley. Seth aurait eu bien plus de mal à parler de Pomona de cette manière, s’il ne savait pas qu’elle était vivante. Et en même temps, il n’aurait sans doute même pas engagé la conversation si jamais il pensait que la jeune femme était toujours morte. Mais elle était bel et bien en vie et lui suffisamment de «bonne» humeur pour cette conversation. « Je suis vraiment désolé de ce qui est arrivé. J’imagine que ça doit être difficile pour vous. »

Ou pas. Ce n’était évidemment pas pour rien que le jeune homme abordait un tel sujet. Vu la manière dont les parents de Pomona l’avaient abandonné, Seth se demandait s’ils étaient capables de se sentir tristes de sa disparition ou non. S’ils ressentaient quelque chose en tout cas déjà. S’ils pensaient vraiment leur fille capable de faire une telle chose. Quand on connaissait un peu Pomona, on savait qu’elle était la dernière capable de faire un crime du genre.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bradley Fitz
▌ Messages : 353
Humeur :
Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Right_bar_bleue

En couple avec : Esther Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Boix d'ébène, plume de phénix, 27 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jack Davenport

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Empty
Message#Sujet: Re: Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)   Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Icon_minitimeSam 9 Juin - 22:32


Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo.
L'

homme confirma à Bradley que sa mémoire, au moins, n’était pas défaillante. Tant mieux. Il ne manquerait plus que tout cloche chez lui… Parfois, il en avait un peu le sentiment, il faut bien le dire, et ce n’était pas simple à supporter. En plus de tout le reste. L’homme, malgré tout, n’eut pas la civilité de se présenter afin que Bradley ait le loisir de savoir à qui il avait affaire. A la place, il prononça des mots qu’il aurait préféré ne pas entendre : ce jeune homme avait connu sa fille. Il ne savait comment l’interpréter, et le ton qu’employait son interlocuteur ne l’aidait pas à avoir une opinion définitive sur la question. Il était très possible qu’il soit seulement un ancien collègue de travail, mais la façon qu’il avait de parler de sa fille… Etaient-ils amis ? En tout cas, il ne l’évoquait pas comme d’autres pouvaient le faire sous cape, sur le ton du jugement facile et du mépris. L’air de rien, depuis la condamnation de sa fille, et même si cette histoire avait diablement fait parler d’elle, personne n’était venu s’adresser à lui pour l’évoquer directement. La plupart admettaient sans doute que ce sujet de conversation serait malvenu, et aux yeux de Bradley, c’était bel et bien le cas. Mais son jeune interlocuteur n’était manifestement pas le cas. Puisqu’il enfonçait le couteau dans la plaie. Sans se douter forcément qu’il y avait une plaie. Et pour cause, personne ne s’en doutait.

Et il fallait qu’il en soit ainsi. Il n’allait pas laisser voir sa faiblesse, et encore moins à ce jeune homme qu’il rencontrait à peine. Alors ce n’était certainement pas à lui qu’il allait avouer que la situation était effectivement difficile pour lui, terriblement difficile. La simple évocation de Pomona lui arrachait le cœur, et il souffrait de son absence et de ses conséquences plus qu’il n’avait jamais souffert de quoi que ce soit. Mais nul n’avait besoin de le savoir. S’il n’était pas même capable de se confier à ce sujet à sa propre épouse, qui devait pourtant n’attendre que ça, il était assez évident qu’il n’allait pas faire davantage d’efforts avec qui que ce soit d’autre. Alors il se contenta de demeurer aussi impassible qu’il pouvait bien être capable de l’être. Il ne dit rien des difficultés qu’il ressentait. Il n’allait pas dire non plus que la situation était simple, car personne ne pourrait croire qu’il la considérait véritablement comme telle. Alors il choisit plutôt une réponse un peu détournée, qui l’éloignait le plus possible de la sincérité libératrice dont il serait pourtant préférable qu’il fasse preuve.

-Pomona et moi, nous… Nous n’avions plus aucun contact, vous savez.

C’était la vérité, et cela était une manière pour lui de se défendre de pouvoir avoir quoi que ce soit à voir avec ses activités criminelles, et une façon de voiler sa douleur. Maladroite, oui. Mais la seule parade qu’il connaissait. Elle fonctionnait sur la plupart, mais la plupart ne lui demandait pas de lui rendre des comptes. C’était bien ça, le souci. Il était incapable de rendre quelque compte que ce puisse être.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 1045
Humeur :
Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Empty
Message#Sujet: Re: Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)   Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Icon_minitimeLun 20 Aoû - 14:30

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo.
Si Seth ne savait pas que Pomona était vivante, il était évident qu’il n’aborderait pas cette situation de la même manière. Mais le jeune homme savait que la jeune femme était vivante et il avait pu la retrouver comme il ne pensait pas le faire, comme il ne l’avait clairement pas espéré. Alors, tomber sur le père de la jeune femme… ce n’était pas si difficile que ça, et il ne pouvait pas s’empêcher de s’amuser légèrement de la situation. Il ne parlait pas de Pomona pour rien avec l’homme, évidemment, comme il n’affirmait pas que la situation devait être difficile pour le sorcier depuis la « mort » de celle-ci. Seth se posait vraiment la question, concernant Bradley Fitz, s’il souffrait du départ de sa fille ou non. En un sens, il avait déjà une petite idée sur la question, mais il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de le confirmer. Sans raison en plus, sans intérêt non plus, il se contentait simplement de lancer ce sujet pour voir un peu ce que ça allait pouvoir donner. Sans savoir ce qu’il attendait vraiment.

L’homme précisa alors qu’avec sa fille, ils n’avaient plus aucun contact. Oui, il le savait. Et quelque chose lui disait qu’en prime, ça permettait au père de la jeune femme de ne pas être trop proche de cette histoire de meurtre. Pomona était aux yeux de tous une criminelle, il ne devait pas avoir envie que ça entache sa réputation. Ce genre de comportement avait tendance à l’agacer, sans pour autant que ça ne le regarde encore une fois. Mais ces personnes qui abandonnaient les autres parce qu’il ne fallait surtout pas entacher une réputation… comme un homme abandonnant sa maîtresse moldue pour la laisser aux mains d’un sale type. Oh, il ne pouvait pas comparer réellement Bradley Fitz avec son géniteur, mais quand même à ses yeux ils ne valaient pas mieux l’un et l’autre.

« Je suis au courant oui. » Dit-il alors, en toute décontraction, encore une fois parce qu’il ne souffrait plus de la perte de Pomona. Même s’il ne pouvait pas passer autant de temps qu’il ne le voudrait avec elle. « Vous avez abandonné votre fille après tout, c’est normal que vous n’ailliez plus de contact avec elle. » Ajouta-t-il dans un fin sourire, en tournant son regard vers l’homme. Bon, il ne devrait peut-être pas lui parler comme ça, mais ce n’était pas comme s’il pouvait réellement se retenir. « Tant mieux pour vous, ça serait dommage qu’on vous imagine complice dans l’horrible crime qu’elle a commis. » Reprit-il, ne marquant qu’une courte pause avant de continuer. « Ça doit quand même grandement vous enlever une épine du pied cette histoire. »

Qu’est-ce que le père de Pomona pensait réellement d’elle ? Le jeune homme n’en savait rien. Mais clairement, Seth ne se montrait pas objectif et il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que l’homme devait être soulagé de ne plus avoir son « horrible » fille dans les parages pour entacher sa belle réputation.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bradley Fitz
▌ Messages : 353
Humeur :
Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Right_bar_bleue

En couple avec : Esther Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Boix d'ébène, plume de phénix, 27 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jack Davenport

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Empty
Message#Sujet: Re: Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)   Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Icon_minitimeLun 20 Aoû - 19:38


Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo.
I

l y avait quelque chose de vraiment déplaisant dans l'attitude de ce jeune homme, qu'il s'agisse de son sourire, de son comportement, de ses propos... Il lui donnait l'impression de le mépriser... Ou bien Bradley surinterprétait-il ? Il passait tant de temps à se mépriser lui-même, secrètement, que ce ne serait pas vraiment une surprise au bout du compte. Quoi qu'il en soit, il n'appréciait pas d'entendre ce jeune homme duquel il ne savait pour ainsi dire rien lui apprendre avec tant de décontraction qu'il connaissait son histoire avec Pomona, le fait que ses parents l'avaient abandonné... Ses propos lui serrèrent le coeur, mais pour commencer, il ne dit rien. D'autant plus que l'Auror n'oublia pas de renchérir, comme s'il n'en faisait pas assez comme ça, comme s'il ne lui avait pas fait suffisamment de mal comme ça. Le pire, c'est que Bradley ne pouvait pas vraiment lui reprocher ce qu'il disait, puisque quelque part, eh bien... il ne faisait jamais que dire la vérité, effectivement. Tout les propos qu'il prononçait, l'attitude qu'il adoptait, ne devaient être là que pour taire les soupçons de complicité le concernant. Et pourtant, pourtant... quand il entendait son interlocuteur affirmer avec autant de dédain que Pomona était une criminelle... Il avait envie de la défendre, il refusait toujours d'y croire.

Mais il ne devait rien dire. Qu'en savait-il après tout ? Tout portait à croire que sa fille était bel et bien un assassin. Et si c'était le cas... en lui tournant le dos, il avait peut-être encouragé sa descente aux enfers. Et quand le jeune homme ajouta que ça lui ôtait une épine du pied, il avait envie de lui sauter à la gorge. Certes, une fois encore, il ne faisait qu'exprimer ce qu'il était bel et bien supposé penser. Sauf qu'il ne le pensait pas. Pas du tout, même. La mort de sa fille lui retirerait une épine du pied. Non, ça lui enfonçait plutôt une épine en plein coeur. Mais il ne pouvait rien en dire... à personne, pas même à Esther. Et sa souffrance demeurait silencieuse.

-Je n'ai pas abandonné Pomona,
le corrigea-t-il finalement quand son interlocuteur eut fini, incapable de s'en empêcher. C'est elle qui est parti.

Bon, d'accord, son comportement l'avait sans doute largement encouragée à le faire, mais qu'importe. C'était elle qui avait dévié du droit chemin, par sa propre initiative... peut-être aidée par Henry, ceci dit.

-Qu'est-ce que ça peut vous faire, de toute manière ?


D'accord, il perdait peut-être un peu son sang froid, mais l'attitude de son interlocuteur ne l'aidait pas du tout. Il avait le sentiment d'être considéré comme le pire être au monde (mais c'était sans doute une fois de plus parce que c'était ce qu'il pensait de lui-même)... et c'était insupportable.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 1045
Humeur :
Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Empty
Message#Sujet: Re: Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)   Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Icon_minitimeLun 22 Oct - 23:01

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo.
Seth n’avait évidemment aucune raison de parler de la sorte à Bradley, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Et il était évident, encore une fois, qu’il devrait se retenir, mais il ne pouvait pas s’en empêcher non plus. Après tout, il se trouvait quand même en compagnie du père de Pomona, ce n’était pas rien. Cet homme qui avait décidé d’abandonner sa fille. Et clairement, on ne pouvait pas dire que le jeune homme était très objectif quand il était question des parents, et non plus quand il était question de Pomona. Autant dire que le jeune homme ne pouvait clairement pas être objectif en cet instant précis, alors qu’il se retrouvait en compagnie du père de Pomona.

Qui ne manqua pas d’affirmer qu’il n’avait pas abandonné sa fille, que celle-ci était parti. Et pour cause, au vu de la situation, elle avait bien fait de partir. Si c’était pour se retrouver marier à n’importe qui, simplement parce que ses parents voulaient préserver il ne savait quoi de sang pur (ce qui n’empêchait pas certaine personne de coucher avec des moldus et de faire des gosses… il parlait d’expérience hein), elle avait clairement bien fait de s’en aller oui. Bon, sa situation n’était pas parfaite, mais au moins elle avait son avenir en main. En quelque sorte en tout cas, parce qu’on ne pouvait pas dire que sa situation était clairement enviable au vu du fait qu’elle se retrouvait à devoir se cacher de tout le monde, parce que le monde des sorciers devaient croire qu’elle était morte.

« Oh, ça ne me fait rien. »
Dit-il simplement, en levant les épaules. Ce n’était pas réellement le cas, mais en réalité ce n’était pas quelque chose qui le regardait en soit, bien au contraire. Surtout qu’après tout, Pomona n’avait plus aucun contact avec ses parents. Ce n’était déjà pas le cas quand elle était « vivante », mais maintenant qu’elle était « morte », ça l’était d’autant moins. La jeune femme n’allait pas venir tout sourire discuter avec ses parents de sa nouvelle vie. « Ce n’est pas comme si ça pouvait changer quelque chose en même temps maintenant. » Ajouta-t-il, même s’il ne croyait pas une seule seconde aux propos qu’il était en train de dire. Puisqu’il y avait plein de chose qui pouvait encore changer. Parce que Pomona était vivante, qu’ils ne se retrouvaient pas juste dans une situation où l’homme à ses côtés étaient le père d’une criminelle. « Vous n’aviez donc aucune considération pour votre fille donc. » Ou pas, il se contentait simplement de faire ses déductions. « Vous ne valez définitivement pas grand-chose. »

Seth était clairement dur avec l’homme, mais en même temps il ne pouvait pas s’empêcher de l’être. Ce type avait quand même abandonné sa fille. Et même si clairement, le jeune homme savait bien qu’il ne valait pas grand-chose, qu’il était plus qu’évident qu’il ne devait en aucun cas se reproduire, mais il osait croire qu’il était apte à juger le comportement idiot des pères. Il en connaissait un rayon.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bradley Fitz
▌ Messages : 353
Humeur :
Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Right_bar_bleue

En couple avec : Esther Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Boix d'ébène, plume de phénix, 27 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jack Davenport

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Empty
Message#Sujet: Re: Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)   Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Icon_minitimeMar 23 Oct - 19:22


Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo.
D

écidément, il y avait quelque chose de singulier et de perturbant dans le propos de son interlocuteur. Il semblait vraiment vouloir défendre l'honneur de Pomona, comme s'il était directement concerné par la situation de sa fille. Alors, bien sûr, il ne pouvait que s'interroger sur ce qui liait cet homme à sa "défunte" fille. Etaient-ils seulement collègues de travail ? Amis ? Plus ? C'est là qu'il pouvait réellement constater combien il ne savait absolument plus rien de sa fille (s'il avait déjà su quoi que ce soit à son sujet, ce dont il doutait très clairement). Moins que rien, en fait... Mais malheureusement, Seth avait effectivement raison, dans tous les cas, peu importe ses motivations, peu importe ce que l'un et l'autre pouvait penser ou avoir pensé de Pomona, ça ne la ramènerait pas, elle était partie, pour toujours. A cette pensée, son coeur se serra terriblement... C'était un fait, et il vivait avec depuis des mois à présent. Mais c'était encore et toujours la même chose... chaque fois que l'on évoquait sa fille, chaque fois qu'on lui rappelait qu'elle était partie pour toujours, il avait le sentiment qu'on brisait son coeur en mille morceaux, puis les morceaux de son coeur, puis les morceaux des morceaux... jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien... déjà qu'il n'y avait, au fond, pas grand-chose.

Le jeune homme n'hésita pas en rajouter encore une couche supplémentaire, en affirmant qu'il n'avait pas la moindre considération pour sa fille. Ce qui était le cas. Même encore aujourd'hui, même si elle lui manquait terriblement, même si il donnerait tout pour la voir revenir, ce restait tout de même un fait... certain, indéniable... il considérait qu'elle avait fait les pires choix possibles, qu'elle s'était détournée de la voie pavée d'or que lui et Esther avaient consacré tant de temps et d'énergie à construire pour elle... et c'était forcément une déception. Déception plus grande encore si l'on estimait qu'elle était coupable des crimes dont on l'accusait (même si Bradley, au fond, était incapable de penser de la sorte). Est-ce qu'il ne valait vraiment rien ? Dernièrement, c'est vrai qu'il avait le sentiment de ne pas valoir grand-chose. S'il se défendait bien dans son emploi au ministère, il fallait bien reconnaître que le bilan de sa vie personnel n'avait rien de glorieux, en revanche. Il avait échoué à être un bon père... il échouait à être un bon mari. Et cet homme lui crachait à la figure toutes les tares qu'il se savait déjà trop posséder. Mais évidemment, il était hors de question d'en dire quoi que ce soit. Il se devait de demeurer digne, quelles que puissent être les circonstances.

-C'est assez savoureux de la part d'un Auror qui semble défendre bec et ongles une criminelle notoire.
Il marqua une pause. Je vous prierais de rester à votre place, que je sache, je ne vous ai rien fait, et le sort de Pomona n'a pas la moindre raison de vous concerner.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 1045
Humeur :
Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Empty
Message#Sujet: Re: Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)   Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Icon_minitimeMer 26 Déc - 22:25

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo.
Seth savait bien qu’il vaudrait mieux qu’il ne dise rien du tout, qu’il ne parle pas une seule seconde à Bradley Fitz, puisqu’il était bien incapable de garder ses pensées pour lui. Quand il était question de Pomona, le jeune homme ne parvenait de toute façon pas à rester objectif et de son côté. Le fait qu’il soit en plus question du père de la jeune femme, l’homme avec qui elle avait des relations particulières donc, ça ne pouvait que renforcer les choses. Et l’homme n’était évidemment pas idiot. Seth se retint de dire quoi que ce soit quand l’homme affirma qu’il était étrange pour un Auror de sembler défendre une criminelle notoire. Effectivement... vu comme ça. Mais Seth savait parfaitement que Pomona était bien incapable de faire ce genre de chose. Le jeune n’avait pas besoin de faire parti des mangemorts et donc de savoir que c’était eux qui étaient en cause dans la mort du ministre de la magie, plus précisément donc Voldemort, pour savoir que Pomona était incapable de ce genre de chose. D’ailleurs, il avait un peu de mal à comprendre comment les autres personnes pouvaient envisager que Pomona était responsable de la mort du ministre, alors qu’elle était justement une Auror de mérite.

Logiquement, si cet homme connaissait sa fille, il ne devrait pas penser une seule seconde qu’elle était responsable des crimes qu’on lui avait mis sur le dos. Ce que Seth ignorait, évidemment, c’était que l’homme ne croyait pas en la culpabilité de sa fille, il se laissait simplement prendre par son jeu d’acteur, le jeu qu’il offrait à tout le monde. Que Seth devrait jouer également, mais il avait bien plus de mal à le faire. Et c’était d’autre plus difficile que l’homme sous ses yeux ne manquait pas de lui demander de rester à sa place, lui donnant donc des ordres par conséquence. Et Seth ne supportait pas qu’on lui donne des ordres, clairement pas.

« Autant qu’il ne vous concerne pas c’est bien ça ? » Demanda-t-il, en ne cachant rien de l’animosité qu’il ressentait vis à vis de cet homme. Seth avait bien conscience qu’il devait prendre sur lui, mais il était bien incapable de le faire. Et encore... il savait que Pomona n’était pas morte, sinon il était évident que la situation serait bien différente. Il serait encore moins capable de se contenir. Ce qui n’était déjà pas évident. « Ne vous en faites pas, je vais rester à ma place. » Il en avait bien l’intention, Bradley Fitz ne savait simplement pas quelle place il se permettait d’avoir. « Exactement comme vous. »

Une place que l’homme devrait changer aux yeux de Seth, même s’il était évident que le jeune homme n’avait aucun conseil à donner à qui que ce soit. Dans le genre, il était plutôt même mieux de ne pas suivre son exemple du tout.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bradley Fitz
▌ Messages : 353
Humeur :
Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Right_bar_bleue

En couple avec : Esther Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Boix d'ébène, plume de phénix, 27 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jack Davenport

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Empty
Message#Sujet: Re: Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)   Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Icon_minitimeMer 26 Déc - 23:04


Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo.
L

e sort de Pomona l'intéressait... C'était bien le problème. Contrairement à ce que s'imaginait son interlocuteur, Bradley se sentait réellement concerné par ce qui était arrivé à sa fille... seulement, il voudrait que ce ne soit pas le cas. Il aimerait ne pas éprouver ce pincement au coeur, ce sentiment d'injustice, quand on lui affirmait qu'il se fichait totalement de ce qui était arrivé à sa fille alors qu'en vérité il en souffrait immensément, chaque jour que Merlin faisait. Il aimerait n'avoir que faire de ce genre de reproches, car il estimait n'avoir en effet aucune raison, normalement, de se soucier de ces histoires. Sauf qu'il s'en souciait, elles le rongeaient, même, au point qu'il se sente capable de tout dans l'espoir de les résoudre. Alors il serrait les dents et faisait de son mieux pour conserver son rôle les mieux possible. Est-ce qu'il tiendrait longtemps ? Il l'espérait, mais il devait bien reconnaître que c'était difficile de prendre sur lui quand on faisait face, ainsi, à l'agressivité d'un type qu'il ne connaissait pourtant pas réellement. Cet homme avait dû connaître Pomona, cet homme avait dû tenir à elle, d'une manière ou d'une autre, et le temps qu'il ne s'appliquait pas à vouloir lui mettre des baffes, il s'interrogeait sur l'homme en question et sur ce qui motivait un discours à ce point vindicatif.

-Qu'est-ce qu'il y avait entre Pomona et vous ?
demanda-t-il de but en blanc.

Est-ce qu'ils avaient été amis ? Simples collègues ? ... plus que ça ? Quelle que soit la réponse, cet homme avait été proche de sa fille, il était incapable de se dire que son attitude puisse venir d'ailleurs. D'autant qu'en temps normal, ceux qui travaillaient au ministère avaient la décence de ne pas évoquer sa fille en sa présence tout du moins, ou tout simplement en lui présentant ses condoléances sans forcément le penser, juste pour le principe.

Est-ce qu'avoir la réponse à cette question lui servirait en quoi que ce soit ? Non, bien sûr que non, mais cela ne l'empêchait pas de se sentir curieux, peut-être parce qu'indirectement, cette réponse lui permettrait d'en apprendre un peu plus sur celle qu'il avait définitivement perdue. Ceci dit, il se doutait que son interlocuteur l'enverrait paître avant de l'accabler de nouveau, puisque c'était manifestement ce à quoi il était le plus doué depuis les débuts de leur conversation. Cela n'empêchait absolument pas Bradley de s'exprimer ainsi. Ne serait-ce que parce que rationaliser un peu cette situation lui permettait de ne pas perdre totalement le contrôle de ses émotions, et c'était un exercice qui pour lui se révélait d'une importance plus que capitale, c'est rien de le dire.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 1045
Humeur :
Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Empty
Message#Sujet: Re: Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)   Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Icon_minitimeMar 5 Mar - 14:41

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo.
Cette conversation ne menait clairement nulle part, le jeune homme ne pouvait pas penser le contraire. Au contraire, justement, il savait bien que parler de cette manière à son interlocuteur, au père de Pomona, ne pouvait pas le mener quelque part. Pour la simple et bonne raison que Seth était loin d’être objectif dans cette histoire. Il prenait la situation de Pomona très à cœur, trop à cœur sans doute. Et donc, forcément, le jeune homme ne parvenait pas à prendre sur lui. Surtout que quand il était question de parents, on ne pouvait pas dire qu’il était le plus à même d’être calme. Et clairement, il avait le sentiment que les parents de Pomona n’avait tout simplement abandonné. On ne pouvait clairement pas dire que l’homme lui prouvait le contraire avec cette courte conversation, quand bien même le jeune homme savait bien qu’il ne pouvait pas non plus lui prouver quoi que ce soit en cet instant précis. Après tout, ils ne se parlaient pas réellement au final.

L’homme lui demanda ce qu’il avait entre Pomona et lui. Est-ce qu’il se doutait de quelque chose ? Peut-être, on ne pouvait pas dire que le jeune homme se montrait vraiment discret. Ce qui n’était pas une bonne chose en soit, parce que Seth avait conscience qu’il devait prendre sur lui. Sauf que ces derniers temps, c’était quand même vraiment difficile pour lui de prendre sur lui. Le fait qu’il allait sans doute perdre sa place au ministère de la magie (bon, le sans doute était de trop à ce stade-là) ne l’aidait pas forcément à prendre sur lui.

« Bien plus proche que vous, mais en même temps on ne peut pas dire que ça soit difficile. » Seth n’avait pas besoin de se montrer si virulent avec son interlocuteur, mais que voulez-vous, il prenait clairement trop les choses à cœur. « Et dans tous les cas, ça ne vous regarde pas. »

C’était lui qui avait décidé d’aborder l’homme, en un sens, il n’avait donc aucune raison de lui affirmer comme ça de but en blanc que ça ne le regardait pas. Cela dit, ce n’était pas complètement faux non plus. Bradley Fitz n’avait pas besoin de savoir ce qu’il y avait entre lui et sa fille, en même temps personne n’avait besoin de le savoir. Surtout pas alors que tout le monde s’imaginait que Pomona était morte et que lui, dans tous les cas, il allait se retrouver dans une position plus que délicate prochainement. Il devait garder tout cela pour lui, cela dit, il ne pouvait pas nier non plus qu’en un sens, il avait bien envie que l’homme se fasse des idées et se dise qu’il y avait bel et bien quelque chose entre eux. Ça n’allait rien changer pour lui, c’était évident, mais c’était un plaisir un peu malsain.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bradley Fitz
▌ Messages : 353
Humeur :
Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Right_bar_bleue

En couple avec : Esther Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Boix d'ébène, plume de phénix, 27 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jack Davenport

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Empty
Message#Sujet: Re: Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)   Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Icon_minitimeMar 5 Mar - 16:07


Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo.
D

e toute évidence, le jeune homme n'était pas disposé à lui répondre et certainement pas à lui faciliter la tâche en lui apprenant ce qui le liait précisément à Pomona... ce qui devait être au fond une preuve de plus du fait qu'ils avaient été très proches tous les deux. Pas forcément au point d'être sortis ensemble, bien sûr, mais ça devait bien signifier quelque chose quoi qu'il en soit. Bradley était incapable de penser le contraire. Mais c'était peut-être aussi parce qu'il y avait chez son jeune interlocuteur deux trois traits de comportement qui ne pouvaient que lui faire irrésistiblement penser à sa fille. Il lui adressait un mépris similaire, qui ne permettait pas le début de commencement du moindre bénéfice du doute.

Ce qui signifiait beaucoup. Pomona lui avait forcément parlé de ses parents, et il osait penser que si elle s'en était donné la peine, c'était qu'elle était suffisamment proche de lui pour lui faire confiance. Et donc, le regard que cet homme posait sur lui, son comportement à son adresse... le tout n'était qu'un fantôme de l'animosité profonde que sa propre fille avait eu pour lui. C'était presque aussi douloureux, à vrai dire, que le constat de sa mort... même si rien ne pouvait évidemment égaler ce vide au coeur, cette douleur.

Encore, s'il pouvait donner tort à Seth... Mais non, il ne le pouvait pas. Parce qu'il avait raison. Être plus proche de Pomona que Bradley l'avait été lui-même, ce n'était pas un exploit, c'était bien davantage une norme, et en cet instant, cette pensée était vraiment douloureuse. N'importe quel inconnu, rencontré au hasard, aurait toujours valu plus aux yeux de sa fille que lui-même ou encore Esther. Vivre avec ça avait été difficile, mais il avait fini par ne plus y penser. Aujourd'hui, il en était tout simplement incapable, c'était au-dessus de ses forces.

-En effet, ça ne me concerne pas,
répondit-il après un moment en essayant d'employer le ton le plus neutre possible, mais à la vérité, c'était vraiment difficile. Il avait le sentiment que les portes de cet ascenseur ne s'ouvriraient jamais et qu'il serait condamné à subir ce supplice de tentale pour le restant de ses jours. Mais vous ne vous êtes pas privé, de toute évidence, de vous mêler de ma vie et de mes décisions depuis que vous êtes entré dans cet ascenseur, alors je ne m'excuserai pas de mon indiscrétion.

En temps normal, Bradley aurait plutôt laissé couler, il se serait contenté de déposer un faux sourire sur ses lèvres et de ne rien répondre, mais il était à bout de nerf. Rien n'allait dans sa vie, et son interlocuteur n'était en train d'arranger ni son état d'esprit, ni son humeur... Et il y prenait sans doute un malin plaisir par ailleurs.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 1045
Humeur :
Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Empty
Message#Sujet: Re: Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)   Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Icon_minitimeMar 21 Mai - 20:05

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo.
Seth n’avait aucune envie que le père de Pomona découvre qu’ils étaient ensemble, même si clairement on ne pouvait pas dire que le jeune homme se montrait des plus discrets. Il n’avait clairement pas cacher le fait qu’il tenait à la jeune femme et qu’elle avait eu le loisir de lui parler de sa relation avec ses parents. Seth n’était pas discret donc, mais en réalité il n’en avait que faire dans tous les cas. Ce que pensait l’homme de lui et de la situation en générale, ça ne le préoccupait pas. Il évitait simplement de confirmer le fait qu’ils étaient ensemble – même si l’homme se doutait sans doute de quelque chose.

L’homme confirma le fait que ça ne le regardait pas. Au moins, ils étaient d’accord sur ce point, c’était évident. Ça ne le regardait pas. Cela dit, l’homme ne manqua pas de souligner le fait que Seth n’avait pas manqué de s’occuper également de ce qui ne le regardait pas et encore une fois, le jeune homme ne pouvait pas lui donner tort. Il n’avait donc pas l’intention de s’excuser de ses indiscrétions. En même temps, ce n’était pas réellement ce que Seth attendait non plus. En tout cas, à la place de son interlocuteur, il était évident qu’il ne prendrait pas la peine de s’excuser non plus.

« Je n’en attends pas moins de vous. »

Bon, Seth devrait sans doute arrêter de lui faire des reproches, mais en même temps il n’avait pas l’intention de le faire. Encore une fois, le jeune homme n’était pas objectif et il se laissait complètement emparer par ses sentiments envers Pomona et ce qu’elle avait pu lui dire vis-à-vis de ses parents. En même temps, on ne lui demandait pas du tout d’être objectif non plus.

Au bout d’un moment, les portes de l’ascenseur finirent enfin par s’ouvrir. Ce qui signifiait sans aucun doute que cette conversation prenait fin. C’était dommage, Seth devait bien l’avouer, parce qu’il ne pouvait pas cacher le fait qu’il appréciait cette conversation. Bon, il n’appréciait pas spécialement la présence de cet homme, mais en même temps il appréciait quand même de pouvoir lui dire tout ce qu’il lui disait.

« Eh bien, je suppose que je vais vous souhaiter une bonne journée. » Dit-il alors, avant de reprendre. « On se reverra peut-être, au plaisir. »

Au plaisir, dans un seul sens, sans aucun doute. Peut-être oui… parce qu’en fait, le jeune homme avait conscience que prochainement, les ennuis n’allaient pas manquer d’arriver. Il n’allait donc pas avoir la possibilité de recroiser cet homme. Ce qui pour le coup n’était pas un souci pour l’homme sous ses yeux, au contraire, ça devait lui convenir à merveille. Seth, dans tous les cas, n’avait pas forcément besoin de croiser de nouveau le père de Pomona non plus. Ça n’allait pas changer grand-chose à sa vie, surtout au vu de tous les ennuis que l’Auror allait avoir sur le dos.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Empty
Message#Sujet: Re: Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)   Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Prenez l'ascenseur suivant, il n'y a pas assez de place pour moi et votre égo. (BRadley :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sur le champ des principes, il n'y a pas de place pour la négociation. [pv Dorea]
» Pour votre plus grand malheur...
» La notoriété c'est lorsqu'on remarque votre présence, la célébrité c'est lorsqu'on note votre absence. // FT. Charlie
» Un moment assez délicat avec Lysandre
» Bonnie Hornby - Pour le meilleur, mais surtout pour le pire.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 4
-