AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
Assassin’s Creed Valhalla PS4/PS5 et Xbox One ...
Voir le deal
34.99 €

Partagez | 
 

 La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Guilde poufsouffle
Cenlyn Potter
▌ Messages : 998
Humeur :
La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn)   La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Fév - 18:18


La mort des autres nous aide à vivre.
C'

est fou comme il semblait presque toujours que c'était ceux qui étaient les principaux concernés qui avaient le moins conscience de ce qu'il ressentait. En même temps, Cenlyn rigolait, mais dans sa position, c'était facile de juger... s'il devait lui arriver la même chose, elle serait tout autant embarrassée que son jumeau, si ce n'est plus. Ceci dit, ce n'était pas prêt d'arriver en ce qui la concernait, et il était bien plus simple pour sa part d'être dans sa situation que dans celle de Rhian alors qu'il semblait prendre doucement conscience de la vérité, le rouge lui montant aux joues. Au fond, ce n'était rien de si incroyable. Il était amoureux, comme beaucoup d'autres avaient été amoureux avant lui et le seraient après lui.

La chance qu'il avait, c'était de l'être d'une fille qui l'aimait aussi, et ça, de ce qu'elle avait compris, ce n'était pas donné à tout le monde, surtout à leurs âges. Alors, elle allait pas conseiller à ses meilleurs amis de mettre la charrue avant les hypogriffes et de se précipiter dans les bras l'un de l'autre, mais ne serait-ce que lever les non-dits serait une bonne chose. Comme ça, ils arrêteraient de se comporter n'importe comment en présence l'un de l'autre, et Rhian réussirait peut-être à canaliser sa rage quand il était question d'Alphard, qui ne méritait clairement pas qu'il se mette dans tous ses états pour lui.

Donc oui, elle croyait vraiment à ce qu'elle disait, et elle pensait que, petit à petit, l'idée se tissait un nid dans l'esprit de Rhian. Enfin, elle ne s'en attribuait pas tous les mérites non plus. Elle se doutait que l'idée était déjà là, c'était seulement que Rhian ne s'était pas senti capable de l'assumer alors que maintenant, c'était le cas. Et tant mieux, parce que ça ne pouvait vraiment plus durer, cette affaire. C'était en train de faire du mal à tout le monde bêtement. Pour quelque chose de bête au fond, d'évident et de naturel, en fin de compte. Quelque chose d'anodin, mais qui ne changeait pas rien, non, pas aux yeux de Cenlyn, en tout cas, qui ne voyait pas l'intérêt de cette réalisation si elle n'avait pas un minimum de conséquences.

-Bah, ça changera rien si tu lui dis rien,
remarqua Cenlyn dans un haussement d'épaules. Mais si tu veux mon avis, ce serait bête que tu lui en parles pas.

Ce n'était même pas qu'elle mourait d'envie de voir Rhian et Louisa devenir un couple ou quelque chose du genre, surtout si ça l'obligeait à partager son jumeau davantage, mais il était grand temps qu'ils passent aux aveux. Envers eux-mêmes et l'un envers l'autre, aussi.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
Rhian Potter
▌ Messages : 1066
Humeur :
La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Left_bar_bleue3 / 1003 / 100La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : personne, mais le destin à déjà décidé pour lui.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de dragon, 22.5cm
Camp: Bien
Avatar: Isaac Hempstead-Wright

La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn)   La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Icon_minitimeSam 4 Juil - 19:07

La mort des autres nous aide à vivre.
Rhian était un peu perdu, il ne savait pas réellement ce qu’il devait faire concernant Louisa, mais en même temps il devait bien reconnaître… eh bien, qu’il y avait quelque chose qui le rongeait possiblement. Peut-être qu’il suffisait simplement qu’il passe aux aveux, il ne perdrait rien à lui dire en réalité. Et Cenlyn était de cet avis apparemment, elle tenait à ce qu’il parle avec Louisa. Il faudrait peut-être qu’il le fasse dans le seul but de ne pas se retrouver de nouveau à s’énerver contre Cenlyn (et contre d’autres personnes envers qui il avait quand même beaucoup moins de scrupule, on n’allait pas se mentir), alors qu’elle ne le méritait pas du tout. Oui, il faudrait qu’il décide de lui parler. Il ne savait pas trop quand et comment il allait le faire, mais il se disait qu’il allait le faire quand même.

« Oui… il faudrait que je lui parle. »
Dit-il alors en haussant les épaules.

Il pensait vraiment ce qu’il disait, mais il n’était quand même pas sûr et certain d’y arriver. Même s’il parvenait aisément à parler avec Louisa, parce qu’elle était sa meilleure amie, il y avait quand même des sujets délicats. Le fait qu’ils allaient se marier par exemple, ce qu’ils savaient de leur futur et qui rendait Rhian particulièrement mal à l’aise. Au point qu’il ait eu envie de perdre définitivement la mémoire sur tout cela. Il remettait pas mal de chose en question à force, mais c’était toujours compliqué quand même. Et ça ne quittait jamais réellement son esprit d’ailleurs.

« Mais… tu ne crois pas que… » Rhian hésita un peu avant de finir sa phrase, tentant de trouver un moyen d’exprimer ce qu’il essayait d’exprimer. Il était clairement perdu, il ne savait pas du tout quoi penser de tout ce qui lui arrivait. C’était quand même beaucoup trop pour de frêles épaules comme les siennes. « Je sais pas, je me dis que peut-être tout ça c’est juste parce que je sais… ce qu’il doit se passer. »

Il avait du mal à savoir ce qu’il ressentait vraiment, s’il était réellement amoureux de Louisa ou pas. Il tenait énormément à elle et il était constamment jaloux la concernant, preuve en était du fait qu’il était incapable de supporter Black. Il avait bien compris que quelque chose avait changé dernièrement, mais en même temps il était incapable de vraiment le comprendre. Et au fond, il se disait juste que s’il ressentait tout ça, s’il pensait tout ça, c’était simplement parce qu’il connaissait le futur et il savait que dans le futur, il devait épouser Louisa. Alors peut-être qu’indirectement, le jeune garçon pensait une chose sans que ça ne soit vraiment le cas. Ou tout simplement, Rhian se prenait beaucoup trop la tête, mais il se sentait complètement perdu. Il avait le sentiment d’avoir des préoccupations d’adulte sur ses épaules, alors qu’il était à peine à un adolescent. C’était trop lourd pour lui.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde poufsouffle
Cenlyn Potter
▌ Messages : 998
Humeur :
La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn)   La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Icon_minitimeSam 4 Juil - 19:33


La mort des autres nous aide à vivre.
C

enlyn ne s'imaginait pas du tout que Rhian consentirait si facilement à parler avec Louisa (même si admettre le fait qu'elle devait lui parler ne voulait pas dire qu'il y parviendrait pour autant, bien au contraire), mais elle en était heureuse. Peu importe où ça mènerait, et même si ça devait changer tout un tas de choses, c'était important qu'ils crèvent l'abcès, qu'ils se disent ce qu'ils avaient sur le coeur. Parce que, dans le cas contraire, elle était convaincue du fait que sinon, leur relation allait se dégrader. La jalousie, les non-dits... ça ne faisait du bien à personne. Il était important qu'ils fassent preuve de sincérité et de transparence, un point c'est tout... même si ça devait être complexe et bien évidemment douloureux. Elle allait l'encourager, lui proposer non pas de l'accompagner (ce serait tout de même bizarre), mais du moins de le conseiller, mais au bout du compte, elle n'eut rien le temps de dire du tout, parce que le rouge et or reprit presque aussitôt la parole.

Et elle comprenait ce qu'il voulait dire. Elle ne pouvait pas se mettre à la place de son frère, mais elle voyait tout de même où ce dernier voulait en venir exactement, et sans le moindre problème. Elle comprenait ce qu'il voulait dire en partie, parce qu'il ne devait vraiment pas être simple de faire la distinction entre ce qu'il voulait, et ce qui était supposé être son choix, son destin. Peut-être qu'il n'aurait pas envisagé Louisa romantiquement s'il n'était pas au courant de la situation, peut-être aussi que cette situation lui avait fait du bien parce qu'elle lui avait permis d'ouvrir les yeux sur ce qu'il ressentait pour sa meilleure amie. Alors la confusion de Rhian était logique. Mais pour Cenlyn, ce n'était pas ce qui comptait. Qui sait si son avenir serait vraiment celui qu'on lui décrivait ? Il n'y avait qu'une seule certitude, c'est ce qu'il éprouvait ici et maintenant à Rhian.

-C'est pas impossible. Mais même si c'était le cas... et alors ?
Elle savait que Rhian ne serait peut-être pas à ce point convaincu par cette réponse, mais elle estimait, pour sa part, que se chercher des excuses ou réfléchir trop n'avait rien de nécessaire en ces circonstances. On a treize ans, Rhian, on s'en fiche, de l'avenir, ce qui compte, c'est ce que tu ressens, ici et maintenant. Franchement, ça vous fera plus de bien que de mal de mettre cartes sur table. Elle adressa un sourire à son frère. Et puis, tu sais, Louisa elle craque pour toi depuis des années, bien avant toutes ces histoires de voyage temporel.

Si ça pouvait l'aider à cogiter un peu. Bon, Louisa ne lui avait jamais rien confié, certes, mais elle n'était pas aveugle.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
Rhian Potter
▌ Messages : 1066
Humeur :
La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Left_bar_bleue3 / 1003 / 100La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : personne, mais le destin à déjà décidé pour lui.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de dragon, 22.5cm
Camp: Bien
Avatar: Isaac Hempstead-Wright

La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn)   La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Icon_minitimeSam 10 Oct - 13:32

La mort des autres nous aide à vivre.
Rhian savait bien qu’il se posait sans doute beaucoup de question au final, et qu’il devrait arrêter de cogiter. Sauf qu’il en était incapable. Il ne savait pas si c’était parce qu’il savait comment son avenir allait être, comment il était censé vivre plus tard, ou si c e qu’il ressentait était vraiment vraie… bref, il se posait une tonne de question, ce qui n’était pas spécialement étonnant dans la vie d’un adolescent. Mais en même temps, eh bien, ce n’était pas facile à gérer. Cenlyn lui répondit que ce n’était pas impossible donc, que tout cela ait juste un rapport avec le fait qu’il connaissait son avenir, mais elle ne manqua pas de lui affirmer que ça n’avait tout bonnement pas d’importance.

Ils n’avaient que treize ans en effet… Rhian était encore un gamin dans sa tête, mais il avait le sentiment depuis qu’ils se trouvaient à Poudlard d’avoir grandit d’un coup. Il se retrouvait avec énormément de préoccupation d’adulte sur les épaules et on ne pouvait pas dire que la vie les avait vraiment ménagés. Preuve en était de l’endroit où ils se trouvaient présentement justement…

Ce qui comptait, c’était le moment présent. En tout cas, Rhian pouvait toujours compter sur sa sœur pour lui remettre un peu les idées en place et lui permettre de se sentir mieux. Il ne savait pas du tout comment il allait pouvoir faire les choses, s’il allait réussir à parler à Louisa, mais il se disait de plus en plus qu’il devrait en effet prendre la peine de lui parler. Surtout avec ce que Cenlyn ne manqua pas d’ajouter. Quelque chose qui devrait le rassurer en soit, mais il ne pouvait pas réellement dire que c’était le cas.

« N’importe quoi, tu délires. »

Louisa qui craquait pour lui bien avant toute cette histoire ? N’importe quoi, ils étaient justes amis depuis toujours, ils s’entendaient parfaitement bien, mais il n’y avait rien de plus. Il l’aurait vu quand même si Louisa avait craqué pour lui avant toute cette histoire. À moins que… eh bien, peut-être pas au final. Et si Cenlyn disait vrai ? Rhian se sentait un peu plus stressé et en même temps, un peu rassuré. C’était un micmac de sentiment qu’il était vraiment incapable de comprendre, d’analyser comme il le faudrait. L’adolescence était une période complexe avec son lot d’hormone en prime, Rhian était tout simplement perdu dans tout ce qu’il vivait, il ne savait pas vraiment comment il allait faire pour s’en sortir. Comment il allait faire pour parler à Louisa, et comment les choses allaient se passer ensuite. Au fond, Rhian ne savait même pas ce qu’il avait envie. Mais clairement, le jeune garçon se rendait bien compte qu’il se posait beaucoup trop de question et qu’il ne devrait pas le faire, il devrait se contenter simplement de se concentrer sur le moment unique et arrêter de se poser un milliard de questions, mais il en était incapable. Ça cogitait beaucoup dans son petit crâne.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde poufsouffle
Cenlyn Potter
▌ Messages : 998
Humeur :
La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn)   La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Icon_minitimeSam 10 Oct - 13:54


La mort des autres nous aide à vivre.
C

enlyn ne s'attendait pas à ce que son frère ait remarqué quoique ce soit aux sentiments que Louisa cultivait pour lui depuis des années déjà. Son jumeau était intelligent, il était doué, il avait tout un tas de qualité, mais elle voulait bien croire qu'il n'ait pas eu la perspicacité de remarquer que sa meilleure amie en pinçait pour lui. Un truc de garçons, ça, ils étaient toujours en retard quand il fallait réfléchir à quelque chose qui avait trait aux sentiments... Bon, pour sa défense, la jaune et noir faisait des suppositions, elle n'était pas sûre du tout de ce qu'elle inventait, mais quand même, y avait des signes qui trompaient pas. Alors oui, elle était vraiment discrète, et pas le genre à s'épancher sur ses sentiments, Louisa, mais elle ne regardait pas Rhian comme elle regardait les autres garçons. Elle ne lui parlait pas comme aux autres garçons. Elle l'aimait, point barre. Peut-être que c'était juste une amourette adolescente, mais même si c'était le cas, c'était mieux de la vivre que de passer à côté. Bon, c'était courir le risque de gâcher une belle amitié, mais ils allaient gâcher bien plus s'ils continuaient de faire la sourde oreille à des sentiments qu'ils éprouvaient pourtant tous les deux, et qui s'avéraient être plus forts qu'eux.

-Je vois pas en quoi c'est si délirant que ça. Forcément, toi, t'as rien remarqué, t'es un garçon. Mais moi, je vois comment elle est quand elle est avec toi, et c'est pas la même chose qu'avec moi. Alors tu peux dire que je dis n'importe quoi, en attendant, je suis mieux placée que toi pour voir ce genre de choses.


Pourtant, Cenlyn était loin, bien loin d'être une référence en la matière. Elle aimait se mêler des histoires de coeur des autres mais elle de son côté se fichait complètement du sexe opposé, et elle n'avait d'ailleurs aucune envie de se mettre en couple avec qui que ce soit, ni maintenant, ni plus tard. Possible que ça finisse par lui venir, mais les hormones ne la travaillaient clairement pas autant que son frère, et elle se sentait très bien avec elle-même et uniquement elle-même.

-T'en fais ce que tu veux, mais je suis sûre à quatre-vingt-dix-neuf pour cent d'avoir raison.


Elle se laissait quand même un petit pourcent de marge d'erreur, mais c'était plus pour la forme qu'autre chose, elle restait sûre, par tout un tas d'aspects, de ce qu'elle avançait, et on aurait bien du mal à lui laisser imaginer le contraire. Elle ne savait pas à quoi elle incitait ses deux amis, elle ne savait pas si elle le regretterait, si elle deviendrait la cinquième roue du carosse, mais elle voulait aider. Malgré tout, elle voulait aider.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
Rhian Potter
▌ Messages : 1066
Humeur :
La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Left_bar_bleue3 / 1003 / 100La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : personne, mais le destin à déjà décidé pour lui.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de dragon, 22.5cm
Camp: Bien
Avatar: Isaac Hempstead-Wright

La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn)   La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Icon_minitimeLun 24 Mai - 12:39

La mort des autres nous aide à vivre.
Rhian trouvait quand même que sa sœur s’inventait beaucoup trop d’histoire. D’accord, là, il voulait bien reconnaître qu’il se sentait souvent jaloux quand il voyait Louisa avec quelqu’un d’autre et visiblement, Alphard Black était quand même capable de le faire sortir de ses gongs (et encore plus qu’il ne se l’imaginait d’ailleurs). Mais il était idiot de s’imaginer que Louisa en pinçait pour lui depuis des années, ils étaient juste ami. Ce qu’ils partageaient avec Louisa, c’était la même chose que ce que Cenlyn et elle partageaient, ça n’avait rien de… eh bien de plus.

Mais sa sœur n’en démordait pas du tout. Rhian leva les yeux au ciel en l’entendant affirmer que c’était normal qu’il n’ait rien remarquer, parce qu’il était un garçon. Il trouvait cette remarque vraiment nul, ça ne voulait ABSOLUMENT rien dire. Mais donc qu’elle avait vu comment elle était avec lui, et que ce n’était pas la même chose de comment elle était avec elle. Oui, sauf que Rhian n’avait rien remarque du tout de son côté. Sauf que visiblement, sa sœur jumelle considérait qu’elle était la mieux placée pour savoir ce genre de chose. Franchement, le jeune garçon ne voyait pas du tout en quoi elle devenait subitement une spécialiste dans ce genre de chose, surtout qu’on ne pouvait pas dire qu’elle ait déjà donné de l’intérêt pour ses propres histoires d’amour. Rhian avait juste envie de contredire sa sœur, par principe, mais en même temps elle semblait si sûr d’elle (à quatre-vingt-dix-neuf pourcents, elle lui laissait une toute petite marge d’erreur, mais Rhian savait que ce n’était que par principe et qu’elle était sûr d’elle à cent pour cent), et au fond… peut-être qu’il aimait quand même assez l’idée que Louisa en pince pour lui depuis un moment, bien avant toute ces histoires de futur. C’était bête, sans doute, mais ça lui donnait le sentiment que ça pouvait être un peu plus légitime que… eh bien, tout cela n’était pas là juste parce qu’ils connaissaient le futur et qu’ils étaient donc forcément biaisé dans leurs décisions.

« Si tu t’es trompée, je t’en voudrais toute ma vie tu sais ça ? » Dit-il en croisant les bras, avant de pousser un soupir. « Oui, bon, il faudra vraiment que je lui parle. Mais je le ferais quand… ça sera le bon moment. »

Et le bon moment n’arrivera sans doute jamais assez vite. Il n’avait pas envie de faire n’importe quoi non plus, il se sentait quand même sacrément perdu dans tout ça. Mais, oui, il avait quand même conscience qu’il valait mieux qu’il ait une conversation à cœur ouvert avec sa meilleure amie, histoire d’au moins se retirer ce poids des épaules. Il n’avait aucune idée de quand et comment ça pourrait avoir lieu, mais il ferait l’effort de le faire… ou pas, parce qu’il sera du genre à se défiler à chaque fois jusqu’au point de non retour.

« Bon aller, je crois qu’il est temps qu’on rentre. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn)   La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn) - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La mort des autres nous aide à vivre. (Cenlyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Le Jeu de la mort [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les 6 épreuves de la Mort [DVDRiP]
» Uptobox Le Jeu de la mort 2 [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
-