AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Corsair Vengeance LPX 32GB (2 x 16GB) DDR4 3200MHz C16 High ...
99.90 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
▌ Messages : 385
Humeur :
Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitimeVen 22 Fév - 13:47


Je crois que ma vie part enfin sur de bons rails. Ouais, je sais, il était temps, mais que voulez-vous, j'ai toujours été un peu lent à la détente, j'y peux rien, c'est comme ça que je fonctionne. Je suis un diesel, faut un peu me pousser au train pour commencer, mais une fois que je suis lancé, ça va mieux... Enfin, je reste pas l'exemple à suivre par excellence pour autant, mais je dirais que y a du mieux.

L'année qui vient de s'écouler s'était un peu déroulée dans un genre de flou absolu. Il y avait mon départ de Poudlard, le fait d'être éloigné de Dora et Rubeus, sans oublier le fait que j'avais pas la moindre idée de ce que j'avais l'intention de faire de ma vie... Il y avait la résistance, ou chaque pas en avant ressemblait un peu plus à trois pas si ce n'est dix en arrière, où tout avait l'air de stagner quand ça n'empirait pas, et il y avait ma vie sentimentale bordélique qui ne ressemblait à rien du tout.

Maintenant, ça va mieux. Bon, qu'on se le dise, c'est toujours pas non plus un succès d'anthologie, mais y a du mieux. J'ai trouvé ce que je voulais faire de ma vie, et c'est user de mon sens de la tchatche en me lançant dans le commerce. J'ai pas encore trouvé chaussure à mon pied, mais au moins, je me lance à fond. Je distribue des CV, je passe des entretiens, c'était le genre de trucs que j'avais pas l'énergie de faire, avant. Donc c'est que ça va mieux globalement. Le fait d'apprendre que mon rayon de soleil ambulant - cette brave Pommy - soit toujours vivante au même titre que tous les venus du futur,  ça a aidé. Mais évidemment, la vraie différence, ce qui fait que je me sens reboosté à bloc, c'est Pénélope.

Faut croire que je suis complètement raide dingue. Cette fille, j'en suis carrément amoureux, et j'adore la relation qu'on construit au fur et à mesure, et qui est en train de gagner du galon comme il faut, puisqu'on envisage d'habiter ensemble. Enfin bref, je vais bien, tout va bien, et aujourd'hui, je suis d'humeur à boire un verre avec un pote. CQFD, j'ai l'intention de proposer à Clyde de sortir, qui en a bien besoin, en ce moment, je pense, avec ses histoires. Mais quand je frappe à sa porte, c'est sa femme qui vient ouvrir.

-Hey, salut Bonnie, tu vas bien ? Ton cher et tendre est là ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bonnie Hornby
▌ Messages : 551
Humeur :
Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Right_bar_bleue

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitimeMar 14 Mai - 21:04

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air.
Bonnie ne cherchait pas spécialement à se cacher, en même temps elle ne pouvait pas réellement le faire, mais en même temps… elle devait bien avouer qu’elle se montrait quand même beaucoup moins. Ou du moins, qu’elle avait tout simplement moins envie de sortir. À quoi bon ? Elle devenait de plus en plus grosse, elle avait le sentiment que ses vêtements ne lui allaient plus et elle ne parvenait pas à se réjouir de cette grossesse. Parce qu’elle ne pouvait pas la partager avec le père de cet enfant, parce qu’elle devait supporter la présence constante de sa mère. Elle avait beaucoup de mal à accepter tout cela, à apprécier tout cela, et clairement elle ne trouvait aucun moyen de se réjouir de ce qu’elle vivait présentement. Autant dire qu’elle n’était pas spécialement pressée d’être vraiment maman, de donner la vie à cette enfant. Au point que par instant… elle se demandait si elle n’aurait pas dû prendre une décision radicale concernant sa grossesse.

Elle glandait donc de plus en plus chez elle, à se demandait si elle n’était pas en train de se transformer en Clyde. Qui de son côté, ne se trouvait présentement pas dans l’appartement, contrairement à son habitude. À se demander s’ils n’étaient pas en train de changer de place. Dans tous les cas, en cet instant précis, Clyde était dehors à faire elle ne savait quoi – en même temps, ce qu’il faisait ne la regardait pas réellement en réalité – et elle, elle était en train de glander chez eux, sans avoir aucune envie de faire quoi que ce soit.

Au point qu’elle poussa même un soupire quand elle entendit quelqu’un frapper à la porte, devant se lever du canapé afin d’aller ouvrir. Elle se fit peur elle-même de sa réaction, n’aimant pas du tout ce qu’elle était en train de devenir. Non parce que si elle pouvait quand même éviter de se transformer en Clyde Hornby, c’était quand même la moindre des choses. Elle ouvrit la porte donc et fut surprise de tomber sur Steve. Ils ne s’étaient pas vus depuis un moment. Et bon… disons que la situation était un peu particulière en prime, surtout que c’était Pénélope qui les avait aidés quand ils avaient découvert qu’elle était enceinte.

Son cher et tendre était-il là ?

« Non, il est sorti, je ne sais pas trop où. »
Elle n’avait pas pris la peine de lui poser la question quand il avait décidé de s’en aller, soit pour bosser, soit pour tout simplement la fuir, ce qui était possible aussi. C’était qu’ils avaient quand même du mal à se supporter trop longtemps. « Je ne sais pas trop quand il rentre mais… si tu veux rester l’attendre, tu peux. »

Avec un peu de chance, Clyde allait rentrer dans quelques minutes et à choisir, Bonnie préférait que Steve soit là pour le retrouver plutôt que de devoir faire la messagère et voir son mari râler parce qu’il allait devoir sortir de nouveau (ou pas, dépendrait de sa motivation en réalité) afin de retrouver Steve.
Code by Gwenn

_________________
A kiss may be grand but it won't pay the rental. On your humble flat, or help you feed your helpless cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
▌ Messages : 385
Humeur :
Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitimeVen 17 Mai - 10:17


Donc, Clyde est sorti. C'est bien ma veine. Le gars passe sa vie à glander chez lui, et pour une fois qu'il décide de sortir de sa caverne, il faut que ce soit le moment où je décide d'aller le trouver. Bon, en même temps, ça arrive quand même qu'il sorte de chez lui, je suis mauvaise langue, mais on aura compris. Enfin, ce n'est pas bien grave, c'est évidemment le risque quand on vient voir les gens à l'improviste et ce n'était pas si important au bout du compte. Au pire, je repasserai plus tard, au mieux, je l'attends ici.

C'est ce que Bonnie me propose, et je n'ai aucune raison de refuser. Après tout, même si je suis venu voir Clyde, j'apprécie Bonnie également. On n'a plus eu l'occasion de se parler depuis un moment, c'est vrai, le mariage arrangé entre elle et Clyde a fait que je trouvais un peu bizarre l'idée de passer du temps avec elle, mais ça reste une pote à mes yeux. Et donc, on va pouvoir bavarder entre amis, comme on l'a pas fait depuis un petit paquet de temps. Je pense que c'est pas mal, comme programme, l'air de rien.

-Si ça te dérange pas, je veux bien,
je réponds dans un sourire.

J'espère quand même qu'elle ne me propose pas d'attendre ici juste par politesse, auquel cas je m'en voudrais de m'imposer. Je suis pas doué du tout quand il est question de décrypter les signaux du genre, donc je serais pas spécialement étonné d'avoir mal interprété les choses ou autre. Auquel cas faut évidemment pas qu'elle hésite à me le dire. On verra. Si je vois que je l'ennuie trop, je trouverais bien une excuse pour m'en aller en douce.

-Comment tu vas, dis-moi ? Ah, et au fait, félicitations, je crois que j'ai même pas encore eu l'occasion de te le dire.


C'est que Bonnie est enceinte, et ça commence à se voir, d'ailleurs, l'air de rien. Pour tout dire, ça me fait un peu bizarre de savoir que Bonnie va être maman (pire, que Clyde va être papa... attendez). Mais c'est comme ça, c'est la vie, on vieillit... c'est normal, je suppose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bonnie Hornby
▌ Messages : 551
Humeur :
Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Right_bar_bleue

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitimeMar 20 Aoû - 16:06

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air.
Bonnie n’avait aucune idée de quand Clyde allait rentrer, sans doute qu’elle demandait à son ami d’attendre chez eux pour rien – même si au fond, son mari ne restait quand même jamais très loin de son canapé quand même –, mais en même temps c’était aussi l’occasion pour elle de passer un peu plus de temps avec Steve Mine de rien, ça faisait un moment qu’ils n’avaient pas eu l’occasion de passer du temps ensemble. En même temps, depuis la fin de Poudlard il s’était quand même passé énormément de chose. Déjà, Bonnie et Clyde s’étaient mariés et depuis, eh bien… tout simplement le quotidien avait pris le dessus. Bonnie n’avait donc pas eu la possibilité de parler beaucoup à Steve dernièrement, ça ne pouvait que leur faire du bien.

La jeune femme le laissa donc entrer, l’invita à s’installer dans le salon – là où Clyde passait le plus clair de son temps donc –, avant de préparer de quoi le recevoir dignement comme du thé et des petits biscuits. C’était que Bonnie avait quand même appris quelques petites choses en devenant adulte, le fait de bien recevoir les personnes par exemple. Cela dit… elle ne recevait pas beaucoup de monde chez elle, mais dès que sa mère venait elle en faisait tout un foin.

Bonnie afficha un léger sourire quand Steve la félicita pour sa grossesse. Ça lui faisait toujours un effet un peu bizarre quand elle entendait ce genre de mot. Parce que de son côté, elle ne se sentait évidemment pas heureuse du tout d’être enceinte, ça lui attirait bien plus d’emmerde qu’autre chose clairement depuis qu’elle était enceinte. Mais bon, elle devait jouer le jeu… même avec Steve. Clyde devait être le père de son enfant, ils ne pouvaient pas vraiment prendre la peine de se confier. Ce que Bonnie n’appréciait pas réellement, mais dans tous les cas elle ne pouvait pas du tout affirmer à Steve qu’elle n’était pas enceinte de Clyde sans l’accord de Clyde. Si son mari décidait d’avouer la vérité à son ami, elle ne lui en voudrait pas, mais elle ne pouvait pas se le permettre elle.

« Merci. C’est encore un peu… étrange en réalité. »
Elle n’allait pas non plus faire comme si elle était si heureuse que cela d’être enceinte. Elle n’avait pas l’intention de jouer la comédie. Elle faisait avec, parce qu’elle n’avait pas trop le choix, mais en même temps elle ne sautait pas de joie non plus. « Ça va bien. » Elle mentait un peu, parce qu’elle avait le sentiment que sa vie tournait au désastre, mais en soit elle n’allait pas si mal que ça non plus. « Et toi dis moi ? » Demanda-t-elle en s’installant en face de Steve. « Qu’est-ce que tu as à me raconter ? On n’a pas eu la chance de beaucoup de se voir depuis la fin de l’école. Tu dois avoir un tas de truc à me raconter. »

C’état assez rare, mais elle devait bien avouer qu’elle préférait largement que ça soit Steve qui parle le plus.
Code by Gwenn

_________________
A kiss may be grand but it won't pay the rental. On your humble flat, or help you feed your helpless cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
▌ Messages : 385
Humeur :
Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitimeMar 27 Aoû - 11:33


Quand Bonnie m'apprend que cette situation est encore bizarre pour elle, j'ai aucun mal à le croire. Pour moi aussi, ça fait bizarre, alors que bon, c'est pas comme si ça me concernait vraiment, mais quand je pense à Bonnie, je vois encore ma camarade de classe, celle avec qui j'avais gentiment flirté du temps de Poudlard. C'était déjà suffisamment perturbant de la voir mariée à Clyde, alors enceinte, carrément... et attendez que le mioche sorte du tiroir à malices, là ça va me ficher un sacré coup. Mais bon, c'est comme ça, et il faut bien qu'on se fasse une raison. On a beau être jeunes et fringants, on est quand même des adultes, maintenant. Et Bonnie ne fait que suivre, quelque part, le parcours classique de plein, plein d'autres filles de son âge. L'essentiel, c'est qu'elle aille bien. Enfin, c'est ce qu'elle me dit, et moi, j'ai pas spécialement de raisons d'en douter, puisqu'elle me le dit.

-Oh, pas tant que ça, je pense,
je réponds dans un haussement d'épaules en réponse à la question de Bonnie.

C'est pas que j'ai pas tant de choses à raconter que ça, mais c'est que quand Bonnie, de son côté, a eu le temps de se marier et de tomber enceinte, tout ce que je pourrais raconter sur moi a l'air assez... anecdotique, et pas si important que ça. Mais bon, c'est pas pour autant que Bonnie n'a pas le droit d'être mise au courant des derniers événements dans la vie parfaitement trépidante de Steve Johnson.

-Je galère toujours un peu à trouver du travail, mais bon, je désespère pas, je dois passer quelques entretiens, bientôt, alors je pense que ça se présente plutôt bien.
Et j'ai hâte de pouvoir enfin affirmer que je travaille comme n'importe quel adulte normalement constitué... même si glander chez mes parents n'était pas toujours si déplaisant - pour moi en tout cas, pas pour mes pauvres parents. Comme tu sais, du coup, je suis avec Pénélope, et ça se passe vraiment bien. Tellement bien qu'on va s'installer ensemble. Et... voilà.

La seule chose que je pourrais ajouter, et c'est pas négligeable, c'est tout ce qui concerne la Résistance, mais je suis pas sûr que Clyde lui en ai parlé, donc dans le doute, je pense qu'il vaut mieux que je me la ferme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bonnie Hornby
▌ Messages : 551
Humeur :
Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Right_bar_bleue

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitimeJeu 26 Déc - 11:38

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air.
Bonnie ne pouvait pas s’empêcher de se dire que Steve devait avoir beaucoup plus de chose à lui raconter. Enfin, en tout cas, il était quand même possible qu’il ait plus de chose à raconter qu’elle de son côté. Il arrivait bel et bien des choses à la jeune femme, après tout elle était quand même enceinte, mais ce n’était pas non plus comme si elle avait envie de s’étendre de trop sur le sujet. Elle n’avait pas envie de parler de bébé, d’union avec Clyde, ce genre de chose. Alors s’ils pouvaient juste se concentrer sur la vie du jeune homme, ce n’était pas plus mal. Mais Steve affirma de prime abord qu’il n’y avait pas tant que cela de chose à dire. Avant de poursuivre pour entrer un peu plus dans les détails, pour le bonheur de Bonnie tout de même.

Il galérait toujours à trouver du travail, mais il ne perdait pas espoir puisqu’il devait passer quelques entretiens bientôt. Bonnie espérait qu’il allait vraiment trouver un travail, parce que forcément c’était quelque chose d’important. En tout cas, pour les hommes. Bonnie n’avait pas réellement besoin de travailler en soit, pas besoin même si elle pouvait en avoir envie. Et comme elle le savait, le jeune homme était donc avec Pénélope et ça se passait vraiment bien. Bonnie afficha un sourire en entendant ces mots, elle était heureuse pour Steve. C’était quand même quelque chose d’important que d’être avec quelqu’un qu’on aime. La jeune femme ne pouvait pas en dire autant que ça, elle aimerait bien mais on ne lui avait pas donné cette possibilité. Au moins, Steve et Pénélope avait de la chance de pouvoir être ensemble et s’aimer réellement, ce qui n’était pas le cas de Bonnie et Clyde. Mais bon, justement ils pouvaient en profiter alors autant qu’ils le fassent. Et en prime, ils allaient même s’installer ensemble.

« Félicitation ! »
Répondit-elle. Et voilà ? C’était quand même déjà beaucoup. Bon, Steve lui apprenait qu’il n’avait toujours pas de travail, mais il avait quand même des pistes. Et le fait qu’ils s’installent avec Pénélope, c’était encore moins rien que ce qu’il ne disait. Parce que s’installer ensemble, c’était quelque chose. « Vous allez vous marier ? » Demanda-t-elle alors, en mettant peut-être un peu le pied dans le plat. Mais en même temps, quand une femme et un homme s’installait ensemble, généralement c’était parce qu’ils avaient l’intention d’officialiser les choses. Enfin, même souvent ils officialisaient plus avant de s’installer ensemble. En tout cas, Clyde et Bonnie s’étaient mariés avant de s’installer ensemble, cela dit leur histoire n’était clairement pas la même que celle des autres. Enfin, pas forcément la même, parce que beaucoup vivait les choses de la même façon qu’eux, mais ce n’était pas forcément le cas de Pénélope et Steve. Cela dit, s’ils s’installaient ensemble, ce n’était pas pour rien. Alors, oui, elle se demandait vraiment s’ils allaient se marier.
Code by Gwenn

_________________
A kiss may be grand but it won't pay the rental. On your humble flat, or help you feed your helpless cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
▌ Messages : 385
Humeur :
Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitimeVen 10 Jan - 8:36


J'affiche un grand sourire quand Bonnie m'adresse ses félicitations, qui s'affaisse légèrement quand elle me demande ensuite si Pénélope et moi avons l'intention de nous marier. La question est logique, je dis pas, et la réponse est plutôt logique, également, mais je sais pas pourquoi, c'est un sujet qui m'angoisse un peu... je sais pas l'expliquer, mais la notion de mariage, ça me... oui, ça se crispe, quoi, ça me crispe beaucoup, même.

Juste parce que j'ai vu beaucoup de gens que le mariage a rendus malheureux, et j'ai pas envie que ça nous arrive à nous. Et en même temps, c'est stupide, pourquoi un mariage changerait quoi que ce soit ? Mes parents sont mariés et s'aiment encore comme au premier jour, il y a sans doute autant de gens différents que de mariages différents, mais voilà, je vais pas mentir, je suis un bête gars, avec cette différence bizarre que je n'ai pas vraiment peur de l'engagement, mais un peu peur du mariage. Même si c'est avec la fille que j'aime et même si je sais pertinemment que je n'aimerait jamais personne d'autre aussi fort, aussi sûrement. Même si je sais qu'il n'y a personne d'autre avec qui 'jai envie de passer le reste de ma vie.

"Ouais, forcément"
, je réponds un peu gêné, mais parce que c'est quelque chose de logique.

On est ensemble, ça se passe bien, évidemment qu'on va se marier. Si on avait fait les choses dans l'ordre, d'ailleurs, on devrait être mariés avant de prendre la décision de s'installer ensemble tous les deux (mais quelle idée de faire ça, alors que la cohabitation, c'est justement ce qui te prouve que tu es fait pour une personne ou non.

"Enfin, on a rien planifié encore ni rien, mais oui."


Je ne devrais pas être aussi mal à l'aise, surtout que je sais bien que c'est une appréhension irrationnelle, que j'ai, alors qu'en vérité, ce n'est pas du tout logique. J'aime Pénélope, ça ne changera jamais, et puisque je sais que je vais me marier et fonder une famille, je veux que ce soit avec elle, avec elle et personne d'autre. Alors je pense que c'est juste se jeter à l'eau.

"Quand ça arrivera, t'auras ta place aux premières loges, promis"
, j'ajoute pour détendre un peu les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bonnie Hornby
▌ Messages : 551
Humeur :
Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Right_bar_bleue

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitimeMer 13 Mai - 13:19

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air.
Bonnie ne cherchait pas spécialement envie de mettre mal à l’aise son ami, en lui parlant du mariage potentiel entre lui et Pénélope. Cela dit, c’était quand même un peu la suite logique des choses. D’ailleurs, ils auraient même peut-être dû se marier avant de décider de s’installer ensemble. Enfin, les choses ne se passaient pas toujours de la même façon non plus et clairement Bonnie n’avait pas vraiment d’exemple idéal concernant l’installation et le mariage d’un couple qui s’aimait. Bien sûr, elle et Clyde ne pouvaient pas envisager de s’installer ensemble avant de se marier. De toute façon, on ne leur avait pas demandé leur avis.

Steve lui apprit que oui, forcément, ils allaient se marier. Que ce n’était pas planifié encore, mais que c’était quelque chose qu’ils allaient faire. Est-ce qu’ils en avaient parlé au moins ? Bonnie n’avait pas son mot à dire dans la situation, c’était évident que ça ne la regardait pas. Cela dit, elle ne pouvait pas s’empêcher d’être curieuse quand même, de se sentir ne serait-ce qu’un peu concernée. Mais ça c’était parce qu’elle était heureuse pour ses amis, qui avaient quand même la chance de pouvoir se choisir.

« J’espère bien ! » Répondit-elle quand son ami affirma que quand ça arrivera, quand ils allaient se marier, elle aurait une place de choix en première loge. « Et évite de prendre Clyde comme témoin, il serait capable de perdre les alliances et de pas se réveiller le jour J. »

Bon, la jeune femme se montrait peut-être un peu trop dur avec son époux – qui faisait quand même beaucoup d’effort pour elle, elle en avait bien conscience –, mais ce n’était pas drôle si elle se retenait de tacler un petit peu Clyde. Surtout qu’elle n’exagérait pas tant que ça non plus en vérité. Enfin, apparemment, ça c’était passé lors du mariage de son ami – elle ne se souvenait plus du nom de ce dernier, ça ne l’intéressait pas assez –, auquel il avait participé.

« Tu ne lui as pas encore fait de demande alors ? » D’accord, d’accord, ça ne la regardait pas du tout, elle n’avait rien à voir là-dedans. Mais elle était curieuse tout simplement. « Tu as intérêt à faire les choses bien. » Oui, oui, elle le savait, ça ne la concernait pas, mais elle n’y pouvait rien, elle se contentait simplement de dire le fond de sa pensée. « Un truc super romantique. À l’emmener au restaurant, ou pas forcément. Je ne sais pas ce qui est bien, un endroit intime, ou un endroit avec d’autres personnes. Mais par contre, faut vraiment que tu mettes un genou à terre, c’est tellement cool ! » Bon, elle compensait peut-être un peu trop avec le fait que de son côté, elle n’avait pas eu le droit à une demande romantique. « Bon, je te fais confiance, je sais que tu feras ça parfaitement. Je suis trop contente pour vous. »

Elle parlait un peu pour ne rien dire au final, mais pour une fois qu’elle pouvait parler sans voir la personne soupirer d’agacement, elle ne se retenait pas.
Code by Gwenn

_________________
A kiss may be grand but it won't pay the rental. On your humble flat, or help you feed your helpless cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
▌ Messages : 385
Humeur :
Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitimeVen 15 Mai - 8:46


Non, je n'ai pas encore fait de demande à Pénélope, et ça me stresse un peu qu'elle évoque tout ça. Je sais qu'elle ne pense pas à mal du tout, évidemment, mais en attendant, c'est une étape très importante, et c'est pas le genre de décisions que je suis habitué à prendre... Une décision qu'il bouleverse ta vie de bout en bout et pour toujours... J'ai beau ne pas avoir d'inquiétude sur le fait que Pénélope et moi, c'est pour la vie, je ne suis franchement pas rassuré pour autant. Mais cette conversation va d'autant plus faire son bout de chemin dans mon esprit et m'encourager à sauter le pas plus tard. Mais pour le moment, nous n'en sommes pas là encore.

J'affiche un sourire amusé en entendant les commentaires de mon amie. J'ai intérêt à faire les choses bien, qu'elle me dit. Elle n'avait aucun besoin de me le demander. Un dîner romantique, un genou au sol. Merlin, Merlin... Elle me stresse... Je pense qu'elle ne s'en rend pas compte, mais elle me stresse complètement. Je peux être une catastrophe ambulante, quand je m'y mets. Mais avec Pénélope, j'ai vraiment envie de rien foirer. J'ai l'intention de lui faire la demande qu'elle mérite - quand je la ferai, oh, on se calme -, voir son regard briller, faire de ce jour l'un des plus beaux de sa vie... C'est fou comme Bonnie a l'air investie. Je me dis qu'elle doit vouloir compenser... C'est que elle, elle n'a pas eu le droit à une demande. Déjà,elle n'a pas eu l'occasion de dire oui ou non. Tout s'est décidé pour lui.

-Oui chef, promis, je ferai ça bien... J'ai pas envie de me faire taper sur les doigts
, je dis en essayant de me décontracter un peu, parce que cette discussion, même si elle n'est due qu'à l'enthousiasme de Bonnie, m'a mis un sérieux coup de pression qu'elle ne doit pas forcément deviner, mais qui est bien, bien présent, pour le coup. Désolé. Bon, je sais que j'y suis pour rien, hein. Mais je suis désolé que t'aies pas eu droit à tout ça alors que ça te tient autant à coeur. J'adore Clyde, hein, mais je me doute qu'il est pas l'exemple même du romantisme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bonnie Hornby
▌ Messages : 551
Humeur :
Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Right_bar_bleue

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitimeMer 12 Aoû - 11:05

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air.
Bonnie afficha un grand sourire en entendant son ami affirmer qu’il ferait les choses bien, qu’il n’avait pas envie de se faire taper sur les doigts. La jeune femme ne réalisait pas vraiment à quel point elle était en train de stresser Steve, elle prenait clairement trop cette histoire à cœur, mais en même temps elle avait sincèrement envie que les choses se passent bien pour eux. C’était bête peut-être, mais elle était particulièrement heureuse pur eux, ils méritaient bien d’avoir ce qu’ils désiraient. Pénélope, même si Bonnie ne la connaissait pas tant que cela en soit malgré le fait qu’elle s’occupait d’elle par rapport à sa grossesse, mais elle considérait vraiment qu’elle méritait le mieux. En prime, si elle rendait Steve heureux, c’était ce qu’il y avait de plus beau.

Bonnie pensait dire quelque chose, plaisanter un peu sur le fait que Steve allait faire les choses bien. Mais Steve reprit la parole et commença par lui dire qu’il était désolé. Bonnie fut surprise sur le moment, mais elle parvint à comprendre où il voulait en venir en continuant. Elle n’avait pas eu la chance de pouvoir connaître ce genre de moment, l’instant où l’homme qu’on aimait se mettait à genou devant soi pour demander notre main… Bonnie aurait adoré une telle scène bien sûr et elle savait exactement qui elle avait envie de voir se mettre à genou devant elle. Mais ce n’était pas possible, ça n’arriverait jamais.

« En même temps, je n’ai aucune envie de voir Clyde devenir romantique tu sais. » Répondit-elle d’un ton léger, avant de reprendre d’un ton plus sérieux. « Tu n’as pas à être désolé. C’est comme ça, on n’y peut rien. » Elle haussa les épaules. Ils n’y pouvaient rien non, en effet, Steve avait la chance de pouvoir choisir celle avec qui il avait l’intention de passer la vie, il avait la possibilité de prendre des décisions dans sa vie. Alors que de son côté, Bonnie n’avait pas eu le choix, on lui avait simplement refourgué un mari, on avait décidé pour elle ce que son destin allait être. Mais ce n’était pas comme si Bonnie avait été surprise, c’était comme ça que les choses devaient se passer tout simplement. « Mais… tu as raison je prends peut-être ça un peu trop à cœur. Je suis juste heureuse pour toi et que tu puisses faire les choses selon ton envie. Vous avez énormément de chance tous les deux ! »

Bien sûr, pour cela il fallait encore que Pénélope accepte d’épouser Steve quand il lui ferait sa demande, mais elle se disait qu’il y avait quand même peu de risque qu’elle n’accepte pas. Ils étaient ensemble, ils allaient habiter ensemble, c’était un peu une suite logique à toute cette histoire. Il y avait donc peu de chance qu’elle dise non.
Code by Gwenn

_________________
A kiss may be grand but it won't pay the rental. On your humble flat, or help you feed your helpless cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
▌ Messages : 385
Humeur :
Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitimeSam 22 Aoû - 11:36


Je souris, ris presque quand Bonnie affirme que la dernière chose qu'elle veuille demander à Clyde, c'est d'être romantique. Je la crois sur parole. Clyde romantique, ce serait un spectacle terrifiant pour tout le monde. Ou comique, j'avoue que par curiosité, juste par curiosité, j'aimerais bien savoir ce que ça donnerait. Mais quand même pas au point de faire le test histoire de voir vraiment ce que ça peut bien donner. Clyde romantique, c'est un peu comme dire que la terre est carrée. Y a quelque chose qui va pas, qui ne va pas du tout. Et tant qu'à faire, on préférera se l'épargner éternellement.

C'est comme ça, on n'y peut rien, répond Bonnie. Quelque part elle a raison, mais c'est le genre de choses que je déteste entendre. C'est totalement contraire à tout ce que je peux bien m'imaginer, à tout ce que je peux envisager. Dire que les choses sont comme ça, qu'on ne peut rien contre, c'est comme dire qu'on n'a aucune prise sur quoi que ce soit, qu'on n'est pas maître de son destin. Et ça, c'est une pensée que je refuse, une pensée que je déteste vraiment profondément. Je ne peux pas, je ne veux pas l'accepter. Parce que c'est insupportable, tout simplement.

Bonnie dit qu'elle est heureuse pour moi, je devine un instant qu'elle m'envie, et ça me met mal à l'aise, ça m'attriste d'autant plus. Mais oui, je sais que j'ai une chance immense. On pourrait envier ces sangs purs nés dans l'or, le luxe et le confort, mais je ne leur envie rien du tout. Ma chance, c'est d'avoir des parents moldus, c'est être né d'un milieu modeste, c'est d'avoir le soutien de mes proches. Et donc, de choisir qui j'épouse, et comment je la demande en mariage.

-Oui, c'est vrai qu'on a de la chance
, je réponds avec un fin sourire. Enfin, je dis ça mais faut encore qu'elle accepte..., j'ajoute avec une certaine nervosité au ceux de la voix.

Je sais, je sais, il n'y a normalement aucune raison pour qu'elle refuse, mais j'en sais rien, après tout. Je ne veux pas non plus qu'elle ait le sentiment que je lui force la main. C'est une chose que je découvre dans le fait d'être en couple, de vivre une relation sérieuse. On vit avec l'autre mais on ne peut pas pour autant présumer de quoi que ce soit concernant ses attentes et ses envies, peu importe notre intention sincère de les combler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bonnie Hornby
▌ Messages : 551
Humeur :
Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Right_bar_bleue

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitimeDim 14 Mar - 10:14

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air.
À une époque, Bonnie n’aurait pas spécialement décidé d’envier qui que ce soit. Elle avait eu une vie qu’elle pensait apprécier, en dehors du fait qu’elle se retrouvait avec Clyde Hornby comme mari, mais en soit elle avait aussi conscience que ce n’était pas le pire des maris parce qu’il la laissait globalement tranquille. Sauf que depuis un moment, les choses avaient changé. Elle pensait pouvoir juste se contenter de sa position, de ce que sa famille pouvait lui offrir, mais maintenant elle ne pouvait pas s’empêcher d’envier ceux qui avaient la possibilité de pouvoir choisir qui on allait épouser, avec qui on avait la possibilité de passer le reste de son existence. Mais ce n’était pas parce que son interlocuteur avait la possibilité de le faire qu’elle devait transposer son envie.

Bonnie afficha un sourire quand Steve précisa qu’ils avaient de la chance en effet, eh oui. Mais que c’était encore à condition qu’elle accepte. La jeune femme croisa les bras avant de reprendre la parole, plantant son regard dans celui de Steve.

« Elle accepte de vivre avec toi, je ne vois pas pourquoi elle refuserait quoi que ce soit d’autre ! »

Bonnie ne pouvait techniquement pas parler à la place de Pénélope non plus, elle pouvait avoir ses raisons pour refuser un mariage, mais techniquement c’était dans l’ordre des choses. Enfin, techniquement, l’ordre des choses étaient de se marier avant de s’installer ensemble. Mais en même temps, justement ils faisaient comme ils avaient envie de le faire.

« Et franchement, elle aurait vraiment tort de refuser quoi que ce soit. »

Et si elle le faisait, Bonnie irait la trouver personnellement pour lui dire qu’elle était vraiment idiote de ne pas épouser un homme qui l’aimait à ce point, qui était à ce point dévoué à elle. Steve était vraiment quelqu’un de bien, Pénélope avait énormément de chance qu’ils soient ensemble. Cela dit, Bonnie avait aussi conscience qu’elle manquait un peu d’objectivité. Enfin, elle ne pensait pas que la jeune femme refuserait quoi que ce soit cependant, il n’y avait pas de raison (en fait si, il y en avait plein, mais la jeune femme préférait largement les ignorer, parce qu’elle transposait sans doute encore beaucoup trop son manque de liberté sur ces deux jeunes gens).

« N’empêche… le temps passe vite quand même. J’ai l’impression que c’était hier encore qu’on était à Poudlard et qu’on… ne pensait pas à tout ça. » Ou pas, ils y pensaient forcément parce que ça faisait parti de leur destin. Cette époque lui manquait un peu, elle n’était pas enceinte, elle n’avait pas à devoir choisir entre l’homme qu’elle aimait et sa famille. Ils étaient tous bien à l’école, insouciant.
Code by Gwenn

_________________
A kiss may be grand but it won't pay the rental. On your humble flat, or help you feed your helpless cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
▌ Messages : 385
Humeur :
Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitimeJeu 18 Mar - 16:34


Oui, je sais qu'elle a raison, normalement, j'avance en terrain connu. Puisqu'elle a accepté qu'on vive ensemble, pourquoi refuserait-elle tout à coup qu'on fasse notre vie ensemble, qu'on officialise par le mariage alors que c'est une étape des plus logiques ? Mais il ne faut pas attendre d'un cerveau anxieux qu'il raisonne convenablement. Forcément, je songe au scénario le plus catastrophique, dans lequel toute demande en mariage lui ferait subitement prendre conscience du fait qu'on n'a rien à faire ensemble tous les deux et que notre relation était une erreur.

Cela n'a aucune raison d'arriver, à l'évidence, mais ça ne va pas m'empêcher d'avoir ça dans un coin de ma tête le jour où je sauterai le pas. J'en donne pas l'air, à jouer les boute-en-train constamment, mais la vérité vraie, c'est que je suis une vraie flippette. J'ai pas envie de faire foirer ma première, ma seule histoire d'amour. Et je sais que c'est un peu ridicule, et c'est bien que Bonnie me remette un peu les idées en place. Mais qu'est-ce que vous voulez, on se refait pas. Et dans mon cas, je sais, ça peut frôler le ridicule, limite.

J'affiche un sourire amusé quand Bonnie ajoute que Pénélope aurait tort de refuser quoi que ce soit. Ouais ouais, je suis une perle rare. Non, je le pense pas. Je dois bien être le seul type au monde qui est entretenu par sa "femme". C'est elle qui travaille, elle qui se démène, pendant que moi, comme un gland, je cherche encore ma voie. On peut pas dire qu'elle soit tombée sur la perle des perles. Pourtant, il y a toujours tellement d'amour et d'admiration dans son regard quand elle parle de moi. Je sais définitivement pas comment j'ai bien pu mériter une fille comme ça. Mais ce qui est clair, c'est que je vais tout faire pour la garder, envers et contre tout. Elle en vaut largement la peine.

"Dis-tu alors que t'étais déjà fiancée à Clyde quand on était à Poudlard", je réponds pour la charrier quand elle me fait remarquer à quel point le temps a passé vite. Ce qui est vrai. Bien trop vite. Et je ne l'ai pas vu passer du tout. On n'est pas des croulants, on en a encore devant nous, du temps, mais c'est quand même à se demander où les années peuvent bien filer. "Mais franchement, j'aimerais pas revenir du temps de Poudlard. Ouais, c'était sympa et tout, mais qu'est-ce que j'étais con, à cette époque. Je dis pas que je suis une flèche aujourd'hui, mais franchement, y a du progrès."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bonnie Hornby
▌ Messages : 551
Humeur :
Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Right_bar_bleue

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitimeMer 2 Mar - 21:30

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air.
Bonnie ne se retint pas d’afficher une grimace quand Steve ne manqua pas de la taquiner sur le fait que lorsqu’ils étaient seulement à Poudlard (avec donc l’innocence dont tous adolescents avaient le droit de faire preuve), elle était déjà fiancée à Clyde. Ça oui, en effet c’était le cas, et quand elle avait appris avec qui ses parents avaient décidé de la fiancer, ça avait été un véritable choc. Ça l’était encore en fait maintenant d’ailleurs, Bonnie ne comprenait toujours pas pourquoi ils avaient choisi Clyde, même si… eh bien, elle avait dû faire avec et se faire une raison. Quand bien même, c’était tellement plus difficile encore maintenant. Mais en soit, même quand elle savait d’ores et déjà qu’elle était destinée à se marier avec Clyde, ça ne changeait pas le fait que ces années à Poudlard était sous le signe d’une insouciance qui lui manquait un peu. Tout n’était pas parfait à cette époque bien sûr, mais au moins… ils s’épargnaient les problèmes du style grossesse que Bonnie se retrouvait avoir de plein fouet à présent.

La jeune femme en tout cas ne perdit pas son sourire aux différentes remarques de Steve, qui n’avait visiblement aucune envie de revenir à cette période de sa vie. En même temps, même si Bonnie devait arrêter de se plaindre et d’envier son interlocuteur, il avait de la chance de pouvoir s’installer avec la femme qu’il aimait, de lui demander de l’épouser parce qu’il avait envie de le faire. Ils formaient un vrai couple, ils avaient une vraie vie de couple et un jour ils allaient avoir une vraie famille. Ce qui manquait cruellement à Bonnie.

« Je dois reconnaître qu’il y a un petit peu de progrès en effet. » Répondit-elle, pour charrier à son tour son interlocuteur. Bonnie cependant ne pouvait pas complètement contredire Steve. Disons que Steve à l’époque… eh bien c’était Steve. Ce n’était en soit pas si mal que ça qu’ils aient tous évolués, qu’ils aient tous grandis. Même si tout n’était pas facile maintenant, ça ne l’était pas plus à l’époque non plus. Juste que Bonnie se rendait moins compte des conséquences de ses actes. « On a tous super bien progresser je pense ! » Bon, Bonnie se lançait peut-être des fleurs sur ce coup. Elle avait changé, forcément, mais est-ce que c’était en mieux ? Rien n’était moins sûr. « En fait, je crois que la seule personne qui n’a pas changé, c’est mon cher et tendre. » Reprit-elle en levant les yeux au ciel. Ça lui faisait du bien de pouvoir discuter avec Steve et de parler si légèrement que ça, histoire de dédramatiser un peu toute sa situation. À force de tourner en boucle sur la même chose, elle ne risquait pas de s’en sortir. Même si ça n’allait pas durer bien longtemps et qu’elle allait vite retomber dans ses travers ensuite. « La seule chose qui change chez lui de temps en temps, c’est l’endroit où il pose son illustre postérieur ! »

En vérité, non, même Clyde avait changé.
Code by Gwenn

_________________
A kiss may be grand but it won't pay the rental. On your humble flat, or help you feed your helpless cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
▌ Messages : 385
Humeur :
Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitimeVen 11 Mar - 11:21


C'est évidemment avec humour que je moque la personne que j'étais du temps de Poudlard, mais ce n'est pas pour autant qu'il n'y a pas du vrai dans ce que j'affirme... On est tous un peu con, quand on est ados... Sur le moment, on n'en a pas l'impression, on est même capables de se croire sacrément doués et tout, mais c'est définitivement parce qu'on est bêtes à manger du foin, qu'on pense ça. Je suis vraiment soulagé de ne pas être aussi con qu'à l'époque. J'ai le sentiment d'avoir mûri, et ce n'est vraiment pas du luxe. Bon... y aurait des progrès à faire sur un certain nombre de points, mais ça c'est encore autre chose.

-Je te le fais pas dire !
je réponds avec humour quand Bonnie observe qu'on a tous bien progressés. C'était pas forcément difficile vu comme on partait de loin, mais c'est vrai qu'il faut tout de même le reconnaître, j'ajoute alors.

Je pense qu'on peut, tous autant qu'on est, saluer nos progrès en tant qu'adultes. On a clairement beaucoup évolué, et d'une manière dont je pense qu'on peut n'être pas peu fiers. Certes, Bonnie n'a pas eu un pouvoir de décision suffisant, mais je vois tout de même à quel point elle a évolué par rapport à nos années Poudlard : elle est devenue une femme de caractère, et qui ne s'en laisse pas compter - c'est rien de le dire, mais je l'admire vraiment beaucoup.

-Tu es dure avec Clyde,
je réponds, ne pouvant m'empêcher de défendre mon meilleur ami, même si j'ai un sourire au coin des lèvres alors qu'elle fait référence au flegme et à la fénéantise de son époux. Elle n'a pas tout à fait tort, bien sûr, Clyde reste Clyde, et c'est tant mieux, mais certaines choses ont tout de même radicalement changé. Je les ai vus, moi, les changements... surtout après... enfin tu sais, après la mort d'Oly.

Mais ces changements n'avaient peut-être pas été perceptibles par tous pour autant. Après tout, Bonnie ne pouvait pas savoir que sa feignasse de mari participait à la résistance contre l'homme qui avait assassiné sa soeur... elle ne pouvait pas se rendre compte de la détermination dont Clyde Hornby était légitimement capable, dans les intérêts de sa soeur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air    Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Rien n'est jamais aussi grave que ça en a l'air

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» FB - Bien sûr que rien ne pourra jamais nous l'enlever (Frangin)
» Rien ne sépare jamais deux vrais amis (Rhian)
» Rien de si aimable qu'un homme séduisant, mais rien de plus odieux qu'un séducteur. (Harfang)
» Rien de plus futile, de plus faux, de plus vain, rien de plus nécessaire que le théâtre. (Herbert)
» Qui ne tente rien n'a rien... [Killian]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement des Hornby
-