AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

Partagez | 
 

 Les Blacks sont partout (Pollux)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Caspar Croupton
▌ Messages : 358
Humeur :
Les Blacks sont partout (Pollux) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les Blacks sont partout (Pollux) Right_bar_bleue

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Les Blacks sont partout (Pollux) Empty
Message#Sujet: Les Blacks sont partout (Pollux)   Les Blacks sont partout (Pollux) Icon_minitimeVen 1 Nov - 18:11

Le temps avançait, doucement, sûrement. Et bientôt, Caspar allait devenir doublement papa. La grossesse de Charis, ainsi que celle de Callidora se passait correctement, ce qui était une bonne chose. Quand bien même, il n’y avait qu’un seul enfant sur ces deux qui devrait normalement le préoccuper, parce qu’il n’y avait normalement qu’un enfant sur les deux qui était son fils. Caspar n’avait pas l’intention de négliger l’enfant de Charis, bien au contraire, cet enfant allait quand même devenir son héritier, il allait porter son nom. Il était évident qu’il allait être correctement élevé, et que tout allait être parfait, comme tout était parfait techniquement.

En attendant, Caspar travaillait beaucoup. Il avait toujours beaucoup travaillé, mais il le faisait d’autant plus ces derniers temps. Il y avait de nouvelles… perspectives après tout. Ce n’était pas vraiment utile en soit parce que Cedrella avait semble-t-il définitivement abandonné son rouquin de fiancé, et elle n’avait pas manqué de s’installer chez eux d’ailleurs (ce qui le poussait à travailler encore plus afin d’éviter son ancienne fiancée), mais Caspar n’avait pas pour autant l’intention de s’arrêter là. En même temps, quand il faisait quelque chose, il n’était pas du genre à le faire à moitié. Alors il y avait de nouvelles perspectives dans sa carrière qu’il envisageait et il avait l’intention de s’en donner les moyens.

Il passait donc clairement plus de temps au travail que chez lui ces derniers temps, mais il savait aussi qu’il faudrait sans doute qu’il se montre plus disponible. Sauf que ce n’était pas spécialement quelque chose qu’il avait envie. Charis comprendrait, elle n’allait pas avoir d’autre choix que de comprendre en même temps. Ce jour-là, il était donc quand même déjà assez tard quand il se trouva dans le hall du ministère de la magie. C’était l’heure pour lui de rentrer, le diner avait peut-être déjà été servi, ce qui ne serait pas un si grand souci. Ça ne le dérangeait pas plus que cela de devoir manger plus tard que sa femme et sa belle-sœur, il n’avait aucune envie de prendre la peine de diner en leur compagnie, enfin surtout en celle de Cedrella.

Alors qu’il se dirigeait quand même vers la sortie, parce qu’il n’avait plus vraiment d’échappatoire pour éviter de rentrer, il aperçut Pollux Black. Pile la personne qu’il lui fallait. Enfin, le jeune homme n’avait pas spécialement de raison de dire quelque chose à l’homme, mais par la force des choses ils faisaient parti de la même famille et il pouvait donc lui donner une bonne excuse pour ne pas rentrer tout de suite.

« Bonsoir Pollux, je ne pensais pas te croiser si tard au ministère de la magie. »
On ne pouvait pas dire qu’il avait souvent l’occasion de le croiser au ministère de la magie non plus, puisqu’il travaillait à la Gazette des Sorciers, mais ça arrivait parfois. Jamais aussi tard cependant donc, et en un sens Caspar ne pouvait pas s’empêcher d’être un peu curieux quand même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 611
Humeur :
Les Blacks sont partout (Pollux) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les Blacks sont partout (Pollux) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

Les Blacks sont partout (Pollux) Empty
Message#Sujet: Re: Les Blacks sont partout (Pollux)   Les Blacks sont partout (Pollux) Icon_minitimeVen 1 Nov - 18:44

Il n’était pas rare que Pollux se rende au ministère de la magie, que ce soit pour ses affaires, ou simplement pour y rencontrer l’un ou l’autre de ses employés plus ou moins haut gradé. Si les sangs purs étaient une grande famille dont tous les membres se connaissaient, ils étaient aussi une grande famille qui avait tendance à monopoliser les plus hautes sphères de la société. Et forcément, la plus haute sphère de la société avait tendance à travailler pour le ministère de la magie. Il aurait pu y rencontrer n’importe qui, sans doute, que ce soit pour son travail ou pour d’autres raisons, mais en l’occurrence, c’était son fils qu’il était allé trouver. Ils avaient parlé un moment, avant de finalement repartir chacun de leur côté, et Pollux avait l’intention à présent de rentrer chez lui, non sans avoir au passage fait un crochet par les bureaux de la Gazette, afin d’y régler les quelques détails de dernières minutes – il y en avait toujours – avant la mise sous presse de la publication du lendemain.

C’était alors qu’il traversait les couloirs du ministère qu’il croisa la route de Caspar, auquel il adressa un sourire de circonstance. Pollux appréciait beaucoup Caspar, et pour cause, tous les deux avaient des personnalités et des valeurs très similaires, et ils appartenaient à la même famille. Caspar était un homme intelligent et respectable, et Pollux appréciait toujours de parler avec lui. Leurs échanges étaient généralement forts d’enseignements, ou en tout cas ne lui donnaient pas l’impression de perdre son temps… Ce qui n’était pas peu dire, car il n’était pas rare que Pollux s’ennuie profondément en présence de ses interlocuteurs. Son seuil de tolérance envers les autres était relativement peu élevé. De manière générale, il avait plutôt tendance à les considérer avec hauteur, distance et mépris. Caspar et lui étaient relativement sur un pied d’égalité (même si Pollux s’estimerait tout de même supérieur).

-Bonsoir Caspar, j’avais quelques affaires à régler avec Cygnus.
C’était une manière de dire qu’il avait pris des nouvelles de son fils sans se laisser passer pour trop sentimental. Comment vas-tu ? Et Charis ?

Il semblait de bon ton de demander à Caspar des nouvelles de Charis étant donné le fait que cette dernière était enceinte jusqu’au cou. Elle ne tarderait pas à accoucher, s’il ne se trompait pas, alors il était tout naturel qu’il souhaite à sa cousine et à l’époux de cette dernière que tout ceci se passe bien. Il fut tenté d’évoquer également Cedrella, puisqu’il avait ouïe dire que la plus indigne de ses cousines avait retrouvé un semblant de raison et avait accepté enfin de quitter son fiancé pour revenir auprès de ses sœurs, et plus spécifiquement de la plus jeune d’entre elles, mais chaque chose en son temps. Se montrer indélicat ne le dérangeait pas forcément, mais il y avait tout de même des façons de faire, et il ne dérogerait pas à celles qui avaient tendance à être les siennes… et devaient le rester.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Caspar Croupton
▌ Messages : 358
Humeur :
Les Blacks sont partout (Pollux) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les Blacks sont partout (Pollux) Right_bar_bleue

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Les Blacks sont partout (Pollux) Empty
Message#Sujet: Re: Les Blacks sont partout (Pollux)   Les Blacks sont partout (Pollux) Icon_minitimeMar 25 Fév - 17:01

Il n’y avait pas grand monde que Caspar appréciait sincèrement en ce bas monde et encore moins de personne qu’il pouvait potentiellement respecter. C’était le cas de Pollux Black. Les deux hommes s’entendaient bien, parfaitement bien. Même si forcément, ça ne voulait pas dire que Caspar ne se considérait pas supérieur à l’homme non plus, ça serait mal le connaître. Cela dit, tomber sur cet homme était donc appréciable, en tout cas Caspar n’était pas mécontent de le croiser dans les couloirs du ministère et il avait bien l’intention de prendre de ses nouvelles.

L’homme lui apprit qu’il était venu régler quelques affaires avec son fils. Soit, c’était une bonne raison pour que Pollux se trouve au ministère, forcément. Cela dit, même sans cette raison, l’homme aurait eu tout à fait sa place ici pour une quelconque affaire, mais forcément Caspar ne pouvait pas s’empêcher d’être légèrement curieux. Son interlocuteur lui demanda comment il se portait, non sans oublier de lui demander des nouvelles de Charis également. Caspar n’était pas surpris, d’une part parce que Charis et Pollux étaient cousins, c’était pour cela qu’ils avaient un lien familial. D’autre part, son épouse était enceinte, c’était un événement important dans la vie d’un couple et encore plus dans une famille de sang pur.

« Je me porte bien. Charis également, elle est… de plus en plus enceinte. » Quelque chose qu’il n’apprenait rien à Pollux. « Cela lui demande évidemment beaucoup d’énergie, mais elle s’en sort très bien. » Elle avait tout intérêt, parce qu’on ne pouvait pas réellement dire que Caspar était suffisamment aux petits soins avec elle. Il n’était pas non plus le dernier des imbéciles, il savait faire en sorte que son épouse soit bien parce qu’elle portait quand même son héritier. Mais s’il pensait un peu à elle, il n’aurait pas mis enceinte sa sœur. « Nous approchons rapidement du therme. » Et ça allait plutôt être une bonne chose.

Caspar était satisfait d’avoir cet enfant, évidemment, parce qu’il allait être son héritier. Ce n’était pas le même sentiment concernant l’enfant de Callidora, qui lui donnait un quelque chose de plus… intense dirons-nous. Mais cet enfant était son héritier, celui qui allait porter son nom et qui allait forcément être destiné à faire de grande chose (tu parles, des grandes choses peut-être mais qui n’irait clairement pas dans l’approbation de Caspar). Il ne pouvait pas nier donc qu’il était assez pressé que son épouse accouche, qu’ils aient leur enfant (leur fils, il en était persuadé). Pas parce qu’il attendait spécialement de s’occuper de cet enfant, il laissait ce rôle à Charis bien évidemment, mais parce que c’était quand même l’accomplissement de leur mariage, c’était important. Et une bonne façon de se faire bien voir, encore une fois. Parce que c’était la base pour les familles de sang, se marier, avoir des héritiers, continuer leurs lignées. Caspar était sur une bonne lancée, même s’il n’était pas question pour lui de devenir le genre de père gaga que certains étaient. Cela dit, Pollux ne l’imaginerait sans doute pas ainsi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 611
Humeur :
Les Blacks sont partout (Pollux) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les Blacks sont partout (Pollux) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

Les Blacks sont partout (Pollux) Empty
Message#Sujet: Re: Les Blacks sont partout (Pollux)   Les Blacks sont partout (Pollux) Icon_minitimeMar 25 Fév - 17:31


Il allait bien, ça se voyait, en effet, et Pollux ne se serait pas imaginé en douter un seul instant. Non pas que Caspar ait forcément de raisons de se montrer transparent envers lui si quelque chose n'allait pas, mais objectivement, et d'un oeil extérieur en tout cas, toutes les conditions semblaient réunies pour que Caspar Croupton aille pour le mieux. Il avait un travail et un statut plus que respectables, une femme aussi charmante qu'irréprochable, qui en plus attendait leur premier enfant, et toutes les opportunités du monde paraissaient s'ouvrir à lui.

Bien sûr, tout le monde avait ses secrets, ses cadavres dans le placard, et il était bien probable qu'en vérité, il y ait plus à voir dans cette situation que ce qui était montré, mais Pollux se contentait tout à fait de ce qu'il pouvait seulement voir, et pour cause, les apparences tenaient une place primordiale dans son existence et dans son esprit, et ce n'était pas prêt de changer, loin s'en faut, même.

Donc il allait bien, Charis également, toujours plus enceinte selon ses dires, mais visiblement en bonne santé elle aussi, ce qui était d'ores et déjà un luxe qui n'était pas donné à tout le monde. Si lui et Irma avaient toujours eu beaucoup de chance (du moins jusqu'à la naissance d'Alphard), puisque tous leurs enfants étaient nés à terme et en bonne santé, ce n'était pas un luxe offert à tout le monde. Mais bien sûr, Pollux ne pouvait que souhaiter à Caspar de vivre la meilleure vie possible, et de devenir un père exemplaire, fier de son héritier (ou de son héritière si par malheur il devait avoir une fille - ce qui n'était pas si terrible, Walburga était la prunelle de ses yeux, par exemple).

-Les dernières semaines sont les plus longues, tu verras, et une fois le moment arrivé, tu ne verras plus le temps passer.


C'est que les enfants étaient sacrément chronophages, même quand on décidait de laisser à son épouse la part majeure du travail... ce que Pollux n'avait jamais véritablement fait, un peu malgré lui, parce que devenir père avait éveillé en lui une sorte d'instinct qu'il ne se serait jamais deviné, et que personne n'était capable d'imaginer ou de concevoir avant de devenir parent soi-même. Caspar serait sans doute très surpris de découvrir quel genre d'homme le statut de père le ferait devenir. Même si, bien évidemment, il était aussi possible que cela ne change rien chez lui.

-J'imagine que tu dois être impatient, n'est-ce pas ?


Il avait parlé de la manière dont Charis vivait sa grossesse, pas vraiment de la manière dont lui l'appréhendait, et tout de même, la question se posait. En tout cas, si quelqu'un pouvait se mettre à la place de son interlocutrice, c'était bien Pollux, c'est évident, qui sans en donner l'air était un exemple de papa poule parmi les sangs purs. A sa manière.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Caspar Croupton
▌ Messages : 358
Humeur :
Les Blacks sont partout (Pollux) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les Blacks sont partout (Pollux) Right_bar_bleue

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Les Blacks sont partout (Pollux) Empty
Message#Sujet: Re: Les Blacks sont partout (Pollux)   Les Blacks sont partout (Pollux) Icon_minitimeDim 12 Juil - 15:45

Caspar ne fut pas étonné que Pollux prenne la peine de lui donner quelques « conseils » de père, à futur père. Les dernières semaines étaient les plus longues et une fois que le moment était arrivé, il ne verrait pas le moment passer. Caspar croyait le sorcier sur parole, il ne doutait pas une seule seconde de son expérience. Évidemment, le sorcier ne vivait pas les choses avec la même intensité que Charis qui devait quand même avoir très hâte de se libérer d’un poids mais en même temps, il devait bien reconnaître que les dernières semaines étaient quelque peu longues. Et en même temps, il fallait aussi avouer que le début de la grossesse de Charis n’avait pas forcément été de tout repos, puisqu’en prime Callidora tombait aussi enceinte de son côté. Deux enfants pour le prix d’un, mais ça c’était quelque chose que Caspar ne pouvait évidemment pas confier, pas même à Pollux.

En tout cas, Caspar se doutait en effet que le temps allait sans doute passer assez rapidement les prochaines semaines, entre l’accouchement de Charis, celui de Callidora, et en espérant quand même que ça ne soit pas un bordel monumental parce que son cher beau-frère allait décider de dévoiler la vérité. Mais bon, Caspar n’avait aucune envie de s’inquiéter pour rien, il verrait bien comment les choses allaient se passer et il ferait en sorte dans tous les cas de ne pas perdre la maitrise. Ce n’était pas quelque chose qu’il supporterait de toute façon.

« Je le suis en effet. »
Confirma-t-il quand Pollux imagina qu’il était impatient. Caspar ne pensait cependant pas se transformer en père poule comme Pollux, qui ne cachait clairement pas le fait qu’il l’était (mais en même temps il ne pouvait pas réellement compter sur son épouse maintenant). Il aimait évidemment l’idée de devenir père et il savait qu’il allait aimer son (ses) enfant(s), mais en même temps il n’était pas du genre affectueux. Question d’éducation, il ressemblait énormément à son père sur ce point-là. « Je dois bien reconnaître que j’ai grande hâte de savoir si ce sera une fille ou un garçon. » Pollux comprendrait, c’était sans doute bien trivial, mais avoir un mâle en premier enfant c’était le désir de tous les hommes de « bonnes » familles. Il fallait un héritier, quelqu’un pour perdurer son nom, pour hériter de tout ce qui incombait aux hommes de la famille et ne pas avoir besoin de compter sur un gendre. Évidemment, Caspar espérait bien qu’il allait avoir un fils, au moins ce sera fait.

Et ce qu’il ne pouvait évidemment pas exprimer, c’était qu’il ne manquait pas d’impatience également concernant la grossesse de Callidora, même si pour le coup, le sexe de l’enfant l’indifférait bien plus. Parce que cet enfant, quand bien même il était de lui, ne sera évidemment jamais son héritier. Alors, il y avait certaine chose qui différait, même s’il ne se rendait pas encore compte de toute la différence qu’il allait lui-même ressentir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 611
Humeur :
Les Blacks sont partout (Pollux) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les Blacks sont partout (Pollux) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

Les Blacks sont partout (Pollux) Empty
Message#Sujet: Re: Les Blacks sont partout (Pollux)   Les Blacks sont partout (Pollux) Icon_minitimeDim 12 Juil - 16:29


L'impatience de Caspar était compréhensible, et Pollux n'aurait pas accepté d'entendre son ami affirmer que la naissance prochaine de son enfant ne lui faisait ni chaud ni froid. Certes, tout le monde ne nassait pas avec la fibre paternelle, et la perspective de devenir père pouvait être une terrible source d'angoisse (c'était une chose que Pollux avait clairement expérimentée de son côté... il faut dire qu'il était si jeune alors que c'était une perspective à laquelle il ne s'était absolument pas préparée, ne serait-ce qu'un seul instant), mais l'un dans l'autre, il ne fallait jamais oublier qu'un enfant, c'était ce qui nous survivait, ce qui assurait ensuite la pérennité de notre nom, ce qui nous offrait de vivre éternellement, à travers les générations qui se succéderaient.

C'était manifestement une chose que Caspar avait entièrement intégrée, c'était en tout cas clairement de cette manière que Pollux interprétait les propos de son ami quand il affirmait être impatient de savoir s'il aurait une fille ou un garçon. C'était bien normal. Pour avoir eu l'un et l'autre, Pollux ne prétendrait pas que sa préférence irait à un sexe ou un autre, en revanche, il ne se serait pas permis de ne pas avoir de fils. Il en allait du prestige de sa famille. Et Caspar devait tout autant veiller au prestige de la sienne, de famille.

-Je comprends parfaitement. Même si vous deviez avoir une fille, vous aurez bien d'autres occasions d'avoir un héritier la prochaine fois.
Il esquissa un fin sourire. Walburga m'a parfois donné du fil à retordre... surtout quand je n'ai plus pu lui apporter la présence féminine dont elle aurait tant eu besoin, mais malgré tout, je suis heureux d'avoir eu une fille.

Il ne voulait pas que Caspar fasse une montagne de l'éventualité d'avoir une fille. Oui, bien sûr, les plus chanceux avaient un héritier du premier coup, ça avait par exemple été son cas, et le fait d'avoir eu un fils avait rendu la pilule plus simple à avaler pour ses propres parents (même si elle leur était restée en travers de la gorge malgré tout), mais il aurait été tout aussi satisfait si Walburga avait été l'aîné de la fratrie. Ce qui comptait, ce n'était pas seulement que son nom lui survivrait, mais son sang tout autant. Ses trois enfants concentraient les gènes des Black, mais ils étaient aussi ce qui survivait d'Irma. D'ailleurs, l'affection qu'il avait pour Walburga n'en était que plus grande. A bien des titres, elle lui faisait penser à sa défunte épouse. Ce pouvait paraître glauque, ce n'était pas le cas du tout. C'était une survivance de ce qu'elle avait été, et c'était aussi ce qu'il voulait que ses enfants soient pour lui... la survivance de qui il était, et ne serait un jour plus quand ses enfants (et petits-enfants) seraient là pour prendre la relève.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Caspar Croupton
▌ Messages : 358
Humeur :
Les Blacks sont partout (Pollux) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les Blacks sont partout (Pollux) Right_bar_bleue

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Les Blacks sont partout (Pollux) Empty
Message#Sujet: Re: Les Blacks sont partout (Pollux)   Les Blacks sont partout (Pollux) Icon_minitimeSam 24 Oct - 21:57

Caspar esquissa un fin sourire quand Pollux affirma qu’il comprenait parfaitement son envie de s’avoir s’il allait avoir un fils ou une fille, mais que s’il devait avoir une fille, avec Charis ils auraient l’occasion d’avoir un héritier la prochaine fois. Caspar faisait mine de rien, mais il espérait vraiment que l’enfant qu’il allait avoir avec Charis sera un garçon, il devait bien avouer qu’il craignait un peu que ce soit une fille. Non pas qu’une fille ne soit pas une bonne héritière, mais il n’avait pas spécialement envie d’avoir ce… devoir d’avoir un garçon suivant, pour préserver son nom. Ce n’était pas contre Charis, c’était… vous savez parfaitement ce que c’était.

Évidemment, Caspar n’en disait rien, parce que même s’il appréciait Pollux (autant qu’il était capable d’apprécier quelqu’un), ce genre de chose ne devait pas passer l’intimité qu’il partageait avec Callidora. Déjà que Harfang était au courant, c’était beaucoup trop. Pollux, par chance, ne manqua pas d’enchainer en parlant de sa fille, précisant qu’il était heureux d’avoir une fille. Caspar avait envie de rétorquer qu’il avait eu un fils en premier lieu, ce qui aidait peut-être ? Ils n’avaient pas forcément besoin de rentrer dans les détails.

« Malgré l’absence de présence féminine, tu t’en ais parfaitement sorti avec Walburga. » En soit, Caspar ne connaissait pas bien la jeune femme. Il était proche de Cygnus par la force des choses, moins de Walburga, mais de ce qu’il avait vu, elle était une jeune femme parfaitement capable de tenir son rôle. Et en prime, Pollux ne manquait pas de faire un beau mariage avec elle. Enfin, globalement, Pollux avait maitrisé d’une main de maître son héritage, ses trois enfants faisaient de bons mariages. Il n’y avait sans doute pas que cela dans la vie, mais ça avait quand même une grande importance. « Enfin, d’une manière globale, tu t’en sors parfaitement avec tes enfants. Je ne manquerais pas de te demander des conseils sans doute. » Ajouta-t-il, en plaisantant.

Parce que non, il ne demanderait pas des conseils, il n’avait pas besoin de ça. Ses enfants seront élevés comme il le faudrait, comme ça aurait été le cas dans n’importe quelle condition. Enfin ses enfants, son enfant avec Charis principalement, pour l’autre c’était particulier. Et pour le moment, Caspar devait bien avouer qu’il n’envisageait pas réellement d’en avoir d’autre avec Charis, à moins que celui qu’elle portait soit une fille bien sûr. Enfin, tout cela sera bien sûr à voir quand le moment sera venu. En attendant, concernant l’éducation de son enfant, il était évident que le jeune homme n’aurait pas besoin de conseil. Et même s’il devait en prendre, il n’était pas certain qu’il les suivrait. Parce qu’il était têtu et qu’il avait l’habitude de faire plutôt les choses à sa sauce, de la façon qu’il voulait que les choses se passent. Quand ça ne dérapait pas bien sûr, il n’était pas toujours à l’abris d’imprévu malheureusement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 611
Humeur :
Les Blacks sont partout (Pollux) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les Blacks sont partout (Pollux) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

Les Blacks sont partout (Pollux) Empty
Message#Sujet: Re: Les Blacks sont partout (Pollux)   Les Blacks sont partout (Pollux) Icon_minitimeDim 25 Oct - 8:39


Pollux afficha un fin sourire en entendant la réponse de Pollux. Il acceptait le compliment. Même s'il estimait que le fait qu'Irma ait été présente dans les primes années de la vie de Walburga, à l'heure où il estimait qu'une présence maternelle était tout à fait indispensable, avait largement contribué à son développement. Bien souvent, il avait regretté de ne pas pouvoir bénéficié dans les conseils de son épouse, surtout quand l'adolescence et la puberté avaient soulevé chez elle des interrogations auxquelles il avait sans doute très mal répondu. Il ne s'était jamais vu comme un père au sens strict. Il pensait enfanter et façonner ainsi son héritage, il ne soupçonnait rien d'autre, ni l'affection qu'il avait eue pour ses trois enfants ni ce qu'il serait capable de leur sacrifier. Ils avaient changé jusqu'à sa vision même de l'existence, et "père" était devenu chez lui un statut à part entière, dont il était plus que fier, en vérité. Donc il appréciait toujours quand on le complimentait sur son rôle de père, surtout quand ce compliment était davantage adressé à l'éducation de Walburga.

-Je serais ravi de te donner mes conseils,
lui assura Pollux, tout à fait sincère, même s'il savait que Caspar, de son côté, plaisantait. A l'heure actuelle, il devait estimer que ce ne serait pas utile, et peut-être en effet que ça ne le serait pas. Mais sait-on jamais ? On a parfois des assurances, des certitudes qui se dissipent aussitôt que l'on devient parent.

Etant devenu père particulièrement jeune, il s'était posé plus d'une question, et il n'avait pas forcément su à qui les adresser. Ses amis étaient loin, bien loin de ces considérations, et même s'il avait Irma, il se sentait isolé. Bien sûr, ses parents avaient été d'une aide précieuse, plus que précieuse même, d'autant qu'ils avaient géré la situation d'un main de maître quand ils auraient pu décider d'abandonner Pollux à son sort au regard de l'opprobre qu'il jetait sur sa famille. Dans tous les cas, se confier à sa famille ou se confier à un ami étaient deux choses très différentes, et il était souvent plus simples de partager ses angoisses et ses incertitudes avec un ami... même si ce n'était pas toujours gagné non plus, surtout quand on avait cette gigantesque fierté qui avait tendance à distinguer les deux amis.

-Vous avez déjà réfléchi à des prénoms ?
demanda-t-il avec curiosité.

Il se pouvait qu'il s'agisse là d'un sujet qui n'intéressait pas suffisamment Caspar, ou pas encore, mais c'était peut-être aussi un sujet qu'il se gardait d'évoquer trop longuement parce qu'il estimait que ses interlocuteurs ne s'y intéresseraient pas. Or, c'était un sujet auquel Pollux était forcément plus sensible qu'une grande moyenne d'individus. Et le sujet des prénoms avait son importance. Les prénoms avaient du sens.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Caspar Croupton
▌ Messages : 358
Humeur :
Les Blacks sont partout (Pollux) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les Blacks sont partout (Pollux) Right_bar_bleue

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Les Blacks sont partout (Pollux) Empty
Message#Sujet: Re: Les Blacks sont partout (Pollux)   Les Blacks sont partout (Pollux) Icon_minitimeMar 8 Juin - 10:48

Caspar savait que s’il avait besoin d’un quelconque conseil concernant son rôle de père, il valait mieux qu’il se tourne vers des personnes qui d’une part était père – forcément –, mais surtout qui donnait l’impression de s’en sortir à merveille et de rester quand même proche de ses valeurs. Caspar avait bien conscience qu’il ne saura jamais un père comme Pollux, mais en même temps la vie n’avait pas forcément été tendre avec son ami qui s’était retrouvé sans son épouse pour gérer ses enfants. Cela pouvait très bien arriver à n’importe qui, Caspar espérait quand même que Charis ne connaitrait pas un sort funeste (juste parce que ça n’arrangerait vraiment pas ses affaires), mais ce n’était pas quelque chose qu’il avait l’intention d’envisager. Alors son rôle de père sera moins… intense. Caspar prendra dans tous les cas modèles sur son propre père, qui n’avait pas manqué d’être parfois particulièrement sévère et exigeant, mais il savait que c’était dans le seul but de le faire aller au plus haut. Ce dont il attendait forcément de sa progéniture également. Enfin… l’une d’entre elle.

Donc, s’il se retrouvait face à un besoin de conseil – même si pour cela, il faudra forcément qu’il accepte de mettre de côté sa grande fierté légendaire –, il se tournera vers Pollux. Caspar n’était pas dupe, il savait bien qu’il y avait des casseroles dans toutes les familles et il devait y en avoir également chez les Black du côté de Pollux, mais ce n’était pas quelque chose qu’on étalait en public. On faisait en sorte que ce qui ne collait pas au moule de la famille… ne reste pas dans la famille.

« Nous avons les prénoms en effet. » Répondit-il quand Pollux lui posa la question. Ce n’était pas forcément un sujet sur lequel Caspar appréciait de s’étendre, mais il prenait la peine de répondre. Charis et lui avaient effectivement les prénoms, en fonction de s’ils avaient un garçon ou une fille (mais il fallait quand même espérer que ça soit un garçon). Est-ce qu’il avait choisi ? Disons qu’ils en avaient discuté, que c’était convenu ainsi et voilà, ça n’allait pas beaucoup plus loin. Le prénom avait son importance forcément, mais ce n’était pas une considération que Caspar avait réellement. « Nous les gardons pour nous jusqu’au moment de la naissance. » C’était de coutume, on ne dévoilait pas le prénom des enfants avant qu’ils arrivent au monde. À quoi bon ? Ils ne savaient même pas eux même encore exactement comment ils allaient l’appeler, puisqu’ils ne connaitraient son sexe qu’au moment de sa naissance. « Je dois bien avouer que… ce sont des considérations qui intéressent beaucoup plus mon épouse. Je crois que j’ai encore un peu de mal à réellement réaliser son arrivée. Sans doute que ce sera plus simple une fois qu’il sera physiquement là. »

Parce que mine de rien, pour le moment, sa progéniture se trouvait dans le ventre de son épouse (et une autre dans le ventre de son amante), ça n’était pas si concret que ça pour lui. Même s’il était prêt à accueil un héritier depuis des années, c’était le but de la manœuvre après tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 611
Humeur :
Les Blacks sont partout (Pollux) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les Blacks sont partout (Pollux) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

Les Blacks sont partout (Pollux) Empty
Message#Sujet: Re: Les Blacks sont partout (Pollux)   Les Blacks sont partout (Pollux) Icon_minitimeMar 8 Juin - 16:08


Pollux n'était pas étonné d'entendre que le nom du bébé était d'ores et déjà décidé. Caspar et lui avaient ceci en commun, entre autres nombreuses choses : ils étaient des personnes prévoyantes, et qui préféraient que tout soit décidé d'avance, sans aucune mauvaise surprise.

Les noms avaient donc été déjà choisis, et Pollux devait reconnaître être assez curieux de savoir sur lesquels le couple avait jeté son dévolu, mais il se doutait qu'il n'obtiendrait pas sa réponse, en effet, car être prévenant, c'était également décidé de ne pas disperser certaines informations trop tôt, et en l'occurrence, oui, le nom de l'enfant était bien souvent quelque chose que l'on réservait pour plus tard, chose que le patriarche était entièrement à même de comprendre.

Caspar admit que si ces considérations intéressaient beaucoup son épouse, lui-même s'en voyait détaché. C'était au fond bien normal. C'était le rôle de l'épouse que d'être mère, c'était pour cette raison qu'elle était épouse, c'était son rôle, sa fonction. Pollux, dans sa vision tout à fait machiste des choses, ne le voyait pas différemment. Charis, si elle était bien prête à devenir l'excellente mère qu'elle se devait d'être (mais Pollux n'avait pas d'inquiétude à ce sujet, bien loin de là), avait tout intérêt à se soucier grandement de leur futur enfant et de l'avenir de ce dernier, encore à construire.

-Je peux le comprendre... Même si je n'ai jamais vraiment vécu ça pour ma part, mais les circonstances étaient différentes,
remarqua-t-il en s'épargnant les détails.

Sans doute aurait-il réagi de la même manière de son côté si Pollux avait connu un parcours similaire, celui qui aurait dû être le sien. Mais il s'était retrouvé à devoir accepter l'idée de devenir père alors qu'il n'était qu'un adolescent. Pour lui, la perspective ne pouvait qu'être réelle, beaucoup trop réelle, et par conséquent angoissante.

Et par la suite, les deux grossesses suivantes d'Irma gardaient le souvenir de la première, et il avait été plus présent, plus attentif, plus impliqué qu'il n'avait imaginé qu'il le serait. Au final, cela lui avait bien servi. Il avait appris à être le meilleur père possible avant  que de n'avoir d'autre choix que de l'être dans tous les cas, puisqu'il se devait d'être doublement présent pour ses enfants, brutalement privés de leur mère.

-Mais que tu le réalises ou non, il est préférable de prendre les devants malgré tout, cela te permettra d'être complètement prêt le moment venu. Même si je ne doute pas un seul instant que tu sauras accorder à cet enfant le cadre le plus idéal possible.


Et si Caspar devait avoir la moindre question, Pollux se tiendrait à sa disposition, bien évidemment. Il n'était pas forcément un exemple, mais il voulait s'efforcer de l'être, il considérait que c'était essentiel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Les Blacks sont partout (Pollux) Empty
Message#Sujet: Re: Les Blacks sont partout (Pollux)   Les Blacks sont partout (Pollux) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Blacks sont partout (Pollux)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ils sont partout ! (Orpheus)
» Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert)
» Les vertus sont sœurs, les vices sont camarades. (Callidora)
» Le danger est partout. (Phèdre <3)
»  Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 8
-