AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal

Partagez | 
 

 La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
Steve R. Johnson
▌ Messages : 387
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeJeu 30 Jan - 9:48


J'observe la table d'un air circonspect. Je suis vraiment pas sûr du tout du résultat, mais on ne pourra pas dire que j'ai fait des efforts. J'y ai passé l'après-midi, en même temps, donc ça avait tout intérêt à ressembler à quelque chose, au moins un minimum. Ce soir, je nous ai organisé un dîner. Je suis pas le type le plus romantique qui existe, mais je sais y mettre du mien, et à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles, alors j'ai mis le paquet. Nappe dressée, champagne au frais, bouquet de fleurs, et un plat en trois temps qui marine tranquillement dans la cuisine. Car oui, c'est moi qui me mets aux fourneaux. Je ne garantis pas forcément le résultat, mais j'ai l'impression que je ne me suis pas trop mal débrouillé. Au moins, ça sent bon, et je n'ai rien fait cramer.

La table une fois bien mise, c'est moi qui essaie de me présenter convenablement. L'avantage, c'est qu'avec tous les entretiens d'embauche que j'ai passé dernièrement, je maîtrise le côté propre sur moi. Quoique je n'en fais pas trop non plus. J'évite quand même la tenue de pingouin, je veux pas d'un contexte guindé. J'ai juste envie de mettre un peu le paquet et de faire plaisir à Pénélope, de la faire sourire si possible. Parce que ce soir, j'ai des choses à lui annoncer et à lui dire.

Quand, satisfait de mon coup, je m'autorise à m'affaler un peu sur le canapé, j'entends la clé de l'appartement tourner dans la serrure. Le timing est impeccable. Elle serait rentrée du travail un peu plus tôt, elle m'aurait retrouvé habillé d'un ridicule tablier à fleurs, de la farine plein les cheveux, et je ne parle même pas de l'état déplorable de la cuisine. Là, j'ai eu le temps de nettoyer, c'est quand même un bon début, pour commencer. Eh oui, je peux être un parfait petit elfe de maison, quand je le décide. Quand elle passe le pas de la porte, je me redresse, histoire de ne pas l'accueillir en parfaite créature affalée (donc en parfait petit Clyde, en fait). Et je lui adresse un grand sourire.

-Surprise ! J'espère que tu as faim.


Et qu'elle est d'humeur, également. Parce que dans le cas contraire, ça risque de tomber à l'eau.

Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Pénélope Brett
Pénélope Brett
▌ Messages : 393
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeVen 28 Fév - 15:07

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope n’avait qu’une seule envie, c’était de pouvoir rentrer chez elle. Elle n’avait pas arrêté de la journée. Elle aimait son travail, c’était une certitude, mais elle était bien placée pour savoir que parfois, il était plus qu’éreintant. Elle n’était pas non plus complètement vannée, au final, c’était plus de la lassitude que de la fatigue. On l’avait faite courir dans tout l’hopital pour aller chercher ceci, cela, aider untel, puis untel, prévenir cette personne… enfin bref, une journée chargée, dont elle avait plus que hâte qu’elle se termine, qu’elle puisse enfin rentrer chez elle, et retrouver Steve. Elle y était presque, il ne lui restait plus qu’un petit temps de travail, et elle serait enfin libre de pouvoir quitter cet endroit, du moins pour aujourd’hui, mais elle estimait avoir assez donné à Sainte-Mangouste pour la journée.

En réalité, elle avait surtout envie de retrouver son chéri, plus qu’autre chose. Steve lui manquait, comme à chaque fois qu’elle n’était pas avec lui. Evidemment, elle savait qu’ils ne pouvaient pas vivre l’un sur l’autre à chaque moment, et elle supportait bien la séparation de la journée, mais elle n’avait toujours qu’une seule hâte, c’était de le retrouver. Elle l’aimait un peu plus chaque jour, du moins elle en avait l’impression, et elle n’avait jamais été aussi heureuse que depuis qu’ils vivaient ensemble. Parce que tout était parfait, et il n’y avait aucune raison pour que cela change, en réalité.

Elle espérait qu’il ressentait la même chose, mais il ne lui avait jamais laissé entendre le contraire, et jusqu’ici, ils avaient toujours réussi à être en parfaite harmonie, sur tous les plans. Quand ce fut enfin l’heure de rentrer, elle ne traina pas en chemin. Sans pour autant se presser, elle n’avait aucune raison de faire des détours ou de prendre son temps. Elle ne savait pas si Steve serait là, il serait peut-être encore au travail, ou alors avec des amis, ou autre. Il était totalement libre de faire ce qu’il voulait, elle ne lui avait jamais demandé de lui rendre des comptes, et ne le ferait pas, mais elle espérait tout de même qu’il serait là. Et effectivement, il était là.

-Surprise ! J'espère que tu as faim.

Pénélope fut surprise, c’était le cas de le dire. Elle ne s’attendait pas à un tel accueil. Son regard navigua de Steve, à la table derrière, puis elle regarda à nouveau Steve, et un sourire vint ourler ses lèvres, comprenant effectivement, la surprise dont il parlait. C’était vraiment adorable, ce genre d’attentions, et elle ne pouvait pas s’empêcher de fondre totalement. Elle déposa soigneusement ses affaires et s’approcha pour déposer ses lèvres sur les siennes, en guise de salutations, et aussi parce qu’elle en avait envie tout simplement. Elle sourit ensuite malicieusement, ressentant l’envie de le taquiner un peu.

« Je meurs de faim. Mais dis-moi, tu as quelque chose à te faire pardonner ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
Steve R. Johnson
▌ Messages : 387
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeLun 2 Mar - 9:03


Rien que pour un baiser de Pénélope (même si j'ai pas besoin de mettre les petits plats dans les grands pour y avoir droit, eh oui, je suis un petit chanceux), mes efforts valent déjà la peine. J'adore la voir sourire comme elle le fait, j'adore la rendre heureuse. Je pourrais en faire mon métier à temps plein (mais ça ne me rapporterais pas les gallions qui pourraient contribuer à la rendre heureuse) tant il m'accapare. Avec le plus grand plaisir, je précise.

J'aime encore plus son humour, sa légèreté. J'affiche un sourire amusé en l'entendant me demander si j'ai quelque chose à me faire pardonner. Même pas. Cela pourrait, parce que je fais parfois preuve d'une trop grande maladresse, dans mes mots et dans mes gestes. Mais cette fois, sans être irréprochable non plus, je pense en tout cas que si j'ai quelque chose à me faire pardonner, même moi je ne suis pas au courant.

-Même pas,
dis-je avec une fierté sans doute mal placée, parce qu'on ne retire pas de fiertés à ne pas causer de problème. Par contre, j'ai un truc à te dire.

Je me dis que c'est une trop mauvaise formule. Peut-être que ça ressemble un peu trop au terrible "Il faut qu'on parle" que tout le monde ne peut qu'avoir en horreur pour des raisons évidentes, et je ne fais pas exception, alors je reprends la parole.

-A la base, je voulais attendre la fin du repas, mais si je le fais, je vais exploser, et ça va être flippant et gênant pour nous deux, donc...
Je me racle la gorge, et je prends les mains de Pénélope dans les miennes. Je suis fébrile, c'est n'importe quoi. Je t'aime, c'est dingue comme je t'aime, même aujourd'hui, j'en reviens toujours pas, et tous les jours, c'est un meilleur jour que le précédent, et c'est juste parce que je me réveille près de toi. Bref, j'ai un truc à te demander, et t'es pas obligée d'accepter, vraiment, mais si jamais... Je fouille dans mes poches, mes mouvements un peu compliqués par la nervosité. J'en retire finalement un petit coffret que j'ouvre sous son nez en osant à peine la regarder dans les yeux, de crainte de sa réaction. Est-ce que tu veux m'épouser ?
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Pénélope Brett
Pénélope Brett
▌ Messages : 393
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeDim 5 Avr - 17:36

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope était vraiment aux anges. Elle savait qu’elle avait énormément de chance, d’avoir quelqu’un comme Steve dans sa vie. Il était le petit ami idéal, et le fait qu’ils vivent ensemble n’avaient rien entaché de leur amour. En tout cas pour elle, elle ne l’aimait pas moins, au contraire. Et la surprise qu’il venait de lui faire lui prouvait encore une fois qu’elle avait toutes les raisons du monde d’être la femme la plus heureuse du monde. Ce dont elle avait l’impression d’être.

Elle se doutait qu’il n’y avait pas forcément de raison à cela. Elle taquinait Steve en lui demandant s’il devait se faire pardonner de quoique ce soit, mais elle se doutait que ce n’était pas le cas, et qu’il avait probablement voulu lui faire plaisir. Ce qu’elle trouvait vraiment beaucoup trop adorable, comme presque tout ce qu’il faisait. Et on ne pouvait même plus dire que c’était l’euphorie du début, parce que cela commençait tout de même à être solide et sérieux leur histoire, mais elle était folle de lui, c’était aussi simple que cela.

-Même pas. Par contre, j'ai un truc à te dire.

Pénélope resta attentive, mais ne paniqua pas pour autant. S’il avait quelque chose à lui dire, cela pouvait être important, mais elle ne voyait pas de rupture pointer le bout de son nez. Déjà parce qu’elle ne voyait aucune raison à ce qu’ils se séparent. Et ensuite, parce qu’on ne préparait pas un repas pour une personne dont on voulait se séparer. Le « je te quitte, on passe à table ? » ne sonnait pas du tout bien. Mais elle se demandait tout de même ce qu’il avait à lui dire. D’autant plus qu’il semblait nerveux, et qu’elle ne se souvenait pas l’avoir déjà vu angoissé, ou stressé. C’était une grande première.

-A la base, je voulais attendre la fin du repas, mais si je le fais, je vais exploser, et ça va être flippant et gênant pour nous deux, donc... Je t'aime, c'est dingue comme je t'aime, même aujourd'hui, j'en reviens toujours pas, et tous les jours, c'est un meilleur jour que le précédent, et c'est juste parce que je me réveille près de toi. Bref, j'ai un truc à te demander, et t'es pas obligée d'accepter, vraiment, mais si jamais... Est-ce que tu veux m'épouser ?

Alors celle-là, elle ne l’avait pas vu venir. Un sourire un peu niais avait ourlé ses lèvres, quand il lui avait dit qu’il l’aimait, parce que ces simples mots lui avaient toujours fait un effet monstre, et qu’elle aussi, elle l’aimait, plus que tout. Mais ensuite, elle avait juste fait un arrêt sur image, parce qu’elle n’aurait jamais pu anticiper une… demande en mariage. Ils n’en avaient jamais parlé, à dire vrai, cela n’avait jamais été un sujet de conversation qu’ils avaient abordé, et elle n’aurait jamais douté que Steve veuille se marier, même si c’était une chose courante pour les couples. Elle resta silencieuse durant quelques instants, son regard allant de Steve à la bague qu’il lui présentait. Pourtant, elle n’avait absolument pas besoin de réfléchir à la question. Une seule et unique réponse s’imposait, sans qu’elle ait le moindre doute. Elle sourit, plus qu’heureuse, et les yeux brillants de bonheur, elle avait presque envie de se mettre à pleurer tellement elle était heureuse.

« Oui, évidemment que je veux t’épouser. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
Steve R. Johnson
▌ Messages : 387
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeLun 6 Avr - 8:04


Plusieurs secondes s'écoulent. Les secondes les plus longues de ma vie.  J'essaie de déterminer ce qui se cache dans le regard de Pénélope, si c'est bon signe ou pas. Je vois qu'elle est surprise, mais pour le reste, je ne réussis pas du tout à me faire une idée précise de ce qu'elle pense en cette seconde. Peut-être qu'elle pense que c'est trop tôt. Ou bien elle ne veut pas se marier du tout.

C'est pas quelque chose qui se dit vraiment dans nos sociétés, mais tout comme il y a des hommes qui ne supportent pas l'idée de se faire passer la corde au cou, je suppose qu'il y a des femmes que ça répugne également, après tout. Je suis décontenancé face à cette situation sur laquelle je n'ai plus la main. J'ai posé ma question, la question, le reste, ça lui appartient, et ces secondes de latence, même si elles ne sont sans doute pas si longues, me donnent le sentiment de durer une éternité entière. Et pendant ce temps, je ne peux rien faire, je dois me résigner à attendre de savoir ce qu'elle peut bien penser ou vouloir. Franchement, c'est dur. J'ai le coeur qui s'est arrêté de battre, je crois. Et j'ai quand même hâte qu'il s'autorise de nouveau à le faire, parce que je vais pas tenir cette non-cadence infernale bien longtemps.

Mais finalement, son sourire s'agrandit, ses yeux brillent. Je n'aurais pas voulu qu'elle s'oblige à me répondre oui pour ne pas tromper mes attentes. Forcément, j'aurais pas été super heureux, et j'aurait dû prendre sur moi pour encaisser ce refus, mais je sens, quand elle me répond que oui, elle veut m'épouser, elle est complètement sincère. Mon sourire à moi aussi s'agrandit. Bientôt, il va prendre la moitié de mon visage.

-Ne me fais plus jamais ça,
je m'amuse à lui répondre, j'ai cru faire une syncope en attendant ta réponse. Bien sûr, je ne lui reproche rien, mais après une demande si solennelle, je me dis que ce n'est pas mal d'ajouter de la solennité à la situation.

Je glisse la bague de fiançailles à son doigt, je suis soulagé de constater qu'elle est parfaitement à sa taille.

-Bon, maintenant on peut manger, et je peux respirer.

Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Pénélope Brett
Pénélope Brett
▌ Messages : 393
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeSam 30 Mai - 18:32

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope n’en revenait pas. Steve l’avait demandée en mariage. Jamais elle n’aurait pu se douter que cela arriverait. Enfin, pas tout de suite du moins. Le mariage avait toujours fait partie de ses rêves de petite fille, avec d’autres choses, mais elle n’avait jamais mis la pression à Steve pour autant, parce qu’elle n’avait pas besoin de l’épouser pour l’aimer. Ils n’avaient jamais évoqué le mariage, elle ne savait pas si c’était quelque chose qui tenait à cœur à Steve, ou s’il considérait le mariage comme une formalité, mais aujourd’hui, elle savait ce qu’il en était. Elle savait qu’il était sincère, et elle ne pourrait pas être plus heureuse.

Elle n’avait pas encore totalement réalisé la situation, mais ce n’était pas grave. Elle serait aux anges pour un moment. A présent, ils étaient fiancés, et rien ne les forçait à se marier au plus vite. Ils feraient les choses à leur rythme, mais Pénélope était tout de même toute excitée à l’idée d’organiser leur mariage. Mais pour le moment, elle voulait juste profiter de cet instant avec son homme, et Steve n’aurait pas pu faire les choses mieux qu’il ne l’avait fait. En même temps, elle n’arrivait jamais à trouver qu’il faisait quoique ce soit mal. C’était comme ça. Tout était toujours adorable et parfait quand ça venait de lui, et encore aujourd’hui, ça l’était.

Elle était tout de même curieuse. Elle ne savait pas depuis quand il avait cette idée en tête, et depuis quand il préparait son coup. Il n’avait vraiment rien laisser paraître, et elle n’avait rien vu venir. Elle pourrait se dire que c’était la preuve que le jeune homme était doué pour dissimuler des choses, mais elle ne pensait pas ainsi. Elle avait dans tous les cas une totale confiance en lui, et n’avait aucun soupçon d’aucun genre le concernant.

-Ne me fais plus jamais ça, j'ai cru faire une syncope en attendant ta réponse. Bon, maintenant on peut manger, et je peux respirer.

Elle sourit en regardant la bague à son doigt, puis elle vola un baiser tendre et amoureux à Steve. Elle ne doutait pas que le temps avait du lui paraître long, et elle comprenait mieux le stress qu’il avait montré auparavant, mais il n’avait pas d’inquiétude à se faire à présent. Elle n’aurait pas pu lui dire non. Elle était persuadée (et ce depuis un moment) que Steve était l’homme de sa vie, alors elle ne pouvait pas ne pas vouloir l’épouser. Elle aurait pu être contre le mariage, c’est vrai, mais ce n’était pas le cas. Elle y était très favorable. Elle s’installa donc à table, hâtive de déguster tout ce que son fiancé (elle allait devoir s’y faire mais ce ne serait pas un souci) avait préparé. Elle lui lança un petit sourire malicieux.

« Tu te rends compte que tu me mets la pression à toujours être aussi parfait ? Il faut que je sois à la hauteur moi derrière. Et puis comment je suis censée faire après, pour ne pas penser constamment à toi et ne pas être raide dingue de toi ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
Steve R. Johnson
▌ Messages : 387
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeMer 3 Juin - 10:37


Moi ? Lui mettre la pression en étant aussi parfait ? Bon, ça me fait vraiment plaisir de l'entendre, et j'aime le fait qu'elle me voit comme ça, mais je suis loin de considérer que je suis quelqu'un de parfait. Au contraire, j'ai conscience d'avoir tout un tas d'imperfections. Ce que j'aime, c'est qu'elle aime ces imperfections, justement. J'aime la vision qu'elle a de moi, mais si j'arrive à être parfait à ses yeux, c'est parce qu'elle me rend comme ça. Je ne dirais pas qu'elle m'a changé, mais elle m'a permis d'évoluer. Sans elle, j'aurais stagné dans la vie. Mais grâce à elle, je suis... la meilleure personne que je peux être, je crois.

Et si elle ne se croit pas à la hauteur, elle se trompe largement, parce que si je suis quelqu'un de bien, c'est parce qu'elle fait de moi quelqu'un de bien. Il y a tant de choses que j'admire chez elle : elle est intelligente, elle est forte, elle est autonome, elle est douce, elle est belle... C'est une perle rare. Et je sais que je suis l'homme le plus chanceux du monde d'être aimé d'elle, de vivre avec elle... et d'être son fiancé. On va se marier. Je crois que ça met encore un peu de temps à intégrer ma petite caboche. Mais on va se marier. Et je trouve ça incroyable.

-Je pense que le plus simple, c'est que tu continues, du coup, surtout que ce serait pas très équitable s'il n'y en avait qu'un des deux pour être raide dingue de l'autre,
je lui réponds en lui rendant son sourire malicieux. Si je suis comme ça avec toi, c'est parce que tu me donnes envie d'être la meilleure personne que je puisse être. Je marque une pause. Mais si tu préfères que je sois un peu moins parfait, je peux m'arranger, j'ai un ou deux défauts en réserve qui devraient immédiatement te faire changer d'avis, je m'amuse à ajouter, même en sachant que c'est faux.

Pas parce que je n'ai aucun défaut, mais parce que mes défauts, elle les connaît tous, et je sais qu'elle les accepte tous. Je ne lui ai jamais rien caché de qui je suis, et c'est pour cette raison que je crois en nous.
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Pénélope Brett
Pénélope Brett
▌ Messages : 393
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeMar 25 Aoû - 16:37

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope ne pourrait actuellement pas être plus heureuse. C’était impossible. Steve avait placé la barre extrêmement haut. Elle l’aimait plus que tout, et elle avait hâte d’être sa femme. Cela ne voulait pas dire qu’ils devaient se marier dès demain, évidemment. Ils avaient le temps de tout organiser, et ils se marieraient en temps voulu, quand ils l’auraient décidé. Mais elle était déjà au comble du bonheur, et il lui aurait été totalement impossible de refuser la demande de Steve. Elle aimait Steve, et elle voulait passer sa vie avec lui. Il était donc logique qu’elle veuille l’épouser.

-Je pense que le plus simple, c'est que tu continues, du coup, surtout que ce serait pas très équitable s'il n'y en avait qu'un des deux pour être raide dingue de l'autre. Si je suis comme ça avec toi, c'est parce que tu me donnes envie d'être la meilleure personne que je puisse être. Mais si tu préfères que je sois un peu moins parfait, je peux m'arranger, j'ai un ou deux défauts en réserve qui devraient immédiatement te faire changer d'avis.

Elle sourit, émue. Elle était heureuse d’entendre qu’elle le faisait se sentir meilleur. Même si à ses yeux, il l’avait toujours été. Il était parfait, et il le lui prouvait chaque jour un peu plus. La preuve encore ce soir. Lui aussi, la rendait meilleure. Avec lui, elle se sentait plus confiante, plus épanouie, plus heureuse. Il n’y avait même pas de comparaison avec avant. Tout ce qu’elle avait connu avant Steve lui paraissait fade, et elle n’avait aucune envie de le perdre, jamais.

Quant au fait qu’il lui montre des nouveaux défauts, elle en doutait franchement. Depuis les quelques mois qu’ils vivaient ensemble, elle pensait pouvoir affirmer qu’elle le connaissait très bien. Et elle connaissait tous ses défauts. Et même ses défauts, elle les adorait, parce que cela le rendait encore plus adorable à ses yeux. Sans arrêter de sourire, elle plongea son regard dans le sien.

« Et moi qui pensais pouvoir affirmer sans prétention que je te connais par cœur… je suis déçue. Mais dis-moi plutôt, depuis quand tu prépares ton coup ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
Steve R. Johnson
▌ Messages : 387
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeSam 29 Aoû - 14:32


Quand j'affirme qu'il me reste des défauts en réserve que Pénélope ne connaît pas, c'est des conneries, bien sûr. Des défauts, j'en ai, mais elle les connaît tous et ils ne l'ont pas fait fuir. Quand on vit ensemble, on ne peut pas se déguiser, on ne peut pas prétendre, on doit se montrer comme on est, et l'autre aussi. Je connais aussi tous les défauts de Pénélope, même s'ils ressemblent tous à des qualités pour moi. Oui, elle me connaît par coeur, elle est la personne qui me connaît le mieux au monde, et j'aime cette pensée réconfortante, celle qu'on ait atteint un tel niveau de confiance, tous les deux que rien ne puisse ébranler notre complicité.

Le mariage, c'est juste la concrétisation de cette complicité. Enfin, le mariage, on n'y est pas encore. Maintenant qu'elle a dit oui, il va falloir se lancer dans tous les préparatifs, et je pense que ça va encore être une autre aventure, ça, et pas des moindres. Une aventure que je suis prête à vivre à cent pour cent, mais qui a quand même de bonnes chances de nous épuiser, physiquement et mentalement.

-Un petit moment,
je lui avoue quand elle me demande depuis quand je prépare mon coup. En fait, à partir du jour où on a décidé de vivre ensemble.

Bien sûr, ça nous a laissé le temps de voir si on était capables de se supporter au quotidien et donc si on n'était vraiment faits l'un pour l'autre, une chance que peu d'autres ont dans notre situation, j'en ai bien conscience. Mais même au moment de s'installer ensemble, je n'ai pas eu peur que ça révèle nos incompatibilités. Au pire, j'ai redouté que Pénélope ne me supporte pas si elle devait vivre tous les jours avec moi, mais c'est tout. A partir du moment où j'ai su ce que je ressentais pour elle, je n'avais plus aucun doute, le mariage et tout le reste, c'est juste la suite logique des choses.

-Tu devais t'y attendre un peu quand même, non ? Je suis nul pour garder les secrets.


Surtout ce genre de secrets. Et bon, c'est dans la logique des choses, aussi. On est ensemble depuis un moment, on vit ensemble, tout le monde s'attendait à nos fiançailles, et c'est bien normal.
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Pénélope Brett
Pénélope Brett
▌ Messages : 393
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeMer 11 Nov - 13:11

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope ne pouvait pas être plus heureuse qu’elle ne l’était en cet instant précis. Steve la comblait sur tous les plans, et en plus de cela, il arrivait toujours à la surprendre. Elle ne s’était pas attendue à une demande en mariage, et pourtant, elle sentait qu’il avait préparé cette demande. Il n’avait pas agi sur un coup de tête, mais elle n’avait rien vu venir pour autant. En même temps, elle ne surveillait pas tous ses faits et gestes, et elle le laissait vivre sa vie sans lui demander de comptes. Ce qui lui laissait le champ libre pour préparer ce genre de choses sans qu’elle ne soit dans ses pattes.

Mais elle était tout de même curieuse de savoir depuis quand il préparait tout ça. Depuis quand il pensait au mariage. Pénélope avait toujours eu envie de se marier, encore plus avec Steve, mais elle n’en avait jamais parlé, parce qu’elle n’avait pas envie de lui faire peur, ou de trop presser les choses. Etant donné le passé sentimental de Steve, ce n’était pas un homme d’engagements, alors elle n’avait pas eu envie de lui faire penser qu’il était piégé. Elle avait peut-être encore un petit manque de confiance en elle, mais on ne se refaisait pas totalement.

-Un petit moment. En fait, à partir du jour où on a décidé de vivre ensemble.

Effectivement, cela faisait un petit moment. Et cela arracha un sourire à Pénélope, qu’il pense à se marier avec elle depuis aussi longtemps. Elle aurait pu faire sans le mariage, si Steve avait été contre. Tant qu’elle était avec lui, ce n’était pas important. Le mariage était une étape dans un couple, c’est vrai, mais cela ne voulait pas dire qu’ils ne s’aimaient pas s’ils ne se mariaient pas. Mais encore une fois, ils étaient sur la même longueur d’onde, et c’était on ne peut plus rassurant.

-Tu devais t'y attendre un peu quand même, non ? Je suis nul pour garder les secrets.

Pénélope lui adressa un sourire un peu plus franc. C’est vrai que ce n’était pas rare que Steve fasse des gaffes, mais ce n’était jamais rien de très grave. Elle l’avait trouvé un peu plus stressé ces derniers jours, mais elle avait mis ça sur le compte de son nouveau travail, alors elle l’avait laissé prendre ses marques, mais elle n’avait pas soupçonné que c’était une demande en mariage qui le préoccupait. Elle entrelaça doucement ses doigts avec les siens pardessus la table en le regardant.

“Ben... pas vraiment. C’est sûr que j’ai toujours eu envie de t’épouser, et j’espérai qu’on se marie un jour. Mais comme on n'en avait jamais parlé encore, je ne connaissais pas ton avis sur la question.”

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
Steve R. Johnson
▌ Messages : 387
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeMer 18 Nov - 10:56


Mon avis sur la question ? La remarque de Pénélope m'étonne un peu, en fait. Je dois être complètement conditionné par mon temps et mon éducation, mais à mes yeux, il n'y avait pas d'autres options, forcément qu'on allait se marier. Pour moi, c'est simple, c'est comme ça que ça marche. Quand on a trouvé la personne avec qui on a envie de passer toute sa vie, on l'épouse, voilà tout. Je ne vois pas quelle serait l'autre option. Ne pas se marier du tout ? Eh bien... ça me paraîtrait étrange, en fait, improbable, même.

Et en l'occurrence absurde. Le mariage, ce n'est pas forcément quelque chose de différent de ce qu'on a déjà, en dehors des facilités financières que ça peut nous apporter, mais je sais pas, c'est quelque chose de symbolique. Un symbole à côté duquel jamais je n'aurais accepté de passer. Pour moi, oui, la surprise n'est pas dans ma demande, plus dans le moment où je la lui ferais. Mais ça, c'est des détails. On s'en fiche. On s'en fiche complètement parce qu'elle a répondu "oui", et parce qu'elle a répondu "oui", tout le reste s'efface, rien d'autre ne compte. Je suis juste... extatique, heureux de l'avoir à mes côtés dans tous les cas. Elle est tout à la fois, pour moi : ma compagne, ma meilleure amie, ma maîtresse, ma fiancée... bientôt ma femme. Au diable tout le reste, en fin de compte.

-Ben honnêtement, ce n'est pas comme si on allait passer notre vie ensemble sans être mariés, ce serait bizarre, non ?


Et stupide, quand j'y pense. S'il doit m'arriver quelque chose (on espère que non, mais en même temps, on ne sait jamais), je veux que Pénélope soit mise à l'abri du besoin, je veux qu'elle bénéficie d'un statut qui ne la fasse pas passer pour... je sais pas, une pouliche ? Oui, j'ai vraiment les a priori de mon temps.

-Maintenant, je vais avoir besoin de ton aide. Je me suis un peu renseigné mais ça a l'air d'être un véritable casse-tête d'organiser un mariage, on sera pas trop de deux. Et surtout, je veux que ça ressemble exactement à ce que tu as toujours voulu.
Je marque une pause. Comment tu le vois, ton mariage idéal ?
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Pénélope Brett
Pénélope Brett
▌ Messages : 393
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeSam 20 Fév - 11:11

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il est vrai qu’ils vivaient dans une société ou le mariage était une formalité pour un couple, voire une obligation. Les relations hors mariages étaient un peu descendues par les autres, et vues d’un mauvais œil. Mais cela n’enlevait rien au fait que pour Pénélope, ça ne signifiait pas rien. Quand on épousait quelqu’un, c’était qu’on était sûr d’être avec la bonne personne, puisque le divorce était encore controversé. Elle était sûre et certaine que Steve était la bonne personne pour elle, mais elle n’avait jamais été convaincue qu’il pense la même chose d’elle.

Même si elle le savait sincère avec elle, c’était ainsi. Elle n’avait jamais eu une confiance en elle surdéveloppée, et en plus de cela, les débuts de leur relation avaient été presque chaotiques, étant donné qu’elle l’avait aimé de loin durant un moment avant qu’il ne se passe quelque chose, et encore, c’était lui qui avait fait le premier pas. Sans cela, ils en seraient peut-être encore au stade de connaissances amicales, ou alors elle aurait trouvé le courage de lui avouer ses sentiments, mais elle préférait ne pas miser sur elle. Enfin, quoiqu’il en soit, le fait est qu’à présent, ils étaient fiancés, et elle ne pourrait être plus heureuse qu’elle ne l’était en cet instant.

-Ben honnêtement, ce n'est pas comme si on allait passer notre vie ensemble sans être mariés, ce serait bizarre, non ?

Oui bien sûr, mais dans la logique de Pénélope, une relation de couple pouvait se défaire sans complication, un mariage c’était plus compliqué. Mais là encore, c’étaient des questions qu’elle se posait seule et qui ne menaient à rien si ce n’était de la faire angoisser à l’idée qu’ils puissent se séparer. Ce n’était pas vraiment la peine d’en parler avec Steve, et encore moins maintenant. Elle n’avait aucune envie de plomber l’ambiance. Elle lui adressa un petit sourire.

« Oui, bien sûr. »

Peu importe tout cela à présent, elle était sur son petit nuage, et elle n’avait absolument aucune envie d’en descendre. C’était sans aucun doute la plus belle soirée de sa vie à ce jour, et le jour du mariage entrerait sans mal dans le classement. Sa vie ne pourrait pas être plus parfaite qu’elle ne l’était en ce moment. Elle pourrait craindre un retournement de situation, mais ce n’était pas le cas. Elle était juste consciente de la chance qu’elle avait, et reconnaissante.

-Maintenant, je vais avoir besoin de ton aide. Je me suis un peu renseigné mais ça a l'air d'être un véritable casse-tête d'organiser un mariage, on sera pas trop de deux. Et surtout, je veux que ça ressemble exactement à ce que tu as toujours voulu. Comment tu le vois, ton mariage idéal ?

Evidemment, elle n’allait pas laisser Steve tout organiser, c’était quelque chose qu’ils devaient faire à deux, pour qu’ils soient pleinement satisfaits de ce jour si particulier. Organiser un mariage ce n’était pas rien, c’était ce qui se disait souvent, mais Pénélope ne doutait pas qu’ils y arriveraient. Peut-être que c’était une tradition de petite fille, de rêver à son mariage idéal. Pénélope l’avait de nombreuse fois imaginée, et cela avait souvent changer, en fonction de son âge, de ses envies du moment. Mais elle n’avait jamais eu la folie des grandeurs, ni eu une envie de quelque chose de totalement démesuré.

« Quelque chose d’assez simple, mais raffiné. Un mariage qui nous ressemble. Peut-être au printemps, avec nos familles, et nos amis. Mais le principal, c’est que ce soit toi le marié. Et toi, tu as des envies ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
Steve R. Johnson
▌ Messages : 387
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeLun 15 Mar - 15:12


La réponse de Pénélope ne doit me surprendre sur aucun point. Ce qui est bien normal, après tout. On se connaît depuis un bon bout de temps, tous les deux, alors je suppose que si je devais tomber des nues quant à ses exigences, c'est que j'aurais commis une étrange erreur dont je suis bien incapable de me penser coupable. Non, je sais très bien à qui j'ai affaire, et c'est bien pour cette raison que je veux l'épouser. Bon, on dit que le stress de ce genre de cérémonial peut avoir le don de révéler le pire de nous-mêmes, mais je veux croire qu'on saura passer outre tout ça. D'autant plus qu'on a l'avantage que beaucoup de couples qui décident de se marier n'ont pas : on vit déjà ensemble, donc on a quand même pris le temps de se connaître et de se comprendre. Je ne dis pas que ça va nous épargner toute mauvaise surprise, mais en tout cas, pour le moment, je ne m'étonne de rien.

Le mariage des rêves de Pénélope est un mariage que je trouve à son image, effectivement. Simple mais raffinée, c'est tout elle, ça, c'est une chose que j'adore chez elle, d'ailleurs, cette simplicité. On pourrait penser que c'est dit comme un défaut, mais pas du tout. Il n'y a aucun mal à être "simple". Au contraire, même. J'estime plutôt que c'est une qualité, quelque chose de louable, que beaucoup trop de gens ont tendance à oublier, à constamment se compliquer les choses au point finalement de passer à côté de ce qui est véritablement important. Et ne devrait jamais cesser de l'être, au passage. Bien sûr, il faudra que notre famille et nos amis soient là, des personnes qu'on estime, des personnes sur qui ont sait qu'on peut compter. Et l'idée de se marier au printemps - ou en été me plaît aussi.

-Un mariage en plein air, je crois que ça me plairait bien, autant en profiter
, je dis, réagissant au fur et à mesure au discours de celle qui est dorénavant ma fiancée. Et tu sais quoi ? Tu viens précisément de décrire le mariage idéal pour moi. Surtout la partie où tu confirmes que je suis le marié, j'ajoute d'un ton taquin avant de déposer mes lèvres sur les siennes. Aussi, je pense que je vais demander à Clyde d'être mon témoin. Je sais, il est un peu... enfin, tu vois ce que je veux dire, mais j'ai eu un peu le temps d'y penser, et je me dis que c'est un bon choix.



Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Pénélope Brett
Pénélope Brett
▌ Messages : 393
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeDim 15 Aoû - 17:28

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope n’avait pas vraiment de difficultés à évoquer ce qu’elle avait imaginé si elle se mariait un jour, ce qui somme toute, devrait arriver. Ce n’était rien d’extraordinaire, ou d’extravagant, mais elle ne se serait absolument pas retrouvée dans un mariage bling bling à souhait. C’était bien pour ceux qui avaient déjà un mode de vie similaire, mais ce n’était pas du tout son cas, et elle n’avait pas spécialement envie que cela le devienne. Et elle ne pensait pas que ce soit le genre de Steve non plus, ils étaient des personnes assez simples tous les deux. Alors elle aimerait aussi quelque chose de simple pour son mariage, même si cela ne voulait pas dire que cela ne pouvait pas être raffiné. Il fallait simplement trouver un juste milieu, et réussir à combiner leurs envies, et leurs idées à tous les deux. Elle n’avait pas envie d’être la seule instigatrice, après tout, ce serait le mariage de Steve aussi.

Elle ignorait s’il avait déjà réfléchi à la question, mais puisqu’il avait préparé sa demande, c’était possiblement le cas. On disait souvent que les femmes portaient bien plus d’importance à leur mariage que les hommes, mais Pénélope n’était pas forcément de cet avis. Certes, pour tout ce qui relevait de l’esthétisme, c’était un milieu un peu plus féminin, mais cela n’empêchait pas que les hommes puissent avoir leur mot à dire, et même des suggestions à faire.

-Un mariage en plein air, je crois que ça me plairait bien, autant en profiter. Et tu sais quoi ? Tu viens précisément de décrire le mariage idéal pour moi. Surtout la partie où tu confirmes que je suis le marié.

Elle afficha un sourire amusé, avant de lui rendre son baiser. Il est vrai que la partie la plus importante, c’était la personne qu’elle allait épouser, et elle n’aurait vraiment pas pu rêver mieux. Elle était heureuse de savoir que ses idées étaient en accord avec celles de Steve, et ils auraient le temps de peaufiner tout cela, jusqu’à le rendre plus concret. Ils n’avaient pas de raison de se précipiter, dans tous les cas. Même si elle ressentait une certaine hâte, à l’idée de l’épouser, cela ne servirait à rien de tout faire à la va vite.

-Aussi, je pense que je vais demander à Clyde d'être mon témoin. Je sais, il est un peu... enfin, tu vois ce que je veux dire, mais j'ai eu un peu le temps d'y penser, et je me dis que c'est un bon choix.

Pénélope n’avait rien contre le fait que Steve veuille faire de Clyde son témoin. Il est vrai que c’était un garçon un peu spécial, mais il était tout de même sympathique. Et puis, il était proche de Steve, alors c’était un choix assez logique. Dans tous les cas, il appartenait totalement à Steve, et Pénélope n’avait pas besoin de lui donner un quelconque accord. De son côté, elle ne savait pas vraiment à qui elle confierait ce rôle. Beaucoup de ses proches amies étaient moldues, et ce serait peut-être compliqué de les imbriquer dans un évènement qui serait un peu magique, mais sa famille était moldue aussi, alors… c’était quelque chose à réfléchir.

« Si tu penses que c’est un bon choix, alors je le pense aussi. Je ne sais pas si tu pourras prendre le risque de lui confier des tâches importantes, pour ce que je connais de lui, mais peut-être qu’il se plaira à participer. Après tout, il est ton meilleur ami. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
Steve R. Johnson
▌ Messages : 387
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeVen 27 Aoû - 15:52


-Je pense que tu serais agréablement surprise de ce que Clyde est capable de faire pour les personnes auxquelles il tient, je sais que c'est pas quelque chose qui se voit à première vue, mais vraiment, c'est le cas. Et depuis le temps que je le connais, il ne m'a jamais fait faux bond à chaque fois que j'ai eu besoin de lui.


Je me retrouvais presque à faire un discours pour défendre mon meilleur ami, mais ce n'est pas pour rien. Si je prends la peine de le défendre, c'est bien parce que je sais moi-même que Clyde Hornby est tout sauf une personne franchement fiable, mais en même temps, je crois dans chacun des mots que je prononce.

C'est vrai que Clyde est un type paresseux, qui n'est pas tant de mauvaise volonté que de pas de volonté du tout. Mais en revanche, c'est un bon gars, et c'est même assez fou qu'il soit un si bon gars en ayant grandi dans une famille telle que la sienne. Il en a pas mal bavé, qui plus est, avec ce qui est arrivé à sa soeur, et ça l'a pas empêché de se relever (un comble pour un type qui passe son temps sur son canapé).

Quand j'ai appris qu'il s'était engagé dans la résistance, moi je premier j'ai eu des doutes, mais il a prouvé qu'il était capable, sans perdre son satané caractère, de vraiment faire des choses absolument remarquables, donc je pense que s'il est capable de participer à la lutte contre Lord Voldemort, il sera capable d'être un bon témoin pour mon mariage également. Ou en tout cas, il va bien le falloir.

-Bon, je veillerai au grain quand même, on sait jamais
, j'ajoute avec un sourire, parce que se reposer aveuglément sur Clyde Hornby serait quand même, suicidaire, enfin, pas suicidaire au sens propre, on va pas exagérer. Et toi, tu as déjà une idée de qui tu vas prendre ?

D'accord, je viens seulement de faire ma demande, mais elle avait peut-être déjà ses petites idées dans le cas d'un hypothétique mariage, pas forcément avec moi, d'ailleurs, avec n'importe qui, en fait. Et puisqu'on est en train d'en discuter, je trouve normal de lui poser davantage de questions, surtout parce que je ne vais pas non plus parler de Clyde éternellement.


Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Pénélope Brett
Pénélope Brett
▌ Messages : 393
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeSam 12 Fév - 21:26

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
-Je pense que tu serais agréablement surprise de ce que Clyde est capable de faire pour les personnes auxquelles il tient, je sais que c'est pas quelque chose qui se voit à première vue, mais vraiment, c'est le cas. Et depuis le temps que je le connais, il ne m'a jamais fait faux bond à chaque fois que j'ai eu besoin de lui.

Pénélope afficha un léger sourire. Elle ne prenait pas vraiment la défense de Steve comme un reproche. Après tout, elle n’avait jamais pensé de mal de Clyde, et si elle ne le connaissait pas beaucoup, elle se doutait bien qu’il était quelqu’un de bien, étant donné qu’il était proche de Steve qu’elle connaissait très bien. En soit, elle trouvait cela attendrissant, qu’il défense son ami de manière si naturelle.

Si Steve voulait Clyde comme témoin, dans tous les cas, Pénélope ne voyait absolument aucune raison de s’y opposer, elle ne doutait pas, encore moins avec les précisions de son fiancé, que ce dernier prendrait son rôle très à cœur. C’était encore un peu perturbant de penser à leur futur mariage, d’une bonne façon bien sûr, mais Pénélope était encore sous le coup de la surprise, et ne réalisait pas encore totalement.

« Je n’ai jamais pensé à lui d’une mauvaise façon tu sais. Je suis certaine qu’il te soutiendra de la meilleure manière, et que tu fais le meilleur choix qui soit. Je te fais confiance. »

Elle le pensait réellement. Et elle lui faisait confiance, effectivement, quel que soit le sujet. En même temps, si ce n’était pas le cas, elle ne l’épouserait pas. Quoiqu’il en soit, Steve semblait tout de même avoir bien potassé sur le sujet du mariage, et ce qui allait avec. C’était mignon.

-Bon, je veillerai au grain quand même, on sait jamais. Et toi, tu as déjà une idée de qui tu vas prendre ?

A dire vrai, Pénélope ne savait pas vraiment. Il est vrai que Clio était sa meilleure amie en théorie, mais elles ne se voyaient plus tant que ça, et elle ne s’était jamais réellement entendue avec Steve. Elle avait d’autres amies bien sûr, mais c’était difficile de n’en choisir qu’une seule. Elle n’avait pas réfléchi à la question de manière profonde, mais il allait falloir qu’elle s’y mette de toute évidence.

« Non, pas vraiment. Pas encore. Je n’ai pas d’idée arrêtée, mais je finirai bien par trouver même si ça ne va pas forcément être facile de choisir. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
Steve R. Johnson
▌ Messages : 387
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeMar 15 Fév - 11:50


Bien sûr, je sais que Pénélope me fait confiance, et me laissera faire les choix que je voudrais, ce n'est pas du tout la question, en fin de compte. Si je me suis permis de faire ce mini-plaidoyer en faveur de mon meilleur ami, c'est surtout parce que la remarque de Pénélope laissait suggérer que Clyde ne ferait que je strict minimum, et moi je suis convaincu du contraire.

Pour pas mal de choses, on ne va pas se mentir, il n'est pas tout à fait fiable, effectivement, mais parce que je le connais bien, je sais que c'est surtout parce que ces choses-là ne l'intéressent pas, ce choses-là ne l'intéressent pas le moins du monde... Mais c'est totalement différent là, parce que ça me concerne, et je ne veux pas me la ramener non plus (un peu quand même), mais je sais très bien, en ce qui me concerne, qu'il fera des efforts, parce qu'en amitié, c'est sans doute celui qui a été contradictoirement le plus fiable.

Cela a parfois été par des biais qui ne se voyaient pas à première vue, mais c'était quand même complètement vrai. Et dans un cas comme celui de notre mariage, j'ai l'intuition que, à la grande surprise de tous, il se révélera être un témoin des plus exemplaires. Bon, il faudra éventuellement que je lui secoue les puces de temps à autre, mais j'ai définitivement toute confiance en lui. Une confiance absolue.

-C'est ça d'être trop populaire, écoute,
je réponds avec un grand sourire quand Pénélope affiche son hésitation quant à la personne qu'elle décidera de prendre pour témoin, affirmant que ce serait dur de choisir.

En même temps, on est tous les deux des personnes très sociables, alors c'est logique, dans notre cas, d'avoir du choix. En tout cas, quoi que décide Pénélope, je la soutiendrai évidemment, comme Pénélope me soutient constamment, même quand je fais des choix qui peuvent sembler déraisonnables au possible. Alors c'est normal, bien évidemment, que les choses vont dans les deux sens, je n'imaginerai pas la chose autrement.

-Enfin, je mets la charrue avant les hypogriffes, je sais bien, et on a le temps d'y réfléchir mais... Honnêtement, j'ai beaucoup trop hâte,
je lui avoue avec un grand sourire.

Dès l'instant où j'ai pris la décision de faire d'elle ma femme, le sujet de notre mariage tourne en boucle dans mon esprit.
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Pénélope Brett
Pénélope Brett
▌ Messages : 393
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeSam 25 Juin - 23:13

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope ne savait pas encore qui allait choisir comme témoin. En même temps, elle ne savait pratiquement rien de leur futur mariage. Evidemment, beaucoup de monde, et en particulier les femmes il fallait bien l’avouer, s’imaginait au moins une fois à quoi leur mariage ressemblerait. Mais c’était une chose de l’imaginer, et une autre de finalement devoir concrétiser tout cela. Steve venait tout juste de faire sa demande, alors évidemment, tout était encore un peu confus dans son esprit.

Elle était encore dans l’euphorie de leurs récentes fiançailles, et pour tout dire, elle n’avait pas spécialement envie de sortir de cet état-là. C’était une magnifique soirée, et elle était très emballée par la surprise que son petit ami avait mis au point. Elle n’aurait vraiment pas pu rêver mieux, et même s’il n’en avait pas conscience, et se disait parfois que ce n’était pas grand-chose, Pénélope trouvait qu’il plaçait toujours la barre très haute, lors des attentions qu’il pouvait avoir, et pourtant, il arrivait toujours à se surpasser. Il le faisait presque avec naturel, et c’était quelque chose qu’elle aimait beaucoup chez lui.

-C'est ça d'être trop populaire, écoute.

Pénélope afficha un sourire, pourtant, elle ne s’était jamais considérée comme étant populaire. A Poudlard, elle n’avait jamais fait partie de ces filles que tout le monde adulait, adorait, désirait… ce genre de choses. Elle avait toujours fait partie des gens qu’on ne remarquait pas forcément, et cela ne l’avait jamais dérangée réellement. Mais elle n’était pas particulièrement farouche, et avait un caractère assez sociable, alors face à des personnes ouvertes, le courant passait assez bien en général, elle voulait bien le reconnaître.

« Oui, tu as raison, ça doit venir de ça. »

Quoiqu’il en soit, il n’y avait pas de pression, il y avait encore le temps pour qu’elle se décide, même si elle allait tout de même devoir se pencher sur la question. Après tout, les témoins étaient censés prendre part aux préparatifs du mariage, donc il ne fallait pas qu’elle choisisse la veille, mais ils n’allaient pas se marier demain. Ce qui laissait tout de même une marge.

-Enfin, je mets la charrue avant les hypogriffes, je sais bien, et on a le temps d'y réfléchir mais... Honnêtement, j'ai beaucoup trop hâte.

Pénélope ne comptait pas vraiment refreiner son empressement. Au contraire, elle le comprenait tout à fait, et même plus le partageait. Après tout, ils s’aimaient, ils étaient bien ensemble, il était donc normal qu’ils aient hâte d’être mariés. Pénélope n’avait pas du tout d’appréhension à ce sujet. Si certains craignaient de se retrouver emprisonner une fois la bague au doigt passée, Pénélope voyait seulement cela comme une concrétisation d’un amour, et une envie réelle de partager le reste de sa vie avec quelqu’un.

« Je pense que j’ai tout aussi hâte que toi. J’en suis même certaine. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
Steve R. Johnson
▌ Messages : 387
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeJeu 4 Mai - 10:42


Je sais que j'ai de la chance que mon humour particulièrement moyen, pour ne pas dire qu'il est au ras des pâquerettes, parvienne tout de même à faire sourire Pénélope. Son sourire suffit à me rendre heureux. Si vous me demandez comment je peux savoir que c'est la femme de ma vie, je répondrais ça : quand on sait, on sait, et avec mon interlocutrice, c'est évident... Elle est capable de réchauffer mon coeur avec un simple sourire, et quand j'entre dans mes délires déplaisants, qui feraient grincer des dents à d'autres, elle réussit à trouver ça charmant. Je le sais, j'ai une chance inouïe, et c'est une chance que je ne laisserai passer pour rien au monde, il n'en est absolument pas question.

De même, elle ne s'agace pas de mon impatience quand j'ai un peu trop tendance à m'emporter. J'affiche un enthousiasme qu'on pourrait qualifier de démesurer, mais pas selon moi, j'estime que c'est un enthousiasme à l'exacte mesure de ce que je ressens ici et maintenant, alors que je suis juste... Heureux. Comment est-ce qu'on pourrait ne pas être heureux quand on sait qu'on va passer le reste de sa vie avec une personne que l'on aime immensément, et qui compte plus que quoi que ce soit d'autre à nos yeux. Je ne pense pas devoir le répéter, parce qu'en ce qui me concerne, je n'ai aucun doute, aucune hésitation... Quand il est question d'elle, tous les doutes possibles s'effacent au profit de ce que je qualifierais d'un bonheur pur et simple. Oh comme je suis chanceux ! Oh comme il est bon de l'être, mais aussi d'en avoir conscience.

-Tu n'as pas le choix, de toute manière, j'affirme en souriant quand elle me dit être tout aussi enthousiaste que moi. Je te ferai absorber mon enthousiasme comme une éponge, tu ne pourras pas échapper à mon enthousiasme débordant, je reprends en en faisant des caisses comme il fallait s'y attendre de ma part.

Moi ? Faire les choses à moitié ou même de manière raisonnable ? Il ne faut pas y compter ! Ce serait bien mal me ressembler. Tout un chacun sait que je ne suis absolument pas comme ça et ne le serais probablement jamais. C'est à prendre ou à laisser en ce qui me concerne. Mais j'aime à penser que ma belle Pénélope ne me laissera jamais.
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Pénélope Brett
Pénélope Brett
▌ Messages : 393
Humeur :
La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitimeDim 19 Nov - 15:08

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope était heureuse, vraiment. Elle ne voyait pas comment elle pourrait l’être. Il n’y avait pas vraiment de nuages à l’horizon, et elle appréciait pleinement la surprise de Steve. Elle ne s’y était pas du tout attendue, alors il avait bien réussi son coup. Pour elle, c’était une évidence d’accepter sa demande en mariage, et elle était vraiment heureuse que cela se concrétise. Elle n’avait pas besoin d’un mariage tape à l’œil, ce qui importait, c’était ce que cela représentait, et que tout le monde passe un bon moment. Mais elle n’avait pas de doutes que cela serait le cas. Il ne pouvait pas en être autrement.

Elle s’amusait beaucoup des réactions de Steve, qui était égal à lui-même. Il avait tout d’un bon vivant, et elle ne pouvait pas dire qu’elle s’ennuyait avec lui. C’était même tout le contraire. Même s’il avait ses défauts, comme tout homme et toute femme, elle avait toujours pensé qu’il était l’homme parfait, du moins pour elle, et elle ne voyait pas du tout cette vision changer. Se marier avec lui n’était qu’une suite logique à la relation qu’ils avaient. Quand bien même pour certains, ils ne faisaient pas les choses dans l’ordre, puisqu’ils avaient emménagé ensemble avant de se marier, mais peu importe. Au moins, ils étaient sûr de pouvoir vivre ensemble, et ce mariage ne serait pas une erreur. Steve avait eu la meilleure idée qui soit, et c’était la plus belle surprise de sa vie, et de loin. Elle n’aurait pas pu espérer plus belle demande en mariage, même si elle lui aurait dit oui dans toutes les conditions possibles.

-Tu n'as pas le choix, de toute manière. Je te ferai absorber mon enthousiasme comme une éponge, tu ne pourras pas échapper à mon enthousiasme débordant.

La jeune femme afficha un sourire amusé à cela. Il est vrai que Steve ne manquait pas d’enthousiasme, et si c’était pour leur mariage, elle n’avait aucune raison de le lui reprocher. Au moins, il ne perdait jamais une occasion de la faire sourire, que ce soit volontaire ou non. C’était quelque chose qu’elle aimait d’ailleurs beaucoup chez lui, son enthousiasme et sa faculté à toujours voir la vie du bon côté.

« Je suis donc destinée à te subir, toi et ton enthousiasme débordant… j’imagine que cela pourrait être pire au final. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Empty
Message#Sujet: Re: La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents    La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La vie sans l'amour, c'est un dîner sans cure-dents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un dîner sans prétention [Jo&Julian]
» L’amour sans jalousie est comme un Polonais sans moustache. (Phèdre <3)
» Un sorcier sans baguette, c'est comme un été sans soleil (pv Elizabeth)
» Une maison sans chat est un aquarium sans poisson. (Marius)
» Chevalier sans peur et sans reproche [pv Lexie :3]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement de Pénélope Brett
-