AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -59%
Balance cuisine électronique Raniaco (batterie ...
Voir le deal
6.99 €

Partagez | 
 

 Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Septimus Weasley
▌ Messages : 520
Humeur :
Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Right_bar_bleue

En couple avec : Cedrella Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Kevin McKidd

Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Empty
Message#Sujet: Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta)   Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Icon_minitimeMer 5 Fév - 22:39

Un soutien venu de l'intérieur.
Les jours se suivaient et… se ressemblaient malheureusement. Septimus aimerait bien que quelque chose change, ou plutôt il avait envie de revenir au moment où rien n'avait changé, mais ce n'était pas le cas. Il tentait de parler avec Cedrella, il lui faisait parvenir des hiboux, il cherchait à lui parler pour pouvoir s'expliquer, pour pouvoir lui dire qu'il n'avait rien à voir la dedans, pour ne pas la perdre complètement, mais c'était impossible. Alors plus ça allait, plus le rouquin broyait du noir. Il avait envie de garder à l'espoir le fait qu'ils savaient qu'ils allaient avoir une petite fille, garder en tête le fait qu'ils devaient fonder une famille. Sauf que en même temps, il comprenait que sa fiancée s'éloignait de plus en plus et qu'il ne pourrait peut être plus jamais la revoir. Il avait conscience qu'il ne devait pas perdre espoir, sauf que c'était plus difficile que tout.

Aller au travail devenait de plus en plus difficile, surtout qu'il avait conscience qui était quelque peu en danger. Pas seulement parce qu'on bon paquet de sorcier de sang pur ne pouvait pas le voir, mais parce qu'il n'était pas à la hauteur et qu'il avait été confronté à quelque désagrément. Il ne pouvait pas s'empêcher de couvrir Carlotta, enfin d'avoir essayé de le faire sauf que ce n'était pas possible, ils ne le croyaient pas et ils l'accusaient de faux témoignage. Mais au fond, Septimus s'en foutait. C'était ça le truc, le jeune homme n'en avait que faire. S'il devait perdre son travail ça ne serait pas grand chose comparé à ce qu'il avait perdu, ce n'était qu'un léger souci. Forcément, s'il n'avait plus de quoi vivre ça n'allait pas l'aider, mais il avait justement quelque économie de côté. Dès économies qu'il avait mis de côté dans le but de financer le mariage et si ce dernier n'avait pas lieux – et il semblait bien parti pour ne pas avoir lieu –, il pourra s'en servir. Un temps.

Il ne se trouvait donc pas au ministère, alors qu'il le devrait. Il se contentait d'errer dans son appartement sans savoir quoi faire, sans pouvoir se retenir de penser à Cedrella. Il y avait des affaires à elle encore, des livres, des objets qu'elle aimait bien. Il regardait ce salon où ils s'installaient tous les deux le soir après le dîner, cette table sur laquelle ils partageaient leur repas justement. Il ne pouvait pas s'empêcher de penser à Cedrella et par moment, il se disait qu'il devrait peut être déménager. Mais en même temps, il était incapable de quitter cet endroit…

Alors qu'il glandait royalement donc, le jeune homme entendit quelqu'un frapper à la porte. Il n'attendait personne, il devrait même être au ministère, et pendant une fraction de seconde comme à chaque fois que quelqu'un frappait à la porte, il avait envie d'espérer que ça soit sa fiancée.

« Augusta ? Qu'est ce que tu fais là ?  »

Il était surpris de tomber sur la jeune fille en ouvrant la porte. La nièce de Cedrella, sa filleule même, avec qui le rouquin arrivait à s'entendre en grande partie parce qu'elle ne ressemblait pas du tout à sa mère.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Augusta Londubat
▌ Messages : 189
Humeur :
Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, 18,43 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: Troian Bellisario

Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Empty
Message#Sujet: Re: Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta)   Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Icon_minitimeDim 9 Fév - 17:02


Augusta Londubat feat. Septimus Weasley

Un soutien venu de l'intérieur.



Bon, ça lui tapait sur les nerfs, toutes ces histoires. Depuis le "retour" de Cedrella ("retour" entre guillemets, parce que ce terme ne devrait pas avoir de sens si sa famille ne l'avait pas rejetée comme une malpropre), elle se disait que le pauvre Septimus devait clairement avoir les oreilles qui sifflent, et elle, elle en avait marre qu'il s'en mange plein la figure quand il n'était pas là pour se défendre (et qu'elle-même s'en mange plein la figure chaque fois qu'elle essayait, elle, de prendre sa défense).

Pour elle, y avait vraiment tout un tas de truc qui collaient pas dans ces histoires de mariage. Elle avait vu Septimus et Cedrella ensemble. Si clairement, ses parents ne l'avaient jamais motivée à croire au grand amour, sa marraine et le rouquin, oui. La façon dont ils se parlaient, dont ils se regardaient. C'est bon, ils étaient amoureux, fallait pas être un génie pour le comprendre. Alors elle ne savait pas au nom de quoi Septimus avait perdu les pédales et était venu perturber le mariage de son ex, mais dans tous les cas, elle n'y croyait pas. Elle était sûre qu'il y avait serpencendre sous roche, et elle en voulait à Cedrella de ne pas en être convaincue aussi alors que c'était si évident.

Elle devrait être heureuse que Cedrella ne soit plus persona non grata auprès du reste de sa famille. Après tout, elle adorait sa marraine, et ça datait d'avant le moment où tout le monde lui avait tourné le dos. Elle l'avait depuis longtemps érigée en modèle, et elle lui devait notamment son aplomb et son sens du répondant. Mais là, elle faisait n'importe quoi. Charis comme Callidora lui avaient cassé du sucre sur le dos non stop après son départ, et maintenant elle revenait comme une fleur, c'est comme si elle acceptait indirectement tout ce qu'on lui avait fait subir. Non, définitivement, Augusta ne pouvait pas voir ça sans réagir. Alors elle avait choisi de prendre les devants et d'aller trouver Septimus chez lui (on était en semaine mais d'après ce qu'elle avait entendu, il ne bossait plus beaucoup en ce moment... en plus). Elle avait galéré à venir. Elle avait marché jusqu'à Pré-au-Lard, et de là hélé le magicobus pour être conduite jusqu'à Londres, mais elle était finalement arrivée à bon port, pour frapper à la porte d'un Septimus visiblement fatiguée, et médusé, logique, il ne devait pas s'attendre à la voir (elle aurait peut-être dû prévenir, mais bon... trop tard).

"Qu'est-ce que je fais là, à ton avis ?"
dit-elle en entrant d'office chez Septimus sans attendre d'y être invité. "J'en ai entendu des vertes et des pas mûres sur toi dernièrement, je voulais voir comment t'allais." Elle le détailla du regard un instant. "Et visiblement, ça va pas fort."




codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Septimus Weasley
▌ Messages : 520
Humeur :
Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Right_bar_bleue

En couple avec : Cedrella Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Kevin McKidd

Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Empty
Message#Sujet: Re: Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta)   Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Icon_minitimeJeu 11 Juin - 16:44

Un soutien venu de l'intérieur.
Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Bah oui, c’était clairement la question que Septimus se posait, mais apparemment la réponse était évidente. Pas pour le rouquin, il ne comprenait pas vraiment pourquoi la nièce de sa… fiancée… non, son ex fiancée, se trouvait sur le pas de la porte. Enfin, elle ne s’y trouva plus, puisque la jeune fille ne manqua pas d’entrer dans son appartement sans attendre qu’il l’invite à le faire et d’ailleurs, le jeune homme n’était pas certain que ça soit une bonne chose qu’elle entre. Augusta lui affirma qu’elle en avait entendu des vertes et des pas mûres à son sujet, dernièrement – à se demander d’où cela venait –, et qu’elle avait eu envie de voir comment il allait. En soit, Septimus était touché quand même par la présence de Augusta, touché qu’elle puisse se soucier de son sort. Mais il était aussi un peu mal à l’aise. Il s’entendait bien avec la jeune Londubat, à chaque fois qu’elle était venue rendre visite à Cedrella, il avait passé un bon moment avec elle, mais elle était… eh bien de la famille de Cedrella, qui lui avait totalement tourné le dos, qui était retourné auprès de ses sœurs. Septimus ne savait pas vraiment comment prendre la présence de la jeune fille chez lui.

Augusta qui était en prime… quand même d’une certaine clairvoyance. Ça n’allait pas fort non, Septimus même s’il avait eu envie de le cacher – mais en même temps il n’avait pas envie de grand-chose dernièrement – ne pourrait clairement pas le faire. Il se sentait mal à longueur de temps, il ne dormait presque plus, mangeait mal, ne se rendait pas toujours au travail… il traversait une période vraiment difficile donc.

« C’est gentil de te soucier de moi Augusta, mais je ne pense pas que ça soit une bonne idée que tu sois là. » Le jeune homme n’avait pas spécialement envie qu’on lui reproche encore quelque chose, qu’on puisse croire qu’il cherchait à détourner une autre « Black » de sa famille. Même s’il était évident que ça ne serait pas de la même manière que pour Cedrella, et puis quoi encore. « Si ta famille découvre que tu es venu me rendre visite, on va avoir des ennuis tous les deux. » Pouvait-il craindre plus le concernant ? Non, il avait déjà tout perdu. Et à cette pensée, Septimus baissa un instant son regard, avant de le reporter sur la jeune fille. Il avait conscience que ce n’était pas du tout une bonne idée qu’elle soit là et il avait envie de la mettre dehors tout simplement… parce que c’était mieux ainsi. Sauf qu’en même temps, elle était là et lui, il se posait des questions. « Co… comment elle va ? »

D’accord, c’était débile, mais il n’avait pas pu s’en empêcher. Il avait besoin de savoir comment Cedrella allait, alors qu’en soit elle devait n’en avoir que faire de sa propre personne.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Augusta Londubat
▌ Messages : 189
Humeur :
Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, 18,43 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: Troian Bellisario

Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Empty
Message#Sujet: Re: Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta)   Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Icon_minitimeVen 12 Juin - 14:29


Augusta Londubat feat. Septimus Weasley

Un soutien venu de l'intérieur.



Augusta poussa un soupir indifférent quand Septimus lui fit remarquer que ce n'était pas une bonne idée qu'elle soit là. D'accord, c'était totalement vrai. Si sa mère devait apprendre qu'elle était venue rendre visite à l'ex de Cedrella, sa mère la truciderait. Mais Augusta n'était pas bête. Elle n'avait aucune intention d'en parler à qui que ce soit dans tous les cas, elle n'avait pas la moindre intention de partager l'information à quiconque. Personne n'aurait besoin d'avoir vent de cette visite, mais en attendant, Augusta donnait à son interlocuteur l'opportunité de vider son sac, même si ça devait être en compagnie d'une adolescente mal lunée qui faisait définitivement la détresse de ses géniteurs.

Pour ce qui était des ennuis qu'elle pourrait apporter à Septimus, elle n'y avait pas vraiment songé, mais en même temps, il n'y avait pas besoin d'être paranoïaque. Les Black estimaient s'être débarrassées de Septimus, pour elles, ça devait être un problème qui appartenait au passé. Alors elles devaient bien se moquer de lui pour l'instant. Et puis, Augusta avait quand même était prudente, elle avait bien fait gaffe à ce que personne ne la voie frapper à la porte de Septimus.

"Mal. Enfin, elle fait semblant que tout va bien dans le meilleur des mondes, mais ça se voit qu'elle est pas bien. Maman et elle se prennent la tête constamment, avec mon oncle aussi. Ils lui font vivre un enfer, les deux. Mais en même temps, elle l'a cherché. Elle avait qu'à pas revenir."


Augusta n'était pas tendre du tout avec Cedrella, mais son propos reflétait l'ampleur de sa déception. Cedrella avait été un sujet d'admiration totale pour Augusta. Et maintenant, elle était tombée de son piédestal. Et ça lui faisait encore plus mal maintenant qu'elle voyait Septimus et qu'elle avait la confirmation de ce qu'elle pensait effectivement. Septimus n'avait rien fait de mal, il était une victime de cette situation, et maintenant, il en souffrait. La façon dont il lui avait demandé des nouvelles de Cedrella en disait long. Il était encore totalement accro à elle. Et Augusta commençait à se dire, même si elle n'aimait pas ça, que Septimus ne la méritait pas.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Septimus Weasley
▌ Messages : 520
Humeur :
Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Right_bar_bleue

En couple avec : Cedrella Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Kevin McKidd

Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Empty
Message#Sujet: Re: Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta)   Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Icon_minitimeSam 12 Sep - 10:59

Un soutien venu de l'intérieur.
Septimus ne savait pas exactement ce qu’il avait envie d’entendre à la question qu’il avait posé à Augusta. S’il entendait l’adolescente lui répondre que Cedrella allait bien, il serait attristé de se dire que quand lui souffrait le martyr, elle vivait une vie de rêve. Mais en même temps, l’entendre affirmer qu’elle allait mal, ça lui faisait du mal aussi. Le jeune homme n’avait aucune envie qu’elle souffre, il n’avait aucune envie qu’elle soit malheureuse. Il l’aimait beaucoup trop bien sûr pour lui souhaiter le moindre mal donc. Même s’il n’avait pas non plus envie de se dire qu’elle était capable de tourner définitivement la page non plus.

En tout cas, visiblement, la jeune femme ne passait pas un très bon moment en compagnie de son beau-frère et de sa sœur. Connaissant Caspar et Callidora, Septimus n’était pas spécialement étonné d’apprendre qu’ils rendaient la vie de Cedrella infernale. Qu’elle le quitte était une chose, mais Septimus se disait qu’elle avait quand même dû être vraiment désespérée pour revivre directement avec eux. Il ne pouvait pas se dire que tout ce qu’ils avaient vécu ensemble puisse être à ce point ignoré, comme si ça n’avait pas eu lieu.

« Ne dis pas ça. »
Dit-il ne pouvant pas s’empêcher de défendre Cedrella. Il n’aimait pas entendre Augusta dire que sa tante n’avait que ce qu’elle méritait, qu’elle n’avait pas qu’à revenir. C’était facile à penser bien sûr, le jeune homme devait bien avouer qu’il aurait bien aimé que sa fiancée ne décide pas de retourner dans sa famille et qu’elle reste à ses côtés, mais il n’avait aucune envie d’entendre la jeune femme affirmer qu’elle le méritait vraiment. Ce n’était pas le cas. Cedrella ne méritait pas de souffrir, comme lui ne le méritait pas non plus. « Personne ne mérite de vivre un enfer à cause de ta mère. » Personne et pourtant, elle en faisait vivre des enfers aux autres. Septimus était l’une de ses victimes, même si elle n’était pas la seule dans le coup bien sûr. « Et elle n’avait… elle n’avait pas trop le choix. »

Il n’en revenait pas de la défendre comme ça, mais en même temps c’était comme ça. Il ne pouvait pas en vouloir à Cedrella et il ne pouvait pas lui reprocher d’être parti vire chez sa famille, quand elle avait prit la décision de le quitter. Ce qu’il regrettait en revanche, c’était de ne pas pouvoir lui donner des explications, lui faire comprendre qu’il n’avait rien à voir dans toute cette histoire, malgré tout ce qu’ils avaient pu se dire lors de leur dernière conversation. Elle était une victime de tout ça, elle ne méritait pas plus de souffrir que lui.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Augusta Londubat
▌ Messages : 189
Humeur :
Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, 18,43 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: Troian Bellisario

Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Empty
Message#Sujet: Re: Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta)   Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Icon_minitimeDim 13 Sep - 16:46


Augusta Londubat feat. Septimus Weasley

Un soutien venu de l'intérieur.



Un point sur lequel Augusta ne pouvait en effet qu'être d'accord, c'était le fait que personne, vraiment personne, ne méritait de subir l'enfer que Callidora Londubat savait beaucoup trop bien faire endurer à ceux qui l'entouraient, pas même Cedrella, et malgré ce que sa filleule avait assuré. Non, sa mère allait trop loin, avec tout le monde, que ce soit avec Septimus, Cedrella, elle, son père... même tata Charis, qui était un exemple de douceur et de patience, en prenait constamment pour son grade, c'est dire.

Malgré tout, elle trouvait que Septimus ne devait pas prendre la défense de Cedrella. Ce que sa soeur lui faisait vivre était franchement ignoble, et ça ne devrait pas être permis, mais en attendant, c'était elle et elle seule qui s'était jetée dans la gueule du loup. Contrairement à ce que prétendait Septimus, elle avait complètement eu le choix. Il aurait suffi qu'elle reste, qu'elle écoute ce que son fiancé avait lui dire, qu'elle ne saute pas à la première conclusion disponible, parce qu'elle semblait la plus évidente. Mais elle n'avait rien fait. Elle avait mis son honneur et sa dignité de côté pour revenir en rampant auprès de ses soeurs. C'est pas comme ça que ça devait se passer, pas comme ça du tout. Elle et Septimus étaient supposés dépasser toutes les épreuves. C'était ça qui était prévu. C'était sur ça qu'Augusta avait compté, et elle se sentait maintenant déçue par cette femme qu'elle avait trop longtemps prise pour un modèle. Avant, évidemment, de réaliser son erreur.

"Bien sûr que si, elle avait le choix, elle avait le choix de rester avec toi. Sérieusement, faut être bête pour croire que t'aies pu la trahir. Elle mérite pas que tu prennes sa défense comme tu le fais."


Mais Augusta aimait quand même que ce soit le cas, parce que ça prouvait que tout n'était pas perdu. Peut-être, qui sait, que Septimus et Cedrella finiraient par se retrouver ? Augusta voulait encore parier là-dessus, même si pour cela, il faudrait que Cedrella mette de côté son orgueil blessé et accepte d'avoir la conversation qu'elle avait toujours refusée à Septimus et qui suffirait pourtant à lever tous les soupçons et à les faire redémarrer d'un bon pied.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Septimus Weasley
▌ Messages : 520
Humeur :
Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Right_bar_bleue

En couple avec : Cedrella Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Kevin McKidd

Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Empty
Message#Sujet: Re: Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta)   Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Icon_minitimeSam 17 Avr - 20:52

Un soutien venu de l'intérieur.
Peut-être que Septimus ne devrait pas prendre autant de peine à défendre Cedrella, peut-être qu’il devrait se contenter de tourner la page et de détester son ancienne fiancée parce qu’elle n’était pas capable de prendre la peine de le croire, de prendre la peine de lui parler et qu’elle avait décidé qu’il était forcément en tort… peut-être, mais il était incapable de le faire. Quand Augusta lui affirma que Cedrella avait eu le choix, Septimus avait envie de la contredire. Elle aurait pu choisir de rester avec lui, parce qu’il fallait être bête pour croire qu’il ait pu la trahir. Le rouquin aimerait bien que la situation soit si facile, que ce soit si simple de juste affirmer qu’il faudrait être idiot pour le croire capable de trahir sa fiancée. Sauf que tout était contre lui et honnêtement, il ne pouvait pas reprocher à sa fiancée de le croire capable de faire ça, parce qu’on lui avait donné tous ce qu’il fallait pour qu’elle y croit.

S’il n’y avait eu que des rumeurs, si quelqu’un était aller trouver Cedrella en lui affirmant qu’il l’avait trompé, qu’il n’avait jamais eu l’intention de l’épouser, il osait croire que la jeune femme n’aurait pas cru cette personne. Sauf que là, c’était lui-même qui lui avait tenu ce genre de discours. Alors… Septimus ne pouvait que la défendre et quoi que dise Augusta, même s’il appréciait sincèrement qu’elle se range de son côté, il ne pourrait pas faire autrement.

« Je ne peux pas faire autrement. » Lui dit-il d’ailleurs, en levant les épaules. « À sa place… j’aurais réagi exactement de la même façon. » Ajouta-t-il dans un soupire.

Au fond, le jeune homme ne pouvait pas savoir précisément comment il aurait réagi s’il s’était retrouvé à la place de Cedrella, mais il était quand même évident qu’il aurait eu beaucoup de mal à encaisser les choses. C’était normal, au vu de ce qui s’était passé, au vu de la manière dont ça s’était passé. Peut-être que le rouquin aurait déjà accepté d’avoir la conversation qui leur manquait tant à présent avec Cedrella, mais ça c’était parce qu’ils n’avaient pas réellement le même caractère avec Cedrella. Elle était beaucoup plus fière, ce n’était pas rien de lui demander d’accepter de revenir sur une décision.

« Je… Je te le caches pas, j’aimerais vraiment qu’elle mette sa fierté de côté et accepte de me parler, mais je ne peux pas le lui reprocher non plus. Tu sais j’ai… Je me suis quand même retrouvé à lui dire en face que ce n’était pas elle que je voulais épouser… » Le rouquin marqua une pause, ça le tuait de se dire qu’ils avaient eu cette conversation sans qu’il ne soit maître de lui-même. « Je n’ose pas imaginer ce qu’elle a ressenti. »

Et personne ne pouvait réellement le savoir en dehors de la jeune femme.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Augusta Londubat
▌ Messages : 189
Humeur :
Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, 18,43 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: Troian Bellisario

Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Empty
Message#Sujet: Re: Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta)   Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Icon_minitimeMar 27 Avr - 10:07


Augusta Londubat feat. Septimus Weasley

Un soutien venu de l'intérieur.



Septimus avait beau dire, Augusta ne pensait vraiment pas que son interlocuteur aurait réagi de la même manière que Cedrella s'il avait été dans la même situation. C'était quelque chose qui n'avait clairement dû échapper à personne, les deux n'avaient absolument pas le même caractère, de loin pas, donc, à l'évidence, quand il s'agissait de réagir à une même situation, ce ne pouvait pas être de la même manière. Augusta se disait que Septimus était un peu comme elle, pas gryffondor dans l'âme pour rien.

Sur le moment, il se serait peut-être énervé, emporté, mais il aurait cherché à communiquer, à distinguer le vrai du faux, et c'était un effort que Cedrella n'avait pas fait pour sa part. Elle était partie du principe que cette situation particulièrement merdique ne s'améliorerait pas, point, et elle n'avait pas du tout cherché plus loin. Et maintenant, même avec du recul, elle refusait de faire l'effort d'écouter ce que Septimus avait à dire, et ça c'était juste parce qu'elle avait trop de fierté. Non, ils ne réagissaient pas du tout de la même manière, c'était complètement faux de dire ça.

Ils étaient d'accord sur un point, en revanche, et c'était qu'il serait vraiment grand temps que Cedrella mette sa fierté de côté et consente à avoir une conversation d'adulte à adulte avec celui qui avait été son fiancé et devrait l'être encore. C'était fou, quand même, que ce soit à ce point difficile pour elle de même l'envisager, alors qu'Augusta considérait de son côté que ça devrait être la moindre des choses, quoi. A être aussi bornée, elle se rendait malheureuse, soit, mais elle ne devait pas se plaindre de son malheur ensuite. Ce malheur, c'était elle et elle seule qui le provoquait, sans l'aide de qui que ce soit.

"Je dis pas, sur le moment, elle avait sûrement de bonnes raisons de t'en vouloir, mais elle aurait dû le voir, non, que t'étais pas dans ton état normal ? Je veux dire, elle est supposée te connaître mieux que personne, pas vrai ? Moi, je te connais pas si bien que ça et pourtant je sais pertinemment que tu pensais pas un seul mot de ce que t'as dit." Augusta poussa un soupir. "C'est quand même pas possible d'être aussi borné." Dans le petit cerveau d'Augusta, ça moulinait à toute vitesse. "Si elle veut pas t'écouter, on peut s'y prendre autrement. Je suppose que t'as essayé de lui écrire et qu'elle a rien voulu savoir, mais si c'était moi qui jouais les hiboux pour vous deux ?"


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Septimus Weasley
▌ Messages : 520
Humeur :
Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Right_bar_bleue

En couple avec : Cedrella Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Kevin McKidd

Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Empty
Message#Sujet: Re: Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta)   Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Icon_minitimeDim 15 Mai - 8:59

Un soutien venu de l'intérieur.
Septimus aimerait pouvoir prendre les propos de Augusta entièrement sans avoir envie de la contredire, mais il ne pouvait pas s’empêcher. Encore maintenant, malgré la situation, le jeune homme peinait à ne pas prendre la défense de Cedrella. Oh, il se sentait en colère et rancunier, mais pas réellement contre Cedrella, surtout contre sa famille qui était de toute évidence dans la manigance. Le rouquin ne doutait pas réellement à ce sujet, les Black avaient forcément un rapport avec tout cela. Il ne serait pas étonné d’apprendre que ça permettait de discréditer Caelan et le séparer de Cedrella d’une pierre deux coups. Disons que les Black – Croupton – Londubat ne manquaient pas spécialement de le rabaisser encore et encore, même alors que Cedrella ne se trouvait plus à ses côtés. Il se sentait donc en colère contre les responsables de cette situation et moins sur Cedrella effectivement, quand bien même le jeune homme aurait réellement aimé qu’elle prenne la peine d’au moins lui parler un peu. Il ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il suffirait qu’ils parlent un peu… juste un peu.

Le rouquin afficha une grimace en entendant Augusta affirmer que Cedrella aurait dû voir qu’il n’était pas dans son état normal, que même elle qui ne le connaissait pas tant que cela, savait parfaitement qu’il ne pensait pas un mot de ce qu’il avait pu dire. Oui, il aurait aimé effectivement qu’elle soit capable de se rendre compte qu’il n’aurait jamais pu réagir de cette façon normalement. Mais en même temps, il se doutait aussi que la situation avait été vraiment difficile pour elle. Voilà, encore une fois, il lui trouvait des excuses, mais il n’y pouvait rien, il l’aimait beaucoup trop.

Septimus ne put s’empêcher de ricaner légèrement en entendant son interlocutrice affirmer que ce n’était pas possible d’être aussi bornée. Cedrella l’était, c’était comme ça. Comment lui reprocher ? Lui-même l’était aussi de son côté. Et sans son côté borné, ils n’auraient pas pu vivre tout ce qu’ils avaient vécu. Enfin, visiblement, Augusta réfléchissait à toute vitesse à la situation, cherchant des solutions. Mine de rien, ça faisait plaisir à Septimus d’être à ce point soutenu, surtout de la part d’un membre de la famille de Cedrella, c’était rare.

« Ce… ça pourrait potentiellement marcher. Du moins, ça donnerait la possibilité de l’approcher plus que je n’ai réussi jusqu’à présent. Je lui ai envoyé plusieurs courriers en effet, sans résultat… Mais si tu fais ça, rien ne dit qu’elle acceptera de lire le courrier. » Septimus n’avait pas envie de se montrer complètement défaitiste tout de suite, mais il ne pouvait pas s’empêcher d’imaginer un peu la réaction de son ancienne fiancée en voyant sa nièce débarquer avec un courrier de sa main. « Et elle risque de t’en vouloir. »

Que Cedrella en veuille à sa famille importait peu Septimus au fond, parce que ces derniers n’avaient pas hésité à la rejeter juste à cause de ses choix. Mais son ex fiancée avait un soutien dans sa famille, il n’avait pas envie qu’elle se renfrogne contre elle.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Empty
Message#Sujet: Re: Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta)   Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Un soutien venu de l'intérieur. (Augusta)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Je suis venu te dire que je m'en vais [pv Lindsay]
» Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]
» Rps d'Augusta
» Augusta Londubat
» Des rps avec Augusta [3/3]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement de Septimus Weasley
-