AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Forfait Sosh Série limitée : 40 Go pour ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez | 
 

 [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 1034
Humeur :
[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Empty
Message#Sujet: [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory)   [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Icon_minitimeLun 30 Mar - 21:11

Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer.
Seth s’était déjà souvent senti au fond du gouffre, il y avait eu beaucoup de moment dans sa vie où il avait le sentiment de perdre pied. Mais la mort de Pomona était vraiment une goutte de trop, beaucoup trop. Il ne savait pas du tout comment il allait faire pour surmonter tout ça. Bien sûr, il avait un objectif dans la vie pour le coup, il avait l’intention de tuer Voldemort, de tout faire pour le tuer. Il savait que l’Hydre pouvait l’y aider, mais en même temps ça n’enlevait pas la douleur qu’il ressentait au fond de son cœur. Il avait le sentiment qu’il n’y avait plus qu’un trou béant dans son cœur. Il n’avait pas cru cela possible avant, de se retrouver dans une telle situation, d’aimer une personne au point de ne pas être capable de surmonter sa disparition. Il avait connu pourtant des gens morts, parfois de sa propre main et ça ne lui avait jamais rien fait. Bon, peut-être en dehors de sa mère, mais cette situation était mélangée dans tellement de nouveauté, que c’était un peu particulier.

Au moins, Seth ne ruminait pas forcément tout seul dans son coin, ce qui était une bonne chose. Il ruminait en dehors de chez lui, dans un bar tout simplement. Il buvait beaucoup trop sans doute, mais en même temps il se disait que ça n’allait pas lui faire du mal non plus. Enfin, ça ne lui faisait pas du bien, en soit, mais boire de l’eau ne lui ferait pas du bien non plus, donc autant dire qu’il avait juste envie de boire et de boire encore. Il ne savait pas réellement depuis combien de temps il se trouvait dans ce bar, mais au bout d’un moment il décida de s’en aller. Il avait beaucoup bu, beaucoup trop bu, mais en même temps il tenait encore debout, donc il n’était pas non plus dans le pire état. Il avait fait bien pire dernièrement, il allait surement faire pire prochainement.

Il marchait donc dans la rue dans le but de rentrer chez lui. Il se trouvait du côté des moldus, parce qu’il avait envie d’être simplement tranquille. Il ne faisait pas vraiment attention à ce qui l’entourait, parce qu’il était de toute façon trop bourré pour ça. Ce fut pour cette raison qu’il percuta une personne, sans faire attention.

« Désolé. » Dit-il simplement en se retournant vers l’homme, posant réellement son visage sur lui que maintenant. Et ce fut… un choc. Les années avaient passé, mais quelque chose lui parlait énormément sur ce visage. C’était comme un lointain souvenir, un souvenir que Seth aurait bien aimé oublier. Mais cela ne manqua pas de venir le frapper en plein visage. « Docteur Benson ? » Demanda-t-il, en aillant le sentiment de reconnaître un fantôme venu du passer.

Il ne pensait pas se tromper, il le reconnaissait malgré les années. Et c’était vraiment bizarre de se retrouver devant cet homme qu’il avait été obligé de voir parce qu’il avait quelques traumatismes à soigner. Pile au bon moment.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Gregory Benson
▌ Messages : 86
Humeur :
[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Right_bar_bleue

En couple avec : Lisbeth Benson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Neutre
Avatar: Daniel Craig

[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Empty
Message#Sujet: Re: [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory)   [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Icon_minitimeLun 30 Mar - 23:34


Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer.
I

l était tard. Bien trop tard pour Gregory qui, d'ordinaire, ne sortait pas si tardivement. Il n'était absolument pas attiré par la vie nocturne, ne l'avait jamais été. Il ne fréquentait ni les clubs, ni les bars, et se gardait bien de perdre son temps en soirées arosées et autres événements prétendument sociaux qui ne faisaient qu'altérer votre estime de soi sans même que vous vous en rendiez compte. Oui, il était tard, et pourtant, Gregory était bien en train d'arpenter les rues de Londres, s'apprêtant à rentrer chez lui. Et il avait une excellente raison à cela.

Le psychanalyste s'était rendu à une conférence donnée par l'un de ses confrères, et la durée de celle-ci s'était éternisée. Gregory devait bien l'admettre, il n'avait pas vu le temps passer. Tout événement qui touchait à son domaine de prédilection avait le don de l'absorber totalement. Son métier était également une passion, qui le poursuivait dans le moindre aspect de sa vie. Certes, il déplorait de devoir grapiller sur ses heures de sommeil et de n'avoir pu consacrer un peu de sa soirée à Amy et à Lisbeth, mais le jeu en avait valu la chandelle.

En route pour chez lui, donc, il était plongé dans ses pensées, ressassant une conversation tout à fait intéressante et pertinente qu'il avait eu l'occasion d'entretenir avec l'un de ses confrères et qu'il avait trouvé, pour sa part, parfaitement enrichissante. Il est vrai, il ne faisait pas vraiment attention à ce qui l'environnait, et de toute évidence, la personne qui le percuta non plus, et il n'y avait pas à se demander longtemps pourquoi. Il émanait de sa personne l'évocation la moins subtile de l'ivresse. Gregory aurait sans doute bien vite passé son chemin et se serait épargné de parler plus longuement avec un quelconque pochtron. Mais le pochtron en question l'avait reconnu. L'avait appelé "docteur Benson". Gregory lui adressa un regard plus attentif, cherchant à reconnaître cet homme qui devait être un patient... un ancien patient ? Il lui fallut beaucoup de temps pour mettre un nom sur son visage. Il faut dire que Seth n'était qu'un enfant la dernière fois qu'ils s'étaient vus. Mais il était presque sûr de ne pas se tromper.

-Seth Beresford ?
Il le toisa un instant avec intérêt. Le passé de ce jeune homme était douloureux, ténébreux, même, et le déterminisme psychologique dont Gregory était un fervent défenseur se dévoilait sous son regard sans équivoque possible. La vie de cet homme était ruinée par un passé douloureux. Et Gregory n'avait besoin de lui adresser qu'un seul coup d'oeil pour constater que Seth aurait définitivement le plus grand besoin d'une bonne psychanalyse. Je vois que l'arrêt de nos séances ne vous a fait aucun bien. Vous sentez l'alcool à plein nez.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 1034
Humeur :
[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Empty
Message#Sujet: Re: [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory)   [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Icon_minitimeMar 4 Aoû - 15:29

Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer.
Seth ne pouvait pas réellement dire qu’il était heureux de croiser la route du Docteur Benson, mais en même temps, il était aussi beaucoup trop alcoolisé pour en être complètement malheureux. C’était étrange, vraiment étrange. L’homme le toisa de son regard pendant un moment, cherchant sans doute à se rappeler de lui, avant qu’il ne se souvienne et prononce son nom. Il l’avait donc reconnu. Seth afficha un sourire en entendant son nom, pas seulement parce qu’il était heureux que parce que cette situation était comique en quelque sorte. Benson faisait partie de son passé quelque peu traumatisant. Les moldus l’avaient poussé à voir ce docteur dans le but de se remettre un peu de son traumatisme, comme si c’était possible de se remettre de la mort de sa mère causée par l’horrible beau-père qui nous tapait dessus.

Le psychologue ne manqua pas de prendre Seth de haut en affirmant que l’arrêt de leurs séances ne lui avait pas fait du bien, puisqu’il sentait fortement l’alcool. Seth ne se vexa pas, ce qu’il aurait pu faire en temps normal et s’il n’était pas avec un certain degré d’alcool dans le sang justement. Il n’était pas forcément étonné de l’entendre parler comme ça, il le faisait déjà quand ils étaient en séance tous ls deux justement.

« Oh vous savez, je ne crois pas que ça ait réellement de rapport docteur. » Répondit-il, dans un sourire. « Et je ne suis vraiment plus le gamin que vous avez connu à l’époque. » Ça, c’était sûr qu’il n’était plus ce gosse que Benson avait suivi pendant un long moment parce qu’il avait vécu des choses horribles. Pour rien en prime, Seth ne considérait pas réellement que sa thérapie avec l’homme l’avait aidé d’une quelconque manière. De toute façon, le monde sorcier avait pris le dessus ensuite sur son existence, alors on ne pouvait pas réellement dire qu’il pouvait prendre en compte les paroles d’un simple moldu. Et il avait quand même un peu en horreur les moldus quand même. « J’ai eu le temps de passer bien au-dessus du massacre de ma mère par mon enfoiré de beau-père, je me suis fait une raison. »

Ou pas. Il ne passait pas son temps à ruminer ce qui était arrivé dans sa jeunesse non plus, mais il était quand même évident que Seth avait été marqué profondément par son enfance et tout ce qui était arrivé. Il n’aimait pas du tout le penser, mais il avait malheureusement quelques ressemblances entre lui et Bill, dans quelques comportements qu’il était capable d’adopter avec certaines personnes. Cependant, lui, il était fou amoureux de Pomona et jamais il ne lui aurait fait du mal comme cet enfoiré avait tué sa mère ; Il n’avait pas eu besoin de le faire pour qu’elle disparaisse de sa vie, mais ce n’était pas lui le responsable au moins. Ce qui ne rendait pas sa peine plus supportable cependant.

« Donc vous êtes toujours dans votre truc des thérapies là, pour sauver les pauvres âmes en perdition comme moi ? »
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Gregory Benson
▌ Messages : 86
Humeur :
[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Right_bar_bleue

En couple avec : Lisbeth Benson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Neutre
Avatar: Daniel Craig

[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Empty
Message#Sujet: Re: [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory)   [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Icon_minitimeMar 4 Aoû - 15:47


Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer.
G

regory avait beau se donner beaucoup d'importance, il n'estimait pas, bien sûr, que l'arrêt de ses séances avec Seth Beresford avait directement provoqué la déchéance de son interlocuteur (échéance qu'il présumait bien vite, mais il était à peu près convaincu de ne pas se tromper, il était doué pour analyser les gens, ce n'était pas pour rien qu'il en avait fait sa profession, après tout), en revanche, il était convaincu que si Seth avait continué d'être suivi, par lui ou par l'un de ses confrères compétents, il aurait une vie bien différente. Le traumatisme qu'avait traversé le jeune homme exigeait un suivi de tous les instants, et en négligeant la guérison de son esprit dérangé par un événement primaire et choquant, il avait laissé les circonstances tracer son chemin plutôt que de se libérer de l'influence du passé. Oui, Gregory déduisait tout cela d'une entrevue de quelques secondes seulement avec son interlocuteur, mais c'était ainsi qu'il procédait toujours. Il estimait que tout se jouait dans les premières secondes d'une thérapie. Si on manquait le coche, on pouvait perdre son patient dans la foulée. Et Seth Beresford était clairement de ces patients que Gregory regrettait d'avoir laissé filer. Plus encore à présent qu'il l'avait sous les yeux.

Beresford se défendit en affirmant qu'il n'était plus le gamin qu'il avait connu. Oui, de toute évidence, ça se voyait, et c'était normal, le jeune homme avait grandi et évolué. Il devait avoir une trentaine d'années à présent, n'importe qui évoluerait quoi qu'il en soit... Mais avait-il évolué dans le bon sens, cette question se posait, et Gregory se permettait d'en douter. Même dans la manière dont le jeune homme évoquait la mort de sa mère, il était évident qu'il n'était pas passé outre non plus, et le but n'était pas, d'ailleurs, de passer outre le traumatisme, plutôt de l'assimiler, de l'apprivoiser, pour en faire une force.

-Toujours, en effet,
répondit très posément Gregory quand son interlocuteur l'interrogea avec mépris sur ses fonctions.

C'était une méthode à laquelle il était bien souvent exposé dans son métier. Tenter de dénigrer l'autre pour ne pas affronter ses propres insécurités, chercher à dominer l'autre en le rabaissant, c'était un classique, et Gregory avait appris de longue date à ne pas s'en formaliser. Si l'on ne se blindait pas de ce point de vue-là, autant renoncer immédiatement à l'exercice de la psychothérapie, ça ne pouvait mener nulle part.

-Et ma porte vous est toujours ouverte si vous deviez accepter de faire finalement face aux traumas que vous prétendez avoir apprivoisés.
Il était sincère, mais il savait bien sûr que Seth ne l'écouterait pas. Cela ne l'empêchait pas forcément de procéder à sa thérapie de façon détournée. Que faites-vous de votre vie, Seth, quand vous n'écumez pas tous les bars de la ville ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 1034
Humeur :
[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Empty
Message#Sujet: Re: [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory)   [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Icon_minitimeDim 29 Nov - 1:07

Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer.
Donc Benson était toujours un docteur en psychologie qui cherchait à sauver les âmes en peine en discutant, en analysant la psychologie des gens, ce genre de connerie. Seth était un peu dur avec son interlocuteur, mais il ne croyait pas réellement dans le fait qu’il puisse sauver les personnes avec ses psychanalyses. Oh, il croyait réellement en la psychologie humaine, c’était quelque chose dont il devait se servir dans son travail, parce qu’en entrant dans la tête des criminels, on pouvait plus facilement les arrêter. Mais il avait beaucoup de mal à penser qu’il était pour autant possible de sauver les gens comme ça.

Seth leva les yeux au ciel en entendant son interlocuteur affirmer que sa porte lui serait toujours ouverte s’il décidait d’accepter que ses traumatismes d’enfance n’étaient pas du tout réglés. Franchement, Seth n’avait aucune envie de se prendre la tête avec son histoire, avec son connard de beau père qui avait zigouillé sa mère. Là, il avait… il avait beaucoup d’autres problèmes sur le dos. En fait non, il n’avait pas réellement de problème, juste une énorme peine qui lui donnait envie de crever. Mais il était hors de question qu’il en parle à Gregory. Il ne poussait donc pas la porte du cabinet de l’homme, il en était hors de question.

« Je suis… » Auror ? Non, évidemment qu’il n’allait pas dire ça. Bourré comme il était, il parvenait quand même à se rappeler que Benson était un moldu et que s’il commençait à lui parler de son métier d’Auror, ce dernier allait le forcer à finir dans un des ces hôpitaux moldus pour les tarés. « Je travailles pour la police. Et n’allez pas commencer à croire que ça signifie quoi que ce soit, je vous vois déjà venir. »

Non, il n’avait pas décidé de se lancer dans une carrière dans la justice juste parce qu’il avait vu sa mère mourir sous ses yeux. Bon, en vérité ça avait surement un rapport et il le disait lui-même, cette histoire et la mort de sa mère jouait beaucoup sur ce qu’il était devenu. Sur tout ce qu’il avait fait adulte, que ça soit pour la justice ou contre la justice d’ailleurs. La marque sur son avant-bras, les cadavres dans ses placards. Peut-être que même ça l’avait poussé à tomber amoureux de Pomona pour une raison qu’il ne comprenait pas. Aimer l’impossible, l’Auror parfaitement droite dans ses bottes bien différente de lui, à l’opposait de ce qu’il était. Capable de s’attirer les foudres du plus taré des sorciers au point de finir embrassée par un détraqueur.

« Ça m’intrigue d’ailleurs de vous voir vous promener si tard. Je peux savoir ce que vous fabriquez ? »

Non, mais il cherchait juste à empêcher l’homme de lui poser encore des questions. D’une façon ou d’une autre, il avait simplement envie d’avoir le contrôle sur cette conversation alors qu’il n’avait le contrôle sur rien du tout, même pas sur sa propre vie au final.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Gregory Benson
▌ Messages : 86
Humeur :
[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Right_bar_bleue

En couple avec : Lisbeth Benson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Neutre
Avatar: Daniel Craig

[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Empty
Message#Sujet: Re: [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory)   [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Icon_minitimeDim 29 Nov - 10:13


Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer.
S

eth sembla hésiter un instant avant de lui répondre, comme s'il cherchait le bon intitulé à ses fonctions. Ce n'était peut-être qu'un détail, mais il était dans les habitudes de Gregory d'analyser les moindres détails, la moindre inflexion de voix, la moindre micro-expression. Il savait très bien que beaucoup de choses ne se disaient pas en mots, et si on se contentait d'écouter les discours sans lire entre les lignes, alors on ne parvenait jamais à rien. Certes, Seth n'avait pas demandé à être analysé, mais ce n'était pas le genre de choses qui arrêtaient Gregory. Le psychiatre, de manière générale, analysait les gens d'instinct, il ne le faisait pas exprès, c'était une sorte de déformation professionnelle. Encore que dans le cas de Seth, sa manière de l'analyser était très consciente. Il avait été son patient, c'était une chose que Gregory ne pouvait certainement pas oublier, tout comme il ne pouvait pas faire abstraction de l'état dans lequel il était en cet instant.

Un policier qui en dehors de ses heures de service faisait la tournée des bars, c'était presque un cas d'école. Le psychiatre afficha un sourire en coin quand Seth refusa qu'il en fasse la moindre déduction. Bien sûr qu'il en tirait ses conclusions, et Seth, qui n'avait jamais été un idiot (c'était une chose que GRegory avait déjà constaté à l'époque, Seth Beresford était un gamin intelligent), devait lui-même savoir ce qu'impliquait ses choix de carrière. C'était le b.a.-ba de la psychanalyse, il n'était pas nécessaire d'avoir fait de longues recherches ni d'avoir étudié longuement la question pour comprendre que c'était sans doute pour réparer les torts causés à sa génitrice, pour donner un exutoire à sa rage (mais certainement pas pour exprimer sa violence... les policiers ne sont jamais violents, voyons, ça se saurait). C'était au fond une décision très saine, et c'était sans doute le mieux qui pouvait arriver à Seth qui pouvait soit se déployer au service de la justice, soit agir à son encontre (bon, dans son cas, il avait choisi les deux voies à la fois, mais c'était une chose que Gregory était bien loin de deviner, bien sûr). EIl le laissait faire, il acceptait même de lui répondre, il avait bien l'intention de laisser durer cette discussion.

-Je rentre chez moi,
répondit Gregory loin d'être franchement étonné de la manière dont son interlocuteur essayait de lui retourner ses questions. Là encore, ça tenait de l'habitude. Beaucoup de ses patients agissaient de la sorte. Il n'est jamais simple d'accepter de se remettre en question, plus simple d'essayer de rejeter la faute sur les autres. Je reviens d'une conférence passionnante donnée, je crois que le sujet vous aurez passionné : il était question de déni et de mensonges inconscients.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 1034
Humeur :
[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Empty
Message#Sujet: Re: [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory)   [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Icon_minitimeDim 15 Aoû - 11:08

Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer.
En soit, ce que faisait Benson ne l’intéressait pas tant que cela. Et de toute façon, ce n’était pas comme s’il aurait pu faire quoi que ce soit si le Docteur avait eu la moindre chose à se reprocher. Il se contentait simplement de lui poser la question dans le but de ne pas le voir lui, lui poser des questions, pour qu’il ne cherche pas à l’analyser même s’il se doutait que ans tous les cas, il allait le faire. Au fond, le jeune homme savait bien qu’il y avait des choses à déduire du fait qu’il travaillait pour la « police », mais en même temps son interlocuteur ne savait rien. Comment pourrait-il savoir de toute façon ? L’homme n’était qu’un moldu qui pensait connaître le monde, alors qu’il ignorait une bonne partie de ce dernier. Donc, le docteur Benson rentrait chez lui, soit, ça lui faisait vraiment une belle jambe.

L’homme continua en affirma qu’il revenait d’une conférence forte intéressante. Seth avait évidemment l’intention de ne pas se préoccuper une seule seconde de ce qu’il lui disait, parce qu’en soit il n’en avait que faire. Mais l’homme avait apparemment l’intention de l’intéresser à la situation, puisqu’il lui parla du sujet de sa conférence en affirmant que cela pourrait grandement l’intéresser. Seth ne se retint pas de lever les yeux au ciel quand le psychologue lui affirma que le sujet de cette conférence était le déni et le mensonge inconscient. Évidemment, Seth comprenait parfaitement ce qu’il voulait dire en lui parlant de a. Il n’était même pas sûr en soit que l’homme avait réellement été à une conférence sur ce thème, il lui disait ça peut-être juste dans le but de lui faire passer un message. Qu’il comprenait parfaitement bien sûr.

« Vous ne vous montrez pas vraiment subtile Docteur Benson, vous en avez conscience ? » Il comprenait bien ce que l’homme cherchait à lui faire comprendre, le fait qu’il soit dans un déni. Mais ce n’était pas le cas, il avait conscience de ce qu’il faisait et en aucun cas il n’était dans le déni. Il avait abandonné la psychanalyse quand il était enfant, parce que ça ne lui avait rien apporté et il avait trouvé sa propre voix, sans avoir besoin de se confier à qui que ce soit et encore moins à un moldu en prime. « Je ne suis plus le gamin que j’étais avant, vous ne pouvez pas utiliser vos subterfuges de psy avec moi. »

Bon, il disait ça et il y croyait réellement, mais la vérité était tout autre. Même si maintenant, il voulait bien affirmer qu’il pouvait potentiellement avoir des problèmes, qu’il en avait un peu conscience, ça ne voulait pas dire qu’il aurait l’intention de se confier à quiconque. Et clairement, il n’était pas question pour lui de se laisser analyser par son interlocuteur.

« Je sais que vous devez vous dire que vous pouvez me psychanalyser, mais vous n’y parviendrez pas. »

Comment pourrait-il ? Il serait incapable de comprendre son monde.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Gregory Benson
▌ Messages : 86
Humeur :
[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Right_bar_bleue

En couple avec : Lisbeth Benson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Neutre
Avatar: Daniel Craig

[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Empty
Message#Sujet: Re: [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory)   [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Icon_minitimeDim 15 Aoû - 11:24


Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer.
G

regory se contenta d'afficher un fin sourire, pas déstabilisé pour un sou, quand Seth lui fit remarquer qu'il ne faisait pas particulièrement preuve de subtilité en cet instant. Non, en effet, et ce n'était pas son intention, au demeurant. Son but n'était pas de piéger ses interlocuteurs dans le but d'obtenir d'eux les réactions et les réponses qu'il attendait, loin de là. Parfois, "piéger" ses patients était la seule manière d'obtenir d'eux une honnêteté dont ils n'étaient autrement pas capable, mais quoi qu'il en soit, Gregory avait toujours préféré privilégier les conversations à coeur ouvert à n'importe quelle autre.

Certes, en l'occurrence, le jeune homme n'était pas son patient, il ne l'était plus depuis longtemps, mais, déformation professionnelle oblige, n'importe quelle conversation avait tendance à se changer en consultation quand il était de la partie. Et puisque Seth Beresford était un cas très particulier, très intéressant et particulièrement complexe, qu'il avait eu l'occasion de voir et de psychanalyser, il ne pouvait en rien le considérer et le traiter comme un patient lambda parmi tant d'autres, c'était absolument impossible pour lui.

-Je n'ai jamais utilisé le moindre subterfuge avec vous, je vous ai en revanche aidé à y voir plus clair dans vos propres subterfuges. Vous êtes plus doué que n'importe qui d'autre au moment de vous voiler la face. Ce qui est tout à fait compréhensible, au demeurant, au regard de votre situation et de votre vécu.


En effet, il se disait qu'il pouvait tout à fait psychanalyser son interlocuteur. Il se disait qu'il était à même de psychanalyser n'importe qui, en réalité. Parce qu'il était un bon psychiatre, oui, mais surtout parce qu'il avait amassé suffisamment de connaissances en matière de psychée humaine, d'inconscient, de ça, de Moi et de Surmoi, de refoulement et autres théories freudiennes (par lesquelles il jurait bien plus que par la Bible ou n'importe quelle religion de quelque sorte qu'elle soit).

Alors oui, il pouvait psychanalyser Seth comme il le pouvait avec n'importe qui, parce que personne ne pouvait se prétendre imperméable aux méthodes du genre. Même en en connaissant les rouages, d'ailleurs, on ne pouvait pas s'en protéger pour autant, notre esprit avait ses manières de nous révéler aux autres, et bien plus encore lorsque nous cherchons à nous défendre.

-Vos silences, votre attitude et le choix de vos mots m'en disent plus long sur vous que n'importe quels longs discours sur le divan de mon cabinet, alors si, Seth, je suis parfaitement à même de vous psychanalyser.


Et même s'il n'avait aucune raison de le faire, d'autant qu'il n'était pas payer pour cela, ça n'allait certainement pas l'empêcher d'agir de la sorte, loin s'en faut, ce serait mal lui ressembler.

-Et en dehors de votre travail, comment les choses se passent pour vous ? Vous êtes marié ? Fiancé ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Empty
Message#Sujet: Re: [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory)   [Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Flash-back] Des années de thérapies peuvent t'aider, ou t'enfoncer. (Gregory)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-