AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Bundle 6 Boosters EV05 Forces Temporelles : où ...
Voir le deal

Partagez | 
 

 Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
Archibald Ollivander
Archibald Ollivander
▌ Messages : 145
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noyer, plume de Phénix, 27,4 cm, flexible
Camp: Mal
Avatar: Finlay MacMillan

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeMer 1 Avr - 0:03

Enter The Garden Of Evil
ft. Tom Elvis Jedusor
Archibald avait commencé à fréquenter l’Allée des Embrumes environ un an auparavant. Enfin, « fréquenter » était peut-être un bien grand mot. Disons qu’il… s’y repérait. En tant que fabricant de baguettes, Archie avait accès à une quantité assez conséquente de ressources, c’était une réalité qui lui plaisait énormément. Néanmoins, depuis quelques temps, il se sentait limité. Il connaissait toutes les propriétés de tous les matériaux qu’il manipulait, et ça ne lui suffisait plus. Les mélanges, Archibald les connaissait ; ça ne lui permettait plus d’avancer.

Alors il avait décidé, un jour, de se lancer. Il avait pris une cape et avait fait le tour des boutiques de l’Allée des Embrumes. Enfin, à dire vrai, il n’en avait visité que deux : en sortant de la seconde, il avait transplané chez lui, tremblant d’anxiété. Pourtant, il était revenu quelques jours plus tard, plus équipé, plus préparé, mentalement surtout.

Petit à petit, Archibald avait repéré certains endroits qui pourraient potentiellement lui être utiles. Il avait même commencé à faire quelques achats – en très petites quantités, et avec toutes les précautions qu’il pouvait prendre. Il se savait novice dans cet endroit, il se savait en danger la plupart du temps – si pas tout le temps – et il se savait également dans le flou le plus total sur certain point.

Et pourtant, Archibald avait continué à venir et à acheter des… choses dans l’Allée des Embrumes. Notamment des livres. Mais Archie n’avançait pas, ou du moins pas assez à son goût. Alors, aujourd’hui, il avait décidé de revenir, de se renseigner s’il le fallait. Il se risquait à y aller franchement, mais si c’était ce qu’il fallait.

Sa capuche rabattue sur sa tête, Archie s’engouffra dans l’Allée. L’ombre s’abattit immédiatement tout autour de lui, mais il tressaillit à peine. Pas qu’il prenait réellement l’habitude, mais il commençait à s’y faire, depuis le temps qu’il se forçait à venir ici. Enfin, maintenant qu’il avait pris ses pettes habitudes, c’était plus simple. D’un pas rapide et relativement sûr, il avança dans l’Allée.

Aujourd’hui, son objectif, c’était Barjow et Beurk. Archibald s’était décidé depuis peu : il voulait connaître la magie noire. Pas pour se lancer dans une future carrière de Mage Noir comme certain. Il voulait juste ouvrir ses horizons. Archie ne condamnait pas la magie, et l’usage que les gens en faisaient lui était bien égal tant que cela n’impactait pas directement sa vie. Le fabricant de baguette n’était pas intéressé par la puissance, seulement par l’ouverture créatrice que cela présageait pour lui.

Arrivé devant la boutique, Archibald prit une profonde inspiration. Est-ce qu’il avait des doutes ? Oui, et ils étaient nombreux. Rien n’était sûr : Archie pouvait fuir à tout moment, et il ne se gênerait pas pour le faire. Le jeune homme n’était pas un brave, sa peau avant tout, c’était comme ça qu’il fonctionnait.

Archie entra. L’ambiance était lourde et glauque, comme dans le reste de l’Allée. Il regarda autour de lui : tout un tas d’objets s’étalait du sol au plafond, sur des étagères, dans des armoires entrouvertes, posés à même le sol pour les plus imposants. Une bibliothèque, à sa gauche, regorgeait d’une quantité incroyable de livres, tous plus épais les uns que les autres. Le jeune homme se retint d’aller y jeter un coup d’œil tout de suite.

- Bonjour, salua-t-il, usant d’un ton assuré qui ne reflétait pas vraiment son agitation intérieure.

Il jeta un coup d’œil au vendeur. Etrange… Il ne donnait pas la même impression que toutes les autres personnes qu’on pouvait croiser dans l’Allée des Embrumes. A vrai dire, il faisait tellement propre sur lui qu’il aurait davantage eu sa place au Ministère. Bizarrement, cela ne mettait pas vraiment le jeune fabricant de baguettes en confiance. Il préféra garder sa capuche pour l’instant, c’était bien plus prudent.

Lentement, Archie se dirigea vers les livres. Il regarda les titres. A vrai dire, il ne savait pas par quel bout commencer, mais il avait quelques pistes : magie du sang, magie élémentaire, altération magique… Tout ce qui touchait de près ou de loin au lien entre sorcier et magie l’intéressait, en fait, et ça représentait une part conséquente de la bibliographie sorcière, si pas son intégralité. C’était sûrement pour cette raison que le jeune homme était si perdu face à tout ce savoir qui s’étalait devant lui.

Pendant un long moment, Archibald resta là, à lire les tranches des livres, sans oser les toucher ni se tourner vers le vendeur qu’il sentait dans son dos. Finalement, il se rendit à l’évidence : il ne savait pas par quel bout commencer. Il allait falloir demander conseil. C’était risqué, dans une certaine mesure, mais il le fallait bien. Au pire, Archie déguerpirait plus vite que son ombre et ne remettrait plus jamais les pieds ici. Mais, après tout, il était un client, et le but de la boutique était de vendre, alors où était le problème ?

- Excusez-moi ? demanda alors le jeune fabricant, se tournant finalement vers le vendeur. Pourriez-vous me conseiller sur ces livres ? Je… me documente sur la relation entre le sorcier et la magie, plus particulièrement sur le lien entre sorcier et baguette et… je ne sais pas vraiment par quel ouvrage commencer.

Archibald serra les dents. Il ne voulait pas trop exposer son projet, il ne voulait pas trop parler, il ne voulait pas rester trop longtemps. Malheureusement, si il voulait repartir avec de quoi avancer dans son projet, il allait falloir en passer par là.

C’était inévitable.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12408
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeMer 1 Avr - 18:44


Enter the garden of Evil
S

on temps ici était presque achevé. Il serait parti plus tôt, après le "décès accidentel et malencontreux" d'Hepzibah Smith, mais les circonstances l'avaient retenu plus longtemps que prévu. Pour autant, il reconnaissait sans mal que sa place, ainsi que le lui signalaient tous ceux qui osaient le faire (et qui n'étaient ceci dit pas bien nombreux, puisqu'ils avaient compris, pour la plupart et pour leur propre bien, qu'il était préférable de ne faire aucune remarque sous couvert de conséquences parfois... disproportionnées), n'était pas ici. Mais il avait encore quelques affaires à régler avant son départ. Aussi pour l'heure se pliait-il à cet exercice.

Dans cette boutique sinistre de l'allée des embrumes demeurait le peu de l'image qu'il avait si longtemps entretenue auprès de ses camarades et de ses professers du temps de Poudlard. Il s'était satisfait de les duper, tous (ou presque), mais comme un serpent s'apprête à faire sa mue, cette identité collait encore à lui comme une seconde peau qu'il aborrait par mille aspects. Ici, encore, il se laissait appeler Tom et, civil, courtois, le tolérait, quand bien même ce nom n'était rien ni n'avait jamais été quoi que ce soit de ce qu'il était vraiment. Plus que quelques semaines à tirer, quelques mois tout au plus, le temps de mettre certaines affaires en ordre, et il s'en irait, servir les plus hauts desseins qui paveraient le chemin de sa gloire et de sa puissance.

Il travaillait seul depuis le matin. Herbert Beurk prenait de plus en plus de largesses avec lui à mesure que le temps passait. Si Tom lui avait explicitement fait comprendre qu'il s'acquitterait davantage du rôle de négociant que de celui de vendeur, l'homme avait semblé entendre qu'il serait absolument ravi de faire à la fois l'un et l'autre tandis que lui-même saisirait la moindre occasion de prendre quelque vacance prolongé en lui sacrifiant un salaire de misère. Soit. Qu'il profite de la posture d'autorité qu'il estimait pouvoir avoir sur lui tant qu'il était temps. Il s'en mordrait les doigts plus tard. En attendant, la fréquentation assidue de l'allée des embrumes n'était pas si inintéressante. Parmi tous ces rebuts de la société desquels il n'y avait rien à tirer de longue date, il pouvait se présenter parfois quelques cas plus intéressants, qui avaient plus de chances d'attirer votre attention.

Comme ce jeune homme qui venait de passer le seuil de la boutique, et qui, de toute évidence, n'était pas un habitué des lieux. Tom le salua comme il était convenu qu'il le fasse, tout en suivant du regard le nouvel arrivé, qui errait dans la boutique sans trop sembler savoir ce qu'il cherchait. Il se dirigea vers la large bibliothèque, qui offrait une sélection d'ouvrages que les libraires de Fleury & Botts rechigneraient à coup sûr à ajouter à leur rayon. Et finalement, il lui demanda conseil.

Tom quitta son comptoir et s'approcha du concerné. Son discours était décousu, et surtout, sa recherche semblait trop innocente pour les tranches obscures des ouvrages dont il lorgnait les titres.

-Si vous vous intéressez simplement à de la magie théorique, je doute fort que vous trouviez votre bonheur entre les pages de ces livres,
répondit Jedusor du ton amène qui, lui aussi, était un reliquat de tant d'années à devoir prétendre. Mais ce n'est pas ce que vous recherchez, n'est-ce pas ? Il marqua une légère pause. Il va vous falloir vous montrer plus précis.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Archibald Ollivander
Archibald Ollivander
▌ Messages : 145
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noyer, plume de Phénix, 27,4 cm, flexible
Camp: Mal
Avatar: Finlay MacMillan

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeSam 4 Avr - 1:40

Enter The Garden Of Evil
ft. Tom Jedusor
Au départ, Archie s’était juste posé quelques questions sur les baguettes. Et si on utilisait deux types de bois différents ? Et si on utilisait deux cœurs différents ? Quel était le véritable lien entre le sorcier et sa baguette ? Est-ce qu’on pouvait amplifier ce lien ? Pouvait-on faire des baguettes plus puissantes sans pour autant altérer la magie du sorcier ? Pouvait-on créer des amplificateurs au lieu de canalisateurs ? Beaucoup de questions et assez peu de réponses. Il avait mené ses recherches, mais les fabricants de baguettes magiques étaient peu nombreux, à vrai dire, et ils gardaient jalousement leur travaux, pour la plupart, ou ils les cryptaient tellement que les déchiffrer demandait un effort considérable.

Alors Archibald s’était lancé dans ses propres recherches pour répondre à ses propres questions. Tout l’intéressait, tout lui donnait envie d’aller plus loin. Et il était allé tellement loin qu’il avait fini par toucher du doigt une part de son art qu’il n’avait jusqu’alors que présupposé. Une part plus sombre, liée à des forces plus puissantes mais moins contrôlables. Et ça, ça avait beaucoup intéressé le jeune homme. Voilà pourquoi il était venu sur l’Allée des Embrumes, voilà pourquoi il avait décidé de se plonger dans la Magie Noire, même s’il ne se l’avouait pas de cette façon. Voilà surtout pourquoi, aujourd’hui, il se trouvait chez Barjow et Beurk, planté devant une étagère regorgeant de ce sombre savoir qu’il recherchait et qu’il craignait en même temps.

Archie n’était pas un brave, c’était un créateur. Il n’était pas là pour aller au front mais pour penser le monde. Or, il avait l’impression qu’une fois la barrière passée, ici, dans cette boutique, il serait directement projeté au-devant d’une scène sur laquelle il n’avait pas forcément envie de se produire. Néanmoins, ce qui l’intéressait, ici et maintenant, c’était le savoir qu’il pourrait tirer de tout ça, pas le rôle que ça lui donnerait. Tout ce à quoi il pensait, c’était aux potentielles avancées qu’il pourrait faire dans son art. Il ne pensait pas que le vendeur qui se trouvait derrière lui allait un jour devenir le plus grand Mage Noir de tous les temps et qu’en lui demandant conseil, il s’embarquait dans quelque chose de bien plus grand que lui.

C’est pourquoi il le fit.

Quand le jeune homme qui tenait la boutique s’avança vers lui, Archie le regarda réellement pour la première fois. Il était excessivement beau. Une beauté froide, glaciale même, avec un air affable soigneusement peint sur le visage. Mais on pouvait sentir la distance que cet individu mettait entre lui et le monde, comme s’il planait au-dessus de la réalité, dans quelque chose qui dépassait tous les autres. Archibald le fixa longuement depuis l’ombre de sa capuche. Il était fasciné.

Il le fut d’autant plus quand le vendeur commença à parler. Sa voix était à l’image de ses apparences, et ses paroles le mirent mal à l’aise. Archie ne dit rien pendant un moment. Il n’avait pas envie de confier à un inconnu les recherches qu’il faisait, pas même un petit peu. Il conservait jalousement tout ce qu’il faisait, n’en montrant que le strict nécessaire à des gens qui pouvaient l’aider, comme Norbert Dragonneau. A cet instant, il se demandait si c’était réellement judicieux de parler franchement avec cette personne. Il fallait se méfier ici. Ce n’était pas le même monde que celui de la boutique. Ici, ses paroles pouvaient lui coûter très cher.

Et pourtant… Pourtant, il avait besoin de savoir. Besoin d’aller plus loin, de poursuivre ce qu’il avait commencé, même si cela impliquait de mettre le nez dans des savoirs obscurs. Archibald ne condamnait pas la magie : il y avait juste des sorciers qui en faisait de mauvais usages, et, là encore, ça ne le concernait pas.

Pendant un moment, Archibald resta silencieux, observant les livres. Puis il prit la parole.

- Non, en effet. Je ne recherche pas de théorie.

Il hésita un instant de plus, puis céda.

- Je fabrique des baguettes. Je crois pouvoir dire que je sais tout ce qu’il y a à savoir à leur sujet. Mais je sais aussi qu’il y a plus à explorer et, si je veux pouvoir aller au bout de cet art, je ne dois m’imposer aucune limite. Je cherche à créer de nouveaux horizons, d’où mes recherches sur le lien entre sorcier et baguette.

Archie inspira profondément. Il devait le faire. Il devait avancer, coûte que coûte. Il avait réussi à passer un contrat avec Gringotts. Il avait réussi à obtenir un entretient avec Norbert Dragonneau. Ce n’était qu’une étape de plus à passer, une case à cocher dans la liste qui le mènerait au succès. Certes, le cap était plus difficile à passer, les enjeux n’étaient pas les mêmes. Et pourtant, il fallait bien faire le pas. Se lancer serait sûrement le plus compliqué. Pour la suite… Eh bien, toute magie pouvait s’apprendre, avec plus ou moins de temps.

- Je pense que j’aurais besoin de documentation sur la magie du sang. Je me demande si l’ajout de ce liquide dans la composition ne mènerait pas à un lien plus particulier, plus puissant… Je me questionne aussi sur la magie élémentaire. Dure à contrôler, de ce que j’ai pu lire, mais diablement efficace pour influencer les matières organiques, qui sont la base des baguettes…

Archie cessa de parler. Il en disait trop, beaucoup trop. Il ne savait pas qui il avait en face de lui. Et si il parlait à quelqu’un de ses intérêts ? Si ça lui attirait des ennuis ? Un instant, Archibald eut envie de faire demi-tour, de quitter la boutique et de ne plus jamais y remettre les pieds. Au lieu de ça, il reprit la parole.

- Mais je suppose qu’avant d’aborder tout cela, il faut commencer par les bases, comme dans tout enseignement. Je ne cherche pas à m’approprier ce savoir pour un usage personnel. Je veux juste comprendre et la compréhension ne passe-t-elle pas par l’apprentissage ?

Il essayait de se justifier, c’était évident. Mais tant pis. Il ne pouvait plus réellement reculer, au fond, c’était comme ça. Archie était venu ici pour une raison : s’il était parti, il serait revenu, c’était sûr et certain. Et il aurait recommencé le même manège tant qu’il n’aurait pas eu ce qu’il voulait. Après tout, il était un artiste, et son art était toute sa vie : vendre son âme n’était pas si cher payé.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12408
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeSam 4 Avr - 9:17


Enter the garden of Evil
D

ifficile de savoir d'office si son interlocuteur daignerait se montrer plus transparent sur ses intentions ou s'il se déroberait à ses questions et ses suggestions, drapé dans une honte et un malaise qui l'empêcheraient d'aller au bout de ses recherches. Ce garçon, pour l'heure, ne représentait rien pour Jedusor, et s'il avait dû choisir de s'enfoncer dans ses mensonges afin de ne pas admettre la nature réelle de ses intentions, le mage noir autoproclamé n'aurait certainement pas insisté.

Mais non, le client (roi seulement dans l'imaginaire des plus naïfs) reprit la parole et lui concéda une réponse beaucoup plus précise, et par la même beaucoup plus intéressante. Il fabriquait des baguettes ? Vraiment ? C'était une information à prendre avec des pincettes, bien sûr, car si le jeune homme pouvait bien se contenter seulement de trafiquer bêtement quelques bouts de bois dans l'espoir d'un résultat, sur son temps libre,ce qui ne serait pas digne de son intérêt. Mais s'il était un fabricant plus légitime... tout à coup, l'intérêt que Jedusor voulait bien consentir à lui prêter allait augmentant.

Il semblait donc caresser l'objectif de repousser les limites de ce qu'il affirmait être son art. Voilà qu'en plus d'un métier intéressant, le jeune homme révélait un caractère dans lequel Tom lui-même était capable de se reconnaître (dans une moindre mesure tout de même, car évidemment, personne ne pouvait se prétendre son égal sans se tromper dans les plus grandes largeurs). Une volonté de repousser les limites établies de la magie, le désir d'accéder à une puissance supérieure, inégalée...

-Je peux vous recommander quelques ouvrages,
reconnut Jedusor, qui conservait ce ton professionnel et commerçant qu'il cesserait très vite d'adopter avec son interlocuteur si ce qu'il entrevoyait de lui devait se confirmer. Mais il n'avait pas vraiment de doutes. La magie de sang, la magie élémentaire... Tout ça n'avait rien d'anodin. Les doigts fin du mage noir coururent sur plusieurs tranches d'ouvrages plus ou moins abîmés (les livres qu'ils vendaient ici étaient rarement de toute première fraîcheur) et en sélectionna quelques-uns. Pour autant, dit-il en tendant les ouvrages en question à Archibald, une approche livresque parfairera certainement votre érudition mais pourra difficilement vous servir d'un point de vue plus... concret. Il marqua une pause, adressa à son interlocuteur un regard appuyé. Quand on choisit de s'initier à la magie noire, peu importe le but que l'on poursuit, l'on consent à sacrifier une part de soi-même. Vous en avez bien conscience, n'est-ce pas ?

Ce qui l'interrogeait, maintenant, ce n'était pas seulement les compétences et les ambitions de son interlocuteur, c'était de savoir jusqu'où ce dernier pourrait bien être capable d'aller pour assouvir sa soif de progrès. Elle en dirait long sur ce qu'il pouvait y avoir d'éventuellement exploitable chez ce jeune homme.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Archibald Ollivander
Archibald Ollivander
▌ Messages : 145
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noyer, plume de Phénix, 27,4 cm, flexible
Camp: Mal
Avatar: Finlay MacMillan

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeDim 12 Avr - 18:37

Enter The Garden Of Evil
ft. Tom Jedusor
Archibald n’était pas un mage noir en herbe. Il n’avait pas de mauvaises intentions, bien au contraire. Ce qu’il voulait, c’était développer son art, faire en sorte que les baguettes deviennent encore plus importantes dans la société sorcière. Plus que ça, il voulait devenir un prodige dans ce domaine. Archibald voulait être reconnu. En appliquant un peu de psychologie de comptoir, il était facile de dire que le jeune homme faisait ça en partie pour exister aux yeux d’un père qui ne l’avait jamais considéré, pour qu’Harry Ollivander voit enfin que son fils n’était pas qu’une tâche sur le tableau de sa vie jusqu’alors parfaite.

Mais malgré ces petits écarts psychologiques, Archibald n’était pas quelqu’un de mauvais et la magie noire n’était pas pour lui un moyen d’assouvir une quelconque vengeance personnelle ou quoi que ce soit. C’était un outil, comme l’était celui dont il se servait pour tailler ses baguettes. Un outil bien plus dangereux et instable, certes, mais un outil quand même. Il lui fallait juste apprendre à s’en servir. C’était bien dans cette optique qu’il était venu dans l’Allée des Embrumes.

Pour autant, Archibald avait-il conscience qu’il s’apprêtait à s’engager dans une branche de la magie plus sombre que tout ce qu’il avait pu envisager ? Pas réellement. Il ne mesurait pas encore bien les risques qu’il se pensait prêt à prendre et, dans l’état actuel des choses, il n’était pas près de s’en rendre compte. C’était sûrement ce qui faisait de lui une victime de choix sur cette allée : il pensait savoir, alors qu’il n’en était rien.

C’était pour ça qu’il était dans cette boutique, pour ça qu’il avait décidé de reprendre la parole et d’approfondir ses explications, alors qu’il aurait mieux valu se taire. Mais voilà : Archie ne savait pas à qui il avait à faire et il ne s’en rendrait sûrement pas compte avant un bon moment, aveuglé qu’il était par son ambition. Il n’était, ici, qu’un moucheron prit dans la toile d’une tarentule.

Attentif, Archibald écouta le vendeur, sans dire un mot. Il regarda l’homme sélectionner quelques bouquins, avec une grande précision. Il avait l’air de s’y connaître… En même temps, travailler dans ce genre d’endroit devait demander un certain bagage, comme l’exigeait le fait de travailler dans une boutique de baguette. C’étaient des activités qui demandaient d’être un spécialiste, alors cet homme intéressait soudainement beaucoup Archie. Il l’intéressa d’autant plus quand il parla de concret. Qu’est-ce qui était plus concret que le bois des baguettes pour un sorcier ? Ce vendeur savait le prendre par les sentiments.

Un instant, Archibald resta silencieux. C’était là, c’était maintenant. Le pas à faire n’était qu’à quelques secondes de réflexion du jeune homme. La Magie Noire était effrayante, il fallait se l’avouer. Mais Archibald était naïvement persuadé que c’était l’usage qu’on en faisait qui était mauvais. Et si on mélangeait de la Magie Noire à une Magie Blanche, comme on pouvait en trouver dans les crins de licorne ?

Un frisson d’excitation parcourut Archibald et, lentement, il découvrit son visage. Révéler franchement son identité, c’était pour lui entrer dans ce monde qu’il n’avait jusque là fait qu’effleurer. Il fixa le vendeur droit dans les yeux, une certaine volonté brillant au fond de ses pupilles.

- Pour un Ollivander, les baguettes représentent tout : son travail, son objectif, sa vie… Mais ce n’est pas encore assez. J’ai envie d’aller plus loin, peu importe ce que cela signifie. Si je dois sacrifier une part de moi… Je suppose qu’on peut considérer que c’est une sorte d’échange équivalent : perdre pour obtenir en retour.

Il se tut un instant, regardant les livres qu’il tenait maintenant entre ses mains. Il hocha la tête.

- Oui, si c’est ce qu’il faut, eh bien ce sera le prix à payer. Je sacrifie ma vie à mon travail, Monsieur, alors je peux aussi y sacrifier mon âme. Au point où j’en suis, il faut en passer par là, sinon je n'atteindrai jamais mes objectifs. Je ne veux pas me limiter à la magie traditionnelle, aussi expérimentale soit-elle, ce serait passer à côté de trop de choses, de trop de possibilités. Alors il n'y a pas de temps à perdre, j'ai beaucoup de travail qui m'attend.

Les mains d’Archie tremblaient légèrement, il fallait l’avouer. Il avait l’impression tenace de faire une bêtise, il fallait l’avouer, mais tant pis pour tant pis, il fallait foncer. Ce n’était pas en traînant les pieds qu’il allait arriver à quoi que ce soit. Certes, sa décision était radicale, mais il fallait bien en passer par là pour atteindre ses objectifs. S’il ne se plongeait pas dans la Magie Noire, il ne pourrait jamais explorer toutes les branches de savoir propres aux baguettes.

Alors il allait y plonger, coûte que coûte.

- Je vais donc vous prendre ces livres, si vous me les conseillez. Mais c’est vrai que j’ai besoin de concret, ajouta-t-il en glissant un regard au vendeur. Pourriez-vous m’aider avec ça aussi ?

Pactiser avec le diable ne lui aurait pas fait autant d’effet.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12408
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeDim 12 Avr - 21:30


Enter the garden of Evil
L

e jeune homme découvrit son visage. Il n'aurait pas suffi de cela pour que Tom le reconnaisse, quand bien même son faciès lui paraissait vaguement familier, de ceux qu'il avait peut-être un jour croisés au détour d'une rue sans vraiment s'en soucier. Mais le geste, lui, était évocateur. Il abaissait ses barrières, il se dévoilait, au sens propre comme au figuré, marque de confiance qu'il avait grand tort de lui accorder mais que le mage noir allait s'approprier avec la plus grande délectation. Délectation qui se fit plus grande encore quand le seigneur des ténèbres autoproclamé reconnut l'illustre nom de son interlocuteur.

Le jeune homme était un Ollivander. Pas n'importe quel fabricant de baguette qui revendrait quelques bâtons vaguement efficaces à la sauvette, non, un sorcier talentueux, issu d'une famille d'artisans renommés. Autant dire une recrue prise dans ses filets, qu'il ne tenait pas à voir lui échapper. L'avoir sous sa coupe pourrait lui apporter un conséquent panel d'opportunités qu'il serait particulièrement sot de laisser lui échapper. Et Tom Jedusor n'était pas un sot.

Le jeune homme partageait son envie d'aller plus loin, de dépasser ses acquis, une motivation, une soif de progrès et de réussite qui pourraient en effet le conduire loin. Mais dans des extrêmes qu'il n'imaginait pas encore. Le jeune homme semblait prêt à tout pour parvenir à ses fins, et c'était précisément cette personnalité que le mage noir avait l'intention d'exploiter chez son interlocuteur. Il pouvait lui offrir tout ce qu'il souhaitait. Il pouvait même en offrir davantage. Il fallait simplement que le jeune Ollivander accepte d'en payer le prix. Et il semblait prêt. De sacrifices en sacrifices, il paverait le chemin d'une destinée plus glorieuse, et par conséquent plus dangereuse, que tout ce qu'il avait bien pu imaginer jusqu'alors.

Jedusor fit mine de réfléchir quand son jeune interlocuteur lui demanda s'il pouvait l'aider à atteindre des objectifs plus concrets. C'était une requête qu'il avait voulu l'entendre formuler, car il n'était pas question pour lui de laisser une cible si intéressante lui échapper. Il était convaincu qu'il serait parvenu à le convaincre aisément, mais il n'avait rien à faire. Il pourrait blâmer la facilité de la situation, mais il l'appréciait, bien au contraire, à sa juste valeur. Bientôt, Archibald Ollivander ne jurerait plus que par son enseignement et lui mangerait dans la main. Il ne fit donc que prétendre réfléchir, mais sa réponse était évidemment toute trouvée, elle était limpide, dès l'instant où l'héritier de Serpentard avait compris à qui il avait affaire.

-Ce doit être envisageable
, répondit-il dans un hochement de tête. A plusieurs conditions. Il marqua une légère pause. Tout d'abord, je veux m'assurer votre entière discrétion. Pour vous comme pour moi, je pense préférable que cet arrangement ne s'ébruite pas. Ensuite, je veux m'assurer que vous n'emploierez pas le savoir que j'accepterais de vous communiquer à des fins qui n'auraient pas mon approbation. Il marqua une légère pause. Si nous somme bien d'accord, je pourrai vous mener plus loin que vous n'auriez jamais pu seulement l'imaginer. Il marqua une nouvelle pause, tendit sa main au jeune fabricant de baguette. Tom Jedusor.

Pour le moment, mieux valait lui donner simplement son nom de vendeur, qu'importe s'il l'exécrait.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Archibald Ollivander
Archibald Ollivander
▌ Messages : 145
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noyer, plume de Phénix, 27,4 cm, flexible
Camp: Mal
Avatar: Finlay MacMillan

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeJeu 23 Avr - 22:54

Enter The Garden Of Evil
ft. Tom Jedusor
Son interlocuteur avait une étrange personnalité. Archibald ne parvenait pas à le cerner. Il semblait calme, posé, courtois… Un très beau garçon avec de belles manières. Mais il avait une sorte d’aura que le jeune homme ne parvenait pas à définir. En le regardant de plus près, Archibald se dit qu’il aurait bien aimé pouvoir jeter un coup d’œil à sa baguette. On pouvait en apprendre beaucoup sur quelqu’un rien qu’en examinant le bois et le cœur, mais la forme et la rigidité en révélaient aussi beaucoup. Et face à des personnalités complexes, connaître la baguette permettait d’accéder à l’intimité du sorcier, à ce qu’il était vraiment. Du moins, c’était le cas pour les initiés. Être un fabricant de baguettes, ce n’était pas juste du bois et quelques ingrédients par-ci par-là. C’était aussi cerner des personnalités et s’adapter à toutes personnes. Mais parfois, avec des personnes comme ce vendeur, par exemple, taper juste pouvait s’avérer compliqué.

Mais pour l’instant, ce n’était pas le plus important. Ce qui comptait, là, maintenant, c’étaient les choix qu’allait faire Archibald et ceux qu’il avait déjà fait. Il venait d’accepter de plonger au cœur de la magie la plus crainte des sorciers, il n’était plus à ça près. Mais il fallait qu’il garde la tête froide. Certes, il avait une certaine folie des grandeurs, cependant, il ne pouvait pas non plus se permettre de faire n’importe quoi. C’était à manipuler avec précaution.

Tout comme un potentiel « partenariat » avec ce vendeur était à prendre avec des pincettes. Archibald ne le connaissait pas, et cette drôle de sensation qu’il créait en lui ne le poussait pas à lui faire immédiatement confiance. Le contexte non plus, à vrai dire. En fait, rien n’était fait pour mettre Archibald en confiance, et pourtant il était en train de pactiser avec ce jeune homme, comme si de rien n’était. Ça le stressait, il devait bien l’avouer, mais s’il ne tentait rien, il n’obtiendrait jamais rien non plus.

Avec une certaine appréhension, Archibald attendit le verdict du vendeur. Après quelques instants de réflexion, il répondit par l’affirmative – ou, du moins, un début d’affirmative. L’excitation prit alors le pas sur la crainte et l’inquiétude et Archibald laissa un très léger sourire étirer ses lèvres. Mais il ne fallait pas se réjouir trop vite car, après tout, il ne savait pas ce dont était capable cet inconnu.

- Bien sûr, je tiens également à ce que cela ne se sache pas. Beaucoup craignent cette magie, je ne voudrais pas que cela ait un impact sur la boutique ou quoi que ce soit d’autre.

Archibald buta néanmoins sur la seconde condition. « Des fins qu’il n’approuverait pas » ? A quel point cette personne pensait s’investir dans les affaires d’Archibald ? Pour le jeune fabricant, les choses n’étaient pas censées aller trop loin. Mais après tout, peut-être interprétait-il mal les paroles du vendeur ?

- Qu’entendez-vous par « des fins qui n’auraient pas votre approbation » ? Je ne compte utiliser cette magie que dans le cadre de mes recherches, pour rien d’autre, alors je vois mal quelles… limites pourraient être posées. Je ne compte pas utiliser cela pour mon intérêt personnel, seulement pour la science.

Les dernières paroles attisèrent l’intérêt du jeune homme. Il fallait l’avouer, cet homme avait un charisme certain et il savait fasciner les gens. L’imagination d’Archibald commençait à s’emballer : il imaginait déjà toutes les directions qu’il pourrait explorer en maîtrisant une telle source de magie, à tout ce qu’il pourrait être le premier à découvrir. Ce Tom Jedusor lui faisait miroiter des choses qui l’intéressait énormément et, plus la discussion avançait, plus les choses devenaient intéressantes. Archie tendit la main à son tour.

- Archibald Ollivander, ravi de vous rencontrer.

Pour l’instant, en tout cas. A voir si la suite répondrait aux attentes de chacun.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12408
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeVen 24 Avr - 18:46


Enter the garden of Evil
L

e jeune homme lui donna l'assurance de sa discrétion la plus totale. Le mage noir n'en était pas surpris le moins du monde, il se doutait que ce ne serait pas réellement un problème. De toute évidence, le jeune homme n'était pas familier de ce genre d'endroit ni de ce genre de pratiques, il devait avoir une vie bien rangée à préserver à tout prix, et c'était une excellente chose. Encore qu'un esprit trop impressionnable pourrait également poser problème, en réalité. Mais les esprits impressionnables n'étaient pas les plus difficiles à mater, et l'Héritier de Serpentard en avait vu d'autres. Dans tous les cas, à présent que ce point était bel et bien avancé, Archibald, sans même le savoir, s'engageait sur une voie de laquelle l'on ne revenait pas... ou bien rarement entier.

Bien sûr, le fabricant de baguettes avait tiqué quand Tom avait évoqué le droit de regard qu'il voulait avoir sur son travail. Il finirait par comprendre, pas tout de suite, l'ampleur de ce qu'il avançait là. Ce n'était pas en cet instant Tom Jedusor qui se mettait au service d'Archibald Ollivander afin de lui permettre d'accéder à une forme de magie jusqu'alors uniquement appréhendée, c'était Archibald Ollivander qui se mettait à son service, en s'imaginant peut-être en tirer une contrepartie profitable, qui en réalité resterait toute relative.

Le jeune homme était donc un Ollivander, la famille de fabricants de baguettes la plus prestigieuse de toute la Grande-Bretagne. Autant dire qu'il avait touché le gros lot. Il aurait tout à fait pu tomber sur un charlatan quelconque, au mieux un petit artisan aux prétentions trop grandes pour lui. Mais non, il était tombé sur un expert en la matière... Et bien évidemment, cela arrangeait très largement ses affaires. Il fallait bien sûr éviter que le prestige lié à son nom finisse par avoir de fâcheuses répercussions sur son propre ouvrage, mais il en doutait fort. Cette conversation était l'amorce d'une "collaboration" (en apparence du moins) on ne peut plus fructueuse.

-Le plaisir est partagé,
répondit-il très naturellement après qu'Archibald se fût présenté à son tour. J'ai bien évidemment beaucoup entendu parler de votre famille. Et comme beaucoup d'autres, ma baguette vient de votre boutique, dit-il sur le ton d'une conversation agréable et presque anodine... que leur discussion n'était pourtant pas le moins du monde. Je crois dans vos intentions, et j'ai la faiblesse de vous croire sur parole quand vous m'assurez que vous n'exploiterez pas le savoir que je compte vous inculquer autrement qu'au nom de la science. Mais la magie noire peut pervertir les âmes les plus intègres et les intentions les plus nobles. Aussi, j'estime que vous mettre en garde est la moindre des précautions. Il marqua une pause avant de reprendre. Bien sûr, vous vous en doutez... je mes conseils ne seront pas gratuits.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Archibald Ollivander
Archibald Ollivander
▌ Messages : 145
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noyer, plume de Phénix, 27,4 cm, flexible
Camp: Mal
Avatar: Finlay MacMillan

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeMar 28 Avr - 0:25

Enter The Garden Of Evil
ft. Tom Jedusor
Archibald ne pouvait nier le malaise qui lui serrait la poitrine depuis qu’il était entré dans la boutique et qui avait augmenté quand il avait commencé à parler avec Tom Jedusor. Il savait qu’il se lançait dans quelque chose de… mauvais, voire de malsain. Mais il ne voulait pas reculer, il ne voulait pas céder juste pour un mauvais pressentiment, car sinon, Archie n’avancerait jamais dans ses recherches et ça, il ne pouvait pas se le permettre. Pas que quiconque lui imposait quoi que ce soit par rapport à cela, mais Archibald se mettait lui-même une certaine pression. Il ne faisait pas souvent appel à son nom, mais dans ce cas-là, il ne s’en privait pas : il était le dernier descendant des Ollivander, il se devait de perpétuer le talent de cette famille pour la création de baguettes, peu importe ce que cela pouvait coûter.

Mais pour se faire, il était conscient qu’il devrait développer une partie de ses recherches dans l’ombre. Il lui faudrait bientôt inventer un code pour crypter ses notes afin qu’elles ne soient pas accessibles à n’importe qui, et ce serait d’autant plus nécessaire lorsqu’il se serait initié plus amplement à la magie noire. Archibald devrait prendre de sérieuses précaution pour éviter tout débordement et Tom semblait parfaitement comprendre ce point-là de la négociation. De toute évidence, lui aussi ne souhaitait pas de débordements intempestifs.

Les présentations faites, les premières règles posées, la discussion se poursuivit. Bien évidemment, si le visage d’Archibald ne disait pas grand-chose, son nom, en revanche, se devait de susciter une réaction, un souvenir, quelque chose. Les Ollivander avaient fait de tellement d’enfants des sorciers en voie de devenir accomplis… Certes, la plupart des clients ne passaient dans la boutique qu’une fois dans leur vie, voire deux ou trois à tout casser, mais personne ne pouvait oublier le nom de ceux qui avaient fait d’eux des êtres magiques.

- Vos mises en garde ne tombent pas dans l’oreille d’un sourd, soyez-en sûr, affirma Archibald. Je sais que je vais devoir redoubler de précaution, désormais. J’essaierai… d’être aussi prudent que me le permet la situation.

Il fit un maigre sourire à son désormais partenaire de crime, n’attendant aucune réaction en retour – sans savoir pourquoi, il n’imaginait pas une seconde cet homme sourire. Puis vint le sujet du paiement. Bien sûr, on ne formait pas un parfait inconnu à la magie noire sans s’assurer une compensation en retour, une sorte d’assurance. C’était le principe de base d’un marché : faire un échange équivalent. Donner pour recevoir.

- Dites-moi votre prix, nous pourrons négocier. Je n’ai pas de problème d’argent, mais je ne peux me permettre de trop grosses dépenses, je préfère vous prévenir immédiatement, cela nous évitera de conjecturer inutilement. Mais je suis prêt à faire des efforts sur ce plan-là également.

Archibald ne voulait pas encore l’annoncer clairement, mais il se réservait le droit de se retirer à n’importe quel moment. Après tout, il ne connaissait pas le niveau de ce Tom Jedusor. Il pouvait très bien n’être qu’un vulgaire parvenu qui espérait profiter de la naïveté de ce qu’il considérait comme un pigeon. Si seulement Archibald avait su… Il était totalement dans le faux et, en vérité, il était bel et bien cette proie facile qu’il imaginait. Il se jetait dans la gueule du loup sans même le remarquer. S’il avait su lire un peu mieux entre les lignes, si la soif de connaissance ne l’avait pas aveuglé, peut-être qu’il aurait pu se rendre compte, peut-être qu’il aurait encore pu faire demi-tour.

Mais comment faire marche arrière maintenant ? Etait-il encore seulement possible de le faire ? Rien n’était moins sûr. Archibald était devenu une sorte d’élu malgré lui, sa destiné se liait à celle du prochain plus grand mage noir de ce monde, et il n’en était même pas conscient.

- Vous êtes sûr de pouvoir me former ? finit-il par demander. Je n’ai pas d’impératif, mais je ne veux pas perdre mon temps, si vous voyez ce que je veux dire…

C’était la fourmis qui essayait de négocier avec la botte.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12408
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeMar 28 Avr - 19:11


Enter the garden of Evil
T

om se contenta de hocher la tête, approbateur, quand Archibald reconnut qu'il allait devoir à présent redoubler d'attention et de vigilance dorénavant, ce qui était entièrement vrai. Ses avertissements étaient au-delà de nécessaires, ils deviendraient une question de vie ou de mort pour le jeune fabricant de baguettes s'il devait décider de revenir sur leur collaboration, s'il devait prendre la décision de trahir non pas la confiance qu'il plaçait en lui (la confiance n'avait pas lieu d'être en ces circonstances), mais du moins le vœu de discrétion auquel il s'engageait à l'heure actuelle.

Quand il fut question de la rémunération que Tom exigeait en retour de son enseignement, Archibald lui assura qu'ils pourraient négocier en fonction de son prix. Comme si le terme de négociation avait lieu d'être quand on traitait avec lui. Tout était à prendre ou à laisser. Et quand on laissait, eh bien... le risque était grand, la sentence irrévocable. Le jeune homme assura qu'il ne pouvait pas se permettre de trop grosses dépenses. Bien évidemment, il devait s'imaginer que Tom attendait de lui quelque fortune en pièces sonnantes et trébuchantes. Mais l'argent ne l'intéressait pas. Il n'avait jamais été intéressé par aucun bien matériel, ou presque. Ce qu'il convoitait n'était pas d'or. C'était au-delà, intangible et séduisant. L'immortalité et le pouvoir, c'était sa fortune à lui, et cela valait tout l'or des coffres de Gringotts.

-J'en suis absolument certain
, répondit posément Jedusor quand le jeune homme lui fit l'affront de remettre en question ses compétences. Bien sûr, il n'avait aucun moyen d'imaginer l'ampleur de ses compétences à l'heure actuelle, mais le sous-estimer n'en était pas moins l'erreur la plus terrible que l'on pusse faire, et si ce semblait être le cas pour le moment, ça ne le resterait pas longtemps. C'était impossible. Je n'aime pas perdre mon temps non plus. Je ne vous offrirai rien de mon attention si je ne vous estimais pas digne d'elle, en contrepartie, j'exigerais une déférence à la mesure de mon enseignement. Je ne tolère pas que l'on me manque de respect. Ces derniers mots étaient prononcés avec toute la neutralité du monde, pourtant, la menace n'en était pas moins évidente. Votre argent ne m'intéresse pas, ajouta-t-il d'un ton détaché. Ce que j'attends de vous, vous ne devriez avoir aucun mal à me l'accorder, c'est après tout votre domaine de compétence. Il marqua une pause. Je veux que vous façonniez pour moi la baguette la plus puissante qui ait jamais existé.

Rien que ça, c'était sans doute beaucoup demander au jeune fabricant de baguettes, mais son savoir transmis de générations en générations conjugué aux compétences de Jedusor en matière de magie noire, rendait la chose au-delà d'envisageable.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Archibald Ollivander
Archibald Ollivander
▌ Messages : 145
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noyer, plume de Phénix, 27,4 cm, flexible
Camp: Mal
Avatar: Finlay MacMillan

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeJeu 7 Mai - 21:47

Enter The Garden Of Evil
ft. Tom Jedusor
Archibald venait de décider qu’il n’avait pas confiance en Tom Jedusor. Son comportement, son regard, cette… aura qu’il dégageait… Tout cela s’assombrissait au fur et à mesure de la conversation. C’était du moins l’impression d’Archibald. Petit à petit, il avait l’impression que les ténèbres de la boutique se refermaient sur lui, comme un piège savamment orchestré. Son inquiétude du départ devenait une anxiété grandissante qu’il tentait de contrôler au maximum. Il n’était pas du genre à contenir parfaitement ses émotions, mais il avait appris, notamment auprès de son père, à ne rien laisser paraître quand la situation l’exigeait. Le jeune fabricant tentait de conserver une attitude neutre, espérant que ce qui se laisserait percevoir de sa peur grandissante serait suffisamment ténu pour passer pour du malaise, et rien d’autre.

En discutant du prix, les doutes d’Archibald s’accentuèrent. Plus le jeune homme parlait, plus il se disait qu’il faisait fausse route, qu’il ne tapait pas dans le mil. En face, son interlocuteur ne réagissait pas. Il semblait juste le laisser parler, le laisser terminer. Archibald n’était pas dupe – du moins pas totalement – et il avait bien compris qu’il ne dirigeait pas cette conversation. Il n’était que le client, celui d’un pacte qui se tissait au fur et à mesure.

Et, malheureusement pour lui, Archibald avait vu juste dans son erreur. Tom Jedusor prit son temps, le temps de lui assurer que, oui, il était bel et bien capable de l’initier à la Magie Noire. Une pointe d’irritation pointait dans ses mots, à défaut de pointer dans ses intonations. Bien, cet homme ne semblait apprécier qu’on remette en question ses capacités. C’était le seul point qu’Archibald leur trouvait en commun, pour le moment, et ce n’était pas forcément rassurant.

Finalement, l’annonce du prix. Le vrai, celui qu’il visait depuis le début. Archibald ne put s’en empêcher : il se tendit brusquement, son cœur se mettant à battre plus fort dans sa poitrine, une sueur froide naissant entre ses omoplates. « La baguette la plus puissante qui ait jamais existé ». Archie comprit, à ce moment-là, qu’il avait à faire à quelqu’un – ou quelque chose – qui le dépassait totalement. Il avait mis le doigt dans un engrenage qui commençait à s’actionner. Peut-être même était-ce déjà trop tard, peut-être que la machine était déjà en branle.

Vite, trouver quelque chose à dire, gagner du temps.

- Une baguette… Je… C’est…

Archibald prit une profonde inspiration, serra les dents, se reprit.

- C’est effectivement mon domaine. Votre baguette vient de notre boutique, n’est-ce pas ? demanda-t-il doucement, ses mains cachées sous sa cape pour masquer leur tremblement. Vous avez donc déjà dû entendre mon oncle dire ceci : c’est la baguette qui choisit le sorcier. Fabriquer une baguette pour une personne en particulier… ça se faisait beaucoup au Moyen-Age, mais cela a toujours été un échec…

La voix d’Archibald mourut dans sa gorge. Cela avait toujours été un échec… jusqu’à aujourd’hui. Et si… Et si c’était finalement possible ? Et si Archibald parvenait à trouver le moyen de créer des baguettes qui s’adapteraient à des sorciers précis, et non pas à un inconnu dans la masse ? Cela modifierait fondamentalement l’industrie même des baguettes…

Un goût amer emplit la bouche du jeune fabricant. Il voulait révolutionner les baguettes, oui, mais ce qu’il trouvait beau dans sa professions, c’était justement de ne pas savoir qui serait le porteur de ses œuvres. Il aimait juste se dire qu’il créait des sorciers à travers le monde, que, grâce à lui, des enfants, des adultes pouvaient exercer leurs pleins pouvoirs. Qu’y avait-il de beau à créer une baguette spécialement pour quelqu’un ? Et pourquoi la plus puissante… ?

Archibald ne savait plus… Il regarda les livres entre ses mains, resta là, sans rien dire. Que faire ? Il ne voulait pas refuser ce savoir qui lui tendait les bras, mais accéder à cette demande… Cela entrait en conflit avec bien plus que ses notions de bien et de mal. Toute la vision de son travail pouvait être remise en cause par les découvertes qu’il pourrait potentiellement faire. Archibald n’était pas sûr de vouloir ça.

- Je… ne m’attendais pas à ça en entrant dans cette boutique, c’est certain.

Cette fois-ci, Archibald resta silencieux un long moment. Il ne prêtait plus attention ni à ce Tom Jedusor, ni à la boutique, ni à rien. La lutte était interne, entre lui et lui seul. Elle dura longtemps. Puis Archie releva la tête, regarda Tom Jedusor. Le jeune fabricant semblait presque fiévreux.

- J’accepte. Je ne sais pas quand, mais si vous m’enseignez, vous aurez cette baguette.

Archibald sentit quelque chose se serrer dans sa poitrine. Il avait l’impression de se trahir, de trahir son métier et sa passion. Et pourtant… C’était nécessaire. Inévitable.

Il commençait déjà à payer le prix de ses décisions.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12408
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeVen 8 Mai - 9:12


Enter the garden of Evil
D

e toute évidence, le jeune fabricant de baguettes commençait à prendre conscience d'à qui il avait affaire. Pas dans le détail, certes, mais suffisamment pour comprendre qu'il était dangereux (et que donc le trahir le serait tout autant), et qu'il était déjà trop tard pour lui pour faire marche arrière. Il aurait pu, comme cela lui arrivait encore, jouer les parangons d'amabilité et de politesse, pas qu'il ait prononcé un mot plus haut que l'autre, suffisamment tout de même pour dévoiler - au moins un peu - sa vraie nature. Mais il était inutile de prétendre, pas alors que le chemin sur lequel il comptait mener Archibald exigeait dans tous les cas une appréhension totale des voies les plus obscures de la magie. Il n'était pas question de prétendre, mais au contraire de faire comprendre. De dévoiler ses cartes, du moins certaines. Le jeune Ollivander, qui semblait être tout sauf un idiot (et tant mieux, il fallait au moins cela pour qu'il parvienne à ses fins), avait bien compris quelle sorte de piège s'était refermé sur lui. Maintenant, il faudrait qu'il n'estime pas pouvoir en réchapper. Jedusor en avait déjà décidé, la moindre tentative lui serait fatale.

Jedusor écouta les contre-arguments de son interlocuteur sans vraiment les entendre. Oui, l'oncle d'Archibald lui avait en effet fait l'article au moment de choisir sa baguette. Et il est vrai que de toutes celles qu'il avait essayées, il n'y avait que celle qu'il possédait actuellement de laquelle il s'était senti pleinement obéi. Fallait-il pour autant s'en arrêter à ces considérations ? Certainement pas. Pas selon lui. Suggérer que la baguette était maîtresse de son possesseur et non l'inverse était déjà à ses yeux absurde. Par ailleurs, si les baguettes étaient si exigeantes, pourquoi tous ceux qui mettaient un pas chez Ollivander parviendraient-ils à trouver chaussure à leur pied ? Le mage noir ne s'inquiétait pas de ces considérations, il estimait par ailleurs que ce n'était pas son rôle. Ce serait au jeune orfèvre de faire en sorte que cette baguette lui convienne... Et comment ne le pourrait-elle pas, par ailleurs ? La baguette la plus puissante qui puisse exister devait forcément choisir le sorcier le plus puissant au monde, n'est-ce pas ?

Les dilemmes moraux qui assaillaient aussi bien la conscience professionnelle d'Archibald que sa vocation et sa déontologie n'intéressaient pas Jedusor, il attendait patiemment que le jeune homme accepte, puisqu'en réalité, le vœu qu'il avait formulé n'était pas tant une proposition qu'un ordre auquel il avait tout intérêt à obéir. Le jeune homme finit par observer qu'il ne s'attendait pas à cela en entrant dans cette boutique. Logique, il y a rarement de grands panneaux avec d'immenses signaux lumineux pour vous alerter que vous pénétrez l'antre du diable (encore que, en l'occurrence, on ne pouvait pas dire que la boutique de Barjow & Beurk fasse un grand mystère des pratiques magiques qui y étaient encouragées. Le silence s'éternisa, le vendeur laissa faire, patient (pour le moment), l'essentiel était d'en arriver précisément au but qu'il poursuivait. Et il savait que ce serait le cas. Et finalement, enfin, il accepta. A contrecœur, certes, mais cela n'intéressait pas le mage noir le moins du monde. Le jeune homme deviendrait sans doute moins frileux quand il aurait acquis les bases de magie noire qui pour le moment le laissaient perplexe.

-Vous allez contribuer à l'histoire de la sorcellerie, vous devriez être fier, pas inquiet,
dit posément le mage noir. Il marqua une légère pause. Nous avons donc un arrangement. Quand serez-vous disponible pour notre première leçon ?




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Archibald Ollivander
Archibald Ollivander
▌ Messages : 145
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noyer, plume de Phénix, 27,4 cm, flexible
Camp: Mal
Avatar: Finlay MacMillan

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeVen 22 Mai - 15:16

Enter The Garden Of Evil
ft. Tom Jedusor
C’était étrange le mélange de naïveté et de maturité qui composait Archibald. D’un côté, le jeune homme savait où il se trouvait, dans quelle situation il était. Il commençait aussi à cerner la personne à qui il avait à faire. Il était… puissant. Et dangereux, aussi, très probablement. Mais il semblait également relativement normal dans sa façon d’agir, il n’avait pas l’air d’un psychopathe en puissance, plutôt d’un mégalomane un peu trop… Trop.

Cependant, Archibald n’aurait pas énormément d’autres occasions pour s’initier à la Magie Noire. Et c’était là qu’il faisait preuve de naïveté. En sachant qu’il ne pouvait pas faire confiance à cet inconnu, à ce Tom Jedusor, il décidait pourtant de s’en remettre à lui. Aveuglé par son ambition, il atténuait de lui-même sa perception du danger. Il refusait de se laisser aller à cette alarme qui hurlait dans sa tête, cette petite voix qui lui disait de gentiment décliner l’offre, de laisser les bouquins ici et d’aller retrouver l’ambiance chaleureuse de la boutique, en oubliant toute cette histoire.

Pourtant, se défaire de cette anxiété n’était pas une mince affaire. En entendant Tom Jedusor lui demander de lui créer la baguette la plus puissante au monde – rien que ça – il se sentit mal à l’aise, profondément dérangé par cette demande. En soi, la requête pouvait paraître comique par son exagération, mais Archie sentait que Tom Jedusor n’était certainement pas du genre à plaisanter. Et c’était le plus terrifiant, certainement. De moins en moins à l’aise, Archie lâcha un petit rire nerveux.

- En sommes, je dois vous créer la baguette de sureau, si je comprends bien.

Il y avait peu de contes sur les baguettes, aussi Archibald les connaissait-il tous. Celui des Reliques de la Mort n’était pas son préféré, mais c’était très certainement le plus connu. Et le lien entre la demande de Jedusor et ce conte pour enfant lui sauta aux yeux, accentuant l’étrangeté de la situation. Le jeune fabricant avait l’impression d’entrer dans une dimension parallèle.

Après un long moment de réflexion, Archibald finit cependant par accepter, avec la désagréable impression d’agir indépendamment de sa volonté. Il avait la sensation que son cerveau flottait dans une sorte de flou étrange, comme si, dépassé par les événements, il avait instinctivement décidé de s’en détacher. Jedusor, lui, valorisa son futur travail, tentant sûrement d’apaiser ses craintes – sans pour autant avoir de bonnes intentions – et Archibald hocha la tête.

- J’imagine que oui.

Archibald faisait de son mieux pour se reprendre. Il fallait qu’il soit maître de lui-même, qu’il se reprenne. Alors son esprit se mit à carburer plus que de raison, basculant dans l’autre extrême. Il voulait juste régler cette histoire et partir d’ici aussi rapidement que possible.

- Hum… Eh bien je dois pouvoir m’arranger pour ce week-end. A moins que cela vous pose un problème ? J’avoue avoir peu de disponibilités, mais je pourrais sûrement trouver des arrangements.

Entre les cours avec Derek, son travail à la boutique, l’apprentissage d’Elizabeth et puis ces cours qui allaient s’ajouter… Archibald commençait à manquer de temps dans ses journées. La fatigue n’allait pas tarder à se faire sentir, de plus en plus intensément.

- Avez-vous un endroit à l’esprit, où nous pourrions… pratiquer ? La boutique ne me semble pas une option.

Et il était impensable qu’Archibald invite cet homme au Manoir ou dans un quelconque endroit qui lui soit personnel. En réalité, Archie n’avait aucune intention de lui laisser la possibilité d’en savoir trop sur lui, sur sa vie. Il savait que c’était sûrement inutile, mais c’était pour l’instant sa seule possibilité de se protéger de cet homme.

Car désormais, Archibald ne pouvait plus que limiter les dégâts. Il était allé trop loin pour faire demi-tour.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12408
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeVen 22 Mai - 15:42


Enter the garden of Evil
T

om ne cilla pas quand Archibald évoqua la baguette de sureau. La vérité, c'est que même s'il préférerait s'arracher la langue à la main que d'en parler de la sorte, il avait été abreuvé aux stupides contes de Perrault, Grimm, Andersen et consorts bien plus qu'à ceux de Beedle Le Barde. Il ne savait rien du conte des trois frères, et s'il avait dû en savoir quelque chose, il n'y aurait sans doute pas accordé l'attention qu'il méritait. Pour lui, ce n'étaient jamais que des enfantillages insignifiants, quand lui-même aspirait à du très concret. S'il avait la moindre idée de la véracité certaine de cette légende, il s'appliquerait sans doute lui aussi à mener la quête que Grindelwald avait poursuivie avant lui (devenir maître de la mort elle-même, c'était très exactement ce qu'il recherchait, après tout). Mais il n'en était rien.

Oh, il avait eu vent de cette fameuse baguette qu'aurait possédée son prédécesseur, mais il n'avait accordé à cette affirmation qu'un intérêt relativement limité. La baguette était dans tous les cas un atout, un accessoire utile, mais certainement pas, aux yeux de Tom, ce qui faisait la puissance de n'importe quel sorcier. Lui s'estimait puissant par essence... S'il attendait d'Archibald qu'il aille au bout de sa requête, c'était avant tout parce que l'opportunité avait été certaine et évidente.

Le jeune fabricant de baguettes reprit en suggérant qu'il serait disponible le week-end même, ajoutant tout de même qu'il pourrait s'arranger si besoin. Au moins une chose qu'il avait semble-t-il bien comprise. Si Tom Jedusor vous laissait tenir les rennes, même une fraction de seconde, il fallait s'attendre à ce que ce ne soit qu'un leurre, tout devait toujours se passer selon ses propres conditions, et il ne supportait définitivement pas qu'il puisse en être autrement.  En l'occurrence, néanmoins, la proposition du jeune homme lui convenait, et au plus tôt ils se mettraient à l'ouvrage, au mieux ce serait. Tom le sentait bien, Archibald se sentait pris dans un engrenage. Il aurait peut-être pu enrober davantage son discours pour faire passer la pilule plus doucement, mais il n'avait plus guère le temps de s'offrir ce genre de luxe. Alors qu'importe. Ce n'était pas la première fois que l'intimidation porterait ses fruits.

Tom Jedusor retourna à son comptoir laissé désert (sans avoir manqué à personne), se saisit d'une plume et d'une des cartes de visite de la boutique qu'il noircit de son écriture fine et serré. Il apposa une série de sortilèges sur la carte en question et la tendit au jeune homme.

-Vous n'aurez qu'à me retrouver à cette adresse, samedi, 21 h.
Ce n'était pas l'adresse du QG, ce serait absurdement maladroit que d'y inviter un individu qui ne portait pas la marque des ténèbres (ou pas encore en tout cas), mais Tom Jedusor avait à sa disposition plusieurs planques (presque autant qu'il avait de fidèles), qui pouvaient être bien pratiques selon les circonstances, protégées par tous les sortilèges adéquats. Je vous déconseille de révéler cette adresse à qui que ce soit. Ce serait malheureusement la dernière chose que vous feriez jamais.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Archibald Ollivander
Archibald Ollivander
▌ Messages : 145
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noyer, plume de Phénix, 27,4 cm, flexible
Camp: Mal
Avatar: Finlay MacMillan

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeMar 7 Juil - 21:38

Enter The Garden of Evil
ft. Tom Jedusor
Il fallait être honnête : Archibald aurait pu trouver d’autres moyens de s’initier à la magie noire. Après tout, il doutait que tous ceux qui s’y étaient intéressés avaient un jour croisé le chemin d’un mentor tombé du ciel. Il aurait été tout à fait possible de décliner l’offre de Jedusor, de prendre les livres et de fuir, vite et loin. Pourtant, Archibald était toujours là, à écouter ce jeune homme qu’il venait de rencontrer et à qui il confiait déjà beaucoup trop de lui-même pour le peu de confiance qu’il lui inspirait. Il convenait sûrement de parler de « destin », ici : quelque chose était à l’œuvre, et ce quelque chose voulait qu’Archie croise le chemin de Tom et se lie à lui.

Ce qu’il venait de faire, bien évidemment. Il ne cesserait jamais de se reprocher son manque de jugeotte face aux situations problématiques. Tant pis pour lui. Au moins avait-il la chance de parler à ce qu’il supposait être un professionnel. Il apprendrait vite. Il ne savait pas encore exactement à quel prix, mais les résultats seraient probants, il en était certain.

Rendu nerveux par la situation, Archie tenta une pointe de légèreté qui ne trouva pas écho chez son interlocuteur. Bien… De toute évidence, les contes n’étaient pas sa tasse de thé. Il y avait pourtant beaucoup de leçon à en tirer, comme celle de ne pas désirer trop de pouvoir. Mais Archibald se garda bien d’évoquer cela à voix haute : il avait la nette impression que, peu importe ce qu’il pourrait dire, il ne ferait pas changer d’avis cet homme ténébreux qui se trouvait en face de lui.

Aussi acquiesça-t-il sans plus de cérémonie. Archibald voulait marquer l’histoire, en effet, il voulait que ses recherches apportent quelque chose au monde magique. Néanmoins, il avait l’impression de prendre la mauvaise voie, pour le coup. Enfin bon, ce n’était qu’un chemin parmi tant d’autres, ce n’était pas parce qu’il s’aventurait sur un terrain plus sombre qu’il s’éloignait de la bonne voie. Si ?

Finalement, les choses bougèrent. Tom Jedusor repassa derrière le comptoir puis finit par lui tendre une carte, quelques instants après. Rendez-vous à cette adresse, samedi, vingt et une heures. Archie avait l’impression que tout ça était à la fois très lointain et très proche, comme un événement encore en suspens. Alors que, pourtant, il n’avait d’autre choix que de s’y rendre. Et, de toute façon, il ne comptait pas ne pas y aller. Samedi, à vingt et une heure, Archibald se présenterait à cette adresse.

Une sueur glacée lui dégringola le long de l’échine après les dernières paroles de Jedusor. Archie tenta de garder une certaine contenance.

- Je ne compte rien faire qui pourrait nous porter préjudice. Je tiens à cet enseignement…

Et à la vie, cela allait de soi. Mais il s’abstint d’ajouter ce commentaire, se contentant de prendre la carte, de jeter un coup d’œil à l’adresse puis de la ranger dans la poche intérieure de sa cape. Il était grand temps qu’il mette les voiles. Un pacte invisible venait d’être signé, l’affaire était close pour le moment.

Archie pouvait maintenant partir sans craindre de ce qui pourrait lui arriver.

- Eh bien… Je pense que nous avons donc un accord. J’espère que nous y trouverons tous les deux ce que nous voulons.

Lentement, Archibald tendit la main par-dessus le comptoir. Quand Jedusor l’aurait serrée – s’il daignait le faire – Archie partirait. Il rentrerait chez lui, dirait à son oncle qu’il n’était pas très bien et irait s’enfermer dans l’appartement de ce dernier, dans la chambre qui lui était réservée.  Et il dormirait. Il se couperait du monde un temps, et adviendrait que pourra.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12408
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeMer 8 Juil - 17:26


Enter the garden of Evil
S

i Tom acceptait de croire que son interlocuteur tenait effectivement à l'enseignement qu'il serait susceptible de lui prodiguer, s'il estimait bel et bien que dans l'immédiat, le jeune Ollivander ne ferait rien qui puisse porter préjudice à son intégrité et au secret commun qui les liait dorénavant, il ne placerait certainement pas une confiance absolue en son interlocuteur, tout comme ce dernier ne plaçait sans doute pas non plus une confiance absolue en lui (ce qui était sans conteste la chose la plus intelligente à faire - même s'il aurait été plus intelligent encore de la part d'Archibald de rebrousser chemin ou de ne jamais mettre les pieds dans cette boutique).

Il restait curieux d'observer l'évolution future de la relation particulière qui se nouait et se décidait en cet instant précis, qui détenait une part d'incertitudes sans doute trop conséquente, mais suffisamment maîtrisable néanmoins pour que le seigneur des ténèbres autoproclamé sache le tolérer malgré tout. L'essentiel était que le jeune fabricant de baguettes serait là en temps et en heure à l'adresse qui lui avait été indiquée, et ne divulguerait à personne la nature de leur échange - et, de préférence, l'existence même de cet échange.

Pour l'heure, ils en avaient fini. La suite, celle qui serait réellement digne d'intérêt, se jouerait plus tard, loin de tout oeil et de toute oreille indiscrète, et pourrait bien changer pour de bon le destin du jeune Ollivander mais pas seulement. Si ce dernier parvenait bel et bien à respecter les termes de leurs accords, cette conversation pourrait bien être parmi les plus déterminantes que le mage noir ait eu depuis bien longtemps (et ce n'était pas peu dire). Il ferait ce qu'il faut pour qu'elle le soit.

Archibald tendit sa main par-dessus le comptoir. Une simple poignée de main pouvait bien trop souvent passer pour un geste ce qu'il y a de plus innocent, il y avait pourtant une symbolique forte derrière certains acquis devenus des habitudes propres à vous conditionner. Se serrer la main, en cet instant, ce n'était pas uniquement se dire poliment au revoir, selon les règles les plus élémentaires de courtoisie. C'était sceller pour de bon un pacte sur lequel, quoi qu'il en soit, Archibald Ollivander n'était pas réellement autorisé revenir... à moins de faire bien peu de cas de sa propre survie.
Tom lui serra la main.

-Je me réjouis de notre future collaboration.


Son ton était redevenu parfaitement amène, commercial, celui de ce jeune homme charmant qu'il n'avait jamais que prétendu être, celui qui dissimulait à d'autres ce qu'il avait laissé à Archibald le pribvilège d'entrevoir... encore qu'il restait beaucoup au fabricant de baguettes magiques à découvrir. Et quand ce serait chose faite, quand il aurait pris toute l'ampleur de sa situation, il serait trop tard. Il était déjà trop tard quoi qu'il en soit.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Archibald Ollivander
Archibald Ollivander
▌ Messages : 145
Humeur :
Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noyer, plume de Phénix, 27,4 cm, flexible
Camp: Mal
Avatar: Finlay MacMillan

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitimeLun 20 Juil - 22:33

Enter The Garden of Evil
ft. Tom Jedusor
Il y avait donc un lieu, maintenant. Et une heure. Un rendez-vous précis à un moment précis, moment qui n’allait cesser de se rapprocher jusqu’à l’instant fatidique. Jusqu’à ce qu’Archie ne se retrouve totalement enserré dans les anneaux du serpent qu’était Tom Jedusor. En prenant la carte tendue, Archibald sentit un désagréable frisson le traverser. Son être tout entier lui hurlait de fuir, mais il avait tellement ignoré cette voix qu’il était trop tard, désormais. Il ne pouvait plus qu’aller de l’avant, et voir où ça le mènerait. Est-ce qu’il survivrait ? Cette question fit légèrement pâlir Archibald. Tom avait été très… explicite, sur ce point-là. Le jeune fabricant de baguettes n’en prenait pas encore réellement conscience, mais c’était sa vie qui était en jeu désormais. Il devrait la jouer fine, plus fine que Jedusor, s’il souhaitait s’en sortir indemne.

Alors il tendit la main, attendit. Il regarda les yeux noirs de Jedusor, frissonna devant son air beaucoup trop parfait qui cachait tout autre chose, puis il sentit une main se glisser dans la sienne. Une main chaude, humaine. Un instant, Archie s’était presque attendit à sentir les écailles d’un gigantesque serpent. Mais non. Ce n’était qu’un homme, tout comme lui. Effrayant, certes, mais un homme tout de même. Du moins l’était-il encore pour l’instant.

- Moi également, s’entendit-il répondre.

Il retira sa main, mais le poids qui pesait soudainement sur ses épaules ne s’en alla pas. Alors Archibald hocha la tête, déposa l’argent des livres sur le comptoir, embarqua son fardeau et quitta la boutique. La noirceur de l’Allée des Embrumes lui donna envie de courir, mais il ne le fit pas. Il rangea ses achats dans son sac puis reprit doucement la route du Chemin de Traverse. Là, la lumière l’éblouit, l’aveugla. Et alors, il se mit à courir.

Quand il arriva à la boutique, son oncle ne vit de lui qu’un courant d’air : en quelques secondes, Archibald avait disparu, partant se réfugier dans sa chambre, à l’étage. Là, il verrouilla la porte, posa son sac sur son bureau, puis se laissa tomber sur son lit.

Le silence le saisit. Tout avait encore l’air normal. Qui aurait pu dire ? Qui aurait pu dire qu’il venait de conclure un pacte avec le futur plus grand mage noir du siècle ? Archie ne le pouvait pas. Tout avait l’air si normal, ici, dans cette chambre qui l’accueillait de la même façon que toutes les autres fois. Rien n’avait changé dans le monde réel. C’était comme si cette discussion n’avait jamais eu lieu.

Et pourtant, sur le bureau, la magie noire prenait ses aises, assombrissant déjà son monde.

En fait, rien ne serait plus jamais comme avant.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Empty
Message#Sujet: Re: Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor   Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Enter The Garden Of Evil || Tom Jedusor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les hiboux de Tom Jedusor
» The Tournament | vs Tom Jedusor
» Mise au point [ft. Tom Jedusor]
» My Lord and Master - Tom E. Jedusor
» give me the choice [Tom E. Jedusor]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: L'allée des embrumes :: Barjow & Beurk
-