AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

Partagez | 
 

 Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 110
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeSam 18 Avr - 12:18

Qui trouve un ami, trouve un trésor.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice était plutôt de bonne humeur. Il n’y avait pas de raison particulière à cela, si ce n’est qu’elle avait prévu de voir Pollux. La jeune femme était toujours enjouée, quand il s’agissait de voir ses amis, parce que cela la faisait sortir de chez elle, et mettait un peu de joie dans son quotidien qui ne l’était pas du tout. Elle n’était pas heureuse, loin de là, même si elle avait sa fille et son frère. Et heureusement qu’ils étaient là, mais même si elle voyait Nigel tous les jours, ce n’était pas le cas pour Clarice, qui était à Poudlard, et cela ne comblait pas non plus le reste de sa vie qui la satisfaisait pas du tout.

En grande partie à cause de son mariage raté, parce que Trevor était déviant. Il avait fallu que cela tombe sur elle, évidemment, et elle lui en voulait, évidemment. Non seulement il lui était infidèle, mais en plus, avec des hommes. Cela la dégoûtait, évidemment, comment pourrait-il en être autrement ? Elle avait aussi commis l’adultère, près avoir découvert ses travers, parce qu’il n’y avait pas de raison à ce qu’elle lui soit fidèle, vu comment il la traitait. Elle ne le regardait plus qu’avec dégoût et mépris, mais c’est tout ce qu’il lui inspirait. En plus d’une haine qui grandissait jour après jour, parce qu’il ne s’était pas opposé à leur mariage, il l’avait épousée en tout connaissance de cause, sachant qu’il la condamnait à cette vie qu’elle détestait. Et en plus de cela, il avait rendu sa fille malade, lui avait transmis ses faiblesses, et Eurydice mourrait d’inquiétude chaque jour où elle ne pouvait pas surveiller sa fille, sa petite merveille. Si cela ne suffisait pas, voilà qu’il avait des vues sur son jumeau, mais fort heureusement, elle n’en savait rien, mais ce qui était sûr, c’est que cela serait la goutte d’eau qui ferait tout déborder, et qui ferait qu’elle ne pourrait plus supporter tout cela.

Eurydice n’en montrait jamais rien aux autres, elle souriait toujours. On lui avait appris à se comporter ainsi, et elle ne voulait pas laisser entrevoir une partie de ce qu’était la vérité. Mais fort heureusement, dans certaines conditions, avec certaines personnes, elle réussissait à sourire vraiment, et à passer de bons moments. C’était le cas avec Pollux. Ils avaient récemment fiancé leurs enfants, et Eurydice se sentait coupable de ne pas dire toute la vérité à Pollux concernant Clarice, mais elle devait protéger sa fille. Lui offrir un mariage, et une sécurité, après… elle pourrait prendre les décisions qui s’imposaient la concernant. Après avoir sonné à la porte, elle attendit quelques instants qu’on vienne lui ouvrir, ce que fit l’elfe de maison, après qu’il l’eut annoncée à son maître, elle put rejoindre son ami.

« Bonjour Pollux, je suis ravie de te voir. Comment vas-tu ? »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 611
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeSam 18 Avr - 12:46


Qui trouve un ami, trouve un trésor.
P

ollux prenait le plus grand soin de consacrer du temps à tous ses amis, qu'ils soient de façade ou qu'il les considère réellement comme tels. C'était à ses yeux une chose nécessaire, pour ne pas dire obligatoire, même. Il fallait savoir entretenir ses relations. Qui sait quand elles pourraient finir par lui servir. Il était important de bien se faire voir et apprécier du commun des sangs-purs, surtout quand l'on voulait prétendre en être l'un des plus hauts dignitaires. Parfois, Pollux devait forcer ces rencontres et serrer les dents le temps qu'elles duraient, sans franchement de conviction ni d'enthousiasme, mais cette fois était une exception plaisante à la règle.

Pollux s'était toujours très bien entendu avec le couple Carrow, et par extension avec les Greengrass. Ils avaient en commun des valeurs et des intérêts qui avaient tout naturellement encouragé une amitié certaine entre eux, et que Pollux ne prenait que du plaisir à entretenir. D'autant plus ces derniers temps qu'il était impératifs qu'ils restent en meilleurs termes possibles, à présent que décision avait été prise de lier leurs deux familles.

Pollux n'était définitivement pas mécontent de cette décision. Alphard était encore jeune (mais il aura eu plus de répit que Cygnus malgré tout), mais il était important de lui fixer des barrières, des limites et de déterminer plus avant son futur. Le mariage, c'était déjà une garantie essentielle, et dont Pollux ne négligeait définitivement pas l'importance, loin s'en faut.

Clarice Carrow était un parti parfait pour le plus jeune de la fratrie (du moins le pensait-il, bien inconscient de ses soucis de santé, et encore moins de ses problèmes d'infertilité qui auraient bien évidemment mis un stop direct et définitif à leur accord).

Ce jour-là, il avait invité Eurydice, pour le simple plaisir de passer du temps avec elle et de discuter un peu. Elle frappa à la porte à l'heure dite et fut accueilli par l'elfe de maison familial qui la conduisit dans le salon, où tout avait été déjà disposé de sorte qu'ils puissent prendre le thé tranquillement.

-Ravi de te voir également, Eurydice. Je vais très bien, ces fêtes de fin d'année n'ont pas été de tout repos, comme toujours, mais tout va pour le mieux. Et toi ? Comment te portes-tu, dis-moi ? Et comment vont Trevor et Clarice ?

La moindre des choses était bien évidemment de demander des nouvelles de toute la famille. Ce qui une fois encore n'était guère difficile pour lui. Trevor comptait parmi ses meilleurs amis et Clarice deviendrait un jour sa belle-fille. En conséquence, ses interrogations étaient tout à fait naturelles.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 110
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeVen 26 Juin - 0:22

Qui trouve un ami, trouve un trésor.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice était vraiment contente à l’idée de passer ce moment avec Pollux. Elle savait que l’homme avait un emploi du temps très chargé. Un travail prenant, une famille à gérer et beaucoup de relations. Ce n’était donc pas évident de pouvoir passer du temps avec lui. Mais elle était contente de pouvoir un peu de son temps. Elle n’en abuserait pas. Eurydice n’avait pas énormément de relations sincères, alors elle tenait à Pollux. Même si une partie d’elle se sentait coupable de mentir à son ami concernant le mariage de leurs deux enfants. Mais bon, elle se devait de protéger sa fille.

Elle savait bien que si Pollux devait apprendre toute la supercherie, il ne réagirait pas bien du tout. Mais elle ferait en sorte qu’il n’en sache rien. Même si évidemment, près le mariage de Clarice et Alphard, il s’interrogerait sans doute du fait que leur mariage ne donne aucun enfant. Mais s’il devait apprendre la stérilité de Clarice, il valait mieux faire comme si les Carrow n’en savaient rien de prime abord. Fort heureusement, il y avait encore du temps avant que ce moment ne se produise. Et elle pouvait profiter de la compagnie de son ami sans crainte.

Elle n’avait rien à apprendre à son ami de particulier, mais elle n’avait pas besoin de raison pour vouloir passer un moment avec lui. Juste prendre de ses nouvelles était quelque chose de plaisant. Et puis cela la changeait de son quotidien qui n’était pas forcément des plus rythmés, et des plus intéressants, étant donné son statut social.

Heureusement qu’elle avait tout de même des contacts. Elle n’avait pas beaucoup d’amis proches, et encore moins des femmes, bizarrement, mais elle avait tout de même quelques amis avec qui elle aimait passer du temps. Sans grande surprise, ils étaient souvent amis avec Trevor aussi, ce qui en un sens l’agaçait, mais ce n’était pas si important. Elle savait différencier les deux, et occulter son époux de sa mémoire durant quelques instants.

-Ravi de te voir également, Eurydice. Je vais très bien, ces fêtes de fin d'année n'ont pas été de tout repos, comme toujours, mais tout va pour le mieux. Et toi ? Comment te portes-tu, dis-moi ? Et comment vont Trevor et Clarice ?

Elle sourit légèrement. Il est vrai que les fêtes de fin d’années étaient toujours mouvementées. Et étant donné la famille nombreuse de Pollux, il avait effectivement dû être bien occupé. Elle ne fut pas surprise qu’il demande des nouvelles de Trevor et Clarice. Elle n’appréciait pas spécialement parler de son mari, mais elle n’avait pas le choix. Ils n’étaient jamais apparus comme un couple amoureux, mais ne s’étaient jamais déchirés en public non plus. Cependant, elle comptait bien expédier le sujet et ne plus y revenir.

« Ils vont bien tous les deux. Et moi aussi. J’aime toujours avec Clarice à la maison, même si j’ai toujours autant de mal à la laisser repartir qu’à ses onze ans. »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 611
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeVen 26 Juin - 17:27


Qui trouve un ami, trouve un trésor.
P

ollux était ravi d'entendre son amie lui assurer que tout allait pour le mieux, aussi bien pour elle que pour sa famille. Etait-ce pour autant qu'il pouvait se permettre de la croire sur parole ? Non, bien sûr que non, il était bien placé pour savoir que préserver les apparences était primordial, et que l'esprit renfermait parfois plus de mal-être que ce que quelques mots et sourires pouvaient laisser présumer. Mais Pollux n'avait pas la moindre envie de remettre la parole d'Eurydice en question.

Et si elle devait ne pas se sentir si bien que cela, pour quelque raison que ce soit, c'était à elle de décider de se confier à lui ou non. Il n'était pas de nature à insister ou interroger à outrance. Pas par désintérêt, évidemment. Mais parce qu'il préférait laisser chacun décider de ce qu'il acceptait de dévoiler ou non de soi-même. Du moins quand il était question de ses amis, il avait bien sûr bien moins de tact et de scrupules quand il était question de l'un ou l'autre sorcier susceptible de faire la Une de sa précieuse gazette. En tous les cas, il avait d'autant moins de raisons de douter que le discours de son amie coïncidait avec celui que lui avait également tenu Trevor la dernière fois qu'ils s'étaient vu, lui qui était aussi proche de l'un que de l'autre.

Eurydice partagea avec lui le plaisir qu'elle avait à accueillir Clarice chez elle le temps des vacances de Noël. C'était un plaisir qu'il comprenait et partageait totalement. Même s'il était un père autoritaire, qui souvent (surtout avec ses fils, et surtout avec Alphard) ne laissait pas entrevoir son affection, il tenait à chacun de ses enfants comme à la prunelle de ses yeux. Et c'était toujours un déchirement que de les voir quitter son toit.

-Je comprends entièrement ce que tu veux dire. J'ai beau me réjouir de voir Walburga faire un beau mariage, je ne suis pas franchement impatient de la voir partir maintenant que je l'ai à nouveau sous mon toit tous les jours.


Chose qu'il appréciait de pouvoir partager avec Eurydice. Il avait eu ses enfants si jeunes qu'il n'y en avait pas tant parmi ses proches qui en avaient également, du moins d'un âge approchant celui des siens. Eurydice était capable de se mettre à sa place et réciproquement, et c'était peut-être en partie ce qui les avait rapprochés pour commencer. Une connivence qui se confirmait toujours durant les conversations telles que celle-ci.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 110
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeJeu 10 Sep - 12:19

Qui trouve un ami, trouve un trésor.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice chérissait toujours chaque moment passé en compagnie de sa fille, Merlin seul savait pendant combien de temps ce serait possible. Alors quand c’était les vacances scolaires et que sa fille rentrait à la maison, elle ne pouvait être plus heureuse. Clarice était sa seule fille, son seul enfant, et la voir s’éloigner d’elle était compliqué. De plus, elle était déjà fiancée, mais le mariage n’était pas prévu pour tout de suite, et elle n’avait pas hâte. Quand sa fille serait enfin une femme mariée, et qu’elle vivrait ailleurs, Eurydice n’avait aucune idée de ce qu’elle deviendrait, et elle se voyait mal vivre seule avec Trevor jusqu’à ses vieux jours, elle ne tiendrait pas, mais fort heureusement, ce moment n’était pas encore venu.

Elle était certaine que Pollux comprendrait ce qu’elle voulait dire. Il avait toujours montré qu’il tenait beaucoup à ses enfants, et cela avait dû lui faire drôle quand Cygnus était partie, et il avait déjà ses deux autres enfants fiancés. Le temps passait vite, ils naissaient et presque tout de suite après on voulait les leur enlever. Elle avait d’ailleurs failli définitivement perdre sa fille peu après l’avoir mise au monde. Quand on lui avait certifié qu’elle mourrait assez rapidement. Mais elle était toujours là, malgré les prédictions et la souffrance, et elle espérait que cela resterait le cas pendant encore très longtemps.

Elle était heureuse de pouvoir partager tout cela avec Pollux. Il était un ami très cher pour lui, et une part d’elle se sentait toujours coupable quand elle était en sa présence, étant donné qu’ils avaient omis de lui dire que Clarice ne pourrait pas avoir d’enfants, quand ils avaient conclu les fiançailles. Mais elle devait protéger sa fille avant tout, et ce n’était pas par gaieté de cœur qu’elle mentait à son ami, loin de là.

-Je comprends entièrement ce que tu veux dire. J'ai beau me réjouir de voir Walburga faire un beau mariage, je ne suis pas franchement impatient de la voir partir maintenant que je l'ai à nouveau sous mon toit tous les jours.

Cela devait d’autant être plus difficile qu’elle était son unique fille. Elle était convaincue qu’il aimait ses trois enfants de manière égale, mais il devait avoir une relation différente avec chacun d’entre eux, notamment sa fille. Un père était naturellement protecteur avec sa fille. Du moins, c’est ce qu’elle supposait, elle n’aimait pas prendre Trevor pour exemple, même si elle devait reconnaître qu’il était un bon père pour Clarice. Il avait intérêt, en même temps.

« Je m’en doute. On aimerait pouvoir les garder éternellement avec nous. Mais tu auras encore Alphard pendant un moment, tu as de la chance. »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 611
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeJeu 10 Sep - 18:31


Qui trouve un ami, trouve un trésor.
P

ollux hocha la tête, un sourire aux lèvres, bien sûr incapable de contredire Eurydice quand cette dernière observa qu'il était naturel pour un parent de toujours garder son enfant avec soi. C'était entièrement vrai par bien des aspects. C'était une dualité constante, dans l'esprit de Pollux. Il voulait que ses enfants soient indépendants, capables d'affronter seuls les vicissitudes de la vie, conscient que c'était ainsi qu'ils le rendraient fier. Ils voulaient qu'ils se marient, aient des enfants, fassent carrière dans le cas de ses deux garçons... bref, autant de choses qui exigeaient qu'il disparaisse du paysage, évidemment... Mais en même temps... eh bien, justement, c'était difficile de disparaître du paysage.

C'était encore plus difficile quand on possédait une personnalité telle que celle de Pollux. Le directeur de la Gazette était dans le contrôle constant, dans le désir toujours renouvelé d'articuler la vie de ses proches selon sa propre volonté, par pour les dominer mais au nom de l'absurde conviction qu'il savait mieux qu'eux ce qui était bon pour eux et leur permettraient de s'accomplir sur le long terme. Et dans le cas de ses enfants, c'était encore plus le cas, parce que quand il ne les avait plus dans son champ de vision, il redoutait d'avoir manqué l'un ou l'autre enseignement indispensable à leur réussite. Et il en ressentait une responsabilité d'autant plus grande qu'il était le seul capitaine à bord depuis des années, maintenant... et il ne pouvait nier redouter parfois qu'une présence féminine, maternelle, ait manqué à ses enfants - et surtout à Walburga, bien sûr, qui avait certes nombre de figures féminines fortes sur lesquelles prendre exemple (à commencer par ses tantes), mais qui n'en avait pas moins grandi sans mère.

-Oui, mais je sais déjà que ce temps va passer trop vite malgré tout,
observa Pollux quand Eurydice le rassura en partie en remarquant qu'Alphard serait encore auprès de lui un petit temps.

Oui, mais avec Poudlard, ce temps s'amenuisait déjà... sans oublier que dans tous les cas, le temps passait de toute façon trop vite. Il avait l'impression que c'était hier que Cynus faisait ses premiers pas, et pourtant, il était aujourd'hui un homme accompli, et il était devenu précisément ce que Pollux avait espéré qu'il devienne. On éduquait ses enfants à vous dire au revoir, c'était ainsi.

-Au moins, je sais qu'il sera en de bonnes mains,
ajouta-t-il alors. Je suis certain que Clarice va avoir la meilleure des influences sur Alphard.

Et c'était une chose importante pour lui. Il n'avait pas seulement choisi la fiancée de son fils en fonction de son sang, il avait aussi voulu qu'elle soit plus respectable qu'Alphard ne saurait jamais l'être. Et c'était visiblement réussi.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 110
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeDim 15 Nov - 13:21

Qui trouve un ami, trouve un trésor.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice n’était absolument pas prête à laisser partir sa fille. Elle avait beau grandir et ressembler de plus en plus à une femme, elle restait son bébé qu’elle devait protéger, dont elle devait prendre soin. Elle n’avait aucune envie de se dire qu’elle serait bientôt une femme mariée, ce constat était beaucoup trop angoissant pour elle. Clarice était encore si jeune, si innocente... elle n’était pas prête à devenir une épouse. D’autant qu’Eurydice connaissait très bien sa fille, Clarice n’avait pas du tout le comportement d’une femme au foyer qui servait les intérêts de son époux. Elle était plutôt celle qui domine, elle ne se laisserait pas marcher sur les pieds par Alphard, et elle ne serait jamais à son service. Ce qui n’était pas plus mal, les femmes ne devaient pas se soumettre à leur mari, surtout quand le mari était un misérable.

Elle ne disait pas cela pour Alphard, évidemment. Il était un bon garçon, même si Clarice n’en disait pas le plus grand bien. Mais ils étaient jeunes, ils se chamaillaient, ce n’était pas bien méchant. Elle espérait au moins qu’ils sauraient s’entendre une fois mariés tous les deux. Même si l’infertilité de Clarice serait bien vite un sujet de discorde. Et cela signerait aussi la fin de leur amitié avec Pollux, Eurydice en avait conscience. Elle n’éprouvait aucun plaisir à lui mentir de la sorte, mais elle n’avait pas le choix, elle devait penser en priorité au futur et à la sécurité de sa fille. Elle devait se trouver un époux convenable, et avoir tout ce dont elle avait besoin. La fortune des Black n’était plus à décrire, alors c’était le plan parfait, même si pour cela, ils devaient sacrifier leurs relations avec ces derniers.


-Oui, mais je sais déjà que ce temps va passer trop vite malgré tout.

Il est vrai que les enfants grandissaient toujours trop vite. Elle avait l’impression que c’était hier, qu’elle tenait sa fille fragile dans ses bras, la berçait tout en lui faisait d’innombrables déclarations d’amour et d’affection. Elle était une jeune fille à présent, elle était fiancée. Le temps passait à une vitesse folle, mais ce n’était pas le moment de déprimer. Ils resteraient parents quoi qu’il arrive, et Eurydice ne cesserait jamais d’être présente pour Clarice, même une fois mariée et établie ailleurs.

-Au moins, je sais qu'il sera en de bonnes mains. Je suis certain que Clarice va avoir la meilleure des influences sur Alphard.

Eurydice aurait envie de dire que c’était la vérité. A ses yeux, Clarice était parfaite, et il n’y avait rien à changer chez elle. Mais objectivement, elle savait qu’elle mènerait probablement la vie dure à son futur époux. Mais si Alphard était d’un tempérament soumis, et qu’il capitulait rapidement, cela pourrait au final plutôt bien se passer. Mais de ce qu’elle savait du jeune homme, cela ne semblait pas être le cas. Mais bon, ils verraient bien ce qu’il en serait.

“Oui, je ne doute pas qu’ils sauront s’apprivoiser et former un couple très harmonieux.”

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 611
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeDim 15 Nov - 14:53


Qui trouve un ami, trouve un trésor.
P

our ce qui était de s'apprivoiser, Pollux en avait bien conscience, de ce qu'il savait, qu'il y aurait beaucoup de travail à fournir d'un côté comme de l'autre. Mais Alphard et Clarice étaient encore jeunes, après tout, ils avaient largement le temps de se faire une raison et, faute de vraiment s'apprécier, de s'accepter. Quelque part, le plus gros du chemin était déjà fait, quand on y réfléchissait. Alphard avait beau se plaindre, pas une seule fois il avait ne serait-ce qu'émis l'hypothèse de renoncer ou de dire non à de telles fiançailles.

Certes, on ne pouvait pas dire que son père lui laissait le choix, mais de la part d'un adolescent qui tentait de repousser les limites constamment, c'était tout de même remarquable, et ça méritait d'être pris en considération. Donc rien n'était perdu, et pour le reste, le temps ferait son oeuvre, sachant que Pollux, tout comme Trevor et Eurydice, mettraient tout en oeuvre pour que leurs enfants filent droit et fassent exactement ce que l'on attendait d'eux. Ils pouvaient être bornés, cela ne les empêchait pas de savoir très précisément ce qui était en jeu malgré tout. Et Pollux voulait croire que ni Alphard, ni Clarice, n'étaient prêts à éventuellement remettre en cause l'intégrité de toute leur famille par pur caprice. Eux-mêmes savaient à quel moment la blague cessait d'en être une.

-Oui, je ne me fais aucune inquiétude à ce sujet
.

Et même si leur couple n'était pas si harmonieux, l'essentiel, c'était qu'il porte leurs fruits. Evidemment, Pollux préférait tant qu'à faire que tous ses enfants soient heureux en ménage, ce qui semblait être le cas de Cygnus, ce qui serait certainement le cas de Walburga, mais il y avait d'autres priorités dont il fallait tenir compte, et elles allaient bien au-delà du confort sentimental des uns et des autres. Et ce n'était pas à ses yeux manquer d'amour envers sa progéniture que de le constater, c'était en avoir bien au contraire assez pour savoir décider à leur place de ce qui était le mieux pour eux sur le long terme.

-Regarde-nous, incapable de parler plus de deux minutes sans évoquer nos enfants. Je crois bien que nous sommes des cas désespérés,
sourit-il sans vraiment s'en excuser, en réalité, car il ne s'excuserait jamais de faire de sa famille une priorité absolue. Parle-moi plutôt de toi, à quoi occupes-tu tes journées à présent que Clarice est de retour à Poudlard ?

C'était l'occasion de s'intéresser, de prendre des nouvelles, peut-être même de glaner une ou deux informations sur l'un ou l'autre tiers qui serait une de leurs connaissances communes.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 110
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeVen 12 Fév - 10:35

Qui trouve un ami, trouve un trésor.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice ne pouvait qu’espérer que le mariage de Clarice et Alphard soit une réussite. Le sien était un tel désastre, elle ne voulait absolument pas que sa fille vive la même chose. Même si elle se doutait qu’Alphard n’était pas aussi déviant et malhonnête que l’était Trevor. Pour le coup, c’était plutôt Clarice qui apportait sa part de malhonnêteté, étant donné qu’elle ne pouvait pas avoir d’enfants, et que le clan Black n’en savait rien. Mais ce n’était pas plus mal, étant donné l’état de Clarice, elle ne pourrait jamais supporter une grossesse, et l’enfant serait atteint de la même maladie qu’elle, probablement. Mais dans l’absolu, Eurydice aurait adoré que sa fille devienne maman, elle aussi.

En tout cas, elle espérait que les deux époux réussiront à s’apprivoiser, et qu’Alphard saura être un soutient pour Clarice. En grandissant, il s’assagirait peut-être, et serait plus enclin à vivre avec Clarice. Mais bon, ils avaient encore le temps de voir venir, le mariage n’était pas prévu pour demain, ce n’était que des prévisions. Au moins, Clarice avait bien accueilli la nouvelle, parce qu’elle savait que c’était dans l’ordre des choses, et qu’au final, ils lui avaient trouvé un parti de choix, et elle le savait.

-Oui, je ne me fais aucune inquiétude à ce sujet.

Eurydice lui adressa un petit sourire. Pollux se montrait confiant, en même temps, il n’avait aucune raison de ne pas l’être. Il n’avait pas conscience de toute la vérité, et il était habitué à ce que chacun de ses projets soient des réussites, alors il ne s’inquiétait sans doute pas pour le mariage de son benjamin. La confiance qu’il leur portait était touchante, et Eurydice se sentait d’autant plus coupable de lui mentir de la sorte. Pollux était un réel ami, et elle avait une réelle affection pour lui, ce n’était donc pas de gaieté de cœur qu’elle se montrait aussi peu honnête en ce qui concernait ce mariage.

-Regarde-nous, incapable de parler plus de deux minutes sans évoquer nos enfants. Je crois bien que nous sommes des cas désespérés. Parle-moi plutôt de toi, à quoi occupes-tu tes journées à présent que Clarice est de retour à Poudlard ?

Il est vrai que Clarice était le sujet de discussion de prédilection d’Eurydice, avec Nigel. Elle pourrait parler d’eux sans être lasse. Ils étaient les deux personnes les plus importantes de sa vie, il était donc normal, qu’elle en parle de manière presque automatique. D’autant que Pollux était concerné par l’un ou l’autre à présent. Clarice allait devenir sa belle-fille, et Nigel allait hypothétiquement devenir son beau-frère. Elle n’était absolument pas contre le fait d’aborder un autre sujet. Cependant, elle se voyait mal comment éveiller l’intérêt de Pollux. Le quotidien d’une mère au foyer, pour un homme aussi actif que son ami, ce n’était pas spécialement palpitant.

« Pas à grand-chose d’original j’en ai peur. J’essaye de voir un peu de monde, je me promène, j’attends que mon frère finisse de travailler pour passer du temps avec lui, et c’est à peu près tout. »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 611
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeVen 12 Fév - 17:56


Qui trouve un ami, trouve un trésor.
A

u fond, heureusement qu'Eurydice n'avait rien d'original à lui apprendre sur ce qu'était son quotidien, car l'originalité était, aux yeux de Pollux, une très mauvaise chose. Dès lors qu'on pouvait se l'épargner, il était évidemment préférable de ne jamais sortir des clous et de rester sagement dans le moule... Bon, il fallait parfois savoir tromper certaines attentes, quand on avait de l'ambition et que l'on espérait gravir les échelons, mais cela restait tout de même en fonction de standards qui eux-mêmes étaient façonnés par une société qui devait sans doute évoluer sur certains points, mais dans le sens qu'ils exigeaient : en somme, il serait alarmant qu'il y ait quoi que ce soit d'original, donc d'éventuellement troublant ou dérangeant, à apprendre de la part de son interlocutrice. Tant qu'à faire, Pollux préférait largement qu'elle lui narre un quotidien ce qu'il y a de plus classique.

Le genre de quotidien que l'on serait susceptible de trouver ennuyeux à mourir ? Peut-être bien. Mais ceux qui s'ennuient de ce genre de choses ne savent tout simplement pas profiter à leur juste valeur de leurs acquis, et là encore, aux yeux de Pollux, c'est un tort immense. Surtout venant d'une femme, d'ailleurs. Il était à ses yeux évident que le rôle du sexe opposé se cantonnait à bien moins de tâches remarquables, mais elles n'en étaient pas moins essentielles : la préservation et la bonne tenue du foyer, l'éducation des enfants, tout ceci contribuait plus que largement à l'équilibre d'une famille. Certes, Pollux avait fini par s'en sortir sans femme à la maison pendant de nombreuses années de son côté. Mais il avait pu, pour cela, compter sur ses deux soeurs, qui avaient été présentes pour ses enfants si ces derniers avaient eu besoin de présence féminine (encore que Cassiopeia avait eu tendance à manquer à l'appel ces derniers temps).

-C'est déjà très bien,
répondit Pollux, il vaut mieux éviter d'espérer après trop d'animation dans une vie, cela ne mène jamais à quoi que ce soit de bon. Et tant que tu es bien entourée, c'est le principal.

Ce qui semble être le cas, avec son frère jumeau notamment, donc, ce qui n'est pas une surprise pour Pollux. Si l'éditeur et le rédacteur en chef de la Gazette du Sorcier s'entendaient bien, ils n'étaient pas ce que l'on pourrait qualifier de proches, mais même sans cela, il ne lui avait pas échappé combien les jumeaux Carrow pouvaient se montrer fusionnels.

-Tu as revu qui, dernièrement ?

La réponse l'intéressait vraiment, et pour cause, cela pouvait permettre peut-être de glaner des informations sur leurs fréquentations communes, et c'était toujours une bonne chose de se tenir informé dans les cercles qui étaient les leurs.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 110
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeMar 1 Juin - 21:55

Qui trouve un ami, trouve un trésor.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice ne pouvait pas se vanter d’avoir une vie trépidante, qui ferait mourir de jalousie n’importe qui. Ce n’était pas du tout le cas, et ça ne le serait jamais. Eurydice n’était pas satisfaite de sa vie, alors elle ne le souhaitait à personne, et ne pensait pas que qui que ce soit en veuille. Mais bien entendu, Pollux n’était pas au courant de tout, quasiment personne ne savait tout. Il n’y avait que Nigel qui était dans la confidence, mais ce n’était pas comme si Eurydice était capable de cacher quoique ce soit à son jumeau, dans tous les cas. Mais elle ne se voyait pas déverser tout ce qu’elle avait sur le cœur à Pollux. Elle l’appréciait beaucoup, et c’était un réel ami pour elle, mais Eurydice devait garder les apparences intactes, même si elle avait l’impression qu’elles se fissuraient davantage, année après année. Elle tentait de garder la face tout le temps, mais elle n’était pas certaine de pouvoir continuer éternellement à jouer à cela.

Quoiqu’il en soit, elle n’avait pas menti sur son quotidien. C’était ce qu’elle faisait, elle attendait surtout que le temps passe. Elle attendait de pouvoir voir Nigel, elle attendait que Clarice rentre, elle passait sa vie à attendre, parce qu’elle n’avait rien de mieux à faire. Elle pourrait sans doute se trouver une occupation, un passe-temps, mais rien ne la tentait vraiment, à dire vrai. Même s’il est vrai qu’elle ne serait pas contre s’occuper l’esprit, pour éviter de penser à son quotidien, lorsqu’elle était seule. C’était une vie de femme au foyer, en somme, mais elle osait croire que la plupart des femmes étaient plus épanouies qu’elle. La plupart des femmes de leurs castes avaient été mariées de manière arrangée, mais elles n’avaient pas toutes eu un si mauvais parti que Trevor n’est-ce pas ? En tout cas, elle en doutait.

-C'est déjà très bien, il vaut mieux éviter d'espérer après trop d'animation dans une vie, cela ne mène jamais à quoi que ce soit de bon. Et tant que tu es bien entourée, c'est le principal. Tu as revu qui, dernièrement ?

Pollux disait cela, mais il ne pouvait pas vraiment comprendre, ce que c’était de finir par tourner en rond. Il avait trois enfants, une famille à gérer, un travail et pas des moindres, puisqu’il dirigeait un des journaux les plus lus de la Grande Bretagne. Il n’était pas confronté à l’ennui, et c’était tant mieux pour lui. Elle ne lui souhaitait pas que cela change, évidemment, mais elle n’était pas certaine qu’il saisisse réellement ce qu’était la vie d’une femme, et à quel point elle pouvait sembler morne, et triste.

« Oui, nous n’avons pas une famille aussi grande que la tienne, mais nous sommes proches les uns des autres, c’est le principal. Oh, pas tant de monde que cela, attends voir… si j’ai vu Euphemia Travers il n’y a pas longtemps. »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 611
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeMer 2 Juin - 18:14


Qui trouve un ami, trouve un trésor.
P

ollux savait, en effet, qu'Eurydice était proche de sa famille. Et à vrai dire, le fait qu'ils soient moins nombreux y aidait sans doute, puisqu'il était plus simple d'entretenir de sincères rapports de proximités entre amis proches plutôt qu'au sein d'une famille dont l'arbre généalogique comportait tant de branches qu'on finissait par s'y perdre beaucoup, beaucoup trop vite. Il n'y avait pas besoin d'être trop proche d'Eurydice ou de Nigel (mais Pollux était proche des deux, en vérité) pour savoir à quel point les deux étaient fusionnels, peut-être aussi parce qu'ils étaient jumeaux.

En tout cas, le soutien dont elle bénéficiait au sein de son foyer était le meilleur que Pollux pouvait lui souhaiter, comme à n'importe quelle femme à qui il ne promettait pas un avenir plus flatteur que celui d'être entièrement tourné vers sa famille et sa progéniture (ce qui à ses yeux était naturel et logique, quel serait le rôle des femmes autrement ? Pour sa part, en bon machiste qu'il était, il n'en voyait définitivement aucun autre).

Il n'ajouta rien à ce sujet, il estimait qu'ils avaient fait le tour de la question. A la place, il l'interrogea au sujet des personnes qu'elle avait éventuellement croisées dernièrement, et dont lui-même n'aurait pas eu de nouvelles depuis un moment, et Eurydice lui répondit qu'elle avait vu Euphemia Travers dernièrement. Oh ? Il n'avait pas spécialement d'atomes crochus avec elle, ou disons plutôt qu'il la connaissait relativement mal, en fin de compte. Les Travers faisaient partie de ceux qu'il ne côtoyait qu'à distance. Oh, il n'avait rien contre eux, d'autant qu'ils formaient une famille de sangs purs tout à fait respectable, mais au sein de cercles aussi larges que les leurs, on ne pouvait pas être particulièrement proches de tout le monde, l'on devenait forcément plus sélectif dans le choix de ses affinités et de ses fréquentations, cela aussi faisait partie du jeu des interactions sociales, après tout.

-Ah ? Et comment les Travers se portent-ils ?
J'ai eu quelques échos concernant Euphemia récemment, justement, et ils n'étaient pour ainsi dire pas vraiment... élogieux. Mais je n'ai pas eu l'occasion de me faire ma propre idée à ce sujet.

Ceci dit, il était de notoriété relativement commune qu'Euphemia Travers filait un mauvais coton, et ce depuis un moment déjà. Elle était passé par une épreuve que beaucoup d'autres femmes affrontaient, mais qu'elle n'arrivait visiblement pas à surmonter. Autant dire qu'elle n'avait pas spécialement bonne presse à l'heure actuelle. Et Pollux n'était pas forcément très clément avec les comportements du genre. Comme dans bien d'autres aspects de sa vie, il était ce qu'il y a de plus intransigeant.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 110
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeDim 21 Nov - 13:02

Qui trouve un ami, trouve un trésor.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice n’avait pas un cercle d’amis très étendu, surtout en ce qui concernait les femmes, elle s’en rendait compte. En même temps, elle avait Nigel. A côté, n’importe quelle amitié lui semblait fade, parce qu’elle partageait tout avec son frère, et qu’elle n’avait pas besoin de plus. Mais elle n’était pas non plus une sauvage, alors évidemment, il y avait d’autres personnes avec qui elle avait tissé des liens. Pollux en faisait partie, et c’était un ami très cher pour elle. Mais il n’était pas le seul qu’elle fréquentait, cela aurait été bien triste sinon. Déjà que sa vie n’était pas des plus joyeuses.

Parmi ses amies féminines, elle pouvait donc compter sur Euphemia Travers. La pauvre n’avait pas connu des jours faciles ces dernières années. Et n’importe qui serait ébranlé par la mort de son enfant, surtout une mère. Eurydice préférait ne pas penser à ce qu’elle deviendrait si elle devait perdre Clarice. Mais une partie de son monde s’écroulerait totalement, cela ne faisait aucun doute. Dès le premier jour, elle n’avait pu se résoudre à écouter les médecins qui prédisaient sans cesse la mort de sa fille, et ce n’était pas maintenant qu’elle allait commencer.

Quoiqu’il en soit, elle appréciait Euphemia. Elle arrivait à passer de bons moments avec la jeune femme, et elles se comprenaient sur plusieurs sujets. Après tout, elles étaient des mères toutes les deux. Toutes les femmes qui avaient des enfants ne s’entendaient pas forcément avec leurs comparses, mais Euphemia et Eurydice étaient des mères très impliquées, et protectrices, alors évidemment, c’était le genre de choses qui rapprochaient. Quand bien même elles restaient très différentes sur de nombreux points.

-Ah ? Et comment les Travers se portent-ils ? J'ai eu quelques échos concernant Euphemia récemment, justement, et ils n'étaient pour ainsi dire pas vraiment... élogieux. Mais je n'ai pas eu l'occasion de me faire ma propre idée à ce sujet.

Euphemia Travers n’allait pas très bien, c’était le cas de le dire. Mais Eurydice trouvait Pollux un peu dure envers la femme. Elle comprenait pourquoi il disait cela, Pollux avait toujours été très pointilleux sur tout ce qui touchait à la réputation, et elle ne pouvait que le rejoindre là-dessus. Néanmoins, Eurydice était sensible à la douleur de la jeune femme. Elle n’était pas toujours très à l’aise en sa présence, puisqu’elle avait déjà remarqué qu’Euphemia pouvait être étrange par moment, et elle avait aussi entendu les rumeurs à son sujet, mais elle ne voulait pas la juger cependant.

« Euphemia a beaucoup de mal à se remettre de la mort de son fils, mais elle allait plutôt bien quand je l’ai vue. Et le reste de sa famille semble bien se porter de ce qu’elle m’a dit. »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 611
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeDim 21 Nov - 15:44


Qui trouve un ami, trouve un trésor.
-J

e me verrais mal l'en blâmer. La mort d'un enfant est certainement la pire chose que l'on puisse imaginer. Je n'ose même pas penser à ce qui se passerait si cela devait m'arriver.

Et pourtant, ses enfants étaient grands maintenant. Bien jeunes, certes, mais du moins, ils n'étaient plus des bambins, ce qui faisait encore une différence. Mais il pensait tout de même chaque mot qu'il prononçait. Il avait déjà vécu très douloureusement le décès de son épouse, il était bien en mal de dire comment il prendrait les choses si Cygnus, Walburga ou Alphard devaient périr avant l'heure.

Certes, parce qu'il était Pollux Black, il serait certainement irréprochable dans son attitude et ne se permettrait pas d'afficher sa souffrance plus que nécessaire, mais il tolérait davantage qu'Euphemia le fasse - tant que ce n'était pas excessif - compte tenu du fait qu'elle était... eh bien, une femme, ce qui voulait dire, considérant ses critères tout à fait machistes qu'elle ne pouvait évidemment pas être capable de contrôler ses émotions convenablement. Elle avait des circonstances atténuantes, donc. Mais tout de même, elle aurait sans doute tout à gagner à tout de même ne pas se laisser contrôler par de telles émotions.

Au moins, selon Eurydice ou en tout cas les dernières informations qu'elle avait sur elle, elle n'allait pas si mal que cela, et c'était donc ce que Pollux décidait de retenir, même s'il se renseignerait peut-être tôt ou tard auprès des principaux concernés. Cela pouvait n'avoir l'air de rien, mais c'était en vérité important, voire primordial selon lui. Il fallait savoir rester informé concernait tout ce qui touchait les grandes familles de sang pur. L'information était la clé, toujours, et ce n'était certainement pas au patron de La Gazette du Sorcier qu'on allait apprendre cela.

-Tant mieux, tant mieux, alors,
répondit-il alors doucement tout de même quand Eurydice ajouta qu'autrement, le reste des Travers semblait bien se porter, du moins de ce qu'il en avait entendu, ce qui techniquement devait donc être à prendre avec des pincettes. Au fait, j'y pense, il faudrait que nous arrangions un dîner ou quelque chose de cet ordre, avec Trevor, pour discuter de deux-trois détails concernant les fiançailles de nos enfants.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 110
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeVen 6 Mai - 22:10

Qui trouve un ami, trouve un trésor.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
-Je me verrais mal l'en blâmer. La mort d'un enfant est certainement la pire chose que l'on puisse imaginer. Je n'ose même pas penser à ce qui se passerait si cela devait m'arriver.

Eurydice ne pouvait qu’être d’accord avec lui. Il ne devait rien y avoir de plus terrible que cela. Eurydice avait cru plusieurs fois qu’elle allait perdre sa fille. Elle ne comptait plus les fois où les médicomages lui avaient dit que Clarice n’en avait plus pour longtemps, qu’il fallait s’attendre au pire… mais grâce à Merlin, elle était encore là. Et elle espérait bien que ce serait le cas pendant encore de nombreuses années. Elle n’était tout simplement pas prête à la voir partir, et elle estimait qu’aucun parent ne pouvait se préparer à une telle éventualité, parce que ce n’était pas normal, ce n’était pas dans la logique des choses.

Alors oui, Eurydice comprenait sans mal la douleur que Euphemia devait vivre. Elle était vraiment désolée pour elle, et elle espérait que le temps finirait par l’aider, même si pour le moment, les choses n’étaient pas vraiment concluantes. Mais bon… sait-on jamais, elle finirait peut-être par avoir le déclic, un jour ou l’autre. C’était tout le mal qu’elle lui souhaitait.

« Oui, c’est indéniable. Mais bon, il vaut mieux ne pas imaginer ce genre de choses. »

Mieux valait ne pas penser au pire. Même si le pire, Eurydice l’avait déjà imaginé un bon nombre de fois, à cause de la santé de sa fille. Mais bon, pour le moment, la maladie restait stable, et elle espérait que les choses resteraient ainsi. Son plus grand souhait, c’était qu’on puisse la guérir, mais comme ce n’était pas près d’arriver, elle voulait au moins que sa fille puisse vivre la vie la plus normale possible.

-Tant mieux, tant mieux, alors. Au fait, j'y pense, il faudrait que nous arrangions un dîner ou quelque chose de cet ordre, avec Trevor, pour discuter de deux-trois détails concernant les fiançailles de nos enfants.

Eurydice n’était pas vraiment prête à se lancer dans de quelconques préparatifs concernant le mariage de leurs enfants. Elle savait qu’ils n’en n’étaient pas là bien sûr, mais elle continuait de voir Clarice comme son petit bébé, et pas du tout comme une jeune fille qui était en âge de se marier. Heureusement, aucun des deux n’avait encore fini sa scolarité, alors ils avaient encore du temps, mais bon, elle voudrait que ce temps puisse se rallonger autant que possible.

« Si tu veux, mais qu’est-ce que tu voudrais voir ? Ils sont encore jeunes tous les deux, alors les préparatifs du mariage ne sont pas pour demain. »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 611
Humeur :
Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitimeSam 7 Mai - 8:30


Qui trouve un ami, trouve un trésor.
I

ly avait des choses qu'il valait mieux ne pas imaginer, certes, mais c'était une mentalité qu'il était difficile pour Pollux d'adopter, ce n'était ni dans son caractère ni dans sa mentalité. Il avait toujours besoin d'avoir plusieurs coups d'avance surtout. Tout devait être planifié, expliqué, anticipé... Et même si c'était la dernière chose qu'il souhaitait, il y pensait forcément. Parce qu'il savait que la mort pouvait venir vous cueillir en deux temps trois mouvements.

S'il devait arriver quoi que ce soit à ses enfants, qui étaient la prunelle de ses yeux, il ne le supporterait pas. Imaginer toutes ces choses n'était pas agréable, mais une part de lui se disait que c'était une bonne manière de l'appréhender et de l'empêcher. Sauf que c'était sûrement impossible au bout du compte. Ce n'était pas comme ça que les choses fonctionnaient, jamais. Et il valait mieux que les choses ne fonctionnent pas ainsi.

-Ils ne sont pas pour demain mais de préférence le plus tôt possible. C'est Trevor lui-même qui m'avait laissé entendre qu'il était préférable que les festivités aient lieu directement à leur sortie de Poudlard, et je suis du même avis. Par ailleurs, pour organiser un événement d'une telle envergure, on ne peut pas se permettre de s'y prendre à la dernière minute, tu le sais bien, non ?


On pouvait dire que Pollux mettait la charrue avant les hyppogriffes, mais le fait est qu'il considérait qu'il ne fallait de préférence pas perdre de temps, pas même une seule seconde. Déjà, il avait en effet compris que le mariage devait avoir lieu le plus tôt possible.

Il ne savait pas, bien sûr, que cet empressement de la part des Carrow tenait du fait que le temps de Clarice était compté. Il n'avait pas posé de question, il préférait les arrangements qui ne traînaient pas en longueur. Les choses étaient décidées, il ne servait à rien de les faire traîner. Et dans le cas d'Alphard, Pollux estimait qu'il valait mieux que ce soit ainsi. Et il n'y trouvait pas de problème particulier. Ce n'était pas comme s'il n'était pas courant de se marier dès sa sortie de Poudlard. Ce n'était pas comme s'il y avait à attendre qu'ils développent des sentiments ou apprennent à vivre l'un avec l'autre. C'était un arrangement social et financier, un point c'est tout.

-Mais de toute manière, je pense qu'il sera plus simple de discuter de ces détails quand nous serons tous réunis autour d'une table.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice   Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui trouve un ami, trouve un trésor | Pollux & Eurydice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand on ne cherche pas, on trouve! (pv Glo')
» Qui mal cherche, mal trouve. [pv June]
» Le travail est pour les hommes un trésor. (Christian)
» Un ami vaut de l'or, mais un ami d'enfance c'est un trésor [pvClarice<3]
» La valeur d'un trésor réside dans son secret. [pv Trevor <333]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Demeure des Black (12, square Grimmaurd)
-