AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Forfait Cdiscount Mobile 12 mois – Appels/SMS/MMS illimités + 100 ...
6.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CRACMOL
Andromeda Fawley
▌ Messages : 66
Humeur :
Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: /
Camp: Neutre
Avatar: Emilia Clarke

Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Empty
Message#Sujet: Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda   Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Icon_minitimeJeu 17 Sep - 10:09

Moment entre soeurs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Andromeda avait beau être une cracmole, elle avait tout de même la chance de pouvoir compter sur les membres de sa famille. Enfin… certains du moins. Ils n’étaient pas tous enchantés qu’elle fasse partie de la famille, et certains l’évitaient autant que possible, tentant sûrement de l’oublier, et préférant nier son existence. Aujourd’hui, elle y était habituée, et elle se concentrait donc sur ceux pour qui elle restait toujours la sœur. L’avantage chez les Fawley, c’était que la fratrie était nombreuse, il y avait donc du choix.

Andromeda avait prévu de se rendre chez sa sœur, Euphemia. Tout comme pratiquement toutes ses sœurs, elle était mariée et avait des enfants. Andromeda était contente pour elle, même si elle avait vécu un drame il y a quelques années, puisque son dernier né était décédé. Ce qui avait profondément blessé sa sœur, d’ailleurs. Elle en gardait encore des séquelles aujourd’hui, et Andromeda ne savait absolument pas comme il lui était possible de l’aider. Elle se contentait donc d’être là pour elle si besoin, et de la soutenir. C’était peu, mais c’était le mieux qu’elle puisse offrir.

Elle ne savait jamais de quelle humeur serait sa sœur quand elle la visitait, et elle espérait que pour cette fois, elle irait plutôt bien. Ce n’était pas toujours évident, et elle n’avait pas envie de lui faire sentir qu’être en sa présence la stressait toujours un peu, parce qu’elle ne savait ce qu’il pouvait se passer, mais ce n’est pas pour autant qu’elle arrêterait de voir Euphemia. Cette dernière l’acceptait en tant que cracmole, alors elle resterait sa sœur quoi qu’il arrive, et jamais elle ne la laisserait tomber.

Une fois arrivée devant la maison des Travers, elle sonna à la porte et attendit patiemment qu’on vienne lui ouvrir. Même si mine de rien, elle avait envie de voir sa sœur, leur dernière entrevue commençait à remonter. La porte finit par s’ouvrir sur Euphemia et avec un sourire, elle la prit dans ses bras pour une étreinte fraternelle.

« Bonjour Euphemia, tu m’avais manquée. »

black pumpkin

_________________

- Andromeda Fawley -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Euphemia Travers
▌ Messages : 72
Humeur :
Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Right_bar_bleue

En couple avec : Tarben Travers

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bouleau, crin de licorne, 22 cm, idéale pour les enchantements
Camp: Neutre
Avatar: Rachel McAdams

Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Empty
Message#Sujet: Re: Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda   Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Icon_minitimeLun 21 Sep - 9:08

Moment entre soeursEuphemia x AndromedaOù Euphemia avait-elle eu la tête ces derniers jours ? Pour être honnête, elle n'en avait aucune idée. Elle avait le sentiment d'avoir cherché à avancer dans un épais brouillard sans vraiment de direction. Entre les somnifères qu'elle avalait dans l'espoir de se laisser dévorer par le sommeil et les nombreuses crises qu'elle endurait, peut-être liées à l'approche de l'anniversaire du décès d'Aegir, elle avait bien du mal à dissocier les moments qui avaient eu lieu dans l'univers tangible, dans son existence concrète, et ceux qui faisaient partie de son imaginaire.

Car quand Euphemia était dans ses meilleurs moments, elle était capable d'être lucide, d'admettre que son fils était bel et bien mort et qu'il ne lui reviendrait jamais... mais ces moments eux-mêmes devenaient vaporeux tant son esprit ne savait plus tant dissocier le réel du cauchemar. Parfois, elle ne savait même pas si elle était en train de vivre une réalité concrète ou un troublant rêve lucide. Quand elle avait le sentiment qu'elle était au plus loin de la folie, elle faisait de son mieux pour garder prise sur cet état d'esprit bien trop éphémère, et qu'angoisses et espoirs tous d'un coup venaient détruire et tarir.

Elle pensait être dans un moment comme celui-là, sans pour autant pouvoir en être sûre, et il tombait bien. Aujourd'hui, Euphemia recevait une de ses nombreuses soeurs chez elle... en espérant ne pas juste accueillir un fantôme de soeur qui lui apprendrait plus tard qu'elle avait totalement déliré - elle ne présumait vraiment plus de rien à l'heure actuelle. Voir Andromeda lui mettait les pieds sur terre et l'aidait à penser à du plus solide, du plus concret. Elle avait passé la matinée à briquer la maison de fond en comble. Pas d'elfe de maison, pas de magie, juste ses petites mains, parce que s'occuper à ce genre de tâches très concrètes l'aidait à rester en phase avec le réel. Au moins un tout petit peu.

A l'heure dite, Andromeda arriva à sa porte et Euphemia l'accueillit avec un grand sourire, la prit dans ses bras, et la serra aussi fort qu'elle le put, comme pour s'assurer qu'elle était bien là, sur son palier.

Tu m'as manquée aussi, petite soeur. Entre, je t'en prie.

Elle la guida jusqu'au salon, agita sa baguette pour leur préparer thé et petits gâteaux.

Comment vas-tu ? Quelles sont les nouvelles ? J'ai l'impression de ne pas t'avoir vu depuis une éternité.



:copyright:️ DABEILLE

_________________
Sous ses yeux, un berceau vide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
Andromeda Fawley
▌ Messages : 66
Humeur :
Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: /
Camp: Neutre
Avatar: Emilia Clarke

Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Empty
Message#Sujet: Re: Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda   Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Icon_minitimeMer 25 Nov - 23:50

Moment entre soeurs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Andromeda était légèrement perplexe, elle ne savait jamais dans quel état elle allait retrouver sa sœur, ce n’était pas simple, la situation dans laquelle elle était. C’était même pire que ça, Andromeda ne pouvait que tenter d’imaginer ce qu’était la douleur de perdre son enfant, seulement, cela avait vraiment eu un effet dévastateur sur sa sœur, et ce n’était pas toujours facile à gérer. C’était vraiment difficile de la voir quand elle était dans ses états d’hallucinations, quand elle lui parlait d’Aegir comme s’il était encore en vie, comme s’il était… là.

Cela s’était déjà produit, et à chaque fois, Andromeda n’avait pas su comment réagir. Est-ce qu’elle devait la mettre face à la réalité, ou alors l’encourager dans son moment d’égarement ? Andromeda savait bien que la laisser croire que son fils était présent n’était pas la chose à faire, mais elle n’avait pas du tout envie de blesser sa sœur en lui rappelant un évènement aussi douloureux. Enfin, avec un peu de chance, Euphemia serait bien, et lucide. C’est tout ce qu’elle lui souhaitait, même si elle apprécierait que sa sœur puisse vraiment se remettre, sans tous ces épisodes psychotiques. Les médicomages n’étaient pas très optimistes mais elle ne pouvait pas continuer à vivre ainsi, et Andromeda était certaine que sa sœur était capable de remonter la pente.

Tu m'as manquée aussi, petite soeur. Entre, je t'en prie. Comment vas-tu ? Quelles sont les nouvelles ? J'ai l'impression de ne pas t'avoir vu depuis une éternité.

Andromeda la suivit docilement. En effet, cela faisait un moment qu’elles ne s’étaient pas vues. En même temps, presque toute sa fratrie était mariée, et avait des enfants. Elle savait qu’ils avaient tous leur vie de famille, et elle ne voulait pas s’imposer, ou déranger. Et puis, elle se disait aussi qu’ils n’avaient pas forcément envie de voir la cracmole de la famille non plus. Ils n’avaient pas forcément ce regard péjoratif sur elle, mais bon… enfin, peu importe. Elle observa sa sœur, elle trouva qu’elle avait l’air plutôt bien, et surtout, elle avait l’air d’être elle-même, c’était le plus important.

« Oui, ça commence à remonter en effet. Je vais bien, les nouvelles sont correctes, rien à déclarer de particulier. Les parents sont fidèles à eux-mêmes. Et toi, comment tu vas ? »

black pumpkin

_________________

- Andromeda Fawley -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Euphemia Travers
▌ Messages : 72
Humeur :
Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Right_bar_bleue

En couple avec : Tarben Travers

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bouleau, crin de licorne, 22 cm, idéale pour les enchantements
Camp: Neutre
Avatar: Rachel McAdams

Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Empty
Message#Sujet: Re: Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda   Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Icon_minitimeJeu 3 Déc - 15:39

Moment entre soeursEuphemia x Andromeda
Les nouvelles sont correctes, ce n'était pas une réponse, ça ! Ou en tout cas certainement pas une réponse dont Euphemia avait l'intention de se contenter surtout alors que, justement, elle n'avait pas revu sa soeur depuis trop longtemps. De la part d'Andromeda, Euphemia n'était pas surprise, elle avait le sentiment que sa soeur s'interdisait bien souvent de vivre, tout simplement. C'était compréhensible en un sens, pas parce que c'était justifié mais parce que Euphemia pensait être capable de se mettre à la place de sa soeur et par conséquent de comprendre au moins un petit peu le sentiment qu'elle pouvait avoir, de ne pas être légitime.

Être cracmolle, c'était quelque part être apatride. Tout était plus complexe que cela et ne devait être réduit à ce genre de formulations un peu classiques et qui ne rendaient pas toujours bien compte d'une réalité qu'on ne comprenait qu'en la vivant, mais bien souvent, Euphemia avait le sentiment qu'Andromeda s'excuserait presque d'exister, et par conséquent ne s'autorisait pas à vivre comme elle le devrait... Même quand elles étaient entre elles, Euphemia qse demandait si elle lui faisait suffisamment bien comprendre à quel point elle restait sa soeur quoi qu'il arrive, qu'elle aimerait toujours peu importe ses talents magiques ou l'absence de ces talents magiques.

Euphemia en était peut-être responsable. Elle était souvent trop absente à elle-même pour réussir à être présente pour les autres. Il arrivait bien trop souvent qu'elle se perde dans ses tourments intérieurs, et quand ses démons venaient lui rendre compagnie, elle se rendait bien compte du fait qu'elle n'était pas du tout de bonne compagnie.

Ah non, je ne vais pas me contenter de nouvelles "correctes" et de rien à déclarer,
répondit Euphemia avec le sourire, d'un ton catégorique. Cela fait si longtemps qu'on ne s'est pas vues, tu as forcément des choses à me dire !

Elle ne voulait pas passer à cause de choses importantes parce qu'Andromeda aurait peut-être considéré que ça ne valait pas la peine qu'elle en parle. Et même si ce n'était pas important, quelle importance, après tout ? Elle voulait juste qu'elles puissent parler librement. Elle en avait même besoin, c'étaient ces petits riens qui lui gardaient les pieds sur terre et qui l'empêchaient de évader dans un imaginaire autant dangereux pour elle que pour les autres.

Je vais bien. J'ai encore... Enfin... tu sais. Des périodes de crise, on va dire, mais je crois, je sais que je peux remonter la pente. Quand les enfants étaient là, durant les vacances de Noël, je n'ai pas eu une seule absence. Alors... ça va mieux, oui.


Elle le disait surtout pour se convaincre elle-même. A force de se répéter qu'elle allait bien, tout irait bien, n'est-ce pas ?


:copyright:️ DABEILLE

_________________
Sous ses yeux, un berceau vide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
Andromeda Fawley
▌ Messages : 66
Humeur :
Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: /
Camp: Neutre
Avatar: Emilia Clarke

Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Empty
Message#Sujet: Re: Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda   Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Icon_minitimeSam 20 Mar - 10:48

Moment entre soeurs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Andromeda ne savait jamais vraiment comment se comporter avec sa sœur, depuis… le drame. Avant, les choses avaient toujours été simples, et faciles, mais à présent, elle avait toujours peur qu’Euphemia ne soit pas vraiment elle, et qu’elle se mette subitement à avoir une crise. Parce qu’Andromeda était certaine de ne pas pouvoir gérer cela, et elle n’aurait pas d’autre choix que de devoir prévenir Tarben, mais sans la magie, c’était compliqué. Alors voir sa sœur, c’était toujours un peu compliqué pour la cracmole, mais elle ne se voyait pas lui tourner le dos, c’était tout bonnement impensable. Euphemia avait toujours été douce et compréhensive avec elle, et Andromeda devait donc lui rendre la pareille.

Et puis, rien n’indiquait que cela n’allait pas bien se passer. Andromeda n’avait cependant pas grand-chose à raconter sa sœur aînée. Ce n’était pas de la mauvaise volonté, ou une envie de se montrer cachotière, mais il ne se passait jamais rien dans la vie d’Andromeda. Rien qui valait la peine d’être raconté. Elle faisait en sorte d’occuper ses journées, tout en prenant garde à ne pas laisser le doute planer sur le fait qu’elle n’était peut-être pas une sorcière. Alors non, elle ne voyait pas ce qu’elle pouvait raconter de ses journées à sa sœur.

Ah non, je ne vais pas me contenter de nouvelles "correctes" et de rien à déclarer. Cela fait si longtemps qu'on ne s'est pas vues, tu as forcément des choses à me dire !

Des banalités, c’était tout ce qu’elle pourrait lui raconter. Andromeda n’était pas mariée, elle n’avait pas d’enfant, pas d’emploi, et surtout pas de pouvoirs… sa vie n’avait rien d’enviable. Elle n’avait rien de palpitant, et elle ne valait vraiment pas la peine qu’on s’y attarde trop longtemps. Andromeda n’avait pas spécialement envie de parler d’elle, en plus de cela, elle préférait parler de sa sœur, qui elle aurait probablement plein de choses à lui dire.

« C’est vrai, mais tu sais bien qu’il ne se passe pas grand-chose. Je dois surtout faire attention à ne pas me trahir, et sinon, je fais de mon mieux pour m’occuper. »
-Je vais bien. J'ai encore... Enfin... tu sais. Des périodes de crise, on va dire, mais je crois, je sais que je peux remonter la pente. Quand les enfants étaient là, durant les vacances de Noël, je n'ai pas eu une seule absence. Alors... ça va mieux, oui.

Andromeda était peinée d’entendre que sa sœur avait encore quelques crises, mais de ce qu’elle avait compris, il n’y avait rien pour l’aider. C’était vraiment très frustrant, de se dire qu’il n’y avait aucun moyen pour faire en sorte qu’elle n’ait plus ces épisodes d’absence. En même temps, cela devait être si terrible de perdre un enfant, elle n’osait pas l’imaginer. Elle avait envie d’être présente pour Euphemia, mais elle ne savait pas vraiment ce dont cette dernière avait besoin pour se sentir mieux.

« Peut-être que tu es plus sereine quand ton esprit est occupé, ou que tu es en compagnie des autres. »

black pumpkin

_________________

- Andromeda Fawley -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Euphemia Travers
▌ Messages : 72
Humeur :
Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Right_bar_bleue

En couple avec : Tarben Travers

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bouleau, crin de licorne, 22 cm, idéale pour les enchantements
Camp: Neutre
Avatar: Rachel McAdams

Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Empty
Message#Sujet: Re: Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda   Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Icon_minitimeVen 26 Mar - 10:48

Moment entre soeursEuphemia x Andromeda
Oui, bien sûr, Euphemia savait qu'il ne se passait pas forcément grand-chose dans la vie de sa soeur, et elle le déplorait, d'ailleurs. Mais pas grand-chose, c'était tout de même quelque chose, et de ces petits riens, Euphemia voulait quand même en savoir le maximum. Elle avait le sentiment que sa soeur se renfermait, et qu'à force, elle ne saurait plus rien du tout à son sujet, et c'était une chose qu'elle voulait réussir à éviter. Et aussi, elle voulait lui faire prendre conscience que malgré sa nature, malgré le secret qui l'entourait, sa vie n'en était pas plus insignifiante que celle de n'importe qui d'autre. C'était peut-être peine perdue, de ce point de vue-là, mais elle était bien décidée à insister malgré tout. Euphemia s'en faisait un devoir. Elle avait parfois l'impression de ne pas pouvoir faire grand-chose pour Andromeda, ou véritablement trop peu.

Elle savait qu'à force de ne pas vouloir se trahir, elle devait se brimer, et Euphemia était d'accord avec le fait qu'il était primordial que son secret ne s'ébruite pas, les conséquences en seraient désastreuses, et elle avait tenu bon si longtemps que ce serait vraiment du gâchis de manquer le coche maintenant. Mais malgré tout, les journées passaient, il fallait bien qu'elle s'occupe, et le secret qu'elle portait, si lourd soit-il, n'avait pas à l'empêcher de vivre complètement non plus. L'anonymat n'empêchait pas d'avoir un quotidien, si ce n'est palpitant, au moins agréable. D'ailleurs, l'anonymat y contribuait très sûrement, de ce point de vue.

Eh bien voilà, parle-moi de ça, comment est-ce que tu t'occupes ? Et ne commence pas à me dire que c'est insignifiant ou que ça ne va pas m'intéresser, ça m'intéresse.


Elle se devait d'insister là-dessus. Euphemia avait trop souvent le sentiment que sa soeur se considérait comme une personne insignifiante. Il n'y avait rien de plus faux, pourtant. Elle tenait à lui ôter cette idée de la tête, et par tous les moyens qu'elle trouverait à sa disposition. Elle trouverait trop cruel, trop absurde, que la jeune femme s'enferme dans ce genre de certitudes qui la rendraient peut-être encore plus malheureuse qu'elle ne l'était déjà.

Oui, évidemment que je suis plus sereine quand je m'occupe ou que je ne suis pas seule, j'imagine que c'est le cas pour tout le monde. Enfin, non, pas forcément. Il y en a qui ne supportent pas l'agitation... Mais moi, si ça ne bouge pas autour de moi, si je dois me retrouver seule avec mes pensées...
Sa voix trembla légèrement. Mais tout va bien, je vais bien. Très bien.

Elle disait cela plus pour se convaincre elle-même que pour convaincre sa soeur.


:copyright:️ DABEILLE

_________________
Sous ses yeux, un berceau vide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Empty
Message#Sujet: Re: Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda   Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Moment entre soeurs | Euphemia & Andromeda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-