AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Corsair Vengeance LPX 32GB (2 x 16GB) DDR4 3200MHz C16 ...
Voir le deal
99.90 €
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Nike Air Zoom Pegasus 39 Premium
77.97 € 129.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
Abby Hornby
▌ Messages : 89
Humeur :
Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, crin de licorne, 20.36 cm
Camp: Bien
Avatar: Shiri Appleby

Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Empty
Message#Sujet: Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie)   Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Icon_minitimeVen 2 Oct - 22:37

Les vérités mauvaises à entendre

Abby n'était pas une tata gâteau avec le petit Eddy. Elle s'en voulait un peu pour ça. Pourtant, quand elle avait appris que Bonnie était enceinte, elle avait sauté au plafond, et elle avait vraiment cru que ce petit bout serait toute sa vie, mais... elle n'arrivait pas à l'expliquer. Quand elle venait chez les Hornby sous le prétexte de voir son neveu, c'était toujours... étrange. Il régnait une ambiance étrange, et qui la mettait mal à l'aise, si bien que, même si elle l'aimait malgré tout, ce gosse, elle n'arrivait pas à se sentir vraiment proche de lui.

Et ce n'était même pas pour le voir qu'elle avait décidé de frapper à la porte de l'appartement qu'occupaient son frère et son épouse, mais bien pour voir le frangin. Et ça, c'était une vraie nouveauté. Elle-même trouvait ça un peu bizarre, mais c'était comme ça. Depuis leur grand déballage, cette longue discussion où ils s'étaient parlé à coeur ouvert, cette conversation qui l'avait aussi introduite à l'existence de la guilde, la dynamique de leur relation avait évolué. Bon, certaines choses ne changeaient pas : elle serait toujours la première à venir charrier et emmerder son grand frère, mais elle nourrissait maintenant pour lui un quelque chose mais alors complètement inattendu. Quelque chose qui ressemblait fortement à du respect. Vous l'aviez vu venir, ça ? Non ? Elle non plus. Elle s'en étonnait encore. Mais elle aimait ça. Elle ne s'en était pas forcément rendu compte, mais elle avait vraiment eu besoin d'un frère.

Donc oui, elle était là pour le voir. Elle avait rencontré quelques résistants, et elle avait envie de débriefer tout ça avec lui. Elle frappa à la porte, plutôt impatiente et enthousiaste. Mais elle allait vite déchanter. Dans les grandes largeurs : ce fut Bonnie qui lui ouvrit, jusque-là rien d'anormal.


"Salut Bonnie ! Tu vas bien ? Ta feignasse de mari est dans les parages ? Je veux lui parler."


Le "feignasse" était affectueux. Mais réaliste. Elle était prête à parier tous les gallions qu'elle possédait (elle allait se ruiner, donc), que son frangin paraissait mollement sur son cher et tendre canapé. Bonnie était vraiment un ange de tolérer le mollasson de service autant qu'elle le faisait, Abby aurait sans doute pété un câble depuis longtemps, elle. Mais là encore, elle ne savait pas tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bonnie Hornby
▌ Messages : 551
Humeur :
Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Right_bar_bleue

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Empty
Message#Sujet: Re: Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie)   Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Icon_minitimeJeu 13 Mai - 10:28

Les vérités mauvaises à entendre.
Eddy dormait… Par Merlin, Eddy dormait enfin. Bonnie serait bien incapable de dire depuis combien de temps il n’avait pas dormi, autant qu’elle n’avait pas dormi par conséquence. Mais enfin, il avait réussi à fermer les yeux et dormait du sommeil du juste. Dans ces conditions, la jeune femme parvenait un peu à le trouver mignon… mais elle se rappelait beaucoup trop rapidement qu’il se réveillait et qu’il lui prenait un temps considérable pour finalement arrêter de le trouver mignon.

Elle avait cru craquer tout bonnement et appeler sa mère à l’aide parce qu’elle ne le supportait plus, parce qu’elle avait besoin de dormir, de faire autre chose. Sauf que si elle appelait sa mère, elle la verrait débarquer chez elle et se demanderait peut-être pourquoi Clyde n’était pas là. Et… elle avait envie d’éviter les questions de ce genre. Clyde avait pris la tangente, ce que Bonnie ne pouvait que très bien comprendre. Elle en voulait à son mari d’être parti, pas parce qu’il n’état pas là, mais parce qu’elle avait envie de faire exactement la même, sauf qu’elle se retrouvait attaché à ce gosse. Enfin… en vérité, Bonnie avait quand même sacrément l’intention de refiler Eddy à sa mère très bientôt. Elle le laissait dormir un peu, mais dès qu’il allait se réveiller, elle allait prendre le petit et se rendre chez sa mère pour qu’elle s’en occupe un peu. Sinon,… en fait, elle n’avait aucune idée de ce qu’elle serait capable. Elle avait souvent entendu dire qu’une mère aimait son enfant comme la prunelle de ses yeux, qu’il devenait son univers, Bonnie avait plus le sentiment que cet enfant était devenu son enfer, son purgatoire.

Mais pour le moment, elle avait la chance de pouvoir avoir un peu de repos. Elle s’était installée dans le canapé vide du postérieur de Clyde et comatait tranquillement, quand on frappa à la porte. Bonnie ne put s’empêcher de grommeler en se levant, sentant ensuite un frisson la parcourir en ayant le sentiment d’être une sorte de Clyde qui se levait de son canapé. Vision d’horreur. Elle ouvrit donc la porte, ayant conscience qu’elle ne devait pas ressembler à grand-chose, pour tomber devant Abby. Ah… une Hornby que la jeune femme appréciait. Elles s’entendaient bien toutes les deux, elles pouvaient se plaindre ensemble de Clyde par exemple. Sauf que depuis tout ça, depuis sa grossesse, depuis l’arrivée de Eddy, la jeune femme ne pouvait pas s’empêcher de sentir une sorte de malaise l’envahir à chaque fois. Le poids du mensonge sur ses épaules.

« Désolée, il n’est pas là. » Pour une fois, Clyde n’était pas là quand on le cherchait en effet. Bonnie s’écarta de la porte pour laisser la possibilité à Abby de rentrer dans l’appartement, en espérant que tout cela ne réveille pas Eddy (elle ne le supporterait vraiment pas). « Il est… » Que dire. Il est en train de travailler ? Il était en voyage d’affaire ? Non… ça ne passerait pas du tout. Mais Bonnie n’avait pas spécialement envie de dire que son mari avait déserté depuis quelques temps leur appartement pour aller s’installer chez leurs amis (les pauvres d’ailleurs). « Il est sorti avec Steve, je crois. »
Code by Gwenn


_________________
A kiss may be grand but it won't pay the rental. On your humble flat, or help you feed your helpless cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Abby Hornby
▌ Messages : 89
Humeur :
Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, crin de licorne, 20.36 cm
Camp: Bien
Avatar: Shiri Appleby

Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Empty
Message#Sujet: Re: Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie)   Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Icon_minitimeJeu 27 Mai - 23:32

Les vérités mauvaises à entendre

Ben ça c'était bien sa veine ! Pour une fois qu'Abby prenait la peine de faire le déplacement jusque chez son frère (et c'était loin d'arriver très souvent), il fallait que le frangin en question ait décidé de prendre la tangente. Sérieusement, il fallait vraiment qu'elle soit maudite pour jouer de malchance comme ça. C'était peut-être la toute première fois dans l'année que son frère désertait l'appartement pour voir la lumière du jour (bon, il paraît qu'il lui arrivait de se pointer au boulot, mais Abby continuait de se dire que ça pourrait tout aussi bien être une légende urbaine, cette affaire), et il fallait que ce soit le moment qu'elle choisissait pour lui parler.

Bon... tant pis, à toute chose malheur est bon, ou en tout cas, c'était l'expression consacrée. Et Abby n'avait pas envie d'avoir fait le déplacement pour rien. Si son frère n'était pas là, ça ne voulait pas dire qu'elle devait partir fissa, et elle ne se voyait pas aller frapper à la porte de Steve pour voir si Clyde s'y trouvait bel et bien, surtout que les deux pouvaient très bien être allés boire un verre quelque part ou quelque chose du genre, en fin de compte.


"Bon, je vais peut-être l'attendre"
, suggéra Abby en haussant les épaules. "Il est parti depuis longtemps ? Je suppose qu'il résistera pas longtemps à l'envie de retrouver l'amour de sa vie, pas vrai ? - Je parle de votre canapé, évidemment."

Elle ne le disait pas pour être désagréable ou encore désobligeante, c'était juste un fait tellement admis au sein de la famille réduite des Hornby qu'elle ne pensait pas violer le moindre secret-défense en mentant à ce sujet ou en disant des conneries plus grosse qu'elle.

Histoire d'illustrer son propos, Abby s'affala sur son canapé avec un soupir de contentement. Elle n'était pas la loque qu'était son frère, mais qui pouvait vraiment résister au confort d'un bon canapé, hein ? Certainement pas elle, en tout cas, clairement pas. Puis elle reporta son attention sur Abby.


"Alors, comment tu vas ? Comment ça se passe avec le petit monstre ? Il est couché ?"

Petit monstre était un terme affectueux, n'empêche que si le gamin était effectivement couché, ça l'arrangerait. Abby n'avait pas du tout l'amour des gosses, elle s'épargnerait bien de passer trop de temps avec le petit Eddy. Même si elle aimait son neveu, évidemment, et qu'elle saurait être la tata gâteau que l'on attendait qu'elle soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bonnie Hornby
▌ Messages : 551
Humeur :
Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Right_bar_bleue

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Empty
Message#Sujet: Re: Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie)   Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Icon_minitimeSam 11 Juin - 15:09

Les vérités mauvaises à entendre.
En temps normal, Bonnie aurait apprécié la compagnie de Abby, mais là, elle devait bien avouer qu’elle se sentait quand même mal à l’aise d’entendre sa belle-sœur affirmer qu’elle allait attendre Clyde. Parce qu’elle savait bien que Clyde n’allait pas rentrer de sitôt. Ou alors, ce serait un merveilleux hasard que son époux décide de rentrer juste à ce moment-là, après tout ce temps d’absence, juste quand sa sœur se trouvait là. À moins qu’elle ne lui envoie un hibou discrètement pour lui faire comprendre de passer une tête rapidement chez eux, avant de repartir faire sa vie où il voulait ? Non, ça ne fonctionnerait clairement pas.

« Oui, évidemment. » Répondit-elle, peut-être un peu trop sèchement, quand Abby précisa que l’amour de la vie de Clyde n’était autre que ce canapé, et qu’il n’allait pas résister trop longtemps avant de le retrouver. En temps normal, elle aurait sans doute s’amuser un peu plus de la remarque de Abby, mais la situation était un peu trop… complexe, et elle était bien trop fatiguée ces derniers temps. « J’étais occupé avec Eddy, je ne sais pas du tout quand il est parti, mais tu as raison, il ne va surement pas tarder. Je te sers une tasse de thé si tu veux en attendant. »

Elle tentait de noyer le poisson du mieux qu’elle pouvait. Clyde avait sans aucun doute trouvé un nouvel amour pour combler sa vie… un autre canapé, celui de Steve qui était sans doute suffisamment confortable pour qu’il y reste un bon moment. En tout cas, un endroit beaucoup plus calme, où il n’y avait pas de petit monstre pour venir casser les pieds à longueur de temps. Sans avoir réellement attendu la réponse de Abby, Bonnie s’était empressée de préparer du thé donc. Elle avait surtout besoin de s’occuper, d’occuper ses mains, et son esprit. Tout ça n’était rien pourtant, ce n’était pas dramatique que Clyde se soit absenté pendant un moment, mais Bonnie n’avait pas spécialement envie de se retrouver avec mainte et mainte question sur la raison pour laquelle il avait décidé de quitter à ce point le domicile conjugal.

« Il est couché oui. » Répondit-elle, en servant le thé qu’elle avait préparé, quand Abby la questionna concernant Eddy. « Et il dort, enfin, à point fermé. Profite du calme ambiant, je ne sais pas vraiment combien de temps ça va durer. »

Elle tentait de dire cela d’un ton le plus léger possible, mais elle peinait quand même à le faire. Comme elle ne pouvait que considérer que ce petit nom affectueux que lui donnait Abby lui convenait à merveille, ce « petit monstre ».

« Comment ça va toi ? Qu’est-ce que tu voulais voir avec Clyde ? »

Non parce que la sœur de Clyde ne venait pas non plus voir son frère tant que ça, elle devait avoir une bonne raison pour se retrouver ici.
Code by Gwenn

_________________
A kiss may be grand but it won't pay the rental. On your humble flat, or help you feed your helpless cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Empty
Message#Sujet: Re: Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie)   Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Les vérités mauvaises à entendre (Bonnie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre (Andreï)
» Les bonnes et mauvaises relations d'Eva
» VERPEY & LOU - Bonne ou mauvaises rencontre ?
» S'attirer les foudres des mauvaises personnes. (Pollux)
» J'ai manqué un épisode ? [pv Bonnie <33]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement des Hornby
-