AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Réfrigérateur combiné HISENSE 292 ...
Voir le deal
369.99 €

Partagez | 
 

 What we do in the shadows - Reha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serpentard
Octavia Yaxley
Octavia Yaxley
▌ Messages : 820
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeMar 27 Oct - 9:49


What we do in the shadows
ft. Reha Shafiq

Octavia avait longuement hésité avant de proposer ce rendez-vous à Reha. Elle se doutait que ça pourrait tout à fait lui retomber dessus, et elle avait plutôt intérêt à faire profil bas (même si c'était difficile à faire pour elle). D'un autre côté, il n'y avait pas vraiment de mal à bavarder avec Reha et prétendre que cette rencontre était fortuite et leur conversation informelle. Elle voulait croire qu'elle pouvait compter sur la discrétion de cette dernière, qu'elle était de toute façon de son côté, et elle, elle avait besoin de réponses à certaines de ses questions.

Elle entendait tout et son contraire au sujet de Colton. Elle y prêtait une oreille qu'elle prétendait être indifférente, mais dans les faits, tout était plus complexe que cela, tout était toujours plus complexe que ça en avait l'air. Octavia ne regrettait pas son geste, elle le regrettait d'autant moins qu'il avait eu l'effet escompté. Grâce à ça, elle avait bel et bien attiré l'attention de celui à qui elle voulait se dévouer, alors ça n'avait pas été en vain. Mais si elle ne le regrettait pas, il la travaillait... beaucoup. Plus qu'elle ne l'aurait cru. C'est qu'il y a une grande différence entre s'imaginer faire du mal à quelqu'un - pas juste lui faire du mal mais s'acharner - et passer à l'acte. Octavia était quelqu'un de cruel, et qui ne s'en cachait pas vraiment, sauf quand c'était nécessaire. Mais elle avait senti, avec Colton, qu'elle aurait pu aller jusqu'au bout. Et une part d'elle était bêtement soulagée de savoir que la rouge et or était toujours en vie.

Elle se maudissait intérieurement de le penser, surtout que l'autre abrutie avait craché son nom et la foutait maintenant (elle et le reste de sa famille, ce qui était encore pire - car ce qu'elle assumait pour elle-même, elle ne voulait pas le faire subir aux siens) dans une merde noire, mais elle n'était pas encore prête à franchir ce pas-là. Elle se donnait des grands airs, elle dissimulait ses incertitudes, mais elle savait. Un jour, elle prendrait des vies, ça faisait partie du contrat, et elle voulait bien croire que la première était toujours la plus difficile. Mais en tout cas, elle ne se sentait pas prête encore... Et c'était en partie pour ça qu'elle tenait à voir Reha. Pour en savoir plus de ce que Colton lui avait possiblement dit, mais aussi pour savoir dans quel état se trouvait sa victime à l'heure actuelle.

Elle lui avait fixé rendez-vous à Pré-au-Lard, faute de mieux, elle n'avait pas vraiment les moyens et la possibilité de se rendre beaucoup plus loin, Mrs Piedoddu plutôt que les Trois-balais, même si cet endroit la débectait, moins de fréquentation et un cadre plus approprié à une conversation posée (il y aurait eu le salon de thé des Kowalski, mais pour rien au monde Octavia ne donnerait la moindre noise à ce moldu qui pensait pouvoir s'octroyer le droit d'être des leurs). Elle attendait maintenant, un exemplaire de la Gazette entre les mains, que Reha la rejoigne, sans trop savoir encore par quel angle elle aborderait la conversation.

Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Reha Shafiq
Reha Shafiq
▌ Messages : 323
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeJeu 29 Oct - 22:17

❝Octavia & Reha ❞What we do in the shadowsDire que Reha a été surprise par le courrier d’Octavia serait mentir. En réalité, la médicomage est plutôt surprise de ne pas avoir entendu parler de l’adolescente plus tôt. Evidemment, elles n’ont pas l’habitude de se fréquenter, il faut dire que la jeune femme est née quand Tibérius avait déjà presque vingt ans et elle-même était à peine moins âgée. Encore fiancée à l’aîné des Yaxley à l’époque, elle a vu Octavia naître, faire ses premiers pas, balbutier ses premiers mots aussi éprouve-t-elle une affection distante pour la jeune femme. Même si l’ancienne Gryffondor n’est désormais plus sa belle-soeur en devenir, l’alliance entre leur famille que Gaïa et son frère ne devraient pas tarder à conclure, ainsi que son amitié pour Tibérius suffisent à lui donner un passe droit.

Courtoisement, Reha a donc accepté de déplacer une de ses gardes pour rencontrer Octavia au Pré au Lard lors d’une des sorties annuelles qu’y font les élèves de Poudlard. Le choix du lieu à laisser la jeune femme plus que perplexe et c’est avec pas mal de curiosité que Reha pousse le pas de la porte. Il faut dire que même du temps où elle arpentait encore les couloirs du château, la Gryffondor n’a jamais mis les pieds dans le célèbre salon de thé. La décoration trop chargée à son goût ne l’a jamais intéressée et Tibérius, aussi peu romantique qu’elle, ne voyait pas pourquoi ils auraient perdu du temps à organiser un rendez-vous alors qu’il y avait plus intéressant à faire que de se regarder amoureusement devant une tasse de thé.

- Godric, cet endroit n’a pas changé en vingt ans,
murmure la jeune femme en poussant la porte.

Elle repère vite la jeune Serpentard. Il faut dire que le salon n’est pas bondé, pour une fois, et les rares clients sont des couples trop occupés par eux-même que pour vraiment faire attention à la nouvelle venue. Flamboyante, comme à son habitude, la médicomage dénote dans le décors rococo du salon. Sans attendre qu’on l’installe, elle se dirige vers l’adolescente et laisse tomber sa cape sur la chaise à côté d’elle.

- Eh bien Octavia, je ne te savais pas amatrice de genre d’endroit, la salue-t-elle d’un sourire presque moqueur

Nonchalamment, elle croise les jambes et regarde le journal que sa cousine lit tandis qu’elle-même saisit le menu et regarde distraitement ce qu’il contient. La serveuse arrive rapidement et Reha laisse sa cadette commander ce qu’elle désire et se contente de demander un café de son côté tout en observant la jeune Yaxley. Un silence se fait et Reha, n’étant pas connue pour sa subtilité préfère rentrer directement dans le vif du sujet.

- J’imagine que tu ne m’as pas fait venir simplement pour le plaisir de prendre des nouvelles ou d’admirer la décoration. Qu’est-ce que je peux faire pour toi ?

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Octavia Yaxley
Octavia Yaxley
▌ Messages : 820
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeMar 3 Nov - 9:35


What we do in the shadows
ft. Reha Shafiq

Octavia préféra ne pas relever quand Reha lui fit remarquer qu'elle ne l'imaginait pas adepte de ce genre d'endroits. Normal, Octavia ne l'était définitivement pas, et elle commençait à douter que son choix de lieu de rencontre soit le plus approprié... Cela dit, elle continuait de penser que les Trois-Balais n'auraient pas été un endroit approprié. En temps normal, le tumulte, le brouhaha ambiant qui éteignait la réflexion et l'étouffait sous des centaines de bribes de conversation diverses, ça ne la dérangeait pas, au contraire. Mais là, elle avait besoin de s'entendre pensée, même si certaines de ces pensées exigeaient un travail d'introspection relativement déplaisant. Elle était là pour ça. Plus ou moins.

La vert et argent plia précautionneusement le journal qu'elle était en train de lire et le déposa à côté d'elle tout en saluant Reha du regard. Elle sentait une déplaisante appréhension s'emparer d'elle. Cette situation ne lui plaisait pas, et elle aurait presque voulu que Reha ne réponde pas présente à ce rendez-vous, mais dans le même temps, cette conversation lui paraissait nécessaire. Elle espérait surtout que Reha accepterait de l'écouter et surtout de lui répondre sans émettre de jugement trop hâtif. C'était, bien sûr, en demander beaucoup trop. Mais il était dans la nature d'Octavia d'exiger souvent plus que ce qu'elle pouvait bien obtenir. Un peu distraite et pas très intéressée par sa commande, elle demanda à la serveuse qui vint s'enquérir de leur commande un café elle aussi, même si elle n'en supportait pas l'amertume. Elle n'était de toute façon pas là pour se gaver de chocolat chaud, encore moins en publique. Il en allait de sa ligne, qu'elle voulait impeccable.

« Tu t'en doutes peut-être... Je voulais te parler de Joan... »


Le nom qu'elle devrait peut-être proscrire de son vocabulaire pour sa propre tranquillité d'esprit. Mais son esprit n'était pas tranquille, ce fait là était acté et paraissait difficilement contestable. Il aurait pu s'agir d'autre chose, Reha était liée à la famille Yaxley, après tout, même si elle n'était plus fiancée à Tibérius. Mais vu que le nom de Colton était plus ou moins sur toutes les lèvres ces temps derniers, on ne pouvait pas vraiment y voir là une surprise non plus. Surtout compte tenu de la présumée (justifiée) culpabilité d'Octavia dans l'affaire.

« J'ai entendu dire que tu étais sa médicomage. Je voulais savoir... comment elle allait. »

Si suspecte cette requête pouvait-elle sembler, peu importe, elle en aurait le coeur net. Et même si elle ne se sentirait pas forcément mieux ou différente après cette conversation, elle saurait en tout cas un peu mieux à quoi s'en tenir, et pour la suite... elle agirait avec cette conscience, mauvaise, qu'elle étoufferait par tous les moyens jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien de discernable.
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Reha Shafiq
Reha Shafiq
▌ Messages : 323
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeMer 4 Nov - 22:07

❝Octavia & Reha ❞What we do in the shadowsQuand on voit Reha Shafiq, on l’imagine facilement superficielle et nonchalante. C’est qu’avec sa petite taille et sa corpulence pas toujours à la mode, elle n’a pas l’air fort impressionnante. On s’étonne de savoir que ce petit bout de femme est en réalité une médicomage compétente, mais également l’ancienne batteuse de l’équipe des Gryffondor qui en faisait trembler plus d’un sur son passage. Plus encore, s’ils le savaient beaucoup seraient surpris de savoir que c’est une excellente duelliste acquise à la cause d’un homme destiné à redonner aux sang pur la place qu’il leur revient.

A la fois fantasque, loyale, impatiente, joviale et agressive, Reha est un cocktail explosif d’émotion et ses réactions peuvent être pour le moins imprévisible en fonction de son humeur. Elle a accepté de se rendre à Pré au Lard parce que Octavia bénéficie, par sa naissance, d’un passe droit, néanmoins, il suffirait que la raison pour laquelle elle a fait déplacer la médicomage ne lui plaise pas pour que son humeur change.

Heureusement pour l’adolescente, la mangemort s’amuse du choix du lieu. N’étant plus étudiante depuis longtemps, elle a rarement le temps d’aller flâner dans le village. L’endroit lui rappelle des souvenirs qui ont le don de la mettre de bonne humeur. Faisant fi de sa gourmandise, elle se contente d’un café et décide de ne pas tourner autour du pot. A la fois par égard pour sa propre patience, mais aussi pour sa cadette qui ne semble pas si à l’aise que ça.

De façon prévisible, c’est Joan qui revient sur le tapis. Depuis des semaines, la petite Colton et Octavia sont au centre de l’attention médiatique. Reha, comme le reste de sa famille, espérait que l’histoire soit étouffée, mais Nobby et l’opinion publique s’en sont emparé sans tarder et ont fait de l’adolescente le symbole d’un bon nombre de leur revendication. Le sourire de Reha reste donc égale à lui-même, mais elle se fait plus froide tandis qu’elle examine sa manucure.

- Joan … C’est étonnant vois-tu parce que d’après mon frère, il m’a semblé que le mot d’ordre était que tu ne devais pas en parler sans que Gaïa soit à tes côtés. En réalité, pour la tranquillité de nos familles, il serait préférable que ce nom tombe rapidement dans l’oubli, d’une manière ou d’une autre.

Il faut dire qu’au delà d’un fait divers, Joan symbolise le ras le bol d’une classe laborieuse qui voudrait bien être considéré comme autre chose que des citoyens de seconde zone. L’adolescente, bien malgré elle, force également les gens à prendre position. En particulier les vieilles familles sang pur. Or, sa branche de la famille est connue pour être modérée. Elle a tendance à rester au dessus des querelles de sang et ne pas prendre position. Reha comme Ryhiad ont choisi un autre chemin, mais le reste de leur famille ne voit pas les choses de la même façon. L’implication d’Octavia dans cette affaire gêne et jette une ombre sur le mariage à venir de son frère et l’aîné des soeurs Yaxley ce qui n’est pas pour plaire aux principaux intéressés.

- J’imagine que tu t’enquiers de sa santé dans un pur esprit de camaraderie ?,
répond Reha avec un sourire ouvertement moqueur.

Les cafés arrivent et l’ancienne Gryffondor boit une gorgée du sien sans se départir de son expression. C’est que si elle n’est pas la plus fine, elle ne manque pas d’intuition quand elle prend la peine de réfléchir avant d’agir. Or clairement, tout dans l’attitude d’Octavia transpire une certaine culpabilité.

- Joan, décide-t-elle de répondre, va aussi bien que faire se peut compte tenu des circonstance. Elle a recommencé à s’alimenter, ses blessures sont pour la plupart traitées, mais je soupçonne un stress post traumatique important. Et maintenant que j’ai répondu à ta question, si tu m’expliquais un peu pourquoi c’est important pour toi de le savoir ? Après tout, les journaux en parlent assez sans que j’ai besoin de te le confirmer en personne.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Octavia Yaxley
Octavia Yaxley
▌ Messages : 820
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeSam 7 Nov - 9:39


What we do in the shadows
ft. Reha Shafiq

Octavia retint un ostensible roulement d'yeux quand Reha lui fit observer que d'après son frère, le mot d'ordre était de ne pas prononcer le nom de sa "camarade"... Pour peu que Reha répète tout ça à Tib, elle allait encore passer pour une gamine inconséquente (ce qu'elle était, mais gardez-vous de le lui dire en face). Elle n'en parlait pas, pas en temps normal, mais là, elle ne se trouvait pas en présence de n'importe qui non plus... Et au pire du pire. Tant pis, elle ne regrettait pas de parler si directement à son interlocutrice pour peu qu'elle lui donne les réponses à ses questions. Elle voulait faire les choses à sa manière, et tant pis si le sacrosaint nouveau patriarche des Yaxley autoproclamé à ce titre trouvait à y redire.

Bien sûr, qu'Octavia aussi a envie de ne plus entendre parler de Joan à tout bout de champ, elle aussi. Elle n'a pas envie de remettre de l'huile sur le feu. Elle n'avait eu qu'une seule et unique ambition en s'attaquant à elle (et au passage, ça aurait pu être n'importe qui d'autre d'aussi impure qu'elle, ça allait bien cinq minutes de jouer les martyrs de bac à sable), et l'objectif était atteint. Elle n'avait aucune intention d'évoquer le sujet à nouveau une fois cette discussion achevée... même si on l'aborderait trop souvent pour elle. Elle tenait seulement à... atteindre ce sentiment de clôture. Même s'il en faudrait sans doute davantage. Est-ce que tout ceux qui voulaient suivre le même chemin qu'elle ressentaient cette gêne au fond du coeur la première fois ? Elle espérait que oui ? Elle n'avait pas envie d'être taxée de lâche ou de tendre en plus de criminelle.

Elle ne répondit rien à sa remarque, pas plus qu'à la question un rien cynique qu'elle lui posa ensuite et se contenta d'entendre sa réponse. L'état de Joan s'était amélioré, ses jours n'étaient plus en danger, c'était ce qui importait. Pour ce qui était du stress post-traumatique, Octavia n'allait certainement pas la plaindre. Pas traumatisée au point de savoir se la fermer, apparemment, ben que ça lui serve de leçon. Tout comme Octavia retenait ses propres leçons. Les prochaines fois, ce serait sortilège d'amnésie direct. Le noeud à son estomac s'était un peu dénoué.

« C'est vrai que la presse a toujours détenu le monopole de la vérité absolue », grinça Octavia.

Elle avait lu les journaux, évidemment, elle avait même gardé quelques coupures de la Gazette comme autant de trophées, mais c'était d'informations de première main qu'elle avait besoin, et qui ne soient pas biaisées par le moindre pathos ou sensationnalisme abusif.

« Je veux savoir ce qu'elle a précisément parce que si toi aussi tu lis la presse avec attention, et puisque mon frère se fait une joie de te tenir informée, tu sais pertinemment qu'on me dit largement impliquée dans ce qui lui arrive. Je veux des informations de première main pour savoir précisément ce qui doit compter pour des accusations sérieuses et ce qui relève d'une déformation abusive des faits. »

Elle marque une pause avant d'ajouter, à son tour un rien cynique.

« Mais il va sans dire que je me réjouis de savoir qu'elle va mieux et que je lui souhaite un prompt rétablissement. »

Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Reha Shafiq
Reha Shafiq
▌ Messages : 323
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeMer 11 Nov - 15:53

❝Octavia & Reha ❞What we do in the shadowsParfois, quand on est au sommet, on oublie facilement comme il faut peu de chose pour nous déstabiliser. Qui est Joan Colton, si ce n’est une née-moldue insignifiante qui a eu le mauvais goût d’avoir une famille encombrante ? Quand elle est arrivée à l’hôpital et que Nobby a suivit peu de temps après, Reha a sentis les ennuis arriver à pleine vitesse. Néanmoins, même elle, alors qu’elle tentait d’éviter que la Police Magique n’ait accès aux souvenirs de l’adolescente, ne pouvait imaginer comment les choses tourneraient.

Des mois plus tard, l’histoire est toujours aussi vivace qu’à ses débuts et se sont désormais des gens qui lui sont proches qui sont mis sous le feu des projecteurs. Une situation qui déplaît souverainement à la jeune femme puisque la réaction lui semble disproportionné et surtout parce qu’un nom ne consitue pas une preuve. Néanmoins, la Police Magique a continué son enquête et pour le moment, aucun autre suspect n’a daigné montrer le bout de son nez ce qui fait d’Octavia, encore une fois, la principale intéressée dans cette affaire.

Puisqu’elle n’est pas concernée au premier plan, la mangemort s’est contentée d’échanger des hiboux avec son ancien fiancé, lui donnant les informations dont elle dispose, sans se mêler de l’histoire. Si, par curiosité, elle s’est parfois demandée qui était le coupable, elle a désormais la réponse. C’est que dans l’attitude d’Octavia, tout transpire la culpabilité.

Bien entendu, quelqu’un qui la connaîtrait moins bien que la jeune femme n’y verait que du feu. Après tout, l’adolescente est le produit de son éducation et il faut chercher sous le vernis d’arrogance, assurance et d’agacement pour voir quelque chose qui cloche. Néanmoins, Reha l’a connue enfant, elle l’a vue grandir et devenir l’adolescente qu’elle est aussi, comme ses frères et soeurs, a-t-elle une vision peut-être plus claire de la jeune fille que des étrangers.

Cela dit, il y a quelque chose dans l’attitude de l’adolescente qui la dérange. La médicomage n’est pas formelle, elle est même assez atypique pour une femme de sa génération, pourtant, il lui semble qu’Octavia prend des libertés qu’une jeune fille de son âge ne devrait pas encore prendre aussi ne répond-elle pas tout de suite à ses questions.

- Par Godric, Octavia, tu penses réellement que le but des journaux est de dire la vérité ? Si c’était le cas, Pollux Black ne serait pas à la tête de la Gazette. Le but de la presse, c’est de convaincre les gens d’être favorable à un camp plutôt qu’un autre. Autant dire que nous avons tout intérêt à ce qu’elle ne dise pas la vérité, mais bien juste celle qui nous arrange. Après tout, ce n’est qu’une question de point de vue.

Est-ce condescendant ? Peut-être un peu, mais Reha n’en a cure. Si elle veut les informations qu’elle est venue chercher, Octavia devra subir les humeurs de son aînés que ça lui plaise ou non.

- Il me semble que tu exiges beaucoup de chose, Octavia, comment-elle d’une voix détendue mais où perce une certaine ironie. Je suis ravie que tu prennes l’état de santé de ta camarade à coeur, mais je trouve que tu exiges beaucoup de quelqu’un qui ne te doit rien.

Tranquillement, Reha finit son café et fait un signe discret à la serveuse pour qu’on lui réserve la même chose. Contrairement à l’adolescente en face d’elle, elle n’a jamais fait attention à sa ligne et ne voit pas de raison de se priver.

- Si tu t’occupais plutôt de savoir ce que moi je veux ? Arrêtons de jouer au chat et à la souris cinq minutes veux-tu ? Tu es aussi coupable que je l’étais dans j’ai cassé le bras de Armie Hammer la veille d’un match de Quidditch, j’ai simplement eu le bon goût de ne pas me faire attraper. Tu peux donc abandonner ton air de victime offensée, il ne t’apportera rien avec moi. Je suis plutôt curieuse de savoir pourquoi tu l’as fais. Si la raison me plaît, j’envisagerais peut-être de te dire ce que tu veux savoir.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Octavia Yaxley
Octavia Yaxley
▌ Messages : 820
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeVen 20 Nov - 10:24


What we do in the shadows
ft. Reha Shafiq

La première réponse de Reha agace sincèrement Octavia. Elle n'a pourtant pas l'impression d'avoir dissimulé son ironie, mais Reha lui répond tout de même comme si elle avait la naïveté d'une gamine de cinq ans et n'avait pas déjà conscience de combien la vérité peut être manipulé au profit de l'avidité journalistique. Elle n'a aucun besoin d'un sermon sur la question, ce que son interlocutrice lui apprend, la vert et argent le sait déjà. Et on en revient au même. Si elle veut des informations de première main, c'est justement parce que la presse est manipulatoire. Alors non, elle ne pense effectivement pas que le but des journaux est de dire la vérité, et c'est très précisément ce qu'elle a sous-entendu l'instant d'avant. Malgré tout, elle prend sur elle pour ne pas se braquer, pour ne pas répliquer. Pas simple pour elle, dont c'est une des spécialités. Mais elle n'obtiendra pas gain de cause si elle ne prend pas un peu sur elle, et elle a bien compris que c'est un exercice qu'il va falloir qu'elle perfectionne si elle ne veut pas échouer où il est déjà bien trop possible qu'elle ne réussisse pas si elle n'y prend pas ne serait-ce qu'un peu garde.

Elle laisse donc Reha reprendre sans l'interrompre, avec le vague espoir qu'elle daigne tout de même répondre à sa question. Mais elle se doute que ça ne va pas être si simple. Elle aurait sans doute dû mieux préparer son argumentaire, elle aurait sans doute dû réfléchir plus avant à ce qu'elle pourrait dire ou faire pour convaincre son interlocutrice. Mais elle a été impulsive, encore un défaut qu'il faut qu'elle corrige. Mais elle apprend, petit à petit. Et elle est sûre qu'elle peut transformer l'inconsidéré en considérable... Et ça a déjà commencé.

Reha a raison, évidemment, elle ne lui doit rien. Et Octavia de son côté n'a pas foule d'arguments à avancer pour la convaincre si ce n'est qu'elle pourrait faire ça "pour elle". Reha la met au pied du mur. Elle sait qu'elle est coupable, et Octavia ne s'en étonne pas. Il n'y a pas que sa proximité avec Tibérius et les Yaxley qui justifie qu'elle la pense coupable. Ce simple rendez-vous est déjà en lui-même un aveu de culpabilité. Mais ce n'est pas pour autant qu'il faut attendre d'elle qu'elle y mette des mots, ou encore qu'elle donne ses raisons. Elle le ferait sans doute, si elle savait à qui son interlocutrice a prêté allégeance. Mais faute de le savoir, elle ne dira rien. C'est le b.a.-ba. Elle a un peu le sentiment que l'ensemble de sa famille la trouve stupide, elle ne l'est tout de même pas au point de plonger dans le premier piège qu'on lui tend. Et même si ça ne doit pas être un piège, peu importe, c'est sa ligne de conduite. Elle n'avoue pas et n'avouera pas, tant pis si les preuves doivent converger dans sa direction. Elle n'a au passage pas le sentiment d'avoir joué les victimes offensées, mais si elle le dit.

« Pauvre Armie Hammer, ça a vraiment dû être douloureux pour elle. », fait mine de plaindre Octavia sans une once d'émotion. « Je n'ai pas agressé cette fille. », ajoute-t-elle simplement. « Quelles raisons aurais-je eues de le faire ? »

Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Reha Shafiq
Reha Shafiq
▌ Messages : 323
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeMer 2 Déc - 23:04

❝Octavia & Reha ❞What we do in the shadowsTandis qu’elle sirote tranquillement sa boisson, Reha se dit qu’elle ne doit pas vraiment satisfaire sa jeune cousine par ses réponses. Si elle souciait de l’opinion que les autres ont d’elles, elle s’en inquiéterait certainement, mais comme ce n’est pas le cas, la jeune femme se contente de s’en amuser. Il faut dire qu’à la place de l’adolescente, Reha aurait déjà perdu patience. Jeune, elle n’était pas faite pour les ronds de jambe et elle n’aurait probablement pas supporter de ne pas avoir tout de suite les réponses qu’elle est venue chercher. Depuis, elle a appris la patience, au moins un peu.

De son côté, il lui semble que sa cousine se croit maligne et elle l’est. Certainement plus que nombre de ses camarades, mais pas assez que pour ne pas s’être fait prendre et c’est ça qui compte. Dans le fond, on peut commettre les méfaits que l’on veut pour la bonne cause tant que l’on est pas pris. Reha espère qu’il viendra un temps où l’ordre des choses sera de nouveau établi et qu’il ne sera même plus nécessaire d’en venir à des mesures aussi extrêmes pour faire reconnaître la supériorité naturelle des sang pur sur le reste de la société. Elle sait que leur maître les y mènera sans l’ombre d’un doute, mais ce moment n’est pas encore venu aussi doivent-ils faire profil bas pour un moment encore.

- Oh oui, elle a eu mal, confirme Reha avec un sourire joyeux.

Elle se remémore d’ailleurs la scène avec une certaine satisfaction. Elle avait détesté Armie parce qu’elle était tout ce que Olivia détestait probablement chez Joan, mais plus que tout, elle avait adoré la voir souffrir.

- Tu sais, à chaque que tu nies l’avoir agressée, je perds un peu du respect que j’avais pour toi. Tu es ma cousine et à ce titre, tu mérites l’affection que je te porte. Mon respect c’est autre chose. Tu n’en veux peut-être pas et libre à toi d’ailleurs, mais je suis une alliée que tu ne voudrais pas perdre, commente-t-elle avec l’assurance qui la caractérise. Gourmande, elle regarde la carte tandis qu’elle continue presque distraitement. Tu l’as agressée, tu t’es fait prendre la main dans le sac, c’est dommage, tu aurais dû être plus prudente. On peut encore inverser la tendance, mais il faudrait que tu arrêtes de penser que ta famille est autre chose que ton allié. Tu te penses peut-être plus fine que moi ou ton frère et peut-être que tu l'es, mais en attendant, tu n'es pas en position de force, donc ne fait pas comme si tu l'étais.

Finalement, elle se décide pour une part de gâteau avant de continuer à moitié moqueuse :

- Est-ce qu’il y a vraiment besoin d’une raison ?

En bonne Gryffondor, Reha ne voit pas pourquoi on ne pourrait pas agir sous l’impulsion du moment. Simplement pour le plaisir, parce qu’on estime être dans son droit ou que l’on sait que l’on peut s’en sortir.

- En imaginant qu’il te faut une raison, j’imagine qu’on peut en trouver facilement. Après tout, on a toujours la tentation de remettre à leur place les gens qui ne savent pas où est la leur.

Bien entendu, la médicomage ne connaît pas les motivations de sa cousine, mais grâce aux discussions qu’elle a entendues entre Nobby et Robert dans la chambre de la petite Joan, elle devine facilement ce qui aurait pu irriter Octavia. Finalement, lassée de jouer au chat à la souris, elle cesse de sourire et demande plus brusquement :

- Donc est-ce que tu vas arrêter de perdre mon temps et le mien ou est-ce que je dois partir maintenant ?

Les changements d’humeur de Reha sont légendaire et elle est parfaitement capable de partir sur un coup de tête en laissant l’adolescente en plan.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Octavia Yaxley
Octavia Yaxley
▌ Messages : 820
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeJeu 17 Déc - 14:56


What we do in the shadows
ft. Reha Shafiq

Octavia se laisse sermonner sans broncher. Quand elle parle, on lui reproche de le faire, quand elle se tait, c'est pareil, alors au final, elle choisit seulement d'observer la stratégie que sa famille, justement, lui a recommandée. Si elle doit apprendre à nier en bloc, peu importe en présence de qui elle se trouve, alors très bien. Elle n'a pas envie de mentir à Reha, et elle ne cherche d'ailleurs pas à la convaincre qu'elle n'a rien fait, tant c'est évident, elle veut juste prouver qu'elle a retenu sa leçon, et que maintenant qu'elle a attiré l'attention qu'elle souhaitait, elle ne va plus se faire remarquer, ce qui inclut donc le fait de ne pas s'exprimer frontalement, en public, sur ce qu'elle a fait, peu importe en présence de qui. Puisqu'elle estime Reha suffisamment intelligente pour comprendre sans que les mots soient dits, elle ne voit pas d'intérêt à admettre si frontalement les faits.

Même si, en même temps, elle ne veut pas qu'elle s'en aille. Elle a voulu la rencontrer, et elle veut sincèrement connaître les détails de l'état dans lequel se trouve Colton. Il va donc falloir mettre de l'eau dans son vin. Même si ce n'est pas facile, parce que d'un instant sur l'autre, les choses changent, avec son interlocutrice, et au final, l'adolescente ne sait plus sur quel pied danser avec elle. Par exemple, quand elle lui assène qu'aucune raison n'est nécessaire, elle veut bien approuver, mais c'est tout de même elle qui, l'instant d'avant, lui assurait qu'elle n'obtempèrerait pas tant qu'Octavia ne lui aurait pas donné ses raisons, justement.

« C'est toi qui m'a demandé quelles étaient mes raisons il n'y a même pas quelques minutes, il faudrait savoir ce que tu veux. »

Bon, il faut tout de même qu'elle cesse de se montrer à ce point renfermée. Mais ce n'est pas facile. Octavia aimerait avoir une conversation franche, posée, intelligente, mais puisque tout le monde ne la voie plus que comme la gamine qui a fait une connerie que tout le monde doit réparer, elle est assez épuisée de devoir se justifier ou encore tenter de convaincre du contraire.

Bien sûr qu'elle est une gamine qui a fait une connerie. Mais plus calculée qu'il n'y paraît. Et elle estime, oui, être moins stupide que ce que les apparences peuvent laisser présumer. Elle observe un instant Reha, puis décide donc, sans utiliser l'affirmative, de lui donner ce qu'elle voulait. Elle est d'accord avec le fait que ces échanges sont donnant-donnant. Elle ne peut pas attendre de réponse sincère si elle n'en donne pas elle-même.

« Admettons que je sois responsable. Peut-être que je voulais qu'on apprenne que c'est moi. Peut-être que j'essayais d'attirer l'attention de quelqu'un en particulier. »


Voilà qui est dit. Et ça ressemble à un aveu parce que c'en est un... Mais qui reste insuffisant, car à aucun moment elle ne compte plus affirmer sa culpabilité par d'autres voies que détourner. Elle pense que c'est ce que sa famille attend d'elle. Encore qu'elle n'en est plus forcément si sûre. Est-ce que ça changera quelque chose que Reha sache ça ? Peut-être pas, mais en cet instant, elle se montre plus honnête qu'elle ne l'a été avec tous ses interlocuteurs avec qui le sujet a été abordé. Et Merlin sait qu'il y en a eus.

« Et peut-être que j'ai réussi. »

Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Reha Shafiq
Reha Shafiq
▌ Messages : 323
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeVen 18 Déc - 23:44

❝Octavia & Reha ❞What we do in the shadowsQue veut Reha Shafiq ? Une question à laquelle l’intéressée serait bien en peine de répondre même si elle tentait vraiment de s’y intéresser. Il faut dire que penser sur le long terme n’est pas le fort des Gryffondor et la jeune femme est un parfait parangon des qualités et défauts de sa maison. Capricieuse, impatiente, changeante, certains de ses détracteurs iraient même la qualifier d’instable. Peut-être ont-ils raison. Après tout, la médicomage est connue pour ses sautes d’humeur légendaires, certaines s’étant terminées dans le sang pour celui ou celle (elle ne fait pas de disrimination) qui a eu la mauvaise idée de la contrarier. Bien sûr, si on lui posait la question, la jeune femme se contentrait de souligner qu’elle a simplement le sang chaud et que non, casser le bras d’un camarade l’ayant regarder de travers ce n’est pas de l’instabilité, mais simplement du caractère. A côté d’elle, la sage Octavia qui ne vrille pas quand sa cousine la met sous pression semble être à l'opposé de celle-ci ou peut-être se ressemblent-elles plus qu’elles ne le pensent sans s’en rendre compte. Une autre que Reha se serait peut-être fâchée alors que l’on pointe du doigt son inconstance. Elle se contente d’en rire en haussant les épaules. Après tout, les sorciers sont pleins de contradictions, la médicomage est juste consciente des siennes et vit parfaitement avec elles.

Néanmoins, elles sont à un tournant. Reha n’est pas satisfaite des réponses que lui a donné la jeune fille jusqu’à présent et à moins que quelque chose ne change, la mangemort est parfaitement capable de prendre son congé sur un coup de tête parce que la rencontre n’aboutit pas sur ce qu’elle attendait. Impatiente, elle déteste perdre son temps et Octavia, dans le fond, est bien la sœur de Tibérius puisqu’elle reconnaît chez la cadette des brides de l’attitude qu’elle détestait tant chez son ancien fiancé. Finalement le silence se brise et la discussion prend enfin une tournure intéressante. Le sourire de Reha s’élargit et la voilà finalement intéressée. Enfin quelque chose de neuf et de bien plus intéressant que l’idée d’une revanche sur une née moldue sans importance. Enfoncée dans son fauteuil, la médicomage joue avec sa tasse vide tandis qu’elle écoute sa cousine et commente :

- En imaginant que c’était ton intention, voilà qui me semble bien plus intéressant que l’histoire qu’on me raconte depuis des semaines. Je suppose que cette personne dont tu voulais attirer l’attention n’a pas les faveurs de ta famille ?

Reha se fait moins joueuse, plus sérieuse puisqu’il semblerait enfin que la discussion s’oriente sur un sujet digne de son attention. Elle regarde sa cousine comme si elle la voyait pour la première fois et elle perçoit quelque chose sans vraiment savoir mettre le doigt dessus. C’est qu’elles sont à un moment charnière de leur discussion. Après tout, si le commun des sorciers ne se rend pas compte qu’une guerre est en train de germer sous leurs pieds, Reha en est, elle, bien consciente puisqu’elle en fait partie intégrante. Parmi les différentes factions qui vont se disputer le monde sorcier, la jeune femme n’est pas sûre de celles que l’adolescente courtise. Elle sait de source sûre que les Yaxley ne sont des partisans de Voldemort, pas encore en tout cas, mais elle n’imagine pas que son cousin puisse être dans l’Hydre. Après tout, Selwyn et Shafiq soutiennent la cause de l’héritier de Serpentard.

- Partons donc du principe que tu as attiré l’attention de cette personne, que désires-tu faire ensuite ? L’état de santé de Joan importe peu dans ce contexte, mais je n’ai qu’une parole, tu sauras qu’elle s’est remise de ses émotions. De sa mémoire, ils n’ont pas réussi à récupérer grand-chose et ses souvenirs sont flous. En réalité, elle se souvient à peine avoir dit ton nom, mais comme tout le monde le lui répète depuis des semaines, elle s’y accroche, mais elle n’a que ça. A priori, elle ne récupèrera pas d’autres souvenirs à moins qu’on ne refasse une opération, mais je m’y suis fermement opposée arguant que ça risquait de détériorer sa mémoire plus qu’autres chose.

Pour l’instant, parce qu’elle a la confiance de Nobby, personne ne s’est risqué à la contrarier, mais Reha n’est pas dupe et tant qu’une personne n’aura pas été condamnée, la famille continuera de demander qu’on fasse une incursion dans la mémoire de l’adolescente.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Octavia Yaxley
Octavia Yaxley
▌ Messages : 820
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeJeu 31 Déc - 15:11


What we do in the shadows
ft. Reha Shafiq

Tom n'a-t-il vraiment pas les faveurs du reste de sa famille ? Octavia n'en est pas entièrement sûre. Elle a tendu l'oreille, cela n'a pas suffi à lui donner un idée arrêtée de ce que son clan pense de celui dont elle veut faire son maître. Elle sait seulement qu'aucun d'eux ne fait partie de ses rangs, ce qui ne l'a pas arrangée sur le moment mais ne lui déplaît pas rétrospectivement (elle ne les aura pas dans les pattes au moindre fait et geste, de la sorte).

Mais il y a une chose qu'elle sait de façon certaine, et c'est que peu importe leur opinion sur celui à qui elle veut prêter allégeance, c'est son allégeance en elle-même qu'ils désapprouveraient. Trop jeune. Quelque chose du genre. On veut lui confier un rôle insatisfaisant. Auquel elle ne pourra se confirma que si elle suit son intuition. Et où son intuition la mène, c'est l'évidence même, l'évidence la plus forte et la plus absolue.

A cette première question, elle répond juste en haussant les épaules, donc, avec tout de même la satisfaction d'avoir su définitivement capter l'attention de son interlocutrice. Elle aurait fait sans si il l'avait fallu, mais elle veut pouvoir en parler à son interlocutrice. Elle veut obtenir les réponses à ses questions, elle est venue pour ça, après tout. Et elle apprécie de pouvoir se confier plus directement, même si c'est par des moyens détournées. C'est pesant, à la longue, de ne pouvoir parler à personne.

Les propos de Reha au sujet de Joan la soulagent. Elle s'en remettra. Octavia sait qu'il faudra qu'elle en passe par là, immanquablement, inévitablement, si elle veut s'accomplir en son nom, si elle veut respecter ses consignes, faire selon sa volonté et aucune autre, il faut qu'elle dépasse cet obstacle, mais plus tard. Joan survivra, et son témoignage n'a qu'une moindre valeur. Si elle-même s'obstine à soutenir sa version des faits, alors tout devrait bien se passer. Elle hoche la tête, c'est sa manière de remercier Reha pour ce qu'elle lui apprend, et en retour, elle se montrera plus transparente envers elle qu'envers tous ceux qui jusqu'ici ont voulu la confronter au sujet de l'agression qu'elle a orchestrée.

« Je vois, je te remercie de ces précisions. »
Elle est décidée quand elle reprend à la parole. « Pour répondre à ta question, ce n'est pas ce que je désirerais faire qui importera, c'est ce qu'il désire que je fasse. Et j'obéirai. »

Faire passer la volonté de son maître avant la sienne propre, il sera bien le seul à obtenir cela d'elle, elle qui a eu trop souvent à n'en faire qu'à sa tête. Elle compte être à la hauteur que la confiance qu'il daignera lui accorder, et ce qui lui manquera de confiance, elle s'arrangera pour la gagner.
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Reha Shafiq
Reha Shafiq
▌ Messages : 323
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeJeu 7 Jan - 0:27

❝Octavia & Reha ❞What we do in the shadowsUne demi-heure plus tôt, alors que Reha écoutait ce qui, de son point de vue, ressemblait à de fausses excuses mal ficelées, Octavia avait à peine son attention. Il faut dire que la médicomage est une femme active. Elle n’aime pas qu’on lui fasse perdre son temps et il lui semblait justement que c’était ce que sa cousine était en train de lui faire faire. Depuis, elle a réussi à attirer son attention et maintenant, la Gryffondor a oublié son déplaisir pour considérer la discussion avec un intérêt plus que poli. S’il fallait une preuve, c’est qu’elle a abandonné son attitude nonchalante et cessé de regarder la carte avec un certain ennui en se demandant si elle ne grignoterait pas quelque chose.

Désormais, Joan est bien la dernière de ses préoccupations - pour peu qu’elle l’ait été un jour. A présent, Reha est curieuse de savoir qui Octavia cherchait à impressionner. Il faut dire que dans leur monde, les factions sont multiples et on sait qu'au sein d’une même famille, il n’est pas improbable de voir des membres ne pas adhérer aux mêmes idées. Dans le cas de la sœur de Tibérius, le doute n’est pas permis, elle est puriste, mais rien ne dit qu’elles sont sur la même longueur d’ondes pour autant.

C’est le moment de jouer au chat et à la souris et même si la jeune femme n’est pas connue pour sa subtilité, elle peut éventuellement en faire preuve quand le besoin s’en fait sentir. Un sourire fin sur le visage, Reha se penche vers l’adolescente en murmurant :

- Encore faut-il choisir le bon maître à qui obéir, répond-elle en choisissant le mot à dessein.

Se redressant, elle jette un œil autour d’elles et constatant que l’on prête aussi peu attention à leur discussion qu’au début de leur conversation elle continue :

- Il y en a beaucoup qui prétendent pouvoir donner la bonne direction à notre monde, mais il n’y a qu’une seule personne vraiment capable de le faire et qui mérite ton attention. As-tu choisi la bonne ?

Sans prévenir, elle se lève et lance quelques gallions de façon nonchalante sur la table.

- Viens, je pense qu’un peu d’air frais nous fera du bien.

Ce n'est pas une suggestion, plutôt un ordre en réalité, même si ce n'est pas formulé comme tel.Elle récupère sa cape d’un coup sec et franchit la porte du salon de thé sans vérifier que la jeune Serpentard la suit. Elle est persuadée que c’est le cas. Pendant quelques minutes, le silence se fait, Reha veut sortir de l’avenue commerçante et se dirige vers un chemin isolé qui mène vers la sortie du village. Son sourire a disparu et un instant, elle est perdue dans ses pensées, que fera-t-elle si Octavia s’avérait ne pas avoir fait le bon choix ? Il n’y a qu’un seul possible et Reha ne toléra pas qu’il en soit autrement au sein de sa famille. Tibérius, elle le sait, serait du même avis qu’elle pense-t-elle sans savoir que son ancien fiancé est en réalité un ennemi non déclaré. Une fois qu’elles sont isolées, la mangemort se tourne vers la jeune femme et laissant tomber toute subtilité déclare :

- Je pense qu’il est temps de voir si ton allégeance et la mienne se rejoignent qu’en penses-tu ? Et si ce n’est pas le cas, eh bien on verra, conclut-elle avec un sourire qui n’a rien d’aimable.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Octavia Yaxley
Octavia Yaxley
▌ Messages : 820
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeSam 23 Jan - 10:31


What we do in the shadows
ft. Reha Shafiq

Le bon maître à qui obéir, hein ? Pour Octavia, son choix ne fait aucun doute. Il n'est pas question de faire un choix ou d'évoquer des alternatives. Bien sûr, elle a eu vent d'un groupe opposé aux mangemorts, mais elle n'a pour eux ni intérêt, ni considération. Elle ne s'intéresse pas aux feux de paille. Elle s'intéresse à ce qui dure, à ce qui, sans conteste, fera une différence. Pour elle, le choix est si évident que l'on peut à peine parler de choix... Mais doit-elle s'attendre à ce que Reha ait fait le même ? A l'entendre, elle ne peut que s'interroger... Octavia sait qu'il va lui falloir se montrer prudente. Dans le meilleur des cas, leurs allégeances se correspondent, dans la pire des configurations, elles divergent, et dans ce cas, cette situation pourra autant lui être favorable que lui être néfaste. Elle est sur la sellette et elle le sait. Aucune erreur ne peut ni ne saurait être tolérée.

Octavia choisit de suivre docilement Reha quand cette dernière lui suggère de sortir. En effet, il leur sera plus prudent de poursuivre leur conversation à l'extérieur. Même si personne ne semble prêter attention à leur conversation, on n'est jamais trop prudent, malgré tout. C'est aussi une chose qu'elle doit éviter à tout prix : que son secret tombe entre les mauvaises mains : raison pour laquelle elle appréhende l'éventuelle tournure que pourra prendre cette situation si les deux doivent découvrir qu'elle appartiennent à deux camps opposés.

Quand elles sont suffisamment à l'écart, Reha suggère qu'il est temps pour elle de voir si leurs allégeances se correspondent, lui confirmant qu'elle est peut-être un mangemort. Merlin, qu'elle soit un mangemort. Si ce n'est pas le cas, Octavia n'a aucune idée de ce qu'elle fera. Elle ne pourra pas prétendre être de taille à l'affronter, et Reha ne lui laissera certainement pas l'occasion de donner cette information à son maître. Octavia hoche la tête avant de reprendre.

« Tends les bras. »

La meilleure façon d'en avoir le coeur net est encore de vérifier si elle porte ou non la marque des ténèbres sur son avant-bras. Evidemment, c'est à double tranchant, car Octavia n'a pas encore été marquée, elle ne pourra pas fournir la même preuve à son interlocutrice, mais au moins, elle sera rassurée. Et elle trouvera une autre manière de prouver à Reha qu'elle a fait le bon choix, et qu'elle a su se tourner vers la bonne personne. Vers la seule personne, à vrai dire, qui soit réellement susceptible de les guider sur le chemin de la victoire. Elle veut une preuve avant de s'évertuer à en donner elle-même. Et si marque elle ne possède pas, le fait qu'Octavia n'en possède pas elle-même sera peut-être sa porte de sortie.
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Reha Shafiq
Reha Shafiq
▌ Messages : 323
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeSam 23 Jan - 12:40

❝Octavia & Reha ❞What we do in the shadowsIl y a chez Reha, une volonté de bien faire. Si elle n’a pas d’enfant, elle a pourtant la fibre maternelle. Dans le fond, sous ses airs un peu rudes, son impatience et sa fougue, elle tient à ses plus jeunes cousins. Evidemment, elle ne partagera jamais avec eux le lien qu’elle partage avec Tibérius ou Caelum, plus proche d’elle en âge et avec qui elle a fait ses classes, mais elle les regarde de loin et veut s’assurer qu’ils vont dans, ce qu’elle estime être, la bonne direction. Il ne lui serait jamais venu à l’esprit de consulter le frère d’Octavia à ce sujet. Dans la tête de Reha, ils sont, ont toujours été et seront toujours sur la même longueur d’ondes. Pourtant, “toujours” est un mot qu’il faut utiliser avec prudence et nul doute qu’à l’avenir, la jeune femme risque de regretter d’avoir pensé ainsi. En attendant, certaine comme elle l’est que Tibérius approuverait ses actes. N’imaginant pas qu’il puisse prêter allégeance à quelqu’un d’autre que le seul et unique maître, la médicomage entraîne Octavia dans son sillage.

L’adolescente n’a pas protesté quand la mangemort lui a proposé de sortir. Une proposition seulement en apparence puisqu’elle n’aurait pas toléré autre chose que l’obéissance absolue en cet instant. C’est que de son point de vue, la situation est grave. L’incertitude lui serre le cœur. La jeune fille pourrait-elle s’être trompée d'allégeance. Que fera-t-elle si c’est le cas ? La force lui semble bien entendu envisageable. C’est une question d’honneur. Celui de leur famille, celui des sang pur. Leur suprématie, la domination qu’ils se doivent d’avoir moralement sur le reste de la société passe avant tout et tous les sacrifices sont permis.

Tout à sa réflexion, la jeune femme ne s’imagine pas que des pensées similaires sont en train de passer dans la tête de l’adolescente. Elles marchent un moment en silence, chacune à leur plan pendant qu’elles spéculent, se demandant si leur relation va se terminer sur une tragédie familiale. Une fois à l’écart, l’heure de vérité arrive et Reha n’est pas du genre à se défiler. Elle remonte la manche de son bras droit lentement et de sa main gauche elle murmure un sort, à l’aide de sa baguette, à l’endroit où se trouve la marque. Lentement, l’encre refait surface, traçant le dessin qui définit son allégeance, celui qui symbolise ses combats et ses convictions.

- J’espère que tu es consciente de l’honneur que je te fais, peu l’ont vue.

Peu pour le moment, mais elle sait que ça ne sera pas toujours le cas. Un jour, quand ils auront gagné leur combat, c’est cette marque qu’ils aborderont fièrement à découvert. Un jour quand, la dissimulation ne sera plus nécessaire et quand les sorciers auront enfin compris ce qui est bon pour eux et leur avenir. En attendant, comme ses frères d’armes, elle cache la marque à ceux qui ne comprennent pas leurs objectifs.

- Il ne peut pas y avoir d’autres allégeances. Le reste, peu importe ce qu’on t’a dit, ce qu’on t’a proposé, ce n’est que de la poudre aux yeux. De la fumée sans aucune légitimité.


Avec mépris, elle ajoute :

- Ils ne savent que parler, mais ils seraient bien incapable de comprendre la vision qu’on a du monde et encore moins la mettre en œuvre. Il n’y a qu’un seul maître et c’est le mien. J’espère que c’est aussi le tiens, Octavia et si c’est le cas, je sais que tu feras de grande chose pour notre cause.

Il y a de la passion dans le discours de Reha, mais aussi de l’espoir. Après tout, Octavia et sa génération sont le futur, ceux pour qui ils se battent parce que leur jeunesse ne doit pas être sacrifiée sur l’autel d’une fausse égalité et de la médiocrité.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Octavia Yaxley
Octavia Yaxley
▌ Messages : 820
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeDim 14 Fév - 10:10


What we do in the shadows
ft. Reha Shafiq

C'est un vif soulagement qui s'empare d'Octavia quand elle constate que Reha porte bel et bien la marque des ténèbres sur son avant-bras. Il n'y a pas de ruse, de stratégie sous-jacente là-derrière, elle vient réellement de lui montrer la preuve la plus absolue de son allégeance, et Octavia a le sentiment de pouvoir respirer de nouveau. L'adolescente ne s'est confiée à personne (en dehors du principal concerné, cela va sans dire) au sujet de ses allégeances, et ça lui pèse de ne pouvoir expliquer ses motivations réelles à personne. Enfin, en la personne de Reha, elle a trouvé quelqu'un à qui elle pourra se confier sans avoir à tourner autour du pot, sans avoir besoin de mentir effrontément. Pour elle, c'est un réel soulagement. Octavia a conscience, oui, de l'honneur que Reha lui fait, et elle ne trahira pas son secret, leur secret. En revanche, elle se sent passer de la nervosité au soulagement.

Elle est du même avis, il ne peut y avoir d'autres allégeances. On ne lui a rien dit d'autre, on ne lui a rien proposé d'autre. Pour espérer se ranger au service du seigneur des ténèbres, il a fallu qu'elle joue, qu'elle se fasse remarquer, on est pas venu à elle, elle est venue à lui, et elle croit, elle sait qu'elle a fait le seul choix valable. Tous les autres ne sauraient être à la hauteur.

« Je ne connais aucun autre maître que celui que tu as choisi de servir », répond Octavia avec fermeté.

C'est la vérité. Dans tous les sens du terme. Elle sait que d'autres cherchent à s'attribuer le pouvoir que son maître est le seul à pouvoir conquérir, mais ses connaissances à leur sujet s'arrêtent là. Octavia a envie de laisser éclater son soulagement, mais elle reste sur la réserve, elle veut aussi prouver à Reha qu'elle est capable de servir dignement celui qu'elles ont choisi de suivre toutes les deux, d'autant que pour le moment, elle est encore en "période d'essai", pour ainsi dire. Reha pourrait peut-être l'aider à accélérer le processus qui lui permettrait d'avoir à son tour sur son avant-bras cette marque de ralliement qui lui permettrait de se présenter dignement en mangemort, pas en aspirant mangemort.

« Et je compte faire tout ce qui sera nécessaire en son nom. Il me fait confiance pour être ses yeux et ses oreilles à Poudlard, et si je peux en faire davantage, je le ferai. »

Elle parle avec la même emphase que Reha a utilisée elle-même, c'est assez normal. Quand, comme c'est leur cas, on s'engage au nom d'une cause plus grande que soi, la demi-mesure n'existe pas.
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Reha Shafiq
Reha Shafiq
▌ Messages : 323
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeMar 16 Fév - 20:46

❝Octavia & Reha ❞What we do in the shadowsSi du côté de Reha, le soulagement n’est pas aussi intense que celui d’Octavia, la mangemort ne peut tout de même pas s’empêcher de montrer son contentement. Il y a même une certaine fierté dans son expression lorsqu’elle murmure de nouveau le sort permettant de cacher sa marque et qu’elle rabat lentement la manche de sa robe sur son bras. Chez l’adolescente en face d’elle, tout respire la détermination et Reha voit bien à sa figure que la jeune fille est sérieuse dans son engagement. La médicomage a toujours eu de l’estime pour les frères et sœurs de Tibérius, mais nul doute que sa cadette vient de monter haut dans son estime. Il faut dire que l’ancienne Gryffondor est une femme facile à contenter et une allégence déclarée à son maître fait son bonheur.

Sa cousine pourrait paraître un peu grandiloquente aux yeux d’autres, mais la jeune femme estime que ce n’est pas le cas. La confiance que leur Lord a décidé de lui accorder est un réel honneur et Octavia se contente simplement de l’exprimer d’une manière que Reha ne peut qu’approuver ce qu’elle ne manque pas de lui faire savoir.

- Je suis heureuse de voir que tu sais faire les bons choix. Je n’aurais probablement pas dû douter de toi, mais c’est une période étrange, déclare-t-elle songeuse. Les amis d’hier deviennent plus facilement les ennemis de demain et même au sein d’une même famille, on a vu des frères et sœurs prendre des chemins opposés, certains niant même la légitimité de notre maître en tant qu’héritier de Salazar Serpentard.

Elle se tait songeuse et invite Octavia à la suivre, tant qu’à discuter autant ne pas rester sur place. Il vaut mieux marcher, aussi font-elles le tour de Pré au Lard avec sa compagne pendant qu’elles continuent de parler.

- S’il t’accorde sa confiance, c’est un réel honneur. Il est très méfiant et à raison, même dans nos rangs et ne peut pas toujours être sur des autres. En attendant, tu peux compter sur moi. Rien de ce que tu fais au nom du Lord ne devrait être condamnable. Si jamais Tibérius devenait difficile, fais-le moi savoir, j’ai toujours su le calmer.


Il faut dire qu’ils ont été fiancés pendant tellement longtemps qu’ils se connaissent sur le bout des doigts. Ayant un aussi mauvais caractère l’un que l’autre, la jeune femme n’est pas effrayée par les mots dire de Tibérius et elle n’a jamais eu peur de le remettre à sa place dans il en avait besoin.

- Il n’est pas des nôtres, pas encore du moins, mais je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il ferait une bonne recrue en temps voulu. Qu’en penses-tu ?

Il faut dire que Reha n’imagine pas un seul instant que Tibérius ait déjà prêté allégeance à un autre.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Octavia Yaxley
Octavia Yaxley
▌ Messages : 820
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeJeu 18 Mar - 11:14


What we do in the shadows
ft. Reha Shafiq

Depuis l'agression de Joan, elle n'a pas eu l'occasion de faire valoir son acte pour ce qu'il était vraiment. En dehors bien sûr de l'intervention de son maître, qui à lui seul justifiait ses efforts et la perplexité, voire l'horreur affichée par tous les autres, mais cela lui fait du bien de pouvoir enfin entièrement justifier ses actions. Une justifications que certains ne trouveront peut-être pas suffisante, mais que Reha a l'air de comprendre parfaitement de son côté. Sa dévotion à leur maître commun n'est pas feinte, leurs ferveurs sont comparables, et belle sait dorénavant qu'elle a trouvé en son interlocutrice une alliée qui sera capable de comprendre à quels extrêmes nous oblige l'accomplissement d'un devoir plus grand que nous, au nom d'un ordre qui nous dépasse.

Octavia veut bien le reconnaître, cette période étrange, il est facile de s'y perdre, et de ne plus savoir dissocier amis, ennemis, frères, alliés, opposants... Au sein de sa fratrie, Octavia n'est pas à même de s'en rendre compte encore, mais l'on n'est pas en reste non plus, et cela n'arrangera certainement pas ses affaires plus tard, même si elle s'évite d'y penser trop pour le moment. Elle se focalise sur sa propre allégeance, sur ses propres objectifs. Elle doit faire ses preuves encore, et elle le fera. Elle hoche la tête alors que Reha lui assure son soutien. Oui, ça lui fait du bien d'être totalement comprise dans sa démarche et dans ses choix. Elle réalise que jusqu'ici, même parmi ceux qu'elle considère proche d'elle, ce n'était pas vraiment arrivé.

« Merci, je sais que je peux compter sur toi. »

Octavia n'y voit pas un tissu de mensonge élaboré mais bel et bien une volonté très honnête de tendre la main à quelqu'un qui partage vos objectifs et votre vision des choses. Ce qui la rassure et qui l'arrange. Elle avait besoin d'entendre ce genre de choses. Ce ne sera pas forcément suffisant pour essuyer sans dommages la tempête qui se profile, mais ce sera tout du moins un excellent début.

« Je suis d'accord »
, confirme Octavia quand Reha suggère que son frère aîné ferait une bonne recrue parmi les mangemorts. Il constitue un choix logique : brillant, bien installé parmi les sangs purs, avec son réseau d'influence et des compétences évidentes. « Tu penses qu'il y aurait un moyen de le convaincre de nous rejoindre ? »

Si elle peut y contribuer, elle le fera. Peut-être que ce faisant, il deviendrait plus à même de comprendre ses choix à elle ? Mais c'est peine perdu. Elles ne le savent pas, mais Tibérius est déjà passé "à l'ennemi". Elles ne peuvent rien y faire.
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Reha Shafiq
Reha Shafiq
▌ Messages : 323
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeJeu 18 Mar - 12:21

❝Octavia & Reha ❞What we do in the shadowsÉtrange comme il suffit de peu pour rapprocher les gens. Il y a quelques semaines d’ici, si Octavia était venue trouver Reha pour lui demander de l’aide, la médicomage lui aurait sans doute donnée, mais sans faire d’excès de zèle pour autant. Désormais, il y a comme un lien qui s’est établi entre elles. Plus fort que de l’amitié, c’est l’estime qui est venu prendre la place de l’affection. Le monde appartient à la jeunesse. Un constat que Reha a fait dès qu’elle a rencontré leur maître. La vision des vieux sorciers croulants, incapable de protéger leur acquis n’a que trop duré et les sorciers ont besoin d’un renouveau. Il est encourageant de voir que ce renouveau semble nécessaire et vital aux jeunes comme Octavia et, de son côté, la médicomage sent tout l’honneur qu’il y a les accompagner dans cette démarche. La vision de Jedusor pour leur avenir dépasse celle que tout les autres leaders autoproclamés essaient de faire valoir

- Les prochaines semaines vont être désagréables. J’imagine que l’ambiance chez toi ne doit pas être au beau fixe. C’est difficile de savoir que tu fais ce qui est juste, mais que personne ne reconnaît tes actes pour ce qu’ils sont. Plus tard, ils comprendront que tu faisais ça pour eux.

La position d’Octavia ne doit pas être simple et Reha ne peut que compatir avec l’adolescente. Elle-même adulte, elle sait qu’elle n’a de compte à rendre qu’à deux personnes : son maître et elle-même. Ce n’est pas la même chose pour l’adolescente qui est sous la surveillance de Dumbledore, sa très nombreuse fratrie et désormais Leach. Si le directeur de la Police Magie n’est pas encore trop agressivement passé à l’attaque, Reha le connaît bien et sait qu’il ne tardera pas. Ils se sont d’ailleurs - de façon consciente ou non - soigneusement évité ces derniers temps, sachant que toutes discussions entre eux risqueraient de mal finir.

- Il n’y a pas que sur moi que tu peux compter. Riyadh fait également partie des nôtres et je pense que, comme moi, il t’offrira son soutien quand il saura quels sont tes desseins. Devançant une éventuelle question, elle ajoute : Je ne pense pas que ta sœur soit au courant, où alors elle est bien meilleure comédienne que je ne le pensais. Par contre, ça ne m’étonnerait pas que mon frère la mette au parfum une fois le mariage célébré. C’est une femme intelligente, je crois qu’elle sera sensible à notre cause.

Du moins, elle l’espère. Reha sait son frère amoureux et si Gaïa n’a pas toujours ses faveurs parce qu’elles sont fort différentes, ça reste une union qu’elle approuve. Il serait particulièrement navrant d’apprendre que la femme de son frère ne soutient pas Jedusor et les valeurs qu’il défend. Un affront qu’elle n’est pas sûre de pouvoir tolérer. Néanmoins, comme elle l’a dit à Octavia, Gaïa est intelligente et la médicomage reste persuadée que celle-ci se rangera à leur côté idéologiquement au moins.

- Tibérius est un cas particulier, il aime être son propre maître, mais comme toi et ton père avant vous, c’est un visionnaire. Il suffit de voir ses écrits pour savoir que sa réflexion va dans le même sens que la nôtre. Je crois que s’il reconnaît la valeur de notre maître, il nous rejoindra. Tu es peut-être la mieux placée pour le sonder. Tu es sa sœur et je crois qu’il sera ravi de voir que tu te politises à ton tour. Darius n’a jamais été intéressé, pas plus que Marciana ou Thaddeus.

Sur ce point, la jeune femme se trompe lourdement, au moins pour Marciana et Thaddeus. Ce n’est pas tant qu’ils ne sont pas politisés, mais plutôt qu’ils ne sont pas du même bord. Un constat que Octavia et Reha ne feront que bien plus tard, quand il sera trop tard.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Octavia Yaxley
Octavia Yaxley
▌ Messages : 820
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeMer 14 Avr - 11:04


What we do in the shadows
ft. Reha Shafiq

Les paroles de Reha lui font du bien, comme le fait d'avoir enfin appris ses motivations à quelqu'un d'autre. C'est un vrai fardeau que de garder tout ça pour elle, et en même temps, elle sait qu'elle ne doit rien dire, et pendant ce temps, le fossé se creuse entre elle et le reste de sa famille, chose qu'elle déteste profondément, viscéralement. Entendre que oui, plus tard, ils comprendront pourquoi elle a fait ça, c'est une chose qu'elle voulait qu'on lui dise. Pour l'instant, ça ne fait pas une grande différence pour elle, mais elle espère que ça viendra.

Et quand ce sera le moment, ça lui fera du bien d'avoir Reha de son côté pour défendre son point de vue. Octavia n'a jamais été très patiente, c'est là son moindre défaut, et elle ne sait pas combien de temps il lui faudra attendre avant de pouvoir se justifier de ce qu'elle a fait. Heureusement, s'être déchargée un peu du poids de son secret l'aidera à le garder plus longtemps, elle en est convaincue.

Reha lui apprend que Rihyad est également des leurs. Octavia l'ignorait, mais elle est soulagée de le découvrir. Elle espère qu'à la fin, l'entièreté de sa famille se sera rangée auprès de même maître. Elle est loin d'imaginer à quel point cet idéal est compromis. Forcément, Octavia songe à Gaïa, mais à la question qu'Octavia veut poser, Reha répond avant même qu'elle ait eu le temps de la formuler. Non, elle ne sait pas, pas encore en tout cas. Octavia est impatiente qu'elle sache. Ce sera plus simple quand ce sera le cas.

Quant à Tibérius... Elle espère de tout coeur que Reha à raison. Parmi tous les membres de sa fratrie, c'est bien évidemment celui qu'elle cherche le plus à impressionner. Elle veut le rendre fier, elle veut qu'il se félicite de ses choix. Au lieu de cela, elle a conscience de n'être pour le moment qu'une épine dans son pied, et cette pensée la désole profondément. Elle espère, oui, que sur le long terme, il tirera un certain orgueil de ses actes. Mais là encore, c'est le temps qui offrira une réponse à ces questions, et la patience d'Octavia est vraiment mise à rude épreuve.

« J'ai hâte qu'ils comprennent, qu'ils comprennent tous. »
Elle marque une pause. « Comment est-ce qu'on peut faire, pour que Tibérius nous rejoigne rapidement ? »

Elle sait bien, oui, qu'il ne faut rien précipiter, que ce serait une errreur, mais il est difficile pour elle de ne pas vouloir griller certaines étapes... Elle voudrait que tout bouge plus vite, constamment, sans doute l'apanage de sa trop grande jeunesse. Mais elle doit prendre son mal en patience.
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Reha Shafiq
Reha Shafiq
▌ Messages : 323
Humeur :
What we do in the shadows - Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What we do in the shadows - Reha Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitimeSam 17 Avr - 22:05

❝Octavia & Reha ❞What we do in the shadowsTrès justement, Octavia s’inquiète de savoir si son frère nous rejoindra. Pour l’adolescente, il n’y aurait rien de plus tragique que d’avoir son frère, celui qui fait maintenant office de père, s’opposer au choix qu’elle fait. La jenune fille est dans ces années charnières qui déterminent la façon dont se dessinera son avenir. Du point de vue de la médicomage, les choix que celle-ci a posés jusqu’à présent sont pour le moins judicieux. A terme, ils vont lui permettre de s’imposer dans le cercle très privé des gens qui auront le pouvoir une fois la grande révolution passée. Pour le moment, les choses sont frustrantes, surtout pour les plus jeunes parce qu' on ne peut s’empêcher d’avoir l’impression que les choses ne bougent pas. Et pourtant, c’est tout l’inverse. Dans l’ombre, les choses se préparent et s’ils réussissent ce qu’ils veulent faire, elles prendront une telle ampleur qu’aucun retour en arrière ne sera possible.

De ça, Reha ne peut en informer sa cousine. Quoiqu’elle fasse confiance à Octavia - puisqu’après tout elles oeuvrent pour le même maître - il y a des choses qu’elle ne peut pas encore lui dire. Ce genre de décision est du ressort de Voldemort lui-même et jamais la jeune femme n’oserait se prétendre pour ce qu’elle n’est pas et outrepasser ses droits.

Du reste, elle se demande si l’ensemble de la famille d’Octavia comprendra vraiment. Les choses lui semblent sûres pour une bonne partie d’entre eux, mais Thaddeus l’inquiète. Elle ne s’est jamais entendue avec lui, pas même lorsqu’elle était fiancée à Tibérius. Trop différents, pas assez patiente, lui trop sensible. Rien ne les a jamais incité à mieux s’entendre si ce n’est l’amour qu’ils portaient à Tib, et même ça n’a jamais suffit à les rapprocher. De lui, elle doute. Il est tellement original et surtout influençable que Reha ne peut pas s’empêcher de songer qu’il est suceptible de se prendre d’affection pour les nés-moldus et d’un jour défendre leur cause. Evidemment, c’est un scénario catastrophe et si ça se trouve, elle se trompe entièrement et malgré son peu d’affection pour le frère d’Octavia, c’est ce qu’elle souhaite.

De Tibérius, elle est évidemment plus sûre, sa seule inquiétude, c’est devant sa capacité à courber l’échine devant plus grand lui. L’aîné des Yaxley est un chef né et il n’est pas aisé de lui faire admettre qu’il y a meilleur que lui et plus digne de diriger. Toute l’inquiètude de la jeune femme se situe là. Néanmoins, elle est certaine qu’à terme, Tibérius comprendra leur réflexion et les rejoindra. Reste à savoir comment et Reha n’est pas plus certaine de la marche à suivre que sa compagne.

- Le problème avec Tiberius, c’est qu’il faut que ça vienne de lui. Il n’a jamais aimé qu’on lui impose les choses. S’il décide de lui-même de nous rejoindre, je pense que les choses se passeront pour un mieux. Je t’encourage à discuter de politique avec lui, voir s’il serait sensible à un engagement plus marqué. Je crois que tu sauras quand le moment sera le bon.

Tout est une question de timing et Reha, ne vivant pas avec eux, ne peut pas toujours savoir quand le moment sera le bon. Réaliste sur ses propres capacités, elle se sait souvent peu subtile. et préfère laisser sa cadette se charger de ce genre de choses. Il est d’ailleurs temps de la laisser rentrer à Poudlard, la journée tirant sur sa fin ce qu’elle lui fait remarquer.

- Je vais te laisser, n’attirons pas l’attention outre mesure. Fais -moi savoir si tu avais besoin d’aide pour quoique ce soit. Tu n’es pas seule.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

What we do in the shadows - Reha Empty
Message#Sujet: Re: What we do in the shadows - Reha   What we do in the shadows - Reha Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

What we do in the shadows - Reha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dust and Shadows
» Kingdom of Shadows
» « I'll be your light in the shadows. » | Over
» Twilight Shadows Partenariat
» Our shadows taller than our souls + Despina
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
 :: Chez Mme Pieddodu
-