AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
WD Green SN350 – Disque SSD interne NVMe M.2 – 2 To
99.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Qui dirige et qui croit diriger (Tom)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Kenneth Barjow
Kenneth Barjow
▌ Messages : 299
Humeur :
Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Empty
Message#Sujet: Qui dirige et qui croit diriger (Tom)   Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Icon_minitimeMar 10 Nov - 15:18





 

Tom & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
M
a patience mise à rude épreuve se lasse de ce petit jeu dans lequel je suis très loin de trouver mon compte. Je comprends de quoi il retourne, je suis même capable d’admettre l’intérêt de ce qu’on me demande. Mais chaque jour qui passe sans qu’Orpheus ne soit derrière les barreaux, sans que Despina, ma Despina, ne soit libre, c’est forcément une occasion manqué, un jour de gâché, et ça me rend fou, car j’ignore quand on estimera que j’ai assez donné de moi-même et de mes services pour obtenir en retour ce que je convoite. Peut-être jamais. Tout ça ressemble un peu trop à une farce, à une vaste fumisterie, et je devrais être plus intelligent que ça.

Je le devrais, pourtant je n’agis pas différemment de ce que l’on attend de moi. Je prends mon rôle d’observateur très au sérieux. Répondant à la demande d’Ignatius, je note, je guette. Je consigne chacune des conversations de Jedusor, même la plus anodine, et j’en transmets ne contenu à l’intéressé. Mais plus je l’observe, plus je fais face à cette conscience néfaste de mes limites. A le voir si à l’aise dans le rôle de celui qui convainc, je suis capable de croire qu’il soit à même de fonder et de consolider un empire. Mais le bougre cache si bien son jeu que parfois, je remets tout en question.

Des jours et des jours que je l’observe. Au final, il n’y a pas grand-chose à signaler. Il travaille consciencieusement, il plaît à nos clients qui s’en remettent à lui et le trouvent souvent bien charmant. Il n’a jamais rien exigé de plus que ce qui lui a été accordé, n’a jamais pioché dans la caisse ou encore directement dans la boutique. Trop innocent pour avoir quoi que ce soit à faire ici. Trop innocent pour l’être vraiment.

Je suis à bout de patience. Je sais que le confronter trop directement serait faire une erreur, je dois prendre mon mal en patience et ne surtout pas commettre d’impair plus gros que moi. Plus facile à dire qu’à faire.  Je sais que de l’apport d’une information utile et tangible dépend  les éléments que je pourrais ensuite faire jouer en défaveur de mon filleul. Je ne peux pas perdre davantage de temps, c’est impensable. Je sais que c’est imprudent, que je dois à tout prix n’éveiller aucun soupçon, mais si je ne lui parle pas plus directement, j’ai l’impression que rien ne va progresser.

Alors ce jour-là, alors que je le vois organiser notre rayonnage et que je vérifie mes comptes, je décide de me montrer plus frontal.

-Tom, arrête-toi quelques instants, veux-tu ? J’aimerais te parler.




         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12408
Humeur :
Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Empty
Message#Sujet: Re: Qui dirige et qui croit diriger (Tom)   Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Icon_minitimeMar 10 Nov - 18:16



Qui dirige et qui croit diriger
Q

u'il continue de travailler chez Barjow & Beurk commençait à confiner à l'absurde, et il ne pouvait blâmer qu'avec mauvaise foi ceux qui s'étonnaient de le voir encore moisir dans cette boutique quand il était pourtant destiné à de bien plus grands desseins. Mais ces desseins s'accomplissaient, et cette place demeurait encore stratégique. Pour un temps peut-être court, très certainement court, mais qui nécessitait qu'il ronge son frein et entretienne encore l'illusion, quand bien même cette illusion ne tenait plus que par des bout de ficelles tendues à l'extrême, et qui étaient destinées à se briser, bien évidemment.

Il n'appréciait pas son travail dans la boutique de l'allée des embrumes, il ne l'avait jamais apprécié. Pas même un moyen d'obtenir un gain financier, plus une manière d'être au plus près de ce qui constituait l'essence de la magie noire. Depuis son entretien avec Hepzibah Smith et l'issue de cette dernière, les motifs de sa présence étaient plus obscurs, ils deviendraient vains incessamment sous peu. Mais pour le moment, donc, il acceptait de se présenter au travail et de tenir la boutique, quand bien même il n'en était pas le patron, et la clientèle était parfois peu nombreuse. Il pouvait au moins compter sur le fait qu'Herbert Beurk lui laissait à peu près toutes les libertés possibles et profitait même de sa présence pour s'absenter de plus en plus.

On ne pouvait pas en dire autant de Kenneth Barjow qui était un peu plus conscient de sa présence, surtout ces derniers temps. Ce n'était peut-être qu'une impression, mais Tom avait parfois le sentiment que le regard du co-directeur de la boutique le suivait partout à travers cette dernière. Il était possible qu'il ne s'agisse que d'une impression : l'étau se resserrait et la conscience de cet effet le poussait à un excédent de prudence, mais cela n'en rendait que plus désagréable le temps passé ici.

Quand Mr Barjow lui demanda de venir lui parler alors qu'il était occupé à réorganiser certains rayonnages, Tom s'exécuta sans ciller. Il n'avait jamais aimé qu'on lui donne des ordres. Et aujourd'hui moins encore qu'il y a quelques années. Mais c'était la rançon nécessaire de plusieurs de ses projets. Il allait donc prendre sur lui et écouter ce que l'homme avait à lui dire. Dans tous les cas, une conversation ne serait pas inutile, d'autant plus qu'elle permettrait peut-être à Tom de lever le mystère sur l'impression que Kenneth pouvait bien avoir de lui. Il était très curieux de savoir de quoi son interlocuteur voudrait bien lui parler.

-Bien sûr. Je vous écoute, qu'y a-t-il ?


   


   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
HYDRE
Kenneth Barjow
Kenneth Barjow
▌ Messages : 299
Humeur :
Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Empty
Message#Sujet: Re: Qui dirige et qui croit diriger (Tom)   Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Icon_minitimeJeu 26 Nov - 11:15





 

Tom & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
S
on ton affable et poli devrait me mettre en confiance, comme il en a bien mis d'autres en confiance avec moi, comme il en a convaincu certains de remettre leurs vies entre ses mains, mais quand l'illusion tombe, quelque chose se brise. Son intonation et ses expressions sont parfaites, il ne fait aucun doute qu'il est un acteur hors pair, mais je sais à présent qu'il est aussi (et surtout) un danger éventuel pour ma famille, ou une voie d'accès privilégiée à une vie différente pour ma fille, et en ce sens, bien que sur mes gardes, je suis surtout attentif à ce qui pourrait trahir cette hypocrisie dont il fait forcément preuve en cet instant, ce même si rien ne le laisse directement soupçonner.

-J'aimerais faire le point sur ton travail. Et surtout te demander comment tu envisages... la suite.


J'aimerais être plus direct que cela, je prends sur moi pour ne pas lui dire plus directement ce que je sais, mais cette pensées traverse très directement mon esprit, un esprit à nu face à quelqu'un qui est susceptible d'y lire, chose que j'ignore. Je voudrais qu'il confesse qui il est pour confesser par la même l'allégeance d'Orpheus à ses idéaux, mais si je m'y prends de cette manière, je sais qu'il se refermera comme une huître. Enfin, je le sais... je le soupçonne. J'essaie de définir la suite de ses plans. Peut-être réussirais-je même à lui laisser croire que je veux le rejoindre, quand bien même j'ai, presque à mon corps défendant, rejoint un camp non adverse mais au moins adversaire.

-Je ne dois pas être le premier à te faire remarquer que ta présence ici ne cesse de surprendre. Je ne m'en plains pas, tu fais du très bon travail. Mais si tu devais décider de partir, ou de te focaliser sur d'autres projets, j'aimerais en être informé suffisamment tôt. Afin de pouvoir m'organiser en conséquence.


Je parle au singulier, avant, je ne parlais de ce qui concerne la boutique qu'au pluriel, mais ça, c'était quand je pouvais encore considérer Herbert comme un ami et un partenaire. Ce n'est définitivement plus le cas, et je n'ai pas l'intention de prétendre, pas même en présence d'un ennemi potentiel.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12408
Humeur :
Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Empty
Message#Sujet: Re: Qui dirige et qui croit diriger (Tom)   Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Icon_minitimeJeu 26 Nov - 17:37



Qui dirige et qui croit diriger
U

n instant, les pensées de Mr Barjow parasitèrent son discours, et les intentions de l'homme qui pouvait se proclamer son patron devinrent très clair aux yeux de l'héritier de Serpentard. Il savait. Comment avait-il su ? C'était une autre affaire, mais quand on fréquentait certains milieu (et il était assez évident qu'ils fréquentaient les mêmes), le secret n'en était jamais un que de polichinelle, ce n'était finalement pas tant ce qui l'intriguait ou le concernait, mais bien davantage ce qu'il escomptait faire d'une telle information. Avait-il déjà songé à une manière de l'exploiter ? ou bien était-il avant tout et surtout question d'Orpheus Beurk. Le second cas de figure semblait davantage possible, et si Tom n'aimait pas être l'instrument indirect de manigances qui le concernaient finalement de relativement loin, il estimait avoir tous les moyens d'en tirer parti. Mais pour cela, au moins dans un premier temps, il se devait de jouer les innocents. Un rôle qui ne lui allait pas mais qu'il avait appris à jouer à la perfection au fil des années. Même s'il était bien évidemment plus difficile de convaincre quelqu'un qui ne pouvait plus l'être.

Il choisissait pour prétexte de faire un point sur son travail, même si aux yeux de Tom, il n'y avait pas grand-chose à en dire. Il avait choisi cet emploi dans une intention précise, il le conservait - temporairement - pour une raison similaire. Comme pour tout ce qu'il accomplissait autrement, il estimait faire les choses à la perfection. Il savait y faire pour jouer les employés irréprochables. Ce n'était pas différent, après tout, que de jouer les élèves modèles, ce qu'il était encore dans l'imaginaire de certains.

-A vous entendre, on pourrait presque croire que vous cherchez à vous débarrasser de moi
, répondit Tom d'un ton affable qui contrastait avec les paroles qu'il prononçait, un fin sourire aux lèvres. J'ai encore l'intention de rester un moment, tant que ma présence est appréciée, du moins. J'ai bien d'autres projets, mais ne vous inquiétez pas, je vous en informerai en temps et en heure.

Il ne se montrait pas plus précis. Il pensait savoir où son interlocuteur voulait en venir, du moins en partie. Il voulait lui tirer les vers du nez, il voulait l'accabler d'interrogations, mais c'était un jeu que Tom pouvait décider de détourner à son avantage s'il le souhaitait, et c'était le cas. Il estimait avoir une longueur d'avance sur son interlocuteur. Ce n'était pas forcément le cas, et c'était à mettre sur le compte de son incommensurable ego, mais était donné la taille phénoménale de ce dernier, il ne risquait pas de perdre en confiance et en assurance de sitôt, et certainement pas le temps de cette discussion. Ce serait bien mal le connaître.
   


   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
HYDRE
Kenneth Barjow
Kenneth Barjow
▌ Messages : 299
Humeur :
Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Empty
Message#Sujet: Re: Qui dirige et qui croit diriger (Tom)   Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Icon_minitimeMer 16 Déc - 14:03





 

Tom & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
J'
affiche un sourire amusé, comme s'il n'y avait rien de sérieux dans le discours de mon jeune interlocuteur quand il suggère que j'ai peut-être l'intention de me débarrasser de lui. Ce n'est pas totalement faux. Sur le principe, il ne m'avait donné aucune raison d'avoir quoi que ce soit contre lui : travailleur, efficace, apprécié, bon vendeur, charismatique, il a aidé notre chiffre d'affaires depuis son arrivée, et il y a plusieurs deals auxquels nous ne serions peut-être pas arrivés sans son assistance. Mais à présent, je sais ce qu'il est, ce que dissimule cette façade qu'il exhibe face à moi.

Est-ce que je suis pour ou contre ? C'est plus compliqué que ça. Je n'aurais aucune hésitation à me débarrasser de lui si, en contrepartie, je peux retrouver ma fille, c'est ça ma certitude le concernant, et pour cette raison, je compte faire très exactement ce qu'Ignatius Prewett attend de moi. Ce qui au passage ne demande pas tant d'efforts que cela de ma part.

Il reprend en m'assurant qu'il a encore l'intention de rester un moment, du moins tant que sa présence est appréciée. Alors il est tranquille de ce point de vue-là. Je sais qu'Herbert ne jure que par lui depuis son arrivée, au point même de lui confier un peu trop souvent les clés de la boutique à mon goût, quant à moi... je n'aurais eu aucune raison d'envisager de le renvoyer avant de connaître ses manigances avec Orpheus, et même à présent que j'en ai connaissance, ça ne change rien au fait qu'il est préférable de le garder dans mon sillage. Autant qu'il choisisse de rester encore un moment, même si je devine, non, je sais qu'il a d'autres ambitions.

-Tu as tout intérêt, c'est dans les closes de ton contrat,
je réponds très posément quand le jeune homme ajoute que lorsqu'il estimera qu'il est temps pour lui de partir, il nous fera signe.

Encore heureux, j'ai envie de dire. Mais comme pour tout le reste, il faut comprendre par là qu'il considère que tout lui est dû. C'est un trait de caractère, chez lui, qui se fait de plus en plus manifeste, et à côté duquel il serait bien impossible de passer. Je n'ai pas l'impression qu'il cherche à s'en cacher. En tout cas pas avec moi. Voit-il clair dans mon jeu ?

-Et quels sont ces autres projets, dis-moi ?


Je doute qu'il m'en parle librement. Mais qui ne tente rien...


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12408
Humeur :
Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Empty
Message#Sujet: Re: Qui dirige et qui croit diriger (Tom)   Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Icon_minitimeMer 16 Déc - 18:09



Qui dirige et qui croit diriger
C

e fut au tour de Tom d'adresser un sourire tout à fait hypocrite à son interlocuteur quand ce dernier observa qu'il ne pouvait pas, dans tous les cas, escompter partir comme bon lui semblait, que c'était dans les clauses de son contrat. Certes, c'était techniquement le cas, mais il ne fallait certainement pas s'attendre à ce que le seigneur des ténèbres se formalise pour si peu.

Il avait accepté de respecter certains codes, de jouer selon certaines règles, tant qu'il était à Poudlard et qu'il avait bien conscience qu'il n'y avait qu'ainsi qu'il obtiendrait ce qu'il souhaitait, et notamment l'estime de ses pairs et l'influence qu'il avait depuis appris à développer. Mais ici et maintenant, il était libre plus qu'il ne le prétendait, il était le maître de tous et n'était le laquais de personne, encore moins de ceux qui se croyaient ses patrons. Clauses ou pas, contrat ou non, peu importe ce qu'il avait signé, ce n'était certainement pas ce qui le retiendrait là. Il partirait quand il l'aurait décidé et selon ses propres termes. Malgré tout, il ne voyait aucune raison d'en débattre, il préférait largement laisser couler et laisser s'exprimer la curiosité de son interlocuteur, qu'il savait parfaitement orienté.

Kenneth Barjow lui demandait ses projets, mais Tom savait qu'il en savait déjà les grandes lignes. Mais pas les détails, bien sûr, et c'était peut-être ce qu'il espérait dénicher à l'issue de cette conversation. Cela n'arriverait pas. S'il aurait pu trouver chez Barjow et Beurk quelques recrues de choix, qui pouvaient lui procurer en moins de temps que nécessaire tous les artefacts les plus rares dont il pouvait vouloir disposer, il comprenait qu'il ne pourrait pas compter sur l'allégeance de Barjow. C'était sans grande importance. Il savait a contrario qu'il bénéficiait du soutien des Beurk, et cela lui convenait déjà bien assez.

-Je me suis souvent entendu dire que j'aurais un bel avenir en politique, alors il est très possible que je m'engage sur cette voie...
, répondit tranquillement Tom.

C'était un demi-mensonge. Le seigneur des ténèbres n'avait jamais trouvé grand intérêt à l'échiquier politique, et il ne se serait certainement pas vu attendre patiemment de gravir les échelons au sein du ministère pour s'inscrire au sommet de l'organigramme en place, ce qui en fin de compte ne lui conférerait qu'un pouvoir relativement partiel et non pas absolu comme celui qu'il recherchait avec une avidité qu'il prenait un peu moins peine à dissimuler à mesure que son influence s'étendait et que son nom, celui qu'il s'était choisi, pas celui de son abruti de père, faisait parler et suscitait une angoisse de plus en plus grande.
   


   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
HYDRE
Kenneth Barjow
Kenneth Barjow
▌ Messages : 299
Humeur :
Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Empty
Message#Sujet: Re: Qui dirige et qui croit diriger (Tom)   Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Icon_minitimeMer 20 Jan - 15:37





 

Tom & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
J
e retiens à grand-peine une grimace crispée quand mon interlocuteur affirme que beaucoup lui ont déjà promis un brillant avenir politique. Quel orgueil il faut avoir, vendeur payé une misère, pour prétendre rejoindre les hautes sphères du pouvoir ! Mais de l'orgueil, je sais qu'il en a à revendre, et qu'il doit même s'amuser d'évoquer sur le ton de l'hypothèse une carrière déjà bien entamée. Trop bien entamée. Bien sûr, le jeune homme n'a pas gravi les échelons du ministère comme le ferait quiconque prétendrait à un tel choix de carrière, mais son évolution, son ascension, qu'il l'assume en tant que telle ou non d'ailleurs, doit évidemment être ce qu'il y a de plus politique, en définitive. Que l'on passe par les voies consacrées ou non n'y change rien.

-La politique n'est pas qu'une affaire de potentiel,
je réponds avec une certaine indifférence, volontairement appuyée.

Je n'ai aucune raison ni envie de me joindre à la masse de ces sorciers ébahis par l'immense intelligence et la dévorante ambition du jeune premier à qui l'on voulait offrir le monde sur un plateau d'argent, sans concession. Je peux reconnaître, pourtant, combien il est brillant. Avant de comprendre qui il est réellement, avant qu'Ignatius Prewett ne me renseigne à son sujet, je m'étais déjà fait une bonne idée de sa personne et de son caractère.

Un jeune homme redoutable de charisme et d'intelligence. C'est ce qui l'a mené si loin en dépit de la couverture qu'il conserve ici, pour des raisons qui d'ailleurs m'interrogent de plus en plus, car nous serons tous d'accord sur ce point : il n'a rien à faire là. Et s'il est encore présent à ces fonctions, c'est qu'il y trouve un intérêt qui, pour le moment, m'échappe.

-C'est avant tout une affaire de relations, et vous en manquez cruellement... ce qui est compréhensible au vu de vos origines... floues pour ainsi dire.


Nul ne sait d'où il vient, ce gamin qui veut tout révolutionner et prôner le sang pur; En attendant, je n'ai jamais vu le nom "Jedusor apparaître sur aucun arbre généalogique" pertinent. N'est-ce pas déjà un signe de l'imposture que ce jeune homme incarne forcément ? Prendre des grands airs et dérober le pouvoir par la force et la manipulation ne vous rend pas plus légitime à le briguer.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12408
Humeur :
Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Empty
Message#Sujet: Re: Qui dirige et qui croit diriger (Tom)   Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Icon_minitimeMer 20 Jan - 17:55



Qui dirige et qui croit diriger
S'

ils devaient bien être d'accord sur quelque chose, c'était sur les propos que le copropriétaire de Barjow et Beurk tenait en cet instant. Il avait effectivement raison : la politique n'était pas qu'affaire de compétences ou même de potentiel, dans le cas contraire, on ne trouverait au sommet de la hiérarchie ministériel que le fin du fin, et ce n'était pas le cas. Tout était affaire de connivences, il fallait être dans les petits papiers d'untel, savoir placer ses pions à tel ou tel moment. C'était, par certains aspects, plutôt fascinant, à vrai dire, un jeu qu'il estimait à sa mesure, mais s'il prendrait un malin plaisir à faire évoluer les pièces sur l'échiquier à sa guise, il en éprouverait beaucoup moins, en revanche, à être une pièce à part entière de l'échiquier, ce serait mal lui ressembler. Raison pour laquelle, en réalité, il comptait influencer les décisions du ministère et le ministre en personne sans s'embarrasser lui-même à faire partie de l'organigramme politique en place.

Pour le moment, cela résidait avant tout dans le fait de savoir placer les bonnes personnes au bon endroit, et de savoir également se débarrasser de celles qui pouvaient se révéler trop encombrantes, voire menaçantes. Sur ce point, il avait à l'esprit quelques projets d'envergure qui devraient plus que largement bénéficier à ses desseins. Il y avait encore beaucoup à revoir sur ce point, mais l'échiquier en place avait le mérite de ne constituer qu'une opposition faiblarde à sa propre prise de pouvoir. Tom était loin de considérer Wilhelmina Tuft comme une menace, raison pour laquelle il estimait ne pas avoir nécessité à l'en déloger. Elle n'était pas mauvaise, ni médiocre, elle n'était pas non plus cette force de décision inébranlable qui irait contrecarrer le moindre de ses projets, et elle réussissait, en dépit de son sexe et de ses origines, à remporter une relative adhésion, autant en profiter tant que ce serait nécessaire.

Quant à lui, il ne pouvait que s'amuser des présomptions de son interlocuteur. Oh, les relations, il les avait, et celle qu'il ne possédait pas encore, il considérait qu'il pourrait n'avoir aucun mal à les obtenir non plus. Sur ce point - comme sur beaucoup d'autres d'ailleurs -, il aurait tendance à se sentir tout-puissant. Autre point souligné, ses origines évidemment troubles. Les questionnements allaient évidemment bon train à ce sujet. Tom en dissipait beaucoup en rappelant à qui voulait bien l'entendre qu'il n'était autre que l'héritier de Salazar Serpentard, et qu'aucun sang-de-bourbe ou sang mêlé n'aurait été capable d'ouvrir sa chambre des secrets quand on savait que son usage premier était justement d'en débarrasser l'école tout entière ? Mais ce n'était pas des arguments à avancer auprès de celui qui, présumément seulement, ne devait rien savoir de qui il était réellement.

-Elles ne sont obscures qu'à ceux qui ne s'y sont pas intéressées d'assez près,
répondit posément le mage noir. Et je dispose de toutes les relations nécessaires. Il toisa un instant son interlocuteur. Vous avez raison, tout est toujours question d'accointances. Il faut savoir se ranger du côté des bonnes personnes.

Et à l'évidence, Kenneth Barjow avait fait le mauvais choix.


   


   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
HYDRE
Kenneth Barjow
Kenneth Barjow
▌ Messages : 299
Humeur :
Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Empty
Message#Sujet: Re: Qui dirige et qui croit diriger (Tom)   Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Icon_minitimeVen 26 Fév - 10:51





 

Tom & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
J
e ne peux m'empêcher de voir dans la réponse de mon jeune interlocuteur l'illustration même de tout ce qui fait sa personnalité, impression confirmée par tout ce que j'ai fini par apprendre de lui. Tout dans l'apparence, l'esbrouffe, la suffisance. Il arrange la réalité à sa sauce afin de la faire convenir au mieux à son dessein très particulier. Ce pourraient être des qualités admirables, elles le sont quelque part, et je ne peux être surpris que l'on ait voulu prêter au jeune homme une future carrière de grand politicien (mais son appréhension de la politique n'a à l'évidence absolument rien de conventionnel), mais il parle et ne dit rien. Il se dérobe.

Une pirouette syntaxique pour ne pas évoquer sa vraie nature, ses véritables origines. Floues, oui. Remonter à un très illustre et un très ancien ancêtre n'ôte rien au fait que son sang depuis a été ô combien été perverti, et de court lignage, sans doute. Il se murmure qu'au moins un de ses deux parents serait un moldu, et je ne serais en rien surpris de l'apprendre, de l'entendre. Il ne mérite pas sa place, à l'évidence, il ne mérite rien et espère tout obtenir. Cela changera, il faudra que ça change. Et puisque j'y trouve un intérêt personnel, je m'arrangerai, oui, pour que cela change bel et bien.

Pour ce qui est des relations, je dois reconnaître qu'il est difficile de contre-argumenter à ce sujet, car c'est en effet la vérité. Les relations sont une chose qui n'ont jamais manqué au jeune homme, et qui sait le prouver plus qu'à son tour, au regard du parcours qu'il poursuit et de tous ceux qui veulent le voir le poursuivre, en dépit de toute logique, et au mépris de ce qui restera toujours source d'incompréhension à mes yeux.

-Je l'ai toujours pensé, et pour cette raison, vous avez certainement fait un choix judicieux en travaillant pour moi.
Pour moi, je n'évoque pas Herbert, je n'en vois pas l'intérêt. Mais notre image de marque, bien que controversée, n'est pas ce qui vous a motivé à vous mettre à mon service, je me trompe ?

Travailler pour moi, se mettre à mon service, j'insiste sur ces termes qui doivent lui déplaire dans l'intention de le voir perdre de son calme et de sa superbe. Mais cela ne suffira peut-être pas, je le sais.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12408
Humeur :
Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Empty
Message#Sujet: Re: Qui dirige et qui croit diriger (Tom)   Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Icon_minitimeVen 26 Fév - 18:48



Qui dirige et qui croit diriger
T

om prit soin de ne pas relever - c'était préférable - quand son interlocuteur choisit précisément ses mots pour s'adresser à lui en sachant pertinemment quelle serait la réaction de l'Héritier à ce sujet. Il n'avait guère besoin de lire dans son esprit pour être convaincu de cela : Kenneth Barjow lui était inférieur (c'était à ses yeux un constat objectif et qu'il convenait de faire au sujet de n'importe qui qui n'était pas lui) mais il pensait pouvoir jouer la carte d'une fausse hiérarchie dans l'unique but de l'agacer, et quelque part, cela fonctionnait.

Sur le papier, oui, dans le contexte de cette boutique, c'était bel et bien son interlocuteur qui était aux commandes et lui qui se voyait forcé et contraint d'obéir (il observait tout de même que Barjow avait pris tout le soin du monde de ne pas mentionner le copropriétaire de la boutique, mais Tom, lui, n'oubliait pas l'existence d'Herbert Beurk). Dans les circonstances présentes, Tom interprétait le discours de son interlocuteur en termes de pure provocation, et autant dire qu'il ne goûtait pas à cette petite stratégie oratoire qui devait donner à son interlocuteur ne serait-ce qu'un léger sentiment de pouvoir, mais qui promettait d'être infiniment bref. Encore plus bref s'il décidait de la jouer sur ce ton avec lui, cela va sans dire. "Être à son service", que ne fallait-il pas entendre. Il n'avait jamais été ni ne serait jamais au service de qui que ce soit, ce point-là devait être très clair à ses yeux.

-Non, en effet, j'avais d'autres motivations
, répondit Tom d'un ton évasif. Vous l'avez dit vous-même, quel temps aurais-je perdu ici autrement. D'aucuns s'obstinent à faire de cette... entreprise le travail de toute une vie, d'autres caressent des desseins autrement plus ambitieux.

Il laissa passer un temps de silence. Sa voix n'avait rien dissimulé du mépris qu'il ressentait pour l'oeuvre de toute la vie de Barjow & Beurk. Il ne devait rien à cette boutique. Ce qu'il avait obtenu par leur intermédiaire, il l'aurait récolté autrement si nécessaire. Son poste lui avait facilité la tâche, donné accès à des artefacts très pratiques, permis de réseauter et de faire des rencontres qui avaient été loin d'inutiles, mais il n'estimerait pas pour autant avoir fait la rencontre la plus émouvante ou primordiale qui soit pour lui, pas même quelque chose qui s'en rapproche. Il ne détenait pas le pouvoir sur lui, et ce point là, estimait-il, devait être bien clair dans l'esprit de son interlocuteur.

-Je cesserai de perdre mon temps, si j'étais vous. Si votre intention de comprendre ce que sont les miennes, je préfère d'avance vous en avertir : vous ne serez pas exaucé.


Mais lui oui, en revanche.
   


   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
HYDRE
Kenneth Barjow
Kenneth Barjow
▌ Messages : 299
Humeur :
Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Empty
Message#Sujet: Re: Qui dirige et qui croit diriger (Tom)   Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Icon_minitimeMar 23 Mar - 10:10





 

Tom & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
C
hercher à sonder Jedusor est une perte de temps. Ce qu'il a compris que j'ai deviné de lui, il ne me le cache plus, mais pour le reste, je sens qu'il prend d'autant plus plaisir à jouer avec mes nerfs qu'il a compris que j'avais vu clair dans son jeu... ou du moins dans une partie de son jeu. Pas suffisamment pour m'en faire une idée vraiment précise, mais assez pour que soit levée une partie des faux semblants qui régnaient jusqu'alors entre nous. Il ne m'éclairera pas sur ses autres "motivations", et au fond, je m'y attendais. Le confronter directement n'était pas forcément la manière la plus judicieuse de m'y prendre. Il aurait été préférable que je l'observe à distance, comme j'avais promis à Ignatius Prewett de le faire, mais je n'ai pas pu m'empêcher d'y regarder de plus près. Abusé par mes griefs personnels contre lui, et par le besoin urgent d'avoir très rapidement les réponses aux questions que je me pose, par la même occasion.

Je ne tiens même pas compte du mépris dans sa voix quand il dénigre mon métier sous le prétexte que ses desseins seraient plus nobles. Je suis on ne peut plus fier de cette entreprise, que mes ancêtres ont façonnée et que nous nous sommes appliqués à faire prospérer envers et contre tout. Si lui n'est pas capable d'y voir ce qu'il serait nécessaire d'y voir, je n'y suis après tout pour rien. Je pense qu'il s'illusionne beaucoup quant à son pouvoir et à son ambition. Cela ne veut pas dire qu'il n'en possède pas, mais moins qu'il ne le présume. Il n'a pas la moindre idée de la nature des forces qui s'opposent à lui et de combien elles lui feront payer son orgueil, d'une façon ou d'une autre.

-Je n'ai pas l'intention de les comprendre, je les connais déjà,
je prétends sur un air de défi dans l'espoir et l'intention de rabattre le caquet de ce jeune homme trop orgueilleux.

Mais dans les faits, ce n'est pas réellement le cas. Je les devine, dans les grandes lignes, et quelque part je les comprends, aussi. En attendant, je peux lui consentir ceci, même s'il m'en coûte : je n'obtiendrai rien de plus de sa part à l'heure actuelle, je dois accepter de faire avec.

-Maintenant, puisqu'aux dernières nouvelles, je suis encore ton supérieur hiérarchique, tu serais bien avisé de te remettre au travail.


Tandis que je savoure l'embryon d'autorité que je fais mine d'avoir sur lui. Tout en sachant pertinemment, dans le fond, qu'il ne signifie ni ne représente grand-chose.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Empty
Message#Sujet: Re: Qui dirige et qui croit diriger (Tom)   Qui dirige et qui croit diriger (Tom) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui dirige et qui croit diriger (Tom)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» C'est surtout en prison qu'on croit à ce qu'on espère! (Tom)
» Le feu qu'on croit éteint couve souvent sous la cendre // Thésée
» L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie
» LOUISA & ZELDA ★ Mauvaise herbe croît toujours même en hiver.
» L'optimiste est celui qui croit que le mariage est moins onéreux que les fiançailles | Lou & Brax
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: L'allée des embrumes :: Barjow & Beurk
-