AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Apple AirPods Pro à 199€
Voir le deal
199.99 €

Partagez | 
 

 Quand rien ne va... [pv Robert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guilde poufsouffle
Cenlyn Potter
▌ Messages : 1009
Humeur :
Quand rien ne va... [pv Robert] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand rien ne va... [pv Robert] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

Quand rien ne va... [pv Robert] Empty
Message#Sujet: Quand rien ne va... [pv Robert]   Quand rien ne va... [pv Robert] Icon_minitimeVen 4 Déc - 17:46



Quand rien ne va...
C
enlyn était dans le cirage. Elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même pour ça, elle n'avait pas dormi de la nuit. Pas parce qu'elle se laissait submerger par ses réflexions les plus négatives (même si ça n'aidait pas parce qu'il y en avait quand même beaucoup, il faut bien le dire), mais parce qu'elle avait un peu trop tendance, dernièrement, à privilégier les nuits blanches aux nuits de sommeil reposantes, que ce soit parce qu'elle s'était rappelée sur les coups d'une heure du matin qu'elle avait un devoir à rendre le lendemain matin ou tout simplement parce que n'importe quelle activité avait l'air plus divertissante que d'aller dormir. Elle avait promis à Rhian de travailler dur, c'est vrai, dans l'espoir qu'ils puissent tous les deux faire la formation des Aurors une fois leur scolarité terminée, mais honnêtement... Cenlyn avait du mal à prendre ce projet aussi sérieusement qu'elle le devrait.

Elle pourrait mettre cela sur le compte de ses entraînements de Quidditch, qui lui prenaient tout son temps, ou encore sur sa vie sociale mouvementée, avec la Guilde en prime, mais ce serait insuffisant pour justifier ce laisser-aller. La vérité, c'était qu'entre ces histoires de familles qui n'en finissaient pas et qui ne lui laissaient aucune perspective vraiment heureuse quant à son avenir proche (elle était quasiment certaine que les Potter obtiendraient leur garde, et même si elle était totalement déterminée à fuguer si ça devait arriver, elle n'était pas forcément pressée de mettre ce plan à exécution) et les propos de Harry qui lui tournaient constamment dans la tête, même si elle en parlait le moins possible, au sujet de sa mort qui ne lui laisserait pas le temps de vraiment grandir, peut-être même pas de finir cette fichue formation, en fait, elle n'était tout simplement que difficilement motivée à voir sur le long terme. Ce qui se passait ici et maintenant paraissait beaucoup plus simple, beaucoup plus abordable. Clairement moins prise de tête.

Totalement dans le cirage, donc, après n'avoir dormi que trois petites heures la nuit précédentes, elle se traînait mollement dans les escaliers pour rejoindre son premier cours de la journée. Elle avait zappé le petit déjeuner pour grappiller quelques minutes de sommeil supplémentaires et elle le regrettait déjà. Non seulement elle était épuisée mais en plus de ça, son ventre criait famine. A coup sûr, ça allait être une longue, très longue journée, mais elle n'avait d'autre choix que de l'endurer.

D'un pas traînant, elle avait gravi quelques marches avant que ses pieds ne se prennent dans... ses propres lacets, qu'elle avait semble-t-il mal noués. Résultat des courses, elle s'aplatit comme une crêpe à même les marches, et le contenu de son sac alla se déverser quelques mètres plus loin.

-Eh merde, c'est pas vrai...,
grogna-t-elle en se relevant douloureusement.



   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Robert McGonagall Jr.
▌ Messages : 39
Humeur :
Quand rien ne va... [pv Robert] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand rien ne va... [pv Robert] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23.8 cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Cole Sprouse

Quand rien ne va... [pv Robert] Empty
Message#Sujet: Re: Quand rien ne va... [pv Robert]   Quand rien ne va... [pv Robert] Icon_minitimeLun 22 Mar - 19:29

Quand rien ne va...
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La journée ne faisait que commencer, le soleil était déjà levé, et Robert avait déjà très envie de se plaindre, et de ne faire que râler. C’était presque une seconde nature pour lui. Ou une première nature, à voir. Il ne pouvait juste pas s’en empêcher, c’était comme ça. Il fallait toujours qu’il se plaigne, même s’il n’avait absolument aucune raison de se plaindre. Il trouvait toujours, quitte à inventer n’importe quoi. Ceux qui le côtoyaient avaient l’habitude, et savaient qu’il ne fallait pas faire attention et le laisser se plaindre jusqu’à ce qu’il en ait marre. Ce qui pouvait être parfaitement irritant pour les autres, il en avait pleinement conscience, mais il n’allait pas changer pour autant. Ses amis étaient au courant, c’était donc qu’ils acceptaient cela, pour les autres, eh bien il n’en avait strictement rien à faire, de leur avis. Il se fichait bien qu’on ne l’apprécie pas, tant qu’il y en avait pour faire l’inverse.

Enfin bref, la journée ne faisait donc que commencer, et Robert avait déjà le sentiment qu’elle allait être longue. Il avait pas mal de cours à aborder, et de la motivation pour aucun d’entre eux. Surtout qu’il avait Métamorphoses, et ça le soulait toujours autant que sa sœur soit sa prof. Il pourrait tenter de se mettre de son côté, il pourrait. Mais il n’en avait aucune envie. Crise d’adolescence ? Peut-être bien. Mais il n’avait pas envie de faire plaisir à sa sœur, en faisait des efforts, et en faisant comme s’il était super content qu’elle soit son professeur, puisque cela annonçait la perspective qu’ils allaient passer plus de temps ensemble. Non. Elle était sa prof. Et ça craignait sérieux. Et il n’en démordrait pas, quoi qu’elle puisse en dire. Pour lui, elle aurait simplement dû attendre qu’il finisse ses années restantes avant de débarquer. Certes, le poste n’aurait peut-être plus été disponible, mais Robert ne voyait pas les choses ainsi. Elles n’avaient qu’un seul angle, le sien.

Mais pour le moment, ce n’était pas en Métamorphoses que le jeune homme devait se rendre. Ça ne le motivait pas beaucoup plus, et il avait très envie d’aller faire autre chose. Mais ce ne serait pas une bonne idée. Malgré toute la mauvaise volonté qu’il s’évertuait à mettre tout le temps, il n’était pas un grand fan du séchage de cours. Alors qu’il marchait dans le couloir, il assista à un spectacle quelque peu… surprenant.

-Eh merde, c'est pas vrai...

Il observa Cenlyn Potter se relever. Il pourrait l’aider… il pourrait. Mais il n’était pas vraiment sûr que ce soit la chose à faire. Cenlyn était comme qui dirait… une emmerdeuse de première, et elle ne lui était jamais apparue particulièrement sympathique. Une affaire de caractères sans doute, alors il avait décidé de laisser tomber, et de tout simplement ne pas l’aimer. Il n’avait jamais cherché à la connaître, elle n’avait jamais cherché à le connaître non plus, sans doute. Mais bon, tant pis. Cependant, même s’il ne l’appréciait pas, il n’en était pas au point de lui souhaiter le moindre mal. Que ce soit avec elle, ou qui que ce soit d’autre. Ce n’était pas son genre. Finalement, avec un soupire, il se décida à se baisser pour ramasser quelques-unes des affaires qui s’étaient faites la malle.

« Rien de cassé Potter ? »

black pumpkin

_________________

- Robert McGonagall Jr. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde poufsouffle
Cenlyn Potter
▌ Messages : 1009
Humeur :
Quand rien ne va... [pv Robert] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand rien ne va... [pv Robert] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

Quand rien ne va... [pv Robert] Empty
Message#Sujet: Re: Quand rien ne va... [pv Robert]   Quand rien ne va... [pv Robert] Icon_minitimeMar 23 Mar - 17:14



Quand rien ne va...
G

énial, il avait fallu que McGonagall assiste à son grand gaufrage. Bon, en vérité, peu importe qui en aurait été témoin, la jaune et noir ne l'aurait pas mieux vécu. Il faut dire qu'elle avait plus d'ennemis que d'amis à Poudlard, surtout parce qu'elle ne faisait pas grand-chose pour se rendre aimable, et elle n'aurait pas non plus eu envie qu'aucun de ses rares amis la voie dans cet état. C'était comme ça, Cenlyn avait sa fierté, une fierté sacrément mal placée, et qui ne tolérait définitivement pas que ce genre de scènes soient vues ou moquées.

Bon, au moins, le rouge et or eut le bon ton de ne pas se payer sa tronche. En même temps, ça n'avait pas l'air d'être son genre... Cenlyn n'avait vraiment aucune sympathie pour lui, mais elle ne pouvait pas dire avoir quoi que ce soit à lui reprocher, ce serait mentir. Robert avait toujours été relativement "réglo" avec elle, et même s'il était le frangin de la prof de métamorphose, Cenyln serait plutôt du genre à compatir pour ça qu'à le pointer du doigt (après tout, entre Purdey et Caelan, elle ne pouvait pas spécialement se la ramener à ce sujet), en revanche, elle n'aimait pas la relation privilégiée qu'il réussissait à avoir avec son jumeau. Bon, c'était pas grand-chose en soi, c'était jamais que de la jalousie mal placée, mais ce n'était pas parce que l'adolescente en avait plus ou moins conscience que cela changeait quoi que ce soit à son comportement vis-à-vis du rouge et or, qui au passage ne s'était pas spécialement précipité pour l'aider ou pour lui venir en aide, même s'il avait consenti à l'aider à ramasser ses affaires.

-Ah, parce que tu t'en soucies ?
répliqua Cenlyn, de mauvaise foi, en se redressant tout en constatant l'étendue des dégâts.

Bon, c'est vrai que Robert ne s'était pas empressé de l'aider, mais il avait des circonstances atténuantes, cela dit, et que l'adolescente était tout à fait capable d'entendre de son côté. Après tout, elle était du genre à détester qu'on l'aide. S'il avait esquissé le moindre mouvement vers elle, elle l'aurait sans doute envoyé sur les roses, et il était suffisamment intelligent pour l'avoir compris.

-Ca va, j'ai rien, tu peux circuler,
assura-t-elle de son habituel ton aimable tout en s'efforçant de rassembler ses affaires éparpillés, mais au moment de le faire, elle sentit une vive douleur lui parcourir le bas du dos. Aoutch...

Bon, d'accord, peut-être que la chute avait été plus douloureuse qu'elle ne l'avait présumé, il faut dire qu'elle s'était sérieusement vautrée. Un comble, elle se la jouait en faisant des saltos sur son balai, le tout pour se viander en marchant sur ses lacets.



   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Robert McGonagall Jr.
▌ Messages : 39
Humeur :
Quand rien ne va... [pv Robert] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand rien ne va... [pv Robert] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23.8 cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Cole Sprouse

Quand rien ne va... [pv Robert] Empty
Message#Sujet: Re: Quand rien ne va... [pv Robert]   Quand rien ne va... [pv Robert] Icon_minitimeSam 21 Aoû - 2:07

Quand rien ne va...
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Potter ne semblait pas au bord de l’explosion de joie en remarquant qu’il avait assisté à la scène, mais cela ne l’étonnait pas. Lui aussi, s’il s’était rétamé par terre n’aurait pas aimé qu’elle le voit. Ni elle ni personne. C’était typiquement le genre de situation dans laquelle on se sentait totalement honteux, et pathétique. Et pourtant, cela arrivait assez souvent. Tout le monde s’était déjà pris au moins une vois dans sa vie, une bonne grosse gamelle en public. On n’en mourrait pas, enfin sauf pour les plus malchanceux, mais sur le coup, c’était tout de même un moment difficile à passer, c’est vrai.

Au moins, il ne se fichait pas de sa tête, mais bon, Robert n’était pas spécialement moqueur, trop soulant. Il faudrait être beaucoup trop à l’affût pour ça. Et puis, franchement, s’en prendre à Cenlyn serait stupide, c’était le genre de fille vraiment rancunière, à ne pas lâcher. Et il n’avait absolument aucune envie de l’avoir sur le dos. Non merci. Il aurait pu simplement passer son chemin, comme s’il n’avait rien vu, et la laisser là, mais bon… il avait voulu la jouer grand prince. Enfin, en partie. Il n’affichait pas non plus un enthousiasme flagrant, mais il y avait le geste, elle ne pourrait pas dire le contraire. Simplement parce qu’il avait un minimum d’éducation, et parce qu’elle lui faisait un peu de peine sur le moment. Il ne fallait pas trop en demander non plus.

-Ah, parce que tu t'en soucies ?

Eh bien elle avait une drôle de façon de lui dire merci. Mais il n’était pas surpris pour autant. En plus des nombreux défauts qu’il lui connaissait, il y avait aussi la fierté. Elle était fière comme un paon, et d’ailleurs il était curieux que cela ne l’ait pas menée chez les rouges et or, ou chez les verts et argent. Enfin bon… peu importe. Mais elle n’allait donc sûrement pas s’abaisser à lui dire merci, non c’était plus facile de lui aboyer dessus. Mais là encore, il la comprenait un peu.

« La douce et charmante Cenlyn Potter, c’est toujours un réel plaisir de t’aider. Je pourrai passer mes journées à cela tellement c’est exaltant. »

Oui, il en faisait trop. Mais il savait que cela avait des chances de l’agacer, alors il en rajoutait. Ah oui, malgré tous les défauts qu’il trouvait à la jeune fille, il n’était vraiment pas mieux de son côté. C’était aussi pour cela qu’il se permettait de penser quelques remarques peu sympathiques. Parce qu’il savait que de son côté, il ne brillait pas forcément par ses qualités. Alors entre personnes particulièrement agaçantes, ils pouvaient bien se critiquer un peu non ?

-Ca va, j'ai rien, tu peux circuler. Aoutch…

Honnêtement, Robert ne lui devait rien, alors en soi, oui, il pourrait très bien se contenter de circuler, comme elle le disait si bien. Mais sans qu’il ne sache vraiment d’où ça lui venait, il se faisait la remarque que ce ne serait franchement pas très sympa de la laisser là comme ça. Et puis elle allait faire quoi au juste ? Boitiller jusqu’à l’infirmerie ? Ou alors elle allait décider qu’elle n’avait rien, comme elle le disait, et rentrerait à sa salle commune. Il n’en savait rien, mais il ne pouvait pas vraiment la laisser blesser dans le couloir, même avec cette attitude déplorable qu’elle présentait.

« Ouais, c’est clair tu pètes la forme j’en suis bouche-bée. Sérieusement, tu devrais mettre ta fierté de côté deux secondes et accepter l’aide qui t’est proposée. »

black pumpkin

_________________

- Robert McGonagall Jr. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde poufsouffle
Cenlyn Potter
▌ Messages : 1009
Humeur :
Quand rien ne va... [pv Robert] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand rien ne va... [pv Robert] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

Quand rien ne va... [pv Robert] Empty
Message#Sujet: Re: Quand rien ne va... [pv Robert]   Quand rien ne va... [pv Robert] Icon_minitimeSam 21 Aoû - 7:44



Quand rien ne va...
C

enlyn leva les yeux au ciel quand Robert commenta sa réaction pour le moins irritée. Si c'était pour se comporter de cette manière il était autorisé à passer son chemin, vraiment. C'était bien gentil de lui apporter son aide (en vrai, c'était sincèrement gentil), mais elle, elle n'avait rien demandé à personne. Elle avait mal, elle se sentait stupide et humiliée, son immense ego en avait pris un sacré coup, alors elle avait honnêtement du mal à faire comme si de rien n'était et à se montrer douce et aimable, d'autant qu'elle en était déjà moyennement capable en temps normal.

Oui, elle était piquée dans son égo et c'était risible, mais en même temps, si le rouge et or n'était pas satisfait de la manière dont elle se comportait avec lui, la jaune et noir ne lui demandait pas de rester. Au contraire, même, s'il avait envie de prendre la poudre d'escampette, c'était son droit le plus absolu, et ce n'était certainement pas Cenlyn qui allait le retenir. Au bout du compte, elle avait surtout envie qu'on la laisse seule, là. Histoire de supporter toute seule ce qu'elle estimait être une humiliation, même si en réalité, ce n'était vraiment, vraiment pas grand-chose.

-Arrête de me dire que tu m'as proposé ton aide, t'as juste demandé si j'avais rien de cassé, et j'ai rien de cassé
, répliqua l'adolescente qui avait encore moins envie de demander de l'aide à son interlocuteur quand il s'adressait à elle de la sorte. Certes, il l'avait aidé à ramasser ses affaires, mais ce n'était pas forcément nécessaire.

Certes, elle l'avait évidemment cherché, mais ça n'y changeait rien. L'adolescente avait un fort esprit de contradiction. Alors qu'elle sentait cette douleur terrible l'élancer au bas du dos, elle aurait sans doute pu accepter qu'on l'aide, et même, elle avait besoin qu'on l'aide. Parce que même si, en effet, elle n'avait rien de cassé (enfin... pourvu qu'elle n'ait rien de cassé, ça suffit comme ça), elle avait quand même du mal à faire deux pas à cause de cette fichue douleur. Mais en même temps, est-ce qu'elle serait mieux lotie si elle devait accuser les réflexions déplaisantes de son interlocuteur tout du long ? Honnêtement, elle en doutait très sérieusement.

-C'est bon, tu m'as assez aidée... Merci infiniment pour ton aide ô combien précieuse, tu veux que j'érige un autel en l'honneur de ton immense générosité pour accepter de me lâcher les basques ou bien ?


Elle entama quelques pas en se tenant le dos comme une petite mamie. Oui, ça allait quand même être galère de rejoindre l'infirmerie.


   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Robert McGonagall Jr.
▌ Messages : 39
Humeur :
Quand rien ne va... [pv Robert] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand rien ne va... [pv Robert] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23.8 cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Cole Sprouse

Quand rien ne va... [pv Robert] Empty
Message#Sujet: Re: Quand rien ne va... [pv Robert]   Quand rien ne va... [pv Robert] Icon_minitimeSam 29 Jan - 15:26

Quand rien ne va...
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Robert n’était pas certain qu’ils pourraient un jour avoir une conversation mature et normale avec Cenlyn. Mais il n’allait pas s’en trouver triste, ce n’était pas très important. En même temps, elle se comportait comme une sale gosse à ses yeux, alors pourquoi devrait-il agir autrement ? Cenlyn Potter vivait des moments difficiles, mais cela ne lui donnait pas le droit d’être aussi mauvaise, c’était trop facile. Surtout qu’elle n’avait pas attendu les drames familiaux pour agir de cette manière, alors il n’avait aucune intention de se montrer plus sympa envers elle, parce qu’elle ne lui donnait aucune envie de le faire en cet instant.

Mais il avait tout de même été éduqué par ses parents, et il ne fallait pas être spécialement devin pour voir qu’elle s’était faite mal. Et même si Cenlyn Potter n’était pas sa meilleure amie, il ne prenait aucun plaisir à la voir souffrir, et il s’en voudrait un peu de la laisser galérer, même si une partie de lui pensait que cela lui ferait les pieds. Mais ce n’était pas le meilleur moment du monde pour se montrer mesquin, mais il n’allait tout de même pas résister à l’envie de lui lancer deux trois piques, parce qu’on n’allait pas le refaire non plus.

-Arrête de me dire que tu m'as proposé ton aide, t'as juste demandé si j'avais rien de cassé, et j'ai rien de cassé.

Elle voulait vraiment être d’une telle mauvaise foi ? Bon, de sa part, cela ne l’étonnait pas vraiment, mais elle pourrait tout de même avoir l’honnêteté de reconnaître qu’il se montrait assez sympa pour le coup, alors que rien ne l’y forçait. Mais Potter était beaucoup trop fière pour ne pas trouver mieux à faire que de jouer sur les mots. Pour lui, il lui proposait clairement de l’aider, alors qu’il aurait simplement pu se contenter de se payer sa tronche et de passer son chemin par la suite, mais non, il ne l’avait pas fait, et il tenait à ce qu’elle en prenne conscience. Bon d’accord, c’était peut-être aussi un peu de fierté de sa part, mais les situations étaient différentes, donc il n’était pas à blâmer.

-C'est bon, tu m'as assez aidée... Merci infiniment pour ton aide ô combien précieuse, tu veux que j'érige un autel en l'honneur de ton immense générosité pour accepter de me lâcher les basques ou bien ?

Elle continuait à se murer dans son égo surdimensionné. Et cela finirait vraiment par la perdre, cela ne faisait aucun doute. On parlait souvent du melon des Gryffondor, mais Merlin, il n’y avait pas besoin d’être rouge et or pour ne plus réussir à passer les portes. L’orgueil ça n’apportait rien de bon sur le long terme, pas besoin d’être devin pour savoir ça. Robert l’observa quelques instants avant de lever les yeux au ciel et de s’approcher d’elle.

« Arrête de faire l’enfant, tu ne vas qu’aggraver ton cas. »

Il passa son bras autour d’elle pour pouvoir l’aider à marcher, sans trop savoir s’il faisait ça bien, mais bon, il fallait bien l’accompagner à l’infirmerie, sinon, on pourrait finir par le lui reprocher, et il n’avait pas envie de ça.

« Oh, et maintenant que t’en parles, je ne serai pas contre un autel en mon honneur. Je pense que ça ne serait pas de trop. »

black pumpkin

_________________

- Robert McGonagall Jr. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde poufsouffle
Cenlyn Potter
▌ Messages : 1009
Humeur :
Quand rien ne va... [pv Robert] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand rien ne va... [pv Robert] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

Quand rien ne va... [pv Robert] Empty
Message#Sujet: Re: Quand rien ne va... [pv Robert]   Quand rien ne va... [pv Robert] Icon_minitimeDim 30 Jan - 8:38



Quand rien ne va...
-A

graver mon cas ? Vraiment ? Non mais tu te prends pour qui ? dit-elle avec un léger sourire, plus amusée qu'agacée par sa remarque, même si en l'occurrence, la douleur ne l'aidait pas spécialement à faire la part des choses.

Elle prit une grande inspiration et poussa un profond soupir.

-Merci, ajouta-t-elle alors, parce qu'en réalité, elle n'avait définitivement plus la force, pas le moins du monde, d'avancer toute seule.

Si on ne l'aidait pas à rejoindre l'infirmerie, elle ne s'en sortirait pas, c'était clair et net. Donc il était temps de mettre son ego de côté et d'accepter l'aide qui lui était donné.

Elle avait vraiment mis son ego de côté, mais elle devait bien reconnaître que l'ego en question est absolument déplacé, et qu'elle se donne vraiment du mal pour rien. Il fallait qu'elle reconnaisse sa faiblesse. D'accord, ce n'était pas agréable, mais dans le fond, il fallait qu'elle reconnaître ce qui en était, vraiment. Elle avait juste hâte d'en finir et de se sentir mieux, parce que cette situation n'était définitivement pas à son avantage, pas le moins du monde, réellement.

-Y aura pas grand-chose à mettre sur ton autel, c'est ça le souci,
répondit Cenlyn avec un sourire plus franc, alors que Robert rebondit sur la blague qu'elle venait juste de faire. Déjà, je suis sûre qu'il serait impossible de prendre une photo potable de toi, te connaissant, et si on ne rajoute pas de photo, les gens risquent de faire des offrandes par erreur, ce serait dommage, quand même. Elle marqua une pause. Par contre, compte pas sur moi pour répandre tes louanges à travers tout Poudlard. De toute manière, je suis certaine que tu es capable de le faire par toi-même, et sans l'aide de personne.

D'accord, elle devrait peut-être quand même éviter de tirer sur la corde. Quand bien même elle avait du mettre son orgueil de côté, elle devait bien admettre qu'elle ne voudrait pas qu'il décide de la laisser en plan, là, tout de suite. Non, elle n'avait pas envie se retrouver toute seule comme une idiote, à devoir supporter sa douleur et de devoir se traîner, à une lenteur d'escargot, jusqu'à l'infirmerie.


   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Robert McGonagall Jr.
▌ Messages : 39
Humeur :
Quand rien ne va... [pv Robert] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand rien ne va... [pv Robert] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23.8 cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Cole Sprouse

Quand rien ne va... [pv Robert] Empty
Message#Sujet: Re: Quand rien ne va... [pv Robert]   Quand rien ne va... [pv Robert] Icon_minitimeMer 22 Juin - 12:34

Quand rien ne va...
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
-Agraver mon cas ? Vraiment ? Non mais tu te prends pour qui ?

Pour une fille qui pouvait très rapidement vous briser les noix, voilà pour qui il la prenait. Il reconnaissait qu’il n’était pas facile non plus, de son côté, mais il était plus facile de taper sur les autres que sur soi-même pas vrai ? Enfin, quoiqu’il en soit, même si elle était casse-pieds, elle acceptait de le laisser l’aider. Parce que même s’ils n’étaient pas les meilleurs amis du monde, il ne pouvait tout de même pas la laisser comme ça.

« Tu n’aimerais pas la réponse. »

Robert afficha lui aussi un petit sourire, acceptant que les choses se détendent un peu entre eux de façon naturelle, même s’ils continuaient de s’en envoyer plein la tronche, mais c’était leur marque de fabrique. Ils n’allaient pas se faire des accolades pour rien pas vrai ?

-Merci.

Wow. Cenlyn Potter qui lui disait merci, il ne l’avait pas vu venir. Il doutait, connaissant son caractère, que cela devait lui coûter, et il aurait pu ne pas trop fanfaronner à ce sujet mais… en réalité, c’était bien trop tentant de la chambrer un peu à ce sujet. Rien de bien méchant, mais puisqu’ils étaient sur une bonne lancée, il pouvait bien se permettre de la taquiner non ? Elle ne serait pas gênée, de ce côté, loin de là. Il se stoppa en plein milieu du couloir, et posa sa main de libre sur sa poitrine, tout en affichant une mine choquée.

« J’arrive à peine à croire ce que je viens d’entendre. Je crois que je vais avoir besoin d’un mur ou quelque chose pour m’appuyer parce que là, j’ai vraiment l’impression qu’il y a eu une distorsion du temps. Cenlyn Potter qui me remercie ? Non c’est trop beau pour être vrai. »

Etant donné qu’il ne fallait pas non plus trop pousser, il se contenta de lui adresser une œillade un peu malicieuse avant de reprendre leur chemin vers l’infirmerie. Vu l’allure de Cenlyn ils avaient encore du chemin, mais bon, ils n’étaient pas pressés, et ils arrivaient à passer le temps en se vannant mutuellement, donc il y avait pire.

-Y aura pas grand-chose à mettre sur ton autel, c'est ça le souci. Déjà, je suis sûre qu'il serait impossible de prendre une photo potable de toi, te connaissant, et si on ne rajoute pas de photo, les gens risquent de faire des offrandes par erreur, ce serait dommage, quand même. Par contre, compte pas sur moi pour répandre tes louanges à travers tout Poudlard. De toute manière, je suis certaine que tu es capable de le faire par toi-même, et sans l'aide de personne.

Robert n’avait aucune envie qu’on érige un autel pour lui, fallait pas pousser, mais il fallait bien entrer dans le jeu de la jaune et noire, même s’il la trouvait tout de même dure avec lui. Mais bon, il lui rendait lui aussi, alors le jeune homme ne se vexait pas, d’autant qu’ils n’étaient pas connus pour lancer des fleurs aux autres, ce serait même un peu l’inverse. Quand bien même, Robert ne se voyait pas comme quelqu’un de prétentieux, ou de fanfaron.

« Eh bien, quelle image tu te fais de moi… même si en réalité, je sais très bien que t’es folle de moi Potter. Ce qui amène à discuter un peu tes goûts mais bon, il te suffit juste de me le dire tu sais. »

black pumpkin

_________________

- Robert McGonagall Jr. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde poufsouffle
Cenlyn Potter
▌ Messages : 1009
Humeur :
Quand rien ne va... [pv Robert] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand rien ne va... [pv Robert] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

Quand rien ne va... [pv Robert] Empty
Message#Sujet: Re: Quand rien ne va... [pv Robert]   Quand rien ne va... [pv Robert] Icon_minitimeMer 22 Juin - 17:43



Quand rien ne va...
C

ynisme contre cynisme, Cenlyn avait certainement mérité les remarques de son interlocuteur, ce n'était pas pour autant qu'elle n'allait pas surenchérir pour la peine, adresser des répliques acerbes au tout-venant, à force, ce n'était ni plus ni moins que sa marque de fabrique. Alors elle ne pouvait pas reprocher au rouge et or sa réflexion, et même, elle appréciait qu'il lui fasse des reproches, effectivement, mais ça, c'était encore autre chose.

-Fais gaffe ou sinon mes remerciements je te les fais bouffer, recracher, rebouffer et rerecracher, elle répliqua en levant les yeux au ciel.

Alors oui, de tels remerciements étaient denrée rare chez elle, mais elle avait un esprit de contradiction très appuyé, alors si, quand elle daignait faire preuve de remerciements, on l'envoyait promener, elle n'allait plus jamais remercier qui que ce soit. Enfin, en l'occurrence, Cenlyn plaisantait bel et bien. Ces échanges de pique, ça ne lui déplaisait vraiment pas.

-C'est fou comme c'est toujours les plus stupides qui s'imaginent qu'on est fous d'eux,
répliqua Cenlyn en levant les yeux au ciel. Tu sais que le coup de "tu m'en envoies plein la tronche parce que tu es fou ou folle de moi", c'est une astuce que j'utilisais quand j'avais huit ans et demi ? C'est ce qu'on finit par répliquer quand on a plus d'arguments. Je pensais que t'avais plus de repartie que ça, moi.

Bon, elle le pensait, même si c'était mentir que d'affirmer que ce n'était pas une méthode qu'il lui arrivait d'utiliser aussi. En vérité, c'était une techniques qui avait évolué chez elle pour passer au "tu me méprises parce que tu es jaloux ou jalouse", ce qui n'était clairement pas une méthode plus glorieuse. Bien sûr que non, Cenlyn ne trahissait pas une affection dissimuler envers Robert. Parce que que ce soit lui ou n'importe qui d'autre, Cenlyn s'en fichait royalement.

Ce genre de choses ne l'intéressaient pas le moins du monde. Et quand elle voyait comment son frère gérait la chose de son côté, elle se disait qu'elle pouvait clairement attendre un bon moment avant de se laisser accaparer par ces considérations basses de plafond... Voire ne pas attendre et juste que ça n'arrive pas, oui, ça avait l'air encore mieux, ça.


   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Quand rien ne va... [pv Robert] Empty
Message#Sujet: Re: Quand rien ne va... [pv Robert]   Quand rien ne va... [pv Robert] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand rien ne va... [pv Robert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand rien ne va, on s'accroche quand même | Gwendall & Thésée
» L'intelligence déserte surtout quand on en a besoin | Augusta & Robert
» Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)
» Rien de si aimable qu'un homme séduisant, mais rien de plus odieux qu'un séducteur. (Harfang)
» Rien de plus futile, de plus faux, de plus vain, rien de plus nécessaire que le théâtre. (Herbert)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: Rez-de-chaussée et étages :: Les escaliers.
-