AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-67%
Le deal à ne pas rater :
Carte Fnac+ à 4,99€ au lieu de 14,99€ (nouveaux clients / ...
4.99 € 14.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Faustine Crivey
▌ Messages : 137
Humeur :
Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Orme, crin de licorne, 31,42 cm
Camp: Bien
Avatar: Katharine Isabelle

Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3] Empty
Message#Sujet: Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3]   Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3] Icon_minitimeSam 5 Déc - 15:43


Certaines rancoeurs s'effacent, d'autres non
F

ausse alerte. A croire que ça en amusait vraiment certains de leur faire perdre leur temps de cette manière. Faustine, quand elle était fatiguée et sur les nerfs comme ça ne manquait pas d'être le cas ces derniers temps, avait terriblement envie d'envoyer en prison n'importe lequel de ces satanés farceurs qui s'imaginaient pouvoir bousculer l'agenda déjà beaucoup trop chargé des Aurors du ministère, comme s'ils ne vivaient pas, à l'heure actuelle, une situation de crise qui ne connaissait aucun précédent. Ils avaient reçu un signalement alarmant, et qui les avait suffisamment concernés pour qu'une équipe soit envoyé sur place, aux abords de Pré-au-Lard, jauger la situation. Des détraqueurs auraient été aperçus sur les lieux et auraient déjà fait des victimes...

Un canular, donc. Sur place, tout était calme, et tous les témoins qu'ils avaient pu interroger leur avait donné la même réponse : rien à signaler dans le village ou aux environs, pas le moindre bruit, rien de spécial... Pas de détraqueur, donc. Même si Faustine demeurait relativement impassible d'expression, elle atteignait un seuil d'exaspération de plus en plus difficile à contenir. Elle n'avait déjà pas aimé la perspective d'être envoyée sur le terrain, et voilà maintenant qu'on l'y avait envoyé pour rien. Et en attendant, de vrais détraqueurs devaient être interpellés, et de vrais criminels étaient en liberté. Ceux qui s'amusaient si légèrement des représentants de la justice n'avaient pas la moindre idée du mal qu'ils causaient en agissant si légèrement.

Faustine était exaspérée. Il ne restait plus dorénavant qu'à retourner au ministère. Ses collègues avaient déjà transplané, Faustine, baguette à la main, s'était proposée de faire un ultime tour d'horizon afin de s'assurer qu'il n'y avait effectivement rien d'alarmant à observer alentour. Elle avait surtout trouvé un prétexte pour rester un peu seule et souffler un peu. Dans ces situations d'immenses stress et d'adrénaline, Faustine avait toujours du mal à redescendre, et encore plus ces derniers temps. A chaque fois, cela lui demandait un effort phénoménal pour retrouver ses esprits et se reprendre en mains, ce qu'elle n'avait l'impression de faire qu'à moitié. Elle ressentait qu'elle perdait le contrôle d'elle-même, et c'était la chose la moins agréable au monde.

Mais alors qu'elle faisait quelques pas, inspirant et expirant doucement, en recherche de contrôle et d'apaisement, elle vit se rapprocher une silhouette familière, qu'elle reconnaîtrait entre mille même si elle ne l'avait pas revue depuis longtemps. Et qu'elle se serait bien épargnée de revoir, par ailleurs. Nozéa... un cauchemar ambulant du temps de Poudlard, qui lui en avait fait voir de toutes les couleurs à l'époque.

-Nozéa...


Faustine ne dit rien d'autre en guise de salutation, et pour tout dire, elle espérait que la jeune femme passerait son chemin sans qu'elles aient besoin de parler plus longuement.
   


   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
Nozéa Lestrange
▌ Messages : 93
Humeur :
Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3] Left_bar_bleue0 / 1000 / 100Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3] Right_bar_bleue

En couple avec : personne

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de cerisier, crin de licorne, 21,4 cm
Camp: Neutre
Avatar: Rose McIver

Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3] Empty
Message#Sujet: Re: Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3]   Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3] Icon_minitimeSam 21 Aoû - 12:45

Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non.
Plus que trois petits jours… Nozéa se sentait au bord de la crise de nerf, en pensant que dans trois jours la pleine lune allait être de retour. Pourtant, elle devrait sans doute avoir l’habitude à force, elle devrait se faire à sa condition, mais elle en était incapable. Alors plus les jours passaient et plus elle se rapprochait de la pleine lune, plus elle avait juste envie de mourir. Si seulement… Ça finirait par passer, ça passait toujours, il y avait un moment où elle parvenait à reprendre goût à la vie, avant de, eh bien, de retrouver le même cycle de vie. Et là, il ne restait que trois jours, juste trois jours.

Nozéa ne savait même pas pourquoi elle se retrouvait à Pré-au-Lard. Elle s’était réveillée ici, ou du moins elle avait repris une sorte d’esprit dans le village sorcier. Elle se trouvait dans un tel état de détresse qu’elle avait prit pas mal de chose qui lui avait permit de se sentir beaucoup mieux, du moins le pensait-elle, puisqu’elle n’avait pas réellement de souvenir des dernières heures… et de comment elle s’était retrouvée ici. Il faudrait qu’elle rentre chez elle maintenant, mais en même temps… eh bien, elle n’avait pas forcément envie de retrouver la solitude de son appartement non plus.

Le village était plutôt calme, alors en soit, ce n’était pas forcément si mal de profiter un peu de l’endroit. De toute façon, Nozéa n’était même pas sûre que ça soit une si bonne chose pour elle de transplaner. Elle allait prendre le temps de marcher un peu dans le village et ensuite, elle verrait bien ce qu’elle allait faire, si elle pouvait rentrer chez elle ou non. Et alors qu’elle était en train de marcher tranquillement, son regard se posa sur une silhouette qu’elle connaissait bien, ou en tout cas qu’elle avait particulièrement bien connue.

« Faustine… »

Elle n’avait pas souvent l’occasion de croiser une personne qui lui rappelait de… bon souvenir. Oui, c’était ça, Faustine Crivey lui rappelait de bon souvenir, même si ça ne devait pas être le cas de son côté. Cette période de sa vie n’était pas forcément plus glorieuse que maintenant – quoi qu’en soit, Nozéa ne pensait pas qu’il puisse être possible que ça soit pire –, mais elle avait eu l’occasion de passer ses nerfs sur des personnes. Et au fond, c’était quand même quelque chose de particulièrement plaisant.

« C’est dingue, j’ai l’impression de revenir quinze ans en arrière. » Elles avaient très clairement changé, elles n’étaient plus des adolescentes, mais quand même, ça donnait vraiment le sentiment de revenir tellement d’année en arrière. « Je te dirais bien que tu n’as pas changé, mais t’as pris un sacré coup quand même. »

Et les habitudes revenaient facilement en prime. Nozéa n’était absolument plus la même personne. On ne pouvait pas réellement dire qu’elle était à même de jouer de nouveau les adolescentes brutales, mais… au fond, ça ne pouvait pas lui faire de mal de se rappeler de vieux souvenirs.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Faustine Crivey
▌ Messages : 137
Humeur :
Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Orme, crin de licorne, 31,42 cm
Camp: Bien
Avatar: Katharine Isabelle

Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3] Empty
Message#Sujet: Re: Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3]   Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3] Icon_minitimeSam 21 Aoû - 21:00


Certaines rancoeurs s'effacent, d'autres non
F

austine ne devrait vraiment pas traîner. Elle n'avait plus rien à faire ici, et rester en compagnie de Nozéa ne lui ferait définitivement aucun bien, mais partir maintenant lui donnerait le sentiment de prendre la fuite, et même si elle n'avait sans doute pas davantage de bravoure qu'elle n'en possédait du temps de Poudlard (un comble pour une Auror, pas vrai), elle n'avait pas envie d'accorder cette petite satisfaction à son interlocutrice, même si ce n'en serait peut-être pas une en réalité. Elle avait fort à faire au ministère, mais en même temps, elle avait aussi des raisons professionnelles de rester. Son interlocutrice pouvait éventuellement être perçue comme un témoin potentielle. Elle en doutait fort tant tout laissait à croire qu'on les avait fait déplacer pour rien mais... dans le doute, elle se devait techniquement de faire son devoir au mieux. Et aussi, peut-être que c'était l'occasion de prendre sa revanche sur ses traumatismes passés ? Encore qu'elle doutait franchement très fort de ce dernier point.

A plus forte raison qu'elle pensait exactement comme Nozéa (ce serait peut-être la seule et unique fois au demeurant) : elle aussi avait l'impression de revenir quinze ans en arrière, à la revoir là. Elle n'était plus Faustine, l'Auror qui avait certes ses démons et ses problèmes, mais qui avait tout de même fait du chemin, était devenue une adulte, elle était de nouveau cette gamine maladroite et mal dans sa peau qui ne réussissait pas à s'imposer et qu'elle avait bien du mal à s'imposer en présence de celle qui lui faisait vivre un enfer. Elle devrait prendre sur elle. Elles n'étaient plus des gamines, elles étaient des adultes, mais le comportement de Nozéa, il est vrai, ne l'aidait pas forcément non plus à regarder les choses sous cet angle. Parce qu'en sa présence, elle aussi avait l'air de sérieusement régresser. Encore que Faustine ne savait pas trop comment elle était en temps normal, mais sa réflexion lui faisait sérieusement penser à celles qu'elle pouvait lui asséner récemment.

-Parce que tu t'es regardée dans un miroir récemment, peut-être ?
répliqua Faustine, avec une certaine immaturité. Jouer à "c'est celui qui dit qui est", on aura fait mieux, mais en attendant, est-ce que c'était faux ?

Oui, Faustine n'était pas au meilleur de sa forme, et ça se voyait... elle n'avait jamais l'air spécialement à son meilleur, mais depuis l'évasion de Jester, c'était encore pire, très clairement, ça se lisait sur son visage, mais elle n'était clairement pas la seule à en avoir pris un coup physiquement. Nozéa semblait éreintée, maladive... elle ne donnait pas spécialement non plus le meilleur spectacle d'elle-même, et ça, Faustine ne pouvait que le constater.

-Qu'est-ce que tu fais dans le coin ?
demanda-t-elle en tentant de reprendre un ton professionnel.
   


   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3] Empty
Message#Sujet: Re: Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3]   Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Certaines rancoeurs s'effacent, d'autre non [pv Nozéa :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» RPs de Nozéa
» Liens de Nozéa
» Nozéa Lestrange - Terminée
» Le temps éloigne et distend. [pv Nozéa :33]
»  Là où l'on parle du loup, il se montre. // FT. Nozéa
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
-