AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-22%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
34.99 € 44.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 304
Humeur :
Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Empty
Message#Sujet: Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert)   Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Icon_minitimeMer 9 Déc - 10:58


Enid Pettigrow feat. Robert McGonagall

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses


Enid détestait les cauchemar. C'est vrai que personne n'aime les cauchemars, elle n'était pas la seule, mais chaque rêve un peu trop précis, de ces rêves qui vous tirent du sommeil parce qu'ils ont l'air beaucoup trop réels, éveillaient en elle de vieilles angoisses. Elle se demandait toujours s'il fallait y lire autre chose qu'un simple mauvais rêve. Si, par malheur, l'un de ses songes était prémonitoire et qu'elle ne faisait rien, elle retrouverait le sentiment d'impuissance qui avait été le sien en apprenant la mort de son oncle où quand Hagrid avait été condamné à la prison.

Tirée d'un mauvais rêve comme elle le fut ce matin-là, elle n'avait donc pas spécialement le moral. Elle se sentait mal, un peu vaseuse, comme si elle n'avait pas dormi du tout, le moral dans les chaussures. Heureusement que c'était le week-end car elle n'aurait sûrement pas été d'attaque pour se rendre en classe à l'heure actuelle.

Elle avait décidé de sauter le petit-déjeuner. Ca ne lui ressemblait pas, parce qu'Enid était très gourmande, mais même si elle avait de l'appétit (elle en avait toujours), elle n'avait pas envie de croiser certains de ses camarades de classe, ceux qui rivalisaient de brimades à son encontre, en priorité.

Alors elle avait glissé quelques chocogrenouilles achetées lors de sa dernière sortie à Pré-au-Lard (qu'elle en ait encore après tout ce temps était assez étonnant parce qu'elle était du genre à commencer un paquet et à le terminer dans la foulée tellement elle était gourmande) et elle avait décidé de faire un tour dans le parc afin de se changer les idée.

Le temps était clément, agréable. On sentait la fin de l'année scolaire approcher, et Enid se sentait partagée entre l'impatience et l'anxiété liée aux examens de fin d'année, qui ne devait sans doute pas aider l'affluence de ses cauchemars. Elle marchait sans destination, pensait se rendre du côté du lac de l'école, quand elle croisa une silhouette familière. Un sourire se posa sur son visage souvent fermé. C'était Robert, un ami comme elle en avait trop peu. Sa compagnie lui ferait du bien, elle en était certaine. Elle avait besoin de ça pour se changer les idées.

"Robbie ! Comment tu vas ?"




codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow

If you could see what I always see...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Robert McGonagall Jr.
▌ Messages : 37
Humeur :
Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23.8 cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Cole Sprouse

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Empty
Message#Sujet: Re: Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert)   Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Icon_minitimeMar 30 Mar - 12:37

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Si Robert n’était jamais très enthousiaste, lorsqu’une nouvelle journée débutait, surtout si cette nouvelle journée était synonyme de cours en tous genres, il n’avait en revanche aucun mal à se lever. Pour ça, c’était plutôt agréable, d’être du matin. Il n’avait pas besoin de passer par une phase vaseuse, où tout lui semblerait un peu flou, le temps que ses neurones se connectent suffisamment pour qu’il ait conscience du monde qui l’entourait. Il était tout de suite opérationnel, mais cela ne signifiait pas qu’il était motivé. C’était toujours la même chose avec lui. Et les mêmes problèmes persistaient. Mais bon, il n’allait tout de même pas commencer à se plaindre de bon matin, même s’il en était capable, mieux valait en laisser pour la journée.

Il était allé prendre son petit déjeuner, l’avantage, c’est qu’il n’y avait pas foule dans la grande salle quand on y descendait relativement tôt. Et au moins, il n’y avait aucun casse-pied qui hurlait à tue-tête, comme s’il était le seul à être présent. Robert pouvait déjeuner au calme, et il ne demandait pas mieux, à l’heure actuelle. Il n’avait pas besoin de contrariété extérieure, elles viendraient bien assez tôt tout au long de la journée. Par exemple, il n’aurait qu’à entrapercevoir sa sœur pour être agacé. Et le pire, c’est qu’il avait justement métamorphoses aujourd’hui.

Enfin bref, il avait encore quelques heures de répit avant cela. Et pour tuer le temps, il décida d’aller se promener un peu dans le parc. Il n’était pas spécialement un fervent admirateur de la nature, mais un peu d’air frais, c’était toujours agréable, et puis, cela le faisait penser à ses highlands natales. Et puis là, personne ne venait lui chercher des noises, ou lui raconter sa vie. Procéder dont il n’était pas vraiment fan, cela dit en passant. Il fut cependant rejoint par une camarade de classe.

"Robbie ! Comment tu vas ?"

Robbie afficha un petit sourire. C’était Enid, alors cela allait. C’était une des rares personnes qui ne le dérangeaient jamais. Enid n’avait pas beaucoup la côte aux yeux des élèves de l’école, mais Robert l’avait toujours trouvée gentille, et agréable. Certes, par certains points, elle était un peu spéciale, mais ça ne la rendait pas moins amicale, ou sympathique. En tout cas, Robbie aimait beaucoup son amie.

« Salut Enid, ça va. Et toi ? »

black pumpkin

_________________

- Robert McGonagall Jr. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 304
Humeur :
Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Empty
Message#Sujet: Re: Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert)   Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Icon_minitimeVen 2 Avr - 8:29


Enid Pettigrow feat. Robert McGonagall

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses


"Fatiguée. J'ai pas très bien dormi.",
répondit Enid en adressant une esquisse de sourire à son ami.

Elle n'avait pas forcément dans l'intention de développer (elle préférait, de manière générale, ne pas parler de ses cauchemars, tant que c'était possible), mais elle pensait que le dire ne coûtait pas grand-chose, étant donné que ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. Et pour le coup, c'était à peine une image. Les cernes qui marquaient son visage étaient beaucoup trop sombres et prononcées pour passer inaperçu.

Donc oui, elle pouvait bien dire qu'elle était fatiguée. Dans tous les cas, ce n'était pas grand-chose, tout le monde passait de mauvaises nuits, c'était comme ça. L'adolescente n'allait pas s'appesantir. De toute manière, son moral allait forcément s'améliorer à partir du moment qu'elle aurait un peu bavardé avec Robbie, qui n'avait jamais son pareil pour lui remonter le moral et pour le bonheur qu'elle ressentait à l'idée de juste... parler, se détendre, et occulter toutes les pensées négatives. Elles ne seraient forcément jamais très loin, mais c'était plutôt plaisant de les éteindre.

"Mais autrement, ça va bien."

Elle n'avait certainement pas de raisons de se plaindre. Le temps était au beau fixe, quand elle évitait certains de ses camarades, elle était relativement tranquille, et les vacances d'été pointaient doucement mais sûrement le bout de leur nez, ce qui signifiait donc que tout était au meilleur fixe possible.

Elle fourra les mains dans ses poches et tourna son regard vers Robert pour le détailler du regard. Elle avait le sentiment que oui, il allait bien et ne lui cachait rien. En même temps, quand quelque chose n'allait pas, Robert n'était pas du genre secret et renfermé. Quand il devait râler, il n'hésitait jamais à le faire, comme quand il était question de sa soeur, qu'il supportait mal d'avoir pour enseignante, chose qu'Enid comprenait à cent pour cent. A sa place, elle ne serait franchement pas enthousiaste non plus à l'idée de devoir suivre des cours sous la supervision de nulle autre que sa propre frangine. Franchement pas de quoi s'enthousiasmer, clairement pas.

"Quoi de neuf ?" demanda-t-elle ensuite, décidée à parler de ce qu'il y avait de beau, et surtout à passer un moment joyeux et décontracté, tout ce dont elle avait besoin.


codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow

If you could see what I always see...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Robert McGonagall Jr.
▌ Messages : 37
Humeur :
Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23.8 cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Cole Sprouse

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Empty
Message#Sujet: Re: Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert)   Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Icon_minitimeLun 30 Aoû - 19:35

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
"Fatiguée. J'ai pas très bien dormi."

Il y avait certaines personnes qui étaient plus difficile à croire que d’autres, quand on leur demandait comment elles allaient. Et pour Robert, Enid faisait partie de ces personnes. Parce qu’il la connaissait assez pour savoir qu’elle n’était pas du genre à se plaindre, mais qu’elle aurait des raisons de le faire. Ce n’était pas toujours facile pour elle, beaucoup de leurs camarades se moquaient d’elle, et Robert n’appréciait pas vraiment cela. Pas du tout même.

Le harcèlement scolaire ce n’était pas du tout une pratique qu’il avait un jour encouragée. Ou même comprise. C’était juste complètement stupide, et profondément méchant. Mais quand il analysait l’attitude de certains de ses camarades, il se disait vraiment que certains avaient été bercés trop près du mur. Quoiqu’il en soit, il n’aimait vraiment pas la façon dont son amie était traitée, mais il ne pouvait pas la suivre partout pour surveiller qu’on ne s’en prenait pas à elle. Et puis, même pour elle, ce n’était pas une solution.

"Mais autrement, ça va bien."

Il espérait que c’était le cas, et qu’elle allait bien. Il n’avait pas de moyen de vérifier ce qu’elle disait. Il pouvait juste choisir de lui faire confiance, et il espérait donc qu’elle n’en abusait pas. Mais il n’allait pas non plus remettre sa parole en doute. Ce ne serait pas la preuve d’un bon ami, et il ne voulait pas qu’ils aient ce genre de relations, tous les deux. Vraiment pas.

"Quoi de neuf ?"

Le jeune homme haussa les épaules. Il n’avait rien de particulier, rien de neuf à déclarer. Et ça n’était pas un drame en soi, Robert ne cherchait pas spécialement à ce que sa vie soit palpitante. Et si c’était pour essuyer des changements qui n’allaient pas du tout le mettre de bonne humeur, ce n’était franchement pas la peine. Des surprises comme lui en réservait Minerva, ce n’était pas la peine, il s’en passait volontiers. Même si en soit, Robert ne manquait jamais une occasion pour se plaindre, c’était dans sa nature.

« Bof, pas grand-chose. C’est pas plus mal, j’aime pas trop les changements tu sais. »

black pumpkin

_________________

- Robert McGonagall Jr. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 304
Humeur :
Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Empty
Message#Sujet: Re: Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert)   Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Icon_minitimeLun 6 Sep - 10:24


Enid Pettigrow feat. Robert McGonagall

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses


Robert avait la pudeur et la délicatesse de ne pas lui poser plus de questions, et Enid appréciait. Il était pourtant bien possible qu'elle en aurait besoin, qu'on la pousse à en dire plus sur son état, parce que ce n'était pas en tout gardant pour elle qu'elle finirait par aller mieux. Mais il ne posait pas de questions, et elle, ça l'arrangeait, parce qu'elle n'était pas capable de faire face à ses problèmes... Elle préférait les enfouir et les laisser la ronger.

Enid voudrait pouvoir juste dire qu'elle allait bien, que tout allait bien dans le meilleur des monde, elle voudrait pouvoir le dire et que ce soit vrai, mais il se passait beaucoup de choses, dans sa tête et en dehors de sa tête, et c'était tout sauf une chose facile. L'adolescente laissait donc le silence peser sur son état, en sachant se convaincre qu'il ne servait à rien de s'en plaindre. Il arrivait toujours bien pire à d'autres... Ce qui était vrai, après tout. Elle n'avait pas à faire ça.

"Je comprends, j'ai du mal avec le changement, moi aussi"
, admit Enid avec un sourire.

Même si certains changements lui seraient bénéfiques, l'aideraient à se sentir mieux. Mais pour elle, tout changement était synonyme de bouleversement. Les changements en question étaient bien souvent liés à ses cauchemars, à ses visions qui la brusquaient et la rendaient malade, et c'était toujours une chose très difficile à vivre pour elle.

"Même si je ne dirais pas non à quelques-uns quand même"
, ajouta-t-elle sans expliciter.

Elle pensait que c'était plutôt clair sans qu'elle ait forcément besoin d'en dire plus. Elle parlait, bien évidemment, de ceux qui passaient leur temps à la harceler et à en voir de toutes les couleurs. Ceci dit, de son expérience, les changements étaient plus souvent négatifs que positifs. Alors autant conserver le négatif que l'on connaissait déjà. Au moins, c'était du négatif qu'elle connaissait et qu'elle comprenait bien.

"Y a du bon dans la routine."

Elle marqua une pause. Y avait du bon, mais ça n'aidait pas à alimenter les conversation non plus. Et Enid n'aimait pas les blancs dans les discussions, elle se sentait nulle dans ces cas-là. Sauf qu'elle était nulle pour dépasser les conversation.

"Comment ça se passe, avec ta soeur ? Toujours aussi tendu ?"


codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow

If you could see what I always see...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Robert McGonagall Jr.
▌ Messages : 37
Humeur :
Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23.8 cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Cole Sprouse

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Empty
Message#Sujet: Re: Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert)   Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Icon_minitimeVen 25 Fév - 19:18

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Enid avait beau être son amie, Robert ne perdait pas son caractère râleur. Parce qu’il était comme ça. En réalité, on pourrait même dire que plus il aimait, et plus il râlait. Mais au final, les principaux concernés finissaient par comprendre que c’était un genre de… marque d’affection. En tout cas, Enid avait l’habitude, et elle ne lui reprochait jamais son caractère, ce qui pour lui était une très bonne chose. Au moins, il n’avait pas de doutes sur la nature de leur relation, et il savait qu’Enid était pour lui une véritable amie.

Mais également, il était là pour elle, et il espérait qu’elle le savait. Il n’exigeait pas qu’elle lui raconte tout ce qu’elle endurait dans les moindres détails, parce qu’il comprenait que c’était éprouvant pour elle, mais il était là si besoin. Même si c’était pour ne rien dire, ou pour dire n’importe quoi. Il était là. Enfin, ce n’était sûrement pas le bon moment pour verser dans le mélodramatique. Surtout que ce n’était pas du tout le genre de Robert, qui détournait toujours tout pour ne pas que ça ne devienne gênant.

"Je comprends, j'ai du mal avec le changement, moi aussi. Même si je ne dirais pas non à quelques-uns quand même"

Robert hocha la tête, lui non plus ne dirait pas non à quelques changements. Comme par exemple, un nouveau professeur de métamorphoses. Ce serait vraiment le top. Mais bon, on ne pouvait pas tout avoir dans la vie, et connaissant sa sœur, il allait devoir faire avec jusqu’à la fin de sa scolarité… Génial, il en trépignait d’avance.

"Y a du bon dans la routine."

Il n’allait pas la contredire. Le jeune homme aimait avoir ses repères, ses habitudes. Il n’était pas vraiment du genre aventurier et n’aimait pas beaucoup les surprises. Même quand quelque chose ne lui plaisait pas continuer d’arriver, eh bien il ne faisait pas grand-chose à part râler, parce qu’il le faisait en toute occasion, et sans modération.

« Oui, c’est pas faux. »
"Comment ça se passe, avec ta soeur ? Toujours aussi tendu ?"

Robert afficha une grimace, face au sujet qu’il n’aimait pas vraiment aborder. Il était toujours autant agacé par la présence de sa sœur, même si cette dernière continuait d’affirmer qu’il n’était pas en droit de l’être, qu’il devait reconnaître que c’était une opportunité pour elle, bla bla bla. Il n’avait pas envie de penser pour sa sœur, il pensait surtout pour lui, et avoir Minerva en tant qu’enseignante c’était clairement l’enfer.

« Toujours aussi bien. Apparemment, c’est moi qui fais l’enfant et qui suis de mauvaise foi. Et je suis totalement égoïste parce que je ne veux pas comprendre que c’était une grande opportunité pour elle. »

black pumpkin

_________________

- Robert McGonagall Jr. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 304
Humeur :
Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Empty
Message#Sujet: Re: Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert)   Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Icon_minitimeMer 9 Mar - 14:30


Enid Pettigrow feat. Robert McGonagall

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses


La routine avait quelque chose de rassurant, c'est vrai, ça avait le mérite de vous réconforter, de vous aider à vous accrocher à ces repères que ne changent jamais et ne changeraient sans doute jamais, mais en même temps, la routine rendait l'inattendu agaçant et ça ne vous permettait pas vraiment d'y voir très clair. La routine était quelque chose de discutable, mais quand on était impossible de gérer les situations les plus complexes, c'était encore ce qu'il y avait de mieux à faire en fin de compte. Enfin, pas la peine de disserter sur la notion de routine, pas vrai ? Parce que ça ne les mènerait clairement nulle part de faire une chose pareille.

Enid avait choisi un sujet facile : à savoir la soeur de Robert. Elle savait pertinemment que son ami partait au quart de tour quand il était question de Minerva. Ce n'était pas forcément qu'Enid avait envie de le voir partir au quart de tour pour de vrai, mais elle se disait que les amis étaient là pour ça : pour aider leurs proches à se défouler dans les grandes largeurs.

Elle n'était pas forcément d'accord avec la manière dont Robert prenait les choses : d'accord, elle savait pertinemment que son ami vivait mal d'avoir sa soeur pour prof, et si Enid avait une soeur, elle le vivrait plutôt mal aussi, mais en même temps... Enid ne pensait pas que le professeur McGonagall mentait à son frère quand elle affirmait que ça avait été une opportunité pour elle, une opportunité qui ne se serait pas forcément représentée ensuite. Non, vraiment, Enid pouvait le comprendre, mais sur le principe, elle devait, bien sûr, se ranger du côté de son ami.

"C'est pas cool...",
tenta-t-elle de protester sans vraiment avoir d'arguments à appuyer pour conforter les positions de son ami. "Mais vous allez pas rester en froid éternellement, pas vrai ? Ce serait beaucoup trop dommage..."

Sur ce point, Enid était convaincue. Elle n'avait pas de point de référence, mais elle le voyait vraiment de cette manière, elle pensait vraiment que quand on avait des frères et soeurs, il fallait savoir les aimer et les chérir, parce que tout pouvait changer si rapidement, si brusquement, qu'il fallait toujours rester sur ses gardes et ne jamais relâcher l'attention.





codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow

If you could see what I always see...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Empty
Message#Sujet: Re: Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert)   Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Plus les amitiés sont rares, plus elles sont précieuses (Robert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les vieilles amitiés sont les plus sincères | Agrippine & Darren
» [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]
» Les accalmies fraternelles sont toujours brèves | Minerva & Robert
» La famille, c'est comme les godasses, plus elles vous serrent et plus elles vous font mal (pv Charis)
» Les vertus sont sœurs, les vices sont camarades. (Callidora)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: L'extérieur de l'école :: Le parc.
-