AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox Séries X avec adaptateur sans-fil Windows 10 à 52,99€
52.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 All the wrong choices

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Albus Dumbledore
▌ Messages : 363
Humeur :
All the wrong choices Left_bar_bleue70 / 10070 / 100All the wrong choices Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: La baguette de sureau *itself*
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

All the wrong choices Empty
Message#Sujet: All the wrong choices   All the wrong choices Icon_minitimeMar 29 Déc - 15:56



All the wrong choices
Avec Octavia Yaxley

C'était une leçon qu'il avait durement acquise. On ne peut pas sauver tout le monde. Certains, sans qu'il faille y voir une destinée, ou une irrévocable certitude, ne savaient pas être sauvés. Plus simplement, on ne peut pas sauver quelqu'un qui ne veut pas l'être, même si l'on doit s'échiner à lui faire comprendre qu'il a besoin de l'être. Il a échoué à rendre Gellert à la raison, il a échoué à sauver l'âme que d'autres diront condamnée de Tom... Il n'en tirait pas entièrement ses leçons. Car il était le meilleur contre-exemple qu'il pouvait donner à tous ceux qui s'objecteraient aux secondes chances. Il savait le mal que pouvait faire le goût du pouvoir, le désir de domination. Il savait aussi quel infini pouvoir peut avoir la fascination que d'autres savent exercer sur vous. Alors, même quand certains cas semblaient désespérés, il estimait toujours que c'était son rôle et son devoir d'essayer d'inverser le cours des choses, tant que c'était possible.

Et le cas d'Octavia Yaxley, bien sûr, l'inquiétait beaucoup. Quand la presse s'était jetée sur lui comme la misère sur le monde, après l'agression de la pauvre Joan, Albus s'était épargné tout commentaire, mais à ses yeux, la culpabilité de l'adolescente ne faisait aucun doute. Quant à ses motivations, il redoutait fort de ne les deviner que trop bien. La jeune femme s'engageait sur une pente glissante, mais elle n'avait pas encore atteint ce point de non-retour où il ne serait plus possible de faire quoi que ce soit pour elle. Il était encore possible de la sauver d'elle-même, de la noirceur qui la tentait.

L'indulgence de Dumbledore pourrait passer pour du laxisme, et c'en était certainement, mais pour avoir connu l'attrait des ténèbres et en être revenu, il devinait également que pousser l'adolescente dans ses retranchements en l'accablant n'allait certainement pas la rendre à la raison. En revanche, il était effectivement nécessaire de faire quelque chose, et c'est pour cette raison, parce qu'une vraie conversation s'imposait entre eux, qu'il l'avait convoquée dans son bureau. Il ne lui avait pas donné les motifs de cette convocation, mais la jeune élève de Serpentard ne serait certainement pas dupe de ses raisons. A l'heure, elle frappa à la porte de son bureau.


« Entrez, miss Yaxley, installez-vous. »
De ses doigts noueux, il désigna la place disponible en face de son bureau, où lui-même est resté assis. « Une patacitrouille ? » proposa-t-il sans redouter le hors-sujet, comme à son habitude, tout en lui montrant un plateau recouvert des sucreries en question.
Code bye  Joy

_________________
Albus Dumbledore

« Ce ne sont pas nos aptitudes qui montrent ce que nous sommes,ce sont nos choix. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Octavia Yaxley
▌ Messages : 380
Humeur :
All the wrong choices Left_bar_bleue50 / 10050 / 100All the wrong choices Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

All the wrong choices Empty
Message#Sujet: Re: All the wrong choices   All the wrong choices Icon_minitimeMar 12 Jan - 16:13


All the wrong choices
ft. Albus Dumbledore

Prétendre qu'Octavia n'est pas enthousiaste à l'idée de cette convocation dans le bureau directoriale, c'est encore trop s'avancer, ça va au-delà de ça. Elle voudrait se trouver absolument n'importe où ailleurs plutôt que de devoir se laisser sermonner par le grand barbu ? Parce que c'est ce qui l'attend, pas vrai ?

La convocation du directeur ne lui apprenait pas grand-chose, quelques phrases succinctes, sans plus, mais quand le directeur de votre école en personne demande à vous voir personnellement, c'est quand même rarement bon signe. Enfin, ça pourrait l'être si Octavia s'était distinguée par va savoir quel acte d'héroïsme pur, mais ses derniers exploits, qui avaient fait parler d'eux ça c'est sûr, n'avaient pas spécialement été taxés d'héroïsme par grand monde, y compris par ceux qu'elle avait cherché le plus à impressionner. Donc, bien sûr, elle s'attend à manger le plus sérieux revers de bâtons. Et ça ne doit pas louper. Malgré tout, elle va rester digne.

Elle n'a parlé de sa convocation à personne, pas même à son groupe d'"amis". Elle a préféré que ça ne s'ébruite pas. Elle a aimé être au centre de l'attention, elle aime toujours ça d'ailleurs, elle aime savoir que les rumeurs les plus folles courent à son sujet, mais elle n'a pas non plus l'intention de se laisser remarquer plus qu'il n'est nécessaire. Sans façon. Elle prend conscience des limites, de ses limites. Mais avec un type comme Albus Dumbledore, on ne plaisante pas, et clairement, Octavia se sent intimidée.

Elle ne sait pas du tout à quoi s'attendre, ce qu'elle sait en revanche, c'est que c'est le genre de type à qui il est plus difficile de mentir droit dans les yeux, même s'il faudra bien qu'elle le fasse quand même. Elle espère aussi que la présomption d'innocence la préserve de toute mauvaise surprise. Parce que sa réputation, elle s'en accommode bien pour l'instant, mais si elle doit finir par être virée de Poudlard à cause de son comportement, alors là, ce sera plus la même chose, en revanche.

Nerveuse, faisant de son mieux pour ne pas le montrer, elle met un premier pied dans le bureau du directeur. Elle tremble un peu, elle espère que ça ne se voit pas trop. Elle s'installe quand il le lui demande et décline quand il lui propose une patacitrouille.

« Je fais attention à ma ligne. », qu'elle affirme très sérieusement en refusant la friandise, comme si le directeur de Poudlard en avait quoi que ce soit à faire. « Pour quelle raison souhaitiez-vous me voir, professeur ? »

Elle ne compte pas tourner autour du pot, ça non. Plus vite ils rentreront dans le vif du sujet, mieux ce sera pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Albus Dumbledore
▌ Messages : 363
Humeur :
All the wrong choices Left_bar_bleue70 / 10070 / 100All the wrong choices Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: La baguette de sureau *itself*
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

All the wrong choices Empty
Message#Sujet: Re: All the wrong choices   All the wrong choices Icon_minitimeLun 18 Jan - 10:40



All the wrong choices
Avec Octavia Yaxley

Aucune remarque, un simple sourire de connivence vint esquisser les lèvres du directeur quand l'élève déclina le plat de sucrerie sous le prétexte de veiller à une ligne déjà si fine que l'on supposerait qu'un simple coup de vent serait capable d'emporter la jeune vert et argent très très loin. Une réflexion qui avait presque tenu du réflexe et qui en disait long, au passage, sur la demoiselle : rien de franchement surprenant aux yeux d'Albus. La miss était entièrement portée sur les apparences et dévouée à ces mêmes apparences. Et les remarques de cette nature n'étaient qu'une déclinaison plus subtile (ou moins peut-être) d'un trait de personnalité qui pouvait autrement lui causer bien du tort.

Qui lui en causait certainement déjà si l'on supposait que ses dernières actions, ô combien répréhensibles, avaient avant tout et surtout eu vocation à se faire remarquer. Pas forcément de la manière dont elle avait attiré l'attention, même si Albus ne doutait pas du fait que la chose ne devait pas entièrement déplaire à Octavia, mais de manière en tout cas à attirer une attention en particulier. Mission accomplie ? Ce restait à déterminer. Et c'était en partie pour cette raison, entre autres nombreuses autres, que l'ancien professeur de métamorphose avait jugé cette entrevue nécessaire.


« Je ne doute pas, Octavia, qu'une jeune fille aussi intelligente que vous n'ait pas déjà une idée très claire des raisons de cette entrevue. »


Il la brossait dans le sens du poil, bien certain que c'était le genre d'attentions qu'elle attendait de la part des autres, même si elle ne serait sûrement pas dupe. Il n'avait guère besoin de mentir, cependant. Octavia Yaxley n'était pas une ravissante idiote, même si elle devait parfois prendre un malin plaisir à se faire passer pour elle. Elle devait pertinemment savoir ce qu'elle faisait et à quoi elle jouait. Non, elle n'était pas idiote. Et elle savait forcément de quoi il retournait en cet instant. Dans le quotidien perturbé de la jeune femme, quoi qu'il en soit, ce devait être constamment ainsi, dorénavant. Tout tournait plus au moins autour de ce dont on l'accusait. Autour de ce qu'elle avait fait.


« Si désarmante ou inquiétante puisse vous sembler cette situation, il n'est jamais trop tard pour faire marche arrière. J'aimerais que vous me parliez, sincèrement, de ce qui s'est passé. »

Code bye  Joy

_________________
Albus Dumbledore

« Ce ne sont pas nos aptitudes qui montrent ce que nous sommes,ce sont nos choix. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Octavia Yaxley
▌ Messages : 380
Humeur :
All the wrong choices Left_bar_bleue50 / 10050 / 100All the wrong choices Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

All the wrong choices Empty
Message#Sujet: Re: All the wrong choices   All the wrong choices Icon_minitimeMer 10 Fév - 10:33


All the wrong choices
ft. Albus Dumbledore

Octavia croise les bras, choisit de s'abstenir du moindre commentaire, mais n'en pense pas moins malgré tout. Le coup de la flatterie, pour parvenir à ses fins, c'est vieux comme le monde. Caresser les gens dans le sens du poil dans le but d'obtenir d'eux ce que l'on veut, la vert et argent connaît cette stratégie par cœur, si cette dernière ne la précédait pas, elle irait même prétendre que c'est elle qui l'a inventée, c'est dire. Alors s'il pense l'adoucir en la complimentant pour qu'elle se confie tout à coup à lui, il peut toujours courir.

Oui, d'accord, selon elle, c'est la stricte vérité : effectivement, elle est intelligente, et son intelligence est une chose qu'elle entretient avec soin, parce que c'est ce qui l'aidera à aller loin, et ce qui l'empêchera de se faire avoir. Son intelligence, elle sait qu'elle doit sérieusement la déployer, ici et maintenant, surtout en présence de cet homme que tout le monde prend pour un dieu sous... elle ne sait pas quel prétexte, elle n'est honnêtement pas sûre d'avoir compris à son sujet.

Mais il a raison, bien sûr, elle sait pourquoi il a voulu la voir, ou en tout cas, elle le sait en substance, même si elle n'en connaît pas le détail. Et, évidemment, elle ne compte pas quitter ce bureau en ayant donné satisfaction à son interlocuteur. Albus Dumbledore va sûrement chercher à la cuisiner, et elle sait qu'elle devra demeurer impassible et, surtout, campée sur ses positions, même si ça doit lui en coûter.

Elle a bien conscience du fait que c'est important. Il est question de Colton, évidemment, il est toujours question de Colton. Mais s'il s'attend à ce qu'elle lui serve des excuses ou des aveux sur un plateau d'argent, il a de bonnes chances d'attendre très longtemps, car c'est une satisfaction qu'elle n'a aucune forme d'intention de lui donner. Peu importe à quel point on décidera de la bousculer, elle ne changera rien à sa version des faits.

« Et si j'en ai assez d'en parler ? »
demande Octavia en levant les yeux pour croiser le regard de son interlocuteur, en essayant de ne pas trop se laisser déstabiliser par cet homme qui, de par sa prestance naturelle, la fait ressembler à une toute petite chose insignifiante (ce qu'elle est). « J'ai déjà dit et répété ce qui s'est passé à tous ceux qui demandaient à l'entendre, et je suis certaine que vous êtes vous-même très bien renseigné. Alors sauf votre respect, professeur, je préfèrerais ne plus parler de tout ça, j'aimerais juste pouvoir retourner à ma vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Albus Dumbledore
▌ Messages : 363
Humeur :
All the wrong choices Left_bar_bleue70 / 10070 / 100All the wrong choices Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: La baguette de sureau *itself*
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

All the wrong choices Empty
Message#Sujet: Re: All the wrong choices   All the wrong choices Icon_minitimeLun 15 Fév - 11:30



All the wrong choices
Avec Octavia Yaxley

La jeune vert et argent ne se montrait en rien coopérative. Aux yeux du directeur de Poudlard, cela n'avait rien d'une surprise, bien au contraire, il ne s'attendait pas à ce qu'elle lui expose ses états d'âme de but en blanc sous le prétexte que c'était ce qu'il lui demandait, ce qu'il attendait d'elle. Sa défiance était légitime, et il se doutait qu'il devait cultiver à son encontre une antipathie qu'avaient tendance à naturellement ressentir à son endroit ceux de sa caste (et la mort de Gellert, de son fait, n'avait définitivement rien arrangé de ce point de vue). Mais même si elle devait ne rien vouloir lui dire, cela n'empêcherait pas Dumbledore d'insister, et quand bien même elle s'obstinerait dans le silence, cela n'empêcherait pas forcément Albus d'obtenir gain de cause, en tout cas en partie. On pouvait autant apprendre du silence des autres que des paroles qu'ils pouvaient bien prononcer.

Il pouvait comprendre, au-delà du fait qu'elle n'avait certainement pas envie d'avouer l'inavouable (ce qui se comprenait également), qu'elle pouvait être lasse de devoir des explications à tout le monde, constamment. Dans sa situation, c'était logique, elle était sur la sellette, et surtout, elle devait assumer les conséquences de ses actes, comme tout un chacun, mais cela ne devait pas rendre l'exercice plus agréable pour elle, c'est une certitude.

« Mais vous avez bien conscience, n'est-ce pas, que retourner à votre vie n'est plus envisageable ? »

Il la scrutait depuis ses yeux d'un bleu électrique. Il cherchait à mesurer le degré de culpabilité que pouvait éventuellement éprouver sa jeune interlocutrice, au-delà de ce qu'elle voulait bien laisser transparaître, et il voulait croire que cette culpabilité existait bel et bien. Les agissements de l'adolescente étaient déterminés par les circonstances et par des préceptes qui lui avaient été inculqués depuis trop longtemps, par une fascination de jeunesse qui lui passerait, et qu'Albus était bien placé pour comprendre. Il n'était pas trop tard pour elle, il était intimement convaincu de cela.

« Chacun de nos agissements laissent une marque ineffaçable dans nos vies et dans celle des autres, nous n'avons pas la liberté de l'ignorer, nous avons en revanche celle d'en tirer les meilleures leçons possibles. »

Code bye  Joy

_________________
Albus Dumbledore

« Ce ne sont pas nos aptitudes qui montrent ce que nous sommes,ce sont nos choix. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Octavia Yaxley
▌ Messages : 380
Humeur :
All the wrong choices Left_bar_bleue50 / 10050 / 100All the wrong choices Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

All the wrong choices Empty
Message#Sujet: Re: All the wrong choices   All the wrong choices Icon_minitimeLun 15 Mar - 8:42


All the wrong choices
ft. Albus Dumbledore

Les paroles du directeur l'agacent. Elles l'agacent parce qu'elles sont beaucoup trop vraies. Et il n'y a rien de pire que de se laisser asséner des leçons de morale par quelqu'un dont on sait qu'il a absolument raison. La jeune femme n'a pas envie de laisser qui que ce soit, et encore moins Albus Dumbledore, influencer ses pensées et sa manière de voir les choses, mais c'est difficile d'y échapper. Son regard la passe au crible, elle a l'impression de ne pas pouvoir y échapper, et ça l'agace très sincèrement. Elle ne supporte pas ne pas être en contrôle, et depuis l'affaire Colton, elle a l'impression que c'est constamment le cas. On décide à sa place de ce qu'elle est supposée faire, penser, ressentir, et on ne lui laisse aucun répit, ni à Poudlard, ni au sein de sa famille. Alors, avec son maître, c'est la même chose. mais c'est différent, parce qu'elle a décidé de lui obéir. Concernant Tibérius, Leach, Londubat, Dumbledore... tous ceux qui la remettent en question et la poussent dans ses retranchement l'agacent sincèrement. Elle écoute mais elle ne veut rien entendre.

Mais oui, Albus Dumbledore a effectivement raison. Elle ne peut plus retourner à sa vie, parce que sa vie n'est plus du tout la même. Tout a changé autour d'elle. Et ce n'est pas seulement le regard que l'on pose sur elle, c'est autre chose. C'est le regard qu'elle pose sur elle-même, c'est quelque chose au fond d'elle, dans sa personnalité. Elle pense avoir atteint une sorte de point de non-retour. Et elle ne sait pas si c'est pour le mieux. Elle s'efforce de penser que oui, elle a vraiment besoin de croire que c'est le cas. Mais ses remises en question, ses crises d'angoisse qu'elle dissimule pour se donner une contenance, pour ne pas laisser supposer qu'elle est capable de regretter, la trahissent bien trop souvent.

« Vous parlez de mes agissement... », répond doucement Octavia en levant les yeux. Composée, elle se veut sûre d'elle, absolument sûre de son propos. Mais elle a déjà du mal à duper ceux qui l'entourent, peut-elle penser s'offrir le luxe de duper celui que l'on tient pour être le sorcier le plus puissant qui ait jamais existé (ce qui est faux, bien évidemment : le sorcier le plus puissant qui ait jamais existé ne saurait être que Lord Voldemort et personne d'autre). « Mais je n'ai rien fait. » Elle marque une pause. « Je ne vous ferais pas l'affront de vous apprendre ce qu'est la présomption d'innocence, n'est-ce pas ? »

Son comportement frôle l'insolence, et elle devrait cesser de parler tant qu'elle en a la possibilité, mais ce serait évidemment bien mal lui ressembler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Albus Dumbledore
▌ Messages : 363
Humeur :
All the wrong choices Left_bar_bleue70 / 10070 / 100All the wrong choices Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: La baguette de sureau *itself*
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

All the wrong choices Empty
Message#Sujet: Re: All the wrong choices   All the wrong choices Icon_minitimeVen 19 Mar - 10:43



All the wrong choices
Avec Octavia Yaxley

Albus n'attendait pas réellement des aveux en bonne et due forme de la part de la jeune vert et argent. Il se doutait bien qu'il ne suffirait en rien de quelques mots lâchés avec profondeur pour que l'adolescente avoue ses torts et reconnaisse s'être aventuré sur ces chemins desquels l'on ne revient pas. Elle était beaucoup trop fière, d'une part, mais aussi et surtout, elle avait mis le doigt dans l'engrenage, et à présent, échapper à cette mécanique implacable devait sembler impossible pour elle.

A l'heure actuelle, elle semblait décidée, n'avoir aucun regret, ne pas chercher à se remettre en question, mais Albus était convaincu que cela finirait par changer tôt ou tard, d'une façon ou d'une autre. Elle était de ces âmes qui pouvaient être sauvées, et qui devaient l'être puisqu'elles le pouvaient. Mais pour cela, Octavia devait en passer par un processus de réalisation qui n'était visiblement pas acquis encore, et qui mettrait peut-être un peu de temps à l'être. Trop de temps, qui sait, au regard de certains. Mais elle était encore jeune. Par conséquent malléable, oui, mais c'était une observation qui pouvait se constater de deux manières différentes, plus ou moins alarmantes selon l'angle que l'on choisissait d'adopter, donc.

« Bien sûr, bien sûr »
, répondit très tranquillement Albus.

Il n'avait pas l'intention de s'emporter contre son interlocutrice ou même de s'agacer de son effronterie en dépit de l'absence évidente de civisme dont l'adolescente décidait de faire preuve. Le but n'était certainement pas de la braquer mais de lui donner une indication. Il y avait une porte de sortie. Elle refusait de l'emprunter pour le moment, mais elle ne devait pas oublier qu'elle pouvait, à tout moment, en formuler le choix. Le bon choix. Celui qui lui permettrait potentiellement de la rendre à la lumière, car il persistait à penser que c'était une option, que c'était bel et bien possible.

« Et je ne vous accuse en rien, je ne faisais qu'une simple observation. » Il laissa passer un temps de silence distrait, comme si cet instant nécessitait un moment de profonde méditation, puis il reprit. « Il n'y a rien de plus admirable que la force de conviction. Votre détermination est une qualité précieuse, Octavia, il serait dommage de la gâcher. »

Octavia Yaxley possédait un réel potentiel, gâché par ses choix et ses affinités, il faudrait qu'elle finisse par le conscientiser, d'une façon ou d'une autre.
Code bye  Joy

_________________
Albus Dumbledore

« Ce ne sont pas nos aptitudes qui montrent ce que nous sommes,ce sont nos choix. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Octavia Yaxley
▌ Messages : 380
Humeur :
All the wrong choices Left_bar_bleue50 / 10050 / 100All the wrong choices Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

All the wrong choices Empty
Message#Sujet: Re: All the wrong choices   All the wrong choices Icon_minitimeLun 19 Avr - 8:13


All the wrong choices
ft. Albus Dumbledore

"Bien sûr, bien sûr"... Eh bien, qu'il dise tout de suite qu'il s'en fout ! Il a typiquement le discours de la personne qui se prétend objective mais qui a déjà pris sa position, qui sait déjà dans quel camp il se situe. C'est vrai, c'est sa réputation, à Dumbledore, il sait tout sur tout et rien de ce qui se passe au sein de l'école de magie ne lui échappe jamais. Malgré tout, elle n'aime vraiment pas sa manière de faire. Elle se sent acculée. Ce n'est pas une conversation à laquelle elle a droit, c'est un procès en règle, et elle en a assez de voir tous les adultes sur son chemin tendre dans sa direction un doigt accusateur.

Elle considère ne pas mériter être traitée ainsi, elle n'a rien fait qui justifie qu'elle soit traitée ainsi, vraiment pas, mais visiblement, tout le monde s'en fiche : personne ne veut entendre ce qu'elle a à dire. Bon, elle n'a rien à dire de sincère qui puisse l'innocenter, puisqu'elle est coupable, il n'empêche que même quand on l'est, il n'est pas agréable malgré tout d'être considérée comme telle.

Elle lui en foutrait, de "simples observations", elle n'est peut-être qu'une adolescente paumée, mais elle sait comprendre certains signes, elle n'est pas à ce point à côté de la plaque. Elle sait parfaitement que ses observations sont de parti pris, qu'il est parfaitement certain de ce qu'il avance, et qu'il trouve même une certaine fierté dans ce qu'il avance. Et elle, ça la dégoute, ça l'agace, ça la répugne.

Et voilà maintenant qu'il la complimente. Est-ce qu'il cherche à la caresser dans le sens du poil pour la faire parler  ? Si c'est le cas, ça ne marchera pas, ça ne marchera absolument pas, jamais de la vie. Elle estime mériter les compliments, mais sans aucune sorte d'arrière-pensée. Elle estime mériter les compliments sans besoin d'y injecter le moindre sous-entendu.

« J'ai toujours employé mes qualités à bon escient, professeur. Je peux vous promettre que je compte continuer ainsi. »

C'est de la provocation. Déguisée, certes. Mais c'en est, bien sûr. En effet, c'est effectivement de la provocation. Elle s'est engagée sur une voie que beaucoup lui reprochent, mais elle n'a pas la moindre intention de faire machine arrière. Elle est certaine de ses décisions et de ses choix, convaincue d'être dans son bon droit. Et rien ne pourra jamais la persuader du contraire. Il faudra bien plus que des remontrances pour qu'elle descende de tous les étages où elle est montée. Une part d'elle a conscience d'être allée trop loin, mais elle s'obstine. Elle s'obstine parce qu'elle ne veut pas reconnaître avoir tort, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Albus Dumbledore
▌ Messages : 363
Humeur :
All the wrong choices Left_bar_bleue70 / 10070 / 100All the wrong choices Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: La baguette de sureau *itself*
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

All the wrong choices Empty
Message#Sujet: Re: All the wrong choices   All the wrong choices Icon_minitimeJeu 22 Avr - 8:54



All the wrong choices
Avec Octavia Yaxley

L'impertinence de la jeune élève de Serpentard frôlerait presque l'insolence, mais l'ancien professeur de métamorphose l'écoute et la laisse parler sans mettre en exergue une impolitesse qui ne devrait pas être tolérer au vu de la place qu'il tient et de celle que tient son interlocutrice. Il devinait qu'elle se sentait acculée, qu'elle se sentait mise au pied du mur, et sa réaction en témoignait. Cette réaction qui ne marquait pas l'indifférence, non, loin de là, mais qui au contraire témoignait du fait qu'elle s'efforçait de garder une contenance dans des circonstances qui ne s'y prêtaient guère.

Elle avait fait une erreur, elle avait fait une grave erreur, et peut-être commençait-elle à la conscientiser. Mais même si c'était le cas, elle ne l'avait pas encore complètement admise. Albus aurait voulu qu'elle craque, pas pour le plaisir de la voir en détresse, mais parce qu'il fallait qu'elle atteigne ce point de conscientisation pour accepter de faire machine arrière. Il était sans doute trop tôt pour cela, mais il voulait qu'elle se mette à l'esprit que, le moment venu, elle pourrait se tourner vers lui.

Mais le moment n'était pas venu. Pour le moment, la jeune femme était obstinée dans son erreur, et Albus devinait que c'était davantage par fierté que par conviction. Le problème, c'est qu'il ne faudrait pas qu'elle atteigne son point de non-retour quand il serait trop tard. Et si sa confrontation avec Joan, et les conséquences de cette confrontation ne suffisaient pas encore à lui faire prendre conscience de la gravité de ses actes et d'à quel point ces derniers pourraient impacter sa vie et son quotidien, il fallait redouter que le point qu'elle finirait par atteindre pour vouloir faire marche arrière soit un point de non-retour. Qui l'impacte durablement elle. Ou qui impacte durablement celui ou celle qui en seraient les victimes.

« Les ambitions qui forgent notre jeunesse sont rarement celles qui nous poursuivent plus tard, mais il faut très tôt prendre garde à ne pas s'égarer sur un chemin duquel l'on ne peut revenir », dit-il, en toute conscience de combien son discours était cryptique. « Il est toujours éprouvant de reconnaître ses erreurs. Et même de les identifier, mais tu découvriras, très vite je l'espère, que c'est là une très belle preuve de maturité. »
Code bye  Joy

_________________
Albus Dumbledore

« Ce ne sont pas nos aptitudes qui montrent ce que nous sommes,ce sont nos choix. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Octavia Yaxley
▌ Messages : 380
Humeur :
All the wrong choices Left_bar_bleue50 / 10050 / 100All the wrong choices Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

All the wrong choices Empty
Message#Sujet: Re: All the wrong choices   All the wrong choices Icon_minitimeLun 3 Mai - 16:07


All the wrong choices
ft. Albus Dumbledore

Octavia voudrait, sincèrement, que le directeur de Poudlard sache se contenter de son discours assuré, de ses promesses creuses, et n'insiste pas davantage. Elle voudrait qu'il trouve suffisamment d'assurance et de détermination dans son discours pour admettre qu'insister n'aurait aucun sens. Elle pense lui avoir bien assez signifié qu'il perdait son temps. Que pourrait-elle bien faire de plus ? Il doit bien avoir compris, non, à ce stade, que la jeune vert et argent n'entendrait raison d'absolument personne et ne se reposerait que sur elle-même, elle-même et personne d'autre. Il peut bien parler, ça rentre dans une oreille, et ça ressort par l'autre, voilà ce qu'elle pense. Mais l'ancien professeur de métamorphose, lui, a l'air de croire fermement qu'ils ne se sont pas tout dits, même si ça ne fait aucun sens de se l'imaginer.

Et il l'abreuve de poncifs dont elle n'a aucune envie de reconnaître la profondeur, justement parce qu'elle est jeune et qu'elle a du coup le sentiment que rien de tout ceci ne pourrait être, sous aucun prétexte, à même de l'atteindre en quoi que ce soit. Les ambitions qui forgent notre jeunesse sont rarement celles qui nous forgent plus tard. Peut-être, mais s'il emploie le mot "rarement", c'est bien qu'il reconnaît le fait que ce n'est pas toujours le cas, pas vrai ? C'est comme ça qu'Octavia l'interprète, en tout cas, pour sa part. Elle, elle veut croire qu'elle fait preuve de plus d'ambition que la moyenne, et parce que c'est le cas, elle veut aussi croire que ses ambitions en question on davantage de légitimité. Evidemment, à bien y regarder, c'est une vision des choses on ne peut plus absurde, mais elle est jeune, justement, et elle n'est pas capable de remarquer que les idées dans lesquelles elle se conforte sont très précisément celles contre lesquelles son interlocuteur cherche à la mettre en garde.

« Vous devriez éviter de parler par énigmes si vous voulez que tout le monde vous comprenne », rétorque Octavia avec autant de mauvaise humeur que de mauvaise foi. « Vous pensez que je mens, vous pensez que j'ai commis une erreur et que je devrais sagement m'en repentir. Vous prétendez me laisser le bénéfice du doute mais c'est vous qui mentez. » Octavia croise les bras contre sa poitrine. Elle va trop loin, bien sûr, mais elle n'a pas la moindre intention de s'arrêter là malgré tout. « Vous voyez, pas besoin de faire de mystères, c'est comme ça qu'on s'exprime de façon claire et limpide. »

Elle devrait abandonner la provocation sur-le-champ, elle même a conscience d'aller trop loin. Mais elle a toujours estimé que l'attaque était la meilleure des défenses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Albus Dumbledore
▌ Messages : 363
Humeur :
All the wrong choices Left_bar_bleue70 / 10070 / 100All the wrong choices Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: La baguette de sureau *itself*
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

All the wrong choices Empty
Message#Sujet: Re: All the wrong choices   All the wrong choices Icon_minitimeJeu 6 Mai - 14:07



All the wrong choices
Avec Octavia Yaxley


« Je n'aurais pas l'absurde orgueil de sous-estimer votre intelligence, miss Yaxley, je suis certain que vous m'avez parfaitement compris », répondit Dumbledore en fixant son interlocutrice sans ciller ou presque.

Son discours ne changerait pas, qu'il plaise ou non à sa jeune interlocutrice. Il était important qu'elle comprenne que si elle espérait en déstabiliser d'autre en faisant preuve de l'effronterie qui finissait par la définir, Albus Dumbledore n'était pas fait de ce bois-là, c'était même tout l'inverse. S'il parlait peut-être par énigmes, Octavia avait toutes les clés en mains pour savoir à quoi elle faisait référence, et ses paroles le lui prouvaient en effet. Elle le lui prouva, d'ailleurs, en se montrant beaucoup plus claire quant à la manière dont elle interprétait la situation pour sa part.

Il ne pensait pas qu'elle mentait, il savait qu'elle mentait, et il estimait important, nécessaire, même, qu'elle soulage sa conscience et admette ce qu'elle avait fait. Il ne s'était pas attendu à ce que cela se fasse le temps de leur conversation, mais il tenait à ce que cette dernière fasse suffisamment de chemin dans l'esprit de son interlocutrice pour qu'elle se remette en question. Le changement devait s'opérer en profondeur. Oui, elle avait commis une erreur, et non seulement elle devrait l'assumer et s'en repentir, mais aussi, elle devrait agir de sorte à corriger ses actes. Mais pour le moment, ce ne semblait vraiment pas être gagné pour la jeune femme.


« Vous avez tort de penser que je ne vous laisse pas le bénéfice du doute, c'est tout le contraire. » Il marqua une pause. « C'est parce que je crois en vous, dans votre potentiel et dans votre empathie, celle que vous vous efforcez à prétendre ne pas posséder. »

Il ne lui laissait pas le bénéfice du doute en ce qui concernait l'acte qu'elle avait commis, et plus elle s'obstinerait à prouver son innocence, plus elle s'enfoncerait. Il voulait croire qu'en dépit de la cruauté de ses actes, il y avait du bon en elle malgré tout. Encore fallait-il qu'elle daigne le lui prouver. Et il est certain que pour le moment, elle ne faisait pas beaucoup d'efforts qui viendraient abonder dans ce sens en particulier.

« Cette façade derrière laquelle vous vous protéger ne tiendra pas bon très longtemps, il ne sert à rien de la préserver, plus vite elle s'effondrera, mieux ce sera. »
Code bye  Joy

_________________
Albus Dumbledore

« Ce ne sont pas nos aptitudes qui montrent ce que nous sommes,ce sont nos choix. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Octavia Yaxley
▌ Messages : 380
Humeur :
All the wrong choices Left_bar_bleue50 / 10050 / 100All the wrong choices Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

All the wrong choices Empty
Message#Sujet: Re: All the wrong choices   All the wrong choices Icon_minitimeJeu 13 Mai - 15:25


All the wrong choices
ft. Albus Dumbledore

Il ne sous-estime pas son intelligence, c'est ce qu'il lui dit en tout cas, et peut-être que c'est vrai, même si elle garde le sentiment d'être prise pour une idiote. Mais même si, peut-être, c'est le cas et qu'il accorde à son intelligence l'attention méritée, il reste évident qu'il ne la considère pas, qu'il y a quelque chose qu'il sous-estime chez elle. Son ambition, peut-être ? Sa rage de vaincre et de réussir. Il a l'air de croire qu'elle est capable d'abandonner, or c'est tout à fait hors de question pour elle. Non, bien sûr que non, elle n'abandonnera pas. Elle est bien déterminée à aller au bout de ses ambitions quoi qu'il puisse advenir.

Elle ne veut pas qu'il lui laisse le bénéfice du doute dans le sens qu'il entend. Oui, elle voudrait qu'il doute de sa culpabilité, qu'il daigne admettre la possibilité de son innocence, mais elle ne veut pas qu'il ait des doutes, si vraiment il la croie capable, de ce qu'elle pourra être capable de faire au nom de ses ambitions, au nom de son maître. Quant à son empathie ? Oui, elle est obligée de reconnaître qu'elle en possède, même s'il lui coûte.

Elle voudrait ne pas avoir d'inquiétude ou de remords en ce qui concerne ce qui est arrivé à Joan. Mais elle y pense, souvent. Son potentiel reposera sur le fait de réussir à dépasser ce sentiment agaçant d'empathie. Peu importe les scrupules, elle ne devra pas leur laisser avoir raison. En revanche, laisser croire à Albus Dumbledore qu'elle est capable de rédemption... c'est peut-être une manière de se le mettre dans la poche, et elle doit y réfléchir. Si elle parvient à susciter la compassion du directeur de Poudlard, elle aura peut-être une petite chance de s'en sortir. Alors elle baisse les yeux, prête à sortir le grand numéro.

"Je sais ce que vous attendez de moi, professeur."


Sa voix tremble. Elle essaie de se montrer aussi convaincante que possible. Elle sait que ça peut être sa chance de marquer un point qu'elle n'avait pas du tout envisagé de marquer pourtant, et ça pourrait bien lui rendre un fier service, en fin de compte.

"Mais je... je veux juste être seule.... S'il vous plaît."


Elle espère qu'il lui accordera cette "faveur", elle a besoin d'attiser sa compassion. Et Albus Dumbledore est supposé être un homme compatissant, pas vrai. Il décidera bien de lui laisser du temps, quelque chose du genre, n'est-ce pas ? Octavia n'en sait rien, mais elle compte là-dessus. Elle n'a pas beaucoup de cordes à son arc, alors elle essaye de se reposer sur celles qu'elle a.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Albus Dumbledore
▌ Messages : 363
Humeur :
All the wrong choices Left_bar_bleue70 / 10070 / 100All the wrong choices Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: La baguette de sureau *itself*
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

All the wrong choices Empty
Message#Sujet: Re: All the wrong choices   All the wrong choices Icon_minitimeLun 17 Mai - 9:24



All the wrong choices
Avec Octavia Yaxley

Il ne serait pas facile de faire entendre raison à sa jeune interlocutrice. L'ancien professeur de métamorphose s'en était douté, il en avait à présent la preuve la plus absolue, mais il ne comptait pas s'en laisser compter pour autant. Difficile ne signifiait pas que c'était impossible, et c'était même tout l'inverse dans le cas de la jeune vert et argent. Il voyait déjà quelles défenses il serait susceptible de percer en temps et en heure. Il cernait ses failles et ses faiblesses, et elles étaient plus manifestes que ce que la jeune Octavia devait soupçonner. Elles se laissaient deviner entre les lignes. Et plus elle ferait preuve d'effronterie et d'insolence plus elle apporterait la preuve au directeur de Poudlard de cette fragilité qu'elle dissimulait, avec plus ou moins de succès, en force. Il ne pouvait pas lui reprocher une telle parade, il admettait même que les parades du genre ne pouvaient qu'être diablement tentantes.

Pour la première fois totalement honnête dans ses propos, Albus était convaincu qu'Octavia pensait chacun des mots qu'elle venait de prononcer. Oui, elle savait pertinemment ce qu'il attendait d'elle : il voulait des aveux, il voulait qu'elle daigne se livrer, qu'elle admette, pour libérer sa conscience, qu'elle avoue, pour revenir sur un chemin qui pouvait encore lui être accessible si elle ne jouait pas trop avec le feu. Cela ne se jouerait pas à grand-chose. Elle était comme suspendue à un fil au-dessus du vide. Un seul faux pas, et ce serait le grand plongeon. Mais elle pourrait peut-être, aussi, revenir saine et sauve aupèrès de ceux qui ne demandaient qu'à agir dans son meilleur intérêt.

Il hocha la tête. Il savait qu'insister encore davantage n'aurait que le don de braquer Octavia et ne les mènerait nulle part. Il était préférable, par conséquent de la jouer plus finement que cela, et c'était bel et bien son intention. Il ne comptait pas l'abandonner à un sort encore évitable, comme il avait souvent le sentiment d'en avoir abandonné d'autres (même si, dans le cas de Tom, il fallait certainement qu'il admette qu'il n'y avait rien à faire dans tous les cas et que les choses étaient destinées à finir ainsi.


« Très bien, je ne compte pas contrevenir à ton besoin de solitude. » C'était en partie faux, mais Albus avait autre chose à l'esprit, bien sûr. « Mais sachez que cette porte vous sera toujours ouverte, peu importe le moment, quand vous vous sentirez prête à parler. »

Et il faudra bien qu'elle passe aux aveux, à un moment ou à un autre. D'une manière ou d'une autre. Pour son propre bien.
Code bye  Joy

_________________
Albus Dumbledore

« Ce ne sont pas nos aptitudes qui montrent ce que nous sommes,ce sont nos choix. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Octavia Yaxley
▌ Messages : 380
Humeur :
All the wrong choices Left_bar_bleue50 / 10050 / 100All the wrong choices Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

All the wrong choices Empty
Message#Sujet: Re: All the wrong choices   All the wrong choices Icon_minitimeMar 25 Mai - 7:55


All the wrong choices
ft. Albus Dumbledore

Cette conversation résume parfaitement tout ce qu’Octavia a du mal à supporter chez le directeur de Poudlard. Elle comprend sans mal les reproches qui ont tendance à lui être fait au sein de la communauté des sangs purs.

Certains le prennent pour un homme irréprochable, un véritable héros, la vert et argent aurait peine à résumer les choses de la même manière, en toute honnêteté. Elle aurait plutôt tendance à considérer les choses sous un angle bien différent. Cet homme a peut-être un grand potentiel en tant que sorcier, peut-être bien qu’il a fait des miracles en débarrassant tout le monde de Grindelwald (Octavia ne considère pas que son décès soit une perte puisqu’il a permis l’ascension de Tom Jedusor, alias Voldemort, qui mérite largement la place qu’il accapare maintenant), mais en attendant, il reste une espèce de tordu aux idées bizarres.

Elle a bien du mal à comprendre de quelle manière il réfléchit, mais ce qui ne lui échappe pas, en revanche, c’est l’assurance crasse qu’il affiche à tout bout de champ. Sous prétexte de légèreté et d’humour, il se montrerait presque méprisant. Cet air de faire comme si de rien n’était, Octavia aurait tendance à trouver cela vicieux. Elle n’a sérieusement aucune forme d’estime ou de sympathie pour ce type. Il lui inspire de l’agacement plus que tout autre chose, et elle a du mal à le cacher.

Elle le sait, elle est particulièrement effrontée, mais il ne faut pas croire, elle se retient. Elle pourrait l’être encore bien davantage si elle le décidait. Elle prend sur elle pour ne pas être totalement insupportable. Elle fait des efforts, que cela soit manifeste ou non ne change rien à son intention formelle de se montrer plutôt sous un jour relativement favorable. Elle pourrait faire davantage d’efforts, cela dit, pour ne pas passer pour la coupable la plus évidente (qu’elle est) mais elle se doute que ça ne ferait pas de grande différence avec son interlocuteur.

Ce dernier, c’est assez évident, s’est déjà fait une opinion bien arrêtée à son sujet, et elle ne pense pas qu’il changera d’avis peu importe l’énergie qu’elle pourrait éventuellement déployer dans l’espoir de le faire changer d’avis. Il y a des gens tellement convaincus de leurs convictions et de leur légitimité que chercher à les convaincre de quoi que ce soit relèverait logiquement et naturellement de la perte de temps, peu importe combien l’on chercherait à se montrer convaincant et combien l’on se perdrait en argumentations de son propre côté.

« Je ne l’oublierai pas »
, répond Octavia d’un ton qui laisse entendre qu’elle oubliera, au contraire, dans la seconde, et n’a aucune intention d’accorder plus de temps que nécessaire à son interlocuteur.

Elle oubliera d’aller le trouver dans son bureau, bien sûr qu’elle ne le fera pas, puisqu’elle n’a aucune forme d’intention de se montrer bavarde ou conciliante en sa présence, que ce soit au sujet de Joan Greene-Colton ou de quoi que ce soit d’autre, au demeurant.

« Merci du temps que vous m’avez accordé, professeur. »


Encore un peu et elle lui adresserait une courbette, carrément. Au comble de l’effronterie. Mais ce qui importe, pour elle, c’est que cet « interrogatoire » s’achève et qu’elle puisse vaquer à ses affaires.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

All the wrong choices Empty
Message#Sujet: Re: All the wrong choices   All the wrong choices Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

All the wrong choices

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: Rez-de-chaussée et étages :: Septième étage :: Bureau du directeur : Albus Dumbledore
-