AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -15%
Manette Xbox sans fil Pulse Red
Voir le deal
50.99 €

Partagez | 
 

 La Très Extraordinaire Société des potionnistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Jason Abbot
▌ Messages : 43
Humeur :
La Très Extraordinaire Société des potionnistes Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La Très Extraordinaire Société des potionnistes Right_bar_bleue

En couple avec : Fiancé à Abby Hornby

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 28 cm
Camp: Neutre
Avatar: Richard Armitage

La Très Extraordinaire Société des potionnistes Empty
Message#Sujet: La Très Extraordinaire Société des potionnistes   La Très Extraordinaire Société des potionnistes Icon_minitimeVen 2 Avr - 14:08


La Très Extraordinaire Société des Potioniste. Une appellation remarquable pour une concentration d'égos tout aussi remarquables. Je crois que, dans cette pièce, aucun de nous n'apprécie vraiment aucun de ses confrères, et nous nous efforçons d'échanger des sourires en acceptant à peine d'échanger des idées. De crainte, sans doute, de voir ces idées être volées ou altérées. Ici, on devrait partager, faire évoluer le milieu de la potion en parlant de nos dernières découvertes et en les combinant à celles des autres, mais à la place, on se montre, on se targue de nos dernières créations et on espère que ces dernières auront le don d'impressionner même les moins impressionnable.

On cherche à être le meilleur, ce qui ne sert pas à grand-chose car quand bien même on le serait, les compliments se donnent avec beaucoup trop de réserve et de parcimonie pour qu'on puisse escompter les entendre ou encore les apprécier. Il faut se fier aux remarques des uns, aux froncements de sourcils des autres. Et en vérité, plus on reçoit de remarques, mieux c'est, cela signifie que notre création n'a pas laissé indifférent. Alors même si ces remarques doivent être négatives, on sait à quoi s'en tenir.

Ma petite démonstration a laissé mon auditoire relativement indifférent, mais je m'y attendais. Je n'ai pas fait de percées vraiment significatives, récemment, à mon grand dam. J'espère toujours y changer quoi que ce soit, mais en attendant, les faits sont ce qu'ils sont et ne rendent pas grâce à tout le travail que je fournis. Quand nos exposés respectifs s'achèvent et que nous passons au buffet qui succède toujours à nos réunions, je me sens relativement frustré, plutôt déçu de moi-même. J'ai besoin de passer mes nerfs sur un confrère. Une consoeur en l'occurrence. Cassiopeia Black. Emminemment brillante, toujours sur mes plates-bandes. Evidemment, nous ne nous entendons pas et nous tirons dans les pattes dès que nous le pouvons. Certaines compétitions sont saines. Dans notre cas, je ne l'affirmerais pas trop vite, en revanche.

-Cassiopeia, tu nous fais l'honneur de ta présence, c'est si rare. Je finissais par croire que tu t'estimais au-dessus de nos réunions. Pourtant, au vu de tes résultats, tu sembles avoir plus que besoin de t'inspirer du travail de tes confrères,
dis-je avec un sourire avant d'attraper deux flutes qu'un serveur glisse sous notre nez sur un plateau. Champagne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
Cassiopeia Black
▌ Messages : 396
Humeur :
La Très Extraordinaire Société des potionnistes Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La Très Extraordinaire Société des potionnistes Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ventricule de dragon, ébène, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Rebecca Ferguson

La Très Extraordinaire Société des potionnistes Empty
Message#Sujet: Re: La Très Extraordinaire Société des potionnistes   La Très Extraordinaire Société des potionnistes Icon_minitimeMar 20 Avr - 10:00




La Très Extraordinaire Société des potionnistes
Ft. Jason & Cassiopeia

Appartenir à La Très Extraordinaire Société des Potionistes est un passage pour le moins incontournable si on veut prétendre à la moindre influence et à la moindre autorité dans mon corps de métier. Alors forcément, mon premier objectif a été d'en faire partie. Cela n'a pas été une mince affaire car, comme on s'en doutera, cette très extraordinaire société est avant tout composée d'hommes, mais je suis parvenue, de par certaines de mes créations, à me faire une place et un nom. Il fallait au moins cela pour justifier que je n'entre pas dans mes rangs et que je préfère me cantonner à cette situation plutôt que de consentir à me marier, à avoir des enfants (même si dans l'opinion commune, je ne serais bientôt plus un parti de sang pur vieillissant, je suis officiellement la fiancée de Nigel Greengrass, même si ça ne mènera évidemment nulle part), il fallait ça pour qu'on accepte que j'ai un métier qui n'entâche pourtant ni ma situation, ni ma réputation. Je pense que je ne m'en suis pas sortie si mal que cela au bout du compte. Et je compte bien poursuivre sur ma lancée.

Oui, j'ai bataillé pour me retrouver à ce genre de réunions, mais ce n'est pas pour autant que je prends plaisir à me retrouver au milieu de tous ces gens. Tout ceci n'est qu'une affaire d'ego. Chacun veut se montrer, chacun doit se montrer, y compris moi. Le souci, c'est que dans mon état, je ne peux pas forcément me permettre d'être aussi présente à ces réunions que je ne l'étais avant. Quant à mes recherches... Entre celles que j'ai menées pour les Mystères et qui, donc, devaient échapper à la vigilance de mes compères et celles que je mène à titre personnel dans l'intention de me débarrasser du mal qui me ronge, il n'y a pas grand-chose que je puisse, ou que je veuille partager.

Je me contente d'être dans l'observation plus que dans la démonstration, par conséquent, et quand sonne le glas de ce petit jeu de m'as-tu-vu, je suis impatiente de rentrer chez moi. Mais ce n'est pas pour tout de suite. Tout d'abord, il faut encore se montrer un petit peu, participer au cocktail, boire un verre, échanger avec les "collègues" pour ne pas se faire oublier. Même si cela revient à s'imposer la compagnie de personnes telles que Jason Abbot. Présence dont je me passerais bien, si cela doit surprendre qui que ce soit.

-Je ne suis pas aussi partageuse que beaucoup d'entre vous. La plupart de mes travaux exigent une certaine discrétion, mais je me doutais que tu aurais peine à le comprendre, Abbot. Tu as toujours préféré l'esbrouffe à l'efficacité.
J'ajoute, dans un sourire. Une coupe de champagne sera plus que bienvenue.

:copyright: Belzébuth

_________________

   
Cassiopeia Black
I'm gonna tell you something you don't want to hear
I'm gonna show you where it's dark, but have no fear
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Jason Abbot
▌ Messages : 43
Humeur :
La Très Extraordinaire Société des potionnistes Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La Très Extraordinaire Société des potionnistes Right_bar_bleue

En couple avec : Fiancé à Abby Hornby

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 28 cm
Camp: Neutre
Avatar: Richard Armitage

La Très Extraordinaire Société des potionnistes Empty
Message#Sujet: Re: La Très Extraordinaire Société des potionnistes   La Très Extraordinaire Société des potionnistes Icon_minitimeVen 30 Avr - 15:57


Pas aussi partageuse, hein ? Parce que je suis de très mauvaise foi, j'ai envie de l'interpréter par un "Je n'ai rien fait ou mes expériences ont été une succession d'échecs mais je prétends avoir une quelconque autorité dans le domaine malgré tout", mais le pire, c'est que je n'y crois pas moi-même. C'est bien le souci, avec Cassiopeia Black : elle est du genre très discrète, mais quand elle attaque, elle attaque fort. Elle peut passer des mois à ne rien dire de ses travaux, et tout à coup, elle vous produira une potion qui révolutionnera l'art de la potion pour plusieurs générations. J'aimerais prétendre exagérer... Mais non, je n'exagère pas vraiment. Elle est douée, elle est forte. Et parce qu'elle est forte, je me méfie d'elle par-dessus tout.

-Je préfère la transparence à la prudence excessive... qui tient au mieux de la défiance auprès de tes respectés collègues, au pire de la paresse déguisée en dur et discret labeur.

Je ne me démonte pas, et c'est à cela que ressemblent toutes nos conversations, constamment. Un échange incessant de piques, encore et encore, parce qu'il est plus simple de nous envoyer respectivement sur les roses que de reconnaître que nous respectons le travail de l'autre. Malgré tout, je fais mine de jouer les grands seigneurs et je tends sa flute de champagne à mon interlocutrice avant de l'inviter, d'un geste et d'un regard, à trinquer avec moi.

-A tes futurs succès, alors,
je suggère en guise de toast improvisé, même si en réalité, je serais plutôt de nature à trinquer à ses échecs, je ne vais pas mentir à ce sujet. A moi, tu peux me le dire, n'est-ce pas ? j'ajoute en sachant bien qu'à moi, autant qu'à n'importe qui d'autre, elle ne dirait bien évidemment rien, elle n'aurait rien envie de dire du tout, ce que je peux aisément comprendre, en réalité, bien que je fasse mine du contraire. Sur quoi est-ce que tu travailles, en ce moment ?

Je me demande si elle va être honnête ou si elle va m'inventer des salades. Va-t-elle parler, même en surface, de ce sur quoi elle travaille ? Je le reconnais, je suis quand même très curieux. Mais je n'ai pas beaucoup d'espoirs quant au fait d'en apprendre plus, malheureusement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
Cassiopeia Black
▌ Messages : 396
Humeur :
La Très Extraordinaire Société des potionnistes Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La Très Extraordinaire Société des potionnistes Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ventricule de dragon, ébène, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Rebecca Ferguson

La Très Extraordinaire Société des potionnistes Empty
Message#Sujet: Re: La Très Extraordinaire Société des potionnistes   La Très Extraordinaire Société des potionnistes Icon_minitimeLun 10 Mai - 16:19




 La Très Extraordinaire Société des potionnistes
Ft. Jason & Cassiopeia

Nulle prudence n'est jamais excessive, et j'estime bien léger de la part de Jason de prétendre le contraire, encore plus dans le monde de requins dans lequel nous vivons, encore plus compte tenu de ce dont sont à l'évidence capables ceux qui sont dans cette pièce. Et bien sûr, en ce qui me concerne, si je devais encore chercher des preuves de combien prudence est nécessaire, la preuve serait toute trouvée dans les circonstances que je dois gérer. Ma vie n'est plus qu'une succession de décisions dictées par la prudence. Je ne peux me permettre aucune forme d'écart ou de liberté, je sais pertinemment que ce serait courir, inévitablement, à ma perte.

-Tu es bien naïf si tu penses que la prudence n'est pas qualité à cultiver en n'importe quelle circonstance,
je réponds avant de tremper mes lèvres dans ma coupe de champagne. Mais je préfère que l'on m'accuse de paresse que d'excès de zèle. Le résultat seul incombe, en potions, et mes résultats n'ont jamais démenti mon talent. Qu'en est-il des tiens ?

Au fond, c'est un bien faible argument, car les résultats que sait obtenir mon interlocuteur en matière de potions sont tout à fait honorables et n'ont absolument rien à envier à quiconque. Mais je n'ai certainement pas envie, penser vous, de lui lancer des fleurs si gratuitement. Il ne manquerait plus que cela.

Nous trinquons de façon tout à fait hypocrites, mais Jason a raison, cela dit, d'honorer mes futurs succès, car j'ai bel et bien dans l'intention qu'il y en ait, et je ne m'inquiète pas de cela. Je m'inquiète seulement d'échouer à la seule création que je ne peux pas me permettre de manquer. Je veux réussir l'impossible, mais d'une pleine Lune sur l'autre, rien ne se passe, rien que je puisse véritablement considérer comme... probant ou gage de réussite, en tous les cas.

-A toi, moins que personne, je ne peux me permettre de te le dire,
je réponds quand mon interlocuteur cherche à savoir sur quoi je travaille. Ton insistance à vouloir en apprendre par d'elle-même. Tu n'es pas de ceux en qui je placerais ma confiance à ce sujet. Je bois une nouvelle gorgée de champagne. Et toi alors, dis-moi, sur quoi travailles-tu ?

:copyright: Belzébuth

_________________

   
Cassiopeia Black
I'm gonna tell you something you don't want to hear
I'm gonna show you where it's dark, but have no fear
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Jason Abbot
▌ Messages : 43
Humeur :
La Très Extraordinaire Société des potionnistes Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La Très Extraordinaire Société des potionnistes Right_bar_bleue

En couple avec : Fiancé à Abby Hornby

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 28 cm
Camp: Neutre
Avatar: Richard Armitage

La Très Extraordinaire Société des potionnistes Empty
Message#Sujet: Re: La Très Extraordinaire Société des potionnistes   La Très Extraordinaire Société des potionnistes Icon_minitimeVen 14 Mai - 11:10


Je ne peux contredire Cassiopeia quant au fait que la prudence est une qualité importante, et ce peu importe le domaine. C'est un fait avéré et absolu. Mais en revanche, la prudence à l'extrême peut ne pas rendre que de fiers services. Surtout dans notre domaine d'expertise, qui exige d'être aventureux, de prendre des risques. Il n'y a définitivement qu'en sortant des sentiers battus que l'on parvient à faire bouger les lignes. Si Cassiopeia pense différemment, tant pis pour elle, tant mieux pour nous, pour moi. Elle aura moins d'occasions de progresser, contrairement à moi. Mais cela, c'est si je prenais son discours pour argent comptant, ce qui n'est pas réellement le cas. Je sais quel genre de potioniste elle est. Et si elle essaie de me mener en bateau, ça ne prend pas, ça ne prend pas du tout, même.

-Ma réputation parle d'elle-même
, je me contente de répondre, bien conscient du fait qu'il est préférable de ne pas me justifier, ce serait comme lui laisser marquer un nouveau point, et c'est hors de question, bien sûr. Quant à la prudence, ce n'est certainement pas la  qualité qui a un jour su distinguer les plus grands potionistes.

Je ne m'épanche pas sur la question. Les répliques les plus brèves sont bien souvent les plus susceptibles de faire mouche, encore que cela ne se confirme pas toujours dans les faits.

-Ta remarque me blesse
, je prétends sans en penser le moindre mot quand Cassiopeia affirme qu'elle ne me fait pas confiance quand elle refuse de me parler de son projet en cours. Mais je sais que je ne dois pas le prendre personnellement. C'est bien connu, il est toujours plus simple de reprocher aux autres son propre manque d'inspiration.

Il n'en sait rien. Elle couve peut-être bel et bien un secret dont elle ne veut parler à personne, elle a peut-être un projet en béton armé qui changera le visage du monde de la sorcellerie.

-Comme tu le sais, je travaille toujours en étroite collaboration avec Sainte-Mangouste, alors mes projets sont variés.


Je ne mens pas, en effet. Oui, ma collaboration avec Sainte-Mangouste fait que je consacre beaucoup de mon temps à l'élaboration de potions médicinales, et même si beaucoup de mes créations sont des commandes, j'en tire un certain orgueil. J'aide les gens. Est-ce que tout le monde peut en dire autant ?

-Mes recherches sur les remède anti-scrofulites portent leurs fruits, d'ailleurs. Il reste encore quelques tests à passer, mais elle devrait prochainement être approuvées par l'Ordre des médicomages.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
Cassiopeia Black
▌ Messages : 396
Humeur :
La Très Extraordinaire Société des potionnistes Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La Très Extraordinaire Société des potionnistes Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ventricule de dragon, ébène, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Rebecca Ferguson

La Très Extraordinaire Société des potionnistes Empty
Message#Sujet: Re: La Très Extraordinaire Société des potionnistes   La Très Extraordinaire Société des potionnistes Icon_minitimeMar 18 Mai - 8:22




 La Très Extraordinaire Société des potionnistes
Ft. Jason & Cassiopeia

J'adresse à Jason un regard sceptique quand il affirme que sa réputation parle d'elle-même. Pourtant, je suis loin de considérer qu'il a tort à ce sujet, mais ça m'arracherait la langue que de devoir le lui concéder. Oui, il a bonne réputation, et ce n'est pas une réputation qu'il a volée. Ce qu'il a permis de progrès dans la médicomagie et dans la création de potions médicinales est remarquable, et s'il était vraiment mauvais, nous ne prendrions pas bêtement le bec. Il est un grand potioniste. Mais même sur mon lit de mort, je n'ai aucune, absolument aucune intention de lui accorder ce point en particulier. Ni aucun point d'ailleurs. Je veux gagner tous les points et ne lui en accorder aucun, un point c'est tout.

Je ne dis rien non plus quand il me fait remarquer qu'on ne peut être totalement prudent quand on veut prétendre révolutionner le monde des potions. D'accord, d'accord, c'était une chose que je pouvais, que je voulais bien lui concéder. Mais je ne le ferai pas. Je profite qu'il change de sujet pour ne pas revenir sur celui-ci. Autant laisser couler, oui.

J'essaie de piquer encore, même s'il réagit par l'ironie, ce que j'aurais également fait à sa place. Et il se permet de retourner ma remarque contre moi. Je ne réagis pas. Je reste neutre, tout en trempant mes lèvres dans ma flute de champagne. Je déteste le voir marquer des points, mais il en marque. Pas parce qu'il a raison, ça non, mais parce qu'il a de la répartie. Pas grave, il en vient sur son travail, et donc ce qui m'intéresse.

Il poursuit sa collaboration avec Sainte-Mangouste. D'accord, c'est une chose que je savais, mais ça ne me dit pas sur quoi il travaille. Un remède à la scrofulite, donc. C'est remarquable, certes, et ses potions auront une utilité réelle.

-Ne vends pas la peau de l'hyppogriffe avant de l'avoir tué, Abbot, ta confiance excessive t'auras déjà porté préjudice.
Je marque une pause. Ton travail est louable, mais des médecins moldus seraient sans doute capables de la même chose. Bien sûr, tu oeuvres à la hauteur de tes ambitions, mais ça a rarement été aussi flagrant. Dans les circonstances actuelles, il y a des maux bien plus graves que nos talents devraient servir à résoudre.

:copyright: Belzébuth

_________________

   
Cassiopeia Black
I'm gonna tell you something you don't want to hear
I'm gonna show you where it's dark, but have no fear
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Jason Abbot
▌ Messages : 43
Humeur :
La Très Extraordinaire Société des potionnistes Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La Très Extraordinaire Société des potionnistes Right_bar_bleue

En couple avec : Fiancé à Abby Hornby

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 28 cm
Camp: Neutre
Avatar: Richard Armitage

La Très Extraordinaire Société des potionnistes Empty
Message#Sujet: Re: La Très Extraordinaire Société des potionnistes   La Très Extraordinaire Société des potionnistes Icon_minitimeLun 31 Mai - 9:50


J'aimerais la botter en touche et affirmer haut et clair que non, ma confiance excessive d'une part ne l'est pas, et d'autre part ne m'a jamais porté préjudice, mais ce serait, bien évidemment, mentir, et ce plus que largement. Car en effet, il m'est déjà arrivé de commettre quelques erreurs au nom d'une trop grande foi dans mes compétences, mes privilèges et mon potentiel. J'estime que ce n'est pas grand-chose en comparaison de toutes les choses que j'ai réussies par ailleurs, mais il est vrai que je ne peux pas prétendre que ma vie n'a été qu'une succession de réussites, il faut bien que je fasse par ailleurs le constat des quelques échecs qui ont à l'évidence jalonné mon parcours.

Quand elle ajoute que mon travail est admirable, je sens bien évidemment venir le "mais" avant même qu'elle ne le formule, et il ne met pas longtemps à s'échapper de ses lèvres (bien sûr). En moins de temps qu'il ne faut pour le dire Cassiopeia m'envoie une nouvelle pique. A l'évidence, elle a de la repartie à revendre à ce sujet, à mon sujet. En ce qui me concerne, je ne serais pas vraiment surpris qu'elle ait préparé ses saillies à l'avance dans l'attente du moment où elle aurait l'opportunité de me cracher son venin en plein visage. De sa part, rien de surprenant, quand c'est assez d'être insidieux, elle sait parfaitement s'y prendre pour attaquer de façon beaucoup plus frontale, et à ce moment-là, autant dire que ça fait mal.

Quand elle affirme que des médecins moldus seraient capables de la même chose que ce que je fais moi-même, j'avoue que ça me pique, et ça me pique même sacrément. Comparer un travail aussi fin et délicat que le mien à celui de vulgaire pharmaciens moldus, elle pourrait difficilement se montrer plus insultante à mon encontre. Et non seulement elle le sait, mais elle l'assume pleinement, avec une sorte d'orgueil que je ne peux m'empêcher de trouver infiniment insupportable.

-Ainsi donc, la maladie, les épidémies que j'aide à prévenir, les blessures que j'aide à guérir sont à tes yeux un moindre mal ? C'est bon à savoir.
Je marque une pause. Dans un pays guerre, nos médicomages sont en première ligne, mon travail est de première importance. Je peine à voir en quoi le tien saurait nous être plus utile. Ou utile tout court, d'ailleurs. Pour peu que tu travailles véritablement à quelque chose, d'ailleurs, ce dont je continue de douter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
Cassiopeia Black
▌ Messages : 396
Humeur :
La Très Extraordinaire Société des potionnistes Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La Très Extraordinaire Société des potionnistes Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ventricule de dragon, ébène, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Rebecca Ferguson

La Très Extraordinaire Société des potionnistes Empty
Message#Sujet: Re: La Très Extraordinaire Société des potionnistes   La Très Extraordinaire Société des potionnistes Icon_minitimeMar 1 Juin - 15:34




 La Très Extraordinaire Société des potionnistes
Ft. Jason & Cassiopeia

Je ne prends pas la peine de répliquer quand il essaie de défendre son poste en parlant des maladies qu'il prévient, des épidémies qu'il guérit des blessures. Bien sûr, c'est louable, mais je continue de croire dans un projet plus large. Jason Abbot intervient à échelle humaine, et c'est bien, je suppose qu'il en faut des comme ça, mais moi je veux intervenir à l'échelle la plus vaste, celle de notre nation. Je ne veux pas avoir une influence risible sur le destin d'un individu, je veux réussir à changer le monde dans les grandes largeurs. Même si, à l'heure actuelle, c'est surtout mon propre destin que je veux regagner, modifier dans la mesure du possible.

Bien sûr, dans un pays en guerre, les médicomages sont en première ligne, mais ce ne sont pas eux qui changeront le visage du monde des sorciers. Jason pouvait bien servir encore et encore l'excuse de "on sauve des vies", a-t-il conscience que certaines des vies qu'il sauve ne mérite pas de l'être ? De nombreuses vies valent la peine d'être sacrifiées, si c'est pour construire un monde nouveau et différent.

-C'est bien parce que mon travail est autrement plus important, Abbot, qu'il mérite la plus grande discrétion.
Je marque une pause. Tu sais que je travaille avec le Département des Mystères, n'est-ce pas ? Aussi tu dois savoir qu'on attend de moi la discrétion la plus totale. L'obstination que tu affiches à vouloir connaître la nature de mon travail pourrait presque passer pour une volonté de trahison à l'encontre du Ministère.

Je sais qu'il n'est pas question de cela. Je pense vraiment qu'il est loin d'avoir ce genre d'intentions. Bien au contraire, Jason était un parfait produit du ministère, même s'il n'y travaillait pas, un sang pur digne des sangs purs, vraiment, mais plus il cherchera à m'attaquer, plus je voudrai l'attaquer en retour. Il me semble que c'est quelque chose de tout naturel, vraiment.

-C'est bien joli de vouloir sauver tout le monde, mais toute guerre exige des sacrifices, et tu devrais en avoir conscience.

Et sauver tout le monde est une impossibilité naturelle à l'heure actuelle, une impossibilité évidente.

:copyright: Belzébuth

_________________

   
Cassiopeia Black
I'm gonna tell you something you don't want to hear
I'm gonna show you where it's dark, but have no fear
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Jason Abbot
▌ Messages : 43
Humeur :
La Très Extraordinaire Société des potionnistes Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La Très Extraordinaire Société des potionnistes Right_bar_bleue

En couple avec : Fiancé à Abby Hornby

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 28 cm
Camp: Neutre
Avatar: Richard Armitage

La Très Extraordinaire Société des potionnistes Empty
Message#Sujet: Re: La Très Extraordinaire Société des potionnistes   La Très Extraordinaire Société des potionnistes Icon_minitimeVen 11 Juin - 15:19


Cassiopeia pourrait bien s'en défendre de toutes les manières et dans toutes les langues, cela ne changerait pas grand-chose au fait que je suis incapable de la croire entièrement. Je reste suspicieux en ce qui concerne ses activités, et plus encore concernant les excuses qu'elle prend le soin de se donner. J'ai depuis un moment le sentiment qu'elle cache quelque chose. Quoi exactement ? Je ne saurais le dire, mais je la sens fondamentalement malhonnête, quoi qu'il en soit, sans être pour autant capable de mettre totalement le doigt dessus, et c'est une chose qui ne manque pas de m'incommoder, force m'est de le reconnaître. J'ignore si cela a à voir avec sa carrière ou si je me méprends à ce sujet, mais elle ne m'invite pas à beaucoup d'indulgence quoi qu'il en soit.

Elle ne m'apprend rien quand elle ajoute qu'elle travaille en collaboration avec les Mystères. J'ai entendu parler de cela, en effet, mais je fais le choix de ne pas en faire grand cas malgré tout. Oui, je me doute qu'elle a dû signer des clauses de discrétion, et je dois aussi reconnaître que ça m'intrigue, mais elle ne travaille pas que pour le Mystère, elle soutient aussi des projets annexes, et j'aimerais bien entendre parler de ceux-là. Même si je voudrais connaître tous ses projets, en réalité. Il est toujours important, voire nécessaire, de s'intéresser à ce que fait la concurrence. Question de principe.

Je préfère ne pas relever quand elle prétend que je pourrais être capable de trahison envers le Ministère. Il est beaucoup trop insensé de l'imaginer. Je suis loyal envers notre gouvernement, même si j'ai plus de mal avec notre ministre actuelle. Une femme, et au sang impur, évidemment que je n'allais pas sauter au plafond au moment de sa nomination, qui au passage s'est révélée plutôt abrupte, mais je suppose que c'est assez normal, vu les circonstances.

-Je doute que ton implication dans le domaine des potions serve à sauver ou à sacrifier quoi que ce soit ou qui que ce soit. Le jour où ton nom sera gravé dans les mémoires pour autre chose que la qualité de ton arbre généalogique, ce qui reste en soi plutôt faiblard, sans doute en reparlerons-nous. En attendant, je pense que je vais plutôt échanger avec d'autres collègues dont les travaux auront le mérite de me captiver davantage.
Je l'observe de haut en bas. C'était un... plaisir de parler avec toi, Cassiopeia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

La Très Extraordinaire Société des potionnistes Empty
Message#Sujet: Re: La Très Extraordinaire Société des potionnistes   La Très Extraordinaire Société des potionnistes Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La Très Extraordinaire Société des potionnistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
-