AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Nike Air Zoom Pegasus 39 Premium
77.97 € 129.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 186
Humeur :
Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall   Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Icon_minitimeMar 13 Avr - 0:21

Never knew I could feel like this
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Lyall n’avait franchement pas à se plaindre. Tout se passait pour le mieux pour lui. Il travaillait dans un domaine qui l’intéressait vraiment, et à la rentrée, il allait travailler un peu plus sur les non-êtres. De ce qu’il savait, cette partie était un peu boudée par les sorciers, qui était plus enthousiasmes de traiter du sujet des centaures, ou alors des loup-garous. Bien que Lyall ne comprenait pas du tout la seconde option, il arrivait tout de même à comprendre que les gens préfèrent se tenir le plus éloigné possibles des détraqueurs, des épouvantards, des esprits frappeurs et tout ce qui va avec. Mais lui, il n’en avait pas peur. Pas vraiment. S’il reconnaissait sans mal leur dangerosité, et qu’il était d’accord avec le fait qu’il fallait les maîtriser, et les garder sous contrôle autant que possible, il n’en restait pas moins très intéressé, et fasciné par leur méthode de fonctionnement.

Quoiqu’il en soit, tout se profilait à merveille côté professionnel pour le jeune homme. Et pour ce qui était du reste… ce n’était pas si mal non plus. Lyall voyait régulièrement ses amis, prenant soin de faire en sorte que ses relations ne se distendent pas trop, à cause des voies empruntées par chacun, depuis qu’ils avaient quitté Poudlard. Et puis, il devait bien reconnaître que depuis qu’il avait rencontré Espérance, les choses n’étaient plus réellement les mêmes pour lui.

Il était toujours plus ravi de voir la jeune femme, et il ne voyait jamais le temps passer. Il pouvait parler de tout et de rien avec elle (sauf de la magie évidemment), et surtout, il pouvait l’écouter parler durant des heures sans en avoir marre. C’était lui le sorcier, et pourtant, il avait presque le sentiment que c’était elle qui l’avait ensorcelé. Quoiqu’il en soit, sans vouloir non plus se montrer trop collant, ou trop lourd, il tentait de passer régulièrement du temps avec elle. Et cela le rendrait très heureux qu’elle accepte quasiment tout le temps.

Pour cette fois, il avait invité la jeune femme chez lui. Ses parents étaient partis en vacances, et il avait donc la maison pour lui. Il avait pensé que cela pourrait être bien pour boire quelque chose, discuter… au moins, ils seraient tranquilles, et au calme. Cependant, il avait réalisé après coup, que ce n’était pas l’idée la plus brillante qu’il avait eu, et pour cause. Il avait passé un moment à retirer tous les objets magiques, ou qui pouvaient semblés suspects. Pour lui, c’était normal, il baignait dedans depuis qu’il était né, mais il savait bien qu’un simple détail pourrait troubler Espérance. Alors tous les objets qui bougeaient magiquement, tous les cadres photos avaient été retirés pour rendre l’intérieur le plus moldu possible. Et il eut à peine le temps d’observer le résultat qu’on sonnait déjà à la porte. Il se rendit donc à cette dernière, et ouvrit à Espérance, lui offrant directement un sourire ravi.

« Bonjour, ça me fait plaisir de te voir. Entre, je t’en prie. »

black pumpkin

_________________

- Lyall Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 133
Humeur :
Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall   Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Icon_minitimeJeu 15 Avr - 12:31


Espérance pensait être quelqu'un de relativement pragmatique et raisonné. Il n'était pas dans sa nature de s'emballer excessivement, et elle se méfiait par-dessus tout des comportements que l'on qualifiait d'instinctifs, sans doute parce que l'instinct avait servi de prétexte à son précédent mari pour lui faire énormément de mal, ou encore parce que son propre instinct avait eu tendance à la trahir plus d'une fois. Alors elle savait qu'elle devrait écouter ses émotions mais tout de même s'en méfier... Ce qui était plus facile à dire qu'à faire quand il était question de Lyall.

Elle était romantique, alors une part d'elle avait sans doute toujours voulu croire au coup de foudre. Mais le croire et le vivre se révélaient être deux choses complètement et radicalement différentes. Cela la rendait euphorique, et en même temps inquiète d'elle-même, parce que là encore, elle redoutait que l'impulsivité d'une émotion ne l'engage sur une voie passionnée et qui la ferait tomber de haut.

Pour cette raison, en dépit de son évidente attirance pour Lyall, et qu'elle savait partagée, Espérance prenait des gants. Elle avait trop peur de la chute, comme si elle était inévitable, et aussi, elle voulait leur donner l'occasion de bien se connaître tous les deux, et ne pas laisser leur affection mutuelle reposer sur quelque chose qui ne serait que mécanique ou intuitif.

Elle avait envie de le découvrir et de se laisser séduire comme elle l'aurait fait avec un total inconnu. Résultat des courses : ça marchait plutôt bien. Chacune de leurs rencontres et de leurs rendez-vous lui en dévoilait un peu plus sur Lyall, et plus elle en apprenait sur lui, plus il lui plaisait. Ce sentiment qu'elle avait eu peur de voir étouffée par une réalité plus monotone n'avait à aucun moment été démenti par les circonstances. En fait, après chacun de leurs rendez-vous, elle se sentait plus éprise de lui qu'elle ne l'était la fois précédente.

Et cette fois, donc, ils avaient rendez-vous chez le jeune homme. Elle s'était apprêtée, avait changé plusieurs fois de tenue, s'était maquillée, faisait de son mieux pour qu'il la trouve toujours aussi belle. Elle avait gratifié sa mère d'une étreinte avant de la laisser, inquiète de la laisser seule, comme toujours, puis elle était partie le rejoindre, et elle fut accueilli par un Lyall qu'elle trouvait toujours aussi rayonnant.


« Bonjour, ça me fait plaisir de te voir. Entre, je t’en prie. »

"Moi aussi je suis heureuse d'être là", répondit sincèrement Espérance. "Comment tu vas depuis la dernière fois ?"


_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 186
Humeur :
Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall   Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Icon_minitimeJeu 7 Oct - 20:03

Never knew I could feel like this
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Lyall s’efforçait toujours de faire les choses du mieux possible. Quand il était en présence d’Espérance, son cerveau surchauffait, parce qu’il ne cessait de se demander ce qu’il devait dire, ou faire. Pourtant, il restait naturel, mais il n’avait pas envie qu’une quelconque maladresse vienne tout gâcher. Parce qu’il n’avait aucune expérience dans ce domaine, et avec sa timidité très prononcée, il ne savait pas s’il faisait les choses correctement, mais puisque la jeune femme revenait à chaque fois, c’est que cela ne devait pas être si mal, au final.

C’était la première fois qu’il se sentait aussi euphorique en présence d’une femme, et il avait été surpris, la première fois qu’il s’était dit qu’elle lui manquait. Pourtant, ils ne se voyaient jamais très longtemps, et ils ne faisaient presque que discuter, mais ces moments lui plaisaient tout de même énormément, chaque minute. Il aimait ce qu’il découvrait de nouveau chez elle à chacune de leur rencontre, et cela le mettait à chaque fois un peu plus en colère envers l’ancien mari de la jeune femme.

Il ne savait rien de cet homme, il ne connaissait même pas son nom, mais il ne comprenait pas comment il avait pu faire autant de mal à Espérance. Bien sûr, il ne connaissait pas leur histoire en détails, et au fond, cela ne le regardait pas, mais il sentait bien qu’elle avait souffert de cette précédente relation, et cela ne le poussait que davantage à ne pas vouloir la brusquer, d’une quelconque façon.

Il n’y avait aucune raison pour que cela se passe mal dans tous les cas, il l’avait simplement invitée à prendre le thé chez lui, profitant de l’absence de ses parents. C’était la première fois qu’elle venait chez lui, mais ça ne voulait pas spécialement dire quelque chose. Il voulait juste, qu’elle voit l’endroit où il vivait sommairement, et qu’ils puissent discuter tranquillement, comme ils le faisaient à chaque fois.

"Moi aussi je suis heureuse d'être là. Comment tu vas depuis la dernière fois ?"

Il la trouvait vraiment resplendissante, comme toujours. Comme la première fois, en réalité. C’était peut-être un peu trop fleur bleue, mais c’était pourtant réellement ce qu’il ressentait, et il ne voyait vraiment pas pourquoi il devrait s’en cacher. Même si quand il s’agissait de l’exprimer, c’était toujours plus délicat, parce qu’il ne savait pas vraiment comment s’y prendre, et c’était souvent maladroit. Mais bon, elle devait avoir l’habitude, depuis le temps.

« Je vais bien, merci. Et toi ? Je te trouve… très belle aujourd’hui. Enfin, pas qu’aujourd’hui mais… enfin… voilà, installe-toi. J’ai fait du thé, tu en veux ? »

black pumpkin

_________________

- Lyall Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 133
Humeur :
Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall   Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Icon_minitimeMar 12 Oct - 12:58

« Je vais bien, merci. Et toi ? Je te trouve… très belle aujourd’hui. Enfin, pas qu’aujourd’hui mais… enfin… voilà, installe-toi. J’ai fait du thé, tu en veux ? »

Elle sentit le rouge lui monter aux joues en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire au moment d'entendre Lyall complimenter sa beauté. Espérance, pour sa part, ne s'était jamais trouvé grand-chose d'exceptionnel physiquement. Ni physiquement, ni mentalement, d'ailleurs, mais elle n'appréciait que le compliment d'autant plus, surtout que s'il était bien une chose évidente en ce qui concernait Lyall Lupin, c'est qu'il était très bel homme. Il n'était pas difficile de ne pas se sentir exactement à la hauteur.

Ceci dit, parce qu'elle avait pris soin de son apparence dans l'espoir de lui plaire (elle n'allait pas mentir à ce sujet, c'était beaucoup trop flagrant), elle appréciait grandement de constater que ça faisait son petit effet.


"Merci", dit-elle timidement en replaçant, par réflexe, une mèche de cheveu derrière son oreille.

Elle s'installa à la demande de Lyall, avec encore cette réserve, cette inquiétude de faire quelque chose de travers, qui viendrait tout gâcher... Et en même temps, comment est-ce que ça pourrait être le cas, là, tout de suite ?

Elle se sentait si bien en sa compagnie. Le simple fait qu'il soit présent à ses côtés avait déjà un effet remarquable sur elle. Elle se sentait bien quand il était avec elle : c'était aussi simple que ça. Et elle n'avait pas envie de gâcher ce sentiment de douce plénitude.


"Et je vais bien... Je cours partout, en ce moment, avec le travail. Et ma mère... enfin, c'est vraiment pas trop ça, en ce moment, et ça me mine un peu, mais... enfin je vais bien, vraiment", lui assura-t-elle.

Elle ne voulait pas donner l'air de se plaindre, mais discuter de sa vie et de tout ce qui la concernait lui paraissait très naturel quand elle était en présence de Lyall. Elle ne se verrait presque pas faire autrement, en vérité. Elle aimait se confier à lui. Elle trouvait ça logique, fluide, naturel. Elle se sentait bien en sa compagnie, c'était aussi simple que ça.

"Du thé, c'est parfait. J'adore le thé. Enfin, tout le monde aime le thé, en même temps. Enfin je crois, enfin en Angleterre, j'ai jamais vu personne dire non à du thé. Hum... bref..." Elle afficha un fin sourire, désolée de ses maladresses. "Quoi de neuf ?"


_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 186
Humeur :
Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall   Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Icon_minitimeMer 30 Mar - 10:17

Never knew I could feel like this
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
N’importe qui verrait la situation trouverait sûrement tout cela purement ridicule. Ils étaient aussi maladroits l’un que l’autre, et ils avaient tout bonnement l’air de déficients sociaux. Mais bon, ce n’était pas très grave, Lyall se demandait tout de même s’il ne serait pas bon qu’il arrête de parler, parce qu’il avait l’impression de la mettre mal à l’aise tout le temps, et ce n’était cependant pas ce qu’il voulait, pas du tout. Mais bon, ce serait sûrement pire s’il restait muet à bien y réfléchir alors… il allait simplement faire plus attention à ce qu’il disait, et essayer d’être moins maladroit. Enfin, il ne contrôlait pas forcément tout ce qu’il disait quand il était avec elle, mais c’était un travail à faire.

"Merci"

Lyall ne répondit par rien d’autre qu’un très léger sourire. Il n’y avait rien à ajouter dans tous les cas. Il réfléchit à un sujet de conversation, mais sachant qu’il allait forcément mettre les pieds dans le plat, il avait trouvé préférable de lui demander comme elle allait. C’était normal après tout, et cela l’intéressait sincèrement. Il espérait qu’elle aille bien, parce qu’il lui souhaitait tout le bonheur du monde, même s’il avait au moins conscience qu’il ferait mieux de ne pas lui dire cela, pour ne pas encore la mettre encore plus mal à l’aise.

"Et je vais bien... Je cours partout, en ce moment, avec le travail. Et ma mère... enfin, c'est vraiment pas trop ça, en ce moment, et ça me mine un peu, mais... enfin je vais bien, vraiment"

Il était peiné de savoir que cela n’allait pas fort pour sa mère. Il avait plus ou moins compris qu’elle souffrait de dépression, et il se doutait que cela devait être très dur à vivre pour elle, et aussi pour Espérance. Il ne lui en parlait jamais sans qu’elle ne le fasse d’abord, parce qu’il se doutait que le sujet était délicat, mais il était là pour elle si elle avait besoin de parler dans tous les cas.

« J’espère que les choses vont aller mieux, pour ta mère. Mais je suis content de savoir que tu vas bien. »

"Du thé, c'est parfait. J'adore le thé. Enfin, tout le monde aime le thé, en même temps. Enfin je crois, enfin en Angleterre, j'ai jamais vu personne dire non à du thé. Hum... bref... Quoi de neuf ?"

Le jeune homme hocha la tête, pas vraiment perturbé par toute son analyse sur le thé et se leva pour le servir, essayant de ne pas être maladroit. Ne pas renverser, ne pas renverser… pour ça, la magie était utile, mais il ne pouvait pas en user devant la jeune femme, au risque de la faire fuir. Il posa le tout sur la table sans renverser la moindre goutte, et se rassit soulagé. Quoi de neuf… bonne question. Lyall aurait eu tendance à parler de son travail, mais il ne pouvait pas trop le faire, parce qu’il ferait sans doute une gaffe au sujet de la magie, et c’était difficile pour lui de trouver des équivalences moldues, parce qu’il n’avait pas de moldu dans sa famille.

« Oui, c’est vrai que par ici, tout le monde aime le thé. C’est culturel. J’ai pas mal de travail aussi de mon côté, on me confie un peu plus de responsabilités, même si ce n’est rien de très exaltant non plus. Mais je continue d’apprendre, et je pense que je pourrai bientôt choisir une branche plus précise. » Et se rendant compte qu’elle allait probablement lui demander laquelle et qu’il serait incapable de lui répondre pour des raisons évidentes, il préféra anticiper. « Même si je ne sais pas encore laquelle, car il y a beaucoup de possibilités. »

black pumpkin

_________________

- Lyall Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 133
Humeur :
Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall   Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Icon_minitimeJeu 7 Avr - 13:13



« J’espère que les choses vont aller mieux, pour ta mère. Mais je suis content de savoir que tu vas bien. »

Espérance afficha un fin sourire. Elle aussi espérait que les choses s'amélioreraient en ce qui concernait sa mère, mais la vérité, c'est qu'elle n'y croyait plus vraiment, et ça n'arrangeait sans doute pas les choses, qu'elle baisse ainsi les bras...

Mais comment garder espoir après tout ce temps ? Chaque jour qui passait, Espérance voyait l'état de sa mère décliner. Certes, nombreux étaient ceux qui essayaient de résoudre tout ceci, qui lui promettaient de veiller sur Mrs Lowell. Espérance savait qu'elle n'était pas seule. Mais ce n'était pas pour autant que cette situation la rassurait.

Elle avait peur, elle était terrorisée, même, et il n'y avait absolument rien qui sache mettre un terme à cette angoisse. Elle avait le sentiment que c'était sans fin. Ni plus ni moins que sans fin. Mais elle essayait de garder la tête haute. Des conversations comme celle-ci, le sentiment qu'elle éprouvait quand elle était en présence de Lyall, elle devait reconnaître que ça l'aidait un peu. Non, ça l'aidait beaucoup, même.

« Oui, c’est vrai que par ici, tout le monde aime le thé. C’est culturel. J’ai pas mal de travail aussi de mon côté, on me confie un peu plus de responsabilités, même si ce n’est rien de très exaltant non plus. Mais je continue d’apprendre, et je pense que je pourrai bientôt choisir une branche plus précise. »

Elle hocha la tête, cette réponse imprécise ne lui en apprenait pas beaucoup plus, mais elle espérait qu'il allait réussir à faire quelque chose qui le passionnait. C'était une chance d'allier travail et passion. Espérance ne pouvait pas en dire autant, mais ce n'était pas très important. Parce qu'elle tenait juste à avoir les moyens de subvenir à leurs besoins, elle ne cherchait pas à faire quelque chose qui la passionnait. Elle avait d'autre priorités.

« Même si je ne sais pas encore laquelle, car il y a beaucoup de possibilités. »
"Et si tu me parlais de toutes ces possibilités ? ça a l'air fascinant !"

Et surtout, tout ce qui fascinait Lyall la fascinait également... Parce que c'était lui, tout simplement, et qu'il lui rendait tout absolument captivant.


_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 186
Humeur :
Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall   Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Icon_minitimeMer 3 Aoû - 14:42

Never knew I could feel like this
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Lyall essayait de paraître détendu, mais la réalité est qu’il était plus que nerveux. En même temps, et pour sa défense, il n’était pas du tout dans son élément, et Espérance le mettait dans tous ses états. Lyall était d’un naturel timide, alors faire la conversation à une fille qui n’était pas une amie c’était presque insurmontable pour lui. Mais il n’avait pas envie qu’elle regrette d’être venue, alors il faisait de son mieux pour la mettre à l’aise et qu’elle passe un bon moment.

Il est vrai qu’évoquer le sujet de sa mère n’allait probablement pas la mettre à l’aise, mais Lyall n’avait pas envie qu’elle s’empêche de lui dire ce qui n’allait pas malgré tout. Au contraire, il valait mieux qu’elle sache qu’elle pouvait parler de tout avec lui. Il n’était pas sûr de pouvoir concrètement l’aider, puisqu’il ne connaissait pas sa mère, et qu’il connaissait encore moins avec exactitude comme il était possible d’aider quelqu’un dans l’état qu’était la mère d’Espérance. Néanmoins, il était là pour épauler la jeune femme, si elle en avait besoin.

De son côté, il ressentait aussi l’envie de son confier à elle, mais c’était un peu plus compliqué dans son cas. Etant donné qu’il était un sorcier, et qu’elle n’en savait rien, il ne pouvait pas se permettre de tout lui dire. Il n’était pas fier de lui mentir sur ce point, mais il ne voulait pas prendre le risque qu’elle prenne peur et qu’elle le prenne pour un monstre ou quelque chose comme ça. Les sorciers n’avaient pas très bonne réputation aux yeux des moldus, et il n’avait pas envie de tenter la chose. Alors pour le moment, il préférait ne pas mentionner l’existence de la magie, même si ce n’était pas toujours aussi simple.

"Et si tu me parlais de toutes ces possibilités ? ça a l'air fascinant !"

C’était bien le problème, il ne pouvait pas lui en parler. Et il ne savait pas vraiment ce qu’il pouvait inventer à la place… Il était toujours resté aussi vague que possible sur ce qu’il faisait. Il lui avait dit qu’il travaillait pour le gouvernement, au sujet des animaux. Ça voulait tout et rien dire, mais il ne pouvait pas vraiment lui parler librement de la magizoologie. Même si Lyall se prédestinait plus aux nons-êtres, mais lui parler de spectres et de fantômes, ce n’était pas franchement mieux.

« En fait c’est… un peu compliqué. Ça met en cause certaines… croyances dirons-nous. Mais je sens que je vais passer pour un total illuminé si j’en parle, et je n’ai pas envie de te faire fuir. »

black pumpkin

_________________

- Lyall Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall   Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Never knew I could feel like this | Espérance & Lyall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Miss Knew-It-All Topics
» Miss Knew-It-All aka Elizabeth Vaughn || 100%
» « That's when you feel my kind of love. » | Over
» Les rp's de Lyall
» Liens de Lyall
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-