AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-28%
Le deal à ne pas rater :
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
279.99 € 390.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Aisling Rhee
Aisling Rhee
▌ Messages : 45
Humeur :
Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de pommier, ventricule de dragon, 33,04 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sandra Oh

Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)   Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeDim 16 Mai - 23:19

Parfois Aisling aimait à flâner entre les allées d'étagères d'une bonne librairie. Des librairies sur le chemin de Traverse, il n'y en avait pas tant que cela et aussi, cet amour pour l'errance parmi les livres la menait souvent à Fleury&Bott. Ainsi se trouvait-elle dans cet endroit précis, alors que l'après-midi commençait à toucher à sa fin, après une journée de travail plutôt tranquille. Elle ne savait pas ce qu'elle cherchait exactement, juste qu'elle avait éprouvée le besoin de s'acheter un bon bouquin, peut-être serait-ce un roman, peut-être un vieux grimoire traitant d'un sujet particulier sur la magie, peut-être autre chose, le choix était vaste par ici. Le monde étant petit, le monde magique en tout cas l'était, il n'était pas rare qu'Aisling croise de vieilles connaissances ou encore des collègues, ce n'était pas un problème, c'était agréable après tout, de discuter avec quelqu'un dans un lieu comme celui-ci, ce genre de rencontre pouvait même lui fournir des idées de livres, c'était toujours bon à prendre.

Or, il n'y avait pas foule aujourd'hui, juste quelques personnes ici et là, en continuant sa déambulation Aisling tomba même sur une allée totalement vide, bien, le calme n'était pas désagréable non plus. Attrapant un ouvrage au hasard, elle l'ouvrit et y découvrit de belles illustrations de planètes et des lunes tournant autour. Fasciner, la sorcière suivie du regard le ballet cosmique un moment puis tourna plus de pages, certaines couvertes de texte, d'autres d'images artistiques représentant le système solaire. L'astronomie, ce n'était pas un sujet auquel Aisling c'était le plus intéresser mais soit, pourquoi ne pas prendre ce bouquin, elle pourrait y apprendre de nouvelles choses. Elle déposa le livre dans son petit panier et décida de continuer son errance, un livre n'était pas assez pour étancher sa soif de nouveaux bouquins (alors qu'au départ, elle avait pensé n'en prendre qu'un seul, mais c'était comme avec les sucreries, une seule ne suffisait pas). Ses pas la menèrent vers la section des romans, des contes et des légendes du monde magique, oui, cela pouvait s'avérer être un bon filon.

Bien sûr, Aisling connaissait tous les contes de Beedle le Barde, mais il y en avait eu d'autres depuis, des auteurs et autrices plus récents, écrivant même encore des livres. Un tout petit attira son attention, c'était un très joli petit ouvrage, couvert de couleurs vives et orner d'un dessin d'une bestiole n'existant probablement pas, se baladant sur la couverture. L'ouvrage avait tout du bouquin pour enfant, aucun adultes digne de ce nom seraient intéressés par un livre aussi bariolé, ceci dit, étant donné qu'Aisling se fichait bien du regard des autres, elle ne se gêna pas et l'ouvrit pour y jeter un coup d'œil. Beaucoup d'images, peu de textes et ceux-ci étaient écrit en grosses lettres, certaines plus stylisées que d'autre, ressemblant à de petites créatures amusantes. C'était parfait, il n'en fallait pas plus pour piquer l'intérêt de la jeune femme, le petit livre fini dans le panier, avec la grosse encyclopédie d'astronomie, un autre livre allait-il prendre place à leurs côtés ? Bien entendu, après-tout, la librairie n'allait pas fermer de si tôt.

D'ailleurs, un autre plus loin semblait couvert de fleurs, de fleurs vivantes ! Parfait, la sorcière se dirigea droit dessus. En y regardant de plus près, Aisling découvrit que c'était bel et bien des fleurs, elle en reconnue même quelques-unes, certaines poussant dans son jardin. Très joli livre à l'apparence délicate, elle le prit, l'ouvrit doucement et se perdit dans la découverte des différences histoires le composant, tous accompagner d'une fleur ou deux parcourant les pages à leur guises, comme de vrais petits êtres vivants et non de fabuleux sortilèges. Ça, c'était une très bonne découverte qui la ravie totalement ...
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Wilhelmina Tuft
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 268
Humeur :
Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)   Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeMar 18 Mai - 12:26


Parmi la liste qui se rallongeait chaque jour des inconvénients à être la plus haute figure d'autorité politique du territoire magique britannique, il y avait l'absence d'intimité, et l'oubli d'un quotidien ponctué autrefois par un agréable anonymat. Ce n'était pas le pire, bien sûr, et Wilhelmina s'en serait entièrement accommodée s'il n'était question de tous les autres problèmes qu'elle se voyait contrainte de régler en même temps. Mais c'était une accumulation, disons.

Et si elle avait voulu de ces fonctions, très fort et avec certitude, si elle était fière de ce qu'elle avait accompli (mais moins fière de la manière dont elle avait accédé à son poste), elle devait reconnaître que parfois, à certains rares moments, elle voudrait pouvoir retrouver son statut d'anonyme, ne pas voir ses faits et gestes être passés au crible et faire les choux gras de la Gazette, qui était rarement de son côté (qu'attendre d'autre de la part de Pollux Black, en même temps).

Surtout à l'heure où sa vie personnelle partait dans tous les sens. Entre ses relations particulièrement houleuses avec son fils, l'électron libre et perturbateur qu'était Agrippine, et son "amitié" ambiguë avec Thésée, elle n'était définitivement tranquille sur aucun plan.

Alors c'était presque miraculeux qu'elle ait trouvé une occasion de se rendre chez Fleury & Botts, non pour une raison professionnelle, mais pour profiter de la compagnie des livres comme elle aimait tant le faire auparavant. Bien sûr, on pouvait tout à fait faire ce genre de courses pour elle, mais c'était son petit plaisir personnel, elle n'avait pas franchement l'intention de l'oublier.

Ce n'était pas une mince affaire, et elle ne se permettait qu'un bref détour tandis que ses gardes du corps patientaient à bonne distance, baguette en main. Heureusement, à cette heure-ci, la librairie était raisonnablement déserte, elle ne devrait pas trop être contrariée, pour la peine.

Elle se dirigea d'office vers le rayon qui l'intéressait. Même si elle voudrait prendre le temps de s'attarder et de flâner entre les rayons, elle sait bien qu'elle ne doit pas trop en exiger des circonstances non plus, autant ne pas tenter le diable.

Tout en jetant son dévolu sur un livre qu'elle voulait lire de longue date (même s'il n'était pas sûre qu'elle en trouverait le temps, elle croisa une femme au visage familier).


"Aisling Rhee, c'est bien ça ? Du département des jeux et sports magiques ?"
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Aisling Rhee
Aisling Rhee
▌ Messages : 45
Humeur :
Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de pommier, ventricule de dragon, 33,04 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sandra Oh

Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)   Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeJeu 20 Mai - 22:40

Une voix la fit sursauter et faillit lui faire lâcher le livre qu'elle tenait. Se tournant vivement vers la source de la voix, Aisling vit la ministre de la magie en personne se tenant à ses côtés, comme si de rien n'était. Eh bien, même la personnalité la plus haute gradée dans le monde magique Britannique avait bien le droit de se balader dans une librairie et s'acheter de beaux bouquins, en fait, Aisling n'y voyait aucun problème. Ainsi, elle sourit et répondit tout simplement :

« En effet Madame la ministre, je suis venue ici pour flâner un peu, me trouver de nouveaux livres à dévorer, cette librairie offre beaucoup de choix et parfois des choses vraiment délicieuses. »

La sorcière brandit son grimoire couvert de fleurs, celles-ci s'agitaient comme traverser par une brise de printemps. Aisling avait même l'impression qu'elles dégageaient une certaine odeur.

« C'est toujours un bon moyen de détente que de se plonger dans un bouquin avec une bonne tasse de thé, après une journée de travail, j'imagine que vous aussi, vous appréciez cela. »

Surtout avec un travail aussi stressant, ministre de la magie cela ne devait pas être de tout repos, tant de responsabilités ! Certains auraient pu trouver cela étrange qu'elle soit aussi à l'aise de discuter avec la ministre de la magie mais, Aisling ne voyait pas les choses de cette manière. Certes, cette femme était l'une des personnes les plus importantes du pays or, c'était un être humain avant tout et Aisling mettait toujours un point d'honneur à être décent avec les gens, gentille et aimable, quels qu'ils soient.

« Avez-vous déjà une idée de ce que vous allez prendre ? J'en ai déjà choisi trois, ceci dit j'ai bien l'impression que je suis partie pour faire une véritable razzia, je vais ressortir d'ici avec des livres par-dessus la tête. Ils vont se rajouter à la pile qu'il y a déjà chez moi. »

Elle vit alors le livre que tenait l'autre femme, bien, celui-ci elle ne le connaissait pas, peut-être était ce quelque chose qui pourrait lui plaire. Elle déposa son charmant livre fleurie dans son petit panier puis chercha du regard un autre bouquin qui lui sauterait aux yeux, comme celui-ci. Son attention fut furtivement attirée par les fenêtres, à travers celles-ci Aisling vit qu'il pleuvait à plein temps, une bonne grosse averse qui donnait plus envie de se réfugier dans des bâtiments que de se balader dehors, en tout cas elle-même était bien contente d'être ici.

Quelques personnes se réfugièrent en effet dans la librairie, cependant ce n'était pas beaucoup de monde et l'endroit resta relativement calme (au plus grand soulagement de la sorcière qui n'était pas toujours très à l'aise avec la foule, surtout en fin de journée, lorsqu'elle était un peu fatiguée). Elle supposa que les gens avaient plutôt choisi le Chaudron Baveur comme lieu de refuge, après tout rien n'était meilleur qu'une bonne boisson chaude pour oublier la pluie. Cela n'attira son attention qu'un temps et elle reprit rapidement son inspection des livres se trouvant sur l'étagère d'en face.
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Wilhelmina Tuft
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 268
Humeur :
Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)   Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeMer 26 Mai - 12:31


« En effet Madame la ministre, je suis venue ici pour flâner un peu, me trouver de nouveaux livres à dévorer, cette librairie offre beaucoup de choix et parfois des choses vraiment délicieuses. »

Flâner, profiter de la compagnie des livres, faire les boutiques. Autant de joies simples et relativement accessibles qui parfois paraissaient à des années-lumière de ce que la ministre était encore en droit de s'accorder.

Car au-delà des attentes formulées à son adresse, il y avait toujours également cette sorte de pression sociale abusive et constante, tendant à la pousser, toujours, dans ses plus stricts retranchements. Chaque détail de son existence passée au crible, la flânerie n'était plus considérée comme un petit plaisir innocent, dès lors, mais comme une forme honteuse de laisser-aller quand l'attention entière de Wilhelmina ne devrait être tournée que vers la politique et la juste régence de l'organisation magique de son pays, sans jamais aucun droit à l'exception. C'était le jeu, pour ainsi dire. Ce qui ne voulait pas forcément dire qu'il était plaisant de s'y laisser prendre pour autant.


« C'est toujours un bon moyen de détente que de se plonger dans un bouquin avec une bonne tasse de thé, après une journée de travail, j'imagine que vous aussi, vous appréciez cela. »

Oh, un bon livre et une bonne tasse de thé après une longue et éprouvante journée de travail ! Wilhelmina ne peut qu'approuver. CE qu'elle fait, d'ailleurs, d'un hochement de tête, même si c'est un luxe qu'elle s'offre finalement rarement.

Ses journées de travail auraient tendance à faire le tour complet du cadran, et quand elle arrivait à prendre du temps pour elle, la ministre aurait plutôt tendance à s'effondrer dans son lit et à dormir comme un bébé.

Malgré tout, elle ne renierait jamais le plaisir simple et essentiel que représentent pour elle un bon bouquin et une bonne tasse de thé. Et le livre sur lequel Aisling avait jeté son dévolu avait l'air tout à fait charmant, par ailleurs. Tout à fait le genre de lecture qui pourraient plaire à Wilhelmina.


« Avez-vous déjà une idée de ce que vous allez prendre ? J'en ai déjà choisi trois, ceci dit j'ai bien l'impression que je suis partie pour faire une véritable razzia, je vais ressortir d'ici avec des livres par-dessus la tête. Ils vont se rajouter à la pile qu'il y a déjà chez moi. »

"Je pensais lire le dernier roman d'Henry Fitz."
Wilhelmina adresse un sourire à son interlocuteur. "Cela fait des mois que je dois le lire. Ce n'est pas une pile infinie de livres que j'accumule mais plutôt une liste d'ouvrages à lire qui n'en finit plus de s'agrandir. Dire que je pouvais lire presque un livre par jour, à une époque..."

Elle observe son interlocutrice, parler de tout et de rien, avoir une conversation classique, une conversation normale, se révèle particulièrement plaisant.


"Sur quels livres avez-vous jeté votre dévolu, alors ?"

Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Aisling Rhee
Aisling Rhee
▌ Messages : 45
Humeur :
Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de pommier, ventricule de dragon, 33,04 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sandra Oh

Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)   Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeJeu 3 Juin - 22:35

Aisling comprenait son interlocutrice, cela ne devait pas être toujours évident de prendre le temps de lire quant on était ministre de la magie. Celle-ci s'intéressa aux bouquins sur lesquels elle avait jeté son dévolu, eh bien, Aisling n'allait pas se faire prier pour le lui montrer. Posant son petit panier sur une étagère, la jeune femme sortie tout d'abord le petit livre bariolé.

« Il y a d'abord ce livre, oui moi aussi je pense qu'il est destiné aux enfants, mais il est si coloré et j'adore le style d'écriture dedans, c'est vraiment joli. Après-tout, je ne vois pas pourquoi on devrait renoncer à ce genre de bouquin une fois adulte »

Elle sortie ensuite le livre sur l'astronomie et l'ouvrit sur une page double d'illustration, montrant une galaxie et des étoiles.

« Regarder moi ça, c'est magnifique ! Je ne sais pas combien coûte ce livre, une petite fortune sûrement mais tant pis, je suis tombée sous le charme et puis je n'y connais rien à ce sujet alors autant ce sera une découverte. C'est toujours sympa de découvrir de nouvelles choses. Je suis tombée amoureuse de ces belles images, je ne sais pas si c'est réellement comme ça dans le ciel mais, en tout cas, c'est fascinant !»

Puis, elle brandit de nouveau le livre couvert de fleurs.

« Et cette petite merveille, je ne sais pas de quoi ce bouquin parle mais j'ai été immédiatement attirer par les fleurs, on dirait qu'elles sont vivantes, c'est fascinant ... Fascinant ce que la magie peut faire. J'étais douée en sortilèges à Poudlard, néanmoins, je serais incapable de reproduire une chose pareille. C'est d'une telle finesse, c'est vraiment de l'art !»

Elle reposa délicatement le grimoire, avec révérence, comme la chose précieuse qu'il était.

« Cependant, il reste encore du temps avant que la librairie ferme, fureter entre les étagères d'une boutique comme celle-ci, c'est presque comme faire un voyage. »

Avisant de nouveau le livre de la ministre, Aisling ajouta :

« Ma foi, je vais peut-être bien jeter mon dévolu sur le même livre que vous. Si il en reste encore un exemplaire. »

Distraitement, la sorcière entendit des éclats de voix près d'elles, se tournant vers la source du bruit elle vit quelques étudiantes, gloussant en feuilletant un gros bouquin, Aisling se demanda qu'est ce qui les faisait rire ainsi. Reportant son attention sur sa collègue (en quelque sorte), elle demanda :

« Je ne connais pas vraiment cet auteur en réalité, de quoi parlent ses livres en général ? »

Elle n'avait jamais honte de le dire, lorsqu'elle ne connaissait pas ou ne savait pas quelque chose. En fait, Aisling ne voyait pas ou était le mal là-dedans, l'ignorance n'était pas forcément une mauvaise chose. En règle générale, elle n'avait plus peur depuis longtemps de se rendre ridicule ou de passer pour une idiote, durant sa jeunesse cela l'aurait gêné mais maintenant, peu importe en fait. Beaucoup de choses lui passaient par-dessus la tête désormais.
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Wilhelmina Tuft
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 268
Humeur :
Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)   Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeLun 7 Juin - 12:24


Aisling lui présenta un à un les livres sur lesquels elle avait jeté son dévolu, et il n'y avait pas besoin d'y regarder trop attentivement pour deviner d'office à quel point cette femme était une passionnée et à quel point elle aimait les livres. C'était l'évidence même.

C'était inscrit sur son visage rayonnant quand elle décrivait les ouvrages qui avaient su avoir sa préférence, c'était visible dans son regard, sur son sourire, et c'était agréable de rencontrer des personnes comme elle. En toute honnêteté, elle lui donnait envie de se mettre à la lecture du moindre des ouvrages qu'elle lui présentait, et qui se distinguaient autant par leur contenu que par leur finesse d'exécution. C'était beau, c'était remarquable, et la ministre devait bien constater qu'elle ne s'était pas intéressée au feuilletage d'un ouvrage pour en admirer la seule beauté depuis bien longtemps. C'est là le genre de choses qui se perdent malheureusement trop facilement, et qui pourtant ont beaucoup de valeur.

Pour chaque ouvrage, elle y alla de son commentaire, elle prit le temps de jeter un oeil attentif à tout et oublia un instant que ses priorités devraient normalement la pousser à ne pas tergiverser plus longtemps et à s'intéresser à des choses autrement plus concrètes.

« Cependant, il reste encore du temps avant que la librairie ferme, fureter entre les étagères d'une boutique comme celle-ci, c'est presque comme faire un voyage. »

Wilhelmina ne put qu'approuver une fois encore. Pourquoi se précipiter vers un choix bien établi quand on pouvait flâner dans les rayonnage et se décider au petit bonheur de la chance, du hasard des ouvrages qui se retrouveraient à portée de main. C'était malheureusement plus facile à dire qu'à faire. La ministre ne pouvait pas s'offrir le luxe de trainailler jusqu'à ce que la librairie ferme. Mais la perspective était tentante, ça c'était certain.

« Ma foi, je vais peut-être bien jeter mon dévolu sur le même livre que vous. Si il en reste encore un exemplaire. »

En comparaison des autres ouvrages qu'elle avait choisis et de ce qui semblait être ses choix de prédilection : du rêve et de l'élégance, elle ne savait pas si le livre qu'elle souhaitait pour elle-même pourrait convenir à Aisling. Encore que si, sans doute. Henry Fitz possédait une plume qui parlait à tout le monde.

Les messages dispensés dans ses ouvrages, de plus en plus politisés au fil du temps (et son dernier encore plus, semblerait-il, ce qui était aussi une des raisons pour lesquelles Wilhelmina tenait à le lire), ne faisaient pas toujours l'unanimité, c'est certain, mais ces ouvrages restaient une invitation au voyage malgré tout.


« Je ne connais pas vraiment cet auteur en réalité, de quoi parlent ses livres en général ? »

Wilhelmina ne blâmerait pas son interlocutrice de ne pas être familière de l'oeuvre de Henry Fitz, même s'il était un auteur relativement populaire parmi les sorciers. On ne pouvait pas tout lire, après tout, et elle avait un peu l'impression de lire moins que n'importe qui d'autre ces derniers temps.


"Il exploite des termes très variés, mais je dirais que ses oeuvres reposent surtout sur ses personnages, il sait vous les rendre plus vrais que nature. Et ses intrigues prennent souvent place dans des pays que je n'ai jamais eu l'occasion de visiter, même encore aujourd'hui, c'est le genre de dépaysements que j'ai tendance à apprécier." Wilhelmina esquissa un fin sourire. "Je suis absolument ravie de vous compter parmi nous au ministère, mais sachez que vous auriez fait une libraire plus que convaincante."
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Aisling Rhee
Aisling Rhee
▌ Messages : 45
Humeur :
Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de pommier, ventricule de dragon, 33,04 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sandra Oh

Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)   Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeLun 14 Juin - 21:14

Ce que lui révéla son interlocutrice sur le livre interpella Aisling, cela lui donnait envie d'y jeter un coup d'œil. Oui, il n'était pas aussi flamboyant que ses autres choix mais, parfois la couverture ne voulait rien dire, en fait généralement la couverture ne voulait rien dire, si la plume de l'auteur était élégante et qu'elle invitait au voyage, Aisling savait qu'elle serait conquise. La réflexion de la ministre fit sourire la jeune femme, en effet, libraire aurait pu faire être son métier à la place d'employer du ministère. Elle s'y voyait, dans une petite boutique pittoresque, entourer de vieux grimoires anciens côtoyant des livres plus récents, sorciers comme moldus (parce que, pourquoi pas, les moldus étaient capables d'écrire des ouvrages tout à fait intéressants et la sorcière n'avait pas de préjuger envers ceux n'ayant pas de sang magique). Peut-être qu'ouvrir une librairie serait une piste lorsqu'elle prendrait sa retraite, après avoir de nouveau voyagé bien entendu.

« C'est vrai que libraire m'aurait plu, mais la passion du quidditch m'a si bien prise que je devais travailler dans ce domaine. Malheureusement, je n'ai jamais été assez doué pour être joueuse moi-même, alors tout naturellement je me suis tournée vers le ministère. Cela dit, rien ne m'empêchera de devenir libraire lorsque j'en aurais fini avec ma carrière en effet. »

Dans quelques années, si elle économisait assez d'argent pour s'acheter une petite boutique dans le village où elle habitait. Ce serait l'idéal !

« Et vous Madame la ministre ? Avez-vous déjà envisagé de faire autre chose ? Ou, avez-vous déjà songé à ce que vous ferez lorsque vous ne serez plus ministre ? »

Elle n'allait pas le rester pour la vie n'est-ce pas ? Ce n'était pas humain, supporter autant de responsabilités pendant des années, en tout cas, elle ne s'y verrait pas mais, certaine personne aimait ce genre de vie, toujours sous la pression, eh bien, elle n'était pas là pour juger.

« Vous pourriez voyager, visiter d'autres pays du monde magique ou même moldu ! Ou même aller explorer ceux présent dans les livres d'Henry Fitz, imaginer, aller voir les paysages décrient par votre auteur favori en vrai, cela doit être exaltant ! En tout cas, c'est ce que je compte faire, voyager. Je l'ai déjà fait durant ma folle jeunesse, cela me démange de le refaire.»

Retourner en Corée surtout, mais ça c'était plus pour une raison personnelle, ce pays avait toujours la priorité, après-tout, elle y était fortement attachée.

« Quoi-qu'il en soit, vous m'avez donné envie de lire cet auteur, un de ces livres en particulier que vous pourriez me conseiller ? Sinon, je pourrais tous les prendre, comme ça j'aurais l'embarras du choix et j'aime avoir toute la collection lorsqu'un auteur me plaît. »

Aisling avait tendance à beaucoup parler, lorsque le sujet l'intéressait vraiment. Au fond, une partie d'elle espérée que cela ne dérangeait pas de trop la ministre. Ceci dit, celle-ci était sûrement assez honnête pour le lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Wilhelmina Tuft
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 268
Humeur :
Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)   Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeMer 16 Juin - 12:17


« C'est vrai que libraire m'aurait plu, mais la passion du quidditch m'a si bien prise que je devais travailler dans ce domaine. Malheureusement, je n'ai jamais été assez doué pour être joueuse moi-même, alors tout naturellement je me suis tournée vers le ministère. Cela dit, rien ne m'empêchera de devenir libraire lorsque j'en aurais fini avec ma carrière en effet. »

Aisling s'accordait ce luxe remarquable et trop souvent négligé, celui de demeurer à l'écoute de ses envie et de ses intérêts. Elle avait embrassé un choix de carrière qui correspondait à ses goûts, elle ne s'était pas, comme beaucoup, tourné vers le ministère par commodité, par facilité, elle avait choisi le département des jeux et sports magiques parce que ce secteur lui plaisait vraiment. Certes, elle avait renoncé au rêve d'une glorieuse joueuse de Quidditch, mais elle ne s'était jamais pour autant détournée de ses vraies aspirations, c'était en soi remarquable.

Comme sa manière de préciser qu'elle accepterait sans difficulté de changer totalement de carrière pour travailler en librairie plus tard si l'occasion se présentait. Il se dégageait d'elle une liberté de choix, une volonté de suivre ses aspirations, que Wilhelmina admirait. Elle n'avait pas eu la même.

Certes, elle avait voulu gravir les échelons politiques, mais c'était presque le hasard, et de tristes circonstances, qui l'avaient placée à la tête du gouvernement magique britannique. Et à côté de cela, elle avait toujours agi conformément à des exigences sociales, comme quand elle avait, un temps, mis sa carrière entre parenthèses pour élever ses enfants. Oui, elle aurait sans doute beaucoup de choses à apprendre de son interlocutrice, elle en était convaincue.

« Et vous Madame la ministre ? Avez-vous déjà envisagé de faire autre chose ? Ou, avez-vous déjà songé à ce que vous ferez lorsque vous ne serez plus ministre ? »

C'était une excellente question, et la vérité, c'est qu'elle n'avait pourtant même pas vraiment pris la peine d'y songer. Pourtant, ce ne serait pas un moindre luxe. Tout le monde savait plus ou moins que se retrouver à ce poste, c'était être sur un siège éjectable. Rares étaient ceux qui demeuraient à ce poste bien longtemps, et encore moins dans l'hostile climat actuel.

"Honnêtement, je n'y ai pas réellement songé. Je pense que quand je ne serai plus ministre, je prendrais ma retraite et profiterai d'un peu de quiétude, tout simplement", répondit-elle avec un léger haussement d'épaules.

Encore fallait-elle qu'elle sorte de son mandat indemne et en un morceau. Elle aimerait, tant qu'à faire, ne pas finir comme son prédécesseur, mais c'était pourtant une vraie possibilité.

« Vous pourriez voyager, visiter d'autres pays du monde magique ou même moldu ! Ou même aller explorer ceux présent dans les livres d'Henry Fitz, imaginer, aller voir les paysages décrient par votre auteur favori en vrai, cela doit être exaltant ! En tout cas, c'est ce que je compte faire, voyager. Je l'ai déjà fait durant ma folle jeunesse, cela me démange de le refaire.»

"Je pense que j'apprécierai de voyager, oui. Pour d'autres motifs que ceux qui m'occupent dernièrement. Je ne saurais dire à quand remonte la dernière fois que j'ai fait du tourisme."


Et c'était vrai. Elle n'avait jamais été une grande aventurière, elle se sentait bien chez elle, elle n'avait pas forcément la bougeotte, mais dernièrement, la tentation de prendre de la distance, de se dépayser et de changer d'air était clairement tentante.


"Dans quels pays avez-vous voyagé ?"

« Quoi-qu'il en soit, vous m'avez donné envie de lire cet auteur, un de ces livres en particulier que vous pourriez me conseiller ? Sinon, je pourrais tous les prendre, comme ça j'aurais l'embarras du choix et j'aime avoir toute la collection lorsqu'un auteur me plaît. »

"Si vous décidez de faire l'achat de l'intégralité de ses livres, vous aurez du pain sur la planche, il en a publié plus d'une vingtaine, si je ne m'abuse, mais..." Elle fouilla dans les rayonnages en quête de l'ouvrage qu'elle avait à l'esprit. Elle était peut-être biaisée par le fait qu'il était le premier qu'elle ait lu de cet auteur, mais il restait son préféré. "Je vous conseillerais celui-ci, vous vous ferez une bonne idée de son style, ainsi." Elle afficha un sourire. "Finalement, je ferais peut-être une bonne libraire, moi aussi."
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Aisling Rhee
Aisling Rhee
▌ Messages : 45
Humeur :
Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de pommier, ventricule de dragon, 33,04 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sandra Oh

Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)   Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeSam 3 Juil - 22:59

Oh, une vingtaine de livres, en effet cela faisait de quoi lire, peut-être qu'elle n'allait pas tout prendre aujourd'hui. C'était plus intelligent de prendre celui conseiller par la ministre, au moins pourrait-elle se faire une idée de l'auteur. Aisling voyait bien l'autre femme en tant que libraire, cela serait une façon pour sa collègue de passer une retraite paisible, dans ce cas, elle viendrait lui rendre visite de temps en temps. Mais, elle extrapolait, revenant au moment présent, Aisling prit le livre désigné par la ministre et l'installa avec les autres bouquins.

« Oh vous savez, après Poudlard j'ai fait un tour du monde, comme beaucoup d'étudiants après leur scolarité. Je suis restée longtemps en Corée, c'est mon pays d'origine et j'ai surtout visité l'Asie mais cela ne m'a pas empêché de faire quelques pays sur les autres continents. C'est pour cela que j'aimerais de nouveau voyager jour, pour me concentrer plus longuement sur l'Afrique, les Amériques, l'Europe, l'Australie ... Je me rends bien compte que cela fait beaucoup de pays et qu'en vérité, je n'aurais jamais assez de toute une vie pour tous les visiter correctement. »

Même en transplanant entre chaque pays, chose qu'Aisling n'aimait guère faire, préférant voyager en balai lorsque cela était possible ou à l'aide de portoloin, quand cela était proposé. La raison de sa méfiance envers le transplanage venait d'un incident, quelque chose que bon nombre de sorciers avaient déjà vécu : la désartibutilation, la perte de ses deux oreilles, l'avait grandement perturber (forte heureusement, cela ce régla très vite et elle n'avait ainsi pas perdu de son audition mais tout de même, ce n'était pas agréable à vivre). De ce fait, la magie ne pouvait pas tout, seul l'immortalité donnerait assez de temps pour visiter chaque recoin du monde, Aisling n'aspirait cependant pas à la vie éternelle, cela paraissait un concept bien trop angoissant.

« En tout cas, merci pour le conseil. J'hésite tellement entre tous ces livres, il faut bien que j'en choisisse un rapidement, sinon je ne saurais jamais par lequel commencer ce soir. Je vais peut-être me décider pour celui que vous venez de me conseiller, en réalité ce n'est pas la première fois que j'entends le nom de cet auteur, j'ai toujours été intriguer et je me suis toujours dit qu'il faudrait que je lise un de ces livres, sauf que je suis souvent tête en l'air. Au moins là, j'en ai un !»

C'était agréable, de parler aussi librement avec la ministre de la magie, dans une autre vie, dans d'autres circonstances, elles auraient pu être amies. Aisling se rappelait vaguement d'elle à Poudlard, de trois ans son aînée, elles ne se côtoyèrent pratiquement jamais du temps de leur scolarité. Être dans deux maisons différentes n'avait également pas aider, aller savoir, si les choses avaient été différentes ... Le passé ne pouvait être changé néanmoins.

« Et vous, quel pays avez-vous visiter ? C'est dommage que vous n'ayez jamais le temps de vraiment faire du tourisme mais, j'imagine que ce que vous avez vu, vous a aider à vous faire une idée, même petite. Moi-même j'ai adoré la Corée, je pense que j'aurais eu un coup de cœur pour cet endroit même si je n'avais pas eu de lien du sang.»

Après-tout, elle n'y avait vécu que peu d'année avant de déménager en Angleterre, ses souvenirs d'enfance là-bas étaient flou et avec les années passant, cela n'allait pas en s'arrangeant.
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Wilhelmina Tuft
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 268
Humeur :
Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)   Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeMar 6 Juil - 12:40


« Oh vous savez, après Poudlard j'ai fait un tour du monde, comme beaucoup d'étudiants après leur scolarité. Je suis restée longtemps en Corée, c'est mon pays d'origine et j'ai surtout visité l'Asie mais cela ne m'a pas empêché de faire quelques pays sur les autres continents. C'est pour cela que j'aimerais de nouveau voyager jour, pour me concentrer plus longuement sur l'Afrique, les Amériques, l'Europe, l'Australie ... Je me rends bien compte que cela fait beaucoup de pays et qu'en vérité, je n'aurais jamais assez de toute une vie pour tous les visiter correctement. »

Le tour du monde que s'autorisaient beaucoup de sorciers passée leur scolarité, Wilhelmina, elle, ne s'y était pas essayée... Non, à la place, elle avait fait le choix de rester auprès d'Elliott, tout simplement, de soutenir sa carrière, de devenir épouse, puis de devenir mère.

Elle regrettait un peu, quelque part, de ne pas avoir saisi l'occasion de plier bagages et de voyager à travers le globe, juste pour le plaisir, pour découvrir de nouvelles choses, tout simplement. Elle, elle avait le sentiment d'avoir manqué son opportunité. Encore qu'elle finirait bien à la retraite. Et à ce moment-là, ce serait plus facile de prendre de la distance, autant au sens propre qu'au sens figuré.

Une vie ne suffisait pas, en effet, à voir tout ce qu'on pouvait avoir envie de voir, à faire tout ce qu'on pouvait avoir envie de faire. Mais ne serait-ce qu'en faire un maximum, c'était déjà une excellente chose.

« En tout cas, merci pour le conseil. J'hésite tellement entre tous ces livres, il faut bien que j'en choisisse un rapidement, sinon je ne saurais jamais par lequel commencer ce soir. Je vais peut-être me décider pour celui que vous venez de me conseiller, en réalité ce n'est pas la première fois que j'entends le nom de cet auteur, j'ai toujours été intriguer et je me suis toujours dit qu'il faudrait que je lise un de ces livres, sauf que je suis souvent tête en l'air. Au moins là, j'en ai un !»
Wilhelmina adressa à Aisling un sourire qui voulait dire "de rien". Elle ne savait pas si Aisling ne regretterait pas d'avoir écouté ses conseils. Après tout, elle n'était pas non plus une experte en littérature. Elle ne prenait certes pas beaucoup de risque en conseillant un auteur en soi très populaire.

Peut-être trop populaire ? Elle verrait bien. Elle n'aurait sans doute pas l'occasion d'avoir son retour sur la question. Il était trop rare que Wilhelmina ait vraiment l'occasion d'avoir ce genre de conversations, qui la coupaient de ses habitudes.

"J'espère que vous ne regretterez pas votre choix, je ne vais pas prétendre avoir le goût le plus sûr en littérature, encore moins dernièrement alors que je trouve à peine le temps de lire quelques pages à l'occasion."

« Et vous, quel pays avez-vous visiter ? C'est dommage que vous n'ayez jamais le temps de vraiment faire du tourisme mais, j'imagine que ce que vous avez vu, vous a aider à vous faire une idée, même petite. Moi-même j'ai adoré la Corée, je pense que j'aurais eu un coup de cœur pour cet endroit même si je n'avais pas eu de lien du sang.»

"J'ai été aux Etats-Unis, en Turquie, en France, en Espagne, en Allemagne... dans la plupart des pays d'Europe, à vrai dire... Je pense que ce que j'en ai retenu, c'est plutôt les spécialités gastronomiques de chacun de ces pays, j'ai davantage visité des bureaux et des restaurants que quoi que ce soit d'autre au cours de mes voyages. Ceci dit, ce n'était pas spécialement déplaisant. La Corée fait partie des rares pays que je n'ai pas visités, en fait."


Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Aisling Rhee
Aisling Rhee
▌ Messages : 45
Humeur :
Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de pommier, ventricule de dragon, 33,04 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sandra Oh

Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)   Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeSam 17 Juil - 22:48

Ah, la nourriture, c'était un voyage en soi. Aisling considérait cela tout aussi important que le reste, de découvrir un pays par ses spécialités culinaires, on pouvait en apprendre beaucoup rien qu'en dégustant des plats. D'ailleurs, elle-même aimait beaucoup les différentes spécialités des pays Asiatiques, en tout cas de ceux qu'elle avait visité, c'était une cuisine riche, pleine de saveur, sauf pour certaines choses qui étaient trop épicées et certaines bien trop exotique pour son palais habituer à une cuisine plus occidentale. En tout cas, son interlocutrice avait pas mal voyagé, les Etats-Unis, la Turquie, la France, que de beaux pays qui méritaient d'être visité plus en profondeur or, elle comprenait que la ministre ait des choses bien plus importantes à faire que du tourisme, être un tel post à responsabilité apportait aussi certains inconvénient.

« Ah, la Corée, il y a vraiment beaucoup à découvrir dans ce pays, même s'il n'est pas très grand il est rempli de richesses. Autant par les paysages, que par sa culture et même sa cuisine, vous pourriez trouver des restaurants à votre goût là-bas, j'en suis sûr ! »

Elle fouilla dans sa mémoire, pour trouver des endroits à recommander, au cas ou sa collègue déciderait d'entreprendre un tel voyage.

« En fait, je vous aurais bien recommandé quelques endroits mais, je me dis que c'est mieux de découvrir un pays au gré du hasard, se porter là où le vent nous mène. Je vous dirais juste que, l'Automne là-bas est ma saison préférée, toutes ces couleurs partout, c'est tellement romantique ! Cela dit, le printemps vaut également le coût d'œil, avec les cerisiers en fleurs, c'est vraiment charmant. »

L'hiver aussi était une belle saison.

« J'aurais pu faire guide touriste également »

Elle sourit à l'autre femme, elle aimait beaucoup parler de son pays d'origine. Peut-être pourraient-elles y aller toutes les deux, Aisling y songea, sans exprimer pour autant ses pensées, ne voulant pas être trop familière, après tout c'était la ministre en personne et même si elles avaient une bonne conversation, elles n'étaient pas pour autant amies. Mais, cette idée faisait doucement son chemin dans son esprit, peut-être un jour, lorsqu'elles seraient toutes les deux à la retraite, lorsqu'il n'y aurait plus cette barrière de la hiérarchie. Oui, cela pouvait paraître curieux qu'Aisling veuille voyager en compagnie d'une personne qu'elle connaissait à peine néanmoins, n'était ce pas un moyen de lier des liens d'amitiés ? D'ailleurs, Aisling était trop vieille maintenant, pour se préoccuper si ce qu'elle faisait ou pensait était bizarre ou non, c'était ainsi, pas besoin de se prendre la tête.

« Je pense souvent à y retourner, pour y étudier plus en profondeur la flore magique de ce pays, c'est un domaine qui m'intéresse beaucoup. »

Aller savoir pourquoi, dès son plus jeune âge les plantes l'avaient attiré. Un intérêt qui avait augmenté avec le temps, évidemment pas autant que le quidditch mais, si ce sport n'avait pas éveillé une telle passion, la vie d'Aisling aurait été tout autre.
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Wilhelmina Tuft
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 268
Humeur :
Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)   Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeLun 19 Juil - 12:40


« Ah, la Corée, il y a vraiment beaucoup à découvrir dans ce pays, même s'il n'est pas très grand il est rempli de richesses. Autant par les paysages, que par sa culture et même sa cuisine, vous pourriez trouver des restaurants à votre goût là-bas, j'en suis sûr ! »

Aisling semblait on ne peut plus attachée à son pays de naissance, et peut-être que, pour cette raison, elle était biaisée et pas complètement  objective quant aux qualités qu'elle trouvait à la Corée, mais la ministre était plus que tentée de laisser le bénéfice du doute à son interlocutrice.

Elle ne savait pas grand-chose de la Corée, mais elle n'en était pas moins convaincue du fait que les paysages, là-bas, devaient en effet être à couper le souffle. Elle était tout aussi portée à croire par ailleurs qu'il y avait plus d'une chose à découvrir d'un point de vue culturel. Des régions si éloignées avaient forcément des moeurs et coutumes assez différents de ceux qui caractérisaient la communauté britannique, et rien que pour cette raison, il serait intéressant de s'imprégner autant que possible de cette autre culture.

Encore fallait-il qu'elle en ait un jour l'occasion, et ça c'était une autre paire de manches, bien sûr. A l'heure actuelle en tout cas, ce ne semblait pas être gagné, pas du tout, même. Qui sait, au moment de cette retraite qui arriverait sans doute très vite, si elle ne partait pas tout bonnement les pieds devant, ce qui était une autre possibilité, bien trop envisageable en réalité.


« En fait, je vous aurais bien recommandé quelques endroits mais, je me dis que c'est mieux de découvrir un pays au gré du hasard, se porter là où le vent nous mène. Je vous dirais juste que, l'Automne là-bas est ma saison préférée, toutes ces couleurs partout, c'est tellement romantique ! Cela dit, le printemps vaut également le coût d'œil, avec les cerisiers en fleurs, c'est vraiment charmant. »

"Eviter l'été et l'hiver, donc, j'en prends bonne note", répondit Wilhelmina dans un sourire.

Elle était du même avis qu'Aisling, en effet, le plus simple était bien souvent de se laisser porter et de céder au hasard la responsabilité de ses découvertes. Mais c'était là un luxe qu'il n'était pas toujours simple de s'offrir.


« Je pense souvent à y retourner, pour y étudier plus en profondeur la flore magique de ce pays, c'est un domaine qui m'intéresse beaucoup. »

"La flore magique, vraiment ? J'avoue ne rien y connaître dans ce domaine. Mes notes en botanique étaient d'ailleurs catastrophiques, à Poudlard." Elle afficha un fin sourire. "Quelles sortes de plantes trouve-t-on en Corée, dites-moi."

Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Aisling Rhee
Aisling Rhee
▌ Messages : 45
Humeur :
Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de pommier, ventricule de dragon, 33,04 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sandra Oh

Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)   Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeSam 7 Aoû - 22:48

« Oh, par exemple, on peut trouver le Chou Mordeur de Chine, malgré son nom, on en retrouve également en Corée. C'est une plante utilisée pour certaines potions. Certaines variétées de Mandragore aussi, ou encore cet arbre qui est utilisé pour fabriquer des balais, on le retrouve notamment au Tibet et dans d'autres pays Asiatiques. Mais, je n'en connais pas tellement plus, c'est pour ça que j'aimerais y retourner pour en apprendre d'avantages. »

Oui, la botanique, un vaste sujet qui certes n'intéressait pas forcément tout le monde. Aisling se rappellait de ses années d'écoles ou peu de ses camarades avaient éprouvé un réel intérêt pour cette matière. En effet, les matières les plus populaires furent des choses bien plus spectaculaires comme la métamorphose ou encore les sortilèges, les cours de vol en première année bien entendu, ainsi que la défense contre les forces du mal. La botanique faisait partie de celles qui rencontraient le moins de succèt, comme l'astronomie, les potions et bien sûr la plus mal aimée : l'histoire de la magie (Aisling pour sa part, avait apprécié ces cours, sans se passionner pour autant).

« La botanique ne fait pas toujours l'unanimité, mais j'ai toujours eu un faible pour le monde des plantes. Même celles qui ne sont pas magiques, les moldus se sont beaucoup servis d'elles au cours des siècles pour se soigner ou ... s'empoisonner »

En tout cas, d'après ce qu'elle avait lu.

Un cour silence passa ou Aisling se demanda s'il n'était pas temps de rentrer à la maison. Elle avait un nombre insensé de chats à nourrir et de plantes à arroser et pour certaines à nourrir également (les plantes magiques et carnivores étant particulièrement vorace en insectes en tout genre). Autant, elle aurait aimé rester encore des heures et des heures, s'emparer de tout un tas de livres, autant Aisling savait que cela ne serait pas intelligent. Oui, c'est vrai, elle avait pensé à rester ici et à repartir avec une pile de livre plus haute qu'elle mais, la voix de la raison venait de se manifester et de lui murmurer à l'oreille que, c'était bien gentil de discuter avec la ministre de la magie néanmoins, elle avait d'autres choses à faire (même si, c'était un dommage de partir aussi tôt or, une autre rencontre ailleurs était peut-être possible).


« Bien, autant je trouve cette conversation très agréable, autant je me rends compte que je devrais y aller, j'ai toute une bande chats enragés qui vont être très mécontent si je les laisse trop longtemps sans nourriture. »

Elle eut un sourire amusé, ces chats pouvaient être effrayants lorsqu'ils étaient affamés mais tellement mignons, de son point de vue en tout cas.

« J'ai aimé discuter avec vous, peut-être nous nous recroiserons dans cette librairie ou ailleurs. Encore merci pour votre conseil de lecture, je vous dirais ce que j'en pense une prochaine fois. »

Le monde magique n'était pas si grand après-tout, le ministère non plus finalement (ce n'était pas quelque chose à dire à toutes les oreilles), aussi les probabilités que les deux femmes se recroisent étaient loin d'être nulles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)   Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Les livres, des amis pour la vie ! (Pv Wilhelmina Tuft)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Wilhelmina Tuft (Fini)
» Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft)
» Deux amis pour la vie
» Les amis de mes amis sont mes amis, vraiment ? (Carlotta)
» Il y a des amis, de la famille et des amis dans la famille. (Charis)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Fleury & Bott
-