AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Play-Doh – 36 pots de Pate à Modeler – Couleurs Multiples
17.99 € 25.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Help me get my feet back on the ground || Reha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 128
Humeur :
Help me get my feet back on the ground || Reha Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Help me get my feet back on the ground || Reha Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Help me get my feet back on the ground || Reha Empty
Message#Sujet: Help me get my feet back on the ground || Reha   Help me get my feet back on the ground || Reha Icon_minitimeMar 22 Juin - 22:48

Help me get my feet back on the groundReha & Thaddeus

Si éthérée qu’elle soit, Circé Yaxley voit parfois les choses avec une acuité inattendue. Ainsi, depuis quelque temps, est-elle probablement la seule de la famille à avoir noté un changement dans le comportement de son fils cadet. Pour tous les autres, Thaddeus est égal à lui-même, aussi rêveur, aussi fantasque, mais sa mère flaire quelque chose. Plusieurs jours durant, elle se contente de l’observer, pour confirmer son diagnostic. Et puis, un après-midi, elle profite de le trouver seul dans le salon pour s’installer avec lui.

-Tu travailles ?

Il a bien des parchemins étalés devant lui, mais non, il ne travaille pas. L’arrivée de sa mère lui fait réaliser qu’il y a bien une demi-heure qu’il est à rêvasser, la plume suspendue au-dessus de son papier. À quoi pouvait-il bien penser pour être aussi absorbé ? Impossible de s’en souvenir, à présent. Circé lui sourit, parle de choses et d’autres. Et puis, tout d’un coup, elle lâche :

-Tu as l’air radieux, ces derniers jours. Tu es amoureux ?

Thaddeus rougit furieusement, ce qui, pour sa mère, équivaut à des aveux circonstanciés. Approchant un peu sa chaise, elle chuchote, très excitée :

-Ah, je le savais. Alors, comment est-il ? Je le connais ?

Thaddeus, très gêné, essaie de protester contre l’usage du masculin dans ces questions, mais Circé l’interrompt d’une voix douce :

-Allons, pas à moi. Je le sais. Je l’ai toujours su. Ce n’est pas ça, l’important. L’important, c’est que tu sois heureux, mon grand. Je suis tellement contente !

Elle prend son fils dans ses bras, le serre fort, et, sans se rendre compte de ce qu’elle révèle, murmure à son oreille :

-J’avais si peur que tu n’arrives jamais à te remettre de ce sortilège…

La conversation prend un tour radicalement différent, pour le coup. Circé a beau regretter d’avoir été trop bavarde, elle en a trop dit. Après de longues négociations, elle finit par donner les précisions que Thaddeus lui demande, en se tordant les mains. Elle semble si terrifiée à l’idée qu’il lui en veuille qu’il ne pense pas, tout d’abord, à ses propres sentiments, tout occupé qu’il est à rassurer sa mère. Ce n’est qu’une fois seul qu’il a enfin tout loisir de réfléchir à ce qu’il vient d’entendre. À l’âge de dix ans environ, il aurait donc surpris ses parents dans une situation embarrassante, et son père furieux lui aurait lancé un sort d’amnésie… A en croire Circé, c’est de cet événement que date le comportement curieux de son fils cadet, cette inhibition étrange qui lui a valu tant de moqueries.

Le soir venu, Thaddeus, encore perturbé par ces révélations, ne se présente pas au dîner familial. Il est neuf heures passées lorsque Rose, présente au manoir ce soir-là, monte prendre des nouvelles. L’absence de son ami à table l’a inquiétée, et sa mine défaite encore plus. À force de persuasion, elle finit par savoir ce qui lui arrive ; elle promet, comme il la supplie de le faire, de ne rien dire à personne, et, manifestement apitoyée de voir Thaddeus si désemparé, entreprend de chercher des solutions. Pour elle, il n’y a qu’une chose à faire ; consulter un médicomage, un spécialiste en pathologie des sortilèges, qui pourra peut-être réparer le mal causé par feu Augustus.

Alors, le lendemain, au lieu de se rendre au Ministère de la Magie, il prend la direction de Sainte-Mangouste, en traînant les pieds. De manière inexplicable, il a honte de ce qu’il doit raconter, tout en sachant très bien qu’il n’est pas responsable. L’idée de devoir partager ce secret est déjà pénible, et quand il reconnaît la médicomage qui vient à sa rencontre, il a tout bonnement envie de prendre la fuite. Entre Reha Shafiq et lui, ça n’a jamais été le grand amour. Maintenant qu’il est là, cependant, il peut difficilement prétendre qu’il est entré parce qu’il a vu de la lumière ; rougissant furieusement, il balbutie :


-Oh, Reha, bonjour. Je… est-ce que… est-ce qu’il y a un coin tranquille pour parler ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 248
Humeur :
Help me get my feet back on the ground || Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Help me get my feet back on the ground || Reha Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Help me get my feet back on the ground || Reha Empty
Message#Sujet: Re: Help me get my feet back on the ground || Reha   Help me get my feet back on the ground || Reha Icon_minitimeVen 2 Juil - 22:35

❝Thaddeus & Reha ❞Help me get my feet back on the groundCes derniers temps, Rehan épprouve une certaine lassitude. Femme énergique, elle n’est pas de celles qui se laissent abattre par un petit contre-temps, mais force est de constater que ça fait quelques semaines que son humeur est loin d’être au beau-fixe. Même le retour de sa belle-soeur, saine et sauve au sein de leur famille et la nouvelle d’un neveu ou d’une nièce à venir n’a pas suffit à alléger le poids qu’elle ressent. Il serait idiot de dire qu’elle ne sait pas ce qui la tracasse. La médicomage est assez lucide sur elle-même pour savoir que sa conversation avec Harfang lui a fait un choc. Si la conduite de Callidora l’indigne, elle est surtout blessée par son ami, mais également elle-même. Sans se l’avouer, peut-être a-t-elle entretenu le bref espoir que la naissance du bâtard de sa consœur mangemort change la donne pour les Londubat, mais c’est illusoire. On ne divorce pas dans des familles comme les leurs et si la jeune femme est honnête, elle sait qu’elle n’est qu’une amie aux yeux du banquier.

Le retour de Gaïa, si elle a soulagé la médicomage, n’a pas réussi à vraiment la détendre. Il faut dire que celle-ci a subi un événement traumatique dont ils ne connaissent toujours pas les auteurs. L’idée même qu’on ait pu agresser leur famille sans qu’ils aient pu demander réparation et exercer leur juste vengeance est insupportable pour la jeune femme et n’améliore guère son humeur. Quant à la grossesse de l’intéressée, elle comble peut-être de bonheur les deux parents, mais ce n’est pas vraiment son cas. Quoiqu’elle n’ait jamais trouvé Gaïa assez bien pour son frère, l’ancienne Gryffondor s’est depuis longtemps rendu à l’évidence : ils doivent se marier.

Se marier, oui ! Par contre, pas à la sauvette à cause d’une grossesse impromptue. Depuis le retour de sa belle-sœur, Reha n’a cessé de maudire son frère. N’est-il pas plus intelligent que ça ? N’a-t-il pas une sœur qui aurait pu leur fournir tout ce qu’il faut pour que ce genre d’accident n’arrive pas ? Maintenant, en plus du reste, il va leur falloir gérer d’éventuelles rumeurs. Nul doute que Sorcière Hebdo et le reste de la bonne société sorcière ne manqueraient pas de faire les gorges chaudes si on apprenait que Gaïa avait été récupéré avec un enfant dans le tiroir.

Légitimement, elle s’inquiète donc quand elle aperçoit Thaddeus dans les couloirs de son service. Même du temps où elle était la fiancée de son frère, ils n’ont jamais été proches. D’un caractère bien trop différent pour pouvoir s’accorder, la jeune femme l’a toujours trouvé trop sensible et excentrique. Nul doute que lui-même n’a jamais dû apprécier son caractère trop entier et son absence de délicatesse. Avec un soupir, craignant ce que son cousin pourrait avoir à lui dire, elle s’avance vers lui d’un pas décidé sans vraiment noter à quel point celui-ci rougit.

- Oui bien sûr,
répond-elle lorsqu’il lui demande s’il y a un endroit calme où ils peuvent parler. Viens, on va dans mon bureau.

Elle entraîne le jeune homme à sa suite. Ils longent le couloir en silence jusqu’à son bureau. Elle ouvre la porte et ils pénètrent dans la pièce. L’endroit est bordélique, à l’image de sa propriétaire. Tasse de café à moitié finie, parchemin d’étude sur les sortilèges et maléfices récents jonchent le bureau. D’un coup de baguette distrait, elle réorganise un peu l’affaire et désigne un siège à Thaddeus.

- Quelle catastrophe est encore arrivée ? Ta sœur va bien ? Je suppose que si c’était vraiment grave, Ryihad serait arrivé en catastrophe.
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 128
Humeur :
Help me get my feet back on the ground || Reha Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Help me get my feet back on the ground || Reha Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Help me get my feet back on the ground || Reha Empty
Message#Sujet: Re: Help me get my feet back on the ground || Reha   Help me get my feet back on the ground || Reha Icon_minitimeMer 14 Juil - 23:04

Help me get my feet back on the groundReha & Thaddeus

Il fallait s’en douter : parler à Rose, sa presque sœur, ou à quelqu’un d’autre, ce n’est pas pareil pour Thaddeus. Surtout lorsqu’il se rend compte que le quelqu’un d’autre en question se présente sous les traits de Reha Shafiq. La seule vue de la médicomage lui donne envie de tourner les talons, sous un prétexte quelconque. Entre eux, ça n’a jamais été l’amour fou. Thaddeus ne la déteste pas, mais il se sent profondément mal à l’aise en sa présence. Il a toujours l’impression qu’elle le juge, voire qu’elle se moque de lui en silence. Ce n’est peut-être pas le cas, du reste ; cependant, c’est ce qu’il a toujours ressenti. Leurs caractères sont beaucoup trop différents pour qu’ils puissent s’entendre. Lorsqu’ils sont appelés à se fréquenter - les occasions ne manquent pas, chez les sang-pur - Thaddeus s’arrange en général pour ne pas se retrouver à côté de Reha, et, s’ils doivent parler, il s’efforce de rendre la conversation aussi brève et neutre que possible. Il est si certain qu’elle le méprise qu’il évite sa compagnie autant que possible, et qu’il veille (chose rare chez lui) à ne rien dire qui puisse lui donner des raisons de se moquer de lui.

Que faire, à présent ? Il est difficile de prétendre qu’il est arrivé par hasard au quatrième étage de Sainte-Mangouste. S’ils s’étaient rencontrés dans la rue, ou même dans une autre partie de l’hôpital, il aurait bien pu raconter une vague histoire et s’en tirer à bon compte ; mais là, il est évident qu’il venait voir un spécialiste de la pathologie des sortilèges. Malgré son aversion pour Reha Shafiq, Thaddeus reste un garçon bien élevé ; il ne se voit pas lui expliquer qu’il préfère voir quelqu’un d’autre, ce serait terriblement malpoli. Du reste, elle ne lui laisse pas vraiment le temps de réfléchir à une parade. La mine inquiète, elle l’entraîne dans son bureau ; tout occupé par ses problèmes, Yaxley ne songe pas un instant qu’elle redoute peut-être une nouvelle annonce concernant Gaïa et Riyadh, qui ont fait grimper aux rideaux la moitié de la famille en fondant une famille sans même attendre d’être mariés. Ces choses-là semblent si lointaines au juge… Il est l’un des seuls à n’avoir eu aucune réaction face à la nouvelle. Gaïa est enceinte ? Très bien, ça veut dire qu’elle est vivante. Fin de l’histoire. Il a laissé à Tibérius le soin de s’indigner et d’enguirlander copieusement le futur papa - il n’a pas osé en faire autant avec sa soeur, encore convalescente.

Intimidé, Thaddeus prend place sur le siège que Reha lui indique, du bout des fesses, comme s’il espérait déjà pouvoir se relever et repartir. Il la regarde débarrasser un peu le bazar ambiant, et puis, lorsqu’elle lui accorde enfin son attention pleine et entière, il s’empresse de détourner les yeux, rougissant furieusement.

-Une catastrophe ? répète-t-il, mettant quelques secondes à comprendre de quoi elle parle. Oh, non, rien, rien, tout le monde va bien. En fait j’avais… euh… des questions.

Plus le choix, à présent ; il faut déballer son histoire, mettre sa honte de côté, essayer d’obtenir des réponses. Mais rien n’est simple, avec Thaddeus Yaxley. Plutôt que d’y aller directement, il se met à inventer sauvagement :

-C’est pour… euh… pour un ami. Il pense avoir été victime d’un sortilège d’amnésie il y a longtemps. Quand il était petit, en fait. Un sortilège grossièrement pratiqué, je ne sais pas si c’est vraiment clair…

Il se mord les lèvres, bien conscient qu’il ne va pas aller bien loin avec cette histoire d’ami. Pour autant, il ne peut se résoudre à parler à la première personne, et il reprend, fixant ses mains qui tremblent légèrement :

-En gros, il a bien oublié l’événement qu’on voulait lui faire oublier, mais il a aussi gardé une sorte de traumatisme. Alors il se demande si… eh bien… si c’est possible, des années après, de… de réparer tout ça… enfin, si on peut… en quelque sorte, effacer ce traumatisme.

Pas une fois il n’a réussi à croiser le regard de Reha en parlant, certain qu’elle se marre intérieurement de l’entendre bégayer comme ça. D’habitude, il arrive à n’accorder qu’une importance très relative à l’opinion (forcément négative) de la jeune femme, mais cette fois-ci, il se sent vaguement désespéré d’avoir dû confier son sort à quelqu’un dont le mépris lui semble presque palpable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 248
Humeur :
Help me get my feet back on the ground || Reha Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Help me get my feet back on the ground || Reha Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Help me get my feet back on the ground || Reha Empty
Message#Sujet: Re: Help me get my feet back on the ground || Reha   Help me get my feet back on the ground || Reha Icon_minitimeJeu 22 Juil - 23:54

❝Thaddeus & Reha ❞Help me get my feet back on the groundDifficile de se représenter le soulagement qui envahit la médicomage quand elle apprend que non, rien de grave n’est arrivé au sein de sa famille. De Riyahd et elle, son frère était l’enfant raisonnable. Celui qui ne faisait pas de vague, sur qui on pouvait compter. Sans jamais le dire, on savait que si une bêtise impliquait les deux enfants, Reha était celle qui l'initia. Depuis quelque temps, il semblerait que la tendance ait changé. Un changement que la jeune femme n’est pas certaine d’apprécier tant il leur apporte des tracas. Car dans le fond, qui eut cru que le très sage Ryiahd se retrouverait père hors mariage et qu’il faudrait précipiter celui-ci aussi clandestinement que possible, avant que la grossesse de sa chère et tendre ne soit trop visible ? Même Reha n’aurait pu l’imaginer.

- Très bien. Tant mieux,
s’entend-elle répondre somme si elle n’en avait jamais douté.

Le soulagement cède le pas à la curiosité. Si Thaddeus n’est pas concernant Gaïa ou son frère, pourquoi est-il venu ? Son cousin recherche rarement sa compagnie et l’inverse est vrai; Trop différents pour s’entendre, ils n’ont jamais pris la peine de s’intéresser à l’autre se sachant parfaitement incompatibles. Plus d’une fois, Reha a remercié Merlin et les fondateurs que Tbérius ait été l’aîné et pas l’inverse. Nul doute que la jeune femme n’aurait jamais supporté son cadet comme fiancé.

Des questions ? Voilà qui pique son intérêt. De mémoire, jamais le jeune homme n’a fait appel à ses services. Elle ne peut pas lui reprocher, elle-même étant capable de reconnaître qu’elle ne lui a jamais réservé le meilleur accueil. S’il se tourne vers elle, c’est que la chose doit être importante. Tout à son soulagement de savoir que rien de grave ne couve à Yaxley House, elle l’invite à parler avec plus d’amabilité qu’à l’accoutumée.

- Dis toujours, je ne sais pas si je pourrais te répondre, mais je dois bien avoir un peu de temps à te consacrer.

Des paroles qu’elle regrette rapidement en voyant son cousin s’embrouiller dans des explications qui n’ont ni queue ni tête. Il lui faut toute sa patience pour ne pas lui dire sèchement d’en venir au fait. Des sortilèges grossièrement effectués, il y en a par millier si bien que s’il ne se décide pas à être un peu plus précis, ils peuvent y passer la journée.

Retenant un soupir, la médicomage ravale les commentaires acerbes qui lui titillent la langue et tente de comprendre ce que Thaddeus essaie de lui expliquer. Après tout, ils sont désormais dans un cadre professionnel. Or, Reha a bien des défauts, mais on ne peut pas lui reprocher de ne pas être professionnelle. Les jambes croisées, elle se pince l’arrête du nez et finalement tente de résumer la situation.

- Donc si je comprends bien, cet ami a un traumatisme à propos d’un événement dont il se souvient inconsciemment mais dont il n’a pas de souvenir consciemment parce que le sortilège d’oubli utilisé a été lancé de façon maladroite ? Et comment ton ami a-t-il appris qu’il était victime de ce sortilège d’oubli mal fait ?

Pour le moment, elle joue le jeu, mais ils n’ont plus dix-sept ans et le coup de “l’ami” ne dupe personne. Néanmoins, puisqu’ils sont dans un cadre médical, il ne sert à rien de brusquer le patient puisque ça semble être ce qu’est Thaddeus.

- Est-ce que tu veux boire quelque chose ? Tu sembles fatigué.

Plutôt nerveux, mais elle préfère ne rien en dire et agite sa baguette tandis que le thé se fait derrière eux. Elle sort un parchemin, se saisit de sa plume et commence à prendre quelques notes en silence. La bouilloire se rappelle à leur bon souvenir et elle se lève pour servir deux tasses dont une pour son cousin.

- On ne peut pas tout guérir simplement à l'aide d'un sort ou d'une potion La première chose à faire, c’est de tenter de passer outre le sort d’amnésie pour récupérer les souvenirs perdus. On peut les effacer après, correctement cette fois-ci, mais ce n’est pas certain qu’une partie du traumatisme ne restera pas. Il serait plus sage de tenter d’affronter ses souvenirs plutôt que de les ignorer.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Help me get my feet back on the ground || Reha Empty
Message#Sujet: Re: Help me get my feet back on the ground || Reha   Help me get my feet back on the ground || Reha Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Help me get my feet back on the ground || Reha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Hôpital Sainte-Mangouste :: Quatrième étage
-