AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -60%
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
Voir le deal
15.99 €

Partagez | 
 

 Deal with it... | Louisa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRYFFONDOR
Joan Greene-Colton
▌ Messages : 289
Humeur :
Deal with it... | Louisa Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Deal with it... | Louisa Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, crin de licorne, 25 cm
Camp: Neutre
Avatar: Kiernan Shipka

Deal with it... | Louisa Empty
Message#Sujet: Deal with it... | Louisa   Deal with it... | Louisa Icon_minitimeLun 28 Juin - 10:09


Joan & Louisa

Deal with it...

Mon dossier médical sous le bras, un profond sentiment de malaise m'étreint, comme à l'approche d'un examen de fin d'année ou quelque chose du genre. Je me sens stressée, et j'ai beau savoir que ce sentiment n'est pas forcément rationnel, ça ne change pas grand-chose à ce que j'éprouve malgré tout. Ce sentiment ne me quitte absolument pas. Je sais que je dois rationnaliser et que ça va bien se passer, mais je ne sais pas vraiment ce qui m'attend ni à quelle sauce je vais être mangée (espérons que je ne me fasse pas manger, tout de même), et j'imagine que ça me stresse beaucoup.

En grande tête brûlée que je suis, j'ai eu plus d'une occasion de me retrouver à l'infirmerie, que ce soit pour feindre une grippe express à l'approche d'un exam que je n'avais aucune, mais alors aucune intention de passer, vraiment pas, ou bien après l'un ou l'autre entraînement ou match de Quidditch qui aurait dégénéré. Forcément, quand on décide de pratiquer un sport pareil et qu'on le fait aussi intensément que moi, il faut s'attendre à des déconvenues de temps en temps... ça plus les autres occasions que j'ai eu de me retrouver dans le pire des états... Bref, l'infirmière de Poudlard, je la connais et... comment dire... elle ne vole pas sa réputation, quoi !

C'est vrai que nous les ados, on a souvent tendance à exagérer quand vient le moment d'évoquer les adultes qui nous entourent, parce que c'est quand même plus simple, on va pas se mentir, de leur reprocher tout ce qui nous arrive de mal plutôt que de supposer l'idée qu'ils se contentent de jouer leur rôle d'adulte, qui est généralement le "mauvais rôle". Donc oui à la limite, Mrs Sparkley a sans doute des circonstances atténuantes, mais quand même, elle est aussi aimable qu'une porte d'Azkaban. Cela dit, faut bien que j'aille la voir... Mes parents y tiennent, et objectivement, je peux admettre que c'est cool et sympa de sa part de prendre du temps pour moi alors qu'elle est en vacances, techniquement.

On doit discuter toutes les deux de ce qui sera mon suivi médical à mon retour à Poudlard... C'est que l'été va sûrement passer plus vite que je ne le voudrais. Je le constate déjà. Les semaines défilent à une vitesse folle, et quand je me disais que j'avais un peu de répit avant mon retour, je réalise au final que...bah non, pas tant que ça, en vérité. Et va falloir que je fasse avec. Et pour que les choses se passent bien, je sais que les profs comme l'infirmière font de grands efforts pour bien m'entourer. Alors bon... On verra ? Je jubile pas des masses, j'ai un peu l'impression d'être au bout de ma vie, en toute honnêteté, mais je joue le jeu quand même. Faut ce qu'il faut.

Après quelques secondes passée à rester plantée devant la porte des Sparkley sans oser frapper, je finis par oser. Je prends une grande inspiration, et advienne que pourra. Après tout, je suis supposée être courageuse, pas vrai ? Et au final, ce n'est pas Mrs Sparkley qui vient m'ouvrir mais sa fille, Louisa, et avec Louisa, nos relations sont... en dents-de-scie, on va dire.

"Ah Louisa, salut... ça va ? J'étais venue voir ta mère, elle est là ?"

Code by Fremione.


_________________


What doesn't kill you...I drag myself out of nightmares each morning and find there's no relief in waking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Louisa V. Sparkley
▌ Messages : 927
Humeur :
Deal with it... | Louisa Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Deal with it... | Louisa Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Deal with it... | Louisa Empty
Message#Sujet: Re: Deal with it... | Louisa   Deal with it... | Louisa Icon_minitimeSam 3 Juil - 11:34

★ Deal with it ★


Louisa était heureuse d'être en vacances, oui, mais pas totalement. A Poudlard, et même si sa mère y travaillait, elle était en mesure de l'éviter, ce qui était son exercice préféré, alors qu'ici... Certes, elle n'avait pas de cours, pas de professeurs à supporter, elle n'avait pas à se lever aux aurores pour aller prendre son petit déjeuner dans la grande salle, mais elle avait ce tout petit appartement londonien où ils étaient forcément beaucoup trop à l'étroit, et d'autant plus à l'étroit que maintenant, ils n'y vivaient pas à deux, mais à trois. Prétendre que la présence du petit Morgan agaçait Louisa serait un doux euphémisme. Elle avait toujours autant de mal à accepter sa présence qu'au tout début.

Elle cherchait à sortir le plus possible, mais ce n'était pas simple du tout, surtout que sa mère veillait au grain quand même, l'air de rien, et ne laissait rien passer si facilement. Elle n'avait qu'une hâte, et c'était de passer un peu de temps avec les Potter, même si ces derniers avaient leurs propres problèmes à régler, en l'occurrence, avec cette menace d'adoption qui planait toujours au-dessus de leur tête.

Zelda avait rencontré quelques difficultés avec la nounou chez qui elle était partie emmener Morgan. Elle avait demandé à Louisa d'accueillir Joan, qui devait passer, quand celle-ci se présenterait. Clairement, Louisa ne trépignait pas d'impatience à cette idée. Ce n'est pas qu'elle n'aimait pas Joan, mais ce n'était pas le grand amour non plus, comme entre Louisa et... à peu près tout le monde, en fin de compte. Elle n'avait vraiment pas envie d'avoir à lui faire la conversation, mais pas le choix. Elle était là, maintenant, sur son palier, et elle était bien obligée de l'inviter à entrer.

"Ah Louisa, salut... ça va ? J'étais venue voir ta mère, elle est là ?"

-Ouais, elle m'a dit que tu devais passer, mais elle est pas encore rentrée. Elle est partie amener... on s'en fout, entre.


Elle fit entrer Louisa dans son appartement, avec le sentiment désagréable d'une intrusion chez elle. Elle n'aimait pas l'idée qu'une camarade qu'elle n'avait pas invitée vienne squatter mais bon.

-Tu peux t'installer.
Elle lui désigna un fauteuil du salon. Maman m'a dit de te proposer du thé, si jamais, donc... Tu veux du thé ?



_________________

« Le destin bat les cartes mais c’est nous qui les jouerons... »

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Joan Greene-Colton
▌ Messages : 289
Humeur :
Deal with it... | Louisa Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Deal with it... | Louisa Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, crin de licorne, 25 cm
Camp: Neutre
Avatar: Kiernan Shipka

Deal with it... | Louisa Empty
Message#Sujet: Re: Deal with it... | Louisa   Deal with it... | Louisa Icon_minitimeMar 6 Juil - 10:57


Joan & Louisa

Deal with it...

Bon, bon, bon... Clairement, Louisa ne m'offre pas l'accueille le plus chaleureux du monde, mais je fais le choix de ne pas m'en formaliser. Déjà que je stresse pas mal, ce sera encore pire si je me laisse submerger par ces émotions dont je ne veux surtout pas. Je n'ai pas envie de la confronter, j'ai surtout envie que les choses se passent bien, et pour ça, je sais pertinemment qu'il n'y a qu'une seule et unique chose à faire : je dois prendre sur moi, tout simplement. C'est plus facile à dire qu'à faire, ça c'est sûr, mais clairement, ça ne me fera pas de mal, loin de là.

Louisa est une grande gueule, mais c'est pas une méchante fille, ça je le sais, alors il ne faut pas que le commence à le prendre contre moi quand il peut lui arriver de se montrer un tant soit peu... agressive ? Ou en tout cas mal lunée. Être mal lunée, c'est un état naturel, chez elle, je n'en aurais vraiment pas fini si je décidais de ne pas passer outre ces mauvais traits de caractère. C'est mieux comme ça, je sais bien que c'est mieux comme ça.

J'ai envie, pour faire la conversation, de demander plus de précisions sur ce que Mrs Sparkley ait allé emmener, si cela peut nous éviter je ne sais quelle conversation embarrassante, mais je comprends bien vite que ça ne va pas, que ça ne peut pas se passer de cette façon, et c'est préférable de ne pas mettre les deux pieds dans le plat. C'est un truc avec lequel j'ai du mal, ne pas mettre d'instinct les pieds dans le plat, mais je sais quand même contenir. Faut que je trouve le bon angle sous lequel l'aborder pour ne pas la braquer.

Si on doit faire la causette avant l'arrivée de l'infirmière, c'est quand même préférable qu'on fasse ça un peu correctement et qu'on s'évite des longues minutes de silence et de malaise. Peut-être que Louisa aime bien le silence de son côté, cela dit, mais clairement, en ce qui me concerne, ce n'est pas le cas.

Quand elle me propose de m'installer dans le salon, je m'exécute. Je m'efforce de ne pas me montrer trop curieuse. Mes yeux ont envie de traîner partout, mais j'ai comme l'intuition que Louisa pourrait me reprocher le moindre regard de travers. Je marche sur des oeufs, là ! Et de préférence, j'aime mieux ne rien faire qui puisse me retomber sur le coin de la figure à un moment ou à un autre, je sais très bien que ce ne serait pas du tout une bonne chose.

"C'est proposé avec tellement d'enthousiasme"
, je ne peux m'empêcher de dire quand Louisa me propose du thé. Elle ne va pas apprécier l'ironie, je le sens, mais j'ai pas pu m'en empêcher. "Avec plaisir, oui", j'ajoute avec un sourire, en espérant que la tâche ne la mettra pas dans de pires dispositions encore que celles dans laquelle elle se trouve déjà. Ce qui n'est pas peu dire. "Alors, comment tu vas ? Comment ça se passe, tes vacances ?"
Code by Fremione.


_________________


What doesn't kill you...I drag myself out of nightmares each morning and find there's no relief in waking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Louisa V. Sparkley
▌ Messages : 927
Humeur :
Deal with it... | Louisa Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Deal with it... | Louisa Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Deal with it... | Louisa Empty
Message#Sujet: Re: Deal with it... | Louisa   Deal with it... | Louisa Icon_minitimeMer 28 Juil - 9:27

★ Deal with it ★


"C'est proposé avec tellement d'enthousiasme"

D'accord, c'est vrai : Louisa pouvait bien reconnaître qu'elle ne faisait pas forcément beaucoup d'efforts. Mais elle n'avait définitivement aucune intention de s'excuser pour cela. De toute façon, quoi qu'elle fasse ou dise, Louisa n'avait jamais été l'enthousiasme incarné. Elle devait tenir cela de sa mère. Elle n'avait pas l'intention de se montrer beaucoup plus agréable ou sympathique; Après tout, ce n'était pas elle qui avait décidé de la présence de Joan ici, elle était déjà bien sympa de l'accueillir en attendant le retour de sa mère. Et d'ailleurs, elle en voulait un peu à sa mère de la mettre dans cette situation. Elle avait absolument rien demandé, elle.

"Avec plaisir, oui"

Louisa retint un léger soupir. D'accord, c'était elle qui avait proposé (sur les recommandations de sa génitrice). Elle n'avait pas du tout envie de s'amuser à lui préparer du thé ou quoi, mais bon, fallait jouer le jeu... Faut croire. Alors elle s'activa à préparer le thé, ce qui, puisqu'elle ne pouvait pas se servir de sa baguette en dehors de l'école de magie, devait forcément prendre bien plus de temps que ce qu'elle pourrait bien vouloir. Elle attendit que le thé soit prêt pour leur servir deux tasses et s'installer dans le salon. Au moins, le thé aurait le mérite de lui occuper les mains si elles devaient se retrouver dans une situation où elles n'auraient rien à se dire, ce qui pouvait évidemment arriver bien vite.

"Alors, comment tu vas ? Comment ça se passe, tes vacances ?"

Louisa haussa les épaules. Elle n'avait pas grand-chose à répondre à ça, en réalité. L'adolescente s'ennuyait comme un rat mort, chez sa mère. Elle avait hâte de retrouver Cenlyn et Rhian, surtout qu'ils avaient besoin d'elle, et elle se trouvait parfaitement inutile, ici, et ça ne lui plaisait vraiment pas.

-Bah... je m'ennuie comme un rat mort, globalement.
Elle marqua une pause. Et toi ? Enfin, tu me diras, t'es plus ou moins en vacances depuis des mois, maintenant, pas vrai ?

Louisa dans toute son indélicatesse la plus primaire et basique. Elle pourrait avoir de la considération pour ce que Joan avait vécu. Et quelque part, elle en avait bel et bien, mais elle avait sa maniuère bien à elle de le dire et de le montrer.


_________________

« Le destin bat les cartes mais c’est nous qui les jouerons... »

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Joan Greene-Colton
▌ Messages : 289
Humeur :
Deal with it... | Louisa Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Deal with it... | Louisa Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, crin de licorne, 25 cm
Camp: Neutre
Avatar: Kiernan Shipka

Deal with it... | Louisa Empty
Message#Sujet: Re: Deal with it... | Louisa   Deal with it... | Louisa Icon_minitimeMer 4 Aoû - 11:10


Joan & Louisa

Deal with it...

Très souvent, je m'interroge. Pas uniquement sur mon interlocutrice, hein, mais plus sur tous ces gens de mon entourage, qui sont pour ainsi dire que des personnages secondaires de ma vie, et que je ne connais par conséquent pas si bien que ça, ce qui m'invite toujours à me poser des dizaines de questions à leur sujet, questions auxquelles je n'ai pas si souvent de réponses valides à apporter, parce que pour cela il faudrait que je creuse certains sujets dont je n'effleure que la surface. Par manque d'envie, peut-être ? Par manque de temps, surtout. Et puis, je ne vais pas faire semblant d'être la fine psychologue que je ne suis pas, clairement ce serait un mensonge éhonté.

Mais oui, je me demande quand même : qu'est-ce que dissimulent les faux airs blasés de Louisa Sparkley. Elle a constamment l'air mécontente, constamment l'air lasse d'une vie qui ne fait que commencer pour elle. C'est fou d'avoir un tempérament comme ça quand on a à peine quinze ans. Bon, je sais que son père ne fait plus partie du tableau familial, même si j'ignore pourquoi, donc je suppose que ça joue, d'une façon ou d'une autre, l'air de rien. En attendant, parce que je ne me vois pas jouer les psys avec elle sans qu'elle m'envoie bouler, j'essaie à la place de faire la conversation du mieux que je le peux. Je suis absolument pas convaincue du fait que ça doive être un franc succès, mais on tente toujours, j'ai envie de dire, et je préfère ça à un silence gênant qui s'éterniserait sur des plombes comme ça peut beaucoup trop facilement être le cas, j'en ai bien peur (et conscience).

Donc j'essaie de m'intéresser, de lui poser des questions sur ses vacances, tout ça... mais clairement, j'ai affaire à un mur, et le genre bien solide, comme mur, le genre qui s'effrite pas facilement. Enfin, au moins je ne peux pas lui reprocher son franc parler. Elle s'ennuie comme un rat mort ? Bah elle le dit, elle passe pas par quatre chemins, elle dit les choses comme elles sont et sans franchement de délicatesse, parce que c'est de toute manière pas bien délicat de s'ennuyer comme un rat mort, on est bien d'accord là-dessus. J'ai envie de rebondir, mais elle me prend de court avec sa remarque, qui est d'une indélicatesse absolument monstrueuse. J'ignore si elle s'en rend compte, mais ce que je constate aisément en tout cas, c'est qu'elle n'a pas du tout l'air de vouloir s'en excuser : quel charmant personnage, vraiment.

"J'ai été hospitalisée pendant plusieurs mois, c'est pas exactement ce que j'appellerais des vacances", je décrète entre mes dents serrées en essayant de ne pas lui rentrer dans le lard non plus, même si elle ne me facilite pas trop la tâche là-dessus. "Mais pour ce qui est de s'ennuyer comme un rat mort, je peux t'identifier, c'était pas exactement l'éclate, à Sainte-Mangouste. Enfin, maintenant j'ai de quoi faire, faut que je rattrape mes cours en retard, et tout... En ce moment je dirais pas non au fait de m'ennuyer un peu. On échange nos places, si tu veux ?"
Code by Fremione.


_________________


What doesn't kill you...I drag myself out of nightmares each morning and find there's no relief in waking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Louisa V. Sparkley
▌ Messages : 927
Humeur :
Deal with it... | Louisa Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Deal with it... | Louisa Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Deal with it... | Louisa Empty
Message#Sujet: Re: Deal with it... | Louisa   Deal with it... | Louisa Icon_minitimeLun 9 Aoû - 15:20

★ Deal with it ★

"J'ai été hospitalisée pendant plusieurs mois, c'est pas exactement ce que j'appellerais des vacances."

Le ton de la rouge et or s'était fait plus sec, plus sévère. A l'évidence, elle aussi avait ses limites, ce qui était bien évidemment au-delà de compréhensible, vu les circonstances. C'est clair que Louisa n'y était pas allée avec le dos de la cuillère, et elle en éprouvait quand même, croyez-le ou non, quelques scrupules. Pas suffisamment cependant pour la faire changer radicalement d'attitude non plus.

Dans le genre bornée, on ne faisait sans doute pas pire que Louisa Sparkley, et cette dernière n'était pas de nature à s'excuser quand elle avait dit des choses regrettables, même si clairement, elle était capable de concevoir que si Colton avait eu le choix, elle aurait largement préféré pouvoir se rendre en cours, quitte à devoir se farcir les discours chiants comme la pluie du professeur Binns, plutôt que d'être coincée dans un lit d'hôpital, avec ce qui avait dû être une limitation de mouvements pas franchement joyeuse non plus.

"Mais pour ce qui est de s'ennuyer comme un rat mort, je peux t'identifier, c'était pas exactement l'éclate, à Sainte-Mangouste. Enfin, maintenant j'ai de quoi faire, faut que je rattrape mes cours en retard, et tout... En ce moment je dirais pas non au fait de m'ennuyer un peu. On échange nos places, si tu veux ?"

Heureusement que Joan ne s'arrêtait pas non plus à la sale humeur de Louisa et à son absence de bonne volonté, sans quoi la conversation tournerait court bien vite, et elles ne feraient plus rien d'autre que de se regarder dans le blanc des yeux, ce qui serait une chose particulièrement gênante pour n'importe qui, elles deux compris. La bleu et bronze avait beau ne pas vouloir faire beaucoup d'efforts et déployer une énergie monstrueuse à le prouver de toutes les manières possibles et imaginables, elle n'avait pas envie pour autant qu'un silence pesant s'installe entre elles et qu'elles n'aient rien à se dire dans les heures qui suivraient. Ce serait particulièrement désagréable et embarrassant, autant pour l'une que pour l'autre en réalité.

Donc oui, à Sainte-Mangouste, elle s'était ennuyée comme un rat mort, ce que Louisa croyait sans problème, car les séjours à l'hôpital ne lui avaient jamais inspiré l'éclate la plus ultime, à l'évidence.

-Rattraper tes cours en retard ? Quelle angoisse, arrête ! J'espère au moins que t'as prévu le stock de potions d'aiguise-méninges pour accélérer le processus, parce qu'à première vue, tu me décrit l'enfer, là,
remarqua Louisa avec un léger sourire. Et donc... autrement, tu te sens mieux ? T'as pas... ça t'inquiète pas de retourner à Poudlard en septembre ?



_________________

« Le destin bat les cartes mais c’est nous qui les jouerons... »

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Joan Greene-Colton
▌ Messages : 289
Humeur :
Deal with it... | Louisa Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Deal with it... | Louisa Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, crin de licorne, 25 cm
Camp: Neutre
Avatar: Kiernan Shipka

Deal with it... | Louisa Empty
Message#Sujet: Re: Deal with it... | Louisa   Deal with it... | Louisa Icon_minitimeJeu 12 Aoû - 9:34


Joan & Louisa

Deal with it...

C'est vrai que l'idée de devoir bûcher et rattraper tous ses cours en retard et ne faire quasiment que ça de son été, on ne va pas se mentir, c'est pas franchement génial, et c'est pas du tout comme ça, au passage, que j'aurais voulu passer mes mois de juillet et d'août, mais s'il m'arrive de m'en plaindre, j'ai quand même l'envie et l'énergie de bûcher un maximum.

Je sais quels sont les enjeux, je sais qui je n'ai pas envie de décevoir, et ça me fait du bien de me remettre la tête dans le guidon, ne serait-ce que pour progresser, pour avoir le sentiment d'être à niveau, pour apprendre de nouvelles choses - cas oui, j'aime apprendre des nouvelles choses, en réalité. Je suis comme n'importe qui, j'ai tendance à trouver les cours rébarbatifs, mais je peux aussi admettre que quelque fois, incidemment (sur un malentendu), se remplir la tête de nouvelles connaissances et améliorer son potentiel est une chance qu'il faut absolument saisir.

Je ne veux pas, en plus du stress que suscite en moi la perspective de la rentrée, être confrontée à l'idée de ne pas être à niveau, de devenir la risée de ma classe parce que je n'aurais pas été capable d'en faire suffisamment... Donc oui, je suis d'accord, c'est l'"angoisse", mais c'est une angoisse avec laquelle j'arrive à combiner assez raisonnablement - parce que je n'ai pas vraiment le choix, me ferez-vous remarquer. C'est vrai, c'est vrai, mais les choses pourraient être bien pires que cela.

"J'avais pas pensé à la potion d'aiguise-méninges, mais je prends note tout de suite, t'as raison, c'est plutôt malin"
, j'affirme avec un sourire que je veux amuser et complice.

Je ne dirais pas que notre conversation commence sur les meilleures bases, et encore moins que nous serons susceptibles de devenir les meilleures amies du monde un jour, mais je préfère que notre échange soit cordial, et comme j'ai l'impression qu'elle se détend un peu, et même qu'elle a conscience d'avoir éventuellement commis une bourde, je fais le choix d'en profiter afin de m'engouffrer dans la brèche, si légère soit-elle, si minimes soient ses anfractuosités.

"Tu penses que ta mère pourrait m'en procurer ? ça me ferait pas de mal", j'ajoute sur le ton de la conversation.

Et Louisa reprend, et je sens qu'elle a conscience d'avoir dépassé une limite. Elle se montre plus sympa, plus prévenante, plus attentive. J'ai réellement le sentiment qu'elle veut... rattraper le coche, ou pas loin, en tout cas elle prend le temps de se soucier de moi et de ma santé, ce que les autres font d'entrée de jeu avec moi en temps normal. Quelque part, je me plains pas totalement du fait qu'elle rompt avec la "tradition". Ses questions oscillent entre la considération et l'indiscrétion, mais au final, j'arrive pas à le lui reprocher. Puis je préfère qu'on m'interroge direct plutôt que de faire genre alors que je sais exactement de quoi il retourne.

"Je me sens mieux, si, et j'ai vraiment envie de retourner à Poudlard. Franchement, je pensais pas que l'école pourrait me manquer autant, et pourtant..." Je marque une pause. "Par contre, oui, ça m'angoisse. J'ai pas envie de croiser... enfin tu sais."
Code by Fremione.


_________________


What doesn't kill you...I drag myself out of nightmares each morning and find there's no relief in waking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Louisa V. Sparkley
▌ Messages : 927
Humeur :
Deal with it... | Louisa Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Deal with it... | Louisa Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Deal with it... | Louisa Empty
Message#Sujet: Re: Deal with it... | Louisa   Deal with it... | Louisa Icon_minitimeMer 18 Aoû - 11:01

★ Deal with it ★

"J'avais pas pensé à la potion d'aiguise-méninges, mais je prends note tout de suite, t'as raison, c'est plutôt malin"

Louisa se doutait bien que Joan ne disait cela que dans l'intention d'être un rien sympa avec elle, mais ça n'avait pas grande importance. Même si elle prenait le temps de l'écouter un peu plus qu'elle ne l'avait fait jusqu'ici, elle n'avait pas l'intention pour autant de devenir sa meilleure amie ou de s'intéresser plus que cela à ce qu'elle pourrait bien lui dire de la manière dont elle comptait rattraper son retard. C'étaient ses affaires, ça, et la bleu et bronze n'avait pas forcément envie de s'y intéresser outre mesure, il faut le dire. Elle essayait de se montrer sympa, elle faisait la conversation, mais évidemment, elle avait ses limites, faut pas charrier non plus.

"Tu penses que ta mère pourrait m'en procurer ? ça me ferait pas de mal."

Ah oui, finalement, elle prenait peut-être sa réflexion au sérieux. En même temps, c'était effectivement pas bête, comme réflexion. Ou ça méritait au moins qu'on s'y attarde et qu'on s'y intéresse, en tout cas. La bleu et bronze était presque prise de court par la question posée, mais elle y répondit, du moins à moitié, car la réponse était bien simple, et c'est qu'elle n'en savait fichtrement rien, en vérité.

-J'en ai foutrement aucune idée, faudra que tu voies ça avec elle. Mais elle risque de te dire que c'est de la triche, vu que maman a-dore laisser les gens baigner dans leurs propres emmerdes.

Ah, c'était sorti tout seul, pour le coup. Les mots lui étaient venus presque trop naturellement, mais en même temps, oui, elle pouvait pas s'empêcher de penser comme ça, c'était presque plus fort qu'elle.

"Je me sens mieux, si, et j'ai vraiment envie de retourner à Poudlard. Franchement, je pensais pas que l'école pourrait me manquer autant, et pourtant.. Par contre, oui, ça m'angoisse. J'ai pas envie de croiser... enfin tu sais."

-Je comprends pas qu'elle ait pas été déscolarisée, franchement. Je veux dire... j'ai juste suivi cette histoire de loin, mais c'est vraiment n'importe quoi. Y en a qui ont l'air d'avoir des passe-droit, à Poudlard, je trouve ça dégueulasse.

Et prétendre que les choses changeraient sous la direction de Dumbledore avait été une erreur, visiblement.



_________________

« Le destin bat les cartes mais c’est nous qui les jouerons... »

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Joan Greene-Colton
▌ Messages : 289
Humeur :
Deal with it... | Louisa Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Deal with it... | Louisa Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, crin de licorne, 25 cm
Camp: Neutre
Avatar: Kiernan Shipka

Deal with it... | Louisa Empty
Message#Sujet: Re: Deal with it... | Louisa   Deal with it... | Louisa Icon_minitimeVen 3 Sep - 11:51


Joan & Louisa

Deal with it...

Ah, Louisa Sparkley et son langage fleuri ! En même temps, quand on voit comment parle la mère, on ne s’étonne pas vraiment que ce soit ainsi que s’exprime la fille : pas une pour rattraper l’autre, en l’occurrence… mais ça fait partie de leur charme, je dirais ? Enfin, de loin, quoi, parce que c’est pas toujours agréable d’entendre les autres vous répondre sur ce ton absolument insupportable. Je prends sur moi malgré tout.

Y a des choses que j’arrive à identifier, avec le temps, notamment les mécanismes d’autodéfense, et pour le coup, je crois bien qu’il est question de ça, avec Louisa Sparkley : elle cogne d’abord, comme ça, elle aura blessé la première, mais ce n’est pas une mauvaise fille non plus. Je pense qu’elle est comme moi, en fait : elle en a bavé. Pas de la même manière et à une autre échelle, mais ça reste le cas, et c’est quelque chose que je respecte. Oui, je la respecte, même si je pense qu’on ne tiendrait pas une conversation bien longtemps avant de nous taper mutuellement sur le système, par contre, je crois que c’est couru d’avance.

« Je te dirais bien de pas être trop rude avec ta mère, mais je crois qu’elle te le rend bien, pas vrai ? » dis-je au moment de songer à lui faire la morale, comme si je connaissais quoi que ce soit à leur vie.

Je suis du genre à aimer mettre mon grain de sel partout, même et surtout dans les histoires qui ne me regardent absolument pas, mais en l’occurrence, je sais bien que ce ne serait pas très juste de ma part. Si elle est comme ça, c’est aussi que derrière, sa mère n’est pas un exemple de vertu non plus, et y a pas besoin de connaître très bien sa mère pour savoir qu’elle peut vous en faire voir des vertes et des pas mûres.

Non, ce serait clairement pas juste, pour le coup, et puis, on est des ados, si on ne peut pas râler contre le monde entier en général et contre nos vieux en particulier maintenant, quand est-ce qu’on le fera, je vous le demande. Donc oui, peut-être que Louisa a juste besoin de se défouler sur le dos de sa mère, qu’elle doit se coltiner depuis le début de l’été en plus d’un gamin en bas âge. A partir de là, c’est quand même assez compréhensible.

Finalement, on en vient au sujet d’Octavia, et même si c’est forcément, évidemment, un sujet délicat pour moi, et avec lequel je ne suis pas franchement à l’aise, je réalise que la réaction de la bleu et bronze, qui s’offusque, qui s’insurge et qui n’y va définitivement pas de main morte, me fait du bien. J’ai besoin que l’on s’énerve, que l’on s’emporte, que l’on prononce chaque mot plus haut que l’autre, que l’on s’indigne. Je me fiche que ce soit justifié ou pas, j’en ai juste besoin, et j’ai envie de penser que c’est compréhensible, non.

« C’est ce qu’on appelle la présomption d’innocence »
, je dis dans un soupir. « Mais ouais, je comprends pas non plus qu’elle s’en sorte aussi bien. Mais crois-moi, ça va pas durer. Tu crois dans le karma, toi ? Parce que moi oui. Et je peux te jurer qu’elle va se le prendre en pleine tronche, dans des proportions qu’elle pourra même pas comprendre. » Je parle pas forcément de vengeance personnelle, même si c’est tentant, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle va pas du tout s’en tirer comme ça, c’est hors de question.

Code by Fremione.


_________________


What doesn't kill you...I drag myself out of nightmares each morning and find there's no relief in waking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Louisa V. Sparkley
▌ Messages : 927
Humeur :
Deal with it... | Louisa Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Deal with it... | Louisa Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Deal with it... | Louisa Empty
Message#Sujet: Re: Deal with it... | Louisa   Deal with it... | Louisa Icon_minitimeMer 15 Sep - 15:33

★ Deal with it ★

« Je te dirais bien de pas être trop rude avec ta mère, mais je crois qu’elle te le rend bien, pas vrai ? »

Louisa afficha un sourire amusé. Sa réplique avait pas très bien commencé, mais elle se terminait bien. Comme quoi, même ceux qui n'étaient pas dans leurs vies, même ceux qui ne connaissaient sa mère que de loin, s'étaient de toute évidence heurté à ce constat qui en même temps était assez inévitable. Sa mère était un plaie à supporter comme génitrice, et c'était agréable de sentir du soutien, peu importe de qui ce soutien pouvait bien venir, au final.

-Et encore, t'as même pas idée... Tout ce que tu peux t'imaginer est forcément en-dessous de la réalité,
assura la bleue et bronze avec un fin sourire au coin des lèvres.

Merlin ce que ça faisait du bien de trouver du soutien, l'air de rien, même si c'était le temps d'une réplique qui ne voulait pas forcément dire grand-chose en soi. En attendant, leur petite coalition improvisée ne lui déplaisait pas. Joan avait trouvé de quelle manière lui parler, ça c'était clair.

Le sujet revint ensuite à Octavia Yaxley qui se tirait blanche comme neige de cette situation alors même que tous les indices pointaient dans sa direction. Qu'est-ce qu'il fallait de plus pour qu'elle reçoive la monnaie de sa pièce, sérieusement ? A ce stade, c'était vraiment en train de devenir particulièrement exaspérant.

« C’est ce qu’on appelle la présomption d’innocence Mais ouais, je comprends pas non plus qu’elle s’en sorte aussi bien. Mais crois-moi, ça va pas durer. Tu crois dans le karma, toi ? Parce que moi oui. Et je peux te jurer qu’elle va se le prendre en pleine tronche, dans des proportions qu’elle pourra même pas comprendre. »

-Je sais pas si je crois dans le karma, personnellement,
répondit Louisa d'un ton pas franchement positif, mais en même temps, on ne pouvait jamais compter sur elle pour brosser les gens dans le sens du poil.

C'était pas de cette manière qu'elle avait l'habitude de fonctionner. Et c'était pas demain la veille qu'elle adopterait un tel mode de fonctionnement de sa part. C'était juste... à l'inverse de sa manière de procéder de manière générale.

-J'ai l'impression que y en a qui sont destinés à accumuler le plus de merdes possibles et d'autres qui s'en sortiront toujours blancs comme neige. Clairement, c'est pas juste, mais c'est comme ça que je le vois, dit-elle en haussant les épaules. Ceci dit, si tu décides de te venger de Yaxley, je pourrais peut-être te donner un coup de main.




_________________

« Le destin bat les cartes mais c’est nous qui les jouerons... »

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Joan Greene-Colton
▌ Messages : 289
Humeur :
Deal with it... | Louisa Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Deal with it... | Louisa Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, crin de licorne, 25 cm
Camp: Neutre
Avatar: Kiernan Shipka

Deal with it... | Louisa Empty
Message#Sujet: Re: Deal with it... | Louisa   Deal with it... | Louisa Icon_minitimeVen 17 Sep - 12:58


Joan & Louisa

Deal with it...

Je me demande souvent comment on peut se sentir à ce point éloigné des membres de sa famille. Je ne tombe pas des nues, bien sur, je sais pertinemment que c'est le cas dans bon nombre de familles, mis en réalité, ça me dépasse quand même un peu, parce que dans la mienne, de famille, on est tous soudés, et même s'il y a parfois des mésententes et des disputes, ça ne va jamais très loin.

Je suis de ces adolescentes qui n'ont jamais fait de vagues ou de crises d'ado, c'est même une notion qui me dépasse un peu. Sans être franchement sage, je n'ai jamais ressenti le besoin de m'opposer à mes parents, je n'ai pas fait ma petite crise de rébellion, et je vois pourtant ça partout ailleurs. Louisa n'est pas la seule, je le vois régulièrement avec Augusta aussi... Mais il y a une différence. La mère de Louisa, elle, n'est pas un monstre même si elle peut être un peu difficile parfois. Je suis sûre que les deux finiront par réussir à s'entendre, malgré tout, et que quand Louisa sera adulte, elle rira de sa crise d'ado passée.

Mais on ne va pas se mentir non plus, ce n'est certainement pas pour tout de suite malgré tout, ça n'a pas l'air d'être le genre de la maison... Elles verront bien, c'est pas mes oignons, dans le fond, je sais bien ça. Mais en même temps, si on s'intéresse à nos vies respectives, y a des sujets à côté desquels on ne peut pas passer. Elle sa mère, moi Yaxley et ce qu'elle m'a fait subir. C'est normal. C'est logique.

Je grimace quand j'entends mon interlocutrice me parler du karma. Elle a raison bien sûr, mais c'est le genre de choses que j'avais pas forcément eu envie d'entendre pour autant. C'est pas le plus agréable à entendre, faut dire, peu importe que ce soit vrai ou pas.  Donc, pour Louisa, le karma n'existe pas. J'espère de tout coeur qu'elle a tort.

J'ai trop besoin de croire qu'il existe, moi, dans la situation où je me retrouve. Ceci dit, même si son discours n'est pas forcément le plus positive à la base, elle finit quand même en affirmant qu'elle serait prête à me donner un coup de main si j'en ai besoin. Vous pensez bien que ça rentre pas dans l'oreille d'une sourde. Toute l'aide que je peux prendre, à l'heure actuelle, je l'accepte, j'en ai bien trop besoin.

"C'est pas le genre d'offre que je refuserais. Mais comment tu t'y prendrais ? T'as une idée en tête ? Et surtout, surtout... qu'est-ce que t'y gagnes ?"


On arrive à se parler sans s'étriper, ça ne change rien au fait qu'on est pas amies, elle et moi. Alors pourquoi ?


Code by Fremione.


_________________


What doesn't kill you...I drag myself out of nightmares each morning and find there's no relief in waking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Deal with it... | Louisa Empty
Message#Sujet: Re: Deal with it... | Louisa   Deal with it... | Louisa Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Deal with it... | Louisa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement des Sparkley
-