AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Table de cuisson induction – SAUTER – 3 ...
Voir le deal
299.99 €

Partagez | 
 

 Dea ex machina || Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 178
Humeur :
Dea ex machina || Rose Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Dea ex machina || Rose Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Dea ex machina || Rose Empty
Message#Sujet: Dea ex machina || Rose   Dea ex machina || Rose Icon_minitimeJeu 23 Sep - 17:08

Dea ex machinaRose & Thaddeus

-Tout est là, maître Thaddeus, annonce l’elfe avec une petite courbette.

Pour un “déjeuner sur le pouce”, c’est plutôt imposant, songe le juge en jetant un coup d’oeil à la table que la créature vient de dresser. L’elfe, tout dévoué à ce gentil maître qu’est le cadet Yaxley, s’est surpassé, et la table, fraîchement débarrassée des dossiers en retard, croule sous les victuailles.


-J’avais demandé un repas pour deux, pas pour vingt, Romsy, remarque Thaddeus dans un sourire, avant d’ajouter précipitamment, devant la mine déconfite de son serviteur : Mais c’est très bien. Au moins nous aurons le choix.
-Maître Thaddeus désire-t-il que Romsy reste pour faire le service ?
-Ce ne sera pas nécessaire. Tout est parfaitement préparé, nous devrions pouvoir nous débrouiller seuls.


Pour ce pique-nique au beau milieu du Ministère, l’elfe a, en effet, soigné la présentation. Le buffet ne comporte que des aliments prêts à consommer, et joliment présentés, dans de la vaisselle empruntée au manoir. Viandes déjà tranchées, petits pains, portions d’entrées et de légumes adaptées à l’appétit d’une personne, et sur un coin de la table, un bel assortiment de desserts et de fruits ; nul doute que Thaddeus, s’il en avait envie, pourrait inviter la moitié du département à déjeuner dans son bureau. Mais, si sociable qu’il soit, il n’a aucune intention de partager son repas avec quiconque d’autre que Rose - pas même Tibérius, qui gênerait clairement s’il lui prenait l’idée de se montrer.

Les deux cousins ont en effet des tas de choses à se dire. Depuis la fin juin et l’enlèvement de Gaïa, le temps a semblé filer, et les événements avec lui. Pour Thaddeus, une fois l’épisode Gaïa terminé, avec sa succession d’émotions extrêmes, l’été s’est passé à profiter de sa toute jeune relation avec Archibald Ollivander. Non sans mal, puisqu’un blocage psychologique ne se surmonte pas en un claquement de doigts, mais en ces derniers jours d’août, on peut considérer que le cadet Yaxley est, pour la première fois de sa vie, officiellement en couple avec quelqu’un. Sa famille n’en sait rien, et ne doit rien en savoir ; seule sa mère semble avoir remarqué son changement d’humeur et l’avoir correctement interprété.

La seule, finalement, qui soit au courant de cette relation et de l’identité de l’heureux élu, c’est Rose, qui a provoqué la rencontre entre Archibald et Thaddeus - ce que ce dernier, bienheureux innocent, ignore. La jeune femme a toute la confiance de son cousin (ce qui ne serait peut-être pas le cas s’il savait qu’elle a tout manigancé, mais laissons-le à sa touchante naïveté). Nul doute qu’elle se montrera curieuse de l’évolution de la relation entre ses deux amis, et, fait inédit, Thaddeus est tout disposé à ouvrir son cœur. La gêne qu’il a toujours éprouvée à l’évocation de ces choses-là s’est faite un peu moins pesante, depuis Archibald.

L’elfe parti, le juge n’a guère à patienter pour que des coups légers soient frappés à sa porte. Midi un quart, Rose est toujours remarquablement ponctuelle.


-Entre, Rose, je t’en prie, lance joyeusement Thaddeus en lui ouvrant la porte. Comme tu vois, mon elfe a une notion très personnelle du déjeuner à la bonne franquette. J’espère que tu as faim.

D’un sort silencieux, le juge verrouille la porte de son bureau ; pas la peine de laisser aux importuns la possibilité de venir troubler ce repas entre amis.

-Est-ce que tu veux un verre de vin ? Ce diable d’elfe a vraiment pensé à tout.

En tirant la chaise pour aider son invitée à s’installer, il observe un instant sa cousine, et remarque avec un sourire :

-Tu es resplendissante, dis-moi.




Dernière édition par Thaddeus Yaxley le Jeu 7 Oct - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 819
Humeur :
Dea ex machina || Rose Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Dea ex machina || Rose Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Dea ex machina || Rose Empty
Message#Sujet: Re: Dea ex machina || Rose   Dea ex machina || Rose Icon_minitimeSam 25 Sep - 19:59

❝ Thaddeus & Rose ❞Dea ex machinaRose n’aime pas l’été. C’est une période qu’elle trouve presque morose. Sans être un bourreau de travail, la jeune femme apprécie la structure qu’il donne à sa vie. Passionnée de recherche, elle n’aime rien tant que de se plonger dans les méandres de la magie à la recherche du sens de celle-ci. Un travail titanesque qui n’aura jamais de fin. C’est loin d’être un problème puisque c’est, finalement, le rêve de tout chercheur. Leur métier n’aurait aucune raison d’être si l’on pouvait vraiment mettre un point final à leurs travaux. Finalement, ils s’y retrouvent tous plus ou moins bien et le département des Mystères est le lieu parfait pour exercer ce genre de profession.

Alors pourquoi n’aime-t-elle pas l’été ? Probablement parce que ses collègues, ceux qui ont une famille, profitent de la première occasion pour partir en vacances. Le Ministère se relâche, comme si on s’autorisait à faire fi des règles en vigueur. Un comportement qui heurte le sens des convenances de la jeune femme. Sans avoir la rigidité de Tibérius, elle ne peut que soupirer devant la légèreté de certains de ses collègues. Rien d’étonnant que le monde sorcier perde de sa superbe en affichant une telle attitude.

Néanmoins, cette année, la saison estivale est passée à une vitesse folle. Finalement, Rose n’a pas pu s’empêcher d’être reconnaissante face à l’absence de travail qui lui a permis d’être présente quand sa famille en a eu besoin. L'enlèvement de Gaïa a finalement occupé toutes leurs pensées. Comment aurait-il pu en être autrement ? Ça n'a duré que quelques jours, mais pour Rose et ses cousins, c’est comme si une année s’était passée. Finalement le retour de sa cousine, saine et sauve, fut un soulagement sans commune mesure.

Pourtant, une fois de retour, la situation s’est compliquée, Enceinte, blessée, traumatisée, Gaïa n’est plus apte à représenter et régenter sa famille comme elle le faisait auparavant. Nul doute que la situation déplaît souverainement à sa cousine, mais ce sont ses frères et sœurs qui se sont partagés ses tâches dans le but de la soulager, mais aussi de permettre de mettre son mariage avec Ryihad avant qu’un scandale n’éclate. Tout naturellement, une fois Gaïa revenue, Rose s’est mise en retrait. A la fois parce que ses relations avec sa cousine sont toujours plus fraîches qu'auparavant, mais aussi pour ne pas soulever des questions gênantes en prenant une place qui ne lui revient pas. Attirer l’attention sur sa nouvelle relation avec Tibérius n’est pas dans son intérêt. Pas tant qu’ils n’en parlent pas officiellement en tout cas.

Ça explique pourquoi elle a finalement très peu vu Thaddeus depuis quelques semaines. Son courrier lui fait donc particulièrement plaisir. Il lui permet de prendre une pause agréable durant sa journée de travail, mais aussi de s’enquérir de sa famille. Elle sait Thaddeus bien plus attentif que son frère, là où Tibérius lui explique une situation en deux phrases avec l’indifférence qui le caractérise, Thaddeus le fera avec un certain humour et force de détails. C’est aussi l’occasion de prendre des nouvelles de l’état de sa relation avec Archibald. Rose a eu tellement à cœur de réunir ses deux cousins qu’elle ne peut que se réjouir s’il s’avère que son opération est couronnée de succès.

Avec une ponctualité qui ferait rougir Tibérius, elle est présente dans le bureau du juge en temps et en heure. Thaddeus, un sourire aux lèvres, l'attend de pied ferme. Souvent qualifié de distrait lorsqu’il s’agit de son travail, on ne peut pas en dire autant quand il est question d’un repas entre amis et pour l’occasion, son bureau s’est transformé en petite salle de banquet intimiste. L’étalage de nourriture arrache un rire à Rose et elle entre, fermant la porte derrière elle.

- Je meurs de faim, mais Merlin Thaddeus, je ne sais pas comment ton elfe s’attend à ce qu’on vienne à bout de tout ça. Il pensait que tu invitais tout le département ?

Elle lève un sourcil interrogateur lorsqu’elle entend la porte se verrouiller, mais ne fait aucun commentaire. A la place, elle accepte volontiers un verre de vin.

- Pourquoi pas ! Je ne devrais pas te dire oui, mais les choses sont tellement ralenties pendant les vacances. Personne ne remarquera si je fais un petit écart.

Pour l’occasion, Romsy s’est vraiment surpassé puisque le vin, lui aussi, est d’exception, bien loin de ce qu’on peut attendre pour un déjeuner entre amis. C’est loin de déplaire à la jeune femme qui finalement a entretenu, tout au long de sa vie, un goût pour les produits onéreux. Avec sa courtoisie habituelle, son cousin l’invite à s’installer, ce qu’elle fait en arrangeant gracieusement les plis de sa robe de sorcière. Le compliment du juge fait apparaître une rougeur discrète sur ses joues.

- Oh vraiment ? Merci, je suppose que c’est parce que les choses se sont calmées dernièrement, j’ai un peu plus de temps pour m’occuper de moi.


C’est un mensonge évidemment. A moitié en tout cas. Évidemment, Rose est soulagée de voir que l’enquête sur Octavia n’avance et de voir Gaïa de retour, mais si elle est honnête, c’est le fait d’avoir retrouvé Tibérius qui change la donne. Quelque chose dont elle doit parler à Thaddeus, mais pour une raison qui lui échappe, elle hésite, comme si elle craignait que lui aussi trouve que c’est une mauvaise idée. Pas tout à fait prête à aborder le sujet, elle oriente la discussion sur autre chose.

- En tout cas, je suis ravie de ton invitation. Je voulais te le proposer depuis un moment, mais je me suis dis que d’autres personnes requéraient ton attention plus que moi.

Elle ne précise pas qui, mais elle ne parle pas uniquement de ses frères et sœurs.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 178
Humeur :
Dea ex machina || Rose Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Dea ex machina || Rose Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Dea ex machina || Rose Empty
Message#Sujet: Re: Dea ex machina || Rose   Dea ex machina || Rose Icon_minitimeJeu 7 Oct - 15:12

Dea ex machinaRose & Thaddeus

-Cet elfe ne sait pas quoi faire pour m’être agréable, commente Thaddeus avec un sourire. Je lui ai demandé de nous préparer de quoi manger sur le pouce, mais de toute évidence il a estimé que je parlais du pouce d’un troll.

Il sert deux verres de vin, et s’assoit, toujours souriant, face à sa cousine. Elle semble un peu gênée par son compliment, auquel elle répond par ce qui a tout l’air d’un demi-mensonge. Bien sûr, le dénouement heureux de l’enlèvement de Gaïa a fait du bien à tout le monde, mais est-ce bien tout ? Le cadet Yaxley a perdu une part de son innocence, et il lui arrive de flairer des choses qu’on voudrait lui cacher. L’air de rien, Thaddeus se remet à parler de l’elfe :

-Sais-tu d’ailleurs ce que m’a dit Romsy ? Lorsque je lui ai dit que je déjeunais avec toi, il m’a dit qu’il allait préparer une tarte aux fraises, parce que Maîtresse Rose aime beaucoup ça. Maîtresse Rose, répète-t-il d’un air entendu.

L’expression est révélatrice ; pour les elfes, seuls les Yaxley ont droit au titre de Maître, et même Riyadh n’est pas encore gratifié de cette promotion. Courtois, Thaddeus ne s’appesantit pas sur le sujet, et propose plutôt :


-Sers-toi, Rose, je t’en prie. Je me permets de te conseiller tout particulièrement le saumon, il est excellent.

Lui-même choisit quelques mets qu’il dispose dans son assiette pour composer une entrée aussi agréable à regarder qu’à déguster, en fin gourmet habitué à prendre soin de lui ; quelques fruits de mer, du saumon, une minuscule tranche de terrine de foie de volaille, des crudités, de la mayonnaise, un petit pain bien doré - certains diraient que les entrées suffiraient à faire un vrai repas, mais l’elfe ne l’a pas entendu de cette oreille. Il a d’ailleurs prévu un très bon vin, qui constitue un apéritif tout à fait acceptable ; Thaddeus en sirote une gorgée en attendant que Rose se serve, toujours souriant, sans véritable raison de le faire hormis son plaisir de retrouver cette amie. Ils n’ont guère eu le loisir de passer du temps ensemble, ces dernières semaines. Les choses se sont enchaînées à une telle vitesse… Il y a eu l’enlèvement de Gaïa, bien entendu, et puis les mille petits événements de leurs vies - et la rencontre avec Archibald a évidemment été une sorte de point d’orgue dans celle de Thaddeus. C’est au tour du juge de rougir légèrement lorsque Rose remarque que d’autres personnes devaient requérir son attention, et lui aussi tente de s’en sortir par un mensonge de bon aloi, mais guère assuré :

-Bien entendu. J’ai dû être présent pour ma famille, maman a été très éprouvée par ces événements, tu as pu t’en rendre compte…

Mais ce n’est pas de cela qu’elle veut parler, bien entendu. Thaddeus marque une pause, un peu embarrassé, décortiquant avec adresse une crevette, avant de reprendre d’une voix plus ferme :

-Allons, je me doutais bien que tu voudrais des nouvelles. C’est pour ça que j’ai préféré fermer la porte, Tibérius a la fâcheuse manie d’entrer sans frapper et je ne voudrais pas qu’il entende… euh… certaines choses.  

La crevette expédiée, le juge prend le temps de boire une gorgée de vin avant de reprendre :

-Je suppose qu’Archibald t’a tenue informée des grandes lignes. Notre collaboration… comment dire… ne s’est pas limitée à des domaines artistiques.

Merlin, quelle chaleur tout à coup ! Heureusement, l’elfe a tout prévu, et une bouteille d’eau pétillante bien fraîche trône sur la table. Thaddeus s’en sert un verre, boit une longue gorgée, partagé entre la gêne et le soulagement. C’est la première fois, après tout, qu’il parle à quelqu’un de sa relation avec Archibald. Dans un murmure, il ajoute :

-Je ne pensais pas… tu sais… C’est un homme, conclut-il simplement.

Rien, dans son éducation, ne l’avait préparé à cela. Peut-être que s’il avait pu imaginer une telle histoire, il n’aurait pas perdu toutes ces années. Mais avec des si, on mettrait Pré-au-Lard dans une fiole, n’est-ce pas ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 819
Humeur :
Dea ex machina || Rose Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Dea ex machina || Rose Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Dea ex machina || Rose Empty
Message#Sujet: Re: Dea ex machina || Rose   Dea ex machina || Rose Icon_minitimeMar 19 Oct - 20:49

❝ Thaddeus & Rose ❞Dea ex machinaLa bonne humeur de Thaddeus est contagieuse et ne fait qu’ajouter à celle de Rose. Après tout, voilà longtemps qu’ils n’ont pas eu l’occasion de profiter d’un moment entre amis loin des tracas qui font leur quotidien. Au cours des derniers mois, ceux-ci furent légion et ni l’un ni l’autre ne peuvent nier que l’accalmie dont ils jouissent actuellement est des plus réjouissantes. Entre l’évasion de la majorité des détraqueurs d’Azkaban, l’ambiance exécrable au sein de la bonne société londonienne, les accusations à l’égard d’Octavia et l’enlèvement de Gaïa, il y avait de quoi en perdre son sourire. Or, désormais, tout semble aller pour un mieux. Finalement, si l’unique souci de leur semaine se limite à gérer un elfe trop enthousiasme, on peut les estimer chanceux.

- Il ne faudra pas oublier de le remercier dans ce cas. On sous-estime à quel point c’est agréable d’avoir un personnel zélé et efficace.

Rose, quoique élevée comme une sang pur, n'a jamais dédaigné le petit personnel. Pour avoir vécu une partie de son enfance dans une grande maison moldue ou les serviteurs étaient plus nombreux que les occupants de la dite maison, elle sait à quel point un personnel content de sa position peut-être utile. A l’inverse, le mécontentement des gens de l’ombre peuvent faire de leur quotidien un enfer si bien que même dans le monde sorcier, elle est toujours d’une courtoisie sans faille avec ses créatures qui, finalement, connaissent leur moindre secret.

En témoigne la réflexion de son cousin qui provoque une charmante rougeur sur les joues de la jeune femme. Avec un sourire timide, elle fait mine de ne pas comprendre et Thaddeus n’insistant pas, elle s’assied tout en commentant avec une fausse décontraction :

- Vraiment ? Il est vraiment attentif. Enfin, il faut dire que j’ai passé tellement de temps au manoir cet été qu’il a probablement fini par se rendre compte que j’avais la dent sucrée.

Evidemment, Rose sait très bien où il veut en venir mais, sagement, elle remet le sujet à plus tard. Elle vient d’arriver et il semblerait très cavalier de sa part d’entretenir son ami de sa vie personnelle si tôt dans la conversation. A la place, elle suit son conseil et observe le buffet savamment dressé sur la table. Suivant les conseils de son cousin, elle se sert une potion de saumon accompagné d’asperge verte et d’une salade de betterave, le tout accompagné d’un vin blanc pétillant fait le bonheur de la jeune femme et elle ne peut que saluer la prévenance de l’elfe des Yaxley.

- Il a certes mis beaucoup trop, mais il faut reconnaître qu’il sait tenir une table.

La conversation roule un instant sur la nourriture avant de devenir subtilement plus personnelle. Evidemment, Rose sait par son cousin que Thaddeus et Archibald se fréquentent de façon soutenue. La jeune femme ne peut être qu’heureuse de voir que ses plans ont portés leurs fruits, mais elle est également curieuse de connaître le ressentit de son cousin. Il faut reconnaître que cette relation est un énorme pas en avant pour le jeune homme et quelques mois auparavant, personne ne l’aurait cru capable de s’engager dans une telle aventure, encore moins avec quelqu’un du même sexe. Ne voulant pas forcer la confidence, elle se contente de sous-entendu et joue le jeu avec un grand sérieux :

- Tout à fait. Je n’ai pas eu le temps de venir la voir depuis qu’on a retrouvé Gaïa, mais j’espère que toutes ses émotions ne l’auront pas trop chamboulée. Je sais à quel point elle est fragile. Enfin, je suppose que la nouvelle de son premier petit enfant à venir aura réussi à la mettre dans de meilleures dispositions.

Circé, depuis la mort d’Augustus, est particulièrement fragile. Parfois sujette à des délires, l’ensemble de sa famille l’entoure d’une attention soutenue et chacun fait comme si la matriarche ne perdait pas doucement le sens des réalités. Ce sont des choses dont on ne parle pas et tant que ça peut être géré en famille, il n’y a pas de raisons de le faire. Sur la grossesse de sa cousine, Rose s’abstient de tout commentaire. Néanmoins, si c’est un événement heureux, il faut admettre que ses circonstances le sont un peu moins. Rose, qui n’est pourtant pas mesquine, ne peut pas s’empêcher de se dire que si les rôles avaient été inversés, la sœur de Thaddeus n’aurait pas manqué d’estampiller l’enfant à venir de “bâtard”. Peu désireuse de revenir sur un sujet controversé et de gâcher le repas, elle écoute son cousin se laisser doucement aller à des confidences tout en évitant soigneusement de la regarder. Courtoisement, elle répond :

- Il est possible que Archibald m’aie informé que votre relation avait pris une tournure plus intime. Je ne te cacherai pas que je l’en ai félicité et que la nouvelle m’a apporté un certain plaisir. Je t’en aurais bien fait part avant, mais je ne voulais pas être indiscrète.

Thaddeus devenant de plus en plus rouge, elle tente de le rassurer gentiment :

- Ne t’inquiète pas pour ton frère, il n’est pas au ministère aujourd’hui. Il avait une réunion en Irlande avec un de ses homologues. Il ne reviendra que tard ce soir, conclut-elle tout en songeant que si avec ça elle n’a pas vendu la mèche, elle ne sait pas ce qu’elle doit dire de plus.

L’embarras de Thaddeus lui fait de la peine. Elle comprend évidemment ses doutes. Si les relations entre personnes du même sexe ont toujours existées, elles n’ont jamais été tolérées pour autant. Néanmoins, pour les gens de leur caste en particulier, une zone de flou existe puisque, tant que l’on accomplit son devoir, ce qui se passe en dehors du lit conjugal ne regarde personne. Dans le cas de Thaddeus, celui-ci n’étant engagé à personne, la question ne se pose même pas.

- C’est un homme extrêmement charmant, se contente-t-elle de répondre.

Le silence se fait et Rose pose sa main sur celle du juge avant de reprendre.

- J’espère que tu ne m’en veux pas d’avoir interféré, mais l’attirance n’a pas de règle et même si on sait toi comme moi qu’il y a des attentes des règles nous concernant, rien n’empêche de vivre sa vie sentimentale comme on l’entend tant que ça se fait en privé.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 178
Humeur :
Dea ex machina || Rose Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Dea ex machina || Rose Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Dea ex machina || Rose Empty
Message#Sujet: Re: Dea ex machina || Rose   Dea ex machina || Rose Icon_minitimeMar 26 Oct - 12:22

Dea ex machinaRose & Thaddeus

Penser à remercier l’elfe de maison. Pour beaucoup de sorciers, la remarque de Rose serait au mieux incongrue, au pire vraiment déplacée. Dans nombre de familles, les serviteurs magiques n’ont guère mieux à attendre de leurs maîtres que des coups de pied ou de canne. À croire que certains sorciers profitent de la présence de leurs elfes pour se donner l’impression d’être tout-puissants, en leur distribuants coups et brimades. À cet égard, ceux des Yaxley sont particulièrement bien traités ; personne, à la connaissance de Thaddeus, ne les a jamais brutalisés, pas même Augustus qui n’était pourtant pas réputé pour sa finesse. Mieux encore, ils sont logés très décemment, et Thaddeus, dont la gentillesse ne connaît aucune limite, prévoit toujours un cadeau à Noël pour chacun d’entre eux. Pas étonnant, du coup, qu’il soit adulé par ces créatures et qu’elles cherchent à anticiper le moindre de ses désirs. Rose, elle aussi, a parfaitement compris qu’un serviteur bien traité est bien plus efficace qu’un esclave terrorisé, et elle fait toujours preuve de douceur à leur égard. Encore un point d’accord entre elle et Thaddeus. Ces deux-là se sont toujours bien entendus, et la perspective d’avoir Rose pour belle-sœur est une vraie bonne nouvelle pour le jeune homme.

Le sourire affiché par le juge tant qu’on parlait du repas retombe un peu à l’évocation de sa mère. Les récents événements ont été particulièrement difficiles pour elle, et il faut toute l’affection de ses enfants pour qu’elle ne perde pas complètement pied. Thaddeus mange avec élégance un petit blini surmonté de saumon fumé, la mine songeuse, avant de répondre :


-Pour ne pas te mentir, elle est encore très fatiguée. Je crois que l’enlèvement de Gaïa a eu un effet désastreux sur son sommeil, et elle mange très peu, de sorte qu’elle peine encore à s’en remettre. Je redoute la rentrée, très franchement. Octavia et Pulchra l’entourent beaucoup, mais elles vont partir toutes les deux à Poudlard…

Il se tait, se mord doucement les lèvres, manifestement inquiet. Circé est un perpétuel souci pour ses enfants, sans qu’elle s’en rende vraiment compte. Il faut une nouvelle gorgée de vin pour que le juge reprenne contact avec la réalité, et passe à des sujets plus légers, même s’ils ne sont pas forcément plus faciles à aborder. Thaddeus a une entière confiance en Rose, mais même avec elle, il se sent un peu gêné de parler d’Archibald. Pourtant, c’est à elle qu’il doit - bien qu’il ignore à quel point - d’avoir rencontré le jeune homme. Il hoche la tête, un sourire attendri aux lèvres, lorsqu’elle dit qu’Archie est un homme charmant, et approuve :

-Ah, ça, oui. Très attentionné, et délicat. Je sais que je ne dois pas être des plus faciles à vivre, après tout j’ai toujours été célibataire avant lui, mais il sait comment me faire oublier mes craintes et me mettre à l’aise.

Tout semble si naturel, avec Archie ! Le simple fait de s’installer côte à côte sur le canapé, la tête sur l’épaule du jeune fabricant de baguettes, apporte un réconfort indicible à Thaddeus, loin des mille questions qui le tourmentent en temps normal. Les yeux posés sur les petites pâtisseries soigneusement disposées par l’elfe, il poursuit, sans oser une seule fois regarder Rose :

-Je… je ne pensais pas, à vrai dire, être capable de… de ça. Je suis le premier étonné.

Il a un sourire d’excuse tandis qu’il tâche de masquer sa confusion en piochant, cette fois, dans les plats principaux. Il ne peut retenir un regard interloqué en direction de sa cousine lorsqu’elle l’informe en détail de l’emploi du temps de Tibérius, mais, avant qu’il ait pu réagir, une autre partie de ses propos a frappé son esprit. On peut être un vrai candide et connaître tout de même la signification des mots. Rose vient de lui dire quelque chose, et l’information le laisse un instant muet de stupeur. Reposant lentement les couverts avec lesquels il vient de se servir, il demande, un brin crispé :

-J'ai probablement mal compris, mais il me semble que tu viens de parler du fait que tu aurais... interféré ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 819
Humeur :
Dea ex machina || Rose Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Dea ex machina || Rose Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Dea ex machina || Rose Empty
Message#Sujet: Re: Dea ex machina || Rose   Dea ex machina || Rose Icon_minitimeSam 6 Nov - 22:41

❝ Thaddeus & Rose ❞Dea ex machinaLe sujet de Circé a toujours été délicat dans la famille. Déjà plus jeune, on la jugeait plus fantasque que sa sœur Céleste ou son frère Sirius. Quoique un peu fragile et facilement chamboulée, il n’y avait rien, jusqu’au décès de son mari, qui puisse porter à croire qu’elle risquait de voir ses nerfs lâchés. Pourtant, depuis le départ de feu Augustus, son esprit n’a cessé de se détériorer et son comportement est parfois à la limite de l’acceptable en société. Résultat, elle sort désormais peu en société, laissant cette tâche à ses fils et filles aînées.Sa famille l’entoure à la fois de mille attentions à la fois par amour, mais également inquiétude car nul ne sait jusqu’où les choses pourraient aller.

Rose qui a évolué dans le monde moldu sait qu’en réalité, Circé aurait probablement dû consulter quelqu’un depuis un moment. Le choc de la mort d'Augustus est probablement doublé d’une petite dépression. Pour mieux accuser le coup, sa tante vit dans un monde un peu imaginaire où elle oublie parfois que son mari n’est plus. Il faut dire que l’aîné, quoiqu’ayant un meilleur caractère, ressemble parfois tellement à son père qu’il n’est pas étonnant que la matriarche en perd parfois le sens des réalités.

Si dans le monde moldu, il est à la mode, depuis quelques années, de consulter un médecin spécialisé dans les états d’âmes divers et variés, c’est rien d’être le cas chez les sorciers. L’idée est même vue d'un œil mauvais, en particulier chez les sang pur qui ne supportent pas l’idée que l’on puisse entrer dans leur monde sans en être. Impossible donc pour la mère de Thaddeus de voir quelqu’un et d’être suivie. Ca serait se mettre volontairement l’étiquette folle ou dérangée sur le front et s’attirer l’opprobe de ses pairs. Une situation qui ne manquerait pas de mettre Circé dans la détresse la plus totale. Sa famille sait donc qu’il n’y a pas grand chose à faire si ce n’est l’entourer d’attention et veiller à ce que ses crises ne soient connues que de ses proches.

- Le départ de Pulchra risque d’être un choc pour elle. C’est la petite dernière. Sans compter que Gaïa est appelée à quitter le manoir sous peu, quant à toi, Darius, TIbérius et Marciana, vous êtes aussi souvent pris. Il lui faudrait une compagnie. Quelqu’un en qui on puisse avoir confiance ou peut-être une activité pour lui donner en but. J’ai l’impression que le fait de ne plus avoir une vie mondaine autour de laquelle organiser les saisons accentue sa perte de repère. Poliment, elle ajoute : mais elle n’a plus l’énergie qu’elle avait avant et on ne peut pas lui demander de courir les soirées comme du temps où ton père était encore vivant.

Somme toute, il faudrait en réalité qu’un de ses fils se marie et aient des enfants. Une épouse à la maison pour prendre en main le domaine tout en laissant l’illusion à Circé d’avoir encore tout sous contrôle, des petits-enfants atténueraient le départ de Pulchra et avec une nounou présente, il y aurait une personne de confiance pour veiller sur Circé sans que celle-ci ne se sentent assistée. C’est en réalité la solution idéale, mais rien ne semble se faire de ce côté, ni Tibérius, ni Thaddeus n’étant prêt à passer la bague au doigt. Elle boit une gorgée de vin et croque délicatement dans un toast de foie gras avant de demander :

- Est-ce que tu sais si Darius voit quelqu’un en ce moment ? Ce n’est pas parce que ni Tibérius, ni toi n’êtes encore marié qu’il ne pourrait pas l’être. Ça serait en réalité l’idéal.

Comme ses frères, Darius est un beau garçon qui aime papillonner à gauche et à droite, néanmoins si ses aînés ne se décident pas à se marier, il faut bien qu’un des trois frères le fasse et semble logique à Rose que le cadet se sacrifie. Sans compter que chacun sait qu’un mariage n’a jamais empêché les conjoints respectifs de trouver leur plaisir ailleurs. Néanmoins, elle n’a pas son mot à dire si bien qu’elle ne peut qu’en faire la suggestion.

Le sujet des relations étant abordés, il ne reste plus qu’à parler d’Archibald et de son talent pour mettre à l’aise même ses invités les plus récalcitrants. Rose est bien entendu ravie de voir que les choses ont eu l’occasion de se développer entre ses deux cousins. L’épanouissement de Thaddeus se lit sur son visage, même si elle devine toujours une certaine gêne et réserve, même avec elle. Qu’à cela ne tienne, dans le fond, elle espère simplement qu’ils sont heureux, c’est bien tout le mal qu’elle peut leur souhaiter.

- Tu te dénigres toujours. Comment voudrais-tu être autre chose que facile à vivre quand tu fais toujours passer les autres avant toi ?

Il faut dire que Thaddeus, si on enlève son côté distrait et fantasque, a hérité de ce qu’il y a de meilleur chez les Yaxley. On pourrait même d’ailleurs se demander d’où est-ce qu’il tire tant de gentillesse quand on voit le reste de sa fratrie. Chez lui, finalement, on ne trouve pas la moindre trace d’égoïsme, il prend en réalité tant de plaisir à faire attention à ses proches qu’on n’oserait pas lui reprocher ses rares envies quand il les formule.

Sagement, elle ne fait pas de commentaires quand son cousin lui dit qu’il ne se pensait pas capable de ça. Et c’est avec d’infinie précaution qu’elle répond à sa question :

- C’est-à-dire que Archibald est un garçon charmant et très ouvert d’esprit pour un sang pur. Je me suis dit que cette rencontre, en tout bien tout en honneur, pourrait t’être bénéfique. il a une sensibilité artistique que peu de personnes partagent dans notre famille et j’avais l’impression que tu avais besoin d’un peu d’air frais. Il est possible que j’ai donc provoqué votre rencontre. Je me doutais que si j’étais présente, je serais au centre de vos discussions vu que j’étais le lien entre vous en deux. En mon absence et bien, vous étiez plus libre.

D’une voix douce, elle demande :

- J’espère que tu ne m’en voudras pas de m’être mêlée de ce qui ne me regarde pas.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 178
Humeur :
Dea ex machina || Rose Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Dea ex machina || Rose Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Dea ex machina || Rose Empty
Message#Sujet: Re: Dea ex machina || Rose   Dea ex machina || Rose Icon_minitimeDim 14 Nov - 21:45

Dea ex machinaRose & Thaddeus

Parler de sa mère est toujours délicat pour Thaddeus, et seules quelques personnes de confiance, dont Rose, peuvent obtenir de sa part des confidences sur ce sujet. Il faut dire que depuis la mort de son époux, Circé s’est peu à peu renfermée sur elle-même, pour la plus grande inquiétude de ses enfants. Chacun prend soin d’elle à la maison, veillant sur son appétit d’oiseau, sur le moindre signe de fatigue, essayant de lui faciliter le quotidien… L’enlèvement de Gaïa a été un coup supplémentaire porté à la santé déjà fragile de la mère de famille. Et la rentrée qui s’approche inquiète tout le monde, puisqu’Octavia et Pulchra, les deux benjamines, vont quitter le manoir et laisser Circé seule… Avec le sourire affectueux qu’il a toujours pour parler de sa mère, Thaddeus murmure :

-C’est vrai que ça lui ferait peut-être du bien de voir davantage de monde. Mais elle se fatigue si vite… Elle ne pourrait pas assister à un événement mondain. De toute façon, je crois que ça ne l’intéresse plus.

Il soupire, fataliste, et boit une gorgée de vin. Comme à chaque fois que le sujet est abordé, il se sent partagé entre l’inquiétude et l’impuissance, et c’est comme si un poids s’abattait sur ses épaules. Il faudra encore en parler avec Tibérius, réfléchir, encore, à la meilleure façon d’aider leur mère, essayer de trouver ce qui lui manque, ce qui n’a jamais été tenté, ce qui lui permettra de remonter la pente… Le juge essaie de chasser ces pensées, mais c’est difficile, et il faut la suggestion de Rose pour qu’il parvienne à penser à autre chose :

-Eh bien… Darius voit toujours plus ou moins quelqu’un, si j’ai bien compris… Pas toujours le même quelqu’un, si c’était le sens de ta question. Mais il est bien jeune pour se marier. De toute façon, si on regarde les choses logiquement, c’est plutôt Tibérius qui devrait y songer. C’est lui l’aîné, c’est sur lui que repose l’avenir de la famille.

Thaddeus a un sourire complice à ces mots, et il lève son verre en direction de Rose, comme pour porter un toast. Car après tout, s’il a bien compris, elle aussi a un rôle prépondérant à jouer dans l’avenir du clan… Épouse du chef de famille, ce n’est pas rien. Le sourire du juge s’efface, cependant, lorsque sa cousine aborde le sujet d’Archibald, et laisse échapper qu’elle aurait pu interférer dans leur rencontre. Les yeux fixés sur le contenu de son assiette, il écoute les explications de Rose, sans vraiment savoir ce qu’il en pense. Apparemment, elle craint qu’il ne lui en veuille, et, s’il doit être honnête, en d’autres circonstances, il n’apprécierait pas d’avoir été manipulé. Mais il n’y a rien à faire ; cette fois, il se fiche éperdument d’avoir été le dindon de la farce. On l’a si souvent fait tourner en bourrique qu’il ne voit pas comment il pourrait se formaliser d’avoir été la victime d’une machination aussi peu malveillante. Il essaie de mettre au clair ses émotions, une gorgée de vin aidant, et il se décide à répondre :

-T’en vouloir ? Dis-moi comment je pourrais t’en vouloir, Rose. Je t’en voudrais si tu complotais dans mon dos pour me nuire. Mais je ne peux pas te reprocher de te soucier de moi, n’est-ce pas ? C’est à ça que servent les amis. Et il faut avouer que tu as été particulièrement perspicace. Je crois que je ne me suis jamais senti si bien de ma vie.

L’aveu lui met un peu de rouge aux joues, comme toujours lorsqu’il ose parler de lui-même et de ses sentiments. C’est qu’il a toujours l’impression, dans ces moments, d’usurper l’attention des autres. Avec Rose, c’est un peu différent. Elle fait partie des gens qui ne lui ont jamais fait sentir qu’il n’était pas important ; elle l’a toujours écouté, soutenu, quoi qu’il advienne. D’un geste habile, un peu maniéré peut-être, Thaddeus découpe la tranche de rôti qu’il a déposée dans son assiette, et poursuit, plus naturellement :

-Je… je devrais même te remercier, si on y réfléchit. Comme je te disais, je ne m’étais jamais senti aussi… aussi heureux, en un mot comme en cent. C'est très nouveau, pour moi. Je n’ai qu’un regret, c’est de ne pas pouvoir partager mon bonheur. Tu es la seule, avec Archibald bien entendu, à savoir quelque chose. Et tu imagines bien que je ne veux surtout pas que ma famille l’apprenne, surtout Tibérius. Il en veut encore tellement à Archibald…

Le juge secoue la tête d’un air désolé, et puis son sourire revient :

-Ah, non, je me trompe. Ma mère aussi est au courant. Ne me demande pas comment, je ne lui ai rien dit, mais elle a dû deviner. Je ne pense pas qu’elle sache de qui il s’agit, mais elle a l’air contente pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 819
Humeur :
Dea ex machina || Rose Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Dea ex machina || Rose Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Dea ex machina || Rose Empty
Message#Sujet: Re: Dea ex machina || Rose   Dea ex machina || Rose Icon_minitimeLun 15 Nov - 20:12

❝ Thaddeus & Rose ❞Dea ex machinaOn ne peut pas dire que ça soit par intérêt que les sang pur assistent aux diverses mondanités qui régissent leur vie. C’est plutôt une habitude et un moyen sûr de nouer des alliances tout en s’assurant que celles déjà en place ne se détériorent pas. Nul doute qu’il doit y avoir un moyen plus efficace de faire ça que ce bal permanent d’hypocrisie dans lequel ils baignent. Pourtant, on ne s’imagine pas faire les choses autrement. Les gens de leur caste n’aiment pas le changement et puisqu’ils ont toujours fait comme ça, il n’y a pas de raison de se soumettre au changement. Les sang pur, à l’inverse de leurs cousins moldus, sont le parangon de l’immobilisme. Néanmoins, Rose comprend bien où son cousin veut en venir et elle approuve d’un signe de tête. Laissons les mondanités à ceux qui ont l’énergie pour. Circé, ils en conviennent tous, à mérité ( et à besoin ) de tout le repos que l’on peut lui accorder.

De son côté, Rose mesure la chance qu’elle a d’être libre. Officiellement, dans le monde sorcier, elle n’a pas de parents directs dont elle dépend ou dont elle doit s’occuper. C’est une liberté que peu de personne de son âge et de son statut peuvent se targuer d’avoir. Si elle a bien des oncles et des tantes ainsi qu’un chef de famille dont elle doit tenir compte, son indépendance financière ne la place directement sous le joug de personne. En ça, elle remercie éternellement la sœur de son père qui a toujours veillé à ce qu’elle puisse se débrouiller par elle-même dans un monde qui ne l’aurait pas accepté pour ce qu’elle était. De sa famille moldue, on ne peut pas dire que Rose est encore proche. C’est un constat qui lui fait mal au cœur quand elle y pense. Néanmoins, on ne peut pas tout avoir dans la vie et tous sont conscients qu’elle devait faire un sacrifice pour pouvoir vivre une vie convenable. Le vin est tiré et il faut désormais le boire, Rose pourtant si prompte à la fuite ne peut ici assumer que son propre choix.

Si elle est libre, ce n’est pas le cas de ses cousins. Le mariage de Darius n’est probablement pas quelque chose que le cadeau des frères Yaxley envisage, mais ça ne veut pas dire que d’autres que lui n’y pensent pas pour autant. En réalité, Tibérius - à la surprise générale- fait partie des chefs de famille les plus souples à ce sujet. Voilà longtemps que ses deux sœurs et au moins un de ses frères ainsi que lui-même auraient dû former une alliance. La répugnance de l’aîné à passer une bague à son doigt y est certes pour quelque chose, mais ils savent tous que les choses ne peuvent pas rester ainsi éternellement. Le toast que son cousin semble porter en son honneur l’inquiète un peu et Rose s’empresse de corriger l’impression erronée qu’il aurait pu avoir. Un peu rouge, elle lui dit :

- Oh détrompe-toi, Thadd. Ce n’est pas à l’ordre du jour. Pas de mon côté en tout cas. Ton frère sait bien que je n’ai pas du tout l’intention de me marier.

Gaïa ne manquerait pas d’approuver ce qu’elle dit et l’aurait d’ailleurs compris sans qu’elle ait besoin de l’expliquer, mais Thaddeus étant candide et ne voyant jamais le mal nul part, Rose précise :

- Le fait que je sois une bâtarde laissera toujours un doute, aussi léger soit-il, sur mes origines et c’est une mauvaise base pour un mariage. En particulier avec quelqu’un comme ton frère. Ne créons pas de problèmes là il n’y en a pas.

Évidemment, Rose pense plus loin que ça. Se marier, c’est une chose, mais quand on se marie, on engendre des héritiers et elle se voit pas tromper Tibérius au point de porter ses enfants en ternissant la pureté de leur sang volontairement. Impossible de l’expliquer à Thaddeus si bien qu’elle laisse volontiers la conversation glisser sur Archibald; un sujet plus embarrassant pour le juge, mais plus sûr pour elle.

Le bonheur de son ami est évident et il n’en faut pas plus pour soulager la jeune femme. Honnêtement, elle était sûre de son fait, mais ça ne veut pas dire que son intervention allait être appréciée pour autant. Thaddeus reste un homme discret et elle sait à quel point il est parfois blessé que l’on se joue de lui. Ici, l’intervention de Rose était pleine de bienveillance, mais elle n’a pas pu s’empêcher d’avoir une petite pointe de stress à l’idée que les choses ne se soient pas aussi bien passées qu’elle l’aurait voulu.

- Je suis bien placée pour savoir qu’on ne choisit pas vraiment ce qui nous attire,
répond-elle avec un sourire doux. Pour ce qui est des remerciements, ils n’ont pas lieu d’être, le plaisir de te voir épanouis est suffisant pour moi. Je crois que c’était important que tu puisses sortir de ta coquille et que ta gêne à ce niveau là ne devienne pas handicapante.

Évidemment, l’opinion de sa famille le tracasse. Tout comme lui, il lui semble préférable que cette histoire reste entre eux. C’est hélas le lot des sorciers tant l’homosexualité n’est pas bien considérée dans leur société. Encore moins quand il s’agit de gens comme les Yaxley. Que Circé l’ait deviné ne l’étonne pas outre mesure et elle commente avec intérêt :

- Tu sais, je me suis toujours demandée si votre mère n’avait pas un léger don. Je ne dis pas qu’elle aurait le troisième œil, mais une prédisposition à la divination qui n’aurait jamais été exploité. Ca expliquerait peut-être son état parfois un peu … léthargique.

Une hypothèse intéressante qu’elle serait curieuse d’explorer, mais ce n’est peut-être pas le moment. Finalement, elle tente de rassurer son cousin.

- Je crois qu'en effet, moins il y a de personnes au courant, plus tu pourras profiter de ta relation. Cela dit, Tibérius aura un jour des plans pour toi et si tu ne veux pas te voir une bague au doigt, il faudra bien lui en parler. Je ne dis pas qu’il prendra les choses parfaitement bien, il est parfois vieux jeu, mais ne te tracasse pas, il se rangera à mon avis. Quant à Archibald, il a certes un peu dépassé les bornes, mais ton frère était en tort. Il le sait très bien, s’il veut rester dans mes bonnes grâces, il n’a pas le droit de dire quoique ce soit contre Archibald.


Or, pour le moment, s’il y a bien une chose que Tibérius veut faire, c’est rester dans les bonnes grâces de sa cousine.

- Ne te tracasse pas, conclut-elle. Tout ira bien. J’en fais mon affaire.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 178
Humeur :
Dea ex machina || Rose Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Dea ex machina || Rose Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Dea ex machina || Rose Empty
Message#Sujet: Re: Dea ex machina || Rose   Dea ex machina || Rose Icon_minitimeMer 17 Nov - 12:14

Dea ex machinaRose & Thaddeus

Il n’y a aucune méchanceté, chez Thaddeus, et s’il taquine Rose sur le sujet ô combien sensible du mariage, ce n’est pas pour être désagréable. Comme beaucoup d’enfants de sang pur, ils ont toujours chahuté, depuis leur enfance, en se prédisant mutuellement des époux calamiteux - “on m’a dit que tes parents voulaient te marier à l’aînée Avery, tu sais, celle qui a des verrues plein le nez - et toi, le vieux Fawley est de nouveau veuf, prépare-toi !” - et cela ne fait que continuer. Dans leur milieu, on sait qu’on est voué à un mariage de raison, alors mieux vaut en rire. Tant qu’il ne s’agit que de plaisanteries, Thaddeus est parfaitement à l’aise avec l’idée d’un mariage arrangé. En revanche, dès que les choses deviennent plus sérieuses et plus concrètes, comme lors du repas de début d’année, la panique le submerge ; c’est une chose de savoir qu’on devra épouser une femme qu’on n’a pas choisie, mais c’est autre chose de le prendre sereinement. Conscient de ce que cela peut avoir de difficile, Thaddeus n’insiste pas lorsque sa cousine le détrompe gentiment. Il murmure simplement :

-C’est dommage. Je serais heureux d’être l’oncle de tes enfants.


Cela ne les empêchera pas de rester amis, et si Rose a un jour des enfants, Thaddeus sera probablement aussi attentionné envers eux que s’il était véritablement leur oncle. Cependant, elle ne semble pas désireuse d’en avoir - pas plus que lui, au fond. La paternité représente pour le jeune homme une perspective éminemment terrifiante. Un psychomage lui parlerait sans doute de sa relation avec son propre père, de ce que son enfance a pu ancrer en lui d’angoisses et de traumatismes… Lui préfère se dire qu’il veut simplement préserver sa liberté et sa conscience. Bien entendu, on sait qu’être marié et père de famille ne l’empêcherait en rien de voir Archibald, mais son âme idéaliste ne se satisferait pas de cette situation. Mentir, dissimuler, mener une double vie, c’est bon pour les gens triviaux. Lorsqu’on a un peu de noblesse, on s’efforce de vivre en accord avec soi-même, sans malhonnêteté aucune. Et, de toute façon, en homme amoureux, il ne voudrait pas d’une romance à temps partiel. Il l’a attendu assez longtemps, ce premier amour, pour vouloir le vivre pleinement, sans entrave. Il sourit avec tendresse aux paroles de Rose, sans répondre. Elle a mis son grain de sel dans sa vie privée, certes, mais cela partait d’une si bonne intention, cela a eu un effet tellement bénéfique qu’il n’y a pas à lui en tenir rigueur. Ce serait être bien ingrat, alors qu’elle voulait seulement, comme elle le dit, le voir épanoui. Il préfère ne pas épiloguer sur le sujet, et rebondit plutôt sur l’hypothèse formulée par Rose au sujet de Circé :


-Un don, tu crois ? J’avais mis ça sur le compte d’une sorte de… d’instinct maternel… Je ne sais pas si toutes les mères sont pareilles, mais je me suis toujours dit qu’il y avait sans doute une sorte de lien spécial entre une mère et son enfant. Mais maintenant que tu le dis, c’est vrai que.... elle a toujours su ce qui m’arrivait, et souvent avant même que ça m’arrive…


Il s’interrompt, réfléchissant à cette possibilité. Il est vrai que Circé a toujours été curieusement affûtée sur certaines choses, tout en planant royalement pour les mille petits détails de la vie quotidienne. Rose a peut-être raison, finalement. Il faudra, décide Thaddeus, qu’il demande à sa mère si elle a étudié la divination à Poudlard. Pour l’heure, c’est un autre membre de la famille qui s’invite dans la conversation, et non des moindres : Tibérius, qui est à la fois le frère dont Thaddeus se sent le plus proche et le chef de la famille. C’est peu que de dire que sa réaction inquiète terriblement son cadet, en dépit des assurances que Rose peut lui donner.


-Je sais bien qu’il faudra que je lui parle, un jour. Mais je ne sais pas comment aborder le sujet. C’est paradoxal, n’est-ce pas ? Qu’un littéraire comme moi soit incapable de trouver les mots pour un sujet aussi important. Tu veux des pommes de terre ?


Thaddeus sourit, tout en s’apprêtant à servir les pommes de terre sautées prévues par l’elfe pour accompagner les viandes. Amusé, il poursuit :


-Tu crois vraiment que Tibérius va réussir à ne rien dire contre Archibald, même si c’est toi qui l’exiges ? Il suffit de prononcer le nom d’Ollivander pour qu’il ait l’air furieux. Je le sais, l’autre soir nous avons parlé de l’entrée de Pulchra à Poudlard et du fait qu’elle allait devoir acheter une baguette magique, et tu aurais vu la tête de Tibérius… Sans la renommée d’Ollivander, je crois qu’il serait prêt à s’adresser à un autre fabricant de baguettes. Inutile de te dire que ça ne m’encourage pas beaucoup à me confier à lui, tu comprends…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 819
Humeur :
Dea ex machina || Rose Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Dea ex machina || Rose Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Dea ex machina || Rose Empty
Message#Sujet: Re: Dea ex machina || Rose   Dea ex machina || Rose Icon_minitimeMer 17 Nov - 19:26

❝ Thaddeus & Rose ❞Dea ex machinaQui peut vraiment prétendre être plus adorable que Thaddeus Yaxley ? D’après Rose, personne ! Pas même la jolie Pulchra qui perd ses rondeurs d’enfant, toute proche qu’elle est de rentrée dans la célèbre école de magie. Non, même chez elle, on retrouve un peu de ce qui fait le caractère fort des Yaxley. Finalement, on peut dire que son cousin est l’illustration parfaite de la phrase : l’exception qui confirme la règle. Quand on a connu feu Augustus, difficile de se dire que ce jeune homme fin et sensible est son fils. Pour peu que l’on ait fréquenté le patriarche des Yaxley, on se rend rapidement compte que l’éducation qu’il a donné à ses enfants ne les prédisposait pas à faire preuve de bonté, compréhension et tolérance. C’est d’ailleurs étonnant que le jeune juge ait su garder toutes ses qualités dans l’environnement dans lequel il a grandi. Pour ça, Rose se dit qu’il faut probablement remercier Circé et le fait que le jeune homme n’était pas l’aîné. Tibérius fut, dès l’enfance, tellement semblable à son père et conforme à ce que celui-ci espérait voir chez son héritier qu’il n’a pas jugé utile de forcer son cadet à ressembler exactement à l’aîné. Il n’empêche que, quand avec ses grands yeux innocents, Thaddeus lui fait savoir avec candeur qu’il aurait aimé être l’oncle de ses enfants, Rose se sent fondre. En réalité, elle qui n’a jamais ressenti le besoin de procréer en viendrait presque à le regretter en l’entendant parler. D’un geste affectueux, elle pose sa main sur celle de Thaddeus et commente :

- Si je devais un jour en avoir, peu importe avec qui, je sais que tu serais un oncle merveilleux.


Et en effet, elle le pense sincèrement, mais comme elle, Thaddeus n’a guère envie d’avoir d’enfants. Chacun à ses raisons, même si elle devine plus facilement celle de son cousin qu’il ne devine les siennes. Parfois, elle songe qu’elle pourrait se confier à celui-ci, après tout, Thaddeus lui aussi à des secrets et elle sait qu’il pourrait garder le sien. De même, elle est presque persuadée qu’il ne la jugerait pas. Rose le soupçonne de ne pas vraiment souscrire à l’idéologie familiale sans songer à la remettre en question pour autant. La botaniste à l’impression que si elle était née-moldue, ça ne changerait pas grand-chose pour lui, mais elle peut difficilement tenir compte uniquement de son avis. Non, plus elle y pense, plus c’est une mauvaise idée. Après tout, il y a déjà trop de gens au courant. Seth, elle en est certaine, ne vendrait jamais son secret, mais Charlus, c’est une autre paire de manches. Non, mieux vaut laisser Thaddeus dans l’ignorance plutôt que de provoquer chez lui un conflit de loyauté entre elle et son frère.

De toute façon, ce n’est pas elle qui est au centre du débat et c’est très bien comme ça. Circé, évidemment, les tracasse, mais la piste lancée par Rose n’est pas inintéressante. Comme elle le pensait, personne dans la famille n’a jamais songé à explorer cette option si bien que si son intuition s’avérait porteuse de sens, ça expliquerait bien des choses.

- Ça ne serait pas inutile de faire des tests,
commente-t-elle. Je connais évidemment quelques personnes aux mystères qui pourraient essayer d’en savoir plus. Je peux te mettre en contact avec eux si tu veux. Des pouvoirs jamais exploités à ce niveau-là, ça ne serait pas étonnant que ça fasse des dégâts sur le long terme. Et puis, ça expliquerait pas mal de choses. Enfin, ne tuons pas l'hippogriffe avant de l’avoir insulter, mais ça ne coûte rien d’y penser.

Tout comme ça ne coûte rien de penser à ce que Thaddeus dira à son frère quand il deviendra nécessaire de lui parler d’Archibald. D’après Rose, spécialiste de la dissimulation, cette discussion n’a pas besoin d’arriver si tôt. Néanmoins, son cousin, contrairement à elle, ne supporte pas l’idée du mensonge. Lui en parler ? Évidemment, il faudra le faire avant que son frère ne se mette en tête de le marier, mais autant dire que ce n’est pas indispensable pour le moment. Thaddeus est probablement incapable de remettre la chose à demain comme elle, et se tracasse, elle le sent bien.

- Je prendrais quelques pommes de terre, je te remercie, lui répond-elle avant de continuer sur le sujet qui les intéresse. Je ne me fais pas d’illusion, Tibérius râle avec tout le monde sauf moi, ta mère et Pulchra. Je sais qu’il est toujours furieux sur Archibald, mais je maintiens qu’il sait à quoi s’en tenir. Honnêtement, tu peux lui dire que c’est avec ma bénédiction que s’est faite cette relation et que je ne doute pas qu’il se rangera avec mon avis une fois qu’il aura pris la peine de réfléchir.


S’il y a bien une personne qui ne fait pas peur à Rose - paradoxalement - c’est Tibérius. Relation ou non, elle sait que son cousin estime assez son avis que pour passer au-delà de sa colère première et y réfléchir. En bonne Serpentard, elle sait aussi que parce qu’il tient vraiment à ne pas se disputer une nouvelle fois avec elle, il finira par mettre de l’eau dans son vin quand bien même il n’en pense pas moins. Taquine, elle conclut par :

- Tu sais, juste pour le plaisir, je me demande si je ne lui proposerais pas de venir avec vous choisir la baguette de Pulchra chez Ollivander.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 178
Humeur :
Dea ex machina || Rose Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Dea ex machina || Rose Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Dea ex machina || Rose Empty
Message#Sujet: Re: Dea ex machina || Rose   Dea ex machina || Rose Icon_minitimeMar 23 Nov - 17:11

Dea ex machinaRose & Thaddeus

Thaddeus peut parfois être d’une sincérité et d’une candeur désarmantes. Il lui arrive souvent de le regretter, lorsqu’il voit qu’il a plongé, sans le vouloir, son interlocuteur dans l’embarras ; et il ne manque pas de se reprocher cet accès de franchise en voyant Rose légèrement émue. La gêner est bien la dernière chose qu’il voulait, mais il oublie constamment que tout le monde n’a pas sa spontanéité - ou sa sensiblerie, vous diraient certaines méchantes langues. Dans le cas de Rose, heureusement, ce n’est pas grave ; elle se reprend vite, et sa surprise face aux déclarations de son cousin ne dure guère. Il faut dire que depuis le temps qu’elle le fréquente, elle doit avoir l’habitude de ce genre de sorties sans filtre, qui peuvent être terriblement déstabilisantes pour les personnes qui ne connaissent pas Thaddeus. Pour clore le sujet, il lâche avec un sourire amusé :


-Tu me flattes. Mais ne te sens pas obligée d’avoir des enfants simplement pour vérifier, surtout. Vu ma famille, je devrais être richement pourvu en neveux et nièces d’ici quelques années. Et même avant, ajoute-t-il en pensant à l’enfant que porte Gaïa.

La pensée le rend à nouveau sérieux, presque grave. C’est un tel bouleversement dans la vie de la famille que cette grossesse… Mais même cela, même la perspective de devenir grand-mère n’a pas suffi à rendre à Circé un peu de joie de vivre. Et l’hypothèse soulevée par Rose est vraiment intéressante pour expliquer le mal-être de sa mère. Il n’est jamais bon que la magie reste enfermée à l’intérieur d’une personne. Réfléchissant à haute voix, Thaddeus commente
:

-Des tests ? Il ne faudrait pas que ce soit invasif, elle se fatigue très vite… Mais est-il possible qu’un tel don, si elle le possède, n’ait jamais été remarqué ?


À moins qu’on n’ait mis cela sur le compte de la bizarrerie de sa mère ? Thaddeus a toujours été profondément blessé par les remarques sur son extravagance, alors que Circé, elle, ne semble même pas les entendre. Peut-être parce qu’elle se sait au-dessus de tout cela ?

-De toute façon, je ne peux pas décider seul. Il faut que j’en parle à maman, bien sûr, et aussi à Tibérius. Il ne me pardonnerait pas de passer par-dessus sa tête pour quelque chose d’aussi grave, conclut le juge en se levant pour servir plus à son aise les pommes de terre.

L’elfe a tout mis en œuvre pour que le repas soit une réussite, sans oublier de jeter un sort aux plats pour qu’ils restent bien chauds. La cuillère déposée dans le plat elle-même a chauffé, et Thaddeus, avec une grimace de douleur, s’empresse de la lâcher avant de la reprendre, mais avec sa serviette.


-Décidément… à vouloir trop bien faire, cet elfe en devient dangereux. Non content de nous gaver comme des oies, il essaie de nous brûler !

Mais il n’y a pas trace de colère dans sa voix. Thaddeus sait être indulgent pour les petites et les grosses erreurs des autres - y compris de ceux qui ont plus de mal avec les siennes. Tibérius, par exemple, puisqu’on en parle. Il y a fort à parier qu’il sera moins compréhensif avec son frère que Thaddeus ne l’aurait lui-même été dans la même situation. Cette pensée attriste un peu le juge, qui se rassoit en disant :


-J’espère que tu as raison, et que la discussion avec mon frère ne débouchera pas sur une dispute. Il a beau avoir un caractère de Scroutt, je ne voudrais pas le perdre. Mais je ne veux pas perdre Archie non plus.


Rose semble être bien plus optimiste que lui, et elle envisage même de rire un peu aux dépens de Tibérius en accompagnant la famille chez Ollivander. Voir sa cousine si sûre d’elle rend un peu de confiance en l’avenir à Thaddeus, qui a un sourire entendu pour répondre :


-Ce n’est guère charitable, Rose. Ni pour lui, ni pour Archie, ni pour moi, puisque je serai présent. Je me disais qu’il était plus prudent que quelqu’un puisse s’interposer entre Tibérius et Archibald, et je pense à mon frère de venir avec maman. Elle voudrait vraiment être là quand Pulchra va acheter sa baguette, et je l’accompagnerai. Comme ça, je n’aurai pas trop l’air de surveiller Tibérius. Tu vois, je me mets, moi aussi, à manigancer. Je n’atteindrai jamais ton niveau, mais je m’y exerce… Mais trêve de plaisanterie. Pourquoi ne pas venir ? La présence de maman, de Pulchra et la tienne me semblent la meilleure assurance que les choses se passeront bien. Vous êtes les trois seules femmes auxquelles Tibérius craint de déplaire… je devrais peut-être dire les trois seules personnes, d’ailleurs,
ajoute-t-il après un temps de réflexion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 819
Humeur :
Dea ex machina || Rose Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Dea ex machina || Rose Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Dea ex machina || Rose Empty
Message#Sujet: Re: Dea ex machina || Rose   Dea ex machina || Rose Icon_minitimeMar 30 Nov - 22:11

❝ Thaddeus & Rose ❞Dea ex machinaThaddeus a raison, il n’aura pas besoin d’elle pour jouer au oncle gâteau. Nul doute que l’enfant de Gaïa, que ça soit une fille ou un garçon, sera déjà pourvu de toutes les attentions. Ses frères et sœurs ont beau reprocher à leur écrivain de frère d’être un peu trop lunatique, pas assez engagé, nul ne peut douter du fait qu’il aime sa famille et qu’il n’y a rien qu’il ne ferait pour elle. Ça tient de la façon dont ils ont été élevés. Pour eux, rien n’est plus important que la fratrie et de façon plus large le clan. Ca inclut donc désormais Ryihad et l’enfant qu’il attend avec sa cousine. Cette pensée tire un sourire doux, quoiqu’un peu songeur, à la jeune femme et elle se contente de tapoter sa main affectueusement.

Elle n’est pas la seule à avoir l’air songeuse. C’est que les choses ne se font pas dans l’ordre et ça perturbe Rose. Traditionaliste parfois presque à l’excès, il ne faut pas s’étonner qu’elle s’entende bien avec Tibérius. Plus souple que son cousin, elle reste tout de même choquée de cet enfant conçu avant même les noces, tout comme par le refus de sa cousine de se marier. Mais non, GaÏa étant ce qu’elle est. Ses caprices - Rose ne peut le voir que comme ça - on eu le dessus et il faut désormais attendre qu’elle soit remise pour avoir une cérémonie en bonne et due forme. Nul doute que les gens vont jaser et ça dérange la botaniste. Il n’y a rien de pire, selon elle, que d’être la cible des ragots. Cette année, entre les soupçons d’homosexualité pesant sur Tibérius, l’agression de Joan par Octavia et l’enlèvement de Gaïa, Rose trouve qu’ils ont été sur le devant de la scène un peu trop pour leur propre bien. Nul besoin d’ajouter à ça un bébé né hors mariage, mais à sa sœur à peine revenue, Tibérius n’a rien su refuser. Rose, quoique, désapprouvant, n’a pas eu le cœur de contrarier son compagnon, ni de s’en mêler.

De toute évidence, les tracas de Thaddeus ne sont pas les mêmes que les siens et Circé est au centre de ses pensées. Difficile de lui en vouloir; l’état de sa mère est délicat et l’option que propose Rose a l’air de ne jamais avoir été envisagée par la famille. Elle ne peut pas jurer que la procédure ne sera pas un petit peu invasive, mais elle peut tenter d’adoucir les choses :

- Je ne peux pas te garantir que ça ne sera pas un peu invasif, mais c’est mon département donc je serais là pour l’accompagner si vous le désirez.
Elle hésite puis ajoute avec un sourire. Vous n’avez pas l'accréditation pour rentrer aux Mystères et je ne pense pas que Tibérius, même avec ses relations, l’aura pour l’occasion. Je sais que ça semble effrayant, mais ça serait pour un mieux. Une fois que l’on connaît le problème, on est à même de l’aider. Sinon, on navigue sans boussole. A sa dernière question, elle répond positivement : Oui, bien entendu. Il suffit que le don ait été très faible à la base. Des prémonitions deviennent des certitudes, mais on prend ça pour un hasard et au fur et à mesure des années, on confond ça avec une impression de “déjà vu”. Il est possible que ça se soit déclaré tardivement aussi. Ce n’est pas mon domaine d’expertise hélas donc je ne peux pas t’en dire beaucoup plus.

Évidemment, de tout ça, il faut parler à Tibérius. Rose approuve d’un hochement de tête, laissant son cousin lui servir des pommes de terre.

- Merlin Thaddeus, tu n’es guère plus doué que moi pour tout ce qui a trait aux tâches ménagères.

De son sac, elle sort un petit pot en cuivre joliment ouvragé qu’elle tend à son cousin.

- Tiens, met-en sur la brûlure, ça devrait disparaître d’ici dix minutes.

C’est l’avantage d’être botaniste, Rose a toujours de quoi faire potions et onguent si bien qu’elle a toujours quelques basiques à portée de main. Néanmoins, ce n’est pas la brûlure qui inquiète son cousin et la jeune femme voit bien qu’il est tracassé par la façon dont son frère prendra la nouvelle de sa relation avec un homme. De son côté, Rose ne peut que le rassurer. La jeune femme connaît bien le caractère de cochon que peu avoir le frère de Thaddeus, mais elle reste persuadée que l’amour qu’il lui porte est plus grand que la contrariété qu’il ne manquera pas de ressentir. Quant au fait que ça soit Archibald, elle entend bien - pour une fois - se mêler de ce qui ne la regarde pas au sein de la famille Yaxley et faire valoir son point de vue.

- Ca serait mal connaître ton frère que de dire qu’il ne va pas s'énerver. Nul doute qu’il risque de monter sur ses grands chevaux, mais il redescend assez vite aussi. Laisse-le ventiler le temps qu’il revienne à de meilleur sentiment, mais ne prend pas trop à cœur ce qu’il pourrait dire. Tibérius a tendance à parler plus vite qu’il ne le devrait quand il est colère.

Nul doute que ça lui a déjà porté préjudice. Auprès de Rose en particulier. Le sujet n’étant pas elle, la jeune femme n’en dit rien et se contente de rire quand son cousin lui fait remarquer qu’elle n’est guère charitable envers son compagnon.

- C’est vrai. Mais d’autres le sont et font ça bien mieux que moi. Je leur laisse le rôle avec plaisir. Je ferais une bien mauvaise représentante de ma maison si je ne prenais pas plaisir à voir ton frère enragé un peu après l’outrage qu’il m’a fait subir. Enfin, c’est un autre sujet.

L’idée que Thaddeus puisse manigancer quoique ce soit est amusante quand on sait à quel point son cousin est bien incapable de tromper les autres, mais elle l’y encourage néanmoins.

- Il faut un début à tout. Tu verras bientôt tu suivras mes traces.

Quant à la proposition d’aller avec eux, pourquoi pas. C’est en effet un moyen d’aider à gérer une situation qui risque d’être particulièrement tendue.

- Pourquoi pas. Garrick est loin de m’apprécier, mais ce n’est rien à côté de la tête que vont tirer Tib et Archie en se retrouvant dans la même pièce. Faisons ça, je viendrais avec vous et on verra si Tibérius déteste Archie plus qu’il a peur de me déplaire.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Dea ex machina || Rose Empty
Message#Sujet: Re: Dea ex machina || Rose   Dea ex machina || Rose Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Dea ex machina || Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le nom de la Rose
» Rp de Rose
» Il y a des secrets... (Rose)
» Amy Jade Rose #Rp's
» It's all about crossroads + Rose
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
-