AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Cdiscount : -20% sur 2 jouets, -30% sur 3 jouets, -40% ...
Voir le deal

Partagez | 
 

 A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 816
Humeur :
A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Left_bar_bleue80 / 10080 / 100A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Empty
Message#Sujet: A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius    A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Icon_minitimeJeu 4 Aoû - 22:20

❝ Thaddeus, Tibérius & Rose❞A la santé de la future Madame YaxleyVoilà un dîner que Rose ne s’attendait pas à organiser. Alors qu’elle regarde son elfe mettre la touche finale à la table de la salle à manger, Rose se demande si elle est bien certaine de sa décision. A la base, elle et Thaddeus ont convenu, après une discussion plus que embarrassante, qu’elle l’inviterait ainsi que que son frère pour discuter de la proposition de mariage de Tibérius. Plus elle y repense, plus elle se dit que sans le courrier que le juge a envoyé à son cadet, elle n’y aurait jamais cru. Les évènements de cette journée repassent dans sa tête et même en faisant un effort, il n’y a rien dans les paroles de son compagnon qui pourrait, de près ou de loin, passer pour une demande en mariage potable.

C’est bien Tibérius, songe-t-elle à la fois avec affection et irritation. On peut compter sur lui pour être à cheval sur les conventions quand il s’agit des autres et ne pas prendre la peine de faire les choses dans les règles de l’art quand il est concerné. Un point qu’elle ne manquera pas de soulever durant le dîner. Un événement plutôt formel, ce qui ne lui ressemble pas. Rose ayant choisi d’habiter dans un appartement sur le Chemin de Traverse et non dans la maison que Margaret lui a léguée, elle s’embarrasse rarement du cérémonial qu’on pourrait retrouver chez les Yaxley. Néanmoins, pour l’occasion, elle a voulu mettre les petits plats dans les grands puisque ce n’est pas tout les jours qu’on accepte une demande en mariage.

Ironiquement, ce dîner fut à la base proposé pour arriver au résultat inverse. Thaddeus, prévoyant, a proposé d’être présent pour arbitrer les hostilités ; les deux amis savent à quel point un Tiberius blessé et vexé peut être ingérable. Pendant un bref instant, elle a hésité à mettre son cousin au courant de son changement de plan, mais a finalement choisi de ne pas le faire. La mine triste et défaite de son cousin quand elle lui a annoncé qu’elle ne comptait pas épouser son frère lui a fait de la peine et elle est certaine que ce revirement ne peut que lui faire plaisir.

Maintenant que tout est prêt, elle n’a plus qu’à se préparer. Une tâche qui ne lui prend pas très longtemps. Si le dîner est plus formel que ce qu’elle fait d’habitude, elle n’a pas envie que les choses soient guindées pour autant. Elle enfile une jolie robe, habillée, mais pas trop et attache ses cheveux avant de mettre une touche de maquillage. La jeune femme a juste le temps de sortir de sa chambre qu’elle entend le bruit caractéristique de sa cheminée quand quelqu’un s’apprête à rentrer chez elle.

Le temps d’arriver dans le salon, elle aperçoit Thaddeus qui enlève les dernières traces de cendre de sa cape avant de la tendre à son elfe. Un sourire et un bonjour plus tard, ils sont confortablement installés dans un fauteuil tandis que Rose prend des nouvelles de son cousin et lui demande comment avance sa recherche d’appartement.

- Est-ce que tu veux quelque chose à boire en attendant ton frère ? Il m’a fait savoir qu’il avait un peu de retard, on peut prendre l’apéritif.

Elle commande à boire et regarde son cousin à la dérobée. Il n’a pas l’air au mieux de sa forme. Une dispute avec Archie ou simplement la perspective d’un dîner pour le moins déplaisant. En le voyant, elle a presque pitié et est presque tentée de vendre la mèche. Finalement, elle choisit de ne rien dire lui demande avec compassion :

- Tu vas bien ? Tu n’as vraiment pas l’air dans ton assiette si je peux me permettre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 177
Humeur :
A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Left_bar_bleue20 / 10020 / 100A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Empty
Message#Sujet: Re: A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius    A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Icon_minitimeJeu 11 Aoû - 22:06

A la santé de la future Madme YaxleyRose, Tibérius & Thaddeus

Après avoir longuement hésité - cela n’étonnera personne - Thaddeus s’est enfin décidé à acquérir un appartement au cœur du Londres sorcier, et cela fait désormais deux semaines qu’il y vit. Il s’est, estime-t-il, plutôt bien adapté à la vie en célibataire. Le passage par chez Rose a servi de transition entre le manoir et cette nouvelle vie, et s’il revient de temps à autre passer une nuit dans la vieille demeure familiale, il ne se voit plus s’y réinstaller définitivement. Il a fallu toute l’insistance de Circé pour qu’il accepte de rester dormir une première fois, après un dîner, puis de temps à autre, ce qui semble faire plaisir à Tibérius, même si leurs échanges restent un peu formels. Circé semble chercher à provoquer les rencontres entre ses deux aînés, et Thaddeus a presque envie, parfois, de lui dire en souriant : je vous vois, maman. La pauvre mère se remet difficilement des bouleversements qui se sont succédé au manoir : Gaïa et Thaddeus sont partis de la maison, et Pulchra, la petite dernière, a rejoint Octavia à Poudlard. La maison doit lui sembler bien vide.

Elle se réjouit, cependant, de savoir son cadet engagé dans une relation sérieuse avec Archibald Ollivander (qu’elle a trouvé “charmant” lorsqu’ils sont allés prendre le thé au manoir). C’est un soulagement pour elle de voir Thaddeus surmonter enfin sa peur panique de toute relation sentimentale - sans même mentionner son horreur des relations physiques ; comme toute mère qui se respecte, elle estimait être la cause de ces blocages, de sorte que sa culpabilité se fait moins pesante. Pour Thaddeus, c’est tout un apprentissage qui doit se faire tardivement ; c’est son premier flirt, son premier petit ami, et ses premières prises de bec aussi. Ce matin, dès le petit déjeuner, il a eu une conversation pénible avec Archie ; son compagnon démontre de plus en plus d’intérêt pour la magie noire, chose que Thaddeus réprouve avec force. S’il peut comprendre la curiosité intellectuelle, il trouve inquiétant qu’Archie passe de la théorie à la pratique ; cela lui a donné le courage d’amorcer une discussion, et, bien entendu, cela ne s’est pas bien passé. Les deux hommes se sont quittés plutôt froidement, et Thaddeus, après sa journée de travail, a préféré regagner directement son logis plutôt que de retourner voir Archie. Il doit s’occuper de ses plantes, songe-t-il en passant sur le balcon doté d’une magnifique verrière qui l’a certainement décidé à acheter cet appartement. Mais une fois au milieu de sa jungle miniature, il ne touche à rien et se contente de laisser vagabonder son esprit, en revenant toujours, dans un mouvement de balancier, aux deux événements contrariants de la journée : sa brouille avec Archie, et le dîner de ce soir chez Rose, durant lequel elle va annoncer à Tibérius qu’elle refuse sa demande en mariage. Thaddeus a proposé étourdiment d’être présent pour éviter tout malentendu, mais il le regrette de plus en plus amèrement, tant la soirée promet d’être tendue. C’est à contrecœur qu’il quitte son jardin pour aller se préparer, après avoir considéré la possibilité de prétendre être souffrant pour échapper à la corvée…

C’est presque vrai, cela dit. Il a l’estomac noué lorsqu’il pose le pied dans sa cheminée, et l’accueil cordial de Rose n’y change rien. Il se force à sourire, baise poliment la main de sa cousine, et s’installe sur le canapé en commentant :


-Cette robe te va à la perfection. Elle est nouvelle ?

Rose sourit, et propose à son cousin un apéritif qu’il accepte, en choisissant un alcool fort qu’il ne prend qu’exceptionnellement :

-Oh, merci. Je veux bien un whisky glace, si tu en as. Je suis un peu fatigué, rien de grave, les travaux…

Ce qu’il appelle “travaux” consiste essentiellement à choisir à quelle place accrocher les cadres et poser les bibelots, et son excuse est donc particulièrement faiblarde. Du reste, il n’aime pas mentir et il suffit d’un regard un peu dubitatif de Rose pour qu’il reprenne :

-Et puis j’ai eu une conversation… déplaisante avec Archie, ce matin. J’imagine que ce sont des choses normales, mais je suis contrarié. Ça passera, assure-t-il, désireux de ne pas s’attarder sur le sujet. Et toi, comment vas-tu ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Tibérius Yaxley
▌ Messages : 232
Humeur :
A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Right_bar_bleue

En couple avec : Rose Ashford-Selwyn

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, 31 cm, ventricule de dragon, rigide.
Camp: Mal
Avatar: Volker Bruch

A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Empty
Message#Sujet: Re: A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius    A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Icon_minitimeMer 17 Aoû - 0:48



A la santé de la future Madame Yaxley
Rose, Thaddeus & Tibérius
Une bonne demi-heure a passé depuis que Tibérius a envoyé un hibou à Rose pour la prévenir qu’il serait en retard à leur diner, mais au moins, voilà, il a fini ce dossier sinistre et inintéressant – s’il pouvait, il aurait prescrit la peine maximale, moins pour la gravité des faits, somme toute mineurs que pour l’avoir mis en retard en prenant de son précieux temps pour des broutilles.

Plus il y pense, plus il commence à se demander si ce poste au Magenmagot ne lui prend pas trop de temps, quoiqu’il soit foncièrement utile pour l’Hydre et qu’il puisse devenir un jour un tremplin pour obtenir de plus grandes responsabilités. Mais il n’est pas sûr d’en vouloir, justement parce qu’il manque de temps. De temps pour quoi ? Pour s’occuper des Yaxley, évidemment, qu’y a-t-il plus important que sa famille ? L’impression qu’il se disperse et n’arrive à rien ne quitte pas Tibérius. C’est le retour de l’homme inquiet, ce qu’il est par nature, éternel anxieux de tout, surtout qu’il n’y a pas un sujet familial, qui en ce moment, ne puisse tour à tour revenir occuper ses pensées et devenir une source d’angoisse.

Quand ce n’est pas l’état de santé de leur mère, c’est le comportement potentiel d’Octavia à Poudlard qui l’inquiète. Ou le fait qu’on puisse s’en prendre à Pulchra, qui débute sa scolarité et n’a pas à payer pour les conséquences des actes de sa sœur, dont il espère qu’elle a compris la leçon, parce qu’elle a du potentiel. Et si ce n’est pas cela, c’est le vide de la maison et l’absence de Thaddeus. Parfois il le croise et il voudrait parler de tout cela avec lui, renonce au dernier moment, toujours content de le voir et ayant peur de briser un peu plus les choses alors qu’il essaye de les arranger. Et il y a la grossesse de Gaia, qui débute le dernier trimestre de celle-ci. Et puis Rose, bien sûr, et ce mariage. Au départ, Tibérius était simplement heureux que sa compagne ait accepté et que malgré les circonstances un peu orageuses de leur discussion, sur ce plan là, au moins, ça aille bien. Heureux comme personne de savoir qu’elle deviendra sa femme, il en est presque devenu fantasque, ravi de voir que même sa brouille avec Thaddeus semblait céder du fait de l’annonce de ce mariage, reprenant espoir dans l’idée que celui les réconcilie, s’empressant donc de l’annoncer à son frère.

Il en vient presque à douter, émerveillé de ce qu’il prend pour un oui, croyant avoir rêvé, encore sous le choc de sa propre audace et de s’être, finalement si facilement résolu à ce mariage, qu’il veut vraiment, n’imaginant pas un instant pouvoir se passer un jour de Rose. Il faut à présent organiser les choses. Annoncer la nouvelle à sa famille, à Circé, à tout le monde. Il voit bien ça aux alentours de Noel : toute la famille sera réunie et cela satisfera à son gout pour la solennité. Cependant, Tibérius ne fait rien. Il faudrait en parler à Rose, pour savoir si elle serait d’accord avec ce plan, mais justement, elle n’a, d’elle-même, jamais réévoqué le sujet. Peut-être a-t-il été cavalier, Yaxley veut bien l’admettre. Ce serait bien son genre, d’attendre qu’il fasse mieux, dans les formes, juste pour avoir le dernier mot et se venger gentiment de son attitude. Il ne peut pas décemment lui en vouloir, estimant aussi que le message est passé et il se dit que tout de même, il aurait pu mieux faire et qu’il devrait mieux faire. Alors, il a pris soin de racheter une bague, s'étant dit au départ que cela ne serait qu'une formalité, au grand dam de son banquier, sans doute, mais ça Tibérius s’en fiche. C’est bien moins important que le fait de savoir si Rose aimerait ou non l’émeraude montée sur argent qu’il a choisi. Les banquiers sont là pour ça de toute façon, et il soupçonne que ce dernier ait les yeux qui lui sorte de la tête précisément parce que la fortune des Yaxley lui permet ce genre de folie. Alors, il prévoit de redemander officiellement à Rose sa main, une fois où ils seront en tête à tête, dans les formes, cette fois. Mais c’est tout ce que Tibérius fait : il prévoit. Au départ, les prétextes étaient faciles : Thaddeus s’était installé chez Rose, eux étaient un peu en froid, ils n’avaient pas l’occasion de se voir. Mais ça ne tient pas, car depuis son cadet a trouvé un appartement, et ils se sont revus chez elle, cadres qu’ils préfèrent lorsqu’ils souhaitent passer du temps ensemble, car plus intime que Yaxley House.

A la vérité, le juge s’est mis à avoir irrationnellement peur de ce qu’il se passerait s’il redemandait effectivement à la jeune femme de l’épouser. Et si elle avait réfléchi ? Changé d’avis ? Persuadé qu’il ne s’en remettrait pas si elle lui disait non, tétanisé à l’idée de risquer de la perdre de nouveau, preuve que ce grand calme est bel et bien amoureux s’il en est, Tibérius n’ose pas briser ce statu quo fait d’incertitudes, alors même que c’est précisément lui qui lui fait frôler l’ulcère.

Bien sûr, c’est irrationnel. Ridicule, même.  A froid, il n’en doute pas. Il n’y a qu’à voir comme elle essaye, aide qu’il a demandé et dont il lui est reconnaissant, de le réconcilier avec Thaddeus, le sachant malheureux de cette rupture fraternelle. C’est même la raison de ce diner, ce soir, du moins c’est ce qu’il s’imagine, parce qu’à vrai dire, il n’en sait rien, Rose lui ayant simplement dit que Thaddy serait là. Non, Tibérius ne doute pas de l’amour de Rose, et pourtant…pourtant il a peur. D’ordinaire, il en aurait discuté avec son cadet, d’ailleurs, mais évidemment, ça non plus, il ne peut pas…et le voilà de nouveau reparti à angoisser, se maudissant de s’être privé de son frère préféré, le seul, dont malgré son caractère fantasque, qui aurait pu le conseiller et qu’il aurait volontiers écouté, parce que seul à pouvoir tout à fait comprendre son état.

Ce soir sera peut-être l’occasion d’avancer sur ça ; il fait confiance à Rose là-dessus. Ce sera déjà ça de gagné, songe le juge en se dirigeant vers les cheminées du ministère, dont le hall est quasiment vide. Une bouteille de vin des elfes à la main, sa sacoche dans l’autre, il s’avance dans l’âtre pour réapparaitre un instant plus tard sur le seuil de la cheminée de l’appartement de sa compagne, pour interrompre de façon un peu impromptue la conversation, Thaddeus étant déjà là : « Ahem. Bonsoir à tous les deux. » Il se sent un peu maladroit : c’est la première fois qu’il se retrouve, réalise-t-il, avec quelqu’un chez Rose, quelqu’un qui se trouve être son frère, loin du cadre corseté du manoir, où les formes priment même si sa relation avec la jeune femme est connue. C’est inédit et il est un peu mal à l’aise. Pour se donner une contenance, Yaxley tend à la blonde la bouteille de vin des elfes, s’expliquant en même temps : « Je m’excuse, un dossier à finir pour une audience demain... Je ne suis pas trop en retard ? » N’y tenant plus et incapable de résister très longtemps – à quoi bon nier, décide le juge sur un coup de tête, il dépose un rapide baiser sur ses lèvres, souriant : « Tu es ravissante. »

Quant à son frère, inutile de dire qu’il ne sait pas quoi dire ni comment se comporter : leurs dernières conversations, toujours en présence de tiers, ont été très neutres, ce qui est aussi frustrant que blessant pour Tibérius alors même qu’il ne sait pas bien comment faire le premier pas. « Salut, Thadd. Ça me fait plaisir de te voir. Tu as le bonjour de maman. » La preuve, il lui semble reprendre encore ce ton affreusement plat et mondain qui ne convient pas à deux frères proches comme ils ont pu l’être, et il enchaine les banalités : « Alors, ce déménagement ? Tout va comme tu veux ? » Ça ne mène nulle part et Tibérius s’en désole, d’autant qu’il sait que c’est sa faute. Rose a peut être une idée derrière la tête pour arranger ça, alors il essaye d’en savoir plus, faisant signe à l’elfe de sa compagne de lui ramener la même chose qu’à son cadet : « Hm. Bon, est-ce que nous trinquons à quelque chose ? »

(C) CANTARELLA.

_________________
The necessary evil
Politically, the weakness of the argument has always been that those who choose the lesser evil forget very quickly that they chose evil.




Dernière édition par Tibérius Yaxley le Lun 22 Aoû - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 816
Humeur :
A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Left_bar_bleue80 / 10080 / 100A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Empty
Message#Sujet: Re: A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius    A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Icon_minitimeMer 17 Aoû - 22:10

❝ Thaddeus, Tibérius & Rose❞A la santé de la future Madame YaxleyPauvre Thaddeus, songe Rose lorsqu’il passe le feu de sa cheminée pour arriver dans son salon. Son cousin n’a pas son entrain habituel et il ne lui a pas fallu plus de deux minutes pour s’en rendre compte. Il a beau être aussi courtois et charmant qu’à l’accoutumée, Rose voit bien que quelque chose ne va pas. Par réflexe, plus que par ego, elle ne peut s’empêcher de penser que la discussion qu’elle s’apprête à avoir avec Tibérius est probablement la cause de son inconfort. Pas un instant, la jeune femme ne songe qu’il puisse y avoir de l’eau dans le gaz dans son couple et que c’est en réalité Archibald plutôt que son frère et elle qui sont la cause de sa petite mine.

Il faut dire que ça fait des semaines que Rose n’a plus vu son cousin. Très proche d’Archibald, ils ont coutume de manger ensemble ou simplement se voir pour le plaisir de se voir. Néanmoins, depuis que celui-ci dédie ses nuits à Thaddeus, ils ont moins l’occasion d’être ensemble. La vie de couple ayant parfois tendance à faire de genre de choses. Elle a donc moins l’opportunité de constater les changements qui se sont opérés chez l’héritier des Ollivander. Des changements qu’elle jugerait, somme toute, peu inquiétants si elle en connaissait la teneur. Elle serait, par contre, moins emballée à l’idée de connaître son nouveau maître, leurs allégeances divergent désormais totalement.

- Oh merci, non rien de neuf, une vieille friperie remise au goût du jour.

Elle affiche un sourire modeste mais qui trahit son plaisir devant le compliment de son cousin. Assez discrète, elle a néanmoins une passion pour la mode qu’elle assouvit avec plaisir. Loin de faire partie de ces femmes qui ont, comme Gaïa et Marciana, une beauté époustouflante, elle s’est toujours fait remarquer pour son goût sur et son sens de la mode.

- Un whisky ? Et moi qui pensais que tu n’aimais pas les alcools forts, commente-t-elle avec amusement. Non, non, n’appelle pas l’elfe, je devrais pouvoir te servir un verre moi-même.

Elle tend le verre au juge avant de s’en servir un à son tour. Elle s’installe dans le fauteuil en face de Thaddeus, écoutant avec scepticisme ses explications. L’histoire du déménagement lui semble faiblarde. Rose a été voir l’appartement que son cousin s’est enfin décidé à acheter et tous les deux savent que celui-ci est en parfait état. Sans compter que s’il y a des travaux, ce n’est certainement pas lui qui s’en chargera. La jeune femme n’a pas besoin d’insister pour que son cousin finisse par partager ce qui le chagrine et Rose se fait aussi compatissante que possible :

- Désagréable ? Merlin, tu m’intrigues. Vous êtes toujours de si bonne composition tous les deux que je ne vous imagine pas brouillé pour quoique ce soit. Quel était le sujet ? Un désaccord sur l’appartement ?

Naïvement, elle ne voit que ça et ne s’en tracasse donc pas outre mesure. De son côté, si elle est un peu stressée peut-être parce ce qu’elle s’apprête à faire, elle est d’excellente humeur.

- De mon côté ? Tout va parfaitement bien. Je me réjouissais de passer un moment avec vous deux. C’est si rare qu’on en ait l’occasion maintenant.

Une déclaration qui devrait mettre la puce à l’oreille de Thaddeus. Après tout, la conversation de ce soir est techniquement déplaisante, il n’y a donc aucune raison que Rose s’en réjouisse. Le bruit de la cheminée interrompt leur échange et Tibérius ne tarde pas à en sortir, les saluant d’un air embarrassé. L’elfe, ayant sentit une présence, apparaît promptement, débarrassant son compagnon de sa bouteille ainsi que de ses affaires. Rose l'accueille avec un sourire l'assurant que son retard n’a rien de gênant.

- Non, non, ne te tracasse pas. On t’attendait de toute façon.


Elle laisse les deux frères se saluer, s’amusant presque de leur embarras respectifs tandis qu’elle se lève pour demander discrètement à son elfe de remplir trois flutes de champagne. Une fois celles-ci servies, Tibérius demande très justement à quoi ils trinquent. Un sourire mutin sur les lèvres, Rose regarde Thaddeus et puis Tibérius à tour de rôle, hésitant sur quoi répondre. Fait-elle durer le suspense ou non ? Ayant un peu pitié de ses cousins, elle trinque son verre contre les leurs avant d’annoncer :

- Je suppose que l’on trinque à notre futur mariage ? J’ai cru comprendre, Tibérius, que tu avais demandé ma main et il a apparemment fallu une discussion avec Thaddeus pour que je comprenne que je m’étais engagée à être la future madame Yaxley.

On pourrait croire à un reproche et dans le fond, Rose relève avec courtoisie l’absence de forme et de clarté qu’à eu la demande de Tibérius, néanmoins, loin d’être contrariée, elle sourit avec amusement et sa main passe affectueusement sur la joue de Tibérius tandis qu’elle continue :

- Je n’oserai jamais raconter à ta mère comment tu as fait ta demande, elle en ferait une syncope je crois.

Non, décidément, elle le sait, son attitude a de quoi prêter à confusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 177
Humeur :
A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Left_bar_bleue20 / 10020 / 100A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Empty
Message#Sujet: Re: A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius    A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Icon_minitimeVen 19 Aoû - 22:39

A la santé de la future Madme YaxleyRose, Tibérius & Thaddeus

D’ordinaire plutôt volubile, Thaddeus reste étrangement silencieux lorsque Rose l’interroge sur la raison de sa brouille avec Archie. Il se contente d’un signe de tête pour dire que non, cela ne concerne pas l’appartement, mais il préfère ne pas développer. Sans pouvoir expliquer pourquoi, il a la sensation que cela ne concerne qu’eux, et qu’il doit d’abord régler le problème avec Archie avant de pouvoir se confier à une tierce personne, fût-ce Rose. Sans doute est-ce une nouvelle preuve de son inexpérience dans ce domaine, et de sa tendance à tout idéaliser ; il y a une certitude presque enfantine dans ce silence, celle que tout s’arrangera et qu’aucune médiation n’est nécessaire. Sa cousine a le bon goût de ne pas insister pour savoir ce qui s’est passé ; faisant mine de ne pas avoir remarqué le silence pesant du juge, elle continue de faire la conversation comme on sait le faire dans la haute société, en exprimant son plaisir à l’idée de passer la soirée avec les deux frères Yaxley. Encore trop préoccupé par le sujet précédent, Thaddeus ne saisit pas l’allusion, et il se fend d’un sourire incrédule :

-Je ne sais pas s’il y a vraiment de quoi se réjouir, tu sais. Très franchement, je pense que je serai beaucoup plus soulagé quand ce sera terminé.

Pour lui, la soirée a tout pour être épouvantable. Entre l’intention de Rose de refuser la demande en mariage de Tibérius et l’état des relations entre les deux frères, rien ne va. Bien sûr, il n’est plus vraiment en froid avec son aîné, mais il subsiste une certaine raideur dans leurs relations, témoin de leurs difficultés à exprimer leurs sentiments. Chacun des deux a envie d’une véritable réconciliation, d’un retour à cette complicité fraternelle qui les a toujours unis, mais aucun ne sait comment s’y prendre. Il suffit de les voir se serrer la main, quelques instants plus tard, lorsque Tibérius les rejoint dans le salon, pour s’en convaincre ; ils ont l’air de deux hommes d’affaires en réunion, plus que de deux frères. Ce n’est pourtant pas l’envie qui manque à Thaddeus de faire preuve de davantage de chaleur, mais il craint d’être mal reçu, comme à chaque fois qu’il laisse libre cours à ses sentiments. Il sait que les autres, et en particulier dans leur milieu, préfèrent se montrer plus réservés, alors il se force à observer les usages et à faire preuve de retenue. Mais leur conversation sonne un peu faux, même lorsque Tibérius s’enquiert de son déménagement et qu’il répond, sans cette fougue qu’on pourrait attendre de lui en pareille circonstance :

-Oh, oui, je te remercie, tout s’est bien passé, je suis bien installé. Il faudra que tu viennes visiter, un de ces jours, d’ailleurs. Ça me fera plaisir de te montrer.

Comme il s’apprête à reprendre son verre de whisky, l’elfe revient dans la pièce avec trois flûtes de champagne ; cela ne se refuse pas, d’autant que Rose, de toute évidence, a un toast à porter. Bien loin de savoir déchiffrer l’attitude de sa cousine, Thaddeus ne peut s’empêcher de trouver son ironie un peu cruelle, et il baisse les yeux en direction du tapis tandis qu’elle parle. Son geste de tendresse pour Tibérius tranche avec ses propos, cependant, et il relève la tête pour déclarer :

-Je n’y comprends plus rien, Tibérius. Tu étais affirmatif quand tu m’as annoncé ton prochain mariage avec Rose, et lorsque j’en ai parlé avec elle, elle est tombée des nues… J’ai même craint que quelqu’un m’ait fait une mauvaise plaisanterie en m’envoyant ce courrier… Mais il n’y avait pas de doute, c’était bien signé de ta main. Je me demande quel simulacre de demande en mariage tu as bien pu faire pour que Rose ne se rende compte ni de ta demande, ni de sa propre acceptation, soupire-t-il en guise de conclusion, avant qu'une inquiétude le saisisse : J'espère au moins que tu n'en as pas encore parlé à maman ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Tibérius Yaxley
▌ Messages : 232
Humeur :
A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Right_bar_bleue

En couple avec : Rose Ashford-Selwyn

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, 31 cm, ventricule de dragon, rigide.
Camp: Mal
Avatar: Volker Bruch

A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Empty
Message#Sujet: Re: A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius    A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Icon_minitimeLun 22 Aoû - 22:36



A la santé de la future Madame Yaxley
Rose, Thaddeus & Tibérius
« Que je vienne… ? » Tibérius est un peu perplexe. Est-ce un pas vers lui ? Il espère que ce n’est pas simplement par politesse. En réalité, il serait même content, si ça pouvait être la preuve que Thadd veut bien encore le fréquenter. Alors, comme Rose lui adresse un signe de tête encourageant, Yaxley finit par dire, toujours avec la même raideur un peu gauche : « Oh, oui, éventuellement, je peux me libérer une journée. Si tu as le temps. Si ça ne te dérange pas. »

Si c’est un point positif pour la relation entre les deux frères, les choses ne vont guère en s’arrangeant, pour lui, du moins en ce qui concerne le stress. A peine a-t-il l’occasion de trinquer avec Rose que Tibérius manque de s’étouffer avec son champagne, bégayant d’un ton hésitant : « Je…tu… » Il connait assez bien Rose pour comprendre les reproches qu’elle sait si bien faire poliment tout en étant aussi assassine que lui et il sait que tout aimable qu’elle soit, c’en est un. Le juge ne peut décemment pas lui en vouloir : il sait parfaitement qu’il aurait pu et aurait du s’y prendre autrement. Le problème, d’ailleurs, n’était pas tellement de connaitre et de maitriser les formes – c’est précisément parce que Yaxley les connait, ayant été éduqué à cela, qu’il s’est rendu compte à la minute même où il avait prononcé ces mots, que ça n’avait rien d’une demande en mariage digne de ce nom - que de craindre la réaction de Rose, d’ailleurs. Il voudrait l’épouser, il a fini par s’en rendre compte, il ne demande même que ça, mais elle lui a dit qu’elle ne voulait pas se marier…alors il a craint de ne pas réussir à la faire changer d’avis, tergiversé, jusqu’à ce que cela devienne plus fort que lui, à moins que ça n’ait été qu’une solution de facilité, un peu lâche, d’ailleurs. Mais à ce que lui dit la jeune femme, Tibérius ne peut que s’apercevoir, mortifié, qu’il a causé son propre malheur et que ce qu’il craignait est en train de se produire, par sa faute. Il avait peur, en redemandant à Rose et en s’excusant de n’avoir pas su mieux faire, qu’elle change d’avis, mais finalement, la nouvelle tentative n’est même pas nécessaire pour créer son propre malheur. Sa compagne n’a même pas compris, lorsqu’il a parlé, saisit Yaxley, alors évidemment, elle n’a pas dit oui et elle ne plus vouloir, à présent. Comment pourrait-elle accepter de se marier avec quelqu’un qui la connait si mal qu’il se trompe à ce point sur ces désirs et qui en plus a le culot de parader tel un vainqueur devant son frère ? Chaque mot crucifie donc Tibérius sur place un peu plus.

Alors qu’il est au comble du désespoir et qu’il manque de mots, cependant, Tibérius s’avise du geste tendre de Rose à son encontre. Se pourrait-il que ? … Son cœur bondit dans sa poitrine. Aurait-elle décidé, le juge ne sait par quel miracle, que finalement c’est oui, le faisant marner pour lui apprendre la leçon en lui faisant la peur de sa vie ? Elle ne saurait être si gentille et si tendre avec lui si c’était non. D’ailleurs voilà la blonde qui enchaine sur le fait qu’elle ne pourrait pas raconter dans quelles circonstances il a fait sa demande : n’est-ce pas la preuve qu’elle fera preuve d’indulgence avec lui et qu’elle est décidé à la considérer comme telle, et donc à l’accepter ? La voix un peu rauque, Yaxley retrouve les mots qu’il avait perdu et lance timidement : « Je peux en refaire une autre, si tu veux choisir laquelle raconter à maman. J’ai la bague, si tu veux. Une nouvelle bague. » La précision lui semble indispensable ; même lui n’aurait pas poussé le vice à être si goujat qu’il aurait repris celle achetée pendant l’une de leurs disputes.

Gêné aux entournures, craignant de se tromper autant qu’il est plein d’espoir, le juge va pour poursuivre, mais Thaddeus – qu’il avait tout bonnement oublié, tant ses pensées étaient centrées sur Rose – se rappelle à son bon souvenir, le morigénant à son tour. Manifestement, lui n’a pas la même lecture des événements et du discours de Rose, et Tibérius ne peut s’empêcher de grogner, boudeur et contrit : « Je crois que je m’en suis rendu compte, merci, Thaddy, ce n’est pas la peine d’enfoncer le clou... » C’est d’ailleurs la contrition qui l’emporte. Rouge de honte d’être pris en faut ainsi, à risquer de causer autant de peine à sa mère, le magistrat bégaye, regardant ses chaussures : « Non, je euh…j’attendais d’en reparler avec Rose, et que tout le monde soit là. »

Il lui faut donc toute la volonté du monde pour se souvenir de la bonne nouvelle. Tirant la manche de Thadd, comme pour se convaincre qu’ils sont bien dans la réalité, Yaxley balbutie donc de nouveau, cherchant le regard de sa compagne : « Mais je…je crois que Rose veut bien… si j’ai bien compris ? » Délaissant son champagne qu’il abandonne sur la table, c’est vers elle qu’il se tourne, oubliant – comme à chaque fois que les usages l’agacent, il décide de s’en dispenser – qu’ils ne sont pas seuls, pour s’emparer de sa main : « Je suis désolé, Rosie, je ne sais pas ce qu’il m’a pris quand je me suis dit que c’était acceptable et que je pouvais me dispenser d’une vraie demande en mariage. Ça fait un moment que je voulais m’excuser, d’ailleurs…mais j’ai eu peur que tu dises non ou que tu changes d’avis, si tu avais décidé d’accepter tout de même. » Malgré ma bêtise, devrait-il ajouter, malgré le fait qu’il ait été un rustre particulièrement indélicat. Finalement Tibérius préfère enchainer sur la question fatidique. « C’est oui ? Tu veux bien ? » Hésitant, il a envie de la serrer dans ses bras, mais il ne peut pas, pas devant Thaddy, quand même, ça ne se fait pas. Mais qu’importe, il en est presque sûr, Rose va devenir sa femme. Dans le sourire qu’il a, il y a tellement d’émotions qui se bousculent que Tibérius en devient extrêmement bavard et qu’il enchaine directement : « Si ça ne tient qu’à ça, je peux refaire ma demande. Ici et maintenant, si tu veux. Je n’ai pas ici la bague dont je te parlais, mais je…je peux aller la chercher, si tu veux. »

C’est un peu la panique, alors que l’ainé Yaxley fouille ses poches, confus, oubliant qu’il n’avait aucune raison d’apporter avec lui la bague en question, puisqu’il s’attendait à ce que Rose tente de les réconcilier, Thaddeus et lui. C’est d’ailleurs vers ce dernier que Tibérius se tourne en dernier lieu : « Enfin, si ça ne te dérange pas, Thaddeus. De toute façon, j’aimerais bien que tu sois mon témoin, si tu veux bien, on ne ferait que prendre un peu d’avance… » Dans le feu de l’action, les yeux un peu brillants sous le coup de l’émotion, Yaxley en oublierait presque la dispute avec son cadet, se souvenant seulement que Thaddeus est son frère préféré, celui avec qu’il partage tout, à commencer ses joies - et ce oui, prononcé par Rose, en est une, indubitablement.


(C) CANTARELLA.

_________________
The necessary evil
Politically, the weakness of the argument has always been that those who choose the lesser evil forget very quickly that they chose evil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 816
Humeur :
A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Left_bar_bleue80 / 10080 / 100A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Empty
Message#Sujet: Re: A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius    A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Icon_minitimeVen 26 Aoû - 11:47

❝ Thaddeus, Tibérius & Rose❞A la santé de la future Madame YaxleyLa soirée ne se passe pas exactement comme Rose l’avait prévu. Il faut dire qu’à l’origine, quand Thaddeus et elle ont prévu ce repas, l’ambiance promettait d’être morose. Son cousin est d’ailleurs toujours dans cet état d’esprit et la jeune femme s’en voudrait presque de le faire un peu marcher. Pourtant, tout est pour un mieux puisque qu'elle mettra bientôt un terme à ses angoisses. Néanmoins, elle a l’impression que sa mauvaise est peut-être plus lié à Archibald qu’à la soirée qu’ils vont passer ensemble. Un point qu’il faudra qu’elle approfondisse quand elle en aura le temps.

Ce n’est pas le moment, Thaddeus n’est pas d’humeur à parler de sa vie privée. Rose, pleine de tact, préfère donc embrayer sur un sujet moins controversé à savoir le déménagement de celui-ci. C’est un grand pas pour Thaddeus que l’on avait jamais imaginé partir de chez ses parents. En réalité, la jeune femme a parfois du mal à se rappeler qu’il a vécu chez elle plusieurs semaines. Pour elle, son cousin faisait partie des meubles et il est difficile d’imaginer Yaxley House sans lui.

L’arrivée de Tibérius, un peu en retard, change la dynamique et la discussion se fait un peu plus tendue, un peu plus formelle. Les choses se sont apaisées ; les deux frères peuvent désormais être dans la même pièce sans se bouffer le nez, une évolution comparer à la situation d’il y a quelques semaines. Ça ne veut pas dire qu’ils sont à l’aise l’un avec l’autre. On voit que leur complicité d’antan leur manque mais aucun des deux ne semblent savoir comment la retrouver.

- Évidemment qu’il se libérera, assure-t-elle à son tour à Thaddeus. Je vous laisserai entre homme, ça sera l’occasion de discuter un peu, non ?, ajoute-t-elle d’un air innocent.

Bien entendu, Rose pourrait accompagner Tiberius, elle a le temps sauf qu’à bien y réfléchir, il lui semble que si on ne force pas les deux frères a passer un peu de temps ensemble, ils attendront toujours d’avoir une tierce personne pour le faire. Or Rose n’apprécie pas nécessairement jouer la troisième roue du carrosse.

De toute façon, il est temps d’arrêter de jouer la comédie et sitôt le champagne servi, Rose décide de trinquer. La réaction de Tibérius est instantanée et la jeune femme voir bien qu’il est mortifié. Elle doit retenir un rire tant il semble paniqué. De son côté, Thaddeus, loin de voir où elle veut en venir, est amer. Plus pour longtemps puisque la jeune s’apprête à accepter la demande de son frère. Tibérius, plus fin, sentant que le vent tourne en sa faveur, propose de refaire sa demande. Rose n’a pas le temps d’accepter que le plus jeune des deux frères décide de faire la leçon à son aîné.

- Oh je pense qu’il n’a pas tort d’enfoncer le clou. Je gage qu’il ne serait pas le seul à le faire si d’autres étaient au courant. Heureusement pour toi, ton secret est sauf avec nous.


Sa main dans celle de Tibérius, elle finit par mettre un terme à son calvaire et se tourne vers Thaddeus avec un certain amusement pour demander :

- Je pense que je peux mettre un terme à votre misère et le laisser faire sa demande correctement cette fois, non ?

Les excuses de son compagnon arrivent à point nommé. Rose ne se considère pas particulièrement romantique, ça ne l’empêche pas de rêver d’une demande en mariage un peu plus mise en scène que celle qu’elle a reçue précédemment. Une demande qui porte clairement son nom, par exemple.

- N’hésitez pas à remercier Octavia. Je dois avouer que ma conversation avec votre sœur a été décisive dans ma décision. Enfin, ça et d’autres éléments plus sentimentaux que l’on évitera d’évoquer.

SI les deux frères semblent un peu perplexes, Rose quant à elle s’amuse beaucoup.

- Si Thaddy consent à être ton témoin, je pense que l’on peut envisager que tu fasses ta demande ce soir. Après tout, c’est une belle soirée pour se fiancer, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 177
Humeur :
A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Left_bar_bleue20 / 10020 / 100A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Empty
Message#Sujet: Re: A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius    A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Icon_minitimeLun 29 Aoû - 20:01

A la santé de la future Madme YaxleyRose, Tibérius & Thaddeus

-Evidemment que ça ne me dérange pas, sinon je ne prendrais pas la peine de te le proposer, rétorque Thaddeus, avec la brusque franchise de ceux qui ne savent pas dissimuler, à la réponse ampoulée de son frère.

Comme s’il allait se mettre, à trente ans passés, à ruser, à mentir, à faire des ronds-de-jambe sans la moindre sincérité à son propre frère. Il y a quelque chose de désobligeant, de presque blessant dans cette réaction de Tibérius - heureusement pour lui que son cadet est de bonne composition et ne se braque pas pour si peu. D’autres, y compris dans leur fratrie, ne manqueraient pas de prendre ombrage de cette hésitation. Mais Thaddeus se borne à lever les yeux au ciel, prenant silencieusement Rose à témoin de son agacement, sans faire de commentaire. D’un sourire, il remercie la jeune femme qui assure que son aîné se libérera ; inutile, pour le moment, d’en rajouter, alors qu’il y a déjà tant de choses à reprocher à Tibérius. Sa calamiteuse demande en mariage, avant tout, source de tant de malentendus, de quiproquos - et, pire que tout, si inconvenante ! Thaddeus, tout comme son frère, apprécie un certain formalisme et le respect des traditions, si bien qu’il est profondément choqué que le chef de la famille Yaxley ait cru pouvoir se dispenser du cérémonial. On n’ose imaginer ce que Tibérius aurait dit si l’un de ses frères s’était avisé de commettre ce faux-pas. Thaddeus l’entend presque se récrier sur le manque de manières, le peu de considération pour les traditions les plus sacrées, et sur la vulgarité, le côté peuple du procédé, peut-être le pire dans tout cela. Et encore : peut-être eût-il accordé à Darius ou à Thaddeus une once de mansuétude. Mais que le lourdaud eût été quelqu’un d’autre - Caelum, au hasard - et il n’aurait pas hésité à le clouer au pilori.


-Bon, c’est au moins ça, murmure Thadd lorsque son frère lui assure que leur mère n’est pas au courant.

Inexplicablement, Rose a l’air de bien s’amuser au milieu de cette conversation qui n’est pourtant guère plaisante. Elle a un sourire narquois lorsqu’elle reprend la parole, interrompant les réflexions de Thaddeus sur le coup qu’un tel épisode aurait porté à la santé de Circé. Le juge se fige d’un coup, son verre de champagne à la main, sous l’effet de la surprise. Quel est ce retournement de situation ? Tibérius bafouille, et Rose parle de le laisser faire sa demande dans les règles de l’art. Que d’indulgence de sa part ! Interloqué, Thaddeus regarde son frère fouiller ses poches, le rouge aux joues, et aligner des bribes d’explications - pour un peu, il croirait voir son reflet dans une glace. D’habitude, c’est lui qui peine à parler lorsque l’émotion le submerge, c’est-à-dire assez souvent. Pas cette fois, cependant. La demande de Tibérius le bouleverse, pourtant, mais il trouve l’instant parfaitement choisi pour lui retourner son hésitation de tantôt :


-Moi, ton témoin ? Oh, oui, éventuellement, je peux me libérer un moment. Si ça ne te dérange pas.

Alors, c’est désagréable, hein ? S’estimant amplement vengé, il donne une tape affectueuse sur l’épaule de son aîné, avant de se lever du canapé et d’aller s’appuyer à l’encadrement de la fenêtre, sans lâcher sa flûte de champagne. C’est qu’il a des fourmis dans les jambes, tout à coup.

-A vrai dire, Rose, je te trouve bien charitable. Mais soit, c’est toi qui décides, et si tu veux que Tibérius refasse une demande, je ne peux que souscrire à cette requête. Cependant…

Apparemment, il a coupé son frère en plein élan, alors que celui-ci allait se jeter à genoux. Ravalant la remarque acide qu’il allait faire sur Octavia, il se reprend, dans un murmure :

-Pardon. Je me tais, et je me contente d’être spectateur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Tibérius Yaxley
▌ Messages : 232
Humeur :
A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Right_bar_bleue

En couple avec : Rose Ashford-Selwyn

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, 31 cm, ventricule de dragon, rigide.
Camp: Mal
Avatar: Volker Bruch

A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Empty
Message#Sujet: Re: A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius    A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Icon_minitimeSam 10 Sep - 0:09



A la santé de la future Madame Yaxley
Rose, Thaddeus & Tibérius
Cela va sans dire, n’importe qui d’autre que Thaddeus se verrait opposer assez vertement une fin de non recevoir si le ton employé envers Tibérius était le même. Jamais il n’a bien supporté la moquerie et ce n’est pas aujourd’hui que ça va commencer. Ce n’est pas pour rien que les gens se frottent peu à Yaxley, tant il peut être cassant dans ses réponses. Alors forcément, il n’est pas habitué à ce qu’on le prenne à revers, surtout alors qu’il fait des efforts et qu’il essayait non de vexer son interlocuteur, mais bien d’être aimable et attentionné. Mais ce n’est pas tellement le fait qu’on lui réponde dans les dents qui fait perdre ses mots au juge. Plutôt le fait que, alors précisément qu’il a les meilleures intentions du monde et qu’il essaie de s’amender, son entreprise n’est pas comprise et qu’il semble qu’il ne puisse que tout faire de travers dès lors qu’on en vient à son cadet. Penaud, il bégaie, mortifié : « Non, mais…Enfin, je… » Un peu paniqué, il se tourne vers sa compagne en quête de soutien. Rose a bien du comprendre, elle (puisqu’elle lui a adressé un sourire encourageant, puisqu’elle parle de les laisser entre hommes), que ce n’était pas méchant et qu’il n’avait pas l’intention d’être blessant - qu’il n’a même pas pensé l’être, en fait. A la fin, Tibérius s’agace un peu lui-même : ce n’est pas son genre de ne pas dire ce qu’il pense. D’habitude, il est plus honnête et plus clair que ça. Alors finalement, il prend son courage à deux mains et lance d’un ton décidé : « Ce n’est pas ce que je voulais dire. Je ne veux juste pas que tu te sentes obligé de le proposer, parce que tu ne me dois rien et que c’est à moi de faire des efforts, je crois. Mais il n’y a rien qui ne saurait me faire plus plaisir. Je suis content que tu le proposes et que tu veuilles que je vienne. Alors oui, je me libérerai dans tous les cas. »

Rien qui ne pourrait lui faire plus plaisir, et c’est vrai, tant il est content de pouvoir renouer avec son frère. Sauf peut-être que Rose accepte sa demande en mariage, bien sûr…ce qui n’a en définitive rien d’évident, tant les méprises se sont accumulées et qu’il a été à côté de la plaque. Comme toujours, avoir le mauvais rôle n’est pas facile à accepter pour Tibérius, encore moins parce que le sujet lui tient à cœur et qu’il a la conscience aigue d’avoir failli à toutes les règles de bienséances et à toutes les traditions qu’il vénère en s’étant comporté comme le premier type du commun venu. Il a envie de dire qu’il avait quelques excuses, envie de se justifier, et puis de dire, aussi, que cette manière un peu cavalière de faire ne sortait pas totalement de nulle part et qu’une bonne partie de son attitude était liée à une colère légitime. Mais Yaxley ne trouverait pas plus d’allié chez Thaddeus – tant pour le respect des codes que parce que cela le concerne directement – que chez Rose. Ce serait de toute façon contre-productif. Il n’a pas envie de relancer leur dispute, maintenant qu’ils se sont réconciliés. Et puis ce serait certainement le moment le plus mal choisi pour le faire, parce que objectivement, Tibérius sait qu’il est en tort et qu’il a bien de la chance que Rose ne le prenne que comme ça, en le taquinant, justement, et qu’elle ne fasse pas plus, comme elle le remarque d’ailleurs. « Je sais bien… » Se contente-t-il donc de souffler, penaud. Tibérius a vaguement envie de rentrer dans le sol, comme lorsque Augustus lui disait qu’il n’avait pas été à la hauteur et qu’il attendait mieux. Personne ne le gronde, pourtant, cette fois, c’est simplement Rose qui se moque gentiment, ce qui veut dire que tout n’est pas perdu, alors le juge finit par reprendre avec un brin d’espoir : « C’est charitable…chic de votre part, à tous les deux, je suppose. Merci. »

Pourtant, il y a quelque chose, dans le ton de Rose, dans ce qu’elle dit, dans sa main qu’il serre dans la sienne, qui dit à Tibérius qu’il a raison d’espérer et que c’est oui, qui se confirme dès lorsqu’il a fait ses excuses et qu’il s’hasarde à demander une confirmation plus explicite. Son cœur bondit dans sa poitrine, mais immédiatement, le discours de Rose suscite sa perplexité et l’enthousiasme laisse place à la surprise. « Octavia ? Mais pourquoi ? Elle t’a dit quelque chose quand tu es allée la voir ? » Yaxley fronce les sourcils, espérant que sa sœur n’a pas été odieuse avec sa compagne – vœux pieux, s’il en est – mais ne s’y attarde pas trop. Qu’importe, puisqu’elle est d’accord et qu’il n’a plus qu’à (re ?)faire sa demande ? Même s’il est très curieux de savoir ce qu’elle a pu dire à Rose (quoiqu’il préférerait rester sur l’idée que la blonde a directement eu envie d’accepter lorsqu’elle a compris et non qu’elle a hésité et même si le juge sait qu’il ne pourrait s’en plaindre au vu de son comportement cavalier), il juge que le cas de sa cadette pourra être réglé plus tard. Portant la main de la jeune femme à ses lèvres, il y dépose un baiser délicat avec un sourire : « Est-ce que j’ai ton autorisation pour penser que c’est ce qui a présidé à ta décision finale, tout de même ? »

Ceci étant, puisqu’il en a l’autorisation, Tibérius se dit avec beaucoup d’enthousiasme qu’il va la faire maintenant, sa demande, et un instant, tout est oublié et redevenu comme avant. Tout à sa joie, il ne se souvient même plus pourquoi il hésite autant devant son frère, et c’est sans y penser qu’il lui demande d’être son témoin. Alors, le retour sur Terre est rude, forcément. « Mais je… » Ça gâcherait presque le moment. Presque, car Thaddeus lui tape sur l’épaule, manière de dire que ce n’était que pour lui rendre la monnaie de sa pièce mais qu’il sera là. Avec reconnaissance, Tibérius parvient à enfin à répondre à son frère : « Merci, Thadd. » Yaxley sourit comme il a rarement souri. Le juge ne voit que Rose, de toute façon, maintenant. Alors forcément, ce que fait son frère et ce qu’il dit, Yaxley l’entend à peine et il faudrait vraiment que Thaddeus se jette entre eux et fasse barrière de son corps pour qu’il consente à redescendre sur terre. Oubliée, même, cette histoire de bague : ce serait mieux avec, évidemment, mais il sera toujours temps d’aller la chercher plus tard. « Eh bien, je suppose qu’il faut que je me lance…» Tibérius est bizarrement ému, bien plus que la dernière fois : il faut dire que ça aide, d’être à peu près qu’elle dira oui. Se disant que cette fois, il a intérêt à ce que son improvisation soit réussi, il dépose un genou à terre sans lâcher du regard la jeune femme, avant de prendre ses mains dans les siennes. « Rose Ashford-Selwyn…est-ce que tu veux bien devenir ma femme ? » Voilà, c’est dit, et ses yeux brillent un peu alors qu’il attend, plein d’espoir, la réponse de celle qui pourrait bientôt devenir sa femme. Et tout se terminera bien, forcément, non ?


(C) CANTARELLA.

_________________
The necessary evil
Politically, the weakness of the argument has always been that those who choose the lesser evil forget very quickly that they chose evil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 816
Humeur :
A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Left_bar_bleue80 / 10080 / 100A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Empty
Message#Sujet: Re: A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius    A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Icon_minitimeLun 24 Oct - 22:04

❝ Thaddeus, Tibérius & Rose❞A la santé de la future Madame YaxleyMerlin qu’ils sont ampoulés, ne peut s’empêcher de penser Rose avec affection en voyant Tibérius et Thaddeus bafouiller chacun à leur tour. Peur de vexer, d’être mal compris, de se reprendre en grippe, on essaie de contrôler les egos et les frustrations sans grand succès. Néanmoins, avec l’aide un peu assertive de Rose, les choses ne se déroulent pas trop mal et c’est un Tibérius de bonne humeur qui ira visiter les nouveaux quartiers de son cadet.

Dans une famille comme la leur, ce n’est pas tous les jours que l’on déménage sans être marié. En réalité, ça se fait peu. Elle-même est une exception et leur cousine, Reha, un ovni parmi les femmes de son rang. Pour le reste, les chastes demoiselles ne sont pas censés se trouver dans des situations où l’on pourrait les dévoyer facilement si bien que vivre en célibataire est tout à fait exclus. Si les hommes sont un peu mieux lottis lorsque l’on parle de leur vertus, on attend d’eux qu’il reste au bercail jusqu’à ce qu’il ait la bague au doigt - ou la corde au cou selon le point de vue, continuant à vivre dans la maison familiale si on est l’aîné.

C’est d’ailleurs précisément pour ça que Rose en est en train de signer lorsqu’elle s’apprête à accepter la demande en mariage de Tibérius. Ce n’est pas juste son cousin qu’elle épouse, c’est tout un système et le rôle qu’elle aura avec. Non contente d’être une Yaxley, elle passera désormais devant ses cousines. Un changement que certaines d’entre elles risquent de ne pas apprécier, Gaïa en premier. Heureusement, celle-ci est désormais mariée et ne vit plus sous le même toit que ses frères. Un avantage pour Rose qui n’a pas spécialement envie de rentrer dans un conflit silencieux et quotidien avec celle-ci. Si elle n’a jamais été de celles qui cherchent le conflit, on ne peut pas en dire autant de Gaïa, or Rose soupçonne qu’elle aura assez à faire sans devoir gérer une mésentente au sein de sa propre maison.

- Tu as raison, je suis très charitable. Disons que c’est mon cadeau de mariage en avance. Après tout, je suis prête à faire comme si je n’avais pas entendu parler de cette première demande. Je ne sais pas si beaucoup de femmes en feraient autant.

En réalité, elle est parfois stupéfaite de voir qu’un homme aussi à cheval sur le protocole que Tibérius peut l’oublier à ce point dès qu’il est concerné. Son simulacre de demande n’aurait convenu à personne peu importe sa classe sociale, si bien que la jeune femme ne comprend pas comment son cousin a pu s’imaginer un seul instant qu’elle l’avait accepté sans souligner tout ce qu’il y avait d’inaproprié.

Inapropriée c’est ce que fut la réaction d’Octavia lors de sa visite à Poudlard. Sa cadette est loin d’être une idiote mais sa fierté, selon Rose, la perdra. Elle en a plus que Tibérius et Gaïa réunit, ce qui veut dire beaucoup. Pourtant, elle refuse toutes les mains tendues, allant même jusqu’à tout faire pour s’assurer qu’on ne lui en donnera pas une seconde chance. A force de s’isoler, il lui semble que l’adolescente s’est radicalisée, néanmoins, c’est un sujet délicat à aborder auprès des deux frères, probablement autant que l’opinion qu’elle avait de leur mariage à venir. Avec décontraction, Rose tente de faire passer la nouvelle avec douceur :

- Votre sœur avait, disons-le, des réserves importantes à l’idée d’un mariage entre toi et moi. Je pense qu’elle ne croit pas que je puisse avoir les épaules pour soulager ma tante dans ses fonctions et j’imagine qu’elle aurait voulu un parti plus prestigieux pour Tibérius. Ce sont des arguments que je peux entendre, conclut-elle, conciliante.

Si elle comprend les arguments d’Octavia, ça ne veut pas dire qu’elle les accepte pour autant. Or, si Tibérius a raison, c’est bien son affection pour lui qui a définitivement fait pencher la balance en sa faveur, la jeune femme ne pourrait pas nier que les provocations d’Octavia on achever de la décider.

- Je ne te proposerai pas de refaire ta demande si ce n’était pas le cas. Rassure-toi, ce n’est pas ton compte chez Gringott qui m’a séduite.

Rose étant extrêmement bien lottie, elle n’a pas besoin de la fortune de son cousin pour vivre avec le décorum qui correspond à son rang. L’heure n’est de toute façon plus à ce genre de pensée et bientôt, c’est le genoux à terre que Tibérius fait sa demande en bonne et due forme. Le sourire de Rose lorsqu’elle prononce le “oui” qui scelle leur fiançaille officielle ne trompe personne. La jeune femme est radieuse et si elle se permet d’embrasser d’abord son fiancé, c’est vers Thaddeus qu’elle se tourne ensuite, l’embrassant à son tour sur la joue.

- Tu ne pourras donc plus du tout prétendre te débarrasser de moi. J’espère que tu es heureux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 177
Humeur :
A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Left_bar_bleue20 / 10020 / 100A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Empty
Message#Sujet: Re: A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius    A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Icon_minitimeMar 22 Nov - 21:25

A la santé de la future Madme YaxleyRose, Tibérius & Thaddeus

Thaddeus a bien des défauts - son défunt père ne s’est jamais privé pour le lui rappeler - mais il n’est ni mesquin, ni rancunier. Il est sincèrement heureux pour son frère et pour Rose, et il ne peut jouer bien longtemps son personnage de dandy cynique. Il y a des moments dans l’existence où il faut savoir oublier les petits différends, estime-t-il. Ces instants d’aigreur ne sont que des cailloux dans la chaussure en comparaison des véritables événements, et l’on doit savoir comprendre leur insignifiance. Tout écrivain sait qu’il faut savoir terminer un chapitre, et le terminer aussi élégamment que possible, sous peine de s’enferrer ; Thaddeus a la vague conscience, en observant la demande en mariage de Tibérius, que le chapitre de leur brouille cherche sa conclusion.

Que c’est brouillon, tout de même, ne peut-il s’empêcher de songer en voyant son aîné genou en terre. Tibérius ne respecte aucune tradition. Pas de bague, aucune solennité, et il s’agit de sa deuxième tentative de demander Rose en mariage. Si leur brouille n’était pas si fraîche, Thaddeus se permettrait probablement d’enfoncer le clou, mais une prudence instinctive l’arrête. L’essentiel est que les choses soient enfin dites, et que Rose accepte. Ce qu’elle fait, en sous-entendant, avec sa façon si caractéristique d’euphémiser, qu’elle a peut-être quelque affection pour Tibérius. Simple spectateur, Thaddeus n’en perd pas une miette. Pour l’observateur inlassable qu’il est, la scène est inhabituelle, et donc précieuse. Les héros de ses histoires se sont mariés bien des fois, mais c’est la première demande en mariage à laquelle lui, l’auteur, assiste réellement. Bien entendu, il aurait préféré la version traditionnelle, avec bague et sans raté préalable, mais il pourra imaginer à partir de ce qu’il voit.

Et quoi, c’est déjà fini ? Pour un peu, Thaddeus récriminerait, réclamerait les prolongations. Mais Rose a prononcé le oui fatidique, et elle a relevé Tibérius pour l’embrasser, avant de se tourner vers Thadd pour un baiser fraternel et une plaisanterie.


-Eh bien, ma chère, tu me vois au désespoir à la perspective de devenir ton beau-frère, lance-t-il, la mine grave, en serrant les mains de Rose dans les siennes. Je crois que seul le champagne saura me faire oublier cette pénible nouvelle.

Incapable de jouer longtemps la comédie, il retrouve très vite le sourire, tandis qu’il remplit généreusement leurs trois coupes pour porter un toast solennel :

-A vous, donc.

La suite sonne presque comme un reproche adressé à son frère, heureusement vite tempéré :

-J’aurais été honoré que tu me demandes de célébrer votre union, Tibérius. Mais à vrai dire, je le suis encore plus que tu m’aies choisi comme témoin. À ton bonheur, idiot.

Avec un sourire taquin, il lève encore une fois sa coupe en prononçant ces quelques mots, certain que son frère ne se formalisera pas d’être ainsi traité. Plus chanceuse, Rose a droit à un baise-main peu protocolaire, ses deux mains entre celles de son cousin, et puis Thaddeus, pris d’une soudaine inspiration, dépose sa flûte sur la table et déclare :

-Vous devez avoir des tas de choses à vous dire, et pour être franc, je n’ai plus très faim. Permettez-moi de vous fausser compagnie, toutes ces émotions m’ont épuisé. Tibérius, je serai demain à la première heure dans ton bureau, nous avons des tas de choses à organiser. Rose, je te demande pardon de ne pas rester dîner, mais je te promets que tu auras ta revanche bientôt. Bonsoir, tous les deux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Tibérius Yaxley
▌ Messages : 232
Humeur :
A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Right_bar_bleue

En couple avec : Rose Ashford-Selwyn

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, 31 cm, ventricule de dragon, rigide.
Camp: Mal
Avatar: Volker Bruch

A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Empty
Message#Sujet: Re: A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius    A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Icon_minitimeDim 4 Déc - 22:00



A la santé de la future Madame Yaxley
Rose, Thaddeus & Tibérius
Les explications d’Octavia ne laissent pas exactement Tibérius pantois. Il a déjà eu droit à la colère du tableau de son père. Il sait parfaitement ce qu’une partie de sa famille, proche ou éloignée, penserait d’un mariage avec Rose. Il connait les commentaires qui pleuvront, bas et méprisants, sur son statut : si elle est sang pure également, elle n’est jamais qu’une bâtarde, il ne devrait pas l’épouser, etc. Il a le loisir, en tant que chef de famille, de s’en moquer, son statut le lui permet. Personne, d’ailleurs, ne s’aviserait de lui faire ce genre de remarque en face alors que leur relation est à présent officielle. Indifférent à l’opinion des autres et habitué à suivre uniquement sa propre volonté comme il est, Yaxley estime que puisque lui juge la jeune femme digne de sa personne, les autres n’ont rien à y redire. Mais cela l’attriste pour Rose. Tout habituée qu’elle soit à cela, comme le montre la distance avec laquelle elle expose les faits, c’est le genre de remarque qui finissent par atteindre. Et encore plus venant d’une potentielle future belle-sœur. Lui-même est d’ailleurs particulièrement agacé de l’attitude d’Octavia. Elle devrait garder pour elle ce genre de remarque. C’est aussi particulièrement vexant, parce qu’il s’agit précisément de sa sœur…Mais elle prend une pente qu’il ne comprend pas bien, de toute manière. « Je vois. Il va peut-être falloir que j’essaie de lui parler à mon tour. » Il a froncé les sourcils et arbore à présent une moue contrariée, peu enthousiaste à l’idée d’une nouvelle dispute familiale. Celle avec Thaddeus lui a suffi. Même si pour une fois, c’est bien uniquement cette fichue crise d’adolescence qui en est la cause et Octavia qui est la seule fautive.

Mais évidemment, cet état d’esprit ne dure pas. Le juge aura le temps de s’occuper de sa sœur plus tard. Pour le moment, tout ce qui compte est de réparer ses erreurs avec Rose et cette demande en mariage qu’il s’apprête à faire. Un moment, il ne voit plus qu’elle, plus que ce oui qu’il attend, et le bonheur qu’il ressent lorsqu’elle murmure à mi-voix ce « oui » fatidique qu’il attendait avec tant d’anxiété se mêle d’une pointe de soulagement alors qu’il se relève pour l’embrasser. « Ca n’était absolument pas mon intention. » Se débarrasser d’elle, si indulgente à son égard, si compréhensive, et si digne ? Jamais. Tibérius a mis du temps à le réaliser, sans doute, mais il ne peut pas s’imaginer vivre sans Rose – d’où l’idée de ce mariage, d’ailleurs. Alors lui demander s’il est heureux, c’est presque une question rhétorique : « Je ne l’ai jamais plus été qu’en ce moment. » Il l’embrasse de nouveau avec un sourire. Un moment, on pourrait presque croire à une autre personne tant il est différent du Tibérius Yaxley habituel, et on le reconnaitrait à peine.

D’excellente humeur à présent, il trinque avec sa future femme et son frère avec un grand sourire et s’amuse même des taquineries de son cadet. C’est comme si toute brouille était oubliée entre eux et il est étrangement ému que son frère accepte, en plus du reste, d’être son témoin : « Merci, Thaddeus. » Ils trinquent de nouveau, et il lui semble que tout va pour le mieux. S’il savait que son frère a pensé de sa demande en mariage, pourtant, Tibérius en serait étonné, n’ayant pas l’habitude d’être servi chaud de cette manière, qui est plutôt la sienne, ni d’être traité à l’aune de ce qu’il réserve aux autres. C’est qu’on en oublie, parfois que Thaddeus est le fils d’Augustus et à quel point, lui aussi, peut être virulent. Si ce dernier s’avisait de formuler tout cela à haute voix, peut-être aurait-il encore plus honte, comme face à son géniteur, lorsque celui-ci lui faisait savoir qu’il n’avait pas fait assez bien. Mais heureusement, il n’en sait rien et au contraire, il est ravi de pouvoir compter sur l’aide  de son frère. Mieux, son départ l’attriste un peu, alors qu’ils viennent de se réconcilier : « Déjà ? Tu es sûr ? » Évidemment, il ne dit pas non à l’intimité d’un tête à tête, il ne voit plus que Rose depuis tout à l’heure, mais délaisser son frère l’ennuie aussi. Alors, chose rare, il se prend même à le prendre par les épaules amicalement, dans une étreinte fraternelle un peu guindée :  « Bon, J’y serai, compte sur moi. Et je n’oublie pas que tu dois me faire visiter ton appartement, aussi. Merci encore. Je te raccompagne. » C’est comme si tout était à refaire et à réapprendre – dire qu’il n’y a pas si longtemps, il lui ébouriffait les cheveux pour plaisanter, comme ils en ont toujours eu l’habitude. « À bientôt, mon vieux. » Mais ils sont sur la bonne pente, après tout, non ? c’est déjà ça. Oui, c’est déjà ça.

Lorsqu’il revient dans le salon, toute cette mélancolie un peu absurde s’efface en voyant sa désormais fiancée. Ils vont se marier, cette fois c’est sûr. Tibérius s’avance vers elle pour l’enlacer. « Je sais que tout ceci est un peu brouillon, même si c’est moins cavalier que la première fois. Je te promets que le mariage ne le sera pas. » C’est l’occasion de se rattraper, et il y tient tellement qu’elle peut être sûre de sa promesse. Alors Tibérius se contente de l’embrasser et de conclure : « Je t’aime, Rose. »

(C) CANTARELLA.

_________________
The necessary evil
Politically, the weakness of the argument has always been that those who choose the lesser evil forget very quickly that they chose evil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Empty
Message#Sujet: Re: A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius    A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

A la santé de la future Madame Yaxley - Thaddeus & Tibérius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Thaddeus Yaxley
» Can't Get Mad At You, But Still || Thaddeus Yaxley
» Tibérius Yaxley
» Go Big Or Go Home || Thaddeus Yaxley
» Les hiboux de Thaddeus Yaxley
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Duplex de Rose Ashford-Selwyn (Londres)
-