AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Carte mémoire Micro SDXC Sandisk Extreme Plus ...
Voir le deal
19.99 €

Partagez | 
 

 Quand la Mascarade débute... {Achevé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
[†] Olive Hornby
[†] Olive Hornby
▌ Messages : 3701
Humeur :
Quand la Mascarade débute... {Achevé} Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Quand la Mascarade débute... {Achevé} Right_bar_bleue

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Quand la Mascarade débute... {Achevé} Empty
Message#Sujet: Quand la Mascarade débute... {Achevé}   Quand la Mascarade débute... {Achevé} Icon_minitimeMer 29 Déc - 11:35

Music: Code of Conduct - Hans Zimmer


    Et voilà. Elle y était. Nerveuse, Oly arpentait les couloirs. Sa destination? Le quatrième étage...
    Ses bagages? Un sac. Pas terrible le sac en plus. Pour ne pas qu'on la reconnaisse à son sac en bandoulière kaki, la demoiselle avait été obligée de le laisser en plan dans son dortoir. Pour en prendre un vieux que peu de monde avait déjà vu, et auquel personne ne ferait attention. Après tout, il faut bien faire attention à ce genre de détails. Et Olive, elle avait le don de les remarquer. Chez les autres. Dans leurs gestes, leurs paroles, leurs attitudes...

    Une marche après l'autre, elle finit par poser le pied au deuxième étage. Mais qu'est-ce qu'il l'avait amenée ici aujourd'hui... En réalité, elle le savait très bien. Et la réponse ne tenait qu'en un seul mot. Tom. Un seul mot et trois lettres. Et pour être franche, Olive n'aurait jamais imaginé dans ses rêves les plus fous faire ce qu'elle s'apprêtait à réaliser. Un frisson de dégoût glissa dans son dos. Raffermissant sa prise sur son sac brun, Olive se força à continuer et à penser à autre chose...

    Tom l'avait abordée après leur cours d'Etude des Runes, mercredi dernier. Pas longtemps bien sûr, sûrement pour que cela ne se remarque point. A un moment, Oly' s'était demandé à qui le fait qu'ils s'étaient « rapprochés » avait échappé. Il lui semblant qu'il fallait juste ouvrir les yeux pour s'en rendre compte. Mais au final, à part tous ceux qui s'intéressait de près à Tom ou à elle, personne ne semblait se douter de rien. Ces quelques minutes de discussion avaient débouchées sur un rendez-vous le soir-même à la Salle sur Demande.

    Et elle s'y était rendue, inquiète que le supplice mental qu'elle y avait vécu recommence ce soir là. Mais non. Il lui avait juste parlé. Lui avait dit qu'il comptait partir samedi et dimanche. Qu'il faudrait qu'elle le couvre, comme il le lui avait expliqué au bal. Tout cela avant de lui donner une pile de vêtement. Uniforme masculin de Poudlard.

    Si Olive avait encore un léger doute concernant le contenu de la fiole, elle était maintenant fixée. Polynectar. Et c'était donc pour cela qu'aujourd'hui, samedi 9 novembre, elle se rendait au quatrième étage. Pour prendre son rôle. En toute simplicité.

    Un regard rapide autours d'elle pour vérifier rapidement. Personne... Ou bien quelqu'un qui se cachait, même si cela semblait étrange. Comme elle l'avait prévu, la jeune fille poussa la porte de la salle d'Etude des Runes, déserte le samedi matin. Elle laissa la porte entrebâillée, se coula à l'intérieur avant de sortir sa baguette. D'un Informulé, Olive se désillusionna. Le sort n'était pas très puissant, mais il suffirait. L'illusion serait parfait, mais si la durée n'était pas au rendez-vous. Inutile de s'attarder donc. Invisible, elle ressortit dans le couloir, s'avança, toujours plus, vers les toilettes des garçons. La porte était fermée. Tant pis. Si quelqu'un se trouvait là, il vit une porte s'ouvrir toute seule.

    Priant pour ne pas se retrouver face à un garçon utilisant les urinoirs, Olive ne s'attarda pas et s'engouffra dans l'une des cabines, avant de tirer le verrou derrière elle. Bon... Cela était fait. Le sac brun tomba au sol, et Olive s'offrit le luxe de s'adosser à la cloison. Et de respirer tranquillement, posément. Elle sentait bien au fond d'elle que ce weekend n'allait pas être de tout repos. Si seulement elle savait à quel point elle ne se trompait pas...

    Décidant que sa pause avait assez durée, la miss se redressa. Sans prendre la peine de trop penser à ce qu'elle faisait, elle commença à se déshabiller. Et après quelques gestes précis, elle se retrouva nue comme un ver. Avec précaution, elle sortit la fiole de verre, la posa sur le couvercle des WC. La pile de vêtement masculin suivit le même trajet, avec moins de précautions cependant. Et enfin, d'un geste ample, elle ramassa son uniforme à elle pour le fourrer au fond du sac brun.

    Avec une grimace de dégout, son regard se posa sur l'uniforme qui l'attendait. Beurk. Heureusement que les vêtements étaient propres... Un soupir s'éleva, et Oly entreprit de se rhabiller. Avec les vêtements de Tom. Le pantalon était trop grand, les manches de la chemise pendaient sur ses mains. Nerveuse, elle fit quelques ourlets avant d'abandonner. Ce n'était pas utile. Bientôt, elle lui irait comme un gant. Cependant, elle aurait tout donner pour repousser ce moment... Son regard se perdit sur la fiole. Noirâtre, bouillonnant, le liquide qu'elle contenait n'était pas très engageant. On aurait dit du jus de cafard porté à ébullition. La jeune fille déglutit péniblement, et attrapa la fiole entre ses mains...

    Assise sur le trône, elle hésita un moment, observant avec intérêt sa main gauche trembloter sur sa cuisse. Elle ne pouvait pas attendre. Même si l'on était le samedi matin, la matinée était déjà bien avancée. Presqu'onze heures sûrement. Et elle devait se rendre au repas du midi sans faute. Ou Tom lui arracherait sûrement les yeux... Enfin, façon de parler. Et de toute manière, l'effet ne perdurerait pas suffisamment longtemps pour tenir un jour et demi peut être. Alors il lui faudrait en reprendre. Fréquemment. Autant s'habituer tout de suite...

    Ce fut sur cette pensée qu'Olive déboucha la fiole, la porta à ses lèvres et but une courte gorgée. La première sensation qui lui vint à l'esprit fut que c'était écœurant. Le premier de ses gestes, précautionneux, fut toutefois de reboucher la fiole et de la poser à l'abri dans le sac... Avant de porter les mains à sa gorge tellement cela avait un goût horrible. Un léger gémissement se perdit dans le silence des toilettes. Et la souffrance débuta, entrainant par la même occasion sa métamorphose...

_________________
Quand la Mascarade débute... {Achevé} Signat13


Dernière édition par Olive Hornby le Dim 6 Mar - 20:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Daniel Chaser
Daniel Chaser
▌ Messages : 1769
Humeur :
Quand la Mascarade débute... {Achevé} Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand la Mascarade débute... {Achevé} Right_bar_bleue

En couple avec : la plus belle. Ines.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Quand la Mascarade débute... {Achevé} Empty
Message#Sujet: Re: Quand la Mascarade débute... {Achevé}   Quand la Mascarade débute... {Achevé} Icon_minitimeDim 2 Jan - 11:42

Dan' daigna poser un regard vitreux sur le cadran de son réveil. 10h30. Ce constat fut accompagné d'un râle assez indescriptible. Le serpentard se retourna dans ses draps, tout en essayant d'ignorer la lumière du jour qui filtrait à travers les vitres du dortoir. Il se débattit comme ça pendant au moins un quart d'heure avant d'abandonner, et de laisser ses yeux grand ouverts regarder un peu partout autour de lui. Le dortoir était vide. Tout le monde s'était déjà barré. A 10h30, quoi! Précisons, on était samedi matin, et Daniel était un fervent adepte de la grasse mat', alors pour lui, se lever avant midi, c'était un genre d'offense qu'il se faisait à lui-même. Mais là, faut croire qu'il allait vraiment s'offenser pour de vrai, car il n'arrivait pas à retrouver le sommeil. C'était pas qu'il se sentait pas fatigué, c'était même tout le contraire, mais en ce moment, il n'arrivait pas à dormir, c'est tout. Il avait mille idées qui venaient lui obstruer le crâne en même temps (oui, des idées, lui), et ça avait le don de le rendre dingue.

Danny resta encore quelques minutes de plus à regarder le plafond. Une toile d'araignée s'était apparemment tissée dans la nuit et menaçait de lui tomber dessus. Il avait une araignée au plafond. Trop drôle. Finalement, il se leva, pas le choix, il allait virer dingue, s'il restait là. D'un geste pas du tout précautionneux, il tira de sa valise de quoi s'habiller (ouais, plus de deux mois que c'était la rentrée et Dan' n'avait toujours pas jugé utile de défaire ses bagages), et se mit en route pour la salle de bain. Bon, au moins, puisqu'il n'y avait personne, il pourrait prendre tout son temps. Et en effet... Dan traîna sous l'eau chaude pendant vingt bonnes minutes, ses pensées vagabondant à droite et à gauche. Il avait vraiment besoin de se changer l'idée. Quand l'idée de se vider la tête l'effleurait, ses pensées se tournaient instinctivement vers Ines. Au fond, c'était sa bouffée d'air frais. Comment il ferait, s'il devait se passer d'elle... quand il devrait se passer d'elle? Bon. Oublions ça. Trop de mauvaises pensées d'un coup.

Une fois habillé, Dan se dirigea instinctivement vers les toilettes du dortoir (les garçons, quoi), sauf que les toilettes avaient été envahies par une matière verdâtre et visqueuse. Encore des crétins qui n'avaient rien d'autre à faire que d'emmerder le monde avec leurs farces puériles. Agacé, de bon matin, Dan eut donc pas d'autres choix que d'aller jusqu'aux toilettes du quatrième étage pour ... se soulager, disons. Sans entrer dans les détails sordides, une fois arrivé, Daniel se soulagea, et alors qu'il se lavait les mains, il entendit un bruit... bizarre, qui provenait d'une des cabines. Manquant toujours de tact au petit matin (et pas que), Dan ne trouva rien d'autre à faire que de hurler.


"C'est fini ce boucan, oui?"


ça avait pas fait tant de bruit que ça, en vrai, mais le manque de sommeil, pour Dan, c'était comme la gueule de bois, ça lui rendait le moindre signe d'agitation insupportable. Evidemment, quand le serpy allait voir à qui il avait affaire (ou croyait avoir affaire), il allait vite déchanter.

_________________
Quand la Mascarade débute... {Achevé} Troubl11

Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
[†] Olive Hornby
[†] Olive Hornby
▌ Messages : 3701
Humeur :
Quand la Mascarade débute... {Achevé} Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Quand la Mascarade débute... {Achevé} Right_bar_bleue

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Quand la Mascarade débute... {Achevé} Empty
Message#Sujet: Re: Quand la Mascarade débute... {Achevé}   Quand la Mascarade débute... {Achevé} Icon_minitimeVen 14 Jan - 14:08



    Une étrange et désagréable sensation la submergea. L'impression d'être un stupide chewing-gum que l'on allait étirer et modeler à loisir... Elle était impuissante. Une fois la potion avalée, il n'était plus question d'espérer faire marche arrière. Avec un léger gémissement suite à la douleur qui commençait à apparaître, Oly' s'assit contre la cloison et entoura ses genoux de ses bras, s'efforçant de penser à autre chose. La douleur qui la scia en deux fit avorter cette tentative. Incapable de crier, la jeune fille se contenta d'haleter, les paupières mi-closes.

    Une démangeaison au niveau du crâne. Des picotements au niveau des doigts, comme si des milliers de fourmis avaient décidé d'établir leur colonie. Ses jambes et ses bras qui s'allongeaient douloureusement. Ses ongles qui raccourcissaient. Sa poitrine qui disparaissait... Au profil d'un torse plus musclé. Et le principal attribut masculin qui se formait peu à peu au niveau de son entre-jambe. Et soudain, sans prévenir, la douleur cessa. Et avec elle les transformations. Amenant ses mains à hauteur de ses yeux, Olive nota sans grand intérêt que les manches de l'uniforme, auparavant trop grandes, étaient désormais à sa taille. Légèrement désorientée, la jeune fille se remit difficilement sur ses pieds.


    - C'est fini ce boucan, oui?

    Le cri la fit sursauter. La voix... Elle la connaissait. Elle hésita un rapide instant entre deux personnes. Et espéra surtout que la personne dans les toilettes, qui qu'elle soit, ne comprendrait rien à ce qui venait de se passer ici. Un rapide coup d'œil se posa sur la porte. Elle serait bien restée encore un peu dans les toilettes. Histoire de s'habituer peu à peu au nouveau corps qui lui était donné. Mentalement, elle essaya de rassembler tout ce qui faisait Tom. Sa façon de marcher, de regarder les autres, de leur parler... Il faudrait qu'elle ait l'air convaincant. Aborder son physique ne suffirait surement pas pour ceux qui le connaissait. Et en secret, Olive espéra ne pas tomber sur Lou. Car franchement, cela rendrait la situation vraiment gênante.

    Soupirant, elle se dit qu'elle attendait trop. Personne ne restait dans les toilettes si longtemps. Enfin, lorsqu'on n'était pas malade. Se penchant, elle ramassa ses affaires, avant de tourner le loquet.

    La porte s'ouvrit, révélant à ses yeux Daniel Chaser. Super... Il ne manquait plus que lui. A Lou, Olive aurait dû ajouter le Serpentard à sa liste. Si quelqu'un était capable de découvrir la supercherie, c'était bien l'un des deux. Eux qui passaient tout leur temps possible avec Tom...

    L'ignorant, Olive se dirigea vers les robinets. Il lui fallait un peu de temps. Tournant le robinet, elle laissa s'écouler un mince filet d'eau. Le contact avec la paume de sa main lui indiqua que comme à l'ordinaire, elle était froide. Comment Tom réagirait-il? Elle n'en avait aucune idée... Levant les yeux, elle découvrit son reflet dans le miroir... Elle resta un instant immobile, avant de se reprendre et de continuer à savonner ses paumes. L'effet était saisissant. Ses traits s'étaient épaissit. Son nez, sa bouche, ses arcades sourcilières semblaient avoir muté. Seule la couleur de ses iris lui rappelait un peu la sienne... Il fallait bouger.
    La miss se contenta de secouer ses mains au dessus de l'évier pour les égoutter. Bon, tant pis, elle improviserait.

    Elle se retourna, s'adossa contre le rebord de l'évier.
    Ses yeux se posèrent sur ceux du septième année.
    Et ses lèvres s'entrouvrirent.


    - Un problème?

_________________
Quand la Mascarade débute... {Achevé} Signat13


Dernière édition par Olive Hornby le Sam 29 Jan - 16:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Daniel Chaser
Daniel Chaser
▌ Messages : 1769
Humeur :
Quand la Mascarade débute... {Achevé} Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand la Mascarade débute... {Achevé} Right_bar_bleue

En couple avec : la plus belle. Ines.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Quand la Mascarade débute... {Achevé} Empty
Message#Sujet: Re: Quand la Mascarade débute... {Achevé}   Quand la Mascarade débute... {Achevé} Icon_minitimeLun 24 Jan - 16:42

Gloups. Il fallait vraiment qu’il apprenne à réfléchir avant de parler. à force de gueuler sur tout le monde et de se croire supérieur à beaucoup plus que la moyenne des sorciers du château, il oubliait parfois qu’il y avait des gens avec qui on ne PEUT pas se permettre d’être supérieur. Et là, il se retrouvait en face de LA personne la plus hautement supérieure à lui qui puisse, à ses yeux, exister en ce bas monde, son bien aimé Tom bien sûr. Enfin, en tous cas, lui, croyait que c’était Tom. En même temps, Dan n’aurait quand même pas pu deviner que son pseudo meilleur ami était parti dehors se déchirer (non la gueule, mais) l’âme pendant que la petite Olivette s’accaparait son identité. ça lui arrivait, parfois, d’avoir de l’imagination, mais là il lui en aurait quand même fallu en surdose pour que son pauvre esprit ponde un truc pareil.

Dan ne se doutait de rien, non, d’ailleurs, même si il s’interrogeait toujours sur ce qui avait bien pu se passer dans ce fichu cabinet de toilettes, il n’y avait rien dans l’attitude du faux Tom qui pouvait faire douter Danny du fait que ce n’était pas le vrai manitou qu’il avait sous les yeux. Eh quoi? Continuer son chemin et l’ignorer bien royalement avant de lui parler froidement, c’était du Tommy tout craché. Et oui, c’était sûrement ce qui était le pire dans tout ça. Cette attitude extrêmement froide, ça n’avait vraiment rien d’étonnant.

Un problème? Non, le seul problème, c’est qu’il avait une folle envie de s’enfouir six pieds sous terre, parce que pour lui, avoir presque insulté son grand chef, c’était un objet de honte ultime. Mais bon, remonter le temps, c’est pas possible (enfin si, et s’il le savait, ça aurait bien arrangé ses affaires, mais le pauvre était malheureusement pas au courant), donc il fallait assumer sa bourde, ou en tous cas, il ne fallait pas en rajouter, il était déjà trop mal vu par Tom en ce moment (même si Oly n’était pas forcément au courant de ça, en fait).


"Non, non. Désolé..."

Ouaip, c’était bien bête, comme réplique, mais il avait pas grand chose d’autre à dire. Il s’écrasait toujours en présence de Tom. Avec le temps, il avait très bien compris que moins il en disait plus, le boss était content, alors il faisait avec. A chaque fois qu’il ouvrait la bouche, il avait l’impression d’ennuyer Tom, et en fait, c’était sûrement vrai. Du coup, il prenait bien soin de peser chacun de ses mots. S’il avait su qu’il était en fait en compagnie d’Oly, là, il n’aurait sûrement pas fait tous ces efforts.

"Euh... ça va bien?"

Dan se demandait toujours ce qui avait bien pu lui arriver quelques secondes plus tôt. Sauf qu’il savait d’avance que Tom ne lui répondrait sans doute pas, mais bon, il avait pris l’habitude de demander, et de recevoir des vents glaciaux en réponse, on s’y faisait.

_________________
Quand la Mascarade débute... {Achevé} Troubl11

Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
[†] Olive Hornby
[†] Olive Hornby
▌ Messages : 3701
Humeur :
Quand la Mascarade débute... {Achevé} Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Quand la Mascarade débute... {Achevé} Right_bar_bleue

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Quand la Mascarade débute... {Achevé} Empty
Message#Sujet: Re: Quand la Mascarade débute... {Achevé}   Quand la Mascarade débute... {Achevé} Icon_minitimeSam 5 Fév - 18:36

Music: Chained To You - Savage Garden
Muzicons.com

    Etrange. C'était le bon mot. Elle n'arrivait pas à s'y habituer. Mais pour le moment, le problème était autre... Ce face à face avec Daniel, elle l'aurait bien évité. Pour peu qu'elle puisse éviter quelqu'un pendant tout un weekend, alors que le quelqu'un en question aurait peut être vendu père et mère pour la retrouver. Enfin... Retrouver celui à qui aurait dû appartenir ce corps. Enfin, ce corps était à elle, mais il était modifié et... Bon sang, elle s'embrouillait elle même. Il était temps de redescendre sur terre. Soit, elle aurait voulu éviter d'être avec Daniel. Surtout juste après sa première transformation en Tom. Mais c'était fait, et maintenant, il faudrait qu'elle s'en contente. Le point positif, c'était qu'il n'irait jamais imaginer un truc aussi loufoque que le Polynectar. Quelques erreurs pouvaient donc être permises dans son comportements. Le tout était d'en faire le moins possible. Histoire qu'elle reste crédible. Un test en quelque sorte. Si Daniel sortait des toilettes sans rien se douter, alors tout le monde devrait y voir que du feu...

    Daniel qui semblait dans ses petits souliers d'ailleurs. Comme un enfant qu'on aurait pris en flagrant délit de bêtise grotesque. Enfermer le chat de la maison dans l'énorme citrouille d'halloween... S'improviser conducteur de tapis volant en dévalant l'escalier principal de la demeure avec un ancien tapis, le détruisant à moitié par la même occasion... Lancer des billes par la fenêtre qui est juste au dessus de la porte d'entrée à chaque fois que quelqu'un entre, lors d'un banquet... Ce genre de chose. En imaginant Daniel dans le rôle de l'enfant puni, Olive dû faire un effort de volonté surhumain pour ne pas rigoler. Seul un léger sourire moqueur s'afficha sur ses lèvres. Bon, même si ce n'était pas parfait,c'était déjà pas mal compte tenu de la situation. Vous avez déjà essayé d'imaginer un serpentard qui persécute les plus jeunes en train de dévaler les escaliers sur un vieux tapis? (d'ailleurs, son popotin aurait dû en souffrir énormément... Heureusement qu'elle n'avais pas mis cette idée à exécution quand elle était plus jeune.) J'imagine que non... Et bien il est très dur de s'empêcher de rire, surtout quand ledit serpentard se trouve face à vous et qu'il adopte cette attitude soumise et honteuse.


    - Non, non. Désolé...

    Un court silence s'installa. Bon, c'était pas tout, mais il ne fallait pas qu'elle trainasse ici... Se trouver un coin tranquille, muni d'un miroir pour s'entraîner rapidement aux différentes réactions que pouvaient avoir Tom lui semblait l'idéal. Et inutile de préciser que la présence de Daniel était toute sauf envisageable. La Salle sur Demande. Pourquoi n'y avait-elle pas été directement? Grosse sotte va... Penchant la tête en avant, elle repéra le sac qui trônait par terre. Ben oui, se laver les mains avec un sac, c'était pas évident. Autant l'abandonner par terre un court moment. Bref. Penser à ce genre de détails pratiques l'avait un peu calmée. Le sourire moqueur s'était envolé, et elle avait décidé d'afficher une expression neutre, auquel elle tentait de donner une nuance d'ennui. Pas trop compliqué. La compagnie de Daniel n'était pas vraiment ce qu'il lui fallait pour égayer ses journée à l'ordinaire. Sauf quand elle s'amusait à le taquiner.

    - Euh... ça va bien?

    Son regard quitta le sac pour se reposer sur Daniel. Dans sa tête, Oly' se demanda s'il s'efforçait de meubler le silence par une question anodine (telle que le « Bien dormi? » que lui lançait Ange presque chaque matin) ou s'il s'inquiétait vis à vis des bruits qu'elle avait pu émettre dans les cabinets. Peut être un mélange des deux, à la réflexion.

    - Ca va...

    Inutile de retourner la question au vu du comportement qu'avait Tom envers Daniel. Elle se pencha, attrapa le sac marron et le mit sur son épaule. Elle s'apprêtait à se diriger vers la sortie. L'esquisse de son premier pas se figea un instant avant qu'elle ne s'immobilise de nouveau. Crotte. Elle comptait aller directement à la Salle sur Demande. Le problème? Daniel suivait toujours Tom partout! Légèrement angoissée, elle se demanda comment elle allait faire pour qu'il consente à lui lâcher les baskets... A vrai dire, elle n'avait pas grande idée de comment procéder. A tout hasard, elle fixa Daniel et demanda:

    - Tu n'as rien à faire?

    Aussitôt, elle se maudit. Sa question pouvait être interprétée dans deux sens différents. Trois peut être. Tout d'abord, le sens «  dis, t'as rien à faire, j'peux profiter de ta présence? « . La pire solution. Ensuite le sens question-anodine-pour-meubler-la-conversation. Le meilleur pour Olive restait cependant le « Qu'est-ce que tu fiches encore ici? ». Diantre, que les phrases pouvaient avoir plusieurs sens...

_________________
Quand la Mascarade débute... {Achevé} Signat13
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Daniel Chaser
Daniel Chaser
▌ Messages : 1769
Humeur :
Quand la Mascarade débute... {Achevé} Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand la Mascarade débute... {Achevé} Right_bar_bleue

En couple avec : la plus belle. Ines.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Quand la Mascarade débute... {Achevé} Empty
Message#Sujet: Re: Quand la Mascarade débute... {Achevé}   Quand la Mascarade débute... {Achevé} Icon_minitimeSam 12 Fév - 10:04

Bon ben il pouvait franchement pas se sentir plus mal à l’aise. Il était censé dire quoi, hein? Il allait pas rajouter qu’il s’excusait ou il allait vrailment se foutre Tom à dos pour de bon, il était déjà en mauvaise position comme ça, en rajouter, ça n’aurait franchement pas été malin. Bon, apparemment, il aurait pas de réponse concluante sur ce qui s’était passé dans ce fichu cabinet de toilette. Pourtant, il avait bien entendu un truc bizarre, il avait pas rêvé. Et c’était forcément Tom, ils étaient les seuls à être ici. Le problème, c’est que Dan, il avait bien compris que si Tom ne voulait pas répondre à une question, bah fallait pas insister. Sauf que là, ça commençait à faire trop. Dan avait toujours pensé qu’il avait de la chance, parce qu’il était sûrement la personne à qui son manitou en avait confié le plus. Sauf qu’en ce moment, ben que dalle. Non seulement il ne lui confiait plus rien, mais en plus, il le faisait au profit de gens qui le méritaient pas. Olive, par exemple.

Dan comprenait la réplique du faux Tom comme Oly voulait qu’il la comprenne. Il voulait sûrement avoir la paix. Malheureusement. D’une manière ou d’une autre, Dan’ n’arrivait pas à s’empêcher de regretter la compagnie de Tom. Elle n’avait pourtant rien de franchement agréable, cette compagnie. Quand ils se retrouvaient ensemble, ou il s’en prenait plein la tronche, ou il était juste ignoré. Il était masoshiste, j’vous apprend rien, hein. Mais bon. Du coup, il hésita pendant un bon p’tit moment sur ce qu’il allait répondre à Tom. Il était tenté de faire semblant de pas comprendre ce qu’il disait, mais loin de lui l’idée de le foutre en rogne non plus. Alors il devait faire quoi? Se barrer et puis c’est tout. C’était un peu malheureux, comme solution, puisqu’il tombait sur lui par hasard, il aurait bien voulu profiter au moins un p’tit peu de sa présence. Il se faisait des idées. Il se faisait TOUJOURS des idées, mais il fallait bien qu’il agisse comme ça pour tolérer la situation et l’accepter comme elle était.

Dan aurait pu s’en aller, il comprenait bien que c’était sûrement tout ce que Tom attendait de lui, mais comme ça a été si bien dit, une phrase, ça peut bien avoir plusieurs sens, et Dan’ choisit l’interprétation qui lui plaisait le plus. Au pire, si il se faisait rembarrer, il aurait le mérite d’avoir essayé, hein! Il allait donc passer pour l’idiiot qui prenait tout au pied de la lettre. Pourquoi pas?


“Pas vraiment, non.”


Finalement, il aurait p’têt dû se barrer tout de suite, il avait le sentiment que ça allait rien lui apporter de bon, mais en même temps, en ce moment, il lui arrivait rien de bon (et il était carrément pas au bout de ses surprises), il était vraiment plus à ça près. Avec un tantinet d’appréhension quand même, hein, il guetta la réaction de Tom, déjà prêt à lever le pied pour se barrer vite fait.

_________________
Quand la Mascarade débute... {Achevé} Troubl11

Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
[†] Olive Hornby
[†] Olive Hornby
▌ Messages : 3701
Humeur :
Quand la Mascarade débute... {Achevé} Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Quand la Mascarade débute... {Achevé} Right_bar_bleue

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Quand la Mascarade débute... {Achevé} Empty
Message#Sujet: Re: Quand la Mascarade débute... {Achevé}   Quand la Mascarade débute... {Achevé} Icon_minitimeDim 6 Mar - 20:30

Music: Feel Alone - Alan Pride & Jeremy Kalls


    Trouve quelque chose à faire... Allez, barre-toi, dégage, va retrouver Inès... Envoyer un hibou à tes parents? Allez, cherche, y'a tellement de choses à faire à Poudlard! Me dit pas que t'aimes rester ici, planté comme un piquet en train de te demander à chaque phrase si tu vas pas dire une bêtise quand même? Vous savez quoi? Le pire dans tout ça, c'est que parmi toutes ces choses, le serpentard préférait surement la dernière option...

    Toujours est-il que le jeune homme hésitait vraisemblablement sur la réponse à donné à ce qui semblait être son maître suprême. Angoissée et légèrement impatiente tout de même, Olive attendait. Angoissée parce qu'elle redoutait une réponse négative. Impatiente car, même si elle était d'ordinaire patiente, elle aimait bien savoir (rapidement si possible) à quoi s'en tenir. Histoire d'avoir le temps d'échauder des plans. D'analyser la situation. Et Daniel qui hésitait toujours... Au prix d'un effort, elle réussit à ne pas froncer les sourcils. L'habitude de laisser librement s'exprimer ses émotions de cette façon là devenait gênante pour l'occasion. Vivement qu'elle puisse se retrouver seule et dans la pièce magique. Là bas, elle pourrait s'entraîner rapidement aux expressions. Mais il fallait d'abord y arriver. Sans Daniel. Et il lui faudrait aussi en ressortir rapidement, malheureusement. Car le but premier de toute cette mascarade, c'était tout de même de faire voir partout la présence de Tom. Pas de passer le weekend dans la Salle sur Demande à se cacher...


    - Pas vraiment, non.

    Arf. Un air renfrogné apparut sur le visage d'Olive... Ou plutôt de Tom. Le résultat que ça donnait? Aucune idée! Il n'y avait pas de miroir pour que la miss puisse admirer tout son soûl l'expression faciale qui s'affichait sur son minois. Et puis, soudainement, l'idée lumineuse fit irruption dans son cerveau.

    - Ah...

    Après tout, cela risquait d'être facile. Il suffisait de laisser sous entendre au serpentard qu'elle n'avait pas « envie » d'être avec lui. Et ça, c'était facilement faisable, contrairement à lui trouver une occupation digne d'intérêt. Parce que mine de rien, Olive ne savait pas trop ce qui intéressait Daniel dans la vie, Tom exclus. Et hop, plan B mis à exécution!

    - On se retrouve pour manger alors.

    Et hop. Pas d'indices sur où elle allait, donc pas d'excuse à trouver. La simplicité même. Surtout qu'en y repensant, Tom ne devait pas tout dire à son larbin préféré. Elle lui lança un rapide coup d'oeil, histoire de le dissuader de répondre quelque chose. Manquerait plus qu'il lui colle aux basques... Ses affaires en main, la miss (ou plutôt le jeune homme xD) sortit des toilettes. Il lui restait du temps avant midi. Sans doute pas suffisamment pour ce qu'elle avait à faire, mais il lui aurait fallu une éternité pour imiter Tom à la perfection... Alors autant ne pas se désespérer... Du moment que l'illusion tenait...

    Et Tom l'Illusion s'engouffra dans les escaliers menant aux étages supérieurs...

_________________
Quand la Mascarade débute... {Achevé} Signat13
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Quand la Mascarade débute... {Achevé} Empty
Message#Sujet: Re: Quand la Mascarade débute... {Achevé}   Quand la Mascarade débute... {Achevé} Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand la Mascarade débute... {Achevé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand rien ne va, on s'accroche quand même | Gwendall & Thésée
» La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)
» Mascarade accomplie (Lindsay)
» Là où tout à débuté [Many]
» Quand mon verre est vide, je le plains ; quand mon verre est plein, je le vide. [Geoffrey]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: Rez-de-chaussée et étages :: Quatrième étage :: Toilettes des garçons
-