AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit[Declan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 623
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit[Declan]   Lun 15 Aoû - 12:07


Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit.
C'

était devenu un rituel... Un rituel fastidieux mais nécessaire. Depuis la rentrée scolaire, Caelan n'avait pas une minute à elle. Elle devait organiser l'Ysbridion, qui avait été déstabilisé par l'état dans lequel se trouvait Purdey, et done elle tentait de reprendre le contrôle du mieux qu'elle pouvait, elle devait régler cette histoire de résistance, elle devait veiller sur les jumeaux Potter (plus encore maintenant qu'elle savait quelle menace planait très directement sur eux), et bien sûr, elle devait assurer ses cours à Poudlard (une chance pour elle, les cours de vol n'étaient pas ceux qui devaient demander le plus de temps, mais tout de même...). À côté de cela, elle venait voir Purdey aussi souvent que possible. Pour l'heure, elle ne s'était toujours pas réveillée, venir à son chevet aussi souvent ne servait sans doute un rien, mais Caelan s'en sentait l'obligation, ne serait-ce que pour s'assurer du fait que son amie était toujours en vie.

Bien sûr, on pourrait lui arguer que Purdey était entre de bonnes mains entre les médicomages de Sainte-Mangouste, et qu'il n'y avait pas de quoi s'inquiéter, qu'ils sauraient prendre soin d'elle. En soi, elle serait normalement d'accord. Après tout, elle-même avait séjourné plus d'une fois dans l'hôpital sorcier. C'était un passage obligatoire quand on était Auror d'élite, ce même si la plupart du temps, les membres de l'Ysbridion (et les Warden auparavant) tentaient de soigner la plupart de leurs maux par leurs propres moyens. Elle avait toujours été soignée avec application et le plus grand soin. Sauf que, à la tête de Sainte-Mangouste, il y avait Declan McFersen, et Caelan était d'autant moins susceptible de l'oublier qu'elle était convaincue que c'était bel et bien cet homme, ex neo-grindelwaldien et actuel mangemort (sauf que, bien sûr, ils n'avaient jamais eu d'éléments tangibles à disposition pour le prouver) qui avait attaqué Purdey et l'avait envoyée dans cette même chambre d'hôpital vers laquelle elle se rendait à présent. Alors oui, elle veillait au grain. Et cette décision devait lui apparaître plus légitime encore que d'habitude ce jour-là. Car quand elle arriva dans la chambre de Purdey, quelqu'un s'y trouvait déjà. Il s'y trouvait déjà.

-Monsieur McFersen
, le salua-t-elle d'une voix extrêmement froide et défiante, qui en disait long sur son ressentiment à l'adresse de cet homme.

Que venait-il faire ici ? Admirer son œuvre ? Ou l'achever, plutôt ? Dans un cas comme dans l'autre, il était hors de question pour elle de le laisser faire. Même si, malheureusement, elle savait pertinemment qu'elle ne pouvait rien faire de concret contre lui en cet instant précis.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 83
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: Re: Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit[Declan]   Jeu 1 Sep - 14:17

Depuis qu'il avait volontairement envoyé Purdey Potter à Sainte-Mangouste dans un état critique, Declan passait régulièrement veiller à ce qu'elle ne reçoive absolument pas les soins dont elle avait tant besoin. La maintenir dans cet état entre la vie et la mort, tel était son petit projet personnel. Et en quelques jours, quelle ribambelle de personnes était venue rendre visite à la sorcière ! Il y avait presque un visiteur différent dans cette chambre à chaque fois le le lycan poussait la porte. La visite qu'il avait bien entendu le plus appréciée était celle des enfants de Purdey et notamment de sa fille qu'il avait aimé terrorisé lors de l'attaque du nouvel an. Fort heureusement, cette fois il ne trouva personne près du lit de la convalescente et s'autorisa donc un léger rictus satisfait en voyant sa proie si faible. Il profita profondément de cette vision puis repris immédiatement son air neutre lorsque quelqu'un ouvrit la porte dans son dos. Il ne se retourna pas, laissant l'instruse faire le premier pas. Ce qu'elle fit.

« Mademoiselle Happlestrang...je me demandais à quel moment vous alliez revenir voir votre amie. Il est rare de ne pas vous trouver près de son lit ces derniers temps. » Fit-il remarquer sans la moindre animosité.

En fait, il souriait même aimablement, comme s'il charriait gentiment une amie. Le fait est que Caelan, une sorcière bien plus dangereuse qu'il semblait au premier abord, faisait partie des visiteurs récurrents de Purdey. Pour ne pas dire à demeure. Le mangemort en lui savait que cette jeune femme était une ennemie redoutable dont il devait se méfier. Mais le médicomage responsable de la clinique qu'il était au grand jour n'avait rien à craindre. Il n'existait aucune preuve de ses agissements criminels. Aucune preuve qu'il n'était pas l'homme charmant qu'il prétendait être. Frustrant, n'est-ce-pas ?

« Je crains que l'état de votre amie ne soit ni pire ni meilleur aujourd'hui. » Indiqua-t-il tout en continuant de notre des remarques sur son calepin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 623
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit[Declan]   Sam 3 Sep - 12:03


Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit.
U

n ton agréable, avenant... Si Caelan n'était pas convaincue du double-jeu auquel jouait le directeur de Sainte-Mangouste, elle se serait certainement laissée avoir par ses airs innocents de travailleur consciencieux et à l'écoute de ses patients et de leurs proches. Son attitude pourrait presque la faire douter, d'ailleurs, si elle n'était pas définitivement convaincue de ses présomptions, quand bien même les preuves manquaient pour incriminer directement cet homme. Merlin, ce qu'elle pouvait le détester. Elle le haïssait pour ses idéaux et pour ses actes, mais encore plus pour la facilité avec laquelle il savait revêtir ce masque d'innocence supposé le faire passer pour un saint quand il était en fait la pire des pourritures. Pour Caelan, qui était intègre et n'aimait absolument pas jouer la carte de la dissimulation, préférait se présenter à visage découvert, ce genre d'attitude était insupportable... Et frustrant, en l'occurrence, car elle ne pouvait rien faire pour l'heure, sinon jouer à ce jeu qui la répugnait au plus au point. Oh, ça la titillait très clairement que de confronter son interlocuteur directement, mais tout ce qu'elle y gagnerait, c'était de le voir jouer les innocents, et pour peu qu'elle se montre menaçante envers lui, il pourrait en plus être capable de lui interdire l'accès à Sainte-Mangouste, à l'heure où il était plus que jamais primordial qu'elle puisse demeurer au chevet de Purdey... Au vu de l'énergumène qu'on retrouvait dans sa chambre dès qu'elle avait le dos tourné, elle faisait bien... et dire que la rentrée reprendrait bientôt, lui laissant bien moins de temps pour ces visites quotidiennes. Elle n'appréciait clairement pas cet état de fait. Caelan prit donc sur elle, les poings serrés, pour répondre à la remarque de son interlocuteur.

-J'ose espérer que le personnel médical fait tout son possible pour lui garantir un prompt rétablissement
, répliqua-t-elle d'un ton un peu froid, convaincue qu'elle était que son interlocuteur ne faisait absolument rien pour tirer Purdey de son lit d'hôpital.

Elle craignait plutôt, au contraire, de le voir acter en douce pour précipiter le déclin de son amie sans pouvoir s'en voir attribuer la responsabilité. À cette perspective, son cœur ne pouvait que se serrer. Elle ne laisserait rien arriver à Purdey, rien de plus, du moins, elle ne le supporterait pas. Je constate que vous êtes en tous cas très attentif à son état de santé.

-En tant que directeur de Sainte-Mangouste, j'imagine que vous n'avez que peu de temps à accorder à ce genre de visites
, ajouta-t-elle d'un ton qui dissimulait à peine ses soupçons manifestes.

...Car ce genre de visites, il devait sans doute d'habitude les léguer à son personnel, mais Caelan était certaine qu'il prenait un malin plaisir, sadique même, à se concentrer sur ce cas tout particulier. Et ça la rendait malade. Il la dégoûtait, même.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 83
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: Re: Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit[Declan]   Mer 16 Nov - 16:09


Si la sorcière n'avalait pas une seule seconde la fausse amabilité de Declan, l'inverse était également un fait indiscutable. Rien n'échappa au regard acéré du médicomage qui remarqua aisément les poings serrés de Caelan. A n'en pas douter, celle-ci se faisait violence pour ne pas porter des accusations qu'elle ne pouvait pas appuyer sur des preuves tangibles. Tout comme la petite Cenlyn Potter, cette visiteuse avait un instinct assez fort pour voir sous le masque du loup-garou, mais se trouvait dans une impasse car personne n'accepterait de les croire. Declan s'était lui-même assuré d'obtenir un métier et une réputation le protégeant de ce genre d'attaque. Les sorciers normaux, en contact régulier avec lui, ne voyaient en  Declan qu'un précieux guérisseur tout à fait respectable. Qu'il soit discrédité de cette façon ne plairait pas à la majorité de ses patients. Un mince sourire s'étira sur les lèvres du lycan.

« Mais naturellement, mademoiselle. Le personnel de l'hôpital porte à votre amie un traitement tout particulier, je peux vous l'assurer. » Dit-il avec une voix posée de professionnel.

Et par là, bien sûr, il voulait dire que Purdey profitait de soins très adaptés à son cas, qui n'avaient pas du tout pour but de l'aider à se rétablir mais bien l'opposé. D'ailleurs, Declan ne douta pas un seul instant que son interlocutrice avait compris le double sens de sa phrase. Et histoire d'enfoncer le clou, il ajouta avec un ton caressant :

« Je n'ai pas beaucoup de temps en effet, mais je fais un devoir de m'occuper de madame Potter moi-même. Je préfère continuer à exercer mon métier au lieu de siéger derrière un grand bureau. »

Si la visiteuse s'attendait à ce qu'il s'excuse et quitte la pièce suite à sa remarque, elle allait devoir se faire une raison. Declan n'avait pas l'intention de partir, même si ses analyses étaient terminées. Cette situation l'amusait bien trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 623
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit[Declan]   Jeu 17 Nov - 18:52


Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit.
C

aelan devait vraiment se faire violence pour ne pas tout simplement envoyer promener les convenances et sauter à la gorge de son interlocuteur, qu'importe qu'elle manque de preuves tangibles (pour ne pas dire qu'elle en avait aucune), que l'homme semblait bien sous tout rapport, et qu'elle faisait peut-être même fausse route. Elle avait les nerfs à vif, et la dernière chose dont elle ait envie en cet instant, c'était de faire des ronds de jambe à cet homme qu'elle estimait à 99 % responsable du mal qu'il avait fait à son amie. Elle aimerait lui faire cracher la vérité sur l'instant, au péril de sa propre réputation. Les méthodes les plus controversées des Warden qu'elle avait toujours contestées lui paraissaient plus séduisantes dans la situation où elle se trouvait. Car vraiment, Declan McFersen avait le don d'user ses nerfs déjà à vif, et il n'était pas franchement dans la personnalité de la jeune femme de jouer la carte de la dissimulation et du pur discours à double-sens. Car c'était bien ainsi qu'elle traduisait les propos de son interlocuteur. Il se payait sa tronche, voilà ce qu'elle ne pouvait s'empêcher de se dire : quand il parlait du traitement tout particulier que l'on accordait à Purdey, elle ne pouvait s'empêcher d'entendre ce "tout particulier" comme une provocation qui ne facilitait guère son amabilité de façade. Des deux, ce n'était clairement pas elle qui avait le goût ou le talent pour la comédie.

Et les choses empirèrent encore quand son interlocuteur affirma qu'il se faisait un devoir de s'occuper de Purdey en personne... Ouais, bah qu'il s'abstienne. Si Caelan s'arrangeait pour que sa chef demeure sous surveillance constante, de crainte qu'il lui arrive quoi que ce soit, elle ne pouvait pas non plus vérifier le moindre traitement médical qui lui était administré. Zelda venait régulièrement pour s'assurer qu'on ne faisait rien subir d'anormal à Purdey, mais ça ne l'inquiétait pas moins. Qu'il y reste, derrière son grand bureau ! Qu'il y moisisse et y prenne la poussière ! Oh, comme elle devait déployer des trésors de diplomatie pour ne pas en venir à prononcer ces mots directement.

-Je préfèrerais, si vous n'y voyez pas d'inconvénient, que quelqu'un d'autre prenne en charge les soins de Mrs Potter
, répliqua-t-elle alors, même s'il devait paraître improbable qu'on choisisse de passer à quelqu'un de moins qualifié techniquement quand la vie d'un proche était en jeu.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 83
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: Re: Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit[Declan]   Dim 26 Fév - 20:56

A chaque seconde qui passait, Declan pouvait voir avec amusement le sang-froid de Caelan se faire la malle. Contrairement à lui, la demoiselle ne semblait pas douée avec les sous-entendus et les jeux de mots. Tant pis pour elle. Lui ne pouvait pas se permettre d'être direct car admettre serait donner du poids aux croyances de son interlocutrices. Croyances fondées mais pour lesquelles elle n'avait fort heureusement pas de preuves. Il se contenta donc de garder son sourire calme et faussement sincère, et ce même lorsqu'elle l'insulta presque ouvertement en demandant à ce que quelqu'un d'autre vienne s'occuper de Purdey. A l'intérieur de lui, il ricana sadiquement. Pensait-elle vraiment qu'il allait se plier à sa demande ? Ridicule. Et son refus ne pourrait même pas être l'objet d'une plainte, puisqu'il avait une excuse toute trouvée pour insister.

« Je suis navré miss Happlestrang, mais notre personnel est déjà fort occupé et madame Potter ici présente - si l'on peut dire - étant une personne importante, mérite l'attention d'un professionnel. Comprenez que je ne peux pas la laisser entre les mains de n'importe qui. »

La dernière partie de la phrase était on ne peut plus vraie, d'ailleurs, même s'ils n'y voyaient pas forcément la même signification. Pour Declan, il n'était pas question de laisser quelqu'un prendre sa place au chevet de Potter, tout simplement parce qu'il la surveillait sous les ordres de Tom. Non pas que ça le fasse sauter de joie d’obéir à ce merdeux. Il faisait son boulot pour le moment, parce qu'il n'avait pas trouvé mieux. Et puis...la situation lui plaisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 623
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit[Declan]   Lun 27 Fév - 22:50


Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit.
L

a réponse de son interlocuteur n'eut rien pour surprendre Caelan. Il était évident qu'il n'allait pas se contenter de dire "amen" à sa demande et de laisser à un autre médicomage le soin de s'occuper de Purdey, il y avait beaucoup trop de choses en jeu pour cela, et ils le savaient l'un comme l'autre. La différence résidait seulement dans le fait que l'Auror ne prétendait qu'à peine ne pas s'en rendre compte. Oui, elle considérait Declan comme un ennemi et elle ne lui faisait pas confiance, et elle n'avait pas la moindre intention de passer outre son animosité à son adresse. Elle était beaucoup trop franche pour cela. Et puis, c'était la vie de Purdey qui était en jeu, Purdey qu'elle considérait un peu comme une grande soeur, elle ne pouvait pas juste taire le fond de sa pensée, qu'importe si cela donnait à son interlocuteur une quelconque satisfaction sur le moment, elle saurait bien la faire taire ensuite, quoi qu'il en soit, quand lui et les siens paieraient pour ce qu'ils avaient fait. Et elle comptait bien faire en sorte que cela dure le moins possible... Pour cela, dans l'idéal, il faudrait que Purdey se réveille. Et c'était mal parti si elle le laissait entre les griffes de cet énergumène...

-Vous n'êtes quand même pas en train d'affirmer que votre personnel n'est pas compétent, en tant que directeur de cet hôpital, je suis convaincue que vous êtes très vigilants quant aux employés embauchés ici, et que tous ont les compétences pour prendre soin de Purdey.
Elle marqua une légère pause. Par ailleurs, vous conviendrez que passer outre ma demande relève de moins de professionnalisme que celui dont vous prétendez faire preuve.

Elle ne prenait toujours pas spécialement plus de gants, elle ne prétendait toujours pas l'apprécier ou lui faire confiance, et cela lui était bien égal que son interlocuteur y voit un certain avantage. Les faits étaient ce qu'ils étaient, elle ne voulait pas que Declan prenne en charge les soins de Purdey, d'autant qu'il lui semblait évident pour sa part qu'en sa qualité de directeur, il n'avait rien à faire ici. Et elle ne voulait pas qu'il y reste, surtout pas.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 83
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: Re: Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit[Declan]   Mar 14 Mar - 11:20

Malgré le regard soupçonneux de Caelan et malgré les piques qu'elle n'essayait même pas de camoufler en s'adressant à lui, Declan demeurait impassible. D'un calme olympique et surprenant pour quiconque le connaissant sous sa vraie nature. Mais en tant que directeur de Sainte Mangouste, le lycan n'avait pas d'autre choix que d'avoir un grand sang-froid. Il se contenta donc de faire un petit sourire amusé lorsque Caelan commença très clairement à perdre patience. Son attaque verbale ne le fit même pas ciller. Il ne se sentait pas en danger. Sa réputation demeurait intacte, quoi qu'elle puisse penser ou dire. Changeant lentement de posture, le chirurgien croisa les bras de façon très détendue. Sur son air planait une sympathie presque sincère pour la sorcière face à lui. S'il avait eu des sentiments, il aurait pu avoir pitié d'une si faible menace.

« Ne vous méprenez pas, mademoiselle. Ayant moi-même veillé à la formation de mes employés, je les sait très capables de s'occuper de n'importe quel patient. Ce que je fais envers madame Potter n'est rien d'autre que du favoritisme envers une personne de haut rang. Une pratique on ne peut plus courante dans les organismes sociaux. » Expliqua-t-il.

Sa voix était lente, presque une caresse, d'autant plus douce qu'elle dissimulait en fait le venin de ses paroles. De son regard, en revanche, il la défiait ouvertement. Il n'avait pas peur d'elle et de ses petits amis qui essayaient vainement de protéger Purdey. Aucun n'avait jusqu'ici réussi à mettre des bâtons dans ses roues et il n'y avait pas de raison que cela change. Après tout, rien ne l'empêchait d'abdiquer à la requête de la demoiselle puis de revenir plus tard en son absence, mais ce serait se soumettre à une femelle et ça il ne pouvait le tolérer. Dans la nature, les loups mâles régnaient et c'était ainsi que Declan régissait son petit univers également.

« Je suis certain que nous pouvons trouver un arrangement qui soit profitable à tout le monde. Après tout, nous espérons tous un rétablissement de madame Potter, n'est-ce-pas ? » Acheva-t-il avec son plus séduisant faux sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 623
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit[Declan]   Mar 14 Mar - 20:47


Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit.
L'

impassibilité de son interlocuteur n'avait rien de surprenante, Caelan savait bien qu'il n'allait pas s'emporter ou laisser se fissurer le masque de sympathie qu'il avait collé sur son visage, sa réputation, et même son avenir tout entier, étaient en jeu, forcément, il ne pouvait que prendre sur lui. Mais cela n'ôtait rien au fait que cette attitude exaspérait profondément la jeune femme. Oui, elle ne s'était pas attendue à autre chose, mais cela ne faisait que lui rappeler combien elle détestait les personnes comme lui. Ces personnes fausses qui dissimulaient la multitude de leurs tares derrière des sourires de façades, elle préférait de loin les personnalités honnêtes, même si leurs défauts n'en étaient que plus flagrantes et pouvaient bien rapidement susciter l'agacement aussi. Enfin, dans tous les cas, elle ne pouvait faire autrement que de laisser Declan McFersen jouer à ce petit jeu dont il ne se lasserait sans doute pas quoi qu'il en soit (au contraire, lui était d'avis qu'il devait s'en délecter, en réalité), et elle de supporter la situation en faisant le nécessaire pour que rien n'arrive à Purdey. Heureusement, elle savait qu'elle pourrait compter sur Zelda pour faire un point régulier sur son état de santé et s'assurait qu'on ne le dégradait pas à son insu. Et pour le reste, il ne se passait pas un jour sans qu'un membre de l'Ysbridion ne patrouille à Sainte-Mangouste. C'était déjà ça. Mais ça ne suffisait pas. Hors de question pour Caelan de laisser cet homme prendre plus longtemps "soin" de son amie.

-Je n'ai jamais aimé le favoritisme, Purdey non plus, je doute fort qu'elle apprécierait un tel traitement de faveur si elle pouvait exprimer son opinion.


Et même si elle prononçait ces mots pour faire comprendre à son interlocuteur qu'elle ne changerait pas d'avis quoi qu'il en soit, elle ne mentait pas. Caelan avait une vision utopiste des choses qui voulait qu'elle pense que le commun des mortels méritait autant d'attention que les élites. Et Purdey ne concevrait pas les choses d'une autre manière. Moins encore s'il était question de se laisser soigner par McFersen.

-L'arrangement que je vous propose est très simple, laissez-moi décider du médicomage qui prendra soin d'elle, et ne vous occupez plus d'elle,
répliqua-t-elle alors les bras croisés.

Ça ne suffirait pas à rassurer la jeune femme, ceci dit, mais ça n'ôtait rien à la fermeté de sa décision. Ce n'est pas comme s'ils avaient réellement le choix, de toute façon. C'était à Sainte-Mangouste que Purdey pouvait disposer de tous les soins médicaux nécessaires. Elle n'avait donc d'autre choix que de veiller au grain. Du mieux possible.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 83
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: Re: Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit[Declan]   Lun 7 Aoû - 10:48

Declan ne pu retenir un petit sourire amusé en écoutant Caelan. Décidément, la présence de la jeune femme n'était pas si désagréable. Elle avait au moins l'avantage d'offrir du divertissement au loup-garou dont les journées n'étaient rythmées que par les rendez-vous médicaux et la paperasse administrative de l’hôpital. A bien des égards, le lycan préférait en fait Caelan à Purdey. Il la trouvait plus piquante. Plus franche aussi, probablement. En tout cas, il devait bien admettre qu'elle ne savait pas lâcher prise. Têtue comme une mule, elle insistait pour que Declan cède la place à un autre médicomage afin de surveiller l'état de santé de Purdey. En soi, il ne risquait pas grand chose en accédant à sa requête, puisque la sorcière était dans un état assez grave... Mais céder son jouet lui déplaisait. Pourtant, refuser encore une fois de céder, c'était avouer qu'il possédait des projets néfastes et même si elle en était probablement déjà persuadée, Caelan n'avait aucune preuve de sa culpabilité.

« Fort bien... Je ferai venir un autre médicomage l'heure suivante. Mais il me semble important de vous rappeler que vous n'êtes pas de la famille de madame Potter et que ce genre de décision doit être prise par la famille. Il faudra donc que les enfants viennent signer une décharge. » Dit-il avec un sourire moqueur.

Les enfants de Purdey étaient appétissants. Declan s'était déjà fait cette remarque plusieurs fois à leur contact. Il avait aimé jouer à leur faire peur pendant l'attentat du nouvel an, et une fois encore lors de leur dernière visite à leur mère ici-même. Les revoir pour leur faire signer une décharge de changement de médicomage, cela relevait presque du rêve. Au fond, le lycan aurait aimé en croquer un, mais il savait que ce n'était pas encore dans les projets de Tom Jedusor de faire ce genre de chose. Surtout à des petits sangs purs. Quel dommage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 623
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit[Declan]   Ven 11 Aoû - 20:00


Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit.
C

aelan devait bien reconnaître être surprise de voir son interlocuteur accéder si facilement à sa requête. Elle s'était attendue à devoir débattre, à devoir avancer foule d'arguments qu'il balaierait avec indifférence d'un revers de la manche (car, après tout, c'était lui le patron, dans cet hôpital, donc en ces lieux, son opinion devait forcément avoir plus de poids que celle de l'ancienne Auror)... mais non, à la place, il finit par répondre qu'il allait faire venir un autre médicomage l'heure suivante. Elle hocha doucement la tête en guise d'approbation. Elle appréciait cette alternative, c'est certain, même si elle ne pourrait pas forcément s'assurer du fait que l'autre médicomage et McFersen n'étaient pas de connivence (mais dans tous les cas, ce serait toujours mieux que de laisser directement Purdey entre ses griffes), et elle comptait bien rester aussi longtemps qu'il le faudrait pour s'assurer que son interlocuteur tenait bien ses engagement, mais quand même... elle avait vraiment le sentiment d'obtenir bien trop facilement gain de cause. Il lui était d'avis qu'il devait y avoir anguille sous roche. Pour ne pas dire baleine sous gravier, en réalité.

Et effectivement, il n'en avait pas fini, et précisa que cette décision devait être prise par un membre de la famille. Mais de la famille, Purdey n'en avait quasiment plus. Ses parents étaient partis il y a bien longtemps, et Caelan était bien placée pour savoir qu'elle n'avait plus de mari et plus de soeur non plus, l'un comme l'autre lui manquaient terriblement, d'ailleurs... Ce qui l'angoissait d'autant plus à l'idée de perdre Purdey à son tour... Ne restaient donc plus que Cenlyn et Rhian, mais Caelan considérait qu'ils étaient bien trop jeunes pour prendre cette décision. Mais visiblement, c'était bien d'eux que McFersen parlait. Caelan ne voyait pas vraiment en quoi il tirerait avantage de cette situation (étant donné qu'elle ne savait rien du fait que le directeur de Sainte-Mangouste et les jumeaux s'étaient déjà rencontrés, et dans des circonstances plus que déplaisantes), si la jeune femme émettait ses doutes au sujet de McFersen, ils signeraient la décharge en question sans l'ombre d'une hésitation. Encore qu'elle n'avait pas franchement envie de les exposer à cette situation.

-Rhian et Cenlyn sont sous ma responsabilité légale et ils sont mineurs
, répondit-elle sans se démonter. Ce qui était vrai, c'était officiellement elle qui avait la charge des enfants Potter, et en l'absence de Potter, elle s'occupait d'eux... de même, s'il devait arriver quoi que ce soit à Purdey... C'est elle qui en aurait la garde, à la demande explicite de Purdey. Alors je pense être parfaitement habilitée à prendre ce genre de décision.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit[Declan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un ennemi invisible est pire qu'un ennemi qu'on voit[Declan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sois mon ennemi, au nom de l'amitié [Eris] - Terminé
» Le handicap et vous...
» Cadeau pour mon pire ennemi ( Museau Balafré) !
» [Jour 5] Ton plus grand ennemi, c'est toi-même.
» Notre pire ennemi ne nous quitte jamais, car c'est nous mêmes (With Rebecca)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Hôpital Sainte-Mangouste :: Quatrième étage
-