AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation [pv Melissa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 348
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation [pv Melissa]   Lun 18 Juin - 21:51


La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation
A

grippine avait toujours (enfin, toujours, c'est un bien grand mot, dès lors qu'elle avait accumulé suffisamment d'expérience pour collectionner les amants sans l'ombre d'un scrupule) eu un faible pour les hommes mariés. Ce n'était pas une histoire tordue de complexe d'Oedipe ou autre (quoique n'importe quel psy sauteraient à pieds joints à cette conclusion tant elle était commode au vue de son passé familial et de son incapacité à s'attirer l'affection de son père e son vivant), c'était juste que les hommes mariés qui se cherchaient des maîtresses avaient souvent atteint un seuil de frustration qu'elle adorait combler. Et aussi, les hommes mariés, de manière générale, n'avaient aucune envie de renoncer à leur petit confort ou à leur épouse, facile, donc, de profiter de la marchandise sans faire le moindre pari sur le long terme et sans se prendre au jeu des sentiments. Et Agrippine estimait, pour la peine, que les hommes mariés dont elle était la maîtresse étaient chanceux : pas de crise, pas de chantage affectif, pas de menaces, elle s'en fichait de divulguer le secret et tout allait bien dans le meilleur des mondes.

Alors pourquoi ce petit jeu malsain avec l'épouse de Geoffrey Waldman ? Elle-même n'en savait trop rien. Ca s'était un peu fait par hasard. La première fois qu'elle avait eu affaire à elle chez Mme Guipure, elle ne savait pas qui elle était. Elle avait appris son nom un peu par hasard, fait le lien, et bon... s'était senti d'humeur, disons, joueuse. Agrippine aimait bien Geoffrey, mais pas plus que n'importe quel autre des hommes qui avaient fait un détour par son lit, elle n'avait pas spécialement envie de le foutre dans la merde, ni n'avait de raison de s'en prendre à sa femme. Mais en fait... c'était drôle. Bon, pour le moment, elle n'avait jamais fait que préparer le terrain, mais rien que là, ça lui plaisait. Elle était venue la première fois, faire des réserves de lingerie, et l'achetait exclusivement là à présent (quand elle en avait les moyens, du moins), jetant de temps à autre l'une ou l'autre anecdote sur son compagnon. D'accord, d'accord, c'était pas bien de faire ça. Mais en même temps. Rooo, allez, c'était marrant ! Et c'était donc dans l'optique de s'amuser une fois de plus qu'Agrippine passa la porte de la boutique.

-Bonjour,
dit-elle d'une voix chantante.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 74
Humeur :
30 / 10030 / 100

En couple avec : Geoffrey Waldman, son époux infidèle et étouffant, mais son époux quand même

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Kate Winslet

Message#Sujet: Re: La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation [pv Melissa]   Mar 19 Juin - 23:49



✂ I wouldn't say you're a bitch. I mean, you are, but I wouldn't say it
La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation
Agrippine &  Melissa
Melissa était seule ce jour-là. Sa patronne et amie s'en était allée faire des emplettes auprès de fournisseurs étrangers, de nouveaux tissus venant de loin. Cela pourrait être intéressant, de travailler des matières un peu différentes. La plus si jeune sorcière n'appréciait déjà pas franchement d'être couturière, et l'ennui s'installait rapidement, même si elle aimait le contact humain. Surtout à la période approchant de la rentrée scolaire, avec tous les enfants qui venaient des étoiles plein les yeux essayer leurs premiers uniformes... Ah, elle s'égarait encore. Les vacances scolaires n'étaient pas encore arrivées, et tous leurs clients étaient des sorcières et sorciers adultes aux goûts variés.

Madame Guipure n'avait aucun scrupule à laisser sa meilleure employée seule aux commandes. Melissa était compétente, très appréciée des clients pour ses goûts et ses mains sûres. Bien sur, ce n'était pas à elle de choisir pour les clients, mais elle avait l'œil et cernait rapidement les désirs et les moyens de les combler. Un don qui lui aurait été fort utile à mettre en œuvre dans son propre mariage... Peut-être que ça aurait empêché Geoffrey d'aller voir ailleurs.

La sorcière blonde était en train de réorganiser le rayon pour hommes lorsque la petite clochette d'entrée retentit. Baguette toujours levée, les vêtements valsant dans les airs et se rangeant tous seuls selon les ordres de sa magie, elle se retourne vers le nouveau client... ou plutôt la.

« -Bien le bonjour, Miss Tuft.  » elle sourit poliment, son sourire de vendeuse aimable et charmante. « -Vous arrivez à point nommé. Madame Guipure et moi-même avons terminés une nouvelle collection de lingerie la semaine dernière. Quelques pièces pourraient convenir à vos goûts. » Ajoute-t-elle immédiatement avec professionnalisme. Le petit sentiment dérangeant qu'elle ressentait lorsqu'elle était confrontée à cette cliente particulière n'avait pas sa place hors de son esprit. Agrippine Tuft, fille de celle qui avait été autrefois son ami, mais qui n'était aujourd'hui qu'un doxy amer dans sa gorge -elle aurait du être heureuse de voir une ministre femme, mais quoi que la logique dise, Melissa l'avait mauvaise. La jolie jeune femme qui était devenue une habitué -mais avec intervalles de temps suffisamment irréguliers pour que Melissa sache qu'elle n'était pas si aisée que cela- et n'avait de cesse de venir renouveler ses stocks de lingerie pour soi-disant plaire à son compagnon...

...Melissa était un peu sceptique, à vrai dire. A sa connaissance, Miss Tuft n'était pas mariée, ni fiancée, ni quoi que ce soit. Bien sur ce n'était pas son rôle de mettre son nez dans ces affaires plus que louches, mais avoir une vie sexuelle active alors que l'on n'était pas encore marié.... Melissa était un peu hypocrite, certes. Ce n'était pas comme si Geoffrey et elle avaient attendus le mariage avant de le consommer. Loin de là. Mais étaler des mœurs aussi légères aussi directement... Elle n'aurait jamais osé. Agrippine Tuft avait bien de la chance que Melissa n'ait aucun intérêt à répandre des rumeurs indécentes, d'autant plus maintenant que Wilhelmina était Ministre et que son nom risquait beaucoup à la moindre bavure.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Dernière édition par Melissa Waldman le Ven 29 Juin - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 348
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation [pv Melissa]   Mer 20 Juin - 19:41


La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation
A

grippine ne se faisait aucune idée particulière de l'opinion que Melissa pouvait bien avoir d'elle. A vrai die, elle avait tendance à se foutre comme de l'an dix de ce que l'on pouvait bien penser d'elle. En fait, plus on pensait du mal d'elle, pus cela la réjouissait... Ses moeurs légères, elle les assumait et adorait encore plus les affichait. Et si l'on devait associer ses habitudes douteuses au nom de sa mère, alors c'était parfait. Mais Melissa ne lui avait jamais donné le sentiment de juger son attitude, ou si elle le faisait, elle le cachait bien, très bien, même, se montrant d'un professionnalisme et d'une amabilité à toute épreuve (qui lui passeraient très certainement si elle découvrait le rôle qu'elle tenait vis-à-vis de son mari... et justement, c'était un peu le but de la manoeuvre).

Agrippine, au-delà de ce qui ne manquait pas de l'amuser dans cette situation, appréciait de faire ses emplettes ici, car en effet, elle trouvait toujours chaussure à son pied, ou plutôt dessous à ses... vous avez compris. Avoir l'opportunité de s'amuser un peu et, dans la foulée, de se fournir en lingerie affriolante, c'était tout bénefe. En tout cas, Mrs Waldman n'avait plus besoin de cibler les attentes d'Agrippine depuis un bon moment, maintenant, elle savait, et ça arrangeait clairement la jeune femme, qui pouvait rentrer dans le vif du sujet plus facilement. Et aujourd'hui, elle se sentait vraiment d'humeur à pousser un peu plus loin son petit jeu malsain.

-Ca tombe bien, ce soir est une occasion très spéciale, il faut que je sois au sommet de ma séduction.

Bien sûr, elle n'avait aucune occasion particulière... ou bien, elle estimait que chaque soirée était une occasion exceptionnelle, ce qui était encore mieux. Agrippine détestait la routine, elle faisait toujours au mieux pour que sa soirée ne ressemble pas à la précédente, ni à celle qui suivrait. En tout cas, elle n'avait pas l'intention de plaire à un homme en particulier, mais à tous en général. Certes, si Geoffrey devait croiser sa route, elle serait loin, bien loin de dire non, mais la question ne se posait pas. Il n'était qu'un acteur involontaire et inconscient de l'être de l'histoire qu'elle était en train de tisser.

-Montrez moi ces merveilles, je veux toutes les essayer,
ajouta-t-elle avec entrain.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 74
Humeur :
30 / 10030 / 100

En couple avec : Geoffrey Waldman, son époux infidèle et étouffant, mais son époux quand même

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Kate Winslet

Message#Sujet: Re: La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation [pv Melissa]   Lun 16 Juil - 8:43



✂ I wouldn't say you're a bitch. I mean, you are, but I wouldn't say it
La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation
Agrippine &  Melissa
Melissa avait réussi à garder son masque de vendeuse à la réponse de sa cliente. Elle préférait ne pas imaginer quel genre de « session » attendait Agrippine le soir même. Malheureusement, elle avait toujours débordé d’imagination et ne pouvait voir que trop clairement les futurs rendez-vous de l’indécente rousse incendiaire (une femme moins expérimentée dans la vie et l’art des apparences aurait rougit, au scénario qui s’enchaînaient dans son esprit trop créatif). « Je vais tout faire pour répondre à vos attentes. » répond-t-elle avec calme et assurance, certaine que Agrippine trouverait ce qu’elle désirait, et plus encore. Melissa avait même designer certaines pièces seules, en pensant à cette cliente particulière. Agrippine était chanceuse, la lingerie était toujours chère, mais les prix de Madame Guipure étaient tout à fait abordables en comparaison avec d’autres enseignes moins chaleureuses.

Agitant sa baguette en murmurant le sort pour annuler la valse des vêtements –elle finirait plus tard- Melissa réajuste son col en tentant de mettre totalement de côté son esprit critique. Sûrement que, ce qui la dérangeait le plus chez Miss Tuft, était qu’elle doive collaborer avec une "maîtresse". Elle n’était pas si naïve que de croire que les « occasions très spéciales » d’Agrippine ne concernaient que les sorciers célibataires ! Qui sait, elle aurait même pu être celle qui avait brisé le mariage de James et Lindsay… même si elle se doutait qu’une simple partie de jambe en l’air sans lendemain aurait jamais pu pousser James à tromper son épouse… Le sujet était évidemment très sensible pour Melissa, l’infidélité, bien qu’elle l’intériorise tout au fond, avec le déni volontaire et la jalousie.

L’excitation de sa cliente, néanmoins, faisait plaisir à voir. Souriante, Melissa se dirige vers le fond de la boutique. « Veuillez me suivre, s’il vous plaît. » Le rayon lingerie était à l’écart, loin des regards trop curieux des jeunes écoliers ou hommes lubriques. Il ne s’agissait pas non plus de la spécialité de la maison, même si ce qu’elles faisaient était irréprochable et d’un goût certain. Elle ouvre un rideau menant sur un rayon de taille moyenne, très bien agencé et intimiste ; des articles de lingerie pendus ou soigneusement pliés.

D’un coup de baguette, Melissa sépare la lingerie fine en trois. « A votre droite des article qui, je pense, vous seront de peu d’intérêt, parmi la nouvelle collection. Ainsi que ceux que vous aviez déjà rejetés la dernière fois. » Coupes sages, longues, classiques, couleurs n’allant pas avec les cheveux et le teint d’Agrippine –c’était le boulot de Melissa, de juger ces choses là- ainsi que des ensembles trop démodés. Melissa avait parfaitement cernée sa cliente, du moins le pensait-elle. « A votre gauche, certaines de nos dernières pièces plus adaptées à vos attentes. » Prenant un faux air pensif, comme si l’idée venait de lui venir -alors qu'elle avait déjà prévu ses manoeuvres depuis l'instant ou la jeune sorcière avait mis les pieds dans sa boutique, Melissa s’avance et décroche sa pièce favorite (une qu’elle avait crée en pensant à Agrippine) : un ensemble couleur prune, avec nuisette courte, semi-transparente, soyeuse, magnifiquement irisée et douce au toucher, faite pour épouser les courbes et vendre du rêve ; accompagnée d’un soutien gorge et culotte de la même couleur. Le tout était à superposer, jouait sur la transparence et l’opacité pour un résultat particulièrement… affriolant, dirait-elle avec euphémisme. Séduction assurée, sans vulgarité. « Une pièce d’exception. Nul homme ne pourrait vous résister. A quoi bon la magie, lorsqu’on a le satin ? De plus la couleur mettrait votre teint et vos cheveux en valeur. Si ce soit est une occasion spéciale, c'est l'ensemble que je vous conseille. » Pour démontrer son affirmation, elle fait flotter et tourner l’ensemble devant les yeux d’Agrippine. Elle comptait bien réussir à la faire craquer pour le plus d’ensembles possibles –Melissa était, après tout, très douée pour convaincre. Elle avait bien réussi à faire accepter un troisième chat à Geoffrey, ce qui n’était pas une minec affaire.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 348
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation [pv Melissa]   Lun 16 Juil - 20:26


La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation
A

grippine suivit Melissa, tout sourire, dans ces rayonnages isolés où elle avait ses habitudes. C'est que chez Madame Guipure, Agrippine avait plus tendance à acheter de la lingerie que n'importe quelle tenue plus décente... Bon, elle était comme tout le monde, elle s'habillait (un peu à contrecoeur quand même, si il n'y avait le risque d'être constamment arrêtée pour attentat à la pudeur, l'impudique Agrippine ne serait absolument pas dérangée par le fait de vivre au quotidien nue comme un vers, elle n'avait honte de rien, dans son corps, pas même de toutes les cicatrices qui constellaient son dos, son ventre et le haut de ses jambes, restes des traitements que son défunt père lui faisait subi - au contraire, elle les portait comme un trophée, sans jamais en révéler l'origine ou ne laissant que présumer de quelques activités musclées sur le plan intime).

Mais la lingerie avait chez elle plus d'usage que tout autre vêtement, et elle y mettait plus de coquetterie que pour toutes ses autres tenues. Agrippine écoutait Melissa lui faire l'article des créations lui étaient les plus appropriées. Au-delà du petit jeu malsain auquel elle se livrait avec cette femme, elle devait reconnaître qu'elle était une vendeuse hors pair. Elle avait parfaitement ciblé ses attentes, et Agrippine n'avait jamais été déçue par aucun de ses essayages. En vérité, elle pourrait prendre les articles qu'elle lui conseillait sans même les essayer, elle serait sûre de ne pas le regretter. Mais bon. Ce serait moins drôle, quand même.

-Va pour le satin !
affirma la jeune femme avec un enthousiasme qu'elle n'avait même pas à feindre, car ces petits essayages, elle aimait ça.

En plus, grâce à monsieur Croupton le psychopathe qu'elle s'ignorait à moitié, elle avait un certain nombre de gallions en réserve. Et elle détestait garder son argent. Dès qu'elle en avait, elle se sentait comme l'obligation de les dépenser, c'était plus fort qu'elle. Pas étonnant, en conséquence, qu'elle soit constamment fauchée comme les blés. Melissa ferait une bonne journée. Enfin, professionnellement parlant, en tout cas. Pour le reste, ce n'était pas forcément gagné, en revanche. Agrippine disparut en cabine le temps d'essayer la première tenue suggérée. La jeune femme quitta la cabine sans s'assurer un seul instant qu'elle et la vendeuse étaient seule, bien indifférente à la possibilité que qui que ce soit d'autre la voie dans cette tenue affriolante. A vrai dire, ça aurait même tendance à l'amuser. Elle se considéra sous toutes les coutures dans le miroir. La vendeuse avait tapé juste, cette tenue mettait ses atouts en valeur, et ne laisserait sans doute pas grand monde insensible, sans taper pour autant dans la vulgarité.

-Magnifique, j'adore.
Elle tourna son regard vers Melissa. C'est le genre de tenue qui pousserait n'importe quel homme au divorce, vous ne trouvez pas ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 74
Humeur :
30 / 10030 / 100

En couple avec : Geoffrey Waldman, son époux infidèle et étouffant, mais son époux quand même

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Kate Winslet

Message#Sujet: Re: La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation [pv Melissa]   Lun 20 Aoû - 9:55



✂ I wouldn't say you're a bitch. I mean, you are, but I wouldn't say it
La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation
Agrippine & Melissa
Melissa esquisse un léger sourire à nouveau, elle aimait provoquer l’excitation de ses clients au moment des essayages, voir l’enthousiasme que dépenser leur argent et augmenter sa propre bourse leur procurait. Elle n’allait pas se plaindre, loin de là.

Elle attend tranquillement devant la cabine, écoutant le glissement du tissu… Elle sursaute et s’empresse de vérifier que personne n’est là pour la voir lorsque sa cliente sort de la cabine habillée dans son affriolant ensemble. Fort heureusement, il n’y avait qu’elles dans la boutique pour le moment.
Melissa admire son travail avec concentration, regarde Agrippine avec un sourire charmant comme si elle était ravie de ce qu’elle voyait… Et en effet, Agrippine était magnifique, véritablement. Malgré les quelques cicatrices qui striaient sa peau d’albâtre, que Melissa avait du mal à ne pas fixer trop longtemps, au tout début. Son esprit créatif avait bien sur inventé toutes sortes d’histoires pouvant expliquer ces marques… Des plus ordinaires aux plus… extraordinaires. De celles qui font rougir les femmes et rire grassement les hommes. De celles qui ne se trouvent que dans ces magasines sorciers que se procurent les jeunes adolescents ou les hommes en mal de sensations. De celles qu’une femme bien élevée et bien proprette comme Melissa n’aurait jamais du être capable d’imaginer !
Mais bon… il ne s’agissait pas de ses affaires. Ses clients se confiaient parfois à elle, étant donné que Melissa inspirait naturellement la confiance et était très à l’écoute… Mais pas tous.
Car oui, Agrippine était superbe, dans le style femme fatale, et Melissa était jalouse. Et cette jalousie brûlait ses entrailles, réveillait ses quelques insécurités. Agrippine n’avait visiblement pas de problèmes à maintenir sa ligne, là ou Melissa luttait tous les jours. Elle avait toujours eu des formes généreuses, mais en vieillissant (Merlin qu’elle détestait ce mot) cela avait commencé à vouloir se mettre sur ses hanches et son ventre, à son plus grand déplaisir.

Son « j’en suis ravie » s’étouffe dans sa gorge aux mots suivants de sa cliente. Melissa soutient le regard d’Agrippine, ses yeux bleus ne laissant passer aucunes émotions : « Quel genre de mariage pourrait être brisé par une jeune femme » une catin, une voleuse –elle n’avait aucun respect pour celles qui volaient l’homme d’une autre, et pareil pour les hommes d’ailleurs « en petite tenue ? » Question rhétorique, bien sur. Melissa préférait se jeter du haut de la tour d’astronomie de Poudlard plutôt que de se lancer dans un débat sur le sujet.

Melissa agite sa baguette et murmure un sort qui rectifie légèrement la taille de la nuisette autour d’Agrippine. « De plus, tout le monde sait que l’épouse l’emporte toujours sur la maîtresse.. » Alors seulement elle détourne les yeux. Melissa se met derrière Agrippine en demandant doucement l’autorisation avant de soulever ses sublimes boucles rousses pour vérifier le dos de la nuisette ; empêchant ses yeux de s’attarder trop longtemps sur les cicatrices toujours visibles sous la blouse transparente. Le tout avec un ton parfaitement détaché, seules ses mains tremblant légèrement trahissant son trouble et agacement. « ..Sinon, la maîtresse aurait été l’épouse. » rajoute-t-elle sur un ton de finalité, bien décidée à tourner la page de cette conversation fort désagréable. Bien décidée à se convaincre qu’elle avait raison, que la femme l’emportait toujours, que la maîtresse n’était rien.

Melissa relâche les cheveux d’Agrippine, détournant les yeux de son reflet, et se tourne pour chercher d’autres tenues. « Cet ensemble vous va à merveille. Si vous le souhaitez vous pourriez le prendre en plusieurs couleurs. Un vert émeraude, un rouge –bordeaux ou carmin peut-être ?- oh, et j’ai ce splendide noir aux reflets irisés violets sombres. » Elle sort par magie des échantillons des différents tissus et couleurs proposés. Melissa avait repris une discussion toute professionnelle et espérait que cela serait suffisant pour faire comprendre à sa régulière qu’elle n’était pas intéressée par plus de blabla sur la tromperie. Agrippine Tuft avait toujours eu un petit côté provoquant, insolent, mais elle n’avait encore jamais autant poussé le vice et Melissa n’aimait pas ça, pas du tout. Son instinct de femme trompée était en alerte. Tant qu’elle ignorait factuellement qu’Agrippine était une maîtresse, il ne lui était pas trop difficile de la servir sans arrière-pensées. Plus il y avait d’indice, moins il était facile de nier, plus elle se sentait mal.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 348
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation [pv Melissa]   Lun 20 Aoû - 20:03


La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation
V

isiblement, sa phrase volontairement provocatrice avait fait son petit effet sur Melissa, qui ne sut s'empêcher d'y réagir... d'une manière dont seules savaient user les femmes trompées comme elle. Et elle n'était pas peu fière, même si elle le cachait derrière des airs faussement compréhensifs. Le pire, c'est qu'elle ne lui donnait même pas tort, au fond, rares étaient les maris qui se séparaient de leurs femmes pour se précipiter dans les bras de leurs maîtresses, et généralement, ces histoires ne finissaient pas bien. C'était une des raisons pour lesquelles Agrippine aimait fréquenter des hommes mariés. Ils ne risquaient pas de s'attacher plus que nécessaire, puisqu'ils seraient bien incapables de quitter leurs épouses pour elle. Au mieux, Agrippine comblait un manque, rien de plus. Mais elle en avait parfaitement conscience, alors cela ne lui posait pas le moindre problème. Tout comme il ne lui posait aucun problème de semer le doute dans l'esprit de son interlocutrice. Agrippine avait une réponse à l'esprit, mais elle la retint quelques instants, puisque Melissa cherchait à dévier le sujet, retrouvant ses habitudes de vendeuse ô combien douée.

-Je préfèrerais voir d'autres modèles,
dit-elle dans un fin sourire, juste pour prolonger ce moment plus que son interlocutrice ne le souhaiterait. Je devrais peut-être essayer quelque chose de plus distingué, précisa-t-elle avec un sourire. Si les maîtresses en petite tenue n'obtiennent pas gain de cause, sans doute devrais-je envisager quelque chose de plus... habillé, ajouta-t-elle avec malice, faisant presque mine de s'être sentie vexée par les précédents propos de son interlocutrice, quand bien même ils ne savaient que l'amuser.

Oh, elle devinait sans mal ce qu'elle pensait d'elle... Et après ? C'était la vérité, après tout... Elle était une fille facile, une croqueuse d'hommes... et il ne lui manquerait que d'être payée pour être une catin. et alors ? Elle espérait bien que Melissa la voie ainsi, à vrai dire. Son but n'était pas de se faire aimer de cette pauvre femme, plutôt de la pousser à bout.

-Sinon, pour répondre à votre question,
ajouta-t-elle comme s'il n'était pas évident que son interlocutrice ne demandait qu'à ne plus aborder le sujet. Je crois que vous oubliez une variable essentielle. Que faites-vous de l'amour ?

Même les catins en petite tenue avaient des sentiments, après tout. Bon, en ce qui concerne Agrippine, elle devait reconnaître objectivement qu'elle ne savait pas grand-chose de l'amour. Ses parents l'avaient toujours détestée, son frère avait peur d'elle, et ses amants... eh bien, le désir et l'amour étaient des choses bien différentes. Non, définitivement, Agrippine ne savait rien de l'amour, et elle ne voulait rien en connaître qui plus est, elle n'avait pas besoin de ce genre de complication dans son existence. Mais Melissa avait-elle besoin de le savoir ? Non, bien sûr.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 74
Humeur :
30 / 10030 / 100

En couple avec : Geoffrey Waldman, son époux infidèle et étouffant, mais son époux quand même

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Kate Winslet

Message#Sujet: Re: La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation [pv Melissa]   Mar 11 Sep - 9:02



✂ I wouldn't say you're a bitch. I mean, you are, but I wouldn't say it
La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation
Agrippine & Melissa
Melissa était une femme patiente. D’une patience d’or, diraient ceux qui la connaissaient de près ou de loin. Tempérance, mère de la femme idéale. Mais en vérité, d’une patience bien moins louable. La patiente du serpent, camouflé dans les herbes, attendant que la proie se rapproche assez pour qu’il puisse frapper, gagner la partie. Pas forcément portée par des sentiments vils, mais néanmoins, jouant de cette patience au quotidien pour maintenir les apparences, se faire passer pour ce qu’elle n’était pas. Oui, Melissa était patiente, cela faisait prés de quinze ans qu’elle était patiente sans jamais hausser le ton avec Geoffrey. Mais parfois, parfois elle sentait que la patience approchait ses limites.

Comme avec Agrippine Tuft, superbe, provocante, insaisissable, tellement agaçante.
Melissa ne l’avait jamais réellement vu interagir avec quelqu’un d’autre, hors du cadre de la boutique, mais elle avait de plus en plus, à chaque rencontre, l’impression que la jeune femme n’était pas juste taquine. Qu’elle cherchait à prouver un point, qu’elle portait une trop grande attention à Melissa, qui aurait préféré être sourdre, aveugle et muette que de supporter cela.

Mais bon. Professionnelle. Avant tout.

Elle repose les tissus, légèrement déçue, bien qu’elle ne le montre en rien. Elle aurait toujours l’occasion de convaincre Agrippine plus tard de craquer pour le même modèle en différents tissus. « Comme vous le souhaitez. »

Professionnelle, elle se répète mentalement pour garder son sourire factice, les réflexions qui lui brulaient la langue, la gorge, le cœur. « J’espère que vous ne le prenez pas personnellement. Je n’ai, évidemment, pas dit cela contre vous. » Avec son obsession des maîtresses, l’on aurait presque pu croire qu’Agrippine savait à quel point cela mettait mal à l’aise Melissa.
Elle balaie aussi vite cette idée. C’était impossible. Personne ne savait. Même pas Geoffrey.

« Cela n’est pas un style qui va à tout le monde.. » commence-t-elle en toute innocence, doux sourire, Melissa toujours aussi aimable si bien que son insulte déguisée, interdite, est quasi invisible. Elle était devenue particulièrement douée dans l’art de -de temps à autre, lorsque les murs menaçaient de se craqueler- de libérer un peu de sa frustration de cette manière. Ce n’était rien, vraiment, mais suffisant pour apaiser Melissa. « ..mais soit. Un instant, s’il vous plaît. »

Elle fouille dans ses piles, surtout dans celle qu’elle avait mise de côté, sachant qu’Agrippine préférait le provoquant, dévoilant. Elle en écarte une, couleur chair, non pas parce qu’elle n’irait pas à sa cliente, mais parce que Melissant le portait personnellement. Et elle ne voulait imaginer aucune femme portant les même sous-vêtements qu’elle, les même qui avaient couverts son corps alors qu’elle s’unissait avec son mari. Elle en frissonnerait presque de dégoût.

Mais elle se fige soudain, alors qu’elle jaugeait de son regard vif deux nuisettes. Suffisamment surprise, choquée même, mais que cela se voit. Trop longtemps pour le faire passer pour une simple hésitation. Melissa reprend pourtant ses mouvements, toujours de dos à Agrippine. Agitée, plus que de raison, la sorcière sait qu’elle se trahirait si elle se retournait maintenant. Il lui fallait un instant pour cacher l’animosité pure qu’elle ressentait sur le moment. La boule au ventre, dérangeante. L’envie de remettre à sa place cette petite tête de linotte qui –non, erreur. Agrippine était loin d’être une idiote, très loin de là. Melissa était toujours un très bon juge de caractère. Elle aurait préféré que la fille de la Ministre soit stupide, mais ce n’était pas le cas, et cela rendait son insistance d’autant plus suspicieuse et révoltante.

Que Melissa n’aurait pas donné pour pouvoir s’excuser et laisser Agrippine entre d’autres mains que les siennes.

« C’est justement l’amour, le secret, Miss Tuft. Car il ne peut naître sans respect. » elle répond avec une voix qui ne laissait rien passer de ses émotions tempétueuses, entre ses dents serrées. Des mots qui lui arrachaient la gorge, un peu plus, des pensées qui lui faisaient saigner le cœur. Melissa était au summum de l’inconfort et priait pour que cette entrevue se finisse au plus vite. Elle refusait de continuer à penser à tout cela, c’était trop douloureux.

Elle se retourne enfin, l’air de rien, sourire aimable et un choix d’une tenue de nuit dans un style beaucoup plus distingué, comme l’avait demandé sa cliente. Plus sobre aussi, noire, avec quelques reflets vert foncés. « Qu’en dites-vous ? La coupe de ce déshabillé est très classe. Nous avons un peignoir de lit qui irait parfaitement avec. » Et Merlin, qu’elle essaie et se la ferme. Aussi vulgaire cette pensée soit-elle, Melissa avait une patience d’or, mais pas immuable.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 348
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation [pv Melissa]   Mar 11 Sep - 19:48


La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation
A

grippine afficha un sourire amusé quand la vendeuse ô combien douée affirma qu'elle ne devait pas prendre sa remarque personnellement. Non, bien sûr que non... Sauf que si... Quand bien même Melissa ne la jugeait pas réellement (ce qui était le cas, elle en était certaine, et elle faisait tout son possible pour qu'elle la juge, justement, parce qu'elle trouvait ça... divertissant), elle jugeait peut-être la maîtresse de son époux, dont elle l'estimait sans doute être l'incarnation... Et dans ce cas-là, il était plus qu'évident que les propos qu'elle avait formulés tantôt lui étaient bel et bien adressés. De même quand elle lui laissa entendre que le style qu'elle exigeait à présent ne lui conviendrait sans doute pas, dévergondée qu'elle était. C'est qu'elle commencerait presque à sortir les griffes, dis donc !

Ce n'est pas pour autant que la jeune femme allait se vexer ou faire l'ombre d'un reproche à son interlocutrice... Ca faisait partie du jeu, après tout, et si Agrippine devait vraiment s'émouvoir de l'opinion que l'on avait d'elle, alors elle n'aurait pas fini de pleurer... Il est vrai qu'il était possible, pourtant, de la titiller sur certains sujets, et même de la vexer, mais pas quand il était question de son tempérament volage. Non, celui-là, elle le portait en étendard, elle en était infiniment fière, même.

Sans réagir au-delà de son sourire, donc, elle attendit patiemment que Melissa revienne, avec des proposition soi-disant plus respectables qu'elle déclinerait sans doute par pur esprit de contradiction. Et elle fut ravie d'entendre la vendeuse d'exception revenir sur ses propos de tout à l'heure. Agrippine avait vraiment cru qu'elle allait garder ses réflexions pour elle. Mais non, elle parla d'amour et de respect. Elle allait presque finir par la toucher, à force de la piquer comme ça, en fait ! Mais cela dit, c'était l'effet escompté, et si elle se le permettait, c'était sans doute qu'elle se sentait menacée. Un bon point pour Agrippine, donc. La jeune femme observa attentivement la tenue de nuit que Melissa lui présenta. Magnifique, il est vrai, mais clairement pas son style.

-En fait, je crois que vous avez raison,
s'amusa Agrippine. Avec autant de tissus, j'ai peur qu'il ne me reconnaisse pas, en rajouta-t-elle, décidée à faire tourner son interlocutrice en bourrique. Vous aviez parlé de différents coloris, pour l'ensemble de tout à l'heure, c'est ça ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation [pv Melissa]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La maîtresse est faite pour tromper, c'est sa vocation [pv Melissa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une demande, une question, un problème : Cette section est faite pour vous !
» Export de Showdown (j'ai besoin de conseil pour améliorer ma team)
» Lezardinelle ? Elle est faite pour pas manger les coccinelles.
» Maddy & Talya - On est faite pour s'entendre
» Élune. [Pas de commentaire,une partie est faite pour sa]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Chez Mme Guipure
-