AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ça se fête ? (Dorea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 129
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

Message#Sujet: Ça se fête ? (Dorea)   Lun 16 Juil - 16:35


Être heureux ne devrait jamais demander d'efforts à qui que ce soit. Charis le savait, et pourtant, cela n'ôtait rien au fait que le bonheur qu'elle s'autorisait à éprouver, elle luttait pour le ressentir.

Elevée dans un monde de paraître, nourrie d'idées qui faisaient passer les privilèges avant la satisfaction d'en jouir, elle avait appris à feindre la joie et l'enthousiasme, et elle avait été si bien conditionnée qu'elle ne distinguait plus vraiment ses instants de joie réelle à ceux de bonheur feint. Elle se répétait que sa vie était parfaite, à l'image exacte de tout ce qu'elle avait pu désirer, et à force de se le répéter, ça rentrait et elle y croyait. Une mécanique bien rodée.

Pourtant, cette fois, elle était convaincue d'être heureuse. En même temps, comment ne pas l'être. Cela faisait quelque temps maintenant que le couple Croupton attendait cette grande nouvelle, et enfin, Charis était enceinte. Elle voulait être mère, pas par principe ou par obligation, même si cela jouait, par envie, aussi, et voilà qui serait chose faite.

Il est vrai qu'elle aurait voulu que certaines choses se passent autrement. Elle aurait voulu, par exemple, que Caspar affiche un enthousiasme plus sincère que celui qu'il avait manifesté à l'idée de devenir père, et sous peu, elle voudrait que Callidora ne lui vole pas une nouvelle fois l'affiche en tombant enceinte en même temps qu'elle (et du même homme, mais une chance pour elle, elle n'en savait rien encore).

Mais son impression de la situation ne devait pas dépendre seulement des autres, elle dépendait aussi d'elle, et quand elle se focalisait seulement sur son appréhension personnelle de la situation, elle le ressentait bien, elle était heureuse.

De ce genre de bonheur qu'on avait envie de partager à tous. Bien sûr, Caspar avait été le premier informé, suivi de près de Callidora, puis de ses parents, ça va de soi. Les autres, la grande communauté des sangs purs, apprendrait la nouvelle lors de la réception qu'elle prenait un soin tout particulier d'organiser dernièrement.

Mais hors de question que Dorea l'apprenne en même temps que tous les autres membres de sa famille. Dorea était la meilleure amie de Charis, et à ce titre, elle avait bien le droit à l'exclusivité. Elles avaient eu quelques frictions, dernièrement, Charis ne comprenant pas l'attitude de son amie vis-à-vis de Cedrella, mais elle ne comptait pas s'arrêter à ces considérations maintenant.

Elle avait donc invité Dorea chez elle. Et son amie avait répondu à l'invitation. Et à l'heure dite, elle fit son entrée, guidée jusqu'au salon par l'elfe de maison familial.

"Je suis contente que tu aies pu venir", dit Charis en serrant brièvement Dorea dans ses bras, marque d'affection assez rare chez elle. "Comment vas-tu ?"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Dorea Potter
▌ Messages : 134
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charlus Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24 cm, bois d'olivier, écaille de basilic
Camp: Neutre
Avatar: Natalie Dormer

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Mar 7 Aoû - 11:49

Ça se fête ?
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il y avait toujours des personnes que l’on n’avait pas envie de voir, et où l’on grimaçait un peu quand on recevait une invitation de leur part. Et dans le monde des sangs-purs, cela arrivait très souvent. Pourtant, on ne pouvait pas vraiment se permettre de décliner, il fallait y aller et sourire, c’est comme ça que ça marchait. Mais Dorea n’avait aucun mal à feindre l’hypocrisie et à sourire à tout le monde quand c’était nécessaire, on lui avait appris à le faire depuis son plus jeune âge, et même sans ça, elle était assez douée naturellement pour ce genre de pratiques. Ce qui était une bonne chose, enfin, c’est ce qu’elle pensait. Cela servait toujours, surtout auprès des hommes pour obtenir quelque chose.

Mais s’il y a bien une invitation qu’elle ne refusait jamais, et à laquelle elle se rendait toujours avec plaisir, c’était celle de Charis. Bien plus que sa cousine, Charis était aussi sa meilleure amie. Elles se connaissaient depuis leur naissance il faut dire, et elles avaient fait leurs études à Poudlard en même temps. Donc forcément, elles avaient passé beaucoup de temps ensemble. Et même si elles étaient très différentes sur certains points, Dorea se sentait beaucoup plus proche de Charis que de Cassiopeia, sa propre sœur. Et cela ne lui posait aucun problème ou peine de l’admettre.

Quoiqu’il en soit, Dorea adorait vraiment sa cousine, et sans aucune hypocrisie. Pour autant, elle supportait très mal Callidora. Non franchement, cette femme n’avait que des défauts à ses yeux, et elle appréciait bien plus Cedrella, en dépit de la situation dans laquelle elle s’était fourrée et n’en déplaise à ses sœurs. Fort heureusement, même si Charis n’appréciait pas vraiment que Dorea soit restée en contact avec sa cadette, elle ne lui en coulait pas, et c’était un grand soulagement pour elle.

Dorea se dirigea donc vers le domicile Croupton quand il fut l’heure d’y aller. Le « travail » de femme au foyer laissait beaucoup de temps libre, ce qui était une bonne chose pour elle, qui pouvait organiser ses sorties comme elle l’entendait, surtout qu’elle n’avait pas d’enfants. Pas encore, donc encore mois de préoccupations qu’en temps normal. Dorea sentait tout de même que Charis avait quelque chose d’important à lui dire, ce n’était peut-être pas le cas, mais elle ne pouvait s’empêcher d’être un peu curieuse sur tout cela. Elle ne se doutait pas du tout qu’elle allait lui annoncer une grossesse, même si elle savait que le couple essayait depuis un petit moment déjà, d’avoir des enfants.

Elle sonna à la porte, et l’elfe de maison ne mit pas longtemps à lui ouvrir. Elle entra et déposa son manteau sur une patère et retrouva Charis. Elle accepta très volontiers son étreinte et lui sourit doucement. Elle était radieuse, et cela faisait très plaisir à voir.

"Je suis contente que tu aies pu venir. Comment vas-tu ?"

Elle s’installa calmement, Dorea ne manquait jamais une occasion de pouvoir voir son amie, et puis cela occupait aussi ses journées, bien qu’elle ne soit pas contre rester chez elle et se détendre non plus de temps en temps. Mais elle était encore jeune, alors autant en profiter n’est-ce pas ?

« Je suis toujours disponible pour toi, tu le sais bien. Je vais très bien merci, et toi ? Tu es radieuse en tout cas. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 129
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Mer 15 Aoû - 11:41

« Je suis toujours disponible pour toi, tu le sais bien. »


Oui, elle le savait, et c'était bien la preuve que leur amitié était solide et digne d'être appréciée. Elle savait que les amitiés vraies, sincères et sans artifices étaient quelque chose de particulièrement rares, et par conséquent, il fallait savoir les apprécier à leur juste valeur.

Dans leurs sphères, tout était une question d'apparences et de faux-semblants, et c'était agréable d'y trouver quelque chose de vrai et d'honnête.

Cela dit, même si Dorea avait en effet toujours su se rendre disponible pour elle, Charis n'avait jamais voulu en abuser non plus. Elle respectait l'espace personnel des autres, d'autant plus peut-être qu'elle-même avait grand besoin du sien. Mais là, les circonstances étaient suffisamment exceptionnelles pour faire l'impasse.

« Je vais très bien merci, et toi ? Tu es radieuse en tout cas. »

Charis afficha un sourire qui se voulait d'autant plus radieux que son amie constatait, de son côté, qu'elle semblait heureuse. Ravie d'entendre que Dorea se portait bien (elle ne pensait pas qu'elle lui mentait à ce sujet, en tout cas), elle était aussi impatiente de lui apprendre ce qui la motivait ainsi à sourire, et sans intention de mentir à Dorea, elle ne pouvait s'empêcher de vouloir donner l'impression de n'être qu'une future maman épanouie et rien d'autre, mettant de côté ses appréhensions et sa déception concernant son époux.

Avant toute réponse, elle commença par hocher la tête, exprimant silencieusement son approbation avant de prendre la parole enfin, choisissant de ne pas faire mariner Dorea avant de lui apprendre la nouvelle, espérant entendre les félicitations chaleureuses que certains membres de sa famille semblaient avoir peine à lui exprimer.

"Merci"
, dit-elle avant tout, entendant la remarque de son amie comme un vrai compliment. "J'ai toutes les raisons de l'être." Elle marqua une légère pause. "J'ai une grande nouvelle à t'annoncer." Elle ménageait un suspense de façade, mais elle se doutait qu'il n'était pas très utile. Elle devait forcément deviner ce qu'elle avait à annoncer. Etant déjà mariée, il n'y avait pas des milliers d'options possibles, en fin de compte. Alors autant dire les choses plus directement, au final. "Je suis enceinte."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Dorea Potter
▌ Messages : 134
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charlus Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24 cm, bois d'olivier, écaille de basilic
Camp: Neutre
Avatar: Natalie Dormer

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Mar 11 Sep - 14:28

Ça se fête ?
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Bon, la curiosité de Dorea était toute émoustillée. Et Merlin savait à quel point la jeune femme était curieuse. Elle ne résistait jamais aux petites histoires, les petits potins qui se murmuraient d’une personne à une autre. C’était toujours très amusant à entendre, à connaître. Encore plus lorsque cela concernait des personnes qu’elle connaissait, de loin ou de près. Après tout, c’était toujours utile, de connaître quelque chose d’embarrassant sur quelqu’un. Cela donnait un petit goût de domination et de puissance qui était fort agréable, il ne fallait pas se le cacher, et Dorea en était particulièrement friande, de ce genre de choses. Mais pour une fois, Dorea n’avait aucune arrière-pensée quant au fait de vouloir savoir ce que sa cousine avait à lui dire. Charis était comme une sœur pour elle, sa meilleure amie. Jamais elle ne voudrait lui causer le moindre tort. Elle avait juste très envie de connaître les dernières nouvelles de sa vie, surtout qu’elles semblaient fort bonnes.

En tout cas, c’est l’impression qu’elle avait en regardant Charis. Ce n’était pas une femme très expressive et qui laissait libre cours à ses sentiments et ses émotions. Tout comme Callidora, bien que ce soit encore pire chez l’aînée des trois sœurs. Quoiqu’il en soit, Charis affichait rarement cette mine ravie et lumineuse qu’elle avait en ce moment. Et si cela faisait très plaisir à Dorea de la voir ainsi, elle n’en avait que plus envie de connaître la cause de cet état d’esprit. Ce n’était pas tous les jours qu’elle pouvait voir Charis aussi souriante. Même si elle devait bien reconnaître que cela lui allait tout à fait, elle devrait s’y risquer plus souvent. Vraiment. Mais bon, elle savait bien qu’au fond, personne ne la changerait, et puis elle l’adorait comme elle était.

"Merci. J'ai toutes les raisons de l'être. J'ai une grande nouvelle à t'annoncer."

Eh bien, elle avait hâte de l’entendre cette grande nouvelle. Cela devait être probablement quelque chose de grand. A tous les coups, elle devait être enceinte. En tout cas, elle en avait les signes avant-coureurs et Dorea ne voyait que ça. Elle savait que Caspar et elle essayaient depuis quelques temps, et elle savait aussi que Charis voulait être maman.

"Je suis enceinte."

Même si elle s’en doutait, Dorea eut tout de même un petit effet de surprise, du fait de l’entendre. En tout cas, elle était très heureuse pour elle. Même si pour le moment, et au regret de Charlus, Dorea n’avait pas envie d’être enceinte, elle reconnaissait tout de même que c’était une bonne nouvelle. Elle sourit sincèrement à son amie.

« C’est une excellente nouvelle, félicitations ! Je suis vraiment très heureuse pour toi. Cela fait longtemps ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 129
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Jeu 20 Sep - 9:25


« C’est une excellente nouvelle, félicitations ! Je suis vraiment très heureuse pour toi. »


Le sourire de Charis s'élargit. C'était la première fois qu'elle avait le sentiment de recueillir des félicitations totalement sincères, avec un enthousiasme qui n'était pas feint ou poli mais bien réel. En même temps, qu'attendre d'autre de la part de son meilleur ami ?

Elle en avait parlé à Callidora, mais cette dernière avait réagi comme elle le faisait toujours, avec ce pragmatisme tout naturel chez elle qu'elle avait grand peine à apprécier dans des situations de cet ordre, même si souvent, le sang froid de sa soeur éveillait son admiration.

Quant à la réaction de Caspar... Elle n'avait pas été bien différente... Pour lui, son état était... une formalité qu'elle était enfin parvenue à remplir, rien de plus. En même temps, Caspar et Callidora, même combat... Ils étaient les mêmes, tous les deux.


« Cela fait longtemps ? »

"Cela fait trois mois environ."
Elle ne peut pas être plus exacte, mais c'est plus ou moins cela. "Tu es parmi les premières au courant, je n'en ai parlé qu'à Callidora et Caspar, pour le moment."

Et elle ne pensait pas avoir besoin de préciser les choses pour que Dorea comprenne que la jeune femme serait bien la première à lui apporter ce qu'il lui fallait d'humanité. Après tout, elle allait donner la vie, et ça allait bien au-delà du fait de prolonger leur lignée de sang pur, de permettre à leur nom de perdurer (de toute manière, Charis se sentirait toujours plus Black que Croupton, tout comme elle supposait que Dorea se sentait plus Black que Potter).

"Je vais organiser une grande réception pour annoncer la nouvelle en grande pompe mais j'attends d'avoir tout parfaitement organisé."
D'autant plus qu'elle voulait prouver qu'elle était autant capable de gérer une telle situation que ne l'avait été Callidora quand elle était tombée enceinte d'Augusta. "Et j'attendais d'être sûre qu'il n'y ait aucun problème."

Mais tout allait bien, et elle ne rencontrait aucun problème particulier, et même si le monde entier s'en ficherait sans doute, elle avait hâte de partager cela avec lui.


"Mais je vais t'épargner de discuter maternité tout le long de notre conversation." Elle savait que, pour le moment, ce n'était pas une priorité pour son amie. "Comment ça se passe de ton côté ? Avec Charlus... et les jumeaux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Dorea Potter
▌ Messages : 134
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charlus Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24 cm, bois d'olivier, écaille de basilic
Camp: Neutre
Avatar: Natalie Dormer

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Ven 12 Oct - 13:08

Ça se fête ?
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Dorea était sincère quand elle affirmait qu’elle était heureuse pour Charis en ce qui concernait sa grossesse. Même si les bébés ce n’était pas trop sa tasse de thé. Elle ne comprenait pas trop tous ces gens qui s’extasiaient devant les nourrissons, en faisant des sourires béats, et en prenant une voix complètement débile. D’autant plus qu’elle détestait avoir à affirmer qu’un bébé était magnifique si ce n’était pas le cas. Sans oublier les conversations qui ne tournaient qu’autour de l’enfant. Enfin, elle avait été contente quand sa nièce et son neveux sont nés, et elle aimait bien s’en occuper aussi, quand c’était la famille c’était différent. Mais elle préférait maintenant qu’ils étaient grands et qu’elle pouvait faire de réelles choses avec eux. Et avoir de vraies conversations.

Mais bon, cela n’enlevait rien au fait qu’elle était ravie d’apprendre que Charis était enceinte. Surtout qu’elle savait que cela faisait déjà un moment qu’elle attendait ce jour.

"Cela fait trois mois environ. Tu es parmi les premières au courant, je n'en ai parlé qu'à Callidora et Caspar, pour le moment."

Ça ne la surprenait pas. Que Charis ait attendu, qu’elle ait pris le temps d’être certaine et que tout soit en règle. Cela lui ressemblait. En tout cas, elle était tout de même contente de constater qu’elle avait le droit à un traitement de faveur. Il était normal qu’elle en parle à Caspar en premier, vu qu’il était le père. Même si elle doutait qu’il se sente vraiment concerné, le connaissant. Quant à Callidora… bon bref. Toutefois, elle était un peu déçue qu’elle n’ait rien dit à Cedrella, même si ce n’était pas très étonnant. Cela lui faisait un peu de peine pour sa cousine qui ne l’apprendrait très certainement pas de la bouche de sa sœur. Enfin, elle ne pouvait pas forcer Charis, et elle n’avait pas envie qu’elles se fâchent maintenant, donc elle ne dirait rien pour aujourd’hui.

"Je vais organiser une grande réception pour annoncer la nouvelle en grande pompe mais j'attends d'avoir tout parfaitement organisé. Et j'attendais d'être sûre qu'il n'y ait aucun problème."

Oui, c’était les coutumes habituelles, et encore une fois, elle n’était pas surprise que Charis suive tout bien à la lettre. Ça ne lui posait pas de problèmes, après tout, ça ne regardait que Charis. Mais elle ne doutait pas que tout serait parfait, et qu’elle n’aurait rien à envier à personne. Après tout, Charis avait toujours sur se débrouiller parfaitement.

« C’est une vraie bonne nouvelle, et je ne doute pas que tu feras les choses parfaitement, comme toujours. Néanmoins, si tu as besoin de quoique ce soit, tu sais que je suis là. »

Ce n’était pas une formule de politesse. Dorea le pensait sincèrement, elle n’hésiterait pas à venir en aide à sa meilleure amie. Elle ne faisait pas d’efforts pour tout le monde, mais il y avait certaines personnes qu’elle aiderait et défendrait bec et ongles. Et sans aucune limite ou retenue. Et Charis en faisait partie.

"Mais je vais t'épargner de discuter maternité tout le long de notre conversation. Comment ça se passe de ton côté ? Avec Charlus... et les jumeaux ?"

Elle lui en était reconnaissante. Elles se connaissaient bien après tout, et même si cela ne gênait pas Dorea d’en discuter un peu, elle ne tenait pas à le faire pendant des heures. Si son amie voulait parler d’elle, eh bien soit. Charlus, elle n’avait rien à lui reprocher, il continuait d’être l’époux idéal, même si elle devait reconnaître que depuis qu’il avait dans l’idée d’obtenir la garde de son neveu et de sa nièce, les choses devenaient un peu compliquées. Pas entre eux, Dorea ne lui en voulait pas, mais plus d’une manière générale. Surtout depuis qu’elle avait vu le vrai visage des jumeaux.

« Ça va, je n’ai pas tant à me plaindre. Charlus est fidèle à lui-même et je n’ai rien à lui reprocher. Mais bon, je ne vais pas te le cacher, ce week end avec les jumeaux a été des plus éprouvants. J’ai bien compris qu’ils n’étaient pas des plus partants à l’idée de vivre avec nous, surtout la petite. Mais si Charlus décidé de procéder à des démarches d’adoption, je le soutiendrai. Surtout que la tutrice actuelle ne veut pas les lâcher, donc cela finira devant le tribunal. Tu t’en souviens sûrement, c’est Happlestrang. Déjà qu’à Poudlard on se détestait, il faut encore qu’on soit en confrontation. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 129
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Mer 17 Oct - 12:58



« C’est une vraie bonne nouvelle, et je ne doute pas que tu feras les choses parfaitement, comme toujours. Néanmoins, si tu as besoin de quoique ce soit, tu sais que je suis là. »

Des compliments comme ceux-ci, la jeune femme s'attendait à en entendre encore de nombreux, et de ne pas trop les prendre en considération, parce qu'elle était bien placée pour savoir que l'hypocrisie était maîtresse dans leur milieu, et elle n'était pas la dernière à se montre hypocrite quand il le fallait, d'ailleurs.

Mais Dorea, elle, quand elle affirmait considérer sa grossesse comme une vraie bonne nouvelle, le pensait forcément, c'était même une certitude, parce qu'elle était une amie précieuse, qui n'hésitait pas à le lui dire quand elle décidait d'exprimer son désaccord ou ses incertitudes.

Elle hocha la tête avec le sourire quand Dorea affirma que si elle avait besoin d'aide qu'elle serait là pour elle. Elle le savait, elle lui avait déjà prouvé que Dorea savait se montrer présente quand elle en avait besoin.

Et si jamais elle devait avoir besoin d'aide, elle saurait vers qui se tourner et n'hésiterait pas un seul instant à le faire.

Et tout comme Dorea s'intéressait sérieusement à ses considérations et à ses problèmes, Charis avait vraiment l'intention de s'y intéresser également. Et n'avait pas à se forcer de le faire, d'ailleurs, ce par quoi passait son amie en ce moment l'intéressait réellement.

« Ça va, je n’ai pas tant à me plaindre. Charlus est fidèle à lui-même et je n’ai rien à lui reprocher. Mais bon, je ne vais pas te le cacher, ce week end avec les jumeaux a été des plus éprouvants. J’ai bien compris qu’ils n’étaient pas des plus partants à l’idée de vivre avec nous, surtout la petite. Mais si Charlus décidé de procéder à des démarches d’adoption, je le soutiendrai. Surtout que la tutrice actuelle ne veut pas les lâcher, donc cela finira devant le tribunal. Tu t’en souviens sûrement, c’est Happlestrang. Déjà qu’à Poudlard on se détestait, il faut encore qu’on soit en confrontation. »

Elle n'était pas étonnée d'apprendre que Charlus restait un époux irréprochable (Charis ne pourrait clairement pas en dire autant de Caspar... mais la différence résidait certainement dans le fait que Charlus se souciait sincèrement de Dorea et avait une vraie affection pour elle, Caspar, lui, n'avait que de l'indifférence pour elle). Et elle en était heureuse pour son amie, même si l'histoire des jumeaux changeait tout.

Pas simple de devoir d'un seul coup s'occuper d'un frère et d'une soeur adolescents... et en plus elle devait mener un combat pour la garde des enfants face à une vieille ennemie.


"J'espère que vous obtiendrai gain de cause."
Elle marqua une légère pause. "Mais toi... tu te sens prête à t'occuper de ces enfants ?"

C'est que ce n'était pas rien, quand même !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Dorea Potter
▌ Messages : 134
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charlus Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24 cm, bois d'olivier, écaille de basilic
Camp: Neutre
Avatar: Natalie Dormer

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Sam 17 Nov - 20:55

Ça se fête ?
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Dorea se demandait quel genre de maman serait Charis. Il est vrai qu’elle apparaissait comme une femme froide et distante avec la plupart des gens, même au sein de sa propre famille, et avec son époux. Mais une fois qu’elle aurait mis au monde son enfant, les choses changeraient sûrement.

On disait souvent que les femmes changeaient après une grossesse. Ce qui était… plutôt logique en somme. Après qu’un truc ait grandit en soi pendant neuf mois et qu’on doive s’en occuper tout le temps, ça faisait changer les gens. Et c’était d’ailleurs une des raisons pour laquelle Dorea n’était pas pressée d’être enceinte. Elle comprenait que Charlus ait envie d’avoir des enfants, mais ce n’était pas lui qui se retrouverait enceinte. Lui était là juste pour la conception, et après, mais c’est elle qui allait avoir tous les inconvénients liés à ce processus, enfin bref. Ce n’était pas le sujet.

Elle préférait de loin que ce soit Charis plutôt qu’elle qui soit enceinte plutôt qu’elle pour le moment. Et elle ne doutait pas qu’elle ferait une bonne maman, cela se voyait au sourire qu’elle abordait quand elle parlait de sa grossesse, elle désirait cet enfant, il n’était pas seulement là pour donner un héritier aux Croupton, et elle était vraiment contente pour elle et qu’elle voit les choses ainsi. En tout cas, les bonnes nouvelles faisaient du bien à entendre, avec tout ce qu’il y avait à côté, ce n’était pas négligeable.

La conversation s’était orientée vers elle, ce qui ne gênait pas Dorea. De toute façon, il y avait des choses dont elle avait bien envie de parler avec sa meilleure amie. A commencer par cette histoire d’adoption… elle lui prenait tout son temps. C’était peut-être normal, mais c’était usant et Dorea ignorait comment cela allait se terminer. Même si quand on regardait les deux profils, il n’y avait aucune raison pour qu’on leur refuse la garde. Charlus était de leur sang et ils étaient plus que capables de subvenir à tous leurs besoins. C’était tout ce qu’il fallait pour des enfants de cet âge. Malgré ce que pouvait penser Caelan. Cette fille avait toujours tout raté dans sa vie, comment pouvait-elle pense qu’elle était capable de remplacer Purdey Potter ? Ridicule tout bonnement. Mais bon, dans tous les cas, Dorea ne lâcherait rien quant au procès qui s’annonçait, et elle emploierait tous les moyens pour avoir gain de cause. Elle excellait dans ces procédés, une habitude familiale. Elle ne savait pas ce que cela donnerait, s’ils obtenaient la garde des jumeaux, sûrement très mal au début, ça ne faisait aucun doute. Mais bon, inutile de penser à cela pour le moment, chaque chose en son temps.

"J'espère que vous obtiendrai gain de cause. Mais toi... tu te sens prête à t'occuper de ces enfants ?"

Dorea voulait bien admettre que le challenge était de taille. Et à dire vrai, elle était loin de comprendre l’ampleur de la chose dans laquelle elle mettait les pieds. En vérité, elle ne voulait pas trop y songer pour le moment. Déjà parce qu’elle ne voulait pas donner raison à Caelan, et parce qu’elle voulait aider Charlus. Plus que tout.

« Je n’en sais rien pour tout te dire. Je n’ai jamais vraiment eu l’instinct… maternel. Et puis le contexte est particulier, alors je ne sais pas. Mais, je n’ai pas vraiment le choix en fin de compte. Charlus est déjà mal de ne pas avoir été présent pour eux du temps où son frère était encore en vie, et il est décidé à s’occuper d’eux, je ne peux pas lui refuser ça. »

black pumpkin


Dernière édition par Dorea Potter le Mer 21 Nov - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 129
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Mer 21 Nov - 9:45


« Je n’en sais rien pour tout te dire. Je n’ai jamais vraiment l’instinct… maternel. »

Charis n'était pas surprise de l'entendre. Oh, ça ne voulait pas dire que Dorea ne serait jamais prête à devenir maman un jour, mais il avait semblé assez évident à la jeune femme que son amie ne ressentait tout simplement pas cette envie à l'heure actuelle, à l'inverse de Charis, qui avait attendu impatiemment de devenir maman, même si elle savait qu'elle allait très probablement jouer les parents seule... ce qui était le rôle d'une mère, après tout.

En tout cas, cela soulevait bien le problème majeur de cette situation : du jour au lendemain, la vie de Dorea allait changer du tout au tout, être bouleversée dans des proportions plus que considérables. Elle n'aurait plus le même rythme de vie, aurait des responsabilités immenses... Certes, les enfants étaient scolarisés à Poudlard, et c'était déjà ça, mais cela n'ôtait rien au fait qu'elle aurait la responsabilité de deux jeunes vies humaines. Plus précisément celle de deux adolescents très probablement en pleine crise, qui plus est.


« Mais, je n’ai pas vraiment le choix en fin de compte. Charlus est déjà mal de ne pas avoir été présent pour eux du temps où son frère était encore en vie, et il est décidé à s’occuper d’eux, je ne peux pas lui refuser ça. »


Donc c'était bien ce qu'il semblait à Charis, Dorea ne faisait rien de tout ceci pour elle-même, au point de ne même pas estimer avoir quelque choix que ce puisse être.

Charis était quelque part admirative de la dévotion de Dorea envers son époux, qui acceptait de sa part des concessions si immenses... Est-ce qu'elle aurait été capable de la même chose pour Caspar ? Peut-être, mais elle était loin, bien loin d'en être sûre et certaine.


"J'espère dans ce cas qu'il compte prendre sa place dans l'éducation de ces enfants et qu'il ne t'en laissera pas la pleine responsabilité."

Pas parce qu'elle ne serait pas capable de s'occuper des jumeaux, Charis avait confiance en Dorea, mais elle trouverait terrible que la jeune femme sacrifie tant à cette situation pour qu'au final Charlus néglige les enfants qu'il avait tant tenu à adopter. Non pas que ce soit forcément ce qui se passerait... Charlus n'était peut-être pas comme Caspar, après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Dorea Potter
▌ Messages : 134
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charlus Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24 cm, bois d'olivier, écaille de basilic
Camp: Neutre
Avatar: Natalie Dormer

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Sam 8 Déc - 9:25

Ça se fête ?
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il est vrai que quand Dorea voyait un enfant, elle avait plus tendance à grimacer qu’à s’extasier. En même temps… elle n’avait jamais compris ce principe de glousser, faire des sourires et parler comme des idiots aux nouveau-nés des autres, parfois même d’inconnus. Elle ne comprenait pas… surtout que parfois les poupons étaient vraiment vilains, mais tous s’accordaient à dire qu’ils étaient beaux et mignons… Sûrement pour ne pas blesser les parents, mais dans ce cas-là, autant ne rien dire du tout. C’était tout aussi efficace. Enfin bref, ce n’était pas que Dorea n’aimait pas les enfants, elle n’appréciait juste pas ceux des autres, ou dehors de sa famille.

Il faut dire aussi, qu’elle n’avait jamais été confronté à la naissance d’un bébé dans sa famille depuis son âge adulte. Elle était encore enfant quand Pollux a eu ses enfants, donc elle ne savait pas comment elle réagirait avec l’enfant de Charis. Néanmoins, cette dernière étant sa meilleure amie, tout se passerait probablement à merveille, elle n’avait pas beaucoup de doutes à ce sujet. Elle avait encore le temps de s’y préparer dans tous les cas.

Au sein du clan Potter, il était question d’un tout autre âge en termes d’enfants en ce moment. Même si Charlus désirait toujours qu’ils aient leurs propres enfants, ce qui arriverait bien entendu, il était toujours question d’adopter ses neveux. Et deux adolescents ce n’était pas facile à gérer, elle en avait eu un avant-goût durant ce week end. Cet horrible week end. Elle n’en gardait pas un bon souvenir, et elle espérait que ce ne serait pas cela tous les jours lorsqu’ils auraient la garde, parce qu’ils n’avaient pas de doutes là-dessus. Même s’ils passeront la plupart du temps à Poudlard, il y avait toutes les vacances, et là, ce serait très probablement moins drôle pour tout le monde. Mais avec le temps, ça s’arrangera, il fallait se dire ça.

"J'espère dans ce cas qu'il compte prendre sa place dans l'éducation de ces enfants et qu'il ne t'en laissera pas la pleine responsabilité."

Oui, cela allait de soi. Il était hors de question que Dorea se coltine tout en ce qui concernait les jumeaux. Mais elle connaissait Charlus, et elle savait qu’il s’impliquerait beaucoup dans l’éducation de Rhian et Cenlyn. Il adorait les enfants, et il s’agissait de son sang, alors Dorea n’avait vraiment pas d’inquiétude à ce sujet.

« Oh oui, ne t’en fais pas. Charlus désire avoir des enfants depuis très longtemps, alors il se chargera des petits avec beaucoup de plaisir. Rien que ce dernier week end, il était très impliqué auprès d’eux, même si ces derniers ne lui ont pas vraiment rendu. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 129
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Lun 10 Déc - 11:43


« Oh oui, ne t’en fais pas. Charlus désire avoir des enfants depuis très longtemps, alors il se chargera des petits avec beaucoup de plaisir. »

Charis avait envie d'arguer que désirer des enfants n'était pas pareil que d'en avoir, et que mis devant le fait accompli, Charlus se déroberait peut-être au rôle de père qu'il aurait prétendu vouloir prendre à coeur, mais ce serait de la pure médisance. De ce qu'elle savait de Charlus, il était du genre à tenir ses engagements, et elle n'avait pas vraiment de difficultés à l'imaginer faire un père exceptionnel...

... et à vrai dire, cela la rendait un peu jalouse. Parce que de son côté, elle n'espérait pas que Caspar daigne s'impliquer dans l'éducation de leur enfant, elle savait même que s'il daignait leur accorder ne serait-ce qu'un minimum de son temps, elle pourrait s'estimer heureuse et n'aurait aucun droit d'en réclamer davantage.

Et que ce soit parce qu'elle se laissait travailler par ses hormones ou simplement parce qu'elle avait le sentiment que dernièrement, son époux était encore plus absent qu'avant, elle avait du mal à considérer la situation des autres sans y penser elle-même personnellement.

Malgré tout, c'était évidemment tout ce qu'elle pouvait souhaiter à Dorea, que Charlus s'implique dans l'éducation des jumeaux, et qu'elle-même finisse par s'attacher à eux... Car avec son travail, Charlus n'aurait quoi qu'il en soit guère l'occasion d'être toujours présent. Heureusement, les deux étaient déjà à Poudlard, ce qui leur faciliterait la tâche.


« Rien que ce dernier week end, il était très impliqué auprès d’eux, même si ces derniers ne lui ont pas vraiment rendu. »

"J'imagine qu'ils ont seulement besoin d'un temps d'adaptation."
, répondit Charis d'un ton qui se voulait encourageant. "Puisque ça a l'air d'être vraiment ce que vous voulez tous les deux, j'espère que vous n'aurez pas à batailler trop longuement pour obtenir leur garde. Pour tout te dire, je suis assez curieuse de les rencontrer."

Si vraiment Charlus et Dorea parvenaient à les adopter, alors les jumeaux Potter seraient des membres à part entière de leur cercle, et Charis avait bien l'intention de les accueillir comme tels... Surtout si cela pouvait encourager le couple Potter dans sa démarche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Dorea Potter
▌ Messages : 134
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charlus Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24 cm, bois d'olivier, écaille de basilic
Camp: Neutre
Avatar: Natalie Dormer

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Jeu 27 Déc - 10:10

Ça se fête ?
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Dorea ne tentait pas d’enjoliver les choses, ou de rendre jalouse son amie. Elle exprimait juste la vérité au sujet de Charlus. Elle ne doutait pas qu’il s’occupera de ses neveux comme il le fera avec leurs enfants plus tard. Il avait toujours été à l’aise avec les enfants, ce qui n’était pas vraiment le cas de Dorea, et il en avait toujours voulu. Elle voyait d’autant plus la façon dont il s’occupait d’elle depuis les premiers jours de leur mariage, elle n’avait pas de doute pour ce que qui était des enfants. Et elle était consciente qu’elle avait beaucoup de chance à ce niveau-là.

Ne serait-ce que quand elle comparait les choses aux mariages de ses cousines. Caspar et Harfang ne faisaient pas rêver… Si Harfang était plutôt sympathique, il était bien trop volage. Et Caspar… Hm elle ne le sentait pas, tout simplement, et elle était vraiment triste que Charis ait écopé de ce mari-là, surtout parce que Cedrella était partie avec Weasley en plus de cela.

Mais bon, elle semblait heureuse de sa grossesse, c’était déjà ça. De toute façon, personne ne pourrait plus rien changer à ce stade. Cedrella avait scellé le destin de sa sœur, et il n’y avait pas de moyen de retourner en arrière. Quoiqu’il en soit, si les choses n’étaient pas encore scellées, c’était bien concernant la garde des jumeaux. Dorea n’avait aucun doute qu’on la leur accorderait, mais ces histoires de procès l’ennuyaient déjà. La seule chose qui la réconfortait, c’était qu’elle allait pouvoir écraser Caelan. Ça lui redonnait le sourire. C’était déjà ça de gagné.

"J'imagine qu'ils ont seulement besoin d'un temps d'adaptation."

Elle l’espérait. Vraiment. Ils avaient un sale caractère ces enfants, surtout Cenlyn. Dorea ne savait pas s’ils se calmeraient, s’ils accepteraient la situation, mais c’est ce à quoi elle aspirait. Elle ne comprenait pas vraiment qu’ils veulent vivre avec Happlestrang, elle avait dû leur raconter n’importe quoi… Mais Dorea ne comptait pas se laisser faire dans tous les cas, ce n’était pas dans son caractère.

"Puisque ça a l'air d'être vraiment ce que vous voulez tous les deux, j'espère que vous n'aurez pas à batailler trop longuement pour obtenir leur garde. Pour tout te dire, je suis assez curieuse de les rencontrer."

Elle lui offrit un léger sourire à sa cousine. Evidemment, les enfants allaient être confrontés à la famille Black, rencontrer tout le monde… c’était plutôt inévitable. Mais elle préférait attendre que leur adoption soit terminée et qu’ils se calment avant de les présenter à tout le monde. C’était préférable. De toute façon, ils ne vivaient pas avec eux, pas encore.

« Je l’espère. Mais je ne vois pas pourquoi on nous préfèrerait Happlestrang et son fiancé sorti de nulle part. Ils n’ont rien qui pourrait faire pencher les jurys en leur faveur. Soi-disant que Purdey aurait demandé à Caelan de s’occuper de ses enfants, mais il n’y a rien d’officiel… et puis, ils sont du même sang que Charlus, et c’est plutôt frappant quand on les voit tous les trois ensemble. Enfin, nous verrons. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 129
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Dim 30 Déc - 11:42


« Je l’espère. Mais je ne vois pas pourquoi on nous préfèrerait Happlestrang et son fiancé sorti de nulle part. Ils n’ont rien qui pourrait faire pencher les jurys en leur faveur. Soi-disant que Purdey aurait demandé à Caelan de s’occuper de ses enfants, mais il n’y a rien d’officiel… et puis, ils sont du même sang que Charlus, et c’est plutôt frappant quand on les voit tous les trois ensemble. Enfin, nous verrons. »

Oui, ils verraient, mais Charis était en effet du même avis que son interlocutrice. Sur le papier, il était évident que les Potter l'emportaient sans conteste. Et elle voyait mal comment la balance pourrait être renversée, peu importe la manière.

D'autant que les Potter avaient les moyens de s'offrir les meilleurs avocats pour se garantir une ple+ine et entière réussite. Et puis, quoi de plus naturel que de réunir enfin une famille que la vie avait séparée ? C'était de l'ordre de la pure logique au bout du compte.

Ce qui l'inquiétait, ce n'était pas tant l'issue d'un tel procès, davantage la durée de toutes ces procédures juridiques, qui prenaient toujours un temps infini alors que tout devrait, bien au contraire être simple, clair et rapide.

Mais en effet, ils verraient bien, et il n'était pas nécessaire d'ajouter de l'inquiétude à tout cela. La philosophie de Dorea était certainement la meilleure, et Charis admirait sa sérénité face aux événements. Elle avait découvert pour sa part sa grossesse il y a peu et elle angoissait déjà à la perspective d'accueillir son enfant dans son foyer, même si elle avait attendu ce moment avec la plus grande des impatiences.

Dorea, elle, accueillerait sous son toit non pas un mais deux enfants, pire que ça, des adolescents, et elle la trouvait vraiment... stoïque face à cela. Bien sûr, il y a souvent un fossé entre ce que l'on dit et ce que l'on montre, mais son amie ne lui avait jamais rien caché, après tout. Alors si elle savait si bien positiver la situation, c'était une excellente chose, il n'y avait pas à chercher plus loin.

"Je ne me fais aucune inquiétude. Et tu as l'air de gérer parfaitement la situation. Je ne pense pas que je le ferais si bien à ta place."
Elle marqua une légère pause, un léger sourire au coin des lèvres. "Je sais définitivement pourquoi je compte faire de toi la marraine de mon enfant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Dorea Potter
▌ Messages : 134
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charlus Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24 cm, bois d'olivier, écaille de basilic
Camp: Neutre
Avatar: Natalie Dormer

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Dim 6 Jan - 13:13

Ça se fête ?
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Au moins, tout son entourage était d’accord pour dire qu’ils partaient gagnants d’avance pour ce procès. Ce qui était tout à fait vrai. Il n’y avait pas de raison pour qu’on leur refuse la garde, Caelan n’avait rien de plus, au contraire, elle avait tout en moins. Tout ce qu’elle avait, c’était le soi-disant souhait de Purdey qui souhaitait qu’elle prenne en charge ses enfants en cas de problème, mais ce n’était pas avéré et ça ne valait pas grand-chose face à ce que les Potter pouvaient avancer comme avantages. Il n’y avait pas de raison pour qu’on leur refuse la garde, et d’ailleurs, il n’y avait pas intérêt. Parce que Dorea détestait qu’on lui dise non, et les conséquences seraient désastreuses, aussi bien pour Caelan et Flynn, que pour ceux qui auraient voté en faveur de ces derniers. Dorea n’était pas une Black pour rien.

Enfin bon, rien n’était encore fait, et la procédure venait juste de débuter, les avocats venaient de se pencher dessus. Il fallait rassembler toutes les pièces, ils allaient probablement être interrogés aussi par des professionnels de cette situation, il allait falloir fixer une date concernant le procès… enfin, ils n’avaient pas fini. Mais Dorea était d’autant plus confiante, car Charlus en travaillant au Magenmagot avait l’habitude de ce genre de procédure. Et ce n’était pas plus mal.

Dorea était toutefois consciente que le soutien de ses proches était quelque chose qu’elle ne négligeait pas, en aucun cas. Elle ignorait si elle aborderait les choses aussi bien si elle n’avait pas toute sa famille ainsi que Charlus. Parce que cela comptait beaucoup pour elle, et ils lui donnaient beaucoup de force, même s’ils n’en avaient pas forcément conscience. Même s’ils avaient leurs hauts et leurs bas, leurs divergences, leurs disputes, elle ne voudrait les échanger pour rien au monde.

"Je ne me fais aucune inquiétude. Et tu as l'air de gérer parfaitement la situation. Je ne pense pas que je le ferais si bien à ta place."

Dorea ne savait pas si Charis aurait vraiment du mal dans cette situation, mais elle ne voulait pas remettre sa parole en question. Surtout qu’elle doutait que Caspar soutienne un tant soit peu sa femme, au plus grand damne de Dorea, et d’ailleurs, cette dernière n’était pas vraiment contente de la façon dont ce dernier traitait sa cousine, même s’il se fichait de son avis, Dorea ne se privait pas pour le lui donner quand même, elle détestait qu’on cause la moindre contrariété à son amie.

"Je sais définitivement pourquoi je compte faire de toi la marraine de mon enfant."

Dorea fut surprise dans un premier temps, et cela dut probablement se voir. Puis un grand sourire ourla ses lèvres, elle était vraiment contente, et flattée que Charis pense à elle. C’est vrai, elle aurait pu choisir Callidora, ce qui aurait tout de même vexé Dorea, mais le fait qu’elle la choisisse elle pour son premier enfant était une grande preuve pour elle. Elle avait toujours considéré Charis davantage comme sa sœur que comme sa cousine et elle était contente de voir que c’était réciproque.

« Vraiment ? Tu me ravies tellement ! Je suis sincèrement flattée que tu m’aies choisie. Je t’assure d’être la meilleure marraine au monde pour ce futur petit bout de chou. Tu n’as pas d’inquiétude à te faire. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 129
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Ven 11 Jan - 10:47


C'était un sujet qui travaillait beaucoup Charis, depuis qu'elle avait appris qu'elle était enceinte, et elle n'avait pas été certaine de son choix jusqu'à il y a un instant, où ça s'était imposé comme une évidence.

Sa proposition était vraiment impulsive, elle n'avait même pas consulté Caspar à ce sujet. Mais il était traditionnel que l'homme choisisse le parrain, la femme la marraine, alors elle n'avait pas vraiment de scrupule à prendre cette décision sans son aval... d'autant plus que la jeune femme se disait que comme ça, au moins, son enfant aurait au moins une marraine, car elle doutait fort que le sujet préoccupe son époux... que quelque sujet que ce soit qui concerne son fils le préoccupe, en fait. Sa seule considération devait reposer sur l'éventualité que leur enfant soit un garçon... Peut-être que cela changerait quand il serait né. Ils n'en étaient pas là encore.

Alors oui, spontanément, elle avait choisi Dorea quand on pouvait s'attendre à ce que son choix définitif s'arrête sur Callidora... Et oui, elle y avait pensé, bien sûr. C'était une sorte d'accord tacite, Cedrella aurait dû être la marraine de son premier enfant. Mais Cedrella avait quitté la course... et finalement, Charis ne voulait pas que sa deuxième soeur soit la marraine de son enfant... pas du premier, en tout cas...

La question s'était posée, mais maintenant qu'elle savait que sa soeur était enceinte elle aussi... c'était un choix qu'elle n'avait plus envie de faire. Et de toute manière, elle avait encore force de décision. Callidora lui en voudrait peut-être, mais elle s'en remettrait. Et Charis finirait bien par comprendre un jour qu'elle ne lui devait clairement rien... mais ce n'était pas pour tout de suite.


« Vraiment ? Tu me ravies tellement ! Je suis sincèrement flattée que tu m’aies choisie. Je t’assure d’être la meilleure marraine au monde pour ce futur petit bout de chou. Tu n’as pas d’inquiétude à te faire. »


L'enthousiasme de Dorea, dans tous les cas, ne faisait que la convaincre du bien fondé de sa décision.


"Je n'ai absolument aucune inquiétude. Si je te le demande, c'est parce que j'ai complètement confiance en toi."
C'était le cas, et elle le pensait bel et bien, elle savait forcément que Dorea serait à la hauteur, c'était l'évidence même. Et peut-être qu'elle n'avait pas autant confiance en Callidora... en fait, elle était surtout irritée par la manière dont sa grande soeur la traitait toujours. "Je sais que tu seras une marraine parfaite."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Dorea Potter
▌ Messages : 134
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charlus Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24 cm, bois d'olivier, écaille de basilic
Camp: Neutre
Avatar: Natalie Dormer

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Sam 19 Jan - 15:58

Ça se fête ?
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Dorea était plus que flattée du choix de sa cousine. Après tout, on ne choisissait pas n’importe qui pour tenir le rôle de marraine et parrain pour son enfant, ou alors, on était complètement déconnecté de la réalité. Dorea savait que Charis étaient une femme réfléchie, qui voulait que tout soit parfait, et s’efforçait toujours à ce que cela le soit. Donc évidemment, Dorea se doutait que le rôle de marraine n’était pas rien pour Charis, et que cela voulait vraiment dire quelque chose pour elle. Et elle se sentait vraiment honorée d’être choisie pour être la marraine, de son premier enfant de surcroit. Même si la jeune femme ne se sentait pas vraiment de fibre maternelle pour le moment, elle comptait bien s’occuper de son filleul, et être la meilleure marraine possible. Elle devait bien cela à Charis, après tout. Elle lui faisait confiance, et elle ne voulait pas la décevoir.

Dorea aurait pensé que Callidora aurai été choisie pour ce rôle, mais elle n’en était que plus satisfaire. Ce n’était pas un secret, que Dorea et Callidora ne s’entendaient pas, et cela ne s’arrangerait définitivement pas quand elle apprendrait ce qu’elle avait osé faire à sa petite sœur. Mais Dorea était bien contente de l’avoir doublée pour le coup. C’était très satisfaisant. Surtout que la Potter n’appréciait pas comment elle se comportait avec Charis, et la façon qu’elle avait de la rabaisser à demi-mot… Alors que très franchement, Callidora devait redescendre de son piédestal, elle était loin, très loin d’être parfaite.

Mais bon, inutile de penser ou de parler d’elle maintenant. Au contraire, c’était bien mieux quand elle n’était pas là, ni dans la discussion. Elle ne manquait pas une seule seconde. Dorea préférait partager sa joie avec sa meilleure amie.

"Je n'ai absolument aucune inquiétude. Si je te le demande, c'est parce que j'ai complètement confiance en toi."

Cela faisait plaisir d’entendre cela. Même si Dorea savait qu’elles se faisaient mutuellement confiance. Elles n’étaient pas meilleures amies pour rien, elles avaient toujours été très proches. Et d’ailleurs, de son côté, Dorea avait déjà pensé à faire de Charis la marraine de son futur enfant. Elle étai sa meilleure amie, il était normal qu’elle occupe cette place. Et si d’autres enfants devaient venir après, eh bien… elle avait d’autres femmes dans sa vie qu’elle appréciait assez pour leur donner cette place. Cassiopeia, Cedrella… elle avait du choix.

"Je sais que tu seras une marraine parfaite."

Elle lui adressa un petit sourire amusé. Dorea ne pensait pas être quoique ce soit d’autre dans tous les cas. Elle comptait bien être une parfaite marraine. Il ne pouvait pas en être autrement dans tous les cas. Dorea aussi, aimait bien faire les choses parfaitement, c’était de famille après tout.

« Bien sûr. Et tu le seras aussi quand il y aura un nouveau petit Potter. Je ne suis pas enceinte non, et ce n’est pas un projet proche. Mais quand ce sera le cas, je tiens à te le dire dès aujourd’hui que tu seras la marraine. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 129
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   Lun 21 Jan - 14:56

« Bien sûr. Et tu le seras aussi quand il y aura un nouveau petit Potter. Je ne suis pas enceinte non, et ce n’est pas un projet proche. Mais quand ce sera le cas, je tiens à te le dire dès aujourd’hui que tu seras la marraine. »

Charis n'aurait pas reproché à Dorea de choisir une autre marraine pour son enfant. Si toutes les deux avaient en commun d'avoir une soeur aînée disons... difficile d'accès, ou en tout cas trop intransigeante, elle n'aurait rien trouvé d'anormal à ce que la jeune femme choisisse Cassiopeia comme marraine de son premier enfant.

Cela n'aurait pas été pareil, en revanche, si elle avait dû choisir Cedrella... dans tous les cas, si Dorea devait prendre cette décision un jour, Charis n'envisageait même pas quel scandale ce serait au sein de la famille Black. Mais bon, Cedrella était un sujet qu'il ne fallait pas aborder, ou dans certaines circonstances seulement et sur un seul ton uniquement. Et elle n'avait clairement pas envie de s'engager sur cette pente glissante à l'heure actuelle, alors elle allait garder ses pensées bien au chaud, précieusement pour elle.

La question était loin de se poser de toute manière. Elles parlaient de faire d'elle la marraine d'un enfant qui n'était même pas encore né. Alors autant ne pas non plus maître la charrue avant les hyppogriffes.

Charis était juste heureuse de savoir que Dorea pensait à elle pour tenir ce rôle, et elle savait qu'elle pouvait prendre son propos pour un engagement. Tout comme elle, Dorea n'avait qu'une parole et une seule. Elle n'y reviendrait pas, et c'était rassurant. La confiance qu'elles plaçaient l'une en l'autre faisait beaucoup de bien en ce moment... Surtout à une heure où elle avait tendance à chercher du soutien partout et à n'en trouver à peu près nulle part.


"Ce sera un honneur pour moi"
, répondit Charis avec à peine d'emphase. "Même si tu me dis que ce n'est pas pour tout de suite, si tu m'en parles, c'est que l'idée te dérange de moins en moins, non ?"

Au fond, Charis avait hâte que Dorea connaisse elle aussi les joies de la maternité - avec un enfant bien à elle, évidemment. Pas que ça la regarde, mais elle se verrait plus facilement partager ses expériences de maman avec elle qu'avec Callidora, ça c'est sûr.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Ça se fête ? (Dorea)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ça se fête ? (Dorea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dorea ¤ La vie est un cadeau empoisonné qu'il te faut cueillir
» dorea ? il n'est pas d'ombre dans le noir
» Présentation de Dorea Brythe [Validée]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Manoir des Croupton
-