AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Truth or Dare ? || Thaddeus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Gaïa Yaxley
▌ Messages : 37
Humeur :
Truth or Dare ? || Thaddeus  Left_bar_bleue70 / 10070 / 100Truth or Dare ? || Thaddeus  Right_bar_bleue

En couple avec : Riyadh Shafiq

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Jessica Brown Findlay

Truth or Dare ? || Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Truth or Dare ? || Thaddeus    Truth or Dare ? || Thaddeus  Icon_minitimeJeu 9 Juil - 22:22

Truth or Dare ?
ft. Thaddeus Yaxley
S’il y avait une chose que Gaïa savait faire, c’était tendre l’oreille. Toutes informations étaient bonnes à prendre : il suffisait d’avoir ensuite assez de bon sens pour trier le bon grain de l’ivraie et, sans vouloir se vanter, Gaïa était passée maîtresse dans ce domaine. Elle savait qui croire sur parole et qui éviter si elle voulait réellement connaître la vérité. C’était un véritable travail d’orfèvre dont la jeune femme n’était pas peu fière.

Néanmoins, cette capacité pouvait avoir de mauvais côtés également, et ces derniers se révélaient quand les rumeurs concernaient, disons, des membres de sa famille ? Au hasard, Thaddeus ? Dernièrement, ce dernier avait beaucoup fait parler de lui. D’abord avec cet article paru dans Sorcière Hebdo, questionnant la sexualité de son frère. Gaïa avait été furieuse de constater la publication de torchon. Ce journaliste respectait si peu la noblesse des Yaxley qu’il se permettait d’attaquer un de ses représentant avec si peu de pudeur ? Et puis c’était son frère avant tout : on salissait un des êtres que la jeune femme aimait le plus au monde. Elle avait donc participé avec plaisir à l’extermination de la carrière de ce journaliste.

Mais l’histoire ne s’était pas arrêtée là. Car aussi peu honorable qu’ait pu être l’article, il tapait tout de même dans le mile. On ne pouvait nier que Thaddeus et les femmes, c’était une histoire… qui ne s’écrivait tout simplement pas. Mais le rôle de Gaïa n’était pas d’interférer là-dedans : la situation était suffisamment compliquée, surtout depuis que Rose y avait été impliquée. Gaïa ne savait pas encore à quel point, mais une chose était sûre : cette affaire avait créé des tensions. La jeune femme finirait par savoir le fin mot de l’histoire, mais pour l’instant, c’était autre chose qui la troublait.

A ce qui se disait, il se tramait quelque chose entre Thaddeus, son cher frère, et une ancienne amie à elle. Si Gaïa avait su que le retour de Cedrella se ferait de cette façon…

Mais la jeune femme ne pouvait pas juger de cette rumeur avec le peu d’informations qu’elle possédait pour l’instant. Elle devait en savoir plus. Essayer de comprendre. Cedrella et Thaddeus, vraiment ? Alors que son frère n’avait jamais montré d’intérêt à aucune femme, voilà qu’il s’entichait de celle qui avait fauté ? Non, c’était trop. Gaïa ne comprenait pas. Et Gaïa n’aimait pas comprendre, surtout lorsque cela concernait sa famille.

Alors quelle meilleure façon de mettre au clair toute cette histoire que de s’adresser directement au premier concerné ? Thaddeus répondrait bien aux questions de sa petite sœur chérie, n’est-ce pas ?

Ce fut dans la bibliothèque que Gaïa le trouva. Parfait, un endroit au calme où elle pourrait tranquillement discuter avec son grand frère. Elle toqua à la porte pour signaler sa présence.

- Thaddeus ? Tu es occupé ? Que dirais-tu d’un thé ?

D’un coup de baguette, un plateau entra dans la pièce, se posant sur la table basse. Une théière, deux tasses, des petits gâteaux. De quoi passer un excellent moment, n’est-ce pas ? Tranquillement, Gaïa prit place sur un des fauteuils, tournée vers son frère, un gentil sourire aux lèvres.

- Que fais-tu ? J’ai l’impression que tu es assez occupé ces derniers temps… De nouveaux projets ?

Gaïa aimait sincèrement son frère plus que tout, comme tout le reste de la fratrie. Néanmoins, ce n’était pas pour autant qu’il était dispensé d’interrogatoires quand le besoin s’en faisait sentir. Et là, le besoin était devenu impératif.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 60
Humeur :
Truth or Dare ? || Thaddeus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Truth or Dare ? || Thaddeus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Truth or Dare ? || Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Truth or Dare ? || Thaddeus    Truth or Dare ? || Thaddeus  Icon_minitimeMar 21 Juil - 22:03

Ce jour-là, Thaddeus avait congé.
À vrai dire, il déployait assez peu d’énergie dans son travail au Ministère pour que certaines fieffées mauvaises langues prétendent qu’il était plus ou moins en congé toute l’année. Thaddeus ne s’offusquait pas de ces perfides affirmations ; il savait, lui, que même s’il n’en fichait pas lourd durant ses journées de travail, les contraintes étaient sans commune mesure avec sa routine des jours de congé. Déjà, il fallait se lever à une heure extravagante, pour arriver “à l’heure” au bureau. Le cadet Yaxley n’avait jamais précisément compris l’intérêt d’arriver tous en même temps au travail, et, de fait, il était en retard environ un jour sur deux. Autre contrainte, il fallait subir les relances incessantes d’un chef de service qui ne savait que demander si “ça avançait” et “quand ce dossier serait clôturé”. Cela signifiait, par exemple, que cet homme était totalement imperméable à l’urgence créatrice qui pouvait parfois s’emparer d’un poète et le pousser à délaisser ces insipides dossiers. Lorsque la Muse vous visite, vous ne la faites pas attendre - mais las ; les explications que Thaddeus avait essayé de fournir s’étaient heurtées à l’incompréhension du cuistre, et à des menaces qui auraient pu faire leur effet si Yaxley avait eu besoin de son salaire pour vivre.

À la maison, c’était tout de même autre chose. Il pouvait se permettre de se réveiller quand bon lui semblait, de s’éterniser devant son petit déjeuner, et de déambuler en pyjama de soie dans les couloirs de la vaste demeure. Il prenait le temps de visiter la serre, puis le poulailler, avant de revenir se préparer, puis se mettre au travail. En réalité, Thaddeus était nettement plus productif lorsqu’il travaillait chez lui, sur ses oeuvres personnelles, que lorsqu’il devait s’enquiller de pitoyables affaires de divorce. Ce matin-là, il s’était installé dans la bibliothèque pour faire des recherches. Sa brouille avec Tibérius avait mis un coup d’arrêt au projet commun de saga romanesque, mais Thaddeus avait eu d’autres idées, des idées qu’il pouvait mener à bien tout seul, sans s’encombrer de son grincheux aîné. Absorbé dans sa lecture, la plume suspendue à quelques millimètres du parchemin sur lequel il prenait ses notes, il entendit à peine qu’on frappait à la porte. Il fallut que Gaïa lui adresse la parole pour qu’il revienne à la réalité, ce qui se traduisit dans un premier temps par le fait qu’il tapota de sa baguette magique le cahier sur lequel il écrivait. À force de se faire charrier par des frères et soeurs peu charitables, il avait pris l’habitude d’ensorceler tous ses parchemins pour que personne, hormis lui-même, ne puisse en lire le moindre mot, et surtout pas Gaïa. Cette précaution prise, il regarda sa soeur et répliqua sur un ton narquois en désignant ses papiers et les livres entassés devant lui :


-En effet, je suis occupé. Je me demande comment tu l’as deviné. Avec un tel sens de la déduction, tu devrais postuler à la Brigade magique, tu sais.

Depuis quelque temps, Thaddeus se montrait plutôt froid avec Gaïa. Depuis, très exactement, l’affaire du suçon. Ce n’était pas la première fois qu’un de ses frères et soeurs se foutait ouvertement de sa poire, mais c’était la fois de trop. En se renseignant, après l’esclandre qui avait éclaté dans cette même bibliothèque, Thadd avait compris ce que c’était qu’un suçon et, surtout, à quel point il était passé pour un idiot. Et cela l’avait véritablement attristé. Il avait estimé que Gaïa avait été déloyale en lui donnant les explications erronées qui avaient tout déclenché. La pilule n’était toujours pas passée, aussi refusa-t-il tout net le thé offert par sa soeur :

-Merci, c’est gentil mais je n’ai pas le temps de prendre le thé. J’ai du travail.

Il s’était bien gardé de répondre à sa soeur et d’expliquer sur quels projets il planchait. Il avait décidé une bonne fois que Gaïa était indigne de confiance et que, moins elle en savait (quel que soit le sujet), mieux cela valait. Si c’était pour qu’elle se fiche de lui encore une fois, avec son thé et son petit sourire, il préférait s’épargner cela.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gaïa Yaxley
▌ Messages : 37
Humeur :
Truth or Dare ? || Thaddeus  Left_bar_bleue70 / 10070 / 100Truth or Dare ? || Thaddeus  Right_bar_bleue

En couple avec : Riyadh Shafiq

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Jessica Brown Findlay

Truth or Dare ? || Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Truth or Dare ? || Thaddeus    Truth or Dare ? || Thaddeus  Icon_minitimeLun 10 Aoû - 22:54

Truth or Dare ?
ft. Thaddeus Yaxley
Ouch. Le moins que l'on pouvait dire, c'était que l'accueil était glacial. Beaucoup ne soupçonnait pas cet aspect de la personnalité de Thaddeus, qui apparaissait toujours comme un artiste rêveur, complètement à côté de la plaque, mais il ne fallait pas sous-estimer le second de la fratrie Yaxley : après tout, il avait eu Tibérius comme modèle et les deux frères se ressemblaient plus qu'il n'y paraissait. En cet instant, Gaïa pouvait se rendre compte d'à quel point c'était vrai. Elle ne savait pas vraiment pour quelle raison elle avait été désignée comme cible de la froideur de son frère aussi resta-t-elle un instant surprise. Que Thaddeus soit mal luné, elle pouvait le comprendre. Mais pourquoi tant de verve ? Gaïa n'aurait jamais pu faire le rapprochement entre la froideur récente de son frère envers elle et l'accident du suçon. Pour elle, cette histoire n'était qu'un événement minime dans sa vie, une simple discussion sur le pallier, quelque chose qu'elle avait écarté d'un revers de la main au moment où elle avait cessé d'en parler tant cela lui avait paru superficiel. Gaïa ne se doutait pas le moins du monde de ce que toute cette histoire avait engendré.

Enfin, ce n'était pas totalement vrai. Elle avait bien conscience qu'il s'était passé quelque chose entre ses frères et, à son grand agacement, Rose. Mais comment savoir que toute cette histoire avait pour origine un… léger emportement de la part de Riyadh ? Décidément, la jeune femme n'aurait jamais pu comprendre. Aussi se braqua-t-elle légèrement face à l'accueil de son frère, refroidie elle aussi par sa réaction.

- De toute évidence, être trop occupé te rend aigri, Thaddy, et ça, il n'est pas nécessaire d'être de la Bridage Magique pour le constater, répliqua-t-elle d'un ton un peu plus pincé. Puis-je savoir ce que tu me reproches, à la fin ? Ou peut-être es-tu trop occupé pour me répondre ?

La tension ambiante n'empêcha pas Gaïa de prendre ses aises : elle posa le plateau de thé sur une table basse, au milieu de la bibliothèque, puis s'installa dans un des fauteuils. Mais Thaddeus refusa tout net son offre, une fois de plus. Décidément, rien ne se passait comme Gaïa le voulait et ça, ça la contrariait tout particulièrement. La jeune femme n'aimait pas ne pas maîtriser la situation, surtout quand cette situation concernait sa fratrie.

Mais quelle mouche l'avait donc piqué, à Thaddeus ? Qu'il soit lunatique, soit. Qu'il soit de mauvaise humeur, très bien, pourquoi pas, chacun avait ses hauts et ses bas. Mais là, c'était trop, enfin. Surtout que Gaïa n'avait pas de temps à perdre avec des chamailleries de ce genre. Elle avait des questions à poser, et autrement plus urgentes que les lubies de Thaddeus.

Par Merlin, elle aimait son frère, c'était sûr. Mais par moment, elle avait du mal à s'accorder avec son caractère. Elle aimait son côté artiste, son côté rêveur, les écrits qu'il produisait – même si, comme le reste de sa fratrie, elle s'était longuement moqué, étant enfant. Mais là, elle n'aimait pas du tout ce qu'elle voyait et la façon dont il se comportait avec elle.

- Par Morgane… L'irritabilité te rend productif. C'est Tibérius qui serait satisfait, tiens. Et dire que tu as pris un jour de congé… Quel gâchis.

Gaïa se tut, puis soupira, se mettant à servir le thé, malgré la protestation de son frère. Bon, il y avait sûrement un moyen de mener cette discussion avec calme, sans se battre. DE plus, Gaïa n'avait pas vraiment l'habitude de se disputer avec Thaddeus. Elle s'était souvent pris la tête avec Octavia, un peu avec Tibérius, beaucoup moins avec Marcianna – ce qui était compréhensible, étant donné leur complicité. Les fois où elle avait été en froid avec Thaddeus pouvaient se compter sur les doigts d'une main, cette fois-ci comprise.

Mais l'avantage des fois précédentes, c'était qu'elle était au courant de ce qu'on lui reprochait. Pas là.

- Thaddeus, que se passe-t-il ? Sincèrement, je t'avoue que je suis perdue. Je ne comprends pas ce que tu me reproches – même si tu le fais avec une verve qui force le respect. Daignerais-tu m'expliquer, à la fin ? Je n'ai vraiment pas envie de me battre avec toi.

Décidément, cette entrevue ne se passait pas comme elle l'avait prévu, mais bon… Tant pis. Quand ça touchait à sa fratrie, Gaïa pouvait passer beaucoup de choses et s'assagir bien plus que dans d'autres situations. L'inverse était également vrai, mais c'était toujours dans l'intérêt de sa famille.

Tout était toujours dans l'intérêt de sa famille.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 60
Humeur :
Truth or Dare ? || Thaddeus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Truth or Dare ? || Thaddeus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Truth or Dare ? || Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Truth or Dare ? || Thaddeus    Truth or Dare ? || Thaddeus  Icon_minitimeSam 15 Aoû - 20:36

Les sentiments de Thaddeus à l’égard de sa palanquée de cadets n’avaient jamais été simples. Il occupait une place à part dans la fratrie, et ses velléités littéraires, tout comme ses élans romantiques, lui avaient souvent valu des moqueries. Il usait donc toujours d’une certaine méfiance avec ses frères et soeurs. C’est ainsi qu’il avait pris l’habitude d’ensorceler ses brouillons pour que personne d’autre que lui ne puisse les lire, pour éviter d’entendre l’un de ces idiots déclamer ses vers à la table du dîner, sous les ricanements des autres. Il cherchait toujours, derrière le compliment le plus innocent, la raillerie sous-jacente, comme s’il ne pouvait recevoir de félicitations sincères.

Et pourtant, il les aimait, cette bande de petits cons. Ils étaient ce qu’il avait de plus cher, et le décès de leur père lui en avait douloureusement fait prendre conscience. Oui, il les aimait à en crever. Même Gaïa qui, du haut de sa grande pestouillerie, était à elle seule responsable d’un bon tiers des avanies qu’il avait subies. Même Gaïa qui, récemment, l’avait tellement déçu.

S’il était imbattable, une plume à la main, pour exprimer les sentiments de ses personnages, Thaddeus était en revanche quasiment incapable de partager les siens. Encore un paradoxe - à croire qu’il n’y avait que cela dans sa vie. À aucun moment il n’avait essayé de dire à Gaïa ce qui l’avait blessé. Il avait réfléchi, seul, était parvenu seul à ses conclusions, et n’avait trouvé d’autre moyen d’expression que cette froideur que, depuis plusieurs jours, il réservait à sa soeur. Elle n’avait pas semblé y prendre garde au début mais, voyant que cela durait, elle commençait à s’inquiéter. D’où sa visite dans la bibliothèque.

Thaddeus ne commenta pas la petite pique sur son efficacité au travail. Tiens, puisqu’on en parlait : il rouvrit ostensiblement l’un des livres qu’il avait posés devant lui et fit mine de chercher quelque chose dans l’index, l’air absorbé. Tu sais ce qu’elle te disent, mon irritabilité et ma productivité ? Venant de Gaïa, et surtout durant cette période de fraîcheur dans les relations, le commentaire était hautement blessant. Le juge poussa un soupir, sans faire à sa soeur l’aumône d’un mot.

Mais elle ne le lâchait pas, la saleté. Au contraire ; la voilà qui s’installait, qui prenait ses aises, servant le thé comme si de rien n’était. Thaddeus hésita un instant sur la conduite à tenir : lui ordonner de quitter la pièce ? Inutile. Gaïa était le genre de poison qui faisait exactement ce qu’elle voulait, quoi qu’on lui dise. Ne restait qu’une solution : abandonner le terrain. Toujours silencieux, Thadd commença à ranger ses affaires. Il marqua méthodiquement les pages des livres où il s’était arrêté, replia ses parchemins, et pour finir rangea sa plume avec tout le soin qu’il réservait à cet instrument de travail. Tu veux la bibliothèque ? tu vas l’avoir, songeait-il, rageur.

Comme il allait se lever, Gaïa lui adressa à nouveau la parole, mais sur un ton différent. Plus de petites remarques perfides, plus d’agacement. C’était nouveau. Elle semblait vouloir une vraie explication à coeur ouvert, cette fois-ci. Cela ne faisait guère l’affaire de Thaddeus, peu enclin aux discussions de ce genre. Il était aussi gêné de devoir étaler ses sentiments que s’il avait dû se dénuder publiquement. Et lorsqu’il ne pouvait y couper, il se montrait maladroit, souvent agressif, pressé de fuir la confrontation. Exactement comme à cet instant, tandis qu’il comprenait que la discussion avec Gaïa était inéluctable et qu’il répliquait :


-Ce qui se passe ? J’aurais cru que tu aurais deviné, toi qui es si maligne.

Il continua de ranger ses parchemins, pour ne pas regarder sa soeur, et reprit, la voix tremblante de colère :

-Pas comme moi, pas vrai ? Moi, je ne suis qu’un crétin qu’on peut facilement faire tourner en bourrique.

Enfin, presque malgré lui, il releva les yeux et fixa Gaïa un bref instant, le temps de lâcher :

-Réfléchis, tu devrais comprendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gaïa Yaxley
▌ Messages : 37
Humeur :
Truth or Dare ? || Thaddeus  Left_bar_bleue70 / 10070 / 100Truth or Dare ? || Thaddeus  Right_bar_bleue

En couple avec : Riyadh Shafiq

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Jessica Brown Findlay

Truth or Dare ? || Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Truth or Dare ? || Thaddeus    Truth or Dare ? || Thaddeus  Icon_minitimeLun 5 Oct - 22:37

Truth or Dare ?
ft. Thaddeus Yaxley
Gaïa se sentait de plus en plus contrariée face à la froideur de son frère. Elle était venue en amie, en sœur, sans volonté de tensions ou quoi que ce soit d’autres. Certes, elle avait des idées derrière la tête, mais rien de méchant. Pourquoi se montrer volontairement mauvaise avec son frère ? A ses yeux, tout allait bien entre eux. C’était du moins ce qu’elle pensait jusqu’à ce qu’elle ne se confronte à sa mauvaise humeur et à sa verve – qui rivalisait actuellement avec les plus mauvais jours de celle de Tibérius. Maintenant, installée dans son fauteuil, Gaïa se disait que quelque chose clochait et ne pas parvenir à mettre le doigt dessus. Et la jeune femme n’appréciait pas d’être traitée ainsi pour une chose dont elle n’avait pas connaissance. Pire : elle ne supportait pas d’être ignorée, ce que Thaddeus semblait s’appliquer à faire.

- Thaddeus, par Morgane, dis quelque chose ? Que se passe-t-il, à la fin ?

Une chose était sûre, Gaïa ne serait pas patiente éternellement. Ce n’était clairement pas une de ses qualités principales et Thaddeus le savait. Cependant, Gaïa avait également un côté tête de mule que son frère connaissait bien aussi. Quand elle voulait savoir quelque chose, elle finissait toujours par y parvenir. Aussi n’apprécia-t-elle pas de voir son frère commencer à ranger ses affaires dans un mouvement de départ. Ah, parce qu’il comptait fuir, maintenant ? Hors de question.

Gaïa se leva, reposa sa tasse sur la table et s’approcha de son frère. Un instant, elle voulut cesser ses mouvements en posant une main sur son bras, mais elle stoppa son geste face à la mine peu engageante de Thaddeus. Elle resta donc juste là, et reprit la parole, d’un ton plus doux.

- Thaddeus, s’il te plait. Dis-moi ce que tu me reproches – puisque, de toute évidence, je suis le nœud du problème. Ne serait-il pas plus utile de régler ça calmement plutôt que de nous disputer ?

Au moins obtint-elle une réponse. Une réponse tranchante comme une lame de rasoir, mais une réponse tout de même. Crispée par la méchanceté de son frère, Gaïa pinça les lèvres et dû faire un effort prodigieux sur elle-même pour ne pas se laisser aller à répliquer. Ça ne mènerait à rien.

- Mais enfin, de quoi tu parles, Thaddeus ? Je ne t’ai jamais considéré comme un crétin, cesse donc ce petit jeu ! Arrête de tourner autour du pot et explique-toi !

Sincèrement, si l’événement avait eu une quelconque influence sur la vie de Gaïa, la discussion n’aurait pas tourné en rond ainsi. La jeune femme aurait fini par comprendre, elle se serait expliquée, aurait sûrement un peu râlé pour la forme, et l’histoire se serait déjà terminée. Si elle avait su le nœud du problème, Gaïa aurait déjà balayé tout ça d’un revers de la main et elle poserait déjà les questions qui l’intéressaient sur la relation entre Thaddeus et Cedrella. Malheureusement, cette histoire avait disparu de sa vie à l’instant même où elle avait débité son explication vaseuse à son frère.

Alors elle chercha, elle fit sincèrement l’effort de parcourir sa mémoire pour essayer de retrouver l’événement déclencheur. Elle effleura vaguement l’épisode avant de s’en détourner, le trouvant insignifiant. Finalement, elle haussa les épaules en signe d’impuissance.

- Eh bien, je ne vois pas. Désolée Thaddeus, mais si je savais, je ne ferais pas durer cette discussion hautement déplaisante, crois-moi. Si j’ai dit ou fait quelque chose qui t’a blessé, j’en suis désolée, ce n’était pas mon intention. Maintenant, peut-on avancer dans cet échange ?

Gaïa insista bien sur la dernière phrase. Il fallait que Thaddeus comprenne, et, de toute évidence, il avait du mal. Sa rancœur l’empêchait de saisir que Gaïa n’était pas responsable, de toute évidence, et sa sœur n’avait plus beaucoup de patience en stock.

- Allez. Viens boire le thé, et discutons tranquillement… S’il te plait, ajouta-t-elle poliment, après un instant d’hésitation.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 60
Humeur :
Truth or Dare ? || Thaddeus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Truth or Dare ? || Thaddeus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Truth or Dare ? || Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Truth or Dare ? || Thaddeus    Truth or Dare ? || Thaddeus  Icon_minitimeDim 18 Oct - 22:17

De toute la fratrie Yaxley, Thaddeus était probablement celui qui avait le meilleur caractère. À vrai dire, la concurrence en ce domaine n’était pas des plus farouches. Tibérius avait toujours été un peu soupe-au-lait, mais sa récente accession au statut de chef de famille avait (et c’était compréhensible) accentué ce trait. Gaïa, de son côté, devenait chaque jour plus autoritaire et mêle-tout, comme si elle estimait que c’était à elle qu’aurait dû échoir la direction du clan. Et que dire d’Octavia, qui, à ses moments perdus, s’amusait à torturer ses camarades de classe au point de les envoyer à l’hôpital ? Les Yaxley étaient des gens excessifs. Thaddeus n’échappait pas à la règle, mais ses excès à lui résidaient dans une attitude fantasque, jamais dans des colères, de l’autoritarisme ou un comportement intrusif, ce qui le rendait assez inoffensif. De plus, il avait toujours été habitué à être gentiment moqué par ses cadets, et il prenait tout cela avec philosophie. Il aurait pu s’énerver, mais dès son jeune âge, il s’était convaincu que ces gens-là étaient finalement les plus malheureux, qu’ils ne comprenaient rien à l’art, et qu’ils seraient les premiers à se réjouir, les hypocrites, lorsque son talent éclaterait au grand jour. De quoi supporter leurs vannes idiotes sans avoir trop envie de les noyer dans le bassin du jardin, en somme.

Pour vexer Thaddeus Yaxley, il fallait donc le vouloir, vraiment. D’ordinaire, lorsque les plaisanteries allaient trop loin, il jouait la froideur quelques heures, quelques jours si le moqueur ne comprenait vraiment pas, mais cette fois, on n’en était plus là. Gaïa l’avait bien compris, et elle s’en trouvait déconcertée. Jamais encore son frère ne lui avait réservé un traitement aussi glacial. Thadd, l’air intéressé, observait ses tentatives de réagir à cette situation inédite. Cependant, il n’envisageait nullement de l’aider. Elle lui demanda à plusieurs reprises de s’expliquer, mais il ne prononça pas le moindre mot. Qu’elle trouve, elle. Ce serait déjà une preuve de considération, songeait-il, que de deviner ce qui avait pu le froisser. Mais non ; elle s’agaçait, ne comprenait pas, et finit par s’excuser en bloc, sans savoir de quoi. Le juge poussa un soupir, marqua une pause de quelques instants, puis lâcha avec un sourire triste :


-Tu ne sais même pas ce qui s’est passé mais tu es désolée quand même ? Quelle hypocrisie. Tu n’aurais pas pu mieux me dire : “écoute, Thadd, je me contrefous de t’avoir fait du mal, ce qui me dérange c’est juste que tu ne veuilles pas parler avec moi quand je l’ai décidé, ramasse donc ces vagues excuses et estime-toi heureux”. Mais je t’en prie, poursuis donc cet… euh… échange, puisque de toute façon tu te passes de mon assentiment.

Il se tut, et se contenta de fixer sa soeur qui le priait de venir boire le thé, avec un intérêt presque scientifique. Elle était fascinante d’égoïsme. De toute évidence, elle était venue le voir avec une idée précise en tête, et son manque de coopération la contrariait. Lui s’en serait voulu d’avoir pu blesser l’un de ses frères ou l’une de ses soeurs. Mais Gaïa n’avait pas de ces états d’âme. Malheureusement pour elle, le brave Thaddeus avait, depuis quelque temps, de plus en plus de mal à assumer son rôle de bonne pâte de la fratrie. Mauvaise pioche, petite soeur. Il avait décidé, sans se l’avouer, de ne plus encaisser les coups ou les vannes en s’interdisant de les rendre pour ne pas froisser les autres. Et moi, qui se soucie de ne pas me blesser ? Il fit tout de même une concession, et s’approcha de sa soeur pour prendre la tasse de thé qu’elle lui avait servie. Peu désireux de prendre place avec Gaïa, il regagna sa table de travail en commentant froidement :

-De toute façon, je vois bien que je n’y échapperai pas. Autant boire un peu de thé, ce sera toujours ça de pris. Alors, que me veux-tu ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gaïa Yaxley
▌ Messages : 37
Humeur :
Truth or Dare ? || Thaddeus  Left_bar_bleue70 / 10070 / 100Truth or Dare ? || Thaddeus  Right_bar_bleue

En couple avec : Riyadh Shafiq

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Jessica Brown Findlay

Truth or Dare ? || Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Truth or Dare ? || Thaddeus    Truth or Dare ? || Thaddeus  Icon_minitimeJeu 29 Oct - 22:58

Truth or Dare ?
ft. Thaddeus Yaxley
Pour Gaïa, il n’y avait rien de plus important que sa famille. Toutes ses ambitions et ses rêves étaient des serviteurs mis au service des Yaxley. Ce qu’elle voulait le plus au monde, c’était de voir sa famille prospérer. On l’avait éduqué dans cette perspective et elle l’avait intégré. En faisait-elle trop ? Certainement. Faisait-elle les choses comme il le fallait ?  Probablement pas, de toute évidence. Pourtant, elle ne cherchait jamais à blesser sa fratrie, ou à rendre aucun d’entre eux malheureux. Tout ce qu’elle voulait, au contraire, c’était leur union. Et pourtant, de toute évidence, c’était plus compliqué qu’il n’y paraissait. En témoignait Thaddeus et sa soudaine froideur à son égard. D’où venait-elle ? Gaïa n’en avait aucune idée, mais, de toute évidence, c’était sérieux. Ce qui troublait d’autant plus la jeune femme, qui ne comprenait pas comment elle pouvait passer à côté de quelque chose qui paraissait aussi important. Que se passait-il, à la fin ?

Perdue, Gaïa fit ce qu’elle jugea le plus sûr : elle s’excusa. Après tout, si Thaddeus arrivait à s’en mettre dans cet état, c’était qu’elle avait sincèrement dû faire quelque chose qui l’avait blessé. Et, même si elle ne savait pas ce que c’était, elle en était navrée : ça n’avait jamais été son but. Et voilà que son frère prenait également ça de la mauvaise façon ! Face à la réaction de Thaddeus, la patience de Gaïa baissa drastiquement. Fronçant les sourcils, Gaïa prit une dernière fois sur elle pour répondre à Thaddeus.

- Mais enfin, arrête ce petit jeu ! Je ne sais pas ce que je t’ai fait, mais cette histoire va beaucoup trop loin, Thaddeus ! s’exclama Gaïa. Tu ne veux pas t’expliquer ? Très bien ! Mais ne rejette pas la faute sur moi ! Je t’ai demandé de me dire ce qui n’allait pas, tu n’as pas voulu. Je t’ai présenté mes excuses, et tu ne les as pas voulues. Que veux-tu de plus ? Oui, j’étais venue parler avec toi, discuter, mais, de toute évidence, tu n’as pas envie « d’échanger ».

Se taisant, Gaïa prit sa tasse entre ses mains légèrement tremblantes. Elle allait attendre un peu, voir si son frère changeait finalement d’avis. Elle faisait preuve d’une ultime once de patience, à lui de la saisir.

Mais, de toute évidence, ce n’était pas gagné. Alors qu’il s’installait en face d’elle, enfin, et ce de bien mauvaise grâce, GaÏa laissa brutalement retomber sa tasse sur sa soucoupe, faisant déborder son thé sur l’assiette.

- Eh bien, veux-tu que je te dise quelque chose, Thaddeus ? Si tu ne veux pas de ma compagnie, je ne te l’imposerai pas. Je ne te veux rien, puisque de toute évidence, ma présence t’est insupportable, siffla-t-elle.

A vrai dire, Gaïa sentait sa gorge se serrer. Les larmes commençaient à naître en elle. Pourquoi était-il si en colère contre elle ? Qu’avait-elle fait, par Morgane, pour qu’il soit horrible à ce point ? Certes, Gaïa avait bien eu une certaine idée en tête en venant voir son frère, mais rien de dramatique : elle avait juste voulu discuter de ce qui s’était passé avec Cedrella, entre autres sujets. Mais, de toute évidence, elle n’était pas la bienvenue. Et si la colère de son frère l’avait d’abord surtout irritée, elle commençait maintenant à devenir clairement blessante.

- Tiens. Je te laisse le thé. Et si tu te demandes, rien n’est empoisonné, je ne suis pas sans cœur à ce point, vois-tu, siffla-t-elle.

Elle se leva ensuite, déposa sa tasse sur le plateau et lissa sa robe, dans un semblant de dignité. Gaïa fit ensuite un mouvement pour quitter la pièce, puis un éclat de colère la traversa brusquement. Elle darda un regard froid sur son frère, profondément blessée.

- Je ne sais pas ce que je t’ai fait, mais tu agis comme un enfant, Thaddeus. Au lieu de régler le problème, tu te contentes de me lancer des méchancetés à la figure. Sincèrement, je suis déçue de ton comportement. Quand tu te seras décidé, peut-être me diras-tu ce qui te tracasse à ce point. Non ?

Allez Thaddy, dis-moi tout. Avant qu’il ne soit trop tard, allez.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 60
Humeur :
Truth or Dare ? || Thaddeus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Truth or Dare ? || Thaddeus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Truth or Dare ? || Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Truth or Dare ? || Thaddeus    Truth or Dare ? || Thaddeus  Icon_minitimeHier à 23:08

Toute cette situation avait quelque chose d’un peu irréel, et Thaddeus avait par moments l’impression d’observer la discussion de l’extérieur. C’est qu’il n’était pas le Thadd que chacun connaissait, y compris lui-même, dévoué, bonne pâte, pour ne pas dire bonne poire. Jusqu’alors, il avait toujours fait passer le bien-être des autres, et surtout des membres de sa famille, avant le sien. Il s’était souvent retenu de dire ce qu’il pensait, ou de répondre un peu vertement, pour ne pas blesser les autres. Et puis… c’était devenu trop difficile à porter. Toujours prendre des gants et se laisser marcher dessus, cela ne pouvait pas durer. L’amertume avait pris trop de place dans la vie de Thaddeus, ces derniers mois. Il avait eu envie de ruer dans les brancards, et Gaïa était l’une des premières à en faire les frais.

Oh, ce n’était pas facile. On ne raye pas trente-deux années de candide gentillesse d’un trait de plume. Au fond de lui, Thaddeus avait envie de s’aplatir, de demander pardon à sa soeur, de redevenir le gentil Thaddy que tout le monde connaissait. Et, de toute évidence, Gaïa attendait ce revirement. Elle semblait stupéfaite de la métamorphose qui s’était opérée chez son frère, et cherchait la réaction adéquate. Ses efforts étaient maladroits, jugeait le Thaddeus qui observait la situation du dessus. Séduction, excuses, colère, tout y passait. Sans effet, puisque le Thaddeus présent dans la bibliothèque ne parvenait pas à chasser de son esprit le petit rire qu’avait eu Gaïa en lui expliquant à sa façon ce qu’était le suçon qu’elle portait au cou - un petit rire qui signifiait, selon lui, qu’elle était pleinement consciente de se payer sa tête et qu’elle s’en amusait.

Tenir bon. Ne pas céder à cette impulsion qui te commande de redevenir la brave bête de la famille. C’était un combat difficile qui se livrait dans l’esprit de Thaddeus, toujours avec cette étrange sensation d’être dédoublé et de s’observer… Il eut un instant de faiblesse, et prit une tasse de thé, pour lui faire plaisir. Il n’eut pas le temps de se reprocher ce début de capitulation que Gaïa, exaspérée, eut un mouvement de colère. Elle reposa brusquement sa tasse dans la soucoupe, en renversant une partie de son thé au passage. Toujours curieusement désincarné, Thaddeus la regarda se lever, sans éprouver de réel regret de l’avoir poussée à bout. Il répondit à ses reproches d’une voix douce, triste, aux antipodes du ton excédé de sa soeur :


-Ce n’est pas se comporter comme un enfant que d’espérer un peu de considération de la part d’une soeur. De vraie considération, corrigea-t-il, un peu plus ferme. Je t'ai déjà dit ce que je pensais de ces excuses en blanc, à charge pour moi de mettre ce que je voulais dans les cases. Tu es venue me voir pour me parler de quelque chose de précis, ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Et tu es contrariée que je te reçoive mal, je suppose, parce que c’est une perte de temps dans un agenda que je devine bien rempli.

Il fixa un instant sa soeur, intensément, et acheva :

-Ne crois pas que ça me fasse plaisir de devoir te parler ainsi. Cette situation m’attriste beaucoup. Inutile de t’énerver davantage sur moi, de me reprocher mes sentiments ou de m’accuser de me conduire comme un gamin, ça ne changera rien au fait que j’ai l’impression de n’être que quantité négligeable.

Un type dont on peut se moquer, sur lequel on peut s’essuyer les pieds, et qui continue de faire tous les efforts du monde pour ne froisser personne, en somme. Gaïa n’était pas la seule responsable - elle n’était même pas responsable, en fait. La famille s’était construite ainsi, sans que personne en ait la volonté. Pour masquer son trouble, Thaddeus rouvrit un livre au hasard, et baissa les yeux sur les caractères imprimés. Étrangement, ils semblaient danser devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Truth or Dare ? || Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Truth or Dare ? || Thaddeus    Truth or Dare ? || Thaddeus  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Truth or Dare ? || Thaddeus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Manoir des Yaxley ( Angleterre, Cambridgeshire)
-