AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Pack : Manette Xbox sans fil Carbon Black + 3 Jeux ...
Voir le deal
69.99 €
Le Deal du moment : -44%
Mémoire PC 32Go (2 x 16Go) à 3200 MHz ...
Voir le deal
99.99 €

Partagez | 
 

 [FB] Blood, Sweat and Tears || Finn Callahan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Xena Hart
▌ Messages : 62
Humeur :
[FB] Blood, Sweat and Tears || Finn Callahan Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[FB] Blood, Sweat and Tears || Finn Callahan Right_bar_bleue

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aubépine, crin de Sombral, rigide, 25,3 cm
Camp: Mal
Avatar: Brianna Hildebrand

[FB] Blood, Sweat and Tears || Finn Callahan Empty
Message#Sujet: [FB] Blood, Sweat and Tears || Finn Callahan   [FB] Blood, Sweat and Tears || Finn Callahan Icon_minitimeLun 2 Nov - 22:06

Blood, Sweat And Tears [FB]
ft. Finn Callahan
Le soleil se couchait sur le petit quartier résidentiel mais Xena ne le voyait pas. Assise sur le rebord de la fenêtre, une cigarette se consument entre ses lèvres, elle fixait le portail de son petit jardin sans le voir. Son esprit était à milles lieues de l’instant présent. Depuis quelques temps, ça arrivait de plus en plus fréquemment. Depuis que Frédéric avait fait un retour explosif dans sa vie, pour être plus précise. Ses nuits – déjà très agitées en temps normales – étaient devenues des concentrés de son passé, comme si les fantômes qui n’avaient pas pu l’assaillir la journée patientaient gentiment jusqu’à ce que la nuit tombe pour la tourmenter. Xena était fatiguée, tendue, à bout de nerf. Elle se tuait au travail, dans ses missions pour l’Hydre, espérant que la fatigue l’emporterait dans un sommeil sans rêve. Ça ne fonctionnait de toute évidence pas.

Alors l’impatience remplaçait petit à petit ce combo explosif de colère, de peur et de fatigue. Combien de temps Callahan comptait-il encore la faire attendre ? Cela faisait plusieurs semaines qu’il avait disparu des radars, maintenant. Qu’est-ce qu’il pouvait bien faire pour que ça lui prenne autant de temps ? Xena avait envie de partir retourner le monde moldu pour mettre la main sur Frédéric. Mais elle se forçait à attendre. Elle ne connaissait plus le monde moldu, elle ne savait plus où habitait Frédéric et elle n’avait pas les moyens de se renseigner. Foncer dans le tas ne l’aiderait pas. Mieux valait laisser Finn s’en charger : s’il avait été capable de la retrouver elle, de l’autre côté de la barrière, mettre la main sur l’autre enfoiré serait un jeu d’enfant. Du moins l’espérait-elle.

Soufflant la fumée qui encombrait ses poumons, Xena écrasa sa cigarette dans le cendrier. Elle était déjà en train d’en tirer une nouvelle de son paquet quand un mouvement attira son attention dans le ciel. La jeune femme releva la tête et regarda le hibou voler jusqu’à elle et se poser sur le rebord de la fenêtre, la fixant de ses yeux jaunes. Elle lui rendit son regard un instant, perplexe. Xena ne connaissait pas cet oiseau… Se pouvait-il que… ?

Cigarette entre les lèvres, la jeune femme ouvrit la fenêtre et le volatile s’avança vers elle, tendant docilement la patte. Xena n’avait jamais aimé ces bestioles, aussi récupéra-t-elle le message du bout des doigts. Elle se dirigea ensuite vers la cuisine, suivie du battement d’ailes de l’oiseau qui ne la lâchait pas d’une semelle. Elle ouvrit l’enveloppe d’un coup de couteau.

Son rythme cardiaque augmenta alors de façon fulgurante. Les mains tremblantes, elle alluma sa cigarette, lisant le message. Finn avait trouvé Frédéric. Finn lui donnait rendez-vous, ce soir même. Sur les docks, tard dans la nuit. Xena regarda l’heure qu’il était. Elle avait encore beaucoup trop de temps devant elle. Tant pis. Si elle avait fait preuve de patience jusqu’ici, elle pouvait bien attendre encore un peu. Ce n’était pas ce que lui disait sa respiration chaotique et les vagues d’adrénaline qui la traversaient, mais que pouvait-elle y faire, de toute façon ? Toute cette situation ne dépendait pas d’elle et, même si elle détestait ça de tout son être, elle ne pouvait rien y faire. Xena ne pouvait que compter sur Finn, et ça l’exaspérait.

La jeune femme ne prit pas la peine de faire venir à elle un nouveau parchemin. Elle recopia l’adresse,  griffonna un « je serai là » sur la lettre de Finn et renvoya le hibou. Xena monta ensuite à l’étage : il lui fallait une tenue moldue. Une bonne vieille tenue moldue. Si elle n’avait jamais vraiment adopté le style des sorciers, Xena avait pourtant été obligée de s’adapter, au moins un peu. Dans son armoire, les robes de sorciers côtoyaient les jeans et autre pantalons, tee-shirt, pulls, tous des vestiges de son ancienne vie. Elle observa un temps le choix qu’elle avait. Puis elle arrêta son choix sur un tee-shirt, un pantalon et sa paire de Rangers. Elle allait refermer la porte quand son attention s’arrêta sur un éclat faible qui émanait du fond de son armoire. C’était une énorme veste en cuir, sûrement trois fois trop grande pour elle et usée jusqu’à la couenne, qui avait retenue son attention. Cette veste, elle l’avait volée à quelqu’un dont elle ne souvenait désormais plus le visage et, par Morgane, qu’est-ce qu’elle avait pu la porte… C’était toute son adolescence qui se trouvait dans cette veste.

Brusquement, Xena l’arracha de son ceintre et claqua la porte de l’armoire. Elle n’avait plus de temps à perdre.

***

La nuit était tombée depuis longtemps quand Xena arriva enfin sur les docks. Son humeur n’était pas au beau fixe. Foutus moldus, foutue ville, foutu Finn ! Elle n’y connaissait rien, elle ! Trouver ce fichu endroit avait été un parcours du combattant. La jeune femme n’avait cessé de faire demi-tour, de se tromper, de changer de direction. Par Viviane toute puissante, elle avait bien fait de partir en avance ! Il ne lui restait plus beaucoup de temps pour être à l’heure, mais désormais, elle pensait avoir trouvé. Nouveau coup d’œil sur les indications, coup d’œil autour d’elle. Oui, ça devait être là.

Et en effet, alors qu’elle regardait autour d’elle, elle vit soudain une ombre se détacher des ténèbres. Un instant, Xena crut discerner Finn, mais non. C’était l’autre. Comment s’appelait-il déjà ? Raja ? Rafa ? Oui, Rafa. Elle s’avança vers lui.

- Rafa, c'est ça ? La prochaine fois, pensez à fournir un plan avec la lettre. Je suis pas d’ici, je vous rappelle, lâcha Xena en guise de bonjour.
- T'as réussi à trouver, non ? répliqua-t-il avec un haussement d’épaule. Regarde, je viens même te guider jusqu’au bon hangar. Le patron nous attend déjà avec notre invité.

Xena sentit un poids lui écraser les épaules mais elle n’en laissa rien paraître. Heureusement qu’il faisait nuit : elle s’était sentie pâlir. Alors voilà, c’était le moment. Est-ce qu’elle était prête ? Sûrement pas. Est-ce qu’elle le serait jamais ? Non plus. Alors elle emboîta le pas de Rafa et le suivit sans un mot. Il la guida à travers un bazar sans nom de caisses, bâches, morceaux de bateau et, bientôt, ils arrivèrent dans la pièce où se trouvait Finn.

Le hangar était immense et vide. Il y avait juste une table à gauche de l’entrée, quelques chaises et une grosse caisse dans un coin. La nuit régnait partout. Partout, sauf au centre. Un long câble pendait du plafond avec, au bout, une ampoule à nue. Il y avait deux autres semblables un peu plus loin, mais ils étaient éteints. La lumière projetée par ce câble formait un cercle très net de lumière crue à même le sol.

Ce que Xena vit en premier fut Finn, à contre-jour. Elle ouvrit la bouche pour le saluer, ou envoyer une pique, ou n’importe quoi d’autre qu’elle aurait pu dire, mais aucun son ne franchit ses lèvres. Ses yeux venaient de se poser au centre du cercle de lumière.

Il était là.

Il était là.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
Finn Callahan
▌ Messages : 144
Humeur :
[FB] Blood, Sweat and Tears || Finn Callahan Left_bar_bleue100 / 100100 / 100[FB] Blood, Sweat and Tears || Finn Callahan Right_bar_bleue

En couple avec : Personne.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune, car cracmol.
Camp: Neutre
Avatar: Diego Luna

[FB] Blood, Sweat and Tears || Finn Callahan Empty
Message#Sujet: Re: [FB] Blood, Sweat and Tears || Finn Callahan   [FB] Blood, Sweat and Tears || Finn Callahan Icon_minitimeDim 8 Nov - 22:06



Blood, sweat & tears
Xena & Finn
Un regard à gauche, un regard à droite, et puis Finn traverse la rue, le col relevé. Sur les docks, il est à aussi à l’aise qu’au Simpson ou à une réception hollywoodienne. L’envers du décor, c’est son monde. Moche, humide, rouillé et surtout dur. Où il faut être capable de survivre, et donc de tuer le premier. Le mot représailles et le mot vendetta y signifient réellement quelque chose. Cela convient à Callahan, au fond. De son point de vue, alors qu’ils font la même chose que bien des révolutionnaires et des gouvernements, ils sont plus honnêtes, quand bien même la plupart des systèmes établis le classent dans l’illégalité : au moins eux sont honnêtes. Quand on lui cause un affront, il tue en représailles, pour se maintenir à sa place dans la chaine alimentaire et dans la hiérarchie de ce système illégal parallèle qu’est la mafia. Mais les gouvernements font la même chose, du point de vue de Callahan. Au moins lui ne se cache pas derrière de grands prétextes, il assume que ce soit son intérêt personnel.

Rafa surveille d’un œil sceptique un Frédéric Hart a l’air passablement défait lorsqu’il passe la porte du hangar. Ce dernier a vu bien des exécutions, ce ne sera pas la première ni la dernière, mais elle a tout de même une saveur particulière. Observant l’homme avec un dégout manifeste, l’acteur retire sa veste, l’abandonnant dans un coin, et allume une nouvelle cigarette avant de lancer à son second : « Trouve moi un hibou, on va lui écrire. Elle sera contente d’apprendre ça. » Elle, évidemment, c’est Xena Hart. Habitué aux obsessions de son patron et à ses sautes d’humeurs, Rafa, un peu blasé, n’a pas relevé l’acharnement anormal que Callahan mettait à retrouver Fred Hart, comme si cela avait pris le dessus sur tout. Il y a là plus qu’une histoire d’argent, même si Finn n’en dit rien et qu’il n’a manifestement pas l’attention de s’expliquer, sinon en l’assommant de détails sur Xena Hart, comme il l’assommait de détails et d’élucubrations sur Eve Talbot avant qu’il ne s’en désintéresse – ce qui ne va pas durer, et même dépasser la simple toquade, au grand désespoir de Rafa, qui heureusement ne possède pas de don d’ubiquité.

Au lieu de quoi ce dernier se contente de demander : « Et lui, on en fait quoi ? » Callahan laisse planer le doute un instant, pensif derrière sa cigarette, peut-être par pur sadisme envers Frédéric qui les écoute, attaché sur sa chaise, l’air de plus en plus inquiet. « Eh bien, on va lui demander où est mon argent. » Lance-t-il d’un ton guilleret, en homme qui n’a pas perdu le sens des affaires, et comme si toute cette histoire n’était qu’une partie du business. Puis, toujours aussi joyeusement. « Et puis on va organiser des retrouvailles familiales réjouissantes. Pas vrai, Fred ? » L’autre parait avoir du mal à comprendre, car il murmure : « S’il vous plait, s’il vous plait…Je suis désolé, je suis… » Finn, qui déballe le matériel qu’il a amené, suspend son geste au dessus d’un scalpel. Brutalement, il se retourne, et avec un rire sauvage, lance : « Non mais, Fred, tu penses vraiment que si tu t’excuses, tu vas sortir d’ici vivant ? Tu rêve, mon pote. Ce n’est pas une question d’argent… Voilà qu’il chiale. Allons bon. Mais tu t’attendais à quoi ? C’est le risque, quand on fait ça, mon gars ! Moi, tout ce que je peux te proposer, c’est d’éventuellement abréger tes souffrances. Sinon je peux plus rien pour toi. » Puis, il se ravise – un cran d’arrêt ira tout aussi bien.

Des heures plus tard, en bras de chemise, il sait au moins où est son argent et a envoyé Slim le chercher. Fred n’est plus très frais – c’est une chose qui peut arriver, lorsqu’on n’a plus d’ongles parce que quelqu’un vous les a arraché – mais Callahan doute que Xena s’intéresse à ce genre de détail lorsqu’elle arrive finalement, accompagnée de Rafa. En bras de chemise, celle-ci étant tâché de sang, le chef du clan Callahan a l’air d’un boucher, mais son sourire est sincère : « Ah, on va pouvoir commencer. Salut, Xena. » Il y a quelque chose de différent chez cette fille. Quoi ? Peut-être est-ce le fait qu’au fond, il comprend comme elle fonctionne et ce qu’elle a vécu. Au fond, en voyant Fred, Finn ne voit que Rory et ses propres malheurs. Il y a peut-être le fait aussi que le mafieux a le sens du défi et qu’il est incapable de résister à un défi, et que l’idée d’apprivoiser cette fille lui plait, sans plus s’interroger avant sur ses motivations profonde. C’est sans doute aussi ce qui lui tire un sourire : « T’as vu, j’ai tenu parole ! » Qu’elle l’ignore, fixée sur Fred, le vexe un peu, même s’il sait au fond qu’elle n’est pas venue pour lui. Mais d’un autre côté, il sait aussi ce qui taraude Xena, ce qui conduit Callahan à l’attraper par le bras : « Eh, eh. Écoute, regarde moi deux secondes. T’es avec moi, là ? Te laisse pas bouffer par lui. » Il sait à quoi elle pense, il penserait sans doute pareil à sa place. Callahan, ayant le choix entre être constamment actif et joyeux ou passivement inactif et triste pour gérer ses angoisses et son propre traumatisme, a choisi de ricocher jusqu’à la folie entre les deux. La fixation de la flic, il la comprend tout à fait et ça l’inquiète. « Je te le laisse, t’en fais ce que t’en veux. Il m’a déjà dit où était l’argent. Mais me le fous pas trop en bouillie, c’est pénible à nettoyer après. » Simplement pragmatisme. Se penchant vers elle, il s’inquiète un instant : « Ça va aller ? Je reste dans le coin de toute façon. » Puis il recule. Après tout ce n’est son problème. Dans son dos, Finn entend Fred paniquer : « Vous allez pas me laisser tout seul avec elle, si ? Elle va…elle va me faire du mal ! Faites pas ça, je vous en prie ! Xena… » Il hausse les épaules, impassible : « Oh, je crois bien que si, Fred. Moi j’ai mon fric, elle peut faire ce qu’elle veut. Après tout, les gens l’ont bien laissée toute seule avec toi. »
(C) CANTARELLA.

_________________
OF MONSTERS AND MEN

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[FB] Blood, Sweat and Tears || Finn Callahan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [[??]] True Legend [DVDRiP]uptobox
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-