AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 394
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : mon travail. ça suffit.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24, 163 cm, bois de houx et plume de sombral.
Camp: Bien
Avatar: Melanie Laurent

Message#Sujet: Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')   Jeu 2 Juin - 0:32

Journée bien calme. Vraiment très calme. Zeld’ préférait quand c’était un peu beaucoup plus moins calme. Enfin bref. Non, vraiment, depuis la matinée, Zeld’ n’avait pas eu à se plaindre d’une arrivée intempestive d’élèves, c’était même tout le contraire, il ne se passait rien, absolument rien, rien de chez rien. Non mais vraiment! Personne n’avait entendu parler de la notion de juste milieu, ou quoi? Soit les élèves défilaient devant sa porte en affichant des airs de chien battu, soit il n’y avait personne, et Zeld’ s’occupait en buvant du café - en lisant- en buvant du café - en buvant du café. Enfin bref, tout ça. Donc bon, aujourd’hui… Rien à part des avalanches de tasses de café. Ce fut comme un immense soulagement, pour l’infirmière, quand elle entendit toquer à la porte! Miracle, un élève à l’agonie! Le malheur des uns fait le bonheur des autres, comme on dit.

Zeld’ ouvrit la porte de l’infirmerie, et tomba sur une petite serdaigle qui se tenait la cheville. Bonne pioche! C’était Yseult Neils, une élève au demeurant sympathique, et surtout qui ne venait jamais à l’infirmerie si elle n’en avait pas besoin. Parfait, elle n’allait pas être obligée de soigner des maux imaginaires. 

"Eh bien?"


Elle la fixa un moment. C’était dans les habitudes de Zelda de jauger les gens, ses futurs patients, pour trouver au plus vite ce qui n’allait pas chez eux. Bon, c’est vrai que là, vu le peu de clients qu’elle avait ce jour là, elle aurait pu faire durer le plaisir, mais bon, elle aimait être efficace, c’était son truc. Apparemment, à part cette faiblesse à la cheville, la petite Neils n’était pas en trop mauvais état. Enfin, physiquement, au moins, parce que pour le reste, l’infirmière ne pouvait pas deviner. Elle l’aida à rentrer dans l’infirmerie sans se casser la figure et la fille s’asseoir sur le lit le plus proche. De toute façon, ils étaient tous vides. Zeld’ prit une chaise et s’installa en face de la serdaigle. Elle attrapa le pied de la jeune fille et le déposa sur son genou afin de mieux l’examiner. 

"Bon, à première vue, ce n’est rien de grave, tu t’es juste foulée la cheville."


Elle se redressa, tout en déposant la cheville d’Yseult sur la chaise qu’elle avait occupé plus tôt. Elle fouilla dans ses armoires, jusqu’à ce qu’elle mette la main sur un petit flacon. Tout en revenant vers sa patiente, elle l’ouvrit. Il contenait une pommade que l’infirmière commença à appliquer sur sa cheville blessée.


"Comment est-ce que tu t‘es fait ça?"

Non, non, elle n’essayait pas du tout de passer le temps. On va dire que c’était toujours bien de se tenir au courant des détails, des fois qu’il s’agissait de la cause d’une circonstance plus grave qu’il n’y paraissait. Elle finit d’appliquer la pommade. Logiquement, les effets du médicament devraient déjà se faire sentir pour Yseult. En attendant la réponse d’Yseult, elle rangea le flacon là où elle l’avait pris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1234
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')   Jeu 2 Juin - 18:01

    Ys se tenait devant la porte d l'infirmerie, et attendait que l'infirmière ouvre la porte. Ce qui arriva quelques minutes plus tard. Zelda était une grande dame, blonde que Yseult trouvait trés belle. Elle leva la tête et croisa le regard interrogateur et plutôt inquisiteur de la jeune femme.
    "Eh bien?"
    Ys soupira et avança doucement dans la pièce, soutenue par miss Sparkley, la jeune Neils alla s'asseoir sur un des lits de la pièce, qui était tous vides, d'ailleurs. Personne n'était malade ou était blessé, sauf elle bien sûr ce n'était pas la première fois qu'elle se retrouvait dans cette salle de soins, après une chute ou une étourderie de sa part. Il y avait beaucoup de coupure sur ses mains, bien qu'avec les soins de l'infirmière, elles disparaissaient vite. Assise sur le lit, Zelda prit sa cheville sur son genou et y regarda un moment...
    "Bon, à première vue, ce n’est rien de grave, tu t’es juste foulée la cheville." fit-elle. Ys était rassurée de savoir que ce n'était rien de grave, contente de ne pas s'être cassée la cheville finalement elle avait un peu de chance, dans ces malheurs.

    Sa cheville posée sur une chaise, regardait la jeune infirmière fouillait dans son armoire pour y ramener une pommade qui clamerait sa cheville et la soignerait.
    "Comment est-ce que tu t‘es fait ça?" demanda-t-elle. Ys leva la tête vers elle, et la regarda un moment, puis dans un soupir de lassitude, elle répondit:
    "Je suis juste tombée" c'était vrai, même trop vrai, il n'y avait pas de marche pour buter, pas de pierre pour rouler dessus, pas de tapis pour se prendre les pieds dedans, personne ne l'avait poussé, donc elle était jute tombée, comme ça sans raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 394
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : mon travail. ça suffit.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24, 163 cm, bois de houx et plume de sombral.
Camp: Bien
Avatar: Melanie Laurent

Message#Sujet: Re: Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')   Lun 6 Juin - 23:38

Zeld’ regarda sa patiente dans les yeux. Elle cherchait à voir si la jeune fille lui mentait ou pas. Apparemment, elle était sincère. Yseult Neils n’était pas du genre à mentir, de toute façon, pour le peu que Zelda la connaissait, elle savait bien que c’était une fille bien. Mais depuis le début de cette année, elle avait remarqué qu’elle voyait la serdaigle un peu trop, beaucoup plus que la plupart des élèves, et à chaque fois avec une excuse valable et des blessures existantes. L’idée de Zeld’, ça avait d’abord été que des élèves passaient la jeune fille à tabac, mais elle avait oublié ça, maintenant, elle avait une autre théorie. Elle pensait de plus en plus sérieusement que la petite Neils était peut-être dépressive. C’est vrai, être dépressive à son âge, ça paraissait fou, mais ce n’était pas improbable. Ils vivaient une époque de dingue, n’importe qui pouvait péter les plombs, quelque soit son âge.

 "Tu tombes très souvent ces derniers temps."
fit Zelda sur le ton du simple constat.

L’infirmière avait du temps devant elle, c’était p’têt l’occasion, du coup, de se pencher de plus près sur les problèmes que la serdaigle avait l’air de rencontrer.

"Est-ce que tu as souvent des vertiges, dernièrement? Un manque d’appétit? Des insomnies? Des maux de tête? Une fatigue excessive? Des problèmes de concentration?"

De son ton toujours professionnel, sans la moindre compassion, Zelda lui énumérait ainsi les symptômes de la dépression nerveuse, se demandant si Yseult se retrouverait dans ce qu’elle venait d’énumérer. Elle espérait bien que non, dépressive à son âge, c’était bien trop malheureux. Et puis bon, la dépression, ça se guérissait pas comme ça. Zeld’ était la dernière personne auprès de qui il fallait songer à chercher du réconfort ou une psychanalyse en béton. Elle n’était pas douée pour ça, mais alors quand je dis pas douée, je veux dire pas du tout, c’était à la limite de l’exaspérant. Enfin bref… Elle ne pouvait rien faire tant qu’Yseult n’aurait pas répondu à sa question. S’il s’avérait que la serdaigle était vraiment dépressive, elle agirait en conséquence. Elle demanderait de l’aide auprès de ses collègues de Ste Mangouste (même si elle détestait demander de l’aide) pour savoir quoi faire. Zeld’ était quelqu’un de bien professionnel. Elle ne supportait pas l’idée qu’un de ses cas cliniques puisse lui échapper. Jusqu’ici, elle avait toujours réussi à guérir le moindre bobo en moins de deux, elle n’avait pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin, elle continuerait sur sa lancée. Et ici, apparemment, il ne s’agissait pas juste d’une cheville à guérir, le problème se situait à un autre endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1234
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')   Mar 7 Juin - 17:28

    Yseult regarda sa cheville, dégonflée et reprendre des couleurs, dans quelques minutes, il n'y aurait plus rien, et elle pourrait aller courir un marathon. Dans la mesure où Yseult saurait comment on fait pour mettre un pied devant l'autre, pas toujours facile pour la jeune fille. Comme si son cerveau, ne savait pas toujours, comment avoir coordonné ses mouvements, et que ses pieds marchent dans le bon sens, où que ses mains fassent ce qu'elle pense et pas autre chose. C'est comme ça qu'elle échappe beaucoup de choses, et c'est comme ça, qu'elle tombait toute seule.
    "Tu tombes très souvent ces derniers temps." constata l'infirmière, ce n'était pas une question, mais la jeune Serdaigle ne nota pas vraiment ce manque d'interrogation dans la voix de Miss Sparkley.
    "Oui, ça arrive souvent" répondit-elle, sans vraiment savoir comment y remédier pour l'instant.

    "Est-ce que tu as souvent des vertiges, dernièrement? Un manque d’appétit? Des insomnies? Des maux de tête? Une fatigue excessive? Des problèmes de concentration?" demanda l'infirmière. Yseult mis comme d'habitude, un certain temps pour comprendre et assimiler les question que lui poser la jeune femme. Elle réfléchit un moment, et se concentra , donc elle ne manquait pas d'appétit, elle n'avait pas envie de manger. Elle n'avait pas d'insomnies, au contraire, elle ne dormait un peu trop souvent, s'endormait parfois en cours surtout pendant celui du professeur Binns. Des problèmes de concentration, oui ça aussi ça arrive, vu qu'elle n'arrivait pas marcher comme il faut, et que les cours étaient parfois du chinois et du charabia.

    "Oui, tout cela m'arrive assez souvent. Je pense que je suis déprimée, enfin c'est ce que m'a dit Daniel, que cela arriver parfois et qu'il ne fallait pas s'en faire..."
    répondit la jeune fille. Elle soupira et descendit doucement du lit pour essayer de poser son pied sur le sol. La douleur avait disparut, mais elle n'était pas encore trés sûre de son appui. Elle remonta sur le lit, encore un moment. Pour attendre d'être sûre d'elle, mais sans doute que cela arriverait peut-être dans trés longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 394
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : mon travail. ça suffit.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24, 163 cm, bois de houx et plume de sombral.
Camp: Bien
Avatar: Melanie Laurent

Message#Sujet: Re: Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')   Jeu 9 Juin - 17:22

"Tout cela m‘arrive souvent." Hum... Verdict? Ben le verdict n’était pas génial, si Yseult faisait effectivement un dépression ben… ça n’allait arranger ni l’infirmière, ni l’élève. Parce que Zelda considérait que gaver les dépressifs de médicaments n’était pas ce qui leur permettrait d’avancer. C’est vrai, les sorciers avaient leurs antidépresseurs à eux, des potions de joie diablement efficaces, le problème, c’est que les sorciers qui buvaient de cette potion avaient tendance à l’utiliser à outrance, et ce n’était pas bon du tout, de s’illusionner comme ça. Non, le mieux, évidemment, pour la jeune fille, serait de faire un travail sur elle-même. L’ennui c’est que du coup, Zeld’ devrait techniquement être celle qui l’aiderait, et autant elle ne doutait pas de ses compétence pour arriver au bout des problèmes qui touchaient au physique, autant quand il s’agissait de problèmes moraux, c’était une autre paire de manche, et on pouvait compter sur tout le monde sauf sur elle. Dans ce cas, le mieux c’était encore de reléguer, elle se trouverait bien un collègue à Sainte-Mangouste pour venir à bout du problème de la serdy. Celle-ci, au passage, semblait avoir mis le doigt sur ce qui lui arrivait. Un certain Daniel lui aurait soufflé l’idée qu’elle était déprimée. Daniel, Daniel… d’après ce qu’elle savait, le seul Daniel de Poudlard était ce crétin de Chaser. Ben mince, l’idée qu’il ait pu effectuer un diagnostic à peu près correct la laissait comme deux ronds de flanc. En même temps, Chaser devait lui aussi avoir quelques tendances dépressives, ceci expliquait cela. N’empêche que si le serpentard remettait un jour les pieds de son infirmerie, guérir ses coups de blues serait le cadet de ses soucis. Le guérir tout court, en fait, ne soyons pas extrêmes, mais s’il pouvait souffrir d’une bonne rage de dents, ça lui ferait les pieds.

"Une telle perspicacité m’étonne de la part de Chaser." remarqua-t-elle. Elle se moquait totalement de parler peut-être trop librement d’un élève, surtout que lui et la serdaigle devait être amis s’il en était venu à lui dire ça, à moins qu’il ait juste voulu la faire souffrir - ça lui ressemblerait déjà plus - il aurait suffi qu’Yseult soit hypocondriaque pour que la magie opère, même pas besoin de baguette.
Enfin non, Zeld’ ne pensait pas que tout cela se déroulait dans sa tête, même si ça l’arrangerait bien. Moins de contraintes, moins de prises de tête. Elle en avait déjà assez avec le cas de cette pauvre Olive Hornby.


"…ce qui n’empêche pas ce nigaud de ne pas savoir de quoi il parle. Il ne faut pas confondre simple déprime et dépression." Elle marqua une pause. "Ce que tu as est peut-être grave."

Ouais, pour les pincettes, on repassera plus tard, Zeld’ avait l’art de mettre les pieds dans le plat sans même s’en rendre compte, la délicatesse, elle ne connaissait pas. Et effectivement, si Yseult était bien dépressive, c’était grave. Et si elle l’était pas… bah, ou c’était passager et tant mieux, ou c’était franchement louche. Evidemment, Zeld’ ne pouvait pas imaginer ce que tout ça cachait véritablement.

"Est-ce que tu pourrais me citer d’autres de tes symptômes que je n’aurais pas évoquer?"


Ne pas faire les choses à moitié. On sait jamais, hein!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1234
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')   Ven 10 Juin - 11:11

    "Une telle perspicacité m’étonne de la part de Chaser." commenta l'infirmière. Ys pencha la tête, il avait peut-être raison en disant que l'infirmière ne l'aimait pas, pourtant elle semblait trés gentil. Mais Daniel n'était pas le meilleur des hommes, alors peut-être à cause de tout ce qu'il fait aux petites nouvelles, tels que Laury et Louisa, qui d'ailleurs était la fille de l’infirmière, c'était peut-être la raison de leur animosité. Mais YS n'arrivait pas vraiment en s'en émouvoir, pourtant, elle était sûre qu'elle les aurait aider si elle était sans son état "normal".

    "…ce qui n’empêche pas ce nigaud de ne pas savoir de quoi il parle. Il ne faut pas confondre simple déprime et dépression. Ce que tu as est peut-être grave." termina la jeune femme. Yseult se sentit mal à l'aise et fronça les sourcils, alors que Daniel avait réussit à lui remonter le moral, enfin un minimum, voilà qu'elle disait qu'il avait tort. Mais aprés tout, c'était elle la spécialiste et elle devait savoir de quoi elle parlait. Ys regarda sa cheville et la fit bouger doucement, en faisant des petits ronds avec la pointe de ses pieds. La douleur avait complétement disparut. La jeune fille soupira de soulagement.

    "Est-ce que tu pourrais me citer d’autres de tes symptômes que je n’aurais pas évoquer?" demanda Miss Sparkley. Yseult se mit à réfléchir, il y avait pleins de choses qui se passait et qu'elle ressentait mais comment savoir si c'était "normal" ou pas.
    Euh... Je ne souris pas souvent, commença la jeune fille, Je suis trés étourdie, et j'ai beaucoup de mal à me concentré, et à me souvenir des choses que j'ai fait. Je suis trés passive, et je suis assez morose, et les choses semblent ennuyante parfois... " exposa Yseult, d'un ton simple comme si tout cela était normal, aprés tout elle était toujours comme ça, c'était sa vie...
    Mais, je pense qu'.... Non rien! se rectifia-t-elle tout seule, elle avait voulu dire qu'il s'était passé quelque chose, mais une chose l'avait empêché de parler, sans savoir ce que s'était vraiment.


[HJ : C'est exactement les symptômes de la déprime et de la dépression - Dépression (source Wikipédia) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 394
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : mon travail. ça suffit.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24, 163 cm, bois de houx et plume de sombral.
Camp: Bien
Avatar: Melanie Laurent

Message#Sujet: Re: Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')   Sam 11 Juin - 11:18

(mdrr on a regardé le même article, ma belle)

Hum… ça ne présageait vraiment rien de bon, tout ça, bien au contraire. Plus Yseult lui en disait sur sa "maladie", plus Zelda craignait que ce soit vraiment grave. Il y avait effectivement de fortes chances pour que cette petite fasse une dépression. Merde… Zeld’ n’avait pas du tout la panoplie pour gérer ce genre de problèmes, elle ne savait pas du tout comment il fallait s’y prendre. D’accord, c’était pas le premier cas similaire qu’elle voyait, mais généralement, ce n’était pas aussi grave. La petite Yseult semblait en être arrivée à un stade véritablement extrême… Extrême et dangereux. Zeld’ en arrivait au point où elle se demandait si elle devait la laisser quitter l’infirmerie. Si ça se trouve, elle allait en profiter pour se jeter fissa de la tour d’astronomie. Ouais, c’était extrême de penser un truc pareil, mais on ne savait jamais de quoi un gamin dépressif était capable. Une chose est sûre, ce n’était pas complètement de son ressort, il allait falloir qu’elle ajoute ça au dossier de la fillette, et qu’elle aille en référer au directeur. Mince, elle allait avoir du pain sur la planche. Elle n’acceptait pas qu’un patient lui échappe, elle ne voulait pas qu’Yseult lui échappe, mais en même temps, elle n’était pas habilitée à faire ce genre de choses. Elle allait devoir faire des recherches. Elle était contre un traitement médicamenteux, mais la psychanalyse n’en était qu’à ses premiers balbutiements, difficile de faire confiance dans une méthode qui semblait si approximative, et qui n’était pas forcément fiable, en tous cas pas prouvée scientifiquement. Mais il était quand même hors de question qu’elle laisse cette gamine dans la panade.

"Ecoute, je ne vais pas y aller par quatre chemins." Il faut dire que ce n’était pas du tout le genre de l’infirmière. "Ton état m’inquiète."

Et ça l’inquiétait d’autant plus qu’elle ne savait absolument pas comment elle allait régler ce problème. Une chose était sûre, elle allait sûrement devoir développer sa capacité d’écoute…. Ça, écouter les gens, ce n’était pas son truc non plus, malheureusement. C’est pour ça qu’elle choisit de prêter attention à la phrase que Zeld’ n’avait pas fini de prononcer.

"Qu’est-ce que tu as voulu dire avant de t’interrompre?"

Rien n’était à négliger. Enfin, c’était ce que l’infirmière supposait. Comme je l’ai déjà dit, elle se retrouvait confrontée à une situation qui pour elle était totalement inhabituelle. Enfin, c’était aussi ce qui était passionnant dans le métier d’infirmière, c’était un métier qui nécessitait une remise en cause perpétuelle. Il fallait s’adapter à l’évolution de la médecine magique, etc… C’était l’aspect stimulant de son métier… Mais en même temps, c’était également ce qui le rendait si casse-tête, par moment. Ça la déstabilisait un peu, même si Zeld’ faisait tout pour ne pas trop le montrer, elle devait toujours avoir l’air d’une femme forte. Toujours, c’était son arme la plus implacable, elle ne pouvait pas l’abandonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1234
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')   Sam 11 Juin - 17:38

    "Écoute, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Ton état m’inquiète." fit l'infirmière. Yseult la regarda sans sourire, de toute façon, elle ne souriait depuis longtemps. Son état était si inquiétant, Daniel avait presque réussit à lui remonter le moral, elle avait bien pensé presque... Elle soupira et fronça les sourcils dans une mine inquiète, tout de même pour son état de santé, son état mental. Elle ne voulait pas inquiéter plus sa famille et ses amis qui trouvaient son comportement étrange. Aprés tout de son côté, bien qu'elle "savait" qu'elle était différente, elle ne semblait pas en faire grand cas. Bien que parfois, elle avait parfois envie de rire franchement, d'être en colère, et ne plus être si "déprimé"...
    "Je fais une déprime, c'est ça?" demanda Yseult dans un regard ordinaire, sans joie, mais sans tristesse, à la jeune femme devant elle.

    "Qu’est-ce que tu as voulu dire avant de t’interrompre?" demanda Zelda Sparkley. Ys pencha la tête et détourna le regard de l'infirmière pour le poster sur le mur, et la porte derrière elle. Elle n'allait pas vraiment dire quelque chose d'intéressant, juste qu'elle avait l'impression que son état n'était pas "normal", bon ça tout le monde le savait déjà, mais que ça avait un lien avec la magie, plus qu'avec un état mental humain. Enfin que sa déprime était dû à un événement magique, mais lequel, elle n'en savait fichtre rien. Mais elle n'était pas non plus sûre d'elle. Elle préféra donc garder son idée, enfin sa réfléxion pour elle.
    "De rien, n'important, je pense" fit-elle d'un air distrait, en reportant son attention sur l'infirmière...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 394
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : mon travail. ça suffit.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24, 163 cm, bois de houx et plume de sombral.
Camp: Bien
Avatar: Melanie Laurent

Message#Sujet: Re: Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')   Mar 14 Juin - 15:21

laissait à croire à Zelda que la petite serdaigle lui faisait bel et bien une dépression, et c’était grave. Zeld’ allait devoir se renseigner, appeler des personnes compétentes… et tout ce qui s’ensuit, c’était ce genre de maladies qui ne se soignaient pas si facilement que ça. Elle avait bien sûr quelques notions, elle savait très bien qu’il fallait qu’elle retourne à la source du malaise, et elle travaillerait là-dessus, mais elle n’était pas psy, certainement pas, alors ça restait quand même très délicat, comme situation. Ys’ ne cracherait apparemment pas tout de suite le morceau, quant à ce qu’elle avait voulu dire, mais si Zeld’ devait la voir régulièrement pour régler son problème, ce qui apparemment allait être le cas, elle finirait bien par le savoir à un moment ou à un autre, elle patienterait, pour l’instant, elle allait avoir des centaines de choses à faire, pour être sûre de guider cette petite dans la bonne direction.

"Oui, je crains fort que tu fasses une dépression, ma pauvre petite."


Elle poussa un léger soupir, pour elle aussi, la situation avait de quoi la dépasser, on croisait plus de cas cliniques qu’il n’y paraît, à Poudlard. Il y avait Olive et sa maladie de peau rarissime, Iris et son trouble de la personnalité, et maintenant Yseult et sa dépression à un stade, qui, apparemment, était très avancé.

"Je ne peux pas faire grand-chose pour toi pour l’instant. Mais il va falloir qu’on soigne ça au plus vite."

Elle en parlait comme s’il s’agissait d’une maladie bégnine. Evidemment, c’était complètement faux, et l’infirmière s’en rendait bien compte, elle ne se voilait pas la face. Elle avait déjà planifié tout ce qu’elle ferait à partir du moment où Yseult quitterait cette pièce. D’abord, elle irait informer Dippet et les autres membres du corps enseignant, afin qu’ils puissent guetter ses réactions et agir en conséquences, afin, tout simplement, qu’ils lui prêtent l’attention nécessaire afin qu’elle ne sombre pas. Ensuite, elle irait faire un tour chez Fleury & Bott, voire dans quelques librairies moldues (voilà un mal qui n’était pas propre aux sorciers) pour en apprendre plus et agir au mieux. Enfin, elle irait se renseigner auprès de quelques spécialistes, qui la guiderait sans doute et peut-être, qui sait, accepteraient de l’assister. Restait à espérer qu’Yseult serait conciliante et comprendrait sa manœuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1234
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')   Mar 14 Juin - 21:26

    "Oui, je crains fort que tu fasses une dépression, ma pauvre petite." dit l'infirmière. Yseult haussa les épaules, elle ne savait pas vraiment quoi en penser. Elle avait envie de pouvoir rire à nouveau, cela lui faisait de la peine de ne pas pouvoir le faire. Mais en même temps, elle avait l'impression que l'infirmière ne pourrait rien faire pour elle. Qu'elle devait lever le voile de cette histoire toute seule. Que tout ça ce n'était pas "naturel", mais elle ne dit rien. Et leva les yeux vers Zelda dans un espoir qu'elle pourrait tout de même lui donner des conseils pour l'aider à y voir plus clair. Yseult avait effectivement l'impression de marcher dans un brouillard plus épais à certains moments qu'à d'autres. Et puis il y avait ces ombres qui tournaient autour d'elle. Tels deux silhouettes qui la faisaient frémir, elle était presque sûre de pouvoir parfois discernait leurs visages, mais ne parvenait pas à les identifier. Et avant d'avoir pu donner un nom, leurs images s’évanouissaient à nouveau dans le brouillard.

    "Je ne peux pas faire grand-chose pour toi pour l’instant. Mais il va falloir qu’on soigne ça au plus vite." ajouta Zelda. Yseult soupira et hocha la tête, oui il fallait faire tout ça plus vite, elle voulait pouvoir rentrer à la fin de cette année, chez ses parents avec le grand sourire qu'elle avait sur le visage autrefois. Elle ne voulait plus inquiéter ses parents et ses amis.
    "Merci!" se contenta-t-elle de répondre, que pouvait-elle dire d'autres de toute façon. L'infirmière allait l'aider, elle allait lui donner des pistes, des solutions et des conseils pour aller mieux. Et si elle parvenait à identifier les deux formes dans la brume, les deux personnes qui lui voulaient sans doute du mal, elle aurait la solution pour retrouver le sourire. Elle savait que tous les deux étaient liés à sa perte de mémoire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 394
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : mon travail. ça suffit.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24, 163 cm, bois de houx et plume de sombral.
Camp: Bien
Avatar: Melanie Laurent

Message#Sujet: Re: Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')   Dim 19 Juin - 11:52

La petite Yseult la remercia, la remercier de quoi, ça… Pour l’instant, Zelda n’avait pas fait grand-chose pour elle, et d’ailleurs, elle ne pouvait pas faire grand-chose, de manière globale. Elle allait faire son possible, mais le gros du travail, c’était pas dit que c’est elle qui le ferait, même si elle voulait vraiment venir en aide à cette petite. Non, c’est pas que Zeld’ était altruiste, pas du tout, même, mais elle aimait que son travail soit bien fait, elle refusait qu’un cas clinique lui échappe, et comme là, ça risquait d’être le cas, elle voulait monopoliser tous les moyens possibles pour y arriver.

"De rien."


De rien pour rien, mais bon, pour l’instant, à part se voiler la face, elle pouvait pas faire grand-chose. Donc, elle allait chercher des solutions, et en attendant, elle allait entretenir l’illusion comme elle peut. Zeld’ se leva de sa place, et fouilla dans son tiroir à pharmacie, elle en tira un flacon de gélules de couleur orangée. Elle voulut le lancer à Yseult, mais comme elle doutait de ses réflexes, elle choisit finalement de le déposer au creux de la main de la jeune fille.

"Ce sont des vitamines." expliqua-t-elle. "C’est tout ce que je peux faire pour toi pour l’instant. Tu en prends une tous les matins, d’accord?"

Ce n’étaient pas quelques vitamines qui allaient lui faciliter la vie, mais on fait comme on peut, hein! Ça lui permettrait de patienter un peu, le temps qu’elle puisse trouver une solution un peu plus convenable. En espérant qu’il y en ait une…

"Allez, tu peux y aller, et reviens la semaine prochaine, d’accord?"

Une semaine, c’était court, pour trouver une solution, mais elle ne pouvait pas non plus laisser mariner cette petite trop longtemps, à long terme, c’est sa vie, qui pouvait être en danger. Elle sentait déjà venir la semaine de torture, elle allait sans doute y passer tout son temps, si c’était suffisant. Peut-être devrait-elle demander à Pomona de veiller sur la petite, pour s’assurer qu’elle ne fasse pas de bêtises. Enfin… dans tous les cas, elle allait devoir en parler au directeur, c’était la première étape, et dès qu’Ys serait sorti, elle laisserait un message dans la salle des professeurs pour expliquer à ceux qui enseignaient à la serdaigle ce qui lui arrivait. Elle n’avait plus rien à dire à cette petite, elle pouvait donc la laisser en paix. Pour le moment… elles risquaient d’avoir à se rencontrer assez régulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1234
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')   Dim 19 Juin - 20:57

    "De rien." répondit l’infirmière, Ys hocha la tête en pinçant ses lèvres, et se leva du lit, sa cheville ne lui faisait plus mal, et elle pouvait porter tout son poids dessus. Elle était guérit, enfin du moins pour ce côté là. Zelda se leva aussi, et alla fouiller dans un tiroir. La jeune fille attendit peut-être qu'elle avait encore quelque chose à lui, ou à lui donner. Et effectivement, quand l'infirmière revint vers elle, elle tenait une petite boite avec des gélules d'une couleur orangée à l'intérieur. Elle la glissa dans la main de Yseult et dit :
    "Ce sont des vitamines. C’est tout ce que je peux faire pour toi pour l’instant. Tu en prends une tous les matins, d’accord?" expliqua Miss Sparkley. La jeune fille regarda la boite comme si c'était quelque chose qu'elle n'avait jamais vu de sa vie, ce qui n'était pas le cas, mais vu de l'extérieur, c'est ce que ça donnait. Yseult hocha la tête, et glissa la boite dans une des poches de son uniforme.
    "D'accord" fit-elle dans un autre hochement de tête, décidément elle hochait beaucoup la tête ces derniers temps, surtout la dernière minute de discussions avec la jeune infirmière.
    "Allez, tu peux y aller, et reviens la semaine prochaine, d’accord?" proposa la jeune femme dans un sourire. Yseult soupira et fit quelques pas vers la sortie. Elle ouvrit la porte, et se retourna une dernière fois vers l'infirmière et lui dit :
    "Je reviendrais la semaine prochaine!".
    Elle sortit de la pièce et en referma la porte derrière elle. Et reprit la direction de son dortoir...

[HJ : Je pense que le RP est fini, non?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')
» Qui veux rp avec moi ? Je ne mord pas (enfin pas toujours)
» Le premier patient de l'infirmière Akari... survivra-t-il? [PV Crow]
» Toi & Moi enfin réunis... [Pv Sweet Fire ?] [{fini}
» Enfin je t'ai trouvé ...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: Troisième étage :: Infirmerie.
-