AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -44%
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, ...
Voir le deal
86.99 €

Partagez | 
 

 Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeDim 23 Fév - 14:32

Les vacances... c'était pour beaucoup un moment de repos, de calme et de détente. Et il s'agissait des vacances de noël. Pour beaucoup c'était les meilleures après celles d'été. Et oui, pour beaucoup, les vacances étaient enfin là et ils en profitaient. Oui, le château était plus vide que d'habitude et ses habitants plus calmes. Mais pour Katherine, ce n'était pas particulièrement heureux comme moment. Et pour plusieurs raisons.
D'abord, elle n'était pas chez elle. Chez elle, c'était dans la maison de ses parents qui devait aujourd'hui appartenir à on ne sait trop qui. Chez elle, c'était cette Russie qu'elle n'avait pas revu depuis de trop longues années. Ensuite, il y avait le fait que c'était une période difficile. Son père avait été tué peu de temps avant le nouvel an et Kathy détestait cette fête. À quoi cela pouvait-il bien servir de fêter une année à venir ou une année écoulée. Ce n'était qu'une année de plus ou de moins. Il y en avait déjà eut beaucoup et il y en aurait encore plus. Il était donc totalement stupide de fêter une évidence. Enfin, elle n'y pouvait rien.

Katherine n'était pas retourné chez sa grand-mère pour les vacances. Cette dernière avait été obligée d'aller régler de petites choses administratives et n'avait pas été en mesure de s'occuper de la bleu et bronze. Elle lui avait tout de même proposé, parce qu'elle n'avait rien contre le fait d'avoir sa petite-fille près d'elle pour les fêtes. Mais Kathy avait préféré rester à l'école. Quand on la connaît, ce n'était pas très logique au final. Mais cela faisait déjà quelques temps que la jeune fille n'était plus très logique parfois. Ce qui était parfois un problème.

Noël était passé. C'était déjà une bonne chose. La russe se disait que c'était un premier pas de fait et que les vacances se termineraient plus vite maintenant que l'euphorie de cet événement était passé. C'était probablement en partie vrai. Mais pas que. Parce que le nouvel an pouvait laisser voir des chose plus ou moins farfelues. Au moins, noël était passé. Et avec lui étaient arrivés de nouveaux livres. Les livres de la bibliothèques étaient très divertissants, mais la jeune Kathy devait bien souvent les lire avec un dictionnaire pas trop loin. Voyons le bon côté des choses: elle apprenait de nouveaux mots très régulièrement. Elle ne pensait pas souvent à la utiliser à l'oral mais elle les connaissaient. Ceci dit, quand sa grand-mère lui envoyait un livre en russe, c'était tout de suite beaucoup plus facile. Il durait bien moins longtemps mais c'était plus agréable. Les plaisirs de la lecture pouvaient tranquillement rattraper la jeune fille et elle se laissait allègrement faire.

Ce jour-là, il ne s'était pas passé grand chose de particulier. Heureusement. Kathy aimait la routine. Les choses dont on était sûr. Le bon vieux quotidien. Elle avait décidé d'aller à la bibliothèque pour lire parce qu'il lui semblait que c'était un bon endroit pour le faire et qu'avec un peu de chance on n'irait pas l'ennuyer là-bas. Effectivement, c'était calme. Mais partout où elle posait le regard, il y avait des élèves occupés à divers choses certains cherchaient des réponses pour un devoir, d'autre s'ennuyaient, et il y en avait même qui s'amusaient en ricanant en silence. Pas de place donc pour se poser juste tranquillement. Sauf là-bas, au fond, à une table où il n'y avait qu'un seul élève. Un serpentard qu'elle connaissait sous le nom d'Andreï Armyanski. Rien que le nom déjà ça lui inspirait plus confiance que Malfoy. Je dis ça, je dis rien. Elle respira un grand coup et marcha d'un pas un peu assuré jusqu'à lui. Une fois à sa hauteur elle rougit et osa prendre la parole d'une toute petite voix.

-Bonjour... Est-ce que... Est-ce que ça te dérange si je m'assoie ici?

Elle serrait son livre contre elle pour se rassurer et ne le regardait pas vraiment dans les yeux. Katherine détestait déranger les autres mais pour le coup, elle ne le ferait que le temps d'avoir son autorisation...
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Andreï Armyanski
Andreï Armyanski
▌ Messages : 1477
Humeur :
Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Right_bar_bleue

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeMer 26 Fév - 0:19


Je ne veux pas m'imposer...
U

ne chose était certaine, Andreï venait de passer les pires vacances de Noël de sa vie. Et dire qu'elle n'étaient pas fini encore ! Pour qu'il en ait été réduit à rejoindre l'école de magie alors que la plupart des élèves profitaient encore pleinement de leurs familles respectives et de la joie de ne pas avoir cours, pensez bien que les derniers jours qu'il avait vécu n'avaient pas le moins du monde été de tout repos pour lui. À la vérité, ça avait plutôt été un enfer. Le genre qu'on ne s'imagine pas pouvoir vivre avant qu'il ne vous tombe sur la tronche. Un enfer permanent, voilà ce qu'était sa vie dernièrement, et ces ignobles vacances avaient placé le seuil de l'infernal à un niveau si élevé qu'il était presque inégalable, même. Retrouver le calme de ces murs de pierre était presque agréable, même si l'épais silence qui régnait en période de vacances était assez oppressant, en définitive, et n'aidait pas spécialement les mauvaises pensées à se bousculer sans arrêts dans son crâne, prenant bien soin, évidemment, de ne lui laisser aucun répit, pas l'ombre d'un instant. De toute façon, il ne voyait aucun contexte dans lequel la situation aurait pu lui être supportable. À moins, bien sûr, que quelqu'un lui lobotomise le cerveau ou, à défaut, lui balance un cuisant sortilège d'amnésie en pleine figure (ce qui serait tout de même bien moins douloureux, accordons-nous le). Pour essayer de se vider au mieux l'esprit, ou du moins d'éclipser certaines de ses pensées en les remplaçant par d'autres, il avait décidé de passer toutes ses journées jusqu'à la rentrée enfermé dans la bibliothèque, à ingurgiter livre après livre jusqu'à ce que son crâne explose. Ça ne suffirait sûrement pas, mais c'était quand même un tant soit peu plus efficace que de rester cloitré dans sa salle commune à ne rien faire et à fixer le vide en face de lui, quand certains de ses "camarades de maison" n'avaient pas la merveilleuse initiative de venir l'emmerder par-dessus le marché. Car oui, Poudlard avait beau être en partie déserté, il n'en demeurait pas moins que plusieurs élèves étaient tout de même restés, soit parce qu'ils n'avaient pas eu le choix, soit parce que leurs parents les avaient renvoyé fissa d'où ils étaient venus après les fêtes. Tenez, même à la bibliothèque, et quand bien même les lieux étaient extrêmement calmes, il n'était pas si simple de se trouver une table où s'asseoir seul. Or, et je doute que cela surprenne qui que ce soit, Andreï n'appréciait pas outre mesure avoir de la compagnie. Ou bien il fallait que celle-ci soit exceptionnelle, de haut niveau. Katherine Stratov pouvait-elle y prétendre ? Bah ! Ce n'était pas la pire. Même si Andreï aurait de loin préféré que personne ne vienne troubler sa solitude et ne réserva pas à la demoiselle le plus chaleureux des accueils quand celle-ci lui demanda si elle pouvait s'asseoir à côté de lui.

-Je te préviens, si c'est pour que je t'aide à faire un devoir quelconque, tu perds ton temps, je suis vraiment pas d'humeur.

Il voulait bien être prit pour une bonne poire, mais il y avait des limites.
Eh oui, il ne pouvait pas penser que l'on puisse vouloir de sa présence sans avoir une idée derrière la tête.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeMer 26 Fév - 14:51

Katherine n'était pas très difficile à comprendre en fait. Elle était perdue et ne voulait déranger personne. À partir de là, tout était simple. Celui qui était bien plus difficile à comprendre ici, c'était Andreï. Mis à part le fait qu' Kathy savait qu'il était le fils d'une des deux sœurs Armyanski qui venaient d'Ukraine et que l'autre avait vécu quelques temps en Russie... ben ça s'arrêtait là quoi. Alors quand elle l'avait abordé, elle ne savait pas à quel accueil elle aurait droit. Elle espérait juste ne pas s'être trop trompé quand elle avait commencé à penser qu'il était calme et pas particulièrement méchant. Pas comme les autres quoi. Parce que sa maison n'était pas fréquentée par les meilleurs amis de Katherine. Et n'allez pas me dire que de toute façon elle n'avait pas d'amis, je le sais. C'est juste que les verts et argents avaient le don de lui en faire voir de toutes les couleurs.

Elle avait bien remarqué qu'il n'avait pas l'air le plus ouvert du monde non plus. Mais bon, qui sait, peut-être accepterait-il tout de même  qu'elle partage la table avec lui. Après tout, ce qu'elle voulait elle, c'était juste lire. Et Kathy n'aurait pas besoin de le déranger plus que ça.

-Je te préviens, si c'est pour que je t'aide à faire un devoir quelconque, tu perds ton temps, je suis vraiment pas d'humeur.

Ah bah bon... bah alors bon... Katherine ne s'était pas vraiment attendu à ça. Qu'il lui dise un non tout ce qu'il y a de plus froid aurait encore été facile à comprendre. Mais elle ne connaissait pas ce garçon et elle ne s'était pas attendu à recevoir un tel accueil. Mais pas du tout. Elle n'avait jamais demandé d'aide pour faire ses devoirs. Un dictionnaire était souvent plus que nécessaire mais elle ne serait jamais allé vers un autre élève. Tout simplement parce qu'elle avait un peu peur d'ller vers eux pour leu demander ça.

-Non je...

Elle ne savait pas trop quoi dire. Plus elle parlait, plus elle le dérangeait. Alors il ne fallait pas qu'elle soit trop longue. Mais en même temps elle devait défendre sa position. Elle n'était pas venue pour lui demander de l'aide mais juste un peu de place pour lire. Kathy lui avait juste demandé de supporter sa présence à sa table. C'était peut-être trop alors. Elle n'était peut-être pas sympathique aux yeux du monde non plus. Tant pis.

-Je... pardon.

Elle tourna ensuite les talons. En rajouter ne servirait à rien et ça l'empêcherait de reprendre ce qu'il était en train de faire. Tant pis, elle n'avait pas besoin de table pour lire. Ça se saurait sinon. Alors elle alla dans un coin de la bibliothèque, là où elle pourrait s'appuyer contre un mur. Elle trouva une allée vide, un peu plus loin. Elle alla au fond et s'assit et se cala contre le mur. Elle lirait ce livre, peu importe comment. Restait juste à espérer que personne ne viendrait chercher de livre dans cette allée.
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Andreï Armyanski
Andreï Armyanski
▌ Messages : 1477
Humeur :
Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Right_bar_bleue

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeVen 28 Fév - 23:11


Je ne veux pas m'imposer...
D

ernièrement, Andreï n'était clairement pas la personne la plus agréable du monde. Bon, soyons honnêtes, ils n'avait jamais été particulièrement sociable, mais là... Un rien avait le don de l'irriter, si bien que d'individu certes peu jovial, mais d'un calme olympien, et tout à fait inoffensif, il était passé du type discret qui pouvait très bien devenir agressif pour peu qu'on le laisse interpréter quelque chose de travers (et dernièrement, il comprenait absolument tout de travers). Katherine était, comme on dit, tombée au mauvais endroit au mauvais moment, et en compagnie de la mauvaise personne... Si elle s'attendait à trouver une présence amicale, elle n'avait pas frappé à la bonne porte. Il n'était pas d'humeur... Et surtout, il était si habitué à ce qu'on ne vienne le voir que par intérêt, avec une idée précise derrière la tête, qu'il avait tendance à se méfier de tout et de tout le monde. Paranoïaque, sur les nerfs, il était la pire compagnie que l'on puisse imaginer, oui. Il ne se rendait pas compte en fait, d'à quel point il se montrait désagréable, ces derniers temps, au point de s'en  prendre à ceux qui ne lui avaient absolument rien fait, sans même s'en rendre compte.

En ce qui concerne la bleu et bronze, il ne se rendit en fait compte d'à quel point il s'était montré abject et cassant que dès lors qu'il avait vu son visage se décomposer légèrement et l'avait entendu bredouiller des excuses avant de tourner les talons. C'est fou, ça, quand même. D'habitude, c'était lui, Andreï Armyanski, qui essuyait des refus tels que celui-ci, et il savait à quel point il pouvait être désagréable d'être rejeté, et sans raisons, en plus... Pendant une très courte fraction de secondes, il songea à la laisser seul. Il était quand même de plutôt méchante humeur, n'avait pas franchement envie de parler, et serait sûrement d'une compagnie exécrable, mais il n'avait pas envie de donner de lui une image plus détestable encore que celle qui avait dû se former en l'esprit de la bleue et bronze.

-Attends...
Il poussa un léger soupir. Bien sûr que tu peux venir t'asseoir.

Son ton n'était pas franchement convivial, mais on ne se refait pas. Il n'allait quand même pas commencer à y aller de mille sourires hypocrites non plus. Il acceptait qu'elle s'assoit avec lui, il ne lui promettait pas des conversatons joyeuses et animées (de toute façon, ça ne se faisait pas, des conversations joyeuses et animées au beau milieu de la bibliothèque de Poudlard).

-Excuse-moi... je me suis levé du pied gauche, faut croire.

Mieux valait qu'elle se contente de cette excuse. S'il lui expliquait toute l'histoire depuis le début, ils étaient pas couchés. Et de toute manière, pourquoi se donnerait-il la peine d'expliquer du début à la fin ? Il n'en voyait pas du tout l'intérêt, et évidemment, il en avait tout sauf l'envie. Tout ce qu'il voulait, lui, c'était oublier, se changer les idées. Que Katherine puisse être celle qui lui permettrait d'oublier, justement ?
...Eh bien, figurez-vous qu'il n'y avait même pas songé.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeDim 2 Mar - 11:32

Katherine n'était pas une fille méchante. Elle était discrète oui. Pas très causante non plus. Mais certainement pas méchante. En revanche, elle avait l'habitude de recevoir des réponse peu sympathiques, moqueuses ou même agressives. Mais ce n'était jamais agréable non plus. Alors elle avait appris à en éviter un maximum. Allant parfois jusqu'à ne plus parler du tout. C'était arrivé. Qu'elle n'ouvre pas la bouche de toute la journée n'avait d'ailleurs rien de si exceptionnel. Et cela ne la dérangeait pas puisque comme ça, elle n'avait pas à parler anglais. Et du coup, la jeune fille ratait plus d'une occasion de se ridiculiser en faisant une faute stupide. Ce qui n'était pas si mal non plus.

Mais jusqu'à maintenant, elle s'était toujours dit qu'Andreï Armyanski était plus comme elle que les autres garçons de sa maison. Un peu réservé, souvent dans son coin, un peu timide peut-être. Alors vous imaginez le choc quand elle l'avait entendu lui répondre aussi catégoriquement. Il ne l'aimait pas, mais alors pas du tout. Il voulait visiblement rester tout seul et qu'elle aille embêter quelqu'un d'autre. Quand on s'y attendait c'était toujours plus simple de réagir. Mais là, il l'avait eut pas surprise. C'était presque un coup bas. Mais bon, comme Kathy n'était pas du genre à insister, elle s'était tournée pour aller voir ailleurs.

-Attends...

Alors quoi? Il voulait en rajouter? Lui redire à quel point elle l'avait dérangé dans un travail qui était peut-être important? Lui signifier qu'il n'avait pas aimé qu'elle le sorte de sa réflexion?

-Bien sûr que tu peux venir t'asseoir.

Là, elle ne comprenait pas trop. Quelques instants avant, il lui avait fait comprendre qu'il ne voulait pas être distrait par quelqu'un d'autre et finalement il voulait bien de sa présence. Kathy hésita un peu. C'était peut-être comme ces ruses qu'on avait parfois utilisé avec elle. Peut-être qu'il allait profiter qu'elle soit enfin assise pour lui faire payer cette distraction?.. oui, elle était devenue un peu paranoïaque à force. Mais il ne fallait pas lui en vouloir. Après tout, Katherine n'avait jamais cherché les ennuis.

-Excuse-moi... je me suis levé du pied gauche, faut croire.

Des excuses. Kathy y croyait encore, elle, aux excuses. Alors elle croyait Andreï quand il lui disait être désolé. Elle n'était pas idiote, elle savait lire entre les lignes quand il le fallait. Le jeune homme s'excusait d'avoir été désagréable avec elle. Il n'était pas de bonne humeur et n'avait pas vraiment réfléchis en parlant de cette façon. D'accord, Katherine acceptait ses excuses. Elle alla s'asseoir en face d'Andreï.

-Ce n'est pas grave, ça arrive.

Le jeune fille s'assit donc... et bien... comme à son habitude lorsqu'elle voulait être tranquille: les genoux repliés vers elle et le livre posé sur ses cuisses. Ce n'était pas particulièrement classe ou même distingué mais au moins elle n'avait pas à supporter le regard des autres puisqu'elle ne les voyait pas. De toute façon, elle ne gênait personne comme ça... voyant qu'Andreï la regardait toujours, certainement un peu perplexe de la voir se replier comme ça, elle rougit et se dit qu'elle devrait peut-être dire quelque chose.

-Et je... pardon de t'avoir dérangé, je t'embêterais plus.

Elle baissa doucement les yeux et commença sa lecture. Merlin que c'était bon de retrouver su russe!
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Andreï Armyanski
Andreï Armyanski
▌ Messages : 1477
Humeur :
Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Right_bar_bleue

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeLun 3 Mar - 19:59


Je ne veux pas m'imposer...
A

ndreï ne lâcha pas la bleue et bronze du regard, alors qu'elle venait finalement s'installer en face de lui. Il n'était toujours pas certain d'avoir eu raison de revenir sur ses propos et de s'excuser. D'une part, il aimait sa solitude, même si elle ne lui rendait pas toujours servir, et ne l'empêchait pas de cogiter, alors s'infliger volontairement la compagnie de quelqu'un, même de la personne la plus agréable du monde, n'était pas forcément la meilleure idée qui soit. D'autre part, parce qu'il se pouvait bien qu'il ne rende pas service à Katherine en lui infligeant sa présence. Enfin bon, à présent, il n'allait pas lui demander de s'en aller, hein ! Lui laisser penser qu'il était agressif, c'était une chose, lui laisser croire qu'il était bipolaire, c'en était une autre, complètement différente. Et déjà qu'il ne se coltinait pas forcément la meilleure des réputations, il allait peut-être s'épargner une telle chose. Il ne réalisait même pas que la façon dont il ne la quittait pas des yeux, parce qu'il était perdu dans ses pensées, et parce qu'il trouvait singulière la manière dont elle venait de s'installer pour profiter de sa lecture. Remarquant apparemment l'insistance avec laquelle il l'observait, sans même se rendre compte qu'il faisait preuve d'insistance, elle s'excusa à nouveau. Ce fut au tour du teint d'Andreï de s'empourprer légèrement, mal à l'aise. Elle n'avait vraiment pas à s'excuser... c'était lui, qui avait eu un comportement absolument déplorable. L'ennui, c'est que c'était un peu en train de devenir monnaie courante, avec lui. Vraiment, elle n'avait pas besoin de se répandre et confondre en excuse. C'était de sa faute, entièrement de sa faute.

Rien de gravissime en soi, mais quand le vert et argent découvrait à quel point il était en train de changer, et de devenir qui il n'avait jamais voulu être, on ne pouvait pas dire que ça lui plaisait franchement. Et pourtant, c'était un fait, il n'était plus le même, et depuis un moment déjà. Quelque chose s'était brisé en lui, des morceaux qu'il n'arrivait pas à recoller. Au point, à présent de s'en prendre non pas seulement à son entourage, mais aux personnes qui lui étaient pourtant étrangères. Tu parles d'un exemple ! Pitoyable.

-Tu ne m'embêtes pas, je te jure.


Il se sentait obligé de se justifier, c'est qu'il continuait d'avoir honte de son attitude. Enfin ! Inutile, malgré tout, de se passer la balle éternellement. Ils allaient chacun replonger le nez dans leurs bouquins respectifs, et ne s'adresseraient plus la parole jusqu'à ce qu'ils aient achevé de les lire. Enfin, ça avait en tous cas été le projet d'Andreï, avant de découvrir le titre de l'ouvrage que lisait la demoiselle. D'une façon qui le surprenait lui-même, c'était finalement lui qui s'apprêtait à embêter son interlocutrice et à l'empêcher de poursuivre sa lecture tranquillement.

-C'est du russe, que tu lis ?

Question rhétorique. Il savait que c'était du russe.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeMer 5 Mar - 14:29

Katherine n'avait jamais vraiment aimé qu'on la regarde. Avant c'était juste parce qu'elle n'aimait être particulièrement se faire remarquer. Maintenant c'était parce qu'elle ne voulait pas être vue. La nuance est légère mais importante dans ce cas. Parce que Kathy était une fille qui voulait vraiment passer inaperçue. Elle ne pensait pas avoir d'intérêt pour les autres alors autant rester dans son coin, non?
Andreï avait accepté qu'elle soit là. Mais il est vrai qu'elle n'aimait pas trop être regardée comme cela. Pas parce qu'elle trouvait ce regard déplacé. Tout simplement parce qu'il s'agissait d'un regard. Et qu'elle n'aimait pas être l'objet de l'attention de quelqu'un. C'était... déstabilisant.

-Tu ne m'embêtes pas, je te jure.

Andreï aussi avait rougit. Peut-être l'avait-elle aussi un peu gêné tout de même. Mais il était gentil de ne rien dire. Kathy ne dirait plus rien alors, au cas où. Et puis de toute façon, elle avait un livre à lire. Et elle était rapidement plongée dedans. C'était une histoire un peu basique mais Kathy l'aimait bien. C'était l'histoire d'une femme qui cherchait le grand amour. Pas une lecture très intelligente donc. Mais c'était juste comme ça, pour se détendre. Et c'était tout de même bien écrit. Et oui, Kathy était une sentimentale. Étonnant n'est-ce pas...

-C'est du russe, que tu lis ?

La jeune fille sortit un peu brusquement de sa pensée et de sa lecture. Cela ne le gênait pas. Elle était calme et n'avait été qu'un peu surprise. Elle n'était pas du genre à s'énerver et cela ne la dérangeait pas de lui répondre.

-Oui, je trouve ça plus... facile, que l'anglais.

Cependant elle était un peu surprise. Elle s'attendait à ce que le jeune homme sache reconnaître le russe. Parce que l'ukrainien n'était pas si différent et qu'il avait des origines ukrainienne. Elle s'attendait à ce qu'il sache peut-être même parler ukrainien. Peut-être pas. Après tout, il était né ici. Il n'avait peut-être même jamais mis les pieds en Ukraine. C'était bizarre. Mais pas impossible. Pas même improbable non plus.

-Je... je me demandais si tu avais réussit à apprendre l'ukrainien en plus de l'anglais. C'est des langues très différentes et j'ai parfois l'impression que c'est pas possible de connaître les deux...

Si il lui répondait que oui elle serait très impressionnée. Pour elle c'était presque mission impossible. Et si elle avait sut, elle aurait commencé plus tôt à apprendre l'anglais. Maintenant, c'était compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Andreï Armyanski
Andreï Armyanski
▌ Messages : 1477
Humeur :
Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Right_bar_bleue

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeVen 7 Mar - 18:44


Je ne veux pas m'imposer...
L

e russe et l'ukrainien étaient clairement des langues bien plus complexes que l'anglais, qui était peut-être, en vérité, le langage le plus basique qui puisse exister en ce monde, à quelques exceptions près. Maîtriser une autre langue en plus de l'anglais ne semblait donc pas bien difficile en soi. Mais ces deux autres langues se paraient tout de même d'atours très très différent de l'anglais. Les gens avaient tendance à le regarder de travers quand il déblatérait deux-trois mots en ukrainien, tant les sonorités étaient différentes. Ce n'étaient pas les mêmes syllabes qui étaient accentuées, pas les mêmes intonations, pas le même phrasé... bref, c'est comme si l'une de ces langues avait été inventée sur une planète, et l'autre sur une toute autre, complètement différente. Andreï ne devait de savoir parler un peu ukrainien qu'au fait que sa mère lui ait parlé dans cette langue très jeune, et encore, même au sein de la famille, ils parlaient surtout anglais, si bien qu'il avait déjà beaucoup perdu de ce qu'il avait intégré dans sa prime jeunesse.

-J'ai pas beaucoup de mérite, en fait, c'est juste que j'ai prit l'habitude qu'on me parle dans les deux langues, alors bon...
Ceci dit, il ne se concevait plus complètement bilingue, maintenant. Il avait trop perdu. Et c'était dommage, même. Mais bon, il avait quand même d'autres priorités, là, que de savoir parfaitement maitriser deux langues en même temps. Enfin, maintenant, je suis même pas sûr que j'arriverais à tenir toute une conversation en ukrainien, ça fait tellement longtemps.

Même avec sa mère ou sa tante, les mots étrangers n'étaient prononcés que de temps à autres. Partiellement, plus de conversation complète. Cette ville avait happé leurs racines, progressivement. Lentement mais sûrement, avec une aisance toute singulière.

-Personnellement, je trouve que tu t'en sors très bien en anglais.

Mais c'est que, apparemment, il arrivait à faire la conversation, quand il faisait quelques efforts ! Il s'impressionnait lui-même de ne pas avoir encore replongé le nez dans son livre, histoire de jouer les asociaux comme il avait toujours su si bien le faire, en misanthrope émérite. Il ne savait même pas pourquoi il prenait la peine de faire la conversation, surtout dans la bibliothèque de Poudlard, où le silence était roi. Sûrement pour se rattraper, parce qu'il ne supportait pas l'image qu'il avait pu donner de lui. Parce qu'il ne voulait pas qu'elle reste confortée dans l'idée qu'il était ce petit crétin qui l'avait rembarré sans raisons. D'autant que, au final, ils ne manquaient pas de points communs, tous les deux. Ils étaient tous les deux férus de lecture, tous les deux inadaptés, ils disposaient de racines similaires... Autant de raisons pour ne pas se contenter de se regarder dans le blanc de l'oeil, sans prononcer le moindre mot. Oh, ils retourneraient certainement très rapidement à ce calme qui leur était coutumiers, mais quelques efforts de sociabilisation ne faisaient jamais de mal, il se pourrait même que ça leur soit salutaire à l'un et à l'autre, en définitive.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeSam 8 Mar - 18:56

Le russe tout comme l'ukrainien étaient des langues plus compliquées que l'anglais pour une majorité écrasante de personnes. Elles étaient particulières par leur différence flagrante avec la plupart des autres langues. L'alphabet n'était même pas le même. C'était la raison pour laquelle, si Andreï était effectivement né en Angleterre, Katherine avait été si impressionnée qu'il sache maîtriser ses deux langues. Elle ne savait pas si c'était vraiment le cas mais elle l'imaginait. Il était né ici mais sa mère venait d'Ukraine alors elle lui avait certainement parlé dans sa langue à elle. Mais bon, elle ne savait pas. Raison pour laquelle elle lui avait demandé. Juste pour savoir. Parce que même discrète, Kathy restait curieuse.

-J'ai pas beaucoup de mérite, en fait, c'est juste que j'ai prit l'habitude qu'on me parle dans les deux langues, alors bon...

C'était bien cela. Il savait donc utiliser les deux langues. Katherine ne pensait pas en être capable maintenant. C'était un peu tard. Elle se débrouillait, mais ce n'était pas encore ça. Et puis elle n'en avait pas particulièrement envie non plus finalement. De toute façon elle voulait repartir. Elle voulait retourner en Russie et qu'on lui fiche la paix avec l'Angleterre. C'était vrai, il y avait des gens très intéressants. Andreï était certainement plus sympathique qu'il l'avait fait croire. Pas le garçon le plus sympathique au monde, c'était certain. Mais au moins un peu plus que d'autres. Et finalement, il était assez... gentil. Oui, Kathy n'avait plus vraiment peur de lui. Il lui parlait gentiment et n'avait pas l'air de lui vouloir du mal.

-Enfin, maintenant, je suis même pas sûr que j'arriverais à tenir toute une conversation en ukrainien, ça fait tellement longtemps.

Voilà qui étonnait un peu Katherine. Ils ne parlaient pas ukrainien dans la famille Armyanski? Pourtant, les deux sœurs venaient de là-bas. Et la plus jeune n'était arrivée en Angleterre qu'il y a à peu près dix ans. Était-elle arrivé à maîtriser la langue elle aussi? Si c'était le cas Kathy prendrait bien deux ou trois conseils de sa part. Ça serait pas de trop...

-C'est bizarre. J'aurais pensé que vous aviez l'habitude de parler ukrainien. Voire même en russe. Vous parlez vraiment anglais tout le temps?

Bah oui, c'était surprenant. Alors elle était surprise. Et elle le disait, au risque de le vexer. Mais elle avait le sentiments qu'elle ne craignait rien de lui. Kathy se disait donc qu'elle pouvait toujours essayer e parler un peu. Au pire elle pratiquait un peu son anglais.

-Personnellement, je trouve que tu t'en sors très bien en anglais.

Katherine rougit à cette remarque. Lui il venait d'ici, il savait. Alors si il lui disait ça, c'était soit qu'elle s'en sortait pas trop mal, soit qu'il était assez gentil pour lui mentir pour la rassurer. Dans un cas comme dans l'autre c'était gentil. Alors elle rougit et sourit un peu timidement.

-Merci, c'est gentil. Mais j'ai encore du mal. Je trouve pas toujours la langue logique.  
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Andreï Armyanski
Andreï Armyanski
▌ Messages : 1477
Humeur :
Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Right_bar_bleue

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeVen 14 Mar - 0:41


Je ne veux pas m'imposer...
-J

e crois que c'est justement parce que ça a beaucoup moins de logique que l'anglais est une langue beaucoup plus facile. remarqua Andreï, accordant même à Katherine un sourire. Après tout, c'est vrai, ce qui était plus complexe était également régi par des règles plus strictes, et donc par une manifeste logique.

Ça n'avait l'air de rien, comme conversation, mais ce qui s'y trouvait avait quelques allures de private jokes qui n'étaient pas pour déplaire à Andreï. À Poudlard, s'il n'était pas un secret que la famille du vert et argent était ukrainienne (en même temps, aux vues de son nom de famille, il aurait eu du mal à se faire passer pour un Anglais pure souche), c'était une chose dont on ne lui parlait jamais, parce qu'au final, tout le monde s'en foutait (tout comme la plupart des gens se fichaient complètement de son existence), et ça lui manquait. Là, il s'en rendait d'autant mieux compte en parlant avec la bleue et bronze. Il aimait pouvoir renouer avec ses origines, même si on lui en laissait rarement l'occasion, alors celle que lui offrait sa camarade, il comptait bien la saisir. Il avait couru après la solitude, oui,  mais au final, cette conversation lui faisait bien plus de bien. Même s'il était question de revenir sur sa famille, ce qui était forcément un sujet sensible à l'heure actuelle. Il acceptait donc sans mal d'alimenter la discussion, et ça même si cela le faisait entrer dans la catégorie des gens qui l'horripilaient d'habitude : la catégorie de ceux qui ne trouvent pas meilleur endroit que la bibliothèque, lieu de calme et de silence, pour se taper un brin de causette.

-En fait, c'est surtout que comme à Poudlard, j'ai personne à qui parler ukrainien, forcément... et du côté de ma mère et de ma tante, c'est pareil, enfin je suppose.


C'est vrai que tout ça remontait à Poudlard, en fait. Avant, les conversations en ukrainien était plutôt fréquentes au sein du foyer Armyanski, puis de moins en moins. À présent, c'était quelques mots glissés dans la conversation, jamais beaucoup plus. Souvent, l'ukrainien prenait la relève quand l'un deux était énervé et prenait soin d'insulter copieusement l'autre (ce qui était plutôt rare, au fond, même si ces derniers temps, il y avait vraiment matière à s'emporter).

-Je connais quelques mots de russe. Pas grand chose, hein, pas de quoi construire des conversations très élaborée et tout mais bon...
Il marqua une légère pause. Si tu veux, on pourra bavarder en russe de temps en temps, moi ça m'aidera à m'améliorer, et toi à pas trop perdre de ta langue natale.

C'est que même lorsque c'était sa langue natale, on pouvait en arriver à un stade de confusion où on cherchait ses mots, même dans le langage qui nous semblait le plus coutumiers. Et oui, il venait, en toute sincérité, de proposer à la bleu et bronze de se taper la conversation en russe. Même lui trouvait ça un peu surréaliste, oui.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeDim 16 Mar - 12:38

Spoiler:

Finalement, Andreï n'était pas aussi froid ou même méchant que Kathy l'avait imaginé. Il avait plutôt l'air d'être le genre de personnes qui ne cherchent la compagnie de personne mais ne sont pas contre une simple discussion de temps à autres. Un peu comme elle, oui. Ce qui ne voulait pas dire qu'ils deviendraient les meilleurs amis du monde. Il y avait même assez peu de chances que cela arrive. Il ne fallait pas perdre de vus qu'on parlait de Katherine et Stratov et d'Andreï Armyanski. Les deux élèves les plus solitaires de tout Poudlard. Ou du moins dans les plus solitaires.

-Je crois que c'est justement parce que ça a beaucoup moins de logique que l'anglais est une langue beaucoup plus facile.

Alors oui, bon, là il avait fallut quelques secondes à Kathy pour vraiment comprendre le sens de sa phrase. Quelle idée aussi de faire des tournure bizarres alors qu'elle venait justement de lui dire qu'elle avait du mal... mais bon, elle ne lui en voulait pas. Il voulait juste être gentil. Et il lui souriait en plus. Du coup, Kathy aussi sourit un peu. Ce qui était plutôt rare en ce moment. Inutile de préciser qu'elle ne savait pas qu'il en était de même pour Andreï. Et elle n'avait pas besoin de le savoir non plus.

-Oui, peut-être. Pour moi c'est plutôt l'inverse mais pourquoi pas.

Kathy rit très discrètement pour ne pas faire de bruit, ce qui au final donna surtout un grand sourire. Mais si ils avaient été dans un autre lieu que la bibliothèque de Poudlard, elle aurait rit. En fin de compte il était même sympathique ce jeune homme. Comparé à d'autres surtout. Là il devenait le garçon le plus charmant de la Terre. Et puis ça faisait du bien de trouver quelqu'un à qui parler.

-En fait, c'est surtout que comme à Poudlard, j'ai personne à qui parler ukrainien, forcément... et du côté de ma mère et de ma tante, c'est pareil, enfin je suppose.

Il y avait du logique et du bizarre dans cette réponse. Du logique parce qu'effectivement, il n'y avait pas grande monde pour parler russe ou ukrainien à Poudlard. Ce qui était normal puisqu'il s'agissait d'une école anglaise, pas russe ou ukrainienne. Mais pour ce qui était de la famille Armyanski, c'était plus étrange. Elle aurait pensé que les sœurs faisaient des efforts face au monde mais qu'entre elles, elles parlaient ukrainien. Ou même russe pour la plus jeune. Visiblement pas. Kathy avait pourtant eut l'impression qu'elles tenaient à leurs origines. Mais finalement, peut-être étaient-elles mieux anglaises qu'ukrainiennes. Pour sa part, à la maison, on parlait russe. Fallait pas abuser hein. Elle y retournait pour les vacances et les vacances c'était fait pour se reposer, pas pour se creuser les méninges pour parler une langue bizarre.

-Je connais quelques mots de russe. Pas grand chose, hein, pas de quoi construire des conversations très élaborée et tout mais bon...

Kathy écouta avec un petit sourire. Pour elle c'était un peu comme si il essayait de la comprendre. Tant qu'elle n'avait pas la suite de la phrase d'Andreï, elle le voyait juste comme quelqu'un qui essayait d'un peu la rassurer. Et c'était gentil.

-Si tu veux, on pourra bavarder en russe de temps en temps, moi ça m'aidera à m'améliorer, et toi à pas trop perdre de ta langue natale

Oh la douce proposition. Bon, Kathy n'avait pas du tout peur de perdre son russe, mais c'était très gentil de la part d'Andreï de lui proposer ça. Bon, maintenant, elle avait aussi quelques petites notions d'ukrainien par son père. Mais peut-être qu'il se débrouillait mieux en russe qu'elle en ukrainien.

-[Ru] Si tu veux, c'est gentil.


Katherine essayait de parler doucement pour lui permettre de comprendre plus facilement. Il était mignon de lui proposer ça. Surtout si il disait vrai et qu'il n'était pas très bon en russe. Mais Kathy pouvait faire un petit effort aussi. Il le faisait bien lui.

-[Uk] Et je suis pas très bonne mais je veux bien essayer en ukrainien parfois.

De toute façon, l'ukrainien était toujours plus facile que l'anglais. Ça ressemblait plus à sa langue natale. Alors certains mots ou certaines prononciations changeaient radicalement, mais c'était un peu le même principe quand même. Et puis c'était agréable d'entendre un peu de ces sonorités ici.
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Andreï Armyanski
Andreï Armyanski
▌ Messages : 1477
Humeur :
Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Right_bar_bleue

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeLun 17 Mar - 18:43


Je ne veux pas m'imposer...
C'

était véritablement étrange que d'entendre quelqu'un parler russe et ukrainien, du moins quelqu'un d'autre qu'un membre de sa famille, mais c'était agréable aussi, que de retrouver ces sonorités si singulières, qu'il appréciait sans pouvoir les utiliser autant qu'il le voudrait. Il adressa un léger sourire à Katherine, sa façon à lui de la remercier de jouer le jeu. D'accord, il avait en partie fait cette proposition pour lui faire plaisir à elle. Mais habitué qu'il était à se faire rembarrer de façon très régulière par ses camarades, il appréciait quand ses idées étaient prises au sérieux, et quand elles l'étaient avec ces accents de langue natale, il appréciait plus encore. Comme quoi, il avait bien su se rattraper pour la façon très désagréable et déplacée dont il s'était adressé à son interlocutrice. Et il avait d'autant mieux su se rattraper que sa façon de le faire était, il fallait bien le lui reconnaître, plutôt originale.

-[Ru] Apparemment, tu parles bien, je trouve.


Son vocabulaire, dès qu'il s'exprimait en russe, était beaucoup plus approximatif que lorsqu'il prenait la parole en ukrainien ou en anglais. C'est que pour la première langue, la grande majorité des livres qu'il lisait étaient en anglais, et pour la seconde, parce que même si c'était de moins en moins courant, il lui arrivait quand même ponctuellement de parler cette langue avec sa mère ou sa tante... Même si la notion de dialogue avec elles, dernièrement, était un peu.... rompue.

-[Ru] Tu parles mieux en ukrainien que je parles Russe. Il esquissa un léger sourire. Tu sais j'ai... euh j'étais en Russie il y a pas longtemps, à Moscou. Il n'y a pas longtemps, je suis allé... [An]Mince, comment on dit ça, encore... Il marqua une pause, le temps de la réflexion. Abandonnant finalement l'idée de retrouver son vocabulaire en russe, il choisit de supposer que, comme certains autres mots ceux qu'ils cherchaient étaient similaires dans les deux langues. [Uk] les vitrines de Noël.

Trois langues différentes en une seule phrase. Connaître trop de langages n'était pas forcément un avantage. Quand vous en arrivez à ne plus savoir à quel pays appartient quel mot, on peut se dire qu'il y a un problème. Enfin bon. Andreï ne savait pas s'il faisait bien de revenir sur l'anecdote qu'il venait de sortir à Katherine. On ne pouvait pas dire qu'il gardait un très bon souvenir de ce petit aller-retour express en Russie qu'il avait fait avec sa tante. Il faut dire qu'ils n'avaient pas tant que cela eut le temps de profiter des vitrines. La présence de l'ex mari d'Anna n'avait pour ainsi dire pas franchement aidé.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeJeu 20 Mar - 11:04

Il faut bien le dire: ça faisait du bien. Parler un peu russe, ou même ukrainien, c'était très agréable. Ça faisait trop longtemps qu'elle n'avait pas parlé de cette manière. Andreï était gentil de lui permettre un peu de bonheur simple comme ça. Autant dire que la jeune Katherine avait bien vite oublié cette désagréable sensation d'agacement qu'elle avait ressenti chez lui au départ. En fait, il était gentil, un peu trop solitaire mais tout à fait sympathique.

-[Ru] Apparemment, tu parles bien, je trouve.

Katherine rougit un peu. En fait, elle avait plusieurs fois été en vacances en Ukraine avec son père. Elle avait donc quelques notions. Mais elle n'était pas si bonne. C'était juste que ces deux langues étaient très similaires et qu'elle les trouvaient plutôt agréables à parler toute les deux. Enfin, il était gentil de lui dire ça quand même.

-[Ru] Tu parles mieux en ukrainien que je parles Russe.

Ce n'était pas vrai mais c'était gentil. Kathy sourit aussi à Andreï. Et puis il se débrouillait visiblement mieux qu'il ne lui avait dit. Il pourrait certainement rapidement tenir une conversation en russe finalement. Et peut-être qu'elle améliorerait son ukrainien. Oui, finalement, c'était une bonne idée ces échanges. Ils finiraient par y arriver. Et il se peut qu'un jour ils ne parlent plus entre eux qu'en russe ou en ukrainien.... ouais, enfin pour ça il faudrait qu'ils parlent souvent entre eux quand même...

-[Ru] Je n'en suis pas sûre mais c'est gentil. Et tu t'en sort très bien aussi.

Et c'était assez vrai quand même hein. Il fallait bien avouer qu'il se débrouillait bien. Et on comprenait parfaitement ce qu'il disait. Au final c'était le plus important.

-[Ru] Tu sais j'ai... euh j'étais en Russie il y a pas longtemps, à Moscou. Il n'y a pas longtemps, je suis allé... [An]Mince, comment on dit ça, encore...

Moscou. Que de souvenirs. C'était beau Moscou. Surtout en cette saison. Il avait eut de la chance de pouvoir y aller. Elle supposa tout naturellement que c'était sa tante qui l'avait amené là-bas. Oui, il avait de la chance. Elle ne savait pas ce qui se passait chez les Armyanski. Alors elle l'imaginait entouré par deux femmes charmantes qui l'aimaient de tout leur cœur. Mais bon, elle ne se permettrait aucun commentaire sur la famille. Elle aurait trop peur qu'il lui demande des choses sur la sienne.

-[Uk] les vitrines de Noël.

Katherine réfléchit quelques instants à la traduction de ce qu'il venait de dire. Elle compris ensuite de quoi il parlait. Elle lui donna out de même la version russe au cas où.

-[Ru] Ah, oui, les vitrines de noël.

Kathy sourit. Quand elle était petite, elle y allait tout les ans. Elle trouvait ça magique. C'est magnifique et pour une petite fille, voir toute ces belles choses, ces lumières, ce monde, le père noël et la fille des neiges dans les rues. Tout ça c'était de très beaux souvenirs qu'elle gardait précieusement. Des souvenirs avec son père.

-[Ru] J'aurais bien aimé y aller. Ça fait déjà quelques années que je n'y sis plus allé. C'est dommage.

Elle marqua une petite pose, l'air un peu pensive. Elle souriait toujours et elle pensait à plus tard. Une fois qu'elle n'aurait plus besoin d'aller à Poudlard.

-[Ru] Quand je retournerais en Russie, pour de bon, je crois que j'irai voir ces vitrines tout les ans.

Et peut-être même plusieurs fois par ans. C'était tellement beau.
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Andreï Armyanski
Andreï Armyanski
▌ Messages : 1477
Humeur :
Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Right_bar_bleue

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeVen 21 Mar - 18:19


Je ne veux pas m'imposer...
E

n de toutes autres circonstances, si Andreï ne rencontrait pas les problèmes qui devenaient monnaie courante chez lui dernièrement, il aurait pu sans mal s'extasier quand à la beauté des vitrines de Moscou en période de Noël. C'est vrai, c'était un fait communément établi, et qui justifiait que nombreux étaient ceux qui venaient de très loin pour avoir le privilège de les admirer, ces vitrines étaient parmi les plus belles qu'on puisse imaginer. Il avait d'excellents souvenirs des balades qu'il avait pu faire dans les rues de la ville, accompagné de sa mère et de sa tante, suffisamment naïf et quiet pour pouvoir profiter à loisir de ce déchaînement de couleurs et de lumières. Oui, si les circonstances avaient été différentes, il se serait certainement plu à parfaire sa prononciation du russe et à exercer son vocabulaire qu'il estimait un peu trop limité dans cette langue en revenant sur les descriptions des vitrines qui avaient su avoir sa préférence... Mais là, non, là, il n'en avait pas envie... et quand bien même il aurait tenté de prétendre le contraire afin de faire bonne figure, il aurait eu tout le mal du monde à y parvenir. De cette visite, il n'avait pas retenu grand chose, si ce n'était le visage décomposé d'Anna quand son regard avait croisé celui de son ex mari. Mais c'était autant de choses qu'il valait mieux ne pas partager. Il était trop bien placé pour savoir qu'une révélation menait à une autre, et ainsi de suite jusqu'à ce que la situation devienne particulièrement intenable. Il laissa finalement couler, et s'abstint complètement de parler jusqu'à ce que son interlocutrice ait laissé s'échapper un dernier mot de ses lèvres.

-[Ru] Tu comptes repartir en Russie directement après Poudlard, alors ?


Il comprenait parfaitement ce qu'elle pouvait ressentir. L'attachement à ses racines était quelque chose dont il était difficile de se défaire. Pour sa part, c'était bien sûr différent. Il était en Angleterre depuis bien trop longtemps pour mourir d'envie de filer en Ukraine une fois ses études terminées, d'autant que la situation là-bas n'était pas forcément très enviable.  Pour sa part, s'il ne savait pas exactement de quoi serait fait son avenir, il n'était pas certain de vouloir quitter les frontières de la Grande-Bretagne. En dépit de sa famille disloquée, il s'était trouvé un foyer, alors il n'avait pas forcément envie de l'abandonner.

-[Ru] Tu habitais dans quel coin là-bas, d'ailleurs ?


Convoquer ses souvenirs à elle lui semblait moins risqué et plus intéressant que de revenir au sujet épineux qu'il semblait être devenu dans son intégralité. Quoiqu'il commettait peut-être une bévue. Il savait qu'elle venait de Russie, mais il ne savait pas le moins du monde pourquoi elle avait déménagé en Angleterre et y faisait désormais ses études. Il supposait que l'un de ses parents avaient été muté, ou quelque chose du même acabi. Il n'avait dès lors pas cherché plus loin. Et comme il savait trop bien pouvoir se tromper et ne voulait pas passer pour le lourdingue de base, tout juste bon à mettre les pieds dans le plat, il avait préféré ne pas poser la question si clairement.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeDim 23 Mar - 19:35

Les discutions aussi simples que celle-ci, si on pouvait considérer qu'elle était simple, étaient devenues bien trop rares au goût de Kathy. C'était son truc de rester dans son coin, de s'isoler volontairement, de laisser les autres loin d'elle dans leurs propres discutions. Mais là, c'était agréable. Très agréable. Et elle remerciait silencieusement Andreï de continuer à lui adresser la parole. Et de manière aussi gentille. Parce que pour l'instant, c'est vrai qu'il était gentil.

Elle ne savait pas très bien pourquoi Andreï avait abordé le sujet des vitrines de noël de Moscou plutôt qu'un autre. Peut-être qu'il ne connaissait pas la Russie mis à part cet endroit mais qu'il voulait tout de même lui faire plaisir en abordant un sujet qui la toucherait certainement. C'était possible, voire probable. Et c'était toujours aussi gentil de sa part. Décidément, il était étrange ce garçon. Au début il avait eut l'air de ne pas du tout vouloir d'elle et de la rejeter. Maintenant voilà qu'il faisait de lui-même la conversation. C'était surprenant mais très agréable pourtant.

-[Ru] Tu comptes repartir en Russie directement après Poudlard, alors ?

Alors ça c'était peu dire. Kathy devait avoir ses diplômes, mais c'était sa seule obligation. Il est probable que ses valises déjà faites soient prêtes juste avant qu'elle ne les récupère et qu'elle parte en courant. Elle ne pourrait pas tenir. Elle devrait rentrer, vite, très vite. Il n'y a que là-bas qu'elle serait heureuse. Ici, elle ne faisait que perdre son temps. Et en plus c'était triste l'Angleterre.

-[Ru] Oui, dès que les études seront finies, je retournerais en Russie. Ça me manque beaucoup trop.

Quand elle parlait de ça, Katherine avait les yeux qui brillaient. Ce n'était pas contre Andreï, mais elle ne supportait pas ce pays triste et affreusement différent du sien. L'Angleterre c'était gris, triste, compliqué. La Russie c'était blanc, lumineux, convivial. Un peu abusé? Oui. Mais elle n'en voulait pas de cette vie. Ce n'était pas la sienne. C'était celle qu'on lui avait imposé par la mort de son père. Mais elle n'en voulait pas. Elle voulait rentrer chez elle et recommencer là-bas.

-[Ru] Tu habitais dans quel coin là-bas, d'ailleurs ?

Mais c'est qu'il s'intéressait à elle en plus. Katherine ne savait pas pourquoi il faisait ça. Et elle s'en fichait totalement. Il était gentil avec elle et essayait de lui faire plaisir. C'était tout ce qui comptait en fait. Le reste on s'en moquait. Elle était bien décidée à profiter de ce moment. C'était rare et elle ne savait pas si ça recommencerait un jour. On en était jamais sûr. Surtout avec elle...

-[Ru]Avec mon père on avait un manoir à Saint Petersburg...

Elle était toute contente de parler de son ancienne vie. Mais en même temps, ça la faisait réfléchir tout ça. Kathy n'avait pas pensé à un détail assez important. Une fois débarrassée de ces études, une fois qu'elle ne serait plus obligée de rester ici... elle irait où? Son ancien manoir avait été pris par quelqu'un d'autre si il n'avait pas été brûlé. Elle irait où alors? Problème. Et qui disait problème, disait tête à problème. Donc Kathy perdit un peu de son sourire. Avant de se mettre à réfléchir un peu... Mais elle se redressa vite. Elle ne voulait pas qu'Andreï se sente soudainement mis à l'écart. Ce n'était pas ce qu'elle voulait.

-[Ru] Pardon je... pensais à autre chose... Et toi? Tu penses que tu resteras ici après?
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Andreï Armyanski
Andreï Armyanski
▌ Messages : 1477
Humeur :
Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Right_bar_bleue

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeMar 25 Mar - 18:49


Je ne veux pas m'imposer...
Q

uand Katherine parlait de son pays natal, ses yeux brillaient, comme s'y logeaient des centaines d'étoiles. De toute évidence, elle était très attachée à la Russie. Andreï pouvait parfaitement le comprendre, s'il se sentait, en fait, plus attaché à la Grande-Bretagne, il comprenait quelle affection elle pouvait éprouver pour sa mère patrie, les conditions sociales n'y étaient pas pour tous enviables, mais s'y tenaient des décors particulièrement magnifiques, des paysages comme on en voyait peu ailleurs. Enfin, quoi qu'il en soit, c'est bien connu, on a toujours tendance à trouver plus de charmes aux lieux où nous avons nos meilleurs souvenirs, et même le plus laid des bourbiers peu revêtir des allures splendides et pittoresques, pour peu qu'on ait su y vivre un événement marquant, valant la peine d'être retenu comme l'un des plus beaux de son existence. Qui plus est, elle avait vécu à Saint-Petersbourg, l'une des plus belles villes du pays... du moins dans son souvenir. Andreï y avait moins souvent mis les pieds qu'à Moscou, seulement une fois ou deux, à vrai dire, mais de belles étoiles avaient peuplé ses yeux à lui à ce moment-là aussi.

Pendant plusieurs secondes, un silence pesa sur leur conversation, léger, rapide, en définitive, et là tout de même. De la lumière, un nuage obscur semblait avoir voilé son visage. Andreï se demanda si cela n'était pas en rapport avec ce père qu'elle venait tout juste d'évoquer. Peut-être leur situation était-elle délicate ? Ou peut-être ce père n'était-il plus ? Avec toutes ces guerres, sorcières comme moldues, les orphelins étaient malheureusement monnaie courante. Alors il était possible qu'elle fasse partie du club pas si fermé que ça... Possible, oui, mais ce n'était pas une hypothèse qu'il pouvait trop brusquement lui demander de confirmer dans le pire des cas, ou de nier dans le meilleur.

-C'est rien...
répondit-il tranquillement quand elle s'excusa de ce léger silence. Après tout, ce pouvait arriver à tout le monde, d'avoir la tête ailleurs. En ce qui le concernait, c'était sans arrêts, dernièrement, du moins. Un peu pris au dépourvu, il avait parlé en anglais sans même s'en rendre compte. Il se rattrapa à la phrase suivante, même s'il était assez complexe, en fait, pour lui, de répondre à une telle question dans une langue que, certes, il comprenait, et maîtrisait correctement, mais sans être bilingue pour autant. [Ru] En fait je sais pas. Je n'ai aucune idée de ce que je vais faire ou d'où j'aimerais aller.

Ça, c'était certain. Il n'avait jamais eu de projet précis, il n'avait aucune idée de ce qu'il ferait dans un an, alors dans sa vie professionnelle, n'en parlons pas ! Et maintenant que sa situation familiale était à ce point dissolue et en piteux état, l'avenir lui semblait encore plus incertain. Il ne pouvait pas regarder vers l'avant, il ne pouvait pas regarder vers l'arrière. Il se sentait bloqué dans une spirale infernale, et il ne savait pas du tout comment faire pour s'en tirer.

-[Ru] Heureusement que j'ai encore deux ans pour y réfléchir. Et encore, j'ai l'impression que c'est vraiment pas assez.
admit-il dans un sourire qu'il voulait un peu amusé, même si cette perspective avait plutôt tendance à le paniquer. Tu as déjà une idée de ce que tu feras en Russie ? Tu as encore de la famille là-bas ?




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeVen 28 Mar - 20:25

Katherine n'avait pas fait exprès de laisser ce silence s'installer, même quelques secondes. Elle se sentait un peu coupable de l'avoir fait après coup. Le pauvre Andreï avait été gentil jusqu'à maintenant. Et elle laissait une gêne s'installer sur le conversation pourtant très agréable. Pour commencer, ils parlaient de choses qui les touchaient tout les deux et qu'ils appréciaient de préférence. Et en plus elle était dans une langue étrangère qui leur plaisait à tout les deux. Alors cette conversation avait tout pour leur plaire. Jusqu'au moment où elle avait tout gâché. Ce qu'elle pouvait être gourde parfois. Elle n'aimait pas du tout être aussi peu agréable. Surtout quand on était aussi gentil avec elle.

-C'est rien...

Oui, enfin ça c'était lui qui le disait. Katherine s'en voulait quand même. Et puis, il recommençait à parler anglais. Elle avait peut-être fait ou dit quelque chose qu'il ne fallait pas. C'était possible. Mais ça la rendait un peu triste quand même. Kathy avait commencé à prendre goût à cette discussion. Alors forcément, c'était un peu décevant. Surtout si elle devrait reprendre sa lecture comme si il ne s'était rien passé. Il était bien son livre, mais cette discussion avec Andreï était peut-être mieux quand même.

-[Ru] En fait je sais pas. Je n'ai aucune idée de ce que je vais faire ou d'où j'aimerais aller.

La jeune fille comprenait. Cet n'était pas évident non plus de trouver son avenir comme ça, sans même être adulte. C'était une série de choix très importants qu'il ne fallait pas regretter. Alors si Katherine avait vraiment très très envie de retourner en Russie, pour le moment, elle n'en savait pas plus. Elle verrait bien. C'était toute une organisation qu'elle n'avait pas encore terminée. Elle devrait déjà finir ses études. Et ça c'était déjà autre chose. Il ne faudrait pas redoubler déjà. Et puis il faudrait qu'elle obtienne de bons résultats si elle pouvait espérer faire quelque chose.

-[Ru] Heureusement que j'ai encore deux ans pour y réfléchir. Et encore, j'ai l'impression que c'est vraiment pas assez.

Oui, effectivement, ils avaient encore le temps. Mais bon, c'est vrai que le temps passait vite en même temps. Alors bon, ils verraient bien aussi. Et le temps passait comme il passait et ils verraient bien où ils en seraient à ce moment-là.

-[Ru]Tu as déjà une idée de ce que tu feras en Russie ? Tu as encore de la famille là-bas ?

Ah, question sensible. Elle n'avait plus ni famille ni même habitation dans un quelconque recoin caché de Russie. Et c'était plus ça le gros problème. Pour le moment, Kathy savait juste qu'elle voulait aller en Russie. Mais elle ne savait pas où, pour faire quoi, et si elle pourrait trouver quelqu'un sur place. Sans le faire exprès et sans vouloir le blesser ou quoi que ce soit, elle perdit tout de même de ce petit peps qu'elle avait depuis que leur conversation avait commencé.

-[Ru] Et bien en fait je ne sais pas trop ce que je vais faire là-bas. Que ce soit en Russie ou ici j'ai juste ma grand-mère alors on verra bien. Mais elle n'a pas très envie de retourner là-bas. Elle a pas voulu que j'y retourne. Je ne sais même pas ce que le manoir est devenu.

Et oui, le manoir Stratov avait été un recoin de tranquillité dans un période de troubles intenses. Maintenant c'était plus un mystère qu'autre chose.

-[Ru] Je pense que je vais commencer par un petit travail en campagne. Il ne faut pas trop en demander d'un coup. Et puis pour l'habitation je verrai sur place.
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Andreï Armyanski
Andreï Armyanski
▌ Messages : 1477
Humeur :
Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Right_bar_bleue

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeDim 30 Mar - 13:10


Je ne veux pas m'imposer...
A

ndreï avait eu l'intuition qu'il abordait un point sensible en faisant ainsi référence à la famille de Katherine, il aurait pu s'épargner d'y faire ainsi référence, mais ça avait été plus fort que lui. Sa curiosité avait parlé à sa place, et il avait usé de cette question à peine détournée pour en avoir le coeur net. En même temps, il avait plutôt bien géré sa manoeuvre, du moins le pensait-il. Il n'avait pas mis les pieds dans le plat non plus, et maintenant, il avait une idée plus précise de quels étaient les sujets délicats qu'il valait mieux éviter d'aborder en sa présence. C'était toujours un plus. Il était assez compliqué, de manière générale, de savoir à quel moment il convenait de se taire, et à quel moment il valait mieux changer de sujet. Après tout, Andreï, de son côté, aimait l'idée qu'on lui évite de s'exprimer sur certains sujets. Tout ce qui avait trait à sa famille, bien sûr. Apparemment, lui et la bleue et bronze avaient cela en commun : leurs histoires familiales était tout sauf simples. Et les aborder était toujours délicat. Enfin... qui pouvait encore se vanter d'avoir une vie de famille parfaitement épanouie. Partout où il regardait, il avait l'impression que les secrets et les tragédies étaient légions. Tenez, Katherine, il semblait qu'elle n'ait plus d'autre famille que sa grand-mère. Elle voulait retourner aux sources, retrouver la Russie, peut-être pour raviver de vieux souvenirs, mais plus sans en avoir le moindre point d'attache. Andreï sentait sa curiosité le rattraper au grand galop. Il avait véritablement envie d'en apprendre plus au sujet de ses parents, et de ce qui avait pu leur arriver. Mais il ne pouvait pas se montrer à ce point indiscret. Lui-même n'aurait pas voulu que l'on insiste pour savoir les tourments qui pouvaient bien l'habiter, et Merlin sait qu'ils étaient pourtant nombreux, et qu'en faire la confidence pouvait être un véritable soulagement. Au final, il préféra chasser dans un coin toutes les informations qui concernaient sa famille pour ne se concentrer que sur le positif.

-[Ru] C'est fou comme tu as déjà planifié les choses.


Et il était véritablement admiratif, ce n'était pas de la pure flatterie. En ce qui le concernait, et s'il n'était pas élève à Poudlard, il n'aurait aucune idée de ce qu'il deviendrait le mois suivant. Il y avait eu tant de chambardement dans son existence, dernièrement, qu'il aurait bien de la peine à savoir même ce qui avait des chances de lui tomber sur un coin de la figure dans la semaine à venir. Il n'arrivait pas à se projeter dans l'avenir. Il n'y voyait que des ombres floues et des portes fermées. Dernièrement les professeurs les tannait tous avec le caractère décisif des BUSE, et leur orientation. Andreï demeurait toujours un peu bête face à cela. Il n'avait pas l'ombre d'une idée.

-[Ru] Y'a un travail en particulier que t'aimerais faire ?

Parce que savoir où aller était une chose, mais elle n'allait pas sans savoir vers quoi s'orienter, malheureusement.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeVen 4 Avr - 17:31

C'était agréable de ne plus se sentir seule parfois. Katherine ne savait pas vraiment si c'était le sentiments qu'avait Andreï. Mais elle aimait beaucoup ça elle. Même si il n'était visiblement pas vraiment doué pour choisir les sujets de conversation. La famille, pour l'un comme pour l'autre certainement, c'était pas le meilleur sujet à aborder. Ils feraient pourtant avec. Ils en avaient tout les deux besoin finalement, de cette conversation. Parce que rester tout le temps dans leur coin à ruminer, on pouvait dire ce qu'on voulait, ce n'était pas bon.
Pourtant, ce n'était pas franchement prévisible. Si il n'avait pas pris le temps de réfléchir au début, quand elle était venu le voir, il était probable que Katherine ne lui ait plus du tout adressé la parole. Elle l'aurait peut-être même fuit. Heureusement, cela ne s'était pas passé comme ça. Il l'avait laissé partagé sa table et avait lui-même entamé la conversation. En somme, elle n'avait fait que gentiment le suivre. Et ça lui allait très bien.

-[Ru] C'est fou comme tu as déjà planifié les choses.

Oui, elle y avait réfléchit longtemps, un certain nombre de fois, depuis quelques années déjà. Il lui était impensable de rester ici, en Angleterre. On ne la retiendrait pas. Katherine ne demandait pas non plus la grande vie à Moscou dans un palace. Elle voulait juste retourner vivre là-bas. Peu importait où finalement. Et à la limite, si la Russie devenait trop compliquée à atteindre, elle irait peut-être en Ukraine, comme pendant les vacances de son enfance. Mais elle verrait cela plus tard. Tout cela dépendrait de ses études et de ses réussites futures. Elle rougit un peu à cette remarque.

-[Ru] Mais cela fait déjà quelques temps que j'y pense. Mais je n'ai pas encore tout vraiment planifié.

C'était vrai, elle ne savait pas tout de sa future vie russe. Elle savait un peu ce qu'elle voulait et ce qu'elle pouvait espérer. Le reste, elle avait encore le temps d'y penser tout de même. Andreï l'avait bien compris lui aussi. Ses projets n'étaient peut-être pas aussi précis, mais il savait qu'il pouvait encore prendre le temps d'y penser. Ce qui était sécurisant. Et il avait bien raison.

-[Ru] Y'a un travail en particulier que t'aimerais faire ?

Disons que c'était encore autre chose. Elle avait bien entendu sa petite idée sur la question. C'était logique. Mais Kathy ne pouvait pas être parfaitement sûre. Parce que c'était le genre de sujets avec lequel on ne pouvait pas être totalement certain. Les emplois et les embauches, c'était toujours un peu délicat. Les idées ne suffisaient pas toujours.

-[Ru] Dans l'idéal, j'aimerais travailler dans la musique. Mais j'aime beaucoup les bibliothèques aussi. Mais ça, c'est dans le cas où tout se passe comme je veux. Je doute pouvoir faire ça dès le début. Surtout si je ne sais pas où habiter. Mais je ne m'inquiète pas non plus.

Non, elle avait encore le temps et elle pourrait prévoir ça. Le plus important pour le moment c'était ses études. Le reste était secondaire. Et puis il y avait sa grand-mère aussi. Katherine devait tenir compte d'elle aussi.

-[Ru] Et toi? Tu as déjà prévu quelques chose?
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Andreï Armyanski
Andreï Armyanski
▌ Messages : 1477
Humeur :
Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Right_bar_bleue

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeLun 7 Avr - 20:07


Je ne veux pas m'imposer...
D

es rêves, des projets, des ambitions, voilà bien ce qui devait forcément animer les esprits des adolescents comme eux. À leurs âges, c'était normal que de faire des plans sur la comète, que de s'imaginer le métier qu'on allait faire, la vie qu'on mènerait. Le champ des possibles demeurait encore complètement ouvert, on ne leur avait pas dit non, encore, à quoi que ce fût. Aucune porte n'était fermée, comme si tous les chemins envisageables étaient là, n'attendant que de les voir les emprunter. Oui, c'était normal que la bleue et bronze ait tant de rêves, tellement d'envies... Et Andreï, lui, se trouvait terriblement anormal. Lui, en regardant vers l'avenir, il ne voyait pas la multitude de chemins, il ne voyait qu'une route étroite et, difficile et escarpée, et qui menait au vide le plus total. Pessimisme et défaitisme. Il était devenu l'image même de ce qu'il n'avait jamais eu envie de supporter.  Quand on lui posait cette question somme toute banale, de savoir ce qu'il voudrait faire plus tard, sachant que cela n'avait même pas à être réalisable, juste à être, il se trouvait dans l'incapacité de répondre. Sans, du moins, se torturer inutilement la cervelle. Sa réponse ne savait pas être spontanée. Il réfléchissait beaucoup trop, et mettait bien trop de temps à répondre. Mais considérant qu'il pouvait très bien expliquer ce léger moment de flottement et de silence par le fait qu'il devait chercher ses mots dans une langue qu'il ne maîtrisait pas complètement. À la vérité, il se surprenait lui-même de ne pas avoir vraiment de difficultés de compréhension concernant ce que lui disait son interlocutrice. Et si lui-même se contentait de phrases suffisamment courtes et structurées le plus simplement possible afin d'éviter de faire des fautes, il lui semblait ne pas s'exprimer trop mal. En tous cas, Katherine ne l'avait pas une seule fois repris sur son élocution.

-[Ru] Je ne sais pas trop... Je pense que je resterais plutôt en Grande-Bretagne, maintenant, je me vois mal vivre ailleurs. Mais pour le reste... Un métier en rapport avec les livres, ça me plairait, je pense.

Mais après, il n'en savait rien. Ça avait l'air si loin de lui, tout ça ! Oui, il aimait les livres, et la lecture était l'une de ses grandes passions, mais il ne savait vraiment pas s'il avait envie d'en faire une vocation pour autant. Peut-être pas. Peut-être que si. La question "qu'est-ce que tu veux faire plus tard" était récurrente, et reviendrait souvent dals les temps prochains, c'est clair. Mais quelqu'un pouvait-il comprendre que son unique souhait au monde était qu'on lui fiche une paix royale ? Bref. Comme souvent quand on parlait de lui, lui qui détestait être au centre de la moindre attention, il se dépêchait de changer de sujet. Après ce que la demoiselle lui avait apprit, le sujet était tout trouvé.

-[Ru] Donc tu voudrais travailler dans la musique ? Tu joues d'un instrument ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeDim 13 Avr - 17:29

Beaucoup parlaient de rêves, d'objectifs, de passion. Mais Katherine parlait de besoins. C'était un besoin de partir. Un besoin de retourner en Russie. Et une simple lubie de vouloir faire de la musique. Cela passerait donc après. D’abord il faudrait trouver un petit coin pour habiter. Ensuite un travail, un peu n'importe quoi. Et après elle verrait. Pas besoin d'avoir des amis non plus. De toute façon, si elle trouvait un logement, il y avait assez peu de chances pour qu'elle ait le temps de s'en faire ou d'en profiter. Il lui faudrait peut-être même plusieurs emplois pour vivre seule au début. Et le nom n'aiderait pas beaucoup à priori. Demyan était dans un secteur particulier. Et Katherine n'y toucherait pas beaucoup. Mais tant pis, elle y arriverait. Elle était motivée et elle ferait de son mieux.

-[Ru] Je ne sais pas trop... Je pense que je resterais plutôt en Grande-Bretagne, maintenant, je me vois mal vivre ailleurs. Mais pour le reste... Un métier en rapport avec les livres, ça me plairait, je pense.

Les livres donc. Voilà qui n'étonnait pas trop Kathy. Andreï était le genre de personnes un peu comme elle qui avaient cette réputation de rat de bibliothèque. Chose qui ne posait aucun problème à la jeune russe. Mais c'était souvent ce qui faisait d'eux des gens mis à l'écart. Visiblement, ils faisaient avec. Et cela n'avait rien pour les décourager. Même si il était encore un peu indécis, il était certainement plein de volonté lui aussi. Alors Kathy ne s'inquiétait pas trop pour lui. Et puis, lui il avait encore de la famille pour l'aider financièrement ou moralement. Il s'en sortirait.

-[Ru] Donc tu voudrais travailler dans la musique ? Tu joues d'un instrument ?

Et voilà que ça continuait. Aucun d'eux n'aimait vraiment parler de lui. Alors ils se passaient la balle à chaque fois. Une fois encore donc, Katherine rougit un peu. Mais elle garda tout de même son sourire. C'était encore un sujet qu'elle aimait bien malgré tout. Parler de sa famille ne lui plairait pas. Parler de sa vie à Poudlard ou de ses relations ne lui plairait pas particulièrement non plus. Mais la musique ça allait encore. C'était quelque chose d'assez neutre qu'elle aimait bien.

-[Ru] Oui, je fais du violon. Et un peu de piano aussi. Mais je ne suis pas très douée. Et ce n'est pas ici que je pourrai en faire beaucoup de toute façon.

Elle plaisantait mais bon, c'est vrai qu'elle aurait bien aimépouvoir jouer un peu plus souvent. Et ce n'était pas quand elle serait seule qu'elle pourrait en faire plus souvent. Kathy ne pourrait pas se payer un piano. Peut-être qu'elle pourrait prendre son violon, mais pas plus. Après, il faudrait aussi qu'elle ait le temps de jouer. Ce qui n'était pas sûr non plus. Mais ça après, elle verrait bien plus tard. Pour le moment, il lui arriver de frotter son archet de temps à autres. Sauf qu'en étant à l'école, elle ne pouvait pas tout se permettre non plus. Et le violon, tout le monde n'aimait pas ça.

-[Ru] Tu aime la musique toi? Je sais que tout le monde n'aime pas ça et ça ne me dérange pas. C'est juste pour savoir...

Si elle était aussi curieuse c'était parce que cela ferait au moins un sujet de conversation dont aucun n'aurait peur ou honte. C'était sympa en fait. Katherine était une fille très sympa.
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Andreï Armyanski
Andreï Armyanski
▌ Messages : 1477
Humeur :
Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Right_bar_bleue

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeJeu 17 Avr - 20:01


Je ne veux pas m'imposer...
A

ndreï ne savait pas grand chose de Katherine, et il commençait à regretter de ne pas avoir auparavant fait l'effort de faire plus ample connaissance avec elle. Bien sûr, il pouvait se réserver l'excuse du "Elle est arrivée il y a pas longtemps, c'est pour ça", mais ça ne tenait pas la route. Le vert et argent était très clairement du genre asocial. Il se faisait très rarement des amis, et ne cherchait pas à s'en faire. Se faire si régulièrement houspillé lui avait très rapidement passé l'envie de faire un pas vers les autres... Là, maintenant, il était en train de réaliser que les efforts en valaient parfois la peine. Il découvrait une demoiselle très sympathique, et au demeurant très intéressante, avec laquelle il se plaisait même à se trouver des points communs.  On lui avait déjà fait remarquer qu'il y gagnerait à se tourner vers les autres (c'était sûrement Anna qui lui avait sorti ça), il était bien obligé de lui donner raison. Quelques minutes de conversation, et voilà qu'il arrivait à oublier une partie de ses tourments, pourtant très lourds.

Il aimait aborder des sujets de la vie quotidienne avec elle, et oui, ce qui pouvait lui arriver dans la vie l'intéresser, ils avaient dépassé le stade de la seule courtoisie, et vraiment, Andreï était en train de se dire qu'il pourrait vraiment s'en faire une amie, de cette fille. Même si les liens amicaux n'étaient pas le moins du monde son for. Il était convaincu qu'elle était meilleure musicienne que ce qu'elle voulait bien admettre. Si elle voulait en faire son travail, et puisqu'elle lui semblait très humble, il n'avait pas de mal à croire qu'elle devait avoir du talent. Plus que ce qu'elle s'en soupçonnait.

-J'aimerais bien t'entendre jouer un de ces quatre.
Il avait toujours eu de l'admiration pour ceux qui savaient un tant soit peu faire de la musique. Lui, le seul instrument qu'il ait jamais eu entre les mains, c'était une flute à bec, et on ne pouvait pas franchement dire que le résultat avait été glorieux. Il en était rapidement venu à penser que la musique n'était pas pour lui. Enfin si, quand il s'agissait seulement de l'écouter. Mais savoir la jouer, il laissait ça aux autres. J'aime beaucoup la musique, oui. Je suis pas un grand mélomane, mais j'aime ça. Ma mère m'emmène souvent à l'opéra ou voir des concerts, j'imagine que ça joue.

Sauf que là, il ne se laisserait plus traîner dans une salle de concert avant un long, long moment. Andreï avait aimé toutes ces sorties à l'opéra, tous ces moments privilégiés qu'il avait passé avec sa mère. Mais ils prenaient une saveur sacrément amère, ces souvenirs, maintenant qu'il connaissait l'envers du décor.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeVen 18 Avr - 21:57

Andreï n'était pas du tout le genre de garçons avec qui Kathy aurait été voir d'elle-même. Ou alors pour s'asseoir à la même table que lui. Principalement parce qu'elle n'irait pas voir quelqu'un d'elle-même en général. Ce qui freinait tout de suite pas mal les relations et les échanges divers. Mais aussi parce qu'il restait un certain nombres de préjugées plus ou moins fondés par rapport aux différentes maisons. Ce qui faisait d'Andreï Armanski une personne à éviter. Peut-être plus que d'autres. Mais moins que des gens comme Abraxas par exemple. Eux elle ne les évitait pas, elle les fuyait. Sauf que finalement, non seulement elle ne craignait plus Andreï, mais en plus il avait l'air plutôt sympa. Bon, parler d'amitié possible était sans doute un peu abusé connaissant Kathy... mais disons qu'ils pouvaient s'entendre sans trop de problèmes finalement.

Quoi qu'il en soit, ils étaient allé plus loin qu'ils ne l'avaient imaginé. Katherine n'avait d'ailleurs pas prévu de lui parler à ce garçon. Quand il avait commencé, elle n'avait répondu qu par politesse. Et puis petit à petit, ils en apprenaient un peu plus l'un sur l'autre. Après réflexion, ils n'étaient même pas si différents. Ce qui était agréable. Parce qu'on se sentait moins seul quand on savait qu'il y en avait qui pouvaient comprendre. Dans l'esprit de la jeune fille, il était possible qu'ils ne se reparlent plus jamais. Mais au moins, ils auraient profité et se seraient permit un petite pause.

-J'aimerais bien t'entendre jouer un de ces quatre.

Ah... euh... problème. Jusqu'à maintenant, Katherine n'avait jamais joué devant une autre personne que son père ou sa grand-mère. Ou alors ce n'était pas volontaire et on l'avait surprise pendant qu'elle travaillait. Ceci dit, pourquoi pas. De toute façon, elle ne jouerait pas devant quelqu'un d'autre que lui. Et il devrait se débrouiller pour trouver le moment et le lieux hein. Bon courage pour trouver une pièce vide. Surtout que Kathy n'était pas si douée que ça en violon... ou du moins c'est ce qu'elle disait. Parce que pendant le vacances elle y passait tellement de temps qu'au fond, il était normal qu'elle s'en sorte bien à ce niveau. Mais elle rougit quand même. Fallait pas abuser...

-Et bien je... je n'ai pas l'habitude de jouer devant des gens mais... enfin, pourquoi pas.

De toute façon, il n'avait pas l'air d'être le genre de personnes à aller voir jouer une jeune russe pour pouvoir ensuite aller se moquer d'elle en douce. Et en temps normal elle se serait méfié quand même. Mais elle avait envie de croire qu'Andreï était véritablement quelqu'un d'intelligent, sympathique et intéressé par la musique.

-J'aime beaucoup la musique, oui. Je suis pas un grand mélomane, mais j'aime ça. Ma mère m'emmène souvent à l'opéra ou voir des concerts, j'imagine que ça joue.

Ah, bah voilà, un amateur de musique. Sauf bien sûr si il lui mentait. Ce qui était possible. Mais quand même, elle était bien tentée de penser qu'il était sincère. Et puis, c'était bien les sorties à l'opéra. Katherine aimait bien ça. Même si avec son père, c'était pas ce qu'ils avaient fait le plus souvent.

-Quand j'étais petite, mon père m'emmenait voir des ballets. On en a pas vu tant que ça finalement. Mais j'aimerai bien voir un opéra un jour. Peut-être plus tard.

En fait, elle y tenait mais sans plus. Si l'occasion se présentait elle sauterait certainement dessus. Mais sinon tant pis. Elle avait déjà beaucoup aimé les ballets vus avec son père.
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Andreï Armyanski
Andreï Armyanski
▌ Messages : 1477
Humeur :
Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Right_bar_bleue

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeLun 21 Avr - 23:35


Je ne veux pas m'imposer...
A

ndreï afficha un sourire qui parvint même à être sincère quand la demoiselle affirma que, un jour, elle lui permettrait de l'écouter jouer. L'on pouvait s'imaginer qu'il n'avait jamais fait cette suggestion que par pure politesse, puisque c'était là ce que beaucoup de personnes faisaient pour faire la conversation, ou lier ponctuellement des liens avec autrui : faire des promesses qui ne seraient jamais tenues. Sauf que lui, il était totalement sincère. Il n'y avait aucun mensonge, dans aucun des mots qu'il prononçait. C'est qu'Andreï Armyanski était loin d'être un menteur né, il aurait voulu en devenir un qu'il aurait eu toutes les peines du monde, tant cet exercice lui était étranger, et, dans l'application, lui serait certainement difficile. Il était d'un naturel secret et renfermé, certes, et la situation actuelle l'obligeait très clairement à dissimuler plus d'une vérité dérangeante, mais il avait tendance à omettre plutôt que de nier effrontément. Dans ses relations aux autres également, il était plutôt franc. En bref, quand il n'avait pas envie de parler à quelqu'un, ce quelqu'un ne tardait jamais à le savoir et à le comprendre, et quand, au contraire, il s'entendait bien avec quelqu'un, il ne disait jamais rien uniquement pour la forme. Il faut dire qu'il n'était pas un grand bavard de manière générale, alors s'il prenait le temps d'user un peu de sa salive, ce n'était jamais uniquement pour se laisser aller à des flatteries non pensées ou à des remarques hypocrites. Non, ce n'était vraiment pas son genre. Son genre à lui, c'était de tenir les promesses, voilà tout, et donc, il tiendrait sa parole, concernant Katherine. Katherine avec qui il aimait décidément bavarder, Katherine avec laquelle il se montrer apparemment d'une incommensurable maladresse, sans jamais l'avoir voulu. Ainsi, il la rappelait sans doute trop régulièrement au souvenir de ses parents, puisqu'elle y faisait mention une fois de plus. Il s'en voulait.

Tout ce qu'il souhaitait, c'était une conversation légère, agréable, rien de plus, elle parvenait à lui faire oublier ses soucis à lui, mais si ça ne marchait que dans un sens, ça n'allait pas non plus. Il avait bien l'intention de se rattraper. Et pour cette raison, il prit bien soin d'occulter le passage où la bleue et bronze avait parlé de son père pour ne se concentrer que sur la partie au sujet de laquelle il était bien plus simple de discourir : les ballets, l'opéra, la musique, en somme. Le fait que la jeune fille n'ait encore jamais vu d'opéra. Clairement, c'était une chose à laquelle il allait espérer qu'elle puisse remédier un jour. Andreï était très bon public quand il était question d'opéra. Il n'était pas suffisamment mélomane pour apprécier un orchestre, un chef, un chanteur, un musicien plutôt qu'un autre, et il était bigrement incapable de donner la différence entre un ténor et un baryton, en fait, il était tout simplement incapable de définir précisément ces deux termes, mais il se laissait toujours porter. Par la mélodie, par l'histoire. Ça lui suffisait.

-J'espère que t'auras l'occasion d'en voir un à jour, ça vaut vraiment le coup. Le dernier qu'on ait vu, c'était Don Giovanni, je sais pas si t'en as entendu parler où si t'as déjà lu la pièce.
Certains, sous prétexte que l'oeuvre était moldue, se refusaient à ce genre de réjouissances. Mais ça en vaut vraiment la peine. C'est... captivant.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitimeDim 4 Mai - 16:29

Dire que Katherine adorerait jouer pour Andreï était très largement exagéré. Jouer pour quelqu'un en général c'était plutôt une corvée qu'autre chose. Mais étrangement, elle avait l'impression qu'il pouvait un peu la comprendre. Certainement pas pour les mêmes raisons. Ça,elle s'en doutait un peu. Mais leurs particularités respectives faisaient qu'ils pouvaient encore trouver un terrain d'entente. Et assez grand quand on les entendait parler depuis tout à l'heure. Ils trouvaient toujours de quoi rebondir ce ce qu'avait dit l'autre. Sauf peut-être pour ce qui était de la famille. Encore et toujours leur gros problème. Ceci dit, comme ça, ils n'abordaient pas le sujet qui fâche. Ce qui était toujours bon à prendre. Surtout pour des gens comme eux. Des cas isolés qui ne trouveraient pas d'oreilles attentives partout.

Mais voilà, ils parlaient, encore et encore, dans la bibliothèque qui plus est. Ce qui n'était pas le lieu rêvé pour une conversation tout de même. Mais tant pis. Ils continuaient, comme si ils ne voulaient plus s'arrêter. Il le faudrait bien, au bout d'un moment. Ils avaient sans doute besoin tout les deux d'un peu de temps pour se reposer l'esprit et le cœur. Ils s'arrêteraient bien, mais plus tard. Ils leur fallait encore un peu de temps pour eux visiblement alors autant le prendre.

-J'espère que t'auras l'occasion d'en voir un à jour, ça vaut vraiment le coup. Le dernier qu'on ait vu, c'était Don Giovanni, je sais pas si t'en as entendu parler où si t'as déjà lu la pièce.

Lu la pièce... une partie au moins... la partie musicale. Elle avait eut entre les mains quelques partitions. Des airs principalement. Mais cela ne faisait pas tout. Sans compter qu'elle ne parlait pas du tout italien. Alors pour comprendre ce qu'ils se disaient, merci. Il n'y avait pas non plus d'indications pour la mise en scène ou tout ce qui était récitatif. En bref, elle avait une légère connaissance des airs principaux, mais c'était tout. Ce qui ne l'empêchait pas de vouloir le voir un jour.

-J'en ai déjà joué des extraits, mais je n'ai pas vraiment compris. J'ai juste trouvé ça joli.

Et oui, ce n'était pas grand chose. Mais pour aller voir un opéra, il fallait en avoir les moyens. Ce qu'elle n'avait pas. Pas du tout même. Tout n'était pas perdu pour autant en fait. Un jour viendrait bien où elle irait voir un opéra. Et ça serait en Russie dans l'idéal. Ça devait bien se trouver là-bas aussi quand même. Un jour où Kathy aurait une position stable dans son pays chéri et donc assez d'argent pour se permettre d'aller voir une telle œuvre.

-Mais ça en vaut vraiment la peine. C'est... captivant.

Ah, ça elle n'en doutait pas une seconde. C'était bien pour ça qu'elle voulait découvrir un peu la chose. Mais bon, c'était certainement particulier aussi. Et particulièrement beau, ça elle en était sûre aussi.

-Alors tu vas souvent à l'opéra? Et, c'est toujours la même salle? C'est peut-être idiot, mais depuis que je suis ici, je n'ai jamais été au Londres moldu. En fait, en général, avec ma grand-mère, on ne bouge pas beaucoup. Du coup je dois connaître l'Angleterre aussi bien que la Russie maintenant. Ce qui est un peu bête.

Si ils n'avaient pas été dans cette bibliothèque, elle aurait certainement laissé échappé un petit rire. Elle n'avait jamais parlé de cette frustration qu'elle avait de ne pas pouvoir vraiment parler de la Russie comme si elle la connaissait. Pas à quelqu'un de vivant en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Empty
Message#Sujet: Re: Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]   Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne veux pas m'imposer.... [Andreï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Com'on guys !!! Je ne mord pas et je veux rp !!
» Tu veux être mon ami ??
» Pleure si tu veux [pv Lou]
» [2/3] Tu veux blablaté avec moi?
» Je veux apprendre à chanter
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
La corbeille
-