AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez | 
 

 GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Lucretia Prewett
▌ Messages : 122
Humeur :
GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Right_bar_bleue

En couple avec : Ignatius Prewett

GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Empty
Message#Sujet: GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais    GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Icon_minitimeVen 17 Mai - 11:12

★ Familles, je vous hais ★


Tout se passait exactement comme Lucretia et Ignatius l'avaient voulu et prémédité. Enfin, presque. Il aurait été plus simple que Lucretia soit capable par ses propres moyens de mettre au monde l'enfant qu'ils attendaient tous les deux, et encore aujourd'hui, elle souffrait de savoir que ce cas de figure ne se produirait jamais. Mais les Prewett retombaient toujours sur leurs pattes. Et cette situation le prouvait une fois encore.

Augustus était chez eux, Augustus était à eux. Lucretia n'avait pas besoin que cet enfant soit sa chair et son sang pour l'aimer de toutes ses forces. Elle ne savait pas comment la crédule et aux yeux de Lucretia imparfaite Gabrielle Rookwood avait su mettre au monde un tel trésor, mais ça n'avait pas beaucoup d'importance. Ce trésor leur appartenait à présent, il transmettrait leur nom et leur légende aux générations futures, et en attendant, il était un concentré de tendresse qui ferait sûrement même fondre un coeur de glace, en réalité. Il avait bien réussi à faire fondre son coeur à elle, la preuve. Et celui d'Ignatius, n'en parlons pas;

Mais ce n'est pas parce que Lucretia devenait mère (ce qui lui avait demandé autant d'effort qu'une grossesse, honnêtement) qu'elle en oubliait d'être une femme ou ses autres obligations. C'est pour cette raison qu'elle comptait bien sur Ginevra, sa belle-soeur qui aux yeux de Lucretia n'avait pas d'autre utilité que d'être une mère. En bref, elle n'avait eu aucun usage pour elle jusqu'ici. Maintenant oui.

Elle avait proposé à Ginevra de prendre le thé chez elle, l'occasion pour elle de faire plus ample connaissance avec Augustus. Elle avait tout fait préparer par leur elfe de maison. Tout était prêt, tout était en place. Elle était prête à jouer les parfaites petites hôtesses avec sa belle-soeur, quand bien même cette dernière lui inspirait franchement plus de mépris et d'indifférence que quoi que ce soit d'autre. N'importe qui pouvait finir par revêtir une utilité, au bout du compte. A l'heure dite, Ginevra arriva.

-Ginevra, entre je t'en prie,
la salua Lucretia avec toute l'hypocrisie du monde, un sourire aux lèvres, parce que les circonstances y invitaient très largement. Comment vas-tu ? Tu tombes bien, Augustus vient juste de se réveiller.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ginevra Prewett
▌ Messages : 55
Humeur :
GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Left_bar_bleue90 / 10090 / 100GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Right_bar_bleue

En couple avec : Alastor Prewett, son époux.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de charme, crin de licorne, 32.6 cm.
Camp: Neutre
Avatar: Kate Beckinsale

GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Empty
Message#Sujet: Re: GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais    GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Icon_minitimeLun 8 Juin - 16:28


Familles, je vous hais
E

n tant que femme au foyer, conserver une vie sociale était nécessaire. Ginevra adorait être une mère, mais elle ne pourrait pas être juste ça. Elle était plus que la mère de Fabian et Gideon, elle était une femme épanouie, qui avait de nombreuses activités à part s'occuper de ses enfants... Comme le shopping, les réunions mondaine et petits potins, des tas d'activités oh combien importantes ! Même si la majorité de son temps restait dévoué à sa famille proche et la famille Prewett.
Mais cette journée avait été un peu plus libre, pour Gina, qui avait passé une partie de la matinée avec quelques amies sang pur à boire du thé et parler de leurs histoires. Elle avait bien essayé, au tout début, d'inclure sa belle-sœur dans ces activités, de l'y inviter, mais, après plusieurs rejets... Elle n'avait pas insisté, même par politesse. Elle n'allait pas se mettre en quatre pour quelqu'un qui n'avait visiblement aucune envie de passer du temps avec elle.

Lorsque Lucretia était entrée dans la famille Prewett, Ginevra avait voulu l'accueillir en bonne et due forme. Etre chaleureuse, la faire se sentir chez elle. Elle savait qu'il n'était pas facile de faire ses pas dans une nouvelle famille, même si le mariage arrangé chez les sang-purs était commun. De plus, Lucretia était si jeune, contrairement à son époux... Alors il était important, qu'entre femmes, elles se serrent les coudes. Mais elle avait peu à peu réalisé que l'ancienne Black n'avait rien à voir avec elle, et si elle la préférait à Ignatius, ce n'était pas quelqu'un avec qui elle avait envie de passer plus de temps que nécessaire. D'autant plus qu'Alastor ne cachait pas, en privé, à quel point il n'appréciait pas Lucretia. Dans ce cas, Ginevra ne comprenait pas pourquoi il passait autant de temps avec elle, mais il ferait tout pour avoir l'approbation d'Ignatius, même subir une présence malvenue.

Quoi qu'il en soit, à sa grande surprise Lucretia l'avait invité chez elle. Habituellement elles se voyaient surtout quand les deux frères voulaient dîner. Mais la récente adoption de Augustus Rookwood changeait la donne, et Ginevra espérait que cela lui donnerait de nouveaux points communs avec sa belle-sœur. Peut-être celle-ci avait-elle enfin décidé d'accepter la main qu'elle lui avait tendu dans le passé.  

Elle arrive à l'heure, et suit sa belle-sœur jusqu'à un petit salon.

« Bonjour Lucretia. Je te remercie de ton invitation. » sourit-elle sincèrement, c'était une nouvelle chance de nouer des liens. Même si elle n'oubliait pas l'avis très critique de son mari.

[color=#d473d4]« J'ai hâte de pouvoir passer un peu de temps avec mon presque-neveu. Et avec toi, bien sur. »
Même si c'était vrai que le bébé l'intéressait un peu plus, a cet âge là il n'y avait pas besoin d'être autoritaire, on pouvait juste s'extasier devant lui.. Sauf quand on était la mère et qu'il fallait rester éveillé la nuit.

« Est-ce qu'il fait ses nuits, ou pas encore ? » [/size]

code by Mandy


_________________

Ginevra Prewett - mother, wife, woman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Lucretia Prewett
▌ Messages : 122
Humeur :
GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Right_bar_bleue

En couple avec : Ignatius Prewett

GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Empty
Message#Sujet: Re: GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais    GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Icon_minitimeMer 10 Juin - 15:19

★ Familles, je vous hais ★



« Bonjour Lucretia. Je te remercie de ton invitation. »


Ginevra ne devrait sans doute pas la remercier trop vite, mais elle semblait dans de bonnes dispositions, et cela convenait tout à fait à Lucretia. Elle ne voulait pas faire de cette femme sa meilleure amie, mais en cet instant, elle admettait que sa présence et sa bonne volonté lui seraient d’une grande volonté. Par ailleurs, après ce qu’Alastor avait dit d’elle à Ignatius, elle prendrait un malin plaisir à voir tout l’entourage de son beau-frère prendre sa défense à elle. Ne serait-ce que pour cela, ça valait bien le coup de faire une ou deux concessions et de consacrer son temps à cette famille dont elle portait le nom, certes, mais dans laquelle elle avait toujours eu le sentiment d’être ni plus ni moins qu’une intruse.

« J'ai hâte de pouvoir passer un peu de temps avec mon presque-neveu. Et avec toi, bien sur. »


Lucretia avait l’intuition que c’était surtout Augustus, plus qu’elle-même, qui intéressait Ginevra, mais elle n’envisageait certainement pas de le reprocher à son interlocutrice. Elle aimait être au centre de l’attention, c’est vrai. Mais en l’occurrence, ce n’était pas dans l’optique d’être caressée dans le sens du poil qu’elle avait organisé tout ça, mais bien pour son fils. Oui, si elle pouvait réussir dans la manœuvre à s’attirer la sympathie de sa belle-sœur, elle aurait tout gagné, mais elles n’en étaient pas là encore.

« Est-ce qu'il fait ses nuits, ou pas encore ? »


-Tu es adorable de me poser la question comme si mes cernes ne répondaient pas pour moi,
répondit Lucretia sur le ton de la plaisanterie. Je dois avoir une tête horrible. Installe-toi, je te prie, je vais le chercher.

Elle laissa à Ginevra le soin de prendre place sur un des agréables canapés du salon et s’éclipsa le temps de récupérer le petit Augustus, encore légèrement ensommeillé mais bien réveillé, dans ses bras. Elle s’installa ensuite à côté de sa belle-sœur pour bien lui laisser le soin de s’extasier sur sa « progéniture ».

-Nos nuits sont courtes, dernièrement, mais Augustus est si calme que c’est le cadet de nos préoccupations, c’est un véritable amour. Et Ignatius est d’une patience d’ange, avec lui. Les hommes de la famille ont de toute évidence la fibre paternelle.


Un compliment adressé à Alastor, vraiment ? Eh oui… mais pas venu de nulle part, évidemment. Le but était surtout d’amadouer Ginevra.

-Tu veux le porter ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ginevra Prewett
▌ Messages : 55
Humeur :
GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Left_bar_bleue90 / 10090 / 100GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Right_bar_bleue

En couple avec : Alastor Prewett, son époux.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de charme, crin de licorne, 32.6 cm.
Camp: Neutre
Avatar: Kate Beckinsale

GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Empty
Message#Sujet: Re: GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais    GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Icon_minitimeDim 10 Avr - 16:58


Familles, je vous hais
G

inevra était une femme très caractérielle, mais elle savait tout de même se tenir en société. Elle était après tout la fille d’un Ministre de la Magie (bien que pas le plus… représentatif de sa fonction) et issu d’une famille de sang-pur… Très nombreuse. Avec tous ces frères et sœurs, elle avait toujours été habituée à être entourée d’enfants et de bébés depuis son enfance, et n’était pas les mains vides quand son premier fils était né. Elle avait une certaine forme d’expérience… Ce qui n’était pas le cas de Lucretia. Jeune et n’ayant pu profiter des joies et difficultés d’être enceinte, c’était une situation vraiment particulière. Ginevra compatissait, sorte de solidarité de maman au foyer. Elle appréciait et respectait son mari, mais il ne pouvait pas comprendre tout ceci, et Ignatius non plus. Alors qu’elle était parfaitement bien placée. Si ce n’était pas l’occasion de se rapprocher, elle en mangerait son chapeau pointu !

Elle sourit amusée mais surtout compatissante à la réponse de Lucretia. « Je n’allais pas m’introduire en te disant que tu as une sale tête. Ne t’inquiète pas, nous sommes presque toutes passées par là ! » Ginevra avait particulièrement souffert, avec deux enfants très turbulents, hyperactifs. Fabian avait fait ses nuits très tard, et elle était jeune et inexpérimentée… Combien de fois n’avait-elle pas fini en larmes, les nerfs à vif ? Trop pour le compter !

Elle s’installe confortablement en attendant son retour et s’extasie aussitôt lorsque le bébé à moitié endormi entre dans son champ de vision. Il n’en faut pas plus pour Ginevra qui sourit affectueusement et caresse la joue du petit sans même un regard pour Lucretia. « Il est décidemment adorable, regarde cette bouille de fée ! » La sorcière sourit et est plus que surprise d’entendre la suite. C’est qu’elle n’avait jamais entendu Lucretia complimenter Aalastor, ni le contraire d’ailleurs. Son mari faisait de très grands efforts en public par amour pour son frère, mais pas au point d’être hypocrite -et c’était une chose qu’elle aimait chez lui. Ça et, comme le relevait sa belle-sœur, sa fibre paternelle. Trop, presque, ce qu’elle se garde bien de dire -Ginevra ne critiquerait jamais Alastor devant personne, sauf certains de ses propres frères et sœurs.

« Je suis ravie de savoir que c’est un point commun entre ton époux et le mien. Il est vrai qu’Ignatius a toujours été très présent pour mes fils. » Ignatius, qu’elle ne supportait que parce qu’elle était forcée, et qu’elle aurait préféré tenir loin, très, très loin de sa famille. Mais ça n’était pas le moment de parler de cela. Pour autant elle était incapable de mentir même pour les apparences, du moins pas sur quelque chose d’aussi important et en regardant son interlocutrice dans le blanc des yeux. « Néanmoins avec leurs travails ils ne peuvent pas être aussi disponibles que nous. Ta fatigue est tout à fait compréhensible. » Son visage s’illumine et elle tend les bras sans attendre. « Avec plaisir ! Viens voir tata, Augustus. »

Elle accepte avec le plaisir le plus adorable des « fardeaux » dans ses bras et le couvre aussitôt d’affection. « Tu ne dois pas hésiter pour me demander conseil, je serais ravie de t’aider. Il faudra que nous présentions les petits aussi. Je suis certaine que Gideon sera ravi de ne plus être le plus petit. »

code by Mandy

_________________

Ginevra Prewett - mother, wife, woman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Lucretia Prewett
▌ Messages : 122
Humeur :
GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Right_bar_bleue

En couple avec : Ignatius Prewett

GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Empty
Message#Sujet: Re: GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais    GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Icon_minitimeMar 19 Avr - 10:00

★ Familles, je vous hais ★


« Je n’allais pas m’introduire en te disant que tu as une sale tête. Ne t’inquiète pas, nous sommes presque toutes passées par là ! »

Lucretia devait vraiment se faire violence, en cet instant, pour conserver le faux sourire amène qu'elle avait aux lèvres tant elle ressentait l'envie de faire avaler sa remarque à son interlocutrice et lui faire remarquer que même en tant que mère d'un enfant en bas âge, qui s'appropriait encore son rôle, elle était toujours plus rayonnante et séduisante que son interlocutrice ne l'avait jamais été. Fort heureusement, l'hypocrisie savait faire partie de ses attributions, il fallait au moins cela pour tolérer ce qu'elle prenait définitivement pour une remarque malveillante et rien d'autre.

« Il est décidemment adorable, regarde cette bouille de fée ! »

Là, elle pouvait s'autoriser à sourire plus largement, parce qu'elle le pensait, en effet. Devenir mère avait été quelque chose de logique pour Lucretia, pour ne pas dire nécessaire. C'était ce que l'on attendait d'elle, et elle se devait de l'être à tout prix. Est-ce pour autant qu'elle s'imaginai avoir la fibre maternelle ? Pas le moins du monde. Elle avait cru, bien au contraire, que son enfant serait avant tout un héritier, pourtant, face à cet adorable bouille, elle fondait littéralement, et même s'il n'était pas sa chair et son sang, elle savait qu'elle se battrait jusqu'à la fin pour l'homme celui qui était dorénavant son trésor le plus absolu.

« Je suis ravie de savoir que c’est un point commun entre ton époux et le mien. Il est vrai qu’Ignatius a toujours été très présent pour mes fils. Néanmoins avec leurs travails ils ne peuvent pas être aussi disponibles que nous. Ta fatigue est tout à fait compréhensible. »

-J'ai la peau dure, je n'ai besoin que d'un petit temps d'adaptation,
se sentit-elle obligée de dire alors même qu'on ne lui a absolument rien demandé.

Elle ne voulait pas s'épancher sur son état de fatigue, qui la plaçait en position de faiblesse, ce n'était pas quelque chose d'envisageable pour elle, au risque de passer pour ce qu'elle ne voulait surtout pas être.

« Avec plaisir ! Viens voir tata, Augustus. »

Lucretia dissimula ses réticences au moment de placer Augustus dans les bras de sa "tata". Elle savait qu'elle devait en passer par là, même si ça ne la réjouissait pas le moins du monde.

« Tu ne dois pas hésiter pour me demander conseil, je serais ravie de t’aider. Il faudra que nous présentions les petits aussi. Je suis certaine que Gideon sera ravi de ne plus être le plus petit. »

Cela, c'était la réplique de trop, Lucretia dut serrer les points pour ne donner l'air de rien.

-Je te demanderais conseil avec plaisir,
prétendit-elle malgré tout. Même si pour le moment, je n'en ressens absolument pas le besoin. Certaines femmes savent s'approprier leur rôle de mère naturellement, sans l'aide de quiconque, je suis convaincue que c'est mon cas. Elle accrocha un nouveau sourire à ses lèvres. Mais bien évidemment, je serais ravie qu'Augustus fasse la connaissance de ses cousins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Empty
Message#Sujet: Re: GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais    GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

GINEVRA & LUCRETIA ★ Familles, je vous hais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LUCRETIA & IGNATIUS ★ Une soirée mouvementée
» LUCRETIA & ORION ★ Fâchés pour un jour…
» Dans une réception, ne dites jamais du mal de vous-même. On s'en chargera quand vous serez parti. // FT Druella
» [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]
» Un ami est celui qui vous laisse l’entière liberté d’être vous-même. (Gwendall)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-