AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -17%
-100€ sur TV QLED 65″ CONTINENTAL EDISON ...
Voir le deal
499.99 €

Partagez | 
 

 En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 339
Humeur :
En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Empty
Message#Sujet: En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar)   En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Icon_minitimeDim 29 Mar - 13:34


C'était indescriptible. La douleur était déjà oubliée, l'esprit euthanasié par un bonheur si pur, si vif, si réel, que tout ce qui avait pu exister avant cet instant ne semblait plus avoir la moindre importance ni la moindre valeur. Charis avait tenu son enfant au creux de ses bras, et ainsi qu'Harfang le lui avait présagé, elle avait su.

Elle avait su que ce petit garçon aux grands yeux sombres serait ce qu'elle avait de plus précieux au monde. Elle ressentait ce lien très fort, ce fil invisible qui les liait l'un à l'autre, et elle avait bien conscience de ne jamais avoir aimé qui que ce soit si profondément. Elle serait prête à tout donner et à tout sacrifier pour ce petit être, ce petit ange. Barty...

Elle avait plusieurs jours à Sainte-Mangouste. L'accouchement avait été très éprouvant et avait épuisé beaucoup d'énergie, mais enfin, elle était remise, et sa nouvelle vie, à présent totalement dévouée à son enfant, allait pouvoir commencer.

Le visage cerné mais rayonnante malgré tout, elle berçait doucement le petit ange qui dormait à poings fermés au creux de ses bras, installée dans le canapé du salon. Elle n'avait plus d'yeux que pour lui, et elle mit un certain temps à remarquer la présence de Caspar quand ce dernier prit place dans la pièce. Tout ce qu'elle avait pu éprouver de doutes et de rancoeur rentrée à l'égard de son époux s'était évanoui. Ce qui les concernait n'avait plus grande importance à présent. Caspar lui avait fait le plus beau cadeau que l'on puisse imaginer au monde, et rien, absolument rien d'autre ne comptait vraiment. Du moins pour l'heure. Qui sait si cette boule de douceur et d'euphorie ne finirait pas par éclater. Mais elle espérait que ce serait le plus tard possible.


"Il s'est endormi."
, observa doucement Charis en reconnaissant finalement la présence de son époux dans la pièce. Elle le va les yeux vers lui. "Tu veux le porter ?"

Elle ne se sentait pas très partageuse avec son fils, pour tout dire, mais Caspar avait tout autant qu'elle le droit d'apprécier la présence de l'héritier. En espérant qu'il ne se contenterait pas de le voir comme tel, en espérant que lui aussi ressentirait la même évidence qu'elle en prenant son fils dans ses bras.


_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Caspar Croupton
▌ Messages : 352
Humeur :
En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Right_bar_bleue

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Empty
Message#Sujet: Re: En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar)   En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Icon_minitimeMar 4 Aoû - 23:16

En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur.
Ça avait été un grand moment pour les Croupton, l’instant où Charis avait ressentit les premiers signes de son accouchement et les instants ensuite à Sainte Mangouste. Après la naissance de Barty, Charis avait passé quelques jours à Sainte Mangouste comme le voulait la coutume. Caspar y avait été bien sûr, tout naturellement, mais il ne s’y était pas forcément éternisé non plus. Et après ce temps, la sorcière et l’héritier tout juste né étaient rentrés dans leur demeure.

Depuis cet instant, Charis n’avait plus d’yeux que pour leur fils, ce qui convenait très bien à Caspar. Elle ne lui demandait rien, elle s’en occupait à longueur de temps. Lui, pendant ce temps, continuait de travaillait naturellement, ne donnant pas forcément l’impression d’être un tout jeune père. Et pourtant c’était bel et bien ce qui était arrivé. Oh bien sûr, il y avait quand même eu quelques changements au quotidien, mais Caspar ne voyait pas forcément la différence dans son quotidien à lui puisque Charis prenait son rôle très à cœur. Il pourrait le lui reprocher, mais ça l’arrangeait bien, ainsi elle avait une raison de s’occuper et ne lui en demandait pas trop.

Quand il arriva dans le salon où se trouvait Charis, Barty dans les bras, elle ne sembla même pas vraiment le remarquer. Caspar ne le prit pas mal, s’installant comme à son habitude, un verre posé sur la table du salon et le journal dans les mains, lisant tranquillement les actualités. Sa vie aurait dû être un sacré chamboulement, mais non. Parce que Charis vivait dans sa bulle avec leur fils ou parce qu’il n’avait pas encore spécialement eu l’occasion de réaliser l’arrivé de l’héritier ? Il n’en savait rien. Il ne se préoccupait pas tellement de ça, rien n’enlevait le fait qu’il était père à présent et il était prêt à l’être depuis même avant son mariage avec Charis. C’était dans l’ordre des choses.

Caspar leva son regard vers Charis quand elle prit la parole, aillant visiblement remarquer sa présence, pour lui signifiait que leur fils s’était endormi. Un fils, quand il avait découvert qu’ils avaient un fils, Caspar s’était quand même senti empli de fierté. Une fierté mal placée sans doute mais une fierté quand même. Elle leva ses yeux vers lui et lui demanda s’il voulait porter le petit Barty. Caspar devait bien avouer qu’il fut un peu surpris de sa demande, il pensait qu’elle serait incapable de s’en séparer pour l’heure, tout juste de retour dans leur « nid ».

« Je veux bien. » Dit-il, en se levant. Il aurait pu répondre non, avait-il vraiment besoin de le porter ? Oui, en fait, il devait bien avouer qu’en fait il avait envie de le porter. C’était son fils après tout. Et au fond, on ne pouvait pas réellement dire qu’il avait eu encore l’occasion de vraiment faire sa connaissance. Alors, il se rapprocha de Charis pour pouvoir le prendre dans les bras, comme elle lui suggérer.

Barty dans ses bras, Caspar ne dit rien, se contentant de le regarder. Il était fier oui, son fils, son héritier. C’était ça qu’on ressentait quand on devenait père ? Il s’attendait à quelque chose de plus fort encore. Cependant, un rictus se dessina quand même sur son visage, un genre de sourire dont il n’avait pas forcément l’habitude.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 339
Humeur :
En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Empty
Message#Sujet: Re: En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar)   En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Icon_minitimeMer 5 Aoû - 13:17


« Je veux bien. »

Charis avait bien eu du mal à se détacher de son fils, mais elle voulait bien admettre que Barty méritait de passer un peu de temps avec son père, surtout si ce dernier était disposé à lui accorder du temps et de l'attention.

Avec délicatesse, Caspar récupéra son fils et le prit dans ses bras. Charis observa ce spectacle avec une distance pudique. Elle guettait le moindre mouvement de Barty, pour s'assurer qu'il était blotti confortablement dans les bras de son père, elle se montrait attentive, aussi, au moindre trait du visage de son époux.

Depuis qu'ils avaient quitté Sainte-Mangouste, Charis était incapable de dire ce que son mari pensait bel et bien de cette situation, de la naissance de son fils, de son héritier. Il n'avait exprimé qu'une émotion contenue, et ensuite, la vie, sa vie avait repris son cours, pas bien différente de quand il n'était pas père encore. Mais elle ne l'avait peut-être pas aidé beaucoup en ce sens, elle qui accaparait leur enfant constamment, incapable de s'en détacher bien longtemps sous peine d'avoir le sentiment qu'on lui arrachait très sûrement le coeur. Ce qui était le cas.

Alors, elle le vit. Ce n'était presque rien, une très fine esquisse de sourire sur son visage. Mais un sourire qu'elle ne lui avait jamais vu. On pouvait tout y lire sans être certain de bien l'interpréter. Charis, pour sa part, choisissait d'y voir de la tendresse et de la fierté, un mélange subtil de l'une et de l'autre. Et ça la soulageait de le voir agir ainsi.

Elle s'était dit que si Barty n'était pas suffisamment aimé de son père, ce ne serait pas grave, car elle-même serait largement capable d'aimer bien assez leur fils pour eux deux. Mais elle préférait savoir que son enfant grandirait dans l'amour et l'estime de ses deux parents, et elle s'autorisait à croire, dorénavant, que ce serait le cas. Et ça la rassurait, ça la soulageait, profondément.

Elle se rapprocha avec douceur et vint s'installer à côté de Caspar.


"Il a tes yeux, tu as remarqué ? Il te ressemblera comme deux gouttes d'eau."


Plus elle faisait attention à son fils, plus elle lui trouvait des traits communs avec Caspar. Et elle se disait que ce dernier apprécierait de s'imaginer son fils à son image.



_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Caspar Croupton
▌ Messages : 352
Humeur :
En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Right_bar_bleue

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Empty
Message#Sujet: Re: En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar)   En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Icon_minitimeSam 19 Déc - 23:59

En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur.
C’était vraiment étrange, de se retrouver là avec Barty dans ses bras. Caspar devait bien reconnaître qu’il y avait quand même quelque chose de différent à présent. Est-ce que ça allait faire de lui un père poule incapable de ne pas apporter de l’amour à son fils ? Il ne fallait pas rêver, Caspar serait toujours Caspar. Mais il ressentait quand même une grande fierté de porter son fils dans ses bras, cet héritier qui allait porter son nom, qui allait permettre à sa famille de perdurer. Ce Barty qui allait être parfait parce qu’il était son fils et que ça ne pourrait pas être autrement, c’était évident. Pour l’heure, il était encore bien petit, et peut-être qu’il manquait d’intérêt pour certain aspect, mais cela n’empêchait pas Caspar de ressentir quelque chose quand même.

C’était l’accomplissement de ce mariage après tout, c’était pour cela qu’il avait épousé Charis, parce que c’était ainsi que les choses devaient se passer. Et maintenant, ils avaient ce fils, ils avaient cet héritier et Caspar pouvait affirmer qu’une fois de plus, les choses se passaient comme elles devaient se passer. Et on allait mettre de côté tout ce qui n’aurait pas dû arriver à côté. Caspar fut étonné quand Charis, après s’être installée à ses côtés, affirma que Barty lui ressemblait. Est-ce que c’était vrai ? Caspar ne saurait dire, il ressemblait à un… bébé. Il avait un peu de mal à voir autrement les choses, mais Charis parce qu’elle était une femme sans doute savait voir les choses autrement. Ou alors elle se contentait de dire ça pour lui faire plaisir ? Peut-être, mais il ne pensait pas qu’elle agirait réellement comme cela. Ça ne lui apporterait rien.

« Je n’ai pas remarqué non. » Répondit-il. « Mais je te crois si tu le dis. » Ce qui n’était quand même pas rien, qu’il se fit réellement au jugement de son épouse, plutôt qu’au sien. Il n’avait pas réellement l’habitude de se reposer sur ce que sa femme pensait. Pas parce qu’il la trouvait idiote, loin de là, simplement qu’il voyait mieux les choses tout simplement. « Il est destiné à faire de grande chose, c’est évident. » Ajouta-t-il, sans raison particulière. C’était simplement que l’avoir dans ses bras en cet instant précis, de finalement faire connaissance avec Barty, ça lui faisait juste réaliser qu’il avait bel et bien un héritier et que cet héritier allait être sa fierté. Parce que ça ne pouvait pas en être autrement. Il leva son regard vers Charis et il dû bien réaliser qu’il lui portait un regard différent. Elle ne se contentait pas juste d’être la femme qu’il avait épousé par dépit, cette Black qui se trouvait être à son bras parce que ses sœurs ne pouvaient pas l’être. Elle était la mère de son héritier à présent. Est-ce que ce serait suffisant pour qu’ils dressent un parfait portrait de famille ? Ce serait beaucoup trop beau. « Comment te sens tu ? »

Est-ce que ce ne serait pas la première fois qu’il lui posait une telle question ? Oui, très certainement.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 339
Humeur :
En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Empty
Message#Sujet: Re: En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar)   En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Icon_minitimeMar 22 Déc - 12:44


« Je n’ai pas remarqué non. Mais je te crois si tu le dis. »

Charis baissa les yeux, son sourire s'estompa un peu. Ce n'était pas la réponse qu'elle avait voulu entendre. Elle avait voulu le rendre heureux de constater à quel point son fils, son héritier, lui ressemblait, puisqu'il fallait bien qu'il lui ressemble pour plus tard marcher sur ses pas...

Elle aurait préféré une confirmation, ou un "C'est vrai" à un "Si tu le dis. Mais elle devait être habituée, avec le temps. Caspar n'était ni émotif, ni démonstratif. Elle devait accepter le fait qu'il ne se montrerait ni expansif, ni démonstratif, et apprécier simplement ce qu'il lui offrait déjà, et ce qui était beaucoup.

Il offrait à leur fils de l'attention, de la considération, autant de choses qu'elle avait renoncé à obtenir elle-même, et rien que pour cette raison, elle estimait qu'elle devait se sentir heureuse. Au-delà du fait qu'elle se sentait de toute façon heureuse, puisqu'elle avait désormais Barty dans sa vie.


« Il est destiné à faire de grande chose, c’est évident. »

Elle retrouva son sourire. C'était certain, il ne pourrait en être autrement. Avec des parents - un père surtout - aussi exigeants, ça ne pouvait qu'être le cas. Et ils feraient tout ce qui était en leur pouvoir pour que ce soit le cas.

Au-delà du fait qu'il entrait dans la vie du bon pied, aidé par le nom et la fortune des Croupton, ils feraient bien évidemment tout ce qui était nécessaire pour que rien ne soit laissé au hasard dans la construction de son avenir.

Cela ne signifiait pas le gâter au-delà du raisonnable (même si Charis aurait bien du mal à s'en empêcher), cela signifiait en revanche lui offrir tout le bagage à leur disposition, à commencer par une éducation stricte et non exhaustive, où rien ne serait laissé de côté pour le bien-être de leur progéniture.

Elle allait répondre quelque chose, confirmer les propos de son époux, mais elle fut prise de court quand ce dernier reprit la parole, contre toute attente, pour ne pas parler de leur fils.


« Comment te sens tu ? »

"Moi ?"


Charis avait du mal à cacher sa surprise. Elle avait le sentiment que cela faisait une éternité que Caspar ne s'était plus intéressé à elle en particulier. Et ça lui faisait du bien.

Elle, elle se sentait fatiguée, mais elle n'avait pas la moindre envie de se plaindre. Surtout pas maintenant, pas alors que son époux lui accordait un semblant d'attention dont elle était tant avide.


"Je n'ai jamais été aussi heureuse."
Elle sourit. "Je ne me suis jamais sentie aussi bien." Elle laissa passer un temps de silence. "Tu m'as fait le plus beau cadeau au monde."

_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Caspar Croupton
▌ Messages : 352
Humeur :
En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Right_bar_bleue

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Empty
Message#Sujet: Re: En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar)   En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Icon_minitimeLun 20 Sep - 17:08

En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur.
Elle oui. Caspar ne fut pas si étonné que cela par la surprise que sembla ressentir Charis quand il lui demanda comment elle se sentait. Au fond, Caspar n’était même pas réellement sûr de s’être penché sur son état ces derniers temps, si ça avait été le cas un jour. Bien sûr, il s’était préoccupé de son état pendant sa grossesse, d’une manière surement un peu trop discrète, parce qu’il fallait qu’elle aille bien. Il était évident que Caspar n’était pas le genre d’homme au petit soin de son épouse, mais en même temps ce n’était pas quelque chose qu’on attendait de lui, et quelque chose dont il était capable dans tous les cas. Et même maintenant, il posait sincèrement la question… mais c’était surtout afin de s’assurer que tout était parfait dans la perfection qu’ils devaient construire.

Cette famille se devait d’être parfaite sous tout rapport. Caspar devait mener sa famille le plus haut possible, Barty prendrait le relais ensuite comme il l’avait lui-même fait avec son père. Il aurait l’éducation parfaite que son nom voulait qu’il ait. Tout sera parfait… dans l’imperfection sous-jacente. Charis finit par lui répondre qu’elle ne s’était jamais sentie aussi heureuse, qu’elle ne s’était jamais sentie aussi bien. Caspar appréciait cette réponse, il serait presque capable de s’en réjouir. Bien sûr, c’était une bonne chose que Charis soit bien, soit heureuse, cela ne pouvait que leur permettre d’avancer dans la bonne direction. Même s’il faudra bien sûr qu’il s’assure qu’elle ne dérive pas non plus…

Caspar ne répondit rien, il se contenta simplement d’un fin sourire – ce qui en soit était déjà beaucoup le concernant – quand Charis précisa qu’il lui avait fait le plus beau cadeau. Charis était radieuse en effet depuis la naissance de Barty, même lui était capable de le reconnaître. Et en soit c’était une bonne chose bien sûr, même s’il ne faudrait pas perdre de vu les objectifs. Et bien sûr, ce moment où Caspar pouvait éventuellement prendre la peine de se préoccuper de l’état de son épouse ne pouvait qu’être de courte durée.

« Il va falloir qu’on se penche sérieusement sur les personnes qui vont t’aider dans ta tâche. » Parce qu’au fond, l’homme d’affaire n’était jamais loin. Même en ayant Barty dans ses bras, en entendant Charis lui dire qu’elle était heureuse et possédait le plus beau cadeau de sa vie, Caspar n’oubliait pas d’être pragmatique. Ils n’avaient pas forcément besoin dans l’immédiat de confier Barty à une nourrisse, mais il faudra bien le faire tout de même. Charis aurait besoin de temps. Et plus tard, il faudra bel et bien qu’ils engagent une préceptrice digne de ce nom pour l’éducation de l’enfant. Charis était capable de remplir ces rôles, mais au fond Caspar ne ferait qu’en parti confiance à Charis concernant l’éducation de Barty. Elle lui apporterait l’amour qu’une mère doit apporter, mais il lui faudra tout de même une bonne éducation.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 339
Humeur :
En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Empty
Message#Sujet: Re: En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar)   En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Icon_minitimeMer 22 Sep - 12:57



Le fin sourire que Caspar afficha en réponse à ses propos lui alla droit au coeur. Pour beaucoup, ce ne serait définitivement pas grand-chose.

Beaucoup considéreraient même que c'était loin d'être assez et que Charis ne devrait certainement pas se contenter de si peu, mais elle avait été si habituée à n'obtenir de son époux que le strict minimum qu'elle avait appris à chérir sincèrement chaque pas, même infime, qu'il daignait faire dans sa direction. Oui, il n'était pas le plus expansif des hommes, mais en attendant, il lui avait tout de même prouvé qu'il tenait à elle par ce simple geste.

Mais ils ne pouvaient évidemment pas se cantonner au simple bonheur d'être parents, ou se contenter d'afficher de grands sourires en se félicitant d'avoir accompli quelque chose d'aussi beau. Caspar Croupton restait quelqu'un de particulièrement rationnel. Ce n'était pas toujours agréable, mais par moments, cela pourrait être utile.


« Il va falloir qu’on se penche sérieusement sur les personnes qui vont t’aider dans ta tâche. »

"Penses-tu vraiment que j'aurais attendu la naissance de Barty pour m'y intéresser ? J'ai déjà sélectionné le contact de plusieurs excellents précepteurs et éducateurs. Quant à notre nourrice, elle est prête à te rencontrer dès que tu en trouveras le temps. Mais bien sûr, si tu as d'autres suggestions ou si ces choix devaient ne pas te convenir, nous pourrons poursuivre plus avant nos recherches."

C'étaient des recherches qu'elle avait faites de son côté, oui, car elle était tout à fait capable, elle aussi, de se montrer tout à fait pragmatique de son côté. Elle était peut-être moins clinique, moins distante dans ses observations, mais elle n'oubliait pas quelles devaient être ses priorités. Elle savait très bien comment elle devait participer aux tâches de la famille, elle savait aussi ce qu'impliquait le fait d'être mère.

Alors, certes, elle était aussi de nature à penser qu'elle pourrait tout réussir par elle-même, et il était difficile de ne pas considérer comme un affront le fait qu'il puisse considérer qu'elle ait tant besoin d'aide que cela. Mais quoi qu'il en soit, elle pensait savoir répondre à la perfection à son devoir d'épouse et de mère. Et pour cause, c'était une chose essentielle à ses yeux.


_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Empty
Message#Sujet: Re: En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar)   En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

En prenant l'enfant par la main, on prend la mère par le coeur. (Caspar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Manoir des Croupton
-