AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -8%
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
1099 €

Partagez | 
 

 Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 202
Humeur :
Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Empty
Message#Sujet: Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus)   Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Icon_minitimeMar 19 Mai - 11:24

Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi.
La journée de travail avait été particulièrement longue. Si Trevor adorait ce qu’il faisait, il y avait quand même des journées plus difficiles que d’autres. Dernièrement, ses crises étaient quelque peu importantes, ce qui ne l’aidait clairement pas à se sentir bien. Trevor ne saurait dire si c’était parce que son état s’aggravait ou non, mais en tout cas il se sentait constamment fatigué ces derniers temps. La période de noël n’aidait pas trop, il devait le reconnaître, parce qu’il se concentrait uniquement sur sa fille et pas sur son propre bien. En même temps, il avait toujours fait passer Clarice en première, il préférait largement se concentrer sur elle que sur lui-même, alors qu’il avait conscience quand même qu’il devait prendre soin de lui.

Cela dit, il n’y avait pas que cela qui l’empêchait un peu de se poser avec lui-même et de prendre soin de sa santé. Il avait conscience que tout ce qui arrivait dans sa vie « privée » jouait quand même sur sa santé. Et il avait tendance à faire trop d’excès ces derniers temps. Sans pour autant le regretter, sauf quand il était au point de ne pas être capable de profiter d’une soirée et de devoir appeler son beau-frère à l’aide évidemment. Mais ce n’était pas quelque chose à laquelle le jeune homme avait envie de penser, bien au contraire.

En cette fin de journée, Trevor n’avait eu aucune envie de rentrer chez lui et ça tombait parfaitement bien parce qu’ils avaient convenu avec Orpheus de se retrouver après leurs journées respectives de travail. Trevor savait que s’il rentrait, soit il allait se retrouver seul et c’était le mieux qu’il pourrait espérer, soit il allait avoir le droit à la présence de son épouse qui allait encore une fois le juger, le regarder de travers, lui reprocher il ne savait quoi encore (à peut près tout sans doute). Autant dire que Trevor n’avait aucune envie de rentrer chez lui et sans doute que s’il n’avait pas rendez-vous avec son ami, il aurait décidé de trainer quelque part avant de rentrer chez lui, en tentant peut-être même de découcher complètement. Cela dit, ce n’était pas plus mal qu’il se contente de partager un verre avec un ami, c’était beaucoup moins fatigant.

En sortant de Gringotts, Trevor prit donc directement la direction du chaudron baveur où ils avaient rendez-vous avec Orpheus. Quand il arriva sur place, il constata que son ami n’était pas encore présent, alors il s’installa au comptoir et commanda d’ores et déjà un verre de whisky pur feu. Il avait eu à peine le temps d’en boire une ou deux gorgées que le sorcier arriva.

« Bonsoir Orpheus, tu me pardonneras j’ai déjà commencé ! »
C’était à peine le cas en soit, mais il avait quand même eu le temps d’avoir son verre en main. « Comment tu vas ? » Demanda-t-il alors, en se souciant vraiment de la réponse.

C’était que la vie de Beurk n’était pas forcément toute rose, malheureusement.
Code by Gwenn

_________________


Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) 750359...Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 335
Humeur :
Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Empty
Message#Sujet: Re: Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus)   Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Icon_minitimeMar 19 Mai - 17:43


Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi.
D

epuis qu’Orpheus devait gérer seul l’éducation de son fils (et dans son cas, il faudrait sans doute inventer une définition nouvelle et très différente du terme « éducation », mais passons), il avait, il est vrai, bien moins de temps à consacrer à sa vie sociale. Entre son travail, sa reconversion professionnelle à venir, ses fonctions au service du Seigneur des ténèbres, ses visites (toujours infructueuses) à Despina et ses propres considérations… paternelles, dira-t-on, il est vrai que ses amitiés pouvaient quelque part passer au second plan. Mais ce n’est pas pour autant qu’il les négligeait complètement, d’autant que certaines amitiés méritaient d’être entretenues avec plus de soin que d’autres si l’on voulait espérer qu’elles fleurissent et portent leurs fruits.

C’était notamment le cas de son amitié avec Trevor Carrow, un homme qu’Orpheus appréciait beaucoup, et pour de nombreuses raisons, tout en déplorant tout de même que Trevor n’ait jamais été entièrement capable d’aller au bout de ses convictions. Des convictions qu’ils avaient en commun, il en était sûr. Mais quand Trevor semblait respecter les codes et préceptes des dignes familles de sang pur (en fiançant sa fille à un Black, notamment, ce qui était une belle prise, il est vrai) dans le seul but de faire comme cela avait toujours été le cas et de ne pas faire de vagues, Orpheus voudrait qu’il réalise véritablement ce qu’il pourrait gagner à s’investir plus frontalement et plus directement dans une cause qui concernait tous les sorciers de leur… qualité de sang. Il fallait à tout prix remettre les Moldus, les sans-pouvoirs, à leur juste place. Autant dire pas de place du tout, donc. Et pour ce faire, il n’y avait pas cent façons de s’y prendre… Il fallait agir concrètement. A force de conversations cordiales autour d’un verre, Orpheus ne désespérait pas de faire comprendre cela à son ami une bonne fois pour toutes.

Alors, ce soir, les deux amis avaient rendez-vous au Chaudron baveur. Rendez-vous auquel Orpheus était en retard. Il détestait supporter le retard des autres, et il détestait donc par la même occasion être également en retard. Mais il avait eu fort à faire. C’était un peu la course au ministère dernièrement. Forcément, la reconversion professionnelle d’Orpheus exigeait qu’il abandonne son poste actuel, mais Orpheus voulait le faire de la bonne manière, faire les choses dans les règles. Et pour cela, il ne devait laisser aucun travail en suspens pour son successeur.

Quand il arriva sur place, Trevor était donc déjà là, et avait déjà commandé, ce qu’Orpheus ne lui reprocha évidemment pas avant de venir s’installer à ses côtés.

-Je vais très bien. Désolé du retard, je suis en train de préparer mon départ du ministère, et j’ai beaucoup de travail sur le feu. Et toi ? Comment vas-tu ?


Il hésita à demander des nouvelles, par politesse, de sa fille et de son épouse. Mais il préférait ne pas évoquer Eurydice, en réalité. Il culpabilisait beaucoup de ce qui s’était passé entre eux, davantage vis-à-vis de Despina que de Trevor, ce n’était pas pour autant qu’il se sentait véritablement très à l’aise avec le sujet.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 202
Humeur :
Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Empty
Message#Sujet: Re: Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus)   Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Icon_minitimeMer 12 Aoû - 17:41

Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi.
Trevor n’avait vraiment pas attendu longtemps avant que Orpheus n’arrive à sa rencontre au Chaudron Baveur. Mais l’homme s’excusa cependant quand même de son retard. Trevor accueillit ces paroles d’un léger sourire, il n’avait vraiment pas besoin de s’excuser. Le jeune homme n’avait pas beaucoup attendu avant de le voir arriver et il était fort à parier qu’il avait aussi été en avance. Et puis, l’homme ne pouvait que comprendre que pour Orpheus le travail ne manquait pas du tout en ce moment, puisqu’il était sur le point de changer de vocation. Trevor devait bien avouer qu’il était un peu étonné de savoir que son ami allait donner des cours d’étude de moldu à Poudlard, mais si c’était une vocation qu’il avait, autant qu’il fasse comme il l’entendait donc.

« Ne t’en fais pas pour ça. » Le rassura-t-il alors, il n’avait vraiment aucune envie que Orpheus s’inquiète de son tout léger retard que Trevor n’avait pas réellement remarqué. Il n’avait pas pris la peine de l’attendre pour commander, mais ça ne voulait pas dire qu’il avait considéré qu’il était en retard. « Je me porte très bien. » Ce qui n’était pas vraiment vrai en soit.

Mais évidemment, Trevor ne pouvait jamais réellement dire la vérité même avec ses plus proches amis. Il avait beau tenir à eux, il ne pouvait pas prendre la peine de leur dire la vérité, il ne pouvait pas parler de son état. Peut-être que ça lui ferait du bien cela dit de parler de temps en temps, de se confier sur ce qu’il ressentait et d’arrêter de vivre dans le mensonge (parce que concrètement, il mentait quand même sur beaucoup de chose avec ses proches), mais il ne pouvait pas se permettre de le faire en réalité. Il mentait donc tout le temps et à chaque fois qu’il affirmait à un de ses amis qu’il allait bien, il n’était jamais complètement sincère. Mais en même temps, Trevor savait qu’il ne pouvait globalement que s’en prendre à lui-même aussi. On ne pouvait pas vraiment dire que le jeune homme prenait soin de sa santé dernièrement, il avait même tendance à faire pas mal d’excès.

« J’ai pas mal de travail aussi, mais je m’en sors bien. »
Ajouta-t-il dans un fin sourire. « Comment ça se passe alors ton grand départ, tout sera prêt pour le grand moment ? Et ton arrivé à Poudlard, il est déjà prêt ? »

Trevor ne pouvait quand même pas s’empêcher d’être curieux vis-à-vis de la nouvelle carrière de Orpheus. Surtout que clairement, l’homme n’était pas le genre de sorcier à cacher le fait que le sang pur était quelque chose à laquelle il tenait énormément. Ils avaient eu même plusieurs fois des conversations à ce sujet. C’était tout à fait normal au vu de leur situation et leur monde voulait les choses ainsi. Mais il y avait bien plus de personne qui appréciait les moldus à sa place. C’était un choix de carrière vraiment discutable tout de même.
Code by Gwenn

_________________


Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) 750359...Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 335
Humeur :
Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Empty
Message#Sujet: Re: Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus)   Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Icon_minitimeMer 12 Aoû - 17:56


Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi.
O

rpheus était loin de s'imaginer que, chaque fois que son ami lui assurait allait bien, il déformait, et de très loin la réalité. Il était incapable de se dire que son ami puisse lui dissimuler quelque chose d'aussi grave qu'une maladie de sang incurable... Alors il croyait Trevor sur parole. C'était ainsi, et c'était monnaie courante dans leurs cercles. L'on prétendait beaucoup, mais au fond, personne ne savait grand-chose de ce que les autres pensaient ou vivaient véritablement. Ainsi, ils avaient beau être proches, Orpheus et Trevor se cachaient bien des choses l'un à l'autre. Jamais Orpheus ne serait capable de supposer que son interlocuteur était gravement malade, ou encore que sa préférence sexuelle allait aux hommes, tout comme Trevor de son côté n'imaginait sans doute rien des manigances fomentées par son ami vis-à-vis d'Amos... Et moins encore du fait que son épouse avait passé une nuit dans son lit. Et sur ce dernier point, c'était définitivement tant mieux.

Donc il se contentait de boire les paroles de son interlocuteur sans envisager de les remettre en question, et il était heureux d'apprendre que le travail de Trevor, bien que chronophage, lui plaisait toujours. Et en parlant de son travail, ce fut tout naturellement sur ce sujet que la conversation se prolongea. C'était bien normal. Orpheus était à même de comprendre que sa prise de poste à Poudlard puisse être vue d'un mauvais oeil, ou tout du moins considérée avec surprise, mais elle était parfaitement réfléchie, et l'homme était convaincu de ce qu'il pourrait accomplir au sein de l'école de magie, et il avait hâte de révolutionner l'enseignement de l'étude des Moldus.

-J'ai le sentiment que rien ne sera prêt à temps,
admit-il dans un fin sourire, mais je ferais de mon mieux pour que mon successeur s'en tire sans trop de difficulté, quant à moi... Il marqua un temps de pause. J'ai organisé de nombreuses formations, mais c'est la première fois que je vais enseigner à de si jeunes élèves, je pense que je ne me sentirai pas complètement prêt tant que je ne me serais pas totalement immergé dans le bain, mais je suis confiant. Mes cours sont prêts, et je suis absolument certain que l'angle que j'ai choisi d'aborder ouvrira d'autres perspectives pour la jeune génération, une chose dont cette école manque considérablement. Il marqua une pause. J'ai jeté un rapide coup d'oeil à la liste de mes futurs élèves. Je regrette de savoir que Clarice n'en fera pas partie, j'aurais eu plaisir à l'avoir pour étudiante.

Mais ce n'était pas étonnant, bien sûr, les enfants de sang pur n'étudiaient pas l'étude des Moldus. Mais là encore, c'était une chose qui pourrait bien changer incessamment sous peu.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 202
Humeur :
Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Empty
Message#Sujet: Re: Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus)   Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Icon_minitimeSam 30 Jan - 17:34

Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi.
Orpheus était sur un point marquant de sa carrière, puisqu’il changeait quand même radicalement de branche. Ce n’était pas rien de quitter le poste qu’il occupait actuellement dans le but de devenir enseignant à Poudlard et en prime, afin d’enseigner l’étude des moldus. C’était un curiosité qui n’avait pas manqué de surprendre Trevor quand il avait appris que son ami allait occuper ce poste, parce que l’étude des moldus n’était vraiment pas une matière qui méritait l’intérêt des sorciers de sang pur. Alors ça semblait étonnant que Orpheus décide de se lancer dans un tel projet, cela dit Trevor savait bien que l’homme n’était pas du tout en train de faire un revirement et de changer de bord. Non, au contraire, il se disait qu’il allait peut-être apporter quelque chose de nouveau à cette matière, même si c’était étonnant quand même.

L’homme avait donc tout prévu pour son départ ainsi que pour son arrivé. Trevor n’était pas spécialement surpris que son ami ait tout en main, c’était clairement le genre d’Orpheus n’avait les choses bien en main, de ne rien laisser au hasard. Même s’il pouvait par moment arriver des choses particulières, comme le fait que son épouse se trouvait présentement en prison, sans que Trevor ne se doute que c’était parce que leur fils ne serait jamais un sorcier. Mais en apparence, Orpheus avait toujours tout son contrôle, ce qui n’était pas étonnant. Le futur professeur ne manqua pas de lui préciser qu’il savait comment il allait aborder ses cours et le fait que cela allait pouvoir ouvrir d’autres perspectives à la jeune génération.

« On ne peut pas réellement dire que jusqu’à présent, l’étude des moldus ait été une matière qu’on puisse considérer comme… utile. »
Répondit-il quand Orpheus mentionna le fait que Clarice n’ait pas pris la matière qu’il allait enseigner. Trevor avait précisé que c’était jusqu’à présent, puisqu’il osait quand même croire que ce dernier n’allait pas donner envie à tous ces jeunes sorciers d’aimer et de vouloir se reproduire avec les moldus. Non, Orpheus ne ferait pas une chose pareille. Mais ses prédécesseurs étaient beaucoup trop « amoureux » des moldus pour que Clarice ait pu envisager de prendre cette matière. Il osait croire connaître sa fille pour affirmer qu’elle avait les mêmes pensées que lui. Trevor était loin d’être dans la norme et on ne pouvait pas forcément dire qu’il était un exemple de droiture, mais le sujet des moldus étaient clairs dans son esprit. Le sang pur primait avant tout, même avant la santé d’ailleurs. « Si jamais su que tu enseignerais cette matière, j’aurais peut-être pu le proposer à Clarice, mais je ne pouvais pas deviner. Il faut dire que c’est quand même une décision assez surprenante. »

Il n’allait pas mentir en affirmant que c’était parfaitement logique et normal. C’était une décision dont il ne s’était pas du tout attendu, surprenante. Une bonne décision ? Il osait croire qu’il pouvait faire confiance à Orpheus.
Code by Gwenn

_________________


Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) 750359...Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 335
Humeur :
Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Empty
Message#Sujet: Re: Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus)   Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Icon_minitimeSam 30 Jan - 19:17


Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi.
O

rpheus ne pouvait pas donner tort à Trevor quand ce dernier affirmait que jusqu'alors, la matière qu'il enseignait avait difficilement pu être qualifiée d'utile. Il avait été affecté par les mêmes biais de son côté. Et d'ailleurs, du temps où il faisait ses classes à Serpentard, il s'était épargné d'assister à aucun de ces cours, mais pour lui, ce n'était pas la matière en elle-même qui était inutile, c'étaient les professeurs qui l'enseignaient qui se révélaient être les plus sinistres des incompétents, et c'était clairement une subtilité qu'il était nécessaire de souligner si l'on voulait véritablement prendre conscience de la situation telle qu'elle était.

Il est vrai que les professeurs choisis jusqu'alors pour enseigner cette matière ne brillaient clairement pas par leur vision de ce que celle-ci voulait être. Si on devait avoir encore le moindre doute quant au fait qu'Albus Dumbledore n'était clairement pas l'homme sage et avisé que tout le monde prétendait (mais techniquement, plus personne ne devrait avoir de doute à partir du moment où le demi-géant Rubeus Hagrid avait été littéralement sauvé d'Azkaban par le vieux barbu et lâché au milieu des élèves plutôt que de faire face à la Justice), la nomination de Carlotta Pinkstone au poste qu'il occupait maintenant était bien la preuve que le vieillard n'avait pas un brin de jugeote et yoyotait singulièrement de la touffe. Orpheus avait jeté un oeil aux cours qu'avait donné Pinkstone à ses élèves, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il avait été particulièrement affligé par ce qu'il avait découvert. C'était un ramassis d'immondice pro levée du code du secret magique international. Cette femme était un poison pour la profession, c'était une bonne chose qu'elle soit de retour à Azkaban. Qu'elle y reste. Et pour longtemps, si possible. Tout ce qui avait trait à elle l'insupportait considérablement. Elle incarnait, typiquement, tout ce qu'il abhorrait.

-Tout le monde semble surpris de ce choix alors qu'il est d'une logique imparable. On ne se demande pas pourquoi on étudie les plantes ou les animaux, on ne part pas du principe que c'est pour faire ami-ami avec, sauf si on est un détraqué comme Dragonneau. Les Moldus, c'est pareil. Si on veut définitivement regagner la place qui est la nôtre, il faut savoir identifier clairement ceux qui l'accaparent et réussir à les comprendre.
Il marqua une pause. Ceci dit, je n'irai pas reprocher à Clarice de ne pas avoir choisi cette matière pour commencer. Je ne veux même pas imaginer les dommages que Pinkstone aurait engendrés sur toute une génération d'élèves si elle était restée plus longtemps. Ceci dit, elle peut toujours rejoindre mon cours, même en milieu d'année. Ma classe manque cruellement d'élève de son acabit. A croire que les seuls à s'intéresser à l'étude des moldus sont ceux qui leur sont à peine supérieurs.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 202
Humeur :
Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Empty
Message#Sujet: Re: Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus)   Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Icon_minitimeDim 21 Nov - 12:17

Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi.
Orpheus mentionna le fait que tout le monde était surpris par sa décision. C’était le cas pour lui en tout cas, évidemment, Trevor ne pouvait pas nier qu’il était surpris qu’un homme telle que Orpheus décide de prendre la place de l’étude des moldus. C’était une matière que Trevor considérait ne pas avoir sa place à Poudlard, mais ils ne pouvaient pas y faire grand-chose. Même avec l’envie que cette matière ne soit pas enseignée, ils ne pouvaient pas prendre ce genre de décision pour Poudlard, en tout cas pas sans avoir réellement du pouvoir où il le fallait. Trevor n’était pas forcément le plus investie dans la politique, même si les Carrow avaient une bonne place, ils n’avaient pas vraiment de pouvoir. Pas comme les Black, par exemple. Et il n’avait pas spécialement envie de s’engager dans tout cela. Cela dit, il défendait quand même la notion de pureté, coute que coute (même si tout cela faisait qu’il était gravement malade, lui et sa fille).

Mais les arguments de Orpheus faisaient mouche. Ils n’avaient pas besoin d’apprécier les moldus pour les étudie, c’était cependant important de les connaître pour faire en sorte qu’ils ne prennent pas le pouvoir, qu’ils puissent enfin envisager un jour de ne plus avoir besoin de se cacher, pour connaître comme il le fallait leur ennemi. Mais ça c’était à envisager maintenant que Orpheus avait pris la place de professeur de cette matière.

« Je t’avoue qu’avec ta prédécesseuse, si Clarice m’avait annoncé qu’elle avait eu l’intention de rejoindre l’étude des moldus, je l’en aurais fortement empêché. »

Si c’était pour apprendre les « bienfaits » d’être en harmonie avec les moldus, d’imaginer un monde où ils seraient égaux avec ceux qui ne possèdent pas de pouvoir magique… hors de question en effet. La question se posait différent à présent, surtout avec ce que Orpheus venait de lui expliquer sur la manière dont il voyait le cours. Et il comprenait bien le problème de son ami, ce dernier ne se retrouvant qu’avec des élèves qui étaient à peine supérieur à ces moldus.

« Mais la situation est différente à présent. Je ne peux pas te promettre qu’elle rejoindra ton cours, mais je ne vais pas manquer de lui en parler tout de même. » Il ne savait pas vraiment si ça pouvait apporter grand-chose à Clarice de participer au cours d’étude des moldus. En revanche, ça pouvait sans doute être une bonne chose en effet pour Orpheus de se retrouver avec des élèves qui avaient un peu plus de valeur que ceux qui avaient choisi cette matière de prime abord parce qu’ils… aimaient les moldus. « En tout cas, je suis ravi de me dire que la nouvelle génération aura des cours réellement adaptés à nos valeurs. »

Ça allait vraiment changé de la précédente professeure qui avait vraiment sa place en prison.
Code by Gwenn

_________________


Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) 750359...Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 335
Humeur :
Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Empty
Message#Sujet: Re: Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus)   Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Icon_minitimeDim 21 Nov - 15:11


Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi.
O

rpheus se contenta de hocher la tête en guise d'approbation aux propos de son interlocuteur. Bien sûr qu'il n'allait pas le contredire quand ce dernier affirmait que jamais qu'il n'aurait accepté que sa fille suive des cours d'étude des moldus donnés par Carlotta Pinkstone. En l'occurrence, ce n'était jamais que du bon sens que de raisonner de cette manière. Trop longtemps, on avait voulu considérer le cours d'étude des moldus pour ce qu'il n'avait pas vocation à être, et c'était bien évidemment devenu encore pire avec Pinkstone. Donner à cette ex-taularde, à une terroriste, une telle fonction était tout à fait absurde, immonde et inconsidéré. Orpheus était ravi que les circonstances aient donné raison à ce qu'il avait toujours pensé d'elle : bien sûr que la jeune femme devait de nouveau finir en prison : comment aurait-il pu en être autrement. Oui, les réticences de Trevor avaient été très logiques et ne méritaient même pas d'être discutées, mais la donne avait changé. De même que le monde changeait, et c'était pour aller dans le sens de ce changement que le jeune homme considérait qu'il se trouvait à la meilleure place possible au meilleur moment possible.

-Ce n'est pas un problème si elle décide de ne pas rejoindre mon cours, dans tous les cas, il est certainement un peu tard pour qu'elle change d'option en cours de scolarité, mais je te remercie
, répondit-il, qui appréciait d'entendre son ami lui apporter son soutien.

Il considérait bel et bien que lui apporter un tel soutien était chose aussi logique que nécessaire, il n'empêche que cela restait tout à fait apprécié quoi qu'il en soit, il faut tout de même le dire.

-Clarice est dans tous les cas bien assez intelligente pour faire ses propres recherches et je ne doute pas que tu l'as parfaitement éduquée à identifier qui l'ennemi peut être,
observa Orpheus.

Il ne prononçait pas ces mots pour brosser Trevor dans le sens du poil mais parce qu'il était convaincu que c'était bel et bien le cas. Ils avaient ceci en commun d'être tous les deux des pères exemplaires (car oui, Orpheus considérait bel et bien qu'il était un père exemplaire, n'en déplaise au mauvaises langues). Et les circonstances n'auraient de cesse que de le prouver selon lui.

-Il était plus que temps que cela arrive... Sur le long terme, l'idéal serait de réussir à renvoyer Dumbledore de la direction de Poudlard. Avec un tel individu à la tête de l'école de magie, on ne peut certainement pas s'attendre à ce que les choses aillent dans le bon sens. Il est plus que nécessaire de veiller à la bonne éducation de nos jeunes éléments. Ils sont l'avenir de notre communauté, après tout.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Empty
Message#Sujet: Re: Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus)   Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Convaincre un ami est aussi difficile que de convaincre un ennemi. (Orpheus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Le chaudron baveur
-