AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez | 
 

 Loin de ses griffes (Amos)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 181
Humeur :
Loin de ses griffes (Amos) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Loin de ses griffes (Amos) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Loin de ses griffes (Amos) Empty
Message#Sujet: Loin de ses griffes (Amos)   Loin de ses griffes (Amos) Icon_minitimeJeu 13 Aoû - 21:26

Loin de ses griffes

Dosia s’était toujours imaginée devenir mère, peut-être parce qu’elle était issue d’une famille où la famille était un socle à préserver à tout prix, où le mariage et la parentalité étaient à la base de tout, mais plus le temps passait, moins se marier, se ranger et fonder une famille l’intéressait… elle n’y était pas fermée, mais si ça n’arrivait pas, eh bien.. tant pis ? Ses parents n’étaient pas vraiment des exemples à suivre, finalement, contrairement à ce qu’elle pensait dans sa jeunesse. Et son métier ne lui laissait pas l’occasion de rencontrer grand-monde. Elle avait, en somme, d’autres préoccupations. Pour ce qui était des enfants… Elle ne s’imaginait que devenir mère par défaut ces derniers temps, mais elle y tenait en revanche beaucoup. Parce que c’était la seule solution, et la situation était urgente.

L’été approchait, l’échéance aussi… et encore, ça, c’était si les expériences d’Orpheus ne tuaient pas son fils avant qu’il ne s’en charge directement. Dosia voudrait croire que son frère n’était pas capable d’une telle cruauté, mais elle ne se faisait pas d’illusions. Il était muré dans cette sorte d’obstination violente qui laissait présager le pire par Amos s’ils n’intervenaient pas. Heureusement, ils étaient nombreux à vouloir faire quelque chose. Suffisamment pour que Dosia estime leurs chances d’arracher son neveu aux griffes de son frère effectivement probantes.

Mais même quand c’était le cas, il ne s’agirait pas juste de sauver Amos pour l’abandonner à son sort ensuite. Il faudrait prendre soin de lui. Et pour ce faire, Dosia était déterminée à réclamer la garde de son neveu. En sa qualité de marraine (décision lointaine qu’Orpheus devait amèrement regretter à présent), elle pensait avoir de bonnes chances. Et puis, elle tenait à son neveu. Elle se doutait que ce dernier la considèrerait, dans un premier temps comme le diable souhaitant le priver de son père, mais avec le temps, il comprendrait. Il comprendrait que vivre dans la peur n’avait rien d’une obligation. Et qu’il pouvait être heureux. Entouré des bonnes personnes. Qui l’aimeraient peu importe qui il était. Pouvoirs ou pas. Elle avait l’intention de lui rendre la vie dont on l’avait privé pendant beaucoup trop longtemps. Elle savait que pour commencer, le garçon ferait de la résistance. Orpheus lui avait totalement lavé le cerveau… mais à force de temps et d’affection, il comprendrait. Mais pour ça, encore fallait-il réussir à l’approcher et à le mettre en confiance. Et ce n’était pas encore gagné. Affaire compliquée. Mais pas infaisable, en revanche.

Elle avait frappé à la porte de ses parents, sachant qu’Amos y serait, sa mère en tout cas (son père serait sûrement à la boutique, tant mieux), elle devrait peut-être forcer le passage, mais elle espérait réussir à adresser quelques mots à Amos. Ce qui serait peut-être plus simple qu’elle ne l’aurait cru. Quand elle frappa à la porte, ce fut son neveu qui ouvrit.


"Bonjour Amos, je suis contente de te revoir. Tu vas bien ?"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
Amos Beurk
▌ Messages : 45
Humeur :
Loin de ses griffes (Amos) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Loin de ses griffes (Amos) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: /
Camp: Neutre
Avatar: Asa Butterfield

Loin de ses griffes (Amos) Empty
Message#Sujet: Re: Loin de ses griffes (Amos)   Loin de ses griffes (Amos) Icon_minitimeSam 17 Oct - 12:53

Loin de ses griffes
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Amos était chez ses grands-parents, comme tous les jours ou presque. Quand son père devait se rendre au travail, il le faisait garder par ses parents. Ça ne dérangeait pas Amos dans la mesure où il les adorait, mais il préfèrerait tout de même passer du temps avec son père. Surtout qu’il n’était toujours pas un sorcier, et que son anniversaire approchait, mais bon, il ne pouvait pas lui demander de louper le travail, il le savait bien. Quoiqu’il en soit, il était toujours bien chez ses grands-parents, parfois il allait à la boutique avec son grand-père, mais là, il était seul avec sa grand-mère. Au moins, elle lui donnait tout ce qu’il voulait, ce qui n’était pas déplaisant, même si au fond, Amos ne réclamait pas grand-chose, si ce n’est rien du tout. Il n’avait jamais été un enfant capricieux.

Amos restait silencieux la plupart du temps, sauf quand on lui parlait. Encore que, cela dépendait de qui lui adressait la parole, mais quand c’était du côté de son père, ça allait, il daignait répondre. Mais sinon, il pouvait très bien passer des heures sans décrocher le moindre mot. Il était bien trop occupé à penser, à angoisser surtout. Il avait peur de ne pas devenir un sorcier à temps. Malgré tous les efforts de son père, ça ne donnait rien pour le moment, et Amos n’était en rien rassuré.

Il ne voulait pas décevoir son père, il ne voulait pas qu’il ait honte de lui. Amos faisait pourtant tout ce qu’il pouvait pour que cela marche, il endurait tout ce qu’il y avait à endurer, sans jamais se plaindre. Mais ça n’était pas encore suffisant. Mais il n’abandonnait rien pour autant. L’échéance approchait, mais il restait encore du temps. Il faisait confiance à son père pour trouver une solution, quelle qu’elle soit. Mais pendant ce temps, il devait vivre une vie de garçon de son âge, qui n’était pas du tout en adéquation avec toutes ses pensées. Pour le moment, il était seul, installé à table, occupé à faire des dessins. Même s’ils étaient tous bien ternes, en même temps, Amos n’utilisait que des couleurs sombres, et froides. Sa grand-mère se reposait, alors il s’occupait en attendant. Ça ne le dérangeait pas d’être seul, il avait l’habitude.

Il releva la tête quand il entendit frapper à la porte. Il n’avait aucune idée de qui cela pouvait être. L’elfe de maison était occupé dans la cuisine, et il ne voulait pas aller lui parler. Il n’avait pas non plus envie d’aller déranger sa grand-mère. Et puis… c’était peut-être son père qui rentrait plus tôt ? Il n’y croyait pas vraiment mais il descendit tout de même de sa chaise avant d’aller ouvrir la porte.

"Bonjour Amos, je suis contente de te revoir. Tu vas bien ?"

Manque de chance, c’était Dosia. Amos fut tenté de refermer la porte. Fut un temps, il aurait été vraiment content de voir sa tante, qui était aussi sa marraine, mais les choses avaient changé. Il savait qu’elle était du côté de sa mère, et qu’elle voulait l’enlever à son père. Amos se demanda brièvement si elle était d’ailleurs venue pour tenter de le kidnapper, mais elle n’avait pas forcément les moyens de savoir s’il était là, même s’il n’y avait pas mille endroits où il pouvait être. Il réfléchit durant quelques instants, ne sachant pas trop quoi lui dire. Finalement, il se contenta d’un mot.

« Bonjour.»

black pumpkin

_________________

- Amos Beurk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 181
Humeur :
Loin de ses griffes (Amos) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Loin de ses griffes (Amos) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Loin de ses griffes (Amos) Empty
Message#Sujet: Re: Loin de ses griffes (Amos)   Loin de ses griffes (Amos) Icon_minitimeMer 21 Oct - 21:02

Loin de ses griffes

Un simple bonjour et rien d'autre. Bon. Ce qui est sûr, c'est que ça n'allait pas être simple, mais ce n'était pas une surprise. Au fond, Dosia savait que c'était déjà une chance qu'il lui adresse ne serait-ce qu'un seul mot. Il aurait pu lui fermer la porte au nez, tout simplement, et elle aurait eu l'air bien bête. Là, elle avait l'air bête aussi, mais au moins, elle avait une ouverture... si légère soit-elle, et elle allait en profiter. Elle savait pertinemment qu'elle ne pouvait faire qu'une chose et une seule, et c'était d'arrondir les angles, de s'attirer la confiance de son neveu, et elle savait qu'elle partait de loin, de très loin, même... Surtout qu'il se pouvait en plus du reste qu'Orpheus lui ait monté la tête le concernant. C'était à elle de lui montrer qu'elle n'était pas hostile, qu'elle ne lui voulait aucun mal. Au contraire, même, elle ne voulait que son bien.

Il ne répondit pas quand elle lui demanda comment il allait, elle allait devoir déduire la réponse d'elle-même, mais en même temps, elle le savait déjà. Amos allait mal. Il arrivait peut-être à se convaincre du contraire parce que son père lui avait lavé le cerveau bien comme il faut. Physiquement, il semblait moins éprouvé qu'elle ne l'avait craint, même si cela se voyait tout de même qu'il était plus... éteint que ne l'étaient la plupart des enfants de son âge. Mais il semblait capable en tout cas de tenir le coup jusqu'à ce qu'on le libère du joug de son géniteur, et ça c'était une vraie victoire.


"C'est bien que ce soit toi qui aies ouvert, c'est toi que je voulais voir", reprit Dosia, consciente qu'elle allait devoir faire la conversation toute seule. Tant pis, elle était prête à le faire. "J'ai un cadeau pour toi. Comme on ne s'est pas vus à Noël..."

Elle fouilla dans son sac et en sortit un paquet emballé par ses soins. Elle ne savait pas grand-chose de ses goûts, difficile de lui offrir le cadeau qui ferait mouche à tous les coups, mais elle verrait bien... Le paquet contenait un jeu d'échecs version sorciers de première qualité. Est-ce qu'elle tentait de l'acheter ? Oui, un peu. On faisait ce qu'on pouvait.


"Tiens."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
Amos Beurk
▌ Messages : 45
Humeur :
Loin de ses griffes (Amos) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Loin de ses griffes (Amos) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: /
Camp: Neutre
Avatar: Asa Butterfield

Loin de ses griffes (Amos) Empty
Message#Sujet: Re: Loin de ses griffes (Amos)   Loin de ses griffes (Amos) Icon_minitimeMer 6 Jan - 0:56

Loin de ses griffes
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Amos se sentait vraiment mal à l’aise. Il n’aimait pas du tout cette situation, et ne savait pas du tout ce qu’il était censé faire. Le mieux serait encore qu’il referme la porte, et fasse comme si de rien n’était, comme si sa tante n’était jamais venue, mais il ne savait pas si c’était une si bonne idée que ça. Parce que peut-être qu’elle s’énerverait, qu’elle tenterait de l’enlever. Amos savait qu’il ne pourrait rien faire, si ce n’est crier et espérer que quelqu’un arrive rapidement, mais il en doutait un peu. Ce qu’il aimerait surtout, c’était que son père intervienne, là maintenant. La probabilité que cela arrive était évidemment de zéro, mais on pouvait toujours rêver. Quoiqu’il en soit, Amos ne manquerait pas de lui rapporter que Dosia était venue ce jour, même s’il ne savait pas vraiment ce qu’elle voulait. Ça n’avait peut-être aucun rapport avec lui, mais ces derniers temps il avait l’impression que tout le monde en avait après lui, ou après son père, ce qui était parfaitement agaçant.

En soit, sa tante ne lui avait strictement rien fait. Mais il savait qu’elle était du côté de sa mère, donc contre son père. Amos choisirait toujours son père, c’était comme ça. Quoiqu’on puisse en dire, il ne voulait pas en être séparé, et il apprécierait qu’on les laisse tranquille. Mais Amos savait qu’il ne suffisait pas de vouloir quelque chose pour l’obtenir. La preuve, il n’était toujours pas un sorcier, et le temps continuait de s’écouler…

"C'est bien que ce soit toi qui aies ouvert, c'est toi que je voulais voir. J'ai un cadeau pour toi. Comme on ne s'est pas vus à Noël... Tiens."

Amos se contenta de la dévisager avec méfiance, sans faire le moindre geste, sans dire le moindre mot. Il ne savait pas du tout quoi faire. Est-ce qu’il devait prendre le paquet ? C’était peut-être un piège… et puis, son père n’apprécierait peut-être pas qu’il accepte des cadeaux de tout le monde, encore moins de ceux qui voulaient les séparer. Mais ça ne se faisait pas non plus de refuser un cadeau alors… il ne savait pas du tout. Sa stratégie restait de ne rien faire, et de ne rien dire, mais il ne savait pas si elle serait payante, il en doutait grandement. Son regard passa du paquet à Theodosia, gardant toujours une posture méfiante et presque défensive. Finalement, il se décida à prendre le paquet avec prudence, il se disait que peut-être, elle partirait comme ça. Elle aurait eu ce qu’elle voulait.

« Merci. »

black pumpkin

_________________

- Amos Beurk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 181
Humeur :
Loin de ses griffes (Amos) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Loin de ses griffes (Amos) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Loin de ses griffes (Amos) Empty
Message#Sujet: Re: Loin de ses griffes (Amos)   Loin de ses griffes (Amos) Icon_minitimeDim 7 Fév - 15:45

Loin de ses griffes

Le regard que son propre neveu posait sur elle lui fendait le coeur. Bien sûr, Dosia ne pourrait pas prétendre ne pas l'avoir cherché, en tout cas en partie, au vu de la manière dont elle avait laissé sa relation avec sa famille dans l'ensemble et ses frères en particulier se dégrader... mais en même temps, si elle avait agi de la sorte, ce n'était pas pour rien, et Amos n'était en aucun cas responsable. Surtout, il n'avait pas à payer les pots cassés.

Dosia avait une profonde et sincère affection pour son neveu, en aucun cas elle ne voulait créer de climat d'hostilité entre eux. Mais c'était trop tard. Tout ça, ça ne dépendait pas de sa volonté... ce qui pouvait encore en dépendre, c'était la manière dont elle parviendrait - ou non, à s'attirer sa sympathie, à regagner sa confiance. Ce n'était pas forcément gagné. Qui sait quelles horreurs Orpheus avait fourré dans le crâne de son fils pour lui laisser entendre qu'elle était une personne horrible ou allez savoir quoi d'autre, au final. Bon, là, c'était un procès d'intention, évidemment, mais elle avait envie de dire qu'avec son frère, c'était de bonne guerre.

Finalement, et bien que méfiant, comme si le paquet qu'elle lui tendait pouvait contenir une bombe à retardement (il y en avait bien une, de bombe à retardement, mais c'était en revanche Orpheus qui l'avait offerte à son fils au moment de décider qu'il se débarrasserait de lui si jamais le fait qu'il était un cracmol devait se confirmer - comme s'il y avait encore besoin d'une confirmation à ce stade, oui, il était bel et bien un cracmol, et ceci n'avait absolument rien de grave). Il avait donc le paquet entre ses mains, et il la remerciait.

Là encore, l'économie de mots faisait loi chez son jeune interlocuteur. A l'évidence, il devait estimer qu'il était préférable pour lui d'en dire le moins possible. Qu'il choisisse d'adopter cette position vis-à-vis d'elle lui faisait sincèrement mal, mais là encore, impossible de vraiment le lui reprocher. Il n'était pas responsable de son comportement. S'il y avait une personne à blâmer (et Dosia ne s'en privait pas), c'était, encore et toujours, Orpheus.


"Eh bien... tu ne l'ouvres pas ? Je voudrais savoir ce que tu en penses."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
Amos Beurk
▌ Messages : 45
Humeur :
Loin de ses griffes (Amos) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Loin de ses griffes (Amos) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: /
Camp: Neutre
Avatar: Asa Butterfield

Loin de ses griffes (Amos) Empty
Message#Sujet: Re: Loin de ses griffes (Amos)   Loin de ses griffes (Amos) Icon_minitimeMer 26 Mai - 13:53

Loin de ses griffes
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Amos avait vraiment envie que Dosia s’en aille maintenant. Il n’était pas à l’aise avec le fait qu’elle soit ici, surtout que son père n’était pas là. Il craignait qu’elle tente quelque chose. Il n’avait aucune idée de quoi, mais il n’empêche qu’il n’avait vraiment pas envie qu’il se passe quoique ce soit. Il ne savait pas ce qu’elle attendait vraiment de lui, et ce qu’elle était précisément venue faire ici. Mais elle avait pris soin de venir quand il n’était pas avec son père, de toute évidence, et cela le rendait particulièrement méfiant, plus qu’il ne pouvait l’être en temps normal.

Il espérait vraiment qu’elle s’en irait rapidement. Ce n’était peut-être pas très juste pour sa tante, mais c’était comme ça. Amos n’avait aucune confiance en elle, parce qu’elle ne faisait pas franchement partie de ceux qui étaient du côté de son père, il le savait. Elle était davantage un soutien pour sa mère, et ce n’était pas le cas d’Amos. Même s’il n’avait pas d’avis réellement tranché sur la question, il restait avec son père quoiqu’il arrive, et cela ne changerait jamais. Alors Dosia ne devrait pas s’attendre à quoique ce soit de sa part, puisqu’il ne comptait pas lui donner quoique ce soit de positif, d’encourageant, ou d’affectueux.

Il acceptait son cadeau, mais c’était juste dans l’optique qu’elle s’en aille après cela. Il partait du principe que s’il faisait ce qu’elle attendait de lui, eh bien elle en aurait pour son compte et elle pourrait le laisser tranquille. Une logique simpliste, certes, mais il n’était encore qu’un enfant, après tout, même s’il n’en avait pas forcément le comportement, et l’attitude. Quoiqu’il en soit, plus les minutes passaient, et plus Amos se sentait mal à l’aise, et en insécurité.

"Eh bien... tu ne l'ouvres pas ? Je voudrais savoir ce que tu en penses."

Sa « stratégie » n’avait pas été payante, de toute évidence. Il espérait que ça ne durerait pas trop longtemps. Avec un léger moment d’hésitation, Amos consentit à ouvrir le paquet qu’il avait dans les mains. Sans enthousiasme apparent, mais pour le coup, ce n’était même pas dû à la présence de Dosia, c’était normal chez lui, il n’avait jamais réellement d’enthousiasme pour quoique ce soit, si ce n’est en de rares occasions, en présence de son père.

« C’est chouette, merci. »

black pumpkin

_________________

- Amos Beurk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 181
Humeur :
Loin de ses griffes (Amos) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Loin de ses griffes (Amos) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Loin de ses griffes (Amos) Empty
Message#Sujet: Re: Loin de ses griffes (Amos)   Loin de ses griffes (Amos) Icon_minitimeVen 28 Mai - 0:18

Loin de ses griffes

Dosia n'avait jamais vu un gamin ouvrir un paquet cadeau avec à ce point de mauvaise volonté. Certes, il avait dix ans, il n'était plus si petit que ça, mais même à cet âge-là, on se réjouissait de passer d'ouvrir n'importe quel paquet, mais lui, c'était comme s'il se forçait. D'accord, le cadeau venait d'elle, sa tante qu'il ne voyait jamais, ça ne devait pas aider, mais Dosia ne pouvait quand même pas passer à côté du fait que son neveu lui paraissait... éteint, voilà, c'est ça le mot, éteint, et c'était là un constat qui lui faisait honnêtement beaucoup de mal...

Qu'il ne soit pas enthousiaste à l'idée de la voir ou de lui parler, ça piquait, mais soit, mais elle avait tout de même la sensation de quelque chose de sous-jacent, de bien différent et de sérieusement alarmant. Enfin, la sonnette d'alarme était tirée depuis longtemps. Ils se désespéraient seulement d'aboutir au moindre résultat... et ça, c'était angoissant.

"On pourra se faire des parties ensemble, si ça te dit"
, répondit Dosia avec le sourire. De la part d'Amos, un "C'est chouette, merci" ressemblerait presque au Graal. Elle établissait un contact, mince et laborieux c'est sûr, mais un contact quand même, et ça, c'était le plus important à ses yeux, vraiment. Maintenant, il fallait qu'elle force la conversation, en espérant que cela ne braquera pas son neveu. "Est-ce que tu as déjà joué aux échecs version sorcier ? Je pourrais peut-être t'apprendre un de ces quatre, si c'est pas le cas."

Pas dit qu'Orpheus serait d'accord. En fait, il était même certain qu'Orpheus ne serait vraiment pas d'accord avec ça, mais elle s'en moquait. Pour le moment, ce qui comptait, c'est qu'elle pouvait passer un moment privilégié avec Amos, et c'était bien plus important que le reste à ses yeux.

Elle voulait créer un lien, le pousser à discuter de ses goûts, de ce qu'il aimait ou non, leur donner une occasion, un prétexte, de passer davantage de temps ensemble. En bref, elle cherchait, du mieux qu'elle le pouvait, à tisser un lien, à établir une connexion et à leur donner un prétexte à passer du temps ensemble. Peut-être que c'était maladroit de sa part, mais c'était quoi qu'il en soit très sincère, vraiment très sincèrre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
Amos Beurk
▌ Messages : 45
Humeur :
Loin de ses griffes (Amos) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Loin de ses griffes (Amos) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: /
Camp: Neutre
Avatar: Asa Butterfield

Loin de ses griffes (Amos) Empty
Message#Sujet: Re: Loin de ses griffes (Amos)   Loin de ses griffes (Amos) Icon_minitimeMer 17 Nov - 11:49

Loin de ses griffes
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Amos ne savait pas combien de temps sa tante allait rester là, mais ça le rendait vraiment mal à l’aise. Il avait envie qu’elle s’en aille, et qu’il puisse retourner à l’intérieur. Mais elle ne semblait pas décidée à le laisser. Son attention était gentille, elle lui offrait un cadeau pour Noël… d’accord. Mais ce n’était pas comme s’ils étaient proches, il ne l’avait jamais vraiment vue et depuis que sa mère était en prison, il ne la voyait plus du tout, et son père lui avait dit de se méfier d’elle, et de ne pas lui faire confiance, alors évidemment, il n’avait aucune intention de se rapprocher de sa tante, au contraire.

Il voyait sa présence ici comme une tentative d’endormir sa vigilance. Il était peut-être un peu trop paranoïaque, et Dosia voulait peut-être simplement lui offrir quelque chose pour Noël, mais il se fiait à ce que lui disait son père, et cela n’allait pas changer de sitôt. Donc il comptait rester sur ses gardes, et ne rien faire qui puisse encourager la jeune femme dans sa démarche. Cela-dit, il ne voulait pas non plus se montrer grossier, il n’avait pas été élevé ainsi.

"On pourra se faire des parties ensemble, si ça te dit. Est-ce que tu as déjà joué aux échecs version sorcier ? Je pourrais peut-être t'apprendre un de ces quatre, si c'est pas le cas."

Il ne pensait pas qu’une telle chose se ferait. Orpheus ne la laisserait pas venir chez eux, et il ne le laisserait pas aller chez elle. Alors, ils ne pourraient pas jouer ensemble. Mais cela ne le peinait pas spécialement. Il avait fait avec l’absence de sa tante. Il savait qu’il en avait une, et les choses s’arrêtaient là. Il ne lui donnait pas particulièrement de place dans sa vie, autre que le fait qu’il savait que son père avait des différents avec elle, comme tout le reste de la famille d’ailleurs. Mais Amos ne s’occupait pas plus de tout cela, il se contentait de faire ce que son père lui disait.

« J’ai appris avec mon père. »

Ce qui était la vérité, il aimait bien jouer avec son père. Juste passer du temps avec lui, lui suffisait.

black pumpkin

_________________

- Amos Beurk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 181
Humeur :
Loin de ses griffes (Amos) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Loin de ses griffes (Amos) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Loin de ses griffes (Amos) Empty
Message#Sujet: Re: Loin de ses griffes (Amos)   Loin de ses griffes (Amos) Icon_minitimeJeu 9 Déc - 15:02

Loin de ses griffes

Sans surprise, avoir une conversation longue et soutenue avec Amos Beurk était une entreprise complexe et laborieuse. Amos ne lui laissait une marge de manœuvre que très limitée. Dosia faisait tout son possible pour ne pas s’en offusquer ni pour ne pas s’en alarmer. Elle savait que la vigilance excessive n’était pas la manifestation d’un désamour naturel de la part de son neveu. Il avait été éduqué à se méfier de sa propre ombre, et elle voulait bien croire, par la même occasion, qu’Orpheus n’avait pas dressé d’elle auprès de son fils le portrait le plus flatteur qu’on puisse imaginer.

Ce n’est pas grave, elle insistait. Dosia en avait un peu honte, elle devait le dire, mais elle aurait tendance à se servir avec Amos des mêmes méthodes dont elle avait eu tendance à user et abuser quand elle faisait face à un interrogatoire corsé avec un présumé criminel. Pas qu’elle considère Amos comme un criminel notoire, bien évidemment, mais elle comprenait bien qu’elle allait devoir prendre de sérieux gants avec lui, et elle y était prête. Dosia avait bien conscience du fait que son neveu serait difficile à adopter, mais en y allant pas à pas, en gardant son calme et en trouvan de quelle manière capter son attention, elle était sûre et certaine que ça restait possible.

« Ça ne m’étonne pas, Orpheus a toujours adoré les jeux de stratégie », répondit-elle simplement.

Ce qui était un reproche déguisé, mais qu’elle se contentait de dire sur le ton de la conversation. Bien sûr que les jeux de stratégie étaient les préférés de son frère, ils lui permettaient d’avoir l’ascendant sur son entourage, ils lui permettaient d’avoir, la plupart du temps, un coup d’avance sur les autres. Dosia, elle, n’était pas la plus grande stratège qui soit, elle était plutôt du genre frondeuse, à faire les choses directement et sans passer par quatre chemins. Mais si elle devait s’engager dans ce genre de parties, elle savait tirer son épingle du jeu. Elle non plus n’était pas mauvaise aux échecs.

« Est-ce que tu aurais le temps pour une partie maintenant ? »

C’était très hasardeux, c’est certain, et il était plus que probable qu’Amos le lui refuse, mais Dosia avait bien compris que si elle n’y allait pas un peu au culot, si elle ne bousculait pas un peu le tout, elle et Amos pourraient longtemps se regarder en chiens de faïence sans qu’il ne se passe rien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
Amos Beurk
▌ Messages : 45
Humeur :
Loin de ses griffes (Amos) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Loin de ses griffes (Amos) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: /
Camp: Neutre
Avatar: Asa Butterfield

Loin de ses griffes (Amos) Empty
Message#Sujet: Re: Loin de ses griffes (Amos)   Loin de ses griffes (Amos) Icon_minitimeJeu 9 Juin - 11:54

Loin de ses griffes
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Amos se sentait presque pris au piège, et il avait du mal à trouver une issue de secours. Il pourrait se contenter de refermer la porte, mais il n’arrivait pas à s’y résoudre, parce qu’il avait peur que ça ne soit pas suffisant. Le mieux, ce serait que quelqu’un, un autre adulte intervienne et le sorte de là. Mais il ne savait pas si cela allait finir par arriver ou non. Amos était un enfant très dépendant des autres, de ceux en qui il avait confiance. Il se sentait très vite perdu quand il était seul face à une situation totalement inhabituelle, comme c’était le cas en cet instant précis.

Il tentait tant bien que mal de garder contenance, mais ce n’était vraiment pas simple pour lui. En soit, ce n’était pas normal qu’il se comporte ainsi en présence de sa tante. Elle devrait lui inspirer de la confiance, et un sentiment de sécurité, mais c’était tout l’inverse. Il n’avait pas confiance en elle, et il avait le sentiment qu’elle était une ennemie, et que ce qu’elle cherchait, c’était l’éloigné de son père, comme avait voulu le faire sa mère, qui de son côté avait tenté une méthode beaucoup plus radicale.

« Ça ne m’étonne pas, Orpheus a toujours adoré les jeux de stratégie »

Amos ne savait pas s’il devait répondre quelque chose à cela. Était-ce un reproche, une attaque, une question, une affirmation ? Il n’arrivait pas à le déterminer, alors il préférait ne pas répondre, et laisser cela en suspens. En soit, Amos était d’accord pour dire que son père semblait apprécier les jeux de stratégie, mais ce n’était pas la peine d’en débattre durant des années. Autant laisser couler, et être capable de se sortir de cette situation qui ne semblait s’améliorer pour le moment. Le malaise était toujours bien présent.

« Est-ce que tu aurais le temps pour une partie maintenant ? »

Amos ne pensait pas que c’était judicieux. Il n’avait pas spécialement envie déjà, Dosia représentait une sorte de danger pour lui. Et même si elle ne lui cherchait pas d’ennuis, ou qu’elle ne souhaitait pas lui faire du mal, Amos devait continuer de se montrer prudent. Il était hors de question pour lui qu’on réussisse à le séparer de son père. Il ne pourrait jamais l’accepter. Quoiqu’il en soit, il devait trouver un moyen de refuser son offre sans trop se mouiller.

« Je ne pense pas que grand-mère et grand-père apprécieraient que je fasse entrer des gens sans qu’ils soient d’accord »

black pumpkin

_________________

- Amos Beurk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Loin de ses griffes (Amos) Empty
Message#Sujet: Re: Loin de ses griffes (Amos)   Loin de ses griffes (Amos) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Loin de ses griffes (Amos)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Loin des yeux, loin du coeur... tu parles. (Luna <333)
» RP’s d’Amos
» Mon fils, ma bataille [pv Amos, Nobby et Dosia]
» Hum Hum .. Ce n'est plus loin
» Amos Beurk | Fini
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-