AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy ...
Voir le deal
599 €

Partagez | 
 

 Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Belvina Beurk
▌ Messages : 88
Humeur :
Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Right_bar_bleue

En couple avec : Herbert Beurk

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,7 cm, aile de fée & bois de noisetier
Camp: Mal
Avatar: Meryl Streep

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Empty
Message#Sujet: Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina   Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Icon_minitimeLun 17 Aoû - 20:11

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Belvina ne savait pas quoi penser de toute cette situation, si ce n’est qu’elle était désastreuse, évidemment. Sa famille était en mille morceaux, et il n’y avait aucun moyen de recoller les morceaux. Pourtant, elle aimerait pouvoir retrouver au moins sa fille. Mais ce n’était pas comme si Theodosia allait changer d’avis concernant son frère. Pourtant, Belvina le voudrait. Elle ne supportait pas cette guerre entre son fils et sa fille.

Mais la vie continuait, et Orpheus avait besoin d’elle. Beaucoup trop de  gens se montaient contre lui à son goût, et elle n’aimait pas ça. Elle voulait le protéger à tout prix. Orpheus avait toujours eu une relation particulière avec sa mère. Pourtant, elle avait toujours aimé Dosia évidemment. Et concernant Aristide… eh bien c’était un peu plus compliqué. Inutile d’aborder la chose maintenant. Surtout que ce n’était pas près de changer. Enfin bref, en tout cas, elle apporterait toujours son soutient à son fils. Mais en attendant, elle avait des choses à faire.

Amos était avec son grand père, elle avait donc toute liberté de faire ses tâches quotidiennes. Ce n’était rien de très exceptionnelle. Elle devait juste passer à la banque, aller chercher une commande chez Madame Guipure et aussi quelques livres chez Fleury & Bott. Elle serait donc très vite rentrée chez elle, ce qui n’était pas plus mal. Elle n’aimait pas spécialement passer du temps dehors. Et elle n’avait personne à voir. Elle aurait pu aller voir un de ses frères, ou ses nièces et neveux mais pas pour cette fois, peut être plus tard. Mais pas aujourd’hui.

Elle fut cependant prise de court en voyant Theodosia plus loin. Ça faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas vue, étant donné qu’elle avait coupé les ponts avec sa famille. Elle lui manquait, bien évidemment, mais elle ne pouvait pas prendre le parti de sa fille. Elle ne comprenait pas ses agissements. Cependant, elle s’inquiétait pour elle, et elle avait envie de voir comment elle allait. C’est pour cette raison qu’elle décida de l’aborder, même si ce n’était pas forcément une bonne idée, c’était tout de même sa fille.

« Bonjour Theodosia. »

black pumpkin

_________________

- Belvina Beurk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 181
Humeur :
Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Empty
Message#Sujet: Re: Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina   Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Icon_minitimeMer 19 Aoû - 21:28

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère
Dosia venait de quitter Fleury & Botts, une pile de bouquins sous le bras. Elle aimerait pouvoir affirmer que ses achats consistaient en une multitude de romans tout sauf prise de tête et divertissants, mais non, Dosia avait beaucoup trop de mal à décrocher, il faut croire. Ce qu'elle avait acheté, c'étaient des bouquins qui, tous autant qu'ils étaient, lui serviraient dans son travail. Ou en tout cas elle l'espérait. Il faudrait qu'elle les épluche pour en avoir la confirmation. En tout cas, son oeuvre était faite. Elle avait envisagé de faire un crochet par l'allée des embrumes, mais elle savait d'avance que ça ne servirait à rien que ça ne mènerait nulle part. Il était préférable qu'elle rentre chez elle et qu'elle travaille posément depuis son appartement.

Bon, il serait préférable qu'elle rentre chez elle et qu'elle se repose, c'est ce que lui recommanderait son entourage proche, mais... Elle ne pouvait pas, c'était aussi simple que ça, elle ne pouvait pas. Il y avait un sorcier dangereux qui semait la mort et la destruction et un autre sorcier dangereux qui lui servait de frère et qui allait très probablement tuer son neveu si elle n'agissait pas vite et bien. Alors non, elle n'avait pas le temps de se reposer. Elle se reposerait quand les mangemorts ne seraient plus qu'un lointain souvenir et quand elle aurait obtenu la garde d'Amos. En attendant, c'était impossible pour elle de relâcher l'intention. Ce n'était pas seulement impossible, d'ailleurs, c'était même hors de question.

Elle était perdu dans ses pensées, elle marchait sans trop regarder où elle allait, jusqu'à ce qu'un regard capte un autre, familier. Son coeur manqua un battement... C'était terrible de se retrouver face à sa propre mère sans savoir si elle devait la saluer ou juste l'ignorer. Oh, non, elle n'avait pas l'intention de l'ignorer, mais... La situation était si... particulière... Elle marchait sur des oeufs. Mais elle fut soulagé quand sa mère décida de la saluer. Même si ce "bonjour" était diablement froid.


"Maman... salut. Comment tu vas ? Qu'est-ce que tu viens faire ici ?"


Elle gardait ses distances. Elle aimait sa mère, et sa mère lui manquait mais... disons qu'elle avait choisi le mauvais camp.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Belvina Beurk
▌ Messages : 88
Humeur :
Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Right_bar_bleue

En couple avec : Herbert Beurk

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,7 cm, aile de fée & bois de noisetier
Camp: Mal
Avatar: Meryl Streep

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Empty
Message#Sujet: Re: Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina   Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Icon_minitimeMer 21 Oct - 17:53

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Belvina ne s’était pas du tout attendue à croiser sa fille comme ça, de manière si soudaine, et si hasardeuse. Même si à présent, ce n’était plus que de cette façon-là qu’elle pouvait espérer croiser Dosia. Elle ne pouvait plus inviter sa fille chez elle, ou passer la voir. Parce que Dosia avait décidé de tourner le dos à sa famille, et pire encore, elle les trahissait ouvertement. Malgré tout, elle restait sa fille, mais elle ne pouvait plus se comporter comme sa mère, plus vraiment. Belvina ne pouvait pas compter Aristide dans l’équation, alors au final, il ne lui restait plus qu’Orpheus, mais on essayait de le lui enlever. Elle ne comprenait pas à quoi jouait Dosia, mais elle souhaitait ardemment qu’elle revienne à la raison.

Elle aimerait que Dosia admette ses erreurs, elle aimerait pouvoir retrouver sa fille, elle était fatiguée de voir sa famille voler en éclats. D’autant plus qu’elle ne pouvait pas faire grand-chose pour arranger cette situation. Quoiqu’il en soit, elle ne pouvait pas prendre sa fille dans ses bras, ni lui dire qu’elle lui avait manqué. Elle ne pouvait que se montrer froide, et distante. Parce que c’était ce que la jeune femme avait instauré en partant, en s’attaquant à son frère. Belvina faisait donc ce qu’elle devait faire. Elle ne comptait pas ignorer sa fille, mais elle ne pouvait pas faire comme si de rien n’était.

"Maman... salut. Comment tu vas ? Qu'est-ce que tu viens faire ici ?"

Elle était un peu surprise par la question. Elle ne savait pas vraiment quoi lui répondre, Dosia lui parlait comme si les choses étaient normales, or elles ne l’étaient pas. Elles ne l’étaient plus. Belvina n’avait aucune envie de lui raconter son quotidien, elle n’avait pas non plus envie de parler des problèmes de la famille. Elle voudrait juste entendre des excuses de la part de sa fille, mais elle savait pertinemment que cela n’arriverait pas. Tant pis si elle se montrait dure, même si ce n’était pas ce qu’elle voulait, il fallait que sa fille comprenne qu’elle faisait du mal à tout le monde, en agissant ainsi, à sa mère la première.

« Je suis surprise d’être toujours ta mère, et que tu te soucies de comment je vais, Theodosia. J’avais simplement des courses à faire. »

black pumpkin

_________________

- Belvina Beurk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 181
Humeur :
Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Empty
Message#Sujet: Re: Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina   Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Icon_minitimeJeu 22 Oct - 21:51

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère

Les mots de Belvina faisaient mal, mais elle devrait au fond être habituée. Elle ne côtoyait plus sa famille, elle n'était donc pas soumise à cette culpabilisation constante, mais ça ne l'empêchait pas de la ressentir tout de même, que ce soit au cours des brèves conversations qu'elle avait pu avoir avec son frère. Sans oublier la culpabilité qu'elle ressentait elle-même.

Elle n'était plus en accord avec les idéaux de sa famille, elle avait préféré partir plutôt que de cautionner leurs convictions, leurs pratiques, leurs idées. Et sous ce prétexte, elle était devenu la lâcheuse, la traîtresse, et tous semblaient soupçonner de sa part une forme de malice monstrueuse, comme si son départ s'était fait de gaieté de coeur, comme si elle ne souffrait pas de s'être éloigné de sa famille... Il y avait de l'amertume chez sa mère, elle le sentait, mais l'amertume était réciproque. Personne n'avait cherché à la comprendre, personne n'avait cherché à l'encourager. Pas plus sa mère que tous les autres membres de sa famille.

"Je n'ai pas eu vraiment le sentiment que tu te souciais beaucoup de moi non plus, maman", lui rétorqua amèrement Dosia. Elle le savait, ce n'était pas en s'exprimant de la sorte qu'elle allait adoucir le dialogue. D'un autre côté, ce n'était pas vraiment comme si elle pouvait empirer les choses non plus. "Je n'ai pas souvenir que tu m'aies écrit récemment, ou que tu sois venue me voir. Alors peut-être que ça te surprend, et crois bien que ça me blesse, mais bien sûr que je te considère toujours comme ma mère."

Et elle l'aimait profondément, c'était ce qui rendait cette situation aussi compliquée pour elle. Elle devait vivre en accord avec ses résolutions et ses principes, mais en attendant, elle souffrait très sincèrement de l'absence de ses proches.

"Je ne suis pas partie parce que je ne vous aimais pas. Mais ça, visiblement, aucun de vous n'accepte de le voir ou de l'entendre."
Elle croisa les bras. "Si on ne peut pas avoir un semblant de conversation civilisée, très bien, mais dans ce cas, autant nous parler franchement. Les remarques passives-agressives, je déteste ça."

D'accord, la réponse de sa mère ne méritait pas forcément un tel déballage, mais il y avait trop longtemps que Dosia ruminait ce discours sans pouvoir le prononcer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Belvina Beurk
▌ Messages : 88
Humeur :
Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Right_bar_bleue

En couple avec : Herbert Beurk

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,7 cm, aile de fée & bois de noisetier
Camp: Mal
Avatar: Meryl Streep

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Empty
Message#Sujet: Re: Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina   Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Icon_minitimeVen 8 Jan - 15:27

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Belvina ne ressentait aucune satisfaction à se montrer dure envers sa fille, au contraire, mais elle ne pouvait pas passer l’éponge, faire comme si tout allait bien, et que leur relation était complice, et à l’image de ce que cela devrait être entre une mère et sa fille. Ce n’était pas le cas, elle ne voyait quasiment pas Dosia, et leurs relations étaient plus que tendues.

Pourtant, c’était Dosia qui avait décidé que sa famille n’était plus assez bien pour qu’elle lui soit affiliée. Ce n’était peut-être pas ce qu’elle avait dit, mais c’était comme ça que Belvina le ressentait. Ce n’était pas simple pour une mère de voir ses enfants grandir et mener leur vie, ça l’était encore moins d’être rejeté par ses enfants. Elle n’allait donc pas faire comme si tout allait bien, même si elle aimait sa fille, même si elle lui manquait, il y avait des choses qu’elle ne pouvait pas cautionner, et elle ne serait pas celle qui s’excuserait en premier, elle n’avait pas à le faire dans tous les cas, elle n’avait commis aucun tort.

"Je n'ai pas eu vraiment le sentiment que tu te souciais beaucoup de moi non plus, maman. Je n'ai pas souvenir que tu m'aies écrit récemment, ou que tu sois venue me voir. Alors peut-être que ça te surprend, et crois bien que ça me blesse, mais bien sûr que je te considère toujours comme ma mère."

Ce n’était pas à Belvina de prendre des nouvelles de sa fille. Pourtant, elle le faisait tout de même, de manière détournée, en interrogeant des connaissances de la jeune femme, qui n’iraient pas le lui répéter ensuite. Bien sûr qu’elle se souciait d’elle, elle s’inquiétait pour elle, elle se demandait comment elle gérait les choses, ce qu’elle faisait, si elle avait des nouvelles importantes à partager, mais elle ne pouvait pas lui poser toutes ces questions. Parce que Dosia avait coupé les ponts, et il n’était donc pas possible que Belvina fasse comme si cela n’était pas arrivé.

"Je ne suis pas partie parce que je ne vous aimais pas. Mais ça, visiblement, aucun de vous n'accepte de le voir ou de l'entendre. Si on ne peut pas avoir un semblant de conversation civilisée, très bien, mais dans ce cas, autant nous parler franchement. Les remarques passives-agressives, je déteste ça."

Elle pouvait bien dire ce qu’elle voulait, ça n’avait pas été une démonstration d’amour non plus. Elle avait décidé qu’elle n’était pas d’accord avec tout ce qu’ils lui avaient inculqués, et qu’elle voulait vivre sa vie sans eux, à quel moment est-ce qu’ils auraient dû continuer à se comporter avec elle comme ils l’avaient toujours fait ? Elle avait choisi sa situation, elle savait très bien qu’ils n’auraient pas cherché à la revoir par la suite. Elle avait choisi ses convictions plutôt que sa famille, et elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même. Ce n’était pas quelque chose qui réjouissait Belvina, mais elle devait faire avec.

« Parce qu’il fallait que l’on prenne le fait que tu nous renies comme une preuve d’amour ? Ce que tu fais à ton frère c’est une preuve d’amour aussi ? »

black pumpkin

_________________

- Belvina Beurk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 181
Humeur :
Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Empty
Message#Sujet: Re: Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina   Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Icon_minitimeMer 24 Fév - 21:53

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère

Dosia serra les dents. Visiblement, sur la question de qui avait renié qui en premier, elles ne parviendraient pas à s'entendre. Mais c'était parce que l'affaire était bien évidemment beaucoup plus complexe que cela, en réalité, ce n'étaient pas des mots qui s'étaient directement échangés, ça n'avait pas été une décision qui avait été prise du jour au lendemain, non, ça avait été quelque chose de progressif, et donc d'insidieux, quelque part. Et ça avait commencé tôt. Peut-être avec son admission à Gryffondor, ses nouvelles relations, le recul qu'elle avait pris sur sa famille et leurs convictions. Sa décision de devenir Auror avait creusé le fossé entre eux. Il n'y avait pas de vrai point de rupture, mais les faits étaient là, elle n'arrivait plus à comprendre le reste de sa famille, ni à s'entendre avec le reste de sa famille.


"Orpheus... est un cas à part", répondit Dosia en croisant les bras. "Ce que je fais le concernant, c'est une preuve d'amour envers mon neveu."

Pas envers Orpheus. Le concernant, Dosia n'avait aucune envie d'admettre qu'elle avait encore de l'affection pour son grand frère. C'était facile de l'oublier à partir du moment où chacune de leur conversation était plus désagréable que la précédente. Quand elle listait tous les griefs qu'elle avait à l'encontre de son frère, elle oubliait bien vite qu'il était son frère, et même quelqu'un qu'elle avait regardé comme un modèle quand elle était toute petite.

Pourtant, et en dépit de tout ce qu'il avait fait, en dépit de son obstination à le voir prendre la place de Despina derrière les barreaux, elle aimait Orpheus. Elle voudrait le penser capable de changer, et de prendre les bonnes décisions pour lui et pour son fils, mais elle ne s'illusionnait pas à son sujet. Elle ne pensait pas qu'Orpheus puisse être sauvé. Et puisqu'il ne pouvait pas être sauvé, il devait en revanche être arrêté avant qu'il ne soit trop tard. Et l'horloge tournait, il allait être de plus en plus difficile de l'arrêter.

"Il va le tuer si on ne fait rien, t'as quand même conscience de ça, pas vrai ?" dit-elle alors tout en se doutant qu'elle s'engageait dans un débat stérile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Belvina Beurk
▌ Messages : 88
Humeur :
Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Right_bar_bleue

En couple avec : Herbert Beurk

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,7 cm, aile de fée & bois de noisetier
Camp: Mal
Avatar: Meryl Streep

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Empty
Message#Sujet: Re: Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina   Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Icon_minitimeMar 29 Juin - 17:50

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Belvina ne s’attendait pas à ce qu’elles se rabibochent, pas maintenant, pas comme ça. Et étant donné qu’elles étaient en désaccord sur à peu près tout, ce n’était pas demain la veille que les choses allaient s’arranger. Mais Belvina n’avait aucune envie de se montrer conciliante quand Dosia de son côté se comportait comme la pauvre victime qui avait été mise de côté par son horrible famille. Ce n’était pas ainsi que les choses s’étaient passées. Dosia s’était éloignée d’elle-même, pour finir par décréter qu’elle valait mieux qu’eux. Alors il n’était vraiment pas nécessaire qu’elle vienne ensuite jouer celles que sa famille avait rejetée. Elle s’était rejetée toute seule, et elle les avait rejetés avec. Et puis, étant donné la façon dont elle traitait son frère, ce n’était pas la peine qu’elle vienne lui dire qu’elle les aimait.

"Orpheus... est un cas à part. Ce que je fais le concernant, c'est une preuve d'amour envers mon neveu."

Un cas à part, mais bien sûr. Belvina retenait simplement le fait qu’elle était prête à mettre la tête de son fils sur un plateau, mais elle ne laisserait jamais une telle chose se produire. Une preuve d’amour envers son neveu ? Là encore, Belvina n’y croyait pas. Elle ne savait rien de son neveu, elle ne l’avait pas vu plus que ça, puisqu’elle s’était rapidement détournée du reste de sa famille, et donc elle n’avait aucune raison de passer plus de temps que cela avec lui. Non, aux yeux de Belvina c’était juste une rébellion, un moyen d’attirer l’attention, et un acharnement personnel pour faire payer sa famille.

"Il va le tuer si on ne fait rien, t'as quand même conscience de ça, pas vrai ?"

Belvina avait conscience qu’Orpheus préférait tuer son fils plutôt que de devoir le renier. Et c’était pour cette raison qu’il s’acharnait autant à faire de son fils un sorcier. Ce n’était pas de la cruauté, ni de la maltraitance, il voulait juste sauver son enfant. Et Belvina voulait sauver le sien. Elle ne laisserait jamais personne causer le moindre mal à Orpheus et elle refusait catégoriquement qu’on l’enferme ou autre. Mais ce n’était pas la peine qu’elle en discute avec sa fille. Elle ne pouvait pas comprendre, elle n’avait pas d’enfant. Même si cela ne suffisait pas forcément, mais Belvina avait un lien presque fusionnel avec son aîné, ce qui n’était absolument pas le cas avec Aristide évidemment, et cela ne l’avait pas été avec sa fille non plus. Puisqu’en dépit du fait qu’elle l’aimait, elle ne la comprenait pas.

« Tu ne vois jamais ni Orpheus, ni Amos, et pourtant tu prônes vouloir faire tomber l’un et sauver l’autre. Mais je sais bien qui t’a mis tout ça dans la tête. »

black pumpkin

_________________

- Belvina Beurk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 181
Humeur :
Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Empty
Message#Sujet: Re: Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina   Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Icon_minitimeJeu 15 Juil - 21:13

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère

"Tu sais très bien pourquoi je ne vois pas mon neveu aussi souvent que je le voudrais, ce n'est certainement pas parce que je n'en ai pas envie, et ce n'est certainement pas moi qui empêche ces rencontres de se produire"
, s'agaça Dosia.

Au bout d'un moment, l'aveuglement de sa mère concernant son fils lui tapait sur le système. Quand elle avait décidé pour sa part de rejoindre le bureau des Aurors, on avait eu moins de scrupule à pointer ses choix du doigts, mais quand son frère était soupçonné de maltraitance (elle voulait bien utiliser le verbe "soupçonner" s'il le fallait, mais ça allait clairement au-delà en l'occurrence), là il n'y avait plus personne pour remettre ses actions en questio
n.

"Quant à Orpheus, je l'ai vu régulièrement, justement pour remettre ces histoires à plat, et ce n'est certainement pas son discours qui m'aura convaincu de son innocence. Qu'il soit convaincu de faire ce qui est juste ne signifie pas pour autant qu'il est dans son bon droit." Elle marqua une pause. "Bien sûr que c'est Despina qui m'a mis cette idée dans la tête, évidemment que quand je l'entends parler de ce qu'Orpheus ferait subir à Amos, je suis dans l'obligation de me sentir concernée et de ne serait-ce que lui laisser le bénéfice du doute. Tu ne veux quand même pas attendre qu'Amos soit assassiné froidement par son propre père pour admettre qu'on avait raison, si ? Déjà qu'il n'est plus que l'ombre de lui-même."

Elle frissonna. Elle sentait que Belvina allait encore lui assénait que c'était une chose qu'elle n'était pas en mesure de savoir, sauf que si, il suffisait d'avoir des yeux pour constater qu'Amos n'allait pas bien, et si le drame familial qui s'était abattu sur lui n'avait pas aidé, chronologiquement, son état datait d'avant la tentative de meurtre de Despina.

"Mais peut-être que ça t'arrange, peut-être que ça te va, à toi aussi, peut-être que toi aussi tu as honte de savoir que ton petit-fils est un cracmol."

Elle avait presque les larmes aux yeux. Elle ne savait pas pourquoi elle s'égosillait comme cela alors qu'elle savait pertinemment que quoi qu'elle dise, ça ne changerait rien. Argumenter n'était pas la solution. Si elle voulait sauver Amos, elle devrait aller à l'encontre de tous ceux qu'elle avait autrefois considéré comme des membres à part entière de sa famille, elle n'avait tout simplement pas le choix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Belvina Beurk
▌ Messages : 88
Humeur :
Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Right_bar_bleue

En couple avec : Herbert Beurk

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,7 cm, aile de fée & bois de noisetier
Camp: Mal
Avatar: Meryl Streep

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Empty
Message#Sujet: Re: Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina   Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Icon_minitimeJeu 23 Déc - 20:06

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
"Tu sais très bien pourquoi je ne vois pas mon neveu aussi souvent que je le voudrais, ce n'est certainement pas parce que je n'en ai pas envie, et ce n'est certainement pas moi qui empêche ces rencontres de se produire"

Belvina ne voulait pas avoir cette conversation avec sa fille. En réalité, elle ne devrait même pas se produire. Si tout allait bien, Dosia serait de leur côté, elle ne les trahirait pas. Mais elle avait choisi son camp, et c’étai vraiment dur pour Belvina. Cela lui brisait le cœur, de voir que Dosia semblait réellement les détester, et s’opposer à ce point à eux, plutôt que de tenter de les soutenir. Elle n’avait pas envie de totalement perdre sa fille, mais plus la situation générale avançait, et plus elle avait le sentiment qu’elle n’allait pas avoir le choix.

"Quant à Orpheus, je l'ai vu régulièrement, justement pour remettre ces histoires à plat, et ce n'est certainement pas son discours qui m'aura convaincu de son innocence. Qu'il soit convaincu de faire ce qui est juste ne signifie pas pour autant qu'il est dans son bon droit. Bien sûr que c'est Despina qui m'a mis cette idée dans la tête, évidemment que quand je l'entends parler de ce qu'Orpheus ferait subir à Amos, je suis dans l'obligation de me sentir concernée et de ne serait-ce que lui laisser le bénéfice du doute. Tu ne veux quand même pas attendre qu'Amos soit assassiné froidement par son propre père pour admettre qu'on avait raison, si ? Déjà qu'il n'est plus que l'ombre de lui-même."

Orpheus était convaincu de faire le bien. Belvina le savait. Il voulait ardemment que son fils soit un sorcier, parce que tout le monde savait ce qu’il adviendrait si jamais ce n’était pas le cas. Orpheus ne pourrait pas garder un cracmol dans sa famille. Cependant, Belvina n’était pas certaine que son fils irait jusqu’à tuer le sien. C’était une chose de vouloir forcer un peu les choses, quitte à malmener un peu Amos, mais l’assassiner de sang-froid, c’en était une autre. La plupart des enfants cracmols qui étaient nés dans la mauvaise famille se retrouvait reniés et livrés à eux-mêmes. Ce n’était sans doute pas vraiment mieux, mais les traditions étaient faites ainsi.

"Mais peut-être que ça t'arrange, peut-être que ça te va, à toi aussi, peut-être que toi aussi tu as honte de savoir que ton petit-fils est un cracmol."

« Ne dis pas ça ! »

Ce n’était pas quelque chose qu’elle voulait entendre. D’ailleurs personne ne le disait jamais. C’était une chose de redouter qu’Amos ne soit pas normal, mais il était hors de question que qui que ce soit l’affirme ainsi. Belvina n’avait pas envie de se rendre à l’évidence, parce qu’elle avait toujours envie de croire qu’elle n’aurait pas à renoncer à son petit-fils. Elle reconnaissait qu’il n’allait pas bien, qu’il n’était pas le plus gai des enfants, ni le plus énergique, mais il n’avait pas une vie facile, en dépit de son jeune âge. Les choses pourraient s’améliorer nettement s’il montrait enfin un signe de magie.

« Toi aussi, tu es convaincue de faire le bien, d’agir dans ton bon droit et pourtant, tu fais le mal autour de toi. Tu me fais du mal. A nous voir comme des monstres, à accuser ton frère du pire. Il fait ce qu’il peut en dépit des circonstances, pour ne pas avoir à perdre son fils. Contrairement à ce que tu sembles penser, je n’ai aucune envie de voir Amos disparaître. J’ai déjà perdu ma fille, je ne désire pas perdre mon seul petit-fils. »

black pumpkin

_________________

- Belvina Beurk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 181
Humeur :
Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Empty
Message#Sujet: Re: Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina   Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Icon_minitimeVen 11 Mar - 21:43

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère

"La vérité fait mal parce que vous avez décidé de la trouver insupportable, mais il serait tant de la regarder en face."
Dosia toisa sa mère avec détermination. "Oui, Amos est un cracmol. Un crac-mol. Je peux le répéter encore, si tu veux ?"

Elle savait pertinemment qu'à force d'effronterie, elle risquait fort de se manger une correction en bonne et due forme, mais Dosia décidait de n'en avoir que faire : elle était certaine d'être dans son bon droit, et surtout, elle ne faisait jamais que dire ce que tout le monde savait sans pour autant l'exprimer. Il était plus que temps que la vérité éclate et se fasse jour.

Il ne servait clairement à rien de la taire en prétendant que nier les faits allait les empêcher de se produire. Ils ne vivaient pas dans un monde d'illusion, ils vivaient dans le monde réel, et dans le monde réel, c'était ainsi que les choses se passaient, et pas différemment, et la meilleure façon d'y faire face restait encore de l'accepter, n'en déplaise à son frère, à son père, à sa mère, à tous ceux qui estimaient cet état de fait trop insupportable.

Oui, en effet, c'était le cas, Dosia était convaincue d'agir dans son bon droit et de faire le bien : et en l'occurrence, elle était aussi convaincue d'avoir une conscience morale plus forte que le reste de sa famille. Est-ce que c'était présomptueux ? Peut-être. Mais ne pas vouloir la mort de son neveu semblait la ranger naturellement du côté du bien, n'est-ce pas ? Ce n'était pas comme s'il y avait de grandes questions morales à se poser sur la question du meurtre, n'est-ce pas ? C'était ce que c'était, un point c'est tout.

"Je regrette sincèrement de te faire du mal"
,
répondit tout de même Dosia, qui avait du mal à encaisser les paroles de sa mère. Elle n'avait jamais voulu la blesser, mais elle ne pouvait pas faire autrement. Et oui, son frère était un monstre, oui, son frère était capable du pire, et il était temps que sa mère voit les chose en face. "Mais je voudrais que tu ouvres les yeux. Tu ne peux décemment pas accepter l'idée qu'Orpheus te prive de ton neveu, n'est-ce pas ? Pourtant, c'est ce qui va arriver, et tu ne peux pas être naïve au point de ne pas te rendre compte. Tu dois bien voir ce que papa et lui manigancent, enfin ! Je me fiche royalement qu'Orpheus pense bien faire en torturant Amos... il n'a pas à se poser la question de le perdre ou pas, il a juste à l'accepter tel qu'il est... Mais ça, aucun de vous n'en est capable dans cette putain de famille."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Belvina Beurk
▌ Messages : 88
Humeur :
Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Right_bar_bleue

En couple avec : Herbert Beurk

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,7 cm, aile de fée & bois de noisetier
Camp: Mal
Avatar: Meryl Streep

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Empty
Message#Sujet: Re: Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina   Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Icon_minitimeLun 4 Juil - 12:04

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
"La vérité fait mal parce que vous avez décidé de la trouver insupportable, mais il serait tant de la regarder en face. Oui, Amos est un cracmol. Un crac-mol. Je peux le répéter encore, si tu veux ?"

Belvina fut tentée de gifler sa fille, pour ce qu’elle jugeait être de l’insolence, mais elle se retint. Ce ne serait pas une solution, et c’était sans doute ce que cherchait Dosia, à sans cesse continuer dans sa provocation, et à son envie de faire passer toute sa famille pour de mauvaises personnes. Néanmoins, elle ne supportait pas ses paroles. Elle n’avait aucun droit de dire qu’Amos était un cracmol, et ainsi, de le condamner.

Ce n’était pas un choix, c’était un fait. Les cracmols étaient des erreurs génétiques, et ils ne devaient pas se mêler au reste de leurs familles. Ils n’étaient pas tués pour autant, ils avaient le droit de vivre leur vie à l’écart, mais ils étaient reniés, effacés des arbres généalogiques, car la magie avait décidé de les rejeter. Belvina avait été élevée comme ça, elle avait élevé ses enfants ainsi, et ce n’était pas maintenant que sa visions des choses allait changer. Alors oui, si Orpheus pouvait changer les choses, alors il devait le faire.

"Je regrette sincèrement de te faire du mal"

Belvina ne la croyait tout simplement pas. Non, elle ne regrettait rien du tout. Au contraire, elle devait vraiment aimer la faire souffrir, parce que c’était sa vengeance. Elle avait toujours été en confrontation avec eux, alors la situation devait vraiment la satisfaire. Belvina ne comprenait pas pourquoi sa fille était devenue ainsi. Pourtant, après la grossesse traumatisante d’Aristide, Belvina n’aurait pas pensé avoir d’autres enfants, mais Dosia avait été accueillie avec amour malgré tout, comme sa rédemption. Elle l’avait aimée, sincèrement, et elle l’aimait toujours, mais elle avait le sentiment que Dosia ne faisait que la repousser, et qu’elle n’aimait tout simplement pas sa famille. Il n’y avait pas d’autres explications.

"Mais je voudrais que tu ouvres les yeux. Tu ne peux décemment pas accepter l'idée qu'Orpheus te prive de ton neveu, n'est-ce pas ? Pourtant, c'est ce qui va arriver, et tu ne peux pas être naïve au point de ne pas te rendre compte. Tu dois bien voir ce que papa et lui manigancent, enfin ! Je me fiche royalement qu'Orpheus pense bien faire en torturant Amos... il n'a pas à se poser la question de le perdre ou pas, il a juste à l'accepter tel qu'il est... Mais ça, aucun de vous n'en est capable dans cette putain de famille."

Belvina n’était pas naïve, mais il n’y avait rien qu’elle puisse faire. Elle n’avait aucune envie de perdre Amos, elle aimait son petit-fils, mais elle ne pouvait pas choisir entre Amos et Orpheus. Elle ne pouvait pas accepter l’idée de perdre son fils, c’était insurmontable pour elle. Elle avait toujours eu un lien très fusionnel avec son aîné, et tout ce qu’elle pouvait faire dans cette situation, c’était rester passive, même si cela lui faisait beaucoup de mal. Belvina se sentait coupable, de ne pas avoir réussi à protéger Orpheus de ce à quoi il avait assisté des années auparavant. Plus que de son agression en elle-même, le fait qu’Orpheus ait tout vu… elle n’avait pas réussi à le protéger, alors elle devait le faire maintenant.

« Je n’ai pas envie de perdre Amos, mais je ne peux pas m’opposer à Orpheus. C’est mon fils, je dois le protéger. Les choses ont toujours été compliquées avec Aristide, et j’ai déjà perdu ma fille, je ne peux pas le perdre aussi. »

black pumpkin

_________________

- Belvina Beurk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Empty
Message#Sujet: Re: Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina   Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère | Theodosia & Belvina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Telle mère, telle fille ? [pv Lucretia]
» Family is a biological conspiracy + Theodosia
» Des ptits sous, des ptits sous} Hepzibah Smith
» Les rps de Theodosia
» Les liens de Theodosia
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse
-