AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -20%
Nike MD Runner 2
Voir le deal
51.97 €

Partagez | 
 

 Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Créatures magiques
Nozéa Lestrange
▌ Messages : 79
Humeur :
Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Left_bar_bleue0 / 1000 / 100Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Right_bar_bleue

En couple avec : personne

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de cerisier, crin de licorne, 21,4 cm
Camp: Neutre
Avatar: Rose McIver

Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Empty
Message#Sujet: Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta)   Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Icon_minitimeSam 24 Oct - 22:32

Les humeurs, ça va, ça vient.
Pour une fois, Nozéa se sentait bien. C’était suffisamment rare pour le souligner, mais elle se sentait vraiment bien. Elle se sentait plutôt énergique, motivée, heureuse. Est-ce que ça avait un rapport avec le fait qu’elle parvenait à oublier que bientôt elle allait de nouveau se transformer en monstre, ou parce qu’elle avait consommé pas mal d’alcool et de substance qu’elle avait acheté auprès d’Agrippine ? Sans doute un mélange des deux. En tout cas, elle se sentait bien et elle avait eu clairement envie de sortir de chez elle – ce qui était bien la preuve qu’elle n’était pas vraiment dans son état normal –, et voir du monde. Cela dit, elle n’avait pas envie de voir n’importe qui non plus, elle avait bien envie de voir des personnes avec qui elle se sentait bien. Une personne en particulier en fait.

Elle avait envie de voir Leta, sa cousine éloignée, très éloignée. La seule qui l’avait soutenue dans sa famille, sans doute parce qu’elles se ressemblaient beaucoup, qu’elles avaient des destins se ressemblant. Ils étaient les vilains petits canards de leur famille, les mauvais corbeaux. Sans elle, clairement Nozéa savait qu’elle ne s’en serait pas sorti aussi bien. Elle ne s’en sortait pas bien en vérité, mais elle n’avait aucune idée de comment ça serait sans elle. Sans doute qu’elle serait morte… ce qui en soit ne serait pas une mauvaise chose. Mais pas aujourd’hui, elle était de bonne humeur et ses idées noires étaient vraiment loin derrière elle.

Elle avait envoyé un message à Leta, pour qu’elle se retrouve chez elle, dans sa modeste demeure. Elle avait même pris la peine de faire du rangement, de nettoyer un peu l’endroit. Et elle attendait maintenant que Leta arrive, si elle avait bien eu son message et décidé de venir. Si elle ne devait pas venir… Nozéa n’était pas certaine de garder sa bonne humeur comme ça et plus les minutes passaient, plus elle sentait que ça pouvait craquer à tout moment. Mais on frappa bel et bien à la porte. Nozéa se précipita vers cette dernière afin de l’ouvrir et quand elle vit Leta Lestrange devant elle, elle afficha un énorme sourire.

« Salut cousine ! »
Lança-t-elle vivement. Elle ne l’appelait pas réellement cousine en tant normal, surtout qu’elles l’étaient mais d’une façon particulièrement éloignée. Et d’ailleurs, pour continuer dans ce sens, la jeune femme se rapprocha un peu de Leta dans le but de la prendre dans ses bras. « Comment tu vas ? » Demanda-t-elle vivement, en s’écartant. « Je te sers quelque chose ? » Reprit-elle sans attendre la réponse de la jeune femme.

Et toujours sans attendre de réponse, Nozéa se dirigea vers une bouteille qui était déjà ouvert et en servi deux verres. Et sans perdre ce grand sourire qui n’ornait d’ordinaire par son visage, elle tendit l’un de ces verres à la jeune femme sous ses yeux.  
Code by Gwenn

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 661
Humeur :
Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Empty
Message#Sujet: Re: Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta)   Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Icon_minitimeSam 31 Oct - 20:27




Les humeurs, ça va, ça vient.
Ft. Leta & Nozéa


Des nouvelles de cette brave Nozéa ! C'est tout ce dont j'avais besoin. C'est qu'elle a réussi à me manquer, cette petite. Bon, ça ne fait pas un siècle non plus qu'on ne s'est pas vues, mais à une époque, elle vivait chez moi et je la voyais constamment, alors je peux vous dire que j'ai senti la différence, et définitivement, c'est une fille que j'aime bien. Et c'est bien naturel, je me reconnais en elle par bien des aspects.

Nous avons un nom en commun, même si nous ne nous trouvons pas sur la même branche du même arbre généalogique. C'est ce nom commun, l'air de rien, qui nous a réunies. Parce que parmi les Lestrange, nous sommes les parias, celles que l'on voudrait effacer, oublier. Nous ne décorons pas la sinistre tapisserie d'une demeure en désuétude, mais si ça avait été le cas, nos noms en auraient été brûlés depuis bien longtemps, et cette pensée, loin de me démoraliser, me plaît. Entre mises de côté, on se comprend, on se reconnaît.

Oui, je suis contente de retrouver Nozéa, surtout qu'en ce moment, je dois faire profil bas, et autant vous dire que ce n'est pas ce que je fais de mieux. J'ai changé d'adresse en douce et communiqué ma nouvelle adresse à ma "cousine", mais peu de gens savent (à part les membres de l'Hydre qui doivent pouvoir me contacter à tout moment) où je suis et ce que je fais, à présent. Depuis mon évasion miracle de Sainte-Mangouste, j'ai plutôt intérêt à me faire toute petite. Pas envie d'y retourner, vous vous doutez bien. Surtout qu'on décidera peut-être que je mérite pire, cette fois. Je peux survivre aux traitement médicamenteux à outrance et à la chambre capitonnée, en revanche, je ne donne pas grand-chose de moi-même si on doit me contraindre à une cellule au coeur d'Azkaban.

Je prends des risques et j'en fais prendre à Nozéa en acceptant son invitation, mais je le fais de bon coeur. De toute manière, il ne fallait pas s'attendre à que je fasse tout précisément ainsi que ça aura été suggéré par ceux qui cherchent à enfermer et à museler. Elle m'accueille avec le sourire, elle a l'air d'aller bien. J'aime ça.

-Ma cousine préférée !
Je resserre son étreinte. Je vais très bien, beaucoup mieux depuis que j'ai reçu ton courrier. Je m'ennuyais comme un rat mort, pour ne rien te cacher. Tu vas bien ? Tu as très bonne mine, ça fait plaisir à voir.

Bonne mine selon les critères de Nozéa, elle qui a toujours les traits tirés, le visage cerné, la peau pâlichonne. C'est toujours le cas, mais elle a l'air enthousiaste et motivée autrement, j'aime la voir comme ça.

:copyright: Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
Nozéa Lestrange
▌ Messages : 79
Humeur :
Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Left_bar_bleue0 / 1000 / 100Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Right_bar_bleue

En couple avec : personne

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de cerisier, crin de licorne, 21,4 cm
Camp: Neutre
Avatar: Rose McIver

Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Empty
Message#Sujet: Re: Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta)   Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Icon_minitimeDim 20 Juin - 12:59

Les humeurs, ça va, ça vient.
La simple présence de Leta faisait énormément de bien à Nozéa, elle sentait la bonne humeur s’amplifier en elle. Comme si le soleil radiant dans son corps illuminait encore plus son existence, elle était tellement heureuse, tellement contente, tellement énergique, elle était dans la meilleure de ses conditions. Qu’est-ce qui pouvait bien arriver de mal dans sa vie, alors qu’elle se sentait si bien, qu’elle était en merveilleuse compagnie. Leta avait toujours été un pilier pour elle, la soutenant dans les pires périodes de sa vie, quand tout le monde l’abandonnait parce qu’elles étaient toutes les deux les parias de la famille. Personne ne pouvait mieux la comprendre qu’elle… même si Leta ne pourrait pas comprendre la partie plus poilue de sa vie, mais on s’en fichait complètement en cet instant précis.

Le sourire de Nozéa s’agrandit un peu plus quand sa cousine éloignée lui affirma qu’elle allait même beaucoup mieux depuis qu’elle avait reçu son courrier, puisqu’elle s’ennuyait comme un rat mort. Forcément, au vu de la situation de Leta, ça ne devait pas être facile de s’occuper comme il se devait. C’était dangereux pour Leta sans doute de venir chez elle, d’accepter son invitation, mais Nozéa était heureuse qu’elle ait accepté. Et de son côté, la jeune femme n’avait pas peur des conséquences si on devait apprendre qu’elle avait encore des contacts avec Leta. Ça ne la dérangeait pas de prendre des risques, elle n’en avait que faire de ce qui pouvait lui arriver en cet instant précis. Elle avait juste envie de profiter du moment présent (tant qu’elle en était capable). Elle pouvait tout surmonter, elle pouvait tout combattre, jusqu’à ce qu’on la renvoie au fond du gouffre.

« Je me sens super bien ! » Répondit-elle, tout en prenant la peine de leur servir de quoi boire. Elles auraient pu en profiter pour aller dehors, profiter de l’extérieur, mais même si Nozéa trouvait un soudain intérêt à l’extérieur de son appartement, elle savait bien que sa cousine était mieux chez elle, en sécurité et loin du regard de personne qui pourrait avoir envie de l’enfermer. Et il ne fallait pas l’enfermer, Nozéa ne savait pas ce qu’elle deviendrait sans elle, si on devait la priver de Leta. Mais n’y pensons pas, elle était là avec elle. « Et ta présence me fait me sentir encore mieux ! Tu m’as tellement manqué. » Elles s’étaient vues dernièrement bien sûr, mais ça changeait un peu de la période où elles vivaient ensemble, où elles se voyaient tout le temps. « Bon alors, comment tu t’en sors ? T’arrives quand même à t’occuper dis-moi ? J’espère que tu ne restes quand même pas cloitrer chez toi ! »

Qui ferait ça franchement ? Certainement pas Leta Lestrange, la grande Leta Lestrange que Nozéa considérait comme un modèle.
Code by Gwenn

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 661
Humeur :
Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Empty
Message#Sujet: Re: Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta)   Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Icon_minitimeMer 30 Juin - 9:45




Les humeurs, ça va, ça vient.
Ft. Leta & Nozéa


J'aime entendre Nozéa m'assurer qu'elle va bien. Non, pas juste bien, "super bien", même. Je sais que je ne peux pas forcément prendre ses paroles pour argent comptant, mais j'ai envie de croire qu'elle est suffisamment honnête avec moi pour me le dire quand quelque chose ne va pas, et en l'occurrence, je sens qu'elle est en forme, et enthousiaste à l'idée de passer du temps avec moi. Enthousiasme partagé, ça va sans dire. Moi aussi j'avais hâte de la voir et de passer du temps en sa compagnie. Les moments que nous passons ensemble, entre parias, sont toujours des instants privilégiés. Il n'est pas simple de me comprendre et je le sais bien, mais j'ai le sentiment que Nozéa y arrive, et j'adore penser ça.

-Tu m'as manqué aussi, cousine,
je réponds en retour, et je le pense.

Bon, ça ne fait pas longtemps qu'on ne s'est pas vues, mais elle comme moi, on ne voit pas grand-monde dans tous les cas, donc ces occasions que nous avons de passer du temps ensemble sont aussi des occasions de sociabiliser un peu, l'une et l'autre, et même si on peut se prétendre solitaires, ce genre d'interactions sociales nous sont utiles, voire nécessaires, aussi bien à l'une qu'à l'autre.

-Non, je sors un peu, mais je suis bien obligée d'être prudente - et Merlin sait comme je déteste ça. La prochaine fois, je doute d'échapper à Azkaban. La chance que j'ai pour l'instant, c'est qu'avec tout ce qui s'est passé, je suis pas spécialement la priorité du ministère. J'affiche un sourire. En fait, ce serait sûrement le bon moment pour me retrouver derrière les barreaux, apparemment Azkaban est un vrai gruyère à l'heure actuelle, on y entre et on en sort comme dans un moulin.
Je marque une pause. Cela dit, dès que je mets un pied dehors, même quand je cherche pas les emmerdes, les emmerdes me trouvent. Tu sais que j'ai revu cette brave Tina ? Et complètement par hasard, c'est ça le pire. Le hasard adore se payer ma tête, je vois que ça. Nouvelle pause. Enfin, comme tu vois, je m'en suis tirée à bon compte. Je lui adresse un regard plus appuyé. Et toi alors ? Raconte-moi tout ?

:copyright: Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Empty
Message#Sujet: Re: Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta)   Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Les humeurs, ça va, ça vient. (Leta)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-