AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez | 
 

 L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 121
Humeur :
L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Empty
Message#Sujet: L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice   L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Icon_minitimeVen 30 Oct - 12:31

L'amour d'une mère est infini
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice était un peu anxieuse, elle ne savait pas du tout comment Clarice allait réagir à l’annonce de sa grossesse. Elle connaissait sa fille par cœur, elle savait qu’elle adorait être au centre de l’attention, et avoir ses parents à ses petits soins. Eurydice savait que Clarice n’avait probablement aucune envie de partager, et qu’elle aimait le fait d’être fille unique. Mais les choses changeaient, Eurydice était enceinte, et Clarice allait devoir se faire à l’idée qu’elle allait bientôt être grande sœur. Cela ne changerait rien à l’amour qu’Eurydice portait à sa fille. Elle n’allait pas moins l’aimer, ou la délaisser, Clarice resterait sa princesse adorée, et rien ni personne ne pourrait changer ça.

Mais il allait falloir que sa fille le comprenne, et surtout, l’accepte, ce qui n’était pas gagné. Eurydice appréhendait sa réaction, mais elle ne pouvait pas ne pas la mettre au courant. Ce qu’elle redoutait, c’était surtout que sa fille lui en veuille, ou la rejette. Eurydice ne pourrait pas survivre à une telle chose, perdre sa fille de cette façon lui serait vraiment insupportable, mais elle voulait tout de même restée confiante, et se convaincre du fait que l’annonce allait bien se passer.

Elles avaient passé la journée ensemble, profitant du fait que Clarice était à la maison pour le weekend. Eurydice avait réquisitionné sa fille, voulant passer le plus de temps possible avec elle. Elles avaient fait des emplettes, Eurydice lui avait encore offert absolument tout ce qu’elle désirait. Comme toujours. Au moins, elle mettait sa fille dans les meilleures dispositions possibles, même si elle ne tentait pas non plus de l’acheter. Elle voulait lui faire plaisir, cela avait toujours été son objectif, de la rendre heureuse. C’était tout ce qu’elle pouvait faire pour Clarice.

Une fois rentrées à la maison, Eurydice demanda à l’elfe de préparer un encas et elle s’installa dans le salon avec Clarice, elle ne savait pas comment aborder le sujet, ni quelle était la meilleure façon d’annoncer la nouvelle. Elle était un peu stressée, mais elle tentait de ne rien laisser paraître. Caressant tendrement les cheveux de sa fille, elle l’observa quelques instants puis lui adressa un petit sourire.

« Tu as passé une bonne journée ma chérie ? »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Clarice Carrow
▌ Messages : 218
Humeur :
L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, nerf de dragon, 25 cm
Camp: Mal
Avatar: Madison Davenport

L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice   L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Icon_minitimeLun 2 Nov - 13:15


Peut-être que Clarice devrait se méfier. Peut-être. Mais ce n'était pas le cas. Pour elle, cette journée n'était pas si différente de toutes celles qu'elle pouvait avoir l'occasion de passer avec sa mère.

Elle aurait pu trouver suspect le fait que sa mère décide de la voir ce week-end, mais elle ne s'était pas méfiée du tout. Il n'était pas rare qu'elle s'absente de Poudlard en fin de semaine. Elle y était plus facilement autorisée que le reste de ses camarades au vu de son état de santé (même si elle trouvait d'autres excuses à donner à ses "amis" de Serpentard pour justifier qu'elle s'éclipse si régulièrement hors de l'école), et elle savait que ses parents tenaient à l'avoir auprès d'elle, pour la choyer et s'assurer qu'elle allait bien. Ce qui ne l'ennuyait pas du tout, elle adorait qu'on lui porte autant d'attention.

Elle ne se méfiait pas non plus de voir sa mère lui offrir tout ce qu'elle désirait. D'autres envisageraient peut-être qu'Eurydice avait quelque chose à leur demander, mais Clarice ne voyait là encore pas de vraie différence avec d'habitude. Il suffisait qu'elle demande et qu'elle batte des cils pour que la vert et argent obtienne absolument tout ce qu'elle désirait. Et elle ne s'en était pas privée.

Toute la journée, Clarice avait traîné sa mère de boutique en boutique, avait acheté bien plus de tenues qu'il n'en faut (en même temps, elle n'en avait pas besoin du tout en réalité, elle avait presque de quoi porter une tenue différente par jour de l'année), plus des bijoux et du maquillage.

Elle en revenait très épuisée. Une journée de shopping pouvait être fatigante pour n'importe qui, mais pour elle, c'était encore un effort supplémentaire. Elle se sentait presque étourdie, assommée, mais elle ne changerait définitivement rien à ce moment de complicité avec sa mère, et même si elle ne demandait plus qu'à s'effondrer dans un canapé moelleux et à ne plus bouger, elle était ravie.


« Tu as passé une bonne journée ma chérie ? »

"Epuisante", répondit Clarice, qui ne pouvait pas résister, quand même, à l'envie de rappeler qu'elle était fragile. "Mais très bonne. Encore merci pour les boucles d'oreilles." Ce n'est pas tout ce que sa mère lui avait acheté, mais c'était l'article qu'elle préférait. Quand l'elfe de maison apporta l'en-cas qu'il leur avait préparé, Clarice se rua littéralement dessus. "Tu veux qu'on fasse quoi tout à l'heure ?" demanda-t-elle entre deux bouchées.

Vu son état de fatigue, elle ne tiendrait pas longtemps, mais elle était encore suffisamment d'attaque.



_________________
Mirror, my beautiful mirror...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 121
Humeur :
L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice   L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Icon_minitimeSam 23 Jan - 21:38

L'amour d'une mère est infini
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il était normal qu’Eurydice appréhende la réaction de Clarice, concernant le fait de lui apprendre qu’elle allait être une grande sœur. Elle connaissait sa fille par cœur, elle savait que ça ne plairait pas à Clarice de ne plus être la seule enfant, de ne plus être la fille unique, mais Eurydice comptait bien lui faire comprendre que jamais elle ne l’aimerait moins, ou s’occuperait moins d’elle. Rien ne changerait, il y aurait juste… une personne de plus. Mais elle était aussi inquiète, parce qu’elle n’avait pas envie de perturber Clarice plus qu’elle ne l’était déjà et pardessus tout, elle ne voulait pas se fâcher avec sa fille, et elle craignait que Clarice lui en veuille, cette idée serait insupportable pour Eurydice, mais elle était bien forcée de lui dire.

Il est vrai qu’elle avait cherché à la mettre dans de bonnes dispositions, en l’emmenant faire les boutiques, en lui achetant des tas de choses hors de prix dont elle n’avait absolument pas besoin, mais elle se disait que les choses passeraient peut-être mieux. Elle n’avait pas tenté de l’acheter, elle aimait faire plaisir à sa fille de manière naturelle, et fréquente, mais il est vrai que là… ce n’était pas totalement désintéressée. Le principal, c’était tout de même qu’Eurydice avait pu voir sa fille heureuse, et ça… ça valait tout l’or du monde.

Eurydice ne cesserait jamais de vouloir le bonheur de sa fille. Elle savait combien elle souffrait de sa maladie, et savoir qu’elle n’en guérirait pas, que cela la tuait à petit feu était abominable pour elle, alors elle tentait de compenser comme elle le pouvait, en offrant à sa fille tout ce qu’elle voulait, et en tentant de la faire sourire le plus possible, ce qui en général, fonctionnait assez bien.

"Epuisante. Mais très bonne. Encore merci pour les boucles d'oreilles. Tu veux qu'on fasse quoi tout à l'heure ?"

Eurydice sentit une pointe de culpabilité insinuer son cœur. Elle n’avait en aucun cas voulu fatiguer Clarice plus que nécessaire. Elle savait que sa fille se fatiguait vite, à cause du mal qui l’habitait, et Eurydice n’avait pas envie d’en rajouter une couche. Elle afficha cependant un petit sourire quand sa fille la remercia. Ce n’était pas nécessaire, mais elle était tout de même heureuse que cela semblait lui avait fait vraiment plaisir. Elle se disait que c’était peut-être le bon moment pour lui dire, mais elle ne savait pas vraiment comment amener ça.

« Je suis contente que ça t’ai plu. J’ai beaucoup apprécié aussi. Si tu es fatiguée, on ferait peut-être mieux de rester à la maison. En fait… j’aimerais te parler de quelque chose. »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Clarice Carrow
▌ Messages : 218
Humeur :
L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, nerf de dragon, 25 cm
Camp: Mal
Avatar: Madison Davenport

L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice   L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Icon_minitimeMar 26 Jan - 12:16

« Je suis contente que ça t’ai plu. J’ai beaucoup apprécié aussi. »

Clarice afficha un large sourire. A aucun moment, elle ne pouvait envisager que sa mère ne soit pas sincère sur ce point. Cette dernière se pliait toujours en quatre pour lui faire plaisir, de même que son père. Elle y avait été habituée, et pour elle, c'était non seulement naturel de s'imaginer qu'ils devaient veiller autant que possible à son bon plaisir, mais tout aussi naturel de se dire qu'ils devaient forcément être heureux de la rendre heureuse.

Bien sûr, c'était là une vision particulièrement égoïste des choses, mais nous ne saurions jamais retirer à l'adolescente l'égocentrisme manifeste dont elle ne se privait jamais, absolument jamais de faire preuve pour peu qu'elle en ait l'occasion. Elle avait envie de penser, quand même, que sa mère était totalement honnête avec elle.

Après tout, est-ce que ce n'était pas elle qui grapillait le plus d'occasions possibles de passer du temps avec sa fille chérie ? Du temps que Clarice lui offrait avec grand plaisir. Parce qu'elle aimait sa mère, bien sûr, mais aussi, évidemment, parce qu'on ne disait jamais non à une nouvelle paire de boucles d'oreilles.


« Si tu es fatiguée, on ferait peut-être mieux de rester à la maison. »

Quand Clarice parlait de ce qu'elles pourraient faire ensuite, elle ne parlait pas vraiment de quitter la maison, elle ne s'en sentait effectivement plus l'énergie, mais la vert et argent choisit de répondre par un simple haussement d'épaules, elle aurait sans doute envie, une fois son estomac rempli, de s'isoler dans sa chambre, de toute manière... Et elle ne croyait pas si bien dire, car la nouvelle que sa mère avait à lui annoncer n'avait pas la moindre chance d'être reçue avec enthousiasme et bonne volonté par la demoiselle pourrie-gâtée.


« En fait… j’aimerais te parler de quelque chose. »

"Qu'est-ce qu'il y a ? C'est rien de grave, au moins ?"


Elle se permettait de poser la question, parce qu'elle avait comme le sentiment que sa mère ne se contentait pas de trois fois rien. Si elle préparait le terrain comme elle le faisait, c'est que, même si ce n'était peut-être pas grave, ça devait au moins être quelque chose d'important.

Et maintenant que le terrain était préparé, Clarice espérait que sa mère ne tournerait pas autour du pot trop longtemps. Parmi les nombreuses (trop nombreuses) choses que la jeune Serpentard n'appréciait pas, il y avait définitivement le fait d'avoir à attendre.


_________________
Mirror, my beautiful mirror...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 121
Humeur :
L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice   L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Icon_minitimeSam 24 Avr - 19:42

L'amour d'une mère est infini
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice n’était pas sereine, et à raison. Elle connaissait sa fille, elle savait que la nouvelle n’allait pas lui plaire. Mais Eurydice était tout de même obligée de lui en parler. Et elle avait espoir que sa fille finisse par se faire à l’idée, et peut-être même, à y trouver une certaine forme de joie. Elle avait tout le temps de la grossesse pour peut-être trouver de bonnes raisons à l’idée de devenir grande sœur. Ce n’était pas comme si Eurydice allait moins aimer sa fille, ou lui accorder moins d’attention. Et concernant Trevor, cela ne changerait rien, il continuerait à ne se soucier que d’elle, alors au final, Clarice n’allait pas du tout être reléguée au second plan.

Mais connaissant Clarice, elle ne verrait pas les choses sous cet angle, surtout pas au début. Eurydice savait à quoi s’attendre, sa fille ne sauterait pas au plafond, mais il fallait tout de même qu’elle le lui dise. Elle n’était pas très à l’aise, puisqu’elle avait peur que sa fille lui en veuille, que leur relation s’entache. C’était la dernière chose que la jeune femme souhaitait. Elle n’avait aucune envie de créer des tensions dans sa relation avec Clarice, mais si cette dernière décidait de lui faire payer, elle ne voyait pas ce qu’elle pourrait faire pour lui faire changer d’avis. Clarice était têtue, très têtue.

"Qu'est-ce qu'il y a ? C'est rien de grave, au moins ?"

Grave non, on ne pouvait pas dire que c’était grave. C’était un heureux évènement, une excellente nouvelle. Mais évidemment, tout le monde ne l’entendait pas de cette oreille. Au moins, Clarice avait senti qu’Eurydice voulait aborder quelque chose de sérieux. Ce qui ne l’étonnait pas. Mais elle se demandait surtout comment lui annoncer cela. Elle ne voulait pas tourner autour du pot, mais elle ne voulait pas non plus lui annoncer ça d’une manière trop brusque. Même si dans tous les cas, ce serait sûrement brusque pour Clarice.

« Non, ce n’est pas grave. J’ai juste quelque chose à t’annoncer. Bon… voilà, tu vas être grande sœur ma chérie, je suis enceinte. »

Les dés étaient jetés, la suite des évènements ne dépendaient pas d’elle. Et Eurydice tentait tout simplement de se préparer à toute éventualité, mais surtout des mauvaises. Elle espérait tout de même, au fond d’elle, se tromper, mais elle avait vraiment peu d’espoirs.

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Clarice Carrow
▌ Messages : 218
Humeur :
L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, nerf de dragon, 25 cm
Camp: Mal
Avatar: Madison Davenport

L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice   L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Icon_minitimeLun 26 Avr - 12:45


« Non, ce n’est pas grave. J’ai juste quelque chose à t’annoncer. Bon… voilà, tu vas être grande sœur ma chérie, je suis enceinte. »

Pendant plusieurs longues secondes, Clarice fut tout bonnement incapable de prononcer le moindre mot. Elle ne saurait dire combien de temps elle resta là, bouche bée, les yeux écarquillées. L'information ne passait pas. Littéralement. C'était comme si sa mère lui avait fichu un grand coup sur le crâne. Elle était sonnée. Littéralement.

De toutes les informations choc que sa mère aurait pu lui dévoiler, celle-ci était définitivement la dernière à laquelle elle aurait pu s'attendre. Sa mère était enceinte. Elle. Etait. Enceinte. Et elle osait lui annoncer cela avec le sourire. Comme si l'information prêtait à la célébrer quand, aux yeux de Clarice, elle relevait du drame pur et dur.


"Tu te moques de moi, pas vrai ? C'est une blague ?"
parvint à articuler Clarice passé le moment du choc pur et dur.

Elle n'attendait pas de réponse de sa mère, bien sûr, elle savait exactement quelle serait sa réponse. Non, ce n'était pas une blague, ce n'était clairement pas son genre que de faire des farces de cette nature. Elle le sentait, elle l'entendait : sa mère était totalement sérieuse. Elle était bel et bien enceinte, et c'était le petit univers de Clarice qui en était bouleversé. Et pas en bien, vraiment pas en bien.

Clarice comprenait que ça avait dû être un accident (ce qui l'obligeait à accepter l'idée que ses parents avaient une vie sexuelle, ce dont ils ne lui avaient jamais donné l'air et ce qui l'arrangeait bien, car qui a envie d'imaginer ses propres parents dans une telle situation), mais le résultat était là, dans tous les cas. Et Clarice n'estimait pas qu'il faille s'en réjouir. A sa petite échelle, c'était un drame, bien sûr, mais de manière générale, elle avait envie de penser que c'était un drame dans tous les cas.


"Mais vous êtes complètement insensés ou quoi ?" ajouta-t-elle avec dans la voix un soupçon d'amertume et de colère. "Toutes ces visites médicales, toutes ces potions, toute cette situation... ça vous a pas servi de leçon ? Ou bien vous espérez que le second jet sera meilleur que le premier ?"

Pour bien des raisons, Clarice ne voulait pas d'un petit frère ou d'une petite sœur. Elle aimait être fille unique, elle aimait que toute l'attention soit focalisée sur elle. Elle n'avait aucune envie que ça change. Elle voulait rester au cœur de l'attention, pas qu'un mioche lui vole la vedette.

Et aussi, oui, n'étaient-ils pas inconscients de faire un deuxième enfant alors qu'il serait à l'évidence affligé des mêmes "tares" qu'elle ?




_________________
Mirror, my beautiful mirror...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 121
Humeur :
L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice   L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Icon_minitimeJeu 21 Oct - 9:46

L'amour d'une mère est infini
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice appréhendait vraiment la réaction de sa fille. Elle savait qu’elle ne serait pas positive, mais elle espérait se tromper. Elle espérait aussi qu’elle ne serait pas trop en colère. Elle craignait que sa fille lui en veuille, elle ne voulait pas que leur relation soit entachée. Elle ne voulait en aucun cas perdre sa fille. Alors même si Clarice s’énervait, Eurydice espérait qu’avec le temps, elle se calmerait un peu. Mais déjà, rien qu’à voir son expression, cela n’était vraiment pas encourageant. Elle tentait de se tenir prête à accuser le contrecoup, mais elle n’était pas sûre d’être vraiment assez solide.

"Tu te moques de moi, pas vrai ? C'est une blague ?"

Clarice ne semblait vraiment, vraiment pas ravie de la nouvelle. Eurydice ne lui jetait pas la pierre, elle avait été élevée en princesse toute sa vie, elle n’avait pas envie de partager maintenant. Seulement, elle allait tout de même devoir s’y habituer. Il n’y avait rien qui puisse empêcher le fait qu’elle soit enceinte, et Eurydice n’avait pas envie de faire quoique ce soit. Elle avait entendu parler de méthodes barbares, pour faire cesser une grossesse, mais il était hors de question qu’elle s’y emploie. Mine de rien, malgré la situation compliquée, elle voulait cet enfant. Mais ce n’était pas la peine d’en parler à Clarice.

« Non, je ne me moque pas de toi, ce n’est pas une blague. »

"Mais vous êtes complètement insensés ou quoi ? Toutes ces visites médicales, toutes ces potions, toute cette situation... ça vous a pas servi de leçon ? Ou bien vous espérez que le second jet sera meilleur que le premier ?"

Eurydice n’aimait pas voir sa fille s’énerver, pas que parce qu’elle ne voulait pas se disputer avec elle, mais parce qu’il n’était pas nécessaire qu’elle se fatigue inutilement. Seulement, elle se doutait que lui dire de se calmer ne ferait qu’aggraver les choses. Elle entendait ses arguments, et ils étaient logiques. Seulement… Trevor n’était pas le père de cet enfant, et donc Eurydice avait la conviction que cet enfant ne serait pas malade, mais elle se doutait que ça n’arrangerait pas la solution actuelle.

Cependant, elle ne voulait pas qu’elle pense qu’elle serait moins aimée, ou qu’elle espérait un enfant mieux qu’elle. Ça n’avait strictement rien à voir. Mais est-ce que sa fille écouterait seulement ce qu’elle lui dirait ? Rien n’était sûr.

« Ne dis pas ça, personne n’espère rien du tout. Cette grossesse n’était pas prévue, et je suis désolée que cela te contrarie autant. Mais ça ne changera rien te concernant, je ne vais pas moins t’aimer, ou te négliger. »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Clarice Carrow
▌ Messages : 218
Humeur :
L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, nerf de dragon, 25 cm
Camp: Mal
Avatar: Madison Davenport

L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice   L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Icon_minitimeVen 22 Oct - 12:15


« Non, je ne me moque pas de toi, ce n’est pas une blague. »

Evidemment que ce n'était pas une blague, et c'était bien le souci... Clarice aurait clairement préféré. Certes, la jeune femme savait très bien que sa mère ne s'amuserait pas à lui faire ce genre de farces mais... non. Elle refusait d'intégrer cette information, elle lui était beaucoup, beaucoup trop insupportable.

Ce n'était pas une blague, soit. En attendant, même en devant admettre qu'elle était bel et bien réelle, Clarice n'arrivait pas à l'intégrer, pas complètement, du moins. C'était totalement irréel, à ses yeux, et aussi, complètement insensé.

Et oui, vu l'état dans lequel elle était elle-même, elle ne comprenait pas que sa mère puisse se réjouir de mettre au monde un autre enfant malade, tout comme elle était incapable de supporter ne serait-ce que l'idée de devoir se disputer l'affection de ses parents avec un petit frère ou une petite soeur. Non, les choses ne devaient pas fonctionner de cette manière.

« Ne dis pas ça, personne n’espère rien du tout. Cette grossesse n’était pas prévue, et je suis désolée que cela te contrarie autant. Mais ça ne changera rien te concernant, je ne vais pas moins t’aimer, ou te négliger. »

"Tu parles ! Bientôt, vous serez débarrassés de moi, je serai une parfaite petite femme au foyer qui elle ne sera même pas fichue de te donner des petits enfants, et toi tu te consoleras avec un nouveau bébé qui ne sera peut-être pas une déception génétique... même si c'est peu probable."

Est-ce qu'elle était injuste avec sa mère en cet instant ? Oui, bien évidemment, mais ça ne changeait rien à son ressenti et à sa manière de voir les choses. Non, elle ne décolérait pas, elle en était tout à fait incapable. Elle se sentait frustrée, blessée, elle n'y comprenait rien, et au-delà de ça, elle éprouvait aussi une certaine forme de colère.

Sa mère avait l'air si heureuse d'accueillir un nouvel enfant au sein de leur foyer. Mais Eurydice, elle, se sentait juste... Vide, mal à l'aise. Elle avait bien des incertitudes concernant sa vie, mais la place qu'elle tenait auprès de ses parents avait toujours été sa plus grande certitude, en revanche. Et perdre ça, d'un seul coup, c'était presque insupportable.

"Pourquoi papa n'est pas là pour m'annoncer la nouvelle avec toi ?"

_________________
Mirror, my beautiful mirror...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 121
Humeur :
L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice   L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Icon_minitimeSam 16 Avr - 17:47

L'amour d'une mère est infini
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice avait prévu que sa fille le prendrait mal, et elle ne s’était pas trompée. Elle comprenait les réactions de Clarice, et elle ne lui en voulait pas, mais elle aimerait que la jeune fille entende ce qu’elle essayait de lui dire. Jamais, Eurydice ne cesserait d’aimer Clarice, ou l’aimerait moins parce qu’elle avait un autre enfant. Rien ne changerait de ce côté-là. Elle serait toujours là pour Clarice, et elle serait toujours sa fille adorée.

Les doutes de Clarice étaient légitimes, même s’ils étaient douloureux, mais Eurydice apprécierait qu’elle entende raison. Elle ne voulait pas que les relations qu’elle avait avec sa fille se distendent, ce serait un véritable drame pour elle. Mais elle ne pouvait pas lui dire si Clarice refusait d’écouter, et la connaissant, elle savait qu’elle allait s’enfoncer dans son argumentaire, et sa mauvaise volonté. Elle tentait de la rassurer, mais elle se doutait bien que cela ne fonctionnerait pas comme ça, car Clarice était encore sous les émotions de l’annonce.

"Tu parles ! Bientôt, vous serez débarrassés de moi, je serai une parfaite petite femme au foyer qui elle ne sera même pas fichue de te donner des petits enfants, et toi tu te consoleras avec un nouveau bébé qui ne sera peut-être pas une déception génétique... même si c'est peu probable."

C’était douloureux pour Eurydice, d’entendre ce genre de choses. Elle n’avait jamais pensé une telle chose de sa fille, et jamais cela ne lui serait venue à l’esprit. La maladie de Clarice avait toujours affecté Eurydice par ricochet, mais elle ne l’avait jamais considérée comme une déception génétique. Si elle était dans cet état, c’était uniquement la faute de Trevor. Eurydice n’était pas pressée de voir sa fille se marier, en aucun cas, et cet enfant n’était pas prévu pour consoler quoique ce soit.

« Tu te trompes Clarice. Je n’ai jamais pensé une telle chose. Tu sais bien à quel point je t’aime, et à quel point c’est difficile quand tu retournes à Poudlard, alors sache que je n’ai aucune hâte à te voir partir définitivement de la maison. Cette grossesse n’a rien à voir avec toi, elle n’était pas programmée, et je suis vraiment blessée que tu me vois de cette façon. »

"Pourquoi papa n'est pas là pour m'annoncer la nouvelle avec toi ?"

Trevor n’était pas encore au courant de la grossesse. Et dans tous les cas, il n’était pas le père de cet enfant, et le saurait parfaitement. Et elle se doutait qu’il ne souhaiterait pas s’investir dans la grossesse de près ou de loin, à part peut-être, en public, pour maintenir l’illusion. En tout cas, Eurydice ne pouvait pas révéler toute la vérité à Clarice.

« Ton père n’est pas encore au courant, je ne lui ai pas encore annoncé. »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Clarice Carrow
▌ Messages : 218
Humeur :
L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, nerf de dragon, 25 cm
Camp: Mal
Avatar: Madison Davenport

L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice   L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Icon_minitimeMar 3 Mai - 12:47


« Tu te trompes Clarice. Je n’ai jamais pensé une telle chose. Tu sais bien à quel point je t’aime, et à quel point c’est difficile quand tu retournes à Poudlard, alors sache que je n’ai aucune hâte à te voir partir définitivement de la maison. »

Bien sûr que dans le fond Clarice savait déjà tout cela, et sa mère (de même que son père) n'avait de cesse de le lui répéter. Mais dans des moments tels que celui-ci, ça devenait simple de passer outre et de l'oublier. Dans ces moments-là, elle était capable de se victimiser comme personne.

En fait, dans n'importe quelle occasion, elle était capable de se victimiser comme personne, c'était, pour ainsi dire, une seconde nature, chez lui. Mais là, il y avait quelque chose qui ne collait pas, à ses yeux, et elle ne comprenait vraiment pas. Elle ne voulait pas qu'on lui vole son statut de fille unique. Et elle ne souhaitait surtout à personne de subir la même maladie qu'elle.


« Cette grossesse n’a rien à voir avec toi, elle n’était pas programmée, et je suis vraiment blessée que tu me vois de cette façon. »

Encore heureux que cette grossesse n'était pas programmée, il ne manquerait plus que ses parents l'aient programmée. N'empêche qu'elle continue de ne pas comprendre, et de ne pas aimer ce qu'elle ne réussit pas à comprendre ou ne veut surtout pas soupçonner.


"Eh bien on est deux à être blessées, comme ça, ça tombe bien", fit Clarice en véritable tête à claque. "Tu sais qu'il sera forcément malade, lui aussi, tu peux comprendre que je le vive mal, pas vrai ?" fit-elle en relevant le regard vers elle.

D'accord, c'était accidentel, ce n'est pas comme si elle y pouvait grand-chose, mais Clarice n'arrivait pas à voir les choses de cette manière, vraiment pas.

« Ton père n’est pas encore au courant, je ne lui ai pas encore annoncé. »

"Eh bien il va être ravi lui aussi, tiens"
, soupira Clarice en croisant les bras sur sa poitrine.

Elle détestait cette situation, et elle n'avait pas du tout envie de faire des efforts pour aplanir la situation. Elle n'était pas du tout heureuse de cette situation, et elle n'avait aucune envie de prétendre qu'elle l'était. Non, elle ne l'était pas.


_________________
Mirror, my beautiful mirror...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 121
Humeur :
L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice   L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Icon_minitimeDim 7 Aoû - 14:09

L'amour d'une mère est infini
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice ne savait pas vraiment comment faire pour apaiser la situation, et elle se disait que ce n’était probablement pas possible. Tout comme il n’était pas utile d’argumenter face à sa fille qui cherchait probablement le meilleur moyen de lui faire mal, parce qu’elle réagissait toujours comme ça. Eurydice n’avait pas demandé à être dans cette situation, mais sa fille ne voulait pas comprendre semblait-il, et continuait de se voir comme une victime. Et honnêtement, Eurydice ne voyait pas vraiment pourquoi elle avait un tel raisonnement. Qu’elle veuille rester fille unique par pur égoïsme c’était une chose, mais elle agissait comme si elle était attaquée, alors que ce n’était pas du tout le cas.

"Eh bien on est deux à être blessées, comme ça, ça tombe bien. Tu sais qu'il sera forcément malade, lui aussi, tu peux comprendre que je le vive mal, pas vrai ?"

Non, il ne le serait pas. Mais évidemment, Clarice ne pouvait pas le savoir. D’ailleurs, Eurydice se demandait si Clarice était réellement inquiète pour la santé de cet enfant, ou si elle trouvait des arguments pour réussir à continuer à montrer son agacement. Evidemment, si Trevor n’avait pas eu la tare qu’il avait, elle n’aurait tout de même pas fait d’autre enfant avec lui, parce qu’avec l’état de Clarice, cela passait l’envie, elle n’était pas totalement inconsciente.

« Je n’ai pas dit que je ne le comprenais pas. »

Mais quoi qu’elle dise, Clarice trouverait à redire. Eurydice se désolait que les choses se passent ainsi. Elle avait toujours eu une très bonne relation avec sa fille, parce qu’Eurydice l’adorait tout simplement, mais elle se sentait totalement impuissante, et n’aimait pas du tout la tournure que prenaient les choses. Elle espérait que Clarice finirait par se calmer, mais elle n’avait absolument aucune certitude que cela se passe ainsi. Clarice était capable de lui en vouloir à vie, mais Eurydice ne voulait surtout pas de ça.

"Eh bien il va être ravi lui aussi, tiens"

Elle ne pouvait pas donner tort à sa fille, mais elle savait qu’il serait moins virulent. Trevor avait bien des défauts, mais il n’était pas virulent. Elle ne savait pas vraiment ce qu’il y avait à ajouter, sans doute rien. Elle allait passer pour l’horrible femme de la famille. Il fallait toujours contenter les autres dans cette famille, mais l’inverse n’était jamais vrai. En même temps, Eurydice n’avait jamais prétendu que sa famille était unie, c’était même tout l’inverse, heureusement qu’elle avait Nigel.

« Tant pis, je serai la seule à l’aimer. »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice   L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'amour d'une mère est infini | Clarice & Eurydice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Endless-hope : L'espoir infini
» Les rps de Clarice
» They will find out. They always do (Clarice)
» Les liens de Clarice
» On récolte ce que l'on sème (Clarice)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-