AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-17%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS Centrale vapeur HI5900/22 5,2 bar
59.99 € 71.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Kennilworthy Whisp
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 214
Humeur :
Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Right_bar_bleue

En couple avec : Cassiopée Lowell

QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Empty
Message#Sujet: Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil   Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Icon_minitimeLun 23 Nov - 19:02

Tout a une limite, même l'amitié
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Les beaux jours commençaient lentement à revenir, et ce n’était pas désagréable. Mais le beau temps qui était de nouveau présent, cela annonçait aussi la fin d’année qui approchait, ce qui avait le don de faire stresser Kennil. Il était angoissé de finir Poudlard, il était angoissé de la vie active. Il ne savait pas s’il devait se trouver un travail pour l’an prochain, ou s’il devait exclusivement se concentrer sur son livre. Il savait que ses parents le soutenaient, et lui permettraient de vivre avec eux le temps qu’il faudrait et que son livre ne sorte, mais… et si ça ne marchait pas ? Il ne savait pas quoi faire d’autre…

Il se prenait sans doute un peu trop la tête, mais il n’y pouvait rien, c’était plus fort que lui. Tout ça… c’était vraiment angoissant. Cela faisait beaucoup d’angoisse, c’est un fait, mais bon. Enfin, quoiqu’il en soit, il tentait comme il le pouvait de penser à autre chose, et de ne pas trop se prendre la tête, mais c’était plus facile à dire qu’à faire. Il avait tout de même quelques petits trucs, comme passer du temps avec ses amis, passer du temps avec Cassiopée, ou tout simplement, se plonger dans l’écriture de son livre, ce qu’il faisait la plupart de son temps. C’était comme devenu une obsession, mais c’était le projet de toute sa courte vie, c’était donc normal qu’il y prête autant d’attention n’est-ce pas ?

Mais pour une fois, ce n’était pas du tout son livre qui occupait toute son attention. Mais un fichu devoir de potions qu’il devait rendre. Il n’aimait pas les cours de potions, c’était… barbant. Il ne savait même pas pourquoi il avait gardé cette matière après les BUSE. Probablement parce que c’était une matière importante, et donc qu’il aurait eu des remords à l’abandonner, mais il savait pertinemment que cela ne lui servirait jamais à rien, et donc que c’était une perte de temps. Mais bon.

Il ne dit pas tout de suite attention que quelqu’un venait de s’assoir à côté de lui. Il était bien trop occupé à tenter de déchiffrer ce qu’il était censé faire… ce qui ne venait pas là tout de suite. Quand il tourna la tête il sursauta presque en apercevant Alphard Black. Ils n’étaient ni dans la même maison, ni dans la même année, mais presque tout le monde connaissait le jeune homme pour son caractère… difficile. Mais Kennil arrivait à l’apprécier, parfois.

« Ah Black, tu m’as fait peur. Qu’est-ce que tu fais ici, t’as été puni ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Alphard Black
Alphard Black
▌ Messages : 249
Humeur :
Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Merisier, ventricule de dragon, 19 cm
Camp: Neutre
Avatar: Finn Wofhard

Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Empty
Message#Sujet: Re: Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil   Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Icon_minitimeMar 24 Nov - 9:25


Kennilworthy Whisp feat. Alphard Black

Tout a une limite, même l'amitié


C'est clairement en traînant les pieds et sans la moindre motivation qu'Alphard avait consenti de se rendre à la bibliothèque. Autant dire qu'on ne l'y voyait pas souvent. En même temps, pourquoi il perdrait son temps dans cet endroit ? Tout le démoralisait. L'odeur du livre moisissant, ce silence qui n'en était pas complètement un et qui lui filait le cafard... Rien n'allait. Mais il fallait qu'il se concentre un minimum, ce qu'il était bien incapable dans la salle commune des vert et argent où tout devenait prétexte à distraction. Il avait besoin de se retrouver dans un endroit où tout le monde devait se concentrer sur son travail pour s'obliger à faire la même chose.

Parce que même si Alphard ne tenait pas à devenir un premier de la classe, il n'avait pas non plus envie d'échouer sa scolarité, tout comme il ne voulait pas souffrir la déception de son père... qu'il décevait déjà assez comme ça. Contraint de rentrer régulièrement à la maison, contraint de bosser un minimum, ses résultats s'étaient améliorés, mais ce n'était pas non plus la panacée. Il allait devoir faire mieux que ça s'il voulait réussir ses BUSE. Et oui, les BUSE approchaient... Youpi.

Alors qu'il venait de pénétrer dans la bibliothèque, il se mit en quête d'une table où s'installer, et un sourire décora ses lèvres en reconnaissant une silhouette connue pas loin. C'était pas ce qui allait l'aider à mieux travailler, mais de toute manière, c'était mal parti pour commencer. Kennil était installé seul à une table, et Kennil, Alphard l'appréciait beaucoup, même s'ils ne s'entendaient pas toujours. Normal, c'était une épreuve de s'entendre avec Alphard Black.

"Si on te demande, c'est la version officielle",
répondit Alphard avec un sourire. "Il ne faudrait pas qu'on s'imagine que je puisse vraiment être venu à la bibliothèque pour travailler, ma réputation en prendrait un coup.", ajouta-t-il avec décontraction. "Il paraît qu'on a des examens importants dans genre... un mois. Et il semblerait que j'ai pas suffisamment bossé cette année, alors..." Il haussa les épaules. "Tu vas bien, sinon ?"

Il n'avait absolument pas la moindre envie de bosser. Et ça se voyait certainement.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Kennilworthy Whisp
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 214
Humeur :
Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Right_bar_bleue

En couple avec : Cassiopée Lowell

QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Empty
Message#Sujet: Re: Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil   Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Icon_minitimeSam 27 Fév - 20:38

Tout a une limite, même l'amitié
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La bibliothèque, c’était vraiment le dernier endroit où Kennil pouvait s’attendre à croiser Alphard. Le Serpentard n’avait rien d’un élève studieux, ou travailleur. Kennil ne jugeait pas, lui non plus ne passait pas forcément des heures à potasser ses cours, même s’il faisait tout de même assez pour avoir des résultats corrects. Mais Black préférait définitivement passer du bon temps plutôt que de réviser. Il faisait ce qu’il voulait, évidemment, mais du coup Kennil était plutôt surpris de le voir ici, et il ne pouvait donc pas s’empêcher de se dire qu’il n’était peut-être pas là de son plein gré, mais qu’il y avait été forcé. La bibliothèque était un lieu de punition régulier, pour obliger les élèves récalcitrants à travailler.

Kennil n’avait pas écopé de beaucoup de punitions durant sa scolarité. En même temps, il n’avait jamais été un élève turbulent, ou glandeur. Il avait toujours préféré l’écriture de son livre à celle de ses devoirs, mais il n’avait jamais donné de raisons à ses professeurs de le punir. Au pire, il avait surtout eu quelques réprimandes, parfois quelques points en moins, mais il n’avait jamais eu d’heure de retenue. Ce n’était pas plus mal en soi, mais il savait qu’Alphard y était plutôt habitué.

"Si on te demande, c'est la version officielle. Il ne faudrait pas qu'on s'imagine que je puisse vraiment être venu à la bibliothèque pour travailler, ma réputation en prendrait un coup. Il paraît qu'on a des examens importants dans genre... un mois. Et il semblerait que j'ai pas suffisamment bossé cette année, alors... Tu vas bien, sinon ?"

Kennil afficha un petit sourire amusé. C’était du Alphard tout craché. Il est vrai qu’il avait les BUSE à la fin de l’année. Un examen décisif pour le futur. Alphard n’avait sans doute pas trop de soucis à se faire au niveau de son futur, étant donné son nom, mais c’était tout de même bien de pouvoir se distinguer, ou au pire, limiter la casse. Enfin bon, s’il prenait la résolution par lui-même de venir bosser un peu, c’était déjà une excellente chose. Au moins, il prenait ses responsabilités.

« Je vois le genre, ne t’en fais pas, je ne ternirai pas ta réputation. Oui ça va, ça commence à devenir un peu angoissant, la fin de l’année qui approche, mais j’essaye de pas trop y penser. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Alphard Black
Alphard Black
▌ Messages : 249
Humeur :
Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Merisier, ventricule de dragon, 19 cm
Camp: Neutre
Avatar: Finn Wofhard

Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Empty
Message#Sujet: Re: Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil   Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Icon_minitimeMar 2 Mar - 15:42


Kennilworthy Whisp feat. Alphard Black

Tout a une limite, même l'amitié


Alphard ne saurait dire s'il se sentait, de son côté, angoissé à l'approche de la fin d'année. Non, angoissé n'était pas forcément le mot, mais il était obligé quand même d'y accorder un minimum d'importance et de mettre un peu de sa nonchalance de côté, et de la part du vert et argent, c'était quelque chose que l'on pouvait rapprocher un tant soit peu d'un sentiment d'angoisse, certainement. S'il foirait ses examens, c'est sûr, il allait en entendre parler en long, en large et en travers, et c'était quelque chose qu'il aimerait bien s'épargner si possible.

Son père lui avait suffisamment remonté les bretelles, il aimerait bien être capable de lui en boucher un coin en lui prouvant qu'il était capable d'être une tête à claque de première et en même temps de réussir ses BUSE. C'était pas gagné du tout, mais qui sait. Finalement, les résultats en eux-mêmes et sa réussite scolaire ne l'intéressaient pas forcément, mais quand même, faire la fierté de son père, que ce dernier le regarde au moins une fois de temps en temps comme il était capable de regarder Cygnus, ben... que ça lui plaise ou non, c'était quelque chose qui comptait pour lui. Même s'il ne voudrait pas l'avouer même à la principale concernée.

"J'aimerais bien ne pas penser à la fin de l'année, mais pour ça, faudrait que je sois sourd et aveugle, surtout depuis que le paternel exige que je rentre à la maison tous les week-ends. Il fait genre de vouloir surveiller mon travail, mais si tu veux mon avis, c'est juste que je lui manque", dit-il sans en penser un seul mot.

Comme à son habitude, Alphard râlait pour le plaisir de râler, même si, quand même, il aimerait bien pouvoir faire ce qu'il voulait de ses week-ends en pouvant échapper au regard scrutatoire de ses interlocuteur.

"Mais bon, c'est que les BUSE, en même temps, c'est pas comme pour toi."
Kennil pouvait avoir de quoi être angoissé, parce que lui, ce qui l'attendait, c'était les ASPIC, et donc les études supérieures, l'entrée dans le grand bain, c'était pas du tout la même tambouille. "T'es fixé sur ce que tu vas faire l'an prochain, du coup ?"


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Kennilworthy Whisp
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 214
Humeur :
Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Right_bar_bleue

En couple avec : Cassiopée Lowell

QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Empty
Message#Sujet: Re: Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil   Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Icon_minitimeLun 12 Juil - 10:33

Tout a une limite, même l'amitié
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Même si Kennil ne comptait pas faire carrière dans un domaine qui demandait des années, et des années d’études, rien n’était certain pour son avenir. Bien sûr, il avait envie de pouvoir finir son livre, et que ce dernier soit vendu, et acheté. Mais il avait conscience que ce n’était pas parce qu’il en avait envie que cela allait forcément se produire. Beaucoup de monde s’imaginait auteur, et finalement réussissait jamais à le devenir. Kennil comptait bien tout faire pour y arriver, mais il restait tout de même lucide sur certaines choses.

Et au cas où cela ne marcherait pas pour lui, et pour son livre, il n’avait pas envie de se retrouver sans rien, et sans autre possibilité d’avenir. Même si en réalité, il n’y avait rien qui le tentait d’autre. Si son livre ne se vendait pas, il trouverait sûrement une autre carrière, en rapport avec le Quidditch. Commentateur peut-être, ou alors vendeur dans une boutique de Quidditch. Enfin, il resterait dans ce milieu, dans tous les cas.

"J'aimerais bien ne pas penser à la fin de l'année, mais pour ça, faudrait que je sois sourd et aveugle, surtout depuis que le paternel exige que je rentre à la maison tous les week-ends. Il fait genre de vouloir surveiller mon travail, mais si tu veux mon avis, c'est juste que je lui manque"

Kennil afficha un petit sourire amusé. Il ne connaissait pas du tout la famille d’Alphard, enfin que de nom. Et il avait vaguement connu la sœur de ce dernier, mais il ne pouvait pas définir quelles étaient les raisons des agissements de Pollux Black concernant son fils. Il est vrai que cela ne devait pas être drôle de rentrer tous les weekends si c’était pour travailler. Mais bon, il n’était personne pour juger cette façon de faire.

"Mais bon, c'est que les BUSE, en même temps, c'est pas comme pour toi. T'es fixé sur ce que tu vas faire l'an prochain, du coup ?"

Oui mais les BUSE c’était déjà important. En échouant dans une matière, il devenait impossible de poursuivre son étude, et certaines matières étaient nécessaires pour certaines voies professionnelles, mais bon. Alphard était assez grand pour gérer les choses, et surtout son avenir comme il l’entendait.

« Ben… je sais pas trop. Enfin si, j’aimerais bien poursuivre l’écriture de mon livre, le finir et le publier, mais… parfois j’ai l’impression que c’est un peu utopiste. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Alphard Black
Alphard Black
▌ Messages : 249
Humeur :
Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Merisier, ventricule de dragon, 19 cm
Camp: Neutre
Avatar: Finn Wofhard

Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Empty
Message#Sujet: Re: Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil   Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Icon_minitimeMar 20 Juil - 8:59


Kennilworthy Whisp feat. Alphard Black

Tout a une limite, même l'amitié


Apparemment, Kennil ne savait pas trop ce qu'il allait faire à sa sortie de Poudlard. Quelque part, Alphard trouvait ça rassurant. Parfois, quand il écoutait ses camarades de classe, il avait le sentiment que tous avaient une idée absolument précise de ce qu'ils allaient faire une fois dans le "monde des adultes", mais il voyait pas comment c'était possible, lui. Il se disait souvent que beaucoup avaient des objectifs parce qu'ils se sentaient obligés d'en avoir, mais sans que ce soit forcément une vocation.

Malgré tout, Kennil avait une sacrée ambition : écrire un bouquin, le faire publier... ça devait être le rêve de tout un tas de gens, mais un rêve qui se heurtait souvent à une réalité plus cruelle que ça : ça demandait un sacré courage d'être écrivain, et au-delà de ça, même quand on arrivait à être publié, en vivre semblait coton également. Alphard, de son côté, se disait qu'il pourrait faire ça, pourtant : pas parce qu'il savait ou aimait écrire, mais parce qu'il pourrait vivre de ses rentes, et ça donnerait l'impression qu'il faisait quelque chose de sa vie. Maintenant qu'il y réfléchissait, ce serait pas con, tiens.

"Ben je vais pas te mentir, c'est super ambitieux, comme projet, quand même", répondit Alphard, mais pas pour décourager Kennil, juste parce que c'était la vérité, et c'était quand même pas mal que le bleu et bronze en ait conscience, qu'il ne se dise pas que tout était gagné d'office, que c'était aussi simple que ça. "Mais c'est bien d'être ambitieux, au moins tu veux faire un truc qui te passionne, et ça c'est franchement cool, respect, mec."

Y en avait tellement qui finiraient sûrement pas se jeter sur un boulot nul et alimentaire en abandonnant leurs rêves. Au moins, Kennil ne faisait pas ça. Il y serait peut-être obligé pour gagner son beurre, mais au moins, il était intègre à lui-même et avec ses rêves, il ne faisait pas de compromission, et Alphard trouvait ça honnêtement cool et courageux, le genre de courage qu'il n'avait pas lui-même, puisqu'il préférait continuer de vivre aux crochets de ses parents plutôt que de décider de faire ce qui lui plaisait vraiment, et comme ça lui chantait.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Kennilworthy Whisp
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 214
Humeur :
Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Right_bar_bleue

En couple avec : Cassiopée Lowell

QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Empty
Message#Sujet: Re: Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil   Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Icon_minitimeMar 28 Déc - 14:35

Tout a une limite, même l'amitié
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Kennil n’était pas certain de ce que serait son avenir. Il était très loin d’être tout tracé, et en plus de cela, le jeune homme voulait s’aventurer sur une route accidentée. Il avait des ambitions, des rêves, mais il savait que très peu de gens réalisaient leurs rêves. Cependant, il n’avait l’intention d’abandonner sous prétexte que c’était difficile. Il avait envie d’y croire, et de s’accrocher. Sans être trop naïf non plus. Il se disait qu’en gardant les pieds sur terre, il avait plus de chance d’atteindre ses objectifs.

C’était peut-être un peu facile, parce que le lien n’était en réalité pas tellement évident, mais au moins, il essayait de trouver quelque chose. Et puis, il avait le soutien de quelques proches, ça pesait lourd dans la balance. Dans tous les cas, il pouvait au moins tenter le coup. Il ne voulait pas essuyer le regret de ne pas avoir essayé de réaliser son rêve. Au pire, si ça ne marchait pas, il devra se rendre à l’évidence, et faire autre chose, de plus commun. Même si ce serait tout de même assez difficile à accepter.

"Ben je vais pas te mentir, c'est super ambitieux, comme projet, quand même. Mais c'est bien d'être ambitieux, au moins tu veux faire un truc qui te passionne, et ça c'est franchement cool, respect, mec."

Kennil afficha un sourire amusé. Est-ce que c’était vraiment du courage ? Il n’en savait rien. Ce n’était pas comme s’il partait à la chasse aux créatures dangereuses, ou autre chose qui demandait un réel courage. Le seul risque qu’il allait prendre, c’était celui de voir son livre être refusé. Encore que, il fallait déjà qu’il réussisse à le terminer.

Et il n’en était pas près. Il avait quelques esquisses, beaucoup de brouillons, et il fallait qu’il remette tout cela en ordre. Il n’y avait pour l’instant que le premier chapitre qui était entièrement écrit, revu et corrigé. Mais il n’avait pas non plus envie de se précipiter, il ferait ça à son rythme, de manière la plus concentrée qui soit, pour être un maximum satisfait de son travail.

« Je sais, c’est pour ça que je fais en sorte de ne pas me rater sur les examens. Je ne sais pas si je suis courageux, mais j’essaye d’accomplir ce qui serait le plus beau pour moi. Si je me rate eh bien… au moins j’aurai essayé. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Alphard Black
Alphard Black
▌ Messages : 249
Humeur :
Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Merisier, ventricule de dragon, 19 cm
Camp: Neutre
Avatar: Finn Wofhard

Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Empty
Message#Sujet: Re: Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil   Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Icon_minitimeMer 12 Jan - 14:09


Kennilworthy Whisp feat. Alphard Black

Tout a une limite, même l'amitié


Pour Alphard, il n'y avait pas beaucoup de rapport entre les ambitions professionnelles de Kennil et la réussite de ses examens. Pour réussir un bon bouquin, les résultats scolaires n'étaient clairement pas en jeu, mais bon, il supposait qu'il voyait où il voulait en venir. Le vert et argent se disait que c'était pour avoir un plan B, pour avoir quand même moyen de suivre une autre voie, mais Alphard se disait de son côté que ce n'était pas forcément mal de se foirer dans ce cas-là. L'absence de plan B vous obligeait à réussir votre plan A. Mais ça, évidemment, c'était les conseils du type qui n'avait déjà pas de plan A. Ni de plan B, ni de plan C. Et qui détestait la notion même de plan, en fait.

"Si si, je te jure que c'est courageux !"
Il dit avec un sincère sourire. "Je vis dans une famille de tarés complètement lâche, crois-moi que la solution de facilité, c'est jamais de suivre ses rêves, donc oui, accepte quand on te fait un compliment. Et promis, si un jour t'es publié, je le lirais, ton bouquin, et c'est un honneur, parce que moi, je lis jamais rien."

Il adorait donner des compliments qui n'allait pas, et donner des conseils qu'il ne serait pas capable d'appliquer pour lui-même, c'était un peu dans ses habitudes. Lui, il s'était un peu fait à l'idée qu'il n'aimerait pas particulièrement sa vie mais qu'il serait raisonnablement tranquille, et ça ne l'empêchait pas d'encourager les autres à ne pas se montrer aussi lâches que lui...

"Tu te laisses combien te temps, pour y arriver ?"


Il posait la question avec beaucoup d'intérêt vraiment, parce que faute d'envisager de faire des choses grandiose dans sa vie, il aimait bien voir les gens autour de lui tenter d'en faire, et l'air de rien, il était quand même sacrément intrigué par ce que Kennil espérait réussir. Il aurait des périodes de vaches maigres, il devrait donner du temps et de l'énergie pour réussir, mais quand même, c'était beau, l'ambition. Et surtout, on va pas se le cacher, c'était surtout beau vu de l'extérieur, quand on avai pas besoin de se mouiller soi-même.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Kennilworthy Whisp
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 214
Humeur :
Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Right_bar_bleue

En couple avec : Cassiopée Lowell

QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Empty
Message#Sujet: Re: Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil   Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Icon_minitimeDim 26 Juin - 1:43

Tout a une limite, même l'amitié
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Autant dire que Kennil commençait tout de même à être un peu sous pression. C’était sa dernière année à Poudlard. La toute dernière. Après, c’était le monde des adultes, et cela l’angoissait réellement. Il avait de la chance, sur le fait que ses parents l’encourageaient dans ses rêves, et donc, ils n’allaient pas le foutre dehors ou lui donner une échéance pour trouver du travail, mais cela n’empêcher pas Kennil d’être stressé pour ce qui allait suivre. Son rêve de carrière n’était en rien assuré, et même si son livre était publié, ce qui serait déjà un gros miracle, rien ne le garantissait qu’il pourrait vivre des ventes de ce dernier, ou ce genre de choses. Mais bon, il avait tout de même envie de croire que c’était possible, et qu’il pouvait y arriver.

"Si si, je te jure que c'est courageux ! Je vis dans une famille de tarés complètement lâche, crois-moi que la solution de facilité, c'est jamais de suivre ses rêves, donc oui, accepte quand on te fait un compliment. Et promis, si un jour t'es publié, je le lirais, ton bouquin, et c'est un honneur, parce que moi, je lis jamais rien."

Le jeune homme afficha un léger sourire, ne se sentant pas habilité à déclarer si oui ou non, la famille d’Alphard était une famille de lâche, mais bon, s’il voulait le désigner de courageux, il pouvait toujours le faire. Kennil était pour beaucoup, naïf ou bien fou de penser que cela pourrait aboutir à quelque chose. Mais il était connu qu’il fallait parfois prendre des risques dans la vie, tenter le tout pour le tout. Kennil ne risquait pas sa vie, c’était certain, et s’il se ratait, à part voir son rêve se briser, il n’aurait aucune séquelle, mais tout de même, c’était un sacré défi.

« C’est pas grave si tu le lis pas tu sais, je me vexerai pas. Et puis, comme ce sera vraiment exclusivement sur le Quidditch, je me doute que ça ne va pas plaire à tout le monde. Ceux qui s’en fichent royalement n’en liront jamais une page. Mais bon, encore faut-il qu’il y ait un livre à lire, et on en est encore loin. »

"Tu te laisses combien te temps, pour y arriver ?"

Kennil n’avait pas vraiment réfléchi à ce genre de questions pratiques. Il est sûr qu’il ne pourrait pas laisser ses parents s’occuper de lui durant des années et des années, et qu’il serait bien forcé de subvenir à ses besoins à un moment ou un autre, mais il ne savait pas vraiment jusqu’à quand il pourrait se concentrer exclusivement que sur son livre.

« C’est bien, t’as le don pour poser les questions oppressantes. Je n’en sais trop rien, j’y ai pas réfléchi encore. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Alphard Black
Alphard Black
▌ Messages : 249
Humeur :
Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Merisier, ventricule de dragon, 19 cm
Camp: Neutre
Avatar: Finn Wofhard

Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Empty
Message#Sujet: Re: Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil   Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Icon_minitimeJeu 10 Nov - 12:29


Kennilworthy Whisp feat. Alphard Black

Tout a une limite, même l'amitié


Alphard voulait bien croire que Kennil ne se vexerait pas forcément s'il ne prenait pas la peine de le lire, mais de son côté, Alphard considérait que si, c'était quand même normal, et puis, il était curieux. Il n'avait pas beaucoup de livres de chevet (il n'en avait pas du tout), mais il restait quand même attentif à ce qu'il découvrait autour de lui, et pour ce qui le concernait, il estimait quand même que ça pouvait en valoir la peine. Et puis, quand on était un jeune aspirant écrivain, chaque lecteur supplémentaire était forcément bon à prendre, pas vrai ? C'était comme ça que le voyait Alphard, en tout cas.

"On en est loin, mais t'es motivé, alors t'y arriveras. Et qui sait, t'arriveras peut-être même initier au Quidditch des personnes qui pensaient ne pas s'y intéresser au départ ?"

Peut-être aussi qu'en ne voulant pas mettre la pression au bleu et bronze, le vert et argent en rajoutait une couche, mais ce n'était pas du tout son intention, pourtant, c'était juste sa manière de voir les choses, et c'était difficile de mettre de côté le fond de sa pensée. Il voulait motiver son interlocuteur. Lui, il avait un but, un objectif. Alphard ne pouvait clairement pas en dire autant de son côté. Il ne pouvait même rien dire du tout, en fait.

"Désolé, je voulais pas t'oppresser, je voulais... m'intéresser, t'encourager, je sais pas..." Alphard baissa les yeux et fourra les mains dans ses poches. "Bref, pardon, je te poserai plus de questions, c'est promis."

Il pouvait très bien comprendre que son ami trouve ces questions oppressantes, lui aussi trouvait cela un peu trop oppressant, rétrospectivement. Il avait pas fait les choses de la bonne manière, il avait été trop direct et n'avait pas mesuré ses mots. C'était l'histoire de sa vie, ça... Un peu trop brute de décoffrage, pour le coup.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Kennilworthy Whisp
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 214
Humeur :
Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Right_bar_bleue

En couple avec : Cassiopée Lowell

QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Empty
Message#Sujet: Re: Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil   Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Icon_minitimeDim 19 Fév - 11:45

Tout a une limite, même l'amitié
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Alphard semblait réellement s’intéresser à son projet. Evidemment, c’était flatteur, et c’était toujours encourageant de susciter ce genre de réactions. Mais c’était aussi un brin stressant pour Kennil, parce que cela rendait son projet un peu plus concret, avec toutes les interrogations que cela pouvait soulever, et également des questions auxquelles il n’avait pas encore de réponses. Alors, évidemment, toutes les questions d’Alphard, le déstabilisaient un peu, même s’il n’en voulait pas au jeune homme, parce qu’il se doutait bien qu’il ne faisait pas exprès, et qu’il ne faisait que montrer son intérêt.

"On en est loin, mais t'es motivé, alors t'y arriveras. Et qui sait, t'arriveras peut-être même initier au Quidditch des personnes qui pensaient ne pas s'y intéresser au départ ?"

Kennil afficha un léger sourire reconnaissant. Toute motivation était bonne à prendre, bien sûr, mais il ne se sentait pas du tout proche de son but pour autant. Il en était même très loin. Même s’il avait le squelette de son livre, plus ou moins, et toutes ses idées, il restait encore à tout écrire au propre, pour présenter une version définitive. Sa préface était bouclée, et il était sur l’écriture de son premier chapitre, mais il ne cessait de tout changer, pas satisfait de lui, et à ce train-là, il y serait encore dans dix ans. Même s’il savait que pour certains auteurs, leur ouvrage était le travail de toute une vie.

« Oui, pourquoi pas. Ça serait une bonne chose, même si j’ai plus un regard de spectateur que de joueur, mais ça serait vraiment génial. »

Il est vrai que Kennil n’avait pas spécialement ciblé de lecteurs, même s’ils se doutaient que les premiers intéressés, seraient les passionnés de Quidditch. Mais si son livre pouvait servir à en éveiller des nouvelles, il en serait vraiment très fier. Pour lui, le Quidditch méritait vraiment qu’on s’y intéresse, c’était plus qu’un sport, c’était un art, et une véritable révolution.

"Désolé, je voulais pas t'oppresser, je voulais... m'intéresser, t'encourager, je sais pas... Bref, pardon, je te poserai plus de questions, c'est promis."

Alphard avait seblait-il mal pris sa réflexion. Ce n’était pas le but recherché de Kennil, il avait réagi sous le coup du stress, mais ce n’était pas contre le jeune homme. Il avait des moments où il se sentait très angoissé par la réussite ou non de son projet, alors quand on commençait à lui poser des questions aussi détaillées, il se laissait rapidement submerger, et il réagissait un peu trop rapidement.

« Ne t’excuse pas, c’est gentil à toi de t’intéresser, et de vouloir m’encourager. Mais ce projet, c’est beaucoup de stress, et j’essaye surtout de me consacrer sur l’écriture parce que c’est plus proche du début que de la fin. J’essaye de ne pas trop penser à tout ce qu’il y a autour parce que je pense que ça me paniquerait tellement que je ne serais plus capable d’écrire la moindre ligne. Ce n’est peut-être pas la meilleure des méthodes, mais bon, j’avance un peu à l’aveuglette je l’avoue. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
Alphard Black
Alphard Black
▌ Messages : 249
Humeur :
Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Merisier, ventricule de dragon, 19 cm
Camp: Neutre
Avatar: Finn Wofhard

Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Empty
Message#Sujet: Re: Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil   Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Icon_minitimeJeu 27 Avr - 12:56


Kennilworthy Whisp feat. Alphard Black

Tout a une limite, même l'amitié


"Pour un simple spectateur, t'as l'air quand même super calé dans le domaine. Franchement, je serais pas étonné que certains se découvrent une passion pour le quidditch en te lisant."

Bien sûr, Alphard présume sans rien savoir puisqu'il n'a rien lu de ce qu'a fait Kennil, mais il a envie de croire dans le potentiel de son interlocuteur, et puis, il sent qu'il a besoin d'être encouragé. Il a entre les mains quelque chose d'unique, il porte un vrai projet, digne de ce nom et digne d'intérêt, ça mérite de s'y pencher plus longuement, c'est ce que Kennil estime en tout cas, et pour le coup, le mieux qu'il puisse faire, c'est l'encourager et l'applaudir des deux mains... il ne peut pas faire grand-chose d'autre.

Alphard sourit, c'est vrai qu'en s'intéressant à son projet, il fait l'effort d'agir de manière désintéressée. C'est assez rare de sa part. De son côté, il croit vraiment que ça peut donner quelque chose. S'il n'y croyait pas du tout, il le dirait franchement - Alphard n'a jamais eu sa langue dans sa poche. Oui, Kennil a du potentiel, et le vert et argent, sans se forcer à être gentillesse, pense qu'il n'y a pas de mal à faire montre de gentillesse quand le jeu a l'air d'en valoir la chandelle.

"Ouais, ça a l'air très stressant, effectivement",
admet Alphard quand son interlocuteur partage ses angoisses avec lui. "Clairement, je pourrais pas faire ce que tu fais."

Et il se sent franchement admiratif. Kennil est capable d'une ténacité et d'une force de caractère qu'il trouve remarquables. Lui, vraiment, il serait pas capable de faire une chose pareille. Lui, il a déjà sa famille très stressante dans les pattes, il ne compte pas s'ajouter une source de stress à lui-même, oh ça non, c'est vraiment hors de question.

"Est-ce que t'as pris contact avec des personnes qui pourraient peut-être te conseiller ? Des auteurs, des spécialistes, je sais pas ?" demande Alphard sans être sûr que ses conseils serviront réellement à quoi que ce soit. C'est bien possible qu'ils ne servent à rien du tout, d'ailleurs, dans le fond.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Kennilworthy Whisp
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 214
Humeur :
Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Right_bar_bleue

En couple avec : Cassiopée Lowell

QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Empty
Message#Sujet: Re: Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil   Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Icon_minitimeDim 12 Nov - 20:48

Tout a une limite, même l'amitié
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
"Pour un simple spectateur, t'as l'air quand même super calé dans le domaine. Franchement, je serais pas étonné que certains se découvrent une passion pour le quidditch en te lisant."

Kennil afficha un petit sourire, évidemment, c’était le genre de choses qui était appréciable d’entendre, mais le jeune homme tentait tout de même de ne pas trop s’emballer, ce serait dommage de tout gâcher parce qu’il laissait ses sentiments dominer le reste. Quoiqu’il en soit, il est vrai qu’il connaissait beaucoup de choses sur le Quidditch, parce que c’était sa passion. Et il espérait pouvoir transmettre son savoir à des personnes qui n’y connaissaient pas grand-chose, ou qui souhaitaient approfondir leurs connaissances.

« J’ai fait beaucoup de recherches depuis que je suis enfant. Ça fait plaisir à entendre en tout cas, je te remercie. Mon but est de traiter le sujet de façon la plus détaillée et la plus exacte, en englobant tout ce qui fait ce sport. Son histoire, ses règles du jeu, les grands joueurs qui ont marqué ce sport… enfin, j’ai beaucoup de boulot ! »

Et surtout, il n’était pas sûr que cela aboutisse, mais ce n’était pas grave. Au moins, il n’aurait aucun regret, et il voulait tout de même croire en lui. Parc qu’il avait beaucoup de monde qui le soutenait, et il ne voulait pas décevoir ses proches en abandonnant en chemin, ou en ne donnant pas le meilleur de lui-même. Il voulait finir son livre, et pouvoir le présenter à un éditeur, et espérer que cela fonctionne. Ce serait merveilleux.

"Ouais, ça a l'air très stressant, effectivement. Clairement, je pourrais pas faire ce que tu fais."

Oui, c’était beaucoup de stress, et ce n’était pas toujours simple à gérer. Certains estimaient que seule une élite pouvait prétendre à écrire un ouvrage. Il est vrai que Kennil n’avait aucune formation littéraire, il faisait tout comme il le sentait, mais ce n’est pas pour autant que c’était forcément mauvais. N’importe qui avec une bonne idée, une passion pour quelque chose pouvait écrire. Ça plaisait ou non, mais tout le monde avait sa chance d’après.

"Est-ce que t'as pris contact avec des personnes qui pourraient peut-être te conseiller ? Des auteurs, des spécialistes, je sais pas ?"

Il est vrai qu’Alphard soulignait un point intéressant. Le monde de la littérature était très fermé, et s’y insérer demandait beaucoup de chances, et aussi la plupart du temps de piston. Kennil ne connaissait personne dans ce domaine, ce qui allait compliquer grandement les choses. Ils étaient sans doute nombreux à vouloir être publiés après tout.

« Je ne connais personne dans le monde de l’écriture… et je ne saurai pas vraiment à qui m’adresser pour demander des conseils. Par contre j’ai discuter avec un jouer professionnel qui m’a encouragé. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Empty
Message#Sujet: Re: Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil   Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout a une limite, même l'amitié | Alphard & Kennil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Oserez-vous m'approcher tout de même?
» Tout est bien qui finit bien (et même un peu plus) + Yaxley & Cie [FB - début juillet 1948]
» L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille. (pv un petit paquet de Black)
» Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]
» Rp's de Kennil
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: Rez-de-chaussée et étages :: Troisième étage :: La bibliothèque.
-