AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Zooplus : 10% de remise sur TOUT le site dès 49€ d’achat
Voir le deal

Partagez | 
 

 Success is not final, failure is not fatal - Orpheus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 743
Humeur :
Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Empty
Message#Sujet: Success is not final, failure is not fatal - Orpheus    Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Icon_minitimeMer 17 Fév - 21:59

❝ Orpheus & Rose ❞Success is not final, failure is not fatalJuin est arrivé et avec lui bientôt l’été. Pourtant, cette année, Rose ne ressent aucun soulagement à l’idée de laisser le printemps anglais et ses pluies pour quelques mois de soleil. A la place, c’est le découragement qui la gagne et un sentiment d’échec qu’elle n’a pas ressenti depuis des années. Comme tous ceux de sa maison, la jeune femme est une personne fière et ambitieuse. Or, quand Aristide a fait appel à elle pour aider son frère dans une entreprise délicate, elle a à la fois été flattée, mais également boostée par le challenge que représentait Amos. Bien entendu, elle est humaine et la botaniste a également été touchée par le sort de la famille. Une situation qu’elle ne connaît que trop bien au vu de ses antécédents. Or, si sa propre famille a choisi une solution mesurée pour faire face au manquement de leur rejeton, Rose sait que Orpheus ne fera pas de même. Les semaines qui passent n’en sont donc que plus effrayantes et devant l’échéance qui arrive Rose n’a eu d’autres choix que de demander un rendez-vous avec Orpheus.

Voilà plusieurs mois qu’ils travaillent ensemble, Rose ayant fait du cas du garçon, une de ses priorités. Or les résultats ne furent pas à la hauteur de leur espoir et même si ce constat la peine, il faut qu’elle se rende à l’évidence, la jeune femme n’est pas à la hauteur des espoirs placé en elle. Bien entendu, elle a appris à connaître son interlocuteur, il n’est pas du genre à mettre tous ses oeufs dans le même panier et elle ne doute pas que celui-ci ait plus d’un tour dans son sac, mais ça ne rassure pas la jeune femme pour autant.

Evidemment, Amos n’est pas le seul sujet dont Rose aimerait entretenir le père de famille. Depuis quelques mois, Nobby Leach semble s’être fait une mission que de courir après leur famille, cherchant la moindre excuse pour les inculpés. Octavia, Orpheus comme elle ont été persécutés et dérangés au delà de ce qui est tolérable de la part d’un né-moldu ou d’un sang-mêlé et la jeune femme pense qu’il est plus que temps de sortir les crocs. Néanmoins, chaque chose en son temps. Leach peut attendre, il y a plus urgent pour le moment.

Toujours aussi ponctuelle, Rose pénètre dans le salon à l’heure dite et salue son hôte. Il semble fatigué, plus que d’habitude, mais peut-être se trompe-t-elle. La jeune femme n’a jamais été douée pour lire ce genre de signe et dans le fond, ne sont-ils pas tout fatigué en ce moment ? Depuis l’évasion des détraqueurs d’Azkaban, la tension est à son comble, un peu comme si la moindre étincelle pouvait allumer un feu qui couve depuis bien trop longtemps. Sans plus attendre, elle rentre dans le vif du sujet :

- Je pense que je te dois des excuses. Quand tu m’as proposé de travailler avec toi, je ne t’ai pas fait de promesses, mais je t’ai dit que je t’aiderai au mieux de mes capacités. J’ai toujours pensé que celles-ci seraient suffisantes pour débloquer les pouvoirs magiques de ton fils, il semblerait que ma fierté ait pris le pas sur le reste et je me suis surestimée.

Rose n’aime pas le conflit, elle les fuit autant que faire se peut, mais il y a des situations que même elle ne peut nier et celle-ci en est une. Elle a été décevante et il faut maintenant l’avouer ainsi que assumer ses responsabilités.

- J’imagine ta déception et je suppose que tu t’attendais à d’autres résultats que ceux auxquels nous sommes arrivés aussi je comprendrais si tu décidais d’arrêter notre collaboration.

Après tout, ils ne se doivent rien. Si Rose a accepté d’aider, c’est par amitié pour son frère, mais aussi par ambition. Une chose que Orpheus doit également savoir. Ils sont tous deux des gens réalistes et pragmatiques, le sentimentalisme n’a rien à faire dans cette histoire.
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 335
Humeur :
Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Empty
Message#Sujet: Re: Success is not final, failure is not fatal - Orpheus    Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Icon_minitimeJeu 18 Fév - 18:09


Success is not final, failure is not fatal
O

rpheus voudrait arrêter le temps. Ou le remonter. Faire quelque chose, du moins, contre le progrès imperturbable de l'horloge qui se fichait bien de ses craintes et de ses états d'âme. Le temps poursuivait son cours sans jamais se soucier du sort des humains qui en dépendaient, c'était ainsi, dans l'ordre des choses. Mais qu'en avait-il à faire, lui, de l'ordre des choses. Il voudrait tout bouleverser, renverser la situation, il voudrait trouver dans l'énergie du désespoir cette ultime solution qui le libèrerait de cet étau de plus en plus puissant qui lui comprime le coeur, le cerveau, les entrailles. C'est comme s'il se trouvait dans une pièce sans porte ni fenêtre, et les murs se rapprochaient, encore et encore et encore... Et Orpheus, tout obstiné qu'il pouvait être, se sentait à deux doigts de baisser les bras.

Mais il ne le ferait pas, pas tant que la date fatidique n'aurait pas décidé une bonne fois pour toutes du sort de son fils. Un regard posé sur Amos lui faisait immédiatement regretter d'avoir ne serait-ce qu'envisagé de jeter l'éponge... Il ne pouvait plus le regarder sans éprouver une certaine nostalgie, comme s'il lui disait déjà adieu, et il détestait ça. Il aurait pourtant tout fait pour le sauver. S'il avait la possibilité de se déposséder de ses propres pouvoirs pour les lui donner et se condamner à sa place, il le ferait, il n'hésiterait pas... mais cette solution n'était pas envisageable... et s'il le savait, c'est qu'il avait essayé.

Il était épuisé, il était à bout... et ce n'était pas la situation globale qui arrangeait les choses. Il n'était pas question que d'Amos. Il devait également supporter Leach, qui lui collait aux basques à peu près constamment, Dosia qui s'appliquait à faire de même, Despina dorénavant libre qui devait guetter l'occasion propice de lui voler son fils. Et il y avait la grossesse d'Eurydice, aussi. Le tout conjugué lui donnait l'impression qu'il allait tout bonnement exploser. Pour la première fois de sa vie, il commençait à admettre qu'il n'était pas à la hauteur, qu'il n'avait pas les épaules pour endosser cette situation, et ça le détruisait, littéralement. Il se sentait à deux doigts de la crise de nerfs, et pourtant, il fallait bien qu'il tienne bon. Pour Amos.

Il se doutait de ce sur quoi allait aboutir son rendez-vous avec Rose. A un constat d'échec. Est-ce qu'il avait seulement l'énergie de lui en vouloir ? Pas totalement. Il était en colère, oui, mais pas contre elle, en fin de compte, contre tout le reste. Tous ceux, surtout, qui, à force de passer au crible ses moindres faits et gestes, à ne pas vouloir laisser Amos faire quoi que ce soit sans qu'ils ne soient immédiatement au courant, gâchaient des instants qui promettaient de plus en plus sûrement d'être les derniers.

-Il nous reste encore un mois, Rose
, répondit Orpheus d'un ton las. Si tu estimes être arrivée au bout de ce que tu étais capable de faire, alors tu peux te retirer. Je ne vais pas prétendre que je ne suis pas déçu, mais je comprends. Il marqua une légère pause. Moi je ne peux pas abandonner, pas encore...


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 743
Humeur :
Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Empty
Message#Sujet: Re: Success is not final, failure is not fatal - Orpheus    Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Icon_minitimeSam 20 Fév - 22:40

❝ Orpheus & Rose ❞Success is not final, failure is not fatalRose n’est pas mère. Elle espère l’être un jour tout en sachant qu’il est peu probable que ça arrive. Nul besoin de souligner qu’elle ne peut comprendre l’angoisse qui doit étreindre Orpheus en ce moment. En tant que parents, en tant que père tenant à son enfant. La jeune femme ne lui envie pas ses tracas. Ils sont ceux d’un homme cerné de toute part. Une femme folle de rage sortie d’Azkaban, une famille encombrante - mais qui parmi les sang pur n’en a pas - un fils menaçant de ne pas développer ses pouvoirs magiques et surtout un chef de la police magique collant et bien décidé à tout les faire tomber. D’autres hommes se seraient déjà effondrés, mais ce genre de faiblesse n’est bonne que pour les autres.

En attendant, il a l’air las et Rose ne peut pas le lui reprocher. En réalité, elle trouve sa réaction plus inquiétante qu’autre chose. La jeune femme aurait compris la colère, la rage, mais sa presque apathie face au constat de son échec la laisse perplexe. Lui-même ne peut pas abandonner. Elle le comprend et le conçoit parfaitement. Malgré tout ce que Leach sous-entend, Orpheus est un père honorable et aimant qui tente de faire ce qu’il y a de mieux pour son enfant. Peu importe à quel point, de l’extérieur, les choses peuvent sembler extrêmes ou cruelle, il n’empêche qu’il en va tout de même de sa survie.

Une main amicalement posée sur la sienne, une simple pression, un sourire triste, c’est bien tout ce que la jeune femme peut lui offrir alors qu’elle entend sa détresse. Elle retira sa main, se redresse et regarde la pièce autour d’elle tout en commentant :

- Je n’ai pas l’intention de te laisser tomber, si tu penses que je peux encore t’aider. Pas tant qu’il y a de l’espoir, mais je ne peux pas te demander de m’accorder ta confiance alors que je n’ai pas réussi à faire autre chose que te décevoir
.

Rose n’est pas femme à se flageller, mais le cas lui tient à cœur et il y a une frustration qu’elle ne sait pas vraiment cacher quand il s’agit de cette histoire.

- Continuons de chercher d’autres pistes, souffle-t-elle. Es-tu en contact avec d’autres personnes ?

Dehors, comme pour les narguer, le bruit des enfants qui jouent se fait brièvement entendre et la jeune femme songe que Amos, lui, joue peu. Il a toujours cet air grave comme celui de quelqu’un qui sait que quelque chose de grave arrive. Quelque chose dont il ne peut que se douter puisque personne n’en parle ouvertement.

- Je ne veux pas ajouter à ton fardeau, mais j’étais aussi venue pour te parler de Leach. Il est plus tenace que ce que je pensais et il prend vraiment beaucoup d’aise en s’attaquant à toi, moi et la famille de Tibérius. J’ai bien peur que les mesures légales ne suffisent plus.

Oh évidemment, elle est une employée du Ministère et on a rarement vu Rose faire un pas de travers. Ça ne veut pas dire qu’elle y est hostile, loin de là. Or, ici, la situation le demande. La jeune femme se sent de plus en plus acculée et elle veut réagir avant qu’il ne soit trop tard. Néanmoins, elle n’est pas seule dans cette situation et il lui semble que ce n’est qu’en joignant leur force qu’ils arriveront à quelque chose.

- Je ne sais pas ce qu’il est possible de faire, mais vu que nous sommes plusieurs concernés, je ne tiens pas à prendre une décision seule. Néanmoins, il me semble que le temps presse. Nous avons été trop complaisant avec lui.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 335
Humeur :
Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Empty
Message#Sujet: Re: Success is not final, failure is not fatal - Orpheus    Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Icon_minitimeDim 21 Fév - 9:18


Success is not final, failure is not fatal
A

la vérité, Orpheus était loin d'être certain que Rose pouvait encore l'aider, que qui que ce soit pouvait encore l'aider. Ce n'était pas contre elle, mais les circonstances invitaient malheureusement si ce n'est à une certaine résignation, du moins à... un début de constat d'échec, qu'il cherchait à repousser par tous les moyens, avec une énergie de plus en plus difficile à concentrer tant il était éprouvé, tiraillé, sollicité de tout côté. Alors non, il ne pouvait être certain que l'aide de Rose soit encore utile. En revanche, son soutien l'était. Il était même infiniment précieux, à dire vrai. Il avait l'impression, un peu paranoïaque, que le nombre de ses ennemis s'accumulait quand celui de ses amis, en revanche, se réduisait à peau de chagrin à mesure que le temps passait. Il avait autant besoin d'espoir et de soutien que de promesses de succès, en ce moment, et pour cette raison, même si Rose devait ne réussir à rien, sa présence ne lui était pas vaine pour autant. Et en effet, Orpheus n'était pas de nature à mettre ses oeufs dans le même panier. Rose n'était pas la seule sur qui il concentrait ses espoirs dans l'espoir d'obtenir des résultats.

-J'ai plusieurs contacts, oui. Des potionnistes, des experts en sortilèges expérimentaux, des revendeurs d'artefacts...,
énumère-t-il d'un ton nerveux. Enfin, pour ceux qui ne m'ont pas tourné le dos..., ajouta-t-il ensuite.

Et là encore, il pouvait techniquement comprendre, la lassitude ou encore la pression exercée. Certains devaient redouter que Leach, en apprenant qu'ils frayaient ensemble, se mêle à leur tour de leurs affaires. En revanche, la colère avait été au rendez-vous. La différence avec Rose était qu'il la considérait autant comme une alliée que comme une amie. Et il savait, il sentait que son envie de l'épauler et d'aider Amos était entièrement sincère.

Il réfléchissait à leurs options, tentait désespérément de mettre le doigts sur les quelques pistes, et surtout sur LA piste salvatrice qu'ils auraient négligé d'explorer, mais en abordant le sujet Leach, justement, Rose soulignait un second problème qui lui fit un instant occulter le premier. Elle prêchait clairement un converti. Il n'y avait vraiment besoin de rien pour qu'Orpheus se range à son opinion, il le pensait depuis un moment. Leach le traquait comme une ombre, guettait le moindre de ses faits et gestes, gâchait le moindre instant qu'il pourrait passer avec son fils, devenait définitivement une épine dans son pied. Les voies légales semblaient non seulement inefficaces, mais elles étaient surtout trop lentes. Et du temps, il n'en avait plus. Pour le mois qu'il lui restait, il apprécierait en effet qu'on lui fiche une paix royale. Il serait moins inquiet, moins nerveux, plus apte à rassembler ce qu'il fallait d'énergie et de conviction pour se focaliser sur l'essentiel.

-Je suis du même avis. Leach prend ses aises, il se croit intouchable. Il est grand temps de lui prouver le contraire. Il faut qu'on s'en débarrasse une bonne fois pour toutes
, confirma Orpheus avec fermeté. Tu as déjà réfléchi à la question ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 743
Humeur :
Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Empty
Message#Sujet: Re: Success is not final, failure is not fatal - Orpheus    Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Icon_minitimeLun 22 Fév - 22:23

❝ Orpheus & Rose ❞Success is not final, failure is not fatalMême pour les plus aguerris, la figure d’un père à l’agonie n’est pas une chose facile à voir. Rose n’y est pas insensible. On la traitera parfois de froide et pourtant rien ne pourrait être moins proche de la réalité. Comme ceux de sa caste, on lui a appris à refouler ses sentiments, à faire face tout en souriant parce qu’il n’y a rien de plus important que de conserver son masque devant ceux qui pourraient être hostiles. Quand on est au plus haut, on doit se tenir sur ses gardes. La chute n’en est que plus douloureuse et il ne faut pas s’y tromper, il y a toujours quelqu’un qui voudra vous faire trébucher.

Rose et Orpheus le savent bien et c’est pour ça que depuis le début, ils sont sur leur garde, ne s’écrivant que lorsque c’est nécessaire, restant toujours vague et ne communiquant que par code ou sous-entendu. Un procédé qui leur rend désormais service puisque Leach s’est décidé à prendre connaissance de leur correspondance personnelle. Une offense que Rose a bien du mal à avaler tant elle se sent souillée dans son intimité.

Leur prudence s’est manifestée dans tous les aspects de cette histoire et si Rose s’est toujours doutée que Orpheus avait fait appel à d’autre qu’elle, la jeune femme n’a jamais demandé de détails. Moins elle en sait, moins elle est suceptible de les trahir, une question de prudence élémentaire. Aujourd’hui, l’heure n’est plus à la prudence, mais bien à l’action. Le temps presse et la moindre information peut se réveller utile. On pourrait penser que sa proposition de continuer à aider Orpheus ne compte pour rien, les Serpentard n’étant pas connus pour leur loyauté, mais ça serait mal connaître Rose et sa maison. Ce n’est pas tant que la loyauté n’existe pas entre, ils sont simplement pragmatiques et savent qu’en fin de compte, s’ils ne peuvent faire autrement ils choisiront de se sauver eux-mêmes plutôt que de se sacrifier pour les autres. Ils n’en sont pas encore là et l’espoir est encore permis.

- Orpheus, j’ai eu une idée, mais honnêtement, elle est particulièrement extrême et je n’ai aucune garantie de succès, elle est même un peu en dehors de mon domaine. La jeune femme hésite, ses travaux la mène depuis un certain temps dans cette direction, mais sans certitude aucune. Néanmoins, l’air désespéré d’Orpheus la convainc de parler. Je travaille depuis un moment sur les propriétés du sang sorcier pour essayer de comprendre comment les nés-moldus arrivent à obtenir leur pouvoir. J’ai pu constater qu’il y a une différence biologique entre eux et les moldus et elle se manifeste bien au niveau du sang. Si je ne me trompe pas, ça pourrait vouloir dire que le problème d’Amos vient peut-être d’une maladie affectant son sang, éventuellement une dégénérescence. Si au lieu d’essayer de guérir ça, on se contente d’échanger un sang pour un autre ?

C’est une recherche privée, dont peu de gens ont entendu parlé et elle n’est pas certaine que ses suppositons soient pertinentes, mais à ce stade, qu’est-ce qui l’est encore ? Elle a un sourire presque embarrassé et ajoute :

- Je sais, je sais, ça semble fou. Crois-moi, j’ai hésité avant de t’en parler. Ma supposition est parfaitement théorique, il manque de toute façon un sujet plus ou moins consentant pour donner son sang et surtout des compétences en magie noire que je ne possède pas.

Compétence qu’elle soupçonne son compagnon de posséder, mais elle n’en dit rien préférant le laisser réfléchir. Après tout, il est peu probable que ça marche ou porte ses fruits, mais d’un autre côté, quels choix ont-ils ?

Si aucun des deux n’a de prise sur ce qui arrive à Amos, ils peuvent au moins essayer de contrôler Leach. La jeune femme est heureuse de voir que Orpheus semble penser la même chose qu’elle. Les actions légales n’ont rien donné et il lui semble qu’il faut désormais qu’ils usent de toute leur influence pour faire pencher la balance en leur faveur.

- J’y songe depuis un moment. J’ai envisagé en parler à Tibérius, mais tu sais comment il est, il aime s’en tenir aux règles. Pour ma part, il me semble qu’il faut les contourner. On ne peut pas passer par la Ministre elle-même, c’est une sang-mêlé et j’ai peur qu’elle se range à l’avis de Leach. Il y a du dégoût dans la voix de Rose quand elle évoque la Ministre Tuft. Comment sont-ils arrivés avec un sang mêlé au pouvoir ? Elle ne le comprendra jamais. Je crois qu’il faudrait faire jouer nos contacts respectifs pour le discréditer. Une bavure embarrassante d’un point de vue professionnel; une mauvaise réputation au niveau privé, on doit bien lui trouver une ou deux maîtresses cachées, peut-être même un enfant. Si pas, on peut l’inventer. Il faut qu’une campagne de propagande soit menée pour affaiblir le respect que ses hommes ont pour lui, mais aussi l’opinion publique. On aura plus facile de l’attaquer s’il n’a plus son air de vertu insupportable. Est-ce que tu connais bien Pollux Black ? Je ne suis pas proche d’eux moi-même, mais il reste éditeur de la Gazette, ça peut nous être utile. Je suppose qu’il y a des solutions plus radicales, soupire-t-elle, mais je n’ai pas ce genre de contact.

Oui, Rose est quelqu’un de charmant et doux. On l’imagine donc rarement parler avec un tel détachement de rendre un homme incapable de faire son travail par tout les moyens. Là encore, c’est bien mal la connaître. Une fois son seuil de tolérance dépassé, il n’y a plus grand chose de la compassion que Rose peut parfois afficher et Leach l’a depuis longtemps poussé dans ses retranchements.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 335
Humeur :
Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Empty
Message#Sujet: Re: Success is not final, failure is not fatal - Orpheus    Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Icon_minitimeMar 23 Fév - 17:40


Success is not final, failure is not fatal
O

rpheus était tout disposé à entendre l'idée que Rose s'apprêtait à lui suggérer, peu importe qu'elle soit extrême. Tant mieux, d'ailleurs, si elle l'était. Il voudrait pouvoir n'en passer que par des méthodes douces et sûres, mais il y avait longtemps qu'il lui avait fallu admettre l'inefficacité crasse de ce genre de méthodes. Il n'avait d'autre chose que de passer à une manière plus... forte, et certainement inédite. Il devait s'aventurer sur des terrains qu'il était inquiétant et dangereux d'explorer. Si c'était la condition pour sauver la vie de son fils, il voulait bien l'entendre et l'accepter.

Rose suggérait donc qu'échanger le sang d'Amos contre celui d'un autre sorcier pourrait bien être la meilleure manière de lui permettre de révéler sa nature de sorcier. Cela paraissait incroyablement fou, c'est certain, mais en même temps, ça faisait sens. Orpheus savait que la différence entre sorciers et moldus était d'ordre biologique, et il était tout à fait porté à croire qu'elle venait du sang, il en était d'autant plus convaincu qu'à ses yeux, un sang qui aurait connu dans ses générations antérieurs une parenté moldue serait d'ores et déjà perverti (et oui, il estimait que le sang de son propre frère était perverti, mais évidemment, il n'en dirait rien à personne). L'idée était dangereuse, mais elle était bonne, et Orpheus ne se voyait pas ne pas la tenter. Encore fallait-il en avoir les moyens.

-J'imagine que tu ne sais pas précisément quelle quantité de sang serait nécessaire ?

Si Orpheus pouvait être sûr à cent pour cent de l'efficacité de l'expérience, il n'hésiterait pas un seul instant à faire don de son propre sang, quitte à prendre le risque de se perdre dans le processus, et que cela revienne à un sacrifice. Mais l'affaire était sans doute trop hasardeuse pour être envisagée. Non, il faudrait mettre quelqu'un d'autre à la place. Quelqu'un de sang pur, évidemment... Orpheus songea presqu'aussitôt à Despina. Elle qui voulait tant sauver son fils, ce serait un juste retour des choses. Encore fallait-il mettre la main sur elle. Le vieux Barjow, aussi, ferait sans doute l'affaire, à la limite...

-Je devrais être capable de trouver un sujet pour cette expérience... Mais j'ignore si je serais en mesure de mettre la main sur quelqu'un de suffisamment compétent pour la mener à bien...


Car il faudrait pour cela des compétences en magie noire qui dépassaient de très loin son propre champ d'expertise, qui était pourtant tout sauf innocent. Il songea que son maître, peut-être, serait capable de telles prouesses, mais il se voyait difficilement lui vendre l'expérience, d'autant que ce serait trahir les lacunes de son propre fils... Il devait réfléchir à la question. Il ne comptait pas passer cette suggestion sous silence en tout cas. Malheureusement, il y avait également d'autres urgences à gérer, et on en revenait encore et toujours à Leach.

Et à nouveau, l'idée de Rose, cette fois moins radicale, n'en restait pas moins bonne. Entacher la réputation de Leach, le faire tomber en disgrâce, ne serait pas forcément si difficile s'ils faisaient jouer leurs fréquentations, s'ils tiraient certaines ficelles. Si Leach n'avait pas de cadavres dans son placard (mais qui n'en avait pas), ils pourraient toujours lui en inventer.

-Je m'entends bien avec Pollux, c'est un cousin.
Ce qui dans son vocabulaire ne voulait pas dire grand-chose, Orpheus était plus ou moins cousin avec les trois-quarts des sorciers de sang pur de Grande-Bretagne, mais passons. Je devrais pouvoir le convaincre sans trop de difficulté, pour peu que nous lui vendions une histoire digne d'être racontée... Le scandale faisait vendre, Pollux n'était pas idiot, il le savait. Et il n'avait pas plus d'affection pour les sangs mêlés que lui-même. Et si ça ne suffit pas... Orpheus marqua une légère pause. J'ai ce genre de relations.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 743
Humeur :
Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Empty
Message#Sujet: Re: Success is not final, failure is not fatal - Orpheus    Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Icon_minitimeJeu 25 Fév - 23:10

❝ Orpheus & Rose ❞Success is not final, failure is not fatalDes projets personnels, Rose n’en manque pas. Si elle aime travailler aux Mystères, c’est principalement pour le côté expérimental de son métier. Sa loyauté va à elle-même et non pas à l’institution. N’ayant jamais eu besoin de gagner sa vie, mais le faisant par goût de la connaissance, il n’est pas certain qu’elle resterait à son poste si sa liberté d’action en termes de recherche venait à changer. Ce qu’elle ne peut faire au Ministère, elle n’hésite pas à le faire chez elle, dans son laboratoire personnel. C’est le cas de ses recherches sur le sang.

Ayant un cramol parmi ses ancêtres ainsi que des frères et sœurs dépourvus de pouvoirs magiques, la jeune femme ne peut pas s’empêcher de vouloir comprendre par quel miracle elle a elle-même hérité de pouvoir. Des recherches qui ne manqueraient pas de recevoir la désapprobation d’une partie de ses pairs si les résultats n’allaient pas dans leur sens, Rose le sait. C’est ce qui la rend particulièrement discrète sur ses travaux et peu de personnes connaissent l’étendue de son travail. Néanmoins, dans ce cadre particulier, ceux-ci peuvent servir de base à une toute réflexion et la Botaniste se dit que garder le silence n’avancerait personne.

La réaction d’Orpheus la rassure puisque loin d’être rebuter par sa proposition, il semble y souscrire avec un enthousiasme qui l’étonne presque. C’est oublié le besoin que l’on éprouve de protéger son enfant lorsqu’on est parent. Parfois Rose sous-estime ce que les gens sont prêts à faire pour leur progéniture. Nul doute que si la jeune femme avait proposé un sacrifice pour que Amos puisse survivre Orpheus aurait dit oui sans hésiter. Sa proposition n’est d’ailleurs pas très éloignée de la caricature qu’elle vient de dresser mentalement. Comme son compagnon le souligne, elle ne sait pas quelle quantité de sang serait nécessaire pour rendre viable cette opération.

- Non, je suis désolée. Impossible pour moi d’être précise. Bien entendu, j’ai fait des modèles théoriques et je pense qu’il faudrait drainer au moins trois à quatre litres. C’est la quantité que l’on trouve chez un enfant standard. Si la maladie se situe dans le sang, il faut pouvoir tout remplacer.

Le problème, ce n’est pas tant de drainer le sang que le sujet sur lequel le faire. Là encore, les modèles de Rose sont théoriques et elle fait part de ses pensées à son compagnon.

- Le consentement du sujet n’est pas essentiel à l’opération à mon sens, par contre, il faut s’assurer que ce soit un sujet chez lequel les pouvoirs magiques soient préalablement existants et forts. Tu penses pouvoir trouver ça sans attirer l’attention de Leach ?

C’est l’une de leurs nombreuses contraintes. Leach - et d’autres - surveillent leurs faits et gestes. Nul doute qu’ils n’ont pas les coudées franches à un moment où les avoir est essentiels. Dans leur cas, le secret n’est pas indispensable, il est en réalité vital, ce qui fait dire à Rose :

- Il faudra aussi s’assurer du silence de notre généreux donateur, mais j’imagine que tu y avais déjà pensé.

Si elle-même ne s’est jamais chargée des basses besognes, elle a fait assez d’expérience controversée au sein du Ministère pour savoir que l’on s’assure généralement du silence des cobayes de façon définitive. Les accidents arrivent bien plus souvent que l’on ne le pense au sein des Mystères. La magie noire étant le domaine d’Orpheus, elle ne peut lui être d’aucune aide aussi préfère-t-elle se concentrer là où elle peut faire une différence.

S’occuper de Leach, tout aussi agaçant qu’il soit, reste plus facile que de s’occuper du problème d’Amos. Puisque Pollux est un proche, Rose veut bien volontiers faire ce qu’il faut pour trouver des vices à Leach.

- Bien, s’il suffit d’une histoire, je vais prendre des dispositions pour que l’on fouille attentivement son passé. Nous implanterons ce qu’il manque pour que ton cousin ait une matière correcte sur laquelle travailler. je te tiendrais au courant de ce que je trouve, mais évitons les hiboux puisque notre correspondance semble surveillée. Un sourire satisfait s’étire sur les lèvres de la jeune femme quand elle répète à son tour : Et si ça ne suffit pas, nous ferrons appel à tes relations. Je n'ai jamais les choses qui trainent.Mieux vaut être pragmatique qu’en prison après tout.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 335
Humeur :
Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Empty
Message#Sujet: Re: Success is not final, failure is not fatal - Orpheus    Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Icon_minitimeVen 26 Fév - 18:06


Success is not final, failure is not fatal
L

a réponse de Rose avait beau être incomplète, à défaut d'informations qu'elle ne pouvait pas prétendre avoir à sa disposition dans le simple but de le rassurer, elle avait le mérite de renseigner Orpheus sur les points qu'il n'avait pas encore avancés mais qu'il avait à l'esprit tout de même. Il ne faudrait pas compter après un échantillon de sang, même conséquent, il faudrait échanger dans son intégralité le sang d'Amos contre celui d'un autre. Et à ce titre, il semblait d'autant plus logique de se servir auprès d'un adulte, pour être sûr de ne guère en manquer. Pour ce qui était du consentement du sujet, au vu de l'illégalité totale de l'opération dans tous les cas, ce n'était pas véritablement une question qu'Orpheus se posait.

S'il devait décider - à tout hasard - de se servir de Despina pour parvenir à ses fins, il était évident qu'il ne devrait pas s'attendre de sa part à un consentement plein et entier, mais en attendant, sa présence suffirait... s'il réussissait à mettre la main sur elle, cela étant, ce qui n'était à l'évidence pas gagné. Et s'il ne pouvait compter sur elle, il trouverait bien quelqu'un d'autre.

Ce n'était définitivement pas la partie du processus qui l'inquiétait le plus, encore fallait-il parvenir à le faire en échappant à la vigilance de Leach, ce qui était une autre affaire. Orpheus savait bien que le moindre de ses faits et gestes était épié, et que toutes ses visites, par la même, étaient consignées. Il avait pris toutes les mesures pour s'assurer que ses conversations privées, au moins, n'étaient pas interceptées, mais ce petit jeu de cache-cache avec la justice, alors qu'il s'estimait pourtant ce qu'il y a de plus innocent, devenait non seulement lassant mais particulièrement éprouvant pour lui. Il voudrait, vraiment, que cela cesse. Et une bonne fois pour toutes tant qu'à faire.

-En ce moment, c'est miraculeux si je peux ne serait-ce que lever le petit doigt sans attirer l'attention de Leach,
soupira Orpheus d'un ton qui ne dissimulait rien de son agaçant. Trouver un sujet adéquat et forcer son silence ne m'inquiète pas outre mesure, c'est parvenir à réussir une opération à ce point inédite et dangereuse qui me questionne davantage.

Le donateur n'avait pas besoin de survivre à l'opération. Et un donateur mort serait, par essence, un donateur silencieux... en revanche, c'était Amos qu'il ne voulait surtout pas réduire au silence de façon prématurée parce qu'il se serait amusé à jouer les savants fous dans l'espoir de lui offrir d'explorer sa véritable nature, de le guérir du mal qui le rongeait.

-Je te fais confiance, je suis sûre que tu sauras trouver les bons arguments pour discréditer Leach. Honnêtement, je doute qu'il y ait à mentir tant que cela pour mettre à jour ses vices cachés. Ceux qui se posent en parangon de morale et de justice sociale sont bien souvent les pires de tous.


Et les plus vicieux, évidemment. Il n'ajouta rien concernant la possibilité de faire appel à ses "contacts". Il serait toujours temps d'y revenir si les autres solutions à leur disposition devaient ne pas porter leurs fruits.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 743
Humeur :
Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Empty
Message#Sujet: Re: Success is not final, failure is not fatal - Orpheus    Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Icon_minitimeDim 28 Fév - 15:27

❝ Orpheus & Rose ❞Success is not final, failure is not fatalIl y a quelque chose de lassant quand on s'aperçoit qu' au bout du compte, on en revient toujours au même problème : Leach. Tel un cafard, on l’écarte, tente de l’éradiquer, mais il est toujours là et revient quand on l’attend le moins. Rose n’irait pas dire que le problème d’Amos trouverait une solution s’il n’était plus dans leurs pattes, mais il serait définitivement plus facile de se concentrer dessus. L’exaspération et l’agacement que Orpheus ressent en parlant du directeur de la Police Magique, Rose le comprend et ne peut qu’y souscrire. Aujourd’hui, ils parlent d’une même voix alors qu’ils envisagent une solution pour se passer des services un peu trop encombrants de l’ex-Gryffondor. Détourner son attention lui semble une bonne idée, mais elle met cette réflexion de côté se concentrant sur Amos un instant.

- Je sais, c’est risqué et honnêtement, je n’aime pas l’idée de mettre la vie de ton fils en danger avec un procédé que je n’ai pas eu l’occasion de tester sur d’autres aux préalables. Cela dit, notre seconde option si on n’arrive à rien dans les temps n’est pas meilleure.

Elle n’en dit pas plus, elle n’en a pas besoin. Ils savent tous deux la situation qu’elle évoque à demi-mot. La jeune femme s’est souvent demandé dans quelle mesure Amos comprennait ce qui risquait de lui arriver et l’urgence qu’il y avait derrière les recherches qu’ils menaient tout. Une question qu’elle ne s’est jamais risquée à poser. Elle a beau être désormais une amie de la famille, Rose n’oserait pas sortir de la réserve qu’elle s’impose dans cette situation et se mêler intentionnellement d’un problème aussi intime.

- En ce qui concerne Leach, je viens de penser à quelque chose, dit-elle à Orpheus lorsqu’il évoque l’homme. Pourquoi ne pas le mener sur une autre piste ? Une affaire plus urgente qui ne pourrait que demander toute son attention. Il suffirait d’une bavure de sa part, intentionnelle ou non, elle ne permettrait de ressortir ce qu’on aura trouvé sur lui sans donner l’impression qu’on s’attaque à lui en réponse à ses attaques. Ça donnerait une belle histoire à la Gazette. J’ai quelques contacts au sein de la Police Magique, je vais m’en occuper. Tu as de toute façon bien assez à faire j’imagine.

La jeune femme est moins convaincue que son compagnon que Leach se pose en parangon sans raison. Elle a déjà un peu commencé à chercher des choses sur lui et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’à part des rumeurs d’un couple qui bat de l’aile, elle n’a pas encore trouvé grand chose. Bien entendu, elle sait qu’elle finira bien par tomber sur un élément intéressant, personne n’est tout blanc, mais il n’empêche qu’ils n’ont pas choisi une cible facile. C’est dans des moments pareils que Rose regrette de ne pas avoir affaire à un pauvre flic corrompu. Les choses sont tellement plus simples quand on peut se contenter d’acheter les gens.

A présent, le principal est dit. Il ne faut jamais longtemps à Rose et Orpheus pour voir les choses d’un même œil. Ils sont tous les deux pragmatiques et ont l’habitude d’aller droit au but dans leur discussion. La jeune femme songe qu’il faudrait qu’elle prenne congé. Le travail ne manque pas et elle-même doit se dépêcher de trouver de quoi abattre Nobby Leach. Elle s’apprête à quitter le jeune père de famille quand son air de fatigue la saisit. Tendu, l’aîné des Beurk l’est toujours, une chose compréhensible au vu de la situation dans laquelle il vit. Aujourd’hui, il a pourtant l’air beaucoup plus fatigué que d’habitude, voire à bout. Rose se mêle rarement de ce qui ne la regarde pas, mais elle ne peut pas s’empêcher de poser la question.

- Orpheus, je ne veux pas paraître indiscrète, mais est-ce que ça va ? Si je peux faire quelque chose, même si ça n’a pas trait à Amos, tu peux le demander tu sais.

Quoique sa proposition soit un peu guindée, ça reste une preuve d’amitié que Rose accorde à bien peu.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 335
Humeur :
Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Empty
Message#Sujet: Re: Success is not final, failure is not fatal - Orpheus    Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Icon_minitimeDim 28 Fév - 18:08


Success is not final, failure is not fatal
Q

uoiqu'il advienne à présent, c'est un fait, il allait falloir mettre la vie d'Amos en danger. Parce qu'elle l'était quoi qu'il en soi. Alors que les chances de survie de son fils s'amenuisaient, il fallait certainement consentir à mettre ses jours en péril... C'était une décision douloureuse, difficile, mais la seule à laquelle il puisse consentir pour l'avenir de son enfant, pour qu'il ait un avenir. Aux propos de Rose, Orpheus hocha la tête. Elle avait entièrement raison. C'était prendre un risque immense maintenant et le sauver peut-être ou n'en prendre aucun et le condamner... il était temps de consentir au pire. Et après tout, Amos lui avait déjà prouvé combien il était fort, courageux, capable d'endurer beaucoup (autant de constats qui n'avaient fait que convaincre plus encore Orpheus du fait que son fils ne pouvait pas juste être un cracmol). Il serait capable de le lui prouver encore.

Concernant Leach, il semblait qu'une nouvelle idée ait affleuré à l'esprit de Rose. Le pousser à se focaliser sur autre chose pour qu'il leur fiche la paix. C'était tout bête, ça paraissait presque trop simple, surtout au regard de son acharnement actuel, qui ne s'arrêtait pas qu'aux Beurk, mais portait aussi sur les Yaxley, Orpheus l'avait bien compris, mais après tout... Le pousser à l'erreur professionnelle, à commettre une bavure quelle qu'elle soit... Ce pourrait bien permettre de leur offrir un résultat très direct, immédiat. Qu'il serait ensuite facile d'exposer à Pollux afin que lui-même s'arrange pour que la presse en fasse ses choux gras. Et alors, il aurait définitivement autre chose à faire que de se mêler d'affaires auxquelles il pensait tout comprendre et n'entendait pourtant rien, en se positionnant en parangon de justice et de décence quand il n'était jamais qu'un bête sang-mêlé à l'égo surdimensionné et aux perspectives limitées.

-Si tu penses que c'est possible, que tes contacts au sein de la police magique peuvent nous y aider, c'est peut-être la meilleure option que nous ayons
, confirma Orpheus avec un semblant d'espoir.

Qui restait tout de même vague, car pour l'heure rien n'était fait, et ce qui restait à faire avait l'apparence d'une gigantesque montagne à gravir, dont il était impossible d'observer le sommet, ni même de l'apercevoir. Rose l'avait bien remarqué, Orpheus était épuisé, il était à bout... Et faire illusion, prétendre qu'il avait le contrôle de la situation, devenait de plus en plus difficile, voire impossible.

-Honnêtement...
Orpheus prit une inspiration. Il ne partageait jamais ses états d'âme avec quiconque. Aristide était l'exception, et même en ce qui le concernait, il y avait beaucoup de choses qu'Orpheus gardait pour lui dans le but de le préserver. Il reste si peu de temps, Despina est quelque part dans la nature, Leach me colle au train, ma propre soeur essaie de me traîner dans la boue, je suis juste... exténué.

Et l'admettre était une immense preuve de sa part envers Rose... même s'il oubliait d'évoquer quelques détails dans son petit inventaire, il ne parlait pas de l'inquiétude qu'il avait pour Aristide, ou d'Eurydice, ou encore des mangemorts, mais l'inventaire n'en était pas moins déjà bien chargé comme ça pourtant.

-Je te remercie, Rose, mais je crois qu'il n'y a pas grand-chose que tu puisses faire contre ça. Ta présence et ton soutien m'ont déjà beaucoup aidé ces derniers mois.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 743
Humeur :
Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Empty
Message#Sujet: Re: Success is not final, failure is not fatal - Orpheus    Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Icon_minitimeLun 1 Mar - 15:13

❝ Orpheus & Rose ❞Success is not final, failure is not fatalCe qu’il est possible de faire, Rose ne le sait pas encore. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle a la volonté de mettre des choses en œuvre pour que leur tourmente cesse. C’est léger, insidieux et presque imperceptible, mais doucement, petit à petit, elle a l'impression qu’une corde se glisse autour de leur cou et qu’on attend simplement le bon moment pour serrer le nœud et les suspendre dans le vide. La jeune femme a l’impression que plus ils attendent, plus les choses vont leur échappée. A moment, ils risquent donc de ne plus avoir aucun contrôle sur la situation et lorsqu’ils s’en apercevront, ça sera trop tard. Ce n’est donc plus une question de ce qu’ils peuvent faire, mais bien de ce qu’ils doivent faire.

Bien qu’elle soit immobile, son esprit, lui, est en ébullition. Il pense, analyse, imagine les différentes façon de tourner la situation en leur faveur. La botaniste ne peut pas s’empêcher de ressentir une certaine rage lorsqu’elle voit les ravages que Leach a déjà fait sur leurs familles respectives. La faute ne peut être que la sienne. S’il avait daigné admettre où était sa place et s’était contenté de faire son travail sans se mêler de ce qui ne le regardait pas, les choses n’en seraient pas arrivées à de telles extrémités.

Si elle songe aux solutions les plus extrêmes, c’est parce que la coupe est pleine. Sa patience - et pas que la sienne - est arrivée à sa limite. Les choses sont dites et décidées, il ne reste plus qu’à les appliquer. Rose acquiesce, mais ne dit rien de plus. Qu’y-a-t-il à dire qu’ils n’aient pas déjà dit de toute façon ?

A la place d’Orpheus, elle ne sait pas comment elle arriverait à gérer la situation. Sagement, elle n’a jamais parlé de Despina, ni même de Théodosia qu’elle connaît uniquement de réputation, mais qui, elle le sait, à tourné le dos à sa famille. Avec prudence, elle ose une suggestion :

- Penses-tu qu’il soit possible que Leach et ta sœur travaillent de concert ? Je les ai déjà vus ensemble plusieurs fois au Ministère. Ils ont l’air assez proche.

Probablement autant qu’un mentor et son apprentie, mais Theodosia n’est plus une apprentie depuis un moment. Rose, sans savoir qu’il y a peut-être du vrai là dessous, se demande s’il n’y a pas une histoire à broder là dessus. Les meilleurs mensonges, après tout, sont ceux qui contiennent assez de vérité pour qu’ils soient crédibles. La jeune femme songe que traîner dans la boue la soeur d’Orpheus et Aristide n’est pas la solution la plus élégante, mais que ça pourrait avoir l’avantage de faire une pierre deux coups. Pas encore totalement décidé, elle continue sa conversation avec l’aîné tout en appréciant la marque de confiance qu’il lui fait en se confiant à elle.

- C’est normal, répond-elle, sachant qu’ils sont bien peu à se soutenir de la sorte. Je devrais te laisser, je pense que tu as plus besoin de repos que de ma compagnie, je te ferais savoir dès que j’aurais de quoi faire avancer nos affaires.

La jeune femme n’a jamais été du genre à s’imposer et il lui semble qu’une potion de sommeil sans rêve ne ferait vraiment pas de mal à son ami

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 335
Humeur :
Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Empty
Message#Sujet: Re: Success is not final, failure is not fatal - Orpheus    Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Icon_minitimeLun 1 Mar - 17:42


Success is not final, failure is not fatal
E

st-ce que Leach et Dosia travaillaient de concert ? Orpheus n'en avait jamais eu la preuve concrète, d'autant que maintenant qu'il avait quitté le ministère, il lui devenait plus difficile d'y jeter un oeil ou un oreille discrète (mais il comptait sur certains de ses anciens collègues pour cela). Il s'était douté qu'ils devaient être de connivence, d'une manière ou d'une autre, parce qu'il serait franchement stupide de la part de ne pas conjuguer leurs forces quand ils étaient l'un et l'autre si clairement acharnés et décidés à le faire tomber. Il ne pouvait s'agir que d'une collaboration très simple, un pur échange d'informations susceptible de les faire "progresser", ou bien d'une alliance dont les détails lui échappaient, dans tous les cas, Orpheus n'était clairement pas rassuré à l'idée de les savoir comploter ensemble.

Il aimerait être à même de prétendre que toute cette situation lui était égale, mais le fait est qu'il n'en était absolument rien. Au vu de l'acharnement de Leach, il ne pouvait pas se permettre de le sous-estimer. Quant à sa soeur, il savait très pertinemment de quoi elle était capable, et elle était loin, bien loin d'être inoffensive. Il y avait des personnes, comme ça, qu'il était préférable d'avoir avec soi que contre soi, ces deux sorciers en étaient, mais malheureusement, c'était contre lui qu'ils avaient pris la décision de s'acharner. Enfin, contre lui entre autres.

-S'ils ont un minimum de jugeote, ils auraient sans doute conjugué leurs forces. Et je ne serais pas vraiment étonné d'apprendre que les deux s'entendent bien.

Sans vouloir imaginer plus. On parlait de sa soeur, quand même... Si Orpheus devait apprendre que Dosia fricotait vraiment avec un type comme Leach, elle perdrait définitivement le fragment de respect qu'il avait encore pour elle (car oui, il lui en restait, même s'il le cachait très bien, tout comme il gardait toujours de l'affection pour elle, ce qu'il cachait encore mieux). Il n'avait dans tous les cas pas plus d'informations sur ces deux-là. De manière générale, il semblait d'ailleurs qu'ils se soient tout dit, tous les deux.

Et même, Orpheus avait le sentiment d'en avoir trop dit. Il ne se reprocherait pas d'avoir parlé en ces termes à Rose, parce qu'elle lui avait suffisamment prouvé qu'il pouvait lui faire confiance, et surtout qu'elle était à même de le comprendre, il n'empêche que déballer une grande partie de ses préoccupations n'aidaient pas à les résoudre. Il fallait qu'il parvienne à se sortir de l'eau, et pour cela, il faudrait sûrement qu'il prenne ses distances, et un peu de repos. Comme s'il avait le temps pour ça.

-Je pense que tu as raison, je vais tenter de me reposer un peu, mais tiens-moi au courant au plus vite, d'accord ? Et... merci encore.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Empty
Message#Sujet: Re: Success is not final, failure is not fatal - Orpheus    Success is not final, failure is not fatal - Orpheus  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Success is not final, failure is not fatal - Orpheus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Manoir d'Orpheus Beurk
-