AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-38%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur de table Rowenta VU2310F0
19.91 € 31.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Toujours se méfier de la concurrence (Carys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Kenneth Barjow
▌ Messages : 292
Humeur :
Toujours se méfier de la concurrence (Carys) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Toujours se méfier de la concurrence (Carys) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Toujours se méfier de la concurrence (Carys) Empty
Message#Sujet: Toujours se méfier de la concurrence (Carys)   Toujours se méfier de la concurrence (Carys) Icon_minitimeMar 14 Sep - 15:46





 

Kenneth & Carys

Toujours se méfier de la concurrence
J'
ai toujours considéré cette boutique avec le plus souverain des mépris, et l'ait toujours jaugée avec cette satisfaction qu'inspire toujours un irrésistible sentiment de supériorité, quand on a la conviction intime et profonde d'avoir mieux réussi que la concurrence. En l'occurrence, c'est un fait avéré que la réussite et la réputation (toute sinistre soit-elle) de Barjow et Beurk éclipse aisément ce commerce beaucoup plus confidentiel qui, néanmoins, parvient à survivre à l'influence de son concurrent.

Je ne ressens pas cet endroit comme une menace, je ne pense pas qu'un jour, cette boutique que mon père a tenu avant moi se verra détrônée, mais pour s'en assurer, il semble malgré tout important de ne pas totalement se reposer sur ses lauriers. C'est donc ce que je fais.

D'autant que dernièrement, Barjow & Beurk aurait tendance à avoir plus mauvaise presse que d'habitude. Ce n'est pas en soi entièrement nouveau, nous avons toujours tenu une place particulière dans le paysage du monde sorcier, avec notre commerce flirtant constamment et de longue date avec l'illégalité la plus totale. Notre réputation déjà sulfureuse doit pourtant pâtir de nouvelles déconvenues. L'emprisonnement de Despina, les soupçons (légitimes) qui pèsent sur Orpheus, l'enfant cracmol de ce dernier dorénavant confié à sa soeur, elle-même répudiée par le reste de sa famille, mes rixes constantes avec Herbert... Cela ne nous fait pas toujours une si bonne publicité que cela, force nous est de le reconnaître.

Et ce serait le moment idéal pour ceux qui voudraient éventuellement nous distancer pour chercher à tirer leur épingle du jeu. Est-ce le cas de ceux que je viens visiter, je n'en sais rien, mais dans tous les cas, il ne fait jamais de mal d'aller jauger la concurrence. On ne sait jamais. On n'est jamais trop prudent. Je préfère faire dans l'excès de zèle que de me faire avoir d'une manière ou d'une autre. Cela est susceptible d'arriver beaucoup trop vite, et j'en ai bien conscience. Nous sommes désunis, en conflit interne constant, et ce n'est pas une chose qui est prête de s'arranger, d'autant plus que je ne place absolument aucune confiance dans le jeune Tom Jedusor, qui prend beaucoup trop de place au seoin de la boutique et dont les desseins sont, à l'évidence, contestables.

Alors je passe le pas de la boutique avec l'intention ferme de tout regarder dans le moindre détail. Je viens en client potentiel mais je ne prends pas la peine de me faire discret non plus. Peut-être me reconnaîtra-t-on au premier coup d'oeil, je décide pour ma part de considérer que ce n'est pas mon problème.

-Bonjour,
fais-je pour m'annoncer au moment de rentrer dans la boutique. Simple politesse d'usage adressée à la cantonade avant de m'intéresser directement aux rayonnages.



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Carys Sheen
▌ Messages : 11
Humeur :
Toujours se méfier de la concurrence (Carys) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Toujours se méfier de la concurrence (Carys) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de mélèze, 33,08 cm, plume d'hyppogriphe
Camp: Neutre
Avatar: Tilda swinton

Toujours se méfier de la concurrence (Carys) Empty
Message#Sujet: Re: Toujours se méfier de la concurrence (Carys)   Toujours se méfier de la concurrence (Carys) Icon_minitimeDim 26 Sep - 17:03

De plus en plus, devait-elle gardé la boutique à la place de sa mère, de plus en plus celle-ci sombrait dans un état qui faisait qu'elle n'était plus en mesure de gérer quoi que ce soit.

Elle perdait la tête, voilà tout, la vieille femme ayant tendance à confondre certains clients avec d'autres plus anciens, à parler dans le vide ou à hurler sur les gens sans raisons apparentes, ce qui n'était pas très bon pour l'image de la boutique. Pour sa part, Carys n'était pas vraiment intéressé par le métier de vendeuse d'artefacts magiques, en réalité c'était plus une corvée qu'autre chose mais, cet endroit possédait une place de choix dans son cœur. Elle y avait passé pas mal de temps depuis son enfance après tout et c'était le seul endroit, à part le vieux manoir, ou la sorcière ne se sentait pas malade à l'idée d'y être enfermer. Ce qui était heureux parce qu'elle ne se serait pas vu servir les clients en puant l'alcool à plein nez, ça non plus, n'aurait pas été bien vu par les clients n'est-ce pas.

Bref, quoi qu'il en soit, la voici derrière le comptoir, occuper à la tâche fastidieuse de faire l'inventaire des stocks, de voir ce qui manquait ou non, voir ce qui se vendait le mieux également.

Ce n'était pas le boulot le plus gratifiant, en réalité Carys préférait errer parmi les étales du magasin et examiner de prêt les divers objets exposés, mais ce travail devait être fait par quelqu'un et étant donné qu'elle n'avait pas vraiment de métier, elle était toute désignée pour si atteler. Heureusement, sa plume se manifestait toute seule lorsque quelque chose devait être noté, ses mains étaient alors occupées à faire toute autre chose. A dessiné en l'occurrence, quelque chose qu'elle avait aperçu dans la forêt quelques jours plus tôt et qui avait attiré son attention, ayant une bonne mémoire, elle n'eut aucun mal à le reproduire (cela prenait juste du temps, parce qu'elle en pouvait pas se concentrer à cent pour cent dessus). Sa tête était penchée sur son dessin, ses longues tresses ornées de perles en os s'étalaient sur le comptoir, aussi ne vit-elle pas le potentiel client entrer mais l'entendit plutôt, cela grâce à la petite cloche suspendu devant la porte et au son de sa voix.

Carys leva la tête et fut assez surprise d'y découvrir le principal concurrent de sa mère. Quoique, pouvait on vraiment parler de concurrence ? Barjow&Beurk était bien au-delà de ça, la boutique rayonnait dans le monde magique, du moins pour ceux qui s'intéressaient à la magie noire. C'était une entreprise bien plus vieille que celle de sa chère mère et qui attirait bien plus de monde. Sa mère en avait toujours souffert, ressenti de la jalousie, de l'envie, au point d'éprouver du ressentiment envers les propriétaires de la dite boutique, fulminant contre leur réussite, désirant les voir tomber pour pouvoir prendre leur place.

Carys, pour sa part, s'en fichait pas mal de toutes ces considérations, elle était plus pragmatique, c'était ainsi, la famille n'était pas une grande famille de sang pur, ne le serait jamais probablement et leur boutique resterait ce petit endroit confidentiel, parfaite pour ceux qui voulaient s'adonner à la part sombre de la magie sans se ruiner pour autant, mieux valait s'y faire maintenant plutôt que de s'en rendre malade des années durant.

Ceci dit, elle avait toujours détesté cette façon dont les propriétaires de Barjow&Beurk avaient de regarder tout le monde de haut, du moins c'était l'impression qu'elle en avait et cela avait le don de l'agacer. Cet homme par exemple, il y avait que du mépris dans son regard, un air tellement hautain. Carys avait l'envie écrasante de le rembarrer et lui faire quitter l'endroit, de toute façon il n'avait rien à faire ici, mais on l'avait élevé mieux que ça. Se redressant correctement, elle lança sur un ton le plus aimable possible :

« Bonjour, vous désirez quelque chose ? »

Son ton, son sourire, étaient faux, crispés même et s'il s'en rendait compte, eh bien, tant pis ce n'était pas son problème.

« Je suis très curieuse de savoir, ce que vous, Kenneth Barjow pourrait trouver ici qu'il ne puisse pas trouver dans son propre magasin. »

A moins que leurs récent problèmes aient fini par les secouer suffisamment pour les fragiliser, si c'était réellement le cas, Carys en connaissait une qui serait tellement ravie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Kenneth Barjow
▌ Messages : 292
Humeur :
Toujours se méfier de la concurrence (Carys) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Toujours se méfier de la concurrence (Carys) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Toujours se méfier de la concurrence (Carys) Empty
Message#Sujet: Re: Toujours se méfier de la concurrence (Carys)   Toujours se méfier de la concurrence (Carys) Icon_minitimeLun 4 Oct - 15:58





 

Kenneth & Carys

Toujours se méfier de la concurrence
P
eut-être n'est-ce qu'une impression, une projection de ce que je pense moi-même, mais quand Carys Sheen s'adresse à moi, je ne peux qu'avoir la nette impression que mon interlocutrice est crispée. Sa politesse sonne faux. Puis-je lui en vouloir pour cela ? Pas vraiment. Après tout, nous n'avons jamais prétendu être véritablement cordiaux, sa famille et la mienne, et je serais mal placé pour taxer quiconque d'hypocrisie en étant moi-même hypocrite la plupart du temps (mais comme cela serait une attitude hypocrite, il est bien possible que j'en sois capable tout compte fait).

Je la jauge en même temps que je jauge la boutique. Je déteste définitivement cet endroit, autant que je déteste sa proximité avec mon commerce. Je peux bien souvent faire abstraction, mais c'est tout de même, et évidemment, plus simple quand je ne crains pas pour l'avenir de ma boutique. Pendant longtemps, ça n'a pas été le cas, mais je ne peux prétendre ou imaginer que mes frictions avec Herbert ne sauraient avoir aucune forme de répercussion sur Barjow & Beurk. A ce stade, cela semble proche d'inévitable, ne m'en déplaise, et le fait est que cela me déplaît effectivement profondément.

-J'en suis curieux également, je rétorque à la remarque de mon interlocutrice. Nous serons au-moins d'accord là-dessus, il est fort peu probable, si ce n'est absurde de ne serait-ce qu'envisager que cette boutique puisse avoir à envier quoi que ce soit à une institution telle que Barjow & Beurk.


C'est certain, mais en attendant, cela ne l'empêche tout de même pas d'être effectivement là. Je sais que ma présence peut me desservir. L'on pourrait s'en servir contre moi et considérer que c'est une démonstration de faiblesse. Pourrais-je démentir, en ce cas ? Sans doute pas, car oui, je suis bien en position de faiblesse, et fragilisé par les circonstances. Je n'aime pas cela, mais cela n'ôte rien, pour autant, au fait que c'est bel et bien le cas. Et si l'idée me déplaît profondément, ce n'est pas pour autant que je peux l'ignorer ou faire comme si de rien n'était. Cela étant admis, mon credo est et demeurera toujours le même : quoi que je puisse bien faire, c'est toujours armé, drapé de la plus entière dignité. Fierté oblige.

-C'est professionnel et tout naturel que de jeter un oeil à la concurrence... quoi que le terme ne soit pas tout à fait approprié, ici. Je suppose que cela n'a jamais effleuré votre mère.



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Toujours se méfier de la concurrence (Carys) Empty
Message#Sujet: Re: Toujours se méfier de la concurrence (Carys)   Toujours se méfier de la concurrence (Carys) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Toujours se méfier de la concurrence (Carys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Carys Sheen
» Les liens de Carys Sheen
» Se méfier de l'eau qui dort | Bill & Thésée
» Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)
» GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: L'allée des embrumes
-