AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

Partagez | 
 

 L'information est la clé du pouvoir - Robert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
Eve Talbot
▌ Messages : 549
Humeur :
L'information est la clé du pouvoir - Robert  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'information est la clé du pouvoir - Robert  Right_bar_bleue

En couple avec : Finn Callahan (Oui, oui, c'est officiel cette fois-ci)
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Eleanor Tomlinson

L'information est la clé du pouvoir - Robert  Empty
Message#Sujet: L'information est la clé du pouvoir - Robert    L'information est la clé du pouvoir - Robert  Icon_minitimeMar 3 Mai - 20:29

❝Eve & Robert ❞L'information est la clé du pouvoirFinn peut dire ce qu’il veut, il est hors de question qu’Eve laisse Hawthorn Avery tranquille. Pendant un moment, elle a cru que Rafa ne céderait pas. D’habitude plus cagnard qu’elle, il y a quelque chose de perturbant à le voir faire profil bas et refuser d’engager le combat. D’un côté, ça se comprend presque. Plutôt amoché par sa rencontre avec son voisin, il n’a probablement pas envie de réitérer l’expérience du Doloris. C’est mal connaître Eve. Voilà longtemps qu’elle a laissé la prudence de côté au profit des expéditions punitives. Quand l’appareil légal flanche, il reste toujours une autre solution et en général, elle en est la figure.

Il n’a pas fallu longtemps à la jeune femme pour trouver les mots justes pour convaincre le second. Après tout, si ça ne tenait qu’à lui, Rafa fermerait bien volontiers la porte du monde sorcier pour ne plus jamais en entendre parler. Heureusement pour Eve, il n’est pas le seul concerné et il a suffit de mentionner Robin pour que l’expression de son ami change du tout au tout. En cinq minutes, il avait retrouvé sa verve et son envie de foncer dans le tas. Avec une joie mauvaise, il a commencé à envisager avec elle une ébauche de plan.

Pour le moment, ça suffit à la jeune femme. Avant de pouvoir vraiment s’occuper d’Avery, ils ont des choses à faire. La première, trouver du Polynectar. Ce n’est pas une denrée rare aussi Eve ne s’inquiète-t-elle pas. En réalité, elle pourrait même l’acheter sur n’importe quelle échoppe du Chemin de Traverse. Prudente, elle préfère passer par le marché noir et ceux qu’elle estime être des contacts sur. Avery a beau être désargenté, ça reste un sang pur et un potentiel mangemort. Il a probablement des contacts et Eve détesterait que l’on puisse remonter jusqu’à eux d’une façon ou d’une autre.

En attendant leur départ, il y a des choses à faire et Eve, pleine d’énergie, s’attelle à faire des listes dans le langage codé qu’elle utilisait de son temps au SOE. Assise à ce qu’on appelle communément la table du patron au Cohan, elle fait signe à Liam de lui servir un café. La salle est calme, comme toujours vers deux heures. Elle se remplira d’ici quelques heures. De toute façon, Finn et Rafa ne sont pas là, la plupart des hommes non plus. Un problème de dernière minute lui a-t-on dit. Eve n’en a pas demandé plus. Parfois, il vaut mieux ne pas savoir et dans sa situation, elle préfère ne pas savoir. Pas vraiment inquiète, elle boit donc tranquillement son café en attendant son invité.

Robin, un nom qu’elle n’a pas cessé d’entendre dernièrement. Un peu trop souvent à son goût d’ailleurs. Surtout quand elle n’a aucune information dessus. Raison pour laquelle elle a fini par dire à Finn qu’ils seraient bons qu’ils aient des informations. De son côté, Eve aimerait faire profil bas un moment. Il n’est pas bon pour elle d’enquêter de façon trop visible sur Avery ou Hammond, mais rien n’empêche d’avoir un informateur peu scrupuleux qui ferait ça pour elle. Il n’a pas fallu grand-chose pour convaincre Callahan et lui demander d’envoyer un message à Bob, lui proposant une rencontre au Cohan. Il ne tarde pas à arriver et Eve se lève pour l’accueillir sachant que ce n’est pas elle qu’il s’attend à voir.

- Robert, ravie de te revoir.

Ce n’est peut-être pas réciproque vu la façon dont à fini leur dernière rencontre. Heureusement, celle-ci devrait être largement moins mouvementée.

- Un café, une bière, quelque chose de plus fort ? Liam ?

Elle lui fait signe de la suivre à la table où elle a laissé ses affaires.

- J’imagine que je n’étais pas celle que tu t’attendais à voir.

Tout sourire, elle attend que leur commande arrive et tend son paquet de cigarette à Bob.

- Une cigarette ? Je vais allumer la mienne, il ne faudrait pas qu’il y ait de malentendu comme la dernière fois.

Evidemment, maintenant elle en rit, mais la situation avait quelque chose de tragique voire de ridicule pour qui n’était pas directement impliqué.

- Trêve de plaisanterie. J’ai besoin d’une faveur et Finn avait l’air de dire qu’on pouvait probablement s’arranger pour faire affaire.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Robert Colton
▌ Messages : 68
Humeur :
L'information est la clé du pouvoir - Robert  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'information est la clé du pouvoir - Robert  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 27.7 cm
Camp: Bien
Avatar: Thierry Neuvic

L'information est la clé du pouvoir - Robert  Empty
Message#Sujet: Re: L'information est la clé du pouvoir - Robert    L'information est la clé du pouvoir - Robert  Icon_minitimeMer 4 Mai - 14:05

L'information est la clé du pouvoir Eve & Robert

Il y a des télégrammes qui vous laissent perplexe, et celui que Bob relit en décrochant son manteau en fait partie. Non que le message contienne des informations particulièrement invraisemblables, au contraire ; c’est une simple demande d’entretien, avec un jour, une heure et un lieu proposés. Le choix du lieu intrigue un peu plus, surtout couplé à la signature. “Au Cohan”, signé F.C., comme Finn Callahan - tout se tient, puisque le Cohan est son quartier général. Sauf que Callahan est décédé voici quelques semaines, ou du moins est-ce la version officielle qui court dans le milieu londonien. Planté par son cousin, Ludo Montenza, auquel le crime n’aura pas profité longtemps puisqu’il s’est tué en voiture quelques jours après. Ce serait une sordide histoire, si c’était vrai. Mais Callahan se porte comme un charme ; Bob s’en est personnellement assuré, après avoir entendu des rumeurs sur un retour du défunt. Une brève planque dans le quartier irlandais de Londres lui a confirmé que ce vieux bandit de Finn était certes amoché, mais bien vivant ; cependant, Robert ne s’est pas montré et personne ne lui a confirmé la résurrection, de sorte qu’il estime qu’il peut légitimement jouer les étonnés.

Ce dont il entend bien ne pas se priver. À peine arrivé à Londres, le voilà qui passe côté moldu, entre chez un fleuriste et fait l’emplette d’une grande couronne de fleurs de toute beauté. L’objet soigneusement emballé sous le bras, Colton descend dans le métro, direction Kilburn ; il est un peu en avance, ça lui laisse le temps de fumer une cigarette avant de terminer son chemin. Qu’est-ce qu’il peut bien lui vouloir, ce diable d’Irlandais ? Malgré lui, Bob s’inquiète. Est-ce que Leach aurait été foutu de poursuivre son enquête dans cette direction ? Rien, dans le télégramme de Finn, ne laisse deviner pourquoi il a soudain besoin de voir Colton. L’option Leach semble tout de même assez improbable, songe-t-il en s’engageant dans l’escalier du Cohan. Ce serait extraordinaire que Nobby soit remonté jusqu’à Callahan, ce malheureux défunt, et l’ait suffisamment inquiété pour qu’il convoque son complice… De toute façon, l’enquête semble irrémédiablement enlisée, et Leach ne donne plus signe de vie.

Le videur - le crétin de videur qui coupe les doigts des bourgeoises au couteau à sauciflard - reconnaît Robert et se fend d’un “m’sieur” presque intelligible en lui ouvrant la porte. De son côté, Colton doit retenir un “salut, connard” instinctif ; cet abruti leur a rapporté un paquet d’emmerdements, à être aussi con. Ce qui est fait étant fait, il est inutile d’y revenir, d’autant que le gars Slim a pris une volée maison signée Callahan.

Où est-il, d’ailleurs, ce citoyen-là ? Nulle part en vue dans la salle du pub, c’est vite vu puisque les clients sont rares. En revanche, Eve, la régulière de Callahan, se lève en entendant entrer quelqu’un et se porte à la rencontre de Bob, tout sourire. Leur unique rencontre a été assez mouvementée pour que Colton, lui, se montre un peu plus circonspect, et elle le sent.


-Vrai que je m’attendais pas vraiment à te revoir là, vu comme ça s'est fini l'autre fois,
confirme-t-il en déposant sa couronne de fleurs et son chapeau sur le coin de la table. Mets-moi une Guinness, tiens.

Il s’installe face à elle, refuse d’un geste la cigarette qu’elle lui offre, comme s’il s’agissait d’un piège grossier, et attend. Le barman apporte les consommations et s’éclipse prestement, laissant le champ libre à la conversation.

-Une faveur, vraiment ?

Le ton est neutre, ni intéressé, ni hostile, presque badin. Quand les gens ont besoin de toi, pas la peine de leur tendre des perches ; ils finissent toujours par déballer leur histoire. En revanche, Bob a une curiosité à satisfaire, et, d’un geste de la main, il empêche Eve d’exposer sa demande :

-Une minute, tu veux bien ? Je vais t’écouter, mais j’ai quand même une question. Il a fait comment, Callahan, pour sortir du trou ? Y en a d’autres qui ont essayé, mais ça marche pas souvent, sinon les cimetières seraient pas si pleins, pas vrai ?

Il se marre à demi en disant ça, mais n’empêche : il a quand même envie d’avoir le fin mot de l’histoire, s’il peut. Pas par rancœur ou pour s’en servir contre Callahan, non ; juste parce que ça semble particulièrement savoureux, comme épisode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Eve Talbot
▌ Messages : 549
Humeur :
L'information est la clé du pouvoir - Robert  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'information est la clé du pouvoir - Robert  Right_bar_bleue

En couple avec : Finn Callahan (Oui, oui, c'est officiel cette fois-ci)
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Eleanor Tomlinson

L'information est la clé du pouvoir - Robert  Empty
Message#Sujet: Re: L'information est la clé du pouvoir - Robert    L'information est la clé du pouvoir - Robert  Icon_minitimeMer 4 Mai - 20:54

❝Eve & Robert ❞L'information est la clé du pouvoirEtonné de la voir ? Robert l’est très certainement. Qui pourrait lui en vouloir ? Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’un macchabée vous fait parvenir des messages présumément d’outre-tombe. Ce n’est pas plus commun qu’une femme comme Eve en train de faire ses affaires au milieu d’un endroit comme le Cohan. Pour qui ne la connaît pas, on pourrait se dire qu’elle fait partie des filles de la maison sans quoi elle n’aurait aucune raison de traîner dans ce qui est, pour le commun des mortels, un endroit pas pour les gens comme il faut. Du reste, leur dernière rencontre fut pour le moins sportive, une raison de plus pour le quarantenaire de s’étonner de la voir l’accueillir avec le sourire. La prudence n’est-elle pas de mise ? C’est en tout cas ce que semble penser Colton tandis qu’il pose sa couronne sur la table. Eve se permet de la prendre et d’en renifler les fleurs et fait l’ingénue :

- C’est pour moi ? Charmant, il ne fallait pas. Je ne suis pas vraiment une femme à fleur. Le format est particulier, mais pourquoi pas. On ne dit jamais non a une touche d’originalité.


La bière est commandée et elle remet la couronne en place, sortant son paquet de cigarette avant de prendre une gorgée de café. Elle hausse les épaules avec amusement devant son refus, mais n’insiste pas, laissant juste le paquet à proximité :

- A ton aise.

Liam, avec son efficacité habituelle ne tarde pas à apporter la boisson de son invité, change discrètement le cendrier et après un “ Rien d’autre, Patronne ?” il retourne au bar nettoyer son comptoir déjà impeccable.

N’étant pas femme à tergiverser, Eve ne perd pas de temps et explique rapidement à Bob pourquoi elle l’a fait appeler. Nul besoin de s’attarder sur les raisons qui l’ont poussée à demander à Finn de contacter l’homme à sa place. Nul doute que s’il avait reçu un message d’elle, il ne serait probablement pas venu. Maintenant qu’il est là, les choses sont plus facile et elle peut exposer ses demandes rapidement, du moins le croit-elle.

- Ça arrive au meilleur.

Elle répond sur le même ton, un peu badine à son tour puisque, après tout, ce qu’elle a demandé n’est guère compliqué. Elle a simplement besoin de faire profil bas un moment. Elle s’apprête à expliquer ce qu’elle veut, mais elle est interrompue. Fronçant les sourcils, elle écrase sa cigarette dans le cendrier tout neuf et finit son café. Sa tasse reposée dans la soucoupe, elle tapote ses doigts sur la table avant de se décider à parler :

- Ma foi, j’imagine qu’il n’y a pas de mal à te le dire. Note que je suis certaine que Finn aurait adoré te le raconter lui-même, c’est le genre de mise en scène théâtrale qu’il adore.


Elle roule presque des yeux en le disant. Contrairement à son amant, elle ne partage guère son goût de la mise en scène. Eve préfère les choses discrètes et efficaces. Probablement très russe dans son approche, les fioritures l’agacent. Néanmoins, elle sait que Finn, comme les italiens et les irlandais, est très friand de ce genre de chose aussi ne lui gâche-t-elle pas son plaisir.

- Il n’est jamais sorti du trou parce qu’il n’y est jamais allé. Oh bien sûr, la blessure n’était pas jolie et il aurait pu y passer, commente-t-elle avec un détachement qu’elle fut loin de ressentir en voyant Rafa la supplier de le soigner sur le pas de sa porte. Le docteur a simplement peut-être un peu exagéré son diagnostic et le bon prêtre a organisé les rites conformément au diagnostic. Vraiment, c’est une petite erreur innocente. Évidemment, son cousin était éploré. Un vrai drame que lui ait passé l’arme à gauche aussi rapidement après. Depuis, en mémoire de son cousin, Finn a pris les italiens sous sa protection.

Bien entendu, Eve ne rentre pas dans les détails. Il y a des choses qui ne se disent pas. Néanmoins, si Robert n’est pas un imbécile, il saura lire entre les lignes et comprendra parfaitement où elle veut en venir. Inutile de trop en dire. L’homme n’a pas besoin de savoir qu’ils ont traqué Montenza et ses fidèles, liquidant systématiquement ceux-ci jusqu’au moment où ils ont eu Ludovico et son second. Un détail !

- Ne lui en veut pas de ne pas t’avoir invité aux funérailles, tu sais comment ça va ce genre d'événement. C’est toujours l’occasion de parler des problèmes familiaux à cœur ouvert.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Robert Colton
▌ Messages : 68
Humeur :
L'information est la clé du pouvoir - Robert  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'information est la clé du pouvoir - Robert  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 27.7 cm
Camp: Bien
Avatar: Thierry Neuvic

L'information est la clé du pouvoir - Robert  Empty
Message#Sujet: Re: L'information est la clé du pouvoir - Robert    L'information est la clé du pouvoir - Robert  Icon_minitimeVen 13 Mai - 10:21

L'information est la clé du pouvoir Eve & Robert

-Ça ? Oh, non, c’est pour Callahan, ricane Bob en désignant la couronne de fleurs. C’est pas tous les jours qu'un mort vous envoie un télégramme, alors je me suis dit que c’était de bon ton, comme cadeau… Tu lui donneras de ma part, d’acc ?

Dommage que ledit Callahan ne soit pas là pour se prendre la blague dans les dents, tiens, histoire de lui apprendre à faire des peurs comme ça aux copains. Un moment, Robert a vraiment cru qu’il avait vraiment passé l’arme à gauche, ce con-là. On a beau savoir que l’espérance de vie est assez restreinte dans leur corporation, ça fait toujours quelque chose d’apprendre qu’un estimé confrère est canné. Eve ne se fait pas prier pour raconter l’histoire, et Colton, entre deux gorgées de bière, grommelle :

-Ah ça, je veux bien croire qu’il aurait aimé me la raconter en personne. Il doit être fier de son coup, cet animal-là !

Callahan a toujours eu le goût de la mise en scène, chose que Robert peut comprendre, versant volontiers lui-même dans le théâtral, mais il y a des limites. Faire croire à sa propre mort, c’est quand même moche, et pour ça, Colton en veut un peu à l’Irlandais. Ça ne durera pas, mais tant qu’il n’aura pas pu le traiter de connard, les yeux dans les yeux, il se sentira  lésé. Eve n’a pas besoin de dire qu’il y avait d’excellentes raisons pour que Finn se fasse passer pour mort ; en général, ce n’est pas le genre de chose qu’on fait sans motif, et le vieux truand répond d’un ton bourru, un petit sourire aux lèvres :

-Bah, je sais bien qu’il avait quelque chose derrière la tête, va. J’pense même que je devine quoi, mais bon, c’est pas le sujet. J’espère au moins qu’il a eu une belle cérémonie, cet égoïste.

Tout fait sens, dans ce que la rousse a raconté. Le cousin éploré, les problèmes familiaux, les Italiens. Dans le langage courant, ça s’appelle un règlement de comptes, mais la voyoucratie a ses règles de savoir-vivre, et on ne parle pas de tout ça. De toute façon, on est là pour causer affaires. Bob se laisse aller plus confortablement contre le dossier de sa chaise et lance :

-Bon, bref, assez parlé de ce sale môme. Paraît que tu avais besoin de quelque chose et que mes modestes talents pourraient t’être utiles, c’est ça ?

Tant que ça n’inclut pas de se prendre un poing dans la gueule par un Callahan jaloux comme un clébard, ça lui convient. Après tout, depuis le fiasco de l’affaire Yaxley, Bob se sent un peu en porte-à-faux à l’égard de l’équipe de l’Irlandais ; rendre service à Eve lui semble une bonne idée pour regagner quelques points.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Eve Talbot
▌ Messages : 549
Humeur :
L'information est la clé du pouvoir - Robert  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'information est la clé du pouvoir - Robert  Right_bar_bleue

En couple avec : Finn Callahan (Oui, oui, c'est officiel cette fois-ci)
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Eleanor Tomlinson

L'information est la clé du pouvoir - Robert  Empty
Message#Sujet: Re: L'information est la clé du pouvoir - Robert    L'information est la clé du pouvoir - Robert  Icon_minitimeDim 15 Mai - 23:58

❝Eve & Robert ❞L'information est la clé du pouvoirTout pour Finn, rien pour moi. J’en serais presque vexée, déclare-t-elle avec le sourire.

Elle prend la couronne et la met à côté d’elle.

Je lui donnerai ce soir, mais tu auras peut-être l’occasion de lui donner toi-même, je pense qu’il m’a dit qu’il repassait ici.

Tant qu’à faire, autant qu’il la reçoive des mains de Bob lui-même, vu l’humour tordu qu’il partage avec son second, Eve est certaine que ça le fera rire. De son côté, l’ancien Gryffondor est curieux de savoir comment Callahan a réussi à feindre la mort aussi longtemps, mais aussi pourquoi. De son côté, Eve ne voit pas le mal qu’il y aurait à lui raconter. Evidemment, elle utilise des euphémismes et prudente comme elle l’est, rien dans ses paroles ne pourrait incriminer Finn, elle ou encore Rafa. De son côté, Bobby est assez fin pour comprendre où elle veut en venir. Sans vraiment connaître l’homme, elle se doute bien qu’il n’est pas camarade avec Finn simplement parce qu’ils ont le même amour de la Guinness. Comme elle, il est probablement un peu borderline, jamais totalement dans l’illégalité, mais jamais bien loin non plus.

- Fier ? Comme un paon, je dois dire. Que Dieu nous protège, il va vouloir écrire ses propres scénarios après ça.

Il faut dire que l’irlandais a une imagination débordante. Parfois un peu trop, ce qui ne manque pas de faire rouler des yeux Eve et Rafa, relativement plus pragmatiques. Il aime le théâtre Finn, c’est son pêché mignon, mais il n’aime pas choisir non plus. Or, sa double carrière est loin d’enchanter la jeune femme et elle soupçonne que le second, tout comme Santina, n’approuve pas plus que ça non plus.

Heureusement, ce n’est pas le sujet. Eve aurait bien des choses à dire non plus, mais ils sont loin de se connaître assez avec Colton que pour aborder ce genre de problème. Ils discutent encore un peu un moment de la situation et Eve conclut par un :

- Oh, je n’ai pas assisté aux obsèques. J’étais officiellement trop triste et éplorée pour ça, paraît il.

On imagine mal Eve perdre toute combativité au point de rester cloîtrer chez elle, mais après tout, les Italiens ne la connaissaient pas et c’était plausible.

- Cela dit, le père Moriarty a très bien fait ça. Ça a fait pleurer dans les chaumières d’après Liam.

Sans faire partie des vraies commères du clan, Liam est tout de même un point central du quartier et les gars ne manquent jamais de raconter aux filles ou à lui ce qui se passe si bien que ça finit toujours par remonter aux oreilles de Finn ou Rafa et depuis peu d’elle-même.

Les nouvelles ayant été échangées, ils en viennent aux choses sérieuses. L’attitude de Bob change et Eve perd son sourire redevenir plus sérieuse. Elle écrase sa cigarette désormais consumée et se saisit de son paquet pour en prendre une nouvelle. Elle se saisit du petit bâton blanc, et joue avec, mais ne l’allume finalement pas.

- Tout à fait. Ce n’est pas grand chose en réalité. Je suis à la pêche aux informations. Rien de bien difficile, mais j’évite d’aller chez les sorciers si ce n’est pas indispensable pour le moment.

Elle retrouve un sourire qui se veut presque mutin et ajoute :

- Tu sais comment c’est. On contrarie un voisin et soudainement ce n’est plus si agréable de le croiser tous les jours en rue alors on laisse la pression descendre un peu. Les gens sont tellement susceptibles.

En réalité, il y aurait presque de quoi s’il ne l’avait pas tant mérité. Magie ou non, la balle de Rafa a dû faire un mal de chien à Avery. Bien fait, songe-t-elle, espérant qu’il en gardera des séquelles.

- Quoi qu'il en soit, je cherche des informations sur une personne en particulier. J’ai un nom, mais pas de photos. Robin Hammond. Elle travaille chez Hammond & Avery. Elle a 22 ans et était à Poufsouffle. C’est à peu près tout ce que je sais sur elle, mais j’aimerai bien en savoir plus. Son background familial, ses fréquentations, tendance politique éventuellement, tout ce qu’il pourrait être utile de savoir somme toute.

Elle finit par prendre son briquet et allume sa seconde cigarette avant de demander :

- Tu penses que tu pourrais te renseigner discrètement ?


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

L'information est la clé du pouvoir - Robert  Empty
Message#Sujet: Re: L'information est la clé du pouvoir - Robert    L'information est la clé du pouvoir - Robert  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'information est la clé du pouvoir - Robert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» En bas, le pouvoir des ténèbres...
» L'inestimable pouvoir de la salade verte [pv Mione =) ]
» Tout pouvoir sans contrôle rend fou. (Lena)
» Robert Colton
» Allons nous pouvoir parler cette fois ? Mélody
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-