AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-28%
Le deal à ne pas rater :
PNY CS900 SSD Interne 1 To SATA III à 71,99€
71.99 € 100.64 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Visite de courtoisie - Octavia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 802
Humeur :
Visite de courtoisie - Octavia Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Visite de courtoisie - Octavia Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Visite de courtoisie - Octavia Empty
Message#Sujet: Visite de courtoisie - Octavia   Visite de courtoisie - Octavia Icon_minitimeMer 15 Juin - 22:07

❝ Octavia & Rose❞Visite de courtoisiePresque dix-huit ans après sa première rentrée à Poudlard, Rose est toujours impressionnée lorsqu’elle arrive sur le domaine du château. Il faut dire que la célèbre école de magie ne laisse personne indifférent. A sa splendeur, finalement toute moyenâgeuse, se mêle aussi tout les souvenirs que la jeune femme a accumulé pendant ses années passées sur les bancs de l’école. Pour le meilleur, comme pour le pire, ce fut sa seconde maison et le lieu où elle est définitivement tombée amoureuse de son nouveau mode de vie.

Il faut dire que, à la base, Rose a toujours eu le choix. Tante Margaret, quand elle a choisit d’introduire l’enfant dans le monde sorcier le faisait avec raison ; on ne pouvait pas décemment la laisser ignorante de ses pouvoirs et la voir héberger un obscurus, mais rien ne l’obligeait, une fois son apprentissage finit, a rester. Quand on y pense, la jeune femme aurait tout aussi bien pu dire au revoir cette famille peu tolérante et souvent trop curieuse des mystères entourant sa naissance, pour retrouver ses parents, son frère et ses sœurs. A leur côté, elle serait redevenue Lady Ashford, mondaine parmi tant d’autres jeune femme de la Gotha en Angleterre.

Une perspective qui, à dix-sept ans, fraîchement sortie de Poudlard, ne l’enchantait guère. Quoique discrète et mesurée, Rose a toujours été férocement ambitieuse. Dans le monde sorcier, elle n’a pas besoin de se comparer à sa sœur, elle n’est pas la fille de. Elle reste une sang-pur, de nom au moins, une membre de la famille Selwyn aussi; mais pour le reste, sa place, elle se la fait toute seule.

Le choix ne fut pas difficile et presque dix-huit ans plus tard, Rose ne le regrette pas. Oh bien sur, parfois, son ancienne vie lui manque, mais la jeune femme sait que ce n’est qu’un coup de nostalgie. Il suffirait qu’elle la vive au jour le jour pour que le goût d’une vie sans magie lui passe très rapidement. Non, décidément, elle est trop ambitieuse pour vivre une vie sans magie. Et c’est d’ailleurs justement parce qu’elle est ambitieuse qu’elle sait reconnaître ceux qui le sont également.

A commencer par ses cousines. Gaïa est une évidence, en temps que l'aîné des sœurs Yaxley - elle est née quelques minutes avant Marciana - elle n’a jamais hésité à affirmer sa personnalité et ses convictions. Il en est de même pour Octavia. Plus discrète que ses sœurs, plus jeune aussi, Rose ne l’a pas vue grandir. Ce fut une surprise de la jeune femme de voir à quel point elle a changé et ce dont elle est capable.

C’est d’ailleurs elle que la jeune femme vient voir. En partie au moins. Habituée de Poudlard, elle y vient souvent pour rencontrer le professeur de botanique chargé de la serre de l’école. Ensemble, ils échangent des plantes rares et participent parfois à quelques expériences. Autrefois, elle venait également y voir Minerva, mais sans être totalement en froid, la relation entre les deux femmes n’est plus tout à fait la même. Cette fois-ci, elle ne fera pas de détour par le bureau du professeur de Métamorphose, mais bien par les cachots dont on lui a donné le mot de passe.

Avec une certaine nostalgie, elle se souvient du temps où elle longeait ses couloirs avec l’insouciance qui caractérise la jeunesse. Que de temps à passer et pourtant elle y reviendrait volontiers une journée, juste par plaisir. Arrivée devant la porte de la salle commune, elle prononce le mot de passe et pénètre dans son ancienne salle commune. Rien n’a changé si ce n’est la tête des élèves. Ils ne sont pas nombreux à être présent en cette belle après-midi de fin octobre, mais ceux qui le sont n’en reste pas moins étonné de la voir débarquer. Rose ne leur prête aucune attention et se dirige vers Octavia qu’elle aperçoit assise un peu à l’écart. Normalement, elle a été prévenue de sa visite si bien que la botaniste était presque sûre de la trouver.

- Octavia, la salue-t-elle chaleureusement, mais avec la retenue qui convient à leur rang.

Elle s’installe dans un fauteuil face à sa cousine, pose son sac à terre et remet en place les plis de sa nouvelle robe ; un cadeau de Tibérius, une folie à la dernière mode que Rose, férue de celle-ci, apprécie particulièrement.

- J’espère que tu n’avais rien d’autre de prévu.

Une question de pure politesse. Les deux jeunes femmes savent bien que si l’aîné demande à la cadette de la voir, celle-ci peut difficilement se payer le luxe de refuser. Néanmoins, ça ne coûte rien à Rose de faire comme si ce n’était pas le cas.
:copyright: 2981 12289 0


Dernière édition par Rose Ashford-Selwyn le Lun 27 Juin - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Octavia Yaxley
▌ Messages : 725
Humeur :
Visite de courtoisie - Octavia Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Visite de courtoisie - Octavia Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

Visite de courtoisie - Octavia Empty
Message#Sujet: Re: Visite de courtoisie - Octavia   Visite de courtoisie - Octavia Icon_minitimeMar 21 Juin - 9:49


Visite de courtoisie
ft. Rose Ashfordy-Selwyn

Distraitement, Octavia fait tourner les pages d'un livre dont seulement un mot sur deux viennent s'imprimer sur sa rétine. La vérité, c'est qu'elle est bien trop distraite pour intégrer quoi que ce soit de sa lecture, et qu'elle n'a de toute façon choisi de s'intéresser à ce livre (qui techniquement n'est même pas le sien, il traînait sur la table et elle se l'est accaparé - son ou sa propriétaire n'avait qu'à faire davantage attention à ses affaires, voilà tout) que pour vaguement s'occuper les mains, faute de l'esprit, dans l'attente de la venue de Rose, qui ne devrait probablement plus tarder à présent. Et elle a intérêt, d'ailleurs, car Octavia déteste qu'on la fasse attendre.

Elle perd rapidement une de ses sempiternelles raisons de râler puisque Rose arrive bel et bien à l'heure, et c'est tant mieux, car au-delà du fait de ne pas aimer poirauter pour rien, Octavia est également curieuse de connaître les raisons de sa présence ici. Elle ne s'imagine pas que Rose soit ici uniquement pour venir lui parler, sans doute d'autres motifs exigeaient sa présence à Poudlard. Il n'empêche qu'elle a tout de même souhaité la voir, et qu'Octavia ne saurait exactement dire pour quoi. Et la vert et argent accepte difficilement que quoi que ce soit lui échappe. La voir la rejoindre dans la salle commune de sa maison, c'est donc gagner l'assurance de savoir de quoi il va être question et de taire donc ses interrogations en sourdine, ou bien de les articuler directement.

En voyant Rose arriver, Octavia ne se lève pas pour la saluer, mais elle prend tout de même la peine de refermer son livre (qui n'est toujours pas le sien mais une fois de plus peu importe) et de le reposer précautionneusement sur la table en face d'elle avant de jauger très attentivement du regard.

"De toute évidence, même si ça avait été le cas, ça n'aurait pas changé grand-chose", observe-t-elle de mauvaise foi quand Rose lui demande si elle avait eu quelque chose de prévu, réponse qu'elle articule plus pour la forme qu'autre chose, bien évidemment. "Je suppose que tu avais des choses à me dire ?" reprend-elle en la fixant avec intérêt.

Le ton de sa voix et l'insistance de son regard en disent évidemment long sur le fond de sa pensée. Elle pourrait en passer par quelques formules de politesse, c'est vrai, mais elle se les épargne. D'un naturel direct autant que capricieux, Octavia à tendance à tout vouloir dans l'instant, et sans se soucier d'y mettre les formes. Ce qui a pu lui jouer plus d'un tour, c'est vrai, mais ne l'a jamais invitée pour autant à revoir son attitude. On ne se refait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 802
Humeur :
Visite de courtoisie - Octavia Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Visite de courtoisie - Octavia Right_bar_bleue

En couple avec : Tibérius Yaxley
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Visite de courtoisie - Octavia Empty
Message#Sujet: Re: Visite de courtoisie - Octavia   Visite de courtoisie - Octavia Icon_minitimeMer 22 Juin - 21:50

❝ Octavia & Rose❞Visite de courtoisieSi on demandait à Rose de décrire la personnalité d’Octavia, celle-ci répondrait avec diplomatie que sa cousine a un caractère affirmé. Une autre manière de dire que l’adolescente a une personnalité difficile et qu’il n’est pas improbable qu’elle soit, dans ce qu’on appellera plus tard, la crise d’adolescence. Il faut dire que depuis quelques années, on voit rarement un sourire sur le visage de la jeune fille. Il y a, chez Octavia, une retenue dans l’expression de ses sentiments qui rend son frère fier, mais Rose ne voit pas les choses de la même façon. Il lui semble surtout que sa cadette n’ait que du dédain pour le monde qui l’entoure, estimant que peu lui arrive à la cheville et que le reste - ses aînés compris - devrait se plier à sa volonté. Évidemment, c’est une attitude qu’elle n’a pas avec ses frères et sœurs, mais Rose n’en faisant pas partie, leur relation est différente, se situant dans une zone de flou.

Par principe, Rose n’a rien contre sa cousine, elle dirait même qu’elle l’apprécie puisque, comme Pulchra, elle l’a vu naître. Sans en être proche à cause de leur écart générationnel, elle fait partie de ces gens qui, par principe, compte pour elle. Ça ne veut pas dire qu’elle lui passe tout pour autant. Or, dernièrement, Rose trouve que l’attitude de sa cadette laisse à désirer, frisant parfois avec l’impolitesse.

La botaniste hausse un sourcil, presque amusée par l’insolence dont sa cousine fait preuve, mais ne commente pas. Elle n’est pas du genre à foncer tête baissé dans un conflit, elle se contente donc de répondre avec le sourire :

- C’est vrai, mais ça ne coûte rien de faire preuve de courtoisie. Tu devrais essayer. Après tout, l’absence de politesse est l’apanage de sang de bourbe, pardon, on dit né-moldu ici j’imagine, s’amuse-t-elle en voyant une ou deux tête se lever en entendant l’expression. Reprenant, elle ajoute : Et puis à ton âge, on a peu d’obligations, on peut facilement bousculer son agenda.

Dans le fond, elle ne fait que dire la vérité et tant pis si celle-ci pourrait presque passer pour une forme d’insulte. Elle est sur le même registre que sa cousine. Reste que c’est la vérité. Rose, comme Tibérius, est quelqu’un de particulièrement occupé. Sa carrière au Ministère a toujours eu la priorité et sa préférence. Si, contrairement à ses collègues langue de plomb, elle n’est pas sur le terrain, ça ne veut pas dire que son travail est moins essentiel. Tout l’inverse puisque désormais, elle est chargée de recherche ; développant des potions dont l’utilisation, entre de mauvaises mains, pourrait s’avérer catastrophique. Ce n’est de toute façon pas le sujet et elle vient en réalité pour discuter de choses plus plaisantes.

- Tout à fait, je t’avoue que même si je trouve ça charmant de revoir mon ancienne salle commune, je n’aurais pas fait le trajet juste pour te voir.

Dans son sac, elle se saisit de deux lettres et d’un colis emballé, bien plus grand que le sac en question. Élégante, Rose n’aime pas les grands cabas et se contente d’un sortilège d’extension sur la plupart de ses sacs.

- Je venais pour affaires et Tibérius m’a demandé de venir te voir dans la foulée. Il y a donc ceci pour toi,
dit-elle en tendant une lettre de Marciana et une autre de Circé. Et le colis de la part de ton frère. Il lui a semblé que tu t’intéressais beaucoup à la politique dernièrement, je pense que c’est destiné à t’encourager dans cette voie.

A l’instar de sa sœur, Tibérius n’est pas le plus facile pourtant on ne peut pas nier que c’est un frère affectueux et soucieux du bien être de ses cadets. C’est plus qu’on ne peut en dire de la plupart des familles sang pur de leur connaissance.

- Il s’inquiète pour toi. Colton n’a plus poser de problème depuis le début d’année ?

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Visite de courtoisie - Octavia Empty
Message#Sujet: Re: Visite de courtoisie - Octavia   Visite de courtoisie - Octavia Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Visite de courtoisie - Octavia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Visite de courtoisie
» La trêve (Octavia)
» Les rps d'Octavia
» Les liens d'Octavia
» Octavia Disraeli.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: Les sous-sol :: Salle commune des Serpentard. :: Salle commune.
-