AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miss je sais tout.
avatar
▌ Messages : 1888
Humeur :
100 / 100100 / 100

En couple avec : L'amour c'est tellement compliqué dirait Hermione. Elle ne cesse pourtant de rêver d'une personne... de l'un de ses amis... du rouquin national... mais cela veut il dire qu'elle l'aime ? Hermione ne sait pas.
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: EMMA W.

Message#Sujet: HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune   Ven 1 Nov - 12:34

    Après mon entrevu avec Jedusor, je ne cessais de continuer de me sentir mal. Je n’avais vraiment pas apprécié sa venue à l’infirmerie. Mais encore, là n’était pas le plus gros de mes problèmes puisque l’infirmière n’avait aucune idée de ce qu’était mon mal être. J’étais donc à la case départ, me sentant mal au possible, dans ce froid. J’en pouvais plus de ce mal de crane. Une sortie à Pré-au-lard était prévue et je profitais du fait que la plupart des élèves voulaient rester au chaud pour ne pas voir grand monde là bas. Ayant tellement froid, je profitais de voir le magasin de Gaichiffon pour décidé de m’acheter un truc bien chaud. Cela fait depuis que nous étions arrivé que je n’avais pas fait les magasins. Je n’étais pas une fan de mode, mais je savais que cela faisait du bien au moral. Oui, j’avais dans l’intention de m’offrir un pull afin d’avoir plus chaud. Quelque chose de douillet pour que je me sente comme dans une couverture. Oui, j’étais vraiment impatiente de cela.

    Entrant dans le magasin, je senti la chaleur réchauffer mon visage meurtri par le froid glacial de l’hiver approchant. On était si bien dans ce magasin. Déboutant mon manteau car rapidement étouffé par la chaleur du magasin, je me dirige dans les allées pour regarder un peu ce que faisais le magasin. Fille de moldue, je reconnais que j’avais parfois des difficultés à aimer la mode sorcière et encore plus à cette époque. Cela ne faisait que renforcer mon malaise que de constater que je n’étais pas chez moi tout ne étant chez moi. C’était une sensation si difficile à décrire. Cherchant donc un pull, je finis par en trouver un pas trop mal dans le thème de noël. C’était ma fête préférée et j’y trouvais un réconfort alors prendre un pull avec ce thème était sans doute une bonne idée. Prenant le pull, je décidais de l’essayer. M’approchant d’une cabine, je n’arrivais pas à savoir si elle était occupée ou non. « Il y a quelqu’un dans cette cabine ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Sapin et ventricule de dragon, 23,75 centimètres, rigide
Camp: Bien
Avatar: Maggie Smith

Message#Sujet: Re: HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune   Sam 9 Nov - 10:37


Hermione & Minerva Vous êtes si jeune !
U

ne tenue élégante et distinguée, assez stricte, qui ne semble pas trop aguichante et décontracté, qui donne d'elle l'allure de femme forte, intelligente, sévère et indépendante, voilà ce qu'elle est venue chercher, et voilà ce qu'elle semble avoir trouvé, alors qu'elle examine son reflet dans le miroir. Un tailleur des plus sobre, ayant pour seule originalité ce chardon épinglé à son gilet, symbole de l'Écosse, cette patrie natale qui a tant d'importance à ses yeux : son berceau, le lieu de ses premiers pas, de ses premiers émois, de ses premiers choix douloureux. Elle ne referait jamais marche arrière, mais il est hors de question pour elle de nier ses racines, et cette tenue le montre. Soit. Elle se mire encore une dernière fois avant de faire de ce choix son choix définitif. Cette tenue serait parfaite ! Elle en imposait, tout en restant discrète, et c'est exactement ce qu'il lui faut dans son nouveau métier. Il est difficile de s'imposer lorsqu'on est une femme dans un milieu d'hommes. Au ministère, elle s'en rend compte tous les jours. Tout comme elle le sait, et à son corps défendant, elle est jugée sur son apparence bien plus que ses pairs. Elle doit donc se montrer irréprochable. Son choix est fait, elle choisit donc d'enfiler sa tenue quotidienne (une robe grise élégante, pas si éloigné, au demeurant, du style de ce qu'elle vient d'essayer et compte bien acheter), elle boutonne sa dernière manche quand une voix s'élève de l'autre côté de la cabine.

-Il y a quelqu’un dans cette cabine ?


Minerva ne répond pas. Pas immédiatement, tout du moins. Elle s'empare d'abord précautionneusement de ses vêtements, qu'elle a prit le soin de plier avec minutie, avant de tirer enfin les rideaux qui la séparent de son interlocutrice. Ses yeux tombent alors sur une demoiselle à la longue chevelure brune et indomptable, ravissante et encore jeune, semble-t-il. Minerva gage qu'elle doit être encore élève à Poudlard. Lui adressant l'un de ces sourires voilés dont elle a le secret, elle invite Hermione à prendre sa suite.

-Je vous en prie, la place est libre.


Ignorant tout de ce qu'Hermione découvre peut-être d'elle et qu'elle-même ignore encore, et de la singularité, en vérité, de cette conversation, pensant que cette rencontre quotidienne n'aurait aucun impact, elle va payer sa trouvaille.

-Ça vous fera deux gallions et vingt noises, Miss McGonagall.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss je sais tout.
avatar
▌ Messages : 1888
Humeur :
100 / 100100 / 100

En couple avec : L'amour c'est tellement compliqué dirait Hermione. Elle ne cesse pourtant de rêver d'une personne... de l'un de ses amis... du rouquin national... mais cela veut il dire qu'elle l'aime ? Hermione ne sait pas.
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: EMMA W.

Message#Sujet: Re: HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune   Jeu 14 Nov - 16:29


    Sans réponse, je ne savais pas vraiment quoi faire. Cependant, le rideau fini par se tirer et je vis face à moi un visage familier. « Je vous en prie, la place est libre. » Je restai bloquée sur place, le souffle coupé. Ce visage me semble si familier mais je n’arrive pas vraiment à la reconnaître. « Ça vous fera deux gallions et vingt noises, Miss McGonagall. » Je laissai une expression de surprise apparaître sur mon visage et me tournai pour regarder la jeune femme. La vache, elle est si jeune et elle se trouve face à moi. Mon dieu, si seulement je pouvais lui parler comme avant. Elle m’avait toujours été d'un grand soutien et sans elle, je n’aurais jamais pu suivre autant de cours durant ma troisième année. Oui, je ne lui en serrais à jamais reconnaissante de l’aide qu’elle m’avait apporté.

    Je la vis quitter le magasin et je lâchais précipitamment mon pull pour courir vers l’extérieur. Ce n’était certes pas très bien élevé mais je ne voulais pas prendre le risque de perdre le professeur McGonagall de vu. Je voulais l’aborder, j’en avais terriblement envie. J’avais l’espoir fou que de lui reparler me ferait oublier mes problèmes et donner l’impression que j’étais de retour dans mon époque. La voyant dans la ruelle, je courrais après elle. « Mademoiselle, mademoiselle. » Captivant enfin son attention, je m’arrêtai à sa hauteur totalement essoufflée. Elle devait vraiment se demander pourquoi je venais de l’interpeller. Cependant, une fois en face d’elle, je ne trouvais rien à lui dire. Je n’arrivais à sortir aucun mot de ma bouche. C’était assez flippant. Je ne comprenais pas pourquoi j’étais aussi bloquée. « Je…je… » Mon dieu, mais sort une phrase. J’en coupais ma respiration tellement je sentais l’angoisse monter en moi. « Hum, je suis désolé, quelqu’un m’a parlé de vous avec beaucoup d’admiration et je désirais tellement vous rencontrer. » C’était minable mais bon c’était fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Sapin et ventricule de dragon, 23,75 centimètres, rigide
Camp: Bien
Avatar: Maggie Smith

Message#Sujet: Re: HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune   Jeu 21 Nov - 11:38


Hermione & Minerva Vous êtes si jeune !
U

n achat bien mené, une bonne chose de faite. Minerva n'est pas l'être le plus coquet du monde, tout au contraire, et pour elle, l'achat d'une nouvelle tenue n'a rien d'excitant ou de palpitant, c'est une formalité comme une autre, à laquelle il faut bien se plier. C'est donc sans regret, si ce n'est de voir le contenu de son portefeuille bien plus léger (son salaire de secrétaire ne lui permet pas beaucoup de folies au niveau des dépenses), qu'elle quitte la boutique. Prête à retourner à son petit appartement londonien, elle chemine dans les rues de Pré-au-lard, ne s'attendant pas à entendre cette voix derrière elle.

-Mademoiselle, mademoiselle.

Elle se retourne. Son regard tombe alors sur la jeune fille face à qui elle s'était retrouvée l'instant d'avant, dans la boutique qu'elle a tout juste quitté. Minerva hausse légèrement un sourcil, interrogatrice. Que lui veut-elle ?

-Je…je… Hum, je suis désolé, quelqu’un m’a parlé de vous avec beaucoup d’admiration et je désirais tellement vous rencontrer.

On lui avait parlé d'elle, vraiment ? Mais qui donc ? Minerva McGonagall n'est à l'heure actuelle qu'un écrivaillon du ministère. Certes, son patron la tient en grande estime (trop pour que Minerva ne comprenne pas quelles sont ses intentions, même si elle fait mine du contraire), mais elle doute fort qu'il ait parlé d'elle à qui que ce soit. Encore moins à cette adolescente qui, de toute évidence, étudie encore à Poudlard. Non, vraiment, Minerva ne voit pas de quoi il est question, ou comment son nom et son visage peut être familier à son interlocutrice. Intriguée, elle lui répond alors .

-Vous me confondez sûrement avec quelqu'un d'autre, je ne pense pas que qui que ce soit ait eu l'occasion de vous parler de moi.


Ce n'est pas de la fausse modestie, non. Minerva sait reconnaître ses aptitudes et ses qualités, elle ne s'en cache pas, mais c'est un fait. Elle n'a rien fait au monde (du moins pas encore) qui puisse lui valoir l'admiration ou le respect de qui que ce soit. Cela étant, elle compte bien faire en sorte que ce ne soit plus le cas sous peu. Elle espère bien gravir les échelons, et prouver ce pourquoi elle est venue en Angleterre à la base. Même si son Écosse natale en générale, et l'un de ses habitants en particulier, lui manquent de plus en plus, au point de faire vaciller ses convictions.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss je sais tout.
avatar
▌ Messages : 1888
Humeur :
100 / 100100 / 100

En couple avec : L'amour c'est tellement compliqué dirait Hermione. Elle ne cesse pourtant de rêver d'une personne... de l'un de ses amis... du rouquin national... mais cela veut il dire qu'elle l'aime ? Hermione ne sait pas.
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: EMMA W.

Message#Sujet: Re: HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune   Mer 27 Nov - 17:21

    « Vous me confondez sûrement avec quelqu'un d'autre, je ne pense pas que qui que ce soit ait eu l'occasion de vous parler de moi. » Hum oui c’était logique. A l’heure actuelle, je n’avais aucune idée de la position sociale du professeur McGonagall et je devais donc la jouer fine pour ne pas me ridiculiser inutilement et surtout pour gagner sa confiance. Et rapidement, je du me rappeler les livres que j’avais lu sur Poudlard et ses enseignants. « Non, je ne me trompe pas. Le professeur Dumbledore m’a avoué que vous aviez été sa plus brillante élève et vous avez même fait partie de l’équipe de Gryffondor… et et… sans oublier que vous avez gagné le prix du Meilleur Jeune Espoir. J’ai vu votre visage dans un magasine et je vous ai reconnu.»

    Réfléchissant à ce que je venais de dire, je réalisais sans détour que ce que je venais de dire était parfaitement crédible. Et je devais bien remercier le fait que le futur Professeur McGonagall était de nature une sorcière plus que brillante. En finalité, j’étais assez fière d’avoir été dans le futur une élève proche d’elle comme elle l’avait été du professeur Dumbledore. C’était une grande preuve de respect et je ne pouvais pas le nier, faire se rapprochement me faisait énormément de bien au moral.

    Quoi qu’il en soit, je lui avais fourni toutes les cartes que j’avais en main. J’espérais qu’elle allait croire ce que je venais de lui annoncer. Après tout, je connaissais bien le professeur Dumbledore et en tant qu’élève de Poudlard il était tout à faire possible qu’il parle de Minerva comme d’un exemple à suivre. Et elle était un exemple à suivre. Elle était brillante et douée dans toutes les matières et en particulier dans la matière la plus complexe de la sorcellerie qui était la métamorphose, matière que j’adorais véritablement. Je me demandais d’ailleurs si elle était déjà devenue animagus ou non. Je devais l’avouer, je ne savais pas en quelle année, elle l’était devenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Sapin et ventricule de dragon, 23,75 centimètres, rigide
Camp: Bien
Avatar: Maggie Smith

Message#Sujet: Re: HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune   Mar 3 Déc - 20:43


Hermione & Minerva Vous êtes si jeune !
A

lors qu'elle s'interroge toujours, la demoiselle vient apporter de l'eau à son moulin, et la situation devient un peu plus claire.

« Non, je ne me trompe pas. Le professeur Dumbledore m’a avoué que vous aviez été sa plus brillante élève et vous avez même fait partie de l’équipe de Gryffondor… et et… sans oublier que vous avez gagné le prix du Meilleur Jeune Espoir. J’ai vu votre visage dans un magasine et je vous ai reconnu.»


Ainsi donc, Albus Dumbledore avait parlé d'elle à certains de ses élèves ? Peut-être même pour la citer en exemple, aux vues de l'admiration que semble lui porter la demoiselle qui avait eu l'audace autant que le courage de s'adresser à elle pour prononcer ces quelques mots. "La plus brillante élève que Dumbledore ait jamais connu". Autant dire que Minerva se sent flattée. Il est vrai qu'elle avait gagné ce prix du Meilleur Jeune Espoir, mais cela datait à présent, et la plupart des sorciers avaient eu tendance à l'oublier à la vitesse de la lumière. Sitôt un autre jeune espoir élu, le précédent était éclipsé au profit de ce dernier, normal. Alors même si certaines personnes avaient pu la féliciter à l'époque, le soufflé était vite tombé, et elle-même finissait par oublier cette reconnaissance qu'on lui avait accordé. D'autant que dans les faits, sa vie n'est pas la plus palpitante que l'on puisse concevoir, ni sa carrière professionnelle la plus admirable (même si ce patron qui semble l'apprécier un peu trop jure de la faire monter en grade). Elle a donc une admiratrice... ou du moins, une personne qui la tient en estime. C'est aussi étrange que flatteur. Elle la darde une seconde ou deux du regard. Elle ne sait que répondre à ce genre d'affirmations sans se montrer trop hautaine ou trop modeste. Sa froideur, dans une telle circonstance, n'aide pas.

-Vous me voyez aussi flattée que décontenancée.
Elle admet, finalement, de cette froideur de ton qui lui correspond si bien. Je suis également ravie de rencontrer l'une des rares personnes qui doit se souvenir encore de cet article de magasine. Elle adresse à la rouge et or l'un de ses très rares sourires, une juste compensation pour les compliments qu'elle vient de lui faire. Comment t'appelles-tu ? Je peux te tutoyer... ?

Le fait est qu'elle a bien du mal à tutoyer une demoiselle plus jeune qu'elle, et que cela détendra peut-être la discussion si elles parvenaient à oublier certaines formalités.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss je sais tout.
avatar
▌ Messages : 1888
Humeur :
100 / 100100 / 100

En couple avec : L'amour c'est tellement compliqué dirait Hermione. Elle ne cesse pourtant de rêver d'une personne... de l'un de ses amis... du rouquin national... mais cela veut il dire qu'elle l'aime ? Hermione ne sait pas.
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: EMMA W.

Message#Sujet: Re: HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune   Jeu 5 Déc - 23:12


Minerva & Hermione ◮ vous êtes si jeune
« Vous me voyez aussi flattée que décontenancée. » J’eu un léger sourire, qui ne le serait pas face à ce que je venais de lui dire. « Je suis également ravie de rencontrer l'une des rares personnes qui doit se souvenir encore de cet article de magasine. » « J’ai une mémoire visuelle développée. » dis-je afin de la rassurer, je n’avais pas envie qu’elle pense que je sois une maniaque qui comptait la harceler.  Et puis, je ne mentais pas. J’avais une mémoire visuelle très développée même si mon jugement était altéré par un mal-être profond et une sensation d’être malade. « Comment t'appelles-tu ? Je peux te tutoyer... ? » J’essayai de ne pas me décomposer. Le professeur McGonagall ne m’avait jamais tutoyé, mais je devais garder à l’esprit qu’elle n’était pas encore mon professeur, qu’il s’agissait d’une belle et jeune femme ayant encore beaucoup de chose à accomplir. « Je m’appelle…. Prudence Johnson ». Depuis que j’étais à cette époque, je ne pouvais pas faire autrement que de marquer une pause avant de donner mon faux nom. Ce n’était tellement pas naturel pour moi que j’avais toujours peur de me tromper et j’avais donc besoin d’y réfléchir surtout que j’avais tendance à vouloir abandonner ce nom d’emprunt à présent que Jedusor connaît mon véritable patronyme.

Je me passais nerveusement une main dans les cheveux. « Vous devez vous demander pourquoi je vous ai interpellé. » Abandonner le vouvoiement était vraiment compliquée pour moi surtout lorsque j’avais un respect immense pour la personne en face de moi. « Je voulais savoir, comment faites vous pour garder espoir ? Vous êtes une femme, une sorcière puissante mais vous êtes une femme dans un monde où l’archaïsme et le machisme des hommes dominent. » Dis-je pensivement. « Comment faites vous pour survivre dans des moments où tout semble contre vous dans votre accomplissement ? » Mon désir de conseil n’était pas vraiment en rapport avec la dominance des hommes à cette époque. Bien au contraire, j’essayais de l’amener à me conseiller pour ma propre situation. Comment pouvais-je garder espoir alors que je faisais tout ce que je pouvais pour abattre un monstre mais cela sans succès. Chacune des épreuves ne faisaient qu’empirer la situation. Baisser les bras, après plus d’un an dans cette époque qui n’était pas la mienne, je commençais à y songer. Car je luttais férocement contre un désir devenant de plus en plus intenable d’utiliser un sort impardonnable contre Jedusor.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Sapin et ventricule de dragon, 23,75 centimètres, rigide
Camp: Bien
Avatar: Maggie Smith

Message#Sujet: Re: HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune   Mar 10 Déc - 16:38


Hermione & Minerva Vous êtes si jeune !
M

inerva ne court pas après les honneurs et la gloire. Oh, elle veut obtenir l'estime d'autrui, et voir son talent (qu'elle se reconnaît sans fausse modestie) reconnu, mais faire la dixième page d'un magazine n'est pas un objectif pour elle. Elle ne s'est targué auprès de personne d'avoir eu le droit à l'article, et ceux qui le lui ont fait remarquer ont tôt fait d'oublier. Tant mieux. Elle compte bien obtenir une place de choix en ce monde, qui fera que, très logiquement, on la reconnaîtra quand elle marchera dans la rue, mais elle ne le fera pas pour la célébrité, juste pour contribuer efficacement et durablement à la communauté magique (et pourquoi pas non magique ? ). Elle aurait préféré, oui, que la rouge et or la reconnaisse pour ses hauts faits à venir, pas pour ses actes passés dont elle ne retirait que peu de satisfaction. Ironiquement, ses désirs sont exaucés sans qu'elle le sache.

-Je m’appelle…. Prudence Johnson.

Joli prénom. Pas sûr qu'il convienne parfaitement à la jeune femme, néanmoins. Allez savoir pourquoi, Minerva l'imagine trop aventureuse, courageuse, téméraire... pour que la prudence soit un patronyme digne d'elle. Mais on ne choisit pas son prénom, et un parent ne peut pas savoir ce qu'il adviendra de son enfant. Qui plus est, elle ne la connaît pas vraiment encore. Peut-être fait-elle preuve de plus de prudence qu'elle en donne l'air ? C'est possible, oui.

- Vous devez vous demander pourquoi je vous ai interpellé.


Au-delà de l'estime qu'elle vient de lui dire avoir pour elle, oui, bien sûr, elle s'interroge, elle se doute qu'il y a autre chose. Elle ne se donne pas la peine de répondre à cette question non plus, elle sait qu'elle est purement rhétorique, et que la dénommée Prudence y répondra d'elle-même.

-Je voulais savoir, comment faites vous pour garder espoir ? Vous êtes une femme, une sorcière puissante mais vous êtes une femme dans un monde où l’archaïsme et le machisme des hommes dominent. Comment faites vous pour survivre dans des moments où tout semble contre vous dans votre accomplissement ?


À cette question, Minerva ne s'est pas attendue le moins du monde. C'est la première fois qu'on vient lui demander conseil... Décidément, cette demoiselle est surprenante. Et elle ne sait faire autrement que de lui répondre.

-Eh bien, Prudence, je dirais qu'il s'agit avant tout d'une question de tempérament. S'imposer dans un milieu qui vous mésestime est difficile, les épreuves jonchent sans cesse le chemin... le tout est d'avoir foi en ses capacités et de minimiser les obstacles.
Bien des lieux communs, mais auxquels elle croit dur comme fer. Au fond, je pense que la question est trop vaste pour y répondre en quelques mots. Que diriez-vous si je vous invitais à prendre un verre ? Nous serons mieux pour discuter que dans la rue, non ?

Elle maintient le vouvoiement, puisqu'elle le lui demande, elle veut lui rendre le respect qu'elle-même lui accorde.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss je sais tout.
avatar
▌ Messages : 1888
Humeur :
100 / 100100 / 100

En couple avec : L'amour c'est tellement compliqué dirait Hermione. Elle ne cesse pourtant de rêver d'une personne... de l'un de ses amis... du rouquin national... mais cela veut il dire qu'elle l'aime ? Hermione ne sait pas.
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: EMMA W.

Message#Sujet: Re: HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune   Mar 17 Déc - 21:24


Minerva & Hermione ◮ vous êtes si jeune
« Eh bien, Prudence, je dirais qu'il s'agit avant tout d'une question de tempérament. S'imposer dans un milieu qui vous mésestime est difficile, les épreuves jonchent sans cesse le chemin... le tout est d'avoir foi en ses capacités et de minimiser les obstacles. » C’était matière à réflexion, mais voilà déjà plusieurs mois que je n’avais malheureusement plus foi en moi. « Au fond, je pense que la question est trop vaste pour y répondre en quelques mots. Que diriez-vous si je vous invitais à prendre un verre ? Nous serons mieux pour discuter que dans la rue, non ? » J’eu un sourire instinctif. Oui, bien entendu que j’avais envie de prendre un verre et discuter plus amplement avec la jeune McGonagall. Elle était la femme que j’admirai le plus, elle était un modèle pour moi et la voir si jeune alors qu’elle n’est qu’un bourgeon vers la femme qu’elle deviendra plus tard est sans aucun doute la chose la plus positive de ce voyage. « Oui, bien entendu, avec plaisir. Je vous remercie de prendre du temps pour moi. »

Me passant une main dans les cheveux nerveusement, je marchai vers le chaudron baveur en compagnie du mon future professeur. « Pour être honnête, je me trouve dans une situation qui demande conseil. Je ne peux qu’effleurer ma situation malheureusement… » Et dieu sait que je voudrais pouvoir lui raconter l’entièreté. « … mais j’ai besoin de conseil et personne vers qui me tourner. J’ai terriblement peur de commettre une erreur et de le regretter toute ma vie ». Car oui, la situation en était là. Je me sentais prête à aller jusqu’au bout, j’avais même trouver un bouquin sur la magie noire. Je l’avais étudié et j’avais appris l’application théorique du sort de la mort. Je savais qu’avec mes connaissances, et ma facilité dans les sorts, j’y arriverai. J’étais véritablement prête à cela. Je ne voyais en cela que la seule solution pour s’en sortir et si les autres n’étaient pas prêt, moi je l’étais. Mais je ne voulais pas regretter cette action après coup. Le malaise que je ressentais de plus en plus fort allait peut-être disparaître et l’idée de me dégouter par la suite me terrifiait.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Sapin et ventricule de dragon, 23,75 centimètres, rigide
Camp: Bien
Avatar: Maggie Smith

Message#Sujet: Re: HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune   Ven 20 Déc - 16:52


Hermione & Minerva Vous êtes si jeune !
S'

attarder à faire la conversation avec une inconnue rencontrée dans la rue, aller jusqu'à lui proposer de boire un verre avec elle, ce n'est pas exactement dans les habitudes de Minerva McGonagall, mais cette jeune femme a quelque chose. Quelque chose d'intrigant, quelque chose d'intéressant. Elle pense que ne pas poursuivre cette conversation serait manquer quelque chose, une sorte d'instinct le lui dicte, et elle doute de se tromper à son sujet. C'est bien l'un des conseils qu'elle pourrait donner à Prudence, d'ailleurs : se fier à son instinct. Il arrive qu'il nous trompe, mais de ces erreurs dont on ne peut qu'apprendre.

-Oui, bien entendu, avec plaisir. Je vous remercie de prendre du temps pour moi.

Elle lui adresse ce sourire qui signifie que ce n'est rien, au contraire. Minerva ignore en quoi, une fois de plus, ce n'est qu'une question d'instinct, mais elle est persuadée que son interlocutrice peut lui apporter autant que l'inverse. Pour elle, accorder du temps à Prudence n'est pas perdre son temps, elle pense au contraire que leur conversation pourra être fructueuse et particulièrement intéressante. Elle n'y perdra rien, elle en a l'intime conviction. Elles décident de se rendre au pub le plus proche, autrement dit "Le chaudron baveur", où l'une comme l'autre sont susceptibles d'avoir leurs repères.

-Pour être honnête, je me trouve dans une situation qui demande conseil. Je ne peux qu’effleurer ma situation malheureusement… mais j’ai besoin de conseil et personne vers qui me tourner. J’ai terriblement peur de commettre une erreur et de le regretter toute ma vie.


Prudence a à peine besoin de le préciser. Minerva le ressent, le comprend. Elle ressent cet élan de désespoir, ce besoin certain de trouver du soutien, d'être aidé, éclairée. Et Minerva est prête à lui accorder cette main tendue, puisqu'il lui semble que la rouge et or la mérite amplement. Elle mérite d'être entendue, d'être soutenue. À nouveau, ce sentiment ne vient jamais que d'une intuition, mais une intuition forte. Minerva attend qu'elles soient assises et aient passé commande pour reprendre la parole et répondre.

-Je serais ravie de vous conseiller si c'est dans mes aptitudes. Mais il va vous falloir m'en apprendre davantage, que je me fasse une meilleure idée de votre situation.


Car pour le moment, l'affaire lui semble des plus obscures. Elle comprend que son interlocutrice ne lui en dira pas énormément. Mais il lui en faut tout de même plus pour pouvoir se montrer d'une aide qui lui soit vraiment appréciable. Car oui, elle a à présent à coeur d'aider son interlocutrice, même si elle ne la connaît pas. Quelque part, cette demoiselle la touche sans qu'elle puisse dire exactement pourquoi. C'est ainsi.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss je sais tout.
avatar
▌ Messages : 1888
Humeur :
100 / 100100 / 100

En couple avec : L'amour c'est tellement compliqué dirait Hermione. Elle ne cesse pourtant de rêver d'une personne... de l'un de ses amis... du rouquin national... mais cela veut il dire qu'elle l'aime ? Hermione ne sait pas.
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: EMMA W.

Message#Sujet: Re: HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune   Lun 20 Jan - 18:36

Confortablement installée, j’essayais comme je pouvais de me détendre un peu. Ce n’était pas facile car je devais peser chacun de mes mots pour ne pas faire de bêtise. Nerveusement, je commandais un simple chocolat chaud. Ma nature de née moldue ne me faisait pas toujours prendre les boissons farfelues des sorciers. « Je serais ravie de vous conseiller si c'est dans mes aptitudes. Mais il va vous falloir m'en apprendre davantage, que je me fasse une meilleure idée de votre situation. » Je faisais un signe affirmatif de la tête. Elle avait raison, il fallait que je lui en dévoile un peu plus. Posant mes coudes sur la table, je commençais à jouer nerveusement avec mes doigts. « Et bien, disons que… hum… croyez vous à la divination ? » Je n’y avais personnellement jamais cru et je doutais que le professeur McGonagall en devenir y croit aussi. Cependant, c'était la seule justification valable que je pouvais donner pour laisser entrevoir des bribes d’information.

Me tortillant sur mon siège, j’avais le gorge sèche. Je ne savais pas par où commencer. « Je n’y croyais personnellement pas, sauf depuis quelques semaines. Il y a plusieurs mois, j’ai fais un rêve étrange me prédisant la venue d’un monstre qui plongerait la magie et son monde dans les ténèbres. » Me passant une main dans les cheveux, je fis une pose lorsque l’on vint nous apporter nos boissons. Remerciant d’un sourire, j’avais instinctivement posé mes mains contre les rebords de ma tasse. Cela me brulait, mais ce n’était pas grave. Dans ce cas présent, j’avais terriblement besoin de la douleur. Je ne pouvais pas vraiment l’expliquer, c’était juste comme ça.  «  Au départ, je n’ai pas prêté attention à cela mais… depuis plusieurs semaines, je remarque que certains évènements qui se sont produits dans la réalité se trouvait dans ce rêve. Ce rêve, je m’en souviens parfaitement, comme si je refusais de l’oublier. »

Je n’osais pas regarder mon futur professeur. Je ne savais pas trop comment elle pouvait réagir face à ce que je lui disais. Cela me semblait tellement fou d’avoir cette discussion avec elle. J’avais peur d’aller trop loin, j’avais peur de faire un pas de travers. Cependant, je ne pouvais pas faire machine arrière, pas maintenant. J’avais suffisamment pris de risque pour ne surtout pas m’arrêter maintenant. « Il s’avère que dans ce rêve, je sais comment mettre fin à ce qui est entrain de se mettre en marche… cependant, cela signifie contrevenir à la loi et au fondement même d'une société. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Sapin et ventricule de dragon, 23,75 centimètres, rigide
Camp: Bien
Avatar: Maggie Smith

Message#Sujet: Re: HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune   Jeu 23 Jan - 14:08


Hermione & Minerva Vous êtes si jeune !
U

n café bien serré. Voilà ce qu'elle commande, et voilà ce qui, elle le pense pour l'heure, accompagnera à la perfection cette discussion. Une discussion qui s'annonce plus épineuse et singulière qu'elle ne l'aurait cru. Elle n'a pas mis longtemps à comprendre que la demoiselle était quelqu'un de singulier. Cela se voit. Elle semble aussi intelligente que perdue. Et la façon dont elle l'avait abordé prouvait bien qu'elle n'était pas exactement comme les autres.

-Et bien, disons que… hum… croyez vous à la divination ?

Minerva préfère ne rien répondre, elle se contente de pincer légèrement les lèvres. Le fait est que non, elle n'y croit pas vraiment, ou du moins, c'est un domaine de la magie très nébuleux qu'il faut, à ses yeux, traiter avec beaucoup de prudence. Ce n'est pas qu'elle ne pense pas qu'il existe en ce monde quelques très rares sorciers capables de lire l'avenir, mais pour elle, c'est un fait, la plupart des personnes se prétendant douées pour la divination sont en fait des charlatans. Elle aime ce qui est concret, ce qui se base sur des données réelles et tangibles. Elle n'accorde donc qu'une foi modéré en ceux qui se plaisent à lire dans des boules de cristal et au fin fond de tasses de thé.

-Je n’y croyais personnellement pas, sauf depuis quelques semaines. Il y a plusieurs mois, j’ai fais un rêve étrange me prédisant la venue d’un monstre qui plongerait la magie et son monde dans les ténèbres.

Elle l'écoute avec à la fois un peu d'attention et un peu de défiance. Elles ne se connaissent pas, mais Minerva veut tenir Prudence pour quelqu'un de sensé, pour quelqu'un d'assez prosaïque. En fait, elle pense que leurs deux caractères ne sont pas forcément très différents, pour le peu qu'elle pense d'elle. Elle est donc assez surprise du propos de son interlocutrice, mais elle veut bien la croire. Elle ressent son trouble, et sa sincérité. Elle ne ment donc pas, ni ne se confonds en pensées irréalistes.

-Au départ, je n’ai pas prêté attention à cela mais… depuis plusieurs semaines, je remarque que certains évènements qui se sont produits dans la réalité se trouvait dans ce rêve. Ce rêve, je m’en souviens parfaitement, comme si je refusais de l’oublier.

C'est vrai, cette remarque est définitivement surprenante, et ses rêves peu engageants, de même que leurs manies de se concrétiser. Ça ne veut pas dire pour autant qu'il ne fallait pas se poser de questions. Elle peut comprendre, en tous cas, que son interlocutrice s'en retrouve perturbée. Elle le serait sans doute aussi, à sa place.

- Il s’avère que dans ce rêve, je sais comment mettre fin à ce qui est entrain de se mettre en marche… cependant, cela signifie contrevenir à la loi et au fondement même d'une société.


Minerva avale une gorgée du café qu'on vient de lui servir avant de répondre, avec infiniment de prudence. C'est que la conversation prend un tournant auquel elle ne s'était pas du tout attendue.

-Je ne veux pas remettre en cause vos rêves. Pour être tout à fait honnête, j'accorde peu de crédit à la divination. Rares sont les personnes qui possèdent réellement ce don. Peut-être en faites-vous les frais malgré vous... Ou peut-être les coïncidences se jouent-elles de vous.
Elle marque une pause. Ce que vous me demandez, somme toute, c'est de résoudre ce grand dilemme philosophique qui met en exergue les limites qui existent entre loi et morale. Je doute d'avoir la sagesse de répondre à cette question. Elle boit une nouvelle gorgée de son café. Je suis d'avis, néanmoins, que contrevenir à la morale, si la cause en est juste, est parfois une nécessité.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss je sais tout.
avatar
▌ Messages : 1888
Humeur :
100 / 100100 / 100

En couple avec : L'amour c'est tellement compliqué dirait Hermione. Elle ne cesse pourtant de rêver d'une personne... de l'un de ses amis... du rouquin national... mais cela veut il dire qu'elle l'aime ? Hermione ne sait pas.
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: EMMA W.

Message#Sujet: Re: HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune   Dim 26 Jan - 23:19

« Je ne veux pas remettre en cause vos rêves. Pour être tout à fait honnête, j'accorde peu de crédit à la divination. Rares sont les personnes qui possèdent réellement ce don. Peut-être en faites-vous les frais malgré vous... Ou peut-être les coïncidences se jouent-elles de vous. » je baissais le regard. J’étais d’accord avec sa façon de penser. Cependant, dans mon cas ce n’était pas un rêve prémonitoire mais bien la réalité future que je connaissais. Si seulement j’avais la possibilité de crier au monde entier que j’étais de future et de les prévenir du mal qui allait arriver, mais ce n’était pas possible. « Ce que vous me demandez, somme toute, c'est de résoudre ce grand dilemme philosophique qui met en exergue les limites qui existent entre loi et morale. » J’hochais la tête en confirmant quand faite elle avait bien résumé la question.

« Je doute d'avoir la sagesse de répondre à cette question. Je suis d'avis, néanmoins, que contrevenir à la morale, si la cause en est juste, est parfois une nécessité. » Elle me confirmait ce que je pensais. Je remarquais que nous avions la même façon de penser et c’est sans aucun doute pour cela que je m’étais toujours senti proche de la jeune femme. Cependant mon dilemme restait tout aussi grand car peu à peu se confirmait que je devais agir en usant les armes de Jedusor. Je baissais le regard, buvant du gorgée de ma boisson pensivement.

« Il est tellement horrible de savoir ce qui va se passer sans avoir la possibilité de prévenir personne. J’aurais beau prévenir, personne ne me croira. C’est une chose à rendre fou. » Oh bien entendu, le professeur Dumbledore, nous avait cru mais il était rare d’avoir l’ouverture d’esprit de celle du professeur à la longue barbe blanche. « Vous pensez donc que je dois agir ? même si personne ne pourra comprendre mon acte. » Et que je contreviendrais à mon avenir. Si je me faisais prendre, je ferais qu’un allé simple pour la prison sorcière et cette idée me terrifiait réellement. Cette fois-ci personne ne pourra rien faire pour me venir en aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Sapin et ventricule de dragon, 23,75 centimètres, rigide
Camp: Bien
Avatar: Maggie Smith

Message#Sujet: Re: HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune   Mer 29 Jan - 10:04


Hermione & Minerva Vous êtes si jeune !
C

e qui est certain, c'est qu'en allant faire les emplettes ce jour là, jamais Minerva n'aurait pu imaginer faire l'une des rencontres les plus étranges et singulières de toute sa vie. Minerva aurait très bien pu passer son chemin, quand le sien avait croisé celui de Prudence, elle aurait pu ne pas accorder la moindre foi ou le moindre intérêt à son propos et passer son chemin comme si de rien n'était. Mais voilà, elle avait prit le temps d'entendre ce que la demoiselle avait à dire, et même si son propos pouvait par moments sembler insensé et surréaliste, elle avait su la toucher, d'une certaine manière. Elle ne pense pas que Prudence soit folle, elle ne pense pas non plus qu'elle était idiote ou victimes d'hallucinations. Elle lui apparaît comme quelqu'un de sensé et d'intelligente, aussi sensée et intelligente qu'elle-même peut l'être. Et pour cette raison, elle daigne laisser ses à priori de côté et écouter attentivement ce que lui dit son interlocutrice. Peut-être ne sont-ce qu'affabulations en tous genres, prononcées de telle sorte que même elle, avec tout son pragmatisme et sa dextérité, est tentée d'y croire. Quoi qu'il en soit, elle veut creuser sous la surface et voir ce qu'il y a à y découvrir. Même si cela peut très bien ne pas lui plaire, c'est même fort probable.

-Il est tellement horrible de savoir ce qui va se passer sans avoir la possibilité de prévenir personne. J’aurais beau prévenir, personne ne me croira. C’est une chose à rendre fou.


Elle a l'air de le penser si fort ! Son dilemme semble si réel ! Comment ne pas la croire ? Ce n'est pas de la comédie, ce qu'elle lui fait, ça n'y ressemble pas une seule seconde. Elle semble véritablement aux prises avec des tourments qui devraient d'ordinaire dépasser l'entendement humain. Ça la trouble, ça lui fait mal, elle en souffre... Voilà ce que Minerva découvre dans les propos de la jeune rouge et or, et cela ne fait qu'augmenter son envie de l'aider, même si elle ignore comment il peut être possible pour elle de s'y prendre.

-Vous pensez donc que je dois agir ? même si personne ne pourra comprendre mon acte.


Minerva sent soudainement une pression retomber sur ses épaules. Son jugement a visiblement beaucoup de valeur aux yeux de son interlocutrice, elle sait qu'elle doit mesurer chacun des mots qu'elle prononce et ne surtout pas s'exprimer à la légère. C'est bien loin d'être simple. Elle réalise sans pour autant comprendre la situation qu'on veut lui donner un rôle dans une situation qui la dépasse. Reste à savoir si elle parviendra ou non à être à la hauteur.

-Vous ne pouvez vraiment pas me dire de quoi il est exactement question dans votre rêve ?
Elle marque une pause. Comprenez moi, je vois que toute cette histoire vous tient à coeur, je ne veux pas vous mener sur une voie qui n'est pas la bonne ou m'adresser à vous à la légère.

Tout ce que Minerva fait, elle le fait scrupuleusement, elle y a toujours mit un point d'honneur. Cette fois ne déroge donc pas à la règle.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune
» Votre méchant préféré (quand vous étiez plus jeune ou maintenant)
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste
» Ne vous faites pas de mauvais sang
» Hermione , toujours ici ! ça vous étonne ? [Ginny]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
 :: Gaichiffon
-