AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Never give up, it's such a wonderful life (-18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeMar 26 Aoû - 16:45

Never give up, it's such a wonderful life


La journée était enfin terminée ! Devant la vitrine de la librairie, Ethan s’alluma une cigarette avant de refermer son long manteau sur son costume pour se protéger le mieux possible du vent glacial qui soufflait à travers le Chemin de Traverse en ce début de soirée. Il n’avait plus qu’une idée en tête, rentré chez lui ! Et c’était bien nouveau comme désir.

En effet, jusqu’à présent, Ethan n’avait jamais ressenti cette envie irrationnelle d’être enfin chez lui. Le vide et le silence de son appartement l’avait toujours oppressé. Il avait toujours eu pour habitude de s’y rendre juste le temps de prendre une douche, de se changer et de ressortir afin de noyer sa solitude dans les bars, les verres de whisky et parfois dans les clubs anonymes de Londres connus que d’une poignées d’adeptes eux aussi en quêtes d’une âme pouvant partager leur solitude le temps de quelques heures.

Mais aujourd’hui, et ce depuis quelques jours, les choses étaient différentes. Ethan ne se levait plus le matin avec le poids d’une nouvelle journée sur les épaules et il ne rentrait plus le soir en redoutant le silence pesant de son chez lui. ET ce soudain changement portait un nom : James.

Depuis que James avait emménagé chez lui, même si cela n’avait rien d’officiel, Ethan avait une raison de sourire à son réveil le matin et de se réjouir de rentrer chez lui le soir. C’était la première fois de sa vie qu’il se sentait aussi bien, aussi serein.

Quoi que sa sérénité avait prit un sacré coup avec l’apparition surprise de Lindsay. La conversation qu’il avait eu avec elle ne cessait de lui tourner en tête et l’avait hanté tout l’après-midi. Certes, elle lui avait demandé de ne rien en dire à James mais Ethan refusait de mettre en péril son bonheur si jeune et surtout si précaire en cachant ce genre de chose à son amant.

Arrivé chez lui, ce fut avec un sourire sur les lèvres qu’il ouvrit la porte et son sourire ne fut que plus radieux lorsqu’il aperçu la silhouette de James dans le salon. Ils n’avaient pas leur jour de congé en même temps et donc ne s’étaient pas revu depuis le matin. Ethan n’aurait jamais cru que James aurait pu lu manquer autant en quelques heures.

Après avoir retiré son manteau, il le suspendit sur le porte manteau à côté de la porte et traversa le salon tout en desserrant sa cravate.

Bonsoir toi, lança-t-il à James sans se départir de son immense sourire tout en posant une main sur sa joue et il s’empara de ses lèvres. Malgré les jours et le nombre de baisers, il continuait encore et toujours a ressentir cet immense frisson à travers chaque parcelle de son corps lorsque ses lèvres trouvaient celles de James.

Ta journée c’est bien passée ? Tu n’imagines pas la chance que tu as eu d’être en congé, les clients étaient d’un chiants aujourd’hui… A tuer je te jure !


A moins que ce soit l’absence de James qui aie eu pour effet d’exacerber le manque de patience d’Ethan.

Et j’ai eu une visite surprise pour ma pause, finit-il par ajouter, ne sachant pas trop comment amener le sujet Lindsay sur le tapis. En effet, Ethan restait méfiant. Même si James vivait pour le moment avec lui, il n’était toujours pas divorcé et Lindsay était bien capable de faire vibrer la corde sensible « bébé » pour le récupérer sournoisement.



_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart


Dernière édition par Ethan Malwing le Sam 3 Jan - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1387
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeJeu 28 Aoû - 20:41


Never give up, it's such a wonderful life
T

ous les matins jusqu'à ces derniers matins, James se réveillait toujours avec une espèce de boule au ventre, une angoisse quotidienne qui le poursuivait alors toute la journée, et qu'il ne s'expliquait pas. Il avait eu cela depuis presque toujours sans jamais parvenir à se l'expliquer. C'était comme s'il avait vécu à demi. Il lui arrivait d'être joyeux, jamais heureux, intéressé, jamais enthousiaste, satisfait, jamais comblé. Il avait appris à se contenter de cette sorte d'attitude quotidienne, de ce sentiment qui ne le tirait ni vers le bas ni vers le haut, le tout en se complaisant dans la plus parfaite des routines. Il avait pensé que c'était là ce dont il avait besoin dans la vie, qu'être joyeux, c'était être heureux... Et il s'était accoutumé à la boule au ventre... jusqu'à découvrir ces matins paisibles, la tête vide de pensée, le sourire aux lèvres dès le réveil... l'impression, tout simplement, d'avoir trouvé sa place dans l'univers. Ce sentiment, il ne l'avait que depuis qu'il vivait avec Ethan (dans le plus parfait anonymat, cela va de soi).

Et il ne s'atténuait pas au fil des jours, au contraire. James avait l'impression de vivre comme sur un nuage, enfin en parfaite harmonie avec lui-même. Bien sûr, la situation ne serait pas simple. Lindsay faisait tout pour freiner la procédure de divorce, il y avait cet enfant qu'elle lui avait menacé de ne pouvoir revoir, et, bien sûr, si vivre en secret son amour n'avait pour le moment rien de grave à ses yeux (il n'était pas de nature à s'afficher quoi qu'il en soit), il savait bien que, à un moment ou à un autre, il le tolèrerait plus difficilement... Mais pour l'heure, il ne voulait que se laisser porter par ce que savait chaque jour lui procurer sa relation nouvelle avec Ethan. Ce matin, quand il s'était réveillé, il n'avait éprouvé aucun trouble, aucun mal, juste une intense satisfaction. Et son seul motif d'agacement et de déception avait été de devoir passer sa journée seul, puisqu'Ethan devait travailler (ce n'était pas faute d'avoir voulu le retenir le matin même). De sa journée, il n'avait pas fait grand chose. Se contentant de traîner dans l'appartement de son amant, lisant quelque livre jusqu'à son retour.
Le baiser qu'ils échangèrent quand il rentra enfin fut comme une délivrance. Puis il sourit à la remarque d'Ethan quand il lui parla rapidement de sa journée. Même les faits anodins prenaient de la valeur et de l'intérêt si ces anecdotes étaient contées par lui. Il allait raconter sa journée banale au possible, mais son interlocuteur le distança, lui parlant d'une visite qu'il avait reçu. S'il ne lui donna pas de détails, James devina immédiatement que cette visite n'avait pas été anodine... Une bonne ? Une mauvaise nouvelle ? James sentait la balance pencher en direction de la seconde option. Sinon, pourquoi aurait-il l'air d'hésiter à lui en dire plus.

-Une visite ? De qui ?


S'il avait su de quoi il s'agissait, peut-être aurait-il tout simplement éludé la question. Tout ce qui, en ce moment, pouvait ne serait-ce que faire flancher un peu l'équilibre de cette vie nouvelle qu'il voulait sans ombrages. Comme si c'était vraiment possible.





code by Mandy

_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeVen 12 Sep - 12:12

Never give up, it's such a wonderful life


C’était agréable, merveilleusement agréable, d’enfin rentrer chez soi avec l’envie de rentrer et de trouver quelqu’un dans l’appartement habituellement terriblement vide et silencieux. Alors qu’il terminait de retirer sa cravate et qu’il sortait sa chemise de son pantalon, Ethan réalisait qu’il n’était pas ressorti le soir depuis l’arrivée de James. Pour la première fois, il avait passé ses soirées tranquillement chez lui et ni les bars, ni l’alcool ne lui manquaient, bien au contraire. Il avait d’ailleurs naturellement changé ses habitudes sans même que James n’ai à le lui demander. Il ne laissait plus trainer la vaisselle, fumait désormais uniquement à la fenêtre du salon et prenait même la peine de se nourrir d’autre chose que de Fish & Chips acheté chez le vendeur au bas de la rue.

C’était incroyable comment l’amour pouvait vous changer le plus inchangeable des hommes.

Lindsay, finit-il par répondre dans un souffle avec la grimace type d’un enfant contraint de manger des choux de Bruxelles. Elle voulait savoir ce que je savais au sujet d’une certaine Nemesis Colloway qui coucherait actuellement avec son époux.

Il n’y avait pas eu la moindre once de colère dans la voix d’Ethan, encore moins de reproche. Juste un semblant de curiosité. Il savait bien que James n’avait pas pu dire la vérité à Lindsay. Révéler durant un divorce que l’on était un déviant aimant les hommes était le moyen le plus efficace pour s’assurer que le juge lui-même nous interdirait de revoir un jour son enfant.

Qui est Nemesis Colloway… ?, la curiosité teintée d’un léger soupçon de jalousie prit le dessus malgré lui mais Ethan ne se départait pas de son sourire pour autant. Quant à faire, autant prendre la situation du mieux possible non ? D’autant que la détermination dont avait fait preuve Lindsay durant leur café l’avait rendu si nerveux qu’il était sûr d’avoir développé un ulcère à l’estomac durant l’après-midi.

D’ailleurs, malgré son ton amusé et son sourire, son attitude trahissait malgré lui son inquiétude. Il ne s’était toujours pas assit. Au contraire, il marchait un peu au hasard dans le jardin avant de finalement aller fumer une cigarette à la fenêtre, ce qu’il ne faisait généralement plus avant qu’ils n’aient mangé.



_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1387
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeDim 14 Sep - 1:01


Never give up, it's such a wonderful life
J

ames avait su, instinctivement, à entendre le ton de voix qu'avait pris Ethan pour lui annoncer avoir eu de la visite, et à découvrir la réticence qu'il avait eu à lui apprendre l'identité de cette personne, que non seulement il connaissait cette personne, mais qu'il n'apprécierait pas d'entendre parler d'elle. Au fond, il aurait pu deviner qu'il s'agissait de Lindsay, et une part de lui avait très certainement fait cette déduction, sans la laisser s'imposer trop à son esprit pour autant. Donc, son ex femme (qui était encore son épouse devant la loi, cela étant) était allée voir son petit ami actuel, tout en ignorant (fort heureusement) ce qui pouvait unir James à Ethan. Cette perspective était aussi dérangeante que désagréable aux yeux du libraire. S'ils pouvaient évoluer dans une dimension différente de celle de Lindsay, James dirait oui presque sans hésiter. Presque, parce que si il n'avait jamais vraiment aimé Lindsay, il avait eu de l'affection pour elle, et puis, il y avait toujours cet enfant à naître dont il ne pouvait oublier la bientôt-existence. Qu'est-ce que Lindsay avait bien pu vouloir à Ethan, voilà la vraie question, et l'espace d'une fraction de seconde, il se demanda si elle n'avait pas pu tout deviner. Comment ? Allez savoir, personne ne pouvait être au courant... mais quand bien même, il ne pu qu'imaginer cette perspective. Et si... si il l'avait suivi ? Et si... ? Non, finalement, ce n'était rien de cela. Et James ne su s'il devait être soulagé ou pas en entendant son épouse toujours accuser Nemesis d'être "l'autre femme".

Au fond, oui, ça l'arrangeait, parce que ça la mettait sur une fausse piste, mais Nemesis ne méritait pas cet acharnement... Acharnement assez vain, finalement, puisque Nemesis ne donnait plus signe de vie depuis un bon moment...
James se sentait un rien flatté de percevoir une pointe de jalousie dans la voix d'Ethan quand il parla de cette amie qui, si elle devait être attirante pour bien d'autres, ne l'avait jamais été pour lui. Ni ne le serait jamais par ailleurs. Ses yeux ne savaient trouver d'intérêt qu'à une seule personne, et cette personne se trouvait en face de lui.

-Une amie. Très belle, très intelligente.
dit-il s'amusant, mais pas trop longtemps tout de même, à attiser un fond de jalousie chez son interlocuteur.  Mais il voulut bien rapidement se charger de faire disparaître cette jalousie, se rapprochant de lui pour déposer un baiser au creux de son cou. Et aux dernières nouvelles, je n'ai pas couché avec elle. Il serra ses bras autour de sa taille. Je suis désolé que tu ai eu à subir ça.

C'était lui qui avait fait le mauvais choix, c'était lui le mari adultère qui demandait à présent le divorce, ce n'était pas à Ethan de faire les frais de cette situation encore délicate, et qui le resterait tant que Lindsay n'aurait pas retrouvé son nom de jeune fille, et peut-être encore après... Lindsay ne disparaîtrait jamais complètement de l'équation. Elle était la mère de son futur enfant, et à cela, il ne pouvait rien changer.





code by Mandy

_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeMer 17 Sep - 20:28

Never give up, it's such a wonderful life


Très belle et très intelligente… A ce descriptif, Ethan fit volontairement une grimace à ce descriptif. Il n’était pas vraiment jaloux de cette Nemesis. Après tout, lui-même avait longtemps eu Anja comme faire-valoir, comme alibi pour se montrer de temps à autre avec une femme afin d’éloigner tout éventuel soupçon. Il ne pouvait donc pas en vouloir à James d’utiliser la même technique pour sauvegarder sa réputation. Dans ce monde où les « déviants sexuels » venaient à peine de quitter – pour les plus chanceux d’entre eux – des camps de concentration à travers toute l’Europe, il était plus que nécessaire de cacher la vérité, Ethan ne le savait que trop bien pour avoir vu de ses yeux l’horreur qu’avaient subit d’autres hommes comme lui durant la guerre.

La seule personne dont Ethan était véritablement jaloux était celle-là même avec qui il avait dû boire un café le jour même durant sa pause. Lindsay restait son pire cauchemars, sa plus grande frayeur et le resterait aussi longtemps que son divorce avec James ne serait pas prononcé. Plus que tout, il la détestait, réellement. Elle n’avait rien fait contre lui pourtant mais Lindsay représentait tout ce que James et lui ne pourraient malgré tout jamais vivre. Un enfant, une vie de couple respectable pouvant se montrer des gestes de tendresses en publique. Aux yeux de tous, Ethan et James resteraient toujours deux hommes célibataires ayant décidé de vivre en colocation.

Mais Ethan oublia le cours de ses pensées lorsque James déposa ses lèvres dans son cou. En fait, se fut comme si son esprit se vidait soudainement. Qu’est-ce qu’il en avait à faire dans le fond de ne jamais avoir d’enfant ? De ne jamais pouvoir montrer de geste d’affection en publique à James ? D’être toujours vu comme son colocataire ? Il en avait absolument rien à faire tant que, à l’abri dans l’intimité de leur vie privée, ils continueraient de se retrouver ainsi, enlacé et aimants.

Aussitôt, Ethan poussa un petit sourire de bien-être tout en passant ses bras autour de James avec un sourire.

C’est pas grave, au moins ça prouve qu’elle n’a aucun doute pour nous deux.


Dans un soudain besoin de tendresse, Ethan nicha son visage dans le creux de l’épaule de James, le serrant un peu plus fort contre lui comme s’il avait peur de le voir soudainement disparaitre loin de lui.

Elle est vraiment décidée à te récupérer tu sais…, lâcha-t-il dans un souffle, laissant parler son inquiétude même s’il la masquait sous un ton simple et neutre.



_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1387
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeDim 21 Sep - 11:15


Never give up, it's such a wonderful life
N

on, elle n'avait aucun soupçon, et c'était tant mieux. À en juger sa réaction, alors qu'elle pensait "seulement" qu'il la quittait pour sa meilleure amie, il n'osait pas imaginer ce qu'elle aurait pu penser de lui si elle avait appris avoir été devancé par son collègue. En fait si, il imaginait très bien la façon dont cela se passerait. Elle lui dirait qu'il était malade, les traiteraient lui et Ethan comme des aberrations de la nature... et il ne pourrait même pas la blâmer pour cela, lui-même ayant mis longtemps avant que d'admettre que non, ce qu'il éprouvait n'avait rien de contre-nature ou d'abjecte... quoi qu'il en soit, il n'en aurait pas fallu davantage pour qu'elle ruine sa réputation, et par extension celle d'Ethan, plus encore. Jamais, là c'est certain, elle ne leur aurait laissé voir leur enfant... Non, il ne fallait pas qu'elle l'apprenne, jamais. Leur secret était sauf, elle n'avait aucun doute, elle n'en aurait jamais. Ce secret demeurerait à jamais le leur. Lourd par moment, mais plus léger chaque fois qu'il sentait ses bras se serrer autour de lui, sa tête se déposer au creux de son épaule...

Il poussa un soupir quand Ethan lui fit remarquer que Lindsay semblait fermement décidée à le récupérer. C'était une chose qu'il avait effectivement deviné. Il espérait qu'elle comprendrait, mais il lui faudrait sûrement du temps... Ils avaient été ensemble si longtemps, après tout... et elle portait leur enfant ! Dans un monde idéal, elle aurait un autre homme vers lequel se tourner, un autre homme à aimer, un autre homme pour l'oublier. Mais manifestement, elle était seule, armée de rancoeur, et encore convaincue que leur histoire n'était pas finie. Il connaissait tout de même très bien son ancienne épouse, suffisamment pour savoir à quel point elle pouvait être bornée et obstinée. En ce sens, James aussi n'était pas complètement rassuré. Pas parce qu'il songeait à revenir vers elle, non, ça n'arriverait jamais, mais parce qu'il redoutait un peu de savoir jusqu'où elle pourrait aller pour essayer de le récupérer.

-Je sais...
Il marqua une pause. Elle m'a... menacé de ne jamais voir mon enfant si je ne revenais pas... pour donner l'un de ces exemples qui témoignaient bien son acharnement. Je ne reviendrais pas vers elle, quoi qu'elle dise et quoi qu'elle fasse.

Même s'il n'était pas très à l'aise à l'idée de jouer les pères indignes par amour. Il ne pouvait pas céder à ce chantage. Certes, il n'avait pas cru pouvoir aimer son fils et sa fille comme il se devait, mais la perspective de ne jamais la ou le voir lui serrait désormais le coeur. Cependant, elle n'arriverait pas à l'avoir de cette manière, elle ne l'aurait plus d'aucune manière. Il avait fait son choix, et quand il sentait Ethan tout contre lui, il savait qu'il faisait le bon choix. Et Lindsay, avec le temps, oublierait sa rancoeur, qui sait. Mais la connaissant, ça risquerait de prendre beaucoup de temps. Beaucoup trop.





code by Mandy

_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeMer 1 Oct - 10:13

Never give up, it's such a wonderful life


Sans même s’en rendre compte, Ethan fut incapable de desserrer ses bras d’autour de James. C’était comme si inconsciemment il craignait de le voir partir s’il le relâchait maintenant ou plus tard d’ailleurs. Malgré ce qu’il avait dit à Lindsay, Ethan comprenait ce qu’elle pouvait ressentir car cette crainte de voir James disparaitre, lui aussi il vivait avec chaque jour. Et contrairement à elle, il n’aurait jamais la possibilité de se servir d’une grossesse comme élément de chantage pour le garder auprès de lui. Et Ethan était parfaitement conscient du poids que pouvait jouer ce fœtus dans la balance.

Je suis désolé tu sais, murmura Ethan dans un soupire en écoutant les propos de James. Il se sentait coupable, bien évidemment. Sans lui, James ne se serait peut-être jamais avoué son homosexualité et il serait entrain de préparer la venue du bébé avec sa femme comme n’importe quel type marié et futur père de famille. Car Ethan avait beau être sincèrement éprit de James et heureux de ce bonheur fraichement découvert qu’était la vie à ses côtés, ce qu’il voulait avant tout, c’était son bonheur. De quel droit est-ce qu’il pouvait prendre le risque de priver un père de son enfant juste parce qu’il le voulait pour lui ? Mais une autre partie de lui, la partie égoïste qui ne cessait d’être toujours la plus forte, lui rappelait sans cesse qu’après tout, lui aussi avait bien le droit au bonheur conjugal pour une fois dans sa fichue vie. Qu’il n’avait pas à passer sa vie à se soûler pour oublier sa solitude avant de se rendre dans des bars clandestins pour homosexuel trouver le réconfort dans les bras d’inconnus tout aussi honteux que lui et qu’il ne reverrait jamais.

Toujours blotti contre James, Ethan enroulait ses doigts dans ses cheveux tout en respirant l’odeur de sa peau dans le creux de son cou. Il ne pouvait s’empêcher de penser à leur première nuit, la manière maladroite dont ils s’étaient embrassés, caressés et, surtout, la gêne plus que palpable lorsque, une fois leurs ébats terminés, James s’était rhabillé pour partir, sans même oser le regarder. Tout cela lui semblait tellement loin maintenant qu’il se tenait ainsi dans ses bras.

Je suis désolé que tout cela soit aussi difficile pour toi
, ajouta-t-il finalement dans le creux de son oreille. Crois-moi, si je pouvais faire quoi que ce soit pour faciliter les choses, je le ferais.



_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1387
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeJeu 2 Oct - 20:38


Never give up, it's such a wonderful life
P

ar deux fois, Ethan s'excusa, et James s'en voulut. Il n'avait aucune raison de demander pardon. Rien de tout cela n'était de sa faute. Il avait plutôt envie de dire que c'était de la sienne ou, plus lâchement, de la faute de Lindsay. Mais il n'en était rien, en définitive. Il n'y avait aucun fautif, dans tout cela, et en cherchait un, comme le faisait Lindsay, et comme ils pouvaient être tentés de le faire eux-mêmes, ne servait véritablement à rien. Les choses étaient ainsi. Dans l'idéal, il aurait fallu que James ait toujours su, qu'il ne se marie jamais... Dans l'idéal... La vie en avait décidé autrement, existait-il seulement une vie en ce bas monde qui se soit déroulé exactement de la manière qu'il souhaitait ? Non, l'existence était visiblement ainsi faites, et il fallait faire avec, un point c'est tout. C'était ainsi. Ça n'allait pas être facile tous les jours, mais très clairement, ça en valait la peine, et s'il ne se sentait pas à l'aise avec ses histoires de divorce et de paternité refusée, il lui suffisait d'un regard, un seul en direction d'Ethan, et il savait, il en était sûr, qu'il avait fait le bon choix, et qu'il méritait bien quelques déboires, des épreuves et des douleurs.

-Tu n'as pas à t'excuser, et tu me fais plus de bien que tu ne le penses.

Il le pensait, très sincèrement. Il ne disait pas ces mots pour le rassurer, juste, il considérait seulement vivre les plus beaux instants de sa vie, et si ces contraintes étaient la contrepartie de son bonheur, alors il l'acceptait volontiers. Tout finirait bien par se résoudre, de toute manière. Lindsay ne resterait pas amère toute sa vie, du moins osait-il le croire. Elle tournerait la page, et le moment venu, ils pourraient, qui sait devenir amis, ou en tous cas, ne pas se prendre la tête. Et elle le laisserait voir son fils... ou sa fille. Qui sait... Tout cela prendrait très certainement du temps, mais une fois que ce serait acquis, ce serait tellement mieux, un véritable soulagement pour tout le monde. Et pourquoi cela ne finirait-il pas par arriver ? Pour le moment, tout ce dont ils avaient besoin, c'était de prendre un peu de distance, et de savourer leur joie toute neuve.

-Tu sais quoi ? On devrait prendre des vacances, tous les deux...

Décision plus que séduisante. Même si c'était plus facile à imaginer qu'à exécuter. L'inconvénient, dans le fait de travailler tous les deux au même endroit (outre le fait qu'ils pouvaient passer des journées entières dans la même pièce sans se toucher ou s'embrasser), c'était que c'était un combat constant pour ne pas se faire repérer. Et prendre des vacances exactement au même moment, déjà qu'ils vivaient ensemble désormais, n'était pas forcément avisé.





code by Mandy

_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeMer 15 Oct - 15:46

Never give up, it's such a wonderful life


Ethan avait l’impression de se répété à s’excuser sans cesse mais s’était plus fort que lui. Et ce n’était pas que d’avoir fichu en l’air la vie de famille de James dont il s’excusait mais aussi d’en être égoïstement content d’une certaine manière. Bien entendu, il n’était pas content de voir James souffrir en plein divorce et risquer de ne jamais connaître son enfant, Ethan n’était pas monstrueux à ce point. Il était juste content parce que hélas, le malheur de Lindsay faisait son bonheur à lui.

Désolé, répondit-il avec un petit sourire rieur lorsque James lui signala qu’il n’avait pas à s’excuser à tout bout de champ.

C’était fou comme il se sentait bien ainsi, tellement serein alors qu’il caressait doucement la nuque de James, enroulant ses cheveux entre ses doigts. Il avait déjà connu l’intimité du couple avec les rares femmes avec qui il avait essayé par le passé pour sauver les apparences, avec l’espoir que cela lui suffirait pour le rendre heureux. Mais alors, tout cela n’avait toujours été que factice, rien de plus qu’un jeu de comédien, le cœur n’y était pas. Aujourd’hui, avec James, cela lui paraissait tellement naturel. Au point qu’il devait souvent se faire violence au travail pour s’empêcher d’effleurer sa main, de lui adresser un sourire juste en le croisant. Mais d’un autre côté, ce petit jeu entrainait une certaine tension qu’ils étaient libre de percer une fois rentré, loin du regard de tous.

Le célèbre grand sourire de gamin d’Ethan illumina son visage lorsque James lui suggéra des vacances. Et sans le savoir, les mêmes pensées que son amant lui vint à l’esprit. Bien sûr, actuellement personne ne se doutaient de quoi que se soit. James était un homme marié, certes en plein divorce, mais qui avait été en couple avec une femme depuis toujours et Ethan avait réussit l’exploit de se donner une réputation d’homme à femmes. Ainsi, pour autant qu’il le sache, personne n’avait de soupçons et les considéraient simplement comme deux collègues et amis dont l’un acceptait d’héberger l’autre pour lui venir en aide.

On peut toujours dire que l’on part prendre l’air ensemble pour que je te fasse redécouvrir les joies du célibat ?


Cela pouvait paraitre crédible qu’un homme retrouvant sa liberté parte quelques temps avec un coureur de jupons réapprendre à séduire non ?



_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1387
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeJeu 16 Oct - 15:30


Never give up, it's such a wonderful life
À

voir ce sourire absolument irrésistible naître sur le visage d'Ethan, James comprit qu'il n'était pas le seul à trouver son idée on ne peut plus séduisante, en dépit de ces quelques contraintes qu'elle induisait forcément et logiquement. Ils en avaient besoin, l'un comme l'autre, c'est évident. S'être avoués leurs sentiments, vivre ensemble, c'était une chose, mais ça ne suffisait pas. James était convaincu que partir tous les deux, changer d'atmosphère, s'isoler loin de tout, leur ferait du bien. Il avait tout simplement besoin d'un break. Pendant une petite semaine, il ne penserait plus à rien. Il oublierait Lindsay, le divorce et tous ces ennuis qui lui travaillaient l'esprit. Et surtout, il aurait le bonheur de pouvoir profiter de la présence de l'homme qu'il aimait au quotidien, sans avoir à se cacher, sans avoir à dissimuler quelque chose qui, contrairement à ce qu'on avait pu lui faire croire, n'était pas honteux, mais pur et merveilleux. Ce qu'il leur faudrait, dans l'idéal, c'était un lieu complètement isolé. Une cabane perdue au fin fond de la montagne, ou une plage de sable chaud sur un ilot au milieu de nulle part.

Plus il y pensait, plus il était tenté. C'est vrai, ça pourrait éveiller des soupçons, mais après tout, s'ils s'y prenaient bien... James avait cet avantage d'avoir vécu bien assez longtemps avec une femme pour que nulle ne veuille ou ne songe à remettre en cause sa sexualité (il se le serait bien épargné, et l'aurait bien épargné à Lindsay, mais c'était ainsi). Il vivait en colocation avec Ethan parce qu'ils étaient des amis proches au regard de tous. Si lui, l'homme à femmes, l'emmenait retrouver les joies du célibat, Ethan avait raison, il n'y avait pas de soupçons à avoir, non ? D'accord, ça ne redorerait peut-être pas son blason, mais il préférait qu'on l'accuse de tout plutôt que de la vérité. De toute manière, sa réputation avait tout de même été réduite à néant, puisque le motif du divorce des Hopkirk était clair pour beaucoup : ll l'avait trompé. Avec une femme... ou plusieurs, même. Tant que c'était des femmes. James rendit son sourire à Ethan. Une lueur qu'on lisait rarement dans son regard, emprunte de malice et d'enthousiasme. Il était le seul à pouvoir faire naître en lui un tel sentiment de plénitude, et à ce point de légèreté.

-Partons
, alors. dit-il, ne se départissant toujours pas de son sourire. S'il s'écoutait, il s'en irait même sur le champ, faisant fi de toute prudence, lui qui pourtant, généralement, était excessivement précautionneux. Où tu veux.





code by Mandy

_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeDim 26 Oct - 20:59

Never give up, it's such a wonderful life


Des vacances, rien que tout les deux. C’était bien plus que tout ce qu’Ethan aurait pu espérer un jour ! Cette simple idée l’enthousiasmait autant qu’un enfant découvrant ses cadeaux de Noël sous le sapin. Et d’ailleurs, cela se voyait à son sourire d’éternel gamin qui illuminait son visage.

Un séjour loin de tout où ils pourraient se retrouver, se promener, lire, discuter et faire l’amour. Surtout à faire l’amour très probablement d’ailleurs. Et tout cela, sans craindre à tout moment une intrusion de Lindsay ou que quelqu’un vienne frapper à la porte alors qu’ils étaient au lit.

Où je veux ? C’est vaste ça !
, s’exclama-t-il en riant de bon cœur. Après tout, ils avaient le monde à leur portée grâce à la magie. Entre les transplanages, les cheminées et les portoloin, voyager d’un bout à l’autre du globe ne prenait que peu de temps contrairement aux difficultés et aux longs voyage que devaient se coltiner les moldus. Tu préfère quoi ? La montagne, la campagne ou la plage ?

Il fallait dire qu’Ethan n’avait pas beaucoup eu l’occasion de voyager. Sa famille n’en n’avait pas les moyens dans son enfance et une fois adulte, il avait voyagé quelques fois mais sans plus. Mais à présent, il se sentait l’envie de partir faire le tour du monde en prenant le plus de temps possible. Mais cela était bien évidemment impossible actuellement mais peu importe. Il s’imaginait déjà très bien avec James riant sur une plage ensoleillée, buvant une bière sur la terrasse d’un petit village paysan ou buvant un chocolat chaud en regardant les montagnes se découper sur un ciel étoilé. Visitant le Louvres ou se perdant dans une forêt. Peu lui importait l’endroit tant que c’était ensemble.

Ethan se sentait absurdement heureux, C’était donc ça la vie de couple ? Et dire qu’il avait dû attendre d’avoir 35 ans pour enfin nager dans ce bonheur, c’était près de la moitié de son existence ! Alors maintenant, il ne voulait plus perdre de temps.

L’engouement de James pour cette idée de voyage lui réchauffait le cœur. Ethan avait énormément craint dans les premiers temps que les élans de James ne soient qu’éphémère, le résultat de la découverte de l’inconnu mais peu à peu, il prenait confiance en leur avenir. Bien sûr, il n’était pas à l’abri d’un retournement de situation mais à vivre dans la crainte, il passerait à côté de bien trop de chose selon lui alors il préférait tout simplement savourer l’instant présent.

Rayonnant, Ethan vola un baiser suave à James, caressant doucement sa nuque du bout des doigts.

On peut aller visiter les monuments culturels de Rome ou de Paris…

Parlant à voix basse, Ethan fit glisser ses lèvres le long de la mâchoire de James.

Savourer des cocktails sur les plages de Barcelone ou de Lisbonne…

Les lèvres descendirent le long du cou de James, déposant une nuée de baisers sur leur passage.

Ou se perdre dans les territoires sauvages du Connemara ou des Highlands.


Ethan redressa sa tête pour déposer un nouveau baiser sur les lèvres de James avant d’ajouter avec un ton rieur.

Où ont peut disparaitre pour de bon. Au fin fond du Canada pour se lancer dans la production de Sirop d’Erable où au Pérou et faire un élevage de lamas. C’est sympa les lamas
, ajouta-t-il en riant.



_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1387
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeLun 27 Oct - 18:20


Never give up, it's such a wonderful life
C

hacune des destinations proposées par Ethan, chacune de ses offres d'évasion, étaient extrêmement séduisantes, et l'étaient rendues plus encore par les baisers qu'il déposait au creux de son cou. Si cela avait été raisonnable (mais il avait suffisamment donné dans l'irraisonnable pour toute une vie, selon lui), il aurait tout simplement fait ses bagages et se serait engagé avec l'homme qu'il aimait dans un tour du monde qu'il aurait laissé durer éternellement. Pas de contraintes, pas d'attaches, un perpétuelle découverte, et son homme à son bras tout au long de sa vie, lui pour seul univers... Bien sûr, c'était totalement absurde que de penser que cela puisse être aussi simple. Il n'en était rien. S'octroyer des vacances, c'était le mieux qu'ils pouvaient se permettre, et c'était déjà beaucoup. James n'avait qu'une hâte, à présent, c'était qu'ils s'en aillent tous les deux. Où ? Peu importait, en définitive, tant qu'ils étaient ensemble. Pour James, à peu près n'importe quelle destination serait exotique et inédite. Il n'avait jamais vraiment eu l'occasion de voyager ou de voir du pays, tout saurait avoir pour lui les attraits de la nouveauté. Alors, que choisir ? Ces grandes villes vendeuses de rêve, à la vie culturelle fascinante ? Ces îles touristiques mais aux décors ô combien paradisiaques ! Ces lieux isolés de tout aux charmes méconnus ? James avait bien une préférence.

Il s'amusa de la remarque de son amant, une image furtive de ce dernier, en costume péruvien traditionnel, entouré d'une floppée de lama, voilà qui avait de quoi lui décocher un sourire. N'empêche que, au-delà de la plaisanterie, l'idée de repartir de zéro avec Ethan, à l'autre bout du monde, et en laissant tout en plan, était proche de l'irrésistible. Mais si James avait choisi d'abandonner sa situation matrimonial (et cela lui en avait coûté, c'est peu de le dire), il s'imaginait mal dire au revoir à son travail, à sa famille, à ses amis... à son futur enfant, partir sans se retourner... Il n'était pas à ce point aventureux.

-Toi, moi, une cabane perdue au milieu de nulle part. Isolés du monde. C'est tout ce que je veux.


Après, que ce soit une cabane paumée au fin fond du canada ou de l'Australie, peu importe... il n'était pas convaincu qu'ils visiteraient grand chose en fait... Leurs premières vacances rien que tous les deux.... Ils trouveraient sûrement mieux à faire. Il voulait juste qu'ils puissent vivre, ne serait-ce qu'une petite semaine, en parfaite autarcie, comme dans une bulle, isolée de tous leurs problèmes, de toutes ces choses qui parasitaient leur quotidien et leur avait empêché de profiter pleinement de leur couple depuis qu'ils étaient ensemble.

-J'ai toujours voulu visiter l'Islande...


Allez savoir pourquoi cette destination en particulier, mais, des photographies qu'il avait pu en voir, et des livres traitant sur le sujet qu'il avait pu en lire, il en avait retenue une impression de paradis. L'Islande, puisqu'il fallait bien se décider à un moment ou à un autre, lui faisait véritablement envie.





code by Mandy

_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeVen 7 Nov - 9:35

Never give up, it's such a wonderful life


L’Islande ? Il fallut quelques secondes à Ethan pour réussir à resituer l’Islande sur le globe terrestre approximatif qui se dessinait dans sa tête. Sans erreur de sa part, c’était dans le nord de la Scandinavie ça. Aucun souci, le froid n’avait jamais vraiment été un problème pour lui. Et puis au pire, cela lui donnerait une bonne excuse pour se réchauffer auprès de James. Et même à côté de cela, l’Islande avec ses geysers, ses étendues sauvages, ses aurores boréales et ses volcans lui semblait être un excellent choix. Ça le changerait de Londres, ses rues et ses pubs.

Et bien va pour l’Islande alors ! On passera à l’agence de voyage qui se trouve dans la rue de la librairie. Ils sont spécialisés dans les voyages en cheminées, ce sera quand même plus agréable qu’en portoloin. On expliquera aux autres qu’on part en vacances pour te faire changer d’air. Ils me connaissent, c’est droit mon genre de te tirer de force à des milliers de kilomètres pour te débarrasser de Lindsay quelques jours.

C’était l’avantage quand on avait la réputation d’être le baroudeur sans attache de service. Ethan entrainant son ami-collègue-colocataire en voyage sur un coup de tête, cela ne surprendrait personne parmi leurs collègues. Et puis, tout le monde pouvait comprendre que James ai besoin de changer d’air un temps.

En fait, la seule personne qui risquerait de ne pas le comprendre, voir même de très mal le prendre, restait encore et toujours Lindsay. Voir son ex partir tranquillement en vacance avec un ami pendant qu’elle était là à se morfondre risquait de l’énerver encore plus mais Ethan n’avait pas envie de passer son temps, et le reste de sa vie, à se soucier de ce que pourrait penser Lindsay. C’est pourquoi Ethan garda cela pour lui. Ils avaient déjà bien assez parlé d’elle comme ça à son goût. Toujours cet étrange mélange de jalousie et de pitié lorsqu’il pensait à Lindsay. Il n’arrivait pas à se décider et doutait d’y arriver un jour.

Si tu savais à quel point je t’aime…, murmura-t-il avant de l’embrasser tendrement. Si on li avait dit lors de leur première rencontre que cet adorable libraire maladroit qui l’avait fait craquer au premier coup d’œil deviendrait son amant, Ethan n’y aurait jamais crû. Et pourtant. Et encore maintenant il avait parfois de la peine à y croire. Combien de matin, ces derniers jours, était-il resté à le regarder juste avant son éveil, incapable de réussir à se persuader que tout cela était bel et bien réel ? Il était bien décidé à profiter au maximum de chaque instant.




_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1387
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeSam 8 Nov - 12:26


Never give up, it's such a wonderful life
C

e serait donc l'Islande. À présent que leur voyage prenait une allure plus concrète, à présent qu'il devenait certain qu'ils feraient bel et bien ce voyage tous les deux ensemble, James n'aurait pu dire ce qu'était son enthousiasme et ce bonheur présent. Il se projetait sans mal dans ces paysages paradisiaques qui l'avaient tant fait rêver en photographies, dans les quelques ouvrages qu'il avait pu lire sur le sujet, il savait qu'il pourrait aisément s'y plaire, et qu'il s'y plairait d'autant plus qu'il serait en la compagnie de la seule personne qu'il voulait jamais à ses côtés. Ces vacances seraient parfaites, et il lui semblait dors et déjà qu'elles n'arriveraient jamais suffisamment vite. Il ne réalisait vraiment pas sa chance, dernièrement. Ses déboires avec Lindsay semblaient presque ne pas être grand chose si l'on tenat compte de ce qu'on lui offrait de vivre... Et, par Merlin, il ne s'était jamais senti aussi vivant et entier de toute son existence, et ce sentiment se confirma plus encore quand Ethan l'embrassa après lui avoir dit l'aimer. Et, lui qui n'était jamais sûr de grand chose et encore moins de lui même croyait dur comme fer à cette déclaration, il se disait souvent qu'Ethan méritait bien mieux que lui, mais il acceptait sa chance et se promettait seulement de ne jamais la laisser filer.

C'est vrai, il n'avait pas grand chose d'exceptionnel, au final, il était... d'une banalité confondante, et il le reconnaissait sans peine (il venait un moment où il ne faisait plus bon se leurrer). Ethan ressemblait, en tous cas, à ce à quoi James aurait voulu ressembler davantage. James avait toujours penser que quelqu'un comme lui, au-delà de tous les à priori dont devait souffrir ceux qui avaient leurs préférences, ne saurait jamais attirer l'attention de quelqu'un comme Ethan Malwing. Il ne saurait dire à quel point il était ravi de s'être totalement fourvoyé. Il rendit à Ethan son baiser, et ses lèvres témoignaient de toute la passion et de tout l'amour qu'il lui inspirait.

-Je crois que je commence à en avoir une bonne idée.
Ses mains caressaient doucement son dos. Mais je me trompe peut-être. Il déposa un baiser au creux de son cou, puis souffla au creux se son oreille, une lueur de malice dans le regard que seul son amant pouvait lui inspirer. À quel point est-ce que tu m'aimes ?

Juste pour le plaisir de l'entendre dire. Juste pare qu'il était terriblement agréable d'entendre l'affection qu'un autre pouvait avoir pour vous. Et oui, c'était assez narcissique, comme attitude. Ceci dit, par moments, ça ne faisait pas mal.





code by Mandy

_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeDim 16 Nov - 14:46

Never give up, it's such a wonderful life


Qu’est-ce qu’il en avait à faire du fait qu’ils devraient à jamais se cacher ? Que Lindsay allait probablement tout faire pour leur pourrir la vie ? Plus rien n’était grave ou n’avait d’importance quand ils étaient tout le deux ainsi enlacé à l’abris du monde extérieur dans cet appartement qui prenait des allures de cocon depuis que James y avait emménagé alors que, par le passé, Ethan avait toujours évité d’y passer trop de temps, le silence et le vide des lieux l’ayant toujours démoralisé.

Les baisers de James lui donnèrent la chaire de poule alors qu’il sentait un long frisson lui parcourir agréablement l’échine.

Je ne te l’ai pas encore assez montré ce matin ? Où hier soir ? Où encore avant-hier ni les jours d’avant ?

Il fallait dire ce qu’il en était, Ethan n’arrivait pas à se passer de James, encore moins depuis son emménagement. C’était comme s’il n’arrivait pas à vraiment admettre que tout cela était bien réel et comme s’il voulait en profiter au maximum, de peur que cela ne s’arrête soudainement. Car malgré les paroles et les baisers de James, il gardait en tête le regard déterminé qu’il avait vu chez Lindsay l’après-midi même. Elle était prête à tout, Ethan en était persuadé, et cela l’effrayait sincèrement. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, James n’était pas le seul de leur couple a douté souvent de lui, même s’il le montrait le moins possible. Mais une chose était sûr, jamais il ne laisserait James partir sans se battre comme un acharné. Pas après ce qu’ils avaient à présent vécu.

D’une main, il continuait de caresser le cou de James du bout des doigts alors que son front venait se poser contre le sien. Leurs lèvres s’effleuraient presque alors qu’il chuchotait doucement.

Pour moi, il ne fait pas nuit quand je vois votre visage, aussi ne crois-je pas que soit dans la nuit. Ce n'est pas non plus le monde qui manque en ce bois; car vous êtes pour moi le monde entier. Comment donc pourrait-on dire que je suis seul, quand le monde entier est ici pour me regarder ?, cita-t-il de mémoire, les mots de Shakespeare trouvant écho dans ses sentiments lorsqu’il se trouvait auprès de James.

Ethan avait toujours adoré Shakespeare mais c’était la première fois qu’il avait vraiment l’impression de pouvoir comprendre ces vers. Mais à présent, ils lui semblaient éclatant de naturel alors que, de sa main libre, il entreprit de commencer à doucement détacher les vêtements de James.



_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1387
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeDim 16 Nov - 16:26


Never give up, it's such a wonderful life
S

i, chaque jour, Ethan savait à merveille conforter James dans une certitude qu'il avait mis bien trop de temps à acquérir : il était aimé, et si cela avait pu arriver auparavant, c'était sans rapport à présent qu'il éprouvait cette pure réciprocité qu'il y avait entre eux. Il avait beau manquer de confiance en lui, les sentiments d'Ethan pour lui étaient tout ce en quoi il acceptait de croire, et mourait d'envie de croire, car dès lors que cette certitude s'était logée en son coeur, il était devenu quelqu'un d'autre. Tout avait changé, à commencer par sa vie, mais il embrassait ce changement avec une sorte de sérénité qui le surprenait lui-même, par moments... Bien sûr, dès lors qu'il songeait à Lindsay, il perdait un peu de sa quiétude, mais il suffisait que ses yeux se posent sur Ethan pour qu'il éprouve à nouveau ce sentiment de paix.. Comment avait-il pu vivre si longtemps sans éprouver cela ? C'était comme s'il avait tâtonné dans le noir, tout ce temps... Goûter à la lumière faisait du bien.

James se sentait frissonner alors que le souffle d'Ethan se déposait sur ses lèvres, alors qu'il le débarrassait lentement de ses vêtements. Chacun des mots qu'il prononçait trouver écho en lui. En bon littéraire, James reconnut le passage du Songe d'une nuit d'été de Shakespeare. Le dramaturge anglais était l'un de ses auteurs moldus préférés. Le libraire lui avait toujours trouvé le talent d'exacerber les sentiments humains et les retranscrire en mots... Son opinion changeait un peu à présent... si l'on trouvait de l'emphase dans son oeuvre, alors l'on avait jamais aimé, hors James avait véritablement l'impression d'expérimenter ce sentiment à son degré d'intensité le plus fort. Jamais il n'avait ressenti cela, auparavant, mais il adorait...

-Je veux te suivre et faire un ciel de mon enfer.
récita-t-il à son tour avant d'unir à nouveau leurs lèvres dans un baiser des plus passionnés. À son tour, il glissa ses mains sous ses vêtements afin de l'en débarrasser, avec douceur mais non sans envie. Il lui ôta son haut, détacha ses lèvres des siennes. Je t'aime.

Ces trois mots n'avaient jamais eu autant de valeur que depuis qu'Ethan était entré dans sa vie et qu'il pouvait les prononcer en sa présence. Il avait le sentiment d'être passé à côté de son existence, de lui-même. Tout ce temps à rattraper... Et il ne pouvait le faire que dans ses bras. Il ne pouvait le faire qu'au contact de sa peau.





code by Mandy

_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeLun 8 Déc - 18:25

Never give up, it's such a wonderful life


Il avait suffit d’un baiser de la part de James pour qu’Ethan oublie cette chape de plomb qui lui avait comprimé la poitrine tout l’après-midi suite à son entrevue avec Lindsay. La jeune femme pourrait y mettre toute sa détermination, comment pourrait être réussir à détruire une relation si passionnelle qu’Ethan en avait régulièrement encore le souffle coupé ? C’était comme s’il avait été sourd et aveugle durant toutes ses années, qu’il avait vécu coupé de tout, y comprit des sentiments, et qu’on venait soudainement de tout lui rendre. C’était merveilleux et effrayant à la fois.

Se retrouvant à torse nu, Ethan émit un petit soupire de désir en venant nicher son visage dans le creux du cou de James en entendant sa déclaration. 3 simples petits mots que personne ne lui avaient dit depuis son premier amour d’adolescents, hormis un jour une pauvre demoiselle qu’il s’était vu obligé d’éconduire des années plus tôt. 3 petits mots que lui-même n’avait pas prononcé depuis près de 20 ans et qu’il avait l’impression de ne plus cesser de répéter depuis ce fameux jour dans le dépôt de la libraire.

Je t’aime, murmura-t-il à son tour tout en couvrant de baisers le cou et l’épaule de James en laissant courir ses doigts le long de son torse dénudé jusqu’à venir effleurer le bas de son ventre pour ouvrir doucement son pantalon.

J’espère que tu n’avais pas déjà préparé le repas, sinon on sera obligé de manger froid, plaisanta-t-il en poussant James jusqu’à le bloquer contre le mur.

Il vint alors se coller complètement contre lui, ondulant sensuellement des hanches contre son bas-ventre dans un geste qui ne laissait aucun doute quant à son désir croissant, dans tout les sens du terme.

Les gestes nerveux et maladroits du premier soir avaient disparus. Depuis que James vivait avec lui, Ethan avait regagné en confiance et ce fut sans pudeur qu’il passa une main entre eux deux pour la glisser dans le pantalon ouvert de son amant.



_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1387
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeMar 9 Déc - 19:33


Never give up, it's such a wonderful life
C

haque fois que ces trois mots franchissait le seuil de ses lèvres, ils prenaient une valeur nouvelle, comme s'il les entendait pour la première fois. Il ne pensait pas pouvoir se lasser un jour de ces déclarations, si elles venaient de lui. Et il savait goûter à une chance incroyable quand ses lèvres se déposaient au creux de son cou.

-Je n'ai pas très faim de toute manière.
sourit-il avant que ses lèvres ne récupèrent les siennes. Ou en tous cas, son appétit était tout autre. Il ne prononça plus dès lors le moindre mot. Parler encore était inutile.

Un frisson délicieux, de désir et d'envie, naquit dans son échine, alors que leurs gestes respectifs ne laissait aucun doute quant à ce qui allait suivre. Le libraire se perdait en caresses, qui venait parcourir le dos de son amant, alors qu'il savourait celles d'Ethan. Aucun de ses gestes n'avait besoin d'être contrôlé ou calculé, il n'y avait ni gêne, ni timidité, ni appréhension dans sa manière de faire. L'acte, jusqu'alors (c'est à dire quand il était avec Lindsay) avait toujours éveillé en lui un sentiment d'inconfort et d'incertitude, parce que, qu'il fasse les choses bien ou les fasse mal, il lui fallait toujours se forcer, rien ne lui venait jamais naturellement. Il se conformait à ce que l'on attendait de lui, s'inventait des désirs factices, parce qu'il était apparemment logique qu'il en éprouve, et parce que son épouse, elle, en éprouvait.

Bien sûr, il ne pouvait pas affirmer avoir bénéficié de beaucoup plus d'assurance lors de sa première fois avec Ethan, mais les choses avaient bien changé depuis. Depuis qu'ils s'étaient confiés leurs sentiments respectifs, depuis qu'ils étaient ensemble... tout était naturel et évident, il n'y avait pas besoin de réfléchir, juste de se laisser porter par cet univers de sensations, par le plaisir que savait éveiller en lui le moindre geste de sa part. Un râle de plaisir s'échappa de ses lèvres alors que cette main glissée entre ses jambes ne pouvait en rien le laisser indifférent (en témoignait d'ailleurs le renflement qu'on y découvrait désormais).

Ses mains longèrent le torse de son amant, pour descendre plus bas, afin de mieux détacher sa ceinture, soucieux de le débarrasser de ce qu'il lui restait encore de vêtements, le corps brûlant d'une impatience de plus en plus grande. Il voulait le contact total de sa peau contre la sienne... Sans oublier les avantages d'ordre purement esthétique qu'offraient le fait de voir son amant dans son plus simple appareil.








code by Mandy

_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeSam 3 Jan - 15:15

Never give up, it's such a wonderful life


Dans les bras de James, Ethan c’était enfin trouvé un foyer, un vrai. Cela pouvait être n’importe où, dans n’importe quelle ville de n’importe quel pays, c’était entre les bras de son amant qu’Ethan se sentait véritablement chez lui. L’amant qui n’est pas tout n’est rien, cela raisonnait tellement vrai en Ethan depuis des jours. Il voulait pouvoir le dire à James mais il n’arrivait pas à trouver les mots traduisant cette passion qu’il ressentait. Alors il la laissait transparaitre dans ses gestes, dans chacune de ses caresses, dans tous ses baisers.

C’était tellement différent de ce qu’il avait connu jusque-là. Par le passé, le sexe n’avait été que le sexe. Un mécanisme purement physique sans le moindre sentiment. Cette communion si intense était merveilleuse et effrayante à la fois. Il ne s’était jamais autant donné mais il n’avait jamais autant reçu également.

A peine fut-il nu qu’il fit subir le même sort à son amant avant de se coller à nouveau à lui, savourant le contact de leurs peaux chaudes l’une contre l’autre. Il ne se lassait pas du corps de James, de faire courir ses main le longs de ses bras, de les faire descendre jusqu’au creux de son dos. De les poser sans la moindre gêne sur ses fesses comme pour se les approprier en tirant James contre lui, pressant son bassin contre le sien.

Plaquant une nouvelle fois James contre le mur, Ethan lui mordilla l’épaule avant de faire descendre ses lèvres sur son torse, puis son ventre, tout en s’accroupissant face à lui. Il releva alors son regard pour lui adresser un clin d’œil et un radieux sourire avant de commencer une longue caresse sur le sexe tendu de son amant avant de le prendre en bouche et de commencer un mouvement de va et vient délibérément lent.




_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1387
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeSam 3 Jan - 20:08


Never give up, it's such a wonderful life
T

ous deux en tenue d'Adam, ils pouvaient désormais savourer simplement le contact de leurs corps nus l'un contre l'autre, et autant dire que c'est tout ce qu'il avait désiré depuis un moment déjà. Il appréciait le moindre moment passé en présence d'Ethan, il était la seule personne en ce monde avec laquelle il s'imaginait parfaitement passer la moindre seconde de la moindre minute en sa compagnie, sans jamais se lasser, sans jamais éprouver ce besoin d'être seul qui l'avait saisi plus d'une fois en présence de Lindsay (et surtout vers la fin, il faut bien l'avouer). C'était sans doute cela, l'amour inconditionnel... quand il était inconditionnel, ce qui finalement ne se découvrait que rarement dans une vie, peut-être même qu'une seule fois dans sa vie... Ses baisers, ses caresses... Il n'y avait rien en lui dont il pensait pouvoir se lasser. Ses lèvres contre sa peau brûlant, ses doigts qui parcouraient son corps... tout éveillait en lui un plaisir et une envie qu'il n'avait jamais su ressentir avec personne d'autre.

Et quand ses lèvres parcoururent son torse, il sentit tout son épiderme, pourtant chaud, parcouru de frissons, jusqu'à ce que ses lèvres viennent se refermer sur la partie la plus sensible de son anatomie, il s'abandonna, tout simplement, il ferma les yeux, pencha légèrement sa tête en arrière, et laissa ces vagues de plaisir le transporter, ce mouvement lent de va et vient était à la fois plus qu'agréable et frustrant, agréable, car de toute évidence, Ethan était un amant ce qu'il y a de plus efficace. Il était le premier et seul homme qu'il voulait et voudrait à jamais dans sa vie et dans son lit, et c'était bien parce qu'ils savaient s'entendre sur tous les points... Bref oui, Ethan était l'amant parfait, et les soupirs de contentement qui s'échappaient de ses lèvres en étaient la preuve la plus formelle.

Et oui, c'était un rien frustrant, car évidemment, il en désirait plus, son envie était exacerbée par chaque seconde qui passait, et s'il prenait son mal en patience, c'était bien parce que, outre le fait que le traitement particulier que lui prodiguait en ce moment son amant était tout sauf désagréable, il savait bien que le plus viendrait ensuite, et qu'il saurait être d'autant plus satisfaisant qu'il amorçait les choses à ce rythme. Ses mains caressaient doucement ses cheveux, alors qu'il se laissait entièrement porter, Ethan était au commande, et James s'abandonnait à lui en toute confiance.  Il était plus que bien placé pour savoir qu'il ne le regretterait pas.







code by Mandy

_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeDim 11 Jan - 12:41

Never give up, it's such a wonderful life


Ethan eu un long frisson qui lui parcouru toute la colonne lorsqu’il senti les doigts de James se glisser dans ses cheveux. Ce genre de gestes tendre était ce dont ses ébats avaient toujours manqué jusqu’à présent et qu’ils savouraient désormais pleinement.

Après quelques instants, Ethan se releva doucement non sans parcourir le ventre et le torse de son amant de ses lèvres avant de venir se plaquer contre lui, le serrant tendrement dans ses bras en déposant des baisers dans son cou, le souffle court. Il avait l’impression que son cœur allait exploser tellement il le sentait gonfler en sa poitrine alors qu’il continuait de serrer le corps nu de James contre le sien.

Glissant ses mains derrière sa nuque, Ethan attira James à lui pour lui donner un baiser fougueux et intense avant de se décoller légèrement de lui pour le regarder droit dans les yeux, son regard de braise brûlant d’un désir ardent en disant désormais plus que n’importe quelle déclaration qu’il aurait pu faire. Avec des gestes doux mais sûr, Ethan fit pivoter James sur lui-même de sorte qu’il se retrouve face au mur et vint se coller dans son dos, faisant courir ses doigts le long de sa colonne alors qu’il lui embrassait les épaules. Tandis que l’une de ses mains venait se poser dans le creux de ses reins, Ethan fit passer sa main libre entre James et le mur, reprenant une longue caresse en va-et-vient.

Depuis le premier jour, ils n’avaient jamais eu besoin de se concerter, d’avoir cette petite conversation gênante mais souvent nécessaire qu’Ethan avait déjà été obligé d’avoir par le passé. Entre eux, les choses se faisaient naturellement, suivant leurs envies du moment. Il n’y avait pas d’ordre établit, ils étaient tout deux sur un pied d’égalité ce qui, aux yeux d’Ethan, rendait leurs ébats et – et leur relation – que plus harmonieux et intense encore.

Poussant un gémissement de plaisir, Ethan retira sa main posée sur les fesses de James pour prendre sa hanche et ainsi lui faire comprendre de creuser un peu plus les reins avant de se glisser en lui avec la plus grande douceur.

Je t’aime tellement, parvint-il à murmurer d’une voix rendue rauque par le désir.



_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1387
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeDim 11 Jan - 20:57


Never give up, it's such a wonderful life
T

oute relation saine, équilibrée, et forte (car oui, ce qu'il vivait était sain, il avait fallu à James un certain temps pour reconnaître les choses en tant que telles et ne pas se sentir honteux de ses propres inclinations, dont il n'avait rien décidé, puisque contrairement aux dires de bons nombres d'idiots, il n'avait rien choisi) devait certainement reposé là-dessus, cette confiance totale, cette relation instinctive qui nécessitait peu de mots puisqu'il en fallait peu pour que tout soit dit et que, pour autant, ils se comprennent. James n'aurait jamais pensé pouvoir vivre ce genre de relation avec qui que ce soit, une relation qui ne nécessitait pas de s'interroger sans cesse, une relation où il était possible de tout simplement s'abandonner à l'autre en toute confiance sans avoir le sentiment, sans cesse qu'il fallait tout calculer. Il est clair que c'était là ce qu'il avait vécu avec Lindsay, il n'avait jamais rien pu faire avec elle (dans leurs vie intime comme dans leur vie de tous les jours) sans qu'il ait eu le sentiment d'avoir à y réfléchir à mille fois. Comme cela faisait bien de pouvoir tout bonnement s'abandonner à un autre et laisser l'autre s'abandonner à vous.

C'est ce qu'il éprouvait quand il était avec Ethan, que ce soit dans ce qui devenait, pour son plus grand plaisir, et même s'il n'y aurait pas cru il y a encore quelques mois, leur vie de tous les jours, et tout autant dans des instants comme celui-ci, où leurs corps dialoguaient à leur place, tout en douceur et en sensualité. Et quand leurs corps, comme à cet instant, alors qu'il se cambrait doncement se mêlaient l'un à l'autre pour ne faire plus qu'un, il peinait à comprendre que qui que ce soit trouve cet acte plus répréhensible qu'un autre. Ce n'était jamais que l'expression naturelle d'un désir, et il n'y avait personne en ce bas monde que James désirait plus qu'Ethan. Les mains plaquées contre le mur, la tête légèrement penchée en arrière pour pouvoir malgré tout observer le visage de son amant, il s'abandonna au mouvement de leurs deux corps et à cette sensation de chaleur qui brûlait son bassin et lui enflammait le coeur.

-Moi aussi.
répondit-il le souffle court.

Comme il n'avait jamais aimé quiconque d'autre, ni n'aimerait jamais plus qui que ce soit.





code by Mandy

_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeMer 14 Jan - 16:49

Never give up, it's such a wonderful life



Ethan ne pu s’empêcher de sourire en entendant la réponse de James. Il avait beau y réfléchir, il était certain qu’il ne s’en lasserait jamais. James était certes son premier véritable amour mais Ethan n’était plus un adolescent pour autant. Il avait passé l’âge des amours tumultueuses et – surtout – changeante au grès des saisons. Il avait depuis longtemps atteint un « âge de raison » et même s’il restait très impulsif, il savait que ce qu’il ressentait pour son amant n’avait rien d’une simple pulsion. La peur que faisait naître en lui la menace de Lindsay et de l’enfant qu’elle portait en était une des nombreuses preuves.

Peu à peu, la respiration d’Ethan s’accorda à celle de James et, par la même, le mouvement de ses hanches qui allaient et venaient, de même que sa main, caressant toujours le membre dressé de James.

Les mots étaient désormais inutiles et de toutes manières, Ethan aurait bien été incapable d’en prononcer un seul alors que des vagues de plaisir commençait à déferler en lui avec la puissance d’un tsunami. Alors que ses muscles se tendaient, la petite douleur aigue de son épaule, juste sous la cicatrice circulaire qui la traversait de part en part, se réveilla mais se fut à peine s’il la senti et en quelques secondes, il l’avait même totalement oubliée.

Il se colla alors complètement au dos de James, le souffle court et entrecoupé de gémissements de plaisir. C’était tellement bon, tellement fort et pas uniquement d’un point de vue physique. Dans ces instants-là, il avait l’impression de ne faire plus qu’un avec son amant. C’est alors que son désir atteignit son paroxysme et Ethan étouffa son cri de jouissance en nichant son visage dans le creux du cou de James alors qu’il plaquait sa main libre contre le mur, non loin du corps de son aimé, pour ne pas perdre l’équilibre. Il ne s’arrêta tout de fois pas égoïstement là et continua les mouvements combinés de ses reins et de sa main pour emmener James lui aussi à l’orgasme.




_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1387
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeJeu 15 Jan - 21:43


Never give up, it's such a wonderful life
J

ames avait le sentiment de s'oublier, de se perdre dans une bulle où il n'y avait plus que lui et son amant. Merlin ! Comme c'était agréable, comme s'était jouissif. Il pouvait alors ignorer le reste du monde, tous ses doutes, toutes ses craintes, apaisées au simple contact de l'homme qu'il aimait. Et ces vagues de plaisirs qui l'envahissaient, chaque fois plus puissantes, toutes prêtes à le submerger, le noyaient dans un océan de satisfaction. C'était ça aimer aussi inconditionnellement. Combien de temps lui avait-il fallu attendre pour enfin connaître cette douce félicité, cette tendresse qui savait se muer en passion brûlante, quand il avait l'impression que lui et Ethan devenaient un tout, et accédaient aux confins du plaisir d'un même mouvement. Car il ne fallut pas longtemps à James non plus à atteindre l'extase la plus pure, dans un ultime râle de plaisir. Plusieurs secondes, le souffle coupé, la main appuyé sur le mur, il s'appliqua à reprendre son souffle et ses esprits avant de se retourner et de plonger son regard dans celui d'Ethan. Il concevait difficilement qu'on puisse aimer quelqu'un plus qu'il ne l'aimait lui. Il concevait plus mal encore d'avoir mis si longtemps à se l'avouer et à se lui avouer. Tout ce temps gâché.

Il serra ses bras autour de ses épaules et déposa un baiser sur ses lèvres. Il aurait fallu que n'importe quelle journée ressemble à celle-là. Ni plus, ni moins qu'à celle-là. Ce serait sans doute toujours pour lui une frustration que de ne pouvoir afficher sa relation au grand jour, pas tant parce qu'il aimait s'afficher au quotidien, bien au contraire, mais quand on était heureux, on avait envie de le crier à la face du monde, c'est bien connu. Il était bien tenté de lui dire qu'il l'aimait une fois de plus, mais il se garda de le faire, il fallait que ces mots précieux sachent toujours garder cette valeur qu'il leur accordait, parce qu'il ne pouvait rien dire de plus sincère que cela. Leurs caresses, leurs baisers, tout, ça parlait bien de soi-même, après tout. Il se serra un instant plus fermement contre son amant, se lovant dans ses bras, pour prolonger le contact, seulement, pour savourer encore un peu sa peau nue touchant la sienne, puis après plusieurs longues secondes, il s'écarta.

-Je crois que je commence à avoir un peu faim
, déclara-t-il, un sourire amusé sur le visage. Il n'y avait qu'auprès d'Ethan qu'il pouvait se sentir à ce point léger.

Toujours est-il que les efforts, ça creuse.









code by Mandy

_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Never give up, it's such a wonderful life (-18) Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Never give up, it's such a wonderful life (-18) Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitimeVen 16 Jan - 13:09

Never give up, it's such a wonderful life



Il se sentait bien, incroyablement bien, alors que collé au corps nu de son amant, il reprenait peu à peu son souffle et ses esprits. Sa peau était brûlante au contact de la sienne alors qu’il lui caressait le bras du bout des doigts et respirait son odeur. Il se recula légèrement lorsque James tourna sur lui-même et se colla à nouveau aussitôt contre lui, caressant tendrement son dos en répondant à son baiser.

Il n’y avait pas de mots pour décrire le bonheur qu’il vivait depuis leurs explications dans la réserve. Car si les premiers temps après leur première nuit avaient été vraiment difficiles, depuis cette confrontation, tout semblait couler de source. Bien sûr, Ethan n’ignorait pas que cela avait été très difficile pour James. Quitter sa femme enceinte, devoir supporter les messes basses de son entourage. Même s’il n’en parlait jamais, Ethan craignait qu’il n’en souffre encore beaucoup aujourd’hui. Alors il faisait tout son possible pour essayer de le réconforter, pour lui prouver qu’il n’avait pas fait une terrible erreur mais bien prit la bonne décision. De garçon célibataire volage sans attache et ne se souciant que de lui, Ethan s’était métamorphoser en amant fidèle attentionné et à l’écoute.

Ethan avait toujours pensé qu’il ne pourrait jamais être ce genre d’homme. Que si un jour il était finalement en couple, il serait incapable après un moment de ne pas retrouver certains travers, de ne pas retourner dans certains lieux ou revoir certaines personnes. Il s’apercevait depuis peu que ses craintes n’étaient nullement fondées et qu’il avait été dans l’erreur en le pensant. Rien, absolument rien, de son ancienne vie ne lui manquait. Il ne ressentait pas la moindre petite envie de retourner dans certains clubs secrets où il avait passé tant de temps et personne ne lui manquait en dehors de James lorsqu’ils n’étaient pas ensemble.

Et même lorsqu’ils l’étaient, Ethan devait se faire violence pour ne pas trop le regarder alors qu’ils étaient au travail. Une de leur collègue avait remarquée un changement. Alors que tout deux s’étaient évités comme la peste durant des jours, plus James qu’Ethan d’ailleurs, voila qu’ils ne cessaient de se sourire, de plaisanter, d’échanger des messes basses. Mais comme elle en avait fait part à Ethan peut de temps auparavant, elle ne voyait là qu’un rapprochement fraternel dû au fait qu’ils vivaient désormais ensemble et était heureuse de voir que James avait du soutien dans cette période difficile. Leur secret était donc sauf.

Alors qu’il se disait qu’il se verrait bien s’écrouler sur le canapé avec James et ne plus en bouger de la soirée, ce dernier le prit de vitesse en lui annonçant qu’il commençait à avoir faim. Encore sous l’allégresse de leur ébat, Ethan éclata de rire puis l’embrassa avant de répondre.

Tu ne peux donc pas vivre que d’amour et d’eau fraîche ?

Cela dit, il remarqua que lui aussi, son estomac commençait à se faire sentir. Après un autre long baiser, il s’écarta de lui tout en s’étirant, ce qui lui valu aussitôt une petite grimace et il fit doucement tourner son épaule tout en pressant dessus. Il avait vraiment hâte que les beaux jours laissent place à l’humidité et que sa blessure le laisse à nouveau tranquille quelques temps.

Je peux préparer une sauce bolognaise si tu veux. Sinon je peux descendre au pub au coin de la rue chercher deux chip n’ chips à l’emporté.




_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Never give up, it's such a wonderful life (-18) Empty
Message#Sujet: Re: Never give up, it's such a wonderful life (-18)   Never give up, it's such a wonderful life (-18) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Never give up, it's such a wonderful life (-18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mercedes Jones - Say I am Wonderful !
» Get up and never give up... [PV Raphaël]
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» Deception might give us what we want in the present, but it will always take it away in the end — Siobhán
» La realite des enfants des rues, article du Sun-Sentinel
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement d'Ethan Malwing
-