AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tous les esprits ne sont pas bons à lire (Queenie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 507
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Tous les esprits ne sont pas bons à lire (Queenie)   Dim 20 Nov - 14:31

Queenie & Seth
Tous les esprits ne sont pas bons à lire.
Seth devait se rendre à l’évidence qu’il n’avait plus beaucoup de temps pour lui, ces derniers temps. Son travail lui prenait toujours autant de temps et il n’avait pas l’intention de changer cela. Mais en même temps, l’Auror devait bien avouer qu’il avait envie d’accorder un peu de son temps à sa relation avec Pomona. Bon en même temps, il ne fallait pas non plus croire que les deux Aurors passaient leur temps l’un avec l’autre, ils avaient la même vision des choses. Mais force était de constater à Seth qu’il avait moins de temps… personnelle pour ses actes plus personnels. Le fait de porter la marque des ténèbres sur son avant-bras le forçait en plus à jouer les larbins. Ce n’était pas du tout comme cela que Seth avait vu les choses quand Gwendall lui avait proposé de rejoindre un groupe, mais en même temps son collègue (et ami à force) n’avait surement pas vu les choses venir non plus. Depuis qu’ils étaient des mangemorts, pas mal de chose avait changé. Seth ne savait pas trop si cela lui plaisait, en tout cas il n’avait pas spécialement envie de continuer de jouer les larbins pour un gosse à peine sortie de l’école de magie. Mais l’Auror n’était pas non plus fou au point de croire qu’il pouvait s’en sortir s’en dommage. Il avait bien remarqué que Voldemort, malgré son jeune âge, était puissant. Pour l’heure, il ne s’en sortait pas trop mal, alors le jeune homme n’avait pas spécialement envie de changer la donne. Pour le moment, cela viendrait peut-être après. Quand il allait connaître quelques détails qu’il ignorait pour l’heure.

Seth avait donc bien envie de profiter un peu d’un temps libre qu’il avait pour la soirée. Le jeune homme avait terminé sa journée de travail. Il sortait de l’allée des Embrumes, où il avait fait un petit tour en tant qu’Auror. La soirée était bien avancée, il n’avait pas vraiment besoin de retourner au ministère donc il décida d’attendre le lendemain pour rédiger son rapport. Ce n’était pas vraiment important, puisque le jeune homme n’avait rien de concluant. Rien du tout même pour faire simple. Puisqu’il ne retournait pas au ministère de la magie, que ce n’était pas prévu qu’il voit Pomona (ou qui que ce soit d’autre d’ailleurs, mais en même temps Seth n’avait pas non plus énormément de personne avec qui passer du temps) et qu’il n’avait rien à faire pour les mangemorts, il était libre. Alors, il avait bien envie de se contenter d’aller profiter d’une soirée libre, à commencer par aller boire un verre. L’Auror remonta donc le chemin de traverse, qui se vidait petit à petit avec ce début de soirée, pour se rendre au Chaudron Baveur qui était le pub le plus proche. L’homme s’installa donc dans un coin de la salle, qui n’était pas encore remplit de monde pour l’heure – ce qui l’arrangeait assez bien, il devait bien l’avouer – faisant signe à une jeune femme, une serveuse évidemment, de lui servir un verre.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 991
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Tous les esprits ne sont pas bons à lire (Queenie)   Dim 20 Nov - 23:06



Tous les esprits ne sont pas bons à lire.
Q

ueenie n'aurait certainement pas imaginé que son emménagement en Grande-Bretagne bouleverserait tant de choses dans sa vie si rapidement. Bien sûr, elle savait qu'elle s'exposait à d'immenses changements, qu'elle espérait pour la plupart positifs, mais rien n'aurait pu la préparer pour autant au retour brutal de Jacob dans sa vie. Elle avait pensé avoir un projet très clair, elle n'en était plus si sûre, à présent. Bon, elle n'avait pas l'intention de bouleverser ses décisions pour autant, elle savait qu'elles étaient justes et dans l'intérêt d'Adrian, mais ce n'était pas forcément plus simple de faire abstraction de cette rencontre qu'elle n'avait en rien anticipée, elle y pensait sans arrêt, si bien qu'il lui arrivait parfois d'être un peu distraite, ce qui pouvait être pour le moins rédhibitoire dans son corps de métier. Elle devait se ressaisir, elle le savait, mais ce n'était pas toujours très simple. Heureusement, elle savait qu'elle pouvait compter sur son charme naturel et sur son talent pour la communication pour donner le change et faire oublier les quelques bévues qu'elle avait pu commettre.  

Tant mieux, car elle tenait vraiment à son emploi, et regretterait de devoir en chercher un autre alors même qu'elle commençait seulement à prendre ses marques à cet endroit. La journée lui semblait bien longue malgré tout, et elle avait hâte de rentrer chez elle, même si, normalement du moins, rien ni personne ne l'attendant, mais il lui restait encore de nombreuses heures de travail devant elle. Le plus simple était d'en tirer son parti et de faire la conversation avec ses clients. Ce n'était peut-être pas son rôle, c'est vrai, mais son tempérament pourrait bien faire revenir certains clients, et l'endroit n'était de toute façon pas bondé, elle pouvait donc accorder du temps et de l'attention à chacun individuellement. Comme par exemple à ce client qui venait de faire irruption au Chaudron Baveur et avait pris place à une table un peu à l'écart, dans un coin de la salle. Elle travaillait ici depuis peu de temps, mais Queenie parvenait dors et déjà à déterminer ce que l'emplacement choisi par un client pouvait bien dire de lui et de son caractère. Ceux qui s'installaient au comptoir, c'était généralement les désespérés qui éprouvaient un besoin intense et incommensurable de raconter leur vie. Ceux qui se positionnaient au centre de la salle étaient généralement accompagnés, et demeuraient sociables sans pour autant dépasser le strict cadre de leur entourage... Et ceux qui s'installaient à l'écart... eh bien, souvent, ils appartenaient à la catégorie des misanthropes. Ceci dit, ça ne changeait rien pour elle, elle les logeait tous à la même enseigne, en les gratifiant tous du même sourire, qu'elle adressa donc également au nouveau venu qui venait de l'appeler d'un geste de la main en s'approchant de sa table.

-Bonsoir, qu'est-ce que je vous sers ?



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 507
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Tous les esprits ne sont pas bons à lire (Queenie)   Jeu 19 Jan - 15:44

Queenie & Seth
Tous les esprits ne sont pas bons à lire.
La jeune femme que Seth avait interpelée d’un signe de la main s’approcha de lui. Elle lui sourit, d’un de ces sourires qui pouvait donner envie d’y répondre avec la même intensité. L’Auror devait bien avouer que cette femme était séduisante, mais c’était tout ce qu’il se permettait de penser (quoi que l’intérêt qu’il puisse éventuellement porter à une femme n’était pas toujours une bonne chose pour elle). Elle semblait rayonner en tout cas, de bonne humeur. Il se trompait peut-être, ça pouvait juste être une parade et un faux semblant, mais c’était l’impression que donnait le sourire sur son visage. Cela lui arrivait de temps en temps de venir au Chaudron Baveur et c’était la première fois que le jeune homme voyait cette personne au service. Est-ce qu’elle était nouvelle ? Ce fut ce qu’il se permit de croire donc, même si de toute façon ça ne le regardait pas. Ça ne le regardait pas et plus encore, ça n’allait de toute façon rien changer à sa soirée. A la base, Seth avait surtout envie de profiter un peu de son temps libre, de ne rien faire et juste se contenter de boire un verre. Alors que la serveuse soit nouvelle ou non, ça n’allait rien changer du tout. Mais il n’avait aucune idée de qui était cette jeune femme évidemment, sinon il se montrerait peut-être un peu plus prudent.

« Je vais prendre un whisky pur feu s’il vous plaît. »

Demanda-t-il alors, sans grande cérémonie. Si le jeune homme utilisait une forme de politesse afin de demander son verre, il n’avait quand même pas pris la peine de dire bonsoir. En même temps, il n’était pas vraiment doué pour ça, bien au contraire. Il ne savait pas ce que c’était que d’être vraiment poli, du moins, il ne savait pas le faire. Bref, il n’avait donc pas pris la peine de saluer la serveuse et en même temps il se doutait qu’elle n’en avait pas besoin. La jeune femme avait juste besoin de savoir ce qu’il voulait boire, pour qu’elle puisse lui apporter son verre ensuite. Ainsi, il allait pouvoir boire son verre, tranquillement. Parce que s’il s’était installé dans le fond de la salle, c’était pour une bonne raison après tout.

Il avait envie d’être un peu tranquille ici après tout, il avait du temps libre pour une fois et il avait envie d’être juste tranquille dans son coin. Même s’il se doutait qu’il allait surement rapidement s’ennuyer et trop penser au travail – parce que s’il ne pensait pas à ce qu’il pouvait faire, à Pomona, aux mangemorts, généralement il pensait toujours à son travail – pour le moment il avait juste envie de profiter de l’instant présent et donc d’un bon verre d’alcool. Il attendit donc simplement que la serveuse, qu’il ne connaissait donc pas du tout et qu’il ne chercherait sans doute pas spécialement à connaître, prenne sa commande et aille la préparer pour recevoir ce verre d’alcool et le siroter.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 991
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Tous les esprits ne sont pas bons à lire (Queenie)   Jeu 19 Jan - 19:01



Tous les esprits ne sont pas bons à lire.
L'

homme ne la salua pas, il se contenta de lui passer sa commande d'un ton duquel ne transperçait pas grand-chose, si ce n'est l'envie d'être servie au plus vite. Tandis qu'il lui commandait son whisly pur feu, elle l'observa avec attention, ce qu'elle faisait toujours, avec tout le monde, parce qu'elle trouvait toujours que c'était la moindre des politesses que de regarder les gens dans les yeux quand elle leur parlait. Elle eut le sentiment de sentir une ombre dans l'esprit de son interlocuteur. Rien de bien concret, plutôt quelque chose de diffus, d'indescriptible, mais suffisant pour qu'un léger frisson traverse son échine. Elle avait beau être une legilimens expérimentée, si elle ne se concentrait pas réellement, les pensées de ses pairs lui restaient inaccessibles. Ou bien floues et cryptiques. C'était le cas en cet instant, ce qui n'empêcha pour autant pas la jeune femme de se sentir assez mal. Et pour cause, elle avait le sentiment qu'il y avait quelque chose de différent chez cet homme, de différent et de dangereux. Bon... ce n'était pas la priorité pour le moment. Elle se contenta de hocher la tête, donc, et se dirigea vers le comptoir pour servir à l'homme sa boisson. Quand elle revint, le verre de whisky pur-feu à la main, sa décision était prise. Elle avait de fortes chances de le regretter, c'est vrai, mais elle n'appréciait pas rester sur une seule impression, qu'elle soit agréable ou désagréable d'ailleurs, sans avoir au préalable cherché à la comprendre et à l'interpréter comme il se doit.

-Et voilà pour vous
, dit-elle de son habituel ton jovial, son sourire avenant aux lèvres tandis qu'elle déposait le verre devant son client. Elle marqua une légère pause, songeant qu'il était toujours temps de décider qu'elle n'avait pas envie de s'intéresser à cet homme et aux secrets qu'il pouvait bien dissimuler. Mais sa décision était prise, et frondeuse comme elle l'était, il était bien rare que la jeune femme revienne sur ses décisions quelles qu'elles soient. Ça vous ennuie, si je m'installe avec vous quelques minutes ? Je suis en pause.

Il allait sans doute l'envoyer balader. Elle n'avait pas besoin de lire dans les pensées de son interlocuteur pour comprendre qu'il avait sans doute voulu être seul en premier lieu. La table stratégique où il avait décidé de s'installer en disait dors et déjà long. Mais bon, la serveuse voulait vraiment savoir ce qu'il en était, avait vraiment envie de comprendre d'où lui venait son appréhension. Et mieux valait maintenant et ici qu'à un autre moment et ailleurs. C'était encore de l'ordre de l'intuition, mais le fait qu'ils se trouvent actuellement dans un pub grouillant de monde la rassurait. Elle se disait qu'elle ne risquait pas grand-chose, en tout cas. Si le seul risque était de se faire envoyer balader, ce n'était pas bien grave.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 507
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Tous les esprits ne sont pas bons à lire (Queenie)   Ven 10 Mar - 15:27

Queenie & Seth
Tous les esprits ne sont pas bons à lire.
Seth ne fit pas vraiment attention à la manière dont la serveuse le regarda quand il commanda son verre, en même temps il n’avait aucune raison d’y prêter attention. Le jeune homme avait simplement envie d’avoir son verre de whisky, c’était la seule chose qui comptait. D’ailleurs, s’il n’avait pas pris la peine de saluer la jeune femme, ce n’était pas pour rien. Il ne s’en préoccupait pas du tout et attendait simplement qu’on lui serve ce qu’il avait commandé. Il ne remarqua donc pas la manière dont elle l’observa et encore moins le fait qu’elle était capable de lire dans son esprit. Même si elle ne le fit pas pleinement. En même temps, le jeune homme ne pouvait pas se douter que la nouvelle serveuse du chaudron baveur était une légilimens. La jeune femme s’éloigna donc et Seth n’y prêta pas tellement attention, se contentant simplement de replonger dans ses pensées.

Il ne sortit de ses pensées qu’au moment où la serveuse revint avec son verre d’alcool, qu’il avait commandé, le posant sur la table. Seth devait bien reconnaître que la jeune femme semblait sympathique. Bon, ça ne changerait sans doute pas grand-chose à ce qu’il pensait d’elle, parce que comme d’habitude il se faisait une idée bien rapide. Seth n’était pas vraiment avenant envers les autres, il n’aimait pas grand monde. Et la serveuse n’avait donc que peu de chance de vraiment lui être agréable. Mais quand même, il y avait quelque chose dans sa façon d’être, un genre de jovialité. Seth se fit cette simple remarque se disant que de toute façon, elle n’allait pas rester là et qu’elle allait vite reprendre le chemin du comptoir, pour continuer son travail et le laisser donc tranquille. C’était ce qu’il attendait d’elle oui. Mais ce ne fut pas le cas, la jeune femme lui demanda si elle pouvait s’installer avec lui, puisqu’elle était en pause. L’Auror fut étonné, il ne s’y attendait pas du tout.

« Vous n’avez pas autre chose à faire de votre temps libre ? »

Demanda-t-il, un peu amère. Non, il ne fallait pas vraiment compter sur lui pour se montrer très avenant. En soit, la présence de la serveuse n’était surement pas très désagréable, mais ce n’était pas son genre de se montrer très sociable. En tout cas, il n’avait pas spécialement envie de se montrer agréable avec une parfaite inconnue. Même s’il ne pouvait pas nier le fait que la serveuse pouvait être une présence agréable. Mais Seth n’avait vraiment pas envie de faire des efforts, de se montrer sociable. Et ce n’était pas parce qu’il se retrouvait dans un lieu public qu’il avait envie de faire des efforts sociaux. En cet instant précis, le jeune homme regretta presque de ne pas être resté chez lui, pour siroter un verre tranquillement. En même temps, il prenait effectivement des risques à se rendre dans un pub, plutôt que de rester tranquillement chez lui. Mais en même temps, au fond de lui, Seth ne pouvait pas nier le fait que ça pouvait être, intéressant.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 991
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Tous les esprits ne sont pas bons à lire (Queenie)   Ven 10 Mar - 18:09



Tous les esprits ne sont pas bons à lire.
L

e moins que l'on puisse dire, c'était que l'homme qui lui faisait face n'avait rien de très aimable, mais ce n'était pas vraiment comme si Queenie le découvrait. C'était s'il lui avait répondu avec gentillesse et d'un ton amène qu'elle aurait été réellement surprise. Non pas que certaines pensées ponctuelles révèlent vraiment la personnalité de telle ou telle personne (elle était bien placée pour savoir qu'il n'en était rien), mais les pensées qu'elle avait captées avaient été bien trop sombres pour appartenir à un esprit totalement équilibré, et encore moins avenant. Bon, c'était certainement là un signe de plus (s'il en fallait encore) du fait qu'il valait mieux qu'elle n'insiste pas et qu'elle choisisse de laisser son interlocuteur à sa tranquillité, mais sa décision était définitivement prise, et à ce stade, il était plus qu'évident, qu'elle n'en changerait pas. C'était que Queenie pouvait être réellement bornée, quand elle s'y mettait, et même quand il s'agissait de prendre de mauvaises, voire de très mauvaises décisions. Car là, elle avait beau aller jusqu'au bout de son intuition, elle ressentait tout de même que son idée était quand même très mauvaise. D'ailleurs, quoi qu'elle puisse découvrir dans l'esprit de son interlocuteur, qu'est-ce que ça changerait réellement ? Ce n'était pas vraiment comme si elle pouvait y faire quoi que ce soit, et mieux valait même qu'elle n'intervienne pas... Enfin, il n'était plus temps d'espérer la raisonner.

-Pas vraiment, non,
répondit-elle donc alors dans un sourire à son interlocuteur quand il lui demanda sans grande sympathie si elle n'avait pas mieux à faire que de lui tenir compagnie durant sa pause.

En vérité, il y avait sans doute mille choses de mieux à faire, présentement, que de rester là comme elle le faisait, à vouloir se taper la causette avec un déséquilibré potentiel. Mais bon, trop tard. Elle n'irait pas prendre l'air comme elle en avait bien souvent l'habitude (et qui ne faisait pas de mal entre deux services, sachant que l'air du pub était rapidement vicié par la fumée et les vapeurs d'alcool, on s'y habituait vite, mais ce n'était pas extrêmement agréable), ni n'en profiterait pour bavarder avec un collègue ou un client moins désagréable. S'imposant une bonne fois pour toutes auprès de son interlocuteur, elle s'assit donc face au jeune homme (en face de manière stratégique, pour pouvoir avoir plus facilement accès à ses pensées) et lui adressa l'un des sourires qui lui étaient habituels, mais qu'elle devait quand même forcer bien plus que d'habitude, présentement, car ce serait mentir que d'affirmer qu'elle était totalement à son aise, bien au contraire. Elle se demandait quand même clairement ce qu'elle fichait là. Mais bon, elle y était, et tant qu'à faire, elle y restait.

- Queenie, Queenie Goldstein.


Autant commencer par se présenter.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 507
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Tous les esprits ne sont pas bons à lire (Queenie)   Sam 6 Mai - 14:12

Queenie & Seth
Tous les esprits ne sont pas bons à lire.
Il pensait sincèrement qu'en se montrant le moins agréable possible, la serveuse allait se contenter de le laisser tranquille. Après tout, elle n'avait aucune raison de lui parler, on était bien d'accord. Et l'Auror lui faisait bien comprendre qu'il n'avait aucune envie de lui parler, autant dire que normalement, n'importe quelle personne un peu censée, aurait fait demi tour. Mais ce ne fut pas ce que fit la serveuse, qui affirma que donc, non elle n'avait pas mieux à faire, dans un sourire qui plus est. Seth se demandait vraiment pourquoi il avait décidé de venir au Chaudron Baveur, il aurait mieux fait d'aller ailleurs. Mais bon, il était là et il lui semblait clair qu'il allait devoir supporter la présence de Queenie Goldstein – puisque ce fut ainsi qu'elle se présenta alors qu'elle s'installait devant lui – sans qu'il n'ait guère le choix. Enfin, en réalité, le jeune homme avait clairement le choix. Parce qu'il pouvait très bien décidé d'envoyer bouler simplement la jeune femme, se lever et s'en aller sans demander son reste. Il pouvait donc quitter les lieux et se débarrasser de cette présence désagréable, se rendre dans un autre pub ou alors se rendre simplement chez lui où il savait qu'il pourrait être tranquille. Mais en même temps... est-ce qu'il avait envie de le faire à présent ?

Le jeune homme n'en était plus si sûr que ça. Parce que s'il y avait une chose qu'il devait reconnaître à Queenie Goldstein, c'était qu'elle avait du cran et du caractère. Et mine de rien, c'était le genre de chose qui lui plaisait chez les femmes. Bon, pas au point qu'il puisse avoir des idées salasses concernant la serveuse sous ses yeux, parce qu'il n'y avait définitivement qu'une femme dans son esprit. Mais quand même, on ne perdait pas forcément ses mauvaises habitudes. Quand bien même, ces derniers temps le jeune homme n'avait pas du tout laissé ses pulsions prendre le dessus, parce qu'il les laissait s'exprimer en d'autres circonstances avec les mangemorts. Mais bon, il ne devrait peut-être pas penser à tout cela. Même s'il ne se doutait pas une seule seconde que ses pensées n'étaient pas aussi protégé que d'ordinaire en cet instant précis, en face de cette femme justement.

« Seth Beresford. » Répondit-il seulement donc, pour se présenter à son tour. C'était dans l'usage après tout, puisqu'elle venait de lui donner son nom, il donnait le sien. Et puis mine de rien, sans trop savoir pour quelle raison, il se disait que puisqu'elle s'imposait, autant qu'il en profite un peu. « Et donc Queenie, vous vous ennuyez tellement que vous êtes obligés de venir parler à vos clients ? »

Bon, il n'avait pas décidé de se montrer amène plus qu'avant. Il tolérait simplement un peu plus sa présence et il ne manquait pas de se montrer un peu plus curieux concernant la jeune femme. Ce qui n'était sans doute pas une très bonne chose pour elle en réalité. Mais ça, elle ne pouvait pas le savoir. Normalement.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 991
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Tous les esprits ne sont pas bons à lire (Queenie)   Sam 6 Mai - 14:33



Tous les esprits ne sont pas bons à lire.
Q

uel que soit le jeu auquel elle était en train de jouer (encore qu'elle le qualifierait difficilement en tant que tel en cet instant), elle reconnaissait sans mal qu'il était dangereux, tous ses sens étaient en alerte, et son instinct avait bien envie de lui demander de fuir de toute urgence. Elle ne distinguait pas l'exactitude des pensées de son interlocuteur, mais elle recueillait en elle une sensation aussi inquiétante que déplaisante, celle d'être un gibier face à un chasseur, un gibier qui provoquait peut-être un peu trop son sort à demeurer ainsi dans la ligne de mire de son interlocuteur. Elle flairait un danger sincère, comme ces bêtes aux aguets auxquelles il était si simple de se comparer à présent, mais c'était tout de même la curiosité qui cédait à n'importe quelle autre considération. Elle avait peur, elle était sincèrement inquiète du sort qui pourrait bien l'attendre si elle s'approchait trop près des flammes, mais la curiosité restait présente, et elle voulait en comprendre plus sur l'étrange individu qui lui faisait face. D'aspect, il était plutôt charmant, mais elle décelait en lui une part de noirceur bien plus importante que dans toutes les autres âmes qu'elle avait pu sonder. La lumière filtrait à peine... c'était assez inédit que de le constater à ce point. Quoi qu'il en soit, faute de forcément apprécier sa présence, l'homme qui lui faisait face avait au moins l'air d'apprécier son aplomb, et c'était tant mieux, c'était de cela qu'elle jouerait donc. Sans trop savoir à quels résultats elle pouvait bien avoir l'envie d'aboutir. L'homme se présenta donc à son tour, il s'appelait Seth Beresford. Soit. Queenie choisit de garder cette information, si tant est qu'elle soit juste, dans un coin de son esprit. Finirait-elle par servir ? Elle n'en savait rien, mais ça ne coûtait rien de tenter.

-Croyez-le ou non, c'est le cas,
répondit-elle. Elle parvenait à garder un ton avenant, et un sourire sur son visage, mais ce dernier avait bien plus de mal à faire effet qu'en temps normal. Difficile pour elle de trop faire semblant. Elle n'était pas une menteuse-né, et pas forcément de nature à dissimuler ses émotions. En l'occurrence, il était bien difficile pour elle de ne pas montrer à son interlocuteur que, au-delà du fait qu'il l'intriguait sans doute possible, il lui faisait aussi et surtout un peu peur. Alors, dites-moi, Seth, continua-t-elle en faisant au mieux pour garder contenance et afficher toujours la même sympathie à son adresse malgré le sentiment d'oppression constant qui la saisissait en cet instant. Que faites-vous dans la vie ?

C'était une manière comme une autre d'engager la conversation, mais aussi et surtout une façon pour Queenie de, peut-être, se renseigner un peu plus sur son interlocuteur.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 507
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Tous les esprits ne sont pas bons à lire (Queenie)   Mer 28 Juin - 18:25

Queenie & Seth
Tous les esprits ne sont pas bons à lire.
Seth aurait très bien pu se contenter d’envoyer balader la serveuse quand elle s’installa devant lui. Boire cul sec son verre et s’en aller par exemple, ou lui faire clairement comprendre qu’il n’avait aucune envie qu’elle lui impose sa présence. Mais il ne le fit pas. Sans trop savoir pourquoi, il se contenta simplement de la laisser s’installer devant lui et lui confirmer que quand elle était en pause, elle s’ennuyait au point de devoir parler à ses clients. Mine de rien, Seth devait bien avouer qu’il appréciait quand même l’aplomb de la jeune femme. Même s’il se doutait qu’elle allait rapidement lui taper sur le système quand même. Enfin, cela restait à voir quand même. En tout cas, la serveuse ne manquait pas d’être curieuse. En même temps, si elle s’installait avec lui comme ça, c’était forcément pour discuter. Seth se doutait que Queenie n’allait pas s’amuser à le regarder dans le blanc des yeux pendant toute la durée de sa pause. Le jeune homme s’attendait donc à des questions de sa part (parce que pour le moment, il n’avait pas spécialement envie d’aborder la conversation, tant qu’à faire il la laissait faire). Et donc, sans grande surprise, elle le questionna et ce fut assez logique qu’elle lui demanda son métier. C’était une manière d’entamer une conversation.

« Je suis Auror au ministère. » Répondit-il alors, sincèrement. Il n’avait aucune raison de mentir en même temps. Si Seth avait l’habitude de mentir dans la vie de tous les jours, en cet instant précis il n’avait vraiment aucune raison de le faire. Et puis, ce n’était pas comme s’il avait un souci avec le fait de se présenter comme Auror. Bien au contraire, c’était quelque chose dont il était fier. Même s’il ne devrait sans doute pas l’être à ce point. « Je n’ai pas besoin de vous retourner la question. »

Ajouta-t-il, dans un sourire en coin. Ça c’était sûr, il n’avait aucune raison de questionner la jeune femme sur son métier, il l’avait bien compris. À moins qu’au contraire, Queenie ne soit pas vraiment une serveuse et que c’était pour cette raison qu’elle décidait de venir s’installer à sa table pour discuter.

« À moins que finalement, votre travail de serveuse ne soit qu’une passade ? »

Ça c’était une manière comme une autre, de sa part, de relancer un peu la conversation. Même s’il ne devrait sans doute pas l’encourager. Quoi qu’en même temps, si sa présence le dérangeait tant que ça, il s’arrangerait pour qu’elle ne reste pas devant lui, ou lui ne resterait pas devant elle. En fait, l’Auror devait bien avouer qu’il était quand même quelque peu curieux concernant Queenie. Sans vraiment de raison, mais le fait qu’elle vienne l’aborder de cette manière, qu’elle lui parle comme ça, ça ne manquait pas d’intérêt. Et heureusement qu’en cet instant précis, il ne se doutait pas une seule seconde que la jeune femme était capable de lire dans son esprit. Sinon, il ne prendrait pas du tout aussi bien la situation.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 991
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Tous les esprits ne sont pas bons à lire (Queenie)   Mer 28 Juin - 20:29



Tous les esprits ne sont pas bons à lire.
-A

uror, vraiment ?

Les mots avaient échappé à Queenie un peu trop rapidement, avant de se rendre compte que c'était une erreur de sa part, et qu'elle aurait dû réfléchir avant de parler, mais elle avait été prise de court, et elle était sincèrement surprise d'apprendre que son interlocuteur était un Auror au ministère de la Magie. Elle savait qu'il disait vrai, elle le lisait dans ses pensées, alors elle ne pouvait pas vraiment mettre sa parole en doute. Pas du tout, même. Mais elle avait perçu tant de noirceur en lui qu'elle devait bien reconnaître que c'était là le dernier corps de métier auquel elle l'aurait imaginé appartenir. Les Aurors militaient pour la Justice, luttaient du côté du bien. Queenie était bien placée pour le savoir, sa soeur en avait été une, d'Auror, et elle considérait qu'elle avait été en plus de ça particulièrement doué. Mais Tina était quelqu'un de bien, une femme de conviction qui croyait sincèrement dans le bien commun et voulait lutter pour ce qui était juste, quitte à prendre des risques insensés. Ce n'était pas un tel tempérament qu'elle discernait chez lui, loin s'en faut. Il lui semblait même être à l'exact opposé de ce qu'était sa soeur. Alors oui, elle était clairement surprise, mais elle regrettait vraiment de l'avoir montrée, sa surprise, car ça n'allait sans doute pas encourager Seth à se montrer plus... ouvert avec elle. Enfin, ce qui était dit était dit, maintenant. S'il fallait qu'elle se rattrape à ce sujet, eh bien elle le ferait, en attendant, elle laissait à son interlocuteur le soin de lui retourner la question.

-Une passade non,
répondit-elle alors d'un ton aussi agréable que possible. Car en effet, elle ne considérait pas son travail comme tel. Mais en même temps, ce n'était pas de ça qu'il était question. Non, ce n'était pas une passade, mais ce n'était pas un choix non plus. Mais je ne sais pas si je serais serveuse toute ma vie. Pour être honnête, j'ai surtout accepté le premier travail qu'on m'a offert.

Elle osait se montrer honnête. Elle n'était pas certaine que son interlocuteur méritait bel et bien cette honnêteté, il faut bien le dire. En fait, ce n'était même certainement pas le cas, pas le cas du tout, mais elle se disait qu'en se montrant un tant soit peu sincère, elle aurait également plus de facilité à obtenir de lui un minimum de sincérité aussi. Elle ne se faisait pas d'illusions, cette noirceur était telle qu'elle ne serait certainement pas confessée à une simple serveuse du Chaudron baveur, mais elle n'avait pas vraiment d'autres parades pour le moment, et cela lui donnerait peut-être le sentiment d'être moins inoffensive qu'elle l'était en réalité. Et inoffensive, non, elle ne l'était pas.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 507
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Tous les esprits ne sont pas bons à lire (Queenie)   Jeu 17 Aoû - 17:44

Queenie & Seth
Tous les esprits ne sont pas bons à lire.
La serveuse sembla vraiment surprise qu’il lui apprenne être Auror, et cela surpris à son tour Seth. Elle ne se contenta pas d’avoir un air surpris en plus, elle répéta son métier comme si elle ne comprenait pas qu’il soit Auror. Évidemment, le jeune homme ne se doutait pas une seule seconde que la jeune femme avait eu l’occasion de lire dans son esprit et de savoir qu’il n’était pas aussi blanc que devrait être un Auror du ministère de la magie. Seth ne pouvait pas nier qu’il trouvait ça quand même un peu bizarre, surtout qu’il ne pensait pas avoir une tête qui dénote de trop avec son métier d’Auror. Mais bon… en même temps, cela servait sans doute à rien du out qu’il psychose. Pas tant qu’il n’en saurait pas plus, parce que le jeune homme se doutait qu’il n’allait pas pouvoir se retenir de lui poser quand même la question à un moment donné. Parce qu’il n’était quand même pas du genre à laisser passer ce genre de détail.

En attendant, la jeune femme lui affirma que son métier de serveuse n’était pas une passade, mais qu’elle ne s’imaginait pas pour autant être serveuse toute sa vie, qu’elle avait simplement pris le premier travail qu’on lui avait offert. En un sens, Seth ne pouvait que comprendre, puisque très franchement… on ne pouvait pas dire que le métier de serveuse était vraiment reluisant. En tout cas, de son côté, le jeune homme avait tendance à croire que c’était quand même un métier qui ne valait pas grand-chose. Mais ça, c’était un peu une habitude de sa part de juger les gens à ce qu’ils faisaient, à leur sexe aussi d’ailleurs. Même s’il faisait des exceptions, mais il n’avait pas forcément de raison de croire que la jeune femme sous ses yeux avaient plus de valeurs que ce qu’il voyait pour le moment. Surtout qu’ils se retrouvaient à discuter, alors qu’il n’avait rien demander à personne.

« Il y a bien mieux que ça à faire de sa vie. »

Dit-il alors, sans aucune honte, ne cherchant même pas réellement à se montrer si agréable que ça. Il devrait sans doute le faire, mais ce n’était pas le cas. Parce qu’il n’avait pas forcément besoin d’être agréable avec la jeune femme sous ses yeux, cela ne changerait rien à sa vie. Plus maintenant en tout cas, à une époque peut-être mais ce n’était plus le cas. Mais pour le coup, le jeune homme avait quand même envie de continuer un peu cette conversation, afin d’en savoir un peu plus sur la jeune femme qui se trouvait devant ses yeux. Pas parce que ça pouvait l’intéressait, simplement parce qu’il était curieux de la réaction qu’elle avait eu quand il lui avait donné son métier.

« Vous avez eu l’air particulièrement surpris quand je vous ais dis que j’étais Auror. Ça vous étonne ? »
Demanda-t-il alors, ne pouvait pas s’empêcher de jouer légèrement à l’interrogatoire, déformation professionnelle sans doute.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 991
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Tous les esprits ne sont pas bons à lire (Queenie)   Jeu 17 Aoû - 18:35



Tous les esprits ne sont pas bons à lire.
Q

ueenie n'avait pas mis longtemps à comprendre que son interlocuteur et elle n'étaient pas le moins du monde faits pour s'entendre, tous les deux. Il avait clairement un caractère et un... mode de pensée aux antipodes des siens, mais tout de même, elle se serait bien épargnée une réflexion aussi désagréable que celle que lui avait adressé le jeune homme, qui, clairement lui laissa entendre qu'elle était une femme de peu d'ambitions. Elle n'était clairement pas de cet avis, pour sa part. Oui, il n'y avait pas forcément grand-chose de valorisant au fait d'être serveuse en ces lieux (encore que la jeune femme considérait qu'il y avait des dizaines de métiers bien plus dégradants que celui-ci), mais elle avait pour elle les meilleures motivations du monde : retrouver son fils, qui lui avait tant manqué et qu'elle regretté tant d'avoir laissé derrière elle en le laissant à son oncle et sa tante tout en restant aux Etats-Unis. Etre auprès de son fils, c'était la meilleure chose qu'elle pouvait faire de sa vie, si. La serveuse fut bien tentée de répliquer, tout simplement parce qu'elle savait que le débat ne serait pas le moins du monde utile, qu'il resterait stérile. Seth n'était pas le genre de personne avec lesquelles elle avait envie de débattre quoi qu'il puisse en être. Elle commençait d'ailleurs à se dire qu'elle devrait trouver un moyen de se dérober, pour la peine.

Mais l'homme reprit la parole. Au fond, c'était à prévoir. Elle n'aurait pas dû à ce point afficher sa surprise quand son interlocuteur lui avait appris qu'il était un Auror. Mais elle était comme ça, elle était naturelle, et si elle pouvait lire dans l'esprit des autres comme dans un livre ouvert, il n'était généralement pas nécessaire de lire en elle pour savoir ce qu'elle pensait. La jeune femme était parfaitement transparente dans tous ses actes et dans toutes ses paroles. Et à certains moments, oui, de toute évidence, ça pouvait bel et bien lui porter préjudice. Queenie hésita quant à la réponse à lui adresser. Elle pourrait peut-être feindre être une ravissante idiote, dans tous les cas, parce que c'était ce que l'Auror semblait déjà penser d'elle (ou en tout cas elle avait cette impression), et qui plus est, il était hors de question qu'elle lui dise la vérité, mais d'un autre côté, il fallait bien qu'elle réponde quelque chose.

-Eh bien, pour tout dire, oui. J'ai connu beaucoup d'Aurors et je dois dire qu'ils ne vous ressemblaient pas du tout.
En terme de tempérament, ça c'est sûr, en tout cas. Mais j'imagine que les Aurors britanniques ne peuvent pas ressembler trait pour trait aux Aurors américains, se justifia-t-elle tout simplement, faute d'une meilleure réponse à lui fournir.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tous les esprits ne sont pas bons à lire (Queenie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'enfer est vide, tous les démons sont ici
» ❝ L'enfer est vide, et tous les démons sont ici. ❞
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !
» debut d'année difficile pour Martelly
» Pour une valse narnienne, tous les désatres sont permis ~ feat Eöl Noldor
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Le chaudron baveur
-